Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Disparition [PV Reiji Satou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iori Gozen

avatar

Nombre de messages : 6
Age : 20 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Hétéro/straightedge
Métier : Étudiante en médecine/photographe amateur
Date d'inscription : 25/03/2012

MessageSujet: Disparition [PV Reiji Satou]   Lun 9 Avr - 0:19

Le jour se levait sur la ville de yuukoku, c'était déjà Lundi. Le soleil réchauffa le visage de Iori, qui était encore dans son futon. Il ne fallut que quelque seconde avant que son réveil matin ne suive. La jeune femme s'assoya dans son lit en s'étirant longuement, puis se leva pour enfiler son uniforme scolaire noir, tout en anticipant la semaine qui l'attendait. Elle brossa ses long cheveux noir qui ondulaient légèrement à la pointe et s'observa dans le miroir après avoir rincé son visage, quand sa mère fit éruption dans sa chambre.

-Bon matin mon ange, prête pour une bonne journée? dit-elle en chantant.

Iori lui sourit, observant sa mère qui donnait l'impression de rajeunir d'années en années. En effet, elle était d'une grande beauté, toujours habillé d'un kimono, elle resplendissait.

-Ton déjeuner est servit, et ton bento t'attend près de la porte. Sois prudente sur la route!

-Oui, bien sur maman, merci. De toute façon, Tomoyo m'attend au coin de la rue, comme à chaque matin. Dit-elle en regardant son portable qui affichait l'heure du départ. Oops! Je dois partir, à ce soir!

Iori sortit rapidement de la maison traditionnelle en attrapant son bento en chemin, traversant la magnifique cour dont ils étaient propriétaire et prit la petite rue, vers la route principale qui menait à l'école. Avant de tourner à droite, Iori s'arrêta nette. Elle espéra voir son amie Tomoyo, l'attendre la ou elle était normalement, cependant, depuis jeudi passé, sa camarade n'avait pas donné signe de vie.
Iori tourna le coin et ne vit personne, excepté les étudiants qui marchaient vers l'établissement scolaire. S'en était assez, tout en marchant vers l'école, Iori appela les parents de Tomoyo...personne ne répondit.

Voila qui devenait inquiétant. Ou était-elle? Elle ne répondait à aucun de ses textos, n'était pas venu à la bibliothèque samedi pour la révision, et ne venait plus à ses cours depuis maintenant cinq jours..? Iori marchait, pensive, les mains dans les poches quand quelqu'un lui saisit doucement l'épaule, la faisant tourner. C'était un garçon de sa classe, mais Iori ne se rappelait pas son nom. Celui-ci engagea la discussion.

-Gôzen..Cela fait longtemps que...je...hé bien, j'en profite puisque tu n'es pas avec ta copine ce matin...Je voulais te demander si...si tu voulais devenir ma petite amie...? Tu sais, tu as l'air si douce, et tu es tellement intelligente...je..

Iori rougit en entendant ces éloges. Elle recevait régulièrement des lettres, et des invitations de la part de ces garçons. Mais aucun ne l'intéressait. Iori passait la majeure partie de son temps dans ses études et n'accordait pas d'importance à ses camarades de classe. Iori imaginait Tomoyo la narguer comme elle le faisait toujours à propos de son succès avec les garçons et se ressaisit.

-Je suis désolée, je suis très occupée...avec les cours et tout, je n'ai pas le temps, mais merci!
Elle s'inclina pour le saluer, sans le regarder dans les yeux puis courut jusqu'à l'école.

Iori mangea seule le midi, regardant son portable, au cas ou elle aurait reçu un message de son amie. Aucun.Lorsque la cloche sonna, Iori pris la route vers la maison, l'air songeur. Yuukoku était une ville dangereuse, le pire aurait pu arriver à Tomoyo...ce n'était pas normal, elle ne la quittait jamais sans donner de nouvelles, il devait s'être passé quelque chose depuis jeudi passé. Avant que le soir arrive, elle devait commencer des démarches pour retrouver Tomoyo..

Elle courut et monta dans l'autobus qui passait en direction du quartier plus chaud de la ville. Lorsqu'elle fut assise, la jeune femme appela sa mère, lui expliquant qu'elle allait au karaoke avec des camarades, et qu'elle se ferait raccompagner le soir venu. Lorsqu'elle descendit, elle regarda autour d'elle. Cette ville était corrompue jusqu'à l'os, il était bien connu que les détectives privés y abondaient. Elle tourna vers une rue plus petite, entourée de love hôtel, endroit peu recommandable pour une jolie étudiante. Elle sortit son portable et fit une recherche rapide afin de trouver la personne dont elle avait besoin et trouva l'adresse la plus proche assez facilement. Elle tourna dans l'entrée ou se cachait une maison traditionnelle japonaise plutôt invitante. Elle y entra, et se présenta devant la porte coulissante, puis frappa. Il ne fut pas long qu'une jolie jeune fille lui ouvra et l'invita à entrer.

La pièce était grande et ouverte, et représentait tout a fait bien l'idée que l'ont se fait d'un bureau de détective. La jeune fille du nom de Chanee l'invita à s'assoir devant le bureau ou se trouvait un homme dans la vingtaine avancée, absorbé par son travail. Il était musclé, portait une chemise au couleur vibrante et abordait une coiffure hors du commun. Il semblait très bel homme, malgré qu'il portait des lunettes fumées. Iori plaça ses cheveux correctement et sans savoir pourquoi, elle se sentit rougir lorsque le jeune homme leva la tête vers elle pour la dévisager. Si elle l'avait croisé dans une ruelle, elle ne se serait pas sentie rassurée.

-Bonjour monsieur, Satou..! Je viens vous demander de l'aide. Je crois qu'il est arrivé malheur à mon amie Tomoyo...!

Elle attendit la réponse de l'homme, regardant ailleurs, mal à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reiji Satou

avatar

Nombre de messages : 8
Métier : Shiritsutantei
(détective privé)
Date d'inscription : 02/04/2012

MessageSujet: Re: Disparition [PV Reiji Satou]   Lun 9 Avr - 21:42

Si Chanee accueillit aussi gaiement la jeune lycéenne qui venait de passer la porte d'entrée de l'agence de détective privé d'un certain détective tout aussi privé mais, trop flemmard pour dénicher de nouvelles affaires, c'était uniquement parce qu'elle voyait en elle enfin une cliente susceptible de faire entrer un peu d'argent, dans les caisses désespérément vides de l'agence de détective privé d'un certain détective tout aussi privé mais, trop flemmard pour dénicher de nouvelles affaires.

"Okaeri ! Venez, entrez, assaillez vous là, vous prendrez un peu de café, du thé, un whisky ?"

Chanee sautait littéralement dans tous les sens, dans une chorégraphie improvisée autant qu'improbable tandis que la pauvre lycéenne avait l'air de se demander qui était cette folle qui dansait de la sorte autour d'elle.
Bref ! Une fois enfin assise et hors de danger, si on peut dire, elle se retrouva face à Reiji Satou - mais on ne prononce pas le u, ce qui donne Sato et tous ceux qui diront Satou mourront d'une balle dans la tête, si si, c'est la règle dans le milieu - le plus improbable détective qui puisse exister au Japon.
Et tandis qu'elle crut que derrière ses lunettes fumées, cet imbécile avait levé la tête pour la dévisager, elle réalisa bien vite son erreur en entendant un ronflement sortir de sa bouche.

"Rrrooonnn pchhhhhhh rroonnnn pchhhhh !!!"

Et BAM - gros coup de poing de la mort qui tue dans sa tête - !

"Réveilles-toi 'spèce de feignasse !" se mit à vociférer Chanee. "T'as une cliente en face de toi là, ho !"

Reiji ouvrit paresseusement un oeil, se frotta lentement le sommet du crâne, puis ouvrit son second oeil. Se tenait effectivement en face de lui une charmante jeune fille qui ne devait guère avoir plus de 15 ou 16 ans à vu de nez.

"Bonjour monsieur, Satou ! Je viens vous demander de l'aide. Je crois qu'il est arrivé malheur à mon amie Tomoyo !"

Reiji ôta ses ray-ban, les posa délicatement sur le bureau, se leva avec une lenteur extrême, fit le tour du bureau puis s’essaya sur l'un des bords bien en face de la lycéenne. Il toussa une fois, deux fois et tenta d'afficher un air sérieux.

"Mademoiselle, mon nom se prononce Sato et non pas Satou !"

Oui, c'est tout ce qu'il avait trouvé à répondre à une jeune femme qui lui demandait son aide, ce qui eut pour effet d'énerver Chanee qui lui expédia en pleine tête le premier gros bouquin qui lui tombait sous la main.

...

Scène suivante : les personnages sont en train de discuter calmement et sérieusement de l'affaire qui amène la lycéenne. Les acteurs : Iori Gozen, Chanee Okabe et Reiji Satou.

"Pouvez-vous m'en dire plus sur votre amie Tomoyo ?" questionna Reiji qui plongeait à présent son regard perçant dans celui de la jeune lycéenne (tandis que la grosse bosse qui venait de pousser sur sa tête décrédibilisait complètement le personnage). "Et aussi, pourquoi pensez-vous qu'il pourrait lui être arrivé malheur, mademoiselle... au fait, je ne connais pas votre nom !"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://op-origine.forumsrpg.com/
Iori Gozen

avatar

Nombre de messages : 6
Age : 20 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Hétéro/straightedge
Métier : Étudiante en médecine/photographe amateur
Date d'inscription : 25/03/2012

MessageSujet: Re: Disparition [PV Reiji Satou]   Jeu 12 Avr - 0:24

Iori resta bouche bée vis à vis le jeune homme. Il n'avais pas l'air très sérieux, ce qui lui fit regretter d'être venue le rencontrer. Cependant, elle n'allait pas se découragée aussi rapidement. Elle lui expliqua donc la situation.

-Je m'appelle Iori Gôzen, j'ai 20 ans et j'étudie la médecine à l'université de Yuukoku, tout comme mon amie Yuri Tomoyo. Elle n'a jamais été absente si longtemps avant. Elle ne répond pas à ses messages, et ses parents ne sont pas à la maison. Je n'ai pas de nouvelles depuis mercredi soir, après les cours. Elle m'avait pourtant dit que l'on se voyait le lendemain...Lorsque j'y pense, elle semblait absente dans les derniers jours, comme si elle s'inquiétait...Je n'en sais pas vraiment plus...

Iori dévisagea le jeune homme ainsi que son assistante. Elle se sentait écoutée malgré tout.
Elle se leva et fit les cent pas dans la pièces. Iori s'inquiétait de plus en plus pour son amie quand soudain son portable sonna, affichant le numéro de Tomoyo. Iori se dépêcha de répondre.

-Tomoyo??? Ou es-tu??

Au bout du fil, Iori ne pouvais entendre qu'un petit sanglot.

-Allo??? Tomoyo??

-Iori?? Aide-moi j'ai peur!! On nous a attaqué à la maison, j'ignore ou sont papa et maman, aide-moi!

-Tomoyo je vais venir te chercher, c'est promis, dis moi ce que tu vois? Ou es tu??

-Je suis dans une pièce sombre, au sous-sol, j'ignore ou exactement, mais j'entend de la musique et....crishhshhhh
La ligne se coupa.

-Tomoyo?? Tomoyo!!!

Iori resta immobile un moment...puis raccrocha. Elle s'assoya en sanglotant doucement, espérant que Tomoyo allait bien et qu'elle pourrait la revoir bientôt. Elle leva la tête vers le détective qui l'observait.

-C'était Tomoyo...je ne sais pas ou elle est, elle a seulement dit qu'elle se trouvait dans un sous-sol sombre, et qu'elle entendait de la musique...qu'elle et ses parents se sont fait attaqué...

Son portable sonna encore une fois, affichant le numéro de la maison de ses parents. Elle répondit, et son père ne lui laissa pas le temps de répondre pour parler.

-Iori, ou es-tu? reviens à la maison, il est tard et les rues sont dangereuses, ne rentre pas seule!

-Oui père, je rentre.

Iori sanglota violement, attendant que son interlocuteur prenne la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Disparition [PV Reiji Satou]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Disparition [PV Reiji Satou]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 7 mois après la disparition de Lovensky Pierre-Antoine
» Voyage en ombre et disparition d'armée
» disparition des oiseaux!
» Disparition des statistiques
» un bon geste pour une espèce en voie de disparition...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Les Quartiers Résidentiels :: Les Lofts :: Loft de Reiji Satou-
Sauter vers: