Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Erreur d'aiguillage [PV Anaëlle Simon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dale Cathal

avatar

Nombre de messages : 101
Age : 28
Sexe : Homme
Sexualité : Homosexuel
Métier : Avocat
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 19/02/2010

MessageSujet: Erreur d'aiguillage [PV Anaëlle Simon]   Dim 28 Aoû - 17:00

Où que l'on soit dans le monde, la nuit est belle

Dale se resservit du thé, puis revint sur le petit balcon de son appartement, où une cigarette l'attendait, en délicat équilibre sur le bord du cendrier. Une brise fraîche caressait son visage, le ciel avait pour étoiles les lumières scintillantes des gratte-ciels de Yuukoku. Le jeune avocat aimait à s'imaginer ce qui pouvaient se passer derrière ces vitres. Heures supplémentaires, repas entre amis, scènes de ménage ou parties de jambes en l'air... une passionnante fourmilière à l'échelle humaine...

Dale bailla. Il était vraiment temps qu'il dorme. La journée avait été longue. Cela faisait presque un an qu'il était arrivé à Yuukoku, il commençait tout doucement à avoir une vie sociale, et même quelques clients.
Qui sait, peut être arriverait-il à se tailler une aussi bonne réputation qu'à Frisco, avant que les choses ne dégénèrent... en gardant, cette fois, tout sous contrôle. Il avait un petit cabinet sympathique, et même une secrétaire tout à fait compétente embauchée deux semaines auparavant.

La vie n'était pas si mal, ici. Il se sentait bien un peu loin de ses proches, de temps en temps, mais il faisait tant de rencontres avec des gens d'horizons plutôt différents que ça lui changeait les idées assez facilement. Il avait cependant remarqué que ceux qui demeuraient depuis un certain temps à Yuukoku étaient marqués par la criminalité. Qu'ils soient révoltés ou résignés, la violence et la mort faisait partie intégrante de leur vie. Dale lui même se dit qu'il n'était pas anodin pour lui de se retrouver dans cette ville... il avait beau avoir coupé les ponts en laissant l'Amérique derrière lui, il se passait rarement une nuit sans qu'il se réveille trempé de sueur, ou n'arrive simplement pas à dormir.

Sous ses pieds nus, le sol de béton le fit frissonner. Après une bonne douche, il avait troqué son costume contre un short et un polo. Il aspira une dernière bouffée, puis rentra dans l'appartement en fermant la porte-fenêtre.

Il gagna sa chambre et s'assit à son bureau pour apporter des corrections à la première ébauche de ses notes de plaidoirie pour une audience devant se tenir deux semaines plus tard. Il les prenait en anglais, mais, heureusement, sa secrétaire avait aussi des talents de traductrice et éditait à chaque fois une version en japonais phonétique afin que Dale ne s'emmêle pas les pinceaux devant les juges ou ne leur fournisse pas des pièces truffées de fautes. Dès qu'il le pourrait, il augmenterait grassement cette demoiselle!

Soudain, un cliquètement l'arracha à ses réflexions. Il se redressa dans son fauteuil, fronça les sourcils.
Non, il n'avait pas la berlue, quelqu'un tournait une clef dans la serrure de sa porte d'entrée. Le coeur de l'avocat bondit dans sa poitrine. Il n'avait évidemment pas d'arme chez lui, vu que la procédure pour obtenir un permis prenait un temps fou pour un étranger comme lui. Il regarda autour de lui à la recherche d'une arme de substitution. Rien du tout dans la chambre.

La clef continuait de jouer dans la serrure. La personne qui tentait de s'introduire chez lui poussait même légèrement la porte, il pouvait entendre les sons feutrés des gonds.

Sur la pointe des pieds, il se rendit à la cuisine, prit un couteau qu'il avait laissé dans l'évier et revint dans l'entrée, toujours très doucement.

Retenant son souffle, il posa sa main libre sur la poignée, compta jusqu'à trois et ouvrit brusquement la porte, puis bondit en arrière, brandissant son couteau.

Il laissa échapper une exclamation de surprise en voyant une toute jeune femme aux longs cheveux noirs manquer de tomber à la renverse dans son vestibule la clef dans une main, un sac de courses dans l'autre.

Il baissa son arme improvisée, le souffle court, et la dévisagea des pieds à la tête. Les yeux pâles de la jeune fille - à son grand étonnement, elle avait l'air effrayée - allaient et venaient dans leurs orbites sans s'arrêter sur Dale.

- Bon sang, mais vous êtes qui?




Dernière édition par Dale Cathal le Ven 2 Sep - 23:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaëlle Simon

avatar

Nombre de messages : 100
Age : 24 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Hétérosexuelle
Métier : Ancienne photographe, devenue écrivain
Petit(e) Ami(e) : Aucun pour le moment!
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: Erreur d'aiguillage [PV Anaëlle Simon]   Dim 28 Aoû - 17:45

Cela faisait quelques heures qu'Anaëlle avait quitté sa chambre d'hôtel pour emménager dans son tout nouvel appartement. Elle avait avant tout fait du repérage dans ce lieu pour éviter des accidents tout bête. Depuis qu'elle était aveugle, la jeune fille redoublait d'attention et de concentration pour se faire le moins de mal possible. Il n'était pas question pour elle de vivre dans une bulle de protection mais il fallait qu'elle prenne soin de sa personne. Au tout début de sa cécité, Anaëlle était tombée, s'était cognée, et s'était même coupée un jour qu'elle cuisinait tranquillement. Elle oubliait parfois qu'elle n'y voyait plus. Dans sa tête, il y avait sans arrêt une foule d'images. On dit souvent que les aveugles ne voient rien qu'un noir pesant ou un flou blanc quand la lumière était bien présente. La jeune fille, elle, revoyait ses souvenirs. Les gens qu'elle aimait, sa famille, ses amis. Elle gardait en tête tous ses protraits. Ils défilaient de façon constante. Alors parfois, elle faisait un faux pas.

Le repérage était donc essentiel. Elle prenait le temps de toucher chaque mur, chaque recoin, chaque pièce de son nouvel environnement. Cet excercice prenait de longues heures et épuisait la jeune aveugle, mais elle faisait son travail avec beaucoup de concentration.

Une fois son appartement en tête, il fallait qu'elle remplisse son frigo. Anaëlle récupéra sa première canne, un peu usée par le temps, atrappa son sac et ferma la porte pour son fondre dans la foule. Arrivée au magasin, guidée par une vieille dame, la jeune fille fut une nouvelle fois aidée par un homme cette fois. Il atrappa pour elle ce qui lui fallait. Elle n'aimait pas toujours se faire aidée de la sorte. Elle adorait pouvoir se débrouiller toute seule. Prouver à tout le monde qu'elle était indépendante malgré son handicap. Mais elle était très fatiguée et ne refusa pas le coup de main qu'on voulait lui donner. Tout ce qu'elle désirait, cétait rentrer chez elle, prendre un bon bain et se coucher.

Revenue dans l'immeuble, elle s'engouffra dans l'ascenceur. Calée contre la glace, la jeune fille poussa un énorme soupir de fatigue. Il était temps de rentrer ! Une fois sortie, elle longea le mur du couloir et arriva devant sa porte. Elle posa sa canne sur le mur à côté et fouilla dans son sac pour y trouver ses clés. Une fois la serrure trouvée, elle introduisit la clé dans la porte. Et là ... Problème ...

*Qu'est-ce qu'elle a cette porte ?* La jeune fille bataillait contre la porte d'entrée. La clé ne semblait pas vouloir tourner, ni même ressortir de la serrure. Décidément, à Yuukoku elle n'avait vraiment pas de chance. De colère, de fatigue, des larmes commençaient à apparaître dans ses yeux vides. Elle allait envoyer un immense coup de pied contre la porte pour se défouler, losque la porte s'ouvrit toute seule, manquant de la faire tomber par terre.

Se ratrappant comme elle pouvait, Anaëlle redrassa la tête, son coeur battant la chamade. Elle sentait une présence juste tout près d'elle. Qui pouvait bien se trouver dans son appartement ? C'était une ville de dingue !

- Bon sang, mais vous êtes qui?


Anaëlle balada son regard vide vers l'homme qui venait de lui parler, d'une façon pas très agréable en plus. Les voleurs avaient un grand sens de l'humour par ici ...

- Qui je suis ? Et vous alors ? Comment êtes vous rentrez dans mon appartement ?


Tout était plus clair maintenant. Voilà pourquoi elle n'avait pas pu ouvrir sa porte. Il avait dû bousiller la serrure pour rentrer et se servir sans soucis. Ne perdant pas son sang-froid très longtemps, elle recula de quelques pas, posa ses courses à même le sol et, en se relevant, atrappa sa canne qui était posée à côté de la porte d'entrée. La jeune aveugle brandissa sa canne comme un samouraï brandirait son épée.

- Vous ne trouverez rien de valeur ici .... Alors avant que je ne vous fasse du mal et que j'appelle la police, je vous laisse quelques secondes pour sortir de chez moi ...


Anaëlle serrait très fort la canne avec ses deux mains. Son visage s'assombrit, ne laissant plus aucune émotions paraître, à part ses yeux, où toute vie avait disparue depuis quelques années.

- Et c'est pas parce que je n'y voit pas que je ne sais pas viser.


D'un coup sec et rapide, la jeune fille tapa le dessus de la main de l'inconnu et entendit un bruit métalique. Elle écraquilla les yeux et frissonna. Cet homme tenait dans cette main un couteau, qu'elle venait de faire tomber sans même l'avoir fait exprêt ... Reprenant son souffle, Anaëlle essaya de ne pas se laisser destabiliser.

- Vous en voulez encore ou vous avez compris ? ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dale Cathal

avatar

Nombre de messages : 101
Age : 28
Sexe : Homme
Sexualité : Homosexuel
Métier : Avocat
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 19/02/2010

MessageSujet: Re: Erreur d'aiguillage [PV Anaëlle Simon]   Dim 28 Aoû - 21:48



- Qui je suis ? s'écria la jeune fille sans se démonter. Et vous alors ? Comment êtes vous rentré dans mon appartement ? Vous ne trouverez rien de valeur ici .... Alors avant que je ne vous fasse du mal et que j'appelle la police, je vous laisse quelques secondes pour sortir de chez moi ...

Sur ces mots, elle brandit fermement sa cane, l'air menaçant. Dale prit une seconde pour fixer son visage et comprit enfin pourquoi ce regard brumeux le troublait tellement. L'intruse était aveugle, la pauvre s'était selon toute évidence trompée d'appartement.

En attendant, elle brandissait sa cane d'une manière assez menaçante.

Dale eut un léger mouvement de recul.

- Je...

- Et c'est pas parce que je n'y voit pas que je ne sais pas viser.

Avec une vivacité impressionnante, l'aveugle lui cingla la main de sa cane, lui faisant lâcher prise avec un grognement de douleur. Lorsque le couteau tomba sur le sol, Dale vit la jeune fille se raidir un peu plus et lâcher d'un ton sec:

- Vous en voulez encore ou vous avez compris ?

Dale recula précautionneusement d'un pas en massant sa main endolorie. Il fallait qu'il rassure rapidement l'intruse avant de se faire assommer d'un coup de cette maudite cane!

Il prit sa voix la plus rassurante et la plus mesurée pour s'adresser à elle:

- Mademoiselle, calmez-vous s'il vous plaît. Je m'appelle Dale, je ne vous veux aucun mal, pas plus que je ne veux vous voler... vous êtes dans mon appartement, en fait. Vous tentiez de vous introduire ici, j'ai eu peur, c'est pour ça que j'ai pu vous paraître agressif.

Il réfléchit un instant à ce qu'il pouvait faire pour lui faire entendre raison.

- Vous pouvez continuer de me pointer la canne dessus, même si j'avoue que je me contenterai bien du bleu que vous venez probablement de me faire à la main, mais tendez votre main gauche vers le mur à côté de vous. Vous trouverez une commode que j'ai dénichée chez un antiquaire et qui, s'il ne m'a pas arnaqué n'existe pas en beaucoup d'exemplaires. Vous avez donc peu de chances d'avoir la même chez vous.

Il recula encore d'un pas.

- Vous l'entendez à ma voix, je m'éloigne un peu. Allez-y, tendez la main, vous verrez.


Il espérait qu'elle comprendrait alors le malentendu. Il n'avait aucune envie de lui faire du mal, elle avait l'air tellement sans défense, malgré sa poigne bien ferme et son redoutable coup de cane!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaëlle Simon

avatar

Nombre de messages : 100
Age : 24 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Hétérosexuelle
Métier : Ancienne photographe, devenue écrivain
Petit(e) Ami(e) : Aucun pour le moment!
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: Erreur d'aiguillage [PV Anaëlle Simon]   Dim 28 Aoû - 22:06

Anaëlle sentit l'inconnu reculer légèrement. Le coup n'avait pas suffit on dirait. Qu'allait-il faire ? La cambrioler quand même ? Comme elle était aveugle, tout était permis forcément ... Ne lâchant pas sa canne des mains, la jeune aveugle attendit, crispée.

- Mademoiselle, calmez-vous s'il vous plaît. Je m'appelle Dale, je ne vous veux aucun mal, pas plus que je ne veux vous voler... vous êtes dans mon appartement, en fait. Vous tentiez de vous introduire ici, j'ai eu peur, c'est pour ça que j'ai pu vous paraître agressif.


Le ton de sa voix était maintenant plus posé et doux. Il essayait sûrement de noyer le poisson ... Anaëlle campait sur ses positions, elle n'avait pas confiance en lui. Et elle ne voyait pas pourquoi elle le devrait en plus, elle était encore persuadée d'être dans SON appartement.

- Et comment je pourrais vous croire ?

Il y eu quelques secondes de silence, puis l'inconnu reprit.

- Vous pouvez continuer de me pointer la canne dessus, même si j'avoue que je me contenterai bien du bleu que vous venez probablement de me faire à la main, mais tendez votre main gauche vers le mur à côté de vous. Vous trouverez une commode que j'ai déniché chez un antiquaire et qui, s'il ne m'a pas arnaquée n'existe pas en beaucoup d'exemplaires. Vous avez donc peu de chances d'avoir la même chez vous.


La jeune femme entendit de nouveau des pas de recul. L'homme lui demandait de vérifier par elle-même. Tout à coup, elle était prise d'un gros doute et commença à mordiller sa lèvre. Si ce qu'il disait était vrai, elle allait se sentir tout à coup très trèèès stupide. C'est pourquoi elle n'avait pas vraiment envie de vérifier cette maudite commode qui devait sûrement lui appartenir, au vue de la chance qu'elle avait depuis son arrivée dans cette ville ... Mais pour qu'il n'y ait plus de doutes, Anaëlle abaissa sa canne et tendit la main. Rapidement elle effleura une commode. Dans son appartement, y en n'avait pas. Elle venait tout juste d'emménager, alors à part des cartons, son lit, la cuisine et un pauvre canapé, les autres meubles étaient encore absents.

*Stupide, stupide stupiiiiiiide!* Anaëlle passa sa main sur sa figure, complètement désamparée. Elle s'était introduite chez un pauvre voisin, l'avait menaçé et même ... Tapé. Voilà qui allait tout de suite créer les meilleurs liens possibles ! C'était pas demain la veille qu'elle irai chez lui demander un peu de sel ...

- Je ... Vraiment je suis confuse j'ai ... J'ai cru que j'étais chez moi et ... Olala et je vous ai frappé en plus, vraiment pardon ...


Anaëlle ne savait même plus où se mettre. A ce moment précis, elle voulait être une petite souris et déguerpir d'ici avec le peu de dignité qui pouvait lui restait - c'est-à-dire trop peu. En même temps, elle ne pouvait pas faire un seul pas, trop gênée et encore sous le coup de toutes ces émotions. Aux Etats-Unis, tout était bien plus simple. Ici, elle collectionnait les ennuis.

- C'est assez original comme moyen de présentation ... J'ai toujours aimé sortir du lot mais là quand même ...


Elle esquissa un petit sourire timide.

- Bon et bien ... Apparament je suis chez vous, je m'en excuse mais ... Je me présente tout de même, je m'appelle Anaëlle Simon, j'ai emménagé il y a quelques heures à peine et maintenant j'ai envie de me noyer dans le lac le plus proche !


Un peu plus détendue, ayant retrouvé son sens de l'humour, la jeune aveugle tendit sa main. Elle n'arrivait pas à savoir à quelle distance s'était posté l'inconnu, alors elle attendait un retour de sa part, s'il n'était pas trop fâché bien entendu.

- Je vous enverrai un cadeau dès demain pour me faire pardonnée cette erreur ... Impardonnable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dale Cathal

avatar

Nombre de messages : 101
Age : 28
Sexe : Homme
Sexualité : Homosexuel
Métier : Avocat
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 19/02/2010

MessageSujet: Re: Erreur d'aiguillage [PV Anaëlle Simon]   Mer 31 Aoû - 19:08

La demoiselle sembla hésiter une seconde, puis se résigna à frôler le vieux meuble du bout des doigts. Une expression de profonde honte apparut sur son visage de porcelaine, et elle balbutia, adorablement gênée:

- Je ... Vraiment je suis confuse j'ai ... J'ai cru que j'étais chez moi et ... Olala et je vous ai frappé en plus, vraiment pardon ...


Dale, non sans laisser échapper un petit soupir de soulagement, ramassa le couteau - lui-même éprouvait de légers remords à avoir failli attaquer une fille sans défense - et le posa sur le guéridon.

- Ce n'est rien... Enchanté de faire votre rencontre, mademoiselle, plaisanta-t-il doucement.

- C'est assez original comme moyen de présentation ... J'ai toujours aimé sortir du lot mais là quand même ...
ajouta-t-elle avec un tout petit sourire.

- Bon et bien ... Apparament je suis chez vous, je m'en excuse mais ... Je me présente tout de même, je m'appelle Anaëlle Simon, j'ai emménagé il y a quelques heures à peine et maintenant j'ai envie de me noyer dans le lac le plus proche !


Dale eut un petit sourire. Elle était vraiment mignonne, et semblait tout faire pour lever le malaise.

- Je vous enverrai un cadeau dès demain pour me faire pardonnée cette erreur ... Impardonnable.
finit-elle par dire en tendant la main dans le vide.

Dale la lui serra doucement quelques secondes, puis la relâcha.

- Ravi de faire connaissance, Mademoiselle Simon, quelle qu'en soit la manière! Je suis Dale Cathal, le locataire de cet appartement.

Il ramassa une orange tombée du paquet de la jeune femme dans la panique, et la reposa au sommet de la pile de courses. La jeune fille devait habiter à l'étage, ou dans le même appartement à un autre niveau de l'immeuble. L'ascenseur ayant ses humeurs, il était tout à fait possible qu'elle ait mal mesuré le temps de trajet et se soit trompée d'étage.

- Ce ne sera vraiment pas nécessaire pour le cadeau. Après tout, j'ai moi même été un peu agressif, non? Et puis vous êtes toute nouvelle, ce qui constitue une bonne excuse. La prochaine fois que vous venez me rendre visite, vous n'avez qu'à toquer à la porte, pas la peine de forcer la serrure, plaisanta-t-il à son tour pour détendre l'atmosphère.

Il l'observa une seconde. Elle n'avait tout de même pas emménagé toute seule dans cette ville hostile! Elle était certainement courageuse et débrouillarde, mais tout de même, il en avait lui-même fait les frais, on n'était à l'abri nulle part à Yuukoku, a fortiori si on n'avait pas la pleine possession de tous ses sens.

- Voulez-vous me donner le numéro de votre appartement? C'est avec plaisir que je vous y raccompagnerai.


Il sentait bien qu'en lui proposant directement de l'aider, si besoin était, à défaire ses cartons, la fierté de l'aveugle l'empêcherait d'accepter, mais peut être qu'une fois sur place...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaëlle Simon

avatar

Nombre de messages : 100
Age : 24 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Hétérosexuelle
Métier : Ancienne photographe, devenue écrivain
Petit(e) Ami(e) : Aucun pour le moment!
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: Erreur d'aiguillage [PV Anaëlle Simon]   Jeu 1 Sep - 13:16

*Ouf, il me parle*La jeune femme était encore bien mal à l'aise, malgré ses blagues. Elle restait là, la main tendue, mais l'inconnu lui parlait. Au ton de sa voix, il semblait même très détendu. Pas une once de colère. C'était bon signe. Et malgré tout, il était content de faire sa connaissance. Il finit même par lui serrer la main. Quel soulagement pour la jeune aveugle.

- Ravi de faire connaissance, Mademoiselle Simon, quelle qu'en soit la manière! Je suis Dale Cathal, le locataire de cet appartement.


Une petite blague, Anaëlle adorait déjà ce garçon. Malgré le petit drame qui a faillit se produire ici, il trouva le moyen de garder son calme, et son sens de l'humour. Anaëlle aussi était douée pour ça. Elle esquissa un sourire amusé.

- Enchantée de même, Dale, propriétaire de l'appartement que j'ai forcé par hasard.


La jeune femme le sentit se baisser, puis son sac de course. Quelque chose avait du tomber de là ? *Mes courses !* Anaëlle avait presque oublié le sac qui trônait sur le sol de Dale. Il y avait des choses à mettre dans le réfrigirateur. Le sac avait du prendre l'eau maintenant ... Elle ne pouvait pas se permettre d'étaler toutes ses courses par terre après avoir déjà forcé la porte !

- Ce ne sera vraiment pas nécessaire pour le cadeau. Après tout, j'ai moi même été un peu agressif, non? Et puis vous êtes toute nouvelle, ce qui constitue une bonne excuse. La prochaine fois que vous venez me rendre visite, vous n'avez qu'à toquer à la porte, pas la peine de forcer la serrure.


Anaëlle se mit à rire, un peu nerveuse.

- Oui cette fois, c'est promis, je me contenterai de frapper et d'attendre qu'on veuille bien m'ouvrir !


Elle balada ses yeux vides dans l'appartement, à la recherche d'une idée lumineuse. Comment porter ce sac sans qu'il ne se déchire immédiatement ? Ce n'était pas un problème majeur dans une vie pourtant, mais après avoir tapé ce monsieur, elle ne voulait pas ajouter à sa liste de maladresse l'étalement des produits de courses .... En plus, avec sa veine, certains d'entre eux allaient sûrement s'ouvrir ou se casser, ce qui ferai des tâches ....

- Voulez-vous me donner le numéro de votre appartement? C'est avec plaisir que je vous y raccompagnerai.

- Oh heu.... Oui. Je suis au 4ème, appartement 4B. Je suppose qu'il est au-dessus ou en-dessous de chez vous parce qu'il me semble qu'il est fait de la même manière ... Enfin j'espère !


Elle allait se pencher pour atrapper son sac, mais se résigna. Fallait bien qu'elle demande un coup de main pour une fois. Même si elle devait le demander à celui qu'elle avait tapé ...

- Auriez-vous par hasard un grand sac en plastique dans lequel mettre mes affaires ? Je pense que ce sac a prit l'eau depuis le temps. Je n'aimerai pas qu'il s'ouvre en plein milieu de votre salon, ça ferai beaucoup !


Elle esquissa un léger sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dale Cathal

avatar

Nombre de messages : 101
Age : 28
Sexe : Homme
Sexualité : Homosexuel
Métier : Avocat
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 19/02/2010

MessageSujet: Re: Erreur d'aiguillage [PV Anaëlle Simon]   Sam 3 Sep - 17:27

- Oh heu.... Oui. Je suis au 4ème, appartement 4B. Je suppose qu'il est au-dessus ou en-dessous de chez vous parce qu'il me semble qu'il est fait de la même manière ... Enfin j'espère !

- Effectivement, vous vous trouvez dans l'appartement juste au dessous du mien,
répondit Dale. Vous avez du être victime des humeurs de notre ascenseur, qui n'a pas toujours une vitesse de croisière vraiment régulière!

La jeune fille "regarda" autour d'elle puis demanda avec timidité:
- Auriez-vous par hasard un grand sac en plastique dans lequel mettre mes affaires ? Je pense que ce sac a prit l'eau depuis le temps. Je n'aimerai pas qu'il s'ouvre en plein milieu de votre salon, ça ferai beaucoup !

- Bien sûr! Ne bougez pas, je m'en occupe.

Dale retourna à la cuisine, ouvrit un placard et en tira un grand sachet de courses. Quand il revint, la jeune fille n'avait heureusement pas bougé d'un poil. Elle esquissa un geste pour s'occuper du sachet mais Dale la retint d'une petite pression de la main sur l'avant bras.

- Je m'en occupe, laissez.

Il entreprit de vider le paquet et nota qu'elle avait tout rangé dans un certain ordre, qu'il tenta de reproduire afin de faciliter le rangement de ses affaires. Il y avait pas mal de courses, elle venait surement tout juste d'emménager.

Quand il eut fini, il prit le sac à deux bras.

- Je vous monte vos courses, d'accord? Allons-y.

Il l'invita à le suivre dans le couloir, marchant assez lentement pour qu'elle puisse suivre ses pas. Ils rentrèrent dans l'ascenseur, Dale appuyant sur le bouton.
Quand ils arrivèrent devant l'appartement, Dale se poussa sur le côté, cédant le passage à la jeune femme.

- Nous y sommes, je vous laisse ouvrir!


Lorsqu'ils rentrèrent, Dale regarda tous les cartons étalés çà et là dans l'appartement. Elle allait avoir du pain sur la planche! Il déposa le sachet sur la table de la cuisine et passa un a un ses achats à la jeune fille pour l'aider un peu.

- Dites moi, vous venez vraiment d'arriver ici, non? Vous êtes toute seule pour tout déballer? Vous avez besoin d'un coup de main peut-être? Je sais que vous voudrez refuser mais ce serait un plaisir pour moi de vous aider.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anaëlle Simon

avatar

Nombre de messages : 100
Age : 24 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Hétérosexuelle
Métier : Ancienne photographe, devenue écrivain
Petit(e) Ami(e) : Aucun pour le moment!
Date d'inscription : 24/08/2011

MessageSujet: Re: Erreur d'aiguillage [PV Anaëlle Simon]   Lun 5 Sep - 21:28

Anaëlle n'eut pas vraiment le temps de dire "ouf" que déjà Dale lui proposa de mettre ses courses dans un sac en plastique à sa place et de vouloir la conduire chez elle. La seule chose qu'elle arriva à faire c'est d'atrapper sa canne au passage avant de se retrouver dans l'ascenceur. Un ascenceur farceur, c'était noté dans l'esprit de la jeune aveugle. Le plus dur maintenant serait de savoir à quel étage elle se trouverai. Il faudrait qu'elle mette une marque précise au quatrième pour qu'elle sache.

- Nous y sommes, je vous laisse ouvrir!


Heureusement, oui ! Anaëlle esquissa un sourire amusé.

- Merci, à moins que vous ne vouliez entrer vos clés dans ma sérrure, on serait quitte comme ça.


En vérité, elle était assez touchée par la gentillesse du jeune homme. Elle ne voulait tout simplement pas qu'il en fasse trop. En général, les gens avaient tendance à la surprotéger à cause de son handicap. C'était vraiment vite embarassant pour la jeune fille qui savait quand même se débrouiller toute seule, elle avait d'ailleurs fait ses preuves ! Enfin dans cette situation, ce n'était pas ce qu'elle avait pu montrer à Dale ... Une fois la porte ouverte, Anaëlle laissa passer Dale en premier. Elle referma la porte derrière elle et suivit son voisin grâce aux sons de ses pas. Il se dirigea dans la cuisine et déballa ses courses qui lui tendait, un à un.

- Oh, vous savez, vous n'êtes vraiment pas obligé de faire tout ça, je peux me débrouiller.


Elle rangeait ses affaires, essayant de ne pas se tromper de placard. Elle ne voulait pas faire d'autres erreurs à côté de Dale.

- Dites moi, vous venez vraiment d'arriver ici, non? Vous êtes toute seule pour tout déballer? Vous avez besoin d'un coup de main peut-être? Je sais que vous voudrez refuser mais ce serait un plaisir pour moi de vous aider.


Ca, elle n'en doutait pas un seul instant. Il était décidément très serviable comme garçon. Au ton de sa voix, elle ne savait pas trop comment refuser une telle offre. Après tout, s'il voulait se rendre utile ... La jeune aveugle se dirigea vers le canapé et s'y installa. Enfin chez elle ...

- Si vous voulez ....


Anaëlle se mordit la lèvre, un peu embêtée par toute cette histoire. Elle avait forcé la porte de son voisin, bousculé sa vie et maintenant il était dans son salon a vouloir déballer ses cartons ....

- Ecoutez, si réellement cela ne vous dérange pas et vous fait plaisir, il n'y a pas de soucis. Maintenant je suis quelqu'un d'indépendant. Je me débrouille toute seule depuis un bon moment. Avant de venir ici, j'ai habité aux Etats-Unis et j'ai survécu ! Bien sûr, depuis mon arrivée ici j'enchaîne un peu les bourdes m'enfin ... J'espère que ça me passera.


Elle passa sa main dans les cheveux, et se mit à rire. C'est bien vrai qu'elle était malchanceuse ces derniers temps: On l'avait harcelé, elle s'était trompée d'appartement, elle avait tapé un pauvre inconnu ... Ca faisait beaucoup en 24h de temps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Erreur d'aiguillage [PV Anaëlle Simon]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Erreur d'aiguillage [PV Anaëlle Simon]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Milah ? Quelle erreur pour une femme d'attendre que l'homme construise le monde qu'elle veut, au lieu de le créer elle-même. [Anaïs Nin]
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» marc, mon ami, tu as commis une erreur:::
» Simon Wolowitz
» présentation de anaïs granger [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Les Quartiers Résidentiels :: Les Appartements :: Appartement de Dale Cathal-
Sauter vers: