Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Meredith Heim

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Meredith Heim   Mar 8 Nov - 1:37


Nom : Heim

Prénom : Meredith

Age : 21 ans

Sexe : féminin

Sexualité : bisexuelle

Origines : allemandes

Métier : Mannequin et elle-même photographe / tueuse à gage dans l'ombre.

Physique :
Une silhouette élancée déambule lentement dans la rue, à la recherche du cliché idéal - ou de victimes à exécuter. Ses longs cheveux blancs et soyeux se balancent au gré de sa démarche, les hanches oscillent langoureusement. Sa taille marquée accuse encore la féminité exacerbée de l'inconnue. Les longues jambes amorcent un demi-tour. Deux pupilles pourpres percent la nuit ; le malaise, étrange, qui nous saisit devant les différents nous tord l'estomac. Cette paleur spectrale,elle n'est pas normale. Une albinos, sans doute.
Une frange abondante surplombe un visage aux traits finement dessinés. Sans doute, un artiste y a consacré là tout son art ; rare génie, il aurait créé la Femme dans ses formes les plus caractéristiques. Aux lèvres pulpeuses répond une poitrine développée ; et l'apparition sculpturale se dresse avec élégance dans l'obscurité.
Mais déjà, elle se détourne, lassée de cet endroit sans intérêt. Les chaussures à talons claquent dans la pénombre, et leur propriétaire s'éloigne. Vêtue avec élégance, elle semble associer l'utile à l'esthétique. Cependant elle marque une préférence pour sa veste en cuir noir, son short et des bas quelques peu affriolants. Quand elle exerce son métier inavouable au grand jour, deux pistolets se balancent à sa ceinture, et un poignard se cache dans les replis de ses vêtements.

Caractère :
Belle image, gâtée cependant par un caractère un tantinet intransigeant. Suivez sa volonté, respectez ses plates bandes, sinon il vous en cuira. Indépendante et fière, elle s'agace vite. Les niais lui sont insupportables ; ceux qui voient tout en rose sont ignorés, à moins qu'ils n'aient d'autres traits de personnalité intéressants à offrir.
Dans la vie "avouable", elle passe pour une jeune femme dominatrice, libertine, froide et même arrogante. Si on prend la peine de la connaître, on sait que cette fraicheur apparente n'est qu'une forme d'indifférence au contact humain. L'instinct grégaire n'existe pas chez elle.
Et dans l'ombre ? Inhumaine. Si vous payez bien, elle ferait tout pour de l'argent. Sauf, peut-être, tuer ceux qui importent vraiment pour elle. Mais cette catégorie n'a pas de membres, pour le moment en tout cas. Alors, autant dire que vous êtes une proie potentielle et un produit commercial. Manipulatrice, elle peut tout tenter pour réussir ; sa fierté ne tolère pas l'échec. S'y ajoute un certain amour pour la souffrance de la victime. Tuer vite n'a pas d'intérêt. Si elle en a le temps, et que vous valez le coup, vous serez honorés par certaines de ses techniques personnelles.


Famille :
Fille d'un réseau assassin d'Allemagne, elle a grandi dans un milieu où les liens familiaux sont réduits à néants ; si, parfois, elle revoit certains de ses proches, c'est dans un but purement commercial.

Histoire :
La prostituée soupire, se maudissant encore une fois d'avoir couché avec ce brigand. Avec plus d'agacement que d'amour, elle contemple la petite chose qui vient de lui causer tant d'heures et d'efforts. Elle hausse les épaules, secoue sa longue chevelure blanche, se saisit d'un drap et se prépare à étouffer ce petit contre temps. Mais deux pupilles pourpres la fixent, semblent l'implorer. Son bras est retenu par la seule force de ce regard. Elle tente de se faire violence, mais elle ne peut pas. Elle ne peut plus. Comme un miroir à elle-même, la fillette la regarde. La femme, déjà mûre, se voit plus jeune ; mêmes yeux, même tare dans les gènes qui lui a valu le surnom de "Oma", avant l'heure. Mais si ses traits sont disgracieux, il en est tout autre du rejeton ; finalement, cette élégance dans la figure, cette supériorité future qui s'annonce dès la naissance lui fait baisser les bras. Le drap enveloppe celle qui s'appellera Meredith. Elle la confiera à cet imbécile. Avoir un enfant, dans sa profession, suppose une baisse de revenus.

Ainsi, par un simple coup d'oeil dû au hasard, la jeune Meredith Heim intègre "das Zentrum", le dernier lieu mafieux allemand. Assassins, voleurs et vendeurs de substances illicites s'y côtoient. Pauvres, car les clients se font rares. Le marché criminel germanique se réduit de manière inquiétante - au point que les coups fourrés sont de mise pour éliminer les rivaux gênants. Ainsi Frederick Heim grommèle-t-il beaucoup quand il se voit apporter le fardeau. Eclat de voix et coups ébranlant sa chambre perdue au sous sol. Mais, finalement, la prostituée ressort victorieuse. Elle s'inspecte. Elle n'aura que quelques bleus, pas de quoi causer un arrêt du travail.
Le nouveau père contemple la chose. Soupire. Appelle un subordonné. Lui confie le paquet. Puis, tranquillement, revient à son livre de comptes. Il fronce les sourcils. Pas d'affaire ce mois-ci. Désolant. Où sont passés les malhonnêtes ?

La fillette grandit, entourée de gens aux principes douteux, glane quelques principes d'éducation ça et là. Enfant du Zentrum lui-même, elle en connaît les moindres recoins. Personne n'oserait toucher à "l'Albinos". Car elle est devenue, en quelque sorte, l'âme de cet endroit.
Cependant, la police resserre ses filets autours du quartier en déroute. Il faut partir. Assassins, prostituées et autres charlatans s'éparpillent dans le monde. Certains vont en Italie, place de la mafia ; d'autre en Amérique. On dit qu'à Los Angeles, le commerce est encore florissant. D'autres, encore, au Japon. Grand lieu privilégié des bandits de toute espèce.
Meredith est de ceux-là. Son éducation criminelle accomplie, elle débarque il y a 5 ans de cela. Sans rudiment de japonais, et par des moyens douteux du point de vue de la légalité - mais est-il besoin de le préciser ? Aidée par sa débrouillardise et son intelligence, elle maîtrise assez vite l'essentiel de la langue - malgré un fort accent allemand qui ne disparaitra probablement jamais. Les hommes l'apprécient, mais elle refuse toute forme de marchandage corporel. Après tout, son domaine est le meurtre.
Il faut bien avouer que ses premiers contacts sociaux furent une catastrophe. Habituée au Zentrum, où nul ne devant se cacher, abandonnée par les autres, elle ne possède pas les mêmes codes que les "normaux", comme elle les appelle. Ainsi a-t-elle dû changer plusieurs fois de ville ; jusqu'à ce qu'elle atterrisse à Yuukoku, haut lieu du crime. L'endroit était parfait. Son physique avantageux la favorise pour trouver un emploi avouable. La photographie est une passion qui lui vient de son nouveau métier, et elle la pratique dans ses loisirs. Fille respectable le jour, égérie de grandes marques et appréciée grâce à son exotisme ; tueuse à gage, messagère de la mort la nuit. Un combat entre ces deux existences fait rage. Quel camp l'emportera ?


Autre : heure tardive pour poster, envi irrépressible d'écrire x) joli design ^^
Revenir en haut Aller en bas
Votre Cher Admin
Admin pointilleux
avatar

Nombre de messages : 837
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Meredith Heim   Ven 11 Nov - 17:24

Bienvenue !

Excuse-moi pour le temps de réponse, j'ai beaucoup de travail en ce moment.

J'aurai juste une chose à te demander : signer le règlement du forum. A part ça, rien à signaler.

Ta fiche est validée.

Bon jeu !

[Je verrouille le sujet.]

_________________
~¤~ Je te surveille Invité... Je surveille tout le monde... ~¤~ [ Ça fait peur, ne ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-city.nightforum.net
 
Meredith Heim
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Meredith Harper/Gorgone, une Gorgone et humaine assez particulière
» Grey's Anatomy
» Meredith Gallea [Poufsouffle]
» Ashley Meredith Rivers
» Do I know you? [PV Meredith]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Hors RP :: Corbeille :: Présentations des membres supprimés-
Sauter vers: