Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ange ou démon?

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ange ou démon?   Mar 6 Juil - 20:27

Nom : Fukuda

Prénom : Jenny

Age : Elle est née le 14 juin 1995, actuellement elle est donc âgée de 15ans mais arrive à paraître plus.

Sexe : Féminin

Sexualité : Elle ne s'est encore jamais posé la question...elle n'a jamais ressenti d'attirance ni pour un homme ni pour une femme et elle est encore vierge...

Métier : Ayant plus ou moins fait croire qu'elle était morte, elle va avoir du mal à fournir un dossier d'inscription pour une école...comme elle va rester à l'hôtel tant qu'elle n'aura pas retrouvé sa sœur, elle a proposé ses services comme serveuse dans plusieurs bars et dans une boîte de nuit en espérant que certains employeurs ne seraient pas très regardant sur ses qualifications...(à l'admin tout puissant de me dire ce qu'il en est...^^)

Physique :

Un ange, c'est à ça que pensent les gens la première fois qu'ils l'abordent. De longs cheveux blonds, presque blancs tellement ils sont clairs, deux grands yeux (c'est vrai que c'est plus joli que trois grands yeux...) d'un bleu tout à fait magnifique, les quelques personnes qui ont eu le courage de soutenir le regard de la jeune fille ont eu l'impression de regarder la mer par une belle journée d'été, la mer des Caraïbe bien sur pas l'une de ces étendus d'eau grisâtre...
Le visage de la demoiselle, quant à lui, semble avoir été taillé avec tout le soin possible dans la pierre la plus pure afin d'échapper à toute imperfection, contrairement à certains autres Jenny a la chance de pouvoir traverser l'adolescence avec une peau impeccable sans pour autant faire plus que ça attention à elle, ce qui lui convient à merveille.
Pour ce qui est de son corps, il est, à l'image de son visage, fin et délicat...malgré tout, quelques formes féminines commencent à devenir de plus en plus visibles, mais la petite blonde (oui...petite car elle n'est pas bien grande, 1mètre57 tout au plus...) ne cherche en aucun cas à se mettre particulièrement en valeur. Elle ne se maquille pas, d'ailleurs ça ne lui est jamais venu à l'idée, quant à ses vêtements, elle les choisit en fonction de son humeur, elle n'a pas de style fixe, pouvant un jour porter une tenue idéale pour un enterrement et le lendemain s'habiller en robe fuchsia, cette instabilité est tout de même appréciée par ceux qui commencent à la connaître car ils savent s'il vaut mieux ne pas croiser son chemin ou si on peut en faire un bouc émissaire.

Caractère :

Oui...au premier abord, Jenny a l'air d'un ange...et cette impression persiste tant qu'elle n'a pas ouvert la bouche, dès cet instant l'opinion générale change du tout au tout et le petit ange se transforme à leurs yeux en véritable monstre incapable de ressentir quoi que ce soit.
Le principal problème de la jeune fille? Elle est folle vous dira-t-on, totalement traumatisée par certains événements de son enfance...ces gens là cherchent juste à se rassurer.
C'est tellement plus facile, tellement moins effrayant de dire qu'une adorable petite fille a totalement changé de comportement à la suite d'un grand traumatisme que d'admettre qu'une enfant d'à peine cinq ans ne ressente aucun sentiment, n'éprouve pas la moindre émotion à voir ses propres parents mourir...
En réalité, Jenny est comme tout être humain capable de ressentir des sentiments, elle a juste très tôt constaté qu'ils étaient superflus, qu'ils brouillaient le jugement...la jeune fille n'est ni folle ni stupide, juste logique...d'une logique terrifiante et qui n'appartient qu'à elle certes mais logique tout de même...
''A quoi bon pleurer les morts, ils ne reviendront pas et moi je ne suis pas morte...pourquoi être malheureuse et gâcher un temps précieux en lamentations?'' C'est la réponse qu'elle a donné lorsqu'on lui a dit qu'elle avait été très courageuse mais que maintenant elle pouvait pleurer..
Avec ce genre de raisonnements, il était prévisible qu'elle ne s'entende pas très bien avec les enfants de son âge, très vite rejetée, la meilleure occupation qu'elle trouva fut de regarder un peu sa vie passée et arriva à une conclusion très simple mais pourtant dramatique: elle causait la mort de toute les personnes qu'elle aimait...par conséquent, pour son bien être personnel et celui d'autrui elle ne devrait plus jamais s'attacher à qui que ce soit.
Quand on évite au maximum tout contact avec le reste du genre humain, forcément on ne peut pas apprendre les comportements qui conviennent à chaque situation...Jenny ne connait pas vraiment les règles de convenances, elle se comporte en fonction de ce que son instinct, ses envies et surtout sa logique lui dictent.
Elle a depuis toujours eu un grand respect pour l'autorité (qu'elle soit légale ou non...) et ne désobéira jamais à un ordre donné par quelqu'un qui a plus de pouvoir qu'elle...enfin, tant qu'elle ne considère pas la personne en question comme un crétin, car elle admet tout à fait que des incompétents puissent avoir du pouvoir.
De nature, elle est assez douce, elle ne s'est jamais battu, n'a jamais fait preuve de violence, par moment quand elle oublie qu'elle ne doit pas se lier aux autres, elle peut même se montrer très affectueuse et enjouée car malgré tout la solitude lui pèse terriblement et lorsqu'une personne accepte de parler un peu avec elle (juste un peu...car la personne dont on parle finit toujours par poser l'une de ces questions auxquelles Jenny ne répond pas comme elle le devrait) elle se sent un peu moins seule.


Famille :


Émilie Eden:

Émilie Tomson de son nom de jeune fille était la mère de Jenny, une jeune femme active qui avait fait ses études d'art à Tokyo où elle avait rencontré Aneko Mizuto, une jeune japonaise...les deux femmes étaient très vite devenue très proches et même après qu'Émilie ait obtenu son diplôme elles étaient restées en contact et se voyaient le plus souvent possible. Émilie était repartie en Angleterre son pays natal où elle avait rencontré John et mis au monde une superbe petite fille quelques années plus tard. Elle mourut de façon tragique dans un accident de la route alors qu'elle n'était âgée que de 33ans.

John Eden:

Ne souhaitant pas faire de longues études, il avait tout d'abord travaillé un certain temps au côté de son père dans l'entreprise de plomberie familiale, puis quand ce dernier avait pris une retraite bien méritée, il s'était trouvé aux commandes de l'affaire. Tout allait très bien, à cela près qu'il cherchait encore la femme de sa vie...il la trouva quelques temps plus tard et l'épousa. Il aimait Émilie du mieux qu'il pouvait et il était complètement fou de sa petite fille pour qui il aurait donné n'importe quoi...un vrai compte de fée...en effet, on peut dire qu'il vécut heureux jusqu'à la fin de ses jours...enfin presque car lors de l'accident, il mit plusieurs minutes à se vider de son sang et il eut le temps de voir l'état dans lequel le cadavre de sa femme était...à ce moment, il avait 35ans.

Aneko Fukuda:

Aneko abandonna bien vite les études, dès qu'elle eut rencontré Dosan, elle se maria avec lui sur conseil de sa famille alors qu'elle n'avait que 19ans, peu de temps après vint au monde Miki, une très jolie petite fille qui fut élevée comme une princesse et devint vite une vraie peste capricieuse. La vie suivait son cours normal jusqu'au moment où Aneko et son époux apprirent la mort tragique du couple Eden, ni l'un ni l'autre n'avait de famille et leur fillette de 3 ans se trouvait livrée à elle même. Aneko insista auprès de son mari pour qu'ils adoptent la petite, ce qu'ils firent. Alors que l'enfant avait 5ans, ils furent tous deux victimes d'un meurtre, la police ignore encore à ce jour qui est responsable de leur mort, Aneko avait 22ans.

Dosan Fukuda:

Dosan était promis à un très grand avenir, enfant intelligent issu d'une famille aisée, il intégra dès la fin de ses études une entreprise prestigieuse, mais pour monter en grade, il lui fallait une situation familiale stable, aux yeux de ses supérieurs, un homme seul et sans enfant n'était pas quelqu'un d'apte à gérer plusieurs personnes. Pour pouvoir avancer dans sa carrière, il trouva donc une femme, Aneko qui accepta de l'épouser et de lui donner aussi vite que possible un enfant. Dosan n'aima jamais Aneko comme une femme, plus comme une amie, quelqu'un sur qui on peut compter et il était très fréquent qu'il aille voir ailleurs, mais son épouse ne se plaignait jamais de ses infidélités, c'est pourquoi il accepta de s'encombrer d'un nouvel enfant quand Aneko voulut adopter Jenny...Miki était grande, elle ne voulait pas avoir sa mère sur le dos et lui-même n'était pas très présent pour elle, un autre enfant l'occuperait pendant qu'il irait courir les jupons de femmes plus jeunes. Lorsqu'il rentra un soir, totalement ivre après avoir été célébrer comme il se devait un contrat avec des collègues, il trouva sa femme étendue sur le sol, il n'eut pas le temps de voir le coup venir et s'effondra sur le sol...quand la police entra dans la maison, il avait encore le couteau planté dans la gorge...deux mois plus tard, toute la famille aurait dû dîner dans l'un des restaurants les plus chics de la ville afin de fêter les 44ans de Dosan.

Miki Fukuda:

Dès sa plus tendre enfance, elle n'eut qu'à claquer des doigts pour obtenir tout ce qu'elle désirait et plus encore, la seule chose qu'on lui demandait: se tenir correctement quand les supérieurs de son père étaient là. Le reste du temps, elle dévastait tout sur son passage, hurlait pendant des heures, faisait des colères impossibles jusqu'à ce qu'elle se lasse de voir les adultes courir partout derrière elle et parte jouer avec la dernière chose qu'on lui avait offerte. A l'adolescence, elle commença à fréquenter des gens peu recommandables, il lui arrivait de plus en plus souvent de voler dans les magasins, pas par besoin loin de là, elle était encore traitée comme une reine, mais juste pour avoir une poussée d'adrénaline, de sécher les cours ou de passer la nuit dehors à boire et à fumer pour rentrer chez elle au petit matin dans un état lamentable. Quand Jenny arriva, elle la détestait...puis elles firent connaissance et, alors que la relation qu'elle avait avec ses parents se dégradait, elle se rapprochait de l'enfant. Elle disparut après le meurtre d'Aneko et Dosan mais son corps ne fut jamais retrouvé. Miki était une belle jeune femme de 16ans et les autorités envisagèrent l'hypothèse que le tueur l'avait emmenée avec lui pour la violer.


Histoire :

* Hôpital de Londres 14 juin 1995:

John attendait dans le couloir, il était un peu inquiet, le travail avait commencé depuis près de 6 heures maintenant et on ne lui avait toujours pas donné de nouvelles de sa femme et de leur enfant...
Il sourit...leur enfant, ils ne savaient pas s'il s'agissait d'une fille ou d'un garçon, comme la grossesse avait été normale, ils avaient préféré ne pas faire d'échographie pour avoir la surprise.
Si c'était une fille, elle s'appellerait Jenny et si c'était un garçon ce serait Thomas, en hommage au père de John...en ce moment, il était lui aussi à l'hôpital, mais pour un événement moins joyeux, il était dans un état critique et d'après les médecins il n'en avait pas pour plus de deux mois.
Le grand homme blond soupira, Thomas Eden avait travaillé toute sa vie pour nourrir sa famille et il ne pourrait même pas profiter de sa retraite...c'était injuste.
Il fut tiré de ses réflexions par un bruit de pas venant du fond du couloir, il regarda dans cette direction et vit une infirmière venir à sa rencontre.

''Vous êtes Monsieur Eden, un bref coup d'œil sur le dossier qu'elle tenait, John Eden?''

John hocha la tête de façon positive, on pouvait très facilement lire de l'anxiété dans ses yeux et toutes les questions qu'un père peut se poser sur la santé de son enfant et sa femme suite à un accouchement. La jeune infirmière dut s'en rendre compte car elle reprit.

''Tout s'est très bien passé, votre femme est un peu fatiguée mais elle est ravie, quant à votre bébé, il est très bien portant...et magnifique. Je suppose que vous voudriez les voir n'est-ce pas? Venez avec moi.''

Il la suivit à travers les couloirs de l'hôpital jusqu'à une chambre, la numéro 18. Il frappa doucement puis entra. Il y avait deux grands lits, l'un vide, dans l'autre sa femme souriant tout son soûl et regardant tendrement le petit paquet qu'elle tenait avec précaution, puis elle se tourna vers son mari qui s'était approché du lit et regardait son enfant, un peu intimidé à l'idée de devoir tenir quelque chose d'aussi petit et d'aussi fragile. Jenny avait, comme tous les nouveaux nés, les yeux totalement clos et ne bougeait presque pas, elle n'avait rien d'extra-ordinaire, pourtant les deux parents avaient l'impression de contempler le plus beau trésor au monde.
Tendant la petite vers son père, Émilie lui parla d'un ton rassurant.

''Vas-y n'aie pas peur, portes ta fille tu ne lui feras pas de mal.''

John attrapa la toute petite créature avec douceur, il commença à sourire et parla à sa fille, lui disant qu'il l'aimait et qu'il était heureux qu'elle soit là.
Il ne s'attendait pas vraiment à ce qu'elle se mette à hurler...se sentant soudain très mal à l'aise, il chercha à mettre la petite le plus loin possible de lui pour qu'elle se calme, la rendre à sa mère c'était le mieux, entre filles elles devaient bien se comprendre.

''Tiens prends la toi! Elle ne veut pas que ce soit moi!''

Émilie rit doucement, ils allaient être heureux à trois, elle en était certaine, puis elle reprit l'enfant la serra contre elle et Jenny arrêta immédiatement de pleurer.

* Maison des Eden 1 juillet 1997:

''Jenny!!!''

La petite fille d'à peine deux ans avait été tellement surprise de se faire crier dessus qu'elle avait immédiatement lâché le vase qu'elle venait de prendre sur la table basse. Elle regarda par terre, des débris de verres, de l'eau et surtout les jolies fleurs qu'elle voulait, des lys blancs, les fleurs favorites de sa mère, qu'est ce que ces fleurs étaient belles, bien plus que toute celles qu'on l'autorisait à prendre dans le jardin et personne ne lui avait dit de ne pas les toucher en plus, donc elle pouvait les prendre.
Elle n'avait qu'une envie depuis qu'elles étaient sur la table, savoir de quoi il s'agissait, l'odeur, la texture, le goût aussi, il fallait qu'elle découvre le monde...autant commencer par ces fleurs...
De son côté Madame Eden était debout sous l'encadrement de la porte du salon, elle ne disait plus rien, de peur que sa fille veuille la rejoindre et ne marche pied-nu sur les morceaux de verre brisés.
Elle courut jusqu'à l'enfant, l'attrapa, la mit dans sa chaise haute pour qu'elle ne puisse pas aller faire d'autres bêtises et partit prendre une pelle et un balai pour ramasser tout ça. Elle poussa un soupir en voyant l'état dans lequel étaient ses lys...bons à jeter maintenant...tant pis elle en rachèterait plus tard...
Jenny qui commençait à comprendre qu'elle n'avait pas eu une bonne idée culpabilisa terriblement en entendant le soupir de sa mère...apparemment, les lys n'étaient pas autorisés...elle ne devait pas les toucher, dommage. Mais il y avait bien plus grave...une question qui la tourmentée...il lui fallait une réponse...

''Fâchée?''

Émilie sourit en entendant la voix de sa fille, elle ne parlait pas depuis longtemps et ne faisait pas encore de phrases complètes mais à chaque fois qu'elle voulait dire quelque chose, on la comprenait parfaitement et surtout, la jeune femme savait que Jenny comprenait sans problème les réponses qu'on lui donnait...pour cette raison, elle ne supportait d'ailleurs pas qu'on parle à sa fille comme à une idiote, ce qu'elle ne faisait jamais elle-même.

''Non mon cœur, je ne suis pas fâchée...j'ai juste eu peur pour toi, peur que tu te blesses, tu sais, le verre c'est très dangereux...''

Elle regardait sa fille pour avoir son avis, elle la trouvait adorable peut être était-ce un peu parce que c'était la sienne mais elle avait l'impression d'avoir à faire à la plus belle petite fille du monde...d'ailleurs quand elle y réfléchit elle admit que d'autre enfants étaient aussi beaux, mais qu'elle préférait de loin son enfant, comme n'importe qu'elle mère.
La petite baissa la tête, l'air contrit.

''Pa'don maman''

Émilie adressa un grand sourire à sa fille pour lui faire comprendre qu'elle était excusée et avant d'avoir pu dire quoi que ce soit, le téléphone sonna.
C'était Aneko qui appelait pour prendre des nouvelles, Jenny avait eu la varicelle deux semaines plus tôt et elle voulait savoir si elle allait mieux, les deux femmes parlèrent un instant des enfants , puis elle enchainèrent sur leur homme respectif, madame Eden vantait les mérites de son époux alors qu'Aneko se plaignait des absences du sien, elles parlèrent ainsi une dizaine de minutes avant qu'Émilie ne pose les yeux sur sa fille.
La tête baissée, les cheveux cachant son visage, les bras croisés...en somme, elle boudait.
S'approchant alors de sa fille elle mit le téléphone à l'oreille de Jenny, qui, sachant très bien à quoi servait l'objet, tapait des mains pour signifier son contentement, un fois l'appareil mis de façon à ce qu'elle entende, elle commença le récit de ses aventure.

''Jour! Jenny marche et jolies fleurs alors vase et maman et boum...cassé...alors ramasser...et maman pas contente alors Jenny dire pardon et maman contente et Jenny aussi et puis drin et toi!''

Bien sûr Aneko n'avait pas vraiment compris de quoi il s'agissait, elle avait juste saisi, que quelque chose avait été cassé par la petite et qu'elle avait appelée juste après, mais elle était tout de même heureuse d'entendre la voix de la fillette, elle était en quelque sorte sa deuxième mère...

* Périphérie de Londres, voiture des Eden le 14 juin 1998 à 16h30:

John et Émilie se sentaient affreusement coupables, c'était le jour de l'anniversaire de Jenny et ils avaient dû la confier à leur vieille voisine qui la gardait parfois. Une affaire urgente à régler, sinon ils risquaient de perdre l'entreprise de plomberie...ils avaient dû y aller et laisser la petite au moment ils allaient souffler les bougies...
La jeune femme surtout se sentait mal, elle voyait encore le visage de leur petite fille cherchant à retenir ses larmes, ils avaient promis de rentrer vite, pas plus d'une heure, ils avaient dû rester près de trois heure là-bas...Jenny devait commencer à se faire du souci, Madame Eden sortit son portable et appela chez elle, sachant pertinemment que sa fille attendait auprès du téléphone.

''-Maman?
-Oui, ma chérie, c'est moi!
-Pourquoi vous êtes pas là?
-Ça a pris un peu plus de temps que prévu, mais ne t'en fais pas, on arrive bientôt, c'est promis mon ange.
-Vous faites vite hein?
-Oui, c'est comme si on était déjà là, je t'aime, à tout de suite ma puce.''

Elle referma son portable et dit à son mari d'accélérer, ce qu'il fit, ils roulaient à un peu plus de 140 km/h, John Eden n'avait pas dormi la nuit précédente, il avait un rhume et avait pris un médicament pour calmer son mal de gorge, un médicament qui peut provoquer des somnolences, un médicament qui réduit l'attention qui est déconseillé en cas de fatigue surtout si on doit conduire, Émilie quant à elle lisait tranquillement un livre qu'elle avait toujours dans son sac, Ne tirez pas sur l'Oiseau moqueur de Harper Lee, elle était passionnée par sa lecture.
Aucun des deux ne vit le camion qui arrivait à leur gauche. La voiture fut percutée de plein fouet. Émilie mourut sur le coup. Pas John. Il agonisa quelques minutes. Les plus longues de sa vie...

* Maison des Eden le 14 juin 1998 à 18h:

On frappa à la porte.
Jenny courut pour aller ouvrir. Enfin, ses parents étaient là! Ils allaient pouvoir faire la fête ensemble et surtout elle allait pouvoir ouvrir ses cadeaux! Elle était tellement heureuse...la porte était fermée à clé, elle allait devoir attendre que sa vieille gardienne vienne ouvrir...qu'est-ce qu'elle pouvait être lente des fois...
La vieille femme arriva enfin, de l'autre côté de la porte, un homme, pas son père, il était un peu plus petit, les yeux et les cheveux bruns, la joie de la gamine retomba comme un soufflet...elle allait encore devoir attendre pour les cadeaux, son père avait été clair...pas avant qu'ils ne soient rentrés...
L'homme prit la parole.

''-Madame...vous êtes de la famille de John et Émilie Eden?
-Non, je suis juste une voisine...mais...que se passe-t-il, il est arrivé quelque chose?
-Hum...c'est à dire que..''

Il regarda Jenny puis la vieille. La petite comprit que c'était une conversation d'adultes et partit se cacher au bout du couloir pour pouvoir tout de même entendre ce qui se disait.

''-Alors...ce n'est rien de grave au moins?
-Monsieur et madame Eden ont été percutés par un camion, le conducteur était ivre...et ils roulaient trop vite, ils n'ont pas pu l'éviter...
-Mon dieu! Mais est-ce qu'ils vont bien?
-Ils sont morts...savez vous s'ils ont de la famille...quelqu'un à qui nous pourrions nous adresser?
-Malheureusement non...ils sont seuls avec leur fille...pauvre enfant que va-t-elle devenir.''

L'enfant en question n'en revenait pas...elle n'était pas triste, pas vraiment, un peu quand même, mais la tristesse faisait partie des sentiments qu'elle n'aimait pas éprouver et elle s'était entrainée à la contrôler en imaginant les pires scénarios possibles, pour elle ses parents n'avaient toujours été que des morts en sursis...non, ce qui la gênait surtout, c'est ce qu'elle devait faire...son père avait était absolument formel pas de cadeau tant qu'ils ne serraient pas tous à la maison...et s'ils étaient morts, elle n'était pas prête de pouvoir ouvrir ses paquets...
Un peu dépitée, elle revint voir l'agent de police et la vieille voisine qui était totalement effondrée.

''-Où ils sont mes parents maintenant?
-Oh...ma chérie, ma petite Jenny, tes parents t'aimaient et ils seront toujours avec toi dans ton cœur...
-Alors...ça veux dire qu'ils sont à la maison...et que..je peux aller ouvrir mes cadeaux! Youpi!''

Et elle partit en sautillant et en criant sa joie, laissant les deux adultes choqués aux plus haut point...et surtout persuadés qu'elle ne comprenait pas le sens du mot mort.

* Maison des Fukuda le 21 juin 1998, 2jours après l'arrivée de Jenny:

Tout le monde mangeait dans le silence le plus complet, Dosan, Aneko, Miki et Jenny.
L'ambiance n'était pas très bonne, on sentait une certaine tension, entre Aneko et Dosan, entre lui et sa fille et entre Miki et Jenny...
La jeune femme percevait cette nouvelle venue comme une menace, elle ne bougeait pas, ne demandait rien, elle allait vite passer pour la fille idéale cette peste et ses parents lui refuseraient encore plus de choses, à elle, le sang de leur sang, pour qui elle se prenait pour débarquer comme ça!
Aneko, elle en voulait à son mari, avec tous les problèmes que leur fille faisait, il passait de plus en plus de temps à traîner dans les bars avec ses collègues et hier il était rentré presque ivre mort...ce n'était pas la première fois, Aneko s'y était faite, mais hier, il avait fait quelque chose qu'elle n'aurait jamais cru possible...il l'avait frappée à plusieurs reprises...elle ne savait pas quoi faire...
Dosan était d'humeur exécrable, il avait la gueule de bois, il venait de perdre un gros contrat et en plus, il avait surpris sa fille en train de fouiller dans son bureau quelques heures plus tôt...elle cherchait les économies de la famille, c'était évident...surement pour se payer de la drogue ou de l'alcool, cette gamine avait vraiment mal tournée...
Une fois le repas fini, chacun partit à ses occupations, Aneko s'occupa de la maison, Dosan prit la direction du bar le plus proche pour oublier ce que sa fille avait fait et Miki monta dans sa chambre.
Jenny quant à elle, alla vers le bureau de son nouveau père, en ressortit quelque temps plus tard et alla frapper à la porte de sa sœur. Les secondes passèrent...un deuxième coup...puis la petite fille entra sans accord.
Miki était allongée sur son lit, moitié nue...à ses côtés, un homme que Jenny ne connaissait pas, les cheveux sombres, les yeux aussi, lui non plus n'était pas très habillé, il était musclé très musclé et il avait quelques cicatrises au niveau des avant bras...certainement faites au couteau, à ce moment, elle n'avait jamais entendu parlé de scarification et ne comprenait pas trop comment il avait pu se faire ça sans faire attention.
Miki avait l'air furieuse, elle allait hurler quand la petite fille tendit l'une de ses main...pleine de billets...la jeune femme brune fut stoppée net.

''-Où tu as trouvé cet argent?
-Dans les économies de notre père...il y en a plein d'autre...si tu veux je peux aller les prendre pour toi...
-Pourquoi tu ferais ça morveuse?
-Eh bien...parce que tu es ma sœur...parce que de tous les membres de ma nouvelles famille tu es la seule pour qui j'éprouve du respect et donc je suis prête à faire ce qu'il faut pour qu'on s'entende....''

C'était vrai, Jenny reconnaissait en sa sœur une grande intelligence, et une autorité innée, elle était belle, elle comprenait très vite, parfois plus vite que Jenny même, sur certains points elles voyaient les choses de même façon, et surtout les gens avaient tendances à lui obéirent.
Miki sourit, en fin de compte, sa sœur n'était peut être pas une gêneuse...et même elles pourraient très bien s'entendre...

* Maison des Fukuda 5 janvier 2000:

Aneko et Jenny étaient seules dans le salon, elles jouaient aux cartes...Dosan était aux bar à l'autre bout de la rue, il célébrait avec ses collègues le dernier contrat juteux qu'ils avaient pu avoir de justesse et qui les sauvait tous du chômage...quant à Miki, elle était partie on ne sais où...
Soudain un grand bruit, un homme débarqua dans le salon, grand les cheveux sombres, les yeux aussi, sous son t-shirt, on devinait une musculature imposante, ses manches étaient relevées, il y avait des marques sur ses bras...
Il regarda Aneko avec mépris et lui parla d'un ton dur.

''Eh! La vieille! Où est-ce que le minable qui te sert de mari a caché tout l'argent que lui a rapporté son dernier contrat?''

Aneko se leva immédiatement, elle se mit entre le colosse et sa petite fille, son visage prit un air de défit, elle chercha à l'intimider...ça ne marcherait pas...Jenny le savait, elle alla s'asseoir sur le canapé...
Le colosse quant à lui s'approcha de la femme, il la traina dans la pièce juxtaposée au salon...Jenny entendit des cris...elle soupira, avec tout ce bruit, jamais elle ne pourrait lire son livre tranquillement...tant pis, elle savait aussi qu'Aneko ne trahirait pas son mari...elle allait aller chercher l'argent tout de suite comme ça quand il aura fini, ça lui évitera de se mettre en colère...Jenny n'était pas certaine qu'il ne la frapperait pas dans un élan de mauvaise humeur.
Une fois l'argent récupéré, elle retourna sur le canapé, les cris furent de moins en moins nombreux, sa mère adoptive n'en avait plus pour longtemps...de toute façon, elle était comme John et Émilie...condamnée à mourir vite...tout comme Dosan d'ailleurs.
La porte s'ouvrit dans un grand fracas...quand on parle du loup...Le colosse ressortit de la cuisine sans bruit...pourtant ce n'était pas le peine de prendre de précautions, l'homme d'affaire était trop ivre pour se rendre compte de ce qui se passait, il sortit son couteau et le planta dans le cou du vieil ivrogne qui s'effondra sur le coup.
Puis le tueur se dirigea vers Jenny et tendit la main, il avait vu l'enveloppe remplie de billet...il la prit.
La porte claqua de nouveau, Miki entra dans la pièce et vit le corps de son père sur le sol, la surprise se peint sur son visage...puis, elle changea soudain d'expression et éclata de rire...le vieux fou était mort...tant mieux..
Elle regarda sa sœur et l'homme qu'elle aimait, ils lui souriaient tous les deux, elle sourit à son tour et s'approcha de l'enfant.

''-Tu le sais n'est-ce pas princesse?
-Oui...je m'en doute...c'est normal, je n'ai que cinq ans...
-Plus tard...je te promet...on se retrouvera princesse...par contre, je vais te demander un service, quand la police te posera des questions, dis que tu dormais...
-Ils ne me croiront pas...mais c'est d'accord le plus important, c'est qu'ils ne te soupçonnent pas...
-On se reverra je te le jure...
-Quand...quand est-ce que j'aurais le droit de partir te retrouver?
-Hum...disons...d'ici dix ans...tu peux attendre plus mais je t'interdis de me chercher avant!''

Puis elle se tourna vers la porte fit un signe de la main à son homme et ils partirent tous les deux, laissant la petite toute seule...dix ans...c'était long...et tous les gens qu'elle avait un peu aimés n'avaient pas tenu très longtemps...mais Miki était différente, elle était forte, elle n'était condamnée comme les autres...
La jeune femme se retourna vers la petite avant de partir.

''Au fait princesse, quand tu voudras me retrouver...cherche du côté de l'enfer!''

Le lendemain, les autorités arrivaient dans la maison, prévenus par les voisins, interrogèrent Jenny...elle suivit le plan initial et dû passer au tribunal comme suspect principale, les jurés et le juge n'apprécièrent pas trop cette plaisanterie...une gamine de cinq ans qui aurait tué ses parents...ridicule...
Jenny fut placée dans un centre pour enfant orphelin, elle fugua deux mois avant ses quinze ans et réussit à se faire passer pour morte.

* Un bar de Tokyo le 18 mai 2010:

Jenny était tranquillement attablée au comptoir, l'endroit était assez sordide, mais elle savait que Miki traînait beaucoup dans ce quartier quand elle était encore à Tokyo, il était donc logique de commencer par là...elle était déjà là depuis deux heures et n'avait rien appris...enfin, rien sur Miki, par contre sur les trafiquants de drogue du coin, le prix de la nuit chez une prostituée ou encore les diverses façons de se procurer des objets volés à très bon prix, là elle était au point...
Elle s'apprêtait d'ailleurs à partir quand elle surprit une conversation intéressante.
Deux hommes assis près d'elle parlaient à voix basse.

''-Mais...tu es sûr qu'il est mort?
-Certains...je lui avais dit de pas y aller, les quartiers mal famés de Yuukoku, c'est l'enfer...
-Merde...et comment on va faire nous?''

Jenny arrêta d'écouter, elle avait les infos dont elle avait besoin Yuukoku...l'enfer...Eh bien direction l'enfer dans ce cas...bientôt elles aillaient être réunies.



Autre : Elle n'a jamais appris à nager et se méfie donc des eaux profondes mais adore quand même cet élément et aimerait beaucoup être capable de s'y mouvoir.. Elle fait très attention à son alimentation pour rester en bonne santé. Elle sait parler l'anglais et le japonais, ses langues natales mais pour passer le temps, elle a appris l'allemand et le français couramment dans le seul but de pouvoir lire Goethe et Hugo dans la version première des textes. Elle admire profondément Cléopâtre et tient à faire un voyage en Égypte dès qu'elle le pourra...



Dernière édition par Jenny Fukuda le Ven 9 Juil - 13:58, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Votre Cher Admin
Admin pointilleux
avatar

Nombre de messages : 837
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Ange ou démon?   Mar 6 Juil - 22:34

Bienvenue.

Je n'ai fait que survoler ta présentation parce qu'il y a pas mal de fautes. Tu confonds les "a" et les "à", les "ou" et les "où", la forme verbale et l'adjectif (ex : "intimidait" et "intimidé"). J'ai vu aussi des fautes d'accords et de conjugaison, ainsi que des oublis de mots. Tu as fait aussi une faute au prénom. Au lieu de Jenny, tu as mis Penny à un moment, mais je pense que c'est une faute d'inattention ^^

Je te laisse corriger tout cela et je lirai plus attentivement ta présentation après pour te valider ou non. Si tu as besoin d'aide, n'hésite pas à utiliser le tuto d'orthographe/grammaire/conjugaison ou alors à me demander.

_________________
~¤~ Je te surveille Invité... Je surveille tout le monde... ~¤~ [ Ça fait peur, ne ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-city.nightforum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ange ou démon?   Mer 7 Juil - 14:09

J'ai édité en corrigeant toutes les fautes que j'ai vu...désolée, j'ai pas été tès attentive pendant la relecture, je devais être un peu fatiguée...
Revenir en haut Aller en bas
Votre Cher Admin
Admin pointilleux
avatar

Nombre de messages : 837
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Ange ou démon?   Jeu 8 Juil - 12:09

C'est bon mais fais attention en RP, d'accord ?

Ta fiche est validée.

Bon jeu.

[Je verrouille le sujet.]

_________________
~¤~ Je te surveille Invité... Je surveille tout le monde... ~¤~ [ Ça fait peur, ne ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-city.nightforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ange ou démon?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ange ou démon?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ange gardien
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» Poussière d'ange.
» La longue histoire d'un Ange...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Hors RP :: Corbeille :: Présentations des membres supprimés-
Sauter vers: