Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De nouveau ensemble... [PV Tatsu]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: De nouveau ensemble... [PV Tatsu]   Dim 15 Sep - 14:21

« Vous auriez pu m’appeler… Je…  Vous pensez vraiment ce que vous dîtes ? »

Yuki écoutait à peine ce que son interlocuteur disait. Bien évidemment qu'il pensait ce qu'il disait. Depuis des semaines il revivait cette fameuse nuit. Tout était vivace, le regard du monstre, ses mots, ses mains froides sur son corps et cette atroce douleur. Yuki ne vivait que par procuration. Plus rien en ce bas monde ne semblait fonctionner normalement. Plus rien... il n'y avait que le néant, comme si son corps était mort.

« Je ne suis pas en droit d’influencer les décisions de Tatsuki mais… Si vous le voulez, je peux tenter quelque chose. Voulez-vous que je lui dise quelque chose ? Vous pouvez peut-être continuer à travailler pour lui d’une autre manière. »

Influencer Tatsuki Sugiura ? Quelle blague... Yuki avait sans doute comme toute la ville, entendu parler des frasques de son boss et de celui qu'il gardait précieusement en cage comme son "élu". Par malchance, cet élu s'était retrouvé dans son lit. Cet aveu eut l'effet d'une bombe. Le jeune éphèbe ne ressentait plus rien depuis cette fameuse nuit d'horreur mais savoir que Abel était l'amant de l'être qu'il craignait le plus, eut au moins le mérite de lui faire ressentir quelque chose... même si c'était de l'effroi.
Abel avait beau pouvoir visiblement faire ressentir quelque chose à un être abjecte comme Tatsuki, mais nulle doute que son influence avait des limites. Yuki tourna le visage vers le blond, le regard vide.

-Influer sur Tatsuki-sama ? ... Je ne crois même plus le désirer... je ne sais même plus si je veux vivre. Laissez le donc mettre fin à notre collaboration définitivement... je ne retournerai jamais chez Endô et sa bête de second...

Plutôt mourir tout de suite. Mais comment en était-il arriver là ?  Toute sa vie n'était qu'un échec cuisant, même les doux moments passés avec son Abel-han... il perdait aussi son amour platonique avec Kiba était terminé. Si Kiba apprenait sa mésaventure avec Usami, s'en serait fini du respect qu'il avait pour Yuki... et puis, Kiba était voué corps et âme à Akito, jamais donc il ne prendrait parti pour le jeune brun. Yuki n'avait plus rien du tout à ce jour...
Il frotta anxieusement ses deux mains avant de les poser sur ses yeux. Le premier geste qu'il fut en plusieurs longues minutes. Sorti de sa torpeur, il réalisait que plus aucune solution ne se présentait à lui. Il voulait retirer ses carcans de Tatsuki, mais nul doute que l'Oyabun ne le laisserait jamais faire.

- Désolé Abel-han pour tout ce remue-ménage... vous êtes impliqué dans quelque chose qui vous dépasse... tout me dépasse aussi. Mais par pitié, ne dites rien à Tatsuki-sama... Il vous tuerait également vous savez...

Abel devait déjà connaître les côtés monstrueux de son amant. D'ailleurs, pourquoi était-il avec lui ? Et comment rester avec lui des années ? Abel avait-il lui aussi une face cachée pour rester avec cet homme ? Ou alors, Tatsuki se comportait-il différemment avec lui ? L'heure n'était ni aux questions ni à la curiosité mais tout de même... Ce moment passé, Yuki revont à la réalité et à l'épineuse situation dans laquelle il était. De nouveau, des larmes ruisselaient sur ses joues rougies.

-Vous savez... Usami...  le second d'Akito-sama... m'a fait du mal... jamais je ne pourrai retourner là-bas... jamais ! La seule chose à faire est que Tatsuki-sama ne me renvoie pas là-bas... Je préfère encore qu'il me tue...

C'était la seule aide à demander à Abel... qu'il ne soit pas obligé de retourner espionner Endô. Mais peut-être que c'était déjà trop tard et que Tatsuki avait de toute façon prévu de lui donner une leçon et de faire de lui un exemple en l'enterrant comme il avait déjà enterré bon nombre d'hommes.La situation était complexe également pour Abel, qui devait trancher entre son affection sincère pour le jeune hôte et son amant.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: De nouveau ensemble... [PV Tatsu]   Dim 22 Sep - 16:58

Yuki n’allait vraiment pas bien et Abel comprenait pourquoi. Il se doutait que l’éphèbe s’était fait violer par le second d’Endô et, maintenant, le pauvre se retrouvait devant Tatsuki, son boss, qui souhaitait le tuer. Comment le sortir de cette situation ? Comment l’aider à s’en sortir ? Comment l’aider à aller mieux ? Le tueur à gage se sentait mal car il n’avait aucune réponse à ces questions.

L’hôte lui demanda ensuite de ne pas parler de leur relation à l’Oyabun. Mais il le fallait bien. Abel ne pourrait rien pour lui si son amant ne savait pas qu’ils étaient amis. Enfin, « amis »… Amis ayant tout de même couché à plusieurs reprises ensemble et dont les parties de jambes en l’air avaient été plus que plaisantes. Peut-être mieux qu’avec Tatsuki ? Abel repoussa rapidement cette pensée de son esprit. Ce n’était pas le moment et puis Yuki et lui, c’était du passé, tandis qu’avec l’Oyabun, c’était le présent. Du moins, l’avenir car on ne pouvait pas vraiment dire que les deux hommes étaient vraiment ensemble en ce moment. Ils vivaient sous le même toit, se parlaient, dînaient parfois ensemble mais cela s’arrêta là. Pas de sexe, pas de moments en tête à tête si on ne comptait pas celui de ce soir, pas de nuits passées à dormir dans le même lit… Ils n’étaient pas amants et Abel avait même l’impression d’être un prisonnier. Il restait cloîtré dans cette immense demeure et lors des rares fois où il sortait, c’était avec sa garde rapprochée. Il n’était pas heureux mais se taisait, se disant que la situation finirait bien par changer et qu’il retrouverait son amant. Abel soupira et se passa une main dans les cheveux pour coincer derrière son oreille quelques mèches rebelles. Ce n’était pas le moment de penser à ça non plus.

Les larmes de Yuki touchèrent encore plus Abel qui se permit d’avancer la main vers son visage, lentement, pour les effacer. Certaines victimes de viol n’autorisaient aucun contact mais là, cela sembla passer. Ce n’était qu’une simple caresse et ils avaient échangé bien plus que cela par le passé. Des contacts très intimes et même non-protégés. Tatsuki n’était donc pas le seul homme avec qui Abel avait laissé tomber le préservatif. Mais ça, l’Oyabun n’avait pas à le savoir. Cela ne le regardait pas. De toute façon, lui aussi avait couché sans capote, avec Cassandre notamment, et sûrement avec ce vieux connard d’Hidekazu. Rien que d’y penser, Abel était dégoûté et un peu énervé. Cela lui donna d’ailleurs le courage dont il avait besoin pour aller parler à Tatsuki. Il n’avait pas à avoir peur de sa réaction. Yuki et lui étaient deux adultes ayant pris du bon temps ensemble, en dehors de toute relation sérieuse. Le blond se redressa, déterminé.


« Je vais parler à Tatsuki. Je ne peux pas vous laisser comme ça. Vous m’êtes venu en aide lorsque j’en avais besoin. Je dois donc en faire autant pour vous. »

Il lui devait ça. Yuki l’avait aidé à remonter la pente après sa rupture. Abel laissa l’hôte seul. Celui-ci n’allait pas s’enfuir. Il craignait trop Tatsuki pour tenter quoique ce soit et puis Keiji était devant la porte pour surveiller. Le blond lui adressa un simple regard et attendit avec lui le retour de l’Oyabun, qui ne tarda pas. Abel alla à sa rencontre avant qu’il n’arrive devant son bureau.

« Tatsuki, il faut que je te parle. Ça ne peut pas attendre. »

Mauvaise humeur ou pas, Tatsuki allait le suivre et l’écouter. Le tueur ouvrit la porte adjacente au bureau et invita son amant à le suivre. La pièce devait servir de salon privé pour des affaires très importantes. C’était très classe mais sans réellement de vie. Mais le cadre avait peu d’importance.

« Je ne voulais pas le dire devant tes hommes mais je connais Yuki. On a couché ensemble après qu’on ait rompu toi et moi. Il n’y a jamais rien eu de sérieux entre lui et moi mais je le considère comme un ami. »

Voilà, tout était dit. C’était concis mais pourquoi développer ? Le principal était dit. Abel décida de soutenir le regard de son homme, attendant sa réaction. Pourquoi détourner les yeux ? Il n’avait pas honte. Cette histoire avec Yuki s’était passée alors qu’il était célibataire. Mais le caractère fort et la jalousie de Tatsuki ne l’entendraient sans doute pas de cette oreille, surtout avec cette colère qui l’habitait. Mais il n’irait pas jusqu’à tuer l’homme qui l’aimait, comme le pensait Yuki.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: De nouveau ensemble... [PV Tatsu]   Ven 18 Oct - 13:18

« Je vais parler à Tatsuki. Je ne peux pas vous laisser comme ça. Vous m’êtes venu en aide lorsque j’en avais besoin. Je dois donc en faire autant pour vous. »

Yuki resta hagard. Il ne réalisa pas de suite ce que venait de lui dire le blond. Il allait parler à Tatsuki... que voulait-il dire par là ? Le jeune hôte n'avait plus rien à perdre, peut-être que l'intercession du blond auprès de son amant aurait son effet... Abel allait sûrement jouer la carte de la séduction ou de la pitié pour ce pauvre être chétif qu'était devenu le bel éphèbe. Yuki ne pensa pas une seconde à une autre possibilité de discours. La rumeur disait bel et bien en ville que Tatsuki Sugiura avait un talon d’Achille qui lui avait fait perdre la tête et qu'il chérissait bien plus que sa propre vie au point de le retenir captif... mais de là à penser que c'était Abel... quelle poisse !
Mais même si son amant lui avait fait perdre la tête, l'Oyabun le tuerait sûrement de ses propres mains s'il apprenait la vérité. Le bel hollandais ne serait jamais assez fou pour dire cela. Le brun n'avait plus le temps de penser puisque son tortionnaire revint.
Son visage était toujours aussi renfrogné. Mais Abel ne lui laissa pas le plaisir de déverser encore un flot d'insultes sur son prisonnier.


« Tatsuki, il faut que je te parle. Ça ne peut pas attendre. »

L'Oyabun tiqua un peu et sembla embêté, comme pour faire comprendre que ce n'était pas le moment, mais l'étrange pouvoir qu'Abel avait sur lui le fit se taire. La rumeur n'était donc pas fausse... Yuki le regard à peine levé, suivit des yeux cette scène des plus étranges. Tatsuki n'avait jamais été et ne serait jamais soumis avec lui... Il envia Abel quelques secondes malgré la situation délicate. Yuki ne comptait aux yeux de personnes... quelle chance avait le blond.

Le yakuza et son partenaire changèrent de pièce pour se rendre dans un petit salon accolé au bureau. Tatsuki soupira et se passa la main dans les cheveux. Il ne voulait pas passer ses nerfs sur Abel, pas une fois de plus, mais cette petite interpellation tombait mal. Le mafieux ouvrit la bouche pour demander à Abel pourquoi son discours ne pouvait pas attendre, mais sa curiosité fut malheureusement comblée. Enfin, pas au sens où il l'entendait.

« Je ne voulais pas le dire devant tes hommes mais je connais Yuki. On a couché ensemble après qu’on ait rompu toi et moi. Il n’y a jamais rien eu de sérieux entre lui et moi mais je le considère comme un ami. »

Tatsuki appuyé contre le mur resta silencieux. Il ne savait pas comment réagir face à cette farce ou alors, son cerveau ne voulait pas encoder cette nouvelle information... Qu'est-ce que le blond venait de dire ? Son visage était sérieux et il savait qu'il ne fallait pas jouer avec les nerfs de Tatsuki en faisant des blagues aussi risquées. Abel connaissait trop bien son amant pour savoir quand mettre des limites. Donc, il ne plaisantait pas le moins du monde.
Tatsuki était ultra possessif. Il avait une personnalité complexe que même le seul être qu'il avait aimé jusqu'à aujourd'hui, n'avait pu faire changer. D'ailleurs, Abel ne pouvait toujours pas cerner sa personnalité et prévoir ses réactions. Abel avait osé coucher avec un autre individu... voilà la première chose que le yakuza imprimait. C'était naïf et stupide de penser le contraire, car avant de rencontrer Tatsuki, Abel avait eu une vie et chaque fois qu'ils se séparaient aussi, mais l'Oyabun ne voulait jamais faire face  à cette réalité. Lui, par contre, avait eu une multitudes d'amants et de maîtresses, y compris en étant en couple avec Abel, d’ailleurs, il avait même eu un enfant de cette façon. C'était bien enfantin de sa part, que de vouloir penser -alors que lui était volage- que le blond ne l'avait connu que lui et LUI SEUL et n'avait pas le droit de fréquenter d'autres gens, même quand ils n'étaient pas en couple. Seconde information et non des moindres... Abel et Yuki... Yuki et Abel... Abel et Yuki... Yuki et A... C'était cauchemardesque. Ce petit bâtard et Abel... Tatsuki se foutait éperdument  que cela était arrivé quand chacun menait sa vie de son côté.
Des tas d'idées traversaient son esprit, mais rien ne faisait honneur à cet odieux aveu.
Qu'est-ce que croyait le blond ? Que pensait-il qu'il allait se passer après cela ? L'Oyabun ne le quitta pas du regard. Ses yeux gris plongeait à l'intérieur du regard du blond. Il fouilla calmement dans sa poche et sortit une cigarette qu'il alluma. Le blond était également sérieux. Son visage si sérieux n'arrivait pas le moins du monde à masquer l'angoisse qu'il ressentait... pour lui ? Pour Yuki ? Pour Tatsuki ? Impossible à savoir.
L'Oyabun resta silencieux et garda même son calme. Fallait-il s'en inquiéter ? Il se dégagea du mur en prenant appui sur sa jambe avant d'ouvrir la porte et de rejoindre son bureau, où ses hommes et son pathétique otage l'attendaient. Son visage était à la fois sérieux et calme. Il ne laissait rien transparaître. Yuki leva à peine le regard. Keiji, quant à lui, le baissa... savait-il quelque chose ? Les hommes du yakuza étaient en plein questionnement, mais aucun n'osa faire part de sa curiosité. Abel avait interpellé Tatsuki de façon grave, mais leur discussion n'avait pas dépassé les 2 minutes.

"Ren... détache ce type et vire-le"

Cette fois-ci, l'incompréhension était palpable. Tous les yeux de la pièce se dirigèrent vers Abel. Qu'avait-il dit pour que Tatsuki passe d'envies meurtrières à "ça" ?
Tatsuki prit place ensuite à son bureau.

"Et sortez...sortez d'ici..."

Dans un calme religieux, les hommes s’exécutèrent. Abel se tenait toujours près de la petite porte qui donnait sur la salle où il avait fait cet aveux plutôt inattendu...

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: De nouveau ensemble... [PV Tatsu]   Lun 21 Oct - 9:41

Tatsuki resta étrangement calme à l’entente des paroles de son cher et tendre. Cela faisait même peur. Mais Abel garda son calme olympien lui aussi tout en soutenant le regard de son amant. Que se passait-il dans l’esprit de celui-ci ? Le blond aimerait bien avoir des dons de télépathe pour le savoir. Quoique. Connaissant son esprit instable, peut-être mieux valait-il rester en dehors de sa tête. Mais Abel aurait tout de même voulu l’entendre dire quelque chose, n’importe quoi, au lieu de le voir allumer simplement et tranquillement une cigarette. Qu’avait son amant en tête ? Réfléchissait-il à d’autres tortures pour Yuki, pour le punir d’avoir eu une histoire avec Abel ? Ou même pire, pensait-il s’en prendre au grand blond ? Non, le tueur n’y croyait pas. Quelqu’un d’extérieur à leur couple penserait sûrement que Tatsuki s’en prendrait à lui mais Abel savait qu’il ne ferait rien. L’Oyabun le respectait, à sa manière.

Le yakuza finit par se décoller du mur et retourna dans son bureau où se trouvaient Yuki et ses hommes. Abel le suivit mais resta à l’écart au niveau de la porte séparant le bureau du salon attenant. Tous les hommes suivirent tout d’abord Tatsuki du regard, à part l’hôte et Keiji, attendant ses ordres. Puis, en l’entendant demander à Ren de détacher l’éphèbe, tous lancèrent un regard à Abel qui évita soigneusement de les regarder. Il était mal à l’aise car, bien que tous devaient se demander ce qu’il s’était dit dans le salon, ils avaient compris qu’Abel était intervenu dans la décision de l’Oyabun. Tatsuki montrait sa faiblesse et prouvait que son amant pouvait régir ses actions, y compris dans le travail.

Abel resta immobile tandis que le yakuza renvoyait ses hommes. Il ne prit pas l’ordre pour lui et se demanda s’il avait bien fait. Il se retrouvait maintenant seul avec Tatsuki qui était d’un calme angoissant. Etait-ce le calme avant la tempête ? Le blond était mal à l’aise par la situation. Il avait influencé Tatsuki et les hommes de celui-ci l’avaient bien compris, et maintenant, il avait peur de la réaction de son amant dans le privé. Est-ce que cela allait dégrader leur couple qui n’en était plus vraiment un ? Car il ne fallait pas se voiler la face, les deux hommes ne se voyaient jamais seuls, faisaient chambre à part, et n’avaient partagé qu’un seul dîner en tête à tête, celui-ci s’étant déroulé avant l’épisode « Yuki ». Abel restait enfermé dans la demeure familiale tandis que Tatsuki continuait de tenir son rôle de chef de clan. Quelle vie de couple… Mais il restait néanmoins de forts sentiments entre eux, ce qui les obligeait à subir cette situation. Pourquoi se quitter alors qu’ils s’aimaient encore ?

Le tueur finit par bouger et se rapprocha de son amant. Il se sentait comme un enfant ayant fait une bêtise. Il s’appuya sur le bureau de Tatsuki, à ses côtés. Il réfléchit, tentant de trouver les mots. Mais que dire ? Des pensées contradictoires traversaient son esprit. D’un côté, il avait envie de le remercier d’avoir épargné Yuki, mais de l’autre, il désirait s’excuser de l’avoir influencé et lui demander de revenir sur son choix. Mais s’il faisait cela, Yuki mourrait et le grand sacrifice qu’avait fait Tatsuki devant ses hommes n’aurait servi à rien. Abel tenta un rapprochement en prenant la main de son amant. Le yakuza le prendrait comme il le voulait, ce geste signifiant soit un remerciement, soit une excuse. Ou bien les deux à la fois.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: De nouveau ensemble... [PV Tatsu]   Sam 26 Oct - 21:02



Le jeune yakuza resta assis sans adresser la parole ou le moindre regard à son partenaire. Bizarrement, dans sa tête c'était le vide. D'habitude des tas d'idées se bousculaient au point de le rendre fou mais là, plus rien. C'était comme un si l'interrupteur qui menait à son cerveau s'était éteint. En agissant comme il avait agi, il avait sans doute montré à ses hommes qu'il laissait Abel faire de l'ingérence dans ses affaires. C'est du moins comme cela qu'ils avaient dû l'interpréter. Voir le blond dire à Tatsuki d'épargner Yuki et voir celui-ci s'exécuter... cependant, il n'en n'était rien. L'Oyabun avait été dans un sens choqué par les révélations de son amant... Yuki et lui... Abel et Yuki... cette sous-merde avait partagé la couche de l'homme qui partageait sa vie. Ce misérable était au même rang que lui. Nul doute qu'il avait ri intérieurement de la situation, pour cet affront, Tatsuki aurait dû lui mettre une balle dans la tête. L'hôte savait maintenant qu'il s'était "tapé" le mec de son boss. Ou alors, il le savait déjà avant, peut-être même lorsqu'il couchait avec le blond. Il avait cela par vengeance et s'en délectait chaque minute qui passait.
Tatsuki n'arrivait même pas à s'enrager. Et Abel... D'ailleurs, celui-ci approcha du yakuza, aussi discrètement qu'une souris qui avait aperçu un chat. Il posa sa main sur celle du brun.
Si celui-ci ne réagit pas à l'instant T, il la retira ensuite lentement, comme pour montrer au blond l'importance de son geste. L'importance du fait que contrairement à son habitude, il ne le faisait pas brutalement.


"Ne te fais pas d'illusion..."

Il regardait toujours droit devant lui pour ne pas croiser le regard du blond. S'il le faisait, il exploserait à coup sûr. Le fait que le blond avait eu des ébats quand il n'était pas avec lui était inacceptable mais normal au fond. Mais avec Yuki... c'était cela qui le bouffait intérieurement. Il se leva pour s'éloigner d'Abel. Il fit quelques pas dans la pièce comme un lion en cage avant de s'arrêter net. Il faisait dos à Abel.

"Tu ne sais pas ce que ça représente pour moi.... avec ce type..."

Tatsuki enrageait mais étrangement cette rage restait contenue en lui. S'il explosait, cette fois serait bien différente des autres. Il finit par se retourner vers Abel et le fixa un moment. Son regard était froid et remplit du rage mais étrangement il paraissait serein.


"Te fais pas d'illusion... si je choisis pour le moment d'épargner ce bâtard, c'est parce que je ne conçois pas pour le moment de le butter sans te butter aussi...pour le moment... pour le moment..."

L'Oyabun par fierté ou par un tout autre sentiment ne pouvait pas punir Yuki (même s'il avait désiré le tuer pour une autre raison à la base) et ne pas punir Abel. Pourquoi faire payer l'un et pas l'autre ? Comment être sûr que chacun ne s'était pas venger de lui en couchant avec l'autre ? Un paquet de possibilités et de scenarii se présentaient à lui. Tout ne suivait pas une logique implacable mais peu importe.  Pourquoi Abel lui avait-il dit ? N'aurait-il pas valu qu'il vive comme un parfait idiot dans l'ignorance. Yuki n'était pas dans ses petits papiers depuis le tout début... mais là c'était pire que tout.

"C'était quoi dis-moi tout... par vengeance. En baisant vous rigoliez en pensant à moi... en pensant vous venger... c'est ça ? "

Abel aurait du mal à lui faire penser le contraire. Yuki était un connard enfermé dans les bas fonds des maison d'hôtes. Alors comment ces deux-là s'étaient-ils rencontrés ? Si bel s'était rabaissé à fréquenter des prostitués, nul doute que ce cher Akito l'aurait prévenu avec grand plaisir pour le rabaisser. Alors ça n'était pas un heureux hasard...
Tatsuki se passa la main dans les cheveux et pouffa de rire. Il adressa ensuite une regard assassin au blond.Il avança vers lui et et le poussa vers le mur avant de poser ses deux bras de part et d'autre de son corps pour le mettre à sa merci.


"Haaa j'y suis.... c'est pas vengeance pour Cassandre. T'as toujours pas digéré ce qui s'est passé entre elle et moi... et Kaname... Tout ce temps t'as été patient hein ? Patient pour m'humilier de la pire façon... chapeau, t'as réussi..."

Il continuait de plonger son regard dans celui du blond. Son sourire avait laissé place à un visage impassible.

"Alors, on fait quoi maintenant hein ?"

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: De nouveau ensemble... [PV Tatsu]   Dim 27 Oct - 14:39

Tatsuki finit par retirer sa main, lentement, avant de prendre la parole. Il demanda à Abel de ne pas se faire d’illusion. Sur quoi ? Sur le fait qu’il avait épargné Yuki ? Prévoyait-il de mettre tout compte fait ses menaces à exécution mais en laissant un peu de répits à l’hôte ? C’était sadique mais cela lui ressemblait. Pourtant, le yakuza se doutait que cela ferait du mal à Abel. Alors pourquoi ?

L’Oyabun se leva et marcha dans le bureau, sans jeter un regard au blond. Abel se retourna pour le regarder faire, attendant la suite, qui vint et lui fit terriblement mal. Quoi ? Si Tatsuki tuait Yuki, il serait obligé d’en faire autant avec son amant ? Mais c’était quoi cette connerie ? Au final, l’hôte avait raison, le yakuza avait vraiment ce genre de pensées envers l’homme qu’il aimait. Abel n’en revenait vraiment pas. Il pouvait comprendre que Tatsuki lui en veuille, lui mette une bonne claque au pire, mais ça, le tuer… Non, il ne le concevait pas. Sous le choc, l’ex-tueur à gages tenta d’assimiler l’explication de l’Oyabun. Quoi ? S’il avait couchait avec Yuki, c’était par vengeance ? Mais lui et l’hôte ne savaient même pas qu’ils connaissaient tous deux Tatsuki. Comment Abel aurait-il couché avec lui pour se venger de son amant ? Et pour se venger de quoi d’ailleurs ? La réponse ne se fit pas attendre. Le grand blond se retrouva plaqué contre le mur derrière lui et emprisonné entre les bras du yakuza, complètement à sa merci. Il lui parla de vengeance pour ses trahisons avec Cassandre, pour avoir fait un enfant avec l’Américaine. Abel eut l’impression que le sang avait déserté son visage. Il était en train de cauchemarder, ce n’était pas possible ! Comment Tatsuki pouvait-il s’imaginer ça ?! Et la question qui suivit instaura encore plus le trouble dans l’esprit d’Abel. Que voulait dire l’Oyabun ? Pensait-il à une nouvelle séparation ? A tuer le blond ? Dans les deux cas, c’était n’importe quoi ! Abel reprit ses esprits. Il n’allait pas se laisser faire, se laisser insulter, se laisser menacer. Tatsuki lui devait le respect. Il n’avait pas à jouer les durs avec le blond. Celui-ci ne se laisserait plus marcher dessus. Il avait déjà bien assez encaissé.


« Tu débloques complètement Tatsuki. »

Abel parvint à poser une main sur le torse de l’Oyabun, et l’autre au niveau de sa blessure, pour l’affaiblir et le repousser pour le plaquer à son tour contre le mur. C’était fini le blond qui jouait les gentils toutous et qui disait « amen » à tout. Durant leur séparation, il s’était endurci, n’en déplaise à Tatsuki.

« C’était simplement du sexe entre lui et moi. Ne va pas croire que c’était plus cérébral que ça. La vengeance n’a rien à voir dans l’histoire car aucun de nous deux ne savait que l’autre te connaissait. Tout ne tourne pas autour de toi Tatsuki Suguira. »

Abel s’éloigna de Tatsuki et détacha énervé ses cheveux. Il avait tout fait pour que la soirée se passe bien et qu’ils finissent par se retrouver mais l’Oyabun avait tout gâché.

« Quant à ta question, il n’y a pas de "on". TU vas te calmer et ON en reparlera une fois que tu auras retrouvé la raison. Je ne vais pas te laisser continuer à m’insulter de la sorte et surtout à me menacer. Non mais tu te rends bien compte que tu parles de me tuer pour une banale histoire de cul en dehors de notre histoire ? Qu’est-ce que je devrais dire moi ?! »

C’était vraiment l’hôpital qui se fichait de la charité. Abel n’avait jamais menacé physiquement Tatsuki pour toutes les fois où il l’avait rendu cocu. Le blond était même certain qu’il ne connaissait même pas la moitié de tous les écarts commis par son amant. Que l’Oyabun réfléchisse sérieusement avant de sortir ces conneries car là, il passait vraiment pour un con et même un fou furieux. Abel se dirigea vers la porte de sortie, prêt à quitter les lieux.

« Réfléchis bien Tatsuki. Avec tes conneries, tu risques vraiment de me perdre. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: De nouveau ensemble... [PV Tatsu]   Dim 3 Nov - 17:30



« Tu débloques complètement Tatsuki. »


Débloquer ? Lui, débloquait ? L'un des gars qu'il détestait le plus et celui qu'il aimait le plus, ensemble... il débloquait de ne pas tolérer cela ? Que le blond ait eu des aventures l'aurait toujours un peu embêté mais là, c'était avec ce gars... Le blond posa sa main sur le yakuza tout en restant calme. Que croyait-il ? Que son partenaire pouvait rester aussi calme que lui. Tatsuki avait certes un sale caractère qui l'avait souvent poussé à commettre l'irréparable. Il avait eu souvent tord dans le passé, mais cette fois-ci, le jeune tueur pouvait comprendre que c'était... différent...

« C’était simplement du sexe entre lui et moi. Ne va pas croire que c’était plus cérébral que ça. La vengeance n’a rien à voir dans l’histoire car aucun de nous deux ne savait que l’autre te connaissait. Tout ne tourne pas autour de toi Tatsuki Suguira. »

Abel s’éloigna de l'Oyabun et détacha ses cheveux. Ne comprenait-il pas ? Croyait-il qu'en justifiant cette aventure comme sans lendemain aurait pour effet de calmer et banaliser la chose ? Tatsuki débloquait en effet, mais pas e la façon dont Abel le soulignait. Si lui avait eu une aventure avec un type que son partenaire détestait au plus haut point, qu'en serait-il ? De plus, ce n'était pas uniquement sa fierté d'homme qui en avait pris un coup, mais celle de patron, de chef... cette aventure allait se savoir à un moment donné... cet insecte pleurnichard avait l'amant du boss...

« Quant à ta question, il n’y a pas de "on". TU vas te calmer et ON en reparlera une fois que tu auras retrouvé la raison. Je ne vais pas te laisser continuer à m’insulter de la sorte et surtout à me menacer. Non mais tu te rends bien compte que tu parles de me tuer pour une banale histoire de cul en dehors de notre histoire ? Qu’est-ce que je devrais dire moi ?! »

Tatsuki serra les dents de rage. Le monde ne tournait visiblement plus à l'endroit et les choses entre eux non plus. Il n'affirmait pas être tout blanc dans leur histoire. Il avait en effet commis beaucoup d'erreurs, même si par fierté il n'avait pas tout admis, il le savait en son for intérieur. D'ailleurs, il avait beaucoup donné au blond et celui-ci ne semblait pas réaliser à quel point il comptait dans la vie de son homme. Tout ce que Tatsuki lui avait donné, dit et prouvé, jamais il ne l'avait fait pour personne. Son caractère tortueux était malheureusement une facette de lui qu'il avait du mal à changer, mais il avait fait un tas d'efforts. Ses maladresses semblaient cependant être les seules choses retenues par Abel. Au final, il avait plus souffert de leur relation qu’autre chose. Les bons moments ne pesaient pas bien lourds face au reste.
Que Tatsuki vive à l'extrême et pense à l'extrême n'était pas une chose nouvelle... il était ultra possessif et très sensible contrairement à ce qu'il montrait. Tuer Abel que de le voir avec quelqu'un d'autre était une idée qui lui avait déjà effleuré l’esprit. N'était-ce pas le propre de la passion ? D'ailleurs, leur relation entière reposait sur la tragédie... avec la fin qui irait sans doute un jour avec...
Son interlocuteur se dirigea vers la porte pour sortir de la pièce... c'était sans doute mieux... ou pas. Le brun avait toujours la main apposée sur le mur.


« Réfléchis bien Tatsuki. Avec tes conneries, tu risques vraiment de me perdre. »

Toujours tête baissée il se décida à réagir.


"Si tu ne m'as pas pardonné du passé, pourquoi ne pas me l'avoir dit... je ne dis pas que je suis exempt de toute erreur... jt'en ai fait chier et je ne le nie pas... mais quoi ? Tu dois équilibrer les comptes et me rendre la pareille ? J'dois donc fermer ma gueule jusqu'à ce que la balance soit bonne c'est ça ?"

Abel faisait du chantage en quelque sorte. Puisque Tatsuki avait merdé alors il devait tolérer tous les écarts du blond. Comme si Abel n'en n'avait jamais eu... Le brun fit deux pas vers lui. La rage était palpable dans son regard.

"Dans ce cas-là, on ne vaut pas mieux l'un que l'autre... Mais là, c'est différent, visiblement monsieur l'ange ne comprend pas... C'est pas seulement une aventure dure à avaler... Après tout comme tu l'as dit on n'était plus ensemble... Si ce n'était pas LUI, j'aurais sans doute fermé ma gueule... mais là... c'est pas mon honneur d'homme, mais de chef... de famille... Tu crois que mes hommes sont cons... ils vont vite comprendre. Après..."

Il passerait pour un lâche... un faible même... la libération de Yuki faisait déjà jaser. Il avait mal agi et commençait petit à petit à reprendre ses esprits. Ses émotions avaient faussé ses décisions...

"Te perdre tu dis ?"

Il fixa Abel un temps. Il avait peut-être remis en question le fondement de leur relation. Avait-il raison ? Tatsuki détourna le regard. Il finit même par tourner le dos à Abel.

"J'ai besoin de rester seul..."

Abel avait ouvert un sujet qui demandait réflexion. Pour le moment, Tatsuki avait la tête lourde... les idées confuses. Il ne souhaitait plus s'exprimer.
Quand il entendit la porte se refermer, ce fut un soulagement. Dans le couloir, Keiji attendait appuyé contre le mur.


"J'ai pas l'habitude de me mêler des affaires du boss... encore moins de ce qui est personnel. Mais permets-moi de te dire que tu as déconné. Il ne fallait rien dire... je ne dirai rien, mais les gars se demandent déjà comment l'amant d'un Oyabun peut régenter ses affaires..."

Keiji qui avait l'habitude de jouer le clown était très sérieux.

"Je le connais depuis assez longtemps pour dire qu'il doit être blessé. Mais, ce point là ne me regarde pas Abel... car je t'aime bien aussi... mais je préfère te prévenir que ton ami Yuki ne restera pas en vie. C'est une certitude."


_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: De nouveau ensemble... [PV Tatsu]   Dim 3 Nov - 23:07

Visiblement les deux hommes n’étaient pas sur la même longueur d’onde. En aucun cas Abel ne voulait équilibrer les comptes. Tatsuki avait de toute façon tant de fois merdé que cela serait impossible d’en faire autant pour être quitte. Et quand bien même, le blond ne désirait pas en arriver là. Lui était quelqu’un de fidèle et, même s’il était très rancunier, il avait du mal à ne pas céder face à celui qu’il aimait. Bien sûr qu’il lui avait pardonné ses nombreux écarts, toutes ses conneries faites, toutes ses paroles assassines… Mais là, l’Oyabun recommençait à dérailler. Il menaçait et insultait de nouveau Abel alors que lui avait fait table rase du passé.

Toutefois l’ex tueur à gage comprenait les craintes de Tatsuki, celles de passer pour un faible devant ses hommes. Le chef de famille s’était laissé gouverner par ses sentiments pour le blond. Il avait laissé sa vie personnelle entrer dans sa vie professionnelle. Abel s’était toujours refusé de le faire mais pourtant, là, il l’avait fait. Il n’avait pas réussi à rester à sa place en voyant Yuki assis devant Tatsuki, terrorisé. L’hôte l’avait tant aidé. Il était donc normal qu’Abel paye sa dette envers lui. Sans Yuki, il ne serait peut-être plus de ce monde. Le blond était vraiment arrivé bien bas lors de sa dernière rupture avec Tatsuki. L’Oyabun l’avait tant fait souffrir en parlant d’annuler leur mariage pour en fait passer la bague au doigt de Cassandre. Il lui avait ensuite retiré son rêve de devenir père en refusant qu’Abel n’approche Kaname, et ce même s’ils restaient en couple. Le tueur s’était imaginé faire sa vie avec Tatsuki et même fonder une famille. En lui retirant tout cela pour le donner à Cassandre, Abel avait pensé mettre fin à ses jours. A quoi bon vivre après que ses rêves aient été détruits ? Mais il avait rencontré Yuki qui l’avait aidé à remonter la pente. Leurs parties de jambes en l’air l’avaient fait se sentir de nouveau vivant. Abel ne le regrettait pas. Mais s’il avait su que l’éphèbe était lié à Tatsuki, jamais il ne l’aurait fait. Il aurait peut-être trouvé quelqu’un d’autre pour l’aider.

Lorsque Tatsuki répéta les paroles du blond, celles concernant de le perdre, Abel se demanda ce qui passait par l’esprit de son homme. Se fichait-il d’effectivement le perdre ? Ou bien le craignait-il horriblement ? Avec les évènements de ce soir et cette vie dans cette cage dorée, le grand blond avait des doutes. Tatsuki l’aimait sûrement encore. Il ne réagirait pas aussi excessivement sinon et n’aurait pas accepté d’épargner momentanément Yuki. De son côté, Abel était toujours amoureux aussi. Mais malgré leurs sentiments, était-ce une bonne chose qu’ils retentent de vivre ensemble ? Pour le moment, cela n’avait pas l’air d’être bon pour eux.

Le yakuza finit par demander à rester seul. Il avait sûrement besoin de réfléchir. Mais à quoi ? Au sort de Yuki ? Au sort d’Abel ? Au sort de leur couple ? Tout cela en même temps ? Abel soupira, résigné. Cela ne servirait à rien de se disputer plus longtemps. Toutefois, avant de sortir, le blond ouvrit une dernière fois la bouche.


« Si j’avais su qu’il travaillait pour toi, je n’aurais rien fait. »

Cela sonnait un peu comme une excuse. C’était de sa faute si tout cela arrivait, si Tatsuki était aussi énervé, si ses hommes allaient le prendre pour un faible, pour un patron qui ne parvenait plus à avoir la tête claire lorsqu’il était question de son amant. Mais Abel n’avait rien su des liens unissant Yuki et Tatsuki. Alors, même si cette histoire le peinait, il n’avait pas vraiment de remords.

Le blond sortit de la pièce et referma la porte derrière lui. Il s’apprêta à remonter dans ses appartements lorsque Keiji l’interpela. Le moulin à paroles était resté devant la porte, sûrement à l’attendre.


« Je sais que j’ai merdé mais je pensais qu’il avait le droit de le savoir. »

Abel avait aussi pensé que cela permettrait de sauver Yuki. Mais Keiji confirmait les paroles de l’Oyabun : l’hôte avait juste un petit moment de répits. Tôt ou tard Tatsuki déciderait de le faire tuer, ou même de le tuer de ses propres mains. Il serait même capable de le faire souffrir avant, pour l’avoir trahi mais aussi et surtout pour avoir couché avec Abel… Le blond ne le voulait pas mais il n’y pourrait sûrement rien. Yuki risquait de se faire torturer par sa faute. S’il n’avait rien dit, il aurait sans doute eu une simple balle dans la tête. Sa mort aurait été rapide, sans douleur. Finalement, sans doute aurait-il dû se taire et laisser faire.

L’ex tueur à gage soupira tout en se passant une main dans les cheveux. Tatsuki n’accepterait jamais de laisser Yuki en vie. Et, s’il le faisait souffrir avant de l’abattre comme un chien, Abel ne lui pardonnerait jamais, ce qui signifiait que leur couple serait complètement détruit. Comment faire ? Cette histoire semblait sans issus. A moins que… ? Abel eut envie de se frapper pour avoir imaginé quelque chose qui le dégoûtait. Quoi ? Tuer Yuki de ses propres mains. Avec lui, l’éphèbe ne souffrirait pas et, ainsi, Tatsuki aurait tout de même ce qu’il voulait : la mort de l’hôte. L’Oyabun pourrait aussi raconter à ses hommes qu’il avait voulu faire un cadeau au blond, à savoir le laisser tuer à nouveau pour le compte du clan, et ce de la manière dont le blond l’aurait décidé, pas nécessairement dans ce bureau, ce qui expliquerait la libération de l’hôte. Abel frissonnait rien qu’à l’idée de tuer le beau Yuki. Mais, même s’il appréciait énormément l’éphèbe, il aimait encore plus Tatsuki, malgré son comportement exécrable. Il fallait parfois faire des sacrifices par amour. Abel pensait en avoir déjà suffisamment fait mais il était apparemment capable d’en faire d’autres. Et puis Yuki ne désirait-il pas mourir tellement il souffrait ? Cela ne serait que l’aider de mettre fin à ses jours. Abel devait se raccrocher à cette idée pour ne pas changer d’avis car oui, il avait fait son choix : Tatsuki passait avant Yuki. Mais hors de question de le dire à Keiji qui risquait de le répéter à son chef.


« Je suis désolé Keiji mais j’ai besoin d’être seul pour réfléchir. »

Abel tapota amicalement l’épaule de Keiji et s’éloigna, retournant à ses appartements. Il devait réfléchir à la façon dont il allait procéder. Il fallait déjà qu’il trouve un moyen de sortir de cette forteresse sans se faire repérer. Cela lui permettrait de voir s’il avait perdu ses vieux réflexes de tueur à gage se faufilant n’importe où. Ensuite, il devait se rendre chez Yuki et lui parler. Il allait l’aider à ne plus souffrir, et cela même si cela passait par la mort. Le plus tôt serait d’ailleurs le mieux car Tatsuki pouvait changer d’avis à tout moment. Abel allait donc agir cette nuit même…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: De nouveau ensemble... [PV Tatsu]   Jeu 7 Nov - 17:27

Abel semblait ne pas regretter son choix  d'avoir tout avoué à Tatsuki. Seul Keiji avait compris d'ailleurs vu qu'il n'ignorait pas le sac de nœuds dans lequel tous les protagonistes s'étaient embarqués. Non pas que c'était ses affaires mais nul doute que ça aurait un impact sur les affaires et sur l'humeur de son boss... et il savait jusqu'où Tatsuki pouvait aller dans les moments difficiles et son addiction à l'auto-destruction.  


« Je suis désolé Keiji mais j’ai besoin d’être seul pour réfléchir. »

Abel tapota son épaule amicalement comme si cette situation se prêtait au calme. Il s'éloigna ensuite sans doute dans sa chambre pour réfléchir à la connerie qu'il venait de faire. Keiji soupira et resta un temps contre le mur. Il ne pouvait pas aller parler à son boss de choses aussi personnelles, ils n'étaient pas assez proches pour cela et Tatsuki devait être d'une humeur meurtrière inégalée.

"Putain, comment on peut être aussi égoïste... Kano avait peut-être raison au final..."

Keiji ne savait plus quoi penser d'Abel. Que celui-ci ait eu des liaisons était plus que normal avec un zozo comme Tatsuki comme compagnon. Mais agir aussi bêtement et à l'encontre de l'intérêt de tous... Abel connaissait la maison et était responsable, assez pour savoir qu'il vivait lui aussi pour le bien du clan. Mais là, il avait agi bêtement en provoquant cette situation et en protégeant Yuki. Kano n'avait jamais aimé le blond, pas pour les mêmes raisons certes, mais il avait toujours soutenu l'idée que celui-ci ne correspondait pas aux idéaux de la mafia...
 Keiji quitta à son tour le couloir pour aller faire un tour, pour le moment il ne voulait pas rentrer dans ce débat, tant qu'il avait le choix plutôt...
Tatsuki resta dans son bureau. Plusieurs verres de whisky étaient la seule solution pour éradiquer ses angoisses et interrogations.


------------------------------------------------

Yuki fut engouffré comme un "intouchable" dans un taxi. Les hommes de Tatsuki ne manquèrent pas de lui faire des remarques désobligeantes, mais ils parlèrent ensuite de l'influence du minot de Tatsuki...
Le jeune éphèbe désespéré rentra chez lui. Abel avait plaidé sa cause mais nul doute que ce n'était qu'un sursis.Yuki avait été rêveur mais depuis quelques temps le doux monde dans lequel il avait baigné était tombé en pièces. Ce monde cruel qui l'avait rongé de la tête au pied. Yuki se recroquevilla dans sa chambre. Ces temps-ci il était seul et c'était tant mieux. La grand-mère chez laquelle il vivait, faisait partie d"un club actif du troisième âge qui partait de temps en temps en voyage. Assis dans sa chambre dans le noir comme c'était le cas depuis de nombreuses semaines il laissa des pensées noires  envahir son esprit. Abel ce soir avait fait beaucoup pour lui, mais c'était pire que cela. Il avait sans doute aggravé leurs cas en pensant faire une bonne chose. Tatsuki en le libérant ne faisait que confirmer l'extrême colère qu'il avait après lui, il allait décidé d'un sort à sa hauteur. Yuki pouvait fuir la ville mais c'était inutile. Il n'en n'avait plus la force, ses pensées s'entrechoquaient et paradoxalement, c'était un abîme de vide dans sa tête. Par ailleurs, le yakuza le pourchasserait sans doute maintenant qu'il savait pour Abel et lui. Yuki resta prostré plusieurs minutes ou plusieurs heures, il ne le savait plus. Le temps s'était comme arrêté.


"Non... écoutez-moi, merci pour tout..."


Le jeune brun murmurait par téléphone. C'était tellement le chaos dans sa tête qu'il ne savait même plus si on l'avait appelé ou s'il avait appelé. Il ne mesurait même plus ce qu'il avait pu dire et si sa conversation était aboutie ou non. Ce n'était pas seulement sa mémoire, mais son profond "soi" qui était atteint. Pourtant, il continua de parler comme pour laisser une trace de lui sur cette terre et partir sans regret.
Au même moment, quelqu'un frappa à sa porte. Dans un premier temps, il ne répondit pas. Mais il décida de faire face à son destin. Il descendit lentement, téléphone à la main, puis il ouvrit porte. C'était Abel. Il le laissa entrer en esquissant un sourire forcé.


"Au revoir..."


Il raccrocha et posa son téléphone.

"Bonsoir... je suis désolé pour ce qui va sans doute arriver. Je pense que vous avez essayé de m'aider..."

Abel avait sans doute tout dit à Tatsuki pour prendre ses responsabilité mais c'était suicidaire.
Les deux hommes montèrent dans la chambre du jeune homme aux cheveux ébène.


(suite chez Yuki)

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: De nouveau ensemble... [PV Tatsu]   Dim 10 Nov - 18:01

[Suite ici : Preuve d'amour ?]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De nouveau ensemble... [PV Tatsu]   

Revenir en haut Aller en bas
 
De nouveau ensemble... [PV Tatsu]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Découverte de la boutique { Luna }
» De nouveau ensemble ou pas ? [ Pv Abel & Isant ] (Josei et un peu d'érotisme ?)
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Les Quartiers Résidentiels :: Les Maisons :: Résidence familiale des Sugiura-
Sauter vers: