Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Vae Victis : Malheur aux vaincus

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Vae Victis : Malheur aux vaincus    Lun 29 Aoû - 0:47



Mon personnage:


Nom : Victis
Prénom : Vae
Age : 21 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Elle n'est intéressée par aucun genre en particulier.
Métier : Agent de la la Brigade de Recherches et d’Interventions


Physique et caractère:

Bien qu'elle ait eu autrefois les cheveux noir de jais, la jeune femme arbore désormais une longue tignasse décolorée, pas forcement des plus pratiques lorsqu'il s'agit de se planquer mais qui a le don d'intimider les moins téméraires des criminels. Elle les attache le plus généralement en deux couettes, en queue de cheval ou les laisse détachés hors du travail. Sur le terrain, ils causeraient beaucoup trop de problèmes laissés en liberté. Elle est ce qu'on pourrait qualifier de menue mais a du muscle à revendre dans les cuisses et les bras, très utiles lors de courses ou d'interventions un peu... "musclées". Ses yeux sont d'un naturel bleus, mais elle a fait le choix à un moment de sa vie d'opter pour les lentilles rouges-sang, flamboyants de la flamme de la vengeance (au sens figuré, il n'y a pas de "flamme" visible sortant de son oeil), la rendant plus intimidante et ainsi d'avantage sûre d'elle, ce qui manquait avant à la jeune femme. Ces yeux durcissent l'expression du visage juvénile de Vae, qui a conservé une forme plutôt ovale et fine. Si elle n'a que 21 ans, les yeux de Vae reflètent pourtant bien le dégoût d'une vie qui dure déjà depuis trop longtemps, au goût du propriétaire. Même si elle a le sens du devoir et de l'obéissance, Vae troque bien souvent son uniforme policier contre des vêtements plus souples et confortables lorsqu'elle va sur le terrain. La plupart du temps, un short et un débardeur suffisent, un long manteaux ample parfois, quand il fait trop froid. Autrement dans les bureau, elle se garde bien de déroger à la règle et se tient à l'uniforme réglementaire. Cela fait bien longtemps qu'elle n'a pas sourit et ses traits se sont durcis avec le temps. Sa bouche a prit une moue boudeuse et ses sourcils restent la plupart du temps froncés, accentuant l'air pensif et sceptique de la jeune femme qui se perd souvent dans ses pensées, les yeux perdus dans le vague, regardant bien plus loin que ce que leur permet la superficialité de la réalité, tournée vers des souvenirs et des angoisses.



Vae s'est endurcie avec le temps et cela n'a pas déteint que sur son physique. En effet, la jeune policière reste la plupart du temps plongée dans un mutisme dont on a du mal à la faire sortir. Non pas qu'elle ne sache pas parler, au contraire. Elle connait l'importance des mots et l'impact qu'ils ont lorsqu'ils sont rares. Vae parle peu mais parle bien, et lorsqu'elle ouvre la bouche, généralement, quel que soit le vacarme, on se tait pour l'écouter... Chez les gens civilisés du moins. Elle dit très rarement ce qu'elle pense, même si elle le pense très fort. Cela ne veut pas dire que Vae soit polie et raffinée, ça non. Les insultes aussi elle les connait et n'hésite pas à les utiliser pour intimider. C'est cela sa politique en tant que policière : Intimider plus que l'autre n'intimide. Elle remarquait que bien souvent, lors de confrontations Yaku/flics ou Yaku/Yaku, tout n'était qu'une parade décidant de qui dominait et qui était dominé. A partir de là, le combat peut commencer si le criminel estime qu'il vaut bien mieux que son adversaire... Elle fait partie de ces gens qui ne font qu'intérioriser leurs émotions et garde beaucoup de choses pour elle. Elle n'est par ailleurs, pas très coopératrice, ce qui pose bien souvent problème à sa brigade au sein de laquelle se propage nombre de rumeurs farfelues. Tout est bon pour éviter de faire équipe avec l'hystérique muette. En effet, Vae a développé un comportement à tendance psychotique. La jeune fille autrefois trop sensible et qui s'est endurcit trop vite contrôle mal ses émotions et verse souvent dans les extrêmes, quelle que soit la situation. Elle ne dit rien mais ses poings et ses pieds parlent pour elle. Elle ne supporte pas les personnes lentes et incapables et n'hésitent pas à les laisser derrière elle lorsqu'ils ne sont plus utiles si toutefois ils l'ont été. Elle est d'un naturel solitaire et ne tolère que très difficilement la compagnie.
Ses méthodes au sein de la police font jaser. En effet Vae a choisit de vaincre le feu par le feu. Les criminels en se servant d'autres criminels plus stupides ou plus vénaux. Cependant, elle a gardé au milieu de tout ça une âme très protectrice et un instinct maternelle très prononcé, il ne faut pas toucher aux enfants.
Cependant, sous ses airs imperturbables et cruels, Vae enfouit et cache du mieux qu'elle peut une personnalité fragile et tourmentée qu'elle refuse de reconnaître, se renfermant ainsi un peu plus sur elle même, dans un monde intérieur auquel elle seule accède.




Famille : Vae avait une soeur qu'elle a perdue dans une tragique affaire de meurtre. Ses parents sont toujours en vie et disponibles pour elle mais elle ne souhaite plus les voir, simple désir d'émancipation, et un prolongement de sa personnalité solitaire et débrouillarde.

Histoire:




"Je suis seule maintenant.... Dans cette ville viciée... Je la purgerai moi même, puisqu'il n'y a personne d'autre pour le faire. Yulan... Tu avais tort. Ici il faut changer. Tu as finis ainsi parce que tu étais trop insouciante... Je ne ferais pas la même erreur."

{...}


De petits rires cristallins s'échappent de sous le drap laborieusement installé comme une tente, parfois quelques éclairs de lumière, très brefs et vifs. A l'intérieur, une jeune blondinette s'amuse avec l'appareil photo tout neuf que vient de lui acheter sa grande soeur pour son anniversaire. D'un geste rapide, elle se place à coté de cette dernière et la prévient à peine avant d'enclencher l'engin :

"Hey ! Grande soeur ! Par là !"
" Yulan, att... "

*FLASH*

La jeune Yulan sourit innocemment, angélique, à sa soeur en attendant que la photo se développe. Il faut dire que c'est un très vieil appareil déniché chez un antiquaire, mais Yulan ne l'en aime que plus. Il parait tellement bizarre par rapport aux autres ! Après un long moment pendant lequel on entend la machine mouliner, la photo glisse lentement hors de celle-ci. Yulan l'attrape presque violemment et la brandit devant ses yeux et ceux de sa soeur.

" Wuaaaa ! Elle est plutôt réussie ! Tu as vu ? Tiens je te la donne ! Met-là dans ton porte-feuille ! Peut-être que comme ça tu rentreras plus vite à la maison, et on fera d'autres photos ! "

La grande soeur hésite. Elle ne sait pas comment dire qu'actuellement, leur parents ne la supportent plus... Elle a désormais 19 ans et ils voudraient qu'elle travaille à temps plein mais elle refuse. Elle a des ambitions un peu plus hautes qu'eux et leur pressing miteux. Yulan devant son hésitation prend soudain un air sombre aussi :

"Hey... Tu ne fais rien de mal hein ? Je veux dire... Si tu n'as pas assez d'argent pour m'offrir ce genre de cadeau, je préfère que tu ne fasse rien de mal plutôt que de l'avoir. Yuukoku... Je sais que quelque part il existe des gens biens, qui sont honnêtes et loyaux. Même si on a l'impression d'être les dernières honnêtes, il faut le rester. C'est important... Ah ! Il est déjà 15h ! J'avais promis à Shinji de le rejoindre au cafe. Il a un cadeau aussi ! Je me demande ce que c'est... Woooh ! C'est excitant. A plus tard ! "

" ... A plus tard."

Shinji, 19 ans. Le petit ami de Yulan. Et l'amour secret de sa soeur. Elle s'était dit au début que c'était un peu cliché des dramas, et pitoyable, mais que pouvait-elle y faire ? il fallait attendre que ça passe. Même si c'était douloureux. Après tout, Yulan était souriante, vive, pleine d'énergie,...Blonde ! tout son opposé, elle qui était plutôt silencieuse, calme et posée...Et Brune. Fut un temps, elle passait le maximum de temps possible avec eux pour le voir. Mais c'était inutile et cruel envers elle même. C'était trop dur de les voir ensemble. Il fallait attendre désormais. Elle ne comprenait pas cet amour. Contrairement à sa petite soeur, elle savait que ce n'était pas quelqu'un de fréquentable. Shinji était mouillé dans des affaires de drogue jusqu'au cou. Elle n'en disait rien pour ne pas lui faire de peine, mais il faudra bien que Yulan l'apprenne un jour.
Elle resta quelques temps dans la chambre à tester également l'appareil, sur les objets et les poupées de la pièce. Elle s'occupa ainsi toute l'après midi jusqu'au soir, lorsque la sonnerie du téléphone vint la déranger. Elle poussa un soupir d'agacement et se leva prestement pour aller décrocher le vieux combiné.

" Allo ? ... Qu..."

Le combiné lui tombe des mains.


{...}


"Yulan... Ton souvenir m'est douloureux, mais je ne t'oublierai pas, et je te vengerai. Je veux garder l'image de toi souriante, vive, belle et joyeuse... Et non mutilées, tordues, figée dans cette expression de... d'horreur ? D'incompréhension ? Comment ont-ils pu essayer de te transformer en poupée ? Moi même sœurette, je ne comprend toujours pas pourquoi tant de violence. Si j'avais su comment cela finirait, je te l'aurais dit. Je savais que tu risquais toutes ces choses près de lui mais je n'ai rien fait... Puisses-tu un jour me pardonner. Je consacrerai ma vie dès aujourd'hui à venger ta mort injuste. Dès demain j'entrerai dans la police, et je le retrouverai. Lui et ceux pour qui il travaille, puisque tu es morte à sa place. Il paiera aussi, comme les autres, ceux dont les mains restent tachées de ton sang. Dès aujourd'hui il n'y a plus de "Grande sœur", "sœurette" ou quoi que ce soit d'autre. Mon nom je l'oublie. Je suis désormais Vae Victis pour tout le monde. Malheur aux vaincus. Adieu."

Vae déplia le genoux qu'elle avait posé à terre devant la tombe rigide et s'éloigna.




Revenir en haut Aller en bas
Votre Cher Admin
Admin pointilleux
avatar

Nombre de messages : 837
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Vae Victis : Malheur aux vaincus    Mar 30 Aoû - 10:14

Bienvenue à Yuukoku jeune policière !

Et bien tout est parfait ! Rien à redire.

Ta fiche est validée !

Bon jeu à toi.

[Je verrouille le sujet.]

_________________
~¤~ Je te surveille Invité... Je surveille tout le monde... ~¤~ [ Ça fait peur, ne ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-city.nightforum.net
 
Vae Victis : Malheur aux vaincus
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il ne faut jamais dire adieu, cela porte malheur.
» [SORTIE] Fissure du Malheur [Terminé]
» Superstitieuse, moi ? Non ça porte malheur...
» Le malheur rapproche les gens / ZADIG & ENORA
» Le malheur des uns fait le bonheur des autres... [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Hors RP :: Corbeille :: Présentations des membres supprimés-
Sauter vers: