Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dans la ligne de mire (PV Helyan Misato)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Dans la ligne de mire (PV Helyan Misato)   Dim 15 Jan - 18:44



Echo ouvrit grand le robinet d'eau froide, se pencha et prit quelques gorgées, qu'il recracha successivement. Ensuite, il passa ses mains sous le jet, les frotta l'une contre l'autre et s'aspergea le visage. La salle de bain, plutôt miteuse, étant dépourvue de serviettes, il ramassa son t-shirt laissé sur le carrelage et s'essuya lentement la figure. Les yeux éteints de son reflet dans la glace fêlée étaient un peu cernés. Il faut dire qu'on était en pleine nuit, et qu'outre l'heure qu'il venait de passer dans la chambre, Echo avait une soirée de service derrière lui. Pour bien gagner sa vie, il fallait se donner les moyens.

Le jeune homme arrangea ses boucles en y passant ses doigts, rassembla ses vêtements puis revint dans la chambre. Le client, un japonais d'âge mûr, plutôt aisé d'après la coupe de son costume, repliait soigneusement sa cravate sur le matelas.

- La douche est propre? demanda-t-il, sans daigner lever les yeux vers Echo.

Ce dernier, se balançant d'un pied sur l'autre, haussa les épaules.

- Rien de choquant.

L'homme passa à côté de l'anglais, laissant dans son sillage une odeur âcre caractéristique.
- L'argent est sur la table de chevet, déclara-t-il avant de refermer la porte de la salle de bains derrière lui.

Echo resta immobile un instant, puis alla s'asseoir au bord du lit, prenant la petite liasse de billets au passage. Soigneusement, il les compta deux fois. Le client n'étant pas un habitué du bar, pas question de lui faire une ristourne.

Echo l'avait repéré au comptoir du Puzzle, l'établissement plus que louche où il avait été embauché en tant que serveur. Il lui avait servi un, puis deux, puis trois whiskys. Quand la langue du type s'était un peu déliée sous l'effet de l'alcool, il avait pu comprendre ses intentions et, à mots couverts, lui proposer ses services. L'homme n'avait pas voulu le faire dans les toilettes du bar, indiquant à Echo qu'il connaissait un hôtel pas loin qui tolérait les allées et venues vaguement illégales. Au début, Echo avait un peu rechigné, mais quand le type avait évoqué le prix et montré les billets pour appuyer ses dires, il avait cessé de faire la fine bouche.

A l'accueil de l'hôtel, le réceptionniste avait effectivement à peine levé les yeux de son magazine, et n'avait fait signer aucun registre aux nouveaux arrivants. Manifestement, le client était un habitué et un bon payeur. Echo ne connaissait ni son nom - d'ailleurs, l'homme ne lui avait même pas demandé le sien -, ni sa profession, il avait juste vu qu'il était plutôt friqué et paraissait en bonne santé. D'ailleurs, les seuls mots qu'il avait prononcés à l'adresse d'Echo, une fois arrivés dans la chambre, c'était pour lui demander s'il avait des capotes.

Ensuite, tout s'était passé assez vite, en silence. Le client avait appuyé ses mains sur les épaules du jeune homme pour qu'il s'agenouille et avait trituré ses boucles jusqu'à ce qu'il ait fini son affaire. Echo avait tout juste eu le temps de cracher sur le sol que, déjà, le type l'entraînait vers le lit, lui enlevait ses vêtements et, l'allongeant sur le dos, l'immobilisait en lui serrant la mâchoire pour qu'il ne détourne pas la tête. Les choses ne s'étaient pas vraiment faites dans la douceur, mais c'était allé plutôt vite, et Echo était déjà tombé sur bien pire.

Le jeune homme, non sans se crisper un peu, enfila son jean et tira de sa poche son paquet de cigarettes. Le client avait ouvert la fenêtre pour aérer, et il était vrai qu'un peu de fraîcheur ne faisait pas de mal.
Dans la salle de bains, l'eau coulait abondamment. Un peu de vapeur filtrait sous la porte. Echo fit un rond de fumée, qu'il regarda se désagréger peu à peu. Une fois la clope finie, il se casserait sans demander son reste, ce n'était de toute manière pas à lui de régler pour la chambre. Une bonne douche - dans sa douche -, une longue nuit, et ce serait reparti!

Il en était à la moitié de sa cigarette lorsqu'on frappa trois coups à la porte. Il haussa les sourcils, croyant rêver éveillé. Les trois coups se répétèrent au bout de dix secondes.
La douche coulait toujours.
Echo, cigarette au bec, se détourna du rebord de la fenêtre, auquel il s'était accoudé, pour aller vers la porte. Il tourna la poignée et entrouvrit, tout en maugréant:
- Mouais?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helyan Misato

avatar

Nombre de messages : 60
Age : 27
Age : 18
Sexe : féminin
Sexualité : hétéro
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 22/08/2011

MessageSujet: Re: Dans la ligne de mire (PV Helyan Misato)   Jeu 26 Jan - 19:51

Hélyan était en train de soigneusement nettoyer son arme, y enclenchant ensuite le silencieux. Son supérieur lui avait confié une mission, elle devait faire taire de manière définitive un certain monsieur Adachi. Le surveillant depuis quelques jours déjà, elle savait exactement ou le trouver et comment elle devait procéder.

La jeune tueuse à gage sorti de chez elle vêtu le plus simplement du monde, un jean délavé épousant sa silhouette à la perfection avec un blouson en cuir cintré au niveau de la taille, ses long cheveux blond attaché en queue de cheval de façon à être la plus à l’aise possible.
Elle entre dans l’hôtel ou se trouvait sa cible, l’hôtesse à l’accueil été tellement plongeait dans son livre, qu’elle ne vit même pas la blondinette jeter un œil sur le registre pour connaitre le numéro de la chambre. Helyan parti dans les couloirs et frappa à la porte, la défoncer aurait trop attiré l’attention. Monsieur Adachi ne serait certainement pas seul, elle allait devoir aviser de ce qu’elle allait bien pouvoir faire de son compagnon, elle ne pouvait prendre aucun risque…
La main dans son sac, saisissant l’arme, lorsqu’un jeune homme qui s’avéra ne pas être sa cible lui ouvrit, elle entra sans demander la permission, le bousculant légèrement au passage, tout en pointant son arme sur lui.

- Un seul mot et tu es mort compris ?


Dit-elle tout en entendant l’eau couler, sa cible devait certainement se trouver dans la salle de bain. Elle s’y rendit sans perdre une seul seconde, elle vit l’homme en train de prendre un bain, elle sourit, pointant son arme sur lui.

- Adieu. Dit-elle en lui tirant quelques secondes plus tard une balle en pleine tête.

L’eau du bain devient écarlate… Maintenant il fallait qu’elle s’occupe de l’autre qui se trouvait toujours dans la chambre. Elle vient face à lui, son arme toujours à la main.

- et toi... *elle soupire...* qu'es ce que je vais bien pouvoir faire de toi... Normalement je devrais te supprimer, purement et simplement... mais avant dit moi tout ce que tu sais sur lui ça pourrait m’intéresser...

Helyan parlait sur un ton glaciale

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Dans la ligne de mire (PV Helyan Misato)   Ven 27 Jan - 13:25


Une très jeune blonde toute menue se tenait devant lui. Echo, baissant la tête vers elle, n'eut pas le temps de lui demander ce qu'elle voulait qu'elle entrait dans l'appartement, le bousculant un peu en passage. L'anglais voulut protester, mais resta bouche bée: la visiteuse tenait d'une main ferme un pistolet, dont le canon noir était surmonté d'un silencieux.
Pointant l'arme sur Echo, elle ordonna d'une voix sèche:

- Un seul mot et tu es mort compris ?

Echo recula d'un pas, l'arrière de ses genoux rencontra le lit. Il leva les mains de part et d'autre de ses épaules, le souffle coupé par la surprise. La jeune femme le garda dans sa ligne de mire une seconde, sembla tendre l'oreille et trouver satisfaisant ce qu'elle entendait. Brusquement, elle fit volte-face, poussa la porte de la salle de bains. Le client d'Echo poussa un juron, un mot résonna par dessus le chant de l'eau:

- Adieu.

Echo, malgré le silencieux, sursauta violemment au son étouffé de la détonation, suivi de près par le bruit d'un corps s'écrasant sur le carrelage. Dans l'embrasure de la porte, la vision du sang qui avait giclé sur le dallage beige retourna l'estomac du jeune homme. Ses jambes se dérobèrent sous lui, il s'assit lourdement sur le matelas, ramenant contre son torse son t-shirt roulé en boule lorsque Helyan revint dans la chambre.

Très maîtresse d'elle-même malgré l'atrocité qu'elle venait d'accomplir, elle mit à nouveau Echo en joue et dit d'un ton mesuré:
- Et toi... qu'est-ce que je vais bien pouvoir faire de toi... Normalement je devrais te supprimer, purement et simplement... mais avant dis-moi tout ce que tu sais sur lui ça pourrait m’intéresser...

Echo la dévisagea, l'angoisse lui asséchant la gorge. Elle était vraiment jeune, elle ne devait pas dépasser la vingtaine; qu'est-ce qu'elle foutait avec un flingue à tuer les gens, à cet âge-là? Elle devait être totalement tarée!

Il déglutit et, sans détacher son regard vert des prunelles bleu glacier de la tueuse, répondit en priant pour que sa voix ne tremble pas:

- J'ai rien à voir avec ce mec. C'est la première fois que je le vois, j'connais même pas son prénom! - Il désigna le lit d'un geste de la main - On a baisé, c'est tout, et il n'était pas vraiment du genre bavard. Il a l'air d'avoir du fric, c'est tout ce que j'ai pu voir.

Le sang bourdonnait contre ses tympans. Il n'avait aucune envie de crever, là, surtout pas dans cette chambre pourrie, où on retrouverait son cadavre avec celui de ce pauvre type... Echo était un survivant, il avait traversé tellement de choses, il en restait tellement à découvrir, il ne pouvait ps finir comme ça, d'une manière aussi brusque et pathétique.

- Fais-lui les poches, prends ses tunes... - il lui montra son propre tas de billets, laissé sur la table de chevet. - Prends les miennes aussi, si ça te chante, mais laisse-moi partir, d'accord? Je ne veux pas d'histoire, je n'ai rien vu, rien entendu!

Il avait mis toute sa force de conviction dans ses dernières paroles. Sa poitrine se soulevant à un rythme rapide, il la regarda avec attention, essayant de lire son propre sort sur le visage de poupée de la tueuse.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helyan Misato

avatar

Nombre de messages : 60
Age : 27
Age : 18
Sexe : féminin
Sexualité : hétéro
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 22/08/2011

MessageSujet: Re: Dans la ligne de mire (PV Helyan Misato)   Lun 30 Jan - 17:34

Helyan avait toujours son arme à la main, mais elle n’était pas braquée sur l’homme, elle le jugeait pour le moment inoffensif. A première vue il avait plutôt peur d’elle… ce qui était normal puisqu’elle venait d’abattre un homme sans aucune hésitation, avec même un léger sourire aux lèvres. La jeune tueuse à gage aimait tout contrôler et faire des hommes ses marionnettes.

- Ou là tu rencontrais … ?


Dit-elle en allumant une clope, tirant une longue taf dessus avant de recracher la fumer dans les airs. Elle était certaine que cet homme pouvait lui rendre service d’une manière ou d’une autre…

- Comment t’appels tu ?

Helyan utilisait toujours un ton froid, qui glacerait le sang de n’importe qui. Malgré son jeune âge la jeune femme savait très bien se faire respecter… et obtenir ce qu’elle voulait…

- Te laisser partir aussi facilement… ? un sourire amusé se peint sur son visage… Non mais tu rêves, qui me dit qu’une fois le dos tourner tu n’iras pas me dénoncer aux flics… ?


La blondinette était jeune certes, mais loin d’être stupide au point de se laisser avoir par le premier venue, et de le croire sur parole aussi facilement.

- A moins que tu me rendes un quelconque service, je ne vois aucune raison de te laisser en vie…

Elle fini sa clope, et écrasa le mégot sur la moquette. Elle allait lui laisser une petite chance de sauver sa peau. Mais attention, il allait falloir qu’il se montre convainquant.

- Je te laisse deux minutes pour me convaincre que et me donner une raison de ne pas t’éliminer…. Pas une seule seconde de plus.


En agissant ainsi elle lui faisait déjà un immense cadeau car la solution la plus simple et la plus sure pour elle aurait été de l'éliminer; mais la jeune yakusa aimait jouer avec le feu. Prendre des risque lui plaisait et l'amusait beaucoup.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Dans la ligne de mire (PV Helyan Misato)   Lun 30 Jan - 20:40

La fille abaissa son arme, au grand soulagement d'Echo, mais ne sembla pas avoir envie de lâcher l'affaire. Elle gardait au visage un petit sourire satisfait.
Elle prit une cigarette, qu'elle alluma posément.

- Où l'as-tu rencontré…?demanda-t-elle tout en recrachant la fumée.

- Au bar où je travaille, répondit Echo, tout aussi peu désireux de mentir que de lui raconter sa vie. Moins elle en savait, mieux il se porterait!

- Comment t’appelles-tu ?poursuivit la blonde.

L'Anglais ne percevait aucune émotion dans sa voix. Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire, comment il s'appelait? A quoi jouait-elle?
Il frissonna; la fenêtre était restée grande ouverte, le courant d'air frais glissant sur sa sueur commençait à lui donner la chair de poule. Il aurait voulu remettre son t-shirt, mais se ravisa. On ne savait jamais avec ce genre de personne, le moindre geste pouvait lui valoir une balle dans la tête!

- Echo... je m'appelle Echo, lâcha-t-il dans un souffle.

La fille sourit sans gentillesse:
- Te laisser partir aussi facilement…? Non mais tu rêves, qui me dit qu’une fois le dos tourné tu n’iras pas me dénoncer aux flics… ?

Echo leva les yeux au ciel, atterré, puis reporta son regard clair sur la jeune femme. C'était manifestement le jeu du chat et de la souris, elle avait envie de s'amuser un peu. Bien sûr, lui ne trouvait pas ça drôle du tout.

- J'ai couché avec ce type en échange d'argent, je n'ai aucun intérêt à aller voir les flics! Je ne veux pas finir en tôle, moi non plus!

La tueuse sembla réfléchir un instant:
- A moins que tu me rendes un quelconque service, je ne vois aucune raison de te laisser en vie…

Du talon, elle écrasa le mégot sur la moquette. La braise incandescente brûla les poils synthétiques avec un grésillement sinistre.
- Je te laisse deux minutes pour me convaincre que et me donner une raison de ne pas t’éliminer…. Pas une seule seconde de plus.

Echo, d'une main, compulsa ses boucles noires en secouant la tête, laissant échapper un rire nerveux. Quoi? Cette gamine était en train de lui demander de plaider pour sa vie, lui qui n'avait rien fait? Putain, mais pourquoi ne se barrait-elle pas?

Il se leva lentement, levant un peu ses deux mains pour montrer qu'il n'avait pas l'intention de lui sauter dessus. Il faisait une bonne tête de plus qu'elle, mais aurait été fou d'user de la force contre une personne armée. Simplement, si elle le tuait, elle aurait à le regarder dans toute sa hauteur avant de presser sur la gâchette.

- Ecoute, cette situation est absurde!Personne ne me croira de toute manière, si je raconte qu'une minette blonde a descendu ce mec... dont je ne connais même pas le nom!

Il étendit les bras, impuissant:
- Je te le répète, prends tout ce que tu voudras ici, le fric, les papiers du mec, mon fric!

Il tapota sa poche (il préféra ne pas tenter de sortir son portefeuille, elle aurait encore pu croire qu'il était armé...).

- Prends ma carte et vide mon compte si ça te chante! Encore une fois, je n'ai aucun intérêt à aller chez les flics, vu les circonstances dans lesquelles j'ai été mêlée à cette histoire totalement tordue!


Au fur et à mesure qu'il parlait, son murmure devenait plus fort, son débit plus précipité. La panique avait fait tomber un tel brouillard dans son esprit qu'il arrivait à peine à réfléchir:

- Qu'est-ce que tu veux que je te dise? Oui, je tiens à la vie, je ne sais pas dans quelle langue te dire que tu n'as pas à craindre que je te dénonce, tout simplement parce que je n'en ai rien à foutre, de ce que tu viens de faire! Tout ce que je veux, là, c'est rentrer chez moi, me coucher et oublier cette putain d'histoire!

Il déglutit. Nom d'un chien, il détestait s'abaisser à ce genre de truc:

- Je ferai tout ce que tu voudras, ok? Tout. Mais ne me tue pas, bon sang, ne me tue pas, merde, je suis à peine plus vieux que toi, je n'ai rien fait!

Il avait prononcé ces dernières paroles à voix haute et distincte, avec l'accent du désespoir. Les mots claquèrent dans le silence glaçant de la petite chambre. Haletant, Echo laissa retomber ses bras le long de son corps, regardant la tueuse droit dans les yeux, incapable de prononcer une syllabe de plus.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helyan Misato

avatar

Nombre de messages : 60
Age : 27
Age : 18
Sexe : féminin
Sexualité : hétéro
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 22/08/2011

MessageSujet: Re: Dans la ligne de mire (PV Helyan Misato)   Mar 7 Fév - 8:02

Un sourire amusé se dessina sur la visage de la jeune tueuse à gage. Elle aimait s'amuser et malheureusement pour ce jeune homme, ce soir, elle avait décidé de jeter son dévolu sur lui... Ses yeux bleus regardèrent quelques instants son arme, avant de la ranger dans son sac, il avait suffisamment peur d'elle comme ça, de plus si jamais il tentait quoi que ce sois contre elle, elle l'aurait très vite sortit.

- Tu as de la chance.... je suis d'humeur clémente ce soir...


Hely avait prononcé ces mots avec un sourire amusé, elle voulait bien qu'il comprenne que sa vie, dépendait entièrement de son bon vouloir... Elle avait déjà une idée de comment il allait bien pouvoir lui servir. Dans son bar il était à la meilleure place pour parvenir à soutirer des informations à ses clients, des informations qui pourraient se révéler précieuse à la jeune femme.

- Tu vas travailler un peu pour moi...en échange de ta vie...


Elle sort ensuite de sa poche une feuille de papier, dessus se trouvait des hommes avec leur nom et leurs photos, c'était une liste de personnes qu'elle devait supprimer... Elle tend la feuille au jeune homme.

- Si tu vois un de ses hommes dans ton bar... soutirer leur un maximum d'informations.... et préviens moi... mais attention... prend garde à ne pas te faire repérer, car s'ils s'en aperçoivent ils risquent d'être bien moins gentil que moi...


Elle avait prononcé ces quelques mots sur un ton glacial afin de lui faire comprendre qu'il ne s'agissait pas d'un jeu et qu'elle était très sérieuse. Elle devait également s'assurer qu'il ne la trahisse pas, car si jamais sa langue ce délier à son propos devant n'importe qui, elle risquait gros...

- Si jamais tu venais à me trahir et parler de notre accord à qui que ce soit... ton nom s'ajouterait à cette liste... compris?


La peur de mourir incitait beaucoup de gens à obéir... et helyan comptait bien la-dessus pour s'assurer qu'il lui obéisse au doigt et à l'oeil.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Dans la ligne de mire (PV Helyan Misato)   Mar 7 Fév - 18:30

La jeune femme, qui l'avait écouté en silence, garda son sourire moqueur vissé sur la figure, mais rengaina son revolver. Ses épaules s'affaissant, Echo se détendit légèrement. Il n'était peut être pas vraiment tiré d'affaire, mais au moins, elle semblait avoir renoncé à l'envie de le descendre dans les prochaines secondes.

- Tu as de la chance... je suis d'humeur clémente ce soir... Tu vas travailler un peu pour moi... en échange de ta vie...

Avant qu'Echo ait pu faire la moindre objection, la blonde tira de sa poche une feuille de papier, qu'elle tendit à l'Anglais.
- Si tu vois un de ces hommes dans ton bar... soutire-leur un maximum d'informations.... et préviens moi... mais attention... prend garde à ne pas te faire repérer, car s'ils s'en aperçoivent ils risquent d'être bien moins gentils que moi...

Le jeune homme déplia lentement la feuille, la parcourant rapidement du regard. Des noms, des photos. Il ne connaissait que peu de patronymes parmi les clients de son patron, mais crut reconnaître vaguement l'un des visages. Il cligna des yeux plusieurs fois, estomaqué. Cette fille était donc une tueuse à gages? Si jeune? C'était totalement improbable... et ça, c'était sa liste de courses? Et elle lui demandait de pointer ces hommes quand il les repérerait, pour qu'elle puisse les exécuter aussi froidement que ce pauvre mec dans la salle de bains?

- Si jamais tu venais à me trahir et parler de notre accord à qui que ce soit... ton nom s'ajouterait à cette liste... compris?

Médusé, Echo regarda encore cette feuille qui lui brûlait les doigts. C'était tout simplement monstrueux. Il ne savait même pas qui étaient ces types.

Peut-être des criminels... mais le jeune homme, même s'il les méprisait, ne pouvait leur souhaiter une mort aussi cruelle que celle de son client, abattu froidement, à poil dans un hôtel misérable.
Pire, ces personnes pouvaient être des gens honnêtes, des maris, des pères de famille, des amis, des employés modèles qui s'étaient, comme lui, retrouvés au mauvais endroit au mauvais moment.

- Sais-tu seulement qui sont ces types, avant de les buter? demanda-t-il doucement, mais avec une pointe de colère dans la voix.

Il compulsa la feuille entre ses doigts, se mordant la lèvre inférieure. Objectivement, sa vie à lui ne valait peut être aucune d'entre elles, encore moins leur somme. Mais il ne voyait d'autre choix que d'accepter l'offre de la jeune femme, dans l'immédiat. Après tout, il n'avait aucune envie de finir avec une balle dans la tête, ce soir, quel que soit le prix à payer.

Il empocha la feuille avec un soupir résigné.
- Je crois que de toute manière, je n'ai pas le choix. Je ne sais pas si ces mecs sont des clients de mon bar, mais je ferai ce que tu me dis.

Il pensa alors à l'officier Tenkai, pour qui il était devenu informateur bon gré mal gré, quelques jours auparavant. Ce que cette fille détestable lui demandait rendait sa situation, non pas doublement, mais triplement délicate. S'il s'avérait que la police découvrait qu'il balançait des types à une meurtrière, il ne donnait pas cher de sa peau. Adieu, la confiance du flic et sa relative protection face au réseau criminel qui transitait par le Puzzle.
C'était sans compter ce qu'avait dit la tueuse à propos des personnes en question. S'il se faisait repérer, il était mort, ou peut-être pire.
La tueuse le foutait dans une merde inimaginable en lui demandant ça. Il fallait absolument qu'il trouve une solution pour desserrer les mailles du filet qui se refermait autour de lui avant d'étouffer complètement. En attendant, il n'avait vraiment d'autre choix que d'accepter.

Il se rassit sur le bord du lit en se massant les tempes.
- Et on fait comment, concrètement, je t'envoie un sms quand j'en repère un? ironisa-t-il, de guerre lasse. A moins que tu préfères savoir plus de détails, du genre ce qu'ils boivent ou leur position favorite?
C'était absurde, totalement absurde, cette conversation...

Un "toc toc toc" à la porte le fit sursauter, le tirant de ses sombres pensées. Il se figea, attendit dans un silence de mort pour vérifier que ce n'était à la chambre voisine qu'on faisait une visite... mais quelques secondes après, il y eut d'autres coups, plus insistants. C'était bien chez eux que quelqu'un frappait. Ça pouvait être n'importe qui, un autre client de l'hôtel, le réceptionniste, ou même un homme au service du cadavre tout frais qui gisait dans la salle de bains. Après tout, même s'il n'avait repéré personne, il était courant que les hommes d'affaires prennent des gardes du corps qui les suivaient discrètement quand ils allaient s'encanailler dans les bas fonds de Yuukoku...

Il fixa la tueuse, tentant de garder son calme. Qu'allait-elle faire, à présent?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helyan Misato

avatar

Nombre de messages : 60
Age : 27
Age : 18
Sexe : féminin
Sexualité : hétéro
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 22/08/2011

MessageSujet: Re: Dans la ligne de mire (PV Helyan Misato)   Mer 8 Fév - 8:59

La jeune femme ne quittait pas le jeune garçon des yeux, attentive au moindre geste brusque qu'il pouvait faire. Dans son métier, il était primordial de rester constamment sur ses gardes, sinon on ne faisait pas long feu.

- Sais-tu seulement qui sont ces types, avant de les buter.

Helyan se contenta de hausser les épaules. Elle n'avait aucune idée, ou alors vaguement de qui ils étaient, mais c'était son travail ; elle faisait ce qu'on lui demandait sans se poser de question. Elle avait peut-être tort d’agir ainsi, mais elle aimait son travail, prendre des risques, de plus elle était certaine que bons nombres de ces hommes, si on leurs donnaient du fric pour la descendre, ils n’hésiteraient pas une seule seconde.

- Si on leurs à mis un contrat aux dessus de la tête, c'est que ce ne sont pas des anges, loin de là... dit-elle sur un ton froid, sans émotion. Eux n'hésiteraient pas à me tuer contre une poignée de fric...

Helyan savait que pour certains elle pouvait apparaitre comme un monstre froid dénuée de sentiment, mais c'était en réalité qu'une façade, cachant derrière sa froideur un coeur ne demandant qu'à être aimé. Au départ elle avait fait se travail afin de se venger de l'assassin de ses parents, maintenant c'est devenu presque une routine pour elle... Mais elle prenait les contrats que de pourriture... Les gens bien sous tous rapports, elle les laissait tranquille.

- Je crois que de toute manière, je n'ai pas le choix. Je ne sais pas si ces mecs sont des clients de mon bar, mais je ferai ce que tu me dis.

Lorsqu'elle entendit ces mots, un sourire se dessina sur son visage. Il avait bien compris le message et allait lui obéir sans faire d'histoire.

- L'alcool délit la langue... fait les boire pour qu'ils te parlent... Je veux savoir un maximum de choses sur eux, comme les endroits qu'ils fréquentent etcétéra...

Plus elle en savait plus les éliminer était facile pour elle. Elle déchira ensuite un morceau de carton de son paquet de clope vide et y nota rapidement son numéro, puis elle le lui tendit.

- Tu peux me joindre à ce numéro.

Lui dit-elle sur un ton un peu moins froid que précédemment. Il avait suffisamment peur d’elle comme ça. Elle aimait ce rapport de supériorité, cela l’amusait beaucoup.

-A moins que tu préfères savoir plus de détails, du genre ce qu'ils boivent ou leur position favorite?

Elle eut un bref éclat de rire qui se voulait ironique, avant de totalement reprendre son sérieux. Il se foutait de sa gueule, et elle n’aimait pas spécialement cela… Elle avait envie de le lui faire amèrement regretter. Alors qu’elle allait lui balancer une phrase cinglante, un toctoctoc retentit à la porte de leur chambre. La jeune femme prudente ressorti son arme, elle n’attendait personne et se méfiait.

- Tu attends quelqu’un ?

Dit-elle tout bas pour que seul son interlocuteur entende. Elle recula ensuite lentement, à pas de velours afin de ne faire aucuns bruits, elle se trouvait devant la porte de la salle de bain. L’inconnus frappa à nouveau à la porte, de manière plus insistante cette fois ci.

- Je me cache là-dedans, toi tu ouvres et tu te débrouilles pour qu’il déguerpissent rapidement. Dit-elle toujours à voix basse son arme à la main. Attention, pas un mot à mon sujet… sinon…

Elle ne finit pas sa phrase et disparut dans la salle de bain. Elle n’avait pas besoin de continuer, il avait très bien comprit ce que voulait dire ce sinon…Elle ferma ensuite doucement la porte, elle baissa les yeux sur le cadavre, même si elle avait l’habitude d’en voir, cela la dégoute toujours autant… Elle détourna les yeux du corps inerte et colla son oreille à la porte afin de savoir ce qui se passait… qui pouvait bien frapper à une chambre d’hôtel à une heure pareille.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Dans la ligne de mire (PV Helyan Misato)   Mer 8 Fév - 17:04


- Tu attends quelqu’un ?

Elle avait à nouveau dégainé son arme. Echo, se sentant à nouveau blêmir, secoua précipitamment la tête. La jeune femme, sur la pointe des pieds, se faufila comme un chat dans la salle de bains. S'arrêtant un instant sur le pas de la porte, elle chuchota:

- Je me cache là-dedans, toi tu ouvres et tu te débrouilles pour qu’il déguerpissent rapidement. Attention, pas un mot à mon sujet… sinon…

Echo attendit qu'elle ait battu en retraite pour se relever, réfléchissant à toute berzingue. Laissant son t-shirt tomber à ses pieds, il poussa un soupir agacé et lança à voix haute:
- Un instant!
Il retira précipitamment son jean, s'ébouriffa les cheveux encore plus qu'ils ne l'étaient déjà, prit une grande inspiration et ouvrit la porte, redoutant pour la seconde fois de la soirée ce qu'il allait trouver derrière.

Il se retrouva nez-à-nez avec un homme d'une trentaine d'années, à peine plus grand que lui mais bien plus large d'épaules, vêtu d'un costume presque aussi impeccable mais de moins bonne facture que celui du macchabée de la salle de bains. Le type regarda Echo une seconde, fronça les sourcils et détourna la tête, manifestement peu enclin à profiter du spectacle.
- Je cherche mon patron, maugréa-t-il.

Merde, merde, merde! hurla Echo intérieurement. Un garde du corps, bien sûr. Il fallait évidement qu'il tombe de Charybde en Scylla! Déployant des trésors de self-control, le jeune anglais s'appuya contre l'encadrement de la porte, un petit sourire au coin des lèvres.

- Il est aux toilettes, là, mais on n'a pas vraiment fini, tous les deux...
Croisant les bras sur sa poitrine, il poussa le vice jusqu'à crier en direction de la porte de la salle de bains.
- N'est-ce pas, chef?

Il nota que le garde du corps avait reculé d'un pas et sentit qu'il avait vu juste: le type était vraiment mal à l'aise. Probablement un employé embarqué bien malgré lui dans les frasques sexuelles de son patron... vu la façon dont le client s'était comporté cette nuit avec Echo, cela ne devait être ni de tout repos, ni très agréable. Autant exploiter la faille au maximum.
Le jeune homme riva ses prunelles vertes à celles du japonais, lui lançant son regard le plus enjôleur.
- Mais si ton patron est d'accord, ça ne me gêne pas que tu restes pour regarder, hein! Pour un petit supplément - il passa lentement sa langue sur sa lèvre supérieure -, tu peux même participer.
Bon sang, ce qu'il ne fallait pas inventer...

Au grand soulagement d'Echo, l'homme eut une moue dégoûtée et recula encore d'un pas.
- Ça ira, merci, je vais attendre au bout du couloir.
Echo, tout sourire, lui fit un petit signe de la main, attendit qu'il se soit éloigné et referma la porte. Il se précipita aussi silencieusement que possible vers la salle de bains et ouvrit la porte.

Évitant du regard le cadavre dans la baignoire, il fixa la tueuse.
- On a un gros problème.
Il marqua un temps d'arrêt, réalisant qu'il manquait beaucoup de crédibilité simplement vêtu d'un caleçon, retourna dans la chambre, et entreprit de se rhabiller tout en continuant de chuchoter:
- Je résume, il attend dans le couloir que son boss pointe son nez. On ne peut pas sortir sans se faire repérer... et même si on s'en sort, quand il aura réalisé que son employeur a passé l'arme à gauche, je serai le premier que les flics iront voir!

Il ferma la braguette de son jean, enfila ses chaussettes.
- Je te préviens juste que je ne passerai pas sur la chaise électrique pour tes beaux yeux, donc je ne donne pas cher de ta peau si je me fais arrêter.
Avant qu'il prenne l'envie à la tueuse de lui régler son compte, ce qui devait sûrement, en cet instant, la démanger sérieusement, il pointa le doigt vers elle:
- Tu as dit que tu ne me tuerais pas ce soir, et puis tu m'en dois une, je viens de sauver tes fesses! Si tu obéis, comme tu semblais le sous-entendre, à un code d'honneur quelconque, essaie de ne pas me descendre maintenant, d'accord?
Il mit son t-shirt, fébrile. Putain, dans quoi s'embarquait-il?
- Je peux... je peux l'attirer de nouveau ici, dans quelques minutes, et tu peux le menacer des pires sévices pour qu'il la ferme, comme tu as fait pour moi, non? Ça a marché pour moi, et lui non plus n'a pas l'air d'un mauvais bougre...

Il déglutit: c'était le moment de vérité, celui où il allait savoir si la tueuse avait effectivement un peu de jugeote ou si elle était complètement folle.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helyan Misato

avatar

Nombre de messages : 60
Age : 27
Age : 18
Sexe : féminin
Sexualité : hétéro
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 22/08/2011

MessageSujet: Re: Dans la ligne de mire (PV Helyan Misato)   Mar 14 Fév - 8:19

- Je résume, il attend dans le couloir que son boss pointe son nez. On ne peut pas sortir sans se faire repérer... et même si on s'en sort, quand il aura réalisé que son employeur a passé l'arme à gauche, je serai le premier que les flics iront voir!

La jeune yakusa avait écouté avec attention la conversation entre les deux hommes. Le résumé de Echo fit que lui confirmé qu’elle avait bien entendu et que les choses se passaient pas aussi bien qu’elle l’avait espérée. L’idée de descendre les deux témoins potentiels de son crime lui traversa l’esprit, mais elle avait promis à l’un d’eux qu’elle lui laisserait la vie sauve, elle rejeta donc cette idée.

- Je te préviens juste que je ne passerai pas sur la chaise électrique pour tes beaux yeux, donc je ne donne pas cher de ta peau si je me fais arrêter.

Pour ses beaux yeux… ? a ces mot, la jeune femme rigola doucement, elle qui comptait sur son charme pour s’en sortir… C’était de l’ironie bien sûr, même si la séduction pouvait la sortir parfois de bien des mauvais pas, dans la mesure du possible, elle préférait compter sur son arme…

- Tu as dit que tu ne me tuerais pas ce soir, et puis tu m'en dois une, je viens de sauver tes fesses! Si tu obéis, comme tu semblais le sous-entendre, à un code d'honneur quelconque, essaie de ne pas me descendre maintenant, d'accord?


- Cesse de t’exister comme ça… je ne te tuerais pas… Sache que je tiens toujours parole.


Dit-elle un brin agasse par la diaré verbale de son interlocuteur. Le jeune homme n’arrêté pas de parler, et a part les faire remarquer par le molosse qui attendait derrière la porte, ne servait pas à grand-chose.

- Je peux... je peux l'attirer de nouveau ici, dans quelques minutes, et tu peux le menacer des pires sévices pour qu'il la ferme, comme tu as fait pour moi, non? Ça a marché pour moi, et lui non plus n'a pas l'air d'un mauvais bougre...

L’attirer ici ? Oui, cela est une bonne idée, et aussi l’unique solution à leur problème ; ensuite le menacer ? Où le tuer ? Le laisser en vie était prendre un risque pour la jeune femme, et n’en avait déjà-t-elle pas suffisamment prit ce soir ? Mais cet homme était peut-être comme le disait Echo, pas un mauvais bougre, et ne méritait pas de mourir à cause des frasques sexuelles de son patron… Hely devait prendre une décision, et rapidement qui plus est… La blondinette se mordilla la lèvre inférieur, signe de son indécision fasse à la situation.

- Attire le ici… je ne sais pas encore quel sort je lui réserve… cela dépendra de lui…


La jeune femme avait employé un ton glacial. Elle n’était pas pour autant dénuée de sentiment face à cette situation, c’était pour elle un moyen de se protéger. Si il avait l’air si dégouté des goût sexuel de son patron, le garde du corps refusera peut être de suivre Echo à l’intérieur, et cela Helyan ne pouvait pas le tolérer, car s’était mettre sa vie à elle en danger… Si c’était elle qui l’attirait, il se laisserait convaincre plus facilement… mais comment expliquer sa présence dans cette chambre avec les deux hommes… ? Non, c’était pas possible, il fallait que Echo réussisse à tout prix à le faire entrer ici… Ensuite peut être que son arme et ses beaux yeux comme le dit Echo suffiront à convaincre le colosse de fermer sa geule…

- Et si tu réussi pas à l’attirer… ? D’après ce que j’ai compris, les hommes le dégoute…

Un sourire se dessina sur son visage, eurêka, elle venait d’avoir une idée… Si son patron avait voulu lui faire une sorte de cadeau pour le remercier de ses bons et loyaux services, cela expliquerait la présence d’Hely, et cela pourrait le convaincre à entrer.

- Si jamais il refuse d’entrer… dit lui que son patron lui a fait un cadeau se soir…pour le remercier de ses loyaux services … et qu’une femme l’attend à l’intérieur…

Hely ignorait si c’était une bonne idée… mais c’était leur unique chance…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Dans la ligne de mire (PV Helyan Misato)   Mer 15 Fév - 15:21


- Cesse de t’exciter comme ça… je ne te tuerai pas… Sache que je tiens toujours parole.


Bon. c'était déjà ça, songea Echo, alors qu'il pouvait presque voir les rouages du cerveau de la blonde tourner à toute allure pour examiner les différentes portes de sortie qui s'offraient à eux.

- Attire-le ici… je ne sais pas encore quel sort je lui réserve… cela dépendra de lui.

Echo hocha la tête sans rien dire. Si le type se comportait comme un imbécile et n'était pas doté du même instinct de survie que l'Anglais, ce ne serait plus son problème. Au moins, une chance de rester en vie lui serait offerte.

- Et si tu réussis pas à l’attirer… ? D’après ce que j’ai compris, les hommes le dégoûtent… Si jamais il refuse d’entrer… dis-lui que son patron lui a fait un cadeau se soir… pour le remercier de ses loyaux services … et qu’une femme l’attend à l’intérieur…

Echo passa son pouce sur sa lèvre supérieure. C'était un tic qu'il avait pour réfléchir - après tout, ça ou se ronger les ongles... A moins qu'elle soit rentrée par la fenêtre, ce dont il ne doutait pas qu'elle était tout à fait capable, il voyait mal comment faire gober au garde du corps qu'elle était passée par la porte sans qu'il le remarque, alors qu'il était posté dans le couloir.

Il lui restait donc la solution consistant à faire croire à une urgence nécessitant la présence immédiate de l'homme de main de son client dans la chambre, le tout sans aucun sous-entendu sexuel. Le seul inconvénient dans l'histoire était que cette seconde hypothèse effaçait pour Echo toute chance de filer en douce en laissant la fille se démerder seule avec le type... Parce que oui, bien sûr, le jeune européen avait vu dans la proposition d'Helyan une porte de sortie. Mais là, c'est le garde du corps qui ne le laisserait pas se carapater aussi facilement, si son patron avait prétendument des problèmes.
En gros, il restait fait comme un rat!
Passée cette terrible déconvenue, il souffla profondément pour se calmer un peu et dit à la tueuse:

- Ok, merci. Je vais lui dire que son boss a fait un malaise, ça va le faire courir ici. Je le guiderai vers la salle de bains, s'il voit d'abord le cadavre, ça lui rendra les idées très claires!

Il attendit que la tueuse soit prête à recevoir le type comme il se doit, puis ouvrit à nouveau la porte tout grand pour sortir dans le couloir.
L'homme de main lisait un magazine, assis sur le rebord d'une petite table à l'entrée de la cage d'escaliers, se concentrant sûrement pour ne pas entendre les bruits qui pouvaient provenir des chambres. Il leva la tête lorsqu'Echo le héla et se redressa aussitôt.

- Viens vite, c'est ton chef, je... je ne sais pas ce qui s'est passé, je crois qu'il a fait un malaise!

- Bordel de m....! jura le garde du corps en bondissant sur ses pieds, et en s'élançant au petit trot vers la chambre. Echo s'effaça pour le laisser entrer:

Aussitôt que l'autre eut franchit la porte, il referma derrière eux et tourna le loquet. Le garde du corps l'attrapa par le bras, fiévreux:
- Il est où?
Non sans grimacer sous l'étau de ses doigts, Echo désigna la salle de bains de son bras libre. Sans le lâcher, le garde du corps l'entraîna à sa suite, déboula dans pièce et pila net sur le pas de la porte. Ses yeux écarquillés d'horreur allèrent du cadavre à la jeune fille, puis de nouveau vers le cadavre.
- Nom de Dieu, qu'est-ce que...
Il esquissa un geste vers la poche intérieure de son veston.
- N'y pense même pas, s'écria Echo, tentant au passage de se dégager - en vain, tu bouges d'un poil, elle te bute! Je te conseille, du fond du coeur, d'écouter ce qu'elle a à te dire, parce que sinon je peux te jurer que tu vas finir comme ton patron...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helyan Misato

avatar

Nombre de messages : 60
Age : 27
Age : 18
Sexe : féminin
Sexualité : hétéro
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 22/08/2011

MessageSujet: Re: Dans la ligne de mire (PV Helyan Misato)   Jeu 16 Fév - 8:45

- Ok, merci. Je vais lui dire que son boss a fait un malaise, ça va le faire courir ici. Je le guiderai vers la salle de bains, s'il voit d'abord le cadavre, ça lui rendra les idées très claires!

Helyan approuve d'un simple mouvement de tête, Echo avait eu là une idée excellente. En utilisant ce prétexte, ils pouvaient être certain que le molosse du macabé allait accourir ici à la vitesse de la lumière. Quelque chose inquiétée un peu la blondinette, le garde du corps devait avoir une arme, il allait falloir qu'elle lui la subtilise avant qu'il ait le temps de s'en servir. Elle allait devoir agir vite.

- Exellente idée. Fait donc.

Dit-elle sur un ton froid, elle avait envie d'en finir rapidement avec cette histoire. Hely observa ensuite Echo sortir afin d'attirer notre proie ici. Elle était sur ses gardes prêtes à agir. Elle se méfiait de Echo, il pourrait très bien retourner sa veste et passer du côté du garde du corps afin de la neutraliser. Si cela se produisait, elle n'aurait pas d'autres choix que de les tuer tous les deux, car sinon, sans armes à feux, face à deux hommes ses chances étaient minces voir même inexistantes.

- Il est où?

La voix rauque du garde résonna dans la chambre d'hôtel, elle entendit ensuite les pas précipitaient se diriger dans sa direction. Son arme à la main, Helyan l'attendait d'un pied ferme.

- Nom de Dieu, qu'est-ce que...

Un sourire amusé se dessina sur les lèvres de la tueuse à gage en voyant la tête d'ahuri que faisait l'homme en voyant le cadavre à ses pieds. Alors qu'il allait sortir son arme de sa veste, Hely pointa son arme sur lui.

- N'y pense même pas
, s'écria Echo, tentant au passage de se dégager - en vain, tu bouges d'un poil, elle te bute! Je te conseille, du fond du coeur, d'écouter ce qu'elle a à te dire, parce que sinon je peux te jurer que tu vas finir comme ton patron...

Un masque d'une extrême froideur était dessinée sur le visage de la jeune femme. Trop de personnes avait déjà vu son visage. Elle était tentée de les abattre tous les deux, cela résoudrait son problème de façon radicale. Mais elle avait promis à cet anglais qu'elle lui laisserait la vie sauve... non mais qu'elle imbécile elle a fait... trop de sentimentalisme pourrait se révéler extrêmement dangereux pour elle.

- Je vois que tu es raisonnable, c'est bien... commence par le lâcher...

Dit-elle a l'homme, son arme pointée en direction de sa tête. Au premier mouvements brusque, elle lui faisait exploser la cervelle. Les yeux azur de la jeune blonde se dirigèrent ensuite en direction de Echo.

- Echo, toi prend son arme...

Elle prenait un risque en laissant l'anglais avoir une arme entre les mains, car il pourrait très bien se retourner contre elle. Mais pour le moment elle devait régler le problème du molosse qui se trouvait devant elle... Le tuer aurait était la solution la plus sage à adopter, mais lorsqu'elle le regarda avec plus d'attention, elle lu dans ses yeux de la peur...

- Je vous en pris... j'ai une femme et deux enfants...

Il était donc papa... lorsqu'il prenonça ses mots, Helyan se rappella de ses parents qui avaient été assassinés, le chagrin qui l'avait habité durant de si longue années suite à cette perte tragique...Elle ne baissa pas son arme pour autant. Elle ne voulait pas que deux enfants se retrouvent orphelins à cause d'elle, elle n'allait donc pas le tuer. Une autre solution aurait été radicale, lui couper la langue qu'il ne puisse pas parler d'elle à qui que ce soit... mais c'était barbare...

- Si tu parles de moi ou de lui ... elle désigne Echo d'un bref signe de tête. A qui que ce soit... je te couperais d'abord la langue et te tuerais en m'assurant que tu souffres... Compris...?

Le visage de la jeune femme était impassible, elle laissait paraître aucune émotion. Faire souffrir ses victimes ne ressemblaient pas à la jeune tueuse, mais eux ne savaient absolument pas ce qu'elle était capable de faire ou non, alors elle allait en profiter pour s'assurer qu'il garde bien le silence...

- Je parlerais de vous à personne, je vous le jure....Mais laissez moi partir...

Helyan tourna la tête vers Echo, elle le surveillait de près, car elle n'avait aucune confiance en le jeune homme et la situation pouvait se retourner contre elle à une vitesse folle.

- Tu en penses quoi, On le laisse filer maintenant...?

Demanda-t-elle à Echo. Non pas que son avis l'intéressait, mais après les menaces qu'elle avait prononcés au colosse, elle pensait qu'il allait fermer sa gueule, de plus, la mort de son patron ne devait pas l'attrister, loin de là.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Dans la ligne de mire (PV Helyan Misato)   Jeu 16 Fév - 18:41


L'homme de main était pétrifié, Echo sentait à la rigidité des doigts serrés sur son bras qu'il en oubliait presque de respirer. La tueuse, qui affichait à nouveau un air glacial de rigueur, lâcha froidement:

- Je vois que tu es raisonnable, c'est bien... commence par le lâcher...

Le regard atterré du type croisa celui du jeune homme. Il avait du carrément oublier qu'il le retenait. Il hésita un instant, le temps d'enregistrer la demande, probablement, puis libéra Echo, qui massa doucement son muscle endolori.

- Echo, toi prend son arme...

Le jeune homme cilla, relevant à peine le fait qu'elle venait de donner son identité au garde du corps. Des européens portant un prénom à coucher comme dehors comme le sien, ça ne courait pas les rues... génial.
Elle voulait qu'il... prenne l'arme du type? Une infinité d'hypothèses se bouscula dans l'esprit de l'Anglais. Il avait déjà tenu un revolver, et déjà appuyé sur la gâchette, mais jamais dans des circonstances aussi tendues, qui plus est face à une tireuse aguerrie. Le jeu en valait-il la chandelle?

Sans quitter le garde du corps du regard, il tendit sa main droite vers lui, paume ouverte. L'homme, lui remit l'arme après l'avoir désamorcée et supplia la jeune femme de l'épargner.

- Je vous en prie... j'ai une femme et deux enfants...

Les yeux perçants de la tueuse se promenaient du type à Echo, sans qu'elle baisse sa propre garde. Elle devait probablement avoir une petite idée de ce que pouvait imaginer le jeune homme, à cet instant. Echo préféra la regarder plutôt que de fixer le revolver. Il sentait le métal légèrement tiède de la crosse entre ses doigts repliés. Il sentait aussi son coeur battre à nouveau comme un tambour dans sa poitrine. Une seconde d'inattention de la part de cette pimbêche, et il pourrait la menacer de son arme... non, elle réagirait trop vite, et le tuerait sans hésiter alors que lui hésiterait sûrement. La flinguer alors. Lui tirer une balle entre les deux yeux, ou dans la poitrine, dès qu'elle aurait cessé, ne serait-ce qu'une fraction de seconde, de faire attention à lui.

- Si tu parles de moi ou de lui... - la tueuse désigna Echo du menton - A qui que ce soit... je te couperai d'abord la langue et te tuerai en m'assurant que tu souffres... Compris...?

Nom d'un chien, elle ne rigolait pas... Echo, dont l'index caressait doucement le revolver, songea qu'elle n'avait pas eu à faire preuve d'une telle barbarie à son encontre. Le garde du corps ne pourrait qu'accepter, parce que lui avait tout à perdre. Echo, à l'inverse, n'avait eu que sa propre peau à faire peser dans la balance.

- Je parlerai de vous à personne, je vous le jure... Mais laissez moi partir... gémit le garde du corps, à présent tout tremblant.

Pauvre bougre... songea le jeune homme, alors que la fille s'adressait de nouveau à lui.
- Tu en penses quoi, On le laisse filer maintenant?

Voilà qui faisait définitivement d'Echo le complice de l'affaire. Le barman foudroya la jeune femme du regard. Il négociait pour que la soirée ne tourne pas au massacre, voilà ce que ça lui rapportait! En même temps, si le type ressentait à son encontre le dixième de la crainte qu'il éprouvait vis-à-vis de la fille, il ne balancerait ni son nom, ni sa tête, ni quoi que ce soit.

Le jeune homme, raffermissant sa prise sur le revolver, recula d'un pas et le braqua sur le pauvre garde du corps, qui eut un haut le coeur.
- Dégage.
Comme l'homme ne bougeait pas, il appuya sur le chien, déverrouillant la gâchette. A son déclic, l'homme sursauta violemment. Echo ne préféra même pas regarder du côté d'Helyan, de peur qu'il prenne l'envie à la jeune femme de revenir sur sa promesse en le voyant utiliser le revolver.
- Fous le camp! répéta-t-il, la voix rendue sifflante par la nervosité.
Cette fois, le type enregistra l'information. A reculons, lentement, il retourna dans la chambre miteuse, la traversa, ses pas grinçant sinistrement sur le plancher, puis il fit volte face, ouvrit fébrilement le verrou et partit en claquant la porte.

Le calme retomba sur la pièce. Seul le bruit des gouttes du robinet de douche mal fermé venait perturber le silence oppressant.
Un gros soupir s'exhala des lèvres d'Echo, qui se laissa glisser lentement contre l'encadrement de la porte jusqu'à toucher le sol. Il était vidé.
Il tourna la tête vers la tueuse.
- Merci... pour lui.
Ramenant ses genoux contre sa poitrine et ses mains vers son visage, il appuya son front contre la crosse du revolver et ferma les yeux quelques secondes, avant de les lever vers la tueuse.
- Je tiens à ma langue, je garde le flingue, annonça-t-il sans animosité.
Elle comprendrait, il espérait, qu'il ne tenterait de l'utiliser contre elle que pour se défendre. Après tout, ils étaient complices, maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helyan Misato

avatar

Nombre de messages : 60
Age : 27
Age : 18
Sexe : féminin
Sexualité : hétéro
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 22/08/2011

MessageSujet: Re: Dans la ligne de mire (PV Helyan Misato)   Lun 20 Fév - 9:23

Helyan afficha un petit sourire amusée en voyant Echo utiliser l’arme pour faire dégager le type, on aurait dit qu’il aller le faire dans son froc… Une fois parti, la jeune Yakusa sorti une clope, elle l’alluma et fuma une longue taffe pour se détendre. Elle tend ensuite le paquet à Echo.

- T’en veux une ?

Lui demanda-t-elle, toute trace de son sourire effacé de son visage de poupée. Maintenant débarrassé du garde du corps du mort, ils allaient pourvoir respirer. Qu’il garde l’arme si cela lui chante, Helyan le pensait incapable de se servir d’un arme contre quelqu’un. Elle range la sienne pour qu’il comprenne qu’elle tiendrait parole.

- Garde là si ça te chantes, cela m’est bien égale…

Répondit-elle un sourire amusé aux lèvres. Ils étaient complices à présent, car si l’abruti de tout à l’heur parlait, ils étaient tous les deux dans la merde… Maintenant ils leurs faut sortir de cet hôtel en vitesse avant que l’odeur du mort se sente du couloir.

- Dégageons de là en vitesse maintenant… mais il nous faut effacer les traces de notre passage avant… moi j’ai fait attention de faire aucunes empreintes…mais ce n’est pas ton cas.

Dit-elle sur un ton froid… Des empreintes c’était vite effacé lorsque l’on sait où elles sont. Hely sort deux chiffons de son sac et lui en tend un.

- Je vais t’aider… On se dépêche je veux quitter cet hôtel rapidement…


Helyan lui donne donc un rapide coup de main pour effacer les empreintes. Quelques minutes plus tard le travail était terminé. Se trouver un alibi au cas où les flics venaient fouiner de leurs côtés est très important.

- Il nous faut nous mettre d’accord sur un alibi solide aussi…, avec chance, on en aura pas besoin, mais on est jamais trop prudent…

Dit-elle tout en se dirigeant vers la porte de la chambre. Helyan attendait que Echo la suive, allait savoir pourquoi, mais son complice lui était finalement bien sympathique. Elle regarde sa montre, la nuit été déjà bien avancé, se coucher ne valait pas le coup.

- Je t’invite à boire un verre…je te dois bien ça…

Il était surprenant qu’Hely ait un tel élan de gentillesse. C’est sûr qu’il était préférable qu’il l’apprécie aussi, comme ça elle était plus sûr qu’il ne la vende pas aux flics dès qu’elle aura le dos tourné.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Dans la ligne de mire (PV Helyan Misato)   Lun 20 Fév - 17:23


La tueuse, sans paraître s'inquiéter plus que ça, tendit son paquet de cigarettes à Echo après s'en être allumée une. Le jeune homme hocha la tête, piqua une clope entre ses lèvres et l'alluma. La nicotine lui donna le vertige, il expira la fumée, les paupières mi-closes. Ils fumèrent quelques minutes en silence, puis la blonde sembla se remémorer qu'elle était dans une chambre d'hôtel avec un cadavre et un gigolo.

- Dégageons de là en vitesse maintenant, mais il nous faut effacer les traces de notre passage avant… moi j’ai fait attention de faire aucune empreinte…mais ce n’est pas ton cas.

Echo leva un sourcil et la regardant:
- Peut-être que c'est parce qu'on ne fait pas le même boulot, répliqua-t-il sarcastiquement.

Sans relever sa remarque, la jeune femme tira deux chiffons de sa poche et en tendit un à Echo, qui se releva pour le prendre après avoir glissé le revolver dans sa ceinture.

- Je vais t’aider… On se dépêche je veux quitter cet hôtel rapidement…

Pendant qu'elle s'attaquait à la salle de bains, Echo se dirigea après une hésitation vers la porte d'entrée de la chambre pour essuyer la poignée. Il passa le chiffon sur la fenêtre et son rebord, revint vers le lit aux draps défaits. Effacer les traces, elle était marrante, elle. Il chercha les quelques cheveux qui semblaient lui appartenir, mais restait un peu sur sa faim. Pour le peu de séries policières qu'il avait vues, si des traces étaient faciles à repérer, c'était bien celles d'un rapport sexuel.

Heureusement que le type était le seul à avoir été excité, pour le coup. Néanmoins il valait mieux qu'Echo assure ses arrières. Il entreprit donc d'enlever les draps, la couverture et les taies d'oreillers, qu'il roula en boule et jeta près de la porte avec les vêtements. Il les emporterait avec lui et les brûlerait dans une poubelle, à quelques pâtés de maison, c'était encore le plus simple.

N'empêche qu'il restait sa propre salive sur la moquette. Il réfléchit une seconde et revint dans la salle de bain pour remplir un verre d'eau, qu'il renversa là où il avait craché et frotta énergiquement, en essayant de ne pas trop réfléchir, histoire de ne pas avoir la nausée.

Il laissa la tueuse s'activer dans la salle de bains, avec un peu de chance elle s'était occupée du cadavre et avait pensé à lui nettoyer les ongles. Pour le coup, Echo ne se sentait vraiment pas d'aller nettoyer le corps sans vie de son client sans vomir.

Quand la blonde eut fini, elle revint dans la chambre, déclarant:
- Il nous faut nous mettre d’accord sur un alibi solide aussi, avec chance, on en aura pas besoin, mais on est jamais trop prudent…

Echo hocha la tête, trouvant son alibi assez facilement:
- J'ai des collègues du bar qui m'ont vu sortir avec le type, mais savent très bien que dans ces cas-là, l'alibi est que je travaillais au bar avec eux et que je ne me suis pas absenté. Etant donné que je gagne une partie de mon fric pour le patron du bar, ça ne les arrangerait pas du tout qu'une histoire pareille remonte jusqu'à moi, parce qu'ils tomberaient aussi pour prostitution. De mon côté c'est bon, tu n'as plus qu'à me dire le tien.


Il se dirigea vers la porte et prit dans ses bras le tas d'affaires dont il voulait se débarrasser.

-Je t’invite à boire un verre…je te dois bien ça… fit la voix de la fille dans son dos.

Echo, interdit, la regarda par dessus la pile de draps. Aller dans un bar, là, maintenant?

- Au risque de paraître impoli, je n'ai aucune raison d'accepter, finit-il par répondre.
"D'une part, je ne suis pas en état d'aller vider des verres, j'ai travaillé toute la nuit, couché avec un type, et ce n'était pas de tout repos, j'ai vu ce type mourir et j'ai été menacé de mort, je t'ai aidée à nous débarrasser de son garde du corps, et là je viens de briquer une chambre pour effacer toute trace de mon passage. Je suis épuisé, je n'ai qu'une envie, rentrer chez moi, me doucher, et dormir douze heures, ou plus si affinités.
" D'autre part, je nous vois vraiment mal faire causette tous les deux, après ce qui vient de se passer. Je me suis assez assis sur ma dignité, ce soir, merci bien.


Il désigna la porte du menton:
- On devrait partir sur la pointe des pieds, maintenant, et chacun de notre côté. Comment tu arrives encore à penser à prendre un verre maintenant? Avec moi, en plus, alors qu'il y a une demie heure, tu voulais me tirer une balle dans ma tête? Tu fais déjà de moi un de tes pions, on va quand même pas devenir potes!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans la ligne de mire (PV Helyan Misato)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans la ligne de mire (PV Helyan Misato)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Relevé des dates à inscrire dans la Ligne du Temps.
» [Mission de rang B] Noblesse Corrompue en Ligne de Mire [Pv: Koohi]
» « Photographier c’est mettre sur la même ligne de mire la tête, l’oeil et le coeur. » | Hayden Keighley - En cours
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Le Quartier des Loisirs :: Les Hôtels-
Sauter vers: