Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Susanne Langlois

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Susanne Langlois   Dim 18 Juil - 23:58

Nom : : Lelblanc

Prénom: : Ino d'origine mais ne se fait connaître que par son surnom "TAO"
Âge : 26 ans

Sexe : féminin

Sexualité : ne s'est jamais posé la question car, pour le moment elle n'a choisi aucun de ses rapports. Mais elle croit préférer les rapports hétéros.

Métier : infirmière

Physique :
Ino, n'a pas eu la chance de naître avec le corps de sa mère. Elle n'est pas laide mais, pas franchement belle non plus ; elle est la médiocrité physique incarnée. Elle se blanchie la peau volontairement du fait qu'elle préfère les peaux laiteuses à celles bronzées ; traumatisées par tous ces traitements intensifs d'U.V. que font les femmes modernes. Sa blancheur symbolise sa candeur et sa spontanéité, ce qui la rajeunie davantage. Mais ce qu'elle ne dit pas c'est qu'elle est atteinte d'une maladie cutanée rare à un degré moindre qui lui rend la peau blanchâtre par endroit seulement ; un dérèglement des mélanocytes d'après le dermatologue qu'elle a vu en France. D'ailleurs grâce à de l'argent que lui envoyait son père, elle put financer une opération pour se faire teindre en rose chaire et de manière indélébile toutes ses muqueuses violettes d'origine. Elle porte bien entendu des lentilles bleues pour cacher la rougeur sanguine de ses yeux et de ce fait, ses yeux ont des reflets mauves.
Pour en revenir à son physique, c'est une jeune femme élancée et de taille moyenne 1 m 65 pour 56 kg. Elle a de fréquents maux de dos qui d'habitude passent sans trop de dégâts, mais dont les crises peuvent arriver de manière impromptues et sont très douloureuses. Elle est atteinte d'une "Discopathie médio-dorsale d'allure dégénérative" d'après un spécialiste en France, lequel lui a prescrit un trio antalgique-anti-inflammatoire-myorelaxant en cas de crise. Malheureusement immigrée au Japon elle ne gagne pas suffisamment avec son salaire d'infirmière pour renouveler l'ordonnance sachant qu'il faut avancer les fonds nécessaires et que le produit est cher. D'ailleurs il ne lui en reste plus énormément, aussi a-t-elle déjà commencé à voler dans les stocks pharmaceutiques pour se procurer certains analgésiques puissants.
Ses cheveux sont blancs à l'origine, mais elle les teint en noir chaos, qui donne un contraste très apprécié par son entourage et qui lui donne des airs très zens. D'ailleurs tout le monde ne la connaît plus que par son surnom "TAO".
Elle porte même un tatouage représentatif du taoïsme à un endroit secret que seuls les chanceux verront.


Caractère :
Ino parle, elle adore parler. Mais parler pour ne rien dire ou parler, ça lui est égal du moment qu'elle trouve un auditeur pour écouter ce flot incessant de paroles qui se déverse de cet orifice buccal, véritable automate ayant percé le secret du mouvement perpétuel. Parler, parler, parler, parler... Cet enfant est atteint de cette maladie métaphysico-théologo-cosmolonigologique de Pangloss qu'est la Logorrhée.
Elle est joyeuse et un peu simplette, mais elle fait le bonheur des personnes des soins palliatifs et du service de la gériatrie qui ne reçoivent plus énormément de visites et qui se sentent seuls. Elle est fraîche et spontanée et a toujours un truc à dire ; un potin, une histoire... Bien que ce qu'elle raconte ne soit pas très intéressant elle y met tellement de vie qu'on se prend de passion pas pour ce qu'elle dit -le flot est tellement important que personne ne saisit entièrement ce qu'elle raconte- mais pour la vie qu'elle met à illustrer ces histoires. Très gestuelle elle traduit ces émotions par le mouvement de ses bras et de son visage. D'ailleurs elle a mis au point toute une panoplie de moues et un répertoire gestueltrès étoffé qui lui donne un air un peu dingue.

Famille : Pour Ino ses parents sont morts et enterrés, son père défenestré par un gang, et sa mère écrasée par une voiture que l'on n’a jamais pu identifier.

Histoire :
Sylvain Leblanc consul de l'ambassade de France implantée non loin de la ville de Yuukoku, est le père d'Ino. Ce dernier s'est marié à une jeune Japonaise et le mariage semble des plus heureux. Il est de notoriété commune que tout politicien mène deux vies ; celle en face des caméras en tant qu'homme respectable et dévoué aux tâches qui lui sont confiées, l'officielle ; celle plus ou moins torturée de l'homme esseulé de part sa fonction qui prend un malin plaisir à la tromperie et l'humiliation d'autrui, l'officieuse. Sylvain n'échappe pas à ce schéma et a, lui aussi, des choses à cacher. Il fut à de nombreuses reprises convoqué sur le banc des accusés mais, les relations du consul sont innombrables au sein de l'ambassade. Beaucoup de non-lieux lui ont permis de le blanchir et de se faire passer pour le martyr d'une justice à tendance xénophobe.
Ino vit son père pour la dernière fois le 11 Avril 2010, transporté à l'hôpital par les autorités. Elle était alors de garde ce soir-là et fut appelée -par le plus grand des hasard- à s'occuper de son père. Beaucoup de monde furent spectateurs d'une scène des plus émouvantes entre un père mourant et sa jeune fille aimante. Ce dernier succomba à ses blessures et son corps fut rapatrié en France le lendemain soir.
Ayant fait sa vie au Japon, sa fille resta sur le territoire du soleil levant pour continuer sa vie ; malgré une insistance sans précédent de la part de l'administration de l'hôpital.

Mais la réalité est bien différente. Bien entendu quelques jours après le décès du diplomate, une enquête criminelle fut ouverte. On découvrit une sombre histoire de proxénétisme et de trafic d'enfants. Mais ce que tout le monde ignore -même Ino- c'est que cette dernière est atteinte d'une maladie mentale que l'on nomme "hystérie". Il lui arrivait de temps en temps d'avoir des crises plus ou moins fortes où tous les symptômes théâtraux de cette pathologie refont surface. Mais un jour, alors qu'elle venait d'être retournée à sa véritable famille, elle fut victime d'une crise de conversion plus forte que les autres. Elle simulait l'acte sexuel fait avec le psychiatre qui la suivait lors de ses allers et venues dans le centre d'hygiène mentale. Quand son père accourut pour tenter de la calmer, se fut son tour de subir les tentatives effrénées de séduction de la part de sa fille. Peu après s'être calmée, la jeune fille reprit ses esprits... mais elle ne parlait plus français. Elle s'exprimait en japonais, victime d'une amnésie hystérique. Elle oublia donc totalement qui elle était et se construisit une nouvelle personnalité avec sa propre histoire. Ne reconnaissant plus personne, et sur le coup de la panique, elle fugua de chez elle. Personne n'entendit plus parler d'elle et c'est dans l'anonymat le plus secret qu'elle immigra au Japon et refit sa vie là-bas.

Pour l'instant le fait est établi pour chacun qu'Ino est la fille du consul Sylvain Leblanc, car "l'on dit" qu'il l'a reconnu avant de mourir. De ce fait, personne n'a pensé une seconde à faire une analyse sanguine pour vérifier l'identité de la jeune fille. La réalité est telle que rien n'est simple encore une fois. Tout le monde fut touché par le cadre de cette jeune fille éplorée serrant dans ses bras cet être aimé si calomnié par les journaux. Les spectateurs de cette scène furent tellement bluffés par le jeu d'Ino (attention encore une fois elle est persuadée d'être Ino) qu'ils furent, tous sans exception, pris de sympathie pour le diplomate. Se disant que de tels sentiments d'amours ne pouvaient être feints -car elle l'aimait, "ils" le voyaient- ils furent persuadés de l'affiliation des deux protagonistes en face d'eux, qui jouaient une scène si émouvante.

Autre :
Bien entendu tout le monde ne fut pas aveuglé par le jeu de scène d'Ino. Certaines autorités des hautes sphères furent intriguées par l'apparition magique de la jeune fille du consul. Pourquoi n'en avait-il parlé à personne dans son entourage, ses amis, ses collègues ? Après quelques temps de recherches voici ce qu'ils ont découvert... Que se passerait-il si ces papiers étaient publiés ?


Brochure de journal "The Japan Times".


Carte de séjour d'Ino



Attestation de recensement Français de Ino provenant des archives des autorités japonaises


Carte d'identité de la république Française.


Dossier médical de Susanne Langlois (p.1)


Dossier médical de Susanne Langlois (p.2)


Dernière édition par Susanne Langlois le Lun 19 Juil - 15:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Votre Cher Admin
Admin pointilleux
avatar

Nombre de messages : 837
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Susanne Langlois   Lun 19 Juil - 11:51

Bienvenue.

Je ne sais pas vraiment par où commencer. J’ai été assez troublé par la photo de l’article lorsque j’ai lu ta présentation peu de temps après que tu l’aies postée cette nuit. Peut-être à cause de la fatigue, je ne sais pas. Est-ce qu’il te serait possible de la mettre au moins en noir et blanc pour que ça choque moins s’il te plait ? Tout le monde ne supporte pas la vue de ce genre d’images.

Ensuite… J’ai l’impression de ne pas avoir tellement compris l’histoire. Peux-tu mieux expliquer ce qui est arrivé à ton personnage s’il te plait ? Si j’ai bien compris, elle est passée de Susanne Langlois à Ino Leblanc en ayant perdu la mémoire et en changeant d’identité. Ensuite, elle a cru reconnaître son père en la personne du consul, c’est bien ça ?

Concernant les documents, je trouve que c’est une idée originale mais je n’aime pas les photos sur les cartes d’identité. Pour représenter ton personnage, il faut une image manga ou de jeu vidéo. Et concernant le dossier médical, il n’est pas complet. Il manque la fin de la dernière phrase de la page 1 et le petit 2 du diagnostique psychique de la page 2 (ça prouve que j'ai tout lu ^^)

A part cela, une question que je me pose : comment ton personnage peut-il être infirmière s’il lui arrive de faire des crises d’hystérie ?

Et pour finir (à moins que je n’aie oublié quelque chose d’autre), j’ai relevé plusieurs fautes d’orthographe, que ce soit dans ta fiche ou bien dans les documents proposés. Pourrais-tu les corriger s’il te plait ?

EDIT : Ah oui, et ton pseudo, peux-tu le changer s'il te plait et mettre le nom et prénom de ton personnage ?

_________________
~¤~ Je te surveille Invité... Je surveille tout le monde... ~¤~ [ Ça fait peur, ne ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-city.nightforum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Susanne Langlois   Lun 19 Juil - 16:00

Voilà j'ai vérifié le tout -et même ce qui suit- via "BonPatron" ; il ne devrait plus rester de fautes.

    1°) Sinon j'ai opéré les changements pour les documents ; trop choquant pour l'un et incomplet pour l'autre... (shame on me!) et j'ai apporté quelques ajustements (concernant le dossier psychiatrique, j'ai conservé une version corrigée plus sobre).


    2°) Pour la petite explication, car je suis conscient que tout ceci ne sois pas très clair. Mon personnage est une fille touchée d'hystérie. À la suite d'une de ses crises de conversion, elle fut victime d'une amnésie hystérique. Lors de cette perte de mémoire, la personne troque ses souvenirs réels d'antan pour de nouveaux souvenirs, fictifs. Elle créée donc une personnalité de substitution avec toute une histoire, des souvenirs d'enfances -fictifs encore une fois- qui vont remplacer ceux de l'ancienne. Il arrive même des moments où les malades parlent une nouvelle langue sans jamais l'avoir étudié et peuvent aussi oublier leur langue natale. Pourquoi ? Simplement (et probablement, car la science n'en est pas actuellement sûr) qu'il s'agit d'un moyen d'échapper aux pressions psychiques qui sont faites sur la personnalité réelle, car ils sont devenus invivables. Une fois la nouvelle personnalité conquise il s'en suit une période de latence des maux et crises, allant de quelques heures à quelques années et parfois même que la personne ne recouvrera jamais sa personnalité originelle.
    Donc sûrement parce qu'elle regardait à la TV -avant sa crise- un reportage élogieux sur le personnel médical de la ville de Yuukoku, qu'elle fut prise d'une envie de devenir infirmière. Mais comme elle n'avait pas de spectateur -et sachant que du monde accourrait à son chevet si elle avait une crise- elle en a simulé une. Mais cette simulation était suffisamment crédible pour convaincre son entourage, qu'elle-même y crût. Elle se retrouva donc à faire une véritable crise.


    3°) Pour en revenir au personnage, il faut savoir que l'hystérie est une maladie très théâtrale. Le patient va prendre des éléments du décor pour fabriquer une histoire -dont elle-même sera persuadée de sa véracité- et pour peu qu'il y ait des spectateurs... la malade fera alors son one-woman show de manière si élaboré que tous ses spectateurs la croiront. Donc en voyant cet homme mourant elle s'est peut-être dit un truc du genre "Quel pauvre homme, si j'étais sa fille je ne m'en remettrai pas". Comme elle avait devant elle toute une foule de spectateur, journaliste, médecins, collègues infirmiers... elle a sauté sur l'occasion et a fait comme si s'était son père (ce dont elle est maintenant persuadée, c'est que cet homme était bel et bien son père ; alors qu'il n'en est rien).
Revenir en haut Aller en bas
Votre Cher Admin
Admin pointilleux
avatar

Nombre de messages : 837
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Susanne Langlois   Lun 19 Juil - 18:39

C'est un peu plus clair avec tes explications. A part ça, il reste quelques fautes dans les documents mais je ne vais pas te demander de les recommencer. Fais tout de même attention en RP. Relis-toi bien parce que BonPatron n'est pas infaillible.

Je n'ai rien d'autre à ajouter. J'attends de voir ce que ton personnage va donner en RP.

Ta fiche est validée.

Bon jeu.

[Je verrouille le sujet.]

_________________
~¤~ Je te surveille Invité... Je surveille tout le monde... ~¤~ [ Ça fait peur, ne ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-city.nightforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Susanne Langlois   

Revenir en haut Aller en bas
 
Susanne Langlois
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les relations de Sophie Atlan
» | Derrière son miroir d'illusions
» Motocross de Bercheux du 8 septembre ....
» Le Cardinal Chibly Langlois, membre d’une Commission et d’un Conseil pontifical
» PAP la nonmen CHIBLY LANGLOIS ,PREMYE KADINAL AYISYEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Hors RP :: Corbeille :: Présentations des membres supprimés-
Sauter vers: