Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le nouveau Commissaire (pv: Atsuhito Hate)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ayane Aoki

avatar

Nombre de messages : 28
Age : 26
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Hétérosexuelle
Métier : Officier de police de la Crim’
Petit(e) Ami(e) : Célibataire et libre comme l'air...snif T.T
Date d'inscription : 01/06/2012

MessageSujet: Le nouveau Commissaire (pv: Atsuhito Hate)   Lun 17 Sep - 18:19

Le réveille sonna, il devait être 5h00 du matin. Ayane se redressa dans un long bâillement, se levant du lit avant de s'étirer. Tout juste vêtu d'un t-shirt avec le motif du drapeau anglais et d'une culotte blanche, elle quitta sa chambre qui lui faisait aussi office de bureau, et rejoignant la grande salle qui débouchait sur le salon, la salle à manger et un petit couloir afin d'atteindre le hall d'entrée. Elle se dirigea vers la salle de bain, se déshabillant et entrant dans la baignoire. Elle tira le rideau de douche, attachant ses cheveux en un chignon avant de se laver. Cinq minutes plus tard, elle en sortit, enroulant une serviette autour de son corps, jetant ses vêtements dans la corbeille à linge sale, avant d'aller en direction de la cuisine par l'une des deux encadrements de porte en bois. Elle était petite, mais fonctionnelle, d'un design rouge alors qu'elle se prépara son traditionnel cappuccino du matin. Miss Aoki opta pour des tartines à la geler de coing, un petit-déjeuner loin des traditions japonaises, après tout sa mère était anglaise. Néanmoins le bento était obligatoire, et une fois son repas fini dans la salle à manger, elle prépara des onigiris aux thons, des tranches de bœuf, des carottes et des brocolis. Une fois la boite plaine et emballer dans un tissu au motif de fleur de pèche, elle retourna dans la salle de bain pour se laver les dents, suivit de sa chambre pour s'habiller d'un jeans, d'un pull-over et de basket, préparant son sac sportif. Elle mit au fond des vêtements de rechange, son uniforme de la police, vêtements sportifs, des linges de bain et des produits de douche. Elle jeta un coup d'œil à son réveille, 5h40. Elle rangea vite son pistolet et ses munitions dans une poche, attrapant une veste avant de quitter son appartement. Dehors il faisait frais, se dirigeant vers son lieu de travail, le commissariat. C'était à 30 minutes à pied de chez elle, mais arriva en à peine 10 minutes en courant. Il n'y avait pas grand monde à 6h00 du matin, l'établissement n'ouvrait pas avant 8h00, mais Ayane avait la clé pour entrer, allant profité de la salle de sport se trouvant à l'arrière de l'établissement.

Miss Aoki était une habituée, elle venait souvent s'entrainer, soit le matin ou le soir, que se soit pour le tir, ou l'entrainement du corps. Le vestiaire des filles était vide, le major devait déjà être dans la salle pour s'entrainer au tir. Ayane mit un t-shirt blanc et un pantalon gris, attachant sa longue chevelure brune en une queue de cheval. Elle posa son sac avant de fermer son casier, rejoignant la salle d'entrainement. Elle opta pour le sac de frappe sur pied, enfilant des gants et se mettant en position. Elle se concentra sur sa respiration, ignorant les quelques hommes qui l'observaient de loin. Son pied frappa violemment le sac, mettant en pratique son taekwondo ainsi que l'Aïkido, enchainant avec coups de coudes, de poings, de genoux et de pied avec frénésie. L'endorphine se fit sentir, s'accordant quelques courtes pauses pour boire un coup avant de reprendre de plus belle. Les hommes en restèrent bouche bée, émerveiller par sa poitrine bondissante et à la fois effrayer par sa force et son expression sérieuse.


7h30. Ayane reprit son souffle, sa peau dégoulinant de sueur, ses cheveux en bataille, mais elle se sentait bien. Elle alla prendre une douche dans les vestiaires, lavant sa chevelure et les séchant avec un sèche-cheveux mit à disposition. Une fois sèche et propre, elle mit des sous-vêtements blancs, sa chemise incolore et son uniforme bleu composer d'une veste et d'une jupe. Petit talon noir aux pieds, Ayane laissa son sac dans son casier, ne prenant que son portable et son badge. Elle se regarda dans le miroir, elle était parfaite, rejoignant les bureau où madame Akeko setsu, le Major de la brigade Crim', attendait ses troupes pour 8h00. Tout le monde se mit en rang, se mettant en "garde à vous" avant que le nouveau commissaire n'entre dans la pièce.

- Bienvenue à vous Commissaire Hate ! Dit le Major avec sérieux en le saluant à son tour.

Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsuhito Hate
"Police is watching you."
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 21
Age : 28 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Hétérosexuel
Métier : Commissaire de la Brigade Criminelle
Petit(e) Ami(e) : Personne, mais a bien quelques idées...
Date d'inscription : 13/09/2012

MessageSujet: Re: Le nouveau Commissaire (pv: Atsuhito Hate)   Mar 18 Sep - 11:38

Pff, ce que je peux être nerveux des fois. Aujourd'hui, c'est mon premier jour de service dans ce commissariat que je ne connais que de loin, pour y être passé devant deux fois en voiture. Aujourd'hui, je vais découvrir les collègues (enfin, plutôt les subordonnés), les locaux, la vie d'un commissariat d'une grande ville. C'est sûr que ça va me changer de mon petit commissariat où j'ai fait mes premiers pas ! Je me suis levé un peu plus tôt que d'habitude pour cette grande journée. Sanglé dans mon complet noir tout neuf, nouant avec difficulté ma cravate, je suis encore à moitié endormi même si j'étais tout content de ''reprendre'' le travail. Remarquez, moi, je suis content dès que je fais quelque chose en rapport avec mon travail, je suis peut être un peu trop sérieux, voilà tout. J'arrive enfin à nouer correctement ma nouvelle cravate rayée, et, tout en jetant un oeil à la pendule de la salle de bain, je lace mes mocassins tellement bien cirées qu'on pourrait presque se voir dedans. Sept heures moins cinq. Oups ! Je suis presque en retard ! Disons que je dois me dépêcher si je ne veux pas vraiment l'être. Je sors dans la rue, mon pardessus gris sur les épaules, mon pistolet dissimulé en dessous, prêt à servir, comme si c'était monnaie courante ici. J'appelle un taxi. Ma voiture est au garage en ce moment, un problème de câble de je ne sais pas quoi, mais on s'en fout après tout. Vingt minutes après, j'arrive à mon nouveau lieu de travail. Ce n'est pas encore ouvert, mais ça ne saurait tarder et puis je peux bien me permettre d'attendre, non ? Je n'attends pas longtemps. Bientôt les stores se lèvent, les portes d'entrées se déverouillent j'entre. Wouah ! Tout est beau, propre, bien rangé, moderne ! On pourrait presque installer un cabinet de chirurgie tellement que tout est en ordre. Bon, allez, trève de plaisanteries. Je ne sais pas où je dois aller. On m'a parlé d'une certaine Madame Akeko Setsu, Major, mais je ne sais où se trouve son bureau. Il n'est en fait pas très loin, mais il n'y a personne dedans. Un agent, qui passait par là, m'apostrophe :
- Vous cherchez le Major ? Vous êtes le nouveau commissaire, c'est ça ? Vos nouveaux collègues se sont tous réunis dans le grand bureau au fond du couloir où ils attendent votre arrivée.
Bon. Le grand bureau au fond du couloir ? Je le trouve assez vite, il est assez repérable, et maintenant je dois soigner mon entrée. Pfu, pourquoi je dis ça, moi ? Je suis le nouveau commissaire, pas un acteur qui entre en scène ! Un peu intimidé, je pousse lentement la porte du bureau. Le Major est là, me reconnaît. Respectueusement, je la salue, elle aussi.
- Bienvenue à vous Commissaire Hate !, me dit-elle
Je parcours d'un regard le rang de policiers au garde à vous. C'est bien, ils ont l'air disciplinés et sérieux, ça va me changer des clows rigolards qui me servaient de partenaire jusqu'alors. Une jeune fille châtain retient mon attention. Elle devait avoir une vingtaine d'années, et elle était très belle. Bon, Atsuhito, un peu de sérieux, là ! Chassant de ma tête toutes pensées parasites, je déclare d'une voix ferme mais amicale :
- Bonjour tout le monde ! Comme vous le savez sûrement, je suis Atsuhito Hate, le nouveau commissaire de votre brigade. J'ai vingt-huit ans, je suis l'un des plus jeunes commissaires du pays. Mais avant que je ne vous en dise plus sur moi, j'aimerais que vous vous présentiez pour que vous connaisse un peu plus. Tous m'avaient polimment et respectueusement écoutés, ce qui me plaisait. Je suis un mec sympa et gentil, mais j'aime tout de même l'ordre et la discipline. Je me tourne alors vers la jeune fille que j'avais déjà remarqué un peu avant :
- Tenez, on va commencer par vous, mademoiselle. Présentez-vous, s'il vous plaît.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ayane Aoki

avatar

Nombre de messages : 28
Age : 26
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Hétérosexuelle
Métier : Officier de police de la Crim’
Petit(e) Ami(e) : Célibataire et libre comme l'air...snif T.T
Date d'inscription : 01/06/2012

MessageSujet: Re: Le nouveau Commissaire (pv: Atsuhito Hate)   Sam 22 Sep - 23:10

Le stresse se faisait sentir, tous le monde était impatient de connaître le nouveau commissaire. Ayane avait connu les deux prédécesseurs, son père, Yoshiteru Aoki, mort il y a tout juste un an, et Kuma Kuroshiro, une armoire à glace impulsive, dragueur et louche qui fut vite congédiez, enfin, d'apprêt ses collègues. Monsieur Hate était le troisième, et qu'elle allait bientôt connaître. Celui-ci entra, Ayane le regarda de haut en bas, légèrement surprit. Il était svelte, grand, avec des cheveux noirs et, à première vue, bien soigné. Il lui rappeler un peu son père, sauf que celui-ci avait le teint plus hâlé et une moustache sous le nez, en plus d'être plus âgé. Elle savait qu'il ne fallait pas se fier aux apparences, la preuve était là lorsqu'il se présenta. Il n'avait que cinq ans de plus qu'elle, et pourtant, il était déjà commissaire, alors que son père n'était pas loin de ses quarante-cinq ans lorsqu'il eu le poste. Même chose pour monsieur Kuroshiro, bien qu'il nous avait quitté depuis trois mois. Miss Aoki sentit son cœur accéléré lorsque Atsuhito se tourna vers celle-ci, devant alors se présenté en premier. Elle resta en garde à vous, fixant droit devant elle, en occurrence elle regardait le bas du cou de son interlocuteur, afin de ne pas fixé son supérieur pour lui répondre, car ceci était mal vue au Japon.

- Bonjour monsieur Hate ! Je m'appelle Ayane Aoki, j'ai 23 ans et je suis nouvelle dans la brigade. Ma spécialité est le tir au pistolet et le sniper. Ceci est un honneur de travailler pour vous Commissaire !

Elle avait beau être la plus jeune, ainsi que la plus petite policière du commissariat, elle en restait pas moins compétente, précise, souple et rapide. Ses camarades se présentèrent à leur tour, restant tous en garde à vous. Les plus âgés semblaient plus tendu, surement vexé à obéir à un homme plus jeune qu'eux. Ayane se demandait d'ailleurs quelles étaient ses compétences ? Peut-être ferait-il une démonstration ? Ou demanderait-il à ses nouveaux hommes, et femmes, de prouvez leur place dans la Crim' ? En tout cas le costard noir, et ses cheveux soignés, lui donnait un air de yakuza, ce qui était drôle dans un sens. Il ne manquait pas d'élégance, de charme même, mais Ayane pensa qu'elle était trop jeune pour lui, il ne devait pas l'intéresser. Cependant elle le voyait bien sortir avec le Major Setsu. Les paries allaient d'ailleurs être ouvert plus tard avec ses collègues, une fois en dehors du champs de visions des supérieurs.


(désolé c'est court T.T je suis crevé
PS : Dans ma présentation c'est Yoshiteru Riku, ce qui est faux, désolé pour la boulette ^^'')

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Atsuhito Hate
"Police is watching you."
avatar

Nombre de messages : 14
Age : 21
Age : 28 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Hétérosexuel
Métier : Commissaire de la Brigade Criminelle
Petit(e) Ami(e) : Personne, mais a bien quelques idées...
Date d'inscription : 13/09/2012

MessageSujet: Re: Le nouveau Commissaire (pv: Atsuhito Hate)   Lun 24 Sep - 10:50

- Bonjour monsieur Hate ! Je m'appelle Ayane Aoki, j'ai 23 ans et je suis nouvelle dans la brigade. Ma spécialité est le tir au pistolet et le sniper. Ceci est un honneur de travailler pour vous Commissaire !
J'acquiesçai d'un signe de tête qui n'engageait à rien avant de demander aux autres de se présenter. Visiblement, la plupart étaient plus âgés que moi, et cela semblait les agacer de devoir obéir à un commissaire bien plus jeune qu'eux. Enfin, en tout cas ils réprimaient avec difficulté un air vexé et contrarié. J'éclatai de rire intérieurement : c'est vrai qu'il y a ici des hommes d'au moins quarante ans qui n'auront jamais la chance de devenir commissaire, alors que moi je le suis à même pas trente ans ! Un peu injuste, non ? Enfin bon, ce n'est pas de ma faute à moi. Le dernier policier qui j'interrogeai était une véritable brute épaisse, d'au moins deux mètres de haut, qui me regarda de haut exprès, et qui semblait me dire que je n'avais pas ma place ici. Je m'en fichai complètement, j'étais bien content de reprendre le boulot. La rangée de policiers m'écoutait toujours.
- Bon, je sens que certain d'entre vous sont sceptiques et se demandent comment j'ai pu devenir commissaire si jeune. Rassurez-vous, je ne suis pas un escroc, continuai-je, ne pouvant cacher une pointe d'amusement tout en attardant longtemps mon regard sur le grand type musclé. Celui-ci, se sentant légèrement visé par la remarque, répliqua aussitôt :
- Nous ne pensons pas ça du tout, monsieur !
- Rassurez-vous, je n'accuse personne.
C'était vrai, je n'avais aucune envie de me mettre à dos aucun de ces agents, surtout ceux qui étaient plus âgés que moi, qui étaient déjà visiblement un peu vexés de ma simple présence. Esquissant un petit sourire en coin, je me mis en face d'un des agents, redevenant soudain sérieux. L'homme me demanda ce qui me prenait.
J'expliquai alors que j'allais leur demander de faire une petite série d'exercices pour qu'ils me prouvent leur place dans la crim'. J'étais quelqu'un de perfectionniste, voire même parfois d'exigeant, et je devais m'assurer que je travaillerais bien avec des professionnels et pas des bleusailles amateurs. Plusieurs agents firent la grimace, et je me sentit obligé de répliquer que je ne leur demanderais rien d'impossible. Même pour eux.
- Bon, on va tout d'abord aller au stand de tir. Je veux voir ce que vous valez vraiment, comme si on était sur le terrain. Pour certain, cet exercice sera facile !
J'esquissai un petit sourire. Je parlais évidemment de la jeune Ayane et de quelques autres dont les compétences principales étaient le tir et/ou le sniper. Puis, après avoir parlé pendant encore un moment de ce que j'attendais d'eux, nous nous dirigâmes vers le stand de tir. J'avais disposé plusieurs cibles mouvantes plus ou moins loin et plus ou moins rapides, et qui devraient normalement constituer un jeu d'enfant pour eux. Tout en sortant ma propre arme, je dis :
- On dit souvent que les flics visent mal. On va prouver que ce n'est qu'un cliché de cinéphiles !
Rires dans l'assemblée. Bon sang, à quoi je joue, là ?! J'ai l'impression d'être un simple prof à l'école de police ! Pourtant, je suis bien au dessus de tout ça. Malgré tout, j'étais navré de leur imposer tout ça, même si cela me semblait obligatoire.
- Bon, vous allez d'abord tirer puis ce sera à moi de vous faire une petite démonstration. Qui veut commencer ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le nouveau Commissaire (pv: Atsuhito Hate)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le nouveau Commissaire (pv: Atsuhito Hate)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» Love me now or hate me forever!
» nouveau supplement-non officiel?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Le centre ville :: Le Commissariat-
Sauter vers: