Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Mer 2 Nov - 15:05

Voilà bien une semaine qu’Abel logeait chez Cassandre. Une semaine que Tatsuki était à l’hôpital. Une semaine que le blond prenait quotidiennement des nouvelles de son ex. Les visites étaient limitées à une personne par jour. Durant une semaine, Abel avait voulu donner sa place à Kano. L’adolescent vénérait son frère aîné. Cette tentative de meurtre avait dû beaucoup le secouer. Le jeune tueur à gages avait donc souhaité que Kano puisse voir Tatsuki le plus possible. C’était la principale raison l’ayant empêché d’aller voir l’Oyabun. La seconde, et celle qu’il préférait oublier, c’était la peur de croiser Hidekazu. Ce vieux pervers avait sûrement dû rendre visite à Tatsuki. Peut-être avait-il placé quelques gardes supplémentaires autour de son protégé. Peut-être avait-il encore embrouillé l’esprit du yakuza… Mais Abel ne pouvait pas rester éternellement sans rendre visite à son ex, surtout qu’il avait très envie de le revoir et de lui parler.

Le blond finit donc par se rendre à l’hôpital, conduit par l’un de ses gardes du corps et escorté par des hommes de Cassandre. Cette situation n’était pas très plaisante mais c’était les ordres de Ren, et sûrement les souhaits de Tatsuki. Mieux valait-il donc ne rien dire. Arrivé à l’accueil de l’hôpital, Abel se présenta et demanda si les visites étaient encore possibles pour l’Oyabun. L’infirmière lui répondit par l’affirmative et lui donna le numéro de chambre. Le grand blond s’en souvenait et connaissait le chemin. Il s’engouffra donc dans les couloirs de l’hôpital et s’arrêta à quelques mètres de la chambre de Tatsuki. Aurait-il dû apporter quelque chose ? Non, le brun n’aimait pas les présents. Et si le yakuza dormait ? Abel ne se sentirait pas le courage de le réveiller. Son ex avait besoin de beaucoup de repos après ce qu’il lui était arrivé.

Abel prit une profonde inspiration et franchit les derniers mètres qui le séparaient de la chambre gardée par deux hommes du clan Sugiura. Il se présenta rapidement à eux mais les gardes savaient qui il était. Ils ne l’empêcheraient donc pas d’entrer. Un rapide coup d’œil par la vitre de la porte lui permit de voir un Tatsuki ensommeillé. Il était toujours relié à des machines et à des perfusions mais il avait déjà repris des couleurs. C’était une bonne chose dans son malheur. Après quelques minutes d’hésitation, le jeune tueur entra dans la chambre sans faire de bruit et referma la porte derrière lui. Il s’approcha doucement du lit de Tatsuki et s’assit sur la chaise située à côté. Le simple fait de le voir en vie lui faisait du bien. Il ne désirait donc pas troubler son sommeil. Ils auraient tout le temps de parler après. Il resta donc silencieux à regarder son ex dormir, jusqu’à ce que…


_________________


Dernière édition par Abel Saalfield le Ven 23 Déc - 23:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Mer 2 Nov - 23:56



Techniquement, une semaine s'était écoulée. Une semaine que Tatsuki n'avait évidemment pas senti passée. Rien ne semblait tourner normalement à l'hôpital, surtout quand on était un grave blessé qui ne pourrait rien faire d'autre que de rester cloitré dans sa chambre. Le temps paraissait interminable. Le yakuza avait été plongé dans un coma artificiel après son opération, pendant 2/3 jours. Par la suite, les médecins l'avaient petit à petit sorti de ce sommeil imposé. Cela lui avait permis de recouvrer la santé et de combattre une infection qui l'aurait fait atrocement souffrir s'il avait été conscient. Après s'être réveillé, l'Oyabun était resté cloué au lit. Chaque jour il s'entretenait avec le médecin et voyait défiler des infirmières pour ses soins et des pansements.
Par ailleurs, ses visites étaient restreintes : son frère et Ren pour son clan, même si ce dernier ne pouvait pas passer régulièrement à cause du règlement strict, ou alors, il se faufilait le plus discrètement possible. Hidekazu avait visiblement fait le déplacement, mais Tatsuki était dans le coma à ce moment-là. Le temps passait relativement lentement quand on ne disposait pas de son propre emploi du temps, mais les médecins avaient été stricts ; leur leitmotiv était le mot repos. Le yakuza ne devait pas se fatiguer les méninges et physiquement, mais vu le traitement de cheval qu'il avait, il était KO la majorité du temps. Et avec ces foutus perfusions, pas possible de bouger. Parfois sa plaie au ventre lui faisait extrêmement mal, mais fort heureusement les antalgiques et parfois un peu de morphine l'aidait à supporter la douleur. Lorsqu'il était éveillé, il se tenait au courant des informations avec la télévision, maintenant qu'il était sorti du service de réanimation, il avait le droit à cette distraction, mais pas encore au téléphone. Ren avait dû prévenir les docteurs que si un téléphone se trouvait dans la chambre de l'homme d'affaire, il n'aurait aucun repos. Il avait tout de même commis une petite entorse à sa petite règle en lui passant une fois Cassandre au téléphone, mais il ne lui parla pas longtemps. Après tout elle était la mère de son enfant et il avait été rassurant pour Tatsuki d'entendre quelques gazouillis de son fils. Par sécurité, la belle blonde ne s'était pas rendue à l'hôpital. La seule chose positive était qu'il avait eu le temps de penser et à réfléchir à un tas de choses. Bien évidemment, aux éventuelles personnes qui avaient pu faire ça mais surtout à Abel. Il était la dernière personne qu'il avait vu avant son grand trou noir et son coma. Kano avait été la première personne qu'il avait vu en se réveillant. Ren avait su le retenir les premiers jours à la résidence, mais par la suite, l'adolescent avait squatté l'hôpital escorté de son armada. Les deux hommes avaient aussi pu discuter de tas de choses, mais ils parleraient mieux quand Tatsuki ne serait plus sous médoc. Comme tous les débuts d'après-midi, il avala un repas qualifié d'infect et demanda à l'un des gardes qui squattait sa porte de le débarrasser des cadeaux et fleurs reçus qui l'étouffaient plus qu'autre chose. Après que l'infirmière eut changé son pansement et sa perfusion, il se rendormit. Quelques minutes ou quelques heures plus tard, il ne le savait pas, il ouvrit doucement ses yeux. Il aperçut une ombre, sans doute Kano, mais lorsqu'il eut ouvert entièrement les yeux, il eut une agréable surprise. C'était Abel. Il n'avait pas pu parler avec lui depuis leur dernière entrevue agitée. Il esquissa un léger sourire avant de refermer les yeux.


"Hmm... ça fait plaisir de te revoir... désolé... je suis toujours un peu lessivé..."


Il articula lentement en soupirant régulièrement, avant de rouvrir les yeux. Se redresser était encore difficile, il resta donc allongé. Après avoir pris une balle dans le ventre et avoir subi une chirurgie plutôt lourde, il devait laisser la blessure se refermer en minimisant ses gestes, chose très difficile pour un hyperactif comme lui.


"Alors, comment ça va depuis la dernière fois... moi comme tu vois je suis... en vie !"


Il pouffa légèrement de rire pour dédramatiser la situation. Le pire était passé et il était encore là. Il fixa longuement le blond comme pour être sûr que ce n'était pas un mirage... et non, ce n'était pas le cas. Cela voulait donc dire qu'il n'avait pas rêve ou imaginé les mots qu'ils s'étaient échangés quand il était au bord de la mort. Une fois de plus, entre eux, les événements avaient pris une tournure inattendue, c'était leur quotidien depuis près de deux ans maintenant...


_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Jeu 3 Nov - 22:36

Tatsuki finit par ouvrir les yeux. Abel esquissa un sourire. Cela lui faisait du bien de voir les yeux de l’Oyabun. La dernière fois qu’il avait pu contempler ses beaux iris gris, c’était lors de cette terrible nuit durant laquelle il avait pensé le perdre. Mais le pire était passé. Tatsuki avait survécu et, d’ici quelques temps, cet accident ne serait plus qu’un lointain souvenir. Seules les cicatrices du yakuza en témoigneraient. Celle qu’il allait avoir au ventre serait sûrement la pire. Elle ne ressemblerait pas à la petite cicatrice qu’Abel lui avait faite en lui tirant à l’épaule. Mais un yakuza sans cicatrice n’était pas un vrai yakuza, non ? Mais Tatsuki se serait sûrement passé de cette nouvelle blessure. Il aurait pu en mourir si les médecins n’avaient pas fait du bon travail.

"Hmm... ça fait plaisir de te revoir... désolé... je suis toujours un peu lessivé..."

« Je comprends. Ils te donnent pas mal de choses pour t’aider à guérir. »

"Alors, comment ça va depuis la dernière fois... moi comme tu vois je suis... en vie !"


Abel esquissa un nouveau sourire à la blague un peu morbide de Tatsuki. Oui, il était en vie. Cela tenait pratiquement du miracle vu la blessure, la quantité de sang perdue et l’infection. Mais l’Oyabun était connu pour sa force. Il ne se serait jamais permis de lâcher pied et de se laisser mourir. Par principe, pour se venger, mais aussi pour ne pas attrister ceux qui tenaient à lui. Même si les deux hommes n’étaient plus ensemble depuis près d’un an, Abel aurait eu du mal à supporter la mort de son ex, surtout après ce que lui avait dit Tatsuki juste avant de perde connaissance. Cette tentative de meurtre avait peut-être eu du bon sur leur couple, même s’il y avait sûrement mieux pour réconcilier deux personnes.

« Tu as eu beaucoup de chances. Si tu savais à quel point ça a été insoutenable d’attendre de savoir si tu allais t’en sortir ou non… »

Tatsuki avait inquiété tout son entourage. Mais pouvait-on lui en vouloir ? Il n’avait pas choisi d’être pris pour cible par des tueurs. Mais d’un autre côté, c’était à cause de son statut qu’il avait failli se faire tuer. Mais il ne laisserait jamais tomber son clan, sa famille. Il était Oyabun et le resterait jusqu’à ce que quelqu’un reprenne les rênes, ou jusqu’à la mort. Abel le savait et s’était fait à cette idée. Il savait aussi que le clan avait plus d’importance que lui aux yeux de Tatsuki. Quoique… Les choses avaient peut-être changé avec les récents évènements. L’Oyabun allait peut-être donner plus de place à sa vie personnelle. Cela signifiait mettre de côté le « Suprême », ralentir un peu le rythme de travail, prendre moins de risques… Etait-ce possible ? Abel aimerait vraiment le savoir mais il n’osait poser la question. Tout comme leur histoire. Allait-elle reprendre finalement ? Ils ne s’étaient rien promis avant que Tatsuki ne perde connaissance. Et en parler maintenant alors que le yakuza était fatigué, ce n’était sans doute pas une bonne idée.

« Si tu as besoin d’aide pour changer tes pansements arrivé chez toi, tu sais sur qui compter. Ce ne sera pas la première fois. »

Avant qu’ils ne se mettent ensemble, Tatsuki avait demandé à Abel de lui tirer dessus, au niveau de l’épaule, lors du meurtre de feu l’ancien Oyabun Sugiura. Ensuite, ils s’étaient revus pour le salaire du tueur à gage et là, le grand blond avait donné un coup de main au yakuza pour changer ses bandages. Et, plusieurs mois plus tard, après que Tatsuki ait eu son accident de voiture en hiver, Abel avait été encore là pour être aux petits soins avec lui. Un vrai infirmier privé. Là, il se proposait encore. En même temps, il laissait sous-entendre qu’il aimerait être à ses côtés dans la résidence des Sugiura, donc revenir près de lui. Tatsuki allait-il le comprendre ? Abel aurait peut-être finalement les réponses à ses questions…


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Sam 5 Nov - 14:50



« Tu as eu beaucoup de chances. Si tu savais à quel point ça a été insoutenable d’attendre de savoir si tu allais t’en sortir ou non… »

Tatsuki savait à quel point son entourage avait été dévasté, il y avait évidemment Abel qu'il avait fait souffrir maintes fois, mais aussi et surtout Kano qui avait dû à un moment penser à trépasser lui-même si son frère le quittait. Abel avait souffert de diverses façons depuis qu'il avait rencontré Tatsuki, à croire que leur relation ne tournait qu'autour du mal. D'ailleurs, il aurait été logique qu'un événement tragique la clôt définitivement, mais la grande faucheuse avait décidé de décaler ce moment à plus tard, car nul doute qu'elle roderait encore autour de l'Oyabun.

"Mais jsuis là maintenant... les médecins ont dit que c'était ok..."


Il esquissa un sourire pour rassurer le blond qui ne semblait toujours pas tranquille à 100%. L'atmosphère était un peu bizarre, Tatsuki et Abel étaient dans la même pièce un peu comme avant, c'était la première fois que ça arrivait depuis très longtemps, vu que leur dernière rencontre avait eu plus des vents d'adieu. L'Oyabun n'était pas du genre timide et renfermé, mais il ne savait pas comment aborder les choses. Il avait des mots au blond, des mots poignants et sincères mais aujourd'hui, quelle était la donne ? Il avait toujours eu des sentiments pour son ex même s'il n'avait jamais rien laissé transparaître depuis leur rupture, sauf quand il avait craqué au loft et qu'ils avaient couché ensemble. Mais il avait eu ensuite des mots durs et détachés pour ne pas que le blond reste dans sa vie. Toutes ces actions étaient dans le but de le protéger même si Abel avait dû le détester pour ça.


« Si tu as besoin d’aide pour changer tes pansements arrivé chez toi, tu sais sur qui compter. Ce ne sera pas la première fois. »

Un peu comme avant ? Si Abel faisait référence au passe, ce n'était pas anodin et Tatsuki l'avait clairement compris. Il s'était donné une ligne à tenir mais son passage à deux doigts de la mort avait changé les choses. Se croyant condamné, il avait tout avoué au blond sur le fait qu'il l'avait toujours aimé, était-il en mesure de changer de nouveau de position et en avait-il envie ? Pas vraiment... mais sa tentative de meurtre montrait bien que les gens autour de lui étaient potentiellement en danger. Il avait supporter le pire mais il ne supporterait pas qu'un de ses proches soient en danger et c'était exactement le talon d'Achille qu'on allait exploiter. C'est ce qu'il ferait lui-même à une ennemi... Abel, Kano et Kaname avaient encore plus d'importance qu'avant à ses yeux. Il fixa longuement le blond et hocha lentement la tête.


"Je sais que tu es le meilleur infirmier qu'un malade pourrait avoir..."

Cette réponse réservé lui permettait de ne pas prendre de décision pour le moment. Un retour du blond dans sa vie était trop risqué, mais l'en écarter était-ce encore possible ? Ce serait sacrément difficile de dire le contraire après toutes les révélations qui avaient été faites...
Abel se leva et servi un verre d'eau au brun. L'alcool était à bannir et pour un bon moment. Mais pour la cigarette, c'était autre chose, le yakuza pouvait difficilement s'en passer et se débrouillait toujours pour s'en griller une en cachette, mais sa consommation devait être contrôlée. Quelle merde de vivre ainsi sous contrainte.


"On m'a dit que tu vivais chez Cassandre, c'est une bonne chose... J'espère que Kaname va bien, je ne l'ai pas vu depuis un certains temps... avant tout ça... j'étais relativement occupé. Il doit avoir encore grandi..."

Penser à son fils l'aidait à mieux se projeter dans l'avenir et ça lui donnait au baume au cœur. C'était inexplicable à quel point un enfant pouvait changer une personne et lui apporter. Il apportait également à Abel qui pouvait lui aussi le regarder grandir. Tous les propos stupides et possessifs qui étaient sortis de la bouche de Tatsuki étaient du passé maintenant, et une bonne homéostasie ne pourrait être que bénéfique à son fils. Tatsuki allait également mettre plus Kano à contribution dans la vie de son enfant, afin qu'ils forment une vraie grande famille. Il avait trop mis de côté le bien de son frère mais s'il avait toujours fait en sorte de le protéger, mais il avait échoué .


"Kano est passé tout à l'heure... je sais que toi et lui vous ne vous entendez pas très bien, mais il t'est reconnaissant... je sais que tu aurais quand même pris soin de lui si je n'était plus là, malgré la difficulté et je t'en remercie... et pour tout ce que je t'ai dit, je le pensais, même si les choses sont plus difficiles qu'elles n'y paraissent..."


Tatsuki abordait en douceur leur discussion qui s'était déroulée plus d'une semaine avant. Il avançait avec prudence, ne savant pas exactement où ça allait les mener, mais il savait qu'il ne pouvait pas faire comme si elle n'avait pas eu lieu. S'il n'avait pas avancé d'un pas, Abel l'aurait sans doute fait.


_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Dim 6 Nov - 23:08

"Je sais que tu es le meilleur infirmier qu'un malade pourrait avoir..."

Abel esquissa un nouveau sourire. Du temps où les deux hommes étaient ensemble, le blond avait été l’une des seules personnes à calmer Tatsuki et à l’obliger à faire quelque chose, comme se soigner correctement par exemple. Avec une tête de mule pareille, mieux valait-il être patient. C’était sans doute ce qui faisait d’Abel « le meilleur infirmier qu’un malade pourrait avoir » selon l’Oyabun. Mais malgré ce compliment, le yakuza ne répondit pas à la proposition sous-entendue de son ex. Peut-être était-il trop dans le cirage pour comprendre. Tant pis, Abel allait devoir attendre avant d’avoir des réponses à ses questions, dont la principale était : allaient-ils se remettre ensemble ? Ils en parleraient plus tard, lorsque Tatsuki irait mieux. Pour le moment, il devait se reposer au maximum. Pour bien faire, et parce qu’il aimait être aux petits soins de l’Oyabun, Abel se leva, rempli un verre d’eau et le lui servit avant de se rasseoir.

"On m'a dit que tu vivais chez Cassandre, c'est une bonne chose... J'espère que Kaname va bien, je ne l'ai pas vu depuis un certains temps... avant tout ça... j'étais relativement occupé. Il doit avoir encore grandi..."

« Il grandit vite et il commence à avoir son petit caractère. Inutile de dire de qui il tient ça. »


Le petit Kaname avait peut-être hérité ses cheveux de sa mère mais il semblait avoir reçu le caractère de son père. Il ne restait plus qu’à espérer qu’il ne soit pas aussi lunatique et tordu que lui. Mais dans la mafia, sans doute qu’il valait mieux avoir un tel caractère plutôt que d’être docile comme Reira, la sœur de Tatsuki… En tout cas, Abel trouvait cela dommage que son ex n’ait pas vu son fils depuis un petit moment. Le travail avait sûrement pris le pas sur sa vie privée. Le grand blond avait pourtant imaginé que l’Oyabun lèverait un peu le pied pour s’occuper de Kaname, mais il avait tord visiblement. Cassandre, quant à elle, avait fait le bon choix pour son fils et avait cédé une partie de son travail à son bras droit. Abel, quant à lui, s’occupait de temps en temps de Kaname mais essayait de ne pas trop le faire, pour ne pas prendre la place du père aux yeux du bébé. Il n’était que le parrain après tout.

"Kano est passé tout à l'heure... je sais que toi et lui vous ne vous entendez pas très bien, mais il t'est reconnaissant... je sais que tu aurais quand même pris soin de lui si je n'étais plus là, malgré la difficulté et je t'en remercie..."

Abel acquiesça simplement. Même s’il y avait quelques tensions entre Kano et lui, il aurait pris soin de celui-ci si Tatsuki avait succombé de sa tentative de meurtre. L’adolescent avait un caractère assez complexe et on ne savait jamais ce qu’il pensait, mais, pour son ex, le blond aurait pris soin de lui. Ils avaient fait un peu partie de la même famille à une époque… En tout cas, cela faisait plaisir à Abel de savoir que Kano lui était reconnaissant. Le tueur avait eu peur que l’adolescent lui en veuille de faire encore partie de la vie de Tatsuki. Peut-être irait-il lui rendre visite pour avoir une petite conversation avec lui. Cela faisait longtemps qu’il ne l’avait pas vu. Il s’en serait bien passé auparavant, mais la situation avait évolué.

"… et pour tout ce que je t'ai dit, je le pensais, même si les choses sont plus difficiles qu'elles n'y paraissent..."

Alors que le début de leur conversation avait réchauffé le cœur d’Abel, cette partie le refroidit un peu. « Même si les choses sont plus difficiles qu’elles n’y paraissent » ? Qu’est-ce que Tatsuki entendait-il par là ? Allait-il lui annoncer que malgré ce qu’ils s’étaient dit, ils allaient de nouveau s’ignorer et continuer à faire leur vie séparément ? Mais de quoi l’Oyabun avait-il peur ? Qu’Abel courre des risques en étant avec lui ? Mais c’était déjà fait. Des journalistes étaient parvenus à savoir que le blond avait secouru Tatsuki. Toutes sortes de rumeurs étaient ensuite nées. On imaginait qu’ils s’étaient remis ensemble dernièrement, ou même qu’ils ne s’étaient jamais vraiment quittés et qu’ils avaient voulu vivre dans l’ombre pour ne plus attirer l’attention. Depuis l’accident, Abel avait pris soin de se tenir à l’écart des journalistes, sous les conseils de Maître Kimura. Il ne tenait pas à s’expliquer. Ces charognards n’avaient rien à savoir. Cela ne regardait que Tatsuki et lui.

« Tu veux me protéger, je sais, et après ce qui t’est arrivé, je le comprends mais… Mon retour près de toi n’est plus vraiment un secret. » informa Abel même si l’Oyabun devait le savoir. « Et… Avec ce qui s’est passé, je dois t’avouer que j’aurais du mal à rester loin de toi alors que je peux à nouveau te perdre. Je préfère vivre au jour le jour en profitant de chaque instant à tes côtés. »

Selon lui, il serait complètement absurde de continuer à vivre chacun de son côté alors qu’ils s’aimaient. Même si c’était risqué, Abel préférait retourner avec Tatsuki plutôt que de s’en éloigner à nouveau et risquer de le perdre sans avoir pu vivre encore quelques bons moments avec lui. Il lui en avait tant voulu de l’avoir fait souffrir mais ses sentiments étaient plus forts que sa rancœur. Il voulait repartir à zéro avec l’Oyabun et profiter de chaque jour qu’on était prêt à lui offrir à ses côtés. Peu importe si cela mettait sa vie encore plus en danger. Il fallait bien mourir un jour de toute façon. Mais il voulait mourir en étant sûr de ne rien regretter.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Mar 8 Nov - 0:34


« Il grandit vite et il commence à avoir son petit caractère. Inutile de dire de qui il tient ça. »


Tatsuki laissa échapper un petit gloussement. Dans son état c'était peu recommandé car synonyme de douleur, mais en pensant à son fils, une douce sensation l'envahit. Non pas qu'il souhaitait qu'il lui ressemble niveau caractère, surtout pour ses mauvais côtés. Il souhaitait le meilleur pour son enfant, plus que lui encore. C'était donc un avantage d'être entouré par des personnes calmes comme Cassandre et même Abel. Tatsuki avait toujours des angoisses enfouies au fond de lui, dont celle d'être une nuisance pour les gens qu'il aimait. Il avait eu peur d'être père, un mauvais père pour son enfant comme son propre père l'avait été pour lui. Pourtant, une autre part en lui s'était attaché pathologiquement à son enfant, au point de vouloir être exclusif dès sa naissance. C'était une façon de se racheter en quelque sorte... Cette ambivalence faisait partie de sa personnalité torturée. Le bonheur était une idéal qu'il n'espérait plus atteindre, mais pourtant, parfois il l'avait touché du bout des doigts, comme avec Abel.

"Il ne tient pas que son petit caractère de son père ! Il est aussi craquant que lui !"

Avec des parents au physique aussi avantageux, Kaname serait sans doute un petit tombeur, restait à espérer qu'il ne serait pas aussi tordu que son père dans ses relations. Si au moins, la discussion avec Abel pouvait rester bon enfant et ne pas aborder des choses sérieuses, mais ils étaient obligés de régler leurs problèmes comme des adultes. Il avait lancé le débat et Abel ne tarda pas à répondre.

« Tu veux me protéger, je sais, et après ce qui t’est arrivé, je le comprends mais… Mon retour près de toi n’est plus vraiment un secret. Et… Avec ce qui s’est passé, je dois t’avouer que j’aurais du mal à rester loin de toi alors que je peux à nouveau te perdre. Je préfère vivre au jour de jour en profitant de chaque instant à tes côtés. »

Le blond voulait donc qu'ils se remettent ensemble et Tatsuki lui avait fait une déclaration d'amour passionnée. Mais il pensait mourir à ce moment-là... C'était lâche, très lâche de sa part de dire cela et de penser s'en aller ensuite pour toujours. Tel un égoïsme il avait voulu une dernière fois se rassurer et vider son sac. Il avait pensé bien faire, mais maintenant, il allait devoir assumer ses mots. Comment éconduire Abel maintenant alors que les deux hommes savaient qu'ils s'aimaient encore l'un l'autre comme des fous.


"C'est compliqué hein ? Tu dois me prendre pour un con..."


Il passait pour un type qui ne savait pas ce qu'il voulait, d'ailleurs il perdait lui-même pied. Il avait toujours été habitué à faire passer son boulot avant son bonheur quitte à faire et dire des choses qui étaient opposées, mais Abel avait changé tant de choses en lui. Il poussa un long soupir avant de fixer le blond pendant un long moment. Plusieurs minutes sans doute.


"Je sais que t'es pas du genre à avoir peur de la mort ou du danger... c'est ton moteur d'ailleurs, mais... pour moi ce n'est plus tout à fait la même chose. Je sais que je te l'ai dit maintes fois mais s'il t'arrivait quelque chose je... enfin, tu sais très bien... Tsk ! Si tu restes près de moi tu sais... je serai obligé de t'enfermer pour être sûr que tu ne risques rien, surtout après ça... tu es prêt à accepter cela ? Je sais que dans le passé ça t'a fait souffrir... énormément souffrir... "



_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Mar 8 Nov - 12:57

"Il ne tient pas que son petit caractère de son père ! Il est aussi craquant que lui !"

« Hé ! Il tient ça aussi de Cassandre, ne t’attribue pas tous les mérites. »


La mère comme le père de Kaname avait un physique de mannequin. Nul doute qu’il en serait de même pour l’enfant. Il faudrait donc le surveiller de près pour qu’il évite de faire n’importe quoi, à l’instar de son père d’ailleurs. Mais à l’inverse de Tatsuki, il serait élevé par des parents aimants et entouré de personnes attentionnées. Il aurait un environnement sain pour grandir et s’épanouir pleinement. C’était du moins ce qu’espérait Abel. Mais avec ce qui venait de se passer, il commençait à en douter. Cette tentative de meurtre ne présageait rien de bon. Si encore on retrouvait les coupables mais pour le moment, ce n’était pas le cas. L’avenir de Kaname était peut-être en danger, tout comme celui du couple Tatsuki/Abel.

"C'est compliqué hein ? Tu dois me prendre pour un con..."

Un con, non. Mais un indécis, un lunatique, oui. Abel avait parfois bien du mal à suivre la façon de pensée de l’Oyabun. Ils s’aimaient et pourtant, Tatsuki ne savait pas encore s’il désirait retourner avec le blond ou pas. Le tueur avait pourtant pensé que les récents évènements lui auraient remis les idées en place mais il s’était apparemment trompé. Tatsuki préférait souffrir seul plutôt que de vivre heureux en couple. Abel pouvait comprendre ses craintes mais pour lui, cet argument ne fonctionnait pas. Qu’il soit avec le yakuza ou non, il y avait toujours des risques pour qu’il se fasse tuer. Maintenant, les ennemis de l’Oyabun se doutaient bien qu’il était attaché à Abel. Et puis, en vivant dans les bas quartiers, le blond vivait aussi dangereusement. Mais c’était son choix.

"Je sais que t'es pas du genre à avoir peur de la mort ou du danger... c'est ton moteur d'ailleurs, mais... pour moi ce n'est plus tout à fait la même chose. Je sais que je te l'ai dit maintes fois mais s'il t'arrivait quelque chose je... enfin, tu sais très bien... Tsk ! Si tu restes près de moi tu sais... je serai obligé de t'enfermer pour être sûr que tu ne risques rien, surtout après ça... tu es prêt à accepter cela ? Je sais que dans le passé ça t'a fait souffrir... énormément souffrir... "

« Tu connais déjà ma réponse. »


La liberté avait beaucoup d’importance pour Abel. Ce serait mentir que de dire qu’il accepterait de rester enfermé dans une jolie cage dorée. Les premiers temps, peut-être qu’il ne dirait rien mais par la suite… Les deux hommes avaient très bien vu ce que cela avait donné. Abel avait besoin de bouger, de sortir, de travailler. Il n’aimait pas se sentir inutile ou bien comme la bonne à tout faire à la maison. Il restait un homme et avait sa fierté. Il ne voulait pas vivre au crochet de Tatsuki. Il désirait aussi apporter de l’argent à leur foyer, contribuer à leur petit nid d’amour, à leurs projets. L’Oyabun était égoïste de poser cette condition pour qu’ils retournent ensemble. Est-ce qu’Abel avait le droit d’en faire autant ? De demander à ce que Tatsuki reste enfermé et travaille à domicile ? Non. Il ne voyait donc pas pourquoi il serait le seul à être privé de sa liberté dans l’histoire.

« D’après tes dires, ça signifie que si je me fais tuer alors qu’on n’est pas ensemble, ça ne t’affecterait pas ? » demanda Abel, sans attendre de réponse tellement elle était évidente. « Ecoute, je n’attends pas de réponse définitive aujourd’hui. Le principal, c’est que tu te reposes et reprennes des forces. On verra ensuite ce qu’on décide. D’ici là, si tu as besoin de quoique ce soit, tu peux compter sur moi. »

Même s’il était déçu par la réponse de Tatsuki, il n’en restait pas moins attaché à lui et prêt à lui venir en aide. L’Oyabun en ferait sûrement autant pour lui, si ce n’était plus. Le grand blond laissait à son ex du temps pour réfléchir. Il n’était pas pressé. Le principal à ses yeux était que Tatsuki guérisse vite. Une fois celui-ci rétabli et que du temps se serait écoulé, peut-être verrait-il les choses autrement. En tout cas, après ce qui s’était passé, il serait impossible pour Abel de recommencer à vivre sans le yakuza. Il connaissait l’étendue des sentiments de celui-ci. Même si Tatsuki ne souhaitait pas qu’ils retournent ensemble, le blond aurait bien sûr du mal à s’y faire mais il tiendrait à garder contact avec lui. Ils ne pouvaient plus vraiment rester en mauvais termes de toute façon.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Mer 9 Nov - 19:44

« Tu connais déjà ma réponse. »

Bien sûr qu'il la connaissait. Ses arguments ne tenaient visiblement pas la route pour Abel qui, après avoir vécu une vie de tueur pendant des années, n'avait pas du tout peur du danger. Mais pour Tatsuki c'était différent, le fait que son amant soit assassiné pour l'atteindre l'obsédait. Il préférait qu'on s'en prenne à lui plutôt qu'à ses proches. Plus son amour pour le blond s'était développé, plus il en avait pris conscience. Peut-être qu'il avait été aussi abjecte avec son ex inconsciemment pour le protéger... qui sait ?

« D’après tes dires, ça signifie que si je me fais tuer alors qu’on n’est pas ensemble, ça ne t’affecterait pas ? Ecoute, je n’attends pas de réponse définitive aujourd’hui. Le principal, c’est que tu te reposes et reprennes des forces. On verra ensuite ce qu’on décide. D’ici là, si tu as besoin de quoique ce soit, tu peux compter sur moi. »

Tatsuki resta interdit non pas pour réfléchir comme le blond lui avait suggéré, mais parce ce qu'il était choqué. Choqué des propos d'Abel, selon lesquels il ne serait pas affecter par sa mort s'ils n'étaient plus ensemble. La langue du blond avait fourché, il n'en pensait pas un mot mais Tatsuki ne pu cacher sa colère.

"Tu PLAISANTES !!!!! Comment oses-tu dire cela ? S'il t'arrivait quelque chose, j'en mourrais ! Qu'on soit ensemble ou PAS n'a aucune incidence sur ce que je ressens pour toi !"

Le yakuza s'était légèrement surélevé en parlant. Dans son élan il avait totalement oublié qu'il devait limiter ses gestes. Un peu essoufflé comme s'il avait fait un marathon, il continua de fixer Abel avec ses yeux gris beaucoup plus profond que d'habitude. Il détourna un instant le regard vers la fenêtre même si par prudence les rideaux avaient été fermés. C'était pour sa sécurité mais ça le minait plus qu'autre chose. Il était cloué au lit, ne bougeait pas, ne voyait presque personne, ne travaillait pas et il n'avait même pas une vue sur l'extérieur.


"Je t'ai mis en danger dès le départ. Je savais qu'en ayant une relation sérieuse, je mettrai la personne que j'aime en danger vu qu'elle serait mon talon d'Achille... mais pour être franc, je ne pensais jamais tomber amoureux. Je croyais que j'allais devoir me marier comme mes pairs avec une femme bien docile qui resterait enfermée et dont le sort me passerait au-dessus de la tête...."

Il esquissa un léger sourire en repensant à ce qu'aurait dû être sa vie, mais il avait décider d'en faire autrement. De travailler beaucoup plus dur pour montrer qu'il était un bon chef de clan et faire passer le beau tableau de famille au second plan. Ainsi, il avait pu agir à sa guise et ne pas avoir eu à se forcer à se marier. Mais l'amour lui avait fait en quelque sorte perdre la tête. Il avait toujours bien géré mais sa vie privée le dépassait, il était sans arrêt pris entre deux feux. Mais, le blond avait totalement bouleversé sa vie, dans le bon sens, même si Tatsuki n'arrivait pas à admettre qu'il pouvait être heureux. Même quand tout allait bien, il arrivait à se trouver des problèmes.

"Tsk... bien évidemment que je ne pourrai jamais vivre sans toi... je le sais et je l'ai toujours su et visiblement c'est foutu... c'est foutu dans tous les cas, parce que je n'ai pas été assez prudent et j'ai montré au monde à quel point je tenais à toi... Qu'on soit ensemble ou non, tu seras toujours en danger..."


Il fallait bien l'admettre, quand on avait choisi cette vie, il fallait en assumer les conséquences. Il tenta tant bien que mal de s'asseoir, mais il déclara vite forfait pour se rallonger. Son corps ne suivait pas encore.

"Abel... embrasse-moi..."



_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Jeu 10 Nov - 22:35

"Tu PLAISANTES !!!!! Comment oses-tu dire cela ? S'il t'arrivait quelque chose, j'en mourrais ! Qu'on soit ensemble ou PAS n'a aucune incidence sur ce que je ressens pour toi !"

Abel sursauta, tout d’abord car il fut surpris que Tatsuki réagisse aussi violemment, mais aussi pour retenir l’Oyabun si jamais celui-ci avait en tête de se lever. Dans son état, tout mouvement hâtif était à proscrire, tout comme les moments d’énervement. Le blond n’avait pas voulu mettre son ex dans cet état. Il n’avait pas mesuré l’ampleur de ses paroles et avait pensé que Tatsuki comprendrait que sa question n’en était pas une en réalité, qu’elle était ironique. Mais avec tout ce que les médecins lui donnaient, le yakuza n’avait apparemment pas compris. Néanmoins, cela l’avait tout de même fait réagir et comprendre où voulait en venir Abel. Qu’ils soient ensemble ou non, cela ne changeait rien au fait qu’Abel courait certains risques. Alors, selon le tueur, mieux valait-il vivre au jour le jour, en passant des moments heureux à deux, plutôt que triste chacun de son côté.

"Je t'ai mis en danger dès le départ. Je savais qu'en ayant une relation sérieuse, je mettrai la personne que j'aime en danger vu qu'elle serait mon talon d'Achille... mais pour être franc, je ne pensais jamais tomber amoureux. Je croyais que j'allais devoir me marier comme mes pairs avec une femme bien docile qui resterait enfermée et dont le sort me passerait au-dessus de la tête...."

C’était loupé avec Abel. Mais peut-être que Tatsuki avait voulu tenter ce scénario avec cette actrice qui avait pratiquement l’âge d’être sa mère. Le grand blond ne lui en voulait pas. Après tout, c’était lui qui avait décidé de tout arrêter et de quitter l’Oyabun. Et puis il n’avait pas vécu non plus comme un moine durant cette année de célibat. Il avait eu quelques conquêtes, dont une qui avait compté un peu plus que les autres, celles avec un certain hôte… Mais il était prêt à laisser tomber ce style de vie et à revenir à la vie de couple avec Tatsuki, quelques soient les risques encourus. S’il devait avoir des gardes du corps, une voiture blindée et tout un attirail de sécurité, il s’en accommoderait.

"Tsk... bien évidemment que je ne pourrai jamais vivre sans toi... je le sais et je l'ai toujours su et visiblement c'est foutu... c'est foutu dans tous les cas, parce que je n'ai pas été assez prudent et j'ai montré au monde à quel point je tenais à toi... Qu'on soit ensemble ou non, tu seras toujours en danger..."

C’était assez original comme déclaration d’amour mais elle touchait Abel. Du temps s’était écoulé, des disputes, des ruptures avaient assombri leur passé mais malgré tout, les deux hommes s’aimaient comme aux premiers jours, si ce n’était plus. Au début, ils avaient vécu cachés mais avaient bien vite voulu vivre leur amour au grand jour. Mais ce bonheur n’était pas sans risque, surtout dans la mafia. Mais Abel savait dans quoi il mettait les pieds et l’avait accepté. D’ailleurs, peut-être était-ce en partie le danger qui avait mis du piment dans sa relation et avait fait grandir ses sentiments envers Tatsuki. Le blond aimait prendre des risques et avec l’Oyabun, il était servi. Mais il devait avouer que parfois, un peu de sérénité ne lui ferait pas de mal. Tatsuki l’inquiétait souvent, comme en cet instant où il tentait de s’asseoir. Abel se pencha un peu vers lui pour tenter de l’en dissuader mais le yakuza comprit bien vite qu’il était trop faible. Par contre, il était fort pour lâcher des paroles courtes mais intenses.

"Abel... embrasse-moi..."

Abel se retint avec difficulté d’esquisser un sourire. Il était parvenu à ses fins et avait fait craquer Tatsuki. Mais il n’avait pas beaucoup de mérite à avoir. Il connaissait l’étendue des sentiments du yakuza à son égard et s’en était servi. Le beau brun avait le blond dans la peau et ne parvenait pas à s’en défaire, et c’était réciproque. Abel se leva et prit place au bord du lit, aux côtés de Tatsuki. Il se pencha au-dessus de lui et exécuta son ordre. Il posa ses lèvres sur celles de l’Oyabun et l’embrassa, tendrement. Le brun n’était pas en état pour plus d’effusion de toute façon. Les cheveux d’Abel glissèrent sur ses épaules, créant ainsi un rideau doré autour de leur visage. Comme à son habitude, Tatsuki en profita pour glisser ses doigts dedans pour les caresser. Les deux hommes s’embrassèrent un instant, avant qu’Abel ne décide de rompre cet échange et de plonger son regard dans celui du yakuza.

« Tu n’as pas à t’en faire pour moi. Contente-toi de te reposer et de guérir pour le moment. Par la suite, on verra ensemble ce qu’on décidera. »

Certes, Abel courrait des risques mais il ne souhaitait pas que Tatsuki s’en fasse pour lui. Le yakuza allait se ruiner la santé alors qu’il devait reprendre des forces après avoir vu la mort de très près. Le blond passa ses doigts sur le visage du brun pour le calmer au maximum. Il n’aurait peut-être pas dû le provoquer ainsi. Mais au moins, il était maintenant sûr que Tatsuki partageait son point de vue. L’Oyabun n’avait pas clairement dit qu’il acceptait qu’ils retournent ensemble mais Abel l’avait compris ainsi avec son « ordre » et sa déclaration. Mais cela ne voulait pas dire que le blond allait se plier aux exigences du yakuza. Il était libre de faire ce qu’il voulait, tout en acceptant un minimum de sécurité autour de lui. Il savait que c’était pour son bien et qu’ainsi, Tatsuki serait moins inquiet.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Mar 15 Nov - 22:15



Le petit sourire coquin du blond montrait le chemin de l'action qui allait suivre. Il s'approcha de Tatsuki et se pencha doucement vers lui, sans doute par peur de le blesser. Il posa ensuite délicatement ses lèvres sur celles du yakuza. Le baiser était doux et intense à la fois. Le yakuza en profita pour caresser la chevelure de son bel éphèbe, on ne perdait pas les bonnes habitudes. Pourtant, même si les deux hommes semblèrent avoir envie de profiter de ce doux moment, le baiser fut rompu par le blond.


« Tu n’as pas à t’en faire pour moi. Contente-toi de te reposer et de guérir pour le moment. Par la suite, on verra ensemble ce qu’on décidera. »

Tout semblait pourtant être décidé, mais les deux hommes semblaient vouloir repartir sur de bonnes bases. Il fallait sans doute passer par une certaine réflexion, même s'il n'y avait aucun doute sur leur décision finale. Tatsuki esquissa un sourire et reprit une pause totalement allongée pour se détendre.

"Ouais... la guérison sera la meilleure des réponses..."

Il devait reprendre toutes ses forces pour affronter l'ensemble de ses responsabilités, sans sa vie personnelle mais surtout dans son clan. Un tapotement se fit entendre à la porte, le yakuza pensa que c'était le médecin pour un contrôle de routine, mais ce n'était pas le cas, c'était Kano. Le jeune homme venait faire un petit coucou à son frère et lui apporter quelques beignets de crevette. Grand sourire aux lèvres, il salua énergiquement son frère et fit même un signe à Abel.

"Salut bro'. Je passais pour t'apporter quelques petites douceurs fraîchement préparées par le cuisiner ! Y a une sauce piquante, une sauce caramel et une sauce mangue."

Kano s'approcha de son frère et l'embrassa, avant de s'asseoir sur le bord du lit. L'ambiance semblait être détendue et malgré la présence d'Abel, Kano ne montra pour une fois, aucune hostilité.

"Y en a assez pour plusieurs personnes, si ça te dit Abel..."

Le jeune yakuza se montrait très attentionné envers son frère mais aussi envers le blond. L'heure n'était pas aux chamailleries pour le bien de Tatsuki, mais cet accident avait aussi changé beaucoup de choses. Après avoir dégusté quelques beignets en compagnie d'Abel, les deux frères échangèrent quelques blagues et Kano apporta des nouvelles de Reira qui était venue séjourner chez eux. Akito avait fait preuve d'une grande "sensibilité" pour une fois, ou c'était plutôt une manière de montrer sa "sympathie" envers les Sugiura. Il avait permis à Reira de rester autant qu'elle le voulait dans la demeure de sa famille et même quand son frère serait sorti de l'hôpital. C'était sa façon à lui de dire qu'il n'avait rien à voir avec cette tentative de meurtre et qu'il serait pleinement coopératif. On frappa de nouveau à la porte et cette fois-ci, c'était le médecin.

"Hmm.. Je crois que vous allez devoir sortir un moment. C'est l'heure de mon examen...Y en a au moins pour 15 minutes...

Le médecin accompagné d'un interne, confirma. Tatsuki n'était pas ravi mais il n'avait pas le choix. Après une opération aussi importante, il était sous haute surveillance, surtout sa blessure. Kano se leva et hocha la tête énergiquement.

"Ok, on va aller boire café en attendant, hein Abel ?"

Il adressa une sourire au blond et se dirigea vers la porte pour le pousser à le suivre, ne lui laissant ainsi quasiment pas le choix devant Tatsuki.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Mer 16 Nov - 21:58

Abel était plus serin maintenant qu’il était sûr que son histoire avec Tatsuki redémarrait. Il savait que vivre aux côtés de l’Oyabun n’était pas de tout repos mais le yakuza avait tout de même dû mûrir lors de l’année passée. Il était devenu père après tout, et puis il était passé à un cheveu de la mort. Cela allait sûrement le calmer et l’assagir. Le grand blond regarda sans rien dire celui qu’il pouvait à nouveau considérer comme son amant. De petites blessures abimaient son visage, sûrement à cause des éclats de verre des vitres de voiture, mais bientôt, il n’y paraitrait plus rien. Par contre, Tatsuki allait mettre du temps à se remettre de cette blessure par balle au ventre. Il allait donc sûrement rester un petit moment à l’hôpital. Cela n’allait pas être facile pour lui qui ne tenait pas en place. Mais Abel lui rendrait visite régulièrement, et Kano en ferait sûrement de même. D’ailleurs, en parlant du loup… Celui-ci s’engouffra dans la chambre de son frère et le salua avec bonne humeur. Il fit ensuite un signe à Abel qui lui répondit.

"Salut bro'. Je passais pour t'apporter quelques petites douceurs fraîchement préparées par le cuisiner ! Y a une sauce piquante, une sauce caramel et une sauce mangue… Y en a assez pour plusieurs personnes, si ça te dit Abel..."

« Pourquoi pas. Ils ont l’air excellent. Merci. »


Cela faisait longtemps qu’Abel n’avait pas vu Kano et il le trouvait changé. Aucun regard hautain, aucun sous-entendu blessant… Pourtant, dans le passé, l’adolescent avait eu pour habitude de rabaisser le blond de temps en temps. En fait, Abel n’avait jamais vraiment su sur quel pied danser avec Kano. Certes, ils n’étaient pas les meilleurs amis du monde, mais le jeune Sugiura s’était malgré tout montré sympathique à quelques occasions. Mais le tueur avait remarqué que ces rares occasions coïncidaient généralement avec ses ruptures avec Tatsuki. Kano n’avait jamais vraiment digéré le fait que son grand frère ait une relation sérieuse avec un homme. Ou une relation sérieuse tout court. Il semblait très possessif, mais Abel pouvait le comprendre. Kano avait sûrement passé plus de temps à l’étranger que près de son frère qu’il idolâtrait. Il voulait rattraper le temps perdu.

Le grand blond laissa les deux frères parler ensemble sans entrer dans la conversation. Il se contenta d’écouter tout en dégustant un beignet de crevette. Il apprit donc qu’Akito avait laissé Reira retourner vivre quelques temps à la résidence Sugiura. C’était sûrement mieux ainsi. Les Sugiura devaient se serrer les coudes dans un moment pareil. Et puis cela prouvait qu’Akito n’était pas le commanditaire de cette tentative de meurtre. Il n’aurait pas été aussi sympathique sinon, même si cet adjectif ne collait pas vraiment au personnage… Reira avait bien du courage pour le supporter. Pourtant, malgré toutes les infidélités de son mari, elle savait garder la tête haute et ne se plaignait jamais. Elle s’inquiétait même plus pour les autres que pour elle-même. Avoir de longues conversations avec elle manquait un peu à Abel. Mais depuis qu’elle avait voulu se mêler de leur histoire, le blond ne l’avait pas très bien pris et ils ne s’étaient jamais vraiment réconciliés par la suite. Ils n’en avaient pas vraiment eu l’occasion en fait. Tant de choses s’étaient produites. En plus, Reira n’avait pas franchement tord. Mais de l’eau avait coulé sous les ponts et il serait peut-être temps de se réconcilier. Abel tenterait lorsqu’il retournerait à la résidence des Sugiura… Le tueur fut sorti de ses pensées par un tapotement à la porte. C’était un médecin et un interne visiblement.


"Hmm.. Je crois que vous allez devoir sortir un moment. C'est l'heure de mon examen...Y en a au moins pour 15 minutes...

"Ok, on va aller boire un café en attendant, hein Abel ?"

« Hmm, d’accord. A toute à l’heure. »


Abel se sentait vraiment pousser à sortir de la chambre, surtout par Kano. Celui-ci lui laissa à peine le temps de répondre que déjà, il se dirigeait vers la porte, obligeant le blond à le rejoindre. Avant de sortir, le tueur adressa tout de même un sourire à Tatsuki, pour lui donner un peu de réconfort alors qu’il allait devoir passer un nouvel examen pour savoir si tout allait bien. Il sortit ensuite et suivit Kano jusqu’à l’espace détente avec son distributeur de boissons chaudes. Un café était peut-être déconseillé pour l’adolescent. Celui-ci avait l’air déjà assez en forme comme cela. Abel le trouvait plus énergique. Il arrivait même à trouver des similitudes entre son comportement et celui de Keiji, qui était une véritable pile électrique. Mais peut-être que les récents évènements l’avaient changé. Ou alors que c’était le comportement qu’il avait adopté devant son frère et que seul avec Abel, il allait changer. Le blond redoutait un peu cela.

« Ça ne doit pas être facile pour lui de rester clouer au lit. Les médecins t’ont dit combien de temps il allait devoir rester à l’hôpital ? » demanda Abel tout en se servant un café.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kano Sugiura

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 20
Sexe : Masculin
Sexualité : Indécis
Relation avec Kiba Tenkai
Métier : Étudiant et Shateïgashira du clan Sugiura
Frère de Tatsuki
Petit(e) Ami(e) : Une relation avec Kiba...
sérieuse ou pas ?
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Ven 18 Nov - 21:24



Abel suivit Kano en direction du couloir, en même temps, il n'avait pas eu tant le choix que ça. Le jeune yakuza l'avait habilement entraîné avec lui vu la situation. Abel n'aurait pas pu rester de toute façon dans la chambre, mais il aurait pu attendre patiemment tel un bon toutou dans le couloir, c'est d'ailleurs ce dont il avait dû penser. Mais, pour une fois, Kano n'avait pas d'idées tordues derrière la tête, au contraire, il voulait partager un moment avec le blond vu qu'il ne l'avait pas fait depuis un bon moment. Les deux hommes se rendirent au coin détente et s'assirent à l'abri des regards après avoir pris un café au distributeur. Une cafétéria aurait été mieux et le café sans doute meilleur, mais tout déplacement aurait nécessité de la sécurité et ni l'un ni l'autre avait envie d'être escorté, même à l'hôpital.

« Ça ne doit pas être facile pour lui de rester clouer au lit. Les médecins t’ont dit combien de temps il allait devoir rester à l’hôpital ? »

Abel se lança le premier dans une discussion, malgré son air détendu en apparence, il paraissait un peu nerveux... ou plutôt, il gardait ses distances sans doute pour se protéger au cas où... car après tout, Kano et lui n'avaient jamais eu d'atomes crochus. Ou plutôt, Kano avait toujours été très hostile envers lui, et très manipulateur. Le jeune yakuza savoura son cappuccino bon marché en levant les yeux en l'air.

"Pfiouu... t'imagine même pas ! C'est un calvaire pour lui mais, même un type têtu comme Tatsu sait qu'il doit passer par là pour guérir... il est ici depuis quasiment dix jours et il va encore rester... il doit être 100% hors de danger et se remettre de sa lourde blessure, donc il ne sortira pas dans les prochains jours... c'est tout ce que je sais."

Quand on était passé par la case chirurgie, coma et réanimation, ce n'était pas une hospitalisation à la légère. De toute façon, pour le moment les affaires étaient bien gérées et le plus important était à son bon rétablissement et même de retour chez lui, il ne reprendrait pas de suite les longues journées de travail. Kano et Ren s'en chargeraient pendant un temps et c'était aussi une façon pour Kano de s’assurer que son frère ne l'expédierait pas dans un avion. Le brun posa son verre à demi-plein sur la petite table des magasines.

"Sinon, merci pour ce que tu as fait. Tu vas certainement dire que c'est normal ou un truc du genre, mais c'est quand même un geste fort. Je suppose qu'il t'a appelé en premier lieu pour te dire adieu et que borné comme il est, il n'a pas voulu que tu viennes dans un premier temps pour ne pas te mettre en danger... mais au final, il n'a pas fini mort dans un trou seul... grâce...à toi..."


Dur à dire et à reconnaître, mais il n'avait pas le choix. Il fallait savoir parfois enterrer la hache de guerre même si ce n'était que temporairement, du moins, Kano l'avait décidé ainsi pour le moment. Son frère qu'il chérissait tant était encore de ce monde et ça représentait tout pour lui. Il esquissa un léger sourire au blond avant de pousser un lourd soupir et de reprendre son verre pour jouer avec.


"C'est dur à admettre mais... il semblerait que Tsuki ait fait son choix. Donc..."


Il ne termina pas sa phrase mais Abel avait compris qu'il aurait pour le moment un peu de répit. Kano acceptait leur relation même si rien n'était joué entre les deux hommes. Si Tatsuki avait autant mis de distance entre Abel et lui, ce n'était pas pour rien. Kano savait très bien que son frère avait toujours aimé l'homme, même lors de leurs nombreuses séparations, il savait même mieux que son frère l'étendu de ses sentiments, cependant, il s'était toujours abstenu de conseiller Tatsuki et de lui faire admettre qu'il aimait Abel. Dans un premier temps, parce qu'il ne voulait pas interférer dans sa vie privée, mais surtout parce qu'il ne voulait pas que le blond ait une place aussi importante dans la vie de l'Oyabun. Mais après tout cela, Kano avait compris que son combat était ailleurs...


"Hmm... dis-moi, comment t'as su que tu aimais mon frère... et qu'il fallait lui dire... ? Et qu'il était sérieux à ton sujet, malgré son côté coureur ?"


Question un peu surprenant car elle impliquait une discussion sérieuse comme "deux amis"... chose qu'ils n'étaient évidemment pas...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Dim 20 Nov - 11:35

"Pfiouu... t'imagine même pas ! C'est un calvaire pour lui mais, même un type têtu comme Tatsu sait qu'il doit passer par là pour guérir... il est ici depuis quasiment dix jours et il va encore rester... il doit être 100% hors de danger et se remettre de sa lourde blessure, donc il ne sortira pas dans les prochains jours... c'est tout ce que je sais."

Kano n’avait pas plus d’informations et n’apprenait donc rien à Abel. Le blond souffla sur la surface de son café fumant avant d’en boire quelques gorgées. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas discuté avec le jeune Sugiura. La dernière fois remontait au mariage de Kanzaki. D’ailleurs, cette fois-là encore l’adolescent avait tenu à casser le moral à Abel. Il avait inventé une fausse relation sérieuse entre Tatsuki et ce flic. Le tueur, sceptique, avait eu du mal à croire à cette histoire et s’était renseigné auprès de Keiji. La pile électrique lui avait avoué ne pas trop se mêler des histoires de son boss mais était pratiquement certain que cette relation n’avait rien de sérieux. Abel ne voyait pas pourquoi Kano lui avait menti. Qu’est-ce que cela lui avait apporté de faire mal à l’ex de son frère ? Enfin, le blond était passé au-dessus des crasses de l’adolescent. Il y avait plus grave.

"Sinon, merci pour ce que tu as fait. Tu vas certainement dire que c'est normal ou un truc du genre, mais c'est quand même un geste fort. Je suppose qu'il t'a appelé en premier lieu pour te dire adieu et que borné comme il est, il n'a pas voulu que tu viennes dans un premier temps pour ne pas te mettre en danger... mais au final, il n'a pas fini mort dans un trou seul... grâce...à toi..."

« C’est vrai, j’ai dû insister pour qu’il me laisse le rejoindre. L’espace d’un instant, il était résolu à mourir seul dans cette cage d’escalier crasseuse. »


Le son de la voix de Tatsuki au téléphone à ce moment-là avait déchiré le cœur d’Abel. Le blond se l’était imaginé en train de se vider de son sang, seul, dans cet endroit lugubre. C’était sûrement la pire des morts possibles. Abel avait alors durement insisté pour que l’Oyabun lui dise où il était. Au moins, si le yakuza avait dû mourir ce soir-là, il n’aurait pas été seul et aurait eu l’homme qu’il aimait à ses côtés. Heureusement, Tatsuki avait survécu et là encore Abel avait insisté pour qu’ils se remettent ensemble. Ils s’aiment donc pourquoi continuer à vivre chacun de son côté ? Peu importe les risques que cela impliquait. Le grand blond souhaitait vivre avec l’Oyabun, même s’il se doutait que tout ne serait pas parfait. Ils allaient devoir parler de certains points, comme les infidélités, le travail, la place de Kaname… Abel ne désirait en aucun cas voler la place de père de Tatsuki, tout comme il ne voulait pas faire de l’ombre à Kano aux yeux du yakuza. Il avait compris que l’adolescent le prenait comme un rival mais lui n’avait rien fait pour. Il n’avait jamais refusé que Tatsuki passe quelques soirées ou journées avec son petit frère.

"C'est dur à admettre mais... il semblerait que Tsuki ait fait son choix. Donc..."

Donc Kano allait s’y résoudre et accepter ? Abel lui adressa un léger sourire pour le remercier. Il tâcherait de ne pas décevoir l’adolescent. Il allait tout faire pour rendre heureux Tatsuki, tout en veillant à ce que les deux frères passent du temps ensemble. Le blond était très famille bien qu’il n’ait eu que sa mère durant son enfance et son adolescence. Là, en retournant avec l’Oyabun, il allait de nouveau faire partie de la famille Sugiura. Il désirait donc que tout s’y passe bien. Abel ne savait pas encore ce qu’allait décider Tatsuki concernant Kano. Suite à cette tentative de meurtre, allait-il vouloir le garder enfermé le plus possible à la résistance ? Ou bien le renvoyer en Angleterre ? Ou aux Etats-Unis où la famille Sugiura avait investi dans un casino ? Le grand blond souhaitait que Kano soit en sécurité, mais il voulait aussi que la famille Sugiura reste soudée et il essaierait de faire en sorte qu’il en soit ainsi. Il ne fallait pas que la mafia ait un gros impact sur la famille.

"Hmm... dis-moi, comment t'as su que tu aimais mon frère... et qu'il fallait lui dire... ? Et qu'il était sérieux à ton sujet, malgré son côté coureur ?" demanda Kano, étonnant par la même occasion Abel.

« Et bien… Je ne vais pas te mentir, ça n’a pas été le coup de foudre de mon côté. Je me suis mis avec lui par curiosité, pour savoir ce que c’était la vie de couple. Mais au fil du temps, j’ai commencé à mieux le connaître et à me sentir de plus en plus à l’aise avec lui. Je me suis au fur et à mesure vraiment attaché à lui et un jour, je lui ai dit que je l’aimais. J’avais besoin de lui prouver que j’étais aussi sérieux que lui. »

Leur histoire n’était pas aussi romantique que celles des films à l’eau de rose. Cela n’avait pas été le coup de foudre au premier regard. Tatsuki était apparemment tombé sous le charme d’Abel dès le début, mais pour le blond, cela s’était fait petit à petit. Etant vraiment sur ses gardes et ne faisant confiance à personne, le tueur avait eu du mal à s’ouvrir et à accepter ses sentiments envers Tatsuki. Mais au fil du temps, il s’était fait à l’idée qu’il s’était attaché à l’Oyabun. Il avait pris goût à l’amour que lui portait le yakuza et avait lâché prise. Il avait fini par accepter ses sentiments et était parvenu à dire « je t’aime » à l’homme qu’il aimait. Bien sûr, ce premier « je t’aime » avait été dit par sms, ce qui n’était certes pas très courageux. Mais Abel s’était par la suite bien rattrapé et n’avait cessé de prouver son amour, jusqu’à accepter au début les infidélités de Tatsuki avec le « Suprême »…

« Même s’il m’a trompé de nombreuses fois, il n’a jamais voulu rompre avec moi. Je crois qu’à chaque fois, c’est moi qui suis parti. Lui essayait de me retenir… » avoua Abel, avant de sourire et d’ajouter : « Ensuite, c’est moi qui lui courais après et lui qui me repoussait. Un véritable jeu du chat et de la souris. »

Le blond tentait de relativiser par l’humour. Leur histoire pourrait sûrement faire un très bon livre. Il y avait beaucoup de rebondissements et on ne s’ennuyait jamais. Mais Abel espérait maintenant une vie plus calme, une vie auprès de celui qu’il aimait, une vie de famille même. C’était son rêve et il espérait que Tatsuki soit enfin prêt pour cela aussi. Plus d’infidélités, plus de crises de nerf pour un rien, plus de problèmes liés au « Suprême ». Sans tout cela, tout irait déjà beaucoup mieux… Abel termina son café et joua un instant avec son gobelet. Il s’était confié à Kano et espérait ne pas le regretter. En faisant cela, il avait voulu faire comme s’ils repartaient de zéro, comme s’il n’y avait pas eu de problèmes entre eux. C’était important à ses yeux. Il pouvait comprendre le comportement possessif du jeune Sugiura mais ne voyait pas pourquoi il le voyait comme un rival.

« Entre toi et moi le courant n’est pas toujours très bien passé mais… Tu auras toujours autant d’importance aux yeux de Tatsuki. Le soir où ton frère a failli mourir, il s’inquiétait beaucoup pour toi. L’une de ses dernières volontés était que je veille sur toi et je l’aurais fait. »

Abel se dévoilait un peu plus mais il souhaitait vraiment repartir sur de bonnes bases avec Kano. Alors il lui avouait qu’il aurait accepté de veiller sur lui si Tatsuki n’avait pas survécu, et cela malgré les tensions qu’il y avait pu avoir entre eux. Kano n’était pas foncièrement quelqu’un de méchant selon Abel. Veiller sur lui ne l’aurait pas dérangé, mais l’inverse n’aurait peut-être pas été réciproque. L’adolescent aurait sûrement refusé d’avoir le blond sur le dos. Qui sait, il aurait peut-être fait une énorme bêtise pour rejoindre son frère. Kano était très intelligent mais tenait énormément à son frère. Cela lui aurait fait beaucoup de mal de le perdre et avoir sur son dos l’ex de son frère n’aurait rien arrangé.

« On repart sur de nouvelles bases ? »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kano Sugiura

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 20
Sexe : Masculin
Sexualité : Indécis
Relation avec Kiba Tenkai
Métier : Étudiant et Shateïgashira du clan Sugiura
Frère de Tatsuki
Petit(e) Ami(e) : Une relation avec Kiba...
sérieuse ou pas ?
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Lun 21 Nov - 18:50



Abel semblait avoir baissé ses gardes et montra son désir de s'ouvrir un jeune yakuza. Kano serait à son écouté vu qu'il n'avait pas envie de poursuivre pour le moment des hostilités, mais il ne fallait pas que le blond abuse trop en pensant qu'ils partageraient une profonde amitié. Le yakuza n'était pas comme ça... du moins, avec Abel, il y avait encore beaucoup de chemin à faire.


« Et bien… Je ne vais pas te mentir, ça n’a pas été le coup de foudre de mon côté. Je me suis mis avec lui par curiosité, pour savoir ce que c’était la vie de couple. Mais au fil du temps, j’ai commencé à mieux le connaître et à me sentir de plus en plus à l’aise avec lui. Je me suis au fur et à mesure vraiment attaché à lui et un jour, je lui ai dit que je l’aimais. J’avais besoin de lui prouver que j’étais aussi sérieux que lui. »

Le jeune Sugiura écouta attentivement les confidences du blond, non pas pour partager l'histoire d'amour qu'il vivait avec son frère, car il s'en fichait royalement mais pour savoir comment les choses avaient commencé et abouti. Kano n'était pas doué pour les contacts humains et surtout pour tous ces trucs étranges qui lui arrivaient, c'était une façon à lui de demande indirectement et discrètement un conseil sur sa vie "amoureuse" et compliquée. D'ailleurs, il ne savait même pas s'il pouvait appeler cela "vie amoureuse". Abel et Kiba n'avaient franchement rien à voir l'un avec l'autre mais si un type comme Abel n'était pas tombé amoureux de suite d'un homme aussi parfait que Tatsuki c'est que tout était possible. Et puis, Tatsuki qui était extrêmement coureur était lui aussi tomber amoureux... donc cette chose pouvait-elle arriver à Kiba ? Cette idée stupidement romantique traversa l'esprit de l’adolescent qui repris aussitôt ses esprits.

«Même s’il m’a trompé de nombreuses fois, il n’a jamais voulu rompre avec moi. Je crois qu’à chaque fois, c’est moi qui suis parti. Lui essayait de me retenir… Ensuite, c’est moi qui lui courais après et lui qui me repoussait. Un véritable jeu du chat et de la souris. »

Jeu du chat et de la souris, un peu comme Kiba et lui, sauf que dans leurs cas il n'y avait pas ce genre de prise de tête, enfin, Kiba ne serait sans doute pas autant affecté que Kano si celui-ci allait voir ailleurs. Si Kiba s'était montré un peu jaloux, c'était pour son ego démesuré et rien de plus. Mais Abel montrait à Kano à quel point ce genre de relation était difficile à gérer et à comprendre et ces déboires n'aidèrent pas Kano à y voir plus clair. Pas étonnant que son intelligence ne pouvait pas l'aider plus que ça.

«Entre toi et moi le courant n’est pas toujours très bien passé mais… Tu auras toujours autant d’importance aux yeux de Tatsuki. Le soir où ton frère a failli mourir, il s’inquiétait beaucoup pour toi. L’une de ses dernières volontés était que je veille sur toi et je l’aurais fait. »

Les pensées de Kano se dissipèrent et il revint à la raison. Il pensait égoïstement à ses petits histoires alors que son frère était encore allongé sur un lit d’hôpital, et puis, cet aveux d'Abel remua un peu plus le couteau dans la plaie. Tatsuki s'était résolu à mourir et à laisser son frère entre les mains de quelqu'un d'autre, mais Dieu merci, ce ne serait pas le cas. Kano répondit poliment au sourire du blond.

"Ouais... je sais... j'ai pas toujours été cool et tout ça, c'est pas pour moi, mais maintenant, je dois outrepasser mes désirs et mes pensées égoïstes et rendre mon frère encore plus heureux..."


Même si ça voulait dire sympathiser avec l'ennemi, enfin, ennemi était un grand mot. Mais cette affaire et sans doute sa relation avec Kiba avaient ouvert les yeux du jeune Sugiura, ou alors, pire, il se ramollissait.


« On repart sur de nouvelles bases ? »

Cette phrase un peu clichée faisait tellement idiot, mais il n'allait pas refuser une main tendue. Il était fatigué de tout le temps lutter et de se mettre sur ses gardes, mine de rien, c'était fatigant de comploter. Kano sourit et hocha la tête. Quitte à ce que toute cette mascarade fasse clichée, autant aller au bout. Il tendit donc la main à l'amant de son frère, puisque, inutile de se mettre un voile devant les yeux, ils s'étaient remis ensemble.


"Ok, on fait ça... enfin, tu me connais, je vais faire de mon mieux..."

Pour Kano, être gentil était une difficulté et il n'allait pas se transformer en cœur d'artichaut. Les deux hommes se serrèrent la main comme pour conclure un pacte ou plutôt, une sorte de traité de paix.

"Ouais... donc être "ami" implique la fidélité et tout ce qui va avec... bref, j'ai pas d'ami, enfin, sauf Keiji mais y a des trucs dont je peux pas parler avec lui... toi comme t'es un étranger, enfin pour moi, jpeux y aller... j'ai couché avec un type et jveux savoir s'il tient à moi, mais bizarrement, j'arrive pas à le cerner. C'est sans doute parce que je suis trop concerné et que j'aime pas me rabaisser comme toi et mon frère vous le faites depuis plus d'un an l'un envers l'autre..."

Kano n'y allait pas avec des pincettes et tout en étant égal à lui-même, c'est-à-dire arrogant, direct et un peu maladroit, mais être ami signifiait donc que le blond devait l'écouter et lui donner conseil, non ? Keiji qui ne supportait pas le flic l'aurait jamais écouté et surtout, il l'aurait exhorté de ne plus le revoir.

"Enfin, c'est bizarre tout ça..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Lun 21 Nov - 22:32

"Ouais... je sais... j'ai pas toujours été cool et tout ça, c'est pas pour moi, mais maintenant, je dois outrepasser mes désirs et mes pensées égoïstes et rendre mon frère encore plus heureux..."

Ces paroles semblaient bien utopiques mais Abel voulait y croire. Kano tenait beaucoup à son frère et, s’il voulait le rendre heureux, il devait bien s’entendre avec le blond. Mais celui-ci n’était pas dupe. Tout ne pouvait pas changer radicalement entre eux. Ils ne deviendraient jamais les meilleurs amis du monde, surtout du jour au lendemain. Mais au moins, s’ils pouvaient se parler sans se lancer de piques, et partager quelques moments sans prise de tête, ce serait déjà cela de gagné. Abel demanda ensuite à ce qu’ils repartent sur de nouvelles bases. C’était sa façon à lui pour dire qu’il oubliait toutes les crasses qu’avaient bien pu lui faire Kano, même si certaines lui avaient fait du mal à l’époque. Le blond était passé au-dessus de tout cela. Après avoir failli perdre l’homme de sa vie, il se disait que rien ne pouvait plus vraiment le faire souffrir. Kano tendit la main, qu’Abel serra. Ce geste était comme pour conclure un traité de paix.

"Ok, on fait ça... enfin, tu me connais, je vais faire de mon mieux..."

« Je ne m’attends pas à ce que tu sois tout gentil avec moi, je te rassure. Si tu as un truc à me dire, je me doute bien que tu ne te gêneras pas pour le dire. »


Abel voulait que Kano évite tout complot mais si jamais l’adolescent avait quelque chose à lui dire, qu’il le fasse. Toute remarque était bonne à prendre, non ? Et puis, entre « amis », on pouvait tout se dire, non ? Le blond allait tenter d’être un peu plus ouvert avec Kano. Ils allaient après tout refaire partie de la même famille. Abel allait aussi tenter de se réconcilier avec Reira. Et il l’avait en partie fait avec Ren. Il souhaitait remettre de l’ordre dans sa vie et repartir sur de nouvelles bases. Cela faisait du bien de temps en temps, bien qu’il eut pensé prendre un tout autre départ en ouvrant sa chocolaterie. Mais ses plans avaient changé. Du moins, il remettait ce projet à plus tard. Pour le moment, il allait se consacrer à Tatsuki et veiller à ce que celui-ci guérisse rapidement. Il allait aussi s’occuper de Kaname, et tenter de tisser quelques liens avec Kano. Ils finiraient bien par s’entendre un minimum un jour ou l’autre, non ? Mais Abel n’avait pas pensé que cela arrive aussi rapidement… Kano se confia à lui comme on le faisait à un ami.

"Ouais... donc être "ami" implique la fidélité et tout ce qui va avec... bref, j'ai pas d'ami, enfin, sauf Keiji mais y a des trucs dont je peux pas parler avec lui... toi comme t'es un étranger, enfin pour moi, jpeux y aller... j'ai couché avec un type et jveux savoir s'il tient à moi, mais bizarrement, j'arrive pas à le cerner. C'est sans doute parce que je suis trop concerné et que j'aime pas me rabaisser comme toi et mon frère vous le faites depuis plus d'un an l'un envers l'autre... Enfin, c'est bizarre tout ça..."

Abel ne s’attendait pas à ce que Kano se confie, surtout en lui avouant avoir couché avec un homme qu’il semblait apprécier. Dire que l’adolescent avait eu des propos homophobes à une époque… Le blond n’avait jamais imaginé que le jeune Sugiura ait ce genre de relation… et lui demande apparemment conseil. Abel ne savait pas vraiment quoi répondre. Et il se demanda l’espace d’un instant si les précédentes questions de Kano sur sa relation avec Tatsuki n’avaient pas un lien avec cet inconnu… Maintenant qu’il y pensait, c’était vrai que c’était étrange que l’adolescent s’intéresse soudainement au début de relation entre son frère et le blond. Mais, s’il avait besoin d’un conseil et qu’il le demandait à Abel, celui-ci se devait d’y répondre, ou du moins essayer. Après tout, il n’était qu’un « étranger » pour lui alors pouvait-il réellement l’aider ?

« Si tu te poses cette question, c’est que tu dois tenir un minimum à lui, je me trompe ?.. Tu sais, je ne sais pas si je peux t’être d’une très grande aide pour ce genre d’histoire. » avoua le blond, avant de réfléchir un instant et de reprendre : « Il est comment ce type ? Tu l’as revu depuis… que vous avez couché ensemble ? »

Prononcer ces mots était quelque peu difficile pour Abel. Imaginer Kano coucher avec un homme lui faisait bizarre. Imaginer Kano avoir des relations sexuelles tout court lui faisait bizarre. Ce genre de choses était normal, surtout pour quelqu’un de l’âge du jeune Sugiura mais… Durant un moment, le grand blond s’était dit que Kano n’aimait pas le sexe. Mais finalement, il avait quelques envies. Avec quelqu’un du même sexe qui plus était. L’adolescent ne cesserait sûrement jamais d’étonner Abel… Allait-il lui aussi vouloir se ranger et avoir une histoire sérieuse avec un homme ? Le tueur avait une fois entendu Tatsuki dire qu’il n’aimerait pas que cela arrive. Etait-ce encore une crasse de Kano ? Pourquoi le mettait-il au courant en sachant que son frère n’accepterait sans doute pas cette histoire ? Abel allait se retrouver coincé entre les deux…


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kano Sugiura

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 20
Sexe : Masculin
Sexualité : Indécis
Relation avec Kiba Tenkai
Métier : Étudiant et Shateïgashira du clan Sugiura
Frère de Tatsuki
Petit(e) Ami(e) : Une relation avec Kiba...
sérieuse ou pas ?
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Mer 23 Nov - 17:22



Abel accepta la main tendue de Kano mais en gardant ses distances, car après tout, avec cet adolescent il fallait être prudent. Le blond préférait rester sur la défensive, ne croyant sans doute pas à la complète sincérité de son cher "beau frère", qui par le passé avait été très nocif. Kano ne lui en voulait pas car il fallait avouer qu'il lui en avait fait voir de toutes les couleurs et que son vice n'avait parfois pas de limite, mais pourtant, cette fois-ci, il n'y avait pas d'intentions cachées et de coup de crasse à l'horizon. La "bombe" lâchée par Kano eut son effet et de nouveau, Abel semblait être sur ses gardes, ou alors son étonnement était tellement grand, qu'il ne put prendre ses aveux sereinement. Peut-être qu'il pensait que c'était un piège ou un mensonge ? Ou alors, il croyait que Kano voulait le mettre dans une situation délicate en lui avouant avoir une relation avec un homme, tout en lui ayant fait comprendre que cette confidence "d'amis" devait rester entre eux. Cela impliquait donc, le cacher à Tatsuki. Le jeune yakuza n'avait sérieusement pas penser à cela au premier abord, il voulait réellement des conseils, car il n'arrivait pas à cerner Kiba et à gérer sa relation, mais au visage du blond, Kano comprit que cet aveux avait des fausses allures de bombe puante empoisonnée. Tant pis, il s'en foutait un peu. Nul doute qu'Abel en avait marre des hostilités et qu'un pacte de non agression avec Kano, serait le bienvenu, mais jusqu'où irait-il ?

« Si tu te poses cette question, c’est que tu dois tenir un minimum à lui, je me trompe ?.. Il est comment ce type ? Tu l’as revu depuis… que vous avez couché ensemble ? »

Il fallait donc se confier et bavarder, ça marchait comme ça ? Pourquoi diable ne pas seulement lui apporter une réponse simple et précise ? Les relations humaines ne marchaient sans doute pas comme ça... quelle merde ! Pas étonnant que Kano n'avait jamais cherché à avoir des amis. Le jeune homme poussa un petit soupir et réfléchit à la façon dont il devait décrire ce cher Kiba... pas simple.

"C'est un type au premier abord comme mon frère, enfin pas physiquement ! Mais, il est plutôt du genre détaché, coureur et indépendant... mais même si au début il m'avait clairement dit qu'il ne s'intéressait pas à moi dans le sens sexuel du terme parce qu'il me voyait comme un frère, on a quand même couché ensemble... je crois qu'il voulait pas que j'ai une relation, donc c'est sans doute pour ça qu'il a couché avec moi... logiquement ça s'appelle de la jalousie... et puis, il a cherché à s'assurer que j'allais bien après tout ces événements... c'est donc qu'il s'inquiétait... mais jsé pas... ça veut pas dire qu'il tienne nécessairement à moi, mais parfois certains comportements ont montré le contraire..."


En gros c'était un résumé de leur relation et surtout de la façon dont le flic s'était comporté avec lui. Il ne pouvait cependant pas ajouter un détail important : Kiba avait été l'amant de son frère... Il ne pouvait pas dire ça à Abel. Et puis, il prit grand soin de ne pas répondre à la première question du blond, sur ses sentiments vis-à-vis de Kiba... Il savait ce qu'il ressentait mais il n'était pas prêt à l'avouer et à l'admettre.

"C'est merdique s'il me voit comme un frère mais deux frères ne couchent pas ensemble... alors... jdois penser quoi... les homos et les hétéros ça fonctionne pareil ?? J'accorde pas d'importance à tout ça mais il a réussi à me faire intéresser à lui et à me donner envie de coucher avec un type... enfin, régulièrement... même si je sais pas si on va le refaire..."

C'était chiant de se confier à un tocard comme Abel, mais il n'avait que ça sous la main... et puis, l'amour homo et toutes ces conneries étaient du ressort du blond qui avait vécu une relation passionnelle avec Tatsuki et qui avait vécu d'ailleurs, plein de relations homos du genre
...

"Bref... y a un truc pour savoir s'il tient à moi... enfin, à part lui demander, jveux pas avoir à faire ça !"

Ce serait se rabaisser et risquer que le flic se moque de lui ou fuit. Kiba lui avait fait comprendre que c'était un gars sans attache, donc l'étouffer serait une erreur et puis, c'est bien en ayant plus de nouvelles du jeune brun et en risquant de le perdre avec Yonekuni, qu'il avait accouru vers lui, nan ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Mer 23 Nov - 21:42

"C'est un type au premier abord comme mon frère, enfin pas physiquement ! Mais, il est plutôt du genre détaché, coureur et indépendant... mais même si au début il m'avait clairement dit qu'il ne s'intéressait pas à moi dans le sens sexuel du terme parce qu'il me voyait comme un frère, on a quand même couché ensemble... je crois qu'il voulait pas que j'ai une relation, donc c'est sans doute pour ça qu'il a couché avec moi... logiquement ça s'appelle de la jalousie... et puis, il a cherché à s'assurer que j'allais bien après tout ces événements... c'est donc qu'il s'inquiétait... mais jsé pas... ça veut pas dire qu'il tienne nécessairement à moi, mais parfois certains comportements ont montré le contraire..."

Abel écouta attentivement son nouvel « ami ». L’histoire était assez compliquée à suivre. Cet homme qui intéressait Kano avait le même caractère que Tatsuki et voyait l’adolescent comme son petit frère. Selon Abel, c’était deux mauvais points. Il était bien placé pour savoir qu’il était compliqué de vivre avec un homme pareil mais il était tout de même la preuve que c’était possible. Il suffisait d’être patient et de trouver des solutions. Quant au fait que cet homme considère Kano comme son frère, ce n’était pas bon. Mais était-il sincère lorsqu’il disait cela ? Après tout, il s’était apparemment montré jaloux lorsque l’adolescent avait voulu avoir une relation avec quelqu’un d’autre (homme ou femme, Abel n’en savait rien). Et par jalousie, il était allé jusqu’à coucher avec Kano. Ce comportement était assez étrange. C’était vraiment comme s’il souhaitait garder le jeune Sugiura pour lui tout seul. Etait-il du genre cinglé et agissait-il comme un gamin qui ne voulait pas prêter son jouet ? Ou bien tenait-il sincèrement à Kano ? Abel penchait vers la seconde option. Ce type avait pris des nouvelles de l’adolescent après les récents évènements. D’ailleurs, comment s’y était-il pris ? Etait-il de la mafia ? Du clan Sugiura ? Cela ne pouvait être que cela car personne d’autre n’avait pu être en contact avec Kano qui était resté coincé à la résidence familiale ou escorté à chacun de ses déplacements. Abel pensa à Keiji. La pile électrique était du genre coureur et indépendant et voyait Kano comme un frère. Et cela expliquerait pourquoi l’adolescent ne pouvait pas se confier à lui. Mais Keiji n’était-il pas un pur hétéro ?..

"C'est merdique s'il me voit comme un frère mais deux frères ne couchent pas ensemble... alors... jdois penser quoi... les homos et les hétéros ça fonctionne pareil ?? J'accorde pas d'importance à tout ça mais il a réussi à me faire intéresser à lui et à me donner envie de coucher avec un type... enfin, régulièrement... même si je sais pas si on va le refaire..."

Abel était perdu. Il ne savait pas quoi penser de tout ce que lui confiait Kano. C’était vraiment très intime. Le blond était gêné, surtout qu’il avait l’impression que l’adolescent attendait beaucoup de lui. Mais ce n’était pas parce qu’il était gay et qu’il vivait avec un homme qui ressemblait à celui sur qui Kano avait jeté son dévolu qu’il avait réponses à toutes ses questions. Et puis le tueur se voyait mal envoyer balader Kano, surtout après leur pseudo traité de paix. Dans quoi s’était-il embarqué ? Et puis maintenant, il se faisait des films. Keiji était-il effectivement cet homme dont parlait Kano ? La description collait parfaitement. Mais cela faisait des années que les deux hommes se connaissaient. Pourquoi tout d’un coup l’adolescent changerait-il sa façon de voir la pile électrique qu’était Keiji ? Et puis comment Keiji qui aimait à la folie les femmes aurait-il pu avoir une relation sexuelle avec Kano qu’il voyait comme son frère et qui était le frère biologique de son boss ? C’était tout bonnement improbable. Mais qui pourrait alors être cet homme qui avait réussi à changer Kano ? Abel avait beau se repasser tous les visages des hommes qu’il connaissait dans le clan Sugiura, il ne voyait pas.

"Bref... y a un truc pour savoir s'il tient à moi... enfin, à part lui demander, jveux pas avoir à faire ça !"

« Et c’est quoi ce truc ? »


Abel se risquait à poser la question et, bien qu’il n’ait aucune idée des intentions de Kano, il avait peur de la réponse. L’adolescent était tellement tordu que l’on pouvait s’attendre à tout et n’importe quoi, surtout lorsqu’il voulait arriver à ses fins. Pour se prendre autant la tête pour un homme, c’était qu’il devait vraiment tenir à lui. Alors le petit Kano était-il tombé amoureux ? Difficile à croire. Du moins, il y avait certainement eu un coup de cœur. C’était bien pour lui mais est-ce que Tatsuki l’accepterait ? Surtout qu’il s’agissait peut-être de l’un de ses hommes. Abel n’aimait pas cette situation. Néanmoins, il ne partageait pas la même opinion que l’Oyabun. Il n’était pas contre le fait que Kano fréquente un homme, si toutefois celui-ci était sérieux et ne se servait pas de l’adolescent. Mais Abel irait-il jusqu’à prendre fait et cause de Kano devant Tatsuki ? C’était une autre chose… Et puis, avait-il vraiment son mot à dire ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kano Sugiura

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 20
Sexe : Masculin
Sexualité : Indécis
Relation avec Kiba Tenkai
Métier : Étudiant et Shateïgashira du clan Sugiura
Frère de Tatsuki
Petit(e) Ami(e) : Une relation avec Kiba...
sérieuse ou pas ?
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Ven 25 Nov - 13:58

Abel écoutait attentivement le jeune Sugiura. Peut-être qu'il était passionné par sa petite histoire parce qu'il n'imaginait pas sans doute pas que Kano puisse avoir ce genre de relation et surtout un cœur. Ou alors, il était tout simplement effrayé pour les mêmes raisons... dur à comprendre. Mais, Kano avait espéré un semblant de réponse, mais visiblement, son intelligence si parfaite pour planifier, compter, comprendre et résoudre toute sorte de problème, ne lui servait à rien ici. Il se passionnait pourtant pour la psychologue humaine et il comprenait d'ailleurs mieux les autres que quiconque, mais cette fois-ci, rien n'y faisait, il était paumé. C'était sans doute parce qu'il était trop concerné...

« Et c’est quoi ce truc ? »

Kano reprit ses esprits et fixa le blond, un peu surpris. Il pouffa ensuite de rire.

"Oh, désolé, ce n'était pas une affirmation, mais une question..."

Le jeune yakuza avait mal formulé les choses, mais cela voulait dire que le blond n'avait pas de solution miracle et aucune réponse à sa question, quelle plaie... sa situation était donc belle et bien compliquée... mais à toute question et à tout problème, il y avait une solution, il devait juste être un peu patient voilà tout... Cette petit séance de bavardage lui avait fait grand bien, même si elle ne scellait en aucun cas une amitié naissante entre les deux hommes, mais c'était déjà un bon début.
Kano se leva et s'étira un peu, les médecins devaient avoir fini leur consultation Il se tourna vers le blond en souriant ; sourire difficile à interpréter comme ses intentions.

"Merci de m'avoir écouté... une confidence entre amis qui ne sortira pas d'ici évidemment..."

Abel avait consenti à se lier à Kano et ceci avait un prix. Entre ami on ne se trahissait pas, donc motus et bouche cousue et puis, ce n'était pas comme si Kano avait commis le pire des actes. Tatsuki se fichait sans doute que son frère ait des relations, même homo, car celui-ci était lui-même bisexuel. Par contre, le partenaire de Kano posait problème, l'ex de Tatsuki et un flic plus âgé que lui en plus. Mais il avait pris le soin de ne rien dire à Abel évidemment, car aussi fidèle que soit le blond en amitié, il ne l'aurait sans doute pas gardé pour lui, par inquiétude sans doute et pour ne pas trahir pleinement Tatsuki. Ce con était accro à lui, il ne ferait donc rien pour risquer de briser de nouveau leur relation. En plus, un flic était source d'inquiétude pour tout le clan...

"Donc je peux compter sur toi, surtout que Tatsuki irait fouiner son nez en sachant que son petit-frère a enfin quelqu'un... Il le fera sans doute avec de bonnes intentions, mais il n'aimera sans doute pas ce qu'il trouvera... il nous tuerait à coup sûr mon amant et moi... Je suis sûr que tu ne veux pas causer de tord à mon frère à peine sorti du coma..."

Il accentua son sourire histoire de culpabiliser doublement Abel qui devait garder sa langue bien rangée... pour le bien de Tatsuki bien évidemment ! Après tout, Kano était Kano, il n'allait pas changer en quelques jours. Cela voulait aussi dire que l'Oyabun connaissait le partenaire de Kano, mais aucune chance qu'il trouve son identité. Abel pensait sans doute que c'était l'un des hommes du clan... on pouvait voir ça comme une petite amourette cachée et excitante, rien de bien méchant en somme.

"Bon on va aller voir si la chambre est libre... oh, au fait rassure-toi, jamais je ne dirai à mon frère que je me suis confié à toi, même si un jour il découvrait le pot aux roses... je te donne ma parole, même si sans doute à tes yeux elle ne vaut rien... mais je n'ai qu'une parole !"

Abel avait le droit de douter de ce petit être manipulateur, mais le jeune yakuza était sérieux. Abel l'avait écouté et en contrepartie, il ne lui causerait pas du tord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Lun 28 Nov - 11:41

"Oh, désolé, ce n'était pas une affirmation, mais une question..."

« Ah… Et bien non, je n’ai aucune solution à te proposer pour le moment… »

"Merci de m'avoir écouté... une confidence entre amis qui ne sortira pas d'ici évidemment..."

« Evidemment. »

"Donc je peux compter sur toi, surtout que Tatsuki irait fouiner son nez en sachant que son petit-frère a enfin quelqu'un... Il le fera sans doute avec de bonnes intentions, mais il n'aimera sans doute pas ce qu'il trouvera... il nous tuerait à coup sûr mon amant et moi... Je suis sûr que tu ne veux pas causer de tord à mon frère à peine sorti du coma..."


Abel avait encore l’impression de s’être fait avoir par Kano. Ils avaient plus tôt enterré la hache de guerre mais l’adolescent semblait l’avoir oublié. Il mettait le blond dans une nouvelle situation inconfortable. Bien sûr, Abel ne dirait rien à Tatsuki car l’Oyabun n’était pas en état d’entendre cette nouvelle mais il n’avait pas promis d’enquêter lui-même pour savoir de quoi il en retournait vraiment. Pourquoi est-ce que Tatsuki irait jusqu’à tuer son propre frère en apprenant l’identité de son amant ? Etait-ce si grave que cela ? Etait-ce encore l’un des proches de Tatsuki, comme ce fameux Dan ? Abel n’avait jamais vraiment su la vérité sur cette histoire. D’un côté, Tatsuki l’avait assuré que ce Dan avait abusé de Kano, mais de l’autre, Kano avait insinué qu’il avait monté cette histoire de toute pièce. Connaissant l’adolescent, le grand blond croyait plus le scénario de celui-ci. Avait-il encore monté une histoire similaire ? Mais avec qui ? Qui était assez proche de Tatsuki ? Ren ? Keiji ? Abel avait du mal à y croire. Il fallait qu’il se renseigne et qu’il apprenne la vérité avant l’Oyabun.

"Bon on va aller voir si la chambre est libre... oh, au fait rassure-toi, jamais je ne dirai à mon frère que je me suis confié à toi, même si un jour il découvrait le pot aux roses... je te donne ma parole, même si sans doute à tes yeux elle ne vaut rien... mais je n'ai qu'une parole !"

« Je vais tenter de te faire confiance sur ce point-là. »


Mais c’était plus facile à dire qu’à faire. Kano serait bien capable de le trahir un jour ou l’autre et Abel ne voulait plus se laisser faire. Il allait falloir qu’il mène sa petite enquête et qu’il tente de découvrir la vérité. Selon ce qu’il apprendrait, il verrait ce qu’il déciderait vis-à-vis de Tatsuki… Le jeune tueur se leva à son tour et, après avoir jeté son gobelet à café vide, suivit Kano jusqu’à la chambre du yakuza. Le médecin et l’interne étaient partis. Tatsuki était donc à nouveau seul. Abel réalisait que ce ne devait vraiment pas être facile pour lui. A part la télévision, il n’avait aucune autre activité. Ren lui avait confisqué son téléphone portable pour qu’il ne puisse pas travailler et se repose à la place. Maintenant qu’il était sorti du coma, il allait avoir besoin de visite pour s’occuper. Abel tenterait donc de venir le plus souvent possible. Il lui apporterait des plats faits maison, des livres peut-être, des photos de Kaname… Tout pour que son amant se sente bien. Cela lui faisait bizarre de se dire qu’ils étaient à nouveau ensemble. Ils n’étaient pas retournés ensemble de la façon souhaitée par Abel mais peu importait, le résultat final était le même.

« Alors, tout s’est bien passé ? » demanda t-il à Tatsuki.

Il se rapprocha de son lit et s’assit à ses côtés. Le yakuza avait l’air fatigué mais c’était normal avec le traitement que lui administraient les médecins et ses blessures. En plus, on venait de l’ausculter. Abel lui prit la main et la serra dans la sienne. C’était le seul geste tendre qu’il se permettait de faire devant Kano. Il n’appréciait pas beaucoup l’adolescent mais il ne désirait pas non plus l’embêter en le narguant. Et puis Tatsuki et lui auraient tout leur temps pour avoir des gestes tendres entre eux. L’avenir était encore flou aux yeux d’Abel mais le blond se disait que cela fonctionnerait vraiment cette fois-ci avec l’Oyabun. Il allait tout faire pour de toute façon.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kano Sugiura

avatar

Nombre de messages : 424
Age : 20
Sexe : Masculin
Sexualité : Indécis
Relation avec Kiba Tenkai
Métier : Étudiant et Shateïgashira du clan Sugiura
Frère de Tatsuki
Petit(e) Ami(e) : Une relation avec Kiba...
sérieuse ou pas ?
Date d'inscription : 21/02/2009

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Lun 28 Nov - 19:38


« Je vais tenter de te faire confiance sur ce point-là. »

Tenter...Pas étonnant que le blond ait si peu confiance en l'adolescent. Il lui avait fait maints coups de crasse dans le passé et il lui avait clairement fait comprendre qu'il ne le porterait jamais dans son cœur. Kano était un manipulateur fini et il n'avait jamais manqué une occasion de le montrer au blond, donc il était normal qu'il soit prudent. Et puis, ces aveux aussi avaient un goût un peu amer pour Abel qui allait sans doute être gêné de tout cacher à son amant. Pourtant pour une fois, Kano était sincère. Ses confidences étaient en quelque sorte un SOS pour demander des conseils à quelqu'un qui avaient eu plusieurs relations. Le fait que le jeune yakuza n'ait jamais souhaité avoir d'amis, se retournait contre lui, car il n'avait personne à qui demander et il n'allait pas parler à des membres du clan... Le seul qui restait était Abel, ils n'étaient pas amis mais Abel et lui n'étaient pas non plus ennemis, enfin dans l'intérêt de l'Oyabun, ils ne le seraient plus. Donc, au fond, le but premier du yakuza était de parler un peu et de demander conseil et mine de rien, ça faisait un peu de bien, les amis devaient sans doute servir à ça, mais il n'avait jamais connu cela. Tout comme ce sentiment qu'il avait pour Kiba et qui lui donnait envie de rester prêt de lui et de parler de leur "relation" si on pouvait appeler cela comme ça. Peu importe si Abel devait penser au bout du compte que Kano cherchait encore à le piéger, ce n'était pas le cas, mais au moins Kano avait trouvé son intérêt, même si au fond, Abel ne l'avait pas plus éclairé que ça... enfin, un tout petit peu. Il lui avait confirmé que l'amour était un truc super compliqué mais que rien n'était impossible... par contre, pour Kiba, que devait-il penser ? Et puis... de toute façon...
Les deux hommes se rendirent au chevet de Tatsuki qui était de nouveau seul dans sa chambre. Sa mine était un peu meilleure mais il était encore fatigué.

« Alors, tout s’est bien passé ? »

Abel s'assit aux côtés de Tatsuki et se rapprocha de lui. Kano resta appuyé sur le mur à l'observer sans dire un mot.

"Ouais... ça va. Ma plaie cicatrise et je dois encore me reposer... c'est la merde de rester ici !"

Pour une hyperactif comme Tatsuki, c'était la pire des punitions. L'Oyabun rendit la caresse affectueuse à Abel, avant de diriger son regarder vers son petit frère qui était resté à l'écart. Cette image ne plaisait pas à Tatsuki qui ne voulait plus laisser Kano de côté. Il allait faire en sorte qu'ils soient plus proches que jamais, dans tous les domaines. Il adressa un sourire à son frère.

"Qu'est-ce que tu fais ? Viens t'asseoir..."

Il savait que son frère avait du mal à le partager et il savait qu'il ne portait pas Abel dans son cœur. Il ne s'en était jamais soucié auparavant, séparant affaire, vie familiale et vie privée mais dans ces deux derniers cas, ce fut une erreur. Il ne se comporterait plus égoïstement en se fichant que son frère ou que le blond souffre. Il continuerait à mener ses affaires d'une main de fer et ne mêlant jamais vie privée et clan, mais il serait moins fur avec ses proches, mais pas au point de s'affaiblir. Tatsuki fit un signe de tête à son petit frère pour qu'il vienne auprès de lui. L'image ferait sans doute un peu cliché telle une famille réunie, mais il fallait bien essayé et commencer quelque part. Tatsuki ne choisirait jamais entre Abel et son frère, mais surtout son frère... il espérait certes que les conflits avec le blond n'éclateraient plus mais Kano était son sang, tout comme son fils...
L'adolescent fixa les deux hommes et sourit.

"Non... jdois y aller de toute façon... Keiji est déjà en bas..."

Tatsuki un peu déçu ne décrocha pas un mot. En temps normal, Kano serait collé à lui telle une pieuvre l’emprisonnant avec ses tentacules, mais depuis son accident, il était un peu distant. Il était resté près de son frère tout en étant mort d'inquiétude, mais il était moins... porté sur la gestuelle comme à son habitude. L'Oyabun qui avait tendance à le trouver parfois un peu trop oppressant auparavant avait l'impression qu'il y avait un manque... L'accident l'avait-il tant traumatisé ? Les rôles étaient inversés et c'était Tatsuki qui demandait plus de contact pour une fois.

"Je repasse demain... je vais voir Ren tout à l'heure pour quelques... affaires. Repose-toi bien Tsuki... ciao Abel !"

Kano récupéra sa veste et sortit de la chambre. Sa réaction était un peu étrange et le visage de Tatsuki traduisait bien sa tracasserie... Kano et lui avaient grand besoin de parler à cœur ouvert...

"Pfiou... y a un truc qui a changé en lui... je sais pas si c'est mon accident ou le fait qu'il est grandi si vite.. je suis passé à côté de quelque chose..."

Un petit sourire amer apparut sur son visage.

"... je suppose..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Mer 21 Déc - 12:07

"Ouais... ça va. Ma plaie cicatrise et je dois encore me reposer... c'est la merde de rester ici !"

Abel comprenait Tatsuki mais c’était dans l’intérêt de l’Oyabun de séjourner quelques temps à l’hôpital. Il était passé très près de la mort. On ne pouvait donc pas le laisser partir tout de suite, surtout avec une telle blessure. Le blond serra un peu plus la main de Tatsuki dans la sienne avant de suivre le regard de celui-ci. Kano restait à l’écart. Même s’ils avaient enterré la hache de guerre, un gouffre persistait entre lui et Abel. Le tueur faisait tout de même attention à ses faits et gestes en sa présence. Il ne voyait pas quoi faire de plus pour se rapprocher de lui. Il était même allé jusqu’à écouter ses histoires de cœur et promettre de rien dire à Tatsuki. Mais il mènerait tout de même sa petite enquête de son côté, histoire de savoir à quoi s’attendre lorsque la vérité éclaterait.

"Qu'est-ce que tu fais ? Viens t'asseoir..."

"Non... jdois y aller de toute façon... Keiji est déjà en bas... Je repasse demain... je vais voir Ren tout à l'heure pour quelques... affaires. Repose-toi bien Tsuki... ciao Abel !"

« Salut Kano. »


Kano ne tarda pas pour partir. Il semblait pressé. Pressé de quitter Tatsuki ou pressé de rejoindre quelqu’un ? Il avait parlé de « quelques affaires » avec Ren. Et puis il y avait Keiji qui l’attendait. Abel s’était monté des films un peu plus tôt et ceux-ci étaient centrés sur ces deux hommes. Mais il se faisait sûrement des idées. Keiji était un pur hétéro. Quant à Ren… Il n’oserait sûrement jamais trahir Tatsuki. Pourtant, ce Dan l’avait fait. Le tueur aurait vraiment aimé ne rien savoir. Mais ce qui était fait était fait. Il ne pouvait pas revenir en arrière. Et puis il ne mentait pas vraiment à l’Oyabun. Il lui cachait juste le fait que Kano avait une liaison avec un homme. Ce n’était pas si grave, si ? Mais Kano avait précisé que cette relation ne plairait pas à Tatsuki. Abel n’aimait pas l’idée de recommencer son histoire avec le yakuza avec ces cachotteries.

"Pfiou... y a un truc qui a changé en lui... je sais pas si c'est mon accident ou le fait qu'il est grandi si vite.. je suis passé à côté de quelque chose... je suppose..."

« Ne t’inquiète pas. Il fait sûrement sa crise d’adolescence avec un peu de retard… Quand tu sortiras d’ici, vous pourrez vous parler et tenter de rattraper le temps perdu. »


Abel avait cru comprendre que Tatsuki avait délaissé son frère depuis quelques temps, préférant son travail à sa vie de famille. Il était donc urgent que les deux frères se parlent et se rapprochent. Peut-être que Kano se déciderait à se confier à son frère concernant son aventure. Cela éviterait sûrement bien des problèmes. Plus l’adolescent tarderait à le dire, plus Tatsuki risquait de mal le prendre. Même si Abel préférait rester à l’écart, il tenterait d’intervenir pour gérer la situation. Il souhaitait voir l’Oyabun heureux et, vu que celui-ci était très famille, il fallait qu’il reste en bons termes avec son petit frère.

« A ta sortie de l’hôpital, il faudra aussi qu’on parle sérieusement tous les deux. Mais pour l’instant, tu dois te contenter de te reposer pour guérir plus vite. Je viendrai te rendre visite le plus souvent possible en t’apportant de la nourriture décente. » informa Abel, sachant que les repas qu’on servait dans les hôpitaux n’étaient pas forcément très bons. « Il y a quelques choses que tu aimerais avoir pour passer le temps ? Autre qu’un téléphone et un ordinateur. Ren a interdit qu’on te passe quoique ce soit qui puisse te servir à travailler et je suis d’accord avec lui. Je te connais très bien. La dernière fois, même avec une côte fêlée tu as travaillé et voyagé… »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Mer 21 Déc - 20:52



« Ne t’inquiète pas. Il fait sûrement sa crise d’adolescence avec un peu de retard… Quand tu sortiras d’ici, vous pourrez vous parler et tenter de rattraper le temps perdu. »

Un argument pour le rassurer mais Kano n'était pas un adolescent stupide comme les autres et la crise d'adolescence n'était vraiment pas un état de transition par lequel le jeune homme était passé ou passerait. Le jeune yakuza avait un vécu diamétralement différent des autres jeunes de son âge. Son monde était le vécu d'une petite élite à laquelle son frère et lui appartenaient... le mot élite était sans doute un peu exagéré mais les yakuzas faisaient souvent l'objet de divers fantasmes. Kano, tout comme Tatsuki, avaient traversé des épreuves indescriptibles qui l'avaient marqué durement dans la chair à vie, mais la crise d'adolescence, avec ses comportements prétentieux et la perte d'identité... non, ce n'était pas pour lui ça. La crise d'adolescence faisait partie de la banalité pour une personne banales, pas pour lui, ni pour personne qui appartenait à son monde. Kano cachait autre chose, mais pour le moment, Tatsuki allait mettre tout cela de côté.

"Oui, je suppose... on verra ça plus tard..."

Il ne voulait pas pourrir l'ambiance ou transmettre ses inquiétudes à son compagnon. Ce n'était pas le moment, bien que l'Oyabun ne pouvait s'empêcher de se questionner.
Tatsuki esquissa un sourire pour rassurer Abel.

«A ta sortie de l’hôpital, il faudra aussi qu’on parle sérieusement tous les deux. Mais pour l’instant, tu dois te contenter de te reposer pour guérir plus vite. Je viendrai te rendre visite le plus souvent possible en t’apportant de la nourriture décente. Il y a quelques choses que tu aimerais avoir pour passer le temps ? Autre qu’un téléphone et un ordinateur. Ren a interdit qu’on te passe quoique ce soit qui puisse te servir à travailler et je suis d’accord avec lui. Je te connais très bien. La dernière fois, même avec une côte fêlée tu as travaillé et voyagé… »

Le yakuza pouffa doucement de rire pour ne pas trop agiter son corps. Il était en effet accro au boulot, mais même s'il le voulait, il ne pourrait pas se replonger dans le boulot et pour une fois, il n'en n'avait pas trop envie. Ren et Kano, même si celui-ci était un peu étrange, avaient pris le relais et Tatsuki leur faisait pleinement confiance. Il devait guérir et écouter les médecins. Les visites d'Abel allaient l'aider au mieux. Et puis, plus il resterait tranquille, plus il aurait des chances de guérir plus vite et donc de sortir... l'Oyabun ne pensait qu'à ça. Sortir pour régler beaucoup de choses dont cette fameuse discussion qu'il aurait avec le blond, qui avait lui aussi visiblement beaucoup à dire.

"Ouais j'y compte bien... je vais un peu mieux et je sais que ça va aller dans ce sens... ni ordinateur, ni téléphone, ni trop de visites... je compte bien guérir et sortir au plus vite !"

Il caressa la main du blond. Leurs disputes incessantes, leur séparation, les dangereux événements... tout semblait très loin. Tatsuki était maintenu détendu et semblait vouloir se battre pour aller mieux au plus vite. D'ailleurs, il ferma les yeux pendant que le blond lui caressait les cheveux. Il faisait le vide et s'endormit.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   Jeu 22 Déc - 12:27

"Oui, je suppose... on verra ça plus tard..."

L’hypothèse d’Abel concernant la crise d’adolescence de Kano ne semblait pas vraiment convaincre Tatsuki. Après tout, l’Oyabun connaissait mieux son petit frère que le blond. Mais Abel ne pouvait pas révéler la vérité. Il se doutait bien que le comportement de l’adolescent était dû à son aventure avec cet homme dont ils avaient parlé plus tôt. Comme quoi une personne pouvait beaucoup vous changer. Kano n’était plus aussi collant qu’avant avec son frère et il s’était même ouvert à Abel. Etait-ce un bien ? Le tueur n’en savait rien. Cette histoire le taraudait. Il fallait vraiment qu’il ait une conversation plus approfondie avec Kano. Et avec Keiji. Et avec Ren peut-être. En bref, qu’il tire cette histoire au clair pour se préparer aux éventuelles foudres de Tatsuki lorsque celui-ci l’apprendrait.

"Ouais j'y compte bien... je vais un peu mieux et je sais que ça va aller dans ce sens... ni ordinateur, ni téléphone, ni trop de visites... je compte bien guérir et sortir au plus vite !"

Abel lui adressa un sourire et passa une main dans sa chevelure brune. Tatsuki prenait enfin de sages décisions concernant sa santé. Ce n’était pas trop tôt. Peut-être allait-il enfin arrêter sa vie à cent à l’heure et lever le pied. Le grand blond y veillerait de toute façon. Il savait que le travail était très important aux yeux de l’Oyabun mais il y avait aussi la famille. Tatsuki avait besoin de se retrouver avec son amant, mais aussi de retrouver sa complicité perdue avec son frère, et de créer encore plus de liens avec Kaname. Il serait ainsi un homme heureux et pourrait encore plus briller dans son travail. C’était du moins ainsi qu’Abel voyait les choses. Mais Tatsuki semblait bien loin de ce genre de pensées pour le moment car il venait de s’endormir.

Le jeune tueur le regarda dormir sans chercher à le réveiller. Le yakuza semblait vraiment détendu. Tous ses problèmes semblaient loin. Tant mieux. Il méritait de se reposer après tous les récents évènements. Abel lâcha un léger soupir et passa à nouveau ses doigts dans les cheveux bruns de son amant. Cela lui faisait bizarre de pouvoir à nouveau le toucher après cette année loin de lui. Il y avait bien eu ce « débordement » lors de la signature des papiers concernant le penthouse mais cela ne comptait pas vraiment. Ce jour-là, Tatsuki l’avait repoussé et jeté comme un malpropre. Il pouvait être extrêmement blessant parfois. Abel le savait depuis longtemps mais cela ne voulait pas dire que cela ne lui faisait plus mal. Il espérait que l’avenir serait plus joyeux avec Tatsuki. Il n’y avait pas de raison qu’il en soit autrement de toute façon…

Il était temps pour Abel de partir. Il ne pouvait pas rester là indéfiniment en attendant que Tatsuki se réveille. Il allait rentrer à la résidence de Cassandre. Il retira délicatement ses doigts de la main de l’Oyabun et se leva sans bruit. Il fouilla dans sa poche pour en sortir un petit carnet et un crayon. Il allait laisser un petit mot à son amant, ne voulant pas partir comme un voleur. Il écrivit qu’il reviendrait rapidement et qu’il lui souhaitait de guérir vite. Il ponctua son mot par un « je t’embrasse ». Il était assez réservé concernant ses sentiments et il était encore un peu trop tôt pour lui pour écrire un « je t’aime ». C’était idiot car il l’avait dit avant de conduire Tatsuki à l’hôpital. Mais à cet instant, il avait cru ne jamais plus en avoir l’occasion. Là, il voulait y aller en douceur. Il espérait que l’Oyabun comprendrait. Abel posa le mot près de Tatsuki puis quitta la chambre. Il reviendrait très prochainement en lui apportant de quoi s’occuper et quelques gourmandises à manger.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite à un miraculé [PV Tatsu] [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia
» le forum de claude ! une visite s'impose les ami(e)s! merci

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Le centre ville :: L'Hôpital-
Sauter vers: