Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jun Masamori

avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Photographe et mannequin
Petit(e) Ami(e) : Électron libre
Date d'inscription : 09/08/2012

MessageSujet: Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]   Lun 13 Aoû - 21:36

Suite à sa séance photo avec la belle Cassandre McKeller, Jun avait retouché plusieurs photographies de son choix et les avait envoyées par mail à son modèle. Une semaine et demie plus tard, les clichés étaient imprimés sur papier glacé et illustraient un article sur la jeune femme d’affaire. Par fierté, Jun acheta le magazine pour les photos, mais aussi pour en savoir davantage sur sa nouvelle muse. Elle avait investi dans de nouvelles entreprises tournées vers la haute technologie. Rien de bien intéressant pour le Sino-japonais qui préférait l’art. C’était cette part là de l’Américaine qui l’intéressait. Elle s’y connaissait en art et possédait une salle de vente et une galerie. Etre dans les petits papiers de la belle blonde ne serait que bénéfique pour Jun.

Impatient d’immortaliser les belles courbes de Cassandre avec une approche différente, le photographe l’appela sur sa ligne personnelle. Ils convinrent d’une date, en fin d’après-midi, dans l’une des rares journées où la femme d’affaire avait peu de rendez-vous. Il lui confia son projet photo : il souhaitait des clichés se rapprochant des œuvres de Gil Elvgren, Earl Moran et d’Alberto Vargas. La jeune femme connaissant ces artistes, elle saurait à quoi s’attendre et quel genre de tenues apporter. Quant aux maquillages, elle pouvait elle-même s’en occuper ou alors Jun demanderait à l’une de ses amies professionnelles de passer au studio. D’ailleurs, en parlant de studio, il ne s’agirait pas de celui du Sino-japonais. Il n’avait pas assez d’espace pour entreposer les décors qu’il souhaitait. Il avait alors demandé à l’un de ses amis du milieu de lui prêter son studio. L’homme étant en vacances, ce fut sa secrétaire qui lui passa les clés, avec l’accord du propriétaire, bien évidemment. Ce n’était pas la première fois que Jun lui demandait ce service et le propriétaire savait qu’il retrouverait son studio comme si personne n’y était entré.

Le jour J, le photographe à la longue chevelure s’habilla d’une chemise dans les tons rouges et d’un pantalon noir, tous deux de grandes marques. Il fit le tour de son studio pour s’assurer de rien oublier. Il avait son fidèle reflex, son ordinateur portable et des livres d’illustrations des trois artistes qu’il avait évoqués avec son modèle. Cela pourrait leur donner des idées mais Jun se refusait de copier bêtement. Il voulait apporter sa touche personnelle, en bon artiste qu’il était.

Jun arriva au studio en avance, histoire de prendre ses repères et aménager les lieux comme il le souhaitait. Le studio était immense et désert vu que le maître des lieux était en vacances. Il y avait divers décors rassemblés dans ce loft situé dans le quartier des affaires : le traditionnel fond blanc, un canapé, un carré de fausse pelouse… Le propriétaire des lieux avait une grande palette de décors. Jun commençait à bien gagner sa vie et pensait s’offrir un lieu dans le même genre. Il serait ainsi plus libre, ne dépendrait pas de son ami, et ne serait pas limité par l’espace restreint de son studio personnel, même si celui-ci était plutôt spacieux.

Le photographe fit quelques réglages et était en train de consulter ses ouvrages lorsqu’il entendit frapper à la porte. Il se précipita pour aller ouvrir. Cassandre était apparemment seule, à moins que quelqu’un ne s’occupe de garer la voiture.

« Bonjour Mademoiselle. Je vous en prie, entrez. »

Il s’effaça pour laisser entrer la belle Cassandre puis referma la porte derrière elle. Comme la dernière fois, elle était très bien habillée et ne portait que de la marque. Cela leur faisait un point commun, en plus de l’amour qu’ils portaient tous deux à l’art.

« Avez-vous trouvé facilement ? J’ai jugé que nous serions mieux ici pour laisser libre cours à notre imagination. »

Jun parlait bien de leur imagination à tous les deux car il voulait vraiment que Cassandre apporte sa touche personnelle. Durant ce shooting, elle n’aurait pas à penser à ce que pourraient penser les autres. Les photos resteraient entre eux donc elle pouvait se lâcher.


_________________


Dernière édition par Jun Masamori le Mar 21 Aoû - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]   Mar 14 Aoû - 0:05

Au cours de la semaine passée, l'Oyabun McKeller avait reçu avec plaisir les photographies de Jun Masamori ainsi que le magazine qui avait publié l'article sur son travail. Elle avait senti son ego booster considérablement. Quand le photographe l'appela pour fixer le rendez-vous de leur prochaine séance, elle en profita pour le remercia chaleureusement du travail qu'il avait accompli. Ils convinrent de se retrouver en fin d'après-midi, une des rares journées où la belle bénéficiait de sa soirée sans dîners ou réunions programmées. Ils auraient donc tout le temps de travailler sans précipitation.

Pour ses tenues, elle s'était fait livrer plusieurs robes vintage et avait fouillé dans son propre dressing pour trouver ce qui correspondait le plus au style pin-up. En consultant les artistes qu'ils avaient évoqué au téléphone ensemble, Cassandre choisit aussi pour la séance une belle collection d'escarpins et... un peu de lingerie sexy. Bien sûr, elle envisageait cela sous l'angle du travail... mais elle ne serait pas contre une séance plus... intime avec Jun.

Enfin bref, la jeune femme était particulièrement de bonne humeur à l'approche de leur rendez-vous. Elle avait emprunté une malle de voyage à sa mère, ce genre de grande malle qu'elle transportait à l'époque de son mannequinat. Cette dernière était aussi souvent utilisée par les artistes de la scène, car elle permettait un rangement important et organisée de nombreux costumes. Cassandre avait fait envoyer la malle à l'adresse que lui avait confié le photographe. Cette fois-ci, cela ne se passerait au studio personnel de l'artiste. Jun lui avait expliqué que son studio était un peu trop petit pour les décors qu'il avait prévu.

Le jour de la séance, Gôro, son bras-droit, lui demanda à quoi correspondait ce rendez-vous avec le photographe. La jeune femme ne fit que lui répéter ce qu'elle avait convenu la semaine précédente : qu'elle allait discuter avec Jun Masamori pour une probable exposition à la galerie. Gôro dut s’accommoder de cette réponse mais il voyait bien que sa patronne s'était entiché du jeune homme et qu'elle lui accordait beaucoup plus de temps que prévu, ce qui n'était pas de son goût.

Elle choisit de se rendre au studio vêtue d'une robe noire cintrée qui épousait merveilleusement ses formes. Une ceinture épaisse en cuir noire soulignait davantage sa silhouette, rehaussée par des escarpins rouge à haut talons. Ses cheveux blonds formaient d'épaisses boucles qui tombaient sur ses épaules, et elle avait maquillé sa bouche d'un rouge passion. La jeune femme était venue au studio par ses propres moyens. Elle avait pris l'une des Mercedes blindées de son garage pour être libre de ses mouvements et rassurer en même temps ses gardes du corps.

Cassandre arriva à l'heure au studio, ayant roulé sans encombre. A son arrivée, Jun vînt lui ouvrir la porte et la salua :

« Bonjour Mademoiselle. Je vous en prie, entrez. »

Il la laissa entrer et la jeune femme s'inclina devant le photographe en le saluant :

" Bonjour Mr Masamori, ravie de vous revoir"

En se redressant, elle fit quelques pas dans le studio qu'elle observa, impressionnée. Il était vraiment beaucoup plus grand que celui de Jun.

« Avez-vous trouvé facilement ? J’ai jugé que nous serions mieux ici pour laisser libre cours à notre imagination. »

Elle se tourna vers lui avec un charmant sourire :

"Oui, je n'ai eu aucun souci. Vos indications étaient très précises... Avez-vous reçu ma malle? J'ai essayé de prendre le plus de tenues possibles pour cette séance. Au moins, cela vous laissera le choix de ce que vous désirez me voir porter..."

Elle se tut un instant, et s'approcha de Jun avec un sourire amusée et lui tendit un sac en papier :

" Mais avant... juste une petite surprise..."

Le photographe l'ouvrit et y trouva une bouteille de champagne luxueuse et deux flûtes de champagne, ainsi qu'un catalogue de la dernière exposition monographique de Diane Arbus qu'ils avaient accueilli à la Galerie McKeller. Elle ne savait pas s'il connaissait cette artiste photographe américaine, mais sans doute son travail lui plairait-elle :

" C'est pour vous remercier... de la dernière fois. Vous avez vraiment accompli un merveilleux travail et vos photographies ont été particulièrement remarquées..."

Elle rougit légèrement et pour masquer son trouble, lança joyeusement :

"Bien! Maintenant, je suis à vos ordres, Mr Masamori! Dîtes moi ce que je dois faire!"

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Jun Masamori

avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Photographe et mannequin
Petit(e) Ami(e) : Électron libre
Date d'inscription : 09/08/2012

MessageSujet: Re: Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]   Mar 14 Aoû - 1:22

"Oui, je n'ai eu aucun souci. Vos indications étaient très précises... Avez-vous reçu ma malle? J'ai essayé de prendre le plus de tenues possibles pour cette séance. Au moins, cela vous laissera le choix de ce que vous désirez me voir porter..."

« Oui, elle est bien là. »

Jun ne put s’empêcher de sourire en entendant la belle dire qu’elle lui laisserait le choix de ce qu’elle porterait. L’idée était plutôt plaisante, surtout en ayant une petite idée sur le style de vêtements contenus dans la malle. Mais tout cela était purement professionnel. Le photographe tenta donc d’effacer toutes les pensées parasites qui lui traversaient l’esprit. Mais peut-être les laisserait-il revenir plus tard…

" Mais avant... juste une petite surprise..."

Intrigué, le photographe prit le sac en papier que lui tendait Cassandre et l’ouvrit. A l’intérieur se trouvaient une bouteille de champagne de luxe, deux flûtes pour le boire, ainsi qu’un catalogue contenant des photographies de Diane Arbus. Jun avait entendu parler de cette Américaine lors de ses études mais ne s’y était pas ré-intéressé par la suite. Cette artiste avait beaucoup de talent et ses œuvres ne laissaient personne indifférent. Le Sino-japonais s’était même senti mal à l’aise face à certains portraits. Mais, selon lui, un artiste dont les œuvres ne laissaient pas indifférent était un véritable artiste. Il fallait beaucoup de talent pour parvenir à un tel résultat. Jun espérait que ses œuvres offraient quelques émotions. Il était parvenu à charmer Usami Fukuya, médecin amateur d’art qui semblait extrêmement difficile à combler. Maintenant, il s’attaquait à Cassandre qui avait fait des études d’art, était artiste à ses heures perdues, et qui avait une grande connaissance artistique. Pour le moment, la jeune femme semblait conquise. D’ailleurs, elle le confirma par ses paroles. Cela ne faisait que flatter encore plus l’égo déjà grand de Jun.

" C'est pour vous remercier... de la dernière fois. Vous avez vraiment accompli un merveilleux travail et vos photographies ont été particulièrement remarquées..."

« Je vous remercie… mais mes photographies ont pu être réussites seulement car j’avais un modèle digne de ce nom. »

Il inclina légèrement la tête en complimentant la jeune femme. Il la remerciait en quelque sorte d’avoir été un très bon modèle. Ils avaient été deux pour faire ces beaux clichés… Quant au catalogue et au champagne, Jun était touché. La brochure rejoindrait sa collection personnelle tandis que le champagne serait bu à la fin de ce shooting, pour fêter le bel accueil qu’avaient reçu les photos de Cassandre suite à la sortie de l’article, mais aussi pour clore en beauté cette nouvelle séance qui s’annonçait intéressante et remplie de sensualité. Si l’aperçu accidentel de la fine dentelle du soutien-gorge de la belle avait su émoustiller légèrement le photographe lors du dernier shooting, Jun allait redoubler d’effort pour paraître le plus professionnel possible et éviter les regards désireux.

"Bien! Maintenant, je suis à vos ordres, Mr Masamori! Dîtes moi ce que je dois faire!"

« Et bien je n’ai pas osé ouvrir votre malle. Accepteriez-vous de me montrer les tenues que vous avez choisies ? Cela me donnera peut-être de nouvelles idées. Et n’hésitez pas à en donner. Vous connaissez mes inspirations. »

Jun posa le catalogue, la bouteille et les flûtes sur le bureau et suivit la blonde vers la malle pour qu’elle lui montre son choix de tenues. Elle commença par lui montrer des robes vintage des années 50. Puis il y eut des jupes et des chemisiers de la même époque. Tout cela était accompagné de plusieurs paires d’escarpins. Pour finir, Jun eut le droit à un aperçu de lingerie sexy. Il la réservait pour la fin de la séance. Il désirait y aller progressivement pour finir en beauté.

« Vous avez parfaitement perçu ce que je désirais… Que diriez-vous de commencer par cette robe très Marilyn Monroe ? Vous pouvez vous changer là-bas. »

Jun lui indiqua d’un signe de main le coin pour se changer. Pour plus de facilité et par galanterie, il porta la malle à côté de la cabine. Il laissa ensuite la belle se changer tandis qu’il choisissait le décor et installait son appareil photo. Ce serait un simple banc jaune pastelle avec comme fond la verdure. Connaissant les lieux, le photographe alla chercher quelques accessoires que sa muse pourrait utiliser à sa guise. Il prit une ombrelle, des gants de satin, un tube de rouge à lèvres, des lunettes de soleil.

Un bruit de talons sur le parquet du studio indiqua à Jun que Cassandre était prête. Il se retourna pour l’admirer, faisant virevolter quelques mèches de sa chevelure noire derrière lui. Cette tenue lui allait divinement bien, surtout avec ses boucles blondes et ses lèvres peintes d’un rouge intense. On aurait presque dit la vraie Marilyn.

« Vous êtes magnifique. »

Jun ne put s’empêcher de souffler ces mots à l’attention de Cassandre. Mais ils étaient là pour travailler donc place au travail ! L’artiste photographe indiqua à la belle le décor qu’il avait choisi pour ces premiers clichés. Il lui laissa à disposition les accessoires, lui donnant le choix. L’Américaine savait ce qu’attendait Jun donc celui-ci lui faisait confiance pour trouver les bonnes poses, tant en la guidant si besoin était. Le shooting « pin-up » pouvait commencer…


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]   Mer 15 Aoû - 15:23

Après ce court intermède de distribution de cadeaux, qui firent visiblement plaisir au jeune homme, le photographe et son modèle se dirigèrent vers la malle de la belle Cassandre, selon la volonté de Jun. Il lui avait demandé de lui présenter les tenues qu'elle avait sélectionné pour qu'ils puissent convenir ensemble des vêtements qu'elle pour le premier shooting. Devant la malle, ils discutèrent un instant sur les différentes robes et en choisirent enfin une.

« Vous avez parfaitement perçu ce que je désirais… Que diriez-vous de commencer par cette robe très Marilyn Monroe ? Vous pouvez vous changer là-bas. »

En effet, la robe d'une blancheur éclatante épousait la taille du modèle qui le portait avant de s'épanouir en une jupe mi-longue plissée étroitement. Elle rappelait fortement celle que portait la divine égérie qu'était Marilyn Monroe dans le film "Sept ans de réflexions". Jun indiqua à son modèle l'endroit où elle pouvait se changer. Cassandre prit donc ses affaires, robe et chaussures, et se rendit derrière le paravent que lui avait montré le photographe. Derrière le paravent se trouvait une chaise et une petite table surmontée d'un miroir, qui permettait à la belle de retoucher son maquillage.
Elle se déshabilla prestement, ne gardant que ses sous-vêtements. Pour plus de praticité, elle avait opté, avant la séance pour un ensemble de couleur chair et un bustier sans bretelle en guise de soutien-gorge. Ainsi, l'ensemble se ferait invisible, peu importe la forme ou le coloris des vêtements qu'elle porterait par dessus.
Cassandre enfila la robe blanche en prenant soin de ne pas la tâcher avec son rouge à lèvres. Elle pinça la bouche tandis qu'elle passait sa tenue de starlette. Elle avait choisi pour chaussures des escarpins à talons hauts, d'un rouge vernis, laissant dépasser les orteils de la jeune femme.

Une fois prête, elle sortit de sa cachette et revint dans le studio. Jun était affairé à plusieurs réglages techniques. Il se retourna en entendant les pas de la jeune femme. Il avait l'air stupéfait quand il la vit, et ne put s'empêcher de lui dire :

« Vous êtes magnifique. »

Cassandre eut un très beau sourire et le remercia en inclinant la tête. Il l'invita par la suite à prendre place dans le décor qu'il avait agencé. Jun lui présenta les accessoires qu'il avait sélectionné et pria son modèle de se préparer pour cette première prise de vue.
Amusée par ce petit jeu, la jeune femme enfila les lunettes sur le bout de son nez et fit mine de se cacher du soleil. Assise sur le banc, les jambes délicatement croisées au niveau des chevilles, elle repliait le bras élégamment au-dessus de son front. Dans une seconde pose, elle avait écarté légèrement les lunettes de ses yeux, tenant la branche entre deux doigts. Ainsi, elle semblait épier discrètement quelque chose. Elle accompagnait ses mimiques de grands sourires ou d'airs étonnés, et rapidement on se serait cru dans les illustrations d'Elvgreen.
Ils continuèrent ainsi pendant une dizaine de minutes. La jeune femme jouait avec les accessoires, prenant beaucoup plus de plaisir que la dernière fois à poser pour Jun. Les gants aux mains, elle faisait semblant de les retirer en pinçant l'extrémité des doigts avec ses dents. Avec l'ombrelle, elle s'amusa à se cacher derrière, jetant des regards aguicheurs à l'appareil. Cassandre s'amusait comme une folle, restant néanmoins très concentrée sur les instructions du photographe.

Au bout d'un moment, Jun annonça une petite pause. Cassandre, toujours pleine de doutes par rapport à ses prestations, ne put s'empêcher de demander :

"Alors, qu'en avez-vous pensé? Est-ce que cela a été? N'était-ce pas un peu trop par moments?"

Elle se tut un instant, et poursuivit alors:

"Est-il possible d'avoir un peu d'eau Mr Masamori? Je crois que les projecteurs me donnent chaud..."

Cassandre se doutait aussi qu'après cette courte pause, elle devrait aller se changer pour revêtir une autre personnalité de la pin-up américaine...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Jun Masamori

avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Photographe et mannequin
Petit(e) Ami(e) : Électron libre
Date d'inscription : 09/08/2012

MessageSujet: Re: Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]   Mer 15 Aoû - 18:55

Cassandre choisit comme premier accessoire les lunettes de soleil. Elle faisait vraiment très starlette. Jun commença à mitrailler sa muse. Elle était très douée pour jouer les pinups. Elle avait parfaitement compris l’esprit. Des sourires révélant des dents blanches étiraient les lèvres rouges pulpeuses de l’Américaine. Il y eut aussi des airs faussement étonnés, comme si la miss était prise par surprise en photographie. Il y eut aussi des mimiques maladroites tout à fait charmantes. Cela se voyait que Cassandre était plus dans son élément pour jouer les pinups que les femmes d’affaires. En même temps, le précédent shooting avait été imposé à la jeune femme, tandis que celui-ci, beaucoup plus charmeur, lui avait été proposé et elle avait accepté sans hésitation.

Jun effectua de nombreuses photos durant de longues minutes. A travers l’objectif, il dévorait du regard la belle dont les yeux bleus-gris brillaient de plaisir. On aurait dit une petite fille qui jouait les princesses et qui appréciait qu’on est d’yeux que pour elle. Cela changeait de son rôle de working girl stricte. Il semblait que la vraie Cassandre se révélait durant les shootings et le photographe appréciait cela.

« Bien. Faisons une pause avant d’enchaîner avec une nouvelle série de clichés. »

"Alors, qu'en avez-vous pensé? Est-ce que cela a été? N'était-ce pas un peu trop par moments?"

« Non, je vous assure, vous faîtes du très bon travail. Il faut croire que vous avez hérité du talent de votre mère. »

La mère de Cassandre avait été un grand top-modèle il y avait plusieurs années de cela. Sa réputation avait dépassé les océans et Jun en avait eu vent. La jeune femme avait non seulement hérité de sa beauté mais vraisemblablement aussi de son talent.

"Est-il possible d'avoir un peu d'eau Mr Masamori? Je crois que les projecteurs me donnent chaud..."

« Bien sûr. »

Jun lâcha son précieux appareil photo et alla chercher dans ses affaires une bouteille d’eau et des gobelets en plastique. Moins classe que les flûtes à champagne mais plus faciles à transporter. L’artiste avait préféré apporter ses propres affaires plutôt que de les emprunter à son ami. Il ne voulait pas trop abuser de sa gentillesse… Le beau Sino-japonais remplit deux gobelets d’eau et en tendit un à Cassandre. Immanquablement, elle laissa une légère trace rouge sur le bord du gobelet après avoir bu. Ils n’auraient ainsi aucun mal à différencier leurs verres.

« Pour les prochaines photos, je vous laisse choisir votre tenue. Eblouissez-moi. »

Jun avait hâte de découvrir le choix de sa muse. Qu’allait-elle choisir pour le charmer ? Il y avait tellement de choix dans la malle que le photographe ne savait pas avec quoi allait se vêtir Cassandre. Néanmoins, il avait repéré une élégante robe de soirée rouge, un peu comme celle que portait Jessica Rabbit, dans le film « Qui veut la peau de Roger Rabbit », tout en étant un peu moins échancrée tout de même. Si l’Américaine ne la choisissait pas pour cette série de photo, Jun lui demanderait de la porter pour la suivante.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]   Mer 15 Aoû - 21:25

Le jeune homme lui servit un verre d'eau dans un gobelet qu'il lui avait apporté. Dans le même temps, il lui confirma que les poses étaient bonnes et qu'il était temps qu'elle change de tenue. Il lui laissait le choix de la robe, préférant qu'elle lui fasse la surprise.
Elle retourna donc derrière le paravent et fouilla dans la malle pour choisir une très jolie robe d'un vert émeraude, au décolleté sage mais ravageur par la nudité des épaules qui l'accompagnait. Comme la précédente tenue, le vêtement épousait harmonieusement les courbes et la taille fine de la jeune femme. Pour compléter le tout, elle enfila des bas qu'elle accrocha à une jarretière noire et accorda sa robe à des escarpins d'un vert de la même teinte. Elle avait tout d'une vraie pin-up.
Avant de sortir de sa loge improvisée, la jeune femme retoucha légèrement son maquillage, dont le rouge à lèvres s'était un peu effacé quand Cassandre s'était désaltérée.

Spoiler:
 

Jun, de son côté, n'avait pas chômé non plus. Il avait préparé un nouveau décor pour sa muse. Quand elle l'eut rejoint, Cassandre le regarda avec un petit air amusé. Elle tînt les plis de sa robe et fit une gracieuse révérence au photographe. Elle avait l'impression d'être Grace Kelly, habillée ainsi. Avec ses cheveux d'un blond d'or et le vert émeraude de sa robe, la jeune femme était sublimée.

"J'espère que cette tenue vous plaît... Sinon, je peux aller me changer..."

Le photographe la rassura sur son choix, et comme précédemment, l'invita à s'installer dans le nouveau décor. De son côté, il vérifia la lumière, régla les projecteurs, ajusta son trépied... et tout pleins d'autres trucs de photographe que la jeune femme ne pouvait énumérer ni nommer.
Il lui remit plusieurs accessoires avec lesquels elle joua. Mais cette fois-ci, elle se fit un peu plus audacieuse. Ayant en tête les illustrations d'Elvgreen, elle remonta les plis de sa robe, présentant au photographe le galbe parfait de ses cuisses, souligné par la jarretière et les bas noirs. Elle osa des sourires plus provocants à l'attention de l'appareil, prenant quand même soin de ne pas tomber dans le vulgaire... car l'esthétique de la pin-up n'est pas vulgaire. C'est la femme fatale par excellence qui sait allier charme, sex-appeal et dérision en même temps.

Cassandre prenait la pose, jouait avec l'objectif, présentant son corps sous toutes les coutures, riant à gorge déployée. Il lui semblait qu'elle n'avait jamais mis autant d'énergie dans un travail semblable.

Une nouvelle pause, et des conseils du photographe vinrent arrêter ce deuxième shooting....

Heureusement, Cassandre était épuisée, mais toujours aussi heureuse et enthousiaste pour la suite de la séance...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Jun Masamori

avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Photographe et mannequin
Petit(e) Ami(e) : Électron libre
Date d'inscription : 09/08/2012

MessageSujet: Re: Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]   Mer 15 Aoû - 23:00

Pendant que la ravissante Cassandre se changeait derrière le paravent, Jun s’occupa de choisir un nouveau décor. Cela serait un simple fauteuil qui était tout de même confortable, dans les tons ivoire. Le photographe déménagea son matériel et fit quelques réglages avant d’entendre de nouveau les talons hauts de sa muse taper le parquet. En tournant la tête, il put voir la jeune femme dans une belle robe émeraude avec des escarpins assortis. On pouvait voir la naissance de sa poitrine généreuse, mise en valeur par ses fines épaules dénudées.

"J'espère que cette tenue vous plaît... Sinon, je peux aller me changer..."

« Non, gardez-la. »

Cette fois-ci, l’artiste se garda de faire un compliment mais son regard parlait de lui-même. Avec un petit sourire, il détourna le regard pour se concentrer sur les derniers réglages. Pour régler la luminosité éclairant son modèle, il dut se rapprocher d’elle avec son posemètre. Il était difficile de garder la tête froide face à un canon pareil. Mais le travail passait avant tout. Jun se positionna derrière son réflex sur trépied et commença la nouvelle série de photos. Cassandre prit la pose, comme une professionnelle. Elle était de plus en plus à l’aise devant l’artiste qui appréciait de la voir se lâcher et même rire. Il fut même agréablement surpris lorsqu’il la vit relever légèrement sa robe pour dévoiler la fine dentelle noire de son porte-jarretelle.

« Sexy… »

Le photographe n’en dit pas plus mais un léger sourire ne quitta plus ses fines lèvres jusqu’à la fin de la série. Même en tentant d’être très professionnel, Jun n’en restait pas moins un homme. Voir sa muse s’amuser ainsi à charmer l’objectif et sûrement lui au travers de l’appareil ne le laissait pas de marbre. D’un côté, il voulait faire le plus de clichés possibles, mais de l’autre, il avait bien envie qu’il n’y ait plus son réflex entre son modèle et lui…

« Dernière photo… Voilà, nous pouvons faire une nouvelle pause. »

Le jeune Sino-japonais servit un nouveau verre à son modèle avant d’aller rapidement jeter un coup d’œil à son ordinateur. Il pouvait mieux voir le résultat de ses photographies sur l’écran de son portable que sur celui de son appareil photo. Pour l’instant, il était très satisfait du shooting. Mais il n’en avait pas encore terminé avec Cassandre.

« J’aimerai bien que vous portiez votre robe de soirée rouge pour la prochaine série. Etes-vous d’accord ? »

Jun tenait à cette robe. Il la trouvait magnifique et la jeune Américaine ressemblerait vraiment à une femme fatale dedans. Le photographe avait déjà le décor en tête : le piano à queue. Il voyait la belle assise sur le siège devant le piano, voire même sur l’instrument. Bien sûr, en gentleman, le jeune homme l’aiderait à s’installer dessus. Il ne voulait pas la voir risquer de se blesser.


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]   Ven 17 Aoû - 18:09

Le shooting s'était bien déroulé avec la robe verte et les bas. Jun lui demanda néanmoins pour la prochaine pose de revêtir une robe d'un rouge intense qu'il avait repéré dans la malle de la jeune femme. Cassandre s'exécuta et retourna effectuer son protocole de préparation derrière le paravent. Elle se déshabilla et se vêtit par la suite de la longue robe rouge. Cette dernière était composée d'un bustier qui permettait de mettre en valeur la poitrine du modèle. Le reste de la robe épousait les courbes de la muse, glissait le long de sa taille fine et de ses hanches épanouies. L'arrière du vêtement découvrait un dos d'une blancheur exquise, rehaussé de quelques délicats grains de beauté.
Néanmoins, la belle se trouva embêtée avec la fermeture de sa robe. Elle ne parvenait pas à faire glisser le zip de la fermeture jusqu'à mi-hauteur de son dos.

Cassandre était un peu gênée de demander cela à Jun, mais elle n'arrivait pas à s'en sortir seule. Cachée derrière le paravent, elle appela le photographe d'une voix désolée :

« Monsieur Masamori, je m'excuse de vous déranger dans vos préparatifs... mais... j'ai un problème avec la robe... »

Elle entendit des pas se rapprocher du paravent. Jun sembla s'arrêter devant, attendant peut être l'autorisation du modèle pour en faire le tour. L'Oyabun passa la tête sur le côté et lui dit avec un sourire :

« Je vous en prie, venez. Je ne suis pas nue... Voilà, c'est ma fermeture... Pourriez-vous m'aider à la remonter ? »

Quand elle sentit les doigts du photographe aux cheveux d'ébène frôler son dos, un frisson de plaisir parcourut sa peau diaphane. Décidément, quelque chose se passait avec Jun, mais elle n'était pas certaine de la réciproque. Les joues un peu rouges, elle n'osa tourner son visage vers lui pour le remercier, et se contenta de balbutier rapidement :

« Merci... je... merci... »

Cassandre attendit que le jeune homme s'éloigne pour se remettre en mouvement. Elle retoucha un peu sa coupe de cheveux et remit un peu de mascara sur ses longs cils noirs. Un peu de rouge à lèvres compléta l'ensemble. En chaussures, elle opta pour une paire d'escarpin d'un rouge flamboyant. Fin prête, elle retourna dans le studio où Jun avait préparé un nouveau décor.

L'avantage de ce nouveau décor était le piano à queue que Jun avait fait installer. Cassandre était comme une enfant en voyant l'instrument de musique et ne put s'empêcher de pianoter la première Gymnopédie d'Erik Satie. Elle aimait beaucoup les airs évanescents de ce pianiste français. Le son que lui renvoyait le piano dans ce vaste studio était merveilleux...

Spoiler:
 

Mais bientôt, elle se remit au travail... Comme précédemment, elle écouta les conseils du photographe, joua tantôt devant l'objectif les ingénues ou les filles effarouchées, fit des moues de lolitas ou des poses de femmes fatales. A travers l'appareil, elle tentait de capter l'oeil du photographe. Cassandre n'hésitait pas à provoquer de plus en plus, à se montrer davantage sûre d'elle dans des poses toujours plus glamours .
Un moment, elle s'assit de nouveau devant le piano et joua pour Jun la chanson de Julie London, « Cry Me a River ». Cassandre n'était pas une grande chanteuse, mais elle aimait particulièrement cette chanson d'amour malheureuse :

Spoiler:
 

«Now you say you're lonely
You cry the whole night through
Well, you can cry me a river, cry me a river
I cried a river over you

Now you say you're sorry
For bein' so untrue
Well, you can cry me a river, cry me a river
I cried a river over you

You drove me, nearly drove me out of my head
While you never shed a tear

Remember, I remember all that you said
Told me love was too plebeian
Told me you were through with me and

Now you say you love me
Well, just to prove you do
Come on and cry me a river, cry me a river
I cried a river over you

I cried a river over you
I cried a river over you
I cried a river over you »


On se serait à l'époque de la Grande Dépression, dans un de ses cabarets enfumés où la diva chantait pour des hommes en complets et des mafieux à cigares.
Quand ses doigts quittèrent les touches du piano, elle se retourna et s'excusa :

« Je suis désolée, le piano est mon pêché mignon... »

Elle se tut un instant pour regarder Jun et lui demanda alors avec un sourire amusé :

« Et si maintenant nous passions à des pin-up moins sages ? Plus... déshabillées ? »

Après tout, la majorité des illustrations de ces femmes fatales les présentaient en sous-vêtements glamours et chics...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Jun Masamori

avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Photographe et mannequin
Petit(e) Ami(e) : Électron libre
Date d'inscription : 09/08/2012

MessageSujet: Re: Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]   Ven 17 Aoû - 23:42

Jun laissa sa muse retourner derrière le paravent pour aller se changer. En l’attendant, il alla préparer le nouveau décor. Il retira le tissu recouvrant le piano. C’était pratique pour éviter que le bel instrument noir ne prenne la poussière et qu’on ait à le laver juste avant un shooting. Le photographe caressa le piano. A une époque, il avait suivi des cours mais avait préféré se tourner vers le dessin. Il avait donc quelques notions de piano mais restait un amateur. Qu’importe, il brillait dans d’autres domaines maintenant. L’artiste se détacha de l’instrument et alla effectuer quelques réglages avant d’être interrompu.

« Monsieur Masamori, je m'excuse de vous déranger dans vos préparatifs... mais... j'ai un problème avec la robe... »

Un problème ? Jun espérait que cela ne se répercute pas sur ses projets. Il mit de côté ses préparatifs et se dirigea vers le paravent, ses chaussures Church’s faisant retentir le bruit de ses pas sur le planché du studio. Par galanterie, il attendit la permission de Cassandre pour la rejoindre derrière les panneaux de bois.

« Je vous en prie, venez. Je ne suis pas nue... Voilà, c'est ma fermeture... Pourriez-vous m'aider à la remonter ? »

« Evidemment Mademoiselle. »

Jun attrapa délicatement la fermeture éclair de cette somptueuse robe rouge et la remonta, profitant de l’occasion pour frôler cette peau blanche si douce. Le photographe eut aussi l’occasion de sentir à nouveau le parfum fruité de son modèle. Il dut se faire violence pour ne rien faire d’autre. Mais après la séance photo, il ne se monterait sans doute pas aussi sage…

« Voilà, c’est fait. »

« Merci... je... merci... »

« De rien. C’est naturel. »

Jun se retira et retourna devant le décor choisi. Cette Cassandre était vraiment très attirante. Les petits regards vers l’objectif, cet air gêné mais adorable qui la faisait passer pour une femme sage. Elle savait être paradoxale. Mais n’était-ce pas l’esprit « pin-up » ? Jouer les femmes prudes tout en sachant être glamour. Cela la rendait dans un sens inaccessible. Elle charmait pour le plaisir mais pouvait vous laisser en plan. Mais Jun était certain qu’il ne laissait pas non plus la belle indifférente. Il le prouverait à la fin du shooting…

La pin-up en robe de soirée au décolleté ravageur finit par rejoindre le photographe. Celui-ci lui présenta le nouveau décor. Le piano sembla agir comme un aimant puissant sur la blonde qui ne tarda pas à prendre place face au clavier et à débuter une légère mélodie. Jun n’en connaissait pas l’auteur mais la trouvait magnifique, surtout jouée par Cassandre. Il se laissa transporter par la douceur de l’air. Les doigts fins de l’Américaine appuyaient avec délicatesse sur les touches noires et blanches. Elle avait beaucoup de talent et de cordes à son arc. En plus de dessiner, elle était musicienne. Cette femme était très raffinée et cultivée. Rien à voir avec l’image de fille aux mœurs légères qu’on lui donnait suite à son histoire avec Tatsuki Sugiura. Elle avait beaucoup de classe.

Une fois que la dernière note eut retenti dans le vaste studio, la belle se remit au travail. Après tout, elle était là pour poser, non pour jouer. Jun commença à prendre de nouvelles photos. Cassandre était extrêmement à l’aise. Elle enchaînait les poses et répondait aux demandes du photographe sans problème. Pour les photographies prises sur l’instrument, le Sino-japonais joua les gentlemen et l’aida à monter dessus. La belle était esquisse. Ainsi allongée sur le piano, elle était terriblement attirante. Jun se déplaça pour la prendre sous tous les angles avant de l’aider à redescendre. Cassandre reprit place devant le piano et recommença à jouer un morceau, accompagnée de paroles chantées d’une voix claire et mélodieuse cette fois-ci. Dessinatrice, musicienne et chanteuse… Elle ne cesserait d’étonner et de ravir Jun. L’artiste l’écouta mais son côté professionnel revint au galop. Il ne put s’empêcher de prendre quelques clichés. Mais il finit par décrocher de son appareil photo et écouta attentivement sa muse. Cette fois-ci, il connaissait le morceau. Il s’agissait de « Cry me a river » de Julie London, repris par la suite par de nombreux artistes et à ce moment-ci par la divine Cassandre. A la fin de la chanson, Jun ne put s’empêcher d’applaudir calmement.

« Je suis désolée, le piano est mon pêché mignon... »

« Ça se voit. Vous avez du talent. »

« Et si maintenant nous passions à des pin-up moins sages ? Plus... déshabillées ? »

« Je n’osais pas vous le proposer. J’espère que vous vous sentirez à l’aise devant moi Mademoiselle. Sachez que mon regard sera purement professionnel. »

Jun s’inclina légèrement en signe de respect. Il agissait en professionnel bien que des pensées plus personnelles lui traversaient l’esprit. Il avait hâte de découvrir de nouvelles parcelles de peau de sa muse et de la voir sous un autre jour. Cassandre avait bon goût en matière de lingerie fine d’après ce qu’avait aperçu l’artiste. Il était désireux de la voir en petite tenue, dans un but purement professionnel, bien évidemment…


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]   Sam 18 Aoû - 2:00

Le jeune homme avait l'air charmé par les prestations musicales de la belle Cassandre. Il ne put s'empêcher de l'applaudir légèrement à la fin de "Cry me a River" lui assurant qu'elle avait du talent. Selon elle, ce n'était pas tant du talent qu'une éducation sévère. Son père avait exigé de tous ses enfants une culture et une éducation des plus prestigieuse. Dès son plus jeune âge, Cassandre avait été formée à la danse classique, au piano, au chant, à la peinture, mais avait aussi appris à jouer d'instruments traditionnels japonais, tel le shamisen et à servir le thé, composer des bouquets floraux... comme une geisha...
En vieillissant, Cassandre s'était servi de ses acquis pour les orienter dans les goûts qu'elle préférait. Son répertoire était devenu plus jazz après être passé par une période boulimique de musique classique. La danse classique qui avait déformé son corps pendant plusieurs années avait été abandonné pour de la boxe et du kendo... Néanmoins, depuis la mort de son père, elle n'avait plus guère le temps à tout cela. Son agenda se résumait à d'interminables réunions, des dîners insipides, des contrats à l'étranger, des galas de charité, et sans cesse des problèmes à résoudre. Elle trouvait de temps en temps, comme ce soir, des plages horaires qui lui permettaient de se ressourcer dans le sport ou dans la détente...

Jun approuva la proposition de la jeune femme de changer radicalement de tenue. Élégamment, Cassandre se leva de son tabouret, quitta à regret le piano et se dirigea de nouveau vers sa cabine d'essayage improvisée. Elle passa un moment devant sa malle ouverte avant d'arrêter son choix sur un ensemble noir et rose pâle, composé d'une guêpière à dentelles, épousant les courbes de son corps. Ses bas noirs étaient rattachés par de délicats rubans d'un rose pâle. Sa poitrine était mise en valeur par l'effet corset que donnait la guêpière. La dentelle laissait transparaître des parties de sa peau diaphane sans pour autant rendre l'ensemble vulgaire. Au contraire, on aurait cru voir une Dita Von Teese en blonde. Elle assortie la lingerie d'une paire d'escarpin d'un même rose que les rubans, et ajouta dans ses cheveux d'or un ruban noir qu'elle noua sur le côté. Elle changea aussi la couleur de son rouge à lèvres pour rester dans les mêmes tons.

Elle se couvrit d'un peignoir en soie noire avant de sortir rejoindre le photographe. Elle voulait lui réserver la surprise, voir son regard, percevoir l'étincelle au moment même où elle ouvrait son peignoir.
Cassandre fit claquer ses talons hauts sur le parquet du studio et se rendit dans le décor préparé pour elle. Il s'agissait d'un énorme pouf vintage dans un fond couleur crème. La jeune femme, avec provocation, se plaça devant le pouf et se tourna vers le photographe avec un sourire charmeur. D'un geste sensuel, elle tira sur la ceinture de son peignoir dont les pans s'écartèrent d'eux-mêmes, dévoilant une Cassandre plus sexy que jamais...

- Alors, cela vous convient-il pour une pin-up... déshabillée?

Un grand sourire brillait sur les lèvres de la jeune femme, bien ravie de l'effet qu'elle provoquait...

Elle fit quelques poses sur le pouf, jouant les ingénues, dévoilant ses charmes sous une miriade de sourires. Tantôt elle défaisait élégamment les rubans de sa parure, desserrant les liens de son corsage, tantôt elle dévoilait en femme fatale ses épaules, jouait avec ses cheveux. Et toujours, elle entendait le crépitement de l'appareil dans son dos...

Poser dans cette tenue faisait monter l'excitation de la jeune femme. Après tout, c'était surtout pour Jun qu'elle se présentait ainsi...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Jun Masamori

avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Photographe et mannequin
Petit(e) Ami(e) : Électron libre
Date d'inscription : 09/08/2012

MessageSujet: Re: Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]   Sam 18 Aoû - 13:37

Jun regarda autour de lui tandis que Cassandre retournait se changer et se vêtir d’une tenue moins habillée. Il trouva parfaitement ce qu’il désirait. Le nouveau décor se composait d’un simple pouf vintage qui semblait très confortable. Un fond couleur crème mettrait en valeur la belle pin-up et ajouterait un peu plus de chaleur aux poses. Le photographe refit pour la énième fois les réglages. Il les termina de façon synchronisée avec l’arrivée de Cassandre. Elle portait un peignoir en soie noire empêchant Jun de deviner son nouvel ensemble. Quelle coquine… L’artiste croisa les bras sur son torse et observa la belle Américaine qui jouait avec lui. Là, il n’y avait aucun doute possible : elle était en plein jeu de séduction et Jun devait avouer que cela fonctionnait. Il se pinça les lèvres tandis que la femme fatale en face de lui tirait sur la ceinture de son peignoir. Les pans de soie de celui-ci s’écartèrent pour dévoiler une tenue très sexy. Elle avait opté pour une guêpière à dentelles noire et rose pâle. Ses longues jambes étaient habillées de bas noirs rattachés par des rubans roses à la guêpière. La dentelle permettait de deviner la peau de la jeune femme. Quant à sa chevelure, elle était attachée par un léger ruban noir. La jeune femme était… diaboliquement attirante.

- Alors, cela vous convient-il pour une pin-up... déshabillée?

« C’est encore mieux que ce que j’espérais… »

Et Jun ne mâchait pas ses mots. Il s’était attendu à voir une Cassandre sexy et provocante mais ce qu’il avait sous les yeux était au-delà de ses espérances. C’était à partir de là que le shooting devenait difficile pour lui. Comment ne pas lorgner sur cette poitrine bien mise en valeur, regarder les belles cuisses de sa muse, sa taille parfaitement dessinée… Le photographe préféra se cacher derrière son appareil photo et la dévorer du regard à travers l’objectif. Il prit de nombreux clichés et ne donna cette fois-ci pratiquement aucun conseil. Cassandre n’avait pas besoin de lui pour jouer dans la provocation et l’émoustiller. Jusque-là, elle s’était montrée plutôt sage. On aurait pu croire qu’elle lançait des regards sulfureux à l’objectif seulement pour obtenir de belles photos. Mais là, avant même que la séance ne commence, elle était rentrée dans son rôle de pin-up pour charmer Jun. Le photographe allait entrer dans son jeu. Le flash crépita une dernière fois puis le beau Sino-japonais laissa son réflex pour se rapprocher de la belle. En gentleman, il ramassa le peignoir en soie et aida sa muse à le remettre. Il alla même jusqu’à dégager ses cheveux blonds coincés entre le col du vêtement et son cou.

« Nous nous disons encore une tenue puis nous en resterons là pour aujourd’hui, vous voulez bien ? Après, nous pourrons fêter notre premier shooting et celui-là avec quelques bulles. »

Il fallait bien faire honneur à la luxueuse bouteille que la jeune femme avait apportée. Et, la séance terminée, Jun pourrait mettre son professionnalisme de côté pour s’intéresser à sa muse. Elle l’intéressait beaucoup, au niveau du physique naturellement, mais aussi côté personnalité. Les deux jeunes gens avaient quelques points communs et l’artiste souhaitait s’en servir pour charmer la belle, si ce n’était pas déjà fait.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]   Sam 18 Aoû - 21:12

A la fin de cette séance, Jun vînt vers la jeune femme avec le peignoir qu'elle avait retiré auparavant. Il le lui passa délicatement sur les épaules et dégagea quelques mèches blondes. Les doigts du photographe sur sa nuque arrachèrent un frisson à la belle Cassandre. L'homme la regarda intensément et lui dit :

« Nous nous disons encore une tenue puis nous en resterons là pour aujourd’hui, vous voulez bien ? Après, nous pourrons fêter notre premier shooting et celui-là avec quelques bulles. »

La jeune femme sourit et approuva d'un hochement de tête. Maintenant, elle avait hâte de passer à autre chose. Cela faisait bien deux heures que Cassandre posait pour le photographe, mais à présent, elle se sentait lasse. Elle avait l'impression d'avoir dépensé plus d'énergie que jamais. L'Oyabun se rendit de nouveau derrière le paravent, ne prenant même pas la peine de fermer le peignoir de soie. L'homme l'avait vu d'une façon assez intime, donc, elle n'avait plus rien à cacher. Elle ne s'était pas présentée ainsi à un homme depuis très longtemps...

Cassandre se retrouva pour la dernière fois devant sa malle et choisit un nouvel ensemble. C'était quelque chose de plus léger, de plus vintage. Il se composait d'un soutien-gorge rouge à dentelles noires et d'une gaine vintage dans les mêmes teintes. Comme précédemment, ses bas étaient retenus à des rubans d'un rouge intense et elle associa son ensemble à des escarpins d'un même rouge. Elle donna une dernière touche de maquillage à l'ensemble, et sortit rejoindre Jun ainsi.

La jeune femme était ravissante et d'une beauté resplendissante. Elle avait des allures de femme fatale avec sa lingerie d'un rouge éclatant. Un grand sourire ourla les lèvres peintes de Cassandre quand elle s'approcha du photographe. Elle le salua d'un hochement de tête charmeur, et prit place dans la dernière scène qu'il lui avait préparé. Il s'agissait d'un divan en velours vert, à l'aspect rétro, placé entre deux tentures lourdes d'une couleur sombre. Le divan était recouvert de coussins de formes et de matières différentes et il y avait sur le côté du meuble une table basse avec une boîte de chocolats ouverte et des lettres ouvertes.
Cassandre joua avec l'objectif, fixant d'un oeil aguicheur le photographe tandis qu'elle croquait délicatement les petites douceurs entre ses dents blanches. Elle fit mine de lire les lettres, s'imaginant être une femme adulée recevant des milliers de lettres d'hommes transis d'amour pour elle. L'Oyabun, grimée en pin-up, caressait son corps, imitant l'excitation d'une femme lisant des lettres érotiques. De temps en temps, elle jetait un regard à Jun, cherchant à capter derrière l'appareil les réactions du photographe.

Quand ce dernier lui annonça la fin de la séance, Cassandre soupira d'aise. Elle n'était pas mécontente que le shooting se termine malgré le fait qu'elle ait pris beaucoup de plaisir à ce petit jeu. Elle se leva d'un air enthousiaste du divan, et s'approcha toute mielleuse de Jun :

"Et maintenant le champagne?" lui demanda-t-elle avec un grand sourire.

"Au fait, qu'avez-vous pensé de cette séance? Ce fut un moment très agréable pour moi, Mr Masamori..."

Le regard de la belle Cassandre flamboyait en interrogeant le jeune homme. Elle se souvint alors qu'elle était toujours en petite tenue. Elle rougit légèrement, s'excusa en bafouillant, et fit quelques pas pour reprendre son peignoir...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Jun Masamori

avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Photographe et mannequin
Petit(e) Ami(e) : Électron libre
Date d'inscription : 09/08/2012

MessageSujet: Re: Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]   Sam 18 Aoû - 23:32

Pour la énième et dernière fois, Jun s’occupa du décor tandis que sa muse allait se changer. Il opta pour un divan en velours vert. Mais il manquait quelque chose. Le photographe regarda autour de lui et vit une table. Il repensa alors aux différents accessoires qu’il avait vus rangés dans l’une des armoires du studio. Il porta la table basse jusqu’au divan puis alla choisir des objets pour agrémenter ce décor sans vie. Il opta pour des enveloppes, du papier à lettre et… Il haussa un sourcil en tombant sur une boîte de chocolats. Il jeta un coup d’œil à la date de péremption pour s’assurer que Cassandre ne tomberait pas malade si jamais elle en mangeait. Ils étaient encore bons jusqu’en janvier, ce qui laissait plusieurs mois pour les consommer. Parfait. Jun alla les poser sur la table en même temps que les lettres.

La belle Américaine sortit de derrière le paravent tandis que l’artiste faisait les derniers réglages. Elle avait opté pour un soutien-gorge et une gaine dans les tons rouges et noirs, avec rubans et escarpins assortis. Jun aimait beaucoup ce mariage de couleur. D’ailleurs, il les portait aussi sur ses vêtements : pantalon noir et chemise rouge foncé, presque bordeaux. Cassandre avait-elle choisi ces couleurs exprès ou était-ce un pur hasard ? Seule elle le savait…

Parfaitement à l’aise, la femme fatale salua Jun avec un sourire aux lèvres. Savait-elle qu’elle jouait avec le feu ? Le photographe dut vraiment se faire violence pour garder la tête froide. Il invita son modèle à prendre place sur le divan et alla se poster derrière son appareil photo. Ils commencèrent cette dernière série de clichés qui était sûrement la plus chaude. Cassandre croqua dans l’un des chocolats avec un petit regard coquin à l’adresse de l’objectif, si ce n’était de Jun. Elle joua ensuite avec les lettres. En la regardant, l’artiste comprit l’histoire que s’était imaginée sa muse au sujet de celles-ci. C’était assez osé mais Jun aimait. Totalement dans son rôle de pin-up, Cassandre se caressait le corps, sans complexe. Comment garder son calme en voyant cela ? Le Sino-japonais resta bien cacher derrière son réflex pour éviter de croiser le regard ravageur de sa modèle. Il avait peur de défaillir sinon. D’ailleurs, après une quinzaine de minutes, il finit par annoncer la fin du shooting pour mettre un terme à cette torture.

"Et maintenant le champagne?"

« Oui. Nous l’avons bien mérité. »

"Au fait, qu'avez-vous pensé de cette séance? Ce fut un moment très agréable pour moi, Mr Masamori..."

« Il l’a été pour moi aussi Mademoiselle. Vous m’avez permis de réaliser l’un de mes rêves d’artiste et je vous en remercie. »

Jun s’inclina en guise de remerciement avant de noter le trouble de la belle Américaine. Il semblait qu’elle venait à peine de se rendre compte de sa petite tenue et cela avait l’air la mettre mal à l’aise. L’artiste se demandait si la jeune femme ne sur-jouait pas. Après tous les regards de braise qu’elle lui avait lancés et les gestes provocants en dehors des prises photo, comment pouvait-elle encore jouer les femmes prudes ? Jun devança la belle lorsqu’elle voulut reprendre son peignoir. Il se pencha pour le ramasser et se tourna vers Cassandre. Elle était si sexy dans cette tenue et avec ses joues légèrement rougies par le malaise. L’espace d’une seconde, ils échangèrent un regard avant que le beau photographe ne s’approche de sa muse. Il passa le peignoir de soie au-dessus d’elle pour ensuite le poser sur ses épaules blanches. Il descendit ses mains le long des pans du vêtement jusqu’au ventre de Cassandre, avant de les resserrer, pour cacher ce qui, pour lui, poussait au crime. Il continua de plonger son regard sombre dans celui clair de la belle et porta doucement une main au visage de la jeune femme, caressant à l’aide de l’index sa joue rosie.

« Bien qu’agréable, cette séance m’a aussi été très éprouvante. Vous avez un pouvoir de séduction contre lequel il est difficile de lutter. »

Jun chuchota presque ses mots pour leur apporter plus de force. Cassandre n’avait cessé de jouer avec lui jusque-là. C’était maintenant à lui de jouer avec elle. Il se montrait fragile face à son charme. Il aurait pu se faire violence et la laisser se rhabiller mais il désirait ardemment la belle.

« J’espère que vous me pardonnerez ma faiblesse. Je ne parviens plus à rester professionnel. Vous me plaisez beaucoup… Cassandre… »

Le photographe prononça pour la première fois le prénom de sa muse. Il garda néanmoins le vouvoiement, pour laisser encore une certaine distance entre eux ainsi que du respect. Il continuait à jouer les gentlemen jusqu’au bout. Il se pencha, rapprochant lentement son visage de celui de son modèle, mais lui laissa le choix de franchir les derniers millimètres séparant leurs lèvres, ou de le repousser…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]   Lun 20 Aoû - 14:51

Le jeune homme la devança et s'empara avant elle du peignoir qu'elle avait délaissé quelques minutes auparavant pour le shooting.Le tissu de soie brillait doucement sous la lumière des projecteurs. Entre les doigts du photographe, il émettait un bruissement délicat en se froissant. Jun étira les pans du vêtement et le plaça en douceur sur les épaules de la jolie blonde.
Le cœur de Cassandre sembla s'arrêter quand elle sentit les doigts du photographe parcourant sa taille par-dessus le tissu léger. Il rabattit soigneusement les pans du peignoir sur le ventre de la jeune femme, qui plaça instinctivement ses longs doigts fins pour retenir le vêtement. Pendant toute cette opération, Jun n'avait pas cessé de la fixer d'un regard ardent. Proches l'un de l'autre, elle sentait le souffle du photographe contre sa peau nue.

L'excitation était croissante. Le photographe aux cheveux d'ébène lui dit alors, en lui susurrant ces mots :

« Bien qu'agréable, cette séance m'a aussi été éprouvante. Vous avez un pouvoir de séduction contre lequel il est difficile de lutter. »

Cassandre, le rouge aux joues, ne put s'empêcher de se mordiller la lèvre inférieure. Elle avait le souffle court, ayant sans doute oublié quelques respirations. L'homme reprit :

« J'espère que vous me pardonnerez ma faiblesse. Je ne parviens plus à rester professionnel. Vous me plaisez beaucoup... Cassandre. »

Une vague de chaleur s'empara de la jeune femme en entendant son prénom prononcé ainsi par Jun. Peu de personnes l’appelaient par son prénom. Habituellement, elle recevait plutôt du Mademoiselle McKeller, ou du Madame à tous bouts-de-champs. Abel et Tatsuki la nommait par son prénom, mais il n'y avait aucun désir derrière cette appellation...
Les deux jeunes gens étaient particulièrement proches l'un de l'autre. A cette distance, elle pouvait sentir le parfum entêtant que portait Jun. Il allait l'embrasser, elle le savait. Il n'y avait que quelques centimètres pour les séparer.
La jeune femme se rapprocha du photographe, éliminant le dernier espace qu'il y avait entre eux. Sa poitrine rencontra le torse de Jun et la chaleur se fit plus intense en elle. Cassandre avait lâché les pans de son peignoir. Elle posa ses doigts sur la joue de Jun, et l'attira vers elle, déposant un baiser sur ses lèvres. Rapidement, ce qui était plutôt chaste devînt plus fougueux. Leurs baisers se firent plus profonds, plus intenses, alimentant le feu qui consumait déjà la jolie blonde.
Cela allait trop vite pour elle. Son cœur allait exploser s'ils continuaient ainsi. La tête lui tournait et elle sentait qu'elle devait se reculer un peu pour reprendre son souffle.

Avec douceur, elle repoussa légèrement le photographe et sourit, un peu gênée :

« Je suis désolée de m'être laissée emporter Monsieur Ma... Jun » rectifia-t-elle, « Je... vous... vous m'enivrez. J'ai l'impression d'être ivre » conclut-elle d'un petit rire cristallin.

En relevant son regard bleuté sur le jeune homme, elle vit qu'il avait les lèvres couvertes du rouge qu'elle portait pendant le shooting. Elle eut un sourire amusée et avança sa main vers le visage de Jun. Avec le pouce, elle entreprit de débarbouiller les lèvres du jeune homme. Elle ne s'était pas regardé dans une glace, mais le résultat ne devait pas être mieux de son côté.

Cassandre lui dit alors, d'une voix douce :

« Je ne veux pas que ça se déroule comme ça... Je... J'ai envie de vous... Vraiment... Mais... mais je sens que les choses pourraient être différentes... »

Elle se tut un instant avant de baisser la tête :

«  Vous allez me prendre pour une idiote, mais... j'aimerai vous connaître mieux... »

Elle releva le regard et ajouta avec un éclat de rire :

« Et j'aimerais beaucoup boire un peu de champagne ! Je meure de chaud et j'ai la gorge desséchée ! »

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Jun Masamori

avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Photographe et mannequin
Petit(e) Ami(e) : Électron libre
Date d'inscription : 09/08/2012

MessageSujet: Re: Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]   Lun 20 Aoû - 17:40

Cassandre franchit les derniers centimètres séparant ses lèvres de celles de Jun et se colla à lui. Les deux jeunes gens s’embrassèrent, d’abord d’un baiser chaste, puis une certaine fougue vint s’en mêler. Le photographe posa une main au niveau de la taille de la belle et garda l’autre sur son visage rosie. Il avait vu juste, la jeune femme était autant attirée par lui qu’il l’était par elle. La chaleur montait entre eux au fur et à mesure que leurs baisers duraient. Jun glissa sa main sous les pans du peignoir de soie pour la poser sur la peau chaude de sa muse. Mais cela sembla marquer la fin de ce moment de frénésie. En effet, l’Américaine rompit leur échange et repoussa avec douceur l’artiste.

« Je suis désolée de m'être laissée emporter Monsieur Ma... Jun. Je... vous... vous m'enivrez. J'ai l'impression d'être ivre »

Jun mit un certain temps à assimiler ces paroles. Pourquoi s’excusait-elle ? Il avait été celui qui avait fait le premier pas. C’était plutôt à lui de s’excuser. Néanmoins, il était heureux de produire cet effet à la belle. Il ferma légèrement les yeux lorsqu’elle passa son pouce sur ses lèvres fines qui devaient être couvertes de rouge à lèvre maintenant. Elle le lui retira avant de reprendre la parole.

« Je ne veux pas que ça se déroule comme ça... Je... J'ai envie de vous... Vraiment... Mais... mais je sens que les choses pourraient être différentes... Vous allez me prendre pour une idiote, mais... j'aimerai vous connaître mieux... »

Elle désirait mieux le connaître avant qu’ils aillent plus loin ? La Cassandre que le photographe avait devant lui était loin d’être celle dont on parlait dans la presse People ou celle des rumeurs courant sur elle. Elle n’avait rien d’une fille facile et il fallait d’abord la conquérir avant d’avoir la chance de la faire sienne. Bien, si c’était ce qu’elle désirait, Jun allait entreprendre ce dur labeur. Cela en valait la peine après tout.

« Je ferai selon vos désirs Mademoiselle. »

Comme à son habitude, le beau Sino-japonais inclina légèrement la tête, montrant son respect pour la demande de sa muse. Cassandre lui mettait quelques bâtons dans les roues mais cela ne serait que plus excitant de lui faire la cour et d’avoir ce qu’il voulait à la fin.

« Et j'aimerais beaucoup boire un peu de champagne ! Je meure de chaud et j'ai la gorge desséchée ! »

« Venez alors. »

Jun marcha jusqu’au bureau sur lequel il avait posé les deux flutes à champagne et la bouteille de luxe. Il déboucha cette dernière tout en prenant garde de ne pas avoir de mousse et remplit les deux verres. Il en tendit élégamment un à Cassandre et garda l’autre pour lui.

« Trinquons à nos deux shootings, ainsi qu’à notre rencontre. Puisse l’avenir nous permettre de mieux nous connaître. »

Le photographe ponctua ses paroles d’un charmant sourire avant que leurs flutes ne s’entrechoquent. Il dégusta ensuite le luxueux champagne que Cassandre lui avait apporté. Il était délicieux. Il en but quelques gorgées avant de regarder à nouveau l’Américaine qui avait refermé son peignoir. Si c’était ce qu’elle désirait, Jun allait sortir le grand jeu pour l’avoir. Cela faisait un moment qu’il n’avait pas fait l’effort de courtiser vraiment une femme. Souvent, elles lui tombaient dans les bras après quelques compliments et des sourires ravageurs. Mais à quoi s’était-il attendu avec Cassandre ? Elle avait beaucoup plus de classe que ces filles défilant devant l’objectif du photographe ou celles qu’il rencontrait lors de soirées… Il l’invita à prendre place sur l’un des fauteuils présents et s’assit en face d’elle. Ils seraient ainsi plus à l’aise pour discuter.

« Je suis désolé de m’être enflammé de la sorte. J’espère que vous ne me voyez pas maintenant comme un coureur grossier. J’ai juste eu un moment d’égarement, subjugué par votre charme. »

Jun jouait peut-être les beaux parleurs mais il souhaitait s’excuser d’avoir agi de la sorte alors que la jeune femme, bien que sous son charme, ne voulait pas brûler les étapes avec lui. Il n’avait rien d’un coureur de jupons grossier. Il avait des bonnes manières et savait que cela plaisait aux femmes.

« Avez-vous quelque chose de prévu ce soir ? J’aimerai vous inviter à dîner pour me faire pardonner. Nous pourrons en profiter pour faire connaissance, comme vous le souhaitez. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]   Lun 20 Aoû - 22:15

Jun Masamori semblait comprendre la demande de la jeune femme. Elle se doutait que la douche avait du être assez froide, mais Cassandre ne voulait pas prendre le risque de faire foirer les choses. S'il la voulait, il devait la conquérir. L'Oyabun ne souhaitait pas passer pour une femme dévergondée et facile. Et puis, elle venait de poser pour lui dans des tenues très... légères. Même si elle avait les moyens de le réduire au silence s'il dévoilait les clichés, Cassandre préférait connaître davantage le photographe avant de lui donner son corps plus... intimement.
Les deux jeunes gens se rendirent près du bureau où la bouteille de champagne les attendait sagement depuis le début de la séance. Jun déboucha la bouteille comme un maître et servit les deux flûtes de champagne avec professionnalisme. Ils trinquèrent alors sur les belles paroles du photographe :

« Trinquons à nos deux shootings, ainsi qu’à notre rencontre. Puisse l’avenir nous permettre de mieux nous connaître. »

La jeune femme eut un sourire et ajouta :

« Trinquons à votre grand professionnalisme et à votre travail de qualité qui nous ont permis cette rencontre... A l'avenir ! »

Elle trempa ses lèvres dans le nectar sucré et dégusta avec délice ce verre d'alcool. Les petites bulles pétillaient sur son palais et sa langue. Ils allèrent ensuite s'asseoir sur les canapés qui avaient servi, quelques minutes auparavant, au shooting. Une fois installé, Jun lui dit :

« Je suis désolé de m’être enflammé de la sorte. J’espère que vous ne me voyez pas maintenant comme un coureur grossier. J’ai juste eu un moment d’égarement, subjugué par votre charme. »

Cassandre répliqua avec douceur :

« Vous n'avez pas à vous en vouloir. J'ai eu toutes les peines à me maîtriser aussi. Vous ne devez pas laisser bien souvent les femmes indifférentes » conclut-elle avec un petit sourire. Elle pencha légèrement la tête sur le côté pour regarder le jeune homme. Ses cheveux blonds tombaient en cascade de boucles sur ses épaules dénudées. En s'asseyant, le peignoir en soie avait glissé. D'une main, la jeune femme le remit en place. Elle ne voulait pas jouer avec le feu, ni mettre mal à l'aise le photographe.

« Avez-vous quelque chose de prévu ce soir ? J’aimerai vous inviter à dîner pour me faire pardonner. Nous pourrons en profiter pour faire connaissance, comme vous le souhaitez. »

L'Oyabun le regarda d'un air étonné. Elle était flattée qu'il veuille l'inviter au restaurant. Elle lui répondit alors, un sourire éclatant sur les lèvres :

« J'ai ma soirée de libre... pour une fois. Et j'accepte votre invitation, à la seule condition que ce ne soit pas par repentir, mais pour le plaisir de ma compagnie... »

En confiance, Cassandre savait faire preuve d'humour. Elle le montra davantage quand elle poursuivit :

« Par contre, il serait sans doute préférable que je me rhabille. Je risquerai de provoquer une émeute au restaurant dans cette tenue... »

Après avoir terminée sa coupe de champagne, la jeune femme prit congé du photographe pour aller se vêtir plus... convenablement pour une sortie. Elle était ravie que Jun n'ait pas pris la mouche par rapport à son refus. Mine de rien, il gagnait doucement en estime et en confiance auprès de la belle. Elle espérait que le reste de la soirée lui donnerait satisfaction.
Une fois encore derrière le paravent, elle enfila une des robes vintage qui peuplait la malle. Elle en choisit une d'un bleu roi profond, orné de dentelles, dont la coupe affinait la taille de la demoiselle tout en proposant un décolleté sage en dénudant les épaules. Elle avait gardé sous sa robe le dernier ensemble de lingerie qu'elle avait essayé. Visiblement, il avait beaucoup plu à Jun, et si elle devait se déshabiller encore une fois pendant la soirée, sans doute le jeune homme serait-il ravi de cette surprise.
Cassandre prit le temps de se démaquiller les lèvres pour les repeindre soigneusement, effaçant le baiser fougueux qu'ils s'étaient échangé plus tôt. Enfin, elle enfila des escarpins noirs et mit un colliers de perles blanches autour de son cou. Dans son sac à main, elle retrouva le parfum qu'elle portait habituellement et compléta sa parure par quelques gouttes de cette précieuse essence.

Elle rejoignit Jun en sortant de la cabine improvisée, et lui dit, rayonnante:

« Bien, j'espère que cette tenue nous permettra de garder nos distances, ne serait-ce que le temps d'un repas... »

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Jun Masamori

avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Photographe et mannequin
Petit(e) Ami(e) : Électron libre
Date d'inscription : 09/08/2012

MessageSujet: Re: Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]   Lun 20 Aoû - 23:19

« J'ai ma soirée de libre... pour une fois. Et j'accepte votre invitation, à la seule condition que ce ne soit pas par repentir, mais pour le plaisir de ma compagnie... »

« C’est d’accord. »

Jun esquissa un nouveau sourire en répondant à la belle Cassandre. Il avait prétexté des excuses pour inviter l’Américaine à dîner mais bien évidemment, c’était pour retarder le moment où ils devraient se quitter. Et puis ce repas ensemble leur permettrait de mieux se connaître, comme le désirait la belle blonde. Ils s’étaient déjà trouvé quelques points communs et il serait intéressant d’en trouver d’autres.

« Par contre, il serait sans doute préférable que je me rhabille. Je risquerai de provoquer une émeute au restaurant dans cette tenue... »

« Et je n’apprécierais pas que des yeux autres que les miens ne brulent en vous voyant aussi peu vêtue. »

Cette tenue, Cassandre l’avait enfilée pour son shooting et Jun voulait être le seul à avoir eu l’honneur de la voir vêtue de cette façon en cette fin d’après-midi. Et, avec un peu de chance, il la reverrait en petite tenue, mais dans un autre contexte. Il désirait ardemment que sa muse se vêtisse de lingeries sexy à fines dentelles juste pour lui, pour le plaisir de ses yeux. Il avait apprécié la femme fatale qui se trouvait dans l’Américaine et voulait la revoir et passer un agréable moment en toute intimité avec elle. Mais pour cela, il allait devoir la conquérir et faire tomber les dernières barrières qui empêchaient cette belle femme loin d’être facile d’être sienne.

Jun termina aussi sa flute de champagne et laissa Cassandre rejoindre la cabine d’essayage improvisée. En attendant que la belle se change et adopte une tenue plus convenable pour un dîner au restaurant, le photographe rangea ses affaires. Il jeta un rapide coup d’œil aux clichés affichés sur son écran d’ordinateur. Il avait du mal à réaliser qu’il venait de concrétiser l’un de ses rêves d’artiste. Il avait enfin pu faire une série de photographies sur le thème « pin-up ». Malheureusement, sûrement personne ne verrait son œuvre, à part son modèle et lui. C’était bien dommage. Cassandre était radieuse sur ces photos. Mais Jun allait tenir parole et ne pas les exposer sans l’accord de l’Américaine. Il ne voulait pas avoir de problème avec elle, qui avait une certaine réputation dans le milieu artistique, et que sa carrière soit compromise. Néanmoins, il tenterait de la convaincre de dévoiler ces clichés au public. Peut-être pas tout de suite, mais plus tard, lorsque sa réputation serait moins sulfureuse.

L’artiste rangea son réflex et ses accessoires de professionnel dans une valise. Il y glissa aussi le catalogue que lui avait offert Cassandre. Il finirait rangé sur une étagère de sa bibliothèque personnelle. Jun alla ensuite remettre le grand drap sur le piano et rangea les accessoires qu’il avait sortis. Il repasserait avant le retour du propriétaire des lieux pour mieux ranger et faire un brin de ménage. On ne verrait pas qu’il était venu.

« Bien, j'espère que cette tenue nous permettra de garder nos distances, ne serait-ce que le temps d'un repas... »

« Ça devrait aller, même si je ne vous promets rien. »

Jun sourit, montrant qu’il plaisantait. Néanmoins, Cassandre était somptueuse ainsi vêtue d’une robe bleu roi. Même si elle s’était habillée pour éviter cela, nul doute que des regards se poseraient avec convoitise sur elle au restaurant. Le photographe aurait une bonne raison de regarder les autres de haut en ayant à son bras une femme aussi belle. D’ailleurs, il tendit son bras à Cassandre pour qu’elle le saisisse et l’accompagne hors du studio. De sa main libre, il prit sa valise à roulettes contenant son matériel de photographe.

« Je vous ferai parvenir votre malle demain. Elle ne risque rien ici… Quant au restaurant, j’en connais un qui a reçu de très bonnes critiques à quelques rues d’ici. Acceptez-vous que nous y allions avec ma voiture ? »

Le beau Sino-japonais préférait demander, si jamais cela posait problème à Cassandre. Mais comme ils se rendaient au même endroit, autant y aller à une seule voiture. Jun la reconduirait ensuite à la sienne le temps venu. L’Américaine ne devrait pas être très dépaysée. En effet, le photographe possédait aussi une voiture plutôt luxueuse, de marque allemande, avec sièges en cuir. Il n’avait pas opté pour une Mercedes car cela faisait trop yakuza mais pour une BMW série 6 noire qu’il s’était achetée dernièrement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]   Mar 21 Aoû - 0:03

Etant seul pendant un moment, Jun en avait profité pour ranger son matériel et remettre dans l'ordre dans le studio. Quand Cassandre revînt vers lui dans sa nouvelle robe, elle le vit l'attendre avec sa mallette à ses côtés. Le jeune homme la complimenta implicitement en réponse à la dernière plaisanterie de la jeune femme.
Galant, il lui proposa son bras pour l'accompagner et lui fit part de son choix pour le restaurant. La jolie blonde le laissa faire, goûtant au plaisir d'être surprise agréablement par un homme. En ce qui concernait la nourriture, l'Oyabun n'était pas délicate et aimait aussi bien les mets sophistiqués que simples, à partir du moment où ils étaient bien cuisinés.
Quand au fait qu'ils prennent sa voiture, cela ne la dérangeait absolument pas. Jun pourrait très bien la raccompagner plus tard à son véhicule...

Les deux jeunes gens sortirent ensemble du studio, prenant avec eux vestes et sacs. Cassandre garda contre elle la veste de Jun tandis qu'il fermait la porte à clé. Puis, ils prirent l'ascenseur et se rendirent dans le parking souterrain. A cette heure-ci, peu de personnes traînaient encore dans l'immeuble. Le gardien du parking les salua en les voyant passer ensemble et se tînt prêt à leur ouvrir la barrière du souterrain.

Arrivée devant la voiture de Jun, la jeune femme fut assez impressionnée de voir le modèle que conduisait le photographe. Elle ne se serait pas doutée que la photographie puisse rapporter autant. Elle avait bien remarqué les vêtements de marques que portait l'homme aux cheveux d'ébène mais de là à avoir une voiture aussi luxueuse... Elle se demanda intérieurement combien d'Oyabuns de Yuukoku il avait dû photographier pour obtenir ce petit bijou.

En gentleman, Jun lui ouvrit la portière côté passager et la laissa s'installer avant de refermer la porte derrière elle. Puis, il fit le tour du véhicule et alla déposer sa mallette et les affaires qui l'encombraient dans le coffre avant de rejoindre la belle yakuza dans l'habitacle.
Une fois son compagnon de route assis à ses côtés, la jeune femme lui sourit et lui dit en plaisantant :

"Voilà, vous m'avez officiellement kidnappé pour la soirée... J'espère ne pas être une otage trop déplaisante!"

Elle rit légèrement et déplaça une mèche de cheveux blonds derrière son oreille. Cassandre regarda alors le séduisant jeune homme et attacha sa ceinture tandis qu'il démarrait le moteur. La voiture émis un vrombissement puissant et Jun fit crisser les pneus de son véhicule en roulant sur l'asphalte du parking.

A leur vue, le gardien s'inclina et ouvrit la barrière pour les laisser passer.

Une fois dans la rue, Cassandre demanda à son hôte :

"Bien! Dîtes moi donc, Jun, quel est ce mystérieux restaurant où vous m'emmenez? Et quelle cuisine servent-ils? Ou bien dois-je me taire et apprécier la surprise?"

Le regard de la jeune femme pétillait. Elle se sentait bien auprès de Jun, dans cette voiture à l'odeur de cuir. Ils auraient pu rouler toute la nuit et traverser le Japon de part et d'autres qu'elle ne se serait pas plainte, appréciant tellement la compagnie et l'ambiance qui se dégageait de ce début de soirée.

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Jun Masamori

avatar

Nombre de messages : 75
Age : 26 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel
Métier : Photographe et mannequin
Petit(e) Ami(e) : Électron libre
Date d'inscription : 09/08/2012

MessageSujet: Re: Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]   Mar 21 Aoû - 11:43

Jun ferma la porte du studio derrière eux puis prit l’ascenseur en compagnie de Cassandre. Ils gardèrent le silence jusqu’au parking mais ce silence était nullement gênant. Ils semblaient imaginer la suite de la soirée et savourer la compagnie de l’autre. Arrivé à la voiture, le photographe ouvrit la portière côté passager et invita la belle à s’installer. Il referma la portière et alla mettre ses affaires dans le coffre, en prenant soin à ne pas être trop brusque avec la mallette contenant tout son équipement de professionnel. Il prit ensuite place derrière le volant et adressa un petit sourire à sa passagère avant de l’écouter parler.

"Voilà, vous m'avez officiellement kidnappé pour la soirée... J'espère ne pas être une otage trop déplaisante!"

« N’ayez crainte. Je demanderai une rançon tellement élevée qu’elle sera impossible à payer et je devrai vous garder. »

Après cette petite plaisanterie, Jun attacha sa ceinture et fit vrombir le moteur de sa luxueuse voiture noire. N’ayant pas eu à s’acheter son loft, celui-ci étant un cadeau de son mécène, il avait dépensé son argent dans ce bolide. Sans son généreux mécène, il n’aurait jamais pu se le permettre. Il se fichait de se faire en quelque sorte entretenir par un riche homme. Celui-ci aimait ses œuvres et récompensait juste son talent. Voilà comment le photographe voyait les choses.

L’artiste roula jusqu’à la sortie du parking où le gardien les salua avant d’ouvrir la barrière. Jun inclina légèrement la tête pour le remercier puis quitta le parking souterrain. Le soleil avait déjà commencé à disparaître et la nuit s’installait doucement.

"Bien! Dîtes moi donc, Jun, quel est ce mystérieux restaurant où vous m'emmenez? Et quelle cuisine servent-ils? Ou bien dois-je me taire et apprécier la surprise?"

« Au risque de vous décevoir, il n’a rien de mystérieux. Il utilise juste des ingrédients de grande qualité et dresse magnifiquement bien les assiettes. La vue des plats est aussi belle que leur goût est succulent »

Jun ne voulait pas que Cassandre s’emballe. Le restaurant dans lequel il l’invitait n’avait rien de spécial. Il était comme tout établissement luxueux et avait diversifié ses plats pour représenter un grand ensemble de cuisines du monde. Les ingrédients étaient choisis pour leur qualité et pouvaient venir de très loin. La qualité n’avait pas de prix. Quant à la présentation des plats, le chef y prêtait une attention particulière. Il était une sorte d’artiste derrière les fourneaux, travaillant avec minutie et passion. La première fois que Jun avait mangé dans ce restaurant, il avait été conquis. Il y était retourné plusieurs fois par la suite et avait fait la connaissance du chef. On pouvait dire que celui-ci était une très bonne connaissance du photographe. Voilà pourquoi Jun pouvait se permettre de venir sans avoir réservé à l’avance.

« Nous sommes bientôt arrivés. Il se trouve dans l’une des ruelles d’Itawashi. »

Ce quartier était connu pour ses restaurants haute gastronomie et ses boutiques de luxe. Jun se gara et arrêta le moteur. Il s’empressa de sortir de la voiture pour aller ouvrir la portière de sa charmante passagère. En gentleman, il lui tendit le bras et la conduisit au restaurant à la décoration raffinée. Le photographe n’eut qu’à se présenter pour qu’on les conduise à une table légèrement en retrait, près d’un grand aquarium aux poissons exotiques…


*********

[Suite au restaurant ! : Un dîner de courtoisie pour plus d'affinités]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Shooting d'une pin-up [PV Cassandre] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cassandre
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Le centre ville :: Le Quartier d'affaire-
Sauter vers: