Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kiba Tenkai

avatar

Nombre de messages : 524
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Inspecteur de police de la brigade des stup' - Dealeur pour arrondir certaines fins de mois.
Petit(e) Ami(e) : Entretient une relation plus ou moins sérieuse avec Kano Sugiura.
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Ven 27 Juil - 12:42

    Depuis plusieurs semaines, je travaillais sans l’appui de mes supérieurs sur une enquête. Mon but était de remonter une filière de trafic de drogue. Si je n’y parvenais pas, au moins aurais-je déniché plusieurs dealeurs. Pour cela, je pouvais compter sur l’aide d’un barman : Echo Bailey. J’avais réussi à le convaincre de m’aider. Il était en quelque sorte mon indic et mon partenaire sur cette enquête. Je le connaissais peu mais je sentais que je pouvais lui faire confiance. Nous avions à peu près le même caractère donc le courant passait bien. Pour les besoins de l’enquête, mais aussi pour l’aider, je lui avais proposé de dénicher 50 000 yens et c’était chose faite. Kano avait accepté de me prêter cet argent. J’allais le donner à Bailey qui me rembourserait pour que je puisse rembourser Kano. En bref, je servais d’intermédiaire et avais proposé à Kano de lui payer les intérêts en nature. C’était pour la forme et pour l’amuser. Nous étions amants maintenant donc ces intérêts étaient du vent.

    « Allo, Bailey ? C’est Tenkai. Tu travailles demain soir ?.. Ok, je passerai alors, avec ce dont tu as besoin… A demain. »

    Le soir venu, j’arrivai à pied devant le Puzzle. Enfin, pas complètement à pied. J’avais pris le métro puis avais continué à pied. Ma moto avait quelques soucis mécaniques et je l’avais laissé chez un mécano que je connaissais bien. Elle était donc entre de bonnes mains… Le type à l’entrée sembla me reconnaître et me laissa rentrer sans problème. Il était encore tôt mais il y commençait déjà à y avoir du monde. Mine de rien, ce genre d’ambiance me manquait un peu. Je ne faisais que bosser depuis quelques temps et je sortais peu, à part certains soirs avec des collègues mais nous ne restions jamais bien tard. Et, même ce soir, c’était pour le boulot que j’étais là, pas pour m’amuser. Mais j’avais tout de même le droit de me détendre un peu. De toute façon, je n’avais pas ma moto donc je pouvais boire sans problème. J’appellerai un taxi le moment venu.

    Je m’avançai vers le comptoir. Bailey était là, à faire le show avec ses bouteilles pour épater des jeunes femmes qui le dévoraient du regard. Je ne pus m’empêcher de sourire devant ce spectacle. Il avait vraiment beaucoup de succès. C’était sans doute son côté exotique qui faisait ça. Je devais avouer qu’il était pas mal avec ses beaux yeux verts. Et sa grande taille lui offrait un côté protecteur pour certaines. Des fois, j’en avais un peu marre d’être Japonais. J’avais l’impression d’être petit comparé aux occidentaux. Il devait bien y avoir 10 centimètres d’écart entre Bailey et moi. Quant à mon amant, j’espérais qu’il avait arrêté sa croissance car il n’allait pas tarder à me dépasser. Comment voulez-vous qu’on me prenne au sérieux si je devais lever les yeux vers la personne ? Enfin, heureusement que j’avais du caractère pour compenser… et que les tabourets du comptoir me mettaient au même niveau que Bailey.


    « Hé, salut ! Comment vas-tu ? » demandai-je lorsqu’il arriva vers moi. « Quoi de neuf depuis la dernière fois ? » questionnai-je, juste histoire de savoir si des choses intéressantes s’étaient passées depuis que j’étais venu, même si Bailey ne m’en parlerait qu’en langage codé ou plus tard, à l’abri des oreilles indiscrètes.


_________________


Dernière édition par Kiba Tenkai le Dim 12 Aoû - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Sam 28 Juil - 10:17


C'était l'ambiance des vendredi soir au Puzzle. Les clients venaient décompresser suite à leur semaine, chacun à leur manière. Certains dansaient, d'autres enchaînaient les tequila, tous, en tous cas, contribuaient à donner au bar une atmosphère particulière à ce jour, un peu électrique. Les samedi, ils y avait plus de monde, mais les clients n'avaient pas dans les pattes les heures de boulots et les nuits sans sommeil. Il fallait toujours être un peu plus vigilant le vendredi, d'ailleurs, parfois, le bar fermait un peu plus tôt que prévu à cause des esclandres qui éclataient aux heures avancées de la nuit, lorsque les plus rageux avaient atteint un certain taux d'alcoolisation.

Echo promena son regard sur le bar, à la recherche d'un espace disponible pour poser le support en bois du mètre de vodkas caramel qu'il allait préparer. Aussitôt qu'il eut trouvé un emplacement, les trois étudiants qui avaient passé la commande le suivirent comme une portée de canetons pour se placer en face des verres. Sous leurs yeux attentifs au dosage, le barman prépara les shots en versant d'un seul trait la vodka dans les dix verres, puis acheva de remplir à ras bord les contenants avec le sirop. Les clients lui réglèrent la commande, Echo les salua et revint vers la caisse.

Le jeune homme compta distraitement les billets avant de les ranger dans le tiroir; à vrai dire, il avait un peu la tête ailleurs. Il avait accumulé beaucoup d'émotions ces dernières semaines, desquelles il n'était pas vraiment familier. Ses embrouilles avec Kazuo l'avaient poussé à travailler énormément; la dette qu'il avait envers le dealer le plaçait dans un état de nervosité constant, une boule au ventre qui se faisait plus sentir à mesure que la fin de semaine approchait et qu'il devait revoir l'acolyte hideux de son créancier. Il avait déjà réussi à rembourser deux échéances, qui avaient placé ses finances dans les abîmes. En plus d'avoir à supporter la sale gueule de l'homme à la boucle d'oreille tous les samedi soir, il avait la désagréable sensation de ne pas réussir à joindre les deux bouts, même en se serrant la ceinture. Il avait souvent faim, dormait peu; en gros, il se sentait misérable.

L'appel de Kiba Tenkai, la veille, l'avait un peu soulagé. Il pourrait rembourser ce samedi l'intégralité de la somme qu'il devait à Kazuo. Bien sûr, sa dette ne faisait qu'être déplacée entre d'autres mains, mais au moins son nouveau créancier ne menaçait pas de le briser menu s'il tardait à le payer. Il aurait plus de temps, il pourrait enfin souffler un peu.

De temps en temps, Echo jetait donc un regard à la porte d'entrée du bar, attendant un peu le policier comme un sauveur. On n'était qu'en début de soirée, le jeune homme ne savait pas vraiment quand le japonais débarquerait. Il se rappela sa première venue au Puzzle non sans un petit sourire, ça avait eu un côté amusant de draguer le policier. Après tout, il n'était vraiment pas désagréable à fréquenter.

Entre temps, il avait rencontré Anaëlle, songea-t-il alors que deux jolies filles lui faisaient signe d'approcher.
Elles commandèrent deux mojitos. Tout en jonglant avec bouteilles et branches de mente avec force sourires, Echo songea que sa rencontre avec la jeune aveugle était encore un paramètre à ajouter à sa vie déjà compliquée. Contre toute attente, après avoir rencontré cette fille dans des circonstances plutôt hostiles à tout rapprochement, il avait fini par passer une nuit avec elle. Elle était si gentille, si douce, elle formait un tel contraste avec ce qu'il connaissait quotidiennement depuis des années que sa vie lui pesait encore plus. Elle n'en connaissait aucun détail, il ne savait même pas ce qu'elle pouvait s'imaginer et, d'ailleurs, se sentait honteux rien que d'y penser. Elle avait beau être ouverte d'esprit, elle ne pourrait pas accepter, s'ils venaient à passer du temps ensemble, la vie qu'il menait. Des fois, à cet instant par exemple, il se disait qu'il ferait mieux de ne plus lui donner aucune nouvelle et de passer à autre chose. Quelle vie de merde, tout de même.

- Hé, salut ! Comment vas-tu ?

Echo leva les yeux en reconnaissant ce timbre familier et se fendit d'un hochement de tête pour saluer Tenkai. Il ne l'avait même pas vu rentrer, tout occupé qu'il était à se lamenter sur son existence!

- Hello! Comme un vendredi, écoute! répondit-il sans forcer sa gaieté de voir le policier.

- Quoi de neuf depuis la dernière fois ?

Echo haussa les épaules:
- Pas grand chose tu sais, beaucoup de boulot, les clients sont plus nombreux avec la belle saison qui arrive... d'où ma tête de déterré!
Les affaires souterraines marchaient plutôt bien ces temps-ci, d'ailleurs quelques gros poissons étaient encore attendus ce soir-là. Tenkai serait servi! D'ailleurs, en parlant de service...

- Qu'est-ce que je te sers? C'est offert par la maison.

Echo ponctua sa question d'un clin d'oeil à l'autre barman, qui venait de revenir au comptoir avec un plateau chargé de verres vides. Histoire d'assurer ses arrières, il avait annoncé à son collègue, ainsi qu'à son pote le videur, la venue d'un ami qui était déjà passé par le Puzzle, prétendant qu'il avait un petit faible pour lui. Ainsi, il pourrait tranquillement faire ses affaires avec Tenkai sans que personne ne se pose de question. Et puis, c'était vrai, si cela avait eu lieu dans d'autres circonstances, il aurait adoré passer un peu plus de temps avec le beau blond.

- Comment vas-tu, de ton côté? demanda le barman en servant le policier. Il espérait bien sûr que le policier avait "son" argent... et aussi que la soirée se passerait sans trop de rebondissements.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba Tenkai

avatar

Nombre de messages : 524
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Inspecteur de police de la brigade des stup' - Dealeur pour arrondir certaines fins de mois.
Petit(e) Ami(e) : Entretient une relation plus ou moins sérieuse avec Kano Sugiura.
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Sam 28 Juil - 14:48

    - Hello! Comme un vendredi, écoute!

    Je comprenais ce qu’il voulait dire. Les vendredi soirs n’étaient pas forcément les meilleurs. Bizarrement, c’était ces soirs-là qu’il y avait le plus de problèmes de violence. C’était la première soirée du weekend. Les gens buvaient donc beaucoup pour décompresser et, avec la fatigue de la semaine, l’alcool ne faisait pas bon ménage. Pour ma part, je n’étais pas trop fatigué. J’avais travaillé de nuit et m’étais reposé toute la journée. J’étais donc assez frais pour travailler mais aussi me détendre un peu. Dommage que Bailey doive travailler. J’aurais bien aimé passer un peu de temps avec lui sans qu’il ne doive servir des verres et s’occuper des affaires sous-terraines du bar. Mais peut-être qu’avec un peu de chance il finirait un peu plus tôt et qu’on pourrait parler sans être coupés par un client qui passait sa commande.

    - Pas grand chose tu sais, beaucoup de boulot, les clients sont plus nombreux avec la belle saison qui arrive... d'où ma tête de déterré!

    Avec le beau temps qui arrivait après la saison des pluies, les gens étaient plus enclins à sortir faire la fête. Et, comme il faisait chaud et humide, ça donnait envie de boire. Malheureusement, ce n’était pas toujours de l’eau dans les verres. Et la chaleur n’arrangeait pas les effets de l’alcool. Le travail de Bailey ne devait pas être de tout repos, surtout s’il avait plus de boulot aussi côté trafic de drogue. Il fallait vraiment que je coince son patron et son réseau. Ça me permettrait de gagner l’estime de mes supérieurs, d’avoir plus de chances d’être promu inspecteur, mais Bailey aurait aussi moins de problème. Avec sa belle gueule, il trouverait rapidement du boulot, je n’en doutais pas, et dans un meilleur bar qui plus est.

    - Qu'est-ce que je te sers? C'est offert par la maison.

    « Si c’est offert… J’aimerai bien le cocktail que tu m’avais fait la dernière fois… Le Blue Hawaïan, c’est ça ? »

    J’avais eu peur la dernière fois vu la couleur du verre mais au final, j’avais beaucoup aimé. Et puis vu que Bailey avait choisi ce cocktail selon mon look… C’était en quelque sorte mon cocktail attitré ! Je le regardai préparer ma commande. Ce soir, il n’était pas obligé de faire attention à la dose d’alcool. Je travaillais, certes, mais c’était officieux et je ne conduisais pas après. Mais ce n’était quand même pas une raison pour que je me saoule comme ces imbéciles d’étudiants à l’une des tables du bar. Mais avais-je le droit de les juger ? J’avais eu leur âge il y avait quelques années de cela et j’étais passé par là. Bizarrement, ça ne me manquait pas. Boire jusqu’à me rendre malade n’avait jamais été trop mon truc. Je connaissais mes limites et ça faisait longtemps que je ne les avais pas dépassées.

    - Comment vas-tu, de ton côté?

    « Beaucoup de boulot aussi. Vivement la promotion pour souffler un peu. » répondis-je avant de boire une gorgée de mon cocktail. « Mmm, toujours aussi bon… D’ailleurs, moi aussi j’ai quelque chose à t’offrir. Dis-moi quand tu auras une pause. »

    « Offrir » était un bien grand mot mais c’était pour aller dans la conversation. Personne n’allait se douter qu’il s’agissait d’une enveloppe pleine de billets. Au pire, si le second barman avait entendu et était au courant des affaires qui se tramaient dans ce bar, il se dirait qu’il s’agissait peut-être de drogue. J’avais hâte de me débarrasser de cet argent car je ne me sentais pas à l’aise d’avoir 50 000 yens dans ma sacoche. Ça serait con qu’on me les vole. Je préférais donc garder ma sacoche bien contre moi, pour éviter tout problème. Dès que Bailey aurait une pause, nous pourrions nous voir dans un coin pour que je lui donne ce dont il avait besoin. Le type à la boucle d’oreille serait content, il récupérerait son argent.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Dim 29 Juil - 14:18

- Beaucoup de boulot aussi. Vivement la promotion pour souffler un peu.

Une promotion... songea Echo en nettoyant le fond d'un verre. Le lien avec l'attachement du policer à faire tomber le patron du Puzzle était évident. Ce joli coup de filet, s'il était réalisé, assurerait sûrement une montée en grade de Tenkai, qui avait l'air aussi efficace qu'ambitieux. Cela voulait aussi dire que Tenkai n'abandonnerait en aucun cas cette affaire... Quels risques était-il prêt à courir pour la résoudre? Bien sûr, Echo avait envie qu'il y arrive, mais il craignait tout de même de faire partie, à un moment ou un autre, des dommages collatéraux. A quel degré le blond pouvait-il garantir la sécurité à l'Anglais? Ne retournerait-il pas sa veste à un moment où un autre, le laissant tomber pour avoir sa jolie augmentation? Echo n'avait bien sûr d'autre choix que de lui faire confiance - il sentait d'ailleurs au fond de lui qu'il le pouvait -, mais des fois, cette idée était tout de même légèrement dérangeante.

D'un autre côté, si tout se passait bien, ce serait tout bénef pour le barman: finie la vie au Puzzle, et une connaissance bien placée chez les flics. Ça pouvait toujours servir... sa rencontre avec Usami Fukuya, quelques jours auparavant, avait fait sentir à Echo à quel point on pouvait être vulnérable en étant seul. Il fallait qu'il s'entoure un minimum s'il voulait survivre à Yuukoku, cette condition lui paraissait plus évidente que jamais ces dernières semaines.

Tenkai avait l'air d'apprécier son Blue Hawaïan, d'autant plus que cette fois, le cocktail était dosé normalement. Il ne perdait pas le nord pour autant, puisqu'il ajouta à son compliment sur la boisson:
- D’ailleurs, moi aussi j’ai quelque chose à t’offrir. Dis-moi quand tu auras une pause.

Le coeur d'Echo fit un bond dans sa poitrine. Il s'accouda en face du policier, passant son doigt sur le comptoir, le long la main de Tenkai.
- Merci, j'adore les surprises, susurra-t-il.
Tout en disant cela, il réfléchissait. Valait-il mieux qu'il récupère l'argent rapidement,et le cache lui-même pour le reste de la soirée, ou était-il préférable que Tenkai le conserve encore un moment? A priori, la première solution était la meilleure. Il pourrait cacher le fric dans l'arrière boutique, ou dans la caisse, pour le reprendre en partant. Et puis en début de soirée, l'ambiance était un peu moins tendue qu'aux heures plus avancées, surtout que les petits malfrats n'étaient pas encore arrivés...
- Si tu veux, on peut faire une pause clope quand tu le voudras, tu n'as qu'à sortir, je te suivrai, souffla-t-il à l'oreille de son "client".

Echo ne savait pas si Tenkai avait l'argent sur lui ou dans sa voiture. Le plus simple était donc d'éviter les allers-retours suspects. S'ils sortaient quelques minutes tous les deux, même si le personnel du bar remarquait le mouvement, ils ne feraient que se dire que le barman et son client s'accordaient quelques minutes d'intimité. Le jeune homme se sentait tout de même un peu nerveux. Souvent, les grosses sommes d'argent attiraient les ennuis...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba Tenkai

avatar

Nombre de messages : 524
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Inspecteur de police de la brigade des stup' - Dealeur pour arrondir certaines fins de mois.
Petit(e) Ami(e) : Entretient une relation plus ou moins sérieuse avec Kano Sugiura.
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Dim 29 Juil - 17:00

    - Merci, j'adore les surprises.

    Ce n’était pas une surprise mais Bailey jouait le jeu. En plus, il accompagna ses mots d’une attitude particulière. Il était vraiment très bon acteur. J’étais content de l’avoir comme indic dans cette affaire. En général, les types que j’avais eus comme indics étaient des drogués ou bien des gars complètement paumés. Bailey n’était peut-être pas blanc comme neige mais il était plus fréquentable que mes autres indics. Du moins, c’était l’image que je me faisais de lui. Il ne dealait ni se prostituait par plaisir. Son patron l’y obligeait et la vie n’était pas rose pour lui. Quand cette affaire serait bouclée, j’espérais qu’il trouve un meilleur travail. Je verrais à lui filer des contacts s’il en avait besoin. Mes collègues et moi étions habitués à certains bars et nous avions en quelque sorte lié des liens avec les patrons. L’un d’eux accepterait bien d’embaucher Bailey si je le lui en touchais deux mots.

    - Si tu veux, on peut faire une pause clope quand tu le voudras, tu n'as qu'à sortir, je te suivrai.

    « Ok, on fait comme ça. » lui répondis-je à l’oreille.

    Je me reculai légèrement et bus quelques gorgées de mon cocktail sans cesser de regarder Bailey, l’air complice. Ce petit jeu entre nous m’amusait bien. Tout le monde s’imaginait qu’il y avait eu, avait, ou aurait quelque chose entre l’Anglais et moi. Si je l’avais rencontré dans d’autres circonstances et si je n’avais pas eu Kano… J’aurais sûrement tenté quelque chose, surtout que le barman ne restait pas insensible à mon charme. Mais la réalité était tout autre. Je ne voulais pas mélanger travail et vie privée, et je souhaitais rester fidèle à mon amant. J’avais des principes et voulais tenir mes engagements. J’étais un homme de parole, que voulez-vous… Mais, une fois l’enquête résolue, je ne serais pas contre le fait d’entretenir une amitié avec Bailey, si lui le voulait.

    Je laissai mon coéquipier travailler. Je venais à peine d’arriver et n’étais qu’à la moitié de mon verre. Je n’allais pas déjà sortir fumer une clope, même si j’avais hâte de me débarrasser de l’argent. Je me tournai vers la salle. Pour le moment, il y avait plus d’étudiants et de salarymen que de voyous. Plus tard dans la soirée, allais-je revoir les mêmes têtes que la dernière fois ou bien des nouvelles ? J’avais remarqué qu’il y avait pas mal de passage dans ce bar. Nul doute que le patron était une grosse proie. Je misais sur son arrestation pour avoir plus de chances d’avoir ma promotion. Dès que j’aurais compris tout ce qui se tramait dans ce bar, que j’aurais rassemblé des preuves, je pourrais avoir le feu vert de mes supérieurs pour faire une descente. Bien sûr, je ferais en sorte que Bailey n’ait pas de problème. Je lui devais au moins ça.

    Je finis mon cocktail bleu et m’étirai légèrement. Je regardai Bailey servir un verre à un client puis parvins à croiser son regard. Je me levai et me dirigeai vers la sortie. Arrivé dehors, je sortis mon paquet de cigarettes et m’en allumai une avant de m’éloigner de l’entrée et de la lumière criarde des néons. Je ne dus pas attendre bien longtemps avant que Bailey ne me rejoigne. Le videur nous avait déjà vus ensemble donc il ne se poserait pas de questions en voyant son collègue venir me tenir compagnie. Généreux, j’offris une clope au barman et allai me mettre à l’entrée d’une boutique qui était légèrement en retrait. Dans le renfoncement, il n’y avait aucun risque que l’on s’aperçoive de l’échange, du moment que c’était bien fait.


    « Tous les deux, dans l’ombre… Ça donne des idées, non ? » dis-je avec humour avant de finir ma cigarette.

    J’ouvris ma sacoche et me rapprochai un peu plus de Bailey pour me coller à lui. Je pris l’enveloppe et glissai ma main dans le dos du barman, avant de la descendre au niveau de la limite entre sa chemise et son pantalon. Il m’avait fait le même coup la dernière fois avec un sachet de drogue donc ce n’était qu’un juste retour des choses. Je glissai l’enveloppe dans son pantalon, et même dans son sous-vêtement. Au moins, j’étais sûr que ça resterait en place et qu’il ne risquait pas de perdre bêtement l’argent. Je retirai lentement ma main et, avec un sourire taquin, je la posai sur son torse. Je me sentais un peu bête avec ma dizaine de centimètres en moins, si ce n’était pas plus, mais tant qu’il ne me regardait pas de haut, ça allait.


    « On s’entretient bien à ce que je vois… » ajoutai-je en reculant un peu, reprenant mot pour mot ce qu’il m’avait sorti la dernière fois. « Prends ton temps pour rembourser. Ce n’est pas pressé et tu n’auras pas d’intérêts à verser. »

    C’était bien d’être dans les petits papiers d’un présumé yakuza. Il pouvait vous prêter de l’argent et vous n’aviez aucun intérêts à lui verser par la suite. Kano ne m’avait fixé aucune date mais il n’était pas à 50 000 yens près. A mon avis, il s’en ficherait s’il ne les revoyait jamais. Mais par principe, il fallait que je le rembourse, et donc que Bailey me rembourse. Il pouvait prendre tout son temps. J’avais dit deux mois à Kano mais si ça mettait un peu plus, ce ne serait pas un problème. Je ne voulais pas que Bailey fasse de conneries pour me rembourser au plus vite. Il n’aurait qu’à rassembler ses pourboires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Lun 30 Juil - 17:51


Alors que Kiba venait d'accepter leur petite escapade, deux nouveaux clients alpaguèrent Echo, qui dut se résoudre à prendre leurs commandes. Le flic avait beau être sympa, ce serait tout de même un comble que le jeune homme se fasse virer parce qu'il préférait minauder avec lui plutôt que de travailler! Il prépara donc tranquillement le pichet de bière que demandaient les clients, tout en surveillant du coin de l'oeil le policier. Tenkai semblait à l'aise dans cet endroit. Ce n'était pas le cas de tous les flics. Echo pensait notamment à "chemise mauve", celui qui l'avait coincé alors qu'il tentait de faire disparaître la cocaïne que Kazuo venait de lui filer. Ce type lui avait paru bizarre et, même s'il n'était pas allé jusqu'à penser qu'il s'agissait d'un flic, Echo l'avait tout de suite eu dans le nez.

Au bout de quelques minutes, Kiba vida son verre d'une dernière gorgée et, lançant un discret regard au serveur, fendit la foule des danseurs vers la sortie du bar. Echo vérifia que l'autre serveur veillait au grain, rangea rapidement deux bouteilles sur l'étagère et se faufila à son tour entre les tables. L'air frais, comme d'habitude, eut le mérite de lui apporter un regain d'énergie. Tapotant au passage l'épaule du videur, le jeune homme regarda d'un côté et de l'autre du bar, avant d'apercevoir Tenkai, un peu plus loin. Il eut bientôt fait de le rejoindre. Tenkai lui tendit une cigarette, qu'Echo accepta de bon coeur, et lui avancèrent jusqu'à la devanture d'une boutique qui formait un renfoncement où ils pourraient être tranquilles.

Echo alluma sa clope, la lueur de son briquet éclairant un instant leurs deux visages.
- Tous les deux, dans l’ombre… Ça donne des idées, non ? finit par plaisanter Tenkai.

Un sourire félin fut la seule réponse d'Echo, qui faillit néanmoins laisser tomber la cigarette piquée à ses lèvres en sentant Tenkai, sortant une enveloppe de sa besace, se coller contre lui et laisser descendre sa main le long de sa colonne vertébrale. Il était plutôt habitué aux contacts de ce type avec d'autres personnes, mais pour le coup, il avait un peu de mal à rester indifférent. Ce petit jeu, finalement, n'était peut être pas si facile à jouer, songea-t-il alors que la paume du blond touchait sa poitrine.

- On s’entretient bien à ce que je vois…

Echo s'esclaffa. C'est vrai, il l'avait bien cherché, ce petite manège, avec son coup de l'autre fois. N'empêche qu'une enveloppe, c'était quand même un tout petit peu plus embêtant qu'un sachet de poudre.

- Prends ton temps pour rembourser. Ce n’est pas pressé et tu n’auras pas d’intérêts à verser.

Echo, profitant du fait que le policier avait reculé d'un pas, souffla une bouffée de fumée en l'air tout en le contemplant.
- Ça ne m'aurait pas gêné de te devoir des intérêts, dit-il finalement, en insistant lourdement sur le dernier mot.
Il baissa un instant la tête, suivant à sa braise le mégot qu'il venait de jeter. Un peu de reconnaissance s'imposait tout de même... Relevant le menton, il riva fermement son regard à celui de Tenkai.
- Quelle que soit la valeur que tu accordes à ma parole... te jure que tu ne le regretteras pas.

Un peu mal à l'aise, il croisa les bras et frissonna.
- Il fait un peu frisquet, quand même.
L'enveloppe frottant contre ses reins, il invita Tenkai à prendre le chemin du retour. Cet argent lui brûlait presque la peau, dans ce lieu plus sûr... il avait hâte d'en être débarrassé!
Cédant le passage à Tenkai pour qu'il entre dans le bar, il lui posa les mains sur les épaules et se pencha à son oreille.
- Je sais qu'elle est un peu facile, mais là j'ai le feu aux fesses! Je vais mettre ton cadeau à l'abri, je serai de retour dans deux minutes. Je te referai un blue hawaïan si ça te dit!

Il ne choisit pas l'une de ses cachettes habituelles, trop faciles peut être à trouver par les policiers ou même les visiteurs. Il se rendit dans le cagibi et, refermant la porte un instant derrière lui, se hissa sur le premier étage pour en atteindre le sommet et y glisser l'enveloppe. Personne dans ce bar n'aurait l'idée (ou la taille!) de chercher là quelque chose.

Il revint dans la salle, alors qu'un nouveau tube assez médiocre passait sur les hauts parleurs. Voyant que le comptoir n'était pas impeccable, il prit un torchon en sifflotant et le briqua un peu en s'arrangeant pour aller vers Tenkai. Le policier lui sauvait vraiment la peau pour le coup. D'ailleurs, pour fêter ça, il allait refuser les passes ces deux prochains soirs. Ensuite il ferait tout son possible pour rembourser au plus vite son acolyte... Il allait tout de même pouvoir un peu souffler.

Il leva la tête vers Tenkai, prêt à lui lancer une nouvelle vanne avant de lui préparer son cocktail:

- Et dis donc...
Mais le bon mot resta au fond de sa gorge. Un instant, son visage se figea en reconnaissant l'homme qui discutait avec le policier, manifestement sur un ton très poli. Il était relativement grand, avait de larges épaules et la mâchoire carrée, mais étrangement, ses traits étaient assez fins. Il posa sur Echo ses yeux brillants:

- Hello Echo. Vous vous connaissez, toi et ce charmant personnage?

Une goutte de sueur courut sur l'échine du jeune homme, qui préféra ne pas se démonter. Et surtout, alerter Tenkai.

- Je te sers quoi, Kazuo?
demanda-t-il poliment, en évitant soigneusement de regarder le flic.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba Tenkai

avatar

Nombre de messages : 524
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Inspecteur de police de la brigade des stup' - Dealeur pour arrondir certaines fins de mois.
Petit(e) Ami(e) : Entretient une relation plus ou moins sérieuse avec Kano Sugiura.
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Lun 30 Juil - 21:40

    - Ça ne m'aurait pas gêné de te devoir des intérêts.

    Bailey n’eut comme seule réponse de ma part qu’un petit sourire. Je l’appréciais vraiment. Nous avions le même humour et à peu près la même façon de penser. J’aimais quand le courant passait aussi bien et aussi rapidement. J’avais bien fait d’avoir poursuivi l’interrogatoire lorsque le barman avait été conduit au poste de police. Mon collègue n’aurait pas eu la patience et l’intelligence d’être arrivé là où j’étais arrivé. Il était vieux-jeu et voyait tous ceux qu’il arrêtait comme des vauriens qui ne méritaient qu’une chose : finir en prison. Je n’étais pas aussi radical. Mon métier était très important à mes yeux mais je savais faire la part des choses. Bailey n’avait rien d’un sale type. S’il faisait ce qu’il faisait, c’était qu’il n’avait pas le choix. C’était pour ça que j’avais envie de lui faire confiance. Alors, lorsqu’il me dit les paroles qui suivirent, je le crus.

    - Quelle que soit la valeur que tu accordes à ma parole... te jure que tu ne le regretteras pas.

    « Je te crois. » dis-je en mettant mes mains dans les poches et en déviant le regard.

    - Il fait un peu frisquet, quand même.

    Bailey était tout aussi gêné que moi. La situation était assez embarrassante. Il me devait de l’argent que j’avais emprunté à mon amant yakuza et prenait sur sa fierté pour me dire que je pouvais lui faire confiance. C’était sa façon de me remercier. Et moi, je lui prouvais que je croyais en lui. J’espérais qu’il m’accorde autant de confiance que moi je lui accordais. Je lui avais dit que les enregistrements de son interrogatoire disparaitraient pour lui éviter des ennuis. Je ne l’avais pas encore fait car l’enquête était trop récente et en cours mais le moment venu, je me chargerais de détruire ses paroles qui pouvaient être retournées contre lui en cas d’une nouvelle arrestation. Mais j’espérais qu’il ne se refasse pas à nouveau arrêter… Ayant tous deux terminé notre cigarette, nous retournâmes nous mettre au chaud dans le bar. A l’entrée, Bailey se glissa derrière moi et, mains sur mes épaules, il se pencha pour me chuchoter ces quelques mots à l’oreille :

    - Je sais qu'elle est un peu facile, mais là j'ai le feu aux fesses! Je vais mettre ton cadeau à l'abri, je serai de retour dans deux minutes. Je te referai un blue hawaïan si ça te dit!

    « Ok. A toute d’suite. »

    Je le regardai se frayer un chemin entre les tables. Sa blague était pourrie mais illustrait bien la situation. Je n’avais pas non plus été à l’aise avec ces billets en ma possession. Maintenant, j’avais cédé ce cadeau empoisonné à Bailey, en espérant qu’il allait bien le cacher. De mon côté, je retournai m’asseoir au comptoir. C’était la meilleure place pour observer l’intérieur de l’établissement et discuter avec le barman qui m’indiquait qui dealait quoi. Mais un homme comme moi seul devait peut-être interpeller. Je devrais peut-être inviter une fille pour qu’elle me tienne compagnie. Et, alors que je venais à peine d’y penser, une personne m’accosta… mais ce fut un homme. Il n’était pas moche mais pas vraiment mon genre. Mais en tout cas, il n’était pas lourd, même très poli.

    - Bonsoir.

    « Bonsoir. »

    - Première fois ici ?

    « Non, je suis déjà venu. L’ambiance est sympa ici. Et vous ? »

    - On peut dire que je suis un habitué…
    me répondit-il, avant que Bailey ne vienne nous rejoindre. Hello Echo. Vous vous connaissez, toi et ce charmant personnage?

    Je regardai Bailey qui s’était apprêté à me dire quelque chose, avant de se rendre compte que je n’étais pas seul. Peut-être allait-il me sortir une connerie, ou un sous-entendu en rapport avec l’affaire, ou bien qu’il craignait ce type. J’avais du mal à savoir quelle option choisir. Par contre… « Charmant personnage » ? C’était quoi cette façon de parler de moi ? « Charmante personne », « charmant homme », « charmant ce-que-tu-veux » auraient fait l’affaire, mais « personnage »… Ça sonnait un peu bizarre. Comme s’il me trouvait bizarre. Je ne sentais pas le flic à plein nez. Ça devait donc être mon look qui le dérangeait. Moi, ce qui me dérangeait, c’était le comportement de Bailey. Il avait comme perdu sa bonne humeur et je sentais une petite tension entre lui et ce « Kazuo ». Un client spécial ? Un dealeur ? Ça m’intéressait de parler avec lui. Je saisis donc l’opportunité pour réengager la conversation.

    « Kazuo, c’est ça ? Moi c’est Kojirô... Si je peux me permettre, je vous conseille le Blue Hawaïan. C’est un vrai délice ! » conseillai-je, mentant au passage sur mon prénom.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Mar 31 Juil - 19:52

- Kazuo, c’est ça ? Moi c’est Kojirô... Si je peux me permettre, je vous conseille le Blue Hawaïan. C’est un vrai délice !

Au grand damne d'Echo, Kiba venait de donner un faux prénom pour engager la conversation. Il avait probablement perçu qu'il y avait anguille sous roche avec Kazuo. Rien ne pouvait permettre au policier qu'il avait en réalité affaire au fameux "Nero", surnom qu'Echo avait totalement improvisé à l'occasion de sa garde à vue.
Cependant, ce n'était vraiment pas une bonne chose que les deux hommes se rencontrent si vite, encore moins maintenant que Kazuo venait d'apprendre que lui et Kiba se connaissaient. Le jeune anglais aurait voulu, lorsque cette rencontre se produirait, avoir pris un minimum de distance avec le dealer, notamment pour ce qui était de sa dette envers lui. Là, il y était encore jusqu'au cou!

Kazuo inclina la tête vers Kiba sans aucune agressivité, et même avec un sourire. Echo ne savait jamais trop si ce type, lorsqu'il prenait son air badin, s'en foutait ou préparait réellement un coup. Son faux air de gentleman cachait une véritable brute. Il venait souvent au Puzzle pour parler affaires avec le patron, mais Echo le voyait rarement, encore moins en salle. A vrai dire, la dernière fois qu'ils s'étaient croisés, c'était pour ce deal qui avait mal tourné. Au moins, si on enlevait cette histoire d'argent, Echo était net envers le dealer, étant donné qu'il avait officiellement refusé de le balancer à la police.
Le dealer fixa un instant le verre au joli contenu bleu, semblant réfléchir, puis secoua la tête:
- C'est vrai que ça a l'air bon, mais je ne suis pas d'humeur très sucrée. Ce sera un gin pour moi, Echo.

Le serveur s'empressa de préparer la commande: plus vite Kazuo serait servi, plus vite il filerait vers l'arrière du bar retrouver ses amis loubars. Il posa donc le verre devant le nouveau venu avec un sourire poli. Comme s'il était évident qu'il n'ait rien à régler, Kazuo prit aussitôt sa commande et en sirota lentement une gorgée. Il fit claquer sa langue, l'air satisfait. Non sans soulagement, Echo nota qu'il ne reposait pas son verre sur le comptoir. C'est donc qu'il s'apprêtait à passer son chemin!

- Vous fermez tard, ce soir, Echo? demanda-t-il finalement.

Bien sûr, c'était une question rhétorique. L'Anglais se demanda pourquoi le dealer voulait lui parler. L'argent? Soit, qu'il lui demande le reste d'un coup, à quelques minutes près, il disposait enfin du reste de la somme, pas de quoi s'affoler!

Le jeune homme haussa les épaules.
- Je ne pense pas. Vers une heure, ça devrait être fini.
- Tant mieux!

Le grand japonais se tourna vers Tenkai, à qui il semblait porter le plus grand intérêt. Peut être se demandait-il s'il s'agissait d'un client potentiel pour lui... ou peut être le trouvait-il louche. Echo ne pouvait s'empêcher d'envisager cette hypothèse, même si le policier sous couverture ne jurait absolument pas avec le décor.

- Enchanté en tous cas, Kojirô. J'espère que vous trouverez ce que vous êtes venu chercher ici!dit-il en levant son verre, avant de leur tourner le dos.

Echo, un peu désemparé, le suivit des yeux alors qu'il longeait le bar pour filer vers l'arrière boutique. Puis il regarda à nouveau Tenkai, un instant, avant d'aller chercher la bouteille de rhum pour un client qui lui demandait de recharger ses batteries. Tout en le resservant, il réfléchit, se mordillant la lèvre inférieure. Déjà, pourquoi Kazuo venait-il en personne récupérer l'argent, comme s'il était évident qu'Echo ait la somme, un jour à l'avance? Que pouvait-il, dans le cas contraire, lui vouloir d'autre? Et de manière plus immédiate, pour Tenkai, qu'était-il censé lui dire? Il se rappela leur conversation, quelques minutes auparavant. Il n'avait pour seule garantie de sa propre sécurité que la parole du flic. Il avait très envie de lui faire confiance, mais n'était pas dénué d'instinct de survie. Qui sait, tout à son augmentation, peut être le flic oublierait-il toutes ses belles paroles et se précipiterait-il sur le filon, poussant son informateur dans la gueule du loup? Les gens qu'il avait côtoyés, tout au long de sa courte existence, lui avaient bien montré que la confiance était souvent une bien belle illusion, et que lorsqu'il s'agissait de défendre leurs intérêts, il le laissaient tomber ou, pire, le foutaient dans la panade.

Qu'est ce qui différenciait Tenkai de quelqu'un comme Floyd, son ex, qui l'avait lâché au dernier moment après l'avoir tout à fait mis dans sa poche?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba Tenkai

avatar

Nombre de messages : 524
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Inspecteur de police de la brigade des stup' - Dealeur pour arrondir certaines fins de mois.
Petit(e) Ami(e) : Entretient une relation plus ou moins sérieuse avec Kano Sugiura.
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Mar 31 Juil - 21:59

    - C'est vrai que ça a l'air bon, mais je ne suis pas d'humeur très sucrée. Ce sera un gin pour moi, Echo.

    Ce Kazuo passait à côté de quelque chose. Tant pis pour lui. Quant à moi, j’allais pouvoir siroter mon cocktail bleu. Je réglai la note, à l’inverse de mon voisin de comptoir. Il était louche ce type. Souriant, poli… Pratiquement un gentleman. C’était rare dans ce genre d’endroit. Et, tout comme moi, il était venu seul. J’avais mes raisons et allait faire en sorte qu’une femme me tienne compagnie pour me fondre dans la masse. Mais Kazuo ne semblait pas là pour faire des rencontres. Bailey et lui échangèrent encore quelques mots, sur l’heure de fermeture du bar, puis l’homme prit son verre, me salua étrangement et longea le comptoir pour se rendre dans l’arrière-boutique. C’était bien ce que je pensais, ce type était bizarre. Il devait faire parti des dealeurs travaillant avec le patron de l’établissement. Kazuo était-il son véritable prénom ? Je l’espérais. Ça me ferait déjà une piste.

    Je portai à mes lèvres la paille de mon cocktail et jetai un coup d’œil à Bailey. Il était bizarre lui aussi tout d’un coup. Quelle mouche l’avait piqué ? Il n’était pas aussi étrange avec les autres dealeurs. Avait-il eu des ennuis avec celui-ci ? Etait-ce à lui qu’il devait de l’argent ? Je n’en savais strictement rien et il ne semblait pas vouloir m’en parler. Bah, si ça l’arrangeait de ne rien me dire… Mais moi, j’avais bien envie d’en savoir un peu plus sur ce Kazuo, et ça, par le biais de Bailey. Si je me rapprochai de ce dealeur qui savait que le barman et moi nous connaissions, ça paraîtrait peut-être louche. Je me mordillai légèrement la lèvre, le regard un peu dans le vague, plongé dans mes pensées. Je ne devais pas faire le premier pas. C’était à Bailey de me guider pour que je puisse en savoir plus sur les trafics qui se tramaient dans cet établissement. Il fallait en quelque sorte qu’il « m’introduise ». Ça allait attirer les soupçons si j’arrivais comme un cheveu sur la soupe. Je m’imaginais très mal débarquer dans l’arrière-boutique et annoncer, tout sourire : « Salut les mecs ! Je sais que vous trafiquer de la drogue et j’aimerais bien avoir vos identités et qu’on fixe un rendez-vous pour que mes collègues et moi vous arrêtions ». Mouais, ça faisait vraiment très moyen…

    Je me tournai à nouveau vers la salle. Il fallait que je trouve quelqu’un pour me tenir compagnie mais en même temps, la personne allait m’encombrer. Comment Bailey pourrait-il me parler si jamais il y avait des oreilles indiscrètes qui traînaient ? J’aurais dû demander à un collègue de venir. Malheureusement, ils n’étaient pas nombreux à vouloir passer leur temps libre à enquêter et ils étaient pour la plupart repérables à des kilomètres à la ronde. Policier était vraiment un dur métier… Je soupirai légèrement avant de finir mon verre. Après mes deux Blue Hawaïans, un passage par les toilettes s’imposait. Je jetai un coup d’œil autour de moi et repérai l’endroit. C’était dans la même direction que l’arrière-boutique. Peut-être apercevrais-je quelque chose d’intéressant… Je me levai et longeai le comptoir. Je dus attendre mon tour pour utiliser les cabinets. En sortant, je tombai sur…


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Jeu 2 Aoû - 18:56


Echo, tout en remettant la bouteille à sa place, vit du coin de l'oeil que Tenkai avait l'air un peu désemparé. C'est vrai que du coup, il était esseulé. Une infiltration, ça ne devait sûrement pas être comme une planque, mais tout de même, le temps devait parfois être long. Malheureusement pour le policier, il fallait qu'Echo reprenne ses esprits et aille le plus vite possible voir ce que Kazuo lui voulait. Plus les secondes passaient, plus l'Anglais se disait qu'il fallait qu'il retarde le moment où Tenkai saurait qui était exactement Kazuo. Simple question de sécurité, ce n'était pas le moment de prendre trop de risques. Peut être que Tenkai lui en voudrait après coup, pensa le jeune homme. Seulement, le flic avait beau avoir l'air tout à fait réglo, il restait de l'autre côté de la barrière. Une fois qu'Echo aurait filé à Kazuo les 50 000 yen restants, ce serait une autre histoire. C'était le deal de départ, de toute manière. Echo remboursait sa dette, et en second lieu seulement, il informerait Tenkai sur le trafic auquel il avait participé. Le blond avait moyennement apprécié ce compromis, mais avait tout de même accepté de s'y plier.

Echo passa de l'autre côté du comptoir et alla débarrasser une ou deux tables. Quand il revint, chargé de verres, Tenkai avait disparu. Il avait du se fondre dans la foule, sur la piste, qui se faisait de plus en plus dense et agitée. Tant mieux, il pourrait tranquillement disparaître à l'arrière. Indiquant d'un signe à son collègue qu'il passait à l'arrière, le jeune homme contourna les clients qui s'agglutinaient autour du bar et poussa la porte de service. Dépassant les toilettes, il parcourut encore quelques mètres de couloir pour déboucher finalement sur les salons privés. Il y avait, en plus du patron et de Kazuo, qui buvaient en discutant posément, deux autres type qu'Echo connaissait vaguement, des amis de son employeur, petites frappes sans importance.

S'appuyant à l'encadrement de la porte, les bras croisés, Echo attendit que Kazuo l'aperçoive, ce qui arriva au bout de quelques secondes. Après un mot d'excuse à l'adresse du patron, le dealer se leva et, d'un signe du menton, invita Echo à quitter la pièce pour le couloir, un peu avant les toilettes.
Echo inspira profondément. Autant évacuer tout de suite le sujet. Tout bas, il murmura:
- Si c'est pour l'argent, je peux te le donn...
Kazuo l'interrompit:
- T-t-t, tu le donneras à mon pote demain soir, comme prévu. Il est toujours ravi de te voir, et je ne touche plus directement à ce genre de chose, tu comprendras très bien pourquoi.
Charmant... songea Echo, sentant la crainte l'envahir. Pourquoi Kazuo voulait-il tant lui parler, alors? Se doutait-il de quelque chose?
- Tu connais Clay, non?
Interloqué, Echo le regarda pour l'inviter à poursuivre. Un sourire de loup étira les lèvres de Kazuo.
- Il t'aime bien, non?
Echo haussa les épaules, méfiant.
- Je suis sympa avec lui, il est sympa avec moi, ça s'arrête là.
Kazuo eut un ricanement désagréable:
- Tu minimises ton charme, Echo. Bref. Clay vient ce soir, et il a quelque chose qui m'intéresse.
- Quoi donc? demanda Echo, redoutant la réponse.
- Une nouvelle came, très pure, très bonne à ce que j'entends. Tu vois, j'aimerais beaucoup savoir où il se la fournit!
- Je n'en ai aucune idée.
- Je m'en doute bien, mais tu peux avoir accès à l'information plus facilement. Je sais que son contact est un certain Cesar, un parfait inconnu sur le marché. Je veux agir rapidement et lui proposer plus que ce que Clay lui propose. Il faut donc que je récupère ses coordonnées. Je sais que ce con d'Américain garde les numéros de ses contacts sur son téléphone. Pas le répertoire le plus facile d'accès, mais celui de la carte SIM.
- Kazuo...commença Echo, mais le japonais lui attrapa l'avant bras, le serrant doucement.
- On va la faire courte. Clay vient ce soir, tu récupères ce numéro et tu me le files. C'est tout.
Echo sentait à peine le contact des doigts de Kazuo sur sa peau, mais cela lui glaçait déjà les sangs. Il commença à secouer la tête.
- C'est bien simple, tu réussis, et j'oublie ce qui est arrivé l'autre soir. Imperceptiblement, la pression se resserra. Si tu refuses ou que tu échoues, j'aurai la rancune beaucoup plus tenace.
Echo, levant le menton, le foudroya du regard.
- Pas la peine de sortir la grosse artillerie, je le ferai.
Kazuo lui sourit à nouveau:
- Je préfère ça. J'attends de tes nouvelles, dans ce cas.
Echo le laissa repartir dans le salon privé, puis passa ses mains sur son visage. Ce que Kazuo lui demandait n'était pas forcément difficile. Echo avait déjà joué les pickpockets à de nombreuses occasions, et Clay n'était pas à craindre. C'est juste que cette histoire ne faisait que compliquer la situation...

Il entendit bouger sur sa gauche, et leva la tête. Tenkai se tenait juste là, à la porte des toilettes, la main encore sur la poignée.
- Shit! souffla Echo. Il hésita une seconde. Depuis combien de temps le policier était-il là?
Avec un soupir, il se faufila entre Tenkai et la porte, rentrant dans les toilettes. Il attendit que Tenkai ait refermé derrière lui et, s'appuyant contre le lavabo, croisa les bras sur sa poitrine.
- Bon, autant mettre les pieds dans le plat. Qu'est-ce que tu as entendu?
Il était évident que le policier avait au moins partiellement saisi la conversation. Echo allait tenter de voir s'il pouvait sauver les meubles, mais Tenkai était quand même de ces personnes qui ne s'en laissaient pas compter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba Tenkai

avatar

Nombre de messages : 524
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Inspecteur de police de la brigade des stup' - Dealeur pour arrondir certaines fins de mois.
Petit(e) Ami(e) : Entretient une relation plus ou moins sérieuse avec Kano Sugiura.
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Jeu 2 Aoû - 22:30

    A la sortie des toilettes, je tombai sur une conversation que je n’aurais sans doute pas due entendre. En tant que flic, ça m’allait bien car elle m’apportait des informations intéressantes mais ça n’allait sans doute pas plaire à Bailey, qui risquait de se bloquer. Vu le peu de lumière et le fait que les deux interlocuteurs soient plongés dans leur discussion, ils ne virent pas que des oreilles indiscrètes traînaient. J’écoutai donc attentivement la fin de la conversation. Ce Kazuo demandait « gentiment » à mon indic de se procurer un numéro de téléphone qu’un certain Clay possédait. Si Bailey échouait, il risquait gros. Ça m’énervait les types qui se la jouaient grosses brutes et qui lançaient des menaces pour obtenir ce qu’ils voulaient. Mais je devais bien avouer que ça m’arrivait parfois. L’uniforme de flic donnait plus d’assurance et de force aux menaces. Mais bien que n’ayant pas d’uniforme, Kazuo savait aussi se montrer convaincant.

    La conversation prit fin et Kazuo se dirigea vers la porte au fond du couloir, là où devaient se tenir les réunions entre dealers. J’observai Bailey qui ne s’était pas encore aperçu de ma présence. Peut-être pourrais-je retourner en salle sans qu’il ne sache que j’avais été témoin de la scène… Je fermai la porte des toilettes dont j’avais gardé la poignée en main mais grimaçai légèrement en voyant le barman tourner la tête vers moi. Loupé. Au moins aurais-je essayé… Il soupira et me rejoignit. A voir son air décidé, il voulait sûrement me parler. Là, ce fut moi qui soupirai. Je rouvris les toilettes et le laissai passer avant de le rejoindre. Je refermai la porte derrière moi et fermai à clé pour éviter que quelqu’un vienne nous déranger dans une conversation qui serait sûrement aussi importante que celle de Kazuo et Bailey.


    - Bon, autant mettre les pieds dans le plat. Qu'est-ce que tu as entendu?

    « Le plus important je pense : ce type souhaite un numéro de téléphone qu’un certain Clay possède. »

    Maintenant que j’y pensais… Clay, n’était-ce pas le type que j’avais croisé la dernière fois et qui avait offert à Bailey un échantillon d’une drogue qu’il souhaitait commercialiser ? Mon « coéquipier » m’avait offert cet échantillon et j’avais demandé à un collègue laborantin de l’analyser. Il en était ressorti qu’il s’agissait d’un dérivé de kétamine au pouvoir hautement apaisant et hallucinogène. En bref, comme beaucoup de drogues, le consommateur se sentait bien et voyait des éléphants roses ou autres bestioles aux couleurs improbables… dans le meilleur des cas. Selon l’état psychologique de la personne, ça pouvait finir en visions morbides. Ce dérivé, nouveau sur le marché, et plus fort que la plupart des substances déjà en vente, allait malheureusement faire un tabac. Cette drogue avait-elle un lien avec le numéro de téléphone du dealeur se nommant Clay ? Je liais peut-être trop hâtivement ces deux détails sur ce dealer mais mon raisonnement pouvait tenir la route, non ?

    « Clay, c’est le type qui t’as fait le petit cadeau de la dernière fois, non ? Ça a un rapport avec le numéro de téléphone que ce Kazuo veut ? »

    Ma question risquait de finir sans réponse ou avec un mensonge mais je tentais le coup. J’espérais que Bailey ne fasse pas le con et me dise la vérité. Si je résolvais cette enquête, ça le tirerait d’un sacré bordel. Qu’il considère bien la chose ! Outre cette histoire de numéro de téléphone, Kazuo avait aussi parlé d’effacer l’ardoise de Bailey si celui-ci parvenait à lui donner ce qu’il voulait. Je ne savais pas dans quelle autre histoire s’était fourré le barman mais pour le moment, je préférais mettre ça de côté. Chaque chose en son temps. La vie de Bailey semblait remplie de problèmes mais je n’étais pas assistante sociale. Je l’appréciais et souhaitais l’aider mais il y avait des limites.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Ven 3 Aoû - 22:17


Au grand soulagement d'Echo, Tenkai ne semblait pas avoir entendu le tout début de la conversation. Il avait cependant capté l'essentiel du sujet, ce qui était tout de même un peu embêtant. Après tout, le policier n'avait absolument pas à cautionner ce genre d'actes. Le jeune anglais se demanda ce qui constituait, dans ce type d'affaires, les limites de ce qu'un policier en infiltration pouvait supporter avant de sortir son badge et d'arrêter tout le monde. A vrai dire, il aurait vraiment aimé le savoir, pour le coup, vu qu'on touchait manifestement à une jolie petite lutte entre dealers pour récupérer un trafic alléchant.

- Clay, c’est le type qui t’as fait le petit cadeau de la dernière fois, non ? Ça a un rapport avec le numéro de téléphone que ce Kazuo veut ?

Sans hésiter, Echo hocha la tête. Ce n'était pas la peine de tenter d'embrouiller Tenkai sur ce point. Et puis cela faisait aussi partie des raisons pour lesquelles le policier passait ses soirées au Puzzle: coincer les dealers, pas forcément Kazuo. Le fait qu'Echo tente de se protéger un minimum dans l'affaire n'impliquait pas celui de mettre des bâtons dans les roues au policier pour autant!

- Clay tient manifestement un bon filon, soupira-t-il. Le fabriquant n'est pas encore connu ici, mais la marchandise a du succès.

Pour sa part, il n'avait jamais essayé. Déjà, il avait passé son échantillon à Kiba. Ensuite, on lui en avait proposé une autre fois, mais il n'aimait pas trop ce genre de saloperies hallucinogènes. La coke, il connaissait, mais c'était sa dernière limite en matière de substances illicites; il ne voulait pas devenir comme ces pauvres cons qui dormaient à vingt dans des squats en attendant leur dose, ou comme ces gens que la drogue, dès la première prise, rendaient bons à enfermer.

Echo, se retournant, ouvrit le robinet et s'aspergea le visage d'eau froide.
- Putain, je suis crevé.
Les paupières closes, passa doucement les doigts sur ses cernes, puis rouvrit les yeux.

- Pour Clay, ça devrait aller, commenta-t-il, maussade, tout en arrangeant un peu ses cheveux en bataille.
Il allait le faire boire, le mettre à l'aise, et quand il ne ferait plus attention, il lui subtiliserait son portable quelques secondes, le temps d'envoyer le contact du répertoire sur son propre téléphone.
- Je pense que ce n'est pas un mauvais bougre, je devrais y arriver juste en flirtant un peu avec lui, dit-il en forçant un peu sa nonchalance.

A vrai dire, il l'avait vraiment mauvaise, que Kazuo l'envoie comme ça au feu, parce qu'à tort ou à raison, le dealer supposait qu'il plaisait à Clay. Déjà, s'il était nécessaire de le rappeler, Echo ne faisait pas ce genre de trucs gratuitement ou pour le plaisir. Ensuite, Kazuo, s'il n'y avait pas eu cette histoire de fric, n'aurait du avoir aucun ordre à lui donner. Il n'était pas son patron. Le problème était justement que, s'il s'était tourné vers Echo, c'est bien que le patron avait parlé à Kazuo des extras de son serveur. Putain, ce gouge et ce boulot étaient peut être son milieu naturel, n'empêche que des fois comme celle-ci, sa vie lui sortait par les yeux.

Dans le reflet trouble de la glace, son regard croisa celui du policier.
- Si Clay est vraiment facile à berner, j'essaierai de récupérer plusieurs numéros, pour toi.
Avec un peu de chance, il arriverait à rattraper ses cachotteries sur Kazuo, en montrant à Tenkai ce qu'il pouvait tirer de l'affaire. Echo savait bien que le flic n'était absolument pas la personne à se mettre à dos, dans la situation où il se trouvait. Selon la situation, Tenkai pourrait même l'aider à berner Clay, mais il ne fallait tout de même pas faire de plan sur la comète. Dans tous les cas, Echo se sentait, mine de rien, plus tranquille avec le flic dans les parages, au cas où, même si le risque était minime, les choses tournaient mal....



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba Tenkai

avatar

Nombre de messages : 524
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Inspecteur de police de la brigade des stup' - Dealeur pour arrondir certaines fins de mois.
Petit(e) Ami(e) : Entretient une relation plus ou moins sérieuse avec Kano Sugiura.
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Ven 3 Aoû - 23:15

    - Clay tient manifestement un bon filon. Le fabriquant n'est pas encore connu ici, mais la marchandise a du succès.

    Je soupirai légèrement en m’adossant contre la porte derrière moi. Cette merde était déjà sur le marché et fonctionnait plutôt bien apparemment. Mais il ne fallait pas que je me disperse. Cette piste serait à exploiter, mais en temps et en heure. Le but principal de mon enquête était de coincer le patron de ce bar et le plus de dealers gravitant autour de lui. Ensuite, je pourrais tenter de débusquer le réseau autour de ce nouveau dérivé de kétamine. Je regardai Bailey s’asperger le visage d’eau fraiche. Pas besoin qu’il le dise, il avait l’air effectivement crevé et cette nouvelle « mission » n’allait rien arranger. Je ne savais même pas si je devais l’aider ou pas. Ce serait comme donner indirectement un coup de main à un dealer pour faire fructifier ses affaires en vendant une nouvelle merde très efficace.

    - Pour Clay, ça devrait aller. Je pense que ce n'est pas un mauvais bougre, je devrais y arriver juste en flirtant un peu avec lui.

    Charmer quelqu’un pour arriver à ses fins… Ce n’était pas comme si je ne l’avais jamais fait mais je n’approuvais pas complètement. Je ne connaissais pas ce Clay mais, à première vue, il avait l’air sympa… pour un dealer. Il semblait apprécier Bailey et celui-ci allait le rouler dans la farine. C’était con. Mais le barman avait-il le choix ? Il était apparemment redevable envers ce Kazuo. Mine de rien, derrière ses airs de gentleman, c’était une vraie pourriture ce mec. Je me ferais un plaisir de lui passer les menottes. Il faudrait faire en sorte qu’il soit présent le jour où mes collègues et moi descendrions dans ce bar pour coffrer le patron et le maximum de personnes. Mais pour ça, il faudrait vraiment que Bailey soit de mon côté. Je regardai le reflet de son visage dans le miroir et croisai son regard fatigué.

    - Si Clay est vraiment facile à berner, j'essaierai de récupérer plusieurs numéros, pour toi.

    « Ok… »

    Je ne lui avais rien demandé. Bailey n’était donc pas obligé de faire ça. Pourtant, il tenterait de récupérer plusieurs numéros de dealers pour me faire avancer dans mon enquête. Le barman n’était pas à ranger dans le même panier que ces types. Il avait bon fond et ne méritait pas cette vie dans ce bar où se tramaient pas mal de choses glauques. Je plongeai mes mains dans les poches de mon pantalon et réfléchis un instant. Je ne savais pas trop quoi faire. Devais-je proposer mon aide à Bailey ou pas ? C’était risqué pour moi mais faciliterait peut-être les choses pour l’Anglais et permettrait de faire avancer plus vite l’enquête. Quelle merde ! Je ne savais pas où était la limite à ne pas franchir ! En théorie, c’était facile à dire mais dans la pratique…

    « Si t’as besoin d’un coup de main avec Clay, dis-le moi. » dis-je, sans vraiment le regarder dans les yeux. « Mais en contrepartie, je veux Kazuo. Il a de l’ambition. Il faut donc l’arrêter. Je peux compter sur toi ? »

    Cette fois-là, je plongeai mon regard dans le reflet de celui de Bailey. Si je prenais des risques, il fallait que ça paye et que je puisse avoir le soutien de mon « coéquipier ». Je l’avais bien persuadé de m’aider à boucler son patron, il allait bien accepter de faire de même avec ce Kazuo, non ? Ce type avait l’air assez collant. Le patron du Puzzle arrêté, peut-être continuerait-il de nuire à Bailey. Ce dernier avait donc tout intérêt à me filer un coup de main. De toute façon, avec ou sans son aide, je voulais ce type ! Il était trop ambitieux pour que je le laisse faire. Et, j’avais la très nette impression qu’il n’était pas un petit dealer au bas de l’échelle. Il devait être un minium gradé dans la hiérarchie des narcotrafiquants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Sam 4 Aoû - 9:16



- Si t’as besoin d’un coup de main avec Clay, dis-le moi. Mais en contrepartie, je veux Kazuo. Il a de l’ambition. Il faut donc l’arrêter. Je peux compter sur toi ?

Echo eut un petit sourire. Kiba avait vraiment du flair, pour repérer les gros poissions.
Ce qui était plus embêtant, c'était qu'Echo n'avait absolument pas envie que Tenkai s'intéresse de trop près à Kazuo aussi vite.
Le policier, comme lui, renégociait constamment les termes de leur confiance. Dans une situation comme celle-ci, où l'un n'avait que l'autre sur qui compter, ils avançaient par proposition et contre-proposition. Après tout, n'était-ce pas ainsi qu'ils pouvaient garantir la solidité de leurs engagements? C'était sûrement mieux, au vu des circonstances, de faire se succéder les engagements, comme les clauses d'un contrat, plutôt que de se lancer dans des promesses débiles et irréalisables.

- Pour Clay, on verra. Je devrai pouvoir m'en sortir seul, mais si tu veux bien, je ne serai pas contre le fait que tu fasses un peu le mec jaloux si besoin est, dit-il avec un clin d'oeil.

N'empêche qu'à chaque fois, Kiba, tout en s'engageant lui même, et alors même qu'Echo faisait preuve de bonne volonté en lui proposant de l'aider sur certaines points, le mettait un peu plus dedans. Echo sentait qu'il allait au devant d'un moment très critique, où le piège se refermerait sur le Puzzle et où il devrait tenter de se glisser entre les mailles du filet. Le policier serait à ce moment son seul soutien. Lui faire confiance n'était pas un véritable choix, c'était une obligation. Comme ils avaient un peu copiné, Echo s'était égaré, quelque fois, et avait mal mesuré sa marge de manœuvre: il était impossible de dire à Tenkai d'aller se faire voir, qu'il ne l'aiderait plus, alors qu'il lui devait une somme rondelette et que, de plus, le flic tenait entre ses mains son casier judiciaire. Le blond avait manifestement de l'humanité, ainsi qu'un minimum d'estime pour l'anglais, mais il restait un professionnel dans le cadre de ses fonctions. Les cartes étaient décidément bien faussées.

Echo, se retournant, se rapprocha du policier et dit très doucement, pour être sur qu'on ne l'entende pas de l'autre côté de la porte:
- Kazuo est le mec à cause de qui j'ai fait ma garde à vue, Tenkai. Le voir finir en tôle, j'en crève d'envie, je ferai mon possible pour que tu amasses des infos sur lui aussi. Mais comprends moi, tant que je lui dois du fric, je ne peux pas jouer les agents doubles avec lui.

"Quand je ne serai plus son débiteur ce sera une autre histoire, mais tant qu'on est pas quittes, ça...
- il agita sa main, dont le dos portait encore une petite marque - ce sera de la rigolade par rapport à ce que son pote et lui vont me faire, s'ils découvrent que je les ai balancés.

"Tu auras tout ce qu'il te faut sur Kazuo, je te le jure, mais seulement quand j'aurai un minimum diminué le risque qu'il me relie à ton enquête. D'accord?


A vrai dire, même s'il ne l'avouait pas à Tenkai, il commençait à avoir une trouille bleue de cette histoire...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba Tenkai

avatar

Nombre de messages : 524
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Inspecteur de police de la brigade des stup' - Dealeur pour arrondir certaines fins de mois.
Petit(e) Ami(e) : Entretient une relation plus ou moins sérieuse avec Kano Sugiura.
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Sam 4 Aoû - 12:35

    - Pour Clay, on verra. Je devrai pouvoir m'en sortir seul, mais si tu veux bien, je ne serai pas contre le fait que tu fasses un peu le mec jaloux si besoin est.

    « Le mec jaloux ? Ça devrait être dans mes cordes. »

    Mon rôle ne serait pas trop difficile à tenir. J’étais plutôt bon comédien et certaines personnes du personnel du bar avaient remarqué que Bailey et moi nous nous parlions beaucoup et qu’il nous arrivait de nous éclipser tous les deux. Comme en ce moment d’ailleurs. Deux mecs enfermés dans des toilettes, ce n’était généralement pas pour parler, bien que ce fusse bel et bien ce que nous faisions. Aux yeux des autres, notre relation était indéfinie et personne ne devait s’imaginer une seconde que j’étais un flic en infiltration. Là encore, ce n’était pas l’un de mes collègues qui aurait pu tenir ce rôle. Trop viril et fier, à la limite de l’homophobe, il n’aurait pas poussé le vice jusque là… Je regardai Bailey se retourner et s’approcher de moi pour me parler, presque dans un chuchotement.

    - Kazuo est le mec à cause de qui j'ai fait ma garde à vue, Tenkai. Le voir finir en tôle, j'en crève d'envie, je ferai mon possible pour que tu amasses des infos sur lui aussi. Mais comprends moi, tant que je lui dois du fric, je ne peux pas jouer les agents doubles avec lui.

    Oh… Bailey était donc débiteur de ce type et cette drogue jetée dans les toilettes était en fait celle de Kazuo. Cette idée m’avait effleuré l’esprit en voyant le comportement qu’avait le barman avec cet homme mais j’avais maintenant confirmation que c’était la vérité. Ce Kazuo était, comme je le pensais, quelqu’un d’influant et, avec l’aide de mon « coéquipier » qui souhaitait se venger, j’allais le faire tomber et le mettre au trou. C’était peut-être moche de jouer avec les sentiments des autres mais ça marchait plutôt bien avec l’Anglais. Grâce à cela, j’aurais plus de chance d’avoir ma promotion et passer inspecteur. En contrepartie, je pouvais bien faire quelques sacrifices et prendre des risques. Le jeu en valait la chandelle.

    - Quand je ne serai plus son débiteur ce sera une autre histoire, mais tant qu'on est pas quittes, ça... ce sera de la rigolade par rapport à ce que son pote et lui vont me faire, s'ils découvrent que je les ai balancés.

    « Y’a pas de souci. » répondis-je en regardant sa main qui avait été blessée. « Du moment que j’ai ce que je veux, je saurai être patient. »

    "Tu auras tout ce qu'il te faut sur Kazuo, je te le jure, mais seulement quand j'aurai un minimum diminué le risque qu'il me relie à ton enquête. D'accord?

    « D’accord. »

    Ce serait bête qu’il arrive malheur à mon indic. Sans lui, je ne pourrais jamais continuer l’enquête. Et puis je l’appréciais bien. Il disait « oui » à tout ce que je lui demandais et le courant passait bien entre nous. Je n’avais jamais eu meilleur indic. Mes collègues n’auraient pas intérêt à le toucher le jour de l’arrestation du patron du bar et de ses « amis ». Au pire, je pourrais toujours passer un coup de téléphone à Bailey le jour venu pour lui dire d’aller faire une petite promenade, le temps qu’on fasse le nettoyage au Puzzle. Il manquerait bien quelque chose au bar et il se devrait d’aller en acheter. Je ne savais pas encore comment cette descente allait se passer mais j’avais encore le temps d’y réfléchir. Je n’avais pour ainsi dire rien pour le moment, si ce n’était des soupçons, un échantillon de drogue et des paroles. Il me faudrait des preuves concrètes.

    « Hé ! Y’en a qui attende ! » s’écria une voix derrière la porte, accompagnée de coups sur le panneau de bois.

    « C’est bon, on finit ! » répondis-je avant de rire et d’ajouter à Bailey : « On ne peut même plus prendre du bon temps dans les chiottes !.. Bon, retournons au comptoir. Il faut que tu continues à me faire les yeux doux au point que j’en deviendrai jaloux que t’ailles voir un autre gars… » blaguai-je en lui faisant un clin d’œil.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Sam 4 Aoû - 15:54


Au « D’accord. » de Tenkai, Echo laissa échapper un petit soupir. Le policier était peut être dévoré d'ambition, au moins il ne perdait pas totalement le Nord, et se préoccupait un peu du sort réservé à Echo s'il s'emballait trop vite.

Ils furent interrompus dans leur conversation par des coups impatients frappés à la porte.
- Hé ! Y’en a qui attendent !

- C’est bon, on finit ! » fit Tenkai tout haut, avant de dire à Bailey, avec un clin d'oeil complice: - On ne peut même plus prendre du bon temps dans les chiottes !.. Bon, retournons au comptoir. Il faut que tu continues à me faire les yeux doux au point que j’en deviendrai jaloux que t’ailles voir un autre gars…

Echo pouffa:
- Je ferai un effort...

Il laissa Tenkai rouvrir la porte et sortir devant lui, puis le suivit dehors, sous le regard contrarié d'un jeune type manifestement un peu éméché.
- Qu'est-ce que tu mattes? lui lança Echo avec un regard provocateur, avant de faire mine de remettre sa chemise dans son pantalon.

Les deux hommes revinrent en salle, Echo reprenant sa place au comptoir. Son collègue regarda Tenkai avant d'adresser un petit sourire au jeune Anglais. Rejoignant une seconde Echo, tout essuyant le bar, il se pencha à son oreille.
- Dis donc, tu m'as l'air de bien l'aimer, celui-là!
Echo lui répondit par une moue entendue:
- J'ai raison, non?

Il revint vers le blond, non sans avoir scruté rapidement la salle. Pas de trace de Clay. La nervosité n'avait pas quitté le jeune homme, mais avait libéré suffisamment d'adrénaline pour qu'il sente une excitation plus saine l'envahir. Avec le soutien de Tenkai, il se sentait un peu moins seul. Il s'accouda au bar face au japonais, le touchant presque.
- Ça ne t'a pas donné soif tout ça? Un mojito ça te dit?
Il plissa les yeux, taquin:
- Je ne le chargerai pas trop, ce serait dommage que tu perdes de ta vivacité.

C'était tellement facile de trouver des sous entendus avec le flic, et tellement drôle, parce qu'il rentrait systématiquement dans son jeu. Ils auraient sûrement été potes... dans une autre vie. Ou plus, parce que bon, il ne fallait pas se voiler la face, Echo se rendait bien compte que l'attirance qu'il éprouvait pour le flic influait sur ses choix, sur les concessions qu'il acceptait de faire. Il se faisait décidément avoir à chaque fois, et ce malgré toute son expérience. Il ne savait pas, à vrai dire, dans quelle mesure Tenkai sentait ça, et dans quelles proportions il s'en servait. Après tout, il ne savait rien de la vie du flic. Peut être qu'il était casé, d'ailleurs... c'est ce qu'il avait sous entendu la dernière fois, non? Bon. Il réfléchissait trop. Clay. Il fallait qu'il se focalise sur Clay.

- J'aimerais bien qu'il n'arrive pas trop tard, maugréa-t-il tout en pilant la menthe et la glace dans le verre de Tenkai, et qu'on en finisse vite.

Il piqua une feuille de menthe dans le verre et la mâchouilla tout en le remplissant.
- Tu m'en diras des nouvelles, de ce mojito. C'est mon ex qui m'a appris à les faire. A une époque, je ne jurais que par ça! A Yuukoku, je trouve qu'ils les font trop sucrés, on ne sent plus rien, ce n'est bon qu'à assoiffer le client.

Il se servit lui même une limonade. Une fois n'est pas coutume, il n'avait pas envie de se saouler. Il allait de toutes façons devoir trinquer pas mal avec Clay avant de trouver le moment propice...

Il tendit son verre à Tenkai, prit le sien et croisa leurs bras.
- A nous!



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba Tenkai

avatar

Nombre de messages : 524
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Inspecteur de police de la brigade des stup' - Dealeur pour arrondir certaines fins de mois.
Petit(e) Ami(e) : Entretient une relation plus ou moins sérieuse avec Kano Sugiura.
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Dim 5 Aoû - 11:45

    - Qu'est-ce que tu mattes?

    En ouvrant la porte, nous étions tombés sur le type qui avait l’air pressé de se rendre aux toilettes. Je ne pus m’empêcher de rire en voyant Bailey faisant mine de remettre sa chemise dans son pantalon. Très classe. Mais ça rendait plus crédible notre petit moment en tête à tête. Nous retournâmes en salle. Mon indic passa derrière le comptoir, là où était sa place pour travailler, et moi je longeai la rangée de tabourets pour en trouver un libre sur lequel je m’assis. Je jetai un coup d’œil aux clients présents. Pas de têtes connues, Clay y compris. Je ne savais pas encore comment Bailey allait opérer mais s’il avait besoin d’un coup de main, il n’avait qu’à me faire signe. Et en parlant du loup, mon « coéquipier » me rejoignit et s’accouda devant moi.

    - Ça ne t'a pas donné soif tout ça? Un mojito ça te dit? Je ne le chargerai pas trop, ce serait dommage que tu perdes de ta vivacité.

    Je lui tirai la langue pour toute réponse. Pas de risque que je « perde de ma vivacité » comme il disait si bien. Je connaissais mes limites et ne souhaitais pas les dépasser alors que j’étais en train d’enquêter. Ce serait bête de récolter des informations et de ne pas m’en souvenir le lendemain matin. Ou bien de commencer à raconter n’importe quoi sans m’en rendre compte, comme le fait que j’étais flic par exemple. Quand on disait que l’alcool déliait les langues, ça se vérifiait un peu chez moi… Je regardai le barman préparer le mojito. Pour le moment, tout ce que j’avais bu, c’était des boissons qu’il avait choisies à ma place. Mais je lui faisais confiance. C’était lui le professionnel après tout !

    - Tu m'en diras des nouvelles, de ce mojito. C'est mon ex qui m'a appris à les faire. A une époque, je ne jurais que par ça! A Yuukoku, je trouve qu'ils les font trop sucrés, on ne sent plus rien, ce n'est bon qu'à assoiffer le client.

    « Je n’en ai jamais bu ici. Mais à Tokyo, il y a un bar dans le quartier d’Ikebukuro qui en fait des pas mauvais. »

    Sans m’en apercevoir, je lâchai l’information que je connaissais Tokyo, ou tout du moins un bar de Tokyo, chose que je ne faisais pratiquement jamais. Il ne fallait pas être intelligent pour comprendre que j’y avais déjà mis les pieds, voire que j’y avais vécu. J’avais quitté la capitale il y avait maintenant cinq ans. Il y avait plus d’action à Yuukoku, parfois un peu trop même. Mais j’aimais mon travail et ne regrettais pas ma décision… Je venais de lâcher une petite information sur moi, mais Bailey aussi. Il évoqua son ex. Ce qui était chiant avec ce mot, c’était que ça pouvait autant coller à une fille qu’à un mec. Mais j’avais appris à connaître un peu l’Anglais. Il devait être bi, tout comme moi. Que son ex soit une femme ou un homme ne m’apprendrait rien de plus sur lui.

    - A nous!

    « A nous ! »

    Je trinquai avec Bailey, bras dessus, bras dessous et nous bûmes notre verre. Lui avait choisi de carburer à la limonade mais c’était tout à son honneur. Mieux valait-il qu’il soit sobre pour faire ce qu’il avait à faire. Quoique… Ce n’était pas un verre qui allait le saouler. La dernière fois, je l’avais vu aligner les verres d’alcool et, malgré son air un peu plus joyeux qu’il n’aurait dû, il avait tenu debout ! Nul doute qu’il devait bien tenir l’alcool et qu’il devait être difficile à suivre en soirée. Ce ne serait pas moi qui me mesurerais à lui dans l’un de ces jeux débiles où il fallait boire le plus jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un debout… Le mojito que Bailey venait de me préparer n’était franchement pas mauvais. Digne de celui du bar tokyoïte et c’était un compliment.

    « T’es vraiment un très bon barman. T’arrives bien à doser. Franchement, je suis admiratif ! » complimentai-je avec sincérité. « Tu pourras facilement trouver du boulot ailleurs. » ajoutai-je, un peu plus bas.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Dim 5 Aoû - 21:03


Tiens, Tenkai connaissait Tokyo. Peut être même y avait-il vécu. Echo réalisa que c'était à peu près le premier truc perso qu'il apprenait sur le flic. Ce n'était pas grand chose, mais c'était depuis le début de leur relation "de travail" le morceau le plus authentique de leur conversation.

- T’es vraiment un très bon barman. T’arrives bien à doser. Franchement, je suis admiratif ! » dit Tenkai après avoir goûté le cokctail. « Tu pourras facilement trouver du boulot ailleurs.
Echo hocha pensivement la tête. Du boulot ailleurs. Dans un endroit plus clean, peut-être. A vrai dire, il n'avait même pas envisagé que la fin du Puzzle puisse signifier pour lui un nouveau départ. Il était habitué, depuis qu'il avait quitté le domicile familial, aux lieux plus ou moins louches. Il s'était laissé porter par les opportunités, les plus faciles étant souvent les moins louables. Il ne s'était, au demeurant, jamais considéré comme bon en quelque chose, si ce n'est se débrouiller et tracer seul sa route, au gré des courants.
- Ce sera peut-être le moment d'arrêter de dériver, répondit-il avec un petit sourire.
Il avait du mal à être convaincu en disant ces mots; des obstacles considérables devaient encore être franchis avant que sa reconversion devienne une réalité, à commencer par sa propre conviction.

Un client fit un petit signe, commandant une bouteille de vin. Echo la déboucha et s'accroupit sous le comptoir pour chercher les verres. Quand il se releva pour les poser devant le client, son regard clair se riva sur la personne qui venait de faire son entrée.

Sans la quitter des yeux, il laissa le client lui régler la commande puis revint vers Tenkai.
- Le voilà, dit-il tout bas en rajustant un peu le col de sa chemise.
Il fit un clin d'oeil au policier, et lui dit pour se donner un peu de courage:
- Je vais battre un record de drague, tout faire pour que tu n'aies pas trop longtemps à attendre...

Il fit un petit signe de la main à Clay.
L'Américain, heureusement, n'avait pas l'air aussi pressé que la fois précédente. Un sourire bonhomme sur la figure, il s'accouda au bar, à deux mètres de Tenkai. Echo se coula doucement en face de lui, prenant soin de le couver du regard, et s'accouda sur le comptoir, le menton dans les mains.
- Hello Clay. Ca fait un petit moment dis donc!
L'homme était vêtu d'un t-shirt aux armes d'une illustre université, d'une veste de costume et d'un jean un peu délavé: le style de fringues que portaient les gens qui avaient peur de vieillir. Echo se demanda où il rangeait son portable et pria pour que ce soit dans la veste.
- J'ai eu pas mal de boulot ces derniers temps, répondit Clay. Tu me sers un whisky?
- Tout ce que tu voudras, répondit Echo.
Il prépara la consommation, ainsi que deux petits shooters. Il en garda un pour lui et proposa à Clay de trinquer. Plus vite l'homme serait bourré, mieux les choses se passeraient.
- Tu as l'air content de me voir, dis donc! s'exclama ce dernier après avoir vidé le petit verre.
- Tu sais bien que je le suis toujours, susurra Echo en guise de réponse.
Au moins, ce n'était pas trop dur de rentrer tout de suite dans le jeu. Ce n'était pas comme s'il prenait Clay par surprise. Kazuo l'avait fait remarquer à juste titre, il entretenait avec l'Américain une relation plus que cordiale, Echo prenant un malin plaisir, les fois où Clay se rendait au Puzzle, à jouer avec l'attirance manifeste qu'il éprouvait à son encontre. Ce soir, il irait juste un peu plus loin; cela n'aurait aucune conséquence et Echo le rejetterai ensuite. Ce n'était vraiment pas sympa de rouler Clay de cette manière, mais après tout, lui-même allait donner un peu de sa personne. L'Américain n'était pas trop son genre.

Néanmoins, comme ils disaient justement de l'autre côté du Pacifique: business is business. C'est donc avec force sourires et regards langoureux qu'il entama une petite conversation avec Clay, parlant un peu de tout et de rien. L'Américain était manifestement venu ce soir juste pour se détendre, et semblait ravi qu'Echo passe du temps avec lui. Ils enchaînèrent les verres, Echo servant de temps en temps les autres clients et revenant à la charge de plus belle.

Bientôt, il sentit les vapeurs de l'alcool lui monter un peu à la tête; il avait de moins en moins peur, et gagnait en échange la dose d'audace et de coeur qui lui manquait pour conclure son affaire. Il continua d'écouter Clay lui raconter un peu sa vie aux Etats Unis, quelques rencontres intéressantes faites à New York. Au moins, ce type avait de la conversation, c'était assez facile de l'écouter sans s'ennuyer. Il guetta sur le visage de l'Américain les traces de l'ivresse qui ne tardèrent pas à apparaître: le regard un peu plus vague, les joues un peu plus roses. Au fur et à mesure que le temps passait, Clay et lui se rapprochaient, par dessus le comptoir, et baissaient un peu le ton.

Au bout d'un moment, l'Américain lui proposa d'aller fumer une clope. Il avait retiré sa veste. De manière inespérée, il la laissa sur son tabouret. Echo lança à Kiba un regard émerveillé: c'était trop beau pour être vrai! Tirant son paquet de cigarettes de la poche arrière de son pantalon, il activa le bluetooth de son portable, prit la veste au passage et se pencha un instant à l'oreille du blond.

- Rejoins-moi dans deux-trois minutes, ça devrait être bon.

Tout en se faufilant entre les danseurs, il fit rapidement les poches de la veste. Son coeur rata un battement lorsqu'il sentit sous sa main le contact froid d'un smartphone. Il passa le sas et resta entre les deux portes qui menaient à l'extérieur, bien au calme.
Fébrile, il prit le portable, et le déverrouilla. Le répertoire SIM fut rapidement atteint. Il trouva le contact "Cesar", se l'envoya rapidement par bluetooth. Comme ça, nul besoin de rentrer le numéro dans la mémoire, l'opération resterait à peu près invisible. Il leva la tête un instant. La silhouette du videur se découpait à travers le hublot de la porte de sortie. Il avait encore quelques secondes à sa disposition. Ses doigts tremblant un peu, il prit quelques contacts au hasard du répertoire, se les envoyant un par un. Il retenait sa respiration à chaque fois que la barre de progression se remplissait. Allez, il en avait deux ou trois... encore un dernier, et il faudrait qu'il rejoigne Clay dehors...

La porte de sortie du sas grinça. Echo, remettant prestement le téléphone dans la veste, leva les yeux et retint un juron, se retrouvant nez à nez avec Clay. Ce dernier le regarda étrangement quelques secondes qui parurent une éternité à Echo, avant de dire:
- J'ai oublié mes clopes dans ma veste.
Echo fit un énorme effort sur lui même pour avoir l'air naturel. Il tira de la poche du vêtement le paquet de cigarettes de Clay et l'agita, triomphant:
- Le voilà! Je te l'apportais justement.
Echo sortit, Clay à sa suite. Il n'avait pas l'air en colère, mais simplement interloqué. Il devait se demander que penser du fait qu'Echo, qu'il ne savait pas voleur, ait sa veste entre les mains. Echo s'éloigna un peu, comme auparavant avec Tenkai, et s'adossa à la grille baissée d'une boutique. Il déglutit alors que Clay avançait vers lui. Doucement, l'homme avança la main vers lui, caressant doucement sa joue. Echo sentit les doigts de l'Américain glisser le long de sa gorge, et rester à la base de son cou.
L'homme plongea ses yeux bleus dans ceux de l'anglais, tâchant sûrement d'y lire quelque chose.
- Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai l'impression que tu cherches à m'entuber.
Echo fronça les sourcils, feignant la surprise alors qu'une sueur froide dégringolait le long de son dos. Nom d'un chien, il aurait du se contenter de piquer le numéro de Cesar, et basta. Il ne se serait pas trouvé sur le fil du rasoir à cet instant s'il avait été raisonnable...
- Qu'est-ce qui te fait penser ça?
- Je ne sais pas... une impression.
Echo, prenant son courage à deux mains, franchit la distance qui les séparait et embrassa prudemment Clay sur le coin des lèvres.
- Et ça, ça te donne quelle impression? demanda-t-il avec un petit sourire.
La réaction de Clay ne se fit pas attendre. Echo ferma les yeux, essayant, comme de coutume, de penser à autre chose, ne pas penser à la bouche de Clay, ne pas penser à ses mains, ne pas penser à son souffle sur son visage.

Il entendit un pas approcher, devenir de plus en plus distinct. Il n'avait plus qu'à espérer.


Dernière édition par Echo Bailey le Lun 6 Aoû - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba Tenkai

avatar

Nombre de messages : 524
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Inspecteur de police de la brigade des stup' - Dealeur pour arrondir certaines fins de mois.
Petit(e) Ami(e) : Entretient une relation plus ou moins sérieuse avec Kano Sugiura.
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Dim 5 Aoû - 23:34

    - Ce sera peut-être le moment d'arrêter de dériver.

    De dériver ? Ah… Il voulait sans doute parler de tous les « extras » qu’il faisait. Il était dans les trafics de son patron et j’avais cru comprendre qu’il lui arrivait de se prostituer. Je ne le jugeais pas mais je trouvais ça dommage. Je le connaissais peu mais je savais qu’il valait mieux que ça et qu’il pouvait s’en sortir. Il ne lui manquait plus qu’un coup de pouce et de la volonté et j’étais certain qu’il remonterait la pente. Quand mon enquête serait terminée, que le Puzzle se retrouverait sans patron et fermerait donc, je ferais tout pour aider Bailey à retrouver un travail qui n’impliquait pas de dealer ou vendre son corps. Il était doué comme barman mais peut-être inspirait-il à autre chose. Je ne connaissais pas grand-chose de lui mais, de fil en aiguille, j’aimerais bien pouvoir en apprendre plus sur lui. L’enquête bouclée, il ne serait plus mon indic donc nous pourrions nous côtoyer librement, si l’envie lui disait…

    - Le voilà. Je vais battre un record de drague, tout faire pour que tu n'aies pas trop longtemps à attendre...

    « Je te dis "merde". »

    Mon verre à la main, je suivis discrètement le numéro qu’exécutait Bailey, du moins, le reflet de ce qu’il faisait car un grand miroir me faisait face derrière une rangée de bouteilles. C’était tout de même plus discret que me pencher sur le comptoir pour observer la scène. Avec la musique et le brouhaha ambiant, je ne pouvais pas entendre leur conversation, bien qu’ils ne soient qu’à deux mètres de moi. Mais l’image sans son me convenait très bien. Il n’y avait qu’à voir comment Bailey faisait les yeux doux à ce Clay. J’avais tout de même un peu mal pour ce type. Ça se voyait qu’il en pinçait pour le barman. Sans ce maudit Kazuo, les choses n’en seraient jamais arrivées là. Dommage pour Clay, c’était lui qui payait les pots cassés. Je laissais les deux hommes se tourner autour et s’enivrer, tout en y jetant un coup d’œil de temps en temps. En attendant, je sortis mon portable et envoyai quelques messages. Il était peut-être un peu tard pour faire ça mais mes contacts n’avaient qu’à éteindre leur portable ou le mettre en silencieux pour ne pas être réveillés par mes messages. Après avoir rangé mon portable, je jetai un coup d’œil à Bailey. Apparemment, les choses s’accéléraient, non sans déplaire à mon « coéquipier » qui me rejoignit quelques secondes.

    - Rejoins-moi dans deux-trois minutes, ça devrait être bon.

    Je le regardai s’éloigner vers la sortie. Pause cigarette apparemment. Et, en gentleman, Bailey apportait à Clay son manteau qu’il avait oublié. Quelle chance que tout se passe aussi facilement. Mais ce n’était pas encore terminé. Mon indic avait encore à récupérer le numéro que Kazuo voulait et à remettre le portable dans la poche du manteau, ni vu ni connu. Les contacts supplémentaires qu’il désirait m’offrir pouvaient attendre, je ne voulais pas qu’il prenne des risques inconsidérés… Je demandai un verre d’eau fraiche au deuxième barman que je bus cul sec. Il était sans doute temps que j’aille jouer les mecs jaloux. Mon « mec » venait de boire avec un autre sous mes yeux et s’éclipsait avec lui pour être en tête à tête. Il fallait que je redore mon blason ! Je descendis de mon tabouret et me frayai à mon tour un chemin dans la foule. En sortant, l’air frais eut plus d’effet que mon verre d’eau et me réveilla totalement. Mine de rien, l’alcool et la chaleur animale de l’établissement assommaient. Je jetai un coup d’œil autour de moi. Je vis un peu plus loin des silhouettes, très proches, pour ne pas dire collées l’une à l’autre. Ce devait être Bailey et Clay. Le barman avait poussé le jeu un peu loin selon moi. Mais j’allais le sortir du pétrin. Je m’avançai vers eux d’un pas décidé. Mode « mec jaloux » ON.

    « Hé ! Echo ! Faut pas te gêner surtout ! Je ne t’ai pas tapé de scandale dans le bar car t’y travailles mais là, tu vas un peu trop loin, tu n’crois pas ?! » dis-je en feignant l’énervement. « Désolé de casser votre coup mais avant de boire avec vous, il était avec moi. »

    Je dis ça à l’adresse de Clay. De près, je me rendais compte que c’était comme avec Bailey, le type me dépassait de plusieurs centimètres. Sales Caucasiens… Ce n’était pas juste ! J’espérais donc que Clay n’était pas d’un naturel violent sinon j’étais peut-être mal barré. L’idée d’aider mon « coéquipier » et de jouer les justiciers pour le sortir d’une telle situation paraissait bonne sur le papier mais en pratique… Les choses étaient différentes. Je ne tenais pas à en venir aux mains, d’où mon ton poli. Je m’excusais de lui briser ses projets de nuits torrides avec son beau barman Anglais pour lequel il n’avait d’yeux que pour lui. Il allait donc me pardonner simplement et partir sans problème, non ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Lun 6 Aoû - 19:01


La voix claire de Tenkai retentit dans la pénombre.
- Hé ! Echo ! Faut pas te gêner surtout ! Je ne t’ai pas tapé de scandale dans le bar car t’y travailles mais là, tu vas un peu trop loin, tu n’crois pas ?! Désolé de casser votre coup mais avant de boire avec vous, il était avec moi.

Echo sentit Clay se figer contre lui, marquant un temps d'arrêt. Un instant, seules leurs respirations, un peu essoufflées, troublèrent le silence. Echo ne bougea pas d'un poil lorsque Clay recula légèrement, sans lâcher le revers de sa veste, et dévisagea Tenkai de la tête aux pieds, redescendant lentement sur terre.

- Avec toi?

Echo, une seconde, se demanda comment Clay allait réagir. C'était vrai qu'il n'y avait pas vraiment pensé, au vu de l'urgence de la situation. L'Américain n'allait surement pas partir comme ça en s'excusant. Echo ne lui connaissait pas de tendances bagarreuses, mais il était en cet instant bourré et ... vexé. C'est ce qu'il lut sur son visage lorsque Clay se retourna vers lui, le regardant fixement.

- C'est vrai ce qu'il dit?

Echo se contenta de lui retourner son regard, sans ciller. Une fois n'était pas coutume, il n'avait vraiment rien à dire. Ce n'était pas la peine d'argumenter, ni d'être agressif. Il n'allait falloir à Clay que quelques secondes pour comprendre de quoi il en retournait. Restait à savoir s'il lui prendrait l'envie de casser la figure de Kiba ou d'Echo. Le jeune anglais aurait pu riposter, mais il n'avait aucune envie de prendre un coup. Pas plus qu'il ne voulait voir Tenkai poussé à se battre... peut être en serait il réduit à sortir sa plaque de flic, et cela foutrait toute l'enquête en l'air. Des semaines de travail dépendant de la réaction de Clay...
Serrant brusquement le revers de la veste du jeune homme dans son poing, l'Américain le força à reculer contre la grille; dans son champ de vision, il nota que Tenkai esquissait un mouvement indistinct, son sang ne fit qu'un tour:

- Touche un cheveu de ma tête et il appelle le videur! sifffla-t-il précipitamment à Clay.

L'injonction freina l'Américain en plein élan. Lentement, il lâcha l'anglais, qui massa machinalement sa gorge. Il recula d'un pas, puis d'un autre.
- Fils de pute! cracha-t-il en direction d'Echo, qui ne put retenir un frisson.
Une seconde, le jeune homme craignit qu'il se retourne vers Tenkai et se jette sur lui. Mais Clay se contenta de rajuster sa veste, foudroyant le japonais du regard.
Il leur tourna le dos et, d'un pas rapide, s'éloigna d'eux et dépassa le bar sans même y jeter un regard. Echo, pantelant, le suivit du regard jusqu'à ce qu'il ait tourné au coin de la rue.
Le barman lâcha un gros soupir, sentant la tension baisser un chouilla. Un peu fébrile, il fouilla ses poches et prit une cigarette, qu'il alluma laborieusement, avant d'en aspirer profondément la fumée. A vrai dire, il se sentait un peu comme une merde, là.

- J'ai le numéro de Cesar.

Il passa ses mains dans ses cheveux. Sa tête tournait un peu, Clay lui avait vraiment foutu la frousse. Il tira son téléphone de la poche de sa veste et le tendit à Tenkai, les yeux fixés sur le sol. Il avait la gerbe rien qu'à l'idée de croiser le regard du policier.

- Il y en a aussi pour toi, ils sont dans mes documents tu devrais les trouver facilement. Prends les maintenant, on ne sait jamais, l'idée pourrait venir à Kazuo d'aller se servir directement sur mon portable et ça la foutrait mal qu'il trouve le lot.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba Tenkai

avatar

Nombre de messages : 524
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Inspecteur de police de la brigade des stup' - Dealeur pour arrondir certaines fins de mois.
Petit(e) Ami(e) : Entretient une relation plus ou moins sérieuse avec Kano Sugiura.
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Lun 6 Aoû - 23:05

    - Avec toi?

    « Euh… Oui. » répondis-je, ne voyant pas ce qu’il n’avait pas compris dans ce que j’avais dit.

    - C'est vrai ce qu'il dit?

    Cette fois-ci, il questionna Bailey. Quoi ? Il avait tant de mal que ça à nous voir Bailey et moi ensemble ? Nous ne faisions pas un joli couple ? C’était vexant… En même temps, je le comprenais un peu le pauvre. Ça devait faire un moment qu’il attendait de conquérir le cœur du barman et, alors qu’il pensait y être parvenu, je débarquais et lui brisais ses illusions. J’avais beau ne pas le connaître et être en quelque sorte dans le camp adverse vu que j’étais flic et lui dealer, cette situation ne me plaisait pas. S’il s’énervait, je comprendrais mais j’espérais qu’il ne devienne pas violent. Pourtant, en le voyant pousser Bailey, j’eus peur qu’il en vienne vraiment aux mains. Instinctivement, je fis un pas vers lui, prêt à intervenir. Mais l’Anglais désamorça les choses.

    - Touche un cheveu de ma tête et il appelle le videur!

    Le dealer s’arrêta net et finit par lâcher Bailey. Mais, bien que le barman semblait hors de danger, je restai sur mes gardes lorsque Clay se tourna vers moi. Heureusement, il se contenta de rajuster sa veste et, après un ravissant surnom envers Bailey, s’éloigna rapidement. Tout comme mon indic, je le suivis du regard pour m’assurer qu’il quittait bien les lieux. Clay dépassa le bar et tourna au coin de la rue. Je soupirai et me passai une main dans les cheveux, soulagé. J’avais eu peur d’en venir aux mains. Je savais me défendre mais je préférais la discussion à la violence. Ce serait bête d’abimer mon si beau visage alors que des mots pouvaient calmer la situation, non ? Je reportai mon regard sur Bailey qui s’alluma une clope. Sans doute était-ce sa façon de décompresser.

    - J'ai le numéro de Cesar.

    « Ok. Bien joué. » lui répondis-je, avec un léger sourire, avant de le voir me tendre son portable, sans un regard.

    - Il y en a aussi pour toi, ils sont dans mes documents tu devrais les trouver facilement. Prends les maintenant, on ne sait jamais, l'idée pourrait venir à Kazuo d'aller se servir directement sur mon portable et ça la foutrait mal qu'il trouve le lot.

    Je pris le portable de Bailey et allai dans ses documents. Les contacts étaient là. Trois au total. C’était peu et beaucoup en même temps vu les risques que mon indic avait pris pour les avoir. Je sortis mon portable de ma sacoche et activai le Bluetooth pour transférer les contacts de son téléphone vers le mien. Après avoir vérifié que le transfert ait bien fonctionné, j’effaçai ces trois contacts du portable de Bailey, pour plus de sécurité. Mais, avant de le lui rendre, j’en profitai pour prendre le numéro de ce Cesar au passage. On ne savait jamais… Je coupai le Bluetooth de mon portable et le rangeai avant de rendre le sien à Bailey. Il ne me jeta même pas un regard. Il avait peut-être peur que je le juge sur ce qu’il venait de se passer avec Clay. Je ne le ferais jamais, même si je n’avais pas apprécié la situation. Mais Bailey n’avait pas eu le choix. Kazuo s’en serait pris à lui sinon. Et puis je n’étais pas tout blanc non plus dans l’histoire. J’avais flirté avec l’illégalité. J’étais en quelque sorte complice dans cette « violation de la vie privée ». Je sentais une petite tension dans l’air et ça me déplaisait.

    « Bailey… T’as vraiment des couilles tu sais. Je suis content de t’avoir. » avouai-je, évitant d’être plus précis si jamais quelqu’un nous écoutait.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Mar 7 Aoû - 17:14


Laissant Kiba jongler entre les deux téléphones pour transmettre les données, Echo se laissa aller contre la grille, reprenant peu à peu son souffle. Il n'avait qu'une envie, faire comme Clay et se casser de ce foutu endroit. Tenkai lui retendit l'appareil, qu'il remit sans un mot dans sa poche. Il ne se sentait pas de crever l'abcès: soit, il n'était pas fier de ce qui venait d'arriver, mais il avait quand même un peu trop de fierté pour tenter de se justifier. Ok, allumer quelqu'un de cette manière éhontée juste pour obtenir quelque chose était quelque chose que peu de gens s'abaisseraient à faire, mais il avait toujours fait comme ça, c'était manger, ou être mangé. Clay n'était qu'un pigeon de plus.

- Bailey… T’as vraiment des couilles tu sais. Je suis content de t’avoir.

Pour le coup, la main d'Echo, qui portait une nouvelle fois sa cigarette à ses lèvres, resta suspendue en l'air. Il plongea ses yeux clairs dans ceux du blond. A vrai dire, la remarque que venait de faire le flic le touchait profondément. Il ne se rappelait pas qu'on lui ait dit un truc pareil, ces dernières années. Peut-être tout simplement parce qu'il ne le méritait pas. Il était manipulateur ou bagarreur uniquement pour se protéger, parce qu'on ne lui laissait pas le choix. Une fois de plus, il n'avait eu quasiment aucune marge de manœuvre ce soir. Et il s'était comporté comme un véritable connard envers Clay, le chauffant juste pour faire oublier à l'Américain qu'il l'avait chopé en train de fouiller sa veste.
Que tentait-il par ses actes de bravoure pour Tenkai, en récupérant les numéros ? Se racheter une conduite, rééquilibrer son karma? Ou simplement se garantir la bienveillance du policier? Le jeune anglais ne le savait plus trop en cet instant.

- Ne te trompe pas, Tenkai, c'est juste de l'instinct de survie, lâcha-t-il finalement d'une voix qu'il aurait voulue ferme.

Bon, ce n'était pas la peine de mettre Tenkai mal à l'aise alors que ce dernier venait de lui faire un sacré compliment. Echo savait pertinemment que celui-ci était sincère, et Dieu sait si avec le flic, c'était difficile de distinguer le lard du cochon. Se ressaisissant, l'anglais écrasa son mégot du bout du talon et se rapprocha du japonais sans le quitter des yeux. Il voulut dire quelque chose, par exemple que lui aussi était content d'avoir le flic avec lui, mais ne s'en sentit pas capable. C'était beaucoup trop vrai. Il le regarda encore une seconde, profitant de la beauté du visage du policier, qui avait quelque chose de fort et d'apaisant.Il se contenta de faire un petit sourire au policier.

Puis il tapota ses propres joues pour se revigorer.
- Pfiou! Il est temps de revenir à l'intérieur. Je vais ramener sa commande à ce cher Kazuo.
Tout en disant ça, il se mit en route vers le bar. Il regarda sa montre au passage. Minuit trente. A tout casser, il en avait encore pour une demie heure. Heureusement. Là, il avait juste envie d'une douche, et de se coucher pour oublier ce qui venait de se passer.

Il s'arrêta deux mètres avant la porte, se tournant vers Kiba.
- Ça ferme dans une demie heure. Si tu veux partir, je comprendrai... Si tu restes, je prendrai mon dernier verre avec toi, on l'a bien mérité!

La première option était la plus naturelle. Après tout, c'est comme cela que s'étaient déroulé les choses la dernière fois. ... et puis à vrai dire, Echo ne pouvait pas avouer à Tenkai, encore moins à lui-même, qu'il aurait été plus rassuré que le flic reste jusqu'à ce qu'il ait fini avec Kazuo pour la soirée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba Tenkai

avatar

Nombre de messages : 524
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Inspecteur de police de la brigade des stup' - Dealeur pour arrondir certaines fins de mois.
Petit(e) Ami(e) : Entretient une relation plus ou moins sérieuse avec Kano Sugiura.
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Mar 7 Aoû - 21:53

    - Ne te trompe pas, Tenkai, c'est juste de l'instinct de survie.

    Bailey était bien amer et pessimiste. Mais la vie avait dû le rendre ainsi. Je ne connaissais rien de lui mais c’était ce qu’il m’inspirait là, en cet instant. Déjà, que faisait-il loin de son pays ? Avait-il fui quelqu’un ou quelque chose ? Avait-il suivi quelqu’un au Japon ? Comment avait-il fini dans ce bar pourri ? Tant de questions me venaient à l’esprit lorsque je voyais mon indic dans cet état. Là, à cet instant, j’avais envie de lui remonter le moral. Mais comment faire ? J’avais essayé de le complimenter mais ça n’avait pas marché et je n’avais rien d’autre en stock. Je me contentai de garder le silence et glissai mes mains dans mes poches, attendant que Bailey finisse sa cigarette et que nous puissions retourner dans le Puzzle. Le barman finit par écraser son mégot et me fit face. Je relevai la tête et soutins son regard. Enfin me regardait-il fixement. Mais là, ça en devenait même dérangeant. Qu’avait-il ? Mais après un léger sourire, il prit la parole.

    - Pfiou! Il est temps de revenir à l'intérieur. Je vais ramener sa commande à ce cher Kazuo.

    « En espérant qu’il te foute la paix après ça… » dis-je en suivant Bailey vers le bar, avant de m’arrêter en même temps que lui.

    - Ça ferme dans une demie heure. Si tu veux partir, je comprendrai... Si tu restes, je prendrai mon dernier verre avec toi, on l'a bien mérité!

    « Je reste alors. »

    Je répondis ça avec le sourire et accompagnai mes paroles d’une petite tape dans le dos de Bailey lorsqu’il reprit le chemin du Puzzle. Il avait l’air de s’être repris donc d’être de meilleure compagnie que quelques minutes plus tôt. J’allais lui faire honneur de ma présence pour son dernier verre. Et puis ça me donnait un bon prétexte pour rester jusqu’à la fermeture et ainsi m’assurer que Bailey sortirait entier de son entrevue avec Kazuo… Nous rentrâmes dans le bar où nous fûmes accueillis par une vague de chaleur, le brouhaha et l’ambiance du lieu. Je suivis mon indic jusqu’au comptoir où je trouvai un nouveau tabouret pour m’asseoir. Un simple verre d’eau serait suffisant. Je réservai mon dernier verre d’alcool pour la fin de soirée de Bailey, qui serait dans à peu près une demi-heure. L’établissement fermait un peu plus tôt le vendredi. Ça se ressentait dans l’ambiance. Il y avait moins de monde qu’un samedi soir à la même heure.

    Observant la salle, je laissai Bailey se rendre dans l’arrière-boutique pour voir Kazuo. Il n’y avait pas de raison pour que ça se passe mal. Au pire, si mon « coéquipier » mettait un peu trop de temps, j’irais faire un tour autour des toilettes pour tenter de venir aux nouvelles. En attendant, je sortis mon portable et jetai un coup d’œil aux trois contacts que m’avais filés Bailey. Rien que des surnoms sûrement mais c’était mieux que rien. L’un me disait vaguement quelque chose. J’avais l’impression d’en avoir déjà entendu parler. A vérifier dans les dossiers rangés au commissariat. Si en plus du patron du Puzzle et des dealers gravitant autour de lui, je pouvais choper trois autres revendeurs et/ou fabricants, ça serait super. A moi la promotion assurée. Inspecteur Tenkaï, ça en jetait, non ? Sans compter le salaire et la reconnaissance qui allaient avec. Malheureusement, mon visage serait moins inconnu que maintenant et les infiltrations seraient plus difficiles, voire impossibles dans certains cas. Autant que je profite de celle-ci, peut-être qu’elle serait la dernière.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Mer 8 Aoû - 20:07




« Je reste alors. »

En réponse à la tape dont le policier le gratifia, Echo lança un clin d'oeil par dessus son épaule. C'était sympa de sa part de rester, surtout que le jeune anglais ne l'avait pas forcément ménagé ces derniers instants. C'était plus marrant quand ils blaguaient tout en faisant leur boulot!
Le jeune homme pencha sa tête d'un côté puis de l'autre, faisant craquer sa nuque. Il fallait qu'il se détende un peu avant de retrouver Kazuo. C'est donc en se déhanchant un peu qu'il se glissa parmi la moiteur des danseurs. Certains étaient déjà bien imbibés, échoués dans les fauteuils en attendant la fin. Ce serait marrant de voir leurs têtes à la fermeture, en rallumant la lumière! D'autres gardaient encore l'espoir de ramener une fille, et se trémoussaient désespérément autour des demoiselles encore debout.

Prévenant Tenkai d'un signe de tête, il passa dans l'arrière salle. Kazuo était seul. Le patron avait du passer à l'avant pour rincer quelques pigeons un peu plus riches que la moyenne... Le jeune homme repéra Kazuo dans un coin, qui regardait quelques papiers en finissant son verre, assis dans son fauteuil.

Sans un mot, Echo lui tendit son portable, après avoir ouvert la fiche de Cesar dans ses coordonnées.
Kazuo, un sourire découvrant ses dents légèrement pointues, prit un stylo dans la poche de sa veste et nota le numéro sur un coin de la feuille.
- Et bien voilà, ce n'était pas si difficile!
Echo se contenta de hausser les épaules, se frottant machinalement le nez du dos de la main.
Kazuo continua de manipuler un peu son téléphone.
- Si ça ne te gêne pas, je vais supprimer le numéro, simple précaution.
- Fais ce que tu veux.
Kazuo leva les yeux vers le visage fermé d'Echo et lui donna une petite tape sur l'arrière de la jambe.
- Ne fais donc pas cette tête, je suis satisfait!
- C'est fini alors, on est quittes.
- Quand tu auras réglé le dernier quart à mon pote, oui.

Kazuo pointa vers Echo son index, le fixant une seconde.
- Ne me la fais plus jamais comme ça, bonhomme, parce que la prochaine fois je serai beaucoup moins sympa.

Echo songea une seconde à rappeler qu'il n'avait tiré aucun profit de cette sale affaire, mais se ravisa. A quoi bon? Il hocha doucement la tête. Sans un mot de plus, Kazuo reporta son attention sur sa paperasse. Echo en profita pour s'éclipser sans un mot de plus.

Lorsqu'il revint, il ne put retenir un sourire en voyant Tenkai avec son verre d'eau.
- Et voilà, je ne suis plus là, et tu ne sais plus quoi commander!
Se servant une vodka-coca, et se pencha par dessus le comptoir, comme à son habitude, pour se rapprocher de Tenkai. Ainsi, ils s'entendaient mieux... et puis ce n'était pas désagréable de voir le japonais d'un peu plus près.
- J'ai filé le numéro à Kazuo, c'est bon. Demain, quand j'aurai payé le dernier quart, je n'aurai plus affaire à lui que pour lui servir des verres.

Il se sentait un peu soulagé. Toute cette histoire était loin d'être finie mais au moins, pour ce soir, il n'y aurait plus d'émotions fortes, et il était content d'avoir Tenkai pour lui tenir compagnie. Il jeta un oeil à l'autre serveur, qui en levant le pouce lui fit signe qu'il s'occupait de ranger un peu le comptoir. Plus personne ne commandait de toute manière.

- En parlant de verres, beau gosse, qu'est-ce que je te sers?
Il mordilla sa paille, les yeux pétillants.
- Tu ne conduis pas au moins? J'aime bien quand on fait des bêtises ensemble, mais il y a des limites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiba Tenkai

avatar

Nombre de messages : 524
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Inspecteur de police de la brigade des stup' - Dealeur pour arrondir certaines fins de mois.
Petit(e) Ami(e) : Entretient une relation plus ou moins sérieuse avec Kano Sugiura.
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   Mer 8 Aoû - 21:43

    Je soupirai et me remis face au comptoir. Il n’y avait rien d’intéressant à voir dans la salle. Qu’est-ce que je m’ennuyais quand Bailey n’était pas là. Je fis tourner mon verre d’eau entre mes mains. Mon indic était parti rejoindre Kazuo dans l’arrière-boutique il y avait peu de temps. Si tout se passait bien, il ne devrait plus tarder à revenir, en un seul morceau. Après le patron du Puzzle, ce Kazuo était le second sur ma liste. Il n’aurait pas dû venir ce soir. Tant pis pour lui, il avait croisé ma route et c’était en partie à cause de lui que j’avais pris des risques en prêtant de l’argent à Bailey, de l’argent appartenant à un yakuza qui plus est. Là, à mon avis, je l’avais clairement franchi la limite entre légalité et illégalité. Mais c’était pour la bonne cause… Perdu dans mes pensées sombres, j’en sortis bien vite en entendant la voix de Bailey.

    - Et voilà, je ne suis plus là, et tu ne sais plus quoi commander!

    « C’est parce que je ne bois les cocktails que toi seul as préparés. » plaisantai-je en le regardant se servir une vodka-coca avant de s’approcher de moi.

    - J'ai filé le numéro à Kazuo, c'est bon. Demain, quand j'aurai payé le dernier quart, je n'aurai plus affaire à lui que pour lui servir des verres.

    « Tant mieux. »

    Plus qu’un jour et Bailey serait libéré de l’emprise de Kazuo. Mais il ne serait pas pour autant libéré de celle de son patron. Je ne savais pas encore lorsqu’il serait libre et pourrait arrêter ses extras. Pour le moment, j’avais peu de choses contre le propriétaire du Puzzle. Il y avait bien eu une enquête ayant précédé la lamentable descente mais il n’y avait rien eu de vraiment concrets, si ce n’était des déplacements louches et un échange d’argent contre un sachet qui avait disparu. Il fallait que je trouve des preuves solides. Mais quoi ? Je me passai une main dans les cheveux et terminai le fond de mon verre d’eau avant de m’accouder au comptoir. Ce n’était pas le moment d’y penser. Ce soir, je ne découvrirais sûrement rien de plus. Je verrais la prochaine fois. Pour le moment, je devais profiter de cette fin de soirée avec Bailey. Nous l’avions bien mérité, comme il l’avait souligné précédemment.

    - En parlant de verres, beau gosse, qu'est-ce que je te sers?

    « J’en sais rien. Surprends-moi. » répondis-je en posant mon menton dans la paume de ma main.

    - Tu ne conduis pas au moins? J'aime bien quand on fait des bêtises ensemble, mais il y a des limites.

    « Non, t’inquiète. J’ai pris le taxi pour venir et je le reprendrai pour partir. »

    Ça serait un comble pour un flic de conduire en état d’ébriété. La police était censée faire respecter la loi et montrer l’exemple. Ce n’était pas parce que je n’avais pas le look type du flic que je n’en avais pas le sérieux. Derrière mes airs déconneurs, j’étais quelqu’un de plutôt droit, si on ne comptait pas cette histoire de prêt d’argent, cette complicité de vol de numéros de téléphone et… Ouais, vu comme ça, Bailey devait bien se poser des questions sur mon compte. Mais j’étais un flic sérieux en temps normal. Je ne menais peut-être pas mes enquêtes de façon conventionnelle mais c’était le résultat qui comptait, pas la façon d’y parvenir. N’avais-je pas raison ?

    « Ma moto a un souci et puis même, j’avais envie de me lâcher un peu. Si j’avais dû conduire, je n’aurais pas pu t’accorder ce dernier verre. D’ailleurs, que me conseilles-tu ? »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Suite de l'enquête [PV Echo] (Terminé)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» Décès « suite à un malaise » du numéro deux de la police dans le Nord-Ouest.
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Le toit, super endroit pour une sièste... Ou pas. [PV May Willis] [terminé => suite à l'infirmerie]
» Une commission d’enquête et de contrôle interne à la BRH du Cap-Haitien.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Le Quartier des Loisirs :: Les Bars et Restaurants :: Les Bars-
Sauter vers: