Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The "BB day"! (Abel) [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: The "BB day"! (Abel) [TERMINE]   Lun 23 Aoû - 22:45

Les fleurs exaltaient un doux parfum qui embaumait l'air. La jeune femme redressa quelques tiges de ce bouquet coloré, avant de s'en détourner pour s'asseoir. Elle arrivait au terme de sa grossesse, et il lui était de plus en plus difficile pour elle de rester longtemps debout. Bien qu'elle fut rayonnante - comme toute femme enceinte - elle n'en était pas moins fatiguée. Son ventre avait doublé de volume en l'espace de quelques mois, et elle supportait de moins en moins bien l'idée d'aller toutes les dix minutes aux toilettes. Elle avait dû mettre ses affaires de côté, et rageait quelque peu de devoir tout déléguer à Gôro, son bras droit. Bien qu'il fut homme de confiance, elle n'aimait pas être en retrait dans ses affaires. Et puis, ses ennemis et les autres Oyabuns étaient au courant de cette faiblesse momentanée. Elle craignait que d'importantes tractations ne s'effectuent pas comme elle l'escomptait.
Mais le danger le plus imminent, qui était particulièrement suivi par son médecin personnel, était le stress. Cassandre n'arrivait pas à se détendre, et le vieux médecin de famille l'avait prévenu à plusieurs reprises que cela pouvait nuire à la santé du bébé. Heureusement encore que Tatsuki n'était pas au courant de ce "petit" détail, sinon il l'aurait alité de force.

Bref, elle cherchait depuis deux mois, faute d'une inactivité obligatoire, à s'occuper tout en se détendant. Elle s'était mise à l'art floral, avait repris un peu la peinture, était allée au théâtre, avait loué une quantité inimaginable de films, mais surtout, avait revu de nombreuses fois son ami Abel. Ce dernier s'était gentiment proposé de l'aider à mettre en place la future chambre de Kaname. Ensemble, ils s'étaient amusés à peindre les murs - chose que l'Oyabun comptait absolument faire elle-même, à choisir les meubles, les poussettes, le matériel de puériculture, et bien évidemment tout un tas de petits vêtements adorables! La jeune femme n'en était pas moins fascinée par la petitesse des membres de nouveaux-nés. Elle avait encore du mal à s'imaginer un si minuscule être vivant dans de si petits vêtements. Abel avait aussi pas mal participé au choix des jouets et des peluches. L'enfant n'était même pas né que son parrain - puisque c'était le rôle que Cassandre voulait le voir jouer - le gâtait déjà.

La jeune femme quitta le petit salon pour se rendre dans la chambre d'enfant. Elle poussa la porte qui portait déjà un petit panneau avec le kanji de Kaname. La pièce était peinte dans les tons bleu clair, coupée au premier tiers en partant du sol par une longue frise blanche représentant de petits moutons. C'était son premier enfant - et surement son dernier aux vues de sa vie amoureuse très active - et elle ne savait pas quelle thématique elle devait donner à la chambre. Avec Abel, elle avait décidé que ces petites créatures laineuses étaient un compromis parfait et charmant.

Cassandre passa une main sur son ventre rebondi. Depuis quelques temps, il bougeait de plus en plus, et elle sentait ses petits pieds frapper doucement. Alors qu'elle contemplait la chambrée, les yeux dans le vague, Léon vînt la tirer de ses rêveries en lui chuchotant à l'oreille qu'Abel était arrivé.
Les deux amis s'étaient donnés rendez-vous pour aller faire les magasins. Ils avaient décidé d'aller faire quelques emplettes pour le bébé, et de terminer leur escapade dans ce charmant petit salon de thé qui faisait de merveilleux chocolats chauds.

Elle remercia son garde du corps, et chemina vers l'entrée où devait attendre son ami. Elle l'accueillit avec un grand sourire, et lui prit les mains en le remerciant d'être venu:

"Abel! Comment te portes-tu depuis notre dernière rencontre? Au fait, je suis encore aller faire un tour dans la chambre de Kaname. Tu as vraiment fait un travail formidable, et je crois que je ne te remercierai jamais assez!"

La jeune femme l'invita à pénétrer dans le salon qu'elle avait précédemment quitté. Elle lui demanda alors:

"Tu désires boire quelque chose avant qu'on y aille?"

Cassandre était une vraie pile électrique. Elle avait du mal à se contenir, et ne comprenait pas d'où lui venait cette pêche d'enfer. Cela faisait longtemps qu'elle ne s'était pas sentie ainsi...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: The "BB day"! (Abel) [TERMINE]   Mar 24 Aoû - 23:52

Malgré tout ce qui avait bien pu se passer entre Tatsuki et lui, Abel n’avait pas coupé les ponts avec Cassandre, bien au contraire. On pouvait même dire que leur amitié s’était renforcée. Certes, il y avait eu un léger froid au début, lorsque le blond avait appris que son amie avait accepté la demande en mariage de Tatsuki, mais il avait fini par s’y faire, comprenant que juridiquement, un mariage était sans doute mieux pour Kaname. Mais par la suite, Tatsuki lui avait fait part de son idée de stopper ces démarches, de renoncer à ce mariage. Abel ne savait donc pas vraiment où la situation en était. En effet, si son ex lui avait dit cela, cela avait été parce qu’ils avaient failli se remettre ensemble. Vu qu’il n’y aurait pas de réconciliation au final, le mariage entre les deux Oyabun aurait-il donc bien lieu ? Le grand blond ne se prenait plus la tête avec cette histoire. Cassandre et Tatsuki étaient bien assez grands pour prendre ce genre de décision.

En tout cas, même avant qu’Abel ne revoie Tatsuki, le jeune tueur avait prévu de rester aux côtés de Cassandre, même après la naissance de Kaname. Durant une période, Tatsuki lui avait interdit de s’approcher de son fils. Abel avait donc fait exprès d’être très présent pour les préparatifs de la venue de l’enfant. Il fallait avouer que c’était un peu pour énerver l’Oyabun Sugiura qu’il avait offert son aide à sa « Princesse ». Les deux têtes blondes s’étaient amusées à décorer la chambre du bébé. Ils s’étaient tous deux mis à la peinture, avaient choisi ensemble le mobilier, les décorations, les peluches et tout ce qu’une chambre d’enfant pouvait contenir. A cette époque, il s’était dit qu’il serait en quelque sorte proche de Kaname de cette manière. Mais par la suite, Tatsuki était aussi revenu sur cette décision. Abel aurait finalement le droit de venir rendre visite au bébé. Mais cela aussi c’était du temps où ils projetaient de se remettre ensemble. Qu’en était-il maintenant ?.. Que toute cette histoire était compliquée ! Mais puisqu’Abel n’était pas prêt de laisser tomber Cassandre, il serait présent aussi pour le bébé. La « Princesse » avait même décidé qu’il en serait le parrain. Tatsuki ne devrait pas être contre cette décision. Ils verraient bien en temps voulu, lorsque Kaname serait né.

A dire vrai, cela ne devrait plus trop tarder. Cassandre était pratiquement arrivée au terme de sa grossesse. Abel l’avait suivi au fil des mois (à part lorsque la belle Américaine était partie en voyage) et il restait toujours aussi étonné en voyant la grosseur du ventre de son amie. A ses yeux, ce petit ventre rebondi pouvait contenir deux enfants minimum. Mais les échographies lui prouvaient qu’il avait tord. A chaque fois que Cassandre revenait de ses échographies, elle s’était empressée de lui montrer les clichés. Abel avait donc pu voir Kaname grandir. Mais il s’était refusé d’accompagner Cassandre à chaque fois. C’était au père de faire cela. Lui n’était rien pour le bébé. Enfin si, il en serait le parrain, mais c’était tout. Au début, il avait été fou en apprenant que Tatsuki ne voulait pas qu’il fasse partie de la vie du petit Kaname. Mais avec le temps, il avait bien réfléchi. Il portait un autre regard sur toute cette histoire. Il s’était encore plus assagi. Trop même peut-être. C’était sûrement cela qui l’empêchait de retourner avec l’homme de sa vie. Mais il avait peur de souffrir à nouveau. Il préférait rester bon ami avec lui. Ce serait bête de s’ignorer alors qu’ils se croiseraient sûrement à l’avenir avec l’arrivée de Kaname…

Il y avait tant de choses à penser. Mais malgré tout cela, Abel se sentait plus léger depuis quelques jours. Son procès avait eu lieu et il avait été acquitté. C’était grâce à son excellent avocat. Tatsuki lui avait payé les services de Maître Kimura, qui était l’avocat du clan Sugiura. Il faudrait qu’il le remercie. Il le ferait peut-être plus tard dans la journée. Pour le moment, il allait rendre visite à son amie Cassandre. Ils avaient prévu de faire encore un peu de shopping ensemble pour le bébé. Celui-ci n’était pas encore né qu’il était déjà pourri gâté le pauvre. Mais quand on aime, on ne compte pas comme on dit… Arrivé à la villa des McKeller, Abel se gara à sa place habituelle. Il fut accueilli par l’un des domestiques qui le laissa entrer dans l’immense maison. A l’entrée, il croisa Léon, l’un des gardes du corps de Cassandre. Celui-ci l’informa qu’il allait prévenir sa patronne et amie de son arrivée. Le grand blond attendit donc dans l’entrée et sa « Princesse » ne tarda pas à l’y rejoindre, grand sourire aux lèvres. Elle était toujours aussi rayonnante.


"Abel! Comment te portes-tu depuis notre dernière rencontre? Au fait, je suis encore allée faire un tour dans la chambre de Kaname. Tu as vraiment fait un travail formidable, et je crois que je ne te remercierai jamais assez!"

« Nous avons travaillé tous les deux et nous nous somme bien amusés. Tu n’as pas à me remercier Cassy, je t’assure. »

Vu qu’ils étaient très proches, Abel se permettait d’appeler Cassandre par son surnom. Elle était comme sa petite sœur. Il était donc normal qu’entre frère et sœur ils s’entraident. Même entre simples amis d’ailleurs. Il s’était beaucoup amusé à s’occuper de la chambre du bébé. Il adorait tout ce qui était décoration. C’était d’ailleurs lui qui s’était occupé du penthouse qu’il avait occupé peu de temps avec Tatsuki. Il avait eu à faire dans cette immense résidence. Dommage que cela n’ait servi à rien. Au final, tout était resté à l’abandon. Abel ne préférait même pas imaginer la couche de poussière qui devait recouvrir les meubles et objets qu’il avait lui-même choisis pour la décoration. Lorsqu’il appellerait Tatsuki pour le remercier des services de Maître Kimura, il lui reparlerait du penthouse. Il fallait qu’ils fassent quelque chose avec.

"Tu désires boire quelque chose avant qu'on y aille?"

« Oui, je veux bien un thé. » répondit-il en suivant Cassandre dans le salon. « Mais tu as des domestiques pour le faire donc tu restes avec moi et tu ne bouges pas d’ici. »

Pour ponctuer ses paroles, il s’assit sur un canapé et prit son amie par la main pour qu’elle en fasse autant. Il se permettait de lui donner quelques ordres mais elle se doutait que c’était pour son bien. Il savait que la future maman détestait rester sans rien faire mais il fallait qu’elle fasse attention. Le surmenage n’était pas bon pour le bébé. Abel faisait donc tout pour tenter de la contenir et de la faire rester en place. Certes, il ne pourrait pas l’empêcher d’être très excitée durant leur après-midi shopping car il serait sûrement dans le même état mais au moins, durant ces moments-là, Cassandre pensait à autre chose, à son fils. Cela lui évitait de penser au travail.

« J’ai une bonne nouvelle à t’annoncer… Mon procès a enfin eu lieu et j’ai été acquitté ! » annonça t-il avec le sourire. « Quand j’ai eu la date du procès, je ne te l’ai pas donnée pour que tu ne t’en fasses pas. Mais tu es la première personne à qui je le dis. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: The "BB day"! (Abel) [TERMINE]   Lun 30 Aoû - 9:22

La jeune femme avait quelques difficultés à rester inactive. Quand son ami lui demanda un thé, elle s'empressa presque de courir à la cuisine pour en réclamer un et l'aurait surement fait si Abel ne l'avait pas retenu en la tenant par la main. Il l'incita à s'asseoir tout en lui disant:

« Mais tu as des domestiques pour le faire donc tu restes avec moi et tu ne bouges pas d’ici. »

Cassandre eut une moue boudeuse l'espace d'un instant, contrariée de voir son élan brisé, mais aussi de la remarque juste et pertinente du blond. Elle devait se ménager, mais aujourd'hui, elle avait un mal fou à contenir son excitation. Elle se résigna à prendre place sur le canapé, tandis qu'une des domestiques vînt s'enquérir de leurs consommation. Elle commanda le thé pour son ami et un verre d'eau bien fraîche pour elle. L'américaine avait particulièrement chaud. Avait-on monté la température des radiateurs sans qu'elle le sache?

Abel la tira de ses pensées en lui annonçant une très bonne nouvelle:

« Mon procès a enfin eu lieu et j’ai été acquitté ! Quand j’ai eu la date du procès, je ne te l’ai pas donnée pour que tu ne t’en fasses pas. Mais tu es la première personne à qui je le dis. »

L'OYabun, ravie, s'écria alors d'un ton enjoué: "Abel, c'est formidable!" avant de reprendre les sourcils froncés: "Néanmoins, tu aurais quand même pu m'avertir. J'aurai aimé pouvoir te soutenir, t'accompagner dans cette épreuve..."

Mais la jeune femme ne resta pas fâchée très longtemps. Ses pensées sautaient d'une à l'autre avec une insouciance déconcertante. Elle n'aimait pas ce manque de concentration criant qui l'animait aujourd'hui.
La domestique revînt rapidement avec leurs boissons, qu'elle posa sur la table basse avant de se retirer humblement. Cassandre la remercia d'un geste de la tête avant de boire une longue gorgée de son verre d'eau. La fraîcheur de sa boisson l'apaisa un instant, mais elle se sentait toujours aussi brûlante de fièvre.
Chassant l'idée qu'elle aurait pu tomber malade, elle reporta son attention sur son ami en lui demandant alors:

"C'est Maître Kimura qui s'est occupé de ton dossier?"


La question n'était pas innocente. Elle savait qu'il était l'avocat de Tatsuki. Elle l'avait rencontré une fois ou deux en se rendant chez son ex-amant. Il semblait de bonne compagnie et loyal. Enfin, cela signifiait aussi qu'Abel continuait à maintenir des liens avec l'Oyabun, mais de quels ordres? L'américaine s'interrogeait souvent sur la vie affective de son ami, sans jamais oser lui demander. Elle espérait qu'il trouverait un jour le bonheur dans les bras d'un homme plus sain que Tatsuki...
Elle fit glisser une mèche de cheveux blonds derrière son oreille. Ils avaient énormément poussé depuis le début de sa grossesse. Elle aimait les avoir longs et bouclés...

Elle s'apprêtait à poser une autre question à Abel quand un violent coup de pied de Kaname lui arracha une grimace. Instinctivement, elle posa une main sur son ventre. Son souffle s'était coupé l'espace d'un instant, et une longue expiration lui fit reprendre ses esprits. C'était bien la première fois que le bébé lui faisait aussi mal. Abel dut lire sur son visage la douleur, car elle le vit pâlir un peu. Elle s'apprêtait à le rassurer avec un grand sourire quand une deuxième douleur, localisée dans son bas-ventre, la fit hoqueter de douleur. La couleur quitta ses joues enflammées. Cassandre murmura alors, dans un souffle:

"Abel, je ne me sens pas bien... Le bébé..."


La jeune femme craignait que ce soit le bébé qui aille mal, avant de comprendre qu'il s'agissait de contractions. Elle écarquilla ses grands yeux bleus, avant de lancer:

"Appelle la maternité, je vais accoucher!"


_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: The "BB day"! (Abel) [TERMINE]   Lun 30 Aoû - 18:35

"Abel, c'est formidable!.. Néanmoins, tu aurais quand même pu m'avertir. J'aurai aimé pouvoir te soutenir, t'accompagner dans cette épreuve..."

« Je ne voulais pas que tu te fasses du mauvais sang pour moi. »

En disant cela, Abel posa sa main sur la joue aux teintes rosées de Cassandre pour la caresser. En général, il n’était pas très tactile mais avec la belle Oyabun, c’était différent. Il ne pouvait pas s’empêcher de lui prendre la main, de lui caresser le visage ou les cheveux, de la serrer dans ses bras lorsqu’elle en avait besoin… Il faisait tout ce qu’un frère pouvait faire, comme ménager sa petite sœur qui était enceinte. Il n’avait pas jugé nécessaire de lui donner d’autres soucis à penser. S’il avait été mis en prison et qu’elle avait été au tribunal à ses côtés, nul doute qu’elle se serait sentie très mal et que cela aurait eu des répercutions sur le bébé. Bien sûr, Abel aurait aimé avoir quelqu’un pour l’accompagner dans cette épreuve. Il avait eu tellement peur de perdre sa liberté, de perdre tout ce qu’il avait. Il aurait même souhaité que Tatsuki soit près de lui. Mais il s’était attendu à ce que le yakuza ne vienne pas après ce qui s’était passé lors de leur week-end écourté. Mais au moins l’Oyabun avait-il exigé que Maître Kimura continue de le défendre jusqu’au bout.

"C'est Maître Kimura qui s'est occupé de ton dossier?"

« Oui. Malgré tout, Tatsuki a tenu à ce que ce soit son avocat qui me défende. Il faudra que je l’en remercie d’ailleurs. »

Abel ne développa pas plus. Que dire de plus de toute façon ? Il préférait rester discret concernant Tatsuki, même avec Cassandre. La jeune femme ne savait d’ailleurs pas que les deux ex s’étaient revus plusieurs semaines plus tôt. Qu’est-ce que cela changerait-il qu’elle soit au courant ? Au final, les deux hommes n’étaient pas retournés ensemble et s’étaient résolus à faire leur vie chacun de leur côté. Abel avait tout de même tenu à ce que Tatsuki sache que quoiqu’il arrive, il serait toujours là si jamais le yakuza avait besoin d’aide. Et c’était réciproque. Malgré tout, il tenait encore à lui et n’était pas prêt de le laisser tomber si jamais une chose grave arrivait. Mais cela signifiait-il qu’ils pouvaient se considérer comme amis pour autant ? Abel ne savait pas comment définir leur relation. C’était si complexe. Il ne savait même pas si Tatsuki accepterait qu’il voie Kaname. Pourtant, le blond ne pourrait pas faire autrement s’il restait ami avec Cassandre, ce qu’il ferait sûrement. Il faudrait qu’ils aient une conversation ensemble pour tout mettre au clair.

Abel porta à ses lèvres la tasse de thé que lui avait apportée l’une des domestiques de la maison. Excellent thé, comme toujours. C’était relaxant. Et sans doute aurait-il besoin de garder son sang froid avec ce qui allait se produire… Il s’apprêtait à boire une nouvelle gorgée de thé lorsqu’il aperçut du coin de l’œil Cassandre poser brusquement sa main sur son ventre rebondi. Intrigué et tout d’un coup alerté par ce geste, il posa son regard sur le visage de sa belle qui grimaçait de douleur. Une légère peur s’installa en lui. Cassandre dut le remarquer d’ailleurs à son visage qui perdait de sa couleur. Elle tenta d’esquisser un sourire mais une nouvelle vague de douleur l’en empêcha, allant jusqu’à la faire hoqueter. Ses joues rosies perdirent toute couleur. Abel posa précipitamment sa tasse de thé et posa sa main sur celle de Cassandre. Que se passait-il ? Le bébé semblait plus agité qu’à son habitude. La belle Américaine allait-elle accoucher ? Cette question ne resta pas longtemps sans réponse. Cassandre confirma les doutes du jeune assassin.


"Abel, je ne me sens pas bien... Le bébé... Appelle la maternité, je vais accoucher!"

« D’accord… D’accord. » répondit Abel, réalisant ce qui était en train de se passer. « Pour l’instant, allonge-toi et calme-toi d’accord ? Tout va bien se passer. »

Il se leva pour laisser de la place sur le canapé. Le temps qu’il téléphone, il préférait que Cassandre s’allonge. Peut-être qu’elle se sentirait un peu mieux ainsi. Mais ce n’était qu’une supposition, il ne savait pas du tout quoi faire dans ce genre de situation. Mais comme le lui demandait sa belle, il allait appeler la maternité. Il prit son téléphone portable dans la poche de son pantalon et chercha dans sa liste de contacts le numéro souhaité. Il s’en faisait tellement pour Cassandre qu’il avait enregistré le numéro de la maternité mais aussi celui du médecin de famille. Ainsi, il serait prêt le jour où il en aurait besoin, et ce jour était arrivé. Il appela et le temps qu’on lui réponde, il sortit un instant du salon pour demander à un domestique d’aller chercher Léon. L’homme de confiance de Cassandre allait les conduire à la maternité. Ainsi, Abel pourrait être à l’arrière de la voiture avec son amie pour lui tenir compagnie et l’aider à se relaxer.

Quelqu’un répondit enfin au téléphone. Le grand blond expliqua rapidement la situation. Son interlocuteur l’avertit qu’il allait réserver une chambre pour Cassandre et que les médecins seraient prêts à son arrivée. Par contre, il l’informa qu’aucun véhicule ne pouvait venir la chercher, tous étant déjà pris. Ce n’était pas très grave, Léon allait les y conduire de toute façon. Ce serait sûrement plus rapide. L’ambulance aurait dû faire le trajet jusqu’à la villa, ce qui aurait pris du temps. Lorsqu’Abel raccrocha, l’homme de main arriva, le souffle court. Il avait dû courir dès que le domestique lui avait transmis le message. Le jeune tueur lui demanda de les conduire à la maternité. Bien sûr, Léon ne refusa pas. Les deux hommes retournèrent rapidement auprès de Cassandre qui semblait avoir mal. Abel n’aimait pas la voir dans cet état mais il ne pouvait vraiment rien faire pour calmer la douleur.


« Léon va nous conduire à la maternité. » lui dit-il avant de se rapprocher d’elle, prêt à la porter pour la conduire à la voiture. « Ça va aller ? Je vais me mettre à côté de toi dans la voiture. Tu pourras me broyer la main autant que tu le voudras si ça peut t’aider. » l’autorisa t-il, voulant faire un brin d’humour pour tenter de calmer Cassy.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: The "BB day"! (Abel) [TERMINE]   Ven 3 Sep - 7:39

Elle avait l'impression d'être dans une seconde réalité. Abel l'avait couché sur le canapé, tandis qu'elle soufflait et grimaçait à chaque contraction. Elle devait compter le temps qu'il y avait entre chacune d'elle, mais elle ne pouvait s'empêcher de penser que tout cela était irréaliste. Le bébé était déjà là! Cassandre avait l'impression que sa grossesse s'était déroulée avec une vitesse fulgurante. Elle n'avait rien vu passé et maintenant, Kaname commençait à pointer le bout de son nez. La jeune femme allait donner la vie, et cela était pour l'instant impensable pour elle. Tout ce bousculait dans sa tête. Elle sentait qu'elle perdait confiance en elle, se posant mille questions plus folles les unes que les autres: Pourrait-elle le protéger quoi qu'il arrive? L'aimera-t-il? Et Tastuki? Comment tout cela s'arrangera? Et le monde dans lequel elle évoluait n'était-il pas trop dangereux et pathogène pour ce petit être?
Au fur et à mesure qu'elle sentait le poids de sa maternité s'écraser un peu plus sur ses épaules, elle désirait que l'enfant ne vienne pas au monde, qu'il reste à l'abri... Une contraction plus violente que les autres vînt lui chasser ses vilaines pensées. Elle souffla, hors d'haleine, la main contractée sur son ventre.
Une des domestiques, alertait par la frénésie dans le petit salon, fit son apparition et vînt soutenir sa maîtresse tandis qu'Abel passait des coups de fils. Elle l'entendit appeler la maternité, puis le médecin personnel de Cassandre. Elle eut un sourire entre deux grimaces en passant qu'Abel assurait comme un futur père alors que Tatsuki n'était même pas là...
Tatsuki, il fallait le prévenir aussi... C'était son fils après tout...

La jeune femme jetait de ses yeux bleus azurés, des regards désespérés à son ami, tout en étreignant la main de la femme qui la soutenait. Elle ne connaissait même pas son prénom pour la remercier, mais elle savait qu'elle travaillait pour elle depuis son enfance. Elle demanda à cette dame de prévenir sa mère qu'elle partait à l'hôpital. Ce n'était qu'une politesse après tout, car elle était en froid avec sa mère depuis quelques temps, concernant le bébé. Cette dernière ne se faisait pas à l'idée qu'elle allait devenir grand-mère, et acceptait encore moins le fait que sa fille l'élèverait comme une mère célibataire...
La femme s'exécuta, néanmoins anxieuse de la laisser seule. Cassandre la rassura avec un petit sourire.

De son côté, Abel en avait terminé avec le téléphone. Il fit venir Léon, qui accourut en comprenant que Cassandre n'allait pas bien. Ils s'expliquèrent tout les deux, et l'américaine comprit que Léon leur servirait de chauffeur car il n'y avait pas d'ambulance pour elle. Ils s'approchèrent alors d'elle, et la jeune femme prit appui sur leurs bras pour se relever. Abel semblait vouloir pousser le zèle jusqu'à la porter, mais elle se sentait encore capable de marcher...

« Léon va nous conduire à la maternité. Ça va aller ? Je vais me mettre à côté de toi dans la voiture. Tu pourras me broyer la main autant que tu le voudras si ça peut t’aider. »

La jeune femme eut un sourire timide avant d'approuver d'un léger geste de la tête:

"Tant que je n'accouche pas dans la voiture, ça devrait aller..."

Ils firent quelques pas ensemble, quand la femme qui les avait quitté auparavant revînt avec le sac d'affaires de sa maîtresse qu'elle avait préparé pour la maternité. L'Oyabun la remercia chaleureusement tandis que Léon prenait le sac sur l'épaule tout en soutenant son amie.

Ils arrivèrent tant bien que mal à la voiture, Cassandre ne desserrant pas les dents. Une fois qu'elle fut installée plutôt confortablement dans l'habitacle de la voiture, elle s'exclama enfin, à l'attention d'Abel:

"Il faut appeler Tatsuki. Il va m'en vouloir si on ne le prévient pas... Oh Abel... j'ai peur de l'avenir... j'ai peur de ne pas être à la hauteur, qu'on puisse faire du mal à Kaname..."

Cassandre sentait que ses nerfs étaient en train de lâcher complétement. Elle n'arrivait pas à se contrôler, mais cela lui faisait momentanément oublier ses douleurs.
Léon avait démarré la voiture, et il se dirigeait à présent vers l'autoroute, direction l'hôpital. De toutes façons, que pouvait-elle faire? Il lui était impossible de retourner en arrière... Elle tenta de se calmer en inspirant et expirant profondément. La tête lui tournait à respirer ainsi. Elle ne voulait plus lâcher la main d'Abel qui reposait dans la sienne.
Elle avait peur de tout... Avant, ça ne lui aurait jamais traversé l'esprit, se sentant trop intouchable pour avoir peur, mais maintenant qu'elle avait la responsabilité d'un autre être... Tout cela devenait trop angoissant pour elle...

Le trajet lui parut durer une éternité... A leur arrivée devant les portes de l'hopital, des infirmières sortirent avec un fauteuil roulant. On sortit la future maman avec délicatesse de la voiture pour la mettre dans le siège tout en lui posant des questions: quand avaient commencé les premières contractions? Quelle était la fréquence de ces dernières? Combien de temps duraient-elles?
Tout en subissant cet interrogatoire, Cassandre cherchait du regard celui d'Abel et de Léon qui avaient été mis un peu à l'écart. Sa main palpait le vide, ne sentant plus la paume chaude de son ami... Elle fut embarquer dans les méandres de l'hôpital...

Trois heures de travail plus tard...

[Direction l'hôpîtal je suppose?]

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: The "BB day"! (Abel) [TERMINE]   Ven 3 Sep - 13:02

"Tant que je n'accouche pas dans la voiture, ça devrait aller..."

Abel priait pour que cela n’arrive pas. Il ne se sentait pas capable de faire accoucher Cassandre dans une voiture et de mettre Kaname au monde. Bien sûr, l’un de ses rêves était de devenir infirmier mais il n’avait pas les qualifications pour. Il espérait donc que son amie attende d’être à la maternité pour accoucher. Au moins, là, elle serait sûre de recevoir les meilleurs soins et les meilleurs conseils. Car Abel avait beau tout faire pour apaiser Cassandre, il ne savait pas par quoi elle passait, ce qu’elle pouvait ressentir, ce qu’elle pouvait craindre. Avec l’aide de Léon, il la conduisit jusqu’à la voiture. L’une des domestiques de la maison avait pensé à préparer un sac d’affaires pour sa patronne. C’était vraiment une très bonne attention. Abel n’aurait donc pas à revenir à la villa pour le faire. Il allait sûrement rester à la maternité jusqu’à la naissance du bébé, en espérant que Tatsuki l’y autorise. De toute façon, refus ou non, le blond souhaitait rester aux côtés de son amie. Ils étaient très liés tous les deux. C’était d’ailleurs parce qu’il tenait beaucoup à elle qu’il avait décidé de se mettre à l’arrière de la voiture avec elle. Ainsi, il pourrait tenter de la calmer et, si jamais elle accouchait, il serait là, même s’il priait pour ne pas en arriver là.

"Il faut appeler Tatsuki. Il va m'en vouloir si on ne le prévient pas... Oh Abel... j'ai peur de l'avenir... j'ai peur de ne pas être à la hauteur, qu'on puisse faire du mal à Kaname..."

« Ne t’inquiète pas, tout va bien se passer. Je suis sûre que tu feras une excellente mère. Quant à sa sécurité, ne sous-estime pas Tatsuki. Il va vouloir l’entourer d’une armée de gardes du corps. Kaname sera plus protégé que le président. »

Encore un peu d’humour pour détendre Cassandre. Mais Abel savait au fond qu’il avait raison. Tatsuki était extrêmement possessif et à cheval sur la sécurité des gens qu’il aimait, même si ceux-ci étaient peu nombreux. Le grand blond avait eu le droit à des gardes du corps pratiquement à chaque fois qu’il était sorti. Ceux-ci avaient eu beau se faire discrets, Tatsuki ne voulant sans doute pas qu’il se doute de quoique ce soit, Abel s’était longtemps senti observé. Au début, il n’avait pas apprécié d’être surveillé de la sorte mais par la suite, il s’y était habitué et avait accepté. Il avait compris qu’en tant qu’amant et fiancé d’un Oyabun, sa vie avait été en danger. Mais maintenant, toute cette sécurité serait pour Kaname. Il y aurait de nombreux hommes autour de lui. Abel ferait même en sorte d’en faire partie. Cela rassurerait sûrement Cassandre de connaître au moins l’une des personnes qui s’occuperait de la sécurité de son fils. Elle n’avait rien à craindre de ce côté-là. Et pour la calmer un peu plus, Abel l’embrassa sur le front. Tout se passerait bien, à commencer par l’accouchement. D’ailleurs, pour que tout soit parfait, il fallait que le père soit là. Le grand blond sortit donc son téléphone portable de sa poche à l’aide de sa main libre et appela le concerné.

« Allo Tatsuki ? C’est Abel… Je suis avec Cassandre en chemin pour la maternité. Essaye de t’y rendre le plus vite possible, d’accord ?... D’accord. Fais quand même attention sur la route, hein ?.. A toute à l’heure. »

Abel raccrocha et rangea son téléphone. Il adressa un sourire à Cassandre et passa une main dans sa chevelure, pour tenter de la rassurer. Il ne dit rien concernant Tatsuki. Elle avait dû comprendre qu’il allait se dépêcher pour venir. Abel avait tout de même demandé à son ex de faire attention sur la route. Un triste souvenir lui était revenu en tête. Un matin, Tatsuki s’était précipité pour le rejoindre, dépassant la vitesse autorisée, et avait fini par avoir un accident. Bien sûr, la neige avait été en cause mais la bêtise de Tatsuki aussi. Même si c’était une urgence, il devait faire attention en voiture. Tant pis s’il n’assistait pas à l’accouchement, le principal était qu’il arrive entier et voie son fils. Même s’il ne montrait rien, Abel aussi avait peur de l’avenir. En fait, tout reposait sur une même personne : Tatsuki. Le jeune tueur avait eu beau lui parler comme s’ils n’étaient pas en froid, la réalité était tout autre. A vrai dire, il ne savait pas comment allait se passer ces retrouvailles avec son ex, surtout dans un moment pareil. Mais pour l’instant, il valait mieux ne pas y penser. La voiture venait d’arriver à la maternité et un fauteuil roulant était déjà là pour Cassandre. Avant de quitter son amie pour une durée indéterminée, Abel voulut lui parler une dernière fois pendant que le personnel de l’hôpital la faisait sortir de la voiture.

« Tout va bien se passer Cassy. On se reverra tout à l’heure. »

Après un dernier baiser bref sur la tête, Abel regarda son amie s’éloigner avec les infirmiers, le cœur serré. Il espérait vraiment que tout se passe bien et que l’accouchement soit rapide. Il n’appréciait pas l’idée que son amie souffre pendant des heures et qu’il y ait des complications. Il croisait donc les doigts… En attendant l’arrivée du bébé, il allait patienter dans la salle d’attente. Léon l’y rejoignit après avoir été garer la voiture sur le parking. Les deux hommes n’avaient pas beaucoup de conversation ensemble mais ils échangèrent quand même quelques mots avant l’arrivée de Tatsuki. Abel se leva pour l’accueillir et lui expliqua qu’il pouvait aller rejoindre Cassandre en salle d’accouchement s’il le désirait. Le blond aurait aimé y aller mais c’était le rôle du père. Lui allait attendre dans cette salle en compagnie de Léon, dans le doute et la crainte. Lorsque Kaname serait né et que Tatsuki aurait du temps à lui accorder, il verrait bien ce que l’avenir lui réserverait…




[Direction l'hôpital ^^]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The "BB day"! (Abel) [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
The "BB day"! (Abel) [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Nos chers auteurs...(Abel/Lola)
» Caïn Abel, 1er Vampire ...
» [THEME] Baiser volé [TERMINE]
» Les histoires d'amour finissent mal, en géneral...[FB 1753] [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Les Quartiers Résidentiels :: Les Maisons :: Villa de Cassandre McKeller-
Sauter vers: