Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hello, is anyone there? [PV Echo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Jeu 9 Aoû - 22:22

Dans l'obscurité rassurante du taxi, Cassandre retouchait consciencieusement son rouge à lèvres. Le reflet que lui renvoyait son poudrier était assez séduisant. Les lumières de la ville éclairaient sporadiquement son visage, lui permettant de mettre la dernière main à son maquillage.

Le chauffeur jetait de temps en temps quelques coups d'oeil dans le rétroviseur pour observer la belle passagère. Il était assez rare que des filles de ce genre montent dans son taxi. Elle avait ce genre de beauté particulière qui ne laissait personne indifférent. Néanmoins l'homme sentait bien que ce n'était pas le genre de poulette à travailler dans les bars ou boîtes de strip-tease. Elle avait une sorte d'aura, de classe qui se dégageait des moindres gestes qu'elle faisait. Pourtant ses vêtements ne semblaient pas d'être d'un grand luxe mais lui allaient parfaitement bien...
L'homme détourna vivement le regard quand il vit la jeune femme le fixer à travers le rétroviseur. Il se concentra de nouveau sur la route et feignit de prendre un air dégagé en l'interrogeant :

" Alors Mademoiselle, où est-ce que je vous dépose? Nous sommes bientôt arrivés au centre-ville... "

Cassandre ferma son poudrier et le rangea dans sa pochette. Elle consulta l'heure sur sa montre et répondit alors au chauffeur :

" J'ai envie d'aller boire un verre... vous ne connaîtriez pas un bar sympa?"

L'homme eut un petit rire avant de répliquer à sa passagère :

"Ahaha, moi, vous savez, je ne vais pas trop dans le genre d'endroits "branchés" que vous cherchez... Néanmoins, un collègue m'a déjà parlé d'un bar... C'est quoi son nom déjà... Labyrinthe? Non... Le Puzzle... J'me souviens que le nom m'avait fait rire et que..."

La jeune femme ne le laissa pas continuer et lui demanda alors de l'y conduire. Devant l'ordre, le chauffeur comprit qu'il n'était plus la peine de poursuivre. Ils roulèrent donc en silence jusqu'au Puzzle... Une fois arrivée à destination, Cassandre descendit de la voiture et remit au chauffeur une belle liasse de billets, plus qu'il n'en fallait pour une simple course. Elle fit un clin d'oeil au chauffeur de taxi et lui dit d'un air enthousiaste, un grand sourire aux lèvres :

" Bien sûr, vous ne m'avez pas vu ce soir... Mon papa ne serait pas content de savoir que je traîne dehors à cette heure-ci!"

Elle posa un doigt sur ses lèvres et tourna les talons vers le bar, laissant un chauffeur de taxi hébété...

*****

Cassandre n'était pas mécontente d'être enfin arrivée. Non pas qu'elle stressait particulièrement, mais elle avait dû manoeuvrer au sein de sa propre maison pour sortir librement sans garde du corps. Texas et Léon la croyaient gentiment endormie dans sa chambre. Quand à Kaname, elle n'avait rien à craindre pour lui, il était chez son père pour le week end. Quand à Abel, il avait cessé de vivre à la résidence depuis qu'il s'était remis avec Tatsuki. Bref, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Sauf pour elle... Mais ça, c'était une autre histoire. Et c'était ce qui l'avait poussé à sortir en solitaire ce soir. Seule, déguisée et perdue. L'Oyabun connaissait les risques et elle savait qu'elle était de notoriété publique. N'importe quel imbécile qui pouvait la reconnaître n'hésiterait pas à publier son histoire dans la presse à scandales.

C'est pour cela qu'elle s'était "travestie" pour l'occasion. La jeune femme avait choisi une longue (et très chère) perruque brune aux reflets auburn pour sortir. Sa chevelure d'apparat était formée de grosses boucles souples qui lui tombaient sur les épaules et dans le dos. Ses yeux avaient aussi changé de couleur. Le bleu-gris occidental qui faisait son charme s'était métamorphosé grâce aux lentilles de contact en un marron tirant sur le vert foncé.
Pour jouer son rôle, elle s'était même procurée des vêtements plus modestes auprès de la fille ainée d'une de ses employées de maison. Inoue - c'était son nom - avait pris beaucoup de plaisir à faire essayer divers vêtements à sa "patronne". Les deux jeunes femmes se connaissaient depuis longtemps, et Inoue avait depuis longtemps une "dette" auprès de Cassandre (pour une broutille), qu'elle cherchait à combler. Ensemble, elles avaient donc opté pour une tunique sans manche noire, parsemée de paillettes de la même couleur. Cela donnait un côté très "boite de nuit" à Cassandre qui n'avait pas mis les pieds dans ce genre d'endroits depuis des siècles. Elle enfila aussi une paire de jeans d'un bleu foncé délavé, et une paire d'escarpins à talons hauts.

Ainsi vêtue et grimée, la jeune maman (car c'est ce qu'elle était... et ce qu'elle voulait surtout oublier) était méconnaissable.

Comme tout le monde, elle fit la queue devant le bar, parmi d'autres clients. Elle entendait derrière elle les rires décontenancés de certains hommes qui la regardaient en commentant la marchandise. Oui, c'est sur qu'elle ne laissait personne indifférent, d'autant plus que pour une "japonaise", elle était vraiment grande. Ses traits occidentaux et sa peau d'albâtre attiraient d'autant plus les regards.

Cassandre fut soulagée quand elle put enfin rentrer dans le bar, avec l'approbation unanime du videur. La jolie blonde - enfin, brune pour la soirée - n'avait qu'une hâte : poser son joli derrière sur une chaise du bar, se soûler vite, danser, s'oublier dans les bras d'un inconnu, baiser toute la nuit, et partir au petit matin... ou pas...

D'un pas assuré, elle fendit la foule et se dirigea vers le comptoir. Il y avait pas mal de monde en cette première soirée de week end, ce qui l'arrangeait dans sa quête d'anonymat. Elle s'installa, selon sa Do-list mentale, sur un tabouret, et leva légèrement le bras pour interpeller l'un des barmans, visiblement débordés.
L'un d'eux la vit et s'approcha vivement d'elle. C'était un type vraiment grand par rapport à la moyenne, aux cheveux noirs épais et bouclés. Ses yeux verts la regardèrent un instant avant de se pencher vers elle pour lui demander ce qu'elle prenait. Cassandre lui commanda un whisky sec pour commencer, devant presque hurler pour se faire entendre par-dessus la musique assourdissante.
Le jeune homme secoua la tête, lui faisant comprendre qu'il l'avait bien entendu, et alla exécuter la commande.

Au moment où il rapportait son verre, un duo de types passablement ivres percutèrent la jeune femme en se reculant. Dans un grand éclat de rire, ils s'excusèrent avant de la détailler de la tête aux pieds. Cassandre avait simplement souri poliment en leur faisant comprendre par des gestes que ce n'était rien. Les deux hommes se regardèrent et l'Oyabun sut exactement à ce moment-là qu'elle allait devoir batailler...

Elle ne s'était pas trompée. Une micro-seconde plus tard, l'un des deux était penché à son oreille, l'invitant à venir danser avec eux. Cassandre secoua la tête, et expliqua brièvement qu'elle venait juste de se commander à boire. L'homme insista en lui disant qu'il lui en repaierait un autre après qu'elle ait dansé avec eux... Son haleine chargée d'alcool écoeurait la brunette à jeun. Ivre, elle se serait peut-être laissée aller à la folie ambiante, mais pour l'heure, elle désirait juste une conversation en tête-à-tête avec son whisky. L'Oyabun essaya de lui faire de nouveau comprendre qu'elle ne voulait pas. L'homme posa alors la main sur son bras et essaya de l'entraîner avec eux. La jeune femme tenta de le repousser, mais n'y parvînt pas. Elle savait se défendre, mais elle ne voulait pas faire d'esclandre, et ne souhaitait surtout pas sortir son Beretta pour faire saisir à ce rustre son refus...

Cassandre luttait toujours avec le malotru quand le serveur revînt avec sa commande...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Ven 10 Aoû - 13:40

La nuit venait de tomber sur les rues de Yuukoku lorsqu'Echo, le casque vissé sur les oreilles, ferma derrière lui la porte de son studio. Il avait passé sa journée à regarder la télévision, après une bonne grasse matinée. A vrai dire, c'était à peu près la tête habituelle de ses vendredi et de ses samedi. En prévision des soirées a venir, il affectionnait tout particulièrement ces jours un peu plus alanguis.
Tout en longeant l'avenue qui le menait a sa station de métro, il sifflotait un peu pour se donner du coeur au ventre. Tout doucement, les trottoirs se remplissaient de jeunes et de moins jeunes, qui partaient a l'assaut des bars pour fêter leur fin de semaine. Vivement les vacances, au moins les étudiants repartiraient dans leurs trous paumés et permettraient à la ville de souffler un peu.

Dans la rame de métro, Echo resta debout, son pied tapant distraitement le rythme qui vibrait contre ses tympans. Il regarda son reflet dans la vitre sale du wagon. Le dress code du Puzzle n'était pas trop sévère, le tout étant de ne pas arriver habillé comme un clodo... Il avait opté pour un jean relativement neuf et un t-shirt noir, qui accentuait sa silhouette longiligne. Il fallait être lucide, c'était sa différence avec le japonais moyen, ses boucles, son visage où petillaient ses yeux vert tendre, sa taille qui faisaient sa force de vente. Autant l'assumer et en profiter!

Au bout de deux stations, il arriva au Puzzle. Le videur était déjà a son poste. Echo le salua rapidement - il était un peu à la bourre - et s'engouffra dans le bar. Il ne quitta ses écouteurs qu'une fois arrivé derrière le comptoir, et ne put s'empêcher de grimacer en entendant la musique assourdissante.

Les gens avaient l'air pas mal imbibés, l'happy hour avait manifestement eu du succès. Le jeune homme se pencha a l'oreille du barman de qui il prenait le relais:
- Ca bouge pas mal ce soir, non?
L'autre hocha la tête en endossant son blouson, avant de saluer Echo. Le jeune homme lui-même glissa ses affaires sous le comptoir, a l'abri des regards. Tout en prenant ses premières commandes, l'Anglais regarda la salle. Il y avait vraiment pas mal de monde, l'atmosphère était plus électrique que jamais. Heureusement qu'il était un peu reposé. Le samedi précédent, il avait rendu ses derniers sous au pote de Kazuo, l'homme à la boucle d'oreille. L'échange avait été plus que glacial, mais Echo s'était abstenu de toute incartade, pour une fois.
A présent, il avait une dette de 50000 yens envers le beau Kiba Tenkai, un flic pour qui il jouait les indics. S'il allait devoir les rembourser à un moment ou un autre, au moins n'avait-il pas pas peur pour sa peau!

Il repéra une nouvelle cliente, une belle brune, qui plus est manifestement une étrangère. Quand elle fit signe à Echo, il alla prendre son ordre de bonne grâce. Elle était plutôt mignonne, mais seule. Et lorsqu'elle commanda illico un whisky sec, Echo hésita une seconde à lui signaler que l'endroit n'était pas trop recommandé pour une fille comme elle. Il s'abstint finalement, ce n'étaient pas ses affaires, et puis il ne se voyait pas hurler ce genre de trucs par dessus le comptoir.

Il lui prépara sa conso, ainsi qu'une pinte de bière pour un autre client. Il se demandait de quoi allait être faite la soirée. Généralement, il n'avait pas trop de clients pour les passes ces jours-là. Il pouvait donc tranquillement jouer les stars du bar et faire du gringue aux demoiselles, sans être interrompu pour des raisons beaucoup plus désagréables.

Quand il se retourna, il lâcha un soupir agacé. La jolie brune avait maille à partir avec deux olibrius passablement bourrés. Il vit l'un d'eux attraper la jeune femme par le bras, ce qui eut l'air de mettre cette dernière très mal à l'aise. En fait, elle avait l'air plus agacé qu'effrayé, songea le jeune homme en revenant à grands pas.

Il posa bruyamment les verres sur le comptoir, figeant les deux types une seconde:
- Dites donc les mecs, vous n'avez pas vu que la demoiselle veut boire son verre tranquille?
- Mêle-toi de tes affaires, pédé, répliqua l'un des deux, visiblement heurté dans sa fierté de mâle.
Echo esquissa un sourire passablement froid.
- Et si tu fermais ta gueule et degageais? Pars a la peche aux thons, ca m'a l'air plus dans tes cordes.
Il se haussa légèrement par dessus le comptoir, dominant l'homme du regard - Ce serait dommage que mon pote le videur ait a te le répéter. Il est moins bonne pâte que moi.
Le type renifla et rapprocha son visage tout près de celui d'Echo. Genial, en plus il puait de la gueule. Un instant les deux hommes se regardèrent en chiens de faïence, puis le second larron attrapa le premier par le bras.

- Allez laisse tomber, elle n'en vaut pas la peine, cette pauvre meuf.

Echo ne les lâcha pas des yeux avant qu'ils aient disparu dans la foule.
-Quelles merdes.
Il se tourna ensuite vers la jeune femme, un peu embêté qu'elle se soit fait emmerder comme cela.
- Je suis désolé pour vous mademoiselle... Tenez, je vous offre votre verre. Ca va aller?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Ven 10 Aoû - 22:32

Le bruit que firent les verres sur le comptoir eut le don de faire sursauter la jeune femme. Malgré la musique assourdissante, il lui avait sembler que le claquement sec avait résonné dans le silence le plus pur. Elle tourna son joli visage vers l'homme et le fixa de ses yeux sombres (qui l'étaient pour la soirée). Les deux hommes suivirent du regard le mouvement de la jeune femme et se bloquèrent sur le brun. S'ensuivirent un dialogue viril et injurieux, surtout de la bar des deux lourdingues.

Cassandre observait la scène d'un air indifférent, comme si ce qui se passait autour d'elle ne la concernait pas. Depuis quelques temps, elle se sentait de plus en plus détachée de la réalité ambiante, vivant son existence au ralenti. Elle avait l'impression de reculer, de marcher à l'envers alors que tous les autres courraient dans le sens inverse.

Le barman dégaina finalement l'arme ultime : le videur. Les abrutis avaient tout intérêt à se ranger s'ils ne voulaient pas finir dehors, jetés sans ménagement dans une ruelle sombre et puante. L'un des deux n'était pourtant pas prêt à lâcher de si tôt le morceau, surtout face au barman, mais son camarade le convainquit du contraire, lançant au passage une insulte déguisée à l'encontre de la jeune femme.

L'Oyabun les regarda s'éloigner sans mot dire... Ils partirent rapidement sur la piste de danse à la recherche d'une nouvelle proie, plus docile et sans aucun doute plus imbibée...

L'homme au bar se tourna alors vers elle et s'excusa auprès de Cassandre pour le dérangement. Pour la peine, la maison offrait le premier verre. La jeune femme eut un petit sourire avant de remercier son "sauveur".

" C'est très gentil de votre part... Aussi bien pour le verre que pour les deux... abrutis... S'ils avaient continué, je n'aurai eu d'autres choix que de les tuer..." conclut-elle d'un air sombre.

Elle se tut un court instant avant d'éclater de rire :

" Je plaisante! Rassurez-vous! En tous cas, merci beaucoup pour le whisky, mais je me sens endettée par rapport à vous!"

Le jeune homme semblait prêt à répondre quelque chose quand il fut interpeller par son collègue. Il dut s'éclipser un instant pour prendre quelques commandes avant de revenir près de la jeune femme. Cassandre lui dit alors en souriant :

" Ne vous sentez pas obligé de me tenir compagnie. Je comprends très bien que vous ayez beaucoup de choses à faire... ça ira, je vous promets. Maintenant, tout la boîte doit savoir que je suis votre "protégée" pour la soirée!"

Ayant achevée cela, la brune d'un soir trempa ses lèvres dans le breuvage fort et tourbeux qu'elle affectionnait tant. Surtout ces derniers soirs. Aux Etats-Unis, pendant son long voyage d'affaires, elle avait souvent fini seule avec une bouteille de Gin ou de vieux Whisky. Au début, c'était pour se réconforter. Un verre pour se rassurer, un verre pour se sentir mieux. Puis deux. Puis trois. Et une bouteille par soir. Juste pour oublier le temps d'une nuit qui elle était vraiment. Pour oublier qu'elle était à la tête d'un important cartels de drogues, vivant littéralement sur la mort des centaines de personnes. Pour oublier qu'elle était seule, qu'elle était toujours une sorte de poupée précieuse, une intouchable. Pour oublier surtout que quelques mois plus tôt, elle avait expulsé de son corps un être qui était la chaire de sa chaire : Kaname.
Elle l'aimait plus que tout au monde, mais elle avait, depuis l'accouchement, l'impression d'un grand vide. De plus, Cassandre avait le sentiment qu'elle n'était pas la mère de son propre enfant, mais juste une matrice qui avait servi aux grands projets de Tatsuki Suguira. Certains jours, elle adorait son fils tout comme elle pouvait le haïr au plus grand point. Elle ressentait parfois le besoin de le serrer dans ses bras, de le protéger, de le garder contre elle pour le restant de ses jours. Néanmoins, une fois endormi dans son sein, elle avait juste envie de l'étrangler, de fuir cette maternité qu'elle n'avait pas voulu, de retourner à son célibat et à sa liberté d'antan...
Quoiqu'il en soit, elle restait persuadée que jamais de toute sa vie, elle ne toucherait à un seul cheveu de son fils...

Cassandre se perdait ainsi dans des pensées sombres et sans fin quand le barman revint vers elle, percevant certainement le désarroi dans lequel elle s'enfonçait au fil des verres d'alcool qu'elle commandait...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Sam 11 Aoû - 19:12



Echo haussa un sourcil, accrochant peu à la blague de la jeune femme sur le fait de tuer les deux lourdingues qui venaient de l'accoster. Après tout, chacun son humour...

- En tous cas, merci beaucoup pour le whisky, mais je me sens endettée par rapport à vous!
Le jeune homme allait répondre poliment qu'il ne s'agissait nullement de se sentir endettée, mais fut interrompu par une petite tape d'un autre serveur, Kuro, sur son épaule.

- Tu me donnes un coup de main, j'ai les commandes d'un groupe de douze à préparer.
Le jeune homme répondit bien sûr par l'affirmative, et se glissa derrière son collègue, qui lui tendit la liste des consos à préparer. Il prit le haut de la liste, Kuro le bas. Il prépara deux mojito, un cuba libre et un verre de chianti, ainsi que deux bières, qu'il répartit sur un plateau.

Le portant haut par dessus sa tête, il fendit la foule pour rejoindre les fauteuils que le petit groupe avait déplacé pour tous se voir. Une par une, il nomma les commandes à voix haute, chacun levant le doigt quand il s'agissait de sa boisson.

Lorsqu'il revint au bar, il jeta un oeil à la cliente brune, qui regardait le fond de son verre. Il rangea le plateau, dégagea quelques verres vides du comptoir tout en se rapprochant d'elle. Elle était assez étrange tout de même, elle avait l'air un peu décalé par rapport aux autres clients. Venait-elle de débarquer à Yuukoku? Etait-elle sous médocs, ou un truc comme ça? Il lui fit un sourire, alors qu'elle croisait son regard.

- Tout va bien, miss?

- Ne vous sentez pas obligé de me tenir compagnie. Je comprends très bien que vous ayez beaucoup de choses à faire... ça ira, je vous promets. Maintenant, tout la boîte doit savoir que je suis votre "protégée" pour la soirée!

Echo esquissa un sourire.
- Pour une fois que je suis les gros bras dans l'histoire!
Le jeune homme, jetant son torchon sur son épaule, prépara à l'avance quelques feuilles de menthe pour les cocktails. A vrai dire, la présence de la jeune femme à son comptoir l'intriguait presque autant qu'elle le dérangeait. Il n'arrivait pas à comprendre quoi, mais quelque chose clochait chez elle. Elle avait l'air de se foutre de tout... et puis sortir seule, comme ça, dans un coin aussi mal fréquenté! Qu'est-ce qu'elle cherchait exactement? A s'encanailler ou à se mettre en danger? Dans le même temps, elle dégageait une grande confiance en elle, ce qui la rendait très attirante.

Le jeune homme, dansant nonchalamment au rythme de la musique, enchaîna quelques préparations. Il y avait vraiment pas mal de monde, et comme il faisait plutôt chaud, cela donnait soif aux clients. A la brunette au comptoir aussi, nota-t-il lorsqu'elle passa une autre commande. Du revers de la main il dégagea son front des boucles collées par la sueur. Lui, aussi, il avait soif. Se servant une bière, il en but une traite, qui lui fit mal à la gorge tant elle était froide. Il regarda la foule autour de lui. Il n'y avait pas trop de têtes connues, peut être une ou deux petites frappes, mais rien de bien méchant. Le patron était en déplacement pour quelques jours, laissant les rennes à Kuro, qui avait le plus d'expérience. Echo ne l'aimait pas trop, car il était très autoritaire et, surtout, avait tendance à traiter avec un certain mépris la partie du personnel qui faisait occasionnellement des passes.

La belle plante tirait une tête de plus en plus longue. C'était plutôt moyen. Echo voulait bien la protéger, mais pas qu'elle se mette dans un sale état et, ainsi, aille au devant d'ennuis.

Il vint donc s'accouder en face d'elle, histoire aussi de voir son visage de plus près. C'était définitivement une occidentale, peut être une anglaise comme lui, ou une américaine, d'après son accent. Comment était elle arrivée à venir se perdre ici?

- Vous vous ennuyez? Je serais votre rencard, une jolie fille comme vous n'attendrait pas aussi longtemps... lui dit-il, le sourire aux lèvres.
Oui, bon, il draguait un peu, mais après tout, il ne pouvait pas non plus la laisser tirer cette tête à SON comptoir toute la soirée, ou risquer un autre esclandre avec des types bourrés en rut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Sam 11 Aoû - 21:31

- Vous vous ennuyez? Je serais votre rencard, une jolie fille comme vous n'attendrait pas aussi longtemps...

La jeune femme leva un visage un peu pâle vers le barman qui l'avait tiré de ses rêveries. Elle avait un peu de mal à émerger après cette longue absence, si bien qu'elle dut prendre quelques instants pour répliquer. Doucement, elle passa une main dans ses cheveux longs, et poussa quelques boucles brunes dans son dos. Cassandre esquissa un sourire timide avant de répondre :

" Non... non... Je ne m'ennuie pas... Je suis juste un peu soucieuse... " Elle se tut un moment, les yeux dans le vague. L'Oyabun n'était pas très satisfaite de sa soirée. L'adrénaline qui l'avait poussé à sortir discrètement de la résidence était dès à présent retombée. Dire qu'elle avait prévu plutôt une soirée sans limite. Pour l'instant, la seule limite qu'elle avait été le fond de son verre.
Un éclair passa dans son regard, et elle se redressa brusquement, le rouge aux joues :

"Non, je ne peux pas rester comme ça..." Ses yeux croisèrent ceux du barman et elle se mit à rougir plus fort encore. L'espace de quelques secondes, elle avait oublié qu'elle avait un interlocuteur. Elle tenta de se rattraper auprès du jeune homme :

"Je suis désolée, vous devez me prendre pour une vraie malade... A vrai dire, cela fait bien longtemps que je ne suis pas sortie comme ça, je veux dire, dans un bar... J'ai l'impression de ne plus connaître les us et coutumes de ce genre d'endroit..."

Le jeune homme la regard d'un air qu'elle ne sut définir. Un peu agacée, et légèrement ivre, elle leva les yeux au ciel en soupirant :

"Pourquoi je vous raconte tout ça en plus? Je dois vraiment vous ennuyer... Je crois que je vais sortir un peu... Vous auriez une cigarette?"

Cassandre n'aimait pas sentir ses nerfs à vif. Elle avait besoin de respirer un peu l'air de la nuit et d'emplir ses poumons de nicotine pour se calmer... Elle prit sur elle un instant et offrit au barman un charmant sourire :

" Par contre, si vous devez être mon rencard du soir, seriez-vous prêt à m'accompagner pour cette pause clope? "

Cela n'aurait pas été très sympathique de la part de la jolie brune d'ignorer le jeune homme qui se montrait si courtois envers elle malgré "l'impolitesse" dont elle faisait part depuis le début de la soirée. Et puis, il prenait un peu de son temps sur son service pour venir lui parlait. Sortie de ses pensées sombres, Cassandre reprenait peu à peu des couleurs et s'ancrait de nouveau dans la réalité. Elle entendit d'une oreille distraite le dernier tube qui cartonnait au Japon, remixé par les soins d'un DJ.
Elle jeta un coup d'oeil derrière elle. Sur la piste, quelques filles se frottaient langoureusement à des hommes éméchés. Etait-ce cela qu'elle aurait du faire pour "s'intégrer" à la nuit?

Le brun derrière le comptoir la tira de sa contemplation en lui touchant le bras...

[NDLR: L'écriture un peu décousue de ce texte est voulu... J'essaie de traduire au mieux le désarroi de la jolie Cassandre et son ivresse passagère Wink ]

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Sam 11 Aoû - 23:25


Echo écouta attentivement la jeune femme, tentant de comprendre ce qui se passait dans sa tête. Au moins, sa question avait eu le mérite de la perturber; les traits harmonieux de son visage traversèrent un étonnant éventail d'émotions. Elle rougit, même, probablement gênée de laisser à ce point son trouble transparaître. Echo, désemparé, marmonna que ce n'était rien de grave, mais la cliente semblait avoir l'intention de changer d'attitude.
Elle lui expliqua qu'elle n'avait plus l'habitude des bars, ce qui lui confirma que cette demoiselle ne se sentait absolument pas à sa place ici.

- Pourquoi je vous raconte tout ça en plus? Je dois vraiment vous ennuyer... Je crois que je vais sortir un peu... Vous auriez une cigarette?


Echo ne put s'empêcher de ciller. Effectivement, il était ennuyé, mais pas forcément à cause de ce qu'elle racontait. Elle était tellement tournée vers elle même qu'elle ne semblait absolument pas le calculer. Lui qui, généralement, arrivait facilement à attirer l'attention, se sentait un peu déstabilisé. Et voilà qu'elle lui demandait une cigarette. Il était décidément proprement cantonné au rôle de serveur. Soit, c'était son boulot, mais être le garde du corps et le réceptacle des pensées de la jolie brune, c'était un peu comme un extra. Il se demandait s'il allait lui la donner cette clope, ou l'envoyer balader, lorsque la jeune femme se reprit une nouvelle fois:

- Par contre, si vous devez être mon rencard du soir, seriez-vous prêt à m'accompagner pour cette pause clope?
Elle avait mâtiné ces mots d'un éclatant sourire. Echo haussa les sourcils, amusé. Donc, maintenant, il l'accompagnait dans ses déplacements? Le jeune homme ne se sentait cependant qu'à peine agacé par ce comportement. Bien au contraire, il était de plus en plus intrigué. Elle se comportait un peu comme une princesse, une fille qui considérait les choses comme acquises. D'où sortait-elle donc?
Echo interpella Kazuo, portant son majeur et son index à ses lèvres pour mimer la pause cigarette. Le serveur regarda Echo, puis la cliente, puis à nouveau Echo, avant de lever les yeux au ciel, mais d'acquiescer. Non sans lui lancer un regard peu amène, le jeune anglais se retourna vers la cliente.
- Ça me va très bien, il fait une chaleur d'enfer ici... Eh!
Le temps qu'il demande la permission, elle était de nouveau partie dans ses pensées, pas croyable!

Le temps de récupérer ses cigarettes, il chemina à travers les danseurs avec la cliente, passa le sas et se trouva dehors. Un léger courant d'air caressa son visage, c'était plutôt agréable et ça avait le mérite de le réveiller un peu.
Il invita la jeune femme à s'éloigner un peu de la porte. S'adossant contre un mur, il tira de son paquet une cigarette qu'il tendit à sa compagne improvisée, en piqua une autre au coin de ses lèvres et alluma la clope de la cliente.
- Voilà, ça ne peut faire que du bien!
Il resta silencieux le temps de la première bouffée de fumée, puis posa ses yeux verts sur le visage féminin éclairé par la braise, juste en face de lui.
- C'est l'ambiance qui vous perturbe? Je ne sais pas si le Puzzle est un lieu très fréquentable, si vous êtes peu habituée des bars...
C'était à peine croyable de trouver une poupée pareille dans un tel endroit. Il la voyait mal fricoter avec les dealers de bas étages et les vieux gangsters... Echo ne savait lui même dire s'il la trouvait séduisante ou énervante, tant elle avait semblé perdue dans ses pensées en ce début de soirée. Et vu les whiskys qu'elle choisissait, elle avait un bon niveau social. Qu'est ce qu'elle voulait? Faire la fête? Trouver de la drogue? Ces questions en suspense, Echo espérait qu'elle y réponde au moins en partie pendant cette petite pause. Surtout qu'il était à peu près sûr de posséder quasiment toutes les clefs pour satisfaire ce qu'elle était venue chercher en s'échouant au Puzzle.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Dim 12 Aoû - 10:26

Le jeune homme partit récupérer ses cigarettes et prévenir son collègue de sa pause clope. Une fois passé hors du comptoir, la brunette se leva de son tabouret et le suivit, à travers la foule de danseurs. Il lui tint la porte et ils se retrouvèrent dehors, dans la nuit.

Le barman lui conseilla de s'éloigner du passage, histoire sans doute de dégager la voie en cas de problème ou de ne pas être dérangé. L'air frais eut pour effet de la dégriser. Elle se sentait revenir sur Terre, et Cassandre apprécia le fait de reprendre ses esprits.
Le jeune homme lui offrit alors une cigarette qu'il alluma. Eclairé par la flamme du briquet, Cassandre eut à loisir le temps d'observer davantage le visage du barman tout en le remerciant pour la clope.

Il était plutôt mignon et n'était clairement pas Japonais. Sa taille le trahissait déjà et ses traits ne faisaient que confirmer son héritage européen.

La jeune femme inspira lentement la première bouffée de la cigarette. Elle aimait sentir la fumée descendre le long de sa gorge et la voir s'échapper par volutes délicats dans l'air ambiant.

Le jeune homme brisa le silence de la nuit en l'interrogeant :

- C'est l'ambiance qui vous perturbe? Je ne sais pas si le Puzzle est un lieu très fréquentable, si vous êtes peu habituée des bars...

Cassandre le regarda avant de tirer une nouvelle bouffée sur sa cigarette. Elle eut un petit sourire en baissant les paupières et répondit :

" Non... Ce n'est pas vraiment l'ambiance. J'ai déjà connu pire... Non, c'est plutôt... Comment expliquer....? Un peu comme un esclave qui aurait toujours rêvé de liberté et qui du jour au lendemain est débarrassé de ses chaînes. Une sorte de trop plein de liberté dont il ne sait que faire... Enfin, ce n'est rien..."

Cassandre ne savait pas vraiment si sa réponse satisferait le barman, mais elle n'en voyait pas d'autres. La jeune femme devait vraiment lui paraître bien étrange...
Elle posa de nouveau ses yeux bruns sur le jeune homme et lui dit alors avec un sourire gêné :

" Je suppose que je n'ai pas dû vous faire très bonne impression ce soir... Je suis désolée du comportement que j'ai pu avoir... J'aimerai me faire pardonner...."

Cassandre jeta la cendre rougeoyante de sa cigarette avant de poursuivre :

" Je ne connais même pas votre prénom..."

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Dim 12 Aoû - 12:37


- Echo. Je m'appelle Echo.
Il esquissa un sourire. Il n'allait pas lui demander son prénom à elle tout de suite. C'était un peu trop conventionnel, et il ne voulait pas l'embêter avec ses questions conventionnelles. De toute manière, il trouvait que "mademoiselle", ça lui allait tout à fait bien. Il n'avait pas l'habitude d'appeler les gens différemment que par leur nom. Il n'était pas quelqu'un de particulièrement poli. Voilà qui changeait un peu!

- Je ne sais pas ce que ma mère a eu en tête le jour où j'ai été baptisé, mais ça a le mérite d'être original. En tous cas, ne parlez pas de vous faire pardonner, j'en ai vu de biens pires que vous, ici. Regardez, rien que les deux mecs qui vous ont embêtée avant. Ça, c'était énervant.

La jeune femme faisait manifestement de gros efforts pour tenter de rattraper le coup, par rapport à son comportement des précédents instants. Elle semblait enfin le calculer, à franchement parler. Elle venait de retrouver sa liberté, disait-elle? Lui se trouvait couvert de chaînes, mais pouvait imaginer le type de sensation à laquelle la demoiselle faisait allusion. Peut être venait-elle d'arriver à Yuukoku et, comme lui son époque, goûtait-elle à la saveur de l'anonymat, de l'inconnu... du risque. Tout cela disparaissait au bout d'un moment, mais les premiers instants étaient enivrants!

La fumée s'exhalant de ses lèvres entr'ouvertes, Echo se rapprocha un tout petit peu de la jeune femme, histoire de voir un peu mieux son visage. Elle parlait de se faire pardonner. Avec d'autres filles, Echo ne se serait pas gêné pour faire un sous entendu bien graveleux, mais là, il sentait que ça aurait un peu manqué d'élégance. N'empêche qu'il en aurait mis sa main au feu, elle avait un petit quelque chose dans le regard, un appétit qu'il savait parfaitement détecter.

Il était un homme, après tout. Ce genre de truc, ça passait naturellement par la tête... simplement, là, il ne savait pas trop quoi en faire, déjà parce qu'il y avait quelque chose d'incohérent dans l'attitude de cette fille. Ensuite, parce qu'il était en service et qu'elle était cliente du bar, et que cela faussait considérablement la donne. Enfin, parce qu'il avait rencontré récemment une fille plutôt mignonne et un peu couché avec, et qu'il ne prenait pas ça à la légère. Il avait bien envie de draguer cette inconnue parce qu'il aimait séduire, mais ne savait trop à quoi cela aboutirait.

Le plus simple était de tâter un peu le terrain:
- Si vous voulez profiter de votre liberté, le Puzzle est effectivement un assez bon coin, dans ce cas... Il faut juste faire attention de ne pas tomber sur de mauvais garçons.

Il accompagna sa phrase d'un petit clin d'oeil. Il repensa à la blague qu'elle avait faite quelques minutes auparavant sur le fait de tuer les deux lourds qui l'avaient approchée au comptoir. C'était assez inhabituel, comme humour. Ça provenait soit d'une personne qui avait du pouvoir sur les autres, soit d'une personne qui croyait en avoir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Dim 12 Aoû - 20:26

La jeune femme ne put s'empêcher d'écarquiller les yeux quand elle entendit le prénom du jeune homme. Echo... Ce n'était pas un prénom banal, mais le mythe qui l'accompagnait n'était pas des plus heureux. Si elle se souvenait bien de ses lectures d'Ovide, le beau et dédaigneux Narcisse avait remué le cœur de la nymphe Echo, maudite par Junon et qui n'était capable de répondre qu'en reprenant les derniers mots de ses interlocuteurs. Rejeté par l'homme qui avait enflammé son âme, la pauvre Echo s'était laissée mourir et bientôt, il n'en resta plus que « les os et la voix »...

En regardant le jeune homme, elle se dit que c'était plutôt le prénom de Narcisse qui lui aurait convenu. Il lui rappelait le jeune modèle de Narcisse d'un tableau pré-raphaéliste du peintre anglais John Waterhouse...

Spoiler:
 

Echo lui expliqua que ce prénom lui venait d'un choix de sa mère. Cassandre lui répondit alors, avec un sourire amusé :

« Eh bien, nous avons au moins un point en commun. Mon père était féru de mythologie et n'a pas trouvé mieux que de me donner le prénom de cette prophétesse maudite que personne ne crut à la veille de la guerre de Troie... »

Elle tendit une main manucurée vers Echo et poursuivit :

« Cassandre, enchantée. »

Elle continua avec bonne humeur :

« Quand à mes dernières frasques, n'en parlons plus. C'est vrai que je suis beaucoup moins « énervante » que ces deux clients éméchés... » La brunette ponctua cela d'un petit clin d’œil aguicheur.

Echo se rapprocha un peu de la jeune femme et lui dit alors :

Si vous voulez profiter de votre liberté, le Puzzle est effectivement un assez bon coin, dans ce cas... Il faut juste faire attention de ne pas tomber sur de mauvais garçons.

Les yeux de Cassandre pétillèrent. Elle pencha légèrement la tête sur le côté avec un sourire charmeur avant d'inhaler la dernière bouffée de sa cigarette. Elle lança alors, un peu ironique :

« Les mauvais garçons, j'en fais mon affaire... Et vous, dans quel camp vous situez-vous ? »

Elle jeta au loin son mégot et vit dans la ruelle sombre le dernier rougeoiement des braises. Cassandre se rapprocha d'un pas vers Echo. Il avait commencé ce petit jeu et la belle brune d'un soir n'était pas prête de s'arrêter en si bon chemin...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Lun 13 Aoû - 0:03



-  Les mauvais garçons, j'en fais mon affaire... Et vous, dans quel camp vous situez-vous ? 

Elle jeta le mégot de sa cigarette et avança d'un pas vers Echo. Le jeune homme, machinalement, recula d'un pas mais toucha le mur contre lequel il était appuyé auparavant, ce qui l'arrêta dans son mouvement. Il n'avait pas quitté la demoiselle des yeux. Ce geste de recul n'était pas une marque de crainte ou de répulsion, simplement il était étonné de voir cette jeune femme, quelques minutes auparavant totalement dans les nuages, en pleine attaque. Car c'était exactement ce qu'elle faisait à cet instant. Elle n'était que sourires et battements de paupières, parfaitement confiante dans ce qu'elle faisait.

Le barman tombait rarement, sinon jamais, sur des femmes de ce genre depuis qu'il travaillait au Puzzle, encore moins aussi jolies. Il ne savait pas trop comment réagir vis-à-vis d'elle, à vrai dire. Il était incapable de saisir exactement qui était la personne qu'il avait en face, c'était un véritable caméléon. Il ne savait même pas, d'ailleurs, ce qu'il faisait dans la rue avec elle.

Doucement, il tira une nouvelle bouffée de sa clope; il avait fumé plus lentement que Cassandre. Voilà un point commun qu'ils avaient, des prénoms excentriques hérités de parents un peu toqués. Il lui souhaitait que les similitudes s'arrêtent là.

- Moi, je suis un gentil garçon, sauf quand on m'embête, répondit-il simplement, l'air matois.

C'était un peu vrai, ça. Il était bon comme le bon pain, en temps normal. Simplement, le monde était peuplé à un tel point de connards qu'il était obligé de se défendre. Et là, justement, il ne savait pas trop comment se comporter. Il était de service. Il pouvait choisir ce qui allait arriver si la belle Cassandre entamait la suite logique de son manège: considérer qu'elle faisait partie du boulot ou qu'elle était en dehors, avec tout ce que cela entraînait de conséquences.

Les yeux d'Echo pétillèrent alors qu'il inspirait encore une bouffée de tabac, ses lèvres s'ourlant d'un petit sourire.
- Sans vouloir vous vexer, Cassandre, une demoiselle comme vous devrait se montrer plus prudente, les mauvais garçons ne se laissent pas mater si facilement.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Lun 13 Aoû - 18:46

Au pas qu'elle fit en avant, le jeune homme se recula. Lui avait-elle fait peur? Cassandre fut surprise de ce geste quand elle vit le barman collé contre le mur. Avait-elle mal interprété les signes? Décidément, elle avait beaucoup de choses à ré-apprendre. A vivre parmi des gens dont les comportements à son encontre étaient tous programmés, l'Oyabun ne comprenait plus la spontanéité hors de la sécurité et des conventions de sa résidence.
Néanmoins, il lui sembla qu'Echo ne se laissait pas facilement décontenancé.

"Moi, je suis un gentil garçon, sauf quand on m'embête" lui lança-t-il après avoir tiré sur sa cigarette. La braise qui se consumait éclaira un instant le visage d'Echo, qui poursuivit : "Sans vouloir vous vexer, Cassandre, une demoiselle comme vous devrait se montrer plus prudente, les mauvais garçons ne se laissent pas mater si facilement. "

A cette réflexion, la jeune femme eut un petit rire nerveux. A quoi jouait-elle au final? Tout cela n'avait aucun sens. Elle n'y comprenait plus grand chose. Les gestes et les paroles ne s'accordaient pas, comme s'ils jouaient un mauvais film dont on avait sauté une réplique.

Cassandre lui demanda néanmoins :

"Qu'entendez-vous par une demoiselle comme moi? Vous paraîtrai-je faible et sans défense? Pensez-vous que je suis incapable de me débrouiller seule face à des méchants garçons?"

Elle posa les différentes questions avec un air taquin. Puis, elle décida de s'intéresser davantage au jeune homme :

" Mais sinon, dîtes moi... D'où venez-vous? Vous n'êtes clairement pas japonais, sans vouloir vous offenser..."

Cassandre craignait qu'Echo ne se braque face à ses questions. Elle ne voulait pas jouer les détectives, mais la beauté occidentale du jeune homme l'interpellait et elle voulait connaître son pays d'origine. A quoi cela lui servirait plus tard? Aucune idée. Elle pouvait poser des questions sans arrières-pensées. Et puis, le barman serait peut être un peu flattée qu'elle s'intéresse à lui alors que depuis le début de la soirée, il n'avait toujours été question que d'elle.
Pour le laisser un peu respirer, elle prit la résolution de se reculer de nouveau d'un pas, sans cesser de regarder le jeune homme...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Lun 13 Aoû - 23:06


Il sembla à Echo que la jeune femme perdit un peu pied, à la vue de son attitude. Son rire tinta dans l'obscurité, puis elle répliqua:
- Qu'entendez-vous par une demoiselle comme moi? Vous paraîtrai-je faible et sans défense? Pensez-vous que je suis incapable de me débrouiller seule face à des méchants garçons?
Echo lui fit un sourire entendu, mais s'abstint de répondre. Les questions étaient rhétoriques, il ne pouvait répondre sans enfoncer des portes ouvertes ou paraître rustre. Bien sûr qu'elle paraissait vulnérable, jeune, jolie, perdue par un étrange hasard dans ce gouge qu'était le Puzzle! Mais ce n'était pas bien grave, Echo l'avait à l'oeil. Comme elle l'avait elle-même sous entendu plus tôt, il lui sauverait la mise si elle avait des ennuis ici. Comme serveur, ou comme "rencart", titre qui lui avait ironiquement été attribué, peu lui importait.

- Mais sinon, dîtes moi... D'où venez-vous? Vous n'êtes clairement pas japonais, sans vouloir vous offenser...

Elle ponctua sa question d'un léger mouvement de recul. Les deux jeunes gens ne se quittaient cependant pas du regard, se nourrissant chacun du magnétisme de l'autre pour exécuter leur petite danse. Le coin des lèvres d'Echo se haussa légèrement, alors qu'il s'écartait à nouveau un peu du mur. Cassandre avait compris le message, ce n'était pas la peine de jouer plus longtemps les indignés.

- Je ne fais en effet pas très couleur locale, plaisanta-t-il. Je suis un Anglais d'Angleterre, je vis ici depuis quelques mois.

Du bout de l'index, il laissa tomber la fraise de la cigarette. Il fumait lentement, parce que le moment où il écraserait le mégot risquerait de mettre fin à la conversation. Cassandre changeait de tactique en retournant les questions à son encontre, après avoir fait l'objet de toute la discussion.

- Et vous, Cassandre, vous êtes aussi plutôt exotique, je trouve, poursuivit-il sur le même ton plaisant, sans la quitter du regard. Elle avait un très joli visage. Il n'avait pas encore eu l'impudeur de regarder le reste, mais la courbe de ses lèvres, son nez ciselé et l'ovale de sa figure offraient déjà un spectacle tout à fait satisfaisant. Et il y avait ce regard qu'elle avait, donc il était incapable de se détacher. Etait-elle ici en vacances? Elle semblait tout de même relativement à l'aise en Japonais, malgré son jeune âge. C'était un détail supplémentaire qui enveloppait son personnage de mystère.
Echo avait l'étrange impression de s'aventurer d'un pas de plus sur un terrain glissant à chaque fois qu'il prononçait une nouvelle phrase. Il était charmant de la part de Cassandre de s'enquérir de sa nationalité, comme si cela l'intéressait vraiment... Elle avait l'air désemparé dès qu'il résistait un peu, et attaquait de plus belle dès qu'il montrait un signe d'ouverture. Avait-elle l'habitude de jouer à ce genre de petit jeu?
- Nous pouvons l'un l'autre nous faire oublier le mal du pays, si je comprends bien, dit le jeune homme, les yeux plongés dans ceux de Cassandre, avant de tirer une nouvelle fois sur sa cigarette, faisant doucement grésiller la braise.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Mer 15 Aoû - 14:20

Ainsi Echo était un anglais pure souche. "Le voilà bien loin de son pays" pensa la jeune femme quand il lui donna sa nationalité. Elle n'eut pas le temps de répondre quand le barman lui retourna, d'une certaine manière, la question qu'elle avait posé précédemment. Il est vrai qu'elle n'avait rien de japonais même si elle y était née. Le jeune homme ajouta, sans cesser de la regarder :

-Nous pouvons l'un l'autre nous faire oublier le mal du pays, si je comprends bien

Le mal du pays? Ainsi était-ce le mal secret dont souffrait le barman? Elle eut un sourire taquin, avant de lui répondre doucement :

- Je crains de ne vous décevoir. Malgré mon physique européen, j'ai vécu la moitié de ma vie ici, au Japon...

Elle laissa cette dernière phrase en suspens, fit un moment de silence et reprit avec charme et entrain :

- Néanmoins, s'il s'agit de vous faire goûter le temps d'une soirée, au parfum de l'Europe, vous êtes tombé sur la bonne personne...

Cassandre adoptait volontairement une attitude plus effrontée. Elle avait l'impression de jouer avec Echo au chat et à la souris depuis qu'ils étaient sortis dans cette ruelle. Simplement, elle devait chat ou souris à la moindre de ses paroles et personne n'avait encore attrapé l'autre. Un spectateur extérieur aurait sans doute vu deux animaux sur le qui-vive, se toisant du regard, attendant que l'autre exécute le premier mouvement.
Un courant d'air frais caressa les épaules de la jeune, qui, instinctivement, frotta ses bras de ses mains. Elle avait un peu froid et commençait à avoir soif. Elle avait aussi envie d'action, mais ne se sentait pas suffisamment intrépide pour esquisser le premier pas. A vrai dire, elle avait bien du mal à comprendre et anticiper les réactions du jeune homme. Il ne se laissait pas faire, et même si Cassandre aimait le défi qu'il lui procurait, elle n'avait pas encore trouvé la stratégie nécessaire pour l'aborder.

La cigarette d'Echo brillait dans la pénombre. A la fin de celle-ci, ils se quitteraient de nouveau, le barman retournant à son travail et la jeune femme... à son verre? Que se passerait-il par la suite, elle n'en avait aucune idée. Qu'aimerait-elle qu'il puisse se passer? Elle avait quelques suggestions en tête...

Elle demanda alors au jeune homme, en passant une main dans ses longs cheveux bruns pour dégager son visage :

- Jusqu'à quelle heure travaillez-vous ce soir?

Bon, la question méritait d'être assez claire comme cela... Après, advienne que pourra...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Mer 15 Aoû - 17:57



- Je crains de ne vous décevoir. Malgré mon physique européen, j'ai vécu la moitié de ma vie ici, au Japon...

Echo haussa un sourcil, impressionné par cette femme qui revendiquait plus son identité nippone que ses origines occidentales. Lui ne se sentait pas chez lui à Yuukoku, et se doutait bien que ce ne serait sûrement jamais le cas. Il aimait cette ville justement parce qu'elle le déroutait un peu et le dépaysait. Cassandre, faute d'en avoir le patrimoine génétique, se sentait un peu japonaise. Elle ne s'était pour autant nullement dévoilée sur ses origines, pas plus que sur les raisons de sa présence au Japon. Si cela faisait quelques années qu'elle foulait le sol du pays du Soleil levant, il était fort probable que ce soit le fruit d'un choix de ses parents. Il y avait donc de fortes possibilités pour qu'elle soit issue d'un milieu relativement aisé. Cela se voyait de toute manière à sa façon de se conduire. Echo continuait de se demander pourquoi elle descendait dans un bar comme le Puzzle pour passer sa soirée, si ce n'était pour s'encanailler un peu.

- Néanmoins, s'il s'agit de vous faire goûter le temps d'une soirée, au parfum de l'Europe, vous êtes tombé sur la bonne personne...

Echo esquissa un sourire. Ca, c'était de l'attaque franche, qui confirmait ses doutes. La belle brune avait jeté son dévolu sur lui - il faut dire qu'il l'avait un peu encouragée, par vanité comme par curiosité -, le barman européen de ce gouge. Il ne savait pas trop comment prendre cela à vrai dire. Ce devait être le genre de femme qui avait facilement ce qu'elle voulait, encore plus quand il s'agissait, dans sa bonne grâce, d'accorder son attention et ses faveurs à un homme. Elle devait se demander pourquoi il ne disait pas oui tout de suite, d'ailleurs.

- Jusqu'à quelle heure travaillez-vous ce soir?

Elle avait passé la main dans ses cheveux en prononçant ces mots, sans le quitter des yeux. Elle avait aussi un peu frissonné. C'est vrai qu'elle était moins vêtue que lui et qu'il ne faisait pas bien chaud, à cette heure de la nuit.

Piquant sa cigarette entre ses lèvres, le jeune homme descendit la fermeture éclair de son blouson et le retira. Un instant, il hésita, mais après tout, il n'avait pas l'air d'effrayer Cassandre. Il passa sans rien dire le blouson sur les épaules de la demoiselle.

- Le bar ferme entre minuit et une heure.

Un instant, il songea avec amertume que si elle savait qu'elle draguait un pauvre gars moitié dealer, moitié gigolo, elle lui mettrait sa main dans la figure. Par fierté, peut être parce qu'ils étaient tous deux occidentaux, ou parce qu'elle était particulièrement jolie par rapport aux personnes qu'il pouvait habituellement "fréquenter" dans le bar, il préférait se taire. De toute manière, elle même ne disait rien sur elle. Ils n'étaient pas dans cette ruelle pour faire la conversation, et cela arrangeait bien Echo. Il était bien plus facile de se rendre intéressant par la séduction, voire le sexe, que de tisser de vrais liens. Ca ne faisait de mal à personne. Ce qui était arrivé avec Anaëlle était trop beau pour être vrai, trop parfait pour durer.
En s'approchant un peu plus de Cassandre, il sentit lâche et furieux contre lui même, mais incapable d'agir autrement. Ses rapports avec les gens avaient toujours été tournés dans ce sens. Il ne voulait rien d'autre, n'était de toute façon capable de rien d'autre.

Il lacha le mégot de sa cigarette et leva la main vers le visage de Cassandre, lui montrant qu'il allait la toucher, puis dégagea une mèche de cheveux coincés entre le col de la veste et le cou de la jeune femme.

- Ca vous convient d'attendre aussi longtemps? .

Ce n'était plus la peine de jouer la comédie, quelques échanges en dent de scie de plus risquaient de tout faire foirer. Autant être un peu plus direct.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Mer 15 Aoû - 19:53

Echo avait eu la galanterie de lui prêter son blouson. Sans s’effaroucher, elle l'avait laissé s'approcher de lui, sans bouger d'un cil. Il avait entouré ses épaules du vêtement de cuir. Posé ainsi, Cassandre se réchauffait doucement tout en s'enivrant du parfum qui s'en dégageait, une sorte de mélange entre le vieux cuir et le parfum masculin.
Le barman lui donna les heures de fermeture de l'établissement et esquissa un second geste envers elle. Il approcha sa main aux effluves de cigarette du visage de la jeune femme, et fit glisser quelques mèches de cheveux hors du blouson. Cassandre ne cessait de le fixer, les yeux plein de malice.

Le message était passé.

- Ca vous convient d'attendre aussi longtemps? .

Sans le lâcher du regard, la belle eut un petit sourire en coin et lui répondit :

- Aucun souci. Vous en valez la peine...

Juste un coup d'une nuit. S'oublier le temps d'une soirée. Se perdre dans un autre. C'était tout ce que la belle Cassandre désirait en ce moment même. L'air frais et la cigarette l'avaient dégrisé. Les regards et les gestes d'Echo l'avaient décontenancé tout autant qu'ils l'avaient émoustillé.
Elle n'avait pas été très bavarde de la soirée, mais elle ne voulait rien dire sur elle et ne rien savoir de lui. L'anonymat le plus complet pour ne pas avoir mal.
Certains auraient pu dire qu'elle était folle de se jeter ainsi dans les bras du premier venu. Elle ne savait rien d'Echo, mais il n'avait pas particulièrement l'air d'un serial killer. Il lui semblait juste tout autant paumé qu'elle. Deux âmes à la recherche de quelque chose, qui se confrontent et s'unissent le temps d'une nuit...

- J'attendrai... La preuve, je vous laisse quelque chose que vous devrez me rendre...

Sans attendre une réponse ou un geste de la part d'Echo, elle rapprocha son visage du sien. Elle posa doucement une main sur sa joue, l'attirant sans pression vers elle et l'embrassa.
C'était toujours quelque chose de particulier pour elle d'embrasser quelqu'un. Comme si une soupape à l'intérieur d'elle s'ouvrait pour laisser des papillons emplirent son estomac. Pour la jeune femme, un baiser était toujours ce qu'il y avait de plus important. Il lui indiquait si ça valait ou pas la peine de continuer. Si elle ne ressentait rien, l'histoire s'arrêtait là... Sinon, le reste du chapitre était à écrire...

Elle détacha ses lèvres de celles d'Echo et lui dit avec un sourire :

"Je retourne à l'intérieur. Je prendrais soin de votre veste jusqu'à la fin de votre service..."

Et Cassandre s'éloigna du jeune homme pour s'engouffrer à nouveau dans l'ambiance moite et assourdissante du Puzzle, laissant le barman seul avec la pénombre...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Jeu 16 Aoû - 6:08


- Aucun souci. Vous en valez la peine...J'attendrai... La preuve, je vous laisse quelque chose que vous devrez me rendre...

A peine Echo eut-il profité du compliment, à peine eut-il réalisé la sensation d'une caresse sur sa joue, qu'il sentit les lèvres de Cassandre sur les siennes. Il retint son souffle sous l'effet de ce contact électrisant, au goût de tabac froid. La jeune femme finit par rompre le baiser, s'écartant un peu, le visage éclairé d'un sourire charmeur.

- Je retourne à l'intérieur. Je prendrais soin de votre veste jusqu'à la fin de votre service...

Sur ces entrefaites, elle lui tourna le dos et revint sur ses pas. Echo la suivit du regard jusqu'à ce qu'elle ait disparu dans l'établissement et s'humecta machinalement les lèvres. Enfonçant ses mains dans ses poches, il inspira profondément, histoire de se remettre un peu les idées en place. Pour le coup, les choses étaient claires, et même fixées. Cela s'annonçait bien, après tout, que demandait le peuple! Une nuit avec une jolie fille, qui avait l'air de se foutre des formalités comme de l'an quarante.

Et lui, de son côté? Il débordait d'énergie et de nervosité. Toute cette affaire d'enquête avec Tenkai, à laquelle il était mêlé de plus en plus sérieusement, l'angoissait profondément. Il avait besoin de se changer les idées, vraiment, ne serait-ce que quelques heures. Ce que lui proposait Cassandre était le meilleur moyen.

Le jeune homme, s'ébrouant un peu, revint vers le Puzzle. En rentrant, il se sentir envahir par la chaleur et l'humidité de la salle, qui l'assommèrent un peu. Se dirigeant vers le comptoir, il se servit un grand verre d'eau avant de reprendre le service.

La soirée se déroula sans encombre. De temps en temps, il jetait un oeil à Cassandre, veillant discrètement à ce que personne ne jette son dévolu sur elle. Ce n'était pas chose évidente, elle était jolie, souriante, et savait manifestement s'amuser. Par moment, le jeune homme la perdait de vue et espérait tout de même qu'elle reviendrait. Après tout, elle avait quelque chose qui lui appartenait.

Au fil des heures, le bar se vida un peu. Les gens crevaient de chaud dans la salle, et fatiguaient plus vite. Echo, vers minuit trente, posa ses coudes sur le comptoir pour souffler un peu. Les gens avaient beaucoup consommé, il n'avait pas chômé... et touché pas mal de pourboires, songea-t-il avec satisfaction en tâtant sa poche.

Quand Cassandre repassa près de lui, il se pencha à son oreille.
- Les choses se calment, on ne va pas tarder à fermer boutique.
Avait-elle changé d'avis cours de route? à vrai dire ils n'avaient pas vraiment échangé après leur pause clope, à part quelques regards et deux ou trois mots, quand elle lui reprenait des verres...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Jeu 16 Aoû - 13:34

En rentrant à l'intérieur du bar, elle s'était laissé plonger dans l'ambiance de la nuit. Gardant la veste d'Echo, elle avait trouvé le moyen de s'occuper de diverses manières, en commandant des cocktails à son barman préféré, en dansant, en allant se rafraîchir aux toilettes ou dans la rue. Bref, même si elle était livrée à elle-même pendant quelques heures, Cassandre n'en était pas malheureuse pour autant. Elle s'assurait de garder un contact discret avec le jeune homme, échangeant entre eux quelques regards ou des mots à l'oreille quand il venait prendre sa commande.
Elle s'amusait beaucoup à le regarder préparer les différentes commandes, et notamment les cocktails colorés qui faisaient vraisemblablement la réputation du Puzzle.

Au fur et à mesure, l'établissement se vidait de ses clients. Beaucoup repartaient en couples, entre amis ou complètement ivres. Cassandre était fascinée par le spectacle qui s'offrait à elle. N'étant pas soûle, elle prenait pleinement conscience de ce qui se déroulait autour d'elle. Elle avait la sensation d'évoluer à contre-courant, d'être capable de voir ce que les autres ne pouvaient pas saisir.

Alors qu'elle était accoudée au bar, Echo revînt vers elle lui lui dit à l'oreille :

- Les choses se calment, on ne va pas tarder à fermer boutique.

La jeune femme eut un sourire et approuva d'un hochement de tête.

- Très bien. Vous récupérerez donc votre veste rapidement alors!

Bientôt, la salle se vida complètement, ne laissant autour du bar que quelques piliers de comptoir, dont la belle Cassandre. La jeune femme ne désirait pas que les collègues d'Echo s'intéresse trop à elle, n'y mettre dans l'embarras l'anglais. Elle lui demanda de s'approcher et tout en réglant ses différentes consommations de la soirée, lui annonça qu'elle l'attendait à l'extérieur. Il la rejoindrait ainsi quand il aurait terminé.

Néanmoins, elle osa lui demander une autre cigarette, qu'elle savourerait plus lentement dehors, en attendant le jeune homme...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Jeu 16 Aoû - 19:39



- Très bien. Vous récupérerez donc votre veste rapidement alors!

Le bar était presque vide. Seuls quelques irréductibles, échoués autour du comptoir, s'agrippaient à leurs fonds de verres.
Cassandre demanda une cigarette à Echo, qui lui indiqua que le paquet se trouvait dans la poche de son blouson. Elle se dirigea tranquillement vers la sortie, le vêtement sur les épaules. Echo croisa le regard du chef d'équipe, qui avait l'air manifestement très intéressé.

- Une cliente? fit-il avec un petit sourire.
- Pas du tout. Ca t'épate, hein? répliqua Echo, mi-amusé, mi-agacé, en entreprenant d'astiquer le comptoir. Il chargea ensuite les lave-vaisselle, à mesure que les autres serveurs ramenaient les verres en débarrassant les tables. Il alla à l'évier, se passa le visage sous l'eau. S'il pouvait éviter d'être tout transpirant, ce n'était pas plus mal.

Il attrapa l'épaule de l'un de ses collègues:
- Tu t'en occuperas? demanda-t-il en désignant du menton les derniers retardataires.
A contrecoeur, l'autre hocha la tête. Echo le remercia d'une tape dans le dos et, sans plus attendre, prit le chemin de la sortie du bar.

Après avoir salué le videur, il regarda autour de lui et repéra bientôt Cassandre. Il la rejoignit, silencieux, et lui fit un sourire, une fois arrivé en face d'elle.

- C'est le moment de faire les comptes, dit-il tout bas.
Il se rapprocha d'elle, posant légèrement sa main sur son blouson, au niveau de la taille de la jeune femme.
- Ça, je vous le laisse, vous aurez froid sinon.
Il glissa sa main dans la poche et en tira son paquet de cigarettes.
- Ça, je le récupère... mais il me semble que je vous dois moi aussi quelque chose.
Doucement, il prit le menton de Cassandre dans sa main et, séparant l'espace qui restait entre eux, l'embrassa à son tour.
Quand ce fut fini, il se recula un peu et alluma à son tour une cigarette, un peu grisé par le froid, ou peut être aussi par le baiser... il se laissa quelques secondes pour réfléchir où aller. Il n'était pas question de prendre un verre, selon lui, ou de se balader. L'un comme l'autre savait pourquoi ils étaient ici.
Chez lui, il n'en était pas question. Il mettait un point d'honneur à ne ramener aucune rencontre impromptue dans son petit studio, encore moins lorsqu'il s'agissait d'une demoiselle manifestement plus aisée que lui.
Chez elle, pourquoi pas, ou n'importe où ailleurs, il ne ferait pas le difficile... A vrai dire, il ne savait même pas comment elle était venue. Ni où elle habitait, vu qu'elle n'était manifestement pas descendue dans un hôtel.

- Où voulez vous qu'on aille? murmura-t-il. Je suis ouvert à toute proposition.

Il n'aurait pas été très classe de lui proposer quoi que ce soit, à vrai dire. Ce n'était vraiment pas le moment de lui forcer la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Ven 17 Aoû - 19:13

Mine de rien, la jeune femme était bien contente d'avoir la veste d'Echo sur le dos. Elle n'avait franchement pas envisagé la fraîcheur de la nuit au moment où elle avait quitté la résidence. Cassandre était restée nostalgique de la chaleur de l'été mais n'avait pas pensé que les températures avaient chuté depuis peu.
Elle attendait patiemment le jeune homme à l'extérieur, fumant en silence la cigarette que le barman avait bien voulu lui donner. Depuis sa grossesse, elle n'avait plus vraiment eu l'occasion de fumer, et avait dû s'en passer pendant neuf mois. Aujourd'hui, elle n'avait pas vraiment repris l'habitude mais en ressentait le besoin pressant par moments.

Soudain, elle aperçut le barman sortant du Puzzle. Il eut l'air de la chercher un instant avant de s'approcher d'elle avec un sourire. Cassandre lui rendit son sourire. Il lui dit alors à voix basse:

- C'est le moment de faire les comptes

La jeune femme haussa les sourcils, surprise. Un air amusé continuait néanmoins à flotter ses lèvres. Ainsi, elle lui devait quelque chose? Cassandre était curieuse de savoir quoi...
Il s'approcha d'elle et la prit alors par la taille. Le contact n'était pas désagréable, la jeune femme se laissa faire :

- Ça, je vous le laisse, vous aurez froid sinon. dit-il en parlant du blouson. L'oyabun hocha la tête gracieusement pour le remercier.
Il sortit alors d'une des poches du blouson son paquet de cigarettes :

- Ça, je le récupère... mais il me semble que je vous dois moi aussi quelque chose.

Ne lui laissant pas le temps de réagir, Echo avait déjà capturé les lèvres de la belle Cassandre. Elle se laissa aller à ce baiser qui lui réchauffait le ventre.
La séparation de leurs bouches laissa un court moment de silence entre eux. Tout les deux savaient très bien où ils voulaient en venir.
L'Oyabun regardait le jeune homme allumer une cigarette, dont le visage était éclairé par l'enseigne du Puzzle et les lampadaires de la rue.
Au bout d'un moment, il lui demanda :

- Où voulez vous qu'on aille? Je suis ouvert à toute proposition.

A vrai dire, elle n'en avait aucune idée. Au début de la soirée, Cassandre avait envisagé qu'un mec la ramène chez lui, mais dans la tournure de la phrase d'Echo, elle comprenait bien que cela n'était pas possible... Sinon, il lui aurait demandé sans détour si elle voulait venir chez lui. De son côté, ce n'était pas envisageable non plus à la résidence. Cela aurait été se trahir. Et puis, elle n'avait pas envie de rendre de comptes à son service de sécurité, à son bras-droit et au reste du clan, même si elle en était la patronne. Paradoxal, non? Malheureusement, elle était plus couvée qu'une princesse et en tant que femme - et mère -, Cassandre ne pouvait compromettre la réputation du clan et de son fils dans des frasques amoureuses sans lendemain. Elle était bien moins libre qu'un homme dans ses fonctions...

Elle répondit simplement à Echo :

- A l’hôtel, ce sera le plus simple. J'habite trop loin du centre...

Après tout, on était au Japon, et les Love Hotels pullulaient à chaque coin de rues. Cassandre n'avait pas peur d'y descendre pour passer la nuit avec un inconnu. De toutes façons, elle était armée. Et ce n'était pas le manque de confort auquel elle était habituée qui l'effrayait...
Elle lui demanda alors, l'oeil pétillant :

- Vous en connaissez un dans le coin? A moins que vous n'ayez une meilleure idée...

Elle ponctua cette dernière phrase d'un sourire charmeur...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Echo Bailey

avatar

Nombre de messages : 268
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Pas définie
Métier : A la recherche d'un nouveau boulot.
Date d'inscription : 06/01/2012

MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Lun 20 Aoû - 21:47



- A l’hôtel, ce sera le plus simple. J'habite trop loin du centre. Vous en connaissez un dans le coin? A moins que vous n'ayez une meilleure idée...

Echo hocha lentement la tête, se caressant le menton. Il n'était pas étonnant qu'elle ne lui propose pas d'aller chez elle, une femme ramenait rarement le loup dans la bergerie! Un instant, il se demanda s'ils ne pouvaient pas retourner dans le bar, une fois que tout le monde serait parti... mais c'était tout de même un peu cavalier. Il ne connaissait tout de même que le prénom de cette femme, il ne savait pas ce qui pouvait l'effaroucher. Il passa en revue les hôtels qu'il avait déjà fréquentés dans le coin. La plupart étaient des endroits assez délabrés, qui servaient clairement aux passent et autres deals pas très louables. Il y en avait bien un, ce que les japonais appelaient "Love Hotel", à un quart d'heure à pied. Il n'aimait pas trop le concept, qui lui paraissait encore plus sordide que les chambres où il avait déjà pu mettre les pieds. Mais après tout, ces endroits étaient faits^exprès pour ce que les deux jeunes gens avaient prévu. Personne ne les regarderait bizarrement ou ne le reconnaîtrait. Il ne serait pas trop ravi de voir le réceptionniste lui faire "salut" comme s'il venait tout les soirs. Là, elle risquerait quand même de se poser des questions. Autant jouer, le temps d'une nuit, le mec un peu libre qui faisait une folie, plutôt que quelqu'un qui faisait la même chose tous les deux soirs.

- Je connais un truc pas loin d'ici. Je ne suis pas fan de ces Love Hotel, mais au moins c'est un endroit sûr.
Il lui tendit le bras pour qu'elle le prenne:
- On se met en route?

Ils marchèrent à travers les rues quelque peu animées de Yuukoku, sur les trottoirs desquelles se déversaient les derniers fêtards des bars, à la recherche des rares établissements fermant à l'aube. Echo ne parla pas, ce n'était après tout pas vraiment la peine de faire la conversation, même s'ils ne se pressèrent pas. L'air frais le revigorait un peu, après la chaleur moite du bar et les effluves d'alcool.

Ils finirent par arriver devant l'endroit dont avait parlé Echo. C'était dans une rue relativement calme.
A l'instar d'une partie des hôtels de ce type, tout semblait automatique. Echo fit intérieurement la grimace en passant le pas de la porte. Il ne roulait pas sur l'or, en ce moment, cette nuit ferait un petit trou dans son budget mais il fallait bien trouver un endroit convenable.

Tout en mettant sa carte dans la borne et en préparant la réservation, il regarda autour de lui. Les lieux étaient très calmes. Cela n'était pas plus mal, il n'était jamais très agréable de croiser des gens dans ce genre d'endroit.
Quand il eut réglé, il récupéra un badge et l'agita un peu.
- On est au premier.

Ils gravirent les escaliers, jugeant que cela prendrait moins de temps que d'attendre l'ascenseur. Le couloir était éclairé par de petites lampes bleues, qui rappelaient à Echo une sorte de vaisseau spatial. Le jeune homme s'arrêta devant la porte, passa le badge dans la fente; il y eut un cliquetis, puis la chambre s'ouvrit. Echo s'effaça pour laisser passer Cassandre et la suivit dans la pièce.

Les lieux étaient relativement sobres. On était pas dans un hôtel de grande classe, mais au moins, c'était propre. Il y avait de la moquette rouge sombre sur le sol, des murs blancs cassé, une petite commode et un grand lit deux places. D'après la porte supplémentaire, la chambre était dotée d'une salle d'eau. Echo en poussa la porte, il y avait une baignoire, un lavabo, des toilettes, le tout paraissait relativement neuf.

Satisfait de son court examen, Echo se retourna vers Cassandre.
- J'espère que ça vous ira...
S'approchant d'elle, il retira délicatement le blouson qu'elle avait toujours sur les épaules et la posa sur la commode.
- On en était où? demanda-t-il avec un petit sourire.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   Mar 21 Aoû - 14:29


_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hello, is anyone there? [PV Echo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hello, is anyone there? [PV Echo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Le Cycle de Hoth] Paquet de Force 4 : L’Attaque de la Base Echo - Assault on Echo Base
» ECHO DES PLAINES ? le vol noir des corbeaux sur nos plaines.
» Les sapeurs
» ? ECHO-ALICE ? Les choses qu’on possède finissent par nous posséder.
» Et si la mort rode partout, où seras-tu toi ? [PV Echo du temps]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Le Quartier des Loisirs :: Les Bars et Restaurants :: Les Bars-
Sauter vers: