Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un mois et demi plus tard [PV Oyu] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Usami Fukuya
Wakagashira et médecin glacial du clan Endô
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 27 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel mais a une très nette préférence pour les femmes
Métier : Wakagashira et médecin du clan Endô
Petit(e) Ami(e) : Son scalpel ?


Date d'inscription : 14/07/2011

MessageSujet: Un mois et demi plus tard [PV Oyu] [Terminé]   Ven 22 Juil - 12:36

[Suite de « En attente »]
------------------------

Un mois et demi jour pour jour était passé après l’appel téléphonique à Oyu Gokuro, une nouvelle proxénète qui avait détrôné son prédécesseur en l’assassinant. Usami avait conclu un marché avec elle : elle gardait sa place en échange d’une augmentation de 15% de son chiffre d’affaire, sinon, c’était la mort. D’après l’enquête des Shateï du clan Endô, elle avait très vite fait son choix et avait augmenté ses entrées d’argent. Elle et le clan Endô sortaient donc gagnants du meurtre de l’ancien proxénète. Il était donc temps d’aller la féliciter et lui annoncer qu’elle était officiellement prise sous l’aile du clan. Usami aurait pu faire appel à leur Shateigashira mais, ayant un trou dans son emploi du temps suite à une décommande, il pouvait se déplacer lui-même. La nouvelle proxénète aurait donc l’honneur de sa présence, ce qui était plutôt rare dans une affaire aussi banale. Le Chirurgien demanda à l’un de ses Shateï de lui passer un coup de téléphone pour l’informer du lieu et de l’heure du rendez-vous. Vingt heures, au Kamikochi Imperial Hotel. Paranoïaque de nature, Usami choisit cet endroit pour être à l’abri des regards et des oreilles indiscrètes. Il aurait tout aussi bien pu inviter la jeune femme chez lui mais elle ne méritait malheureusement cet égard. Quant à se rendre chez elle, aucune chance non plus. Usami avait eu vent du quartier dans lequel elle habitait et sa personne ne pouvait décemment pas s’y rendre.

Le jour J, un vendredi, Usami se rendit en avance à l’hôtel. Il y avait réservé une chambre une semaine plus tôt et y passerait sûrement la nuit après son rendez-vous d’affaire. Après être passé par l’accueil pour récupérer sa clé, il monta au vingtième étage en compagnie de deux gardes du corps. Lui entra dans la chambre mais les deux hommes restèrent à la porte. Ils s’occuperaient de monter la garde et de fouiller la proxénète pour s’assurer qu’elle n’était pas armée. Ce serait suicidaire de sa part mais Usami préférait s’en assurer. La jeune femme semblait d’un caractère sanguin. Autant s’en méfier plus qu’il ne le fallait. En attendant son invitée, le Wakagashira fit le tour des lieux. La chambre d’hôtel était grande et se divisait même en trois pièces. Il y avait un coin nuit avec un grand lit, un coin salon avec grand écran, et une salle de bain avec douche et baignoire. Le lieu était d’une grande propreté. Usami ne détecta aucun grain de poussière. Voilà l’une des raisons de son choix d’hôtel. Jamais il n’aurait supporté être dans un hôtel miteux. Et puis la vue était imprenable. Du vingtième étage, on pouvait admirer la ville se faire envelopper par la douce obscurité de la nuit tombante. Le Chirurgien admira les derniers rayons du soleil par la baie vitrée du salon, jusqu’à ce qu’il n’entende des coups donnés à la porte. Son invitée était arrivée.


« Entrez. »

Usami ne se dérangea pas à aller ouvrir la porte. Il resta à sa place, devant la grande fenêtre. La lumière diffuse du crépuscule faisait qu’on voyait peu ses traits et que seule sa silhouette se détachait. Un peu théâtral, il l’admettait. Mais il pouvait bien se le permettre. La jeune femme entrée, il bougea enfin pour allumer le salon. Enfin, bouger n’était pas vraiment le mot. Il fit juste deux pas pour appuyer sur l’interrupteur. La lumière électrique éclaira les lieux et le Wakagashira put enfin mettre un visage sur la voix de cette femme qu’il avait entendue au téléphone. Enfin, « femme », c’était vite dit. Vu sa taille et sa morphologie, le tueur en série préférait parler de « petit bout de femme ». Il devait bien faire une tête et demie, voire deux de plus qu’elle. Il était difficile de croire qu’elle avait du sang sur les mains. Mais ses victimes ne s’étaient sûrement pas douté qu’elle était capable de tuer vu son gabarie. Faute impardonnable. Il ne fallait jamais se fier aux apparences. Usami était bien placé pour le savoir. Qui pourrait croire qu’un homme aussi calme et intelligent que lui se laissait aller à des pulsions meurtrières ?...

« Bonsoir Gokudo-san. Puis-je vous proposer de vous asseoir ? Désirez-vous boire quelque chose ? »

Bien qu’il n’aimât pas parler, Usami se forçait lorsque les circonstances l’y obligeaient. Endô-sama, qui n’avait pas sa langue dans la poche, lui avait souvent demandé de faire des efforts. Un Wakagashira ne pouvait pas se permettre de rester dans l’ombre et de demander à ses Shateï de parler en son nom. Pourtant, cela aurait bien arrangé le second du clan Endô. L’homme quitta la magnifique vue que lui offrait la grande fenêtre et se dirigea vers le minibar de la chambre d’hôtel. Il l’ouvrit pour que la proxénète ait une idée du choix qui se présentait à elle.



Dernière édition par Usami Fukuya le Lun 22 Aoû - 18:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oyu Gokudo

avatar

Nombre de messages : 63
Age : 25 ans
Sexe : Femelle
Sexualité : Bi.
Métier : Proxénète.
Petit(e) Ami(e) : Mon verre d'alcool.
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Un mois et demi plus tard [PV Oyu] [Terminé]   Mer 3 Aoû - 0:31

Un mois et demi venait de passer. Les affaires s'étaient très bien portée et sans dommage collatéral. Oyu avait réussi à recruter deux filles de plus mais cela ne s’arrêtait pas là. En effet, là où elle travaillait, dan sa zone, un petit malin lui faisais un peu de concurrence. Celui ci était là également avec l'ancien proxénète mais il n'en avait pas tenu compte. La yakuza, elle, ne pouvait pas laisser ça. Bien entendu, elle ne le liquida pas mais usa d'une autre stratégie. Son petit groupe lui mit la main dessus. Après avoir réuni toutes les prostitué de son concurrent, ils avaient obligé l'une d'elle à l'appelé pour lui demander de venir. Mais ne précisant pas la nature, ils bénéficièrent d'un effet de surprise. Le tabasser devant ses putes avait suffit. Désormais, il travaillait pour Oyu qui touchait une part. Dans ses projets, elle pensait agrandir sa zone. Il y avait eu quelques changement, déjà concernant sa tenue. Un costume, tous en avait un et, elle faisait beaucoup moins fille paumé. Mais aussi une voiture à disposition avec un chauffeur, même si pour l’instant, c'était pas la bagnole de luxe.

Enfin arriva le jour J. Une voiture s'arrêta à quelques pas de l'entrée du Kamikochi Imperial Hotel. Trois hommes en costume noir en sortir ainsi qu'une femme, habillé presque exactement comme eux. Un regard sur son poignet, une montre discrète, ils étaient en avance. Oyu sortit son paquet de cigarette et en tira une pour la coincer entre ses lèvres. Ikata sortit un briquet et l'alluma pour embraser la clope de la yakuza. Un peu de stress. Elle en a toujours un peu avant de se lancer, bien que dans ce cas ci, il y avait qu'une très faible probabilité que les choses tournent mal. Un rapide briefing, Higesawa et Momochi, le chauffeur, resteront à côté de la voiture pendant qu'elle, Ikata et Nagamasa entrerait dans l’hôtel. Aucun des gars n'étaient vraiment stressés, surement le fait qu'ils ne réalisaient pas l'enjeu. Dans le groupe, seule Oyu n'était pas armé. Elle était tout même muni d'un attaché-case.


" Bon, on y va. "

La cigarette s'écrasa sur le sol. Une dernière retouche, Oyu met bien en place le col de son partenaire, et les trois compagnons entrèrent dans l'hôtel. Un passage par l'accueil obligatoire, notamment pour se renseigner sur la direction à prendre. Le bâtiment était loin d'être misérable, une information concrète sur les goûts de Usami qu'elle retint. Il faut dire que dans le milieu, beaucoup aspiré à une orgie de luxe bien que certains savaient se faire discret. Au fur et à mesure que l’ascenseur montait, la Yakuza imaginait facilement la vue imprenable qu'ils auront. C'était comme se placer au dessus du monde. Ting. Ils n'eurent pas longtemps à chercher la chambre, deux hommes étaient posté devant. La proxénète au milieu, les deux hommes allaient rester dans le couloir. Une fouille au corps, Oyu n'avait pas d'arme et entra dans la chambre. Ses deux hommes ainsi que ceux de Wakagashira se dévisagèrent mutuellement. A l'intérieur, la pièce était peu éclairé, la nuit étant bientôt là. Elle aperçu la silhouette attendu près de la fenêtre. L'ambiance tamisée lui déclencha quelques doutes qui se dissipèrent quand la lumière s'alluma. L'homme était plus grand qu'elle, il devait d'ailleurs la trouvait un peu ridicule. Un petit gabarit qui s'imposait dans un monde de durs, c'était pas souvent qu'on en voyait.

" Bonsoir Gokudo-san. "

" Bonsoir, Fukuya-sama. Ravie de vous rencontrer. "

La phrase fut dite tout en étant incliné de quatre-vingt dix degrés.

" Puis-je vous proposer de vous asseoir ? Désirez-vous boire quelque chose ? "

Redressé, elle hésita trois petites secondes. Le temps de choisir l'alcool qu'elle boira ? Peut être... En tout cas, elle semblait un poil anxieuse.

" Hai, merci. Je prendrais une vodka, s'il vous plait. "

Ainsi, Oyu alla s'asseoir posant l'attaché-case à côté d'elle et ne lâcha pas des yeux Usami. La yakuza remarqua qu'il était froid dans ses expressions de visage. Était ce une partie intégrante de sa personnalité ou était ce simplement dirigé vers elle ? Elle ne se risqua pas de sourire, ne voulant pas paraître arrogante. Elle resta silencieuse car elle trouvait ça déplaçait de mener la conversation à la place du Wakagashira. Ainsi, elle lui faisait bien comprendre que c'était lui le maître et qu'elle se plierait. Si elle portait un costume et qu'elle avait fait un effort pour sa coiffure, oui elle était passé chez le coiffeur pour qu'il lui fasse un truc potable, ils étaient attachés, en revanche elle n'avait pas un seul trait de maquillage. Peut être aurait elle dû ? Ne serait ce que pour cacher ses cernes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Usami Fukuya
Wakagashira et médecin glacial du clan Endô
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 27 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel mais a une très nette préférence pour les femmes
Métier : Wakagashira et médecin du clan Endô
Petit(e) Ami(e) : Son scalpel ?


Date d'inscription : 14/07/2011

MessageSujet: Re: Un mois et demi plus tard [PV Oyu] [Terminé]   Mer 3 Aoû - 13:09

Une vodka ? Usami haussa très légèrement un sourcil mais garda le silence. La soirée venait à peine de commencer et la jeune femme commençait déjà fort avec une boisson à haut degré d’alcool. Etait-ce pour se faire remarquer ? Si c’était le cas, c’était réussi, mais sans doute pas de la façon qu’elle désirait. Le médecin ouvrit la bouteille de vodka, remplit un verre et le tendit à la proxénète. Lui se contenterait d’un verre d’eau. Il n’aimait pas l’alcool, encore moins lorsqu’il travaillait. Il préférait rester sérieux en toute circonstance, d’où son surnom de « glaçon » ou encore le très affectueux « balai dans le fondement », pour rester poli. Mais ce bout de femme semblait être son opposé. Une vodka pour une première rencontre et un rendez-vous d’affaire n’était pas très bien perçue par Usami. Il avait des doutes sur le professionnalisme de cette femme. Mais les chiffres parlaient d’eux-mêmes et elle était parvenue à relever le défit lancé par le Wakagashira.

Usami s’assit dans le fauteuil faisant face à la jeune femme. Celle-ci restait silencieuse et semblait attendre qu’il fasse le premier pas. C’était un bon point pour elle. Au moins elle savait où était sa place et qui menait la danse ici. Le Chirurgien avait eu peur de tomber sur une grande gueule trop sûre d’elle. Peut-être était-ce le cas mais là, elle ne le montrait pas, preuve du respect qu’elle lui portait. Bien… Le second du clan Endô posa son regard sombre sur l’attaché-case posé sur le canapé, à côté de la proxénète. Ses deux gardes du corps avaient dû l’inspecter pour s’assurer que la vie du yakuza n’était pas en danger. Pourtant, de nature légèrement paranoïaque, Usami ne leur faisait pas complètement confiance.


« Qu’avez-vous apporté avec vous ? Des choses que vous souhaitez me montrer ? »

Il demanda cela en désignant d’un bref signe de tête la mallette. Il préférait s’assurer avant toute chose que l’entretient ne risquait pas de déraper en sa défaveur. Certes, lui aussi aurait pu cacher une arme, surtout qu’il était venu en avance dans la chambre, mais il en avait tous les droits. Il était nettement supérieur à une vulgaire proxénète. Heureusement pour elle, l’homme n’aimait pas les armes à feu. Seuls ses gardes du corps en étaient équipés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oyu Gokudo

avatar

Nombre de messages : 63
Age : 25 ans
Sexe : Femelle
Sexualité : Bi.
Métier : Proxénète.
Petit(e) Ami(e) : Mon verre d'alcool.
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Un mois et demi plus tard [PV Oyu] [Terminé]   Mer 17 Aoû - 20:12

Oyu n'avait pas marqué des points partout, elle le savait, dès lors où elle s’aperçut que son interlocuteur avait prit un verre d'eau et non d'alcool. Vodka... Faut dire qu'elle avait pas fait dans le raffinement. Si en son intérieur elle avait envie de s'en coller une, à l'extérieur elle ne laissait rien paraître. Elle se retint de se jeter sur son verre au contenu alcoolique comme une affamée. La yakuza n'y trempa que les lèvres quand elle le reçu et le garda en main un peu comme un objet décoratif. Enfin, elle ne le garda pas longtemps puisque Usami montra un peu de curiosité, enfin c'est ainsi que la jeune femme l'interpréta, pour sa mallette. C'est ainsi qu'elle posa son verre pour s'occuper de la mallette, celle ci atterrit devant elle et s'ouvrit immédiatement. Des liasses de billets. Oui, un petit bonus qu'Oyu avait gardé bien au chaud.

" Un cadeau, dirons nous. "

Elle avait fait quelques extras pour l'obtenir qui avait beaucoup demandé de sa personne. Il n'y avait aucune tentative d'achat, comme elle l'avait dit, elle voyait ça comme un cadeau, un geste de sa part pour montrer sa "bienveillance" quitte à tomber dans le "trop". Elle avait une envie débordante de bien se faire voir et surtout de bien partir sur de bonnes bases. Proxénète n'était qu'une étape pour elle. Elle ne se contenterait jamais de vivoter. Quoi, elle se voyait déjà Shatei ? Chut...

" J'espère que vous pourrez compter sur moi à l'avenir. "

Une petite phrase pour lui suggérer qu'elle était preneuse de quelques boulots qui pourrait ne pas forcement correspondre à son domaine actuel sans non plus donner l'impression d'être trop gourmande. Elle n'avait pas grand chose à ajouter. Elle récupéra alors son verre et se permit de le vider un peu, une gorgée. L'alcool pur lui brûla légèrement la gorge, mais elle y était habitué et aucune ride de douleur n'apparut sur son visage. Ses deux hommes à l'entrée ne bougeait pas d'un poil et restaient de marbre alors que les deux qui attendaient à la voiture, eux, s'impatientaient déjà...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Usami Fukuya
Wakagashira et médecin glacial du clan Endô
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 27 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel mais a une très nette préférence pour les femmes
Métier : Wakagashira et médecin du clan Endô
Petit(e) Ami(e) : Son scalpel ?


Date d'inscription : 14/07/2011

MessageSujet: Re: Un mois et demi plus tard [PV Oyu] [Terminé]   Jeu 18 Aoû - 15:17

Usami regardait sans ciller son interlocutrice. Celle-ci but une gorgée de vodka et ce comme s’il s’agissait d’eau. L’alcool fort ne semblait pas être un problème pour elle. Peut-être y était-elle habituée. Le médecin ne comprenait pas cet attrait pour l’alcool. Cette substance changeait la perception du monde tout en provoquant des dégâts physiques, sur le foie pour ne citer que lui. Le Wakagashira pouvait comprendre l’envie de désinhibition et d’euphorie mais ce qu’il ne comprenait pas, c’était le prix que les gens étaient prêts à payer pour avoir ces effets. Là encore, ce genre de pensées prouvait à quel point il était loin des gens normaux.

A sa question, la proxénète ouvrit sa mallette pour en montrer son contenu : des liasses de billets, offertes en cadeau. En cadeau ? Usami se méfiait de cette douce attention. La proxénète avait déjà payé les extras demandés en dédommagement de ses crimes. Alors pourquoi ajoutait-elle plus d’argent à sa dette ? Attendait-elle quelque chose en retour ? Peut-être, mais quoi ? Le Chirurgien n’avait pas encore la réponse mais était certain que ce « cadeau » n’était pas désintéressé.

La jeune femme enchaîna ensuite sur ses espoirs et envies d’en faire plus pour le clan Endô. Usami but quelques gorgées de son verre d’eau tout en réfléchissant aux paroles de son interlocutrice. Qu’attendait-elle ? Pour le clan, elle n’était qu’une proxénète, un simple pion. Son rôle était de gérer ses prostituées et d’apporter de l’argent à la « famille », rien de plus. Le clan avait déjà tout ce qu’il fallait : proxénètes, gérants de club d’hôtes, prostituées, tueurs… Que pouvait-elle bien leur apporter de plus ?


« Quelles pourraient être vos autres contributions pour le clan Endô ? »

Usami désirait savoir jusqu’où cette jeune femme était prête à aller et quels rêves elle nourrissait. Nul doute qu’elle avait de l’ambition cette petite pour avoir assassiné son patron et les collègues de celui-ci pour gravir un échelon.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oyu Gokudo

avatar

Nombre de messages : 63
Age : 25 ans
Sexe : Femelle
Sexualité : Bi.
Métier : Proxénète.
Petit(e) Ami(e) : Mon verre d'alcool.
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Un mois et demi plus tard [PV Oyu] [Terminé]   Jeu 18 Aoû - 16:19

Ses désirs, ses rêves, ses ambitions... Aller le plus loin possible sans jamais se retourner. Ne plus connaître la faim, la mendicité. Non plus jamais. Cependant, ce n'était pas une chose qu'elle partageait. Elle pouvait accepter se rang de "pion" et il fallait qu'on la voit comme tel pour le moment. Elle ne put s'empêcher de se mordiller un peu le coin gauche inférieur de la lèvre suite à la question. Elle ne s'attendait pas à celle ci et surtout, elle ne pouvait pas y répondre sans passer pour une grosse morfale qui dévorerait tout sur son passage pour grossir et prendre du poids. Mais un sourire de confiance naquit rapidement et sa réponse fut dites sur un ton doux.

" Je disais simplement de penser à moi si jamais vous n'avez personne sous la main le moment venu. Que se soit pour faire du babysitting ou pousser quelqu'un dans l'escalier. "

Le clan avait peut être tout se qu'il lui fallait, elle en était sûr, mais elle n'attendrait pas une occasion éternellement, Oyu en fabriquerait. Elle n'avait pas froid aux yeux et saurait être ingénieuse.

" C'est avec plaisir que je vous rendrais service. "

Son buste s'inclina légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Usami Fukuya
Wakagashira et médecin glacial du clan Endô
avatar

Nombre de messages : 104
Age : 27 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel mais a une très nette préférence pour les femmes
Métier : Wakagashira et médecin du clan Endô
Petit(e) Ami(e) : Son scalpel ?


Date d'inscription : 14/07/2011

MessageSujet: Re: Un mois et demi plus tard [PV Oyu] [Terminé]   Jeu 18 Aoû - 21:51

« Pousser quelqu’un dans l’escalier », était-ce une métaphore ? Cela pouvait très bien signifier se débarrasser de quelqu’un pour prendre sa place. La hiérarchie mafieuse pouvait être vue comme un escalier. Tout en bas, il y avait les pions sans importance, et au sommet, le roi en la personne de l’Oyabun. Juste en dessous, il y avait le Wakagashira, puis le Shateigashira, et ainsi de suite. Quelle personne cette proxénète pourrait-elle « pousser dans l’escalier » ? Usami comprenait peu à peu la personnalité de cette femme et, honnêtement, il était légèrement impressionné. Elle avait vraiment de l’ambition et c’était ce genre de personnes qui faisait tourner le monde. Mais c’était aussi risqué et elle pouvait y perdre des plumes…

« Pour le babysitting, non, mais sinon, j’y réfléchirai. »

Usami ne savait pas encore s’il aurait l’occasion de faire appel à elle en dehors de son domaine actuel mais ne restait pas complètement fermé à la proposition. Il en parlerait peut-être à Endô-sama… ou tiendrait cette information secrète. L’Oyabun n’avait pas besoin de tout savoir, surtout si cela concernait une petite proxénète qui avait joué les prostituées dans le passé. Il avait d’autres chats à fouetter. De toute façon, elle ne tiendrait sans doute pas un grand rôle.

« Bien. Avez-vous autre chose à me dire ? »

Si ce n’était pas le cas, l’entretient s’arrêterait là. Usami n’était pas un grand bavard et il avait eu les informations qu’il souhaitait concernant cette jeune femme. Après le départ de celle-ci, il pourrait profiter des plaisirs qu’offrait cette luxueuse chambre d’hôtel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oyu Gokudo

avatar

Nombre de messages : 63
Age : 25 ans
Sexe : Femelle
Sexualité : Bi.
Métier : Proxénète.
Petit(e) Ami(e) : Mon verre d'alcool.
Date d'inscription : 10/07/2011

MessageSujet: Re: Un mois et demi plus tard [PV Oyu] [Terminé]   Lun 22 Aoû - 16:20

Léger sourire de satisfaction. Oyu espérait vraiment qu'il y penserait. Aussi, elle n'avait rien à ajouter. Son verre n'était pas finit. Elle hésita si elle devait le liquider ou le laisser en plan. Hum... Pourquoi échapper à sa nature ? Qu'elle le vide ou non, il y avait toujours un moyen d'y trouver une impolitesse. Ainsi, le liquide disparut en quelques secondes. Un petit soupir, discret, sa gorge était brûlante. La proxénète s'inclina alors une nouvelle fois, un peu plus bas et se retira selon les souhait du Wakagashira. Une fois sortit, elle se remit entre ses deux hommes. Tous les trois s'inclinèrent puis partirent. Silencieux, le premier mot ne sortit qu'une fois à l'extérieur et prêt de la voiture. Le petit groupe était curieux de savoir comment s'était passé l'entrevue d'Oyu avec le Wakagashira du clan Endô. Mais la proxénète ne leur répondit qu'un " on verra ça plus tard ". Ce n'était ni le moment ni l'endroit pour en discuter calmement. Ils montèrent tous en voiture puis celle ci s'éloigna tranquillement...

Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un mois et demi plus tard [PV Oyu] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un mois et demi plus tard [PV Oyu] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Donne caniche 3 mois et demi
» GULLI ET GIRO 2 X BICHON 2 MOIS ET DEMI (26 DROME)
» Six mois, 2565 messages, plus tard.
» Deux petits vieux et une roulotte plus tard ~ (PV Lili) [Terminé]
» [Quête du mois] Un apprenti Dieu à la plage [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Le Quartier des Loisirs :: Les Hôtels-
Sauter vers: