Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Watashi wa Myo dessu, yoroshiku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shinonaga Myo

avatar

Nombre de messages : 71
Age : 28
Sexe : girl powa
Sexualité : aime les filles
Métier : Yakuza (Chef d'un petit gang)
Petit(e) Ami(e) : des ex, des aventures...
Date d'inscription : 23/06/2011

MessageSujet: Watashi wa Myo dessu, yoroshiku   Mer 6 Juil - 13:59

Nom : SHINONAGA

Prénom : Myo

Surnom : Zanshinagayami

Age : 28 ans. (Née le 30/11/1982)

Sexe : Femelle.

Sexualité : Homosexuelle, donc lesbienne (non exclusive, mais un écart reste rare).

Métier : a été officiellement: Coursière / Chimiste / Agent de crises logistiques (son contrat actuel est encore valable même si elle ne fait plus rien). Officieusement, c’est une ex-kobun qui co-dirigeait une petite organisation. Elle en a monté une nouvelle, en contact avec ses anciens employeurs.

Physique :

Citation :
Toshigi – Centre de Détention pour Femmes – Tokyo, quartier Toshigi.

Fiche de la détenue Shinonaga Myo, matricule AH - XX-959 069 - TCP

Née le 30/11/1983.
Incarcérée le 21/05/2001

Biométrie et signalisation :

Type : asiatique
Taille : 1m66
Poids : 63,5 kg
Cheveux : noirs
Yeux : marrons foncés
Dextrie : droite

Signes distinctifs :

*Plusieurs cicatrices : -Jambe gauche (mollet) forme irrégulière, environ 15 cm.
-Epaule droite, forme semi circulaire, environ 8 cm.
-Dos, entre les cotes 5 et 6 coté gauche, environ 10 cm.
-Pommette et tempe droite, morcelées, au nombre de 7, de diverses formes et dimensions, entre 0,5 et 2,5 cm. L’une d’elle fait saillie sur l’arcade, laissant une ligne nette au sourcil.
-Divers cicatrices résiduelles d’impacts de balles à l’abdomen (4) et à l’épaule gauche (2), survenues lors de son arrestation. Aucunes séquelles internes après hospitalisation.

*Marques de brûlures anciennes sur la cuisse droite, avant bras droit et gauche.

*Tatouages : Un dragon sur le dos, environ 30 cm de haut sur 15 de large.
Un serpent sur le mollet gauche, environ 10 cm sur 5 de large.
Un symbole tribal symétrique sur la nuque, environ 3 cm².

Examen préliminaire avant sortie :
Reflexes pupillaires bon, vision bonne (10/10 et 10/10), ouïe bonne. Pas de trouble de l’équilibre.
Les diverses lésions constatées à son entrée (contusions diverses, coupures nombreuses) se sont estompées et résorbées sans séquelles apparentes. De même pour celles constatées suites à ses nombreuses altercations lors de sa détention.

Notes : Addictions révélées à diverses substances à son entrée. Traitements encore en cours.

Impliquée dans la mort de 3 autres détenues, innocentée faute de preuves, non lieu. Voir dossier joint No X-85-CD ref AH - XX-959 069 - TCP.

A passé 2 ans en isolement strict dans le QHS avant son transfert suite à ses troubles psychologiques avérés (et plusieurs bagarres).
A été transférée et internée en cellule d’isolement durant 5 années à l’Hôpital Psychiatrique de Nakamiya, à Osaka, en fin de peine sur avis médical. Voir dossier médical joint No 12 084 ref AH - XX-959 069 - TCP.

IMPORTANT
Suivit psychologique indispensable, individu instable et assurément dangereux.
Libération suite à des circonstances atténuantes à la révision de son procès, le (illisible)/2007, après établissement du diagnostique par l’équipe psychiatrique (voir dossier médical joint No 12 084 ref AH - XX-959 069 – TCP pour plus de détails).
***

D’un petit gabarit, de part son passé, Myo est taillée comme une athlète. Sa silhouette galbée, toute en courbes, est harmonieuse. Sa musculature bien dessinée est solide, elle a donc un peu perdu en souplesse mais reste cependant très agile et vive. Elle a une démarche énergique, des gestes rapides et précis.
Myo est assez jolie, avec sa peau légèrement halée naturellement, ses yeux bridés en amande presque noirs, un petit nez droit et son sourire doux sur son visage fin. Sa poitrine relativement développée pour une asiatique pure souche la complexait souvent.

Cette jeune femme est habillée de manière décontractée : veston de cuir léger, T-shirt et pantalon large à poches style militaire, une paire de rangers ou de chaussures de sports. Ou tenue de motarde avec bottes assorties. Ou encore short court, bas résille et haut qui maintient son buste.
Une jupette ou robe ‘à la chinoise’ pour les jours chauds, pour les grandes occasions elle arborera une robe et petits escarpins, ou préférentiellement kimono (style Furisode ou Homongi selon les circonstances) et geta.

En guise d’accessoires, lunettes de soleil, une chevalière, un petit pendentif et des piercings (oreilles : lobes et cartilages, tragus, nombril, tétons), un passage régulier chez le coiffeur pour le look, avec une préférence pour les cheveux mi-long, quelques mèches de couleurs de temps à autres, des tresses ou des couettes assez souvent.
Elle fume, elle boit. Myo a plusieurs cicatrices –dont sur le visage autour de l’œil droit- brûlures et tatouages. Elle a tout l’air d’une loubarde ou d’une fille un peu rude à vrai dire.

Caractère :
Myo cause peu, elle parait souvent endormie ou au contraire enjouée, selon son humeur du moment (variable avec ses consommations de stupéfiants) mais ce n’est qu’apparence.
Elle est généralement peu patiente, sauf si elle sait que le jeu en vaut la chandelle et dans ce cas peut se montrer très tenace.
Elle sait assimiler avec une facilité déconcertante, pour peu que cela l’intéresse. Myo était plutôt bonne élève, discrète mais parfois turbulente ou au contraire apathique. Ses résultats étaient bons sans pour autant être exceptionnels ce qui décourageait ses professeurs et son père.
Elle n’est pas spécialement colérique, mais ses réactions sont souvent un peu disproportionnées si elle se sent trop titillée. Elle ne sait pas mentir et déteste qu’on lui mente.

Elle n’a qu’un crédo : ‘’Suit ton instinct, réfléchit à comment obtenir ce que tu désires, fait ce qu’il faut pour l’obtenir. Vit ta vie à fond.’’
Myo a des troubles assez particuliers : des insomnies fréquentes, des petits délires paranoïaques et parfois des accès de violences mal canalisés. Ses quelques addictions n’arrangent évidemment rien.
Elle a peur des araignées, a peur de se faire empoisonner et tente de se mithridatiser. Elle déteste les moustiques. Les chiens ne l’aiment pas et cela semble réciproque, sans qu’elle sache pourquoi.

Famille :
Père : Hiroki Plus aucun contacts.
Mère : Miyako Régulièrement au téléphone. Lui rend visite quelques fois.
Frère plus âgé : Hidoaki Visites régulières, contact par téléphone/mails assez souvent. Mio le vénère presque, et c’est probablement la seule personne à encore pouvoir la raisonner.

Sa cousine (un an d’écart) : Midori Contact réguliers par téléphone, mails. Quelques fois visite.

Le père est le type même du salary-man en plein essor, à sa naissance, et donc peu présent. Cela ne fit qu’empirer au fil des années et des promotions. Il est encore maintenant à la tête des succursales régionales de la grande entreprise qui l’emploie.
La mère était partagée entre son rôle de femme au foyer, ses cours de langues étrangères qu’elle donne dans un centre de cours complémentaires et sa vie associative dans la Maison des Association des quartiers de la banlieue de Tokyo, puis de Tokyo même, où la famille habite.


Histoire : [ 8 lignes minimum, soit 170 mots ]

RESUME

Myo a eut une enfance studieuse et n’avait que peu de temps libre : en effet, elle passait des heures et des heures dans divers clubs : danse, puis shamisen, ou cuisine, pour faire comme toutes les petites filles et condition nécessaire imposée par le père pour suivre aussi des cours d’arts martiaux -qui était ce qui l’intéressait le plus, en raison de son tempérament vif et sa nervosité, car cette jeune fille avait beaucoup d’énergie à revendre, et avait même quelques insomnies-.

Et donc tout se déroula plutôt bien, jusqu'à deux évènements :
Tout d’abord, le déménagement de la famille suite à une promotion du père, qui fit entrer Myo dans un lycée très huppé. Et là, la jeune fille fit deux rencontres bouleversantes. La première avec le racket et la drogue, la seconde avec les trafics : drogue, en premier lieu, puis pièces de moto –elle en possédait une-, organisation de courses clandestines…Myo devenait de plus en plus bagarreuse, se disputait souvent avec son père.
Le second grand évènement, fut la rencontre d’une jeune fille dans un club de chanoyu, Mitsuko Odona. Son père est un des plus grand Oyabun de Tokyo. Les deux demoiselles deviennent amies, et ensuite amantes puis fondent leur propre clan –profitant des trafics de l’une et des relations/moyens de l’autre-.

Elles se placèrent sous la tutelle du père qui les vit alors monter un véritable réseau, devenant de plus en plus lucratif et diversifié. Il ne savait rien de leur liaison, bien sur. Les deux lycéennes devenaient de véritables femmes d’affaires, Myo s’entrainait de plus en plus dur. Et elles montèrent autant dans la hiérarchie que leurs actions devenaient étendues. Myo continuait d’organiser des courses clandestines, malgré un accident assez impressionnant, mais se bagarrait moins.

Or, il y eut des événements fâcheux. Tout d’abord, le frère de Mitsuko –et Shateigashira dans le clan- les surpris et cela dégénéra, en une altercation violente. Peu après, suite à l’enlèvement de Myo un chantage odieux fut proposé par ce frère: passer la nuit avec lui en échange de son silence et son pardon. Myo accepta.
Passé cela, Myo devint plus brutale. Elle se remit à se battre, devint plus dure dans son bizness. Une guerre des clans finit de tout chambouler : un groupe tira sur la voiture ramenant Mitsuko chez elle, en guise de semonce ou avertissement. De terribles représailles furent organisées. Si le gang fut éradiqué, le clan qui le protégeait opposa une résistance, cela tourna en véritable guérilla urbaine.

Les forces de l’ordre intervinrent. Myo fut touchée de 6 balles et arrêtée. Elle connut un long séjour en prison, puis hôpital psychiatrique suite à divers troubles : meurtre -sur commande du clan Odona - de détenues et profilage par une équipe de psy à la botte du clan qui la protégeait toujours. Sa peine fut réduite après cette expertise.

A sa sortie, Myo connu une période trouble. Déshéritée par son père, surveillée par la police, sous traitement, Mitsuko mariée…Les choses se tassèrent lentement grâce à quelques ficelles tirées. La jeune yakuza reprit doucement ses activités avec un boulot de façade. Elle devint l’amante de Mitsuko.

Pour finir, elle décida, avant que le fils de l’oyabun reprenne le flambeau, de quitter l’organisation. En travaillant pour le chef de tout les Oyabun de Tokyo, elle reçut la protection quelle désirait en échange d’un dur labeur : infiltrer une des organisations, trouver des traitres et les liquider. Ce qu’elle fit. Elle liquida cet homme détesté, frère de Mitsuko, avant que lui ne le fasse. Elle avait ainsi respecté son contrat avec le chef des oyabun, qui lui non plus ne désirait pas voir cette personne prendre le contrôle du clan Odona, mais Myo devait quitter la ville pour ne plus revenir.

Myo enfourcha sa moto, et prit la route, ses affaires et une nouvelle vie l’attendait ailleurs. A tombeau ouvert sur son bolide, sons ac sanglé sur son dos, elle fonçait droit vers Yuukoku.


COMPLETE
Spoiler:
 



Autre : Bon, certaines parties sont un peu résumées. ^^
De part ses études personnelles, Myo est polyglotte : elle parle anglais, russe et chinois (cantonnais), lit couramment ces langues. Elle a souvent été traductrice pour l’organisation. Elle connait même le sanskrit, langue perdue, mais qui la passionne.

Elle sait utiliser redoutablement bien un ou deux wakizashi –sabre court-, le kusari gama –chaine lestée reliée à une faucille, toujours sur elle- de part ses entrainements en arts martiaux, et les pistolets et fusils grâce aux séances de tir intensives et pour les avoir utilisées. Elle possède quelques armes.

Elle se fiche de la ‘culture populaire’ (séries ‘à la mode’, derniers films, groupes tendances du moment, mode vestimentaire, ou autres). Elle est assez perdue face à l’évolution technologique par exemple les nouveautés vidéos, de jeux, les téléphones mobiles 3G et 4G, du fait de son incarcération, elle apprend lentement à s’y faire.
Elle n’y connait rien en art, même si elle l’apprécie, sauf pour la musique, elle sait jouer de la guitare –très bien même- et du shamisen –elle s’y est remit-. Elle va souvent au karaoké, en boite de nuit ou rave parties.

Myo pilote excellemment les motos, elle serait même à sa place sur les circuits pro, n’aime pas les voitures, même si elle est loin d’être mauvaise conductrice, elle sait rouler les fourgonnettes suffisamment bien pour faire un créneau du premier coup sans se rater, mais sans plus.
Elle sait également démonter, réparer, trafiquer et monter une moto : elle pourrait travailler dans une concession ou une écurie de compétition sans problème. Elle possède une magnifique moto trafiquée par ses soins.

Elle déteste les fast food à l’américaine, les soldats des bases américaines –il y en a quelques unes encore- avec qui elle s’est souvent battue dans des bars et ce qui, selon elle ‘détériorent le patrimoine japonais’. Inutile de dire qu’elle ne porte pas les ‘Gaijins’ en affection, sauf s’ils font leur preuves.

Myo a encore ses insomnies, et soucis de consommations de stupéfiants…ce qui n’arrange rien à son esprit tourmenté, et sa manière de vivre assez déjantée. Elle dit souvent ‘demain n’existe pas’.

Des questions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Votre Cher Admin
Admin pointilleux
avatar

Nombre de messages : 837
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Watashi wa Myo dessu, yoroshiku   Jeu 7 Juil - 18:25

Fiche validée !

Bon retour à Yuukoku !

[Je verrouille le sujet.]

_________________
~¤~ Je te surveille Invité... Je surveille tout le monde... ~¤~ [ Ça fait peur, ne ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-city.nightforum.net
 
Watashi wa Myo dessu, yoroshiku
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» watashi wa.. watashi wa.. wakanai.....
» La loi electorale est-elle au dessus de la Constitution?
» Cueillette de chaton |Pv : Plume de Nuit|
» [Presentation] Hajimemashte watashi wa Lucian desu
» Margaret Bailey (sous-secrétaire d'état)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Hors RP :: Présentations-
Sauter vers: