Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Wanatabe Haine

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Wanatabe Haine   Mer 1 Sep - 13:50

Nom : Wanatabe

Prénom : Haine

Age : 24 ans

Sexe : Féminin

Sexualité : Hétérosexuelle

Métier : Détective privée

Physique : Longiligne, du haut de son mètre soixante-douze, Haine domine le monde qu’elle aime. Ses cheveux tombent sur sa poitrine, rarement coiffés ; Haine n’a pas le temps de penser à sa beauté. Lorsqu’elle était plus jeune, sa sœur aînée se moquait de ses yeux “globuleux”, carrément trop gros par rapport au reste de son visage. Son nez fin, légèrement courbé et sa bouche étroite, charnue, augmentent le contraste. Elle est une femme ordinaire, à la chevelure brune, aux iris gris. Haine apprécie la simplicité. Haine est la simplicité. Vêtue de noir, de gris, de bleu marine, elle passe inaperçue ─ et c’est tant mieux! Jeans, tee-shirts, chemises, elle ne connaît que ça. Parfois, elle se rend à des soirées “de taf”, où le luxe et l’apparence règnent en maître. Alors, Haine devient une créature ténébreuse et ravissante, robe de soie à la couleur aveuglante, maquillage sombre et prononcé. Haine est le caméléon dans la rue. Qu’importe son physique, elle sait l’adapter à chaque situation. Il faut bien ça…

Caractère : “Femme fatale rangée dans son étui. Je dégaine, bang t’es kaputt.” Haine déteste parler, mais elle adore écouter. Elle en a fait son métier. Tout ce qu’elle aime, c’est la bagarre, les mecs, les armes et parler vulgairement. Fermée, elle coupe court à toute conversation qui mentionnerait sa vie, son passé, son avenir. Elle fait parler, mais chut, ne dira rien. Solitaire, elle n’est pas “famille”. Parfois, elle a besoin d’un câlin, mais qu’importe la personne, elle désire juste la chaleur d’un corps. Elle n’aime pas qu’on parle d’elle comme d’une chose insignifiante, aime plaire ou qu’on vante ses qualités de tireuse d’élite, de fine manipulatrice. Haine n’a pas peur de la mort, n’a pas peur de vieillir. Elle a juste peur de retourner dans la maison familiale, de redevenir la petite Haine, la petite sœur, la fille, elle en vomirait. Elle n’aime pas du tout le concept de la famille, chaleureuse, du havre de paix. Haine n’est chez elle nulle part ailleurs que dans sa tête. Elle déteste le changement, tout ce qui n’est pas prévu, pas dans ses plans. C’est son point faible.

Famille : Haine voit ses parents lors des dîners de Noël. Ayashi et Akira Wanatabe n’ont jamais quitté leur pays, leur ville et n’en n’ont pas l’envie. Haine ne les aime pas, mais elle ne les déteste pas. Dans son enfance, elle se souvient des gifles, des cris, des disputes, mais aussi quelques bons moments de franches rigolades. Haine est la plus jeune de quatre enfants. Son frère aîné, Jin, qui avait dix-huit ans lors de sa naissance, elle ne le connaît pas vraiment, il avait déjà quitté la maison quand elle avait pointé le bout de son nez. Il est en froid avec ses parents, pour une raison inconnue. Puis, deux pisseuses. Marisa, vingt-sept ans et Sou, trente-quatre ans. Haine les déteste. Elles se sont moquées d’elle toute leur adolescence. Ce fut un choc, elle qui fut chouchoutée depuis sa naissance, devenait le souffre-douleur de ses modèles de sœurs aînées! Haine ne leur a jamais pardonné leur méchanceté. Elle les appelle les “sœurs de merde”.

Histoire : Depuis sa naissance jusqu’à son entrée au lycée, Haine a vécu la vie d’une fille de famille modeste, toujours entre deux eaux, ni bien ni mauvaise. Lors de son entrée en seconde, brutalement, Marisa la traita de bûcheuse et Sou, toujours à la maison à vingt-cinq ans, l’accusa de ses échecs professionnels. Haine n’en parla pas à ses parents, mais devint violente à l’école. Elle ne cherchait pas la bagarre mais y participait toujours lorsqu’il l’était possible. Elle se défoulait et rentrait tard mais ses parents n’avaient jamais été regardant et Haine faisait attention à ne pas recevoir de coups sur le visage.

À l’école, sur le toit.

“T’as pas le droit de me faire ça!”

Haine vient de se faire larguer. Elle ne le supporte pas. Lorsqu’elle aime, lorsqu’elle sort avec quelqu’un, elle est entière, elle ne lâche pas l’affaire avant d’avoir fait tout ce qu’elle pouvait faire.

“Putain, mais t’es lourde. Je me casse.”

Elle essaya de le rattraper, mais la porte de secours s’ouvrit et une jeune fille aux cheveux décolorés apparut.

“Bébé, c’est bon, tu lui as dit pour nous? Bébé?”

Haine rougit de colère. Plus tard, elle apprendrait à ne rien laisser paraître mais la colère serait toujours là.

“Sale chien! Fils de pute!

─ Je t’aimais bien, Haine, mais regarde-toi, regarde la façon dont tu parles. Une fille ne parle pas comme ça, Haine.”

« Tu vas voir comment je parle… Connard. »

Haine agrippa son épaule, retourna le type et avança violemment son genou dans son entre-jambes. Il hurla et tomba sur le bitume. La blonde s’exclama : “Bébé!” et s’agenouilla près du gars, tandis qu’Haine courut jusqu’aux escaliers, elle les dévala en pleurs. Elle était une fille, bordel!

Quatre ans plus tard, dans la rue.

Haine vient de terminer l’école de police. Elle est, aux yeux de la société, un gardien de la paix. Environ deux ans d’études théoriques et pratiques. Mais travailler dans un bureau, ça ne l’intéresse pas. C’est là qu’on met les meufs qui viennent de finir l’école, elle en est sûre. Elle en a bavé pour passer le concours d’entrée. Elle n’est pas une intello. Ce qu’elle aime, c’est se servir de son arme, courser les voleurs, frapper les délinquants. Alors elle a pris sa décision. Elle démissionne de son poste, à peine deux mois après son début dans la brigade de maintien de l’ordre et de la paix publique. Elle va se mettre à son compte, gagner plein de tune et embaucher une secrétaire. Ensuite, elle ferait ce qu’elle voudrait de sa vie. S’attaquer aux gangsters, même! Elle serait moins dans la légalité qu’au service de la police mais plus que si elle faisait partie de la mafia, ha ha ha!

Deux ans plus tard, au bureau coHaine.

Elle n’est plus tout à fait dans la légalité. En fait, elle n’est ni dans la légalité, ni dans l’illégalité. Elle est dans une zone grise, et ça la rassure : les flics ne courent qu’après du concret. Lorsque personne ne la demande, elle se promène, entend des choses, les balance à la partie adverse. Haine est une ordure. Mais elle est toujours payée pour ses services. Elle n’est qu’un pigeon, sans elle, le monde ne tournerait pas rond. Elle n’a toujours pas de secrétaire, et ne sait pas vraiment si elle en aura une un jour. Elle arrive à payer son loyer, même si elle dort dans son bureau. La vie est belle, elle a un flingue, parle aussi mal qu'elle le souhaite et fréquente “de la mauvaise graine”. C’est cool!


Dernière édition par Wanatabe Haine le Jeu 2 Sep - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Votre Cher Admin
Admin pointilleux
avatar

Nombre de messages : 837
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Wanatabe Haine   Mer 1 Sep - 21:33

Bienvenue !

J'aime bien ton style d'écriture. A part ça, je n'ai vraiment rien à dire concernant ta présentation. Par contre, une chose me chiffonne... C'est ton avatar. J'ai l'impression que c'est le même que Yume Tsuki, mais je peux me tromper. En tout cas, ils se ressemblent beaucoup. Serait-il possible que tu en trouves un autre et en changes ? :s

_________________
~¤~ Je te surveille Invité... Je surveille tout le monde... ~¤~ [ Ça fait peur, ne ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-city.nightforum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Wanatabe Haine   Jeu 2 Sep - 16:27

Ça veut dire que je suis validée???

J'ai changé d'avatar. En effet, l'auteur de l'illustration se base sur les mêmes caractéristiques physiques, à chaque fois : cheveux noirs, peaux blanches, etc. Ça convient?
Revenir en haut Aller en bas
Votre Cher Admin
Admin pointilleux
avatar

Nombre de messages : 837
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Wanatabe Haine   Jeu 2 Sep - 16:54

Ça me convient parfaitement ^^

Ta fiche est validée.

Bon jeu !

[Je verrouille le sujet.]

_________________
~¤~ Je te surveille Invité... Je surveille tout le monde... ~¤~ [ Ça fait peur, ne ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-city.nightforum.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wanatabe Haine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wanatabe Haine
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» KOUMAN HAINE TI PE A FE MARC HENRY E SAL DI SOU NEPTUNE...
» humiliation et Haine [PV]
» Une larme entre amour et haine
» LA " MARSEILLAISE CHANT de HAINE
» L'amour vrai suscite la haine. On le reconnaît à cela [Dany]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Hors RP :: Corbeille :: Présentations des membres supprimés-
Sauter vers: