Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Harashima Gôzu

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Harashima Gôzu    Sam 6 Aoû - 15:06

Nom : Harashima

Prénom : Gôzu

Age : 61 ans

Sexe : Masculin

Sexualité : Hétéro

Métier : Homme de main aux services du plus offrant. Patriarche de la famille Harashima.

Physique :

Le corps est la porte qui nous relie au monde. Mais c'est aussi par lui que nous nous l'approprions pour le modeler selon notre envie. C'est en cela que Gôzu à toujours cru. Mais il sait aussi, comme chacun dans ce monde, que celui-ci doit être partagé avec autrui et qu'il s'agit là de la seule chose non négociable. En revanche le partage au sens stricte n'admet pas obligatoirement d'égalité. Alors si l'inégalité existe il faut qu'elle soit profitable. Le seul moyen d'en profiter étant de soumettre l'autre à sa propre volonté. C'est une idée inscrite depuis des génération au sein des valeurs de la famille Harashima.
L'un des moyens les plus directe pour amener l'autre à se soumettre à soi étant de lui infliger une douleur si vive, que la seule option lui étant offerte ne puisse être autre chose que la reddition. La famille Harashima place les arts martiaux au centre de son fonctionnement. L'éducation qu'en à reçu Gôzu se reflète donc directement au travers de son physique. Mesurant 180 centimètres pour un poids de 100 kg environ. La manière dont il à travaillé son corps suscite à la fois effroi et admiration. Gôzu se rapproche de ce que les gens désignent par le mot "démon". Le tour de ses muscles se dessinant sur l'armature de son squelette suggèrent que celui-ci fût mis à rude épreuve durant une bonne partie de son existence. Mais ce corps n'est pas à confondre avec ce que les haltérophiles appellent une "œuvre". Non, le corps de Gôzu est une arme. Et une arme redoutable qui plus est. Capable de briser un crane du revers de la main, d'écraser une cage thoracique d'un coup de la plante de son pied, ou bien même de vous faire rencontrer l'enfer d'un simple regard.
La Pratique des arts martiaux selon Gôzu n'implique pas uniquement un corps hors normes. Elle s'accompagne d'une certaine allure. Il est donc la plupart du temps revêtu d'une veste longue de kimono d'apparat blanche recouvrant son kimono de combat noir. Les traits de son visage sont durcis par la rigueur de sa propre "philosophie" et sur le haut de son crane, se dressent deux rangées de cheveux gris lui conférant un air irréel. Si son physique nous égare vers les limites de ce que nous considérons pour vrai. Son rire, gras et symbole de sa malveillance, nous ramène quand à lui droit sur terre. Nous faisant comprendre que ce que nous éprouvons à cet instant est bien réel et qu'il s'agit là tout simplement de la peur.

Caractère :

La pitié est l'héritage de nos sociétés ancestrales. Ce ressentiment véhicule l'amour du prochain au sein des individus d'une même société. Elle modifie l'image de l'autre que nous nous faisons de lui, nous invitant ainsi à nous transporter à sa place et à éprouver amour, empathie amitié, jalousie ou envie. Elle est une porte vers la vie commune. Cependant une chose et une seule. Un unique désir peut faire vaciller le socle de cet héritage et le conduire à sa perte. Ce lot souvent assimilé à notre période moderne et individualiste de mauvaise manière, ne se trouve être autre chose que la voix que Gôzu s'est juré à lui même de suivre: L'ultime force, la puissance absolue du corps. Loin de ne concerner que le corps physique. Elle se trouve être porteuse de son propre système de valeurs, émancipé de l'influence de la vie en communauté. Gôzu est l'incarnation même de ce système de valeurs. Sans pitié pour son semblable, il se veut seul juge de ses actes et de leurs conséquences. L'amour, l'amitié, l'envie ne sont que de simples pertes de temps pour lui. Seule la recherche de la puissance compte. Si celle-ci nécessite de supprimer froidement son prochain alors c'est que cet acte se doit d'être fait.
Les conséquences d'un tel choix de vie ont créé au sein de sa personnalité bon nombre de vilaines. Gôzu est l'incarnation de l'orgueil. Il n'est pas seulement un homme à l'apparence démoniaque. Il est un mal pour quiconque aurait le malheur de se dresser devant lui. Fin renard dans un corps de lion. Il étudiera son adversaire dans les moindre détails restant à l'affût de la première faiblesse qu'il pourra découvrir et s'y attaquera, car l'honneur n'est rien sinon le lot des faibles. Cependant il n'est pas lui même dénué de faiblesses. Sa mégalomanie laisse chez lui la porte ouverte à la crédulité. A se croire intouchable, il se tire lui même une balle dans le pied. La puissance, et l'histoire nous l'a bien enseigné, n'est pas l'affaire d'un seul homme. Il l'apprendra sans doutes un jour, mais pour le moment ce jour n'est pas arrivé.

Famille :

La famille Harashima fait partie de la "petite noblesse" de Yukkoku depuis maintenant 4 générations. Elle s'est surtout faite un nom auprès de différents clans yakuzas. Son dojo, réputé pour sa rigueur à permis aux clans de louer les services de bon nombre de combattants de haut rang. Gôzu est le représentant de la 4eme génération et le patriarche de celle-ci. Ses parents sont décédés et en tant que fils ainé il en a pris la succession depuis maintenant 25 ans. Il est le frère ainé de Harashima Kamiya qu'il exécuta parce que celui-ci complotait contre lui pour prendre sa place il y a de cela 10 ans (voir histoire à venir). Il a un fils de 21 ans, Okido. Et une fille, Niiwa 30 ans, qu'il a eu avec sa première femme qu'il étrangla parce qu'elle avait eu l'arrogance de commettre l'adultère. Il a une troisième fille âgée de 18 ans, Alissa, fruit d'une aventure avec une américaine qui à depuis pris la fuite. Malgré son jeune âge c'est en elle que Gôzu place tous ses espoirs d'une succession réussie. Celle-ci est en effet aussi impitoyable que lui et presque aussi redoutable dans l'art du combat. Il juge ses deux premiers enfants comme étant faibles, à l'image de leur mère. Les fonctions qu'ils occupent n'en sont pas pour autant minimes car ils sont les représentants de la famille auprès des clans mineurs. Cependant Alissa accompagne Gôzu dans chacun de ses déplacements. Il tient à la former le plus rapidement possible, n'hésitant pas à la préparer moralement à écraser ses principaux concurrents, à savoir ses deux premiers enfants.
Alissa:
(Une image pour les deux autres enfants est inutile. Ils seront peu utilisés) [une fiche PNJ sera bientot d'actualité pour Alissa]


Histoire :

Gôzu est né en 1950 au sein même de la maison Harashima. Cette famille issue de la petite noblesse japonaise s'est faite un nom dans l'armée de l'empereur. Ils occupaient depuis 3 générations divers postes de gradés. L'éducations que Gôzu à donc reçu s'assimilait depuis sa plus tendre enfance à une discipline de fer. Initié aux arts martiaux depuis l'âge de 5 ans comme le veut la tradition au sein de la famille. Il développa de grandes capacités dans ces arts, se montrant particulièrement apte à s'adapter d'un art martial à un autre. Maitrisant tour à tour Kempo, Badjun Quan et Karaté. A l'âge de 16 ans, il fût envoyé dans une académie militaire pour parfaire son instruction. Si il s'agissait là d'une autre tradition de la famille Harashima, Gôzu lui, avait quelques problèmes avec l'autorité de l'armée. Il en fût renvoyé pour avoir brisé le poignet de son supérieur sur un coup de sang. Sa famille tomba ainsi en disgrâce et son père le rétrograda au sein de la hiérarchie familiale. C'est Kamiya, son jeune frère qui prit ainsi la place de second représentant de la famille. N'ayant jamais digéré cet affront. C'est à partir de là que Gôzu commença à rêver de puissance. Continuant son entrainement de jour en jour, il ne tarda pas à être l'homme le plus fort de la famille. Cependant ses responsabilités elles, restaient moindres et il avait du mal à trouver le respects des gangs travaillant avec sa famille.
C'est à cette période qu'il devint homme de main pour le compte de différents gangs Yakuzas. Il commença à se faire une sacrée réputation avec ce travail. Il était craint par tous les mauvais payeurs de la région qui tremblaient rien qu'en entendant son nom. Il commença alors à diversifier les affaires de la famille en secret. S'enrichissant dans son coin. Il travailla avec un gang des triades chinoises, dans l'importation de prostituées. Il assurait la sécurité du transport de la "marchandise". A cette époque il assassina froidement un inspecteur et deux de ses hommes qui enquêtaient sur le trafic. La justice tenta de lui mettre la main dessus mais faute de preuves il fût acquitté. C'est à cette époque qu'il rencontra sa première femme, Yuriko avec qui il eut rapidement sa fille ainée Niiwa. Ex-Geisha, Yuriko avait un penchant pour la fête. C'est donc à cette époque que Gôzu commença à fréquenter le milieu de la nuit de Yukkoku. Il se créa ainsi pas mal de relations qui lui seraient profitables dans le futur.
Son père, Harashima Ganza, décéda d'une crise cardiaque à l'âge de 65 ans. Kamiya souhaitait reprendre les rênes de la familles en tant que second de celle-ci au moment de la mort du père. Mais Gôzu fit jouer son droit pour briguer ce poste en tant que fils ainé. Comme la tradition l'exigeait en cas de litige, les deux prétendants durent s'affronter en duel pour la succession. Gôzu ne se contenta pas de battre son frère, il l'écrasa et se permis même de lui crever un œil. Sa mère qui commençait à s'affaiblir ne lui pardonna jamais cet acte et quitta la maison familiale pour vivre à la capitale, où elle décéda quelques années plus tard. A ce moment il rompu avec l'histoire familiale en coupant toute relation avec l'armée. En secret Kamiya complotait pour reprendre le pouvoir et se venger de son frère. Grace a son réseau d'informations, Gôzu apprit pour la "traitrise" de son frère et fit d'abords exécuter sa belle sœur et son neveu avant d'assassiner froidement lui même son frère. Refusant de l'enterrer dignement, il fit jeter son corps à la mer pour que celui-ci ne trouve jamais le repos. Il eut entre temps son deuxième enfant et son unique fils, Okido.
Seul maître à bord du navire Harashima. Il commença à diversifier ses affaires. Le dojo familiale est donc devenu une sorte de centre de formation et de recrutement pour les gangs de la région. Cette activité a vite fructifié grâce à la qualité de l'enseignement que Gôzu fournissait. Ne gardant que les forts et éjectant les autres. Sa femme eut alors une aventure avec un chef d'un petit cartel de drogue de la banlieue de Yukkoku. Apprenant la nouvelle, Gôzu se rendit seul au QG du gang et élimina tous ces membres. Le soir même et devant ses enfants il étrangla sa femme. Un acte qui ne fût pas sans conséquences. Gôzu s'attira les foudres du clan McKeller qui possèdait tout contrôle sur la drogue. Il contracta donc une dette envers Genius Hector McKeller à l'époque Oyabun du clan. Bien que réticent à l'idée de servir un étranger, Gôzu dû céder devant la puissance de ce clan. La maison familiale Harashima n'avait aucunes chances de survie si le clan McKeller devenait un ennemi. Il signa donc un accords l'obligeant à assurer la formation en combat des principaux gardes d'élite du clan. Il fût ainsi contraint de relier le nom de son dojo à l'organisation McKeller.
Il eut par la suite une aventure avec une femme d'affaire américaine avec qui il eut sa plus grande fierté, sa fille Alissa. Sa mère se rendant vite compte du monstre qu'était Gôzu retourna aux Etats Unis, abandonnant l'enfant. Très vite il commença à la former, dès l'âge de 5 ans, comme on l'avait fait avec lui. Il perçu rapidement les grandes capacité de l'enfant mais aussi ce trait de caractère, cette froideur qu'ils avaient en commun. Elle devint dès l'age de 15 ans à peine, le second de la famille et commença à suivre Gôzu dans chacun de ses rendez-vous d'affaires. Si ses deux premiers enfants éprouvaient une grande jalousie à son égard, la peur de leur père était si grande que jamais il n'auraient osé toucher Alissa de son vivant.
Trois années s'écoulèrent ainsi. Actuellement Gôzu cherche à se rallier à quelques uns des principaux clans de Yukkoku pour obtenir plus de pouvoir pour sa famille et ainsi laisser un héritage conséquent à Alissa. Malgré sa mégalomanie il s'inscrit tant bien que mal dans la tradition de la famille qui consiste à laisser derrière soi, plus que ce que l'on a reçu.

Autre :
Harashima Gôzu est l'héritier de la famille Gôzu qui enseigne depuis maintenant 150 ans le Karaté Harashima. Mélange entre le Kempo, le Badju Quan et le Karaté Kyokushinkai, c'est un art martial très complet. Gôzu en est l'actuel maître incontesté, équivalent à une ceinture noire 7eme dan.

Note:
Voila, présentation terminée. Mais ne vous inquiétez pas. Mon personnage est un monstre mais j'éssairai de me montrer beaucoup plus amical que lui Very Happy !


Dernière édition par Harashima Gôzu le Lun 8 Aoû - 17:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 28
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Harashima Gôzu    Dim 7 Aoû - 19:40

Bienvenue!

Juste un petit mot avant le passage de l'admin: relie bien ta fiche, il y a quelques erreurs de frappe, d'orthographe et de ponctuation! Après, ça devrait aller!

P.S. Juste un mot sur ton histoire: tu dis avoir éliminé tous les membres d'un petit chef de gang, axé dans la drogue. Penses-tu vraiment que l'Oyabun responsable de ce cartel aurait laissé ce crime impuni? Il s'agit d'une hiérarchie pyramidale à Yuukoku et toutes les actions ont des répercussions...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Harashima Gôzu    Lun 8 Aoû - 9:28

Mmm je vois ce que tu veux dire. Je suis d'accord avec toi sur ce point. Mais l'on ne peut pas être allié de tout le monde ^^.
Même s'il s'agit là d'une hiérarchie pyramidale comme tu l'as souligné. Avec à sa tête les 4 Oyabuns il est vrai. Cet acte n'implique pas directement un manque de respect envers celui ayant la main mise sur la drogue. De plus si tu y tiens je peux rajouter à mon histoire un dédommagement à son encontre. Je ne veux pas faire de mon personnage une simple montagne de muscle sans cervelle. Certe il est guidé principalement par ses passions, mais je tiens à lui conférer un certain sens de la stratégie référent de son rang. Du coup après avoir lu ton histoire. J'ai cru comprendre que si l'on se place à l'époque de ce crime, l'Oyabun en charge du marché de la drogue était le père de ton personnage non? Je peux donc rajouter un passage à ce sujet si tu y tiens mais il me faut ton accords. Je refuse de modifier quoi que ce soit qui touche à l'histoire de quelqu'un d'autre sans son aval.

Pour ce qui est des fautes c'est fort possible. Je vais faire une relecture et corriger ça.
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 28
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Harashima Gôzu    Lun 8 Aoû - 10:43

Je suis d'accord sur la question du dédommagement, je n'y vois pas d'inconvénient. Ce qui est intéressant de ce fait, c'est que nos personnages pourront être amenés à se rencontrer dans ce cadre là... Enfin... Je te laisse modifier Smile

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Harashima Gôzu    Lun 8 Aoû - 11:01

C'est entendu. C'est vrai qu'en plus cela me permet de trouver une place dans le Rp, ce qui est intéréssant! Je ferai ça ce soir du coup, je dois me rendre au travail cet après-midi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Harashima Gôzu    Lun 8 Aoû - 17:45

Voila histoire modifiée. A toi de me dire si cela te convient. Si oui, j'aimerai juste si possible, que je reste en mesure de conclure différentes affaires avec d'autres clans malgré la filiation qui unit la famille Harashima à ton clan.
Revenir en haut Aller en bas
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 28
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Harashima Gôzu    Lun 8 Aoû - 18:58

Non, c'est bon. Libre à toi de contracter d'autres alliances. Ce n'en sera que plus savoureux! Smile

Par contre, il reste encore quelques fautes! :/ L'admin est très pointilleux là-dessus...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Votre Cher Admin
Admin pointilleux
avatar

Nombre de messages : 837
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Harashima Gôzu    Lun 8 Aoû - 22:45

Bienvenue !

Effectivement, il reste quelques petites fautes, comme des confusions entre "à" et "a" ou bien des oublis d'accords avec le pluriel.

Sinon, ton personnage est intéressant. Enfin un "vieux" sur le forum ^^ Mais malgré son âge, on n'a pas très envie de se frotter à lui...

Je te laisse corriger les dernières fautes et je te valide ensuite.

_________________
~¤~ Je te surveille Invité... Je surveille tout le monde... ~¤~ [ Ça fait peur, ne ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-city.nightforum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Harashima Gôzu    Ven 12 Aoû - 9:39

Effectivement. Je me chargerai de ça ce week end si possible. Je ne suis pas chez moi en ce moment. J'ai donc un acces à un internet restreint.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Harashima Gôzu    

Revenir en haut Aller en bas
 
Harashima Gôzu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Hors RP :: Corbeille :: Présentations des membres supprimés-
Sauter vers: