Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Lun 1 Déc - 20:08


Après être repassé au loft pour se changer, Tatsuki et Abel se rendirent en discothèque afin de rejoindre les hommes du yakuza. Ils s'étaient mis à l'aise pour ne pas avoir trop chaud avec leur costume en discothèque.
Ils arrivèrent devant une grande discothèque nommée "Le Stardust". Inutile de préciser qu'elle ne se situait pas dans les bas-fonds de la ville, mais plutôt dans le côté chic. Le jeune Oyabun n'avait pas ses habitudes n'importe où. Il se rendait rarement dans les lieux de basses qualités, sauf la fois où il avait rencontré Mika dans une boîte de striptease.
Une fois garé, ils rentrèrent dans la discothèque guidé par le vigile.
L'ambiance était déjà à son comble et la soirée était pleinement lancée. Il était un peu plus de minuit, mais les lieux étaient déjà bondés.
La discothèque était très spacieuse et sur deux étages. Plusieurs jeunes femmes dansaient sur les estrades afin d'attirer le maximum de monde sur la piste.
Les vibrations de la musique venaient tâter les tympans des oreilles des deux jeunes hommes. Tatsuki prit Abel par la main afin qu'ils ne se perdent pas de vue et qu'ils puissent se hisser au milieu de la foule, avant de rejoindre le carré VIP réservé à l'étage.
Il était hors de question pour le jeune yakuza de rester en bas au milieu de tant de monde et serré comme un misérable entre deux tables.
Par ailleurs, ils seraient un peu plus au calme dans leur petit carré réservé. Ils pourraient au moins s'entendre et se parler.
Une fois arrivé en haut, Tatsuki aperçut Ren et d'autres hommes assis au milieu d'un groupe de femmes.
L'une d'entre elle vint se jeter à son cou et l'embrassa.


"Tatsuki, ça fait longtemps...Je vais prendre soin de toi ce soir? "

Le jeune Oyabun sourit et leva son bras pour montrer qu'il tenait Abel par la main.

"Désolé, mais je suis casé maintenant"


La jeune femme haussa les épaules et retourna s'asseoir. Le jeune Oyabun tira son compagnon pour qu'ils aillent s'asseoir.
Il alluma ensuite une cigarette et posa sa main sur le genou de son amant qui était assis près de lui.


"Bon, je te présente dans l'ordre : Ren, mon second, tu connais..."


Spoiler:
 

"Keiji l'inutile, tu connais"

Spoiler:
 

"Là, c'est l'un de mes Shateï, Kyousuke"


Spoiler:
 

"Et enfin, Kanzaki , l'un de mes gardes du corps."
Spoiler:
 

Ces quatre hommes à des postes différents, étaient les hommes les plus proches de Tatsuki. Ceux en qui il avait un minimum de confiance. Ils sortaient de temps en temps tous ensemble pour se détendre et pour resserrer un peu leurs liens. Keiji se pencha vers Abel et lui posa la main sur l'épaule.

"Ehhh mais on se connait nous! Ca va?"


Tatsuki lui saisit la main et la repoussa.

"Casse toi et garde tes distances "Baka!" "

Tatsuki qui aimait taquiner son homme de main n'y allait jamais de main morte. Il n'aimait pas non plus qu'on touche et qu'on approche de trop près son amant.
L'ensemble des hommes éclata de rire en voyant le jeune homme grimacer. Ren servit un verre aux deux hommes et s'assied près d'eux.


Ren : "Alors, votre soirée ? Je pensais pas que vous alliez venir, ça fait plaisir!"

Tatsuki ne s'était pas rendu en soirée depuis pas mal de temps, et c'est la première fois qu'il ramenait son amant devant tant de monde.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici


Dernière édition par Tatsuki Sugiura le Mer 3 Déc - 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Lun 1 Déc - 22:22

Après être passés se changer, les deux amants prirent la direction de la boîte de nuit. Comme Abel se l’était imaginé, Tatsuki n’allait pas dans les endroits les plus minables. Le « Stardust » semblait être bondé par des gens assez chics, bien qu’avec des revenus plus simples que les clients du restaurant dans lequel ils avaient mangé. Mais au fond, une discothèque restait une discothèque. La musique assourdissante, les gens amassés et collant de sueur… Le tueur s’était pourtant juré qu’il ne mettrait jamais les pieds dans un tel endroit pour le plaisir. Pourtant, il avait changé d’avis, se disant que, comme il n’avait jamais testé, il ne pouvait pas vraiment savoir ce qu’il en était vraiment. Il suivit donc son homme à travers la foule, gardant sa main bien serrée dans la sienne pour ne pas le perdre. Ils ne tardèrent pas à gagner le premier étage, sûrement le lieu réservé aux personnes plus aisées. Ren était là, accompagné de Keiji, de deux autres hommes et de femmes. D’ailleurs, l’une d’elle semblait bien connaître Tatsuki car elle lui sauta au cou comme une bête enragée et l’embrassa.

"Tatsuki, ça fait longtemps...Je vais prendre soin de toi ce soir? "

"Désolé, mais je suis casé maintenant"

La femme ne sembla pas si déçue que cela, preuve qu’elle ne tenait que superficiellement au jeune yakuza. En tout cas, Abel était tout de même fier de lui rabattre son clapet. Il n’y avait que lui maintenant qui pouvait se jeter au cou de l’Oyabun et l’embrasser. Que cette tigresse range ses griffes et ne vienne pas tourner autour de Tatsuki sinon elle aurait quelques problèmes. C’était bien la première fois qu’Abel voyait une femme comme un véritable danger et une rivale. Mais après tout, le jeune Sugiura n’était pas complètement attiré par les hommes. Les femmes aussi comptaient à ses yeux. Ce n’était pas étonnant à vrai dire. Enfin, maintenant, il était piégé et ne pouvait avoir d’yeux que pour Abel. Les deux hommes allèrent s’asseoir dans le carré formé par les quatre autres hommes et les autres femmes. Tatsuki posa sa main sur le genou de son amant et celui-ci se permit de glisser son bras autour de lui.

"Bon, je te présente dans l'ordre : Ren, mon second, tu connais... Keiji l'inutile, tu connais… Là, c'est l'un de mes Shateï, Kyousuke… Et enfin, Kanzaki, l'un de mes gardes du corps."

Abel salua chacun d’un signe de tête. Il se dit que, même s’il n’aimait pas la mafia, il devrait sérieusement se mettre à apprendre les différents postes qu’il pouvait y avoir. Celui de « Shateï » ne lui disait rien. Mais c’était sûrement un rang important vu l’allure de l’homme qui l’occupait. En tout cas, tous les hommes réunis avaient vraiment l’allure de yakuza… sauf Keiji. Le pauvre faisait un peu tache et Tatsuki ne se gênait pas pour le rabaisser encore plus. Mais malgré son air à part, Keiji semblait intéressant. Il était un peu le gamin du groupe, celui qui lançait des blagues et mettait une bonne ambiance. D’ailleurs, il ne manqua pas de le faire… Abel fut un peu surpris de voir le jeune homme extraverti se permettre une petite familiarité et poser sa main sur son épaule.

"Ehhh mais on se connait nous! Ca va?"

"Casse toi et garde tes distances "Baka!" "

Tatsuki n’avait pas tardé à réagir et à montrer son côté possessif. Le grand blond aimait cela et il ne put s’empêcher de rire en voyant la petite grimace que fit Keiji. Le pauvre, il était vraiment le bouc émissaire du groupe. Mais il semblait tout de même bien le prendre et s’amuser à porter ce rôle. Il semblait assez jeune, plus jeune que Tatsuki même. Sûrement était-ce pour cela que les autres s’amusaient à l’embêter. Ou alors était-ce sa place dans la hiérarchie qui faisait cela ? D’ailleurs, qu’était-il ? Un simple Kobun ou bien un autre de ses rangs qu’Abel ne connaissait pas ? Il faudrait qu’il questionne son amant là-dessus lorsqu’ils seraient rentrés.

« Oui, ça va Keiji. Merci. » répondit tout de même l’assassin par politesse avant de remercier Ren pour le verre.

Ren : "Alors, votre soirée ? Je pensais pas que vous alliez venir, ça fait plaisir!"

« A part la vue d’une vermine au restaurant, notre soirée a bien commencé et notre journée s’est très bien passée. Par contre, je vous préviens tous : je n’ai jamais mis le pied sur une piste de danse donc gare à celui qui se moque… » menaça t-il, sur le ton de la plaisanterie bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mar 2 Déc - 10:56



« A part la vue d’une vermine au restaurant, notre soirée a bien commencé et notre journée s’est très bien passée. Par contre, je vous préviens tous : je n’ai jamais mis le pied sur une piste de danse donc gare à celui qui se moque… »


La plupart des hommes sourirent à cette petite remarque.


Keiji : "T'inquiètes pas, jpourrais t'apprendre ! Eux ils sont pas drôles, ils dansent jamais !"

Kanzaki : "Tss... vu comment tu danses, tu ferais mieux de rester assis"


Tous les hommes éclatèrent de rire, Tatsuki y compris. Ren s'assied à côté des deux hommes et prit un verre. Il se tourna ensuite vers Tatsuki en levant le sourcil.


Ren : "Une vermine dans ton resto?"

Sur le coup, il ne voyait pas à qui il faisait allusion étant donné que la clientèle était sélectionnée. Personne ne pouvait donc lui nuire à l'intérieur du restaurant. Tatsuki bu son verre d'alcool et alluma une cigarette.


"Ecchi..."

Ren poussa un soupir lorsque Tatsuki employa le mot "pervers", puisqu'il compris à qui il faisait référence : Akito. Ren connaissait très bien les Endô, y compris leur fils unique, il savait donc le numéro que c'était.

"Ouais, bah en tout cas Tsuki, évite de t'emporter avec lui, tu sais pourquoi.."


Le yakuza resta muet et poussa un soupir. Il se tourna ensuite vers Abel qui était toujours assis à ses côtés et posa la tête sur son épaule. Ses hommes savaient déjà le type de relation qu'ils entretenaient ensemble, aucun d'entre eux ne fut donc choqué de les voir ainsi entrelacé. Le seul point qui avait dû surprendre ses hommes, c'était qu'il vivait une vraie relation sérieuse. Le jeune Oyabun lui parla ensuite au creux de l'oreille.


"Ça va tu t'ennuies pas mon beau blond ?"


Il savait que son amant ne fréquentait pas ce genre d'endroit d'habitude, il voulait juste éviter de le retenir contre son gré, ou qu'il s'ennuie ferme pendant que Tatsuki plaisantait avec ses hommes.
Le propriétaire de la discothèque arriva pour saluer le jeune yakuza qui était bon client et qui dépensait gros chaque fois qu'il venait.
Tatsuki se leva pour aller le saluer et un peu discuter.


"Je reviens"

Ren continua de fumer sa cigarette et s'approcha un peu d'Abel pour lui faire la conversation et ne pas le laisser à l'écart, pendant que les autres s'amusaient avec leurs petites conquêtes.

"Il a l'air d'aller mieux on dirait...mais, dis moi, qu'est-ce qui s'est passé ce soir avec Akito?"

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mar 2 Déc - 14:13

Keiji : "T'inquiètes pas, jpourrais t'apprendre ! Eux ils sont pas drôles, ils dansent jamais !"

Kanzaki : "Tss... vu comment tu danses, tu ferais mieux de rester assis"

Abel rit de nouveau en cœur avec les autres hommes. Le pauvre Keiji en ramassait plein là. Le grand blond le remercia tout de même pour sa proposition par politesse. Mais il ne pensait pas accepter si les dires de Kanzaki étaient vrais. Et puis cela ne plairait sûrement pas à Tatsuki qu’il laisse Keiji lui apprendre à danser. Le jeune Oyabun était très possessif, sans doute plus que l’assassin en fin de compte. Mais cela prouvait qu’il tenait à lui et qu’il ne désirait pas le voir avec un autre homme, même un clown comme Keiji.

Ren : "Une vermine dans ton resto?"

"Ecchi..."

"Ouais, bah en tout cas Tsuki, évite de t'emporter avec lui, tu sais pourquoi.."


Apparemment, Akito semblait assez connu pour sa perversité, en plus de son infidélité. Il n’avait pas l’air très discret non plus. Il était vraiment horrible comme homme. Et, comme si cela ne suffisait pas, il avait un physique qui faisait qu’on avait envie de le frapper en le voyant. Et sa voix… Abel ne préféra pas y penser. Il avait vraiment eu des envies de meurtres au restaurant. S’ils s’étaient retrouvés seuls dans un endroit assez isolé, le tueur n’aurait sans doute pas hésité à lui trouer la tête d’une balle. Il comprenait maintenant pourquoi Tatsuki le haïssait tant.

Mais le jeune yakuza n’avait pas l’air de vouloir repenser à ce qui s’était passé au restaurant. Abel non plus d’ailleurs. Il n’avait fait que répondre à la question de Ren et ne désirait pas rentrer dans les détails. Il posa donc sa tête contre celle de son amant appuyé sur lui et ferma un instant les yeux. Malgré la musique tonitruante et l’effervescence qui y régnait, l’endroit semblait calme là, loin des problèmes et de la conversation qu’ils avaient pu avoir durant leur dîné.


"Ça va tu t'ennuies pas mon beau blond ?"

« Non, ça va. Tes hommes sont sympas. »


Ils ne le laissaient pas de côté et lui parlaient alors que le tueur était un peu comme un intrus dans le groupe. Il les appréciait bien, surtout Keiji et Ren qu’il connaissait déjà à vrai dire. Malgré le différent qu’il avait eu avec le Waka Gashira, tout semblait être rentré dans l’ordre. L’homme était quelqu’un d’intelligent et, tout comme Abel, il avait compris que des disputes entre eux ruineraient le moral de Tatsuki. L’Oyabun n’avait vraiment pas besoin de cela. D’ailleurs, en ce moment, il semblait avoir besoin d’un peu de tendresse vu qu’il restait coller à son amant. Le grand blond prenait goût à cela, surtout qu’ils n’avaient plus besoin de se cacher et que leur couple ne dérangeait pas les hommes de Tatsuki.

"Je reviens"

« D’accord. »
répondit simplement Abel en laissant son homme se lever et en regardant Ren se rapprocher de lui pour lui parler.

"Il a l'air d'aller mieux on dirait...mais, dis moi, qu'est-ce qui s'est passé ce soir avec Akito?"

« Cet imbécile a failli gâcher notre dîner. Il a aussi trop parlé et voulu créer des problèmes entre Tatsuki et moi. Mais ça s’est arrangé. »
avoua t-il en buvant son verre. « Sinon, Tatsuki va un peu mieux oui. Il s’est bien reposé et il a un peu mangé. Vous… Tu n’auras donc pas à lui parler de ça. »

Cela lui faisait bizarre de tutoyer Ren mais après tout, puisque l’homme le faisait, pourquoi ne pas essayer ? En tout cas, Abel avait évité de rentrer dans les détails concernant l’incident avec Akito. Cela ne regardait pas vraiment Ren et puis il ne désirait pas en parler. Cela lui rappelait de mauvais souvenirs. Il avait donc préféré revenir sur Tatsuki en approuvant les paroles du Waka Gashira. Le jeune homme allait mieux. Il avait même beaucoup dormi la nuit dernière et fait une longue grasse matinée. Aucun cauchemar n’avait dû le réveiller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mar 2 Déc - 14:43



« Cet imbécile a failli gâcher notre dîner. Il a aussi trop parlé et voulu créer des problèmes entre Tatsuki et moi. Mais ça s’est arrangé. Sinon, Tatsuki va un peu mieux oui. Il s’est bien reposé et il a un peu mangé. Vous… Tu n’auras donc pas à lui parler de ça. »


Ren alluma une cigarette tout en regardant en direction de Tatsuki qui discutait et riait avec le propriétaire des lieux. Abel avait raison, sur le point du moral, il avait l'air mieux, mais physiquement, ce n'était pas le cas. Il était toujours aussi amaigrit. Ren tourna de nouveau son attention vers Abel.

"Bien... s'il a reprit un peu de poil de la bête tant mieux...mais je m'inquiète quand même pour sa santé, il est trop maigre. Je parle pas seulement en tant qu'ami, mais que son conseiller....aux yeux des autres, s'il a l'air en mauvaise santé, ils vont essayer d'en profiter en pensant qu'il est affaibli tu comprends?"


L'apparence comptait chez les yakuza, et la moindre petite faille pouvait couter, voilà pourquoi Ren se permit d'en parler à l'amant de l'Oyabun, car il le savait bienveillant à son égard. Par ailleurs il avait une certaine influence sur lui. Ren se resservit ensuite un verre d'alcool.en

Kanzaki "Et au fait, j'ai vu ton ex femme Ren...toujours aussi coquette !"


Keiji "Quoi il a été marié ? Lui? Pas étonnant que tu aimes aussi les hommes maintenant! C'est du suicide le mariage!"

Ren agacé jeta un glaçon sur Keiji pour lui faire comprendre de passer à autre chose. Il pouffa tout de même de rire et se recentra sur son voisin.

"Pour ce qui est d'Akito, veille à ce que Tatsuki n'explose pas quand il le voit...il peut plus se permettre d'en faire qu'à sa tête maintenant qu'il est à la tête du clan...au risque de paraître incompétent. Donc essaye de le contrôler autant que tu le peux s'il te plaît, ok?"

La patience et le contrôle de soi étaient des qualités requises pour un bon Oyabun. Perdre vite la tête et laisser ses décisions être guidées par les émotions était une grosse faiblesse. Les anciens Oyabun avaient intégré cette sagesse, Tatsuki qui était encore jeune et encore un peu trop impulsif devait y remédier. Lorsque Ren l'accompagnait, il veillait à le résonner et à limiter les dégâts, mais il n'était pas toujours avec lui, comme c'était le cas ce soir. Abel pourrait donc s'en charger.
Tasuki revint enfin s'asseoir à table.


"Quel idiot ce Sam! Enfin... Alors, vous parlez de quoi là?"


Il faisait référence au propriétaire de la discothèque qui se faisait appeler ainsi.

"Oh rien, on regardait Keiji faire le clown avec les jeunes filles...comme d'habitude quoi!"

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mar 2 Déc - 15:28

"Bien... s'il a reprit un peu de poil de la bête tant mieux...mais je m'inquiète quand même pour sa santé, il est trop maigre. Je parle pas seulement en tant qu'ami, mais que son conseiller....aux yeux des autres, s'il a l'air en mauvaise santé, ils vont essayer d'en profiter en pensant qu'il est affaibli tu comprends?"

Abel répondit par l’affirmative d’un signe de tête. Lui était déjà content d’avoir vu Tatsuki manger un bon petit-déjeuner et toucher légèrement à son assiette lors de leur dîner au restaurant. Mais il était vrai que ce n’était pas suffisant. Le jeune homme avait besoin de manger plus, pour ne pas paraître en mauvaise santé comme l’avait souligné Ren, mais aussi pour avoir des forces pour tenir la cadence que lui imposait sa place. Malheureusement, le moral ne suivait pas toujours. La preuve était la décision qu’il avait voulu prendre après la conversation tumultueuse avec Akito, mais aussi ses problèmes en pensant à Dan. Mais Abel allait faire de son mieux et suivre les conseils de Ren.

Kanzaki "Et au fait, j'ai vu ton ex femme Ren...toujours aussi coquette !"

Keiji "Quoi il a été marié ? Lui? Pas étonnant que tu aimes aussi les hommes maintenant! C'est du suicide le mariage!"

Le grand blond eut une légère absence durant un moment. Le mariage… C’était l’une des choses qui avaient failli causer leur rupture et qui risquaient encore de la causer dans le futur. Tatsuki allait sûrement devoir se marier, même s’il promettait de faire tout ce qui était dans son pouvoir pour arranger les choses. Mais, même s’il était dans les papiers du « Père », cela ne suffirait sans doute pas. Abel détestait vraiment la façon de penser de la mafia. Forcer des gens à se marier juste pour s’assurer qu’il n’y aurait pas de guerre entre les clans… C’était n’importe quoi. Pourquoi ne pas simplement signer un contrat garantissant la paix ? Les yakuza étaient après tout à cheval sur le code d’honneur. Ce serait une trahison de déclarer la guerre dans ces cas-là.

"Pour ce qui est d'Akito, veille à ce que Tatsuki n'explose pas quand il le voit...il peut plus se permettre d'en faire qu'à sa tête maintenant qu'il est à la tête du clan...au risque de paraître incompétent. Donc essaye de le contrôler autant que tu le peux s'il te plaît, ok?"

« D’accord, j’essaierai. Ne t’inquiète pas. »


Abel avait eu du mal à garder son calme durant leur entrevue avec Akito. Mais il ferait de son mieux pour continuer ainsi et tenter de contrôler son amant si jamais il voyait que la situation dégénérait. En général, il arrivait à peu près à tempérer le comportement de Tatsuki, bien qu’il ne fût pas infaillible. Mais Ren avait raison, l’Oyabun ne pouvait plus n’en faire qu’à sa tête maintenant qu’il était à la tête du clan. Il devait se contrôler pour prouver qu’il était capable d’agir sans que ses émotions n’interviennent. D’où aussi l’importance de journées de repos pour que Tatsuki évite de tout garder en lui et ne finisse par exploser à la fin. En tout cas, là, il semblait bien s’amuser avec un homme qu’il avait l’air de connaître. Mais il finit par revenir à sa place et Abel l’enlaça de nouveau.

"Quel idiot ce Sam! Enfin... Alors, vous parlez de quoi là?"

"Oh rien, on regardait Keiji faire le clown avec les jeunes filles...comme d'habitude quoi!"

« Oui, un vrai gamin. Il a quel âge d’ailleurs ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mar 2 Déc - 16:05


Tatsuki acquiesça lorsqu'ils firent référence au jeune Keiji.


« Oui, un vrai gamin. Il a quel âge d’ailleurs ? »


Le jeune Oyabun s'appuya au fond de son siège pour s'affaler et se mettre à son aise. Il alluma une cigarette tout en regardant ses hommes s'amuser.

"Il a dix huit ans... C'est vrai que c'est encore un gamin, mais il a pas mal de qualité, il sait bien se battre...et malgré son apparence de connard, il est assez fidèle!"

Ren laissa échapper un grand sourire. Il connaissait le passé de Keiji et les circonstances de leur rencontre dans la rue. Keiji était assez misérable et se battait lorsque l'Oyabun l'avait repéré. En toute générosité et pour le sortir de sa situation précaire, il avait décidé de le recruter.

"Ren : Tatsuki l'a recueilli alors qu'il était dans une situation délicate et à la rue... au moins maintenant il a une situation grâce à lui!"

Il fallait bien qu'il souligne que le yakuza pouvait parfois avoir bon cœur. Même s'il titillait toujours Keiji, il l'aimait bien au fond... peut-être qu'il lui faisait rappeler un peu son petit frère absent au fond, et son côté dégourdi égayait un peu l'équipe. Tatsuki se passa la main dans les cheveux et regarda le plafond.


"Ouais et maintenant je l'ai à vie sur le cul!"


Il éclata de rire en même temps. Ses hommes riaient aux éclats en buvant et en s'amusant avec les jeunes filles. Sauf Kyousuke qui était beaucoup plus calme que les deux autres, un peu comme Ren.
Le Wakagashira se leva et alla rejoindre le petit groupe
Tatsuki toujours affalé et tête contre le mur, regardait en direction de la piste de danse histoire de mieux cerner le monde et l'ambiance.
L'atmosphère était brulante et l'excitation des gens qui se frottaient sur la piste était à son comble.
Abel s'appuya également contre le mur afin d'être plus proche de l'Oyabun. Tatsuki posa sa main sur le genou de son compagnon.


"C'est pas si mal de sortir de temps en temps en fin de compte hein ? "

Il se resservit un verre et en tendit un à Abel. Leur soirée ne faisait que commencer, mais le jeune yakuza commençait déjà à être chaud et dans l'ambiance. Il commença même à légèrement bouger sa tête et ses épaules sur place. Signe qu'il commençait à être un peu trop dégourdi et désinhibé, donc éméché...

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mar 2 Déc - 16:40

"Il a dix huit ans... C'est vrai que c'est encore un gamin, mais il a pas mal de qualité, il sait bien se battre...et malgré son apparence de connard, il est assez fidèle!"

"Ren : Tatsuki l'a recueilli alors qu'il était dans une situation délicate et à la rue... au moins maintenant il a une situation grâce à lui!"

"Ouais et maintenant je l'ai à vie sur le cul!"


Abel sourit à cette remarque. Ainsi donc Tatsuki était venu en aide à Keiji pour le sortir de la rue. C’était une preuve que le yakuza pouvait avoir le cœur sur la main, bien que la présence de Keiji près de lui soit bénéfique donc intéressante. Il était toujours bon d’avoir quelqu’un sachant bien se battre à ses côtés. En cas de problème, on était sûr d’être bien entouré. Le grand blond resta regarder un instant Keiji qui s’amusait en très bonne compagnie. Il semblait vraiment sympathique et prêt à tout pour mettre de l’ambiance. L’assassin le trouvait marrant, bien qu’en tant normal, les gens extravertis le fatiguaient. Ils parlaient trop, bougeaient trop, riaient trop… On avait l’impression que la vie n’était vraiment qu’un jeu pour eux.

Tandis que Ren allait rejoindre les autres hommes, Abel s’appuya comme Tatsuki contre le mur et posa sa tête sur l’épaule de son amant. Il regarda les gens qui se trouvaient sur la piste de danse. Ils avaient l’air de bien s’amuser. Certains se trémoussaient assez bizarrement, d’autres se faisaient passer pour des danseurs professionnels, d’autres se frottaient à leur compagnon ou compagne de danse… Il y avait de tout. Mais l’assassin ne pouvait s’empêcher de les envier un peu. Eux au moins savaient bouger, même s’ils pouvaient paraître ridicules. Lui ne savait pas danser puisqu’il n’était jamais venu en boîte de nuit.


"C'est pas si mal de sortir de temps en temps en fin de compte hein ? "

« Oui, ça décompresse. »
répondit-il simplement en prenant le verre que lui tendait son amant mais en le reposant sur la table. « C’est moi qui conduit pour rentrer. J’arrête donc l’alcool pour ce soir. »

Il était prudent. Puisque Tatsuki avait l’air d’atteindre la limite entre son état normal et son état éméché, ce ne serait sûrement pas lui qui prendrait le volant, surtout s’il conduisait aussi vite qu’à son habitude. Abel tenait tout de même à sa vie maintenant. Il prit donc un autre verre et se servit de l’eau. Son amant devrait sûrement en faire autant. Le jeune tueur allait le laisser boire ce verre mais ensuite, il lui servirait de l’eau. Il ne désirait pas le voir de nouveau éméché. Tatsuki pouvait dire n’importe quoi et ne tenait plus debout.

« Evite de trop boire. J’ai envie que tu m’apprennes un peu comment danser et que tu m’accordes au moins une danse. » lui chuchota t-il à l’oreille avant de l’embrasser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mar 2 Déc - 17:45



« Oui, ça décompresse. C’est moi qui conduit pour rentrer. J’arrête donc l’alcool pour ce soir. »


Le jeune yakuza haussa les épaules.Son compagnon était plus sage que lui et plus prudent, même si ce soir le yakuza désirait se laisser un peu aller. Il n'aurait pas été contre le fait que son amant en fasse autant pour une fois.

« Evite de trop boire. J’ai envie que tu m’apprennes un peu comment danser et que tu m’accordes au moins une danse. »

Tatsuki rendit le baiser au jeune homme tout en lui passant la main sur la joue. Il ne pouvait pas lui reprocher de s'inquiéter un peu pour lui, mais ce soir, il voulait vraiment s'amuser.


"Hmm... laisse moi un peu m'amuser "Anata"... et laisse toi aller...Pour ce qui est de la danse, je ne mets jamais les pieds sur une piste, mais, je peux faire une exception pour toi ce soir..."


Le jeune Oyabun déboutonna un peu sa chemise étant donné qu'il faisait de plus en plus chaud dans la discothèque. Il se leva en vacillant légèrement, puis il prit le jeune blond par la main afin de l'entraîner vers la piste de danse en bas.
Les hommes de main du yakuza à la fois étonné et curieux de le voir aller danser.
Une fois arrivé au milieu de la piste au milieu de toute la foule, il saisit Abel par le cou et se colla à lui en se déhanchant légèrement. Tatsuki savait danser étant donné qu'il fréquentait ce genre de lieu depuis sa plus tendre jeunesse.


"T'as juste à te lâcher et à suivre le rythme"


Tout sourire, il continuait à se trémousser sensuellement collé à son amant sur la musique rnb que passait le DJ. La chaleur montait d'un cran et les bousculade sur la piste se faisait de plus en plus sentir, mais peu importe, il s'amusait et se sentait bien en compagnie de son homme.
Ils entendirent même au milieu de tout ce brouhaha les cris de Keiji qui les observait d'en haut.


"Ouhhh allez boss, éclatez-vous"


Tatsuki éclata de rire et fit un signe de la tête à ses hommes qui s'éclataient de leur côté eux aussi en charmante compagnie. Seuls Ren et Kyousuke était restés assis à les observer.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici


Dernière édition par Tatsuki Sugiura le Jeu 4 Déc - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mar 2 Déc - 18:30

"Hmm... laisse moi un peu m'amuser "Anata"... et laisse toi aller...Pour ce qui est de la danse, je ne mets jamais les pieds sur une piste, mais, je peux faire une exception pour toi ce soir..."

Abel voulait bien le laisser s’amuser, mais dans son état, ce n’était pas raisonnable. Tatsuki n’avait presque rien mangé et l’alcool lui montait directement à la tête. Le « Anata » ne changerait rien aux inquiétudes de l’assassin ni à sa résolution de ne plus toucher à l’alcool de la soirée. Il tenait à rentrer vivant chez eux et ne savait pas de quoi il serait capable si l’alcool le désinhibait totalement. Il ne désirait pas se montrer dans un sale état devant son amant et ses hommes. Et puis, même s’il n’était pas contre de boire de l’alcool, il connaissait ses limites et évitait de les franchir. Dommage que Tatsuki n’ait pas sa façon de penser sur ce point…

Mais le grand blond rangea dans un coin de son esprit tout cela. L’Oyabun acceptait de faire exception à ces habitudes et de faire un tour sur la piste de danse. Abel se leva et garda la main de son homme dans la sienne pour se rendre à l’étage inférieur. Il en profita pour déboutonner un peu sa chemise vu la chaleur ambiante. Et celle-ci ne baissa pas lorsqu’ils arrivèrent au milieu de la foule. Il y avait beaucoup de monde. C’était sans doute une bonne chose. Abel allait pouvoir regarder un peu autour de lui pour voir comment dansaient les gens vu qu’il ne pouvait pas vraiment voir les pas de son amant qui était collé à lui.


"T'as juste à te lâcher et à suivre le rythme"

C’était facile à dire. Mais le jeune tueur finit par trouver le bon rythme et à suivre les mouvements de déhanchement de Tatsuki. Un peu plus à l’aise donc, il posa ses mains sur les hanches de son homme et continua de danser. Par moment, il recevait des coups de coude de ses plus proches voisins de danse mais il s’en fichait. Il en fallait plus pour l’énerver, surtout qu’il n’était pas encore totalement à son aise et qu’il était encore à réfléchir sur sa façon de bouger. Mais, collé à Tatsuki, il n’avait qu’à suivre les mouvements sensuels de son corps.

"Ouhhh allez boss, éclatez-vous"

Abel leva les yeux aux ciels puis jeta un coup d’œil à Keiji qui les regardait de l’étage. Même s’il paraissait un peu exaspéré, l’assassin ne pouvait s’empêcher de sourire. Ce Keiji… Il ne pouvait décidément pas laisser tranquille Tatsuki et prenait plaisir à le taquiner. Mais le yakuza le lui rendait bien. En fin de compte, il était presque aussi gamin que Keiji. Heureusement d’ailleurs que ce n’était pas autant sinon Abel aurait du mal à tenir la cadence. Il fallait bien un peu de sérieux par moment. Mais ça, c’était sa façon de penser et, apparemment, Tatsuki ne la partageait pas. Il désirait que le grand blond se lâche un peu plus. Abel allait donc faire quelques efforts sans pour autant boire pour se désinhiber.

« Qu’est-ce que tu ne me fais pas faire toi… » plaisanta t-il, repensant à toutes les nouvelles choses qu’il avait pu découvrir en étant avec Tatsuki. « Je prends goût à la danse… surtout collé à toi… » avoua t-il en l’embrassant de nouveau à pleine bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mar 2 Déc - 19:33



« Qu’est-ce que tu ne me fais pas faire toi… Je prends goût à la danse… surtout collé à toi… »


Le jeune yakuza sourit. Il était content que son amant se lâche un peu plus, même s’il ne se laissait pas autant aller que Tatsuki. Le jeune Oyabun voulait pousser son amant un peu trop sage à se décoincer. Il faisait d’ailleurs l’effort de se détendre autant que l’Oyabun, en s’exhibant aux yeux du monde. Dans un sens, il déteignait un peu sur lui, en se moquant des « quand dira-t-on ».Tatsuki assumait tout ce qu’il faisait en se fichant éperdument des gens, même s’exposer avec un homme.
Il fut d’ailleurs agréablement surpris lorsqu’Abel l’embrassa devant tout le monde. En tant normal, il aurait plutôt fait preuve de discrétion dans un lieu aussi bondé.
Tatsuki glissa sa langue dans la bouche de son compagnon et lui rendit son baiser de façon très intense, en se laissant aller à le caresser tout le long du corps.
Il lâcha ensuite un grand sourire et susurra quelques mots aux oreilles de son compagnon.


"Hmm, je n’ai jamais pris autant de plaisir à danser…"

Il s’écarta ensuite légèrement de son amant tout en continuant à danser. Il lui faisait face sans trop s’en éloigner pour autant. Les deux jeunes hommes continuèrent à danser et à rire en se cherchant du regard. C’était une sorte de petit jeu entre eux.
L’ambiance était plaisante jusqu’à qu’un homme bouscule un peu trop fort et un peu trop souvent Abel. Tatsuki se rapprocha de celui-ci et lui rendit son coup un peu excédé par son impolitesse. Le jeune yakuza devait bien sûr savoir que le risque de danser au milieu de tant de personnes était de se faire bousculer, mais, lui, ne l’entendait pas comme cela.
Le jeune homme qui reçu le coup de coude du yakuza leur lança un regard de travers, histoire de ne pas paraître trop idiot aux yeux de sa petite amie. Il poussa doucement le jeune yakuza pour attirer son attention.


- Faites attention !

Tatsuki ne prit pas la peine de lui répondre, il poussa Abel pour l’écarte, puis, il décocha un lourd coup de poing au jeune homme qui avait osé mal leur parler. Vu la force qu’il avait mis dans son coup, il ne lui laissait aucune chance de se relever. Tout d’un coup, la piste sembla moins bondée étant donné que la plupart des gens s’était écarté pour ne pas se retrouver au milieu d’un bagarre générale. L’un des amis du jeune homme arriva en direction de Tatsuki histoire de venir à la rescousse de son ami. Le jeune yakuza leva le poing en sa direction, lorsque Ren et ses hommes de mains rappliquèrent sur la piste et saisirent les bras du jeune homme pour l’extirper de la piste. Keiji lui décocha un coup de poing.

"Laissez moi buter cet enculé ! Tu sais qui je suis ? "

Des vigiles arrivèrent et embarquèrent les deux jeunes hommes afin de les sortir de la discothèque. Bien entendu, ils ne firent pas la même chose pour Tatsuki qui était pourtant celui qui avait commencé et qui s’était laissé emporté. Ils savaient qui était Tatsuki Sugiura.
Tatsuki énervé se retourna vers Abel qui n’avait pas l’air d’être très satisfait de la tournure que les événements avaient pris. Une fois de plus, le jeune yakuza avait agit de façon bestiale et exagérée sans réfléchir.



"Quoi ? J’aurais dû le laisser te bousculer sans rien dire c’est ça ? "

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mar 2 Déc - 20:44

Au plus grand plaisir d’Abel, Tatsuki approfondit le baiser et laissa ses mains courir le long de son corps. Le grand blond se fichait bien de la foule. Il ne connaissait personne et puis même, ce que pensaient les autres ne l’intéressait absolument pas. Les deux amants continuèrent donc de s’embrasser intensément et à se caresser tendrement. Il n’y avait rien de sexuel dans ces caresses. C’était juste pour se laisser complètement aller et s’amuser un peu. Et, le baiser fini, ils se regardèrent dans les yeux, un large sourire aux lèvres.

"Hmm, je n’ai jamais pris autant de plaisir à danser…"

Le grand blond lui lança un regard complice puis le laissa s’écarter légèrement de lui. Ils continuèrent de danser, s’amusant à se chercher du regard. Ils s’amusaient beaucoup à ce petit jeu et ne retenaient pas leurs rires. Tout se passa magnifiquement bien… jusqu’à ce qu’Abel ne reçoive un coup plus brutal que les autres. Il soupira et lança un regard agacé au jeune homme qui ne prenait même pas la peine de s’excuser. Mais, alors qu’il s’apprêtait à se décaler un peu plus sur le côté pour s’écarter de ce maladroit, Tatsuki intervint. Il donna un coup de coude un peu fort au jeune homme, qui ne parut pas bien le prendre alors que c’était exactement ce qu’il avait fait à Abel.

- Faites attention !

La bousculade accompagnant ces mots n’allait sûrement pas plaire au jeune Oyabun. Le grand blond tenta donc de le calmer en posant sa main sur son épaule, lui demandant ainsi de ne pas répondre. Mais Tatsuki n’eut pas l’air de comprendre car il le poussa pour envoyer un violent coup de poing au visage du jeune homme. Abel pria pour avoir rêvé… Mais non. Son amant avait bel et bien envoyé l’imbécile au tapis. Et il s’apprêta à réitérer son geste sur un ami du blessé. Mais là, le tueur intervint et tint le bras de Tatsuki tandis que ses hommes dégageaient les deux importuns de la piste pour évider que la bagarre ne continue et ne dégénère.

"Laissez moi buter cet enculé ! Tu sais qui je suis ? "

« Arrête, calme-toi… »

Abel comprit maintenant pourquoi Ren avait tellement insisté pour qu’il surveille Tatsuki et lui évite ce genre de problème. Le yakuza avait agi sur un coup de tête et n’avait même pas réfléchi aux conséquences. Par chance, étant connu dans la discothèque et dans la ville entière, les videurs ne l’expulsèrent pas. Mais c’était sûrement cela le problème : la célébrité de Tatsuki. Quelle image allait-il donner ? Abel était ravi que son amant le défendre mais il aurait pu utiliser autre chose que la violence pour le faire, comme parler.

"Quoi ? J’aurais dû le laisser te bousculer sans rien dire c’est ça ? "

« Exactement… On aurait changé de place. »


L’assassin ferma les yeux un instant et passa sa main dans les cheveux, signe qu’il ne savait pas trop comment réagir. D’un côté, il voulait faire comme si de rien n’était pour éviter toute dispute, mais de l’autre, il n’était pas d’accord avec le comportement qu’avait eu Tatsuki. Il avait gâché la soirée et une partie de l’ambiance de la discothèque. Dire qu’avant cela, les deux hommes s’amusaient très bien… Abel rouvrit les yeux et regarda de nouveau l’Oyabun dans les yeux.

« Je n’ai plus envie de danser. Je retourne à l’étage… Tu viens ? » demanda t-il, toute bonne humeur et envie de s’amuser l’ayant quitté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mar 2 Déc - 21:14



« Arrête, calme-toi… »


Tatsuki réagit au son de la voix de son amant et cessa toute hostilité. Il voulait cependant justifier son geste, mais, Abel ne semblait pas être du même avis que lui.

« Exactement… On aurait changé de place. »

Le jeune Oyabun poussa un long soupir et détourna le regard un instant un peu excédé par la fait que son amant n'aille pas dans son sens. Il ne pouvait pas se laisser faire et laisser ridiculiser par un homme qui lui manquait de respect. Abel ne semblait plus du tout d'humeur festive, il était même clairement agacé même s'il ne le montrait pas clairement à son compagnon.

« Je n’ai plus envie de danser. Je retourne à l’étage… Tu viens ? »

Le jeune Oyabun fixa Abel en lui lançant un regard d'incompréhension, les yeux grands écarquillés. En un éclair de seconde, l'ambiance s'était carrément refroidie. Tatsuki plissa légèrement les yeux histoire de se donner un air plus sévère, puis il se retourna pour être dos à son amant en levant légèrement le bras.

"Tsss...si tu veux te rassoir c'est ton problème, moi je compte continuer à m'amuser... Raccompagnez le en haut ! Et restez y tous d'ailleurs!"

Le jeune yakuza clairement énervé et blessé dans son ego désirait rester seul. Sa bonne humeur s'était clairement envolée. Il ne voulait plus non plus voir ses hommes.
Abel clairement surpris par cette réaction un peu exagérée ne dit pas un mot. Ren lui fit signe de le suivre afin de ne pas envenimer la situation. Les autres hommes suivirent également et remontèrent dans le carré VIP.
Tatsuki alla s'asseoir au bar et commanda un verre.
Les hommes étaient tous en haut en compagnie d'Abel et avaient repris place sur les bancs réservés. Ils n'étaient plus d'humeur à faire la fête, même Keiji ne jouait plus les trouble-fêtes.


"Ren : t'inquiètes pas Abel, il va se calmer... voilà de quoi je te parlais quand je te disais de le garder à l'œil! "


Il fit un petit sourire à Abel en lui tapotant l'épaule pour le rassurer. Pour la première fois de la soirée, Kyousuke lui adressa également la parole pour détendre lui aussi l'atmosphère.


- Il est comme ça notre boss... il se laisse un peu trop aller parfois ! Mais au fond, c'est un homme bien... qui imaginerait voir un Oyabun en boîte hein? Je suis sûr que sa mauvaise humeur va passer et que tout va rentrer dans l'ordre.

En quelques minutes, l'ambiance était un peu plus détendue en haut. Ren jeta un coup d'œil en bas histoire de voir ce que faisait le yakuza. Il était affalé au bar en train de boire et de discuter avec un homme qui se permit même de lui passer la main sur l'épaule. A ce moment-là, le jeune yakuza était tellement détendu et désinhibé par l'alcool qu'il se laissa toucher sans réagir.
Ren poussa un soupir en le regardant. Il ne pouvait pas se mêler de cette situation qui ne regardait que l'Oyabun. Il espérait seulement que la situation ne dégénère pas encore une fois.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mar 2 Déc - 22:32

"Tsss...si tu veux te rassoir c'est ton problème, moi je compte continuer à m'amuser... Raccompagnez-le en haut ! Et restez y tous d'ailleurs!"

Abel resta sans voix. Il ne s’attendait pas à une réponse aussi vexante. La déception remplaça la colère. Il eut envie de parler à Tatsuki mais ne trouva pas les mots. Il préféra monter à l’étage en compagnie de Ren et des autres plutôt que de risquer d’envenimer la situation. Il s’assit sur un banc et resta un instant silencieux. Son moral était retombé comme un soufflé. D’un côté, il se sentait un peu coupable, mais de l’autre, il n’allait pas accepter le comportement de Tatsuki juste pour lui faire plaisir. Des années auparavant, le tueur aurait été le premier à se battre. Mais avec le temps, il s’était assagi et était devenu plus réfléchi. Il souhaitait que son amant en face autant. Le jeune homme était bien trop immature pour ce genre de choses…

"Ren : t'inquiètes pas Abel, il va se calmer... voilà de quoi je te parlais quand je te disais de le garder à l'œil! "

- Il est comme ça notre boss... il se laisse un peu trop aller parfois ! Mais au fond, c'est un homme bien... qui imaginerait voir un Oyabun en boîte hein? Je suis sûr que sa mauvaise humeur va passer et que tout va rentrer dans l'ordre.

« … »

Il espérait vraiment que tout rentre dans l’ordre. Il ne souhaitait pas que leur journée qui avait pourtant si bien commencé se termine mal. Leur soirée n’était qu’une succession de catastrophes. Akito, puis cette envie de rupture, puis cette bagarre… Abel tentait de rester calme bien qu’au fond de lui, il en avait marre de cette situation. Il voulait que les tensions s’apaisent et que Tatsuki arrête de faire l’enfant. Peut-être bien que l’assassin était trop coincé mais son amant était trop impulsif. Il fallait vraiment qu’ils trouvent un juste milieu. Le grand blond avait pourtant commencé à faire des efforts avant que la situation ne dégénère. En fin de compte, il aurait été préférable que cela soit lui qui arrange les choses, pas Tatsuki. Il aurait dû réagir au lieu de faire comme si de rien n’était pour éviter les problèmes.

Abel se saisit du verre que lui avait servi l’Oyabun plus tôt et le but cul sec, espérant que cela l’aiderait à ne plus se prendre autant la tête. Il garda le silence, laissant les hommes l’entourant reprendre la conversation. Il balada son regard sur la salle en dessous, à la recherche de Tatsuki. Il devait aller le voir pour lui parler… Mais alors que l’alcool commençait à le calmer un peu, son sang ne fit qu’un tour lorsqu’il vit un homme parler au yakuza et lui poser la main sur l’épaule. Le pire fut que Tatsuki se laissa faire, sûrement trop saoul pour réagir. Non, là c’en était trop. On ne profitait pas de l’état de son amant pour le toucher et tenter de le draguer !


« Je reviens… »

Il se leva, un peu trop rapidement peut-être car la tête lui tourna, puis descendit les escaliers. Il allait se montrer diplomate et arranger la situation par des paroles. Oui, c’était sûrement la meilleure solution pour ne pas se faire virer ou créer plus de tension entre lui et Tatsuki. Abel passa donc dans la foule, bousculant sûrement des personnes au passage. Mais il s’en fichait. Il continua de marcher, son esprit focalisé sur Tatsuki et cette main sur son épaule. Et, lorsqu’il arriva près des deux hommes, il réfléchit rapidement à ce qu’il allait pouvoir dire. Mais, tout compte fait, il changea d’avis. A bas les mots et la diplomatie pour une fois ! Les gestes étaient préférables là. Il lança donc un regard glacial à celui qui désirait empiéter sur ses plates-bornes puis saisit Tatsuki par la nuque pour l’embrasser. A noter que d’ordinaire, c’était le yakuza qui se conduisait aussi brusquement. Abel le serra ensuite contre lui. Ces gestes prouvaient bien à quel point il était jaloux mais qu’il désirait aussi que cette dispute idiote prenne fin, non ?

« Viens avec moi à l’étage. On sera mieux loin de ces vautours. » lui chuchota t-il à l’oreille avant de le regarder dans les yeux, espérant vraiment que Tatsuki accepterait cette fois-ci de le suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mar 2 Déc - 22:52



Le jeune Oyabun continuait de discuter au bar tout en buvant verre sur verre avec son interlocuteur. Pour le coup, il avait rencontré quelqu'un d'assez charmant, même si son intention première n'était pas de le mettre dans son lit. Le jeune homme se fit de plus en plus entreprenant par ses mots et par ses gestes.


- Si tu veux on peut s'isoler...

Tatsuki continuait à boire son verre sans vraiment faire attention aux paroles et aux propositions du jeune inconnu. Son but n'était pas de draguer ou de nouer des liens, mais juste de boire et de s'amuser un peu. Tout d'un coup, il sentit qu'on le prenait par la nuque. C'était Abel qui se jeta littéralement sur lui en l'embrassant. Il le serra ensuite contre lui. Tatsuki était tellement surpris qu'il n'eut pas le temps de réagir.

« Viens avec moi à l’étage. On sera mieux loin de ces vautours. »

Le jeune yakuza éclata de rire et se laissa tirer par la main comme un enfant en riant. Il jeta ensuite un coup d'œil amusé à son interlocuteur.

"Désolé...mais mon mec a parlé! Et jpeux C.A.R.R.E.M.E.N.T pas lui résister..."

Tout en riant et en titubant, il s'accrocha à Abel qui avança tant bien que mal au milieu de la foule. Tatsuki avait bu au bar pas moins de trois verres en quelques minutes, ce qui expliquait son piteux état. Le jeune yakuza s'était littéralement donné en spectacle ce soir. Cela faisait longtemps qu'il ne s'était pas aussi mal conduit en soirée. Il monta les escaliers à grand peine accroché à Abel. A son retour à l'étage, ses hommes un peu gênés ne dirent pas un mot. Même Keiji qui était d'habitude si joviale tirait un peu la tête.
Tatsuki s'affala ensuite sur le fauteuil et fit signe à Ren de lui allumer une cigarette. Celui-ci s'exécuta avec une mine un peu énervée.


"Tss..regarde toi !"

Il était le seul qui pouvait se permettre de faire de telles remarques au yakuza sans aucune crainte.
Keiji décida de s'éclipser en bas accompagné de Kyousuke, histoire de changer un peu d'air et par peur de subir la mauvaise humeur de leur boss . Ren resta debout face au yakuza, et Kanzaki fumait une cigarette penché sur la rambarde à regarder ce qui se passait en bas. Il préférait rester dos au yakuza.
Ren se décida à rejoindre Kanzaki pour laisser Abel et Tatsuki ensemble, sans vraiment être trop loin pour ne pas quitter des yeux l'Oyabun.
Celui-ci riait tout en fumant sa cigarette.


"Tiens ? T'es jaloux maintenant ? Quoi ? Ça t'aurais fait chier que je baise avec cet inconnu hein? Ou alors, peut-être que je l'aurais laissé me baiser ! "


Tatsuki complètement éméché cherchait à provoquer son compagnon et à expulser toute sa frustration.


"Peut-être qu'en fin de compte t'as choisi le mauvais amant... Ouais, qu'est-ce tu penses de ça, A....BEL! "


Il continuait de rire bêtement à ses remarques tout en essayant de se resservir un verre. Si le jeune yakuza pouvait parfois se montrer tendre et mature, il savait aussi se montrer infecte et se comporter comme un gamin. Il se pencha sur la table et fit tomber l'une des bouteilles. Il s'approcha d'Abel et lui posa la main sur le visage tout en souriant bêtement et ironiquement.

"Qu'est-ce qu'il y a ? T'as perdu ta langue ?"

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mer 3 Déc - 12:43

"Désolé...mais mon mec a parlé! Et jpeux C.A.R.R.E.M.E.N.T pas lui résister..."

Même si Tatsuki avait vraiment l’air bête, au moins acceptait-il de suivre Abel et de laisser ce crétin se trouver quelqu’un d’autre pour passer du bon temps. Même si le grand blond avait un peu bu, il arrivait à marcher droit et à soutenir son amant pour éviter que celui-ci ne tombe. Combien de verres avait-il pu boire pour se mettre dans cet état ? Il était lamentable. Mais en fin de compte, l’assassin commençait à s’habituer à une telle vue. Ce n’était pas la première fois que Tatsuki était aussi bourré devant lui. Cela en devenait même banal et cette pensée attrista Abel. Il détestait vraiment voir le yakuza boire. Celui-ci ne faisait et ne disait que des bêtises saoul comme il l’était en cet instant. Heureusement qu’il avait un baby-sitter… Ils arrivèrent donc sans trop de problème à l’étage et le tueur laissa Tatsuki s’asseoir sur un fauteuil. Au moins assis, s’il tombait, ce ne serait pas de très haut.

"Tss..regarde toi !"

Keiji et Kyousuke partis, il ne restait plus que Ren et Kansaki. La vue de leur patron n’était pas belle à voir. Le Waka Gashira avait raison de faire comprendre à Tatsuki qu’il était dans un état pitoyable mais le concerné ne sembla pas réagir. Il se contentait de fumer et de rire bêtement. Abel s’assit près de lui, pour ne pas le laisser tout seul et le surveiller, bien que le mal fût déjà fait. Le jeune assassin regrettait maintenant de l’avoir laissé seul et de ne pas avoir fait semblant d’aller dans son sens. C’était idiot en pensant que les tords ne venaient pas de son côté. Il resta silencieux, ne désirant pas faire la conversation. A quoi bon discuter avec un homme complètement saoul ?

"Tiens ? T'es jaloux maintenant ? Quoi ? Ça t'aurais fait chier que je baise avec cet inconnu hein? Ou alors, peut-être que je l'aurais laissé me baiser ! "

Abel ferma les yeux et soupira. C’était l’alcool qui parlait, pas Tatsuki. Il ne devait donc pas s’énerver. Mais, malgré cela, il ne pouvait s’empêcher de se sentir vexé. Il avait montré à plusieurs reprises qu’il pouvait être jaloux, ce n’était pas une nouveauté. Et puis comment son amant pouvait-il lui demander si cela l’aurait gêné qu’il couche avec un autre que lui ? Bien sûr que cela ne lui aurait pas plu ! Surtout si Tatsuki s’était laissé faire et était devenu le dominé. Il n’y avait qu’avec Abel qu’il avait accepté cela. Cela avait été un privilège. L’Oyabun n’avait pas le droit de l’offrir à quelqu’un d’autre.

"Peut-être qu'en fin de compte t'as choisi le mauvais amant... Ouais, qu'est-ce tu penses de ça, A....BEL! "

L’assassin serra légèrement les poings. C’était l’alcool, seulement l’alcool qui parlait. Tatsuki ne dirait jamais cela. Où alors était-ce ce qu’il pensait vraiment qui ressortait ? Non, impossible. Sans alcool, le jeune Oyabun était adorable, l’amant parfait. Il ne pouvait pas tricher sur ses sentiments. Il avait juste un problème avec l’alcool et la boisson le faisait devenir quelqu’un d’autre. Du moins, un autre Tatsuki qu’Abel n’avait pas à connaître. Il savait le yakuza vraiment infect avec certains mais pas avec lui. Il rouvrit les yeux, faisant semblant que ces paroles ne l’atteignaient pas. Ce fut à cet instant qu’il vit que Tatsuki désirait se resservir un autre verre. Il n’y avait plus tellement d’alcool dans les bouteilles qui restaient et l’Oyabun en fit tomber une par terre, dont le contenu coula sur le sol. Abel la ramassa pour éviter qu’on marche dessus ou autre. Il faisait aussi cela pour trouver une occupation et ne pas avoir à regarder Tatsuki. Mais celui-ci posa sa main sur son visage pour l’obliger à le regarder.

"Qu'est-ce qu'il y a ? T'as perdu ta langue ?"

« Arrête ça. »


Abel le supplia presque. Il était au bord de la crise de nerf bien qu’il désirait garder tout en lui. Tatsuki semblait vouloir jouer avec lui et le provoquer pour l’énerver. Mais le grand blond ne rentrerait pas dans ce petit jeu. S’il s’énervait, cela se terminerait très mal, pour Tatsuki comme pour lui. Il retira donc la main de son amant de son visage et se décala légèrement sur le banc pour s’éloigner un peu. Il n’avait pas besoin d’avoir recourt à des paroles qui pourraient être méchantes. Il faisait donc comprendre par les gestes que Tatsuki allait trop loin et qu’il en avait franchement assez de son jeu débile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mer 3 Déc - 15:25



« Arrête ça. »


Abel franchement fatigué de comportement de son amant s'écarta un peu de celui-ci et préféra garder le silence pour ne pas envenimer les choses. Tatsuki poussa un lourd soupir et se recula un peu pour reprendre place sur le banc si confortable.
Il était clair que l'ambiance en avait pris un coup, même si le yakuza était le seul à ne pas vraiment le réaliser et à rire. Il posa la main sur son cou afin de se détendre et de s'étirer un peu, puis il s'affala sur le fauteuil en regardant Abel qui ne faisait plus attention à lui. Il s'était surement résolu à ne plus lui parler pour le moment pour éviter de rentrer dans son petit jeu de provocation. Tatsuki fut franchement agacé que le jeune homme l'ignore un peu et ne réponde pas à ses joutes verbales. Il se tourna donc vers son garde du corps.


"Kyousuke...nan....Kanzaki, apporte une autre bouteille, elles sont vides!"

Son garde du corps ne sachant pas quoi faire et n'osant pas lui répondre regarda Ren de façon un peu perdue, puis, il se dirigea vers l'escalier, avant de se faire stopper par celui-ci.

"Nan... laisse tomber, il a trop bu!"

Tasuki regarda Ren en sourcillant légèrement, il n'était pas sûr de ce qu'il venait d'entendre.


"Va te faire foutre Ren, pour qui tu te prends ? Kanzaki, n'oublie pas à qui tu dois obéir!"


Kanzaki se dirigea de nouveau vers l'escalier pour rejoindre le bar, mais le Wakagashira stoppa de nouveau le garde du corps au risque de froisser et d'énerver l'Oyabun qui n'était franchement pas en état de prendre des décisions. Lorsque le yakuza jeta un coup d'œil vers Abel qui ne disait pas un mot, mais dont le regard en disait long sur ce qu'il pensait, il s'énerva de plus bel et donna un violent coup sur la table.

"Allez tous vous faire foutre! Pour qui vous vous prenez hein?"

Il se leva brusquement en basculant un peu vers l'avant, puis il jeta un regard haineux en direction d'Abel. C'était d'ailleurs la première fois qu'il agissait ainsi avec lui et qu'il le regarda avec de les yeux, comme s'il était l'un de ses ennemis.


"C'est comme ça hein ? Bien...donne moi mes putains de clef de voiture, je vais terminer ma soirée ailleurs ! Votre compagnie et la tienne me sont insupportables"


C'était la cerise sur le gâteau. Le jeune yakuza avait décidé de fausser compagnie à toute la petite bande y compris à son amant et de n'en faire qu'à sa tête malgré son état d'ébriété. Ren commençait également à perdre patience, ne sachant pas vraiment comment réagir. Il attendait sans doute de voir le comportement qu'allait adopter Abel.
Entre temps, Keiji et Kyousuke étaient remontés.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mer 3 Déc - 16:16

"Kyousuke...nan....Kanzaki, apporte une autre bouteille, elles sont vides!"

La patience et le calme d’Abel avaient des limites et Tatsuki s’en rapprochait dangereusement. Le jeune homme était inconscient de vouloir encore boire. Son comportement ne craignait plus grand-chose, le grand blond pensait qu’il avait touché le fond. Mais sa santé allait se dégrader s’il touchait encore à l’alcool. Déjà qu’il n’allait pas bien, la boisson n’allait pas arranger les choses, au contraire, elle allait encore faire plus de dégâts. Mais le tueur en avait marre de jouer la nounou. Pourquoi avait-il accepté de venir en boîte ? Il aurait dû réfléchir et se douter que Tatsuki boirait. Ils auraient été mieux seuls, dans le loft. Il commençait à regretter la décision qu’il avait prise.

"Nan... laisse tomber, il a trop bu!"

"Va te faire foutre Ren, pour qui tu te prends ? Kanzaki, n'oublie pas à qui tu dois obéir!"


En plus d’être agressif envers Abel, Tatsuki s’en prenait maintenant à ses hommes et leur manquait de respect. Le jeune tueur bouillait intérieurement. Il contenait sa colère autant que possible, bien que le regard qu’il lança à son amant en dise long sur ses pensées. L’Oyabun dépassait vraiment les bornes. Il se croyait tout permis tout simplement parce qu’il était le patron. Sauf qu’il oubliait une chose, Abel n’était pas à ses ordres. Ce n’était pas parce qu’il avait travaillé quelques fois pour lui qu’il devait croire qu’il lui appartenait. De même pour le fait qu’il soit son amant. Il lui devait le respect.

"Allez tous vous faire foutre! Pour qui vous vous prenez hein?"

Le grand blond écarta un peu ses jambes pour éviter que la table ne lui retombe dessus. Violent, agressif et irrespectueux… Tatsuki collectionnait vraiment tout ce que détestait Abel en ce moment. L’assassin le regarda se lever avec difficulté et soutint son regard haineux. S’il croyait l’impressionner… Mais ce regard eut tout de même un impact chez Abel. Il l’attrista énormément. Il était vraiment déçu par le comportement de son homme. Il ne l’avait jamais vu dans un tel état et celui-ci était de plus en plus inquiétant. A croire que Tatsuki les prenait tous pour ses ennemis. On aurait dit un chien apeuré qui était prêt à mordre la première personne l’approchant pour se défendre.

"C'est comme ça hein ? Bien...donne moi mes putains de clef de voiture, je vais terminer ma soirée ailleurs ! Votre compagnie et la tienne me sont insupportables"

Abel ferma de nouveau les yeux et inspira profondément. Zen, il fallait qu’il reste zen sinon Tatsuki n’allait pas tarder à se recevoir la main de son amant dans la figure. En tout cas, tant mieux s’il croyait que l’assassin ou même ses hommes allaient le laisser partir, surtout en voiture. C’était sûr à 100% qu’il aurait un accident avant d’arriver à destination, surtout s’il roulait comme à son habitude à une vitesse supérieure à celle autorisée. En tout cas, cela se voyait que l’Oyabun n’avait plus toute sa tête car sinon, il se serait souvenu que c’était lui qui avait les clés et non Abel. Mais le grand blond se garda bien de le lui dire. A la place, il se leva et fit face à Tatsuki. Celui-ci avait voulu jouer avec ses nerfs ? Bien, il allait voir ce qu’il avait gagné.

« La ferme ! Arrête de gueuler comme un putois. Tu t’entends parler ? On n’est pas tes chiens ! Alors maintenant, tu vas retourner t’assoir et te calmer. Après, je te donnerai tes clés, une bouteille ou même une corde ! Tout ce que tu veux pour t'aider à te détruire ou à te tuer puisque ça a l'air d'être ton but. »

Abel tremblait légèrement sous la colère. Tatsuki avait réussi à le faire sortir de ses gonds et, pour être franc, cela faisait du bien à l’assassin. Il se fichait complètement que son amant le prenne mal, il méritait bien de se faire remettre à sa place de la sorte. Ce n’était pas parce que Monsieur était Oyabun qu’il devait se croire supérieur à tout le monde et leur manquer de respect. Alors maintenant, il le prenait bien ou mal, ce n’était pas les affaires d’Abel. Celui-ci avait dit ce qu’il avait à dire et ne faisait qu’attendre la réaction du yakuza. Il aviserait ensuite de ce qu’il ferait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mer 3 Déc - 17:39



« La ferme ! Arrête de gueuler comme un putois. Tu t’entends parler ? On n’est pas tes chiens ! Alors maintenant, tu vas retourner t’assoir et te calmer. Après, je te donnerai tes clés, une bouteille ou même une corde ! Tout ce que tu veux pour t'aider à te détruire ou à te tuer puisque ça a l'air d'être ton but. »


Tatsuki resta quelques instants bouchebé. Il ne s’attendait pas à ce qu’Abel lui réponde ainsi et réagisse aussi violemment, bien qu’il l’avait provoqué sciemment. A force, il avait finit par craquer et par se lâcher, bien que d’habitude il arrivait à garder son calme légendaire.
Le jeune Oyabun qui fermait de plus en plus souvent les yeux du faite de sa fatigue, n’eut pas la force de réagir à ce coup de sang. Il ne sentit ni intimidé, ni vexé, au contraire, il voulait rire. L’expression de « je m’en foutisme » qui habitait son visage changea soudainement lorsqu’il s’aperçu que tous ses hommes étaient présents. A ce moment-là, il ne pouvait plus rester sans rien dire de peur de perdre un peu la face devant ses employés, en se faisant totalement rabaisser par son amant. Enfin, c’est comme cela qu’il le voyait, lui qui était si fier.
En un éclair de seconde, un tas d’idées aussi débiles lui passèrent par la tête. Il s’imaginait même que ses hommes riaient de la situation alors que ce n’était pas du tout le cas.
Il se tourna ensuite vers Abel.


"Tsss… mes chiens ? Bien sûr qu'ils le sont… Et toi, n’oublies pas que tu m’appartiens !"

Il se tâta ensuite par hasard la poche et constata qu’il était en possession de ses clefs de voiture. Il esquissa ensuite un sourire vicieux et pour narguer son compagnon.

"J’ai même pas envie de t’en mettre une pour la façon dont t’as osé me parler ! J’ai mes clefs, jme barre. Si y en a un qui essaye de m’en empêcher, je le tue !"


Il prit la direction des escaliers en titubant légèrement, mais il s’écroula avant d’y arriver. Keiji le retint de justesse et le serra de façon à ce qu’il ne tombe pas.

- Bah c'était moins une on dirait ! Il est HS !

Keiji essaya de faire un peu d"humour pour détendre l'atmosphère devenue si glaciale.
Malgré le son étourdissant de la musique, l’ambiance semblait tristement calme et silencieuse. Ren excédé poussa un soupir et se dirigea vers Tatsuki pour constater son état. Il lui leva la tête et vit qu’il était en effet complètement endormi. Il récupéra ses clefs de voiture qu’il tenait solidement dans ses mains.


"C’est bon, ça suffit ! Kyousuke, Kenzaki, prenez le en voiture et ramenez dans la résidence … Keiji, tiens, prends sa voiture et suis les pour les escorter."


Ren se retourna ensuite vers Abel. Il fallait bien que quelqu’un prenne des décisions. Vu l’état de Tatsuki, il valait mieux qu’il rentre plutôt dans la résidence Sugiura et qu’Abel rentre tranquillement dans le loft. Au moins, ils éviteraient les conflits pour ce soir.


"Abel, tu as un peu bu, donc je te raccompagne, c'est plus prudent..."

Ren faisait preuve d'empathie et comprenait l'état dans lequel Abel pouvait être et la frustration qu'il pouvait ressentir. Keiji descendit en premier, suivit des deux hommes qui tenaient Tatsuki, puis de Ren et de Abel. La soirée qui semblait avoir bien commencé pour les deux amants se termina de la pire façon qu'il soit.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mer 3 Déc - 18:31

"Tsss… mes chiens ? Bien sûr qu'ils le sont… Et toi, n’oublies pas que tu m’appartiens !"

Abel soupira et hocha légèrement de la tête pour montrer sa désapprobation. Oui il lui appartenait. Mais pas comme un objet. Tatsuki avait l’air de le prendre ainsi. Mais maintenant que le grand blond avait vidé son sac, il se sentait un peu mieux donc il ne répondit rien. Il ne savait pas trop quoi faire. Partir ? Rester ? Il ne voulait pas laisser Tatsuki derrière lui, bien que ses hommes soient là en cas de problème. Mais d’un autre côté, il en avait marre de se faire parler comme s’il était un chien. La situation risquait de dégénérer encore plus. L’Oyabun ne savait vraiment plus ce qu’il disait et gâchait la soirée.

"J’ai même pas envie de t’en mettre une pour la façon dont t’as osé me parler ! J’ai mes clefs, jme barre. Si y en a un qui essaye de m’en empêcher, je le tue !"

Le grand blond s’apprêta à le rattraper mais Tatsuki avait déjà atteint le haut des escaliers. Et, l’espace d’une fraction de seconde, il eut peur que le jeune homme ne tombe. Par chance Keiji le retint de justesse et le garda contre lui pour lui éviter une mauvaise chute. Abel soupira, soulagé. Une chute aurait sûrement remis les idées en place du yakuza mais le tueur ne souhaitait tout de même pas qu’il tombe dans les escaliers. Il se rapprocha de Keiji qui tenait toujours le jeune Oyabun, pour voir si celui-ci allait bien. Ren en fit de même et ils purent remarquer que, comme le disait si bien Keiji, Tatsuki était HS.

"C’est bon, ça suffit ! Kyousuke, Kanzaki, prenez le en voiture et ramenez le dans la résidence … Keiji, tiens, prends sa voiture et suis les pour les escorter."

C’était sans doute la plus sage décision que de ramener Tatsuki dans sa résidence familiale. Cela éviterait de nouvelles disputes entre lui et Abel. Celui-ci se passa une main dans les cheveux. Il était fatigué. Il espérait tout de même que son homme était vraiment dans un état second et qu’il ne pensait pas ce qu’il disait. L’assassin avait vraiment eu l’impression de se retrouver rabaissé au rang d’objet ne servant qu’à la détente et au sexe, et sur qui on pouvait passer ses nerfs sans problème.

"Abel, tu as un peu bu, donc je te raccompagne, c'est plus prudent..."

« D’accord. Merci. »


Il suivit le Waka Gashira au rez-de-chaussée, derrière les autres hommes qui prenaient soin de Tatsuki. Il fit quand même un détour par les toilettes pour se rendre aux lavabos et se passer de l’eau sur le visage. Il avait besoin de se rafraichir un peu. Quelle soirée. Elle avait mal commencé au restaurant et finissait encore plus mal ici. Abel regrettait vraiment d’être sorti. Ils auraient dû rester bien au chaud et au calme chez eux. Il n’y aurait eu aucune dispute, aucun problème d’alcool… Le grand blond regrettait sincèrement. Il espérait tout de même que la situation allait s’arranger. Mais cela, il le verrait bien le lendemain, ou dans les jours à venir. Pour le moment, il allait rentrer avec Ren et passer sa nuit seul dans le loft. Il sortit donc de la discothèque et repéra l’homme de confiance près de sa voiture. Il monta à bord et regarda par la fenêtre la discothèque de tous les malheurs.

« Je déteste qu’il boive autant… Je ne l’avais jamais vu dans cet état-là. » avoua t-il en fermant les yeux, n’osant pas montrer à Ren sa tristesse et son inquiétude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mer 3 Déc - 19:18


Tatsuki complètement assommé et porté par ses hommes prit place à l'arrière de l'une des voitures. Il était totalement inconscient et incapable de bouger le petit doigt. Les deux voitures d'escorte prirent la direction de la résidence Sugiura, tandis que Ren et Abel prirent celle du loft.
Ren alluma une cigarette et démarra la voiture. Un long silence régnait pendant les premières minutes jusqu'au moment où Abel prit la parole.


« Je déteste qu’il boive autant… Je ne l’avais jamais vu dans cet état-là. »


Ren retira ses lunette et soupira en acquiesçant. Il connaissait le jeune yakuza depuis des années et plus aucun comportement de sa part ne l'étonnait. Tatsuki avait eu une adolescence assez difficile et son caractère avait toujours été instable et si contradictoire. Il proposa ensuite une cigarette à Abel histoire qu'il se détende un peu plus. Il semblait à la fois triste et énervé.


"Je l'ai vu dans tous les états possibles, mais je dois admettre que ce soir il s'est surpassé !
"

Il poussa cette fois-ci un plus long soupir. Il roulait assez prudemment contrairement à Tatsuki, le trajet risquerait donc d'être un peu plus long. Il pénétra ensuite dans l'autoroute afin de ne pas faire de détour inutile.
Ren était lui aussi exténué des humeurs changeantes du jeune yakuza, même si avec le temps, il s'y était habitué et avait appris à ne plus faire attention à ses paroles parfois dures.


"Pour être franc avec toi, j'étais assez étonné de le voir s'installer sérieusement avec toi .... ne te vexe pas, au contraire, je le trouve plus heureux qu'avant. Il t'aime vraiment tu sais... Mais, il faut que tu saches que ce comportement instable est sa vraie nature... Surtout quand il est en période de déprime ou qu'il est stressé..."

Il fallait qu'Abel sache à quoi s'en tenir. Tatsuki n'était pas si angélique et si facile à vivre que cela. Il commençait peu à peu à montrer sa vrai nature au jeune homme qui semblait l'ignorer.
Il ouvrit sa fenêtre pour jeter sa cigarette, puis il en ralluma une autre. L'air frais venant de dehors était venu caresser les cheveux des deux hommes et amenait un souffle agréable après tant de chaleur en discothèque.


"Je ne pense pas qu'il se soit comporté comme ça par hasard, surtout pour votre première sortie... Il y a une raison ...et je pense que sa rencontre avec Akito n'y est pas pour rien."


Il tourna la tête vers Abel pour le fixer entre quatre yeux.


"Dis moi franchement, est-ce qu'il a fait allusion à autre chose qu'à votre couple ? Enfin... jveux dire, y a bien un truc qui l'a rendu comme ça!"

Abel s'était contenté de dire que "la vermine" avait eu quelques mots concernant leur couple, mais Ren doutait que ces seuls mots furent à l'origine de la mauvaise humeur du yakuza et de son comportement exécrable.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mer 3 Déc - 19:50

"Je l'ai vu dans tous les états possibles, mais je dois admettre que ce soir il s'est surpassé ! "

Ren devait savoir ce qu’il disait. Il connaissait Tatsuki depuis des années. Mais le fait qu’il avoue que l’Oyabun se soit surpassé ce soir faisait peur à Abel. Que s’était-il passé pour qu’il s’énerve autant ? Il se montrait pourtant assez calme lorsqu’il se trouvait avec le jeune assassin. Tout en fumant, celui-ci se mit à réfléchir à ce qui aurait pu être l’élément déclencheur. Il savait son homme très protecteur et détestant qu’on s’en prenne à celui qu’il aime. Mais là, sa réaction avait été exagérée. Un coup de poing en pleine figure… C’était vraiment n’importe quoi. Que lui était-il passé par la tête ? Ce ne devait pas être l’alcool vu qu’il n’avait pas eu le temps de boire assez à ce moment-là.

"Pour être franc avec toi, j'étais assez étonné de le voir s'installer sérieusement avec toi .... ne te vexe pas, au contraire, je le trouve plus heureux qu'avant. Il t'aime vraiment tu sais... Mais, il fait que tu saches que ce comportement instable est sa vraie nature... Surtout quand il est en période de déprime ou qu'il est stressé..."

Le tueur acquiesça. Les paroles de Ren lui remontaient légèrement le moral. Il était content de l’entendre dire que Tatsuki semblait plus heureux qu’avant avec lui. Mais sa présence et son amour ne suffisaient pas à lui faire oublier ses problèmes et ses fantômes. Abel connaissait quelques problèmes de son amant. La mort de sa mère assassinée par le vieux Sugiura, la mort de Dan, tout le stress qu’il emmagasinait à cause de son travail… Finalement, l’assassin comprenait pourquoi Tatsuki pouvait exploser par moment. Sa colère, tous ses sentiments qu’il gardait en lui, tout cela mélangé à l’alcool, cela faisait un cocktail explosif.

"Je ne pense pas qu'il se soit comporté comme ça par hasard, surtout pour votre première sortie... Il y a une raison ...et je pense que sa rencontre avec Akito n'y est pas pour rien."

Abel fronça légèrement les sourcils et regarda intrigué Ren. Que voulait-il dire ? Pourquoi Tatsuki aurait-il agi délibérément ainsi ? Etait-il possible que le jeune homme ait réellement voulu gâcher leur soirée ? Mais pour quelle raison ? L’assassin avait vraiment du mal à comprendre. Il penchait plus pour la thèse de sa dispute avec Akito. L’Oyabun s’était un peu emporté au restaurant et, la colère emmagasinée, mélangée à l’alcool, Tatsuki avait voulu vider son sac d’une manière ou d’une autre pour se sentir un peu mieux. Malheureusement, c’était tombé sur cet inconnu, sur ses hommes, et sur son amant…

"Dis moi franchement, est-ce qu'il a fait allusion à autre chose qu'à votre couple ? Enfin... jveux dire, y a bien un truc qui l'a rendu comme ça!"

« Le mariage avec Sakura… »
souffla Abel, à contrecœur. Mais Ren était au courant de la situation. Peut-être serait-il bien de se confier un peu à lui. « Tatsuki a voulu qu’on se sépare à cause de ça entre autre… Tu crois qu’il serait capable de se montrer aussi exécrable pour que je ne veuille plus de lui et que je le quitte ? » demanda t-il, réalisant que tout était peut-être lié.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mer 3 Déc - 20:22



« Le mariage avec Sakura… Tatsuki a voulu qu’on se sépare à cause de ça entre autre… Tu crois qu’il serait capable de se montrer aussi exécrable pour que je ne veuille plus de lui et que je le quitte ? »

Ren fronça un peu les sourcils. Il ne pensait pas que ce projet faisait encore débat. Il avait été témoin du mariage de la grande sœur de Tatsuki et de bons nombres d'autres événements depuis le temps qu'il travaillait pour les Sugiura. Il avait également eu vent du projet de marier Tatsuki et Sakura Endô afin de tenter de régler les conflits entre l'Oyabun et le futur Oyabun Endô... ou plutôt de régler par avance les conflits futurs.

"Tu m'en apprends une ...enfin, j'étais au courant mais...je pensais que ce foutu mariage n'était plus d'actualité...."

Ren lui-même n'était pas au courant du déroulement des événements. Comme quoi, certaines choses pouvaient aussi lui échapper à lui.
Tout en fumant sa cigarette, il se concentra sur la question posée par Abel. Est-ce que Tatsuki avait agit délibérément comme Abel le pensait ? Possible... il était tellement complexe à cerner.


"Hmm... qui sait ? Il peut être tellement compliqué parfois !
C'est ce qui le rend détestable ou attachant, au choix !"


Il sourit légèrement à sa petite remarque. Le caractère de Tatsuki pouvait être parfois invivable, mais Ren s’en était accommodé, et Abel devrait apprendre lui aussi à le supporter s’il comptait rester avec le jeune Oyabun.
Ren prit la bretelle de sortie d’autoroute afin de rejoindre les quartiers chics de la ville dans lequel Tatsuki avait élu domicile.


"Possible donc que ce soit ce mariage arrangé qui le stresse …mais je trouve bizarre qu’il ait pété les plombs ce soir, jveux dire, il doit être au courant depuis un bon de temps, même s’il l’a caché…alors, je pense que si c’est ce mariage qui est à l’origine de sa mauvaise humeur, il l’aurait exprimé depuis bien longtemps…. "

Ren connaissait Tatsuki comme sa poche et ce comportement exagéré de cette soirée n’était vraiment pas habituel chez lui…même si le yakuza pouvait montrer des comportements assez violents et agressifs. Il se rongea l’ongle tout en réfléchissant. Les deux jeunes hommes étaient bientôt arrivés au loft.

"Je pense qu’autre chose l’a blessé… tu étais le seul présent, mais peut-être que ça t’as échappé. "


Ils étaient enfin arrivés. Ren s’arrêta en bas du loft et se gara avant de répondre à son téléphone qui sonna.

"Oui ? C’est bon ? Bien… je passerai demain matin chez lui. Bonne nuit Kyousuke. "

Il se tourna vers Abel.

"C’est bon, ils sont arrivés à la résidence. Tsuki est bien au chaud dans son lit ! Tu vois, c’est arrangé ! "

Il fit un petit sourire histoire de rassurer Abel.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   Mer 3 Déc - 22:35

"Tu m'en apprends une ...enfin, j'étais au courant mais...je pensais que ce foutu mariage n'était plus d'actualité...."

Abel fut surpris par cette révélation et se dit qu’il avait sans doute gaffé. Mais, en même temps, cela lui faisait du bien de se confier à quelqu’un, quelqu’un de très proche de Tatsuki. Au moins Ren connaissait très bien le jeune homme et pouvait comprendre les réactions parfois excessives qu’il pouvait avoir. Le grand blond n’avait jamais ressenti le besoin de se confier à quelqu’un mais il fallait avouer que son amant lui donner du fil à retordre et parfois le comportement de celui-ci le fatiguait. Enfin, pour être sincère, c’était la première fois qu’Abel sortait fatigué d’une dispute avec son homme. Il avait assez mal pris ses paroles, bien que l’alcool ne fût pas étranger à cela.

"Hmm... qui sait ? Il peut être tellement compliqué parfois ! C'est ce qui le rend détestable ou attachant, au choix !"

« C’est vrai… »

Malgré tout, l’assassin trouvait Tatsuki attachant. Le jeune homme lui avait dévoilé une partie de sa personnalité qui faisait qu’on n’avait plus envie de le quitter, qui rendait totalement dépendant. Abel repensa aux bons moments qu’ils avaient passés… Dans un couple, le principal était ces moments-là. Tous les problèmes, les disputes et tout ce qui allait avec, ce n’était rien en fin de compte. Cela prouvait juste que quelque chose n’allait pas et qu’il fallait résoudre cela pour que le bonheur revienne. Mais là, le grand blond ne savait pas quel problème résoudre. Tatsuki était tellement discret sur ce qui le tourmentait…

"Possible donc que ce soit ce mariage arrangé qui le stresse …mais je trouve bizarre qu’il ait pété les plombs ce soir, jveux dire, il doit être au courant depuis un bon de temps, même s’il l’a caché…alors, je pense que si c’est ce mariage qui est à l’origine de sa mauvaise humeur, il l’aurait exprimé depuis bien longtemps…. "

« Il m’a annoncé ce mariage lors de l’inauguration de son casino. Il le prenait à la légère. »


Mais peut-être que ce « je-m’en-foustime » cachait quelque d’autre. Tatsuki était tellement complexe qu’il était difficile de savoir ce qu’il pensait vraiment. Même Ren, qui le connaissait depuis des années, avait du mal à le suivre parfois. Abel réfléchissait, il en arriva même à avoir un mal de tête. Le comportement excessif de son amant l’inquiétait. Qu’est-ce que le jeune homme pouvait-il bien cacher ? Qu’est-ce qui le rendait ainsi ? Qu’est-ce qui le faisait souffrir ? Même si l’assassin commençait à bien le connaître, il restait de nombreuses zones d’ombres. Il ne connaissait pratiquement rien de son passé ou bien même des ennuis qu’il pouvait avoir en ce moment.

"Je pense qu’autre chose l’a blessé… tu étais le seul présent, mais peut-être que ça t’as échappé. "

Abel en avait marre de ne pas trouver la réponse alors qu’elle était sûrement sous son nez. Si ce n’était pas le mariage, c’était quoi le problème ? Le tueur continua de se remémorer son dîner avec Tatsuki et l’interruption d’Akito. Que s’était-il passé déjà ? Ils avaient parlé de la sœur de l’Oyabun, du mariage, du fait que c’était étrange d’avoir une relation homosexuelle. Mais à part ça, Abel ne voyait rien d’autre. Ensuite, lorsque l’imbécile fut parti, Tatsuki avait laissé entre qu’il désirait qu’ils se séparent, pour la sécurité de chacun. C’était le seul problème que voyait le grand blond. Peut-être que son amant s’était monté la tête dans son coin et qu’il pensait toujours à le quitter, pour leur bien… Mais le téléphone de Ren l’interrompit dans ses réflexions. De plus, ils étaient arrivés devant le loft.

"Oui ? C’est bon ? Bien… je passerai demain matin chez lui. Bonne nuit Kyousuke... C’est bon, ils sont arrivés à la résidence. Tsuki est bien au chaud dans son lit ! Tu vois, c’est arrangé ! "

« Tant mieux, j’espère qu’il va pouvoir bien dormir et que cette nuit sera réparatrice. »


Abel jeta un regard vers le loft. Il allait dormir seul dans les draps de soie cette nuit. Cette idée lui mettait le cafard, surtout après toutes ces péripéties. Mais d’un côté, c’était sans doute mieux ainsi. Tatsuki allait pouvoir se calmer seul, loin des conflits qu’il pourrait avoir avec le jeune assassin. Au fond de lui, celui-ci espérait que son amant oublie ce qui s’était passé. Ce serait plus facile pour tirer un trait dessus. Il soupira avant de reporter son regard sur Ren. Il allait devoir le laisser rentrer chez lui. Cette idée l’ennuyait alors qu’ils avaient tout de même bien parlé ensemble.

« J’espère qu’il ira mieux demain. Occupe-toi bien de lui. Je ne bougerai pas du loft pour être là à son retour. Je vais réfléchir sur la cause de son comportement. Tu n’auras qu’à essayer d’en faire autant. Il t’en parlera peut-être… Bonne nuit et encore merci. » dit-il avant d’ouvrir la portière et de se diriger vers le loft vide qui l’attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jusqu'au bout de la nuit avec Abel TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jusqu'au bout de la nuit [Pv : Carpe Diem]
» Dansons, jusqu'au bout de la nuit ! [PV Nino & Dulcianna]
» Voyage au bout de la Nuit [Partie 1] [Terminé]
» Jusqu'au bout de la nuit
» Les démons de minuit vont danser ...jusqu'au bout de la nuit [Fe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Le Quartier des Loisirs :: La Boîte de Nuit-
Sauter vers: