Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Jeu 22 Jan - 14:32



Tatsuki n’était pas retourné à son loft depuis deux semaines. Il ne savait d’ailleurs pas si son amant y vivait toujours, étant donné qu’il avait prit grand soin de ne pas le contacter.
Le jeune yakuza préféra donc se jeter à corps perdu dans le travail et à diriger les affaires de son clan. Aucun de ses hommes ou des membres de sa famille n’osa lui poser la moindre question sur le faite qu’il habitait à la résidence, alors que d’habitude il la fuyait comme la peste, et surtout personne ne l’interrogea sur l’absence d’Abel qui n’était plus à ses côtés.
Le jeune Oyabun sortit d’une réunion qu’il avait eu dans sa société et se posa dans son bureau. Il était plus de 21 heures et les lieux s’étaient vidés de tous ses salariés.
Ren, Keiji et Kyousuke le rejoignirent et s’installèrent. Ils voyaient très bien que le yakuza n’allait pas très bien, malgré le fait qu’il le camouflait admirablement et qu’il était très méthodique dans son travail.


Ren : " Tatsuki, on a acheté à manger, on t’a amené un petit quelque chose ! "

Tatsuki poussa un léger soupir en regardant par la fenêtre le magnifique panorama du quartier d’affaire qui était joliment éclairé la nuit.

" J’ai pas faim…mais vous gênez pas pour manger !"


Comme à son habitude lorsqu’il était anxieux ou soucieux, il ne mangeait pas grand chose. Ses hommes s’exécutèrent et ne posèrent pas de question. Même Ren n’osait plus contredire ou faire des reproches à son supérieur. Les hommes discutèrent de tout et de rien. Le yakuza les écoutait à peine et finit de remplir quelques papiers sur son bureau.

Ren : " Oh arrête Keiji ! T’en rajoute! "

Keiji : "Mais si jte jure! Ces deux filles se sont jetées sur moi !! Ce bar est géant ! Tu loues une pièce à toi et t’es tranquille! Tu peux leur faire la fêttttteeeee ! Elles ne demandent que ça!!! Enfin pour toi Ren y aura sans doutes des beaux mecs !"

Les hommes rigolèrent tout en taquinant le jeune tueur.

Kyousuke : "Bien, on y fera un tour alors !! Moi aussi je veux de belles nymphos ! Enfin, si elles existent…on te connaît espère de menteur… t’aime bien en rajouter !"

Les hommes de main terminèrent leur repas en continuant de taquiner le jeune Keiji. Tatsuki rangea ses derniers papiers et se leva subitement. Il s’assit sur son bureau et un peu de riz pour se remplir un peu le ventre. Après avoir avalé quelques bouchées, il alluma une cigarette tout en regardant ses hommes.

"Vos gueules !...Et … si on sortait, jveux prendre l’air ce soir…Keiji-baka, emmène nous à ton putain de bar paradisiaque… "


Les hommes restèrent quelques instants surpris. Cela faisait longtemps que Tatsuki ne leur avait pas demandé de sortir.
Ils se levèrent et prirent donc la direction du parking pour prendre la voiture de Ren.
Une bonne demi-heure plus tard, ils arrivèrent à ce nouveau bar/pub : le «Sunlight ». Ce nouveau bar avait ouvert ses portes à la périphérie de la ville, à la limite de la ville voisine.
Cet endroit était assez luxueux et sur deux étages. En bas, les clients pouvaient prendre un verre et danser sur une petite piste.
A l’étage, les plus fortunés pouvaient louer des pièces privées pour rester soit entre amis, soit en galante compagnie.
Le yakuza et ses hommes louèrent deux pièces. Tatsuki s’en était loué une au cas où il voudrait se retirer seul.
La soirée se déroula assez bien dans l’ensemble jusqu’à ce que l’homme se mette à boire.
Keiji descendit sur la piste accompagnée d’une belle jeune femme. Tout sourire, il dansa en l’enlaçant et en l’embrassant. Près de l’entrée, il vit un visage familier…c’était Abel.
Il quitta quelques instants sa conquête et se dirigea vers le jeune blond pour le saluer.


"Hey, salut Abel, ça va ? Ça fait longtemps ! "

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici


Dernière édition par Tatsuki Sugiura le Dim 25 Jan - 17:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Jeu 22 Jan - 15:21

Cela faisait deux semaines qu’Abel n’avait pas revu Tatsuki. Il ne lui avait même pas téléphoné. Il commençait à croire que c’était vraiment fini entre eux. La petite lueur d’espoir brûlant en lui s’éteignait peu à peu plus les jours sans nouvelle de son amant passaient. Ou devait-il dire ex-amant ? Il n’en savait rien. Sans doute oui. Pourtant, Tatsuki ne lui avait pas rapporté les quelques affaires qu’il avait laissé au loft. Soit l’Oyabun n’y avait pas remis les pieds depuis la dernière fois, soit il pensait encore que quelque chose était possible entre eux, soit il n’allait pas rapporter les vêtements. C’était sans doute la dernière explication la bonne.

Au bout d’une semaine seul dans son loft, le jeune assassin avait décidé de reprendre un train de vie à peu près normal, celui qu’il avait eu avant de vivre avec Tatsuki. Il avait retrouvé du travail dans un bar dans le centre ville et avait été contacté par l’un de ses anciens employeurs. D’ailleurs, celui-ci lui donna une mission : enquêter sur un homme et le descendre par la suite. L’homme en question était un pauvre paumé n’ayant ni famille ni ami. Il ne manquerait donc à personne et la police n’enquêterait sans doute pas sur sa mort. Autant dire que la mission était des plus faciles pour se remettre dans le bain.

Se rendant à l’adresse que son client lui avait donnée, Abel gara sa BMW sur le parking du « Sunlight », un nouvel établissement qui venait d’ouvrir à la périphérie de la ville. Il en avait un peu entendu parler. C’était un bar avec une petite piste de danse et des pièces privées à l’étage. Inutile de se demander ce que faisait un couple seul dans ce genre de salle. Le tueur espérait que sa victime ne s’y isolerait pas. On lui avait dit qu’il n’y avait aucun risque vu que l’homme n’avait pas les moyens de se payer un tel luxe. Tant mieux.

Le grand blond entra dans l’établissement et regarda autour de lui. L’ambiance était joyeuse et il y avait beaucoup de monde, comme à chaque ouverture d’un endroit assez branché. Abel n’aimait pas trop ce genre d’endroits, encore plus depuis qu’il n’était plus avec Tatsuki. En couple et/ou accompagné d’amis, c’était mieux pour boire un verre et passer une bonne soirée. Sauf que là, il se retrouvait seul et en mission. D’ailleurs, où était sa prochaine victime ? Abel regarda autour de lui, tentant de trouver l’homme dont on lui avait donné la photo. Mais, à la place de tomber sur celui-ci, son regard se posa sur Keiji qui avançait vers lui. Surpris, le jeune blond fut néanmoins content de le voir. Il avait appris à mieux le connaître durant sa dernière mission et l’appréciait d’autant plus.


"Hey, salut Abel, ça va ? Ça fait longtemps ! "

« Oh… Salut Keiji… On fait aller on va dire. Et toi ? Tu t’es trouvé une belle fille pour passer la soirée ? »


Il savait que Keiji aimait beaucoup la compagnie de la gente féminine. Ils en avaient d’ailleurs parlé durant leurs six jours ensemble. Même si Abel était homo, cela ne l’avait pas dérangé de parler « filles » avec le jeune homme. Cela lui avait permis d’en apprendre plus sur Keiji et de s’entendre encore mieux avec lui. Il avait même pris l’habitude de le taquiner par moment, comme le faisaient Tatsuki et ses hommes. D’ailleurs, en y pensant, étaient-ils là aussi ? L’Oyabun sortait-il avec ses hommes alors qu’il avait eu l’air de vouloir se plonger dans son travail ? Abel jeta un coup d’œil nerveux dans la salle à sa recherche mais, heureusement, le jeune homme ne semblait pas être là…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Jeu 22 Jan - 17:08

« Oh… Salut Keiji… On fait aller on va dire. Et toi ? Tu t’es trouvé une belle fille pour passer la soirée ? »

Keiji prit Abel par l'épaule pour le saluer amicalement. Les deux hommes s'étaient un peu rapprochés pendant leur voyage d'affaire, et Keiji qui était très bavard et très sociable avait trouvé une oreille attentive pour raconter ses petits malheurs et quelques points de sa vie. Il appréciait réellement le jeune blond.


"Ouep! Jsuis avec une fille! (Elle a l'air chaude en plus yeah!)
Les autres sont en haut en train de boire accompagné!"


Keiji qui parlait toujours plus vite qu'il réfléchissait pensa tout d'un coup au faite qu'on ne voyait plus Abel avec Tatsuki. Il n'avait jamais pensé poser la question à l'Oyabun par crainte qu'il se mette en colère, d'ailleurs, personne ne l'avait fait.
Il tapota Abel dans le dos en lui faisant un sourire.


"Euh...écoute jsais pas ce qui s'est passé avec toi et le boss...mais je trouve ça con que vous soyez séparés! Enfin, tu nous manques quoi! Même si t’es plus avec lui c’est pas une raison pour qu’on se voit plus !"

La jeune femme approcha pour tirer Keiji par le bras et aller danser avec lui. Celui-ci la repoussa gentiment et prit un air sérieux.

"Ecoute jsuis occupé là! Remonte là haut ou danse, je discute avec un ami allez du vent!"

C'était rare qu'il agisse ainsi avec les filles, mais là, sa préférence allait à Abel. Il le saisit par l'épaule en le poussant à marcher.

"Ecoute jsé pas ce que tu fais ici, mais monte te joindre à nous quelques instants steuplait! Ça ferait plaisir aux autres même si c'est pour cinq minutes...c’est mieux que de te voir seul comme ça.
T'inquiète pas, tu croiseras pas le boss, il s'est loué une pièce à part...Le connaissant, il en avait ras-le-bol de m'entendre parler...enfin je suppose que c'est moi, parce que c'est toujours moi qui l'ouvre trop!! Ou alors il prend du bon temps jsé pas enfin on s’en fout, viens, allez ! Viens au moins saluer les autres !"


Il fit un petit clin d'œil pour détendre l'atmosphère. Le jeune homme avait l'habitude de se faire taquiner et engueuler parce qu'il parlait trop. En réalité, ce qu'il en savait pas c'est que Tatsuki était plutôt excédé de la compagnie de tous ses hommes, il s'était donc isolé pour boire seul… ou accompagné. Abel ne sembla pas très opérationnel pour se joindre à eux. Mais il regarda tout d’un coup en haut des escaliers et finit par accepter de suivre Keiji.
Peut-être avait-il vu quelqu’un qu’il connaissait monter les marches pour rejoindre les salons privés.
Keiji était ravit et finit par rejoindre le salon où était ses collègues.


"Eh les mecs regardez qui est là! Abel!"

Kyousuke et Ren étaient accompagnés de quelques jeunes femmes. Il se retournèrent surpris.

Ren :"Salut Abel!" *Et merde, j'espère que Tatsuki et lui ne se rencontreront pas...*

"Hey Abel, viens t'asseoir! Je t'offre un verre!"

"Comment ça TU offres! ON lui offre, allez viens!"

Il y avait de la bonne humeur dans la pièce. Tout le monde s'amusait, sauf Ren qui paru un peu gêné tout d'un coup.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Jeu 22 Jan - 18:00

"Ouep! Jsuis avec une fille! (Elle a l'air chaude en plus yeah!)
Les autres sont en haut en train de boire accompagné!"


Comme à son habitude, Keiji parlait toujours avant de réfléchir. Mais Abel s’y était fait et l’appréciait même pour cela. La compagnie du jeune homme était toujours agréable. Leur séjour à Osaka les avait rapprochés et ils étaient en quelque sorte devenus amis. C’était rare que le tueur considère quelqu’un ainsi. Mais, avant de rencontrer Tatsuki, sa vie sociale se résumait à ses collègues de travail, ses employeurs et ses conquêtes d’un soir. Il n’avait jamais vraiment eu d’amis. Mais maintenant, il avait Keiji, Ren, Kyousuke et Kansaki. Abel avait apprécié le peu de soirée qu’ils avaient passé ensemble. Avec eux, il n’avait pas besoin de cacher qui il était vraiment.

"Euh...écoute jsais pas ce qui s'est passé avec toi et le boss...mais je trouve ça con que vous soyez séparés! Enfin, tu nous manques quoi! Même si t’es plus avec lui c’est pas une raison pour qu’on se voit plus !"

Le grand blond lui esquissa un pauvre sourire. Oui, c’était con qu’ils se soient séparés, surtout qu’Abel ne savait ni pourquoi et surtout, si c’était définitif. Tatsuki lui avait demandé de faire une pause mais depuis, aucune nouvelle. Il aurait au moins pu lui envoyer un message pour dire qu’il désirait rompre. Cela éviterait au tueur d’espérer. Il ne savait plus du tout où il en était. Qu’est-ce que ce n’était pas pitoyable. Deux mois de pur bonheur puis plus rien, sans raison. Enfin si, il y avait Hidekazu. Tout était de sa faute. Abel lui en voulait terriblement. Mais il ne préférait pas y penser. Il avait déjà assez songé aux pires atrocités qu’il pourrait faire au « Suprême ». Cela l’avait quelque peu apaisé durant ces deux semaines de célibat. Il se sentait vraiment seul… Mais ce n’était pas le cas de Keiji. La jeune femme qu’il avait rencontrée vint le chercher pour l’arracher à la compagnie d’Abel. Quelle politesse. C’était sûrement une greluche sans cervelle. Enfin, du moment qu’elle était « chaude » comme le disait si bien Keiji, tant mieux pour lui.

"Ecoute jsuis occupé là! Remonte là haut ou danse, je discute avec un ami allez du vent!"

Le jeune blond fut surpris par la réaction du jeune homme. Pour qu’il refuse la compagnie de cette femme, c’était qu’il tenait vraiment à parler à Abel. Celui-ci en fut touché. Les douces attentions étaient rares en ce moment. En quelques minutes, Keiji avait su lui remonter quelque peu le moral. Sa bonne humeur déteignait un peu. Le jeune assassin lui était reconnaissant. Il se laissa donc entraîner un peu plus dans le bar, marchant avec le bras de Keiji autour de ses épaules. Au début, lorsqu’il avait rencontré le jeune homme, sa grande proximité l’avait gêné. Mais il avait fini par s’y faire et savait que Keiji était ainsi, à être très proche des gens.

"Ecoute jsé pas ce que tu fais ici, mais monte te joindre à nous quelques instants steuplait! Ça ferait plaisir aux autres même si c'est pour cinq minutes...c’est mieux que de te voir seul comme ça.
T'inquiète pas, tu croiseras pas le boss, il s'est loué une pièce à part...Le connaissant, il en avait ras-le-bol de m'entendre parler...enfin je suppose que c'est moi, parce que c'est toujours moi qui l'ouvre trop!! Ou alors il prend du bon temps jsé pas enfin on s’en fout, viens, allez ! Viens au moins saluer les autres !"


Le problème avec Keiji, c’était qu’il ne réfléchissait vraiment pas avant de parler. Il aurait pu passer sur le détail « Tatsuki prend du bon temps ». Le moral d’Abel retomba comme un soufflé. Ainsi, c’était vraiment fini avec l’Oyabun. Celui-ci reprenait sa vie d’avant et continuait d’agrandir sa liste de conquête. Le tueur en faisait-il parti maintenant ? Il détourna un instant son regard de Keiji pour regarder ailleurs, pour ne pas que le jeune homme ne voit la lueur de tristesse traversant ses yeux. Il fit semblant d’être intéressé par quelqu’un montant les escaliers pour rejoindre les pièces privées. Devait-il lui aussi s’y rendre pour saluer les autres ? C’était risqué. Tatsuki s’y trouvait et, dès qu’il en aurait fini avec la femme ou l’homme qui lui tenait compagnie, il rejoindrait sûrement Keiji, Ren et Kyousuke. Mais il y avait sûrement le temps avant qu’il ait fini. Et puis, le connaissant, le jeune homme devait être ivre.

« D’accord… Juste cinq minutes alors. »

Il pouvait bien faire cela. Cela faisait plaisir à Keiji et puis cela lui changerait les idées. L’homme qu’il devait espionner n’était pas là pour l’instant et arriverait sûrement plus tard. Abel avait bien le temps d’aller voir les autres à l’étage. Il suivit donc Keiji, un peu à contre cœur tout de même. Il avait vraiment peur de croiser Tatsuki, saoul qui plus est. Mais, avant qu’il n’ait pu changer d’avis, Keiji l’avait déjà entraîné en haut des marches et dans la pièce réservée. A l’intérieur se trouvaient Ren et Kyousuke, entourés de belles jeunes femmes qui semblaient vraiment en manque. Abel n’aimait pas ce genre d’endroits ni ce genre de femmes. Mais ce n’était pas pour elles qu’il était venu.

Ren : "Salut Abel!"

"Hey Abel, viens t'asseoir! Je t'offre un verre!"

"Comment ça TU offres! ON lui offre, allez viens!"

« Salut les gars. »

Abel s’assit sur l’une des banquettes et accepta le verre qu’on lui offrit. Il remercia les trois hommes puis but une gorgée d’alcool. Ce n’était pas un verre qui lui ferait du mal. De toute façon, cela ne pouvait pas être pire. Peut-être même que cela le détendrait un peu. Il se sentait vraiment nerveux en sachant que Tatsuki pouvait se trouver dans la pièce juste à côté. Un simple mur séparait peut-être les deux amants, enfin, ex-amants. Pourquoi avait-il accepté la proposition de Keiji ? Il commençait à regretter. Bien sûr, il était content de voir Ren et Kyousuke mais il avait peur de croiser Tatsuki. Il fallait qu’il se change les idées. Ce fut donc pour cela qu’il se tourna vers Ren pour lui parler.

« Alors, comment vas-tu ? Tu t’occupes toujours d’apprendre le métier à Kano ? » demanda t-il, trouvant vraiment ridicule de parler de l’adolescent alors qu’il le détestait. Mais c’était toujours mieux que de parler de l’Oyabun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Jeu 22 Jan - 19:39



« Salut les gars. »


Abel salua assez timidement l’assemblée, ou plutôt, il n’était pas aussi joyeux qu’eux.
Il accepta tout de même de prendre un verre et prit place à côté de Ren, qui était pour une fois accompagnée d’une femme. Le Wakagashira était bisexuel tout comme Tatsuki, surtout qu’il avait été marié.


« Alors, comment vas-tu ? Tu t’occupes toujours d’apprendre le métier à Kano ? »


Ren qui était plus sage que les autres et qui ne buvait pas, fuma sa cigarette en levant les yeux en l’air. Le pauvre homme avait de lourdes tâches dans le clan et bon nombre de responsabilités, et il devait en plus former le futur second de Tatsuki.

"Egal à lui-même…il n’est pas aussi impulsif que Tatsuki, mais il n’est pas toujours très coopératif… enfin, ça va être un travail de longue halène et de plusieurs années !"

Il poussa un long soupir histoire de partager sa petite douleur. Il faisait qu’il ne travaillait pas avec Kano de bon cœur, et que s’occuper et instruire l’adolescent n’était pas une masse à faire. L’expression d’Abel montrait qu’il compatissait avec Ren.

"Hey mais lâche moi Kyousuke ! Je préfère de loin la compagnie de cette magnifique jeune femme… D’ailleurs, j’espère être celui qui te raccompagnera ce soir…"
(petit clin d’œil).

Keiji toujours aussi charmeur ne perdait pas le nord, même lorsque ses collègues le titillait.
Toute la compagnie riait et s’amusait. C’était la fin de la semaine, donc il fallait prendre un peu de bon temps après tant de travail acharné. La venue d’un nouveau clan en ville avait plongé l’Oyabun dans une masse de travail supplémentaire, et ses hommes devaient suivre cette cadence infernale. Ren expliqua l’absence de Kanzaki qui était souffrant et qui était cloué au lit depuis deux jours.
Toute la bande était donc quasiment au complet, à l’exception de Tatsuki qui était aux abonnés absents, bien qu’il était venu dans l’établissement avec ses hommes.


"Et toi Abel, comment vas-tu ? T’es venu te détendre toi aussi ? "

Ren ne savait pas tellement quoi dire à Abel. Il avait parfaitement compris que Tatsuki et lui c’était du passé, et ne voulait pas froisser l’homme qu’il avait commencé à apprécier petit à petit. Au fond, Ren était assez heureux que Tatsuki n’ait pas cédé à ses avances la dernière fois… s’ils avaient eu une aventure, ça aurait été l’enfer entre eux vu le caractère de plus en plus instable de l’homme. Même pour Ren qui le connaissait depuis plusieurs dizaines d’années, Tatsuki était une énigme. Surtout depuis un mois. L’homme était devenu incontrôlable.
Tout d’un coup, une jeune femme pas plus habillée que les autres débarqua. Elle s’installa à la table pour rejoindre ses copines.
Ses amies la regardèrent d’un air peu envieux.


"Alors ? T’as eu la chance de pouvoir accompagner ce bel homme ! Il s’est passé quoi ? "

Les jeunes filles s’étaient jointes au petit groupe, et l’une d’entre elle avait tenu compagnie et accompagné Tatsuki dans la pièce qu’il avait louée, pendant que les autres étaient restées avec Ren, Keiji et Kyousuke.

"Ouais moi aussi j’étais contente qu’il m’ait choisit… Mais il n’a pas arrêté de boire …et c’est tout juste s’il m’a parlé… après il a commencé à être agressif, j’ai rien compris ! C’est un vrai champ de bataille ! Il a finit par s’endormir…C’est dommage, j’aurais tant voulu passer la nuit avec lui ! Enfin… "

La jeune femme était un peu déçue, mais tourna vite son attention vers Keiji. Ren poussa un soupir et se leva. Tatsuki était donc ivre mort. C’était à prévoir, mais étant donné qu’il n’écoutait personne, il était inutile d’essayer de le résonner.

"Bon, je vais aller le voir… restez là… "

Ren était obliger de veiller sur l’homme qui dormait sans doute à point fermé et qui était très vulnérable.
Il se rendit dans le pièce voisine et vit Tatsuki avachit sur le canapé et complètement ivre. L’homme n’y avait pas été de main morte et avait commandé une dizaine de bouteille qu’il n’avait bien évidemment pas toute bu. La pièce était sans dessus-dessous, un vrai champs de bataille. La jeune femme n'avait pas exagéré.


Spoiler:
 

"Et merde, ras-le cul Tatsuki…pfff... "

Ren dépité se tourna et vit qu’Abel l’avait suivit. Il écrasa sa cigarette dans le cendrier et se pencha sur le jeune Oyabun qui était profondément endormit.

"T’inquiètes pas Abel, il dort à poing fermé. Même un tank ne pourrait pas le réveiller… "

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Jeu 22 Jan - 20:37

"Egal à lui-même…il n’est pas aussi impulsif que Tatsuki, mais il n’est pas toujours très coopératif… enfin, ça va être un travail de longue halène et de plusieurs années !"

Abel comprenait ce que devait endurer Ren. Kano n’était vraiment pas facile à vivre et savait être horrible lorsqu’il le voulait. Mais l’adolescent devait être un ange avec le Waka Gashira comparé à ce qu’il avait été avec le tueur. Enfin, c’était du passé. Au final, l’insolent avait eu raison. Leur histoire n’avait pas duré. Trois mois en encore, durant un mois, ils ne s’étaient parlé qu’au téléphone. Et voilà que le jeune blond repensait aux bons moments qu’il avait passé avec Tatsuki. A croire qu’il aimait se torturer l’esprit. Heureusement, Keiji le sortit de ses pensées.

"Hey mais lâche moi Kyousuke ! Je préfère de loin la compagnie de cette magnifique jeune femme… D’ailleurs, j’espère être celui qui te raccompagnera ce soir"

Abel parvint à sourire légèrement. Keiji était vraiment égal à lui-même. On ne dirait pas comme ça mais il était un vrai dragueur. Enfin, l’assassin doutait que ses techniques de dragues fonctionnent. Mais, après tout, avec ce genre de femme, ce ne devait pas être difficile d’avoir ce que l’on voulait. Keiji avait sûrement ses chances vu que la « magnifique jeune femme » dont il parlait était carrément collée à lui. Elle semblait n’attendre qu’une chose… A croire qu’on n’était pas dans un bar mais dans une maison close. Abel détestait cette ambiance. S’il était venu, c’était d’abord pour le travail. Il profitait tout de même de l’occasion pour parler avec ses amis. Mais il ne tarderait pas trop.

"Et toi Abel, comment vas-tu ? T’es venu te détendre toi aussi ? "

« Non, pour travailler. Mais le gars n’est pas encore là. »


Il restait vague pour ne pas que les filles comprennent. Mais Ren saurait de quoi il parlait, tout comme il comprendrait pourquoi il évitait de répondre à sa première question. C’était facile de savoir comment il allait. Il venait de se faire larguer sans explication et vivait depuis deux semaines seul alors que cela faisait trois mois que ça ne lui était pas arrivé. Mais, appréciant Ren, il lui épargnerait les détails et ses plaintes. Il se concentra un peu sur les personnes se trouvant dans la pièce, tout en buvant son verre. Il ne fit aucun effort pour reprendre la parole. Il n’avait rien à dire. Il se contenta donc de faire acte de présence pour faire plaisir à ses amis et se détendre un peu. Mais l’arrivée d’une nouvelle jeune femme peu vêtue l’arrêta dans l’écoute des conversations autour de la table.

"Alors ? T’as eu la chance de pouvoir accompagner ce bel homme ! Il s’est passé quoi ? "

A ces paroles, Abel comprit tout de suite. C’était donc avec cette greluche qu’avait couché Tatsuki. L’espace d’une seconde, l’assassin eut envie de lui sauter au cou et de l’étrangler. Elle avait touché à son aimé ! Elle n’avait pas le droit ! Mais, après avoir respiré un bon coup, il se dit qu’il n’avait plus aucun droit sur Tatsuki. Ils n’étaient plus ensemble et son ex pouvait coucher avec n’importe qui, comme avant. Le tueur but le reste de son verre qui sec et le posa sur la table. Il allait sans doute partir. Il ne désirait pas entendre les détails. Pourtant, quelque chose l’empêchait de se lever. Sa curiosité masochiste sans doute.

"Ouais moi aussi j’étais contente qu’il m’ait choisit… Mais il n’a pas arrêté de boire …et c’est tout juste s’il m’a parlé… après il a commencé à être agressif, j’ai rien compris ! C’est un vrai champ de bataille ! Il a finit par s’endormir…C’est dommage, j’aurais tant voulu passer la nuit avec lui ! Enfin… "

Abel sentit un poids le quitter. Il était rassuré, à l’inverse des filles qui compatissaient. Il ne s’était finalement rien passé entre Tatsuki et cette jeune femme. L’Oyabun avait seulement bu plus que de raison et s’était énervé avant de s’endormir, comme à chaque fois qu’il touchait trop à l’alcool. De ce côté-là, il n’avait pas changé. Abel regarda Ren sortir de la pièce pour aller voir dans quel état s’était mis le yakuza. Un instant, il hésita à le suivre puis finit par céder à la tentation. A croire qu’il aimait souffrir. Il sortit de la salle remplie puis alla voir dans celle d’à côté. La porte étant ouverte, il put voir que Ren était là, ainsi que Tatsuki. Il semblait si fragile en ce moment. Le jeune blond n’avait qu’une envie, le serrer dans ses bras et le protéger. Mais il se souvint qu’il n’avait plus le droit de le toucher. Ils n’étaient plus amants.

"T’inquiètes pas Abel, il dort à poing fermé. Même un tank ne pourrait pas le réveiller… "

Abel resta d’abord sur le pas de la porte, avant de rentrer. Il s’approcha timidement de Tatsuki et s’accroupit devant lui, aux côtés de Ren. La fatigue et le stress se lisaient sur le visage de l’Oyabun. Le tueur posa une main sur le visage de son ex et lui caressa la joue, avant d’engouffrer ses doigts dans sa chevelure brune. Il profitait de l’état de Tatsuki pour faire cela. Le jeune homme ne se réveillerait pas avec tout ce qu’il avait bu. Abel resta un moment à caresser les cheveux du yakuza, en oubliant même Ren qui devait se sentir gêné. Mais il finit par revenir à la réalité et retira sa main. Il n’avait pas le droit d’être là et de faire ça. Il se redressa donc et se dirigea vers la sortie.

« Je retourne en bas. J’ai du travail… Occupe-toi bien de lui Ren. Tu remercieras les autres et les salueras de ma part, d'accord ? Au revoir. »

Il quitta la pièce et descendit les escaliers pour se rendre à l’étage inférieur. Il regarda autour de lui et marcha un peu mais ne vit pas sa victime. Elle avait sûrement changé d’avis et était restée chez elle. Vu l’heure, elle ne viendrait pas. Mais, dans le doute, et ne voulant pas rejoindre son loft vide, Abel prit place au comptoir et commanda un verre d’alcool, même si normalement, il ne buvait pas en mission. Ce serait le dernier de la soirée. Il conduisait après. Mais il avait besoin de se changer un peu les idées. L’image de Tatsuki ivre mort allongé sur le canapé lui revint à l’esprit. Même dans cet état, l’Oyabun était magnifique. Inconsciemment, Abel porta sa main à son pendentif et le serra. Il aurait aimé être à la place de Ren et pouvoir veiller sur le jeune homme. Comment en étaient-ils arrivé là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Jeu 22 Jan - 21:21



Tatsuki était complètement à bout de force. Pendant un instant, Abel hésita à entrer dans la pièce ; c'était en effet une situation bien délicate pour lui. Rassuré par les propos de Ren, il s'approcha du yakuza et se pencha sur lui. Pendant quelques instants, il semblait que les deux hommes étaient seuls au monde. Abel observa longuement l'Oyabun et lui caressa les cheveux.
Ren détourna un peu le regard pour laisser un peu d'intimité aux deux anciens amants. Il savait la souffrance ressentie par Tatsuki depuis que son amant n'était plus dans les parages, même s'il faisait en sorte de ne pas le montrer et de faire figure haute.
Le jeune blond finit par interrompre cette étreinte et par se relever.


« Je retourne en bas. J’ai du travail… Occupe-toi bien de lui Ren. Tu remercieras les autres et les salueras de ma part, d'accord ? Au revoir. »

Son visage était assez triste. Il se retira ensuite en laissant le yakuza derrière lui. Ren s'approcha de l'Oyabun en soupirant de nouveau. La soirée était finit pour eux. Il se rendit dans la pièce voisine pour interpeller ses deux hommes de mains.

Ren : "Les gars, soirée terminée!"

Keiji et Kyousuke comprirent les paroles du wakagashira.

Keiji : "Pff...ok"

Bien évidement, ils étaient un peu déçus de devoir interrompre leur soirée et leur doux moment à cause de l'Oyabun, mais, ils étaient à son service et devait donc agir selon lui.
Ils saluèrent les jeunes femmes pour leur plus grand désarroi. Ren et Keiji saisirent le yakuza pour le relever et l'appuyer sur eux. Kyousuke leur fraya un chemin afin de descendre tranquillement les escaliers. Tatsuki était inconscient et se faisait littéralement trainer par ses hommes.
Alors qu'ils avancèrent dans la foule et arrivèrent au niveau du bar, ils virent de nouveau Abel.Celui-ci était en train de payer son verre et s'apprêtait apparemment à quitter les lieux.


Ren : "Bon... pour nous aussi soirée finie! Et comme on est venu à une seule voiture, c'est cuit"

Autant Ren se fichait de partir, autant les deux autres hommes étaient un peu amers. Keiji interpella Abel. Il semblait avoir eu une idée.

Keiji : "Hey et toi Abel, t'es en voiture nan? Tu peux pas le déposer à son loft?"


Kyousuke lança un regard sévère au jeune blond qui avait la langue bien pendue et qui ne réfléchissait jamais avant de parler.

Kyousuke : "T'es con ou quoi...t'as oublié que..."

Il voulait lui rappeler que les deux hommes étaient séparés. C'était donc un peu égoïste de demander cela à Abel et de lui faire subir cela. Ren lança également un regard glacial à Keiji.

Ren : "En plus, c'est notre boulot de faire ça...Abel n'est plus obligé de subir les humeur de "Monsieur" "


Cette petite phrase soulignait l'agacement du wakagashira qui semblait de moins en mois supporter les humeurs et le comportement du jeune Oyabun.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Jeu 22 Jan - 22:33

Abel but son verre seul. A un moment, une femme vint bien l’accoster mais le regard froid du tueur la dissuada d’ouvrir la bouche. Il n’était pas d’humeur et puis n’était pas intéressé. Cela aurait tout aussi bien être un dieu vivant, il aurait réagi de la même façon. Contrairement à Tatsuki, il n’était pas prêt à envisager de coucher avec quelqu’un d’autre. Dans son esprit, il appartenait toujours à l’Oyabun et ne désirait pas être infidèle. Mais il arriverait sûrement un jour où il devrait refaire sa vie et ne plus penser à son ex. Durant un instant, Abel espéra que ce jour arrive vite. Il en avait assez de souffrir. Il comprenait pourquoi il s’était longtemps tenu à l’écart des relations sérieuses. L’amour était un sentiment horrible en fin de compte. Le bonheur n’était que la face immergée de l’iceberg. Après, il n’y avait que souffrance.

En soupirant, il sortit de l’argent de sa poche et le posa sur le comptoir pour payer sa consommation. Sa victime n’était pas venue donc il n’avait plus rien qui le retenait au « Sunlight ». Il rembourserait le premier virement que lui avait fait son employeur. Il n’avait pas à être payé pour avoir passé du temps dans un bar où il n’avait rien fait du tout à part être confronté à la dure réalité. Il y avait des centaines de bars en ville et il avait fallu qu’il tombe sur celui qu’avait choisi Tatsuki. Etait-ce un signe ou bien une malédiction ? Abel commençait vraiment à croire qu’il n’avait pas de chance. Il avait pensé être enfin heureux et s’était trompé. Mais au moins, il ne pouvait pas nier que sa courte relation avec Tatsuki avait été magnifique.


Ren : "Bon... pour nous aussi soirée finie! Et comme on est venu à une seule voiture, c'est cuit"

Keiji : "Hey et toi Abel, t'es en voiture nan? Tu peux pas le déposer à son loft?"

Abel retint un soupir en entendant les paroles de Keiji. Il appréciait beaucoup le jeune homme mais là, il le trouvait vraiment lourd. Le grand blond se risqua à jeter un coup d’œil à Tatsuki qui était porté par Keiji et Kyousuke. Il avait l’air pitoyable. Le yakuza désirait se donner l’image d’un gros dur mais, au final, il se donnait en spectacle et tout le monde pouvait voir dans quel horrible état il s’était mis. Pourquoi d’ailleurs se détruisait-il la santé ? N’était-il pas heureux dans sa vie de célibataire ? S’il avait été si triste que ça, il aurait demandé à Abel de lui pardonner et de se remettre de nouveau avec lui. Mais il n’avait rien fait.

Kyousuke : "T'es con ou quoi...t'as oublié que..."

Ren : "En plus, c'est notre boulot de faire ça...Abel n'est plus obligé de subir les humeurs de "Monsieur" "

Apparemment, Ren semblait agacé, lui qui d’habitude gardait son calme, comme Abel. Il devait en avoir marre des sautes d’humeurs de Tatsuki. C’était compréhensible. Depuis son retour, l’Oyabun avait beaucoup changé, pour faire plaisir à son maître Hidekazu. Mais il était tout de même étrange que le Waka Gashira montre clairement son agacement. Il devrait pourtant être habitué avec les années aux côtés de Tatsuki. Pourtant, il semblait être à bout de nerf. Abel en déduisait donc que son ex était vraiment horrible à vivre, pire que d’habitude. Il le regarda une nouvelle fois et se rapprocha même de lui. Il détestait voir le jeune homme dans cet état. Il n’avait qu’une envie, prendre soin de lui. Il finit donc par craquer, comme à chaque fois qu’il s’agissait de Tatsuki. Qu’est-ce qu’il était faible face au yakuza… Il sortit les clés de sa BMW et les tendit à Keiji.

« Si l’un de vous deux est en état de conduire, vous n’avez qu’à finir votre soirée et prendre ma voiture pour rentrer. Vous me la rendrez demain. » dit-il avant de se tourner vers Ren. « Je l’aurai bien reconduit jusqu’à chez lui mais je ne veux pas être seul avec lui. Je t’accompagne mais tu pourras me déposer chez moi après s’il te plait ? »

S’il se retrouvait seul avec Tatsuki, il allait devenir fou et puis il avait peur que le jeune homme se réveille et lui parle sous l’emprise de l’alcool. De plus, le grand blond avait bu lui aussi. Seul, cela ne l’aurait pas dérangé de prendre la voiture mais il ne tenait pas à prendre de risques si l’Oyabun était avec lui. S’il se réveillait en plus, ce serait épouvantable. Et, ainsi, en se rendant au loft, le jeune assassin pourrait reprendre les affaires qu’il y avait laissées. A quoi bon espérer maintenant ? Tatsuki semblait vouloir vivre comme avant et faire sa vie sans lui. Abel ne parviendrait pas à faire changer d’avis cette tête de mule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Jeu 22 Jan - 23:02



« Si l’un de vous deux est en état de conduire, vous n’avez qu’à finir votre soirée et prendre ma voiture pour rentrer. Vous me la rendrez demain. Je l’aurai bien reconduit jusqu’à chez lui mais je ne veux pas être seul avec lui. Je t’accompagne mais tu pourras me déposer chez moi après s’il te plait ? »


Abel égal à lui-même c'est à dire généreux, donna ses clefs de voiture à Keiji et Kyousuke. L'un deux pourrait toujours la prendre pour escorter une fille et l'autre se débrouillerait pour accrocher une fille venu avec sa voiture.

"Merci Abel t'es trop cool!"

Keiji était bien entendu ravit, tandis que Kyousuke était plus réservé. Ren poussa un soupir sachant le sacrifice que cela devant être pour le grand blond. Il n'était pas difficile de lire sa tristesse sur son visage. Ren accepta donc l'offre.

"Bien sûr Abel, je te ramènerai, je comprends.."


Abel prit donc la place de Keiji et appuya le bras de Tatsuki sur son épaule. Le yakuza était tellement collé à lui qu'il pouvait même sentir son parfum. Les deux hommes de main les escortèrent jusqu'à la voiture. Ils installèrent Tatsuki à l'arrière, puis, Ren se mit au volant. Abel se prépara à prendre la place de devant lorsqu'il entendit Ren gueuler.

"Et merde putain! Keiji c'est quoi cette tâche! T'as renversé de la bière sur le siège avant mais regarde!"


Keiji s'esquiva discrètement en trainant Kyousuke à l'intérieur du bar pour ne pas subir le courroux de Ren qui semblait à bout.

Kyousuke : "Et merde t'abuses! D'abord tu pourris la soirée à Abel et en plus t'as salopé la voiture de Ren!"


Ren sortit de la voiture pour passer ses nerfs sur le jeune agitateur, mais celui-ci avait déjà disparu. Il poussa un soupir et regarda Abel d'un air désolé...


"Euh...vu que je suis le seul à ne pas avoir bu, je conduis...ça veut dire que tu vas devoir te mettre derrière avec... Désolé le siège avant est inondé de bière Abel..."

Ren compatissait au sort d'Abel. Non seulement il ne voulait sans doute pas voir l'Oyabun, mais maintenant, il allait se retrouver une bonne demi-heure collé à lui... Abel prit place à l'arrière non sans amertume aux côtés du yakuza qui était complètement avachi. Ren finit par démarrer. Tatsuki s'écroula et sa tête se posa sur l'épaule du jeune tueur. Le jeune Oyabun commençait à gémir, mais était toujours autant dans les vapes. Il n'avait pas eu cette proximité avec Abel depuis plus d'un mois et demi, étant donné qu'après son voyage il avait été très distant, et que ça faisait plus de deux semaines qu'ils étaient séparés.
Tatsuki avait beau être semi inconscient, mais quelque chose lui était familier...un parfum, un contact...non, le contact de longs cheveux.
Sa tête était complètement posée sur celle de son ancien amant. Il ressentait une chaleur indescriptible qui expliquait pourquoi il était si à l'aise.
Ren jeta un coup d'œil dans le rétroviseur. Il n'arrivait pas à déchiffrer l'expression du visage d'Abel qui paraissait à la fois triste mais en même temps ... il ne savait pas comment décrire l'autre expression. Il semblait se soucier du sort de Tatsuki vu la façon dont il le regardait..


"Ça va, c'est pas trop difficile..enfin... on a compris que c'était terminé entre vous, même si Tatsuki n'a rien dit à personne. Mais, je pense qu'il est malheureux au fond... Il est plus insupportable que jamais c'est un fait, mais...il semble ailleurs. Tu le connais aussi assez pour savoir qu'il boit lorsqu'il est anxieux... Même si cela ne me regarde pas, je pense que tu aurais plus souffert en restant avec lui..enfin, c'est mon avis..."

Le wakagashira qui n'aimait pas se mêler des affaires personnelles de son boss se recentra sur la route.
Tatsuki bougea légèrement la tête et commençait à gémir de plus en plus. Il se colla de plus en plus contre le jeune blond tant il était bien à son contact...c'était comme s'il le faisait inconsciemment exprès.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Ven 23 Jan - 13:32

"Merci Abel t'es trop cool!"

"Bien sûr Abel, je te ramènerai, je comprends.."

Abel était sans doute trop généreux. Après ce que lui avait fait Tatsuki, il trouvait encore le moyen de s’amadouer sur son sort et de vouloir lui venir en aide. Mais il ne pouvait définitivement pas le laisser tomber. Et, de toute façon, il devait passer au loft pour récupérer ses dernières affaires vu que c’était vraiment fini entre eux. Ce serait la dernière fois qu’il mettrait les pieds chez ce qui avait été son chez lui durant deux mois. Il déposerait les clés sur la table. Par contre, devait-il en faire autour avec la BMW ou bien même le pendentif ? Il ne méritait plus d’avoir les cadeaux que lui avait faits Tatsuki. Enfin, il aurait le temps d’y réfléchir en chemin.

Il s’approcha de Keiji et prit sa place pour tenir l’Oyabun. Il mit le bras de celui-ci autour de ses épaules pour ne pas qu’il tombe. En peu de temps, Abel fut submergé par le parfum de son ex. Le yakuza avait gardé le même. Se mélangeait à lui l’odeur de la cigarette, offrant ce mélange de fragrances qui caractérisait l’Oyabun. On pouvait aussi sentir les effluves de l’alcool. Le grand blond était tellement habitué à ce parfum. Il sentit un pincement au cœur en se disant que ce serait sûrement la dernière fois qu’il pourrait savourer l’odeur de Tatsuki. Par chance, le vent de l’extérieur l’empêcha de respirer plus longtemps son parfum, mettant fin à sa souffrance. Il aida Ren à installer le yakuza à l’arrière de la voiture puis ouvrit la porte côté passager. Il s’apprêta à s’asseoir avant d’être coupé dans son élan par le Waka Gashira.


"Et merde putain! Keiji c'est quoi cette tâche! T'as renversé de la bière sur le siège avant mais regarde!"

Abel regarda de plus près le siège et, en effet, il put voir une énorme tache causée par la bière. Le tueur soupira avant de regarder Keiji détaler comme un lapin en entrainant Kyousuke avec lu. A croire que le jeune homme faisait exprès. Si le siège avant était inondé, cela signifiait que le jeune blond devrait prendre place à l’arrière. Il n’allait tout de même pas prendre le volant de la voiture de Ren, surtout après avoir bu deux verres. Il ne fallait prendre aucun risque. Il se demanda l’espace d’un instant s’il n’était pas maudit. Tous les problèmes possibles lui tombaient dessus. Il soupira de nouveau en se passant la main dans les cheveux. Pourquoi tout était contre lui ?

"Euh...vu que je suis le seul à ne pas avoir bu, je conduis...ça veut dire que tu vas devoir te mettre derrière avec... Désolé le siège avant est inondé de bière Abel..."

« La prochaine fois que je vois Keiji, il va ramasser… »


Il ferma la portière avant puis s’installa à l’arrière la mort dans l’âme. Avant que Tatsuki le quitte, il aurait été plus qu’heureux de partager la banquette arrière avec lui. Mais là, ce serait un vrai supplice. Pour éviter tout contact avec l’Oyabun, Abel se colla le plus possible à la portière et regarda dehors. Mais, lorsque Ren démarra, le yakuza s’écroula sur lui et posa la tête sur son épaule. Oui, il n’y avait plus aucun doute, il était vraiment maudit. Le jeune assassin ferma les yeux et tenta de penser à autre chose. Mais cela lui fut impossible. Cela faisait une éternité qu’il n’avait pas été aussi proche de Tatsuki. Il avait mal en pensant que c’était simplement parce que le yakuza était inconscient et complètement saoul qu’ils étaient de nouveau aussi proches. Il aurait aimé que son ex se réveille et s’excuse avant de l’enlacer, l’embrasser… Abel rouvrit les yeux et regarda le paysage défiler derrière la vitre. Tatsuki était contre lui et il ne pouvait rien faire, même pas l’enlacer. Sa souffrance n’en était que plus grande.

"Ça va, c'est pas trop difficile..enfin... on a compris que c'était terminé entre vous, même si Tatsuki n'a rien dit à personne. Mais, je pense qu'il est malheureux au fond... Il est plus insupportable que jamais c'est un fait, mais...il semble ailleurs. Tu le connais aussi assez pour savoir qu'il boit lorsqu'il est anxieux... Même si cela ne me regarde pas, je pense que tu aurais plus souffert en restant avec lui..enfin, c'est mon avis..."

Quitte à souffrir le martyr, autant se faire encore plus enfoncer par les paroles d’un ami. Ren allait trop loin en disant cela. Abel n’était pas de son avis. Vivre avec Tatsuki avait été une expérience merveilleuse. Depuis que sa mère l’avait quitté, il n’avait jamais été aussi proche de quelqu’un. L’Oyabun avait appris à le connaître et à percer sa carapace de froideur. Ils se comprenaient et savaient ce qu’aimait l’autre. Ils avaient été heureux, avant qu’Hidekazu n’arrive dans l’histoire et mette le doute dans l’esprit de Tatsuki. Au fond, Abel en voulait à son amant de suivre aveuglément les paroles du « Suprême ». Mais il en voulait encore plus Hidekazu d’avoir ruiné leur histoire, d’avoir réduit un néant l’avenir qu’ils avaient pensé faire ensemble.

Et, comme pour en rajouter encore plus dans le malheur d’Abel, Tatsuki se colla encore plus à lui. L’assassin referma les yeux, tentant de ne pas craquer. S’il commençait à pleurer, il ne pourrait plus s’arrêter. Et puis il n’était pas une fillette. Il devait être fort, surtout devant Ren. Il tenta avec plus de volonté d’oublier que son aimé était collé à lui, bien que la chaleur de son corps l’appelait sans cesse. Les gémissements qu’il lâchait n’aidaient pas non plus. D’ailleurs, pourquoi gémissait-il ? Avait-il mal quelque part ? Faisait-il un cauchemar ? N’en pouvant plus, Abel céda à la tentation. Il rouvrit les yeux et se rapprocha plus de Tatsuki, passant un bras derrière lui pour le serrer contre son corps. Son contact l’apaiserait peut-être et l’Oyabun pourrait dormir plus tranquillement.

Abel se sentit si faible à cet instant. Tatsuki l’avait quitté et pourtant, il faisait tout pour lui venir en aide. Il succombait même à la tentation. Il garda celui qui avait été son amant contre lui et posa sa tête sur le sommet de son crâne tout en fermant les yeux. Durant un instant, il se dit qu’il avait fait un affreux cauchemar et que ces deux dernières semaines n’avaient jamais existé, qu’ils rentraient simplement d’une soirée trop arrosée et qu’ils allaient pouvoir aller se coucher, dans le même lit, enlacé l’un à l’autre. Pourquoi rien n’était comme il le souhaitait ? Pourquoi n’avait-il pas eu son mot à dire dans l’histoire ? C’était décidé, il parlerait sérieusement à Tatsuki lorsque celui-ci serait en état. Il fallait qu’ils aient une explication. Abel en avait assez de ne pas savoir pourquoi son amant l’avait vraiment quitté. Du moins, il se doutait que c’était à cause d’Hidekazu mais il voulait savoir ce qu’en pensait Tatsuki, quitte à souffrir encore plus.


« Je suis pitoyable… » dit-il à haute voix, plus pour lui-même que pour Ren. « Comment fais-tu Ren pour l’aimer sans pouvoir le toucher ? J’aimerai tellement être comme toi et savoir oublier mes sentiments… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Sam 24 Jan - 19:29


« Je suis pitoyable… »

Ren sourcilla légèrement à cette petite remarque. Il regarda dans le rétroviseur et vit qu’Abel et Tatsuki étaient collés l’un à l’autre, exactement comme avant… Pas étonnant que le jeune blond se sentait tellement mal à ce moment précis. Il était collé à celui qu’il aimait et le serrait dans ses bras comme lorsqu’ils étaient encore ensemble, sauf que tout n’était qu’illusion. Si le contact était bien réel, leur relation avait volé en éclat.
C’était triste à dire, mais Abel pouvait bénéficier de ce moment uniquement parce que Tatsuki était profondément endormi…
Ren ne répondit pas à la remarque du jeune tueur. Il ne savait de toute façon pas quoi dire.


« Comment fais-tu Ren pour l’aimer sans pouvoir le toucher ? J’aimerai tellement être comme toi et savoir oublier mes sentiments… »

Ren quitta des yeux Abel et se recentra sur la route. Le jeune blond était au courant des sentiments éprouvés par Ren vis-à-vis de son supérieur.
Il alluma une cigarette et ouvrit légèrement la fenêtre. Il poussa ensuite un léger soupir.


" Etait…je veux dire que ce n’est plus le cas maintenant Abel…Mais…j’ai aimé Tatsuki oui…pendant plusieurs années…je préférais être à ses côtés en tant qu’ami plutôt que de le perdre en étant son amant. Je pense aussi que ça a été moins dur pour moi, car je n’ai jamais connu la chaleur de son étreinte ou de ses baisers…c’était donc plus simple. Alors que toi qui a partagé son, intimité, ça doit être plus dur pour le coup.
Quelque part maintenant, je lui suis reconnaissant de n’avoir jamais vraiment comprit que je l’aimais…parce que si on avait eu une relation, il n’y a aucun doute que celui qui en aurait souffert serait moi au final…Tatsuki fascine et détruit à la fois tout ce qu’il y a sur son passage. Je ne crois pas qu’il le fasse sciemment, mais…il n’est pas de ceux qui peuvent avoir une relation stable pendant longtemps, étant donné qu’il ne l’est pas lui-même…
Je dois admettre que j’y ai cru pour vous deux un moment…
Je ne sais pas quoi te dire Abel, je sais à quel point il est difficile de se retirer « de la peau » ce bel éphèbe…"
(rire)

" Je suis bien placé pour après tout ! J’espère que tu ne souffriras pas aussi longtemps que moi c’est tout…"

Ren continua de fumer sa cigarette tout en se concentrant sur la route. Mine de rien, il avait pas mal souffert au contact de l’Oyabun, même s’il avait toujours fait en sorte de sauver les apparences et de bien s’entendre avec lui. En étant ami, confident et protecteur de Tatsuki, il avait pu profiter de chaque moment à son contact.
Le wakagashira tenait toujours au yakuza, mais, il s’était fait une raison et souhaitait tourné la page, surtout en voyant la façon dont le jeune Oyabun menait ses relations amoureuses… Abel avait été le seul à lui voler son cœur étant donné que Tatsuki n’avait jamais tenu à quelqu’un auparavant, mais, même lui, il le faisait souffrir et n’avait pas hésité à le jeter…c’est dire…
Abel continuait de caresser doucement le visage et les cheveux du yakuza…il se faisait encore plus souffrir en faisant cela, mais c’était son choix…
Ren sortit de l’autoroute pour rejoindre une station à essence.


" Je vais mettre un peu d’essence et essayer de trouver de quoi nettoyer mon siège avant pour réparer les conneries de l’enfoiré de Keiji !"

Il sortit de la voiture pour rejoindre la station. Tatsuki continuait de gémir et commença à rire en ayant toujours les yeux clos. Il chantonnait joyeusement dans sa langue natale tant il était saoul. La fatigue avait laissé place à l’euphorie.

"I feel good! But I have to continue my road! "

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Sam 24 Jan - 20:31

Abel fut surpris d’apprendre que Ren n’était plus amoureux de Tatsuki. Ainsi l’amour était effaçable, comme une tache qui nous dérangeait. Mais le Waka Gashira avait raison : le tueur aurait beaucoup plus de mal à passer à autre chose. A l’inverse de l’homme, il avait vécu dans l’intimité de l’Oyabun et avait vraiment été en couple avec lui. Ils s’étaient aimés de différentes manières et s’étaient souvent avoué leurs sentiments. Mais, maintenant, c’était fini. Tatsuki avait mis fin à ce doux rêve éveillé et avait tiré un trait sur leur histoire. Le grand blond se sentait encore plus pitoyable en cet instant. Il tenait son ex contre lui comme s’ils étaient toujours ensemble, tout en sachant que ce n’était qu’illusion. Il se faisait souffrir inutilement. Mais il désirait oublier un instant la réalité et rêver un peu, quitte à se réveiller plus tard encore plus mal qu’auparavant. Au moins aurait-il profité de la proximité qu’il avait en ce moment avec Tatsuki…

"Je dois admettre que j’y ai cru pour vous deux un moment…
Je ne sais pas quoi te dire Abel, je sais à quel point il est difficile de se retirer « de la peau » ce bel éphèbe… Je suis bien placé pour après tout ! J’espère que tu ne souffriras pas aussi longtemps que moi c’est tout…"


Abel en doutait. Mais au moins, savoir que Ren avait cru à leur couple lui faisait plaisir. Enfin, en y réfléchissant bien, non, cela lui faisait encore plus mal. L’homme de confiance connaissait Tatsuki depuis très longtemps. S’il avait cru pour eux, c’était que les deux amants semblaient très heureux et très bien ensemble. Malheureusement, tout avait volé en éclat. Tout ça à cause du « Suprême ». Il avait mis le doute à Tatsuki et celui-ci, étant assez tourmenté, avait été dans le sens d’Hidekazu. Abel ne faisait donc pas le poids comparé au « Père ». Mais il désirait tout de même avoir une conversation avec son ex, quitte à ce qu’une nouvelle dispute éclate et envenime encore plus la situation. Mais, est-ce que cela pouvait être pire ?

Le grand blond chassa ces pensées et se remit à rêver. Il caressa doucement les cheveux bruns de Tatsuki et posa même un baiser sur son crâne. Il se devait d’être tendre avec le yakuza, c’était plus fort que lui. Son amour pour l’Oyabun dépassait l’entendement et lui faisait faire des choses insensées. Il se demandait même s’il n’était pas en train de devenir fou. La preuve, il faisait tout pour souffrir par la suite. Mais il se sentait tellement bien en cet instant, Tatsuki contre lui et endormi. Abel avait l’impression d’être revenu en arrière et de retrouver le côté enfantin de son amant. Il désirait le protéger et l’aider à se sentir mieux. Il ferma doucement les yeux et posa sa tête sur celle de Tatsuki. Celui-ci gémissait un peu moins et semblait un peu plus reposé. Tant mieux.


" Je vais mettre un peu d’essence et essayer de trouver de quoi nettoyer mon siège avant pour réparer les conneries de l’enfoiré de Keiji !"

Abel rouvrit les yeux pour se rendre compte qu’ils avaient quitté l’autoroute et se trouvaient devant une station service. Ren sorti, il se retrouva seul avec Tatsuki. Peut-être était-ce parce que la voiture n’avançait plus mais le jeune homme se remit à gémir et alla même jusqu’à rire. Apparemment, son cauchemar n’en avait pas été un et son rêve était comique. Complètement ivre, le pauvre Oyabun se mit à chanter, en anglais sûrement. Abel n’y comprit donc rien. A ce moment-là, le tueur se sentit gêné. C’était comme s’il revenait à la réalité et tombait de haut. Il ne savait plus quoi faire. Il releva légèrement la tête et tenta de retirer son bras mais n’y parvint pas. Tatsuki était tellement avachi et collé à lui que son bras était coincé derrière lui. Dans quel pétrin il s’était encore mis… Il espérait vraiment que l’Oyabun chantait en dormant et qu’il ne s’était pas réveillé à cause de leur arrêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Sam 24 Jan - 21:27


Tatsuki était d'humeur euphorique, l'un des effets de l'alcool. Il n'était pas pour autant conscient et n'avait pas recouvré ses esprits, mais il commença à ouvrir doucement les yeux.


"Hmm...hmm"

Il continua à gémir tout en souriant un peu bêtement.A ce moment-ci, ce n'était plus du tout le Tatsuki torturé et triste, mais, au contraire, il était apaisé dans un sens. Il avait une expression du visage très heureuse.
Le yakuza devait donc être saoul pour avoir l'air heureux. Il se sentait également terriblement bien, mais il ne savait pas pourquoi. D'ailleurs, il se fichait de le savoir, tant qu'il était bien...
Il ouvrit de plus en plus les yeux. Il voyait encore flou et son esprit était encore imbibé d'alcool. Le lieu où il était ne l'étonna même pas d'ailleurs, étant donné qu'il était encore dans les vapes et qu'il n'avait pas encore toute sa tête.
Il tourna doucement la tête et aperçut qu'il était enlacé dans les bras d'Abel. Il fixa quelques instants le jeune blond qui le serrait dans ses bras et qui regardait par la fenêtre. Le yakuza éclata de rire en regardant le jeune blond.


"Beau blond...qu'est-ce tu fous la?"

(rire)

"Hmm...on va faire la fête, j'ai envie de boire..."

Le jeune Oyabun essaya de se redresser tant bien que mal, mais en vain. Il retomba aussitôt dans les bras de son ancien amant.
Tout en refermant les yeux, il continua ses jérémiades et enlaça Abel en s'agrippant autour de son cou. Il esquissa un léger sourire, tout en essayant d'ouvrir ses yeux qui se révulsaient.


"Allez, viens on sort! ... Embrasse moi beau blond!"


Ne contrôlant pas sa force, il se colla brutalement contre Abel et lui posa un baiser sur les lèvres. Il caressa ensuite du bout de la langue la commissure de sa bouche et serra son ami tout en chantant. Il posa sa tête contre le torse du jeune tueur tout en fermant les yeux de nouveau.

"Hmm...j'ai mal ...tellement mal..."


L'alcool poussait le yakuza à beaucoup parler, du moins, plus que d'habitude. Ren qui avait acheté son produit, se rapprocha de la voiture et retira le bouchon d'essence pour en mettre.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Sam 24 Jan - 22:26

En voyant Tatsuki ouvrir les yeux, Abel se sentit encore plus mal. Pourquoi était-il là ? Pourquoi avait-il enlacé son ex ? L’amour le rendait complètement bête, presqu’autant que l’Oyabun avec l’alcool. Il commençait à regretter d’avoir prêté sa voiture à Keiji et Kyousuke et d’avoir accompagné Ren. Pourquoi n’avait-il pas pris un taxi ? Cela lui aurait évité de se retrouver dans cette situation. Il avait pourtant pensé que Tatsuki ne se réveillerait pas. Après tout, le Waka Gashira lui avait assuré que même un tank ne parviendrait pas à réveiller l’Oyabun. Ne voulant pas voir les beaux yeux gris du jeune homme, Abel détourna le regard et tourna la tête vers la fenêtre. C’était un cauchemar et il allait se réveiller. Il le fallait. Il ne voulait pas que Tatsuki s’énerve en le voyant et lui dise ses quatre vérités sous l’effet de l’alcool.

"Beau blond...qu'est-ce tu fous la?.. Hmm...on va faire la fête, j'ai envie de boire..."

Le jeune assassin mit un temps à comprendre ce qui était en train de se passer. L’Oyabun n’avait pas l’air de se souvenir qu’il avait rompu et lui parlait comme s’ils étaient toujours ensemble. C’était en quelque sorte le coup de grâce. Avant qu’il ne se réveille, Abel avait espéré que rien n’était arrivé et qu’ils étaient toujours amants. Là, c’était un peu comme si son rêve devenait réalité. Mais il savait que ce n’était pas le cas. C’était l’alcool qui parlait. Le tueur n’en revenait même pas que Tatsuki veuille encore boire alors qu’il avait vidé une dizaine de verres au « Sunlight ». Il était vraiment impossible, pire qu’auparavant. Abel tourna la tête vers lui lorsque le yakuza tenta de se redresser, en vain. A la place, le jeune Sugiura s’agrippa encore plus à lui, allant presque jusqu’à lui sauter au cou.

"Allez, viens on sort! ... Embrasse moi beau blond!"

Avant qu’il n’ait pu faire quoique ce soit, Abel se retrouva collé à Tatsuki, les lèvres de celui-ci sur les siennes. Pourquoi son ancien amant faisait-il cela ? Pourquoi le faisait-il autant souffrir ? L’assassin ne succomba pas à la tentation de se laisser aller et de profiter de l’état de Tatsuki pour avoir l’illusion d’être revenu avec lui. Mais ce n’était pas pour autant que l’idée ne lui traversa pas l’esprit. Il ne savait plus du tout où il en était. Il était désespéré en pensant que leur histoire était finie. De plus, le contact de Tatsuki contre lui, de ses lèvres et sa langue sur sa bouche, de son parfum enivrant ne le laissaient pas indifférent. Après tout, cela faisait plus d’un mois qu’il n’avait pas pu toucher son aimé et encore bien plus longtemps qu’ils n’avaient pas fait l’amour. Mais, malgré cela, il tenta de se retenir de faire une bêtise. Il ne devait pas profiter autant de l’état de Tatsuki. Le tenir contre lui avait suffi, même si maintenant, il regrettait son geste.

"Hmm...j'ai mal ...tellement mal..."

Abel ferma les yeux. Il avait l’impression de devenir fou. Il était pris au piège. Il était obligé de garder Tatsuki contre lui et celui-ci faisait tout pour le tenter et le faire encore plus souffrir. Il avait tellement envie que les paroles du yakuza soient vraies et non dites par l’alcool. Mais, en général, lorsqu’il buvait, Tatsuki disait ce qu’il pensait, non ? Lorsqu’il était agacé, il le disait plus ou moins méchamment, lorsqu’il était heureux, il le faisait aussi comprendre. Alors là, son état était-il vraiment heureux ? Aimait-il encore Abel pour l’appeler de nouveau « beau blond » et l’embrasser ? De sa main libre, le jeune tueur passa une main dans sa chevelure blonde. Il commençait à se faire des films. Ce n’était pas bon. Il allait finir par rentrer dans le jeu de Tatsuki qui était complètement saoul. Il fallait qu’il se reprenne. Gardant tout de même l’Oyabun contre lui vu que celui-ci lui disait avoir mal, sûrement à la tête avec tout l’alcool qu’il avait bu, Abel détourna les yeux et regarda dehors. Il put voir du coin de l’œil Ren qui faisait le plein d’essence de la voiture. Le Waka Gashira ne pouvait-il pas lui venir en aide ? Le grand blond ne savait pas quoi faire. S’il restait ainsi, il allait finir par devenir fou. Il finit par repousser doucement Tatsuki et retira son bras pris derrière lui.

« Ne bouge pas. Je vais aller te chercher quelque chose. »

Le yakuza le prendrait comme il le voudrait, selon le besoin qu’il ressentait. S’il voulait de l’alcool, il penserait qu’Abel allait lui chercher une bouteille. Par contre, s’il avait vraiment mal à quelque part, il croirait que son « beau blond » allait lui chercher des médicaments. Le tueur jouait un peu sur l’état du jeune homme pour tenter de s’en sortir. Il ouvrit la portière puis sortit de la voiture. L’air froid du dehors eut l’effet d’une gifle pour lui et le réveilla un peu. Il referma la portière derrière, s’étant assuré que Tatsuki ne se la recevrait pas. L’assassin alla ensuite à l’arrière de la voiture et s’appuya au niveau du coffre. Ren devait se demander ce qui se passait. Mais pour l’instant, Abel avait besoin de prendre l’air. Il attendit que le Waka Gashira ait fini de faire le plein pour lui parler.

« Je suis désolé mais… Je pense que je vais prendre un taxi… Il s’est réveillé et… »

Il ne termina pas sa phrase. Ren comprenait que, s’il n’avait pas entendu d’éclats de voix, c’était que Tatsuki n’était pas énervé et donc, qu’au contraire, il était bien. Il en déduirait de part l’état dans lequel était Abel que quelque chose n’allait vraiment pas. Le grand blond se passa de nouveau la main dans les cheveux et respira calmement. Maintenant qu’il avait les idées à peu près claires, il se demanda s’il trouverait un taxi à cette heure si tardive, sur une station service d’autoroute. C’était peu probable. Il allait donc devoir téléphoner pour qu’un taxi vienne le prendre ici. Il ne pouvait vraiment pas remonter dans la voiture de Ren, pas maintenant que Tatsuki était réveillé et délirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Sam 24 Jan - 23:22


Tatsuki délirait complètement à cause de l'alcool. Il n'avait aucun repère dans l'espace et dans le temps, ne faisant ni allusion à sa rupture et à sa soirée.
Le jeune blond qui paraissait gêné à juste titre décida de sortir de la voiture. Le jeune yakuza ne disait pas ses paroles dans le but d'enfoncer le couteau dans la plaie et de torturer son ancien amant, mais il n'avait pas vraiment conscience de ses dires et de sa conduite. Il était en quelques sorte dans un état second.

« Ne bouge pas. Je vais aller te chercher quelque chose. »


Tatsuki gémit sans vraiment faire attention à ce que Abel avait dit. Le jeune blond sortit prendre un bol d'air pour oublier...ou plutôt pour ne pas rester une seconde de plus dans les bras de celui qui l'avait jeté comme une vieille chaussette dans un sens.
Tatsuki s'aperçut bien après qu'il était seul. Il tenta de se relever mais sans y parvenir. Il était trop éméché pour cela. C'était impossible qu'il tienne sur ses jambes.


"Hmm...et merde! Vous êtes où?..."


Après avoir scruté la voiture, il tomba contre la fenêtre opposée et se rendormit.
Abel s'était appuyé sur le coffre pour changer d'air et ne plus se retrouver seul avec le jeune Oyabun.


« Je suis désolé mais… Je pense que je vais prendre un taxi… Il s’est réveillé et… »


Ren termina son plein et remit le bouchon de la voiture. Il poussa ensuite un soupir en se passant la main dans les cheveux. Le Wakagashira ne s'attendait vraiment pas à ce que le yakuza reprenne conscience vu la dose d'alcool consommée. Tatsuki semblait donc de mieux en mieux supporter ses effets, ce qui n'était pas étonnant au fond, étant donné qu'il en consommait régulièrement en ce moment. Abel et lui discutèrent quelques minutes et le jeune blond parla de la plainte du yakuza concernant sa douleur.
Ren s'avança pour jeter un coup d'œil à l'arrière de sa voiture. Tatsuki dormait contre la vitre à l'opposé de la place d'Abel. Il se dirigea ensuite vers le jeune blond.


"Ecoute...il est tard et ce ne sera pas évident pour toi de rentrer par tes propres moyens, en plus, j'ai promis de te raccompagner. Tatsuki s'est rendormit... Et nous sommes à moins de dix minutes de son loft, c'est la prochaine sortie... J'insiste! Remonte à l'arrière s'il te plait et patiente encore dix minutes. Il est à l'opposé de ta place, collé à la vitre...
Et pour sa douleur...je suppose que sa côte lui fait encore un peu mal...même si elle n'est plus cassée, elle ne doit pas être encore consolidée à 100%...Enfin bref !"


Ren ne laissait pas d'autre alternative à Abel. C'était un homme de parole, il ne voulait donc pas faillir à celle-ci en ne respectant pas son engagement. Abel semblait récalcitrant. Ren pouvait tout à fait le comprendre, et le plaignait même. Le Wakagashira fit une chose qu'il n'avait jamais osé faire avant. Il s'approcha du jeune blond et lui passa le bras autour de l'épaule et le caressant légèrement. Le tueur paraissait si triste et en grande souffrance...Il avait même réussi à émouvoir Ren.



"Allez, on y va! Plus vite on part, plus vite on rentre!"


Abel finit par se résigner à contre-cœur et remonta dans la voiture. Tatsuki était bien assoupi contre la vitre opposée et gémissait toujours en disant des choses incompréhensibles. Ren démarra sa voiture et prit la direction du loft. Il roula un peu plus vite qu'à l'accoutumée et arriva en bas du loft du yakuza moins de dix minutes plus tard.
Ren sortit le premier et fit signe aux hommes qui étaient postés en bas de l'appartement d'ouvrir la porte.
Il agrippa le jeune Oyabun pour le trainer chez lui. Il préférait se charger seul de cela pour ne pas encore impliquer Abel, mais, celui-ci ne pu s'empêcher de l'aider. Ils transportèrent Tatsuki jusqu'à son appartement.


"Hmm...désolé, mais on va le monter dans sa chambre... "Monsieur" exige maintenant qu'on le pose dans son lit quand il se fout dans cet état!... Tu feras d'une pierre de coup pour récupérer tes affaires."

Ren était agacé en parlant de Tatsuki. Si le yakuza avait donné cet ordre, cela voulait dire que ces derniers temps, il avait souvent été dans cet état pitoyable. Ils montèrent doucement l'homme dans sa chambre et le déposèrent dans son lit.
Abel se redressa pour reprendre son souffle. Mine de rien, c'était tout de même de l'exercice.
Ren se pencha sur Tatsuki et lui retira ses chaussures, puis sa chemise. Abel sembla surpris de cette démarche.


"Ne me regarde pas comme ça Abel... Tel que je le connais, il serait capable de faire des reproches si on le laissait dormir tout habillé...pfff, comme si ça faisait partie de ma fonction!"

Ren qui ne savait pas que le yakuza dormait nu comme un vers, se content de lui retirer sa chemise en lui laissant son pantalon. Il le couvrit ensuite avec le drap. Tatsuki gémissait tout en s'agitant doucement.
Ren descendit pour donner des directives aux hommes postés devant la porte, afin qu'ils soient très vigilants, vu l'était de l'Oyabun.
Abel quand à lui, fouilla dans l'armoire pour reprendre ses derniers effets.


"Hmm...j'ai mal...j'ai tellement mal!"


L'Oyabun susurrait quelques mots à demi-inconscient; les mêmes que dans la voiture, sa côte sans doute. Abel récupéra ses affaires et s'apprêta à partir, il se retourna lorsqu'il fut interpellé par les propos du jeune brun.

"Hmm...j'ai tellement mal ...j'ai tellement mal au cœur sans toi...mon beau blond..."

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Dim 25 Jan - 0:26

« Il pense qu’on est toujours ensemble… Il a dit aussi qu’il avait mal. »

Abel, qui ne se sentait vraiment pas bien, n’en dit pas plus. Il ne rentra pas dans les détails et ne parla pas du baiser. Il préféra écouter Ren qui, en bon homme de parole, insistait pour le reconduire chez lui. Le tueur ne savait pas quoi faire. Même si Tatsuki s’était rendormi, il pouvait de nouveau se réveiller, surtout si sa côte lui faisait mal. Il était tout de même étonnant qu’elle ne se soit pas encore très bien consolidée. Mais, connaissant bien l’Oyabun, l’assassin se dit que celui-ci avait oublié de prendre ses médicaments, se nourrissait mal et, en plus, ne dormait pas assez, préférant son travail à sa santé. Il ne préféra pas penser à l'alcool... Tatsuki avait vraiment un mauvais rythme de vie, surtout lorsqu’il n’y avait personne pour prendre soin de lui. Abel regrettait le temps où il faisait de bons petits plats pour son amant, même si celui-ci mangeait peu.

Le grand blond regarda un instant la voiture dans laquelle dormait son ancien amant. Il ne voulait vraiment pas remonter à bord. C’était l’enfer à l’intérieur. Même si le reste du trajet ne durait que dix minutes, cela serait difficile de tenir. Ren dut voir qu’Abel ne se sentait pas bien et était récalcitrant à l’idée de remonter dans la voiture. Il s’approcha donc du jeune assassin, passa un bras autour de ses épaules et le caressa légèrement pour le consoler. Le tueur ne s’attendait pas à cela. Ren était comme lui, il évitait de se montrer trop expressif et trop proche des gens. Pourtant, il parvenait à faire des efforts lorsqu’il voyait que la personne allait mal, et c’était le cas d’Abel. Il n’en pouvait vraiment plus. Néanmoins, le geste de Ren lui fit tout de même un peu de bien.


"Allez, on y va! Plus vite on part, plus vite on rentre!"

Non sans un pincement au cœur, Abel se résigna à monter dans la voiture. Mais avant de s’asseoir à l’arrière, il vérifia que Tatsuki était vraiment endormi et contre la fenêtre opposée. Cela faisait déjà le problème de la proximité en moins, même si l’Oyabun était encore trop près au goût de l’assassin. De plus, il gémissait et disait des choses incompréhensibles. Heureusement, Ren roula plus vite que la vitesse autorisée et ils arrivèrent moins de dix minutes plus tard devant le loft. Abel sortit de la voiture puis aida le Waka Gashira à porter Tatsuki jusqu’à la maison. Durant ce petit trajet, le tueur préféra penser qu’il transportait un sac de pommes de terre plutôt que son ex. Cela lui donnait plus de force pour tenir mentalement. Il ne regardait pas non plus autour de lui, se contentant de suivre Ren. Ce loft, il y avait vécu deux mois merveilleux avec celui qu’il aimait. Il ne voulait donc pas jeter un coup d’œil dans le salon par exemple, de peur que de bons souvenirs l’assaillissent.

"Hmm...désolé, mais on va le monter dans sa chambre... "Monsieur" exige maintenant qu'on le pose dans son lit quand il se fout dans cet état!... Tu feras d'une pierre de coup pour récupérer tes affaires."

Abel fut choqué d’apprendre cela. Si Tatsuki avait ordonné cela, c’était qu’il avait l’habitude de se mettre dans cet état-là. Le grand blond n’avait pas réalisé l’ampleur du désastre. Il savait que son ancien amant buvait lorsque cela allait mal. Alors, s’il le faisait souvent en ce moment, c’était qu’il n’allait vraiment pas bien. Etait-ce à cause du stress et de tout le travail qu’il avait à faire ? Ou bien à cause de sa rupture avec Abel ? Celui-ci ne préféra pas y penser. S’il le faisait, il allait de nouveau s’inquiéter pour Tatsuki et s’amadouer sur lui. Il ne pourrait ensuite plus se décoller de lui. Il se re concentra donc sur le « sac de pommes de terre » qu’il portait et monta les marches. Arrivé en haut, il déposa le jeune homme sur le lit et reprit son souffle qui s’était un peu accéléré après cet effort. Lorsqu’il posa son regard sur Ren, il le vit déshabiller l’Oyabun.

"Ne me regarde pas comme ça Abel... Tel que je le connais, il serait capable de faire des reproches si on le laissait dormir tout habillé...pfff, comme si ça faisait partie de ma fonction!"

Le grand blond pensa que Ren avait beaucoup de courage et de patience pour s’occuper ainsi de Tatsuki. Il faisait même des choses qu’il n’était pas supposé faire, comme le déshabiller pour que son patron dorme mieux. Par contre, il s’arrêta à la chemise, lui laissant le pantalon. Abel eut un très léger sourire, presque invisible. Ren ne savait pas que l’Oyabun dormait nu. Cela prouvait donc qu’il ne s’était jamais rien passé entre eux. Mais le tueur ne dit rien. La façon de dormir de Tatsuki ne le regardait plus et il n’allait pas donner ce détail intime à Ren. Il le laissa donc couvrir le yakuza à l’aide du drap puis le laissa descendre. Poussant un soupir, Abel se dirigea vers l’armoire qu’il avait montée seul et prit les dernières affaires qu’il y avait laissées, ne faisant pas attention aux paroles de Tatsuki. Ce ne fut que lorsqu’il parvint en haut de l’escalier, prêt à partir, qu’il entendit quelque chose qu’il aurait souhaité ne pas entendre.

"Hmm...j'ai tellement mal ...j'ai tellement mal au cœur sans toi...mon beau blond..."

Ces paroles eurent l’effet d’un coup de poignard dans le cœur du jeune assassin. Il en oublia même de respirer l’espace d’un instant, comme si expirer allait lui arracher un cri de souffrance. Les larmes lui montèrent aux yeux et il posa une main devant ceux-ci pour tenter de se calmer. Cela faisait plus d’une semaine qu’il n’avait pas craqué mais les paroles de Tatsuki finissaient par l’achever. L’Oyabun l’aimait au point de souffrir autant que lui. Alors, pourquoi l’avait-il quitté ? Pourquoi suivait-il les conseils d’Hidekazu si c’était à contrecœur ? Abel se rendait compte que son ami était prêt à obéir au « Suprême », quitte à sacrifier sa belle histoire d’amour et à souffrir. Hidekazu avait plus d’importance, même si Tatsuki ne l’aimait pas comme il aimait le tueur.

N’en pouvant plus, Abel descendit rapidement les escaliers et quitta le loft. Au passage, il déposa les clés dans la boîte à lettre. Tout compte fait, il aurait préféré que le yakuza ne l’aime plus plutôt que prouve que le « Père » avait plus d’importance. Il monta à l’arrière de la voiture de Ren et essuya rapidement ses larmes avant que le Waka Gashira ne prenne place derrière le volant. Il fallait qu’il parte, loin de ce loft, loin de ses souvenirs, loin de l’homme de sa vie. Il serra ses vêtements contre lui comme pour tenter de se consoler et baissa la tête de façon à ce que son visage soit caché par le rideau doré que formaient ses cheveux. Son cœur le faisait souffrir. C’était comme s’il allait exploser ou sortir de sa poitrine. Pourquoi avait-il fallu qu’il tombe amoureux ? C’était le sentiment des faibles. Et c’était ce qu’il était devenu aux côtés de Tatsuki… L’assassin jadis au cœur froid ne chercha plus à retenir ses larmes qui coulèrent le long de ses joues. Il devait oublier. Il le fallait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Dim 25 Jan - 0:57



Ren donnait les dernières directives aux hommes de main postés devant la porte de l’Oyabun.

"Ne bougez d’ici sous aucun prétexte compris ? Même pour aller pisse ! Je repasserai demain aux aurores, si l’un de vous manque au poste, ça va chier ! J’ai appelé un Kobun qui va venir dormir ici, il a les pleins pouvoirs sur vous pour ce soir !"

Ren savait que Tatsuki choisissait bien ses gardes du corps, mais il préféra tout de même appelé l’un de ses hommes de confiance afin qu’il vienne dormir dans le salon pour veiller sur Tatsuki au cas où.
Il vit Abel passer comme une flèche sans s’arrêter devant lui. Le jeune blond voulait sans doute déguerpir et quitter ces lieux si familiers au plus vite. C’était compréhensible après tout.
Ren termina sa discussion, puis, il descendit au parking pour rejoindre sa voiture et Abel.
Le Kobun qu’il avait appelé était déjà arrivé.


"Kishi, content de te voir, t’as été très rapide ! Oyabun-San est endormit, je compte sur toi pour veiller à ses moindres désirs s’il se réveille. Je passerai demain sur les coups de 12 heures. Vu que c’est le week-end et qu’il n’a pas de rdv, le boss va sans doute dormir un peu plus. Jette un œil aux hommes de temps en temps.
A demain !"

Ren ne développa plus l’état de l’Oyabun. Moins on le voyait dans cet état dans la « famille », mieux c’était. Il ne fallait pas qu’il se décrédite ou perde son influence sur ses hommes.
Le wakagashira alluma une cigarette et jeta un œil sur sa voiture. Abel était déjà installé l’arrière, il semblait vraiment pressé de rejoindre son appartement. Ren monta dans la voiture et démarra sans dire un mot…lorsqu’il regarda dans le rétroviseur et vit qu’Abel était emmitouflé dans ses vêtements et regardait la fenêtre sans dire un mot, le wakagashira comprit que quelque chose n’allait pas. Au début, il hésita à poser des questions, de peur de paraître trop indiscret ; de plus, Abel ne semblait vraiment pas dans son assiette. C’était encore pire que tout à l’heure. Lorsqu’il entendit des reniflements et qu’il croisa le regard du jeune blond dans son rétro, il comprit vite que celui-ci avait pleuré, même s'il faisait tout pour le dissimuler.
Il continua de fumer sa cigarette et la jeta par la fenêtre.


"Tu… tu as pleuré Abel ?"

Ren était hésitant. Il ne voulait pas que le jeune blond prenne mal ses propos. Au fil du temps, il avait appris à respecter Abel, même si au début, il l’avait vu comme un rival. Il l’admirait de supporter tout ce qu’il supportait avec le yakuza, tout en continuant son métier de tueur. De plus, il avait été le seul à avoir eu un peu d’influence sur lui et de l’avoir fait un peu changé.

"Désolé de paraître curieux…mais, je m’inquiète un peu pour toi…et inutile de préciser que je m’inquiète beaucoup pour Tatsuki. Il se détruit à petit feu….Heureusement qu’il garde la main mise sur ses affaires et sur le clan, sinon, s’en serait fini de lui…"

Ren était clair et sans appel dans ses propos. Si Tatsuki ne gérait pas de façon stricte ses affaires et son clan, il serait évincé…voire pire…

"La journée il se contrôle parfaitement en remplissant ses fonctions…mais le soir, dès qu’il est seul, c’est une catastrophe, il…"

Ren s’arrêta de peur d’en dire trop, ou d’enfoncer encore plus Abel qui semblait lui aussi affaiblit. L’Oyabun ne supportait tout simplement pas de rentrer dans une maison vide, ou plutôt sans Abel.

"Pff et merde…pour être franc je comprends rien, t’es triste ça se voit comme le nez au milieu de la figure, et lui est désespéré aussi ! Tatsu est vraiment trop compliqué !
En plus c’est bientôt son anniversaire ! Déjà que chaque année il est de mauvaise humeur à cette date, mais là ! J’imagine même pas !"


Abel sembla un peu surpris par cette révélation, sans doute parce que le yakuza lui avait dit six mois auparavant lors de l’assassinat de son père, que c’était son anniversaire qu’ils allaient fêter ensemble au restaurant. Il avant donc menti…

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Dim 25 Jan - 1:43

Quelques minutes après que Ren ait démarré, Abel tourna légèrement la tête pour pouvoir regarder le paysage défiler dehors. Les larmes continuaient de sillonner ses joues pâles. Il en avait assez de souffrir. Il avait envie de se tirer une balle dans la tête pour que cela cesse. Mais il n’était pas de nature suicidaire donc ne le ferait pas. Au plus profond de lui, une minuscule lueur d’espoir continuait de briller faiblement. Même s’il ne désirait plus revoir Tatsuki ni en entendre parler, inconsciemment, il ne pouvait s’empêcher d’attendre un coup de téléphone ou bien la venue de l’Oyabun chez lui, dans les bas quartiers. Après tout, il avait toujours les clés depuis que le grand blond les lui avait offertes… Au bout de plusieurs minutes, le tueur finit par se calmer. Il sécha ses larmes et renifla légèrement. Mais, se rendant compte qu’il venait peut-être d’attirer l’attention de Ren, il jeta un coup d’œil à l’homme à l’aide du rétroviseur. Leurs regards se croisèrent mais Abel détourna les yeux.

"Tu… tu as pleuré Abel ?"

L’assassin se sentait vraiment mal à l’aise. De quoi avait-il l’air ? Sûrement d’une pauvre adolescente qui venait de se faire plaquer par son petit copain. Il était vraiment pathétique. Même s’il ne regrettait en rien les bons moments qu’il avait passé avec Tatsuki, il regrettait d’être tombé amoureux de lui. Son amour le consumait de l’intérieur. Il le brûlait à en mourir. Lui qui avait découvert tous les bons côtés d’une histoire d’amour se rendait compte à quel point on pouvait en souffrir. Il ne savait pas encore quand est-ce qu’il allait parvenir à se relever mais espérait que cela soit rapidement. Y avait-il une solution miracle pour y arriver ? Il était prêt à tout.

"Désolé de paraître curieux…mais, je m’inquiète un peu pour toi…et inutile de préciser que je m’inquiète beaucoup pour Tatsuki. Il se détruit à petit feu….Heureusement qu’il garde la main mise sur ses affaires et sur le clan, sinon, s’en serait fini de lui…"

Abel écouta en silence Ren. Il reconnaissait bien Tatsuki, dévoué à son travail et ne trahissant pas son état lorsqu’il était plongé dans ses affaires. D’un côté, aux yeux de l’assassin, son ancien amant semblait très fort pour dissocier vie privée et vie professionnelle. Il l’avait bien vu lors de leurs réunions dans la grande demeure des Sugiura. Devant les autres, l’Oyabun n’avait jamais eu un seul geste tendre envers Abel, même lorsque celui-ci lui avait pris instinctivement la main pour le rassurer. Dans un sens, c’était tant mieux pour lui. Au moins, s’il ne réussissait pas sur le plan sentimental, il y parviendrait professionnellement.

"La journée il se contrôle parfaitement en remplissant ses fonctions…mais le soir, dès qu’il est seul, c’est une catastrophe, il… Pff et merde…pour être franc je comprends rien, t’es triste ça se voit comme le nez au milieu de la figure, et lui est désespéré aussi ! Tatsu est vraiment trop compliqué !
En plus c’est bientôt son anniversaire ! Déjà que chaque année il est de mauvaise humeur à cette date, mais là ! J’imagine même pas !"


Abel releva la tête, interpelé par cette révélation. Il y avait six mois de cela, Tatsuki lui avait dit se rendre au restaurant avec son père pour fêter son anniversaire. Ainsi lui avait-il menti… Mais, bizarrement, le tueur ne lui en voulait pas. C’était avant qu’ils ne soient ensemble. Mais l’Oyabun aurait tout de même pu le signaler. Quel âge avait-il alors ? Vingt-et-un ans ? Ou allait-il les avoir ? Peu importe. Ce n’était pas le plus important. Bizarrement, Abel retrouvait un peu le moral. Peut-être bien que tout n’était pas encore fini, que les jeux n’étaient pas encore faits. Il s’était rendu compte que se rendre chez Tatsuki pour demander quelques explications était bête et complètement suicidaire. Il était sûr de se faire mettre à la porte. Mais là, avec cette histoire d’anniversaire, peut-être avait-il une chance d’atteindre le cœur de son ex…

« Son anniversaire ? C’est dans combien de temps ? »

Sa voix était quelque peu enrouée à cause des pleurs mais il se l’éclaircie un peu en toussotant. Une idée commençait à germer dans son esprit. Il devait saisir cette occasion. Il allait envoyer un colis à Tatsuki pour son anniversaire. Mais que pourrait-il mettre à l’intérieur ? Abel réfléchit un instant avant de trouver. Un gâteau à l’abricot ainsi qu’une bouteille de son parfum préféré. La dernière fois qu’il avait quitté le loft, l’assassin avait remarqué qu’il n’avait resté que la moitié de la bouteille. Là, Tatsuki devait l’avoir un peu plus vidé depuis. Et devrait-il glisser un mot avec le cadeau ? Non, le gâteau et le parfum suffiraient à faire comprendre à l’Oyabun que son ancien amant pensait toujours à lui et qu’il s’était même renseigné pour savoir la date de son anniversaire. Avec un peu de chance, cela leur permettrait de se reparler et, pourquoi pas, de se remettre ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Dim 25 Jan - 13:14


Abel sembla quelque peu intrigué par la révélation de Ren. Sa surprise fut marquée par le regain d'intérêt pour la discussion, alors que quelques secondes avant, il avait l'air complètement avachi et anéanti.


« Son anniversaire ? C’est dans combien de temps ? »

Ren alluma de nouveau une cigarette et fixa Abel par le rétroviseur. Il pensait que celui-ci connaissait la date de naissance de son ancien amant, mais ce n’était pas le cas. D’ailleurs, en y réfléchissant bien, ce n’était pas étonnant venant de Tatsuki qui n’aimait pas les cadeaux et les célébrations en général quand ça le concernait. Au contraire, il n’avait rien contre le fait de fêter les anniversaires des autres, ou leur offrir des présents.


"C’est après demain…enfin…"

Ren regarda sa montre, il était minuit passé, donc samedi.

"Enfin, maintenant, c’est demain ! Il va avoir 22 ans…Quand on y réfléchit bien au fond, c’est encore un gamin…mais, avec tant de responsabilités, je le plains ! Il n’a pas eu de jeunesse au fond ! Enfin, pas comme tout adolescent l’aurait souhaité. "

Le Wakagashira esquissa un léger sourire. Il avait un peu plus de dix ans de plus que le jeune Oyabun, celui-ci paraissait donc encore un enfant à ses yeux, même s’il pouvait se montrer parfois très mature, lorsqu’il ne faisait pas sa tête de mule.
Pour Ren qui avait connu Tatsuki très petit, le temps était vite passé, et de le voir peu à peu devenir un homme lui faisait un pincement au cœur. Même si longtemps, il avait éprouvé une autre sorte de sentiment pour l’Oyabun, il comprenait maintenant pourquoi celui-ci le voyait plus comme un grand frère.
Même si Tatsuki n’avait jamais manqué de rien matériellement parlant, les grosses responsabilités qui lui avaient pesé dessus très jeune, l’avaient empêché de pouvoir vivre aussi librement et naïvement qu’un adolescent normal. Pas étonnant qu’il pète parfois un plomb vu l’accumulation de problèmes qu’il avait eu depuis son plus jeune âge sans véritable repos. Pendant que ses pairs faisaient des petites bêtises à l’âge de 16 ans, lui, réfléchissait déjà à la façon dont il allait assassiner son père pour venger sa mère, et à prendre la fonction de wakagashira auprès de feu son père.
Ils arrivèrent bientôt dans les bas quartiers. Ren connaissait le lieu de résidence du jeune blond étant donné qu’il y avait été maintes fois, notamment pour récupérer Tatsuki.


"Il n’est pas du genre à aimer fêter ces occasions…mais… j’ai pas pu retenir les autres qui veulent faire un petit truc au « Stardust ». Tu sais qu’on a notre carré là-bas ?...Enfin, en temps normal je n’aurai même pas pris part à cette mascarade connaissant Tatsuki…mais là, comme je vois bien que le soir il évite d’être seul, je pense qu’il viendra…Même si ce n’est pas pour fêter joyeusement son anniversaire…."

Le « Stardust » était la discothèque dans laquelle Tatsuki avait été avec Abel lors de leur première grande sortie officielle. D’ailleurs, cette soirée n’avait pas aussi bien finit qu’elle avait commencé. Ren s’arrêta en bas de chez Abel.

"C’est bon ! Monsieur est arrivé ! Repose toi bien et tache d’oublier cette soirée…"

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Dim 25 Jan - 13:58

"C’est après demain…enfin… Enfin, maintenant, c’est demain ! Il va avoir 22 ans…Quand on y réfléchit bien au fond, c’est encore un gamin…mais, avec tant de responsabilités, je le plains ! Il n’a pas eu de jeunesse au fond ! Enfin, pas comme tout adolescent l’aurait souhaité. "

Vingt-deux ans… Abel allait en avoir vingt-quatre dans un mois. Seulement deux ans les séparaient donc. Ce n’était pas une si grosse différence. Sans doute était-ce pour cela qu’ils s’entendaient bien. Du moins, qu’ils s’étaient bien entendu. Il y avait eu aussi leurs caractères complémentaires qui étaient entrés en jeu. Le jeune assassin était en général mature alors que Tatsuki était encore un gamin au fond. Au travail, le yakuza paraissait très adulte mais, dans l’intimité, il était comme un enfant. Il avait besoin qu’on s’occupe de lui, qu’on le rassure, qu’on lui apporte de l’attention. Abel se souvint des moments où Tatsuki s’était collé à lui, en manque de tendresse. Ou alors même lorsque son ami avait fait des petits caprices comme demander au tueur de le porter jusqu’à la baignoire. A chaque fois, l’Oyabun l’avait eu avec sa petite moue boudeuse ou son air faible.

"Il n’est pas du genre à aimer fêter ces occasions…mais… j’ai pas pu retenir les autres qui veulent faire un petit truc au « Stardust ». Tu sais qu’on a notre carré là-bas ?...Enfin, en temps normal je n’aurai même pas pris part à cette mascarade connaissant Tatsuki…mais là, comme je vois bien que le soir il évite d’être seul, je pense qu’il viendra…Même si ce n’est pas pour fêter joyeusement son anniversaire…."

De nouveau, une lueur de tristesse vint animer les yeux d’Abel. Si Tatsuki se rendait au « Stardust » le soir de son anniversaire, ce ne serait pas pour le fêter mais pour se détruire en buvant de l’alcool. Il se ferait ensuite sûrement draguer, comme la dernière fois, et suivrait peut-être la personne. Il avait l’air de vouloir coucher avec quelqu’un pour oublier Abel. Mais les paroles qu’il avait murmurées sous l’effet de l’alcool montraient qu’il tenait encore énormément à son ancien amant et qu’il souffrait de leur séparation. Abel désirait donc se remettre avec lui, après une petite explication tout de même. Il désirait savoir pourquoi Tatsuki suivait les conseils d’Hidekazu. En quoi leur relation gênait-elle le « Suprême » ? Ils ne faisaient pas de vague et Abel ne faisait pas souffrir l’Oyabun, au contraire.

"C’est bon ! Monsieur est arrivé ! Repose toi bien et tache d’oublier cette soirée…"

Le jeune blond regarda par la fenêtre pour voir qu’ils étaient arrivés en bas de chez lui. Il poussa un léger soupir en se disant qu’il allait de nouveau passer la nuit seul. Son amant lui manquait mais il allait tout faire pour le revoir. Il fallait qu’ils se parlent. Au moins, la situation serait claire entre eux car, pour l’instant, Tatsuki n’avait pas dit à vive voix qu’il désirait rompre. Il avait juste parlé d’une pause. Mais, à la fin d’une pause, on se devait de faire un choix. Implicitement, Abel avait bien compris celui-ci mais les paroles qu’il avait entendu lui faisaient dire qu’il avait encore une chance. Il allait donc la saisir. Il offrirait un petit quelque chose à Tatsuki pour son anniversaire, sachant que l’Oyabun détestait qu’on en fasse des tas pour lui. Un gâteau et du parfum suffiraient. Et peut-être qu’en soirée il se rendrait au « Stardust », si cela ne gênait personne, bien sûr.

« Est-ce que… Je pourrai me joindre à vous au « Stardust » ? J’aimerai pouvoir lui parler pour mettre les choses au clair… A quelle heure vous y allez ? Il ne faut pas que j’arrive alors qu’il s’est déjà mis dans un état pas possible. »

S’il arrivait tout de suite en début de soirée, il aurait la possibilité de parler à un Tatsuki encore conscient. Abel ne désirait pas avoir à faire à un yakuza complètement ivre comme ce soir. Cela ne servirait à rien de tenter de tenir une conversation avec lui. Saoul, l’Oyabun s’imaginait qu’ils étaient encore ensemble. Le jeune assassin se doutait que Ren n’était pas vraiment pour qu’ils se rencontrent à nouveau. Mais il le fallait, pour mettre les choses au clair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Dim 25 Jan - 16:27



« Est-ce que… Je pourrai me joindre à vous au « Stardust » ? J’aimerai pouvoir lui parler pour mettre les choses au clair… A quelle heure vous y allez ? Il ne faut pas que j’arrive alors qu’il s’est déjà mis dans un état pas possible. »


Ren ne savait pas vraiment quoi dire. Il n'avait rien contre le faite qu'Abel soit là, au contraire, il commençait à l'apprécier, mais, il avait un peu peur que Tatsuki lui reproche sa présence. Si Ren connaissait le jeune yakuza depuis des décennies et avait un influence sur lui, il craignait tout de même encore sa réaction.


"Euh...pour être franc je sais pas si c'est une bonne idée, mais tu es adulte donc fais comme bon te semble."

Ren poussa un léger soupir comme s'il regrettait un peu d'avoir vendu la mèche. Il était tellement à l'aise avec le jeune blond, qu'il s'était laissé aller aux confidences, et avant de s'en être aperçu, il avait dévoiler les projets de leur petite bande.

"Bon...en faite, vu que c'est dimanche, on va le fêter demain soir, pour qu'on puisse tous se reposer le lendemain... Je suis censé l'amener prendre l'air vers 22 heures... les autres seront déjà là-bas pour l'attendre au carré. Il y aura même Kano pour l'occasion..."

Ren se tourna vers Abel en faisant un petit sourire forcé et gêné.

"Ecoute...euh... je vais l'emmener sortir, mais...euh...je ne peux pas prévoir ce qu'il va faire. Je veux dire...s'il aura en idée d'être accompagné ou...enfin tu vois ce que je veux dire...Après tout, il en fera à sa tête..."

Ren préférait prévenir Abel et lui exposer tous les cas de figure. Le jeune Oyabun pouvait très bien trouver un ou une partenaire pour la soirée. Maintenant que le jeune blond était au courant, il pouvait prendre sa décision comme bon lui semble, sans être prit de cours. Après tout, il était adulte. Maintenant que tout était dit, le jeune blond pouvait rentrer chez lui et réfléchir à la meilleure solution pour lui... Il ouvrit la portière et sortit de la voiture.
Ren ouvrit la fenêtre pour lui dire quelques mots.


"Si tu dois venir demain...soit là vers 22 heures 30... comme tu l'as dit, quand il sera encore à jeun... J'espère juste qu'il ne sera pas d'humeur exécrable avec toi.
Aller, passe une bonne nuit et à demain... Si t'as un soucis, appelle!"


Ren avait surtout peur que le jeune yakuza maltraite Abel comme il avait l'habitude de le faire.
Le Wakagashira fit ensuite un signe de main et démarra sa voiture. Après l'immense quantité de travail accomplit en plus du babysitting qu'il faisait avec le yakuza, il était exténué et avait besoin d'un repos bien mérité.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   Dim 25 Jan - 17:36

"Euh...pour être franc je sais pas si c'est une bonne idée, mais tu es adulte donc fais comme bon te semble."

Le moral d’Abel retombait aussi sec. Il se rendait compte que s’il se rendait au « Stardust », Tatsuki saurait que Ren avait vendu la mèche. Si cela se passait mal, le yakuza en voudrait à son second et l’ambiance serait impossible pour le Waka Gashira comme pour les autres. Le grand blond ne savait donc plus ce qu’il devait faire. Pourquoi tout était-il si compliqué lorsqu’il s’agissait de Tatsuki ? Pourquoi est-ce que cela ne pouvait pas être simple pour une fois ? Abel regarda dehors, essayant de réfléchir à ce qu’il allait faire. Dans cette soirée d’anniversaire, il y voyait une chance de se remettre avec son ancien amant. Mais cela pouvait tout aussi bien mal se passer. Après tout, d’après Ren, l’Oyabun était d’humeur exécrable depuis leur rupture.

"Bon...en faite, vu que c'est dimanche, on va le fêter demain soir, pour qu'on puisse tous se reposer le lendemain... Je suis censé l'amener prendre l'air vers 22 heures... les autres seront déjà là-bas pour l'attendre au carré. Il y aura même Kano pour l'occasion..."

Bizarrement, la présence de Kano pesait lourd dans la balance. Abel n’avait vraiment pas envie de le voir, surtout dans un moment pareil. C’était sa vie de couple et son avenir qu’il mettrait en jeu. Si l’adolescent était là, il ferait sûrement tout pour lui détruire le moral et aggraver la situation. Et, à bien y réfléchir, une boîte de nuit n’était pas le meilleur endroit pour s’expliquer. Ils devaient être au calme pour pouvoir parler de choses aussi importantes. Abel soupira. Quand allait-il trouver l’occasion de reparler avec Tatsuki ? Il voulait bien lui envoyer un petit cadeau pour son anniversaire mais, après, s’ils ne pouvaient pas se parler, c’était inutile.

"Ecoute...euh... je vais l'emmener sortir, mais...euh...je ne peux pas prévoir ce qu'il va faire. Je veux dire...s'il aura en idée d'être accompagné ou...enfin tu vois ce que je veux dire...Après tout, il en fera à sa tête..."

Le moral du grand blond descendit encore plus bas. Il n’avait pas prévu cette éventualité. Tatsuki se considérait comme célibataire maintenant. Il allait sûrement recommencer sa vie d’avant, si ce n’était pas déjà fait. Il connaissait beaucoup de monde et trouverait sûrement quelqu’un pour l’accompagner s’il le désirait. Une pointe de jalousie submergea Abel et il se trouva encore plus pathétique. Pourquoi Tatsuki l’avait-il quitté sans lui parler de ses problèmes ? Ils auraient pu trouver une solution ensemble. Et puis pourquoi Hidekazu voyait-il leur relation d’un mauvais œil ? Pourquoi voulait-il que l’Oyabun soit seul ? Etait-ce par jalousie ? Parce qu’il était possessif ? Avait-il peur qu’on touche à son jouet ?

Abel en avait marre de ne rien comprendre au lien unissant les deux yakuza. Du moins, il avait peur de comprendre. Hidekazu avait l’air d’avoir les mêmes envies que le tueur, c’est-à-dire garder Tatsuki pour lui tout seul et évincer tout rival. Désirait-il aussi l’avoir comme amant ? Les doutes qu’avait eu Abel concernant les deux hommes lui revinrent à l’esprit et le submergèrent. Il se souvenait de la façon qu’avait le jeune Sugiura de parler à son supérieur, des gestes tendres qu’avait eus Hidekazu à son égard à l’hôpital. Perdu dans ses pensées, Abel ouvrit la portière et acquiesça simplement aux paroles de Ren, sans vraiment y faire attention d’ailleurs. Il le salua vaguement de la main puis se dirigea vers son loft.

Lorsqu’il y entra, la solitude vint l’accueillir. C’était l’une de ses seules compagnes, en plus de la dépression et de l'incompréhension. Il retira lentement son manteau, toujours en réfléchissant. Il avait l’impression de comprendre enfin ce qui se passait entre Tatsuki et Hidekazu, et cela lui faisait peur. Le jour de sa rupture avec son amant lui revint en mémoire. Le « Suprême » prenait ses aises dans le salon et faisait comme chez lui tandis que l’Oyabun prenait sa douche. En général, lorsque l’on recevait quelqu’un d’important pour parler affaire, on ne s’absentait pas pour se laver, on le faisait avant. Tout en se dirigeant vers sa propre salle de bain, Abel continua de réfléchir et arriva à une conclusion qu’il aurait aimé éviter. Y avait-il eu quelque chose entre Tatsuki et Hidekazu avant qu’il n’arrive ? Etait-ce pour être tranquille avec lui que l’Oyabun avait demandé au tueur de ne venir qu’en fin d’après-midi ?

Abel était pratiquement sûr d’avoir raison même s’il ne le voulait pas. Son amant avait couché avec son supérieur, chez eux en plus. Pourquoi Tatsuki aurait-il pris une douche au moment où le « Suprême » était là sinon ? S’ils étaient en train de travailler, il aurait continué à parler boulot avec Hidekazu et ne se serait pas absenté pour se laver. Bien sûr, il aurait pu avoir eu envie de se détendre et de se laver après son voyage en avion mais l’aurait fait avant de se plonger dans les dossiers, pour avoir l’esprit reposé et clair. Abel le connaissait bien. Lorsque quelque chose n’allait pas, Tatsuki n’attendait pas pour y remédier, surtout qu’il était à cheval sur la propreté et l’hygiène de son corps. Pour recevoir Hidekazu, il avait dû se faire beau. Il avait tout prévu, même tenir son amant à l’écart du loft pendant qu’il s’envoyait en l’air avec son supérieur. S’il s’était énervé par la suite, c’était parce qu’il avait perdu le contrôle de la situation. Il avait sans doute imaginé qu’Hidekazu serait parti avant que son ami n’arrive.

Sur le coup de la colère qui l’assaillit, Abel serra les poings et en envoya un dans le miroir qui se trouvait juste devant lui. C’était la chose la plus prêt dans laquelle il pouvait frapper pour se défouler. Malheureusement, le miroir vola en éclat et des morceaux lui lacérèrent la main. Il jura et passa sa main sous l’eau pour laver sa peau. Mais les coupures continuaient de saigner. Il tenta de se calmer et ouvrit son armoire à pharmacie. Il désinfecta d’une main tremblante ses blessures puis mit un bandage pour limiter les saignements. Quel con. Pour une fois, il n’avait pas réfléchi avant d’agir et avait laissé ses émotions lui faire faire n’importe quoi. Mais il était terriblement énervé. Tatsuki avait osé le tromper et surtout lui mentir. Si encore il lui avait dit la vérité... Il lui avait pourtant demandé de lui faire confiance. Quel salaud.

Abel se laissa glisser contre le mur et s’assit par terre, sur le sol de la salle de bain. Si Tatsuki lui avait menti une fois, pourquoi pas deux ? Il avait peut-être couché avec Hidekazu le soir de leur sortie pour faire les magasins. Le grand blond tremblait de rage à cette idée. Finalement, ce ne serait pas un gâteau et du parfum que Tatsuku aurait droit pour son anniversaire mais le poing de son ex dans la figure. Abel allait se rendre au « Stardust » et allait apprendre à l’Oyabun que lui mentir n’était pas sans conséquence…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après plusieurs jours... (Abel) TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sauvés après 12 jours de dérive sur un canot...
» Haiti : Retrouvé vivant après 27 jours !
» C'est une embuscade ça? [Mamoru Kurei- tous, après plusieurs postes]
» [HOT] Exprimer son amour [with Marlene] [Terminé]
» Retrouvailles entre amis? [Noah]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Le Quartier des Loisirs :: Les Bars et Restaurants :: Les Bars-
Sauter vers: