Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Anniversaire de Tatsuki (Beau blond) TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Anniversaire de Tatsuki (Beau blond) TERMINE   Dim 25 Jan - 19:05


Le lendemain, Tatsuki se réveilla avec une belle gueule de bois sur les coups de 13 heures. Ren était déjà présent à son loft. L’Oyabun se leva avec grande peine et alla se doucher pour se sortir du cirage. Il évita scrupuleusement de parler à Ren afin que celui-ci ne l’admoneste pas. D’ailleurs, le Wakagashira évitait de lui faire des reproches concernant sa vie privée, contrairement au travail étant donné qu’il était son second.
Tatsuki une fois réveillé et douché, prit un café et décida de travailler un peu sur son pc, histoire de s’occuper un peu l’esprit, et d’éviter de parler de la soirée de la veille dont il se souvenait à peine. Il avait compris que Ren l’avait ramené chez lui et dans son lit.


"Ren t’as apporté le dossier sur les comptes du restaurant ? Est-ce que Kano a bien compris tous les principes ? Faudrait que je convoque le Kaikei pour voir où ça en est ! "


Ren acquiesça et jeta un œil aux fichiers sur lesquels Tatsuki travaillait.

"Hmm…ouais de ce côté-là, ça semble bien se passer ! Mais, je préfère ne pas l’ensevelir sous trop de responsabilités, surtout concernant le clan. Il a tout le temps pour apprendre Tatsu, et ses études prévalent."

Le yakuza fit signe qu’il était d’accord avec Ren. Il ne voulait pas que la vie de son frère ressemble à la sienne, et surtout à sa jeunesse ratée. Kano avait bien le temps d’être son bras droit, et s’il lui arrivait quelque chose entre temps, il savait que Ren prendrait tout en main : la formation et l’ascension de son frère. Il savait également qu’Hidekazu serait là pour les intérêts de la famille Sugiura.
Les deux hommes travaillèrent toute l’après-midi sur diverses choses, histoire de s’avancer un peu. Si Tatsuki était instable dans sa vie privée, son travail en revanche était impeccable. C’était en quelque sorte un exutoire pour lui. Sur les coups de 19 heures, Ren appela un traiteur pour commander des plats.


"On devrait un peu arrêter maintenant, tout est en ordre Tatsuki. Mange un peu pour reprendre quelques forces…tu n’as rien avalé depuis hier soir et tu vas te tuer au travail à cette allure! "

Le jeune Oyabun continua de travailler encore un petit moment avant d’écouter Ren.

"Ok ok chéri ! J’ai un peu faim pour une fois…"

Le Wakagashira était content que son boss l’écoute un peu pour une fois. Il aurait voulu qu’il l’écoute un peu plus sur sa façon de vivre… Les deux hommes mangèrent ensemble en discutant de tout et de rien.
Ren allait placer habilement son idée de sortie pour la soirée, et rejoindre les autres hommes au « Stardust ».


"Bon, ce soir on va se détendre un peu ! Aller prendre un verre au Stardust, mais…je compte sur toi pour ne pas te laisser aller Tatsuki...Boire trop t’abîme la santé !"

Le yakuza alluma une cigarette et soupira en levant les yeux en l’air et en se passant la main dans les cheveux.

"Ouais ouais c’est bon ! J’ai pas besoin qu’on s’inquiète pour moi ! …Mais j’ai pas envie de rester à la maison non plus! Bon, je vais me doucher et me changer. On passera ensuite chez toi pour que tu te changes aussi."

Ren avait réussi à convaincre le yakuza de sortir ce soir sans éveiller ses soupçons. Il savait que l’homme mettrait du temps à se changer. Il passa donc un coup de fils à ses hommes.
Il envoya ensuite un sms à Abel.


"Abel, c’est bon pour 22h 30. Kano a la grippe, il ne sera pas présent."

Bizarrement, Ren soupçonnait une mauvaise entente entre les deux hommes, voilà pourquoi il le précisa à Abel. Tatsuki sortit de sa douche et s’habilla plus vite que prévu. Comme à son habitude, il était très élégant et tiré à quatre épingles, vêtu d’une chemise, d’un pantalon et d’une paire de lunette de grande marque italienne.

Spoiler:
 
"Allez allez, on taille la route, dépêche !"

Les deux hommes partirent dans l’appartement de Ren pour que celui-ci se change. Une fois prêt, ils décolèrent sur les coups de 21 heures, ils étaient donc en avance. Mais, comme Ren était en présence de Tatsuki, il ne pouvait pas prévenir qu’ils arriveraient plus tôt. Peu importe, les hommes seraient déjà sur place.

"Passe moi ton portable, j’ai laissé le mien ! J’ai un coup de fil à passer, j’invite un ami. "

Ce que Ren craignait se produisit, le yakuza ne sortirait donc pas seul. Il avait prévenu Abel de cette éventualité après tout, mais il ne pu prévenir l’homme étant donné qu’il conduisait avec le jeune Oyabun à ses côtés. Celui-ci si paranoïaque aurait mal prit le faite que Ren s’isole pour appeler quelqu’un. Arrivé au Stardust, Tatsuki fit signe à un jeune homme pour qu’il s’approche de lui, l’ami en question qu’il avait rencontré dans un bar quelques jours plus tôt sans avoir eu le temps d’entamer quelque chose. C’était donc leur premier rdv en quelque sorte.

"Salut toi ! J’ai pas pu te rappeler depuis l’autre jour, mais on va apprendre à se connaître ce soir ! "

Ren qui ne connaissait pas le jeune homme soupira. Ils montèrent ensuite tous à l’étage et virent tous les hommes présents. Même Kanzaki un peu malade était là. Le yakuza comprit immédiatement qu’ils allaient fêter son anniversaire. Il regarda un peu son bras droit de travers, mais ne s’énerva pas pour autant. Peu importe, du moment qu’il sortait. Il prit place et bu un verre en discutant avec son ami du moment. Ren un peu mal à l’aise discuta avec Kyousuke en lui expliquant qu’il avait prévenu Abel. Lorsqu’il essaya de l’appeler pour limiter les dégâts et lui déconseiller de venir, il tomba sur sa messagerie. Son portable devait être éteint ou ne pas capter. Tatsuki se leva et fit signe à son ami de le suivre au bar. Ses hommes restèrent autour de la table à discuter. Arrivé au bar, le yakuza bu de nouveau un verre, puis s’approcha de son ami de la soirée pour lui parler à l'oreille vu le bruit assourdissant.

"Alors Akihiko, j’espère que ce soir on fera plus que connaissance…pour être franc, je suis en manque…"


"Hmm...je ne demande que ça Tatsuki-san"

Le jeune Oyabun sourit tout en se pinçant la lèvre. Il y allait franco et clairement. Ce n’était pas une relation sérieuse, mais le coup d’un soir, donc autant être franc sans ménagement… Ce n’est pas pour autant qu’il ne pensait pas à Abel, au contraire…il voulait le sortir de sa tête…
Ren qui était à l’étage et un peu paniqué se pencha sur la rambarde de façon à surveiller l’arrivé du jeune blond et à descendre le prévenir. Mais, il était trop tard. Non seulement Abel était arrivé, mais comme par hasard, il avait réussi à trouver le yakuza et regardait pile poil dans la direction de Tatsuki au bar…très occupé avec son ami.



Spoiler:
 

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici


Dernière édition par Tatsuki Sugiura le Lun 26 Jan - 21:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Anniversaire de Tatsuki (Beau blond) TERMINE   Dim 25 Jan - 20:29

La nuit d’Abel avait été très agitée. Il dormit mal et se réveilla plusieurs fois à cause de sa douleur à la main. Il ne s’était pas raté. Heureusement, les entailles ne nécessitaient pas des points de suture. Après s’être réveillé pour la énième fois, le grand blond se leva. Il devait être six heures du matin. Il se dirigea vers la salle de bain et retira délicatement son bandage taché de sang. Des croûtes s’étaient formées sur ses blessures. Par sécurité, il remit un bandage propre dessus. Cela ferait moins moche en plus. La mort dans l’âme, il alla manger un petit quelque chose dans la cuisine, seul. Sa colère de la veille s’était calmée. Il avait craqué suite aux évènements de la soirée et aux deux semaines de célibat.

Il passa sa matinée perdu dans ses pensées. Finalement, il ne savait pas s’il devait en vouloir à Tatsuki pour avoir couché avec Hidekazu. Après tout, le jeune homme ne pouvait rien refusé à son supérieur au risque d’avoir des problèmes avec lui et de, pourquoi pas, perdre sa place d’Oyabun. Abel avait laissé entendre à son ancien amant qu’il ne lui en voudrait pas, à condition qu’il lui en parle, ce qu’il n’avait pas fait. Le yakuza n’avait sûrement rien dit pour protéger Abel mais celui-ci aurait aimé être au courant. Dire que s’il s’était vraiment passé quelque chose entre les deux hommes lors de la journée de shopping, le tueur avait ensuite fait plusieurs fois l’amour à son homme en ne s’imaginant pas qu’Hidekazu l’avait aussi touché.

L’assassin sortit de ses pensées lorsqu’il entendit quelqu’un sonner à la porte. Il alla ouvrir et vit qu’il s’agissait de Keiji. Il rapportait la voiture. Par sécurité, Abel alla inspecter sa BMW, connaissant la maladresse du jeune homme. Par chance, il n’y avait aucune tache de bière ou bien d’éraflures. Tant mieux pour Keiji. Par contre, le grand blond ne put s’empêcher de le remercier ironiquement pour la veille. Heureusement, il aimait bien ce jeune maladroit donc il n’était pas vraiment fâché contre lui. Il lui paya même un café à lui et à Kyousuke qui l’avait suivi avec une autre voiture, pour le raccompagner ensuite chez lui. Ils évitèrent bien évidemment le sujet sensible et se concentrèrent sur la soirée des deux hommes. Bien sûr, Keiji se vanta d’avoir passé la nuit avec l’une des filles du « Sunlight ».

Après que les deux hommes soient sortis, Abel se retrouva de nouveau seul. Il put donc se replonger de nouveau dans ses pensées. Il allait parler calmement à Tatsuki ce soir et voir ce qu’ils feraient, s’ils se remettaient ensemble ou pas. Le jeune assassin préférait passer sur les bêtises de son ex et lui pardonner, en lui faisant tout de même promettre de ne plus lui cacher la vérité à l’avenir. Abel soupira. Cela se voyait qu’il était vraiment amoureux. Sa rancœur fondait comme neige au soleil lorsqu’il s’agissait de Tatsuki. Il devait être maso pour accepter tout ce que lui faisait vivre l’Oyabun. Mais il souhaitait vraiment faire sa vie avec lui et, pour cela, ils ne devaient pas se mentir. Il lui pardonnait donc une nouvelle fois. Après tout, c’était à partir de ses erreurs que l’on avançait. Si Tatsuki comprenait cela maintenant, il serait sage à l’avenir et les deux amants pourraient vivre heureux.

Quelques minutes après avoir allumé la télévision pour passer le temps, Abel reçut un sms. Il sortit son portable de la poche et lut le message provenant de Ren. La soirée au « Stardust » était toujours d’actualité mais Kano ne pourrait pas y participer, ayant la grippe. Le tueur ne put s’empêcher de penser que c’était bien fait pour ce petit insolent. Il y avait finalement une justice en ce bas monde. C’était méchant de penser cela mais ce n’était que vengeance après ce que Kano lui avait fait. En tout cas, c’était une bonne nouvelle. Les chances étaient du côté d’Abel. Il aurait moins de problèmes pour parler à Tatsuki et tenter de se remettre avec lui.

A vingt-et-une heures, le tueur commença à se préparer. Il s’habilla d’un pantalon noir et d’une chemise bleue nuit. Rien de bien original. Il s’occupa de sa chevelure, la coiffant bien. Il avait envie de se faire beau, pour vraiment mettre toutes les chances de son côté. Et puis il savait que Tatsuki aimait ses cheveux blonds. Autant que ceux-ci soient bien propres et bien coiffés. Abel enfila ensuite son manteau et son chapeau puis prit les clés de sa voiture. Il roula plus d’une demi-heure pour arriver enfin au « Stardust ». Il se gara sur le parking puis entra dans la discothèque. Il paya son entrée, bien qu’il ne pensait pas s’éterniser, à part s’il se remettait avec Tatsuki et que celui-ci l’invitait à danser ou à passer du temps à l’étage parmi ses hommes.

Après un passage par les vestiaires, il arriva à l’endroit où la foule était la plus concentrée et où la musique était tonitruante. Il plissa les yeux pour chercher autour de lui. Connaissant le goût prononcé pour l’alcool de l’Oyabun, il préféra commencer par le bar. Il s’approcha donc de celui-ci, s’excusant sur son passage lorsqu’il bousculait quelqu’un. Mais il s’arrêta net lorsqu’il aperçut à quelques mètres de lui Tatsuki, très occupé à embrasser un homme. Le visage d’Abel perdit toutes ses couleurs. Le yakuza n’avait pas mis longtemps à se trouver une nouvelle conquête. Mais, à l’inverse de la femme de la veille, peut-être avait-il en tête de passer la nuit avec cet inconnu. En état de choc, Abel leva la tête et croisa le regard de Ren qui se trouvait à l’étage. L’homme semblait un peu paniqué par la scène.

Le jeune blond reporta son attention sur l’homme qu’il aimait et qu’il voyait embrasser à pleine bouche ce coup d’un soir. Il n’en revenait pas. Il avait l’impression d’avoir un inconnu devant lui alors qu’il avait passé trois mois avec lui. Tatsuki reprenait sa vie d’avant et oubliait son ex. Abel ne sut quoi faire, trop choqué pour bouger. Ren l’avait pourtant prévenu que l’Oyabun pouvait venir accompagné mais il avait espéré que le Waka Gashira se tromperait. Le tueur avait pensé qu’après la soirée de la veille, qu’après les mots qu’avait murmurés Tatsuki, celui-ci chercherait à se faire pardonner. Mais apparemment, l’alcool l’avait rendu amnésique. A cette pensée, Abel hésita entre partir et aller mettre la pagaille entre son aimé et cet homme. Il opta pour la deuxième option. Il n’était pas venu ici pour repartir aussitôt arrivé, sans avoir essayé de parler à Tatsuki. Il se rapprocha des deux hommes presque collés l’un à l’autre et s’éclaircit la voix pour signaler sa présence.


« Salut… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Anniversaire de Tatsuki (Beau blond) TERMINE   Dim 25 Jan - 21:16



Tatsuki embrassait maintenant à pleine bouche son ami d’un soir. Il ne perdait pas de temps et vu la tournure que prenait les événements, il n’allait pas s’attarder à cette soirée en compagnie de ses hommes. Il enlaça le jeune homme tout en le caressant.


« Salut… »


Tout d’un coup, il entendit une voix, mais vu le bruit de la musique, il n’en n’était pas sur. Il continua donc à embrasser le jeune homme. Cependant, lorsqu’il entendit de nouveau la voix, il ouvrir les yeux et se retourna un peu agacé.

"J’espère que tu m’interromps pas pour rien ou…."


Le yakuza n’acheva pas sa phrase lorsqu’il s’aperçut que son interlocuteur était… Abel. Tatsuki resta bloqué pendant quelques instants. Il ne s’attendait vraiment pas à voir son ancien amant en ces lieux et au même moment que lui. Abel n’était pourtant pas du genre à fréquenter ce genre d’endroit, à moins de travailler ou d’être accompagné.
Il lâcha son ami et s’appuya contre le bar.


"Salut…"


Il ne savait pas quoi dire d’autre. Il se passa ensuite la main dans les cheveux en évitant de regarder le jeune blond dans les yeux. Le jeune homme qui accompagnait l’Oyabun ne comprenait pas vraiment la situation. Il saisit Tatsuki par la taille et lui mordilla le lobe de l’oreille pour continuer leur petit moment d’intimité interrompu.

" Tatsuki-san c’est qui ? Et si on changeait d’endroit ?"


Tatsuki fixa Abel en haussant légèrement les épaules.

"Alors , ça va ? ? Que puis-je pour toi ? T’es venu accompagné ou un truc dans le genre ?
Comme tu le vois, moi, je le suis... donc si t’as rien à dire… "


Le yakuza alluma une cigarette tout laissant son ami le caresser et lui embrasser le cou. Il était tellement arrogant, insolent et sûr de lui que le jeune blond ne devait pas le reconnaître. Il agissait comme si Abel était un parfait étranger. Même si le jeune yakuza n’avait jamais clairement plaqué le jeune tueur, tout était clair ce soir. Il semblait qu’il était passé à autre chose, ou plutôt, il agissait comme tel.
Un peu agacé par la proximité d’Akihiko, il le poussa doucement.


"Monte rejoindre les autres, j’arrive. Allez vas-y !"

Il lui parlait comme du poisson pourrit, mais le jeune homme pas très futé s’exécuta même s’il semblait un peu irrité. Tatsuki réfléchit un instant et saisit brutalement le jeune homme afin de l’embrasser langoureusement devant Abel. Son but était évidemment de faire comprendre la situation au jeune blond.
L’ami du yakuza remonta joindre les autres, sous l’œil un peu irrité de Ren qui regardait la scène de loin.


*Merde Tatsuki, t’exagères….*

Le Wakagashira compatissait avec le jeune blond, cela devait être dur pour lui. Il était très courageux et très amoureux pour endurer cette torture.
Tatsuki recentra son attention sur Abel, mais cette fois-ci, il ne soutenait pas son regard. Il était sans doute mal à l’aise ou un peu gêné.


"Bon… si t’as rien à me dire, je vais moi aussi…rejoindre les autres en haut…"

Le jeune Oyabun avait perdu son insolence et se montrait même un peu hésitant. Il avait déjà donné le coup de grâce à Abel en se pavanant avec un autre homme. Même s’il n’avait jamais dit clairement à Abel que tout était terminé entre eux, il se montrait très distant et détaché.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Anniversaire de Tatsuki (Beau blond) TERMINE   Dim 25 Jan - 22:06

"J’espère que tu m’interromps pas pour rien ou…. Salut…"

Visiblement, Tatsuki ne s’attendait pas à le voir là. Ren ne lui avait donc rien dit, ce qui était tout à fait normal. Abel resta tout aussi bête que l’Oyabun, ne sachant pas quoi dire. Mais, contrairement à lui, il osait le regarder dans les yeux. Il attendait une parole de sa part ou bien même un geste. Mais le yakuza continua de regarder ailleurs. On pouvait sentir un léger froid entre eux mais cela n’empêcha pas l’inconnu accompagnant le yakuza de continuer ses douces caresses. Il alla même jusqu’à mordiller le lobe de l’oreille de son compagnon d’un soir. Abel se retint pour ne pas le frapper. Il ne devait pas faire de vague pour éviter de se faire virer de la discothèque avant d’avoir pu parler avec Tatsuki.

" Tatsuki-san c’est qui ? Et si on changeait d’endroit !"

"Alors , ça va ? ? Que puis-je pour toi ? T’es venu accompagné ou un truc dans le genre ?
Comme tu le vois, moi, je le suis... donc si t’as rien à dire… "


Comment l’Oyabun pouvait-il lui parler ainsi, comme s’il était un quasi-inconnu ? Ils avaient vécu trois mois ensemble. Il n’avait pas le droit d’agir comme s’il ne s’était rien passé. Et puis, comment pouvait-il demander à Abel s’il était venu accompagné ? Il devait savoir que le grand blond n’aimait pas vraiment fréquenter ce genre d’endroit, que la dernière fois, c’était pour lui faire plaisir et sortir en amoureux avec lui. Il n’y avait qu’avec lui qu’il pouvait venir dans ce genre d’endroit. Jamais il n’inviterait quelqu’un d’autre, surtout en n’ayant à l’esprit que l’homme de sa vie. Il ne pouvait pas tourner la page et reprendre sa vie d’avant. Il n’était pas comme Tatsuki.

"Monte rejoindre les autres, j’arrive. Allez vas-y !"

Cela se voyait que le jeune homme accompagnant le yakuza n’était qu’un coup d’un soir, qu’il n’y avait rien de sérieux avec lui. De plus, il n’avait pas l’air très intelligent. Mais Abel savait que pour son ex, seule l’apparence comptait chez ses conquêtes d’une nuit. Il le lui avait avoué un soir, lorsqu’ils avaient été encore employé et patron. Cela remontait à loin mais il semblait que Tatsuki désirait effacer ce qu’il y avait eu depuis. Il alla même jusqu’à embrasser à pleine bouche son compagnon d’un soir sous les yeux tristes d’Abel. Pourquoi le faisait-il souffrir ainsi alors qu’il l’aimait toujours ?

"Bon… si t’as rien à me dire, je vais moi aussi…rejoindre les autres en haut…"

Le jeune assassin mit un temps à répondre. Il était complètement perdu. Tatsuki s’était montré si insolent et si provocateur quelques minutes plus tôt mais, maintenant que son coup d’un soir était parti, il se montrait hésitant. Que se passait-il dans sa tête ? Désirait-il qu’Abel mettre clairement fin à leur relation pour ne plus se sentir coupable ? C’est sûr que ça l’aiderait à vraiment passer à autre chose et à revenir à sa vie d’avant. Le grand blond garda le silence un moment, ne cessant de regarder l’homme qui l’aimait mais ne parvenant pas à croiser son regard. Tatsuki semblait culpabiliser. Du moins, c’était ce que pensait Abel. Il avait envie de le prendre dans ses bras et de le serrer contre lui pour lui dire de ne pas s’en faire, qu’il ne lui en voulait pas, qu’il savait que c’était Hidekazu qui le poussait à faire cela. Pourtant, il ne fit rien.

« Est-ce que… tu pourrais me suivre dehors ? J’aimerai qu’on parle au calme s’il te plait. »

Malgré tout ce que lui faisait subir Tatsuki, Abel gardait son calme. Ce qu’il avait vécu la veille l’avait en quelque sorte rendu un peu plus fort. Il avait beaucoup réfléchi et sa colère s’était dissipée. Il savait que ce n’était pas son amant qu’il avait devant lui mais le « toutou » d’Hidekazu. Son aimé ne lui ferait jamais cela. Même si par moment, il pouvait se montrer dur avec lui, Tatsuki n’en restait pas moins attentionné. Là, ce n’était pas le cas. Il faisait tout pour faire enrager le jeune tueur, sûrement pour qu’il parte. Le yakuza désirait éviter les conflits.

« Seulement quelques minutes. Après tu pourras rejoindre cet homme si tu veux. » dit-il en détournant les yeux cette fois-ci, détestant les mots qu’il venait de prononcer et les images auxquelles cela le renvoyait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Anniversaire de Tatsuki (Beau blond) TERMINE   Dim 25 Jan - 22:28



« Est-ce que… tu pourrais me suivre dehors ? J’aimerai qu’on parle au calme s’il te plait. »


Tatsuki resta pantois quelques instants. Il ne s'attendait pas à une telle proposition, d'ailleurs, il ne s'attendait vraiment pas à ce que sa soirée tourne court.


« Seulement quelques minutes. Après tu pourras rejoindre cet homme si tu veux. »


Cette fois-ci, ce fut Abel qui détourna le regard. Il lui fallait tout de même beaucoup de courage pour être allé trouver l'Oyabun et lui demander une telle requête, et même si Tatsuki était égoïste et indécrottable lorsqu'il prenait une décision, il ne pouvait que le constater.
Il ne pouvait bien sûr pas refuser cela, pas après tout ce qu'ils avaient vécu ensemble. Il ne pouvait pas éternellement penser à lui et fuir parce que ça l'arrangeait.


"Ok, on y va..."


Il fit signe à Abel de passer devant lui pour le suivre. Les deux hommes finirent pas arriver à sortir malgré la foule qui leur faisait barrage. Une fois dehors, ils s'éloignèrent un peu de l'entrée devant laquelle il y avait une immense queue. Ils se rendirent donc sur le parking. Tatsuki s'appuya sur une voiture et croisa les bras pour écouter ce que son ex-amant avait à lui dire. Le yakuza savait de quoi Abel voulait lui parler ; c'était logique après tout. Il était parti sans dire un mot et n'avait plus donner de nouvelle, il était donc logique qu'Abel veuille des explications, même si le jeune Oyabun aurait préféré vivre en évitant cette discussion.
Avant qu'il dise un mot, son attention se porta sur la main d'Abel qui était bandée.


"Qu'est ce que ? Ta main? Tu t'es blessé?"

La question était trop tentante et Tatsuki voulait en savoir un peu plus. Même si tout était finit entre eux, il ne pu dissimuler son inquiétude...Mais, n'était-ce pas encore une façon de noyer le poisson et d'éviter le vrai problème.
Il se passa ensuite la main dans les cheveux. Il devait éclaircir la situation...du moins, il le devait à Abel.


"Ecoute...je sais que j'ai pas été réglo! J'aurais dû être franc et clarifier les choses au lieu de te laisser dans le vague sans donner de nouvelles. J'ai mal agit... "


Tatsuki reconnaissait au moins ses tords. Il n'avait de toute façon pas le choix. Vu la façon dont Abel le regardait, il était clair qu'il souffrait. Tatsuki se releva de la voiture et regarda Abel en poussant un léger soupir et en se mordillant la lèvre.

"C'est finit...c'est finit entre nous Abel...c'est comme ça, voilà."


A ce moment-là, il ne regardait plus le jeune tueur dans les yeux et son visage avait une mine assez triste. Les mots sortaient difficilement de sa bouche, mais il fallait qu'il le dise, même si ça semblait être un peu contre son gré. Il n'apporta pas de justification.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Anniversaire de Tatsuki (Beau blond) TERMINE   Dim 25 Jan - 23:00

"Ok, on y va..."

Abel ouvrit la marche, jetant tout de même par moment des coups d’œil par-dessus son épaule pour s’assurer que Tatsuki lui suivait bien et ne cherchait pas à se défiler. Ils arrivèrent non sans mal dehors, après avoir nagé dans la foule de gens qui passaient leur soirée là. Pour être plus tranquilles, ils marchèrent jusqu’au parking, là où il n’y avait pratiquement personne à part les nouveaux arrivants qui se rendaient en discothèque. L’Oyabun s’appuya contre une voiture et Abel se mit devant lui pour lui faire face. Par où commencer ? Le grand blond avait tellement de choses à dire. De plus, il devait trouver les bons mots pour convaincre Tatsuki de lui parler.

"Qu'est ce que ? Ta main? Tu t'es blessé?"

« Je me suis coupé, c’est tout… »
répondit-il, ne sachant pas s’il devait prendre cela pour de l’inquiétude ou une façon de détourner la conversation.

"Ecoute...je sais que j'ai pas été réglo! J'aurais dû être franc et clarifier les choses au lieu de te laisser dans le vague sans donner de nouvelles. J'ai mal agit... "

Le yakuza reconnaissait ses tords et parlait calmement, comme s’il se rappelait des mois qu’ils avaient passé ensemble. C’était un bon départ, non ? Il se rendait compte de son erreur et allait s’excuser de l’avoir quitté. Il allait forcément revenir avec son « beau blond ». Abel y croyait dur comme fer. Dans le cas contraire, il se disait que Tatsuki aurait été insolent et aurait enfoncé encore plus son ancien amant dans la souffrance qu’il vivait depuis leur séparation, afin de vraiment lui faire mal et lui montrer que c’était inutile de tenter de revenir avec lui.

"C'est finit...c'est finit entre nous Abel...c'est comme ça, voilà."

Non… Ça ne pouvait pas être fini. L’espoir d’Abel éclata comme un ballon de baudruche. Il s’était fait de fausses idées. Tatsuki le quittait officiellement là, sur ce parking de discothèque, sans même prendre la peine de le regarder dans les yeux. Il n’avait pas le droit. Pas après ce qu’il avait dit la veille, sous l’effet de l’alcool. C’était forcément la vérité, il souffrait sans Abel tout comme celui-ci souffrait sans lui. Le tueur ne se voyait pas faire sa vie sans Tatsuki. Il l’aimait. Il avait besoin de lui et il savait que c’était réciproque. Pourquoi l’Oyabun se torturait-il ainsi ? Pourquoi faisait-il tout pour masquer ce qu’il ressentait ? Pourquoi suivait-il Hidekazu ?

« Tes mots disent que c’est fini mais ton comportement montre le contraire… » expliqua Abel, d’une voix au calme instable. « Je sais que tu m’aimes encore Tatsuki. Pourquoi tu ne veux pas qu’on continue notre vie ensemble ? Qu’est-ce qu’Hidekazu-sama t’a dit ? C’est de ma faute ? »

Il s’approcha de Tatsuki et l’enlaça, serrant fort ses bras autour de lui. Il avait utilisé le suffixe « sama » pour une fois, montrant qu’il ne désirait pas qu’une nouvelle dispute n’éclate entre eux à cause du « Suprême ». Si c’était à cause de son comportement face à lui qu’Hidekazu voulait que les deux amants se séparent, Abel était prêt à faire des efforts pour le respecter et endurer ses pics. Il y arrivait bien avec Kano, pourquoi pas avec lui ? Il serait prêt à tout pour retrouver sa vie de couple et l’homme qu’il aimait. Il l’aimait tellement. Il continua de le serrer, oubliant tout ce que lui avait fait vivre Tatsuki tout à l’heure avec cet inconnu. Il lui pardonnait tout si l’Oyabun redevenait sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Anniversaire de Tatsuki (Beau blond) TERMINE   Lun 26 Jan - 10:52


Tatsuki n’avait qu’une hâte, s’en aller. Il avait dit ce qu’il avait à dire à Abel, il ne pensait donc plus qu’à prendre la poudre d’escampette pour éviter toute confrontation…Mais, comme il s’y attendait, le jeune blond réagit.


« Tes mots disent que c’est fini mais ton comportement montre le contraire… Je sais que tu m’aimes encore Tatsuki. Pourquoi tu ne veux pas qu’on continue notre vie ensemble ? Qu’est-ce qu’Hidekazu-sama t’a dit ? C’est de ma faute ? »


Abel s’approcha de Tatsuki et l’enlaça, lui rendant la tâche encore plus difficile. Le yakuza était à la fois abasourdi par les paroles d’Abel qui faisait référence à Hidekazu et qui culpabilisait, et gêné. Cette étreinte inattendue ne faisait que troubler un peu plus le jeune Oyabun . Le yakuza préféra ne pas parler du « Suprême ».
Abel avait visé juste en parlant de son comportement…il ne savait pas à quoi le jeune blond faisait allusion, mais Tatsuki savait au fond de lui-même qu’il était aussi très triste et encore amoureux.


"Pourquoi? Pourquoi rends-tu les choses si difficiles? "

Tatsuki ne serra pas tout de suite Abel qui l’agrippait un peu plus fort maintenant. Ses bras restaient le long de son corps. Le yakuza ressemblait à un pantin incapable de bouger. Il tenta de se dégager du jeune blond en le repoussant.

"Arrête…je t’ai dit que…"

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase que le jeune tueur l’enlaça de nouveau. Tatsuki perdait la tête et ne savait plus quoi penser… Malgré son comportement odieux et ses paroles blessantes, Abel était toujours aussi attentionné et prêt à tout lui pardonner…même les pires choses. Ce qui faisait peur au jeune Oyabun était qu’il était trop attentionné envers son amant…Les paroles d’Hidekazu-sama résonnèrent dans sa tête…et il avait raison. Tatsuki s’était beaucoup affaiblit… il éprouvait des sentiments qu’il n’avait jamais pu éprouver de sa vie avec Abel. Mais, le plus dangereux était qu’il pouvait donner sa vie pour lui, et le mettre en danger en même temps. Il préférait se sacrifier et vivre loin du jeune blond, du moment que celui-ci était en sécurité. Tatsuki finit par enlacer timidement le jeune tueur, et lui caressa les cheveux tout en fermant les yeux.

"On ne doit pas… on ne devrait pas…la vie que je mène te mettra en danger en permanence…je se supporterais pas qu’il t’arrive malheur…je…"

Abel caressa le dos du jeune Oyabun et le serra un peu plus fort, comme s’il avait peur que celui-ci s’échappe et qu’il voulait en même temps le rassurer. Tatsuki se laissa border par cette étreinte et resta les yeux fermés dans les bras de son ami.

"Oui…je t’aime Abel…je t’aime tellement que j’ai l’impression chaque jour que mon cœur va exploser… cette douleur dans ma poitrine…"


Tatsuki retira doucement les bras de son ami de sa taille pour se reculer un peu. De nouveau, il le regardait dans les yeux. Il posa ensuite ses deux mains sur son visage pour être sur de lui parler yeux dans les yeux.

"C’est pour ça qu’il ne serait pas sérieux qu’on reste ensemble…dès qu’il s’agit de toi, je ne peux rester de marbre… Toutes mes pensées vont à toi, tout…"


Le yakuza ne pouvait pas décrire ce qu’il ressentait à ce moment-là tant tout était confus dans sa tête. Il n’arriva pas à mettre des mots sur ce qu’il ressentait.
Il avait seulement terriblement peur de ce sentiment…cet amour le consumait, et il s’en était encore plus rendu compte depuis leur séparation. Il ne se passait pas un jour sans qu’il pense à son aimé. Voilà pourquoi, il s’était affaiblit…il y avait maintenant une personne qui était son talon d’Achille. Il tenait à lui encore plus qu’à sa famille... C’est ce qui lui faisait encore plus peur au fond. Il regarda Abel dans les yeux et colla son front au sien.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Anniversaire de Tatsuki (Beau blond) TERMINE   Lun 26 Jan - 17:17

"Pourquoi? Pourquoi rends-tu les choses si difficiles? "

Ce n’était pas lui qui rendait les choses difficiles. C’était Hidekazu. Sans lui, les deux amants seraient encore ensemble et vivraient en couple. Bien sûr, leur relation ne serait pas idyllique, il y aurait quelques petites disputes, mais il en fallait bien, non ? Abel resserra un peu plus son étreinte autour de Tatsuki, désirant qu’il en fasse de même. Même lorsque l’Oyabun lui demanda d’arrêter et le repoussa, le jeune blond revint se coller à lui. Il avait besoin de la chaleur de son amant pour se sentir rassuré. Elle lui avait tant manqué les soirs où il était allé se coucher seul dans son lit froid. Il ne voulait plus avoir à revivre ces nuits-là. Il souhaitait de tout son cœur revenir habiter avec celui qu’il aimait. Il resserra son étreinte, de peur que Tatsuki ne le repousse encore. Mais, au lieu de cela, il l’entoura timidement de ses bras et caressa sa chevelure blonde.

"On ne doit pas… on ne devrait pas…la vie que je mène te mettra en danger en permanence…je ne supporterais pas qu’il t’arrive malheur…je…"

Abel serra un peu plus encore le jeune yakuza contre lui, comme si Tatsuki s’en irait pour toujours si jamais il le lâchait. Ce serait en quelque sorte ce qui se passerait. Le jeune assassin caressa doucement le dos de son bien aimé afin de le rassurer. Lui non plus ne supporterait pas s’il arrivait malheur à l’Oyabun. Mais c’était ce qui était en train de se passer. Tatsuki se mettait en danger en suivant ce rythme de vie infernal et en buvant comme il le faisait. Il se détruisait la santé. Un jour ou l’autre, il ne supporterait plus tout ça et ne tiendrait pas le choc. Abel ne voulait pas que cela arrive. Il ne s’en relèverait pas. Il l’aimait trop.

"Oui…je t’aime Abel…je t’aime tellement que j’ai l’impression chaque jour que mon cœur va exploser… cette douleur dans ma poitrine…"

« Moi aussi j’ai mal sans toi… »


Même s’il n’aimait pas avouer ses faiblesses, il le faisait quand même, dévoilant lui aussi sa souffrance. Chaque jour qui passait, il souffrait encore plus. Durant le mois qu’avait passé Tatsuki en voyage, il avait tenu le coup puisqu’ils s’étaient parlé plusieurs fois au téléphone. Mais là, deux semaines sans nouvelle et en imaginant qu’il ne parlerait plus jamais à l’Oyabun avait été un véritable enfer. La preuve, la veille, après tous les évènements passés, il avait été à fleur de peau et s’était bêtement blessé. Il n’agissait pourtant jamais ainsi. Il avait l’impression de devenir fou sans Tatsuki. Abel rouvrit les yeux, un peu apeuré lorsque l’Oyabun retira ses bras de sa taille, pensant qu’il allait partir et le laisser tomber. Mais il fut rassuré en sentant ses mains chaudes sur son visage. Après être resté les joues à l’air frais, cette chaleur lui faisait du bien. De plus, Tatsuki osait enfin le regarder dans ses yeux.

"C’est pour ça qu’il ne serait pas sérieux qu’on reste ensemble…dès qu’il s’agit de toi, je ne peux rester de marbre… Toutes mes pensées vont à toi, tout…"

Lorsque Tatsuki colla son front au sien, Abel continua de le regarder dans les yeux. Il ne savait pas quoi dire. Il ne trouvait aucun argument en sa faveur. Que pouvait-il répondre à cela de toute façon ? Cela avait l’air de déranger l’Oyabun de penser souvent à lui. Les paroles d’Hidekazu revinrent alors à l’esprit du grand blond. Leur amour empiétait-il sur le travail de Tatsuki, d’où la référence du « Suprême » aux gens faibles ? Abel ferma les yeux et se colla à nouveau au yakuza, enfouissant son visage dans le creux de son cou. Que pouvait-il faire face à cet argument ? C’était en quelque sorte de sa faute si Tatsuki n’avait pas assez travaillé durant le temps où ils avaient été ensemble. Mais l’Oyabun avait dit qu’il allait se reprendre, non ? Abel avait accepté qu’ils se voient moins afin que les affaires tournent bien pour le clan Sugiura comme pour l’entreprise du même nom. Il pouvait faire ce sacrifice en sachant que Tatsuki parviendrait tout de même à se libérer pour passer du temps avec lui.

« Je t’ai dit un jour que je faisais moins de dégâts que l’alcool. Si tu continues à vivre comme ça, tu vas te détruire… Je vais de nouveau arrêter mes deux métiers. Je sortirai escorté par l’un de tes hommes si tu as peur pour ma sécurité… Et sinon, pour le reste, tu n’auras qu’à continuer à travailler comme tu l’as fait durant ces deux dernières semaines. Ren m’a dit que tu travaillais d’arrache-pied. Ça ne me dérange pas que tu rentres tard à la maison ou que tu partes souvent en voyage. Je t’ai dit que je serai prêt à tout accepter si c’était bénéfique pour toi. Mais cette séparation ne l’est pas… Reviens avec moi Tatsu. Je t’aime. Je ferai tous les efforts que tu voudras. »

En disant cela, il avait relevé la tête pour regarder de nouveau son aimé dans les yeux. Par « efforts », il faisait référence à ce que lui avait dit Tatsuki avant leur rupture, lorsque le yakuza lui avait précisé qu’il y avait des choses qu’il ne pouvait ni dire ni faire en étant l’amant d’un Oyabun. Abel serait prêt à tout pour lui faciliter l’existence. Il ne voulait en aucun cas être un boulet pour lui. C’était ce qu’il avait l’impression d’être en ce moment. Apparemment, Tatsuki avait du mal à avancer dans ses affaires à cause de lui et Hidekazu le lui reprochait. Mais il fallait que les deux amants montrent au « Père » qu’ils pouvaient vivre ensemble sans que cela n’ait de répercutions sur le travail de l’Oyabun.

« Je t’aime tellement. Tu es la seule personne en ce monde à qui je tiens. » avoua t-il en approchant lentement son visage du sien pour l’embrasser timidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Anniversaire de Tatsuki (Beau blond) TERMINE   Lun 26 Jan - 18:38


Les deux jeunes hommes se laissèrent aller et s’étreignaient de nouveau comme d’entend. Même si le yakuza désirait toujours prendre ses distances, il ne pu résister aux gestes de son ami. Il savait qu’en ayant un tel contact, il ne pourrait résister, voilà pourquoi il avait sans arrêt éviter le jeune tueur, de peur de ne pas lui résister…et justement, il ne pu lui résister, surtout lorsqu’il ajouta à ses gestes, des mots.


« Je t’ai dit un jour que je faisais moins de dégâts que l’alcool. Si tu continues à vivre comme ça, tu vas te détruire… Je vais de nouveau arrêter mes deux métiers. Je sortirai escorté par l’un de tes hommes si tu as peur pour ma sécurité… Et sinon, pour le reste, tu n’auras qu’à continuer à travailler comme tu l’as fait durant ces deux dernières semaines. Ren m’a dit que tu travaillais d’arrache-pied. Ça ne me dérange pas que tu rentres tard à la maison ou que tu partes souvent en voyage. Je t’ai dit que je serai prêt à tout accepter si c’était bénéfique pour toi. Mais cette séparation ne l’est pas… Reviens avec moi Tatsu. Je t’aime. Je ferai tous les efforts que tu voudras. »

Abel était donc prêt à tous les sacrifices, quitte à vivre dans une cage dorée et à perdre toute sa liberté. Son discours par rapport au début de leur relation avait complètement changé.
Il accepterait également toutes les contraintes dues au rang du yakuza…quitte à en souffrir.


« Je t’aime tellement. Tu es la seule personne en ce monde à qui je tiens. »

Il ponctua sa déclaration d’un doux baiser. Il n’y allait pas franchement, mais plutôt timidement, de peur que l’Oyabun ne le repousse. Tatsuki les yeux mi-clos, s’était complètement laissé aller. Il saisit presque brutalement son compagnon et l’embrassa à pleine bouche en le serrant de plus en plus fort. Le yakuza avait donc finit par céder aux mots de son ami. Il rompit le baiser et colla de nouveau son front à celui du grand blond tout en lui maintenant le visage avec ses deux mains.

"Pardonne moi…pardonne moi de t’avoir traité comme ça…j’ai agis si égoïstement alors que je t’aime… pardonne moi… "

Il serra de nouveau le jeune blond dans ses bras. Cette fois-ci, c’est lui qui étouffait son compagnon sous son étreinte presque exagérée. Tatsuki admettait ses tords pour une fois, mais il semblait surtout terriblement s’en vouloir. Il reconnaissait aimer comme un fou son amant et avoir agis comme un abruti au fond.
Il esquissa un petit sourire pour la première fois depuis un bout de temps tout en continuant de caresser le visage de son aimé.


"Je t’aime tellement mon beau blond… ces jours sans toi ont été un enfer…même si j’essayais de me convaincre du contraire, je ne peux pas vivre sans toi…je…je ne te laisserai plus jamais partir…plus jamais…jamais je ne t’abandonnerai, peu importe ce qu’on dira…"

Tatsuki faisait implicitement référence au « Père » même s’il ne citait pas son nom. Il ne voulait d’ailleurs pas parler de ce sujet et développer ce qui avait été dit lors de leur dernière discussion… lorsque le jeune blond les avait entendu. Il embrassa de nouveau les lèvres de son amant, puis ses joues, puis son front.

"Partons tous les deux… je veux rester seul avec mon beau blond ce soir… et je veux qu’on aille chez toi…pour une fois. "


Tatsuki désirait se retrouver en tête à tête avec son « beau blond », quitte à abandonner les autres qui l’attendaient encore en discothèque. Peu importe s’ils fêtaient son anniversaire sans lui et se son « ami » de la soirée l’attendait comme un imbécile. Après tout, Tatsuki n’en faisait qu’à sa tête. Comme pour redémarrer leur relation, il souhaitait passer la nuit avec son compagnon dans son appartement…d’ailleurs, ils ne l’avaient jamais fait.
Le premier baiser partagé réciproquement par les deux hommes avaient eu lieu dans cet appartement des bas quartiers d’ailleurs.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Anniversaire de Tatsuki (Beau blond) TERMINE   Lun 26 Jan - 19:58

Le cœur d’Abel battit la chamade lorsque Tatsuki le saisit presque brutalement et lui rendit son baiser, ni allant pas par quatre chemin. Il l’embrassa passionnément. Ce baiser était différent de celui de la veille. L’Oyabun était conscient et s’y prenait de façon attentionnée. Le tueur mit donc plus d’assurance dans cet échange et se colla encore plus à celui qu’il pouvait de nouveau considérer comme son amant, l’homme de sa vie. Il le poussa même légèrement en arrière, de façon à le coller à la voiture qui n’était pas la leur. Il était tellement heureux d’avoir retrouvé son homme. Finalement, il avait bien fait de venir ce soir. Par contre, il regrettait de ne pas lui avoir fait le gâteau qu’il avait prévu et de ne pas lui avoir acheté son parfum. Tant pis, il pourrait se rattraper le lendemain. Il aurait seulement un jour de retard. Et puis il lui faisait déjà un très beau cadeau pour son anniversaire. Il lui pardonnait tout et se remettait avec lui.

"Pardonne moi…pardonne moi de t’avoir traité comme ça…j’ai agis si égoïstement alors que je t’aime… pardonne moi… "

« Je te pardonne tout mon amour. Tout… »

Depuis la première fois depuis très longtemps, Abel sourit, aimant cette étreinte un peu exagérée. Il en fit de même, trop heureux pour gâcher la moindre seconde, pour ne pas profiter de la chaleur de son ami. Il lui pardonnait tout, vraiment tout. Tatsuki ne devait pas se douter que le tueur était au courant pour lui et Hidekazu mais peu importait pour l’instant. Ils en parleraient plus tard. Pour l’instant, il n’y avait qu’eux deux qui comptaient. Tous les autres étaient mis de côté. Abel retrouvait sa petite bulle de bonheur maintenant que son amant lui était redevenu sien. Ses deux longues semaines de souffrance n’étaient plus qu’un lointain souvenir. Comment pouvait-il y penser de toute façon en voyant le sourire que lui adressa Tatsuki ? Le grand blond pencha légèrement la tête sur le côté, pour accentuer la caresse que lui offrait son ami.

"Je t’aime tellement mon beau blond… ces jours sans toi ont été un enfer…même si j’essayais de me convaincre du contraire, je ne peux pas vivre sans toi…je…je ne te laisserai plus jamais partir…plus jamais…jamais je ne t’abandonnerai, peu importe ce qu’on dira…"

« Je t’aime mon chéri. »


Il embrassa de nouveau l’Oyabun, comme pour le remercier de tout ce qu’il venait de lui dire. Tatsuki allait continuer à vivre avec lui, quoiqu’en disent les autres, même Hidekazu. Surtout lui en fait. Abel savait que son amant se fichait complètement du regard des autres, tout comme lui. Ils s’aimaient et c’était le principal. Après, que cela plaise ou non aux gens autour d’eux, peu importe… Lorsque le baiser prit fin, le yakuza posa ses lèvres sur la joue, puis sur le front de l’assassin. Sa tendresse avait tellement manqué à celui-ci. Il en recevait même trop d’un seul coup, après plus d’un mois de manque. Mais il ne s’en plaignait pas, au contraire.

"Partons tous les deux… je veux rester seul avec mon beau blond ce soir… et je veux qu’on aille chez toi…pour une fois. "

« Les autres vont m’en vouloir, surtout ton nouvel ami. »


Abel aimait taquiner son ami et ne s’en privait pas. Il espérait tout de même que Ren et les autres ne lui en voudraient pas de leur voler Tatsuki pour la soirée qu’ils avaient organisée pour lui. Mais ce serait toujours mieux que de voir l’Oyabun boire verre après verre et quitter la fête prématurément pour passer la nuit avec sa conquête. Mais cette vie, c’était du passé. Maintenant, Tatsuki allait vivre sérieusement avec Abel. Celui-ci le prit par la main et l’entraîna avec lui jusqu’à sa voiture. Il prit place côté conducteur et attendit que son ami le rejoigne côté passager. Il resta un instant le regarder sans rien dire. Il avait du mal à y croire. Mais maintenant, ils étaient de nouveau ensemble. De plus, ils allaient passer la nuit dans le loft du jeune blond, comme pour rendre officiellement leur nouveau départ. Ils ne l’avaient jamais fait. Abel espérait juste que son petit chez lui ne serait pas trop miteux pour son beau brun qui était habitué au luxe.

« Au fait, j’allais oublier… Happy birthday my love. »

Evidemment, il ne prononça pas correctement le « th » mais c’était l’intention qui comptait, non ? Il se pencha vers Tatsuki pour l’embrasser et lui caresser les cheveux. Il mit ensuite le contact et démarra la voiture. Il sortit du parking puis roula en direction des bas quartiers. Les hommes de l’Oyabun s’arracheraient les cheveux lorsqu’ils sauraient que leur patron se trouvait dans les quartiers à risque. Mais, avec Abel, il ne craignait rien. Il connaissait ces rues comme sa poche. Il y avait vécu et savait par où passer pour éviter les problèmes. Il roula donc en sélectionnant le bon chemin, jetant par moment des coups d’œil à son beau Tatsuki qui avait posé sa main sur sa cuisse, comme à son habitude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Anniversaire de Tatsuki (Beau blond) TERMINE   Lun 26 Jan - 20:55


« Je te pardonne tout mon amour. Tout… Je t’aime mon chéri. »


Tatsuki fut soulagé par ses mots. Abel était bien trop bon et tolérant avec lui au fond. Sur cette dispute, comme d’habitude, il avait 100 % tord, et pourtant, Abel se conduisait comme s’il avait été celui qui était à l’origine de ce différend et de leur rupture.
Le jeune blond acquiesça à la proposition de son amant de quitter les lieux pour se rendre dans son loft. Il avait hâte de retrouver enfin son amant et de rattraper le temps perdu.


« Les autres vont m’en vouloir, surtout ton nouvel ami. »
Tatsuki un peu penaud détourna le regard en sourcillant légèrement. Il avait honte maintenant de s’être exposé ainsi avec un autre homme, surtout qu’il se fichait éperdument de lui. Il n’avait pas l’air malin maintenant…Il caressa le dos de son amant en souriant légèrement.

" Pour mes hommes on s’en fout ! Pour l’autre…pff…j’ai été con…mais je ne pensais pas passer la nuit avec lui…je pensais plutôt boire.
Je te jure que je n’ai couché avec personne depuis deux semaines…même si j’ai fais n’importe quoi !"


L’Oyabun éprouvait la nécessité de se justifier... D'ailleurs, il le devait vu sa conduite de ce soir. Il s'était affiché avec un gigolo pour montrer qu'il était passé à autre chose, alors que ce n'était pas du tout le cas.
Abel avait dû sans doute se morfondre et ne regarder aucun homme, alors que le yakuza s’était pavané de bar en bar, accompagné d’hommes et de femmes. Malgré cela, il n’avait jamais couché avec l’un d’entre eux, il était souvent trop saoul pour le faire.
Il avait en idée de noyer son chagrin et se de sortir de la tête son amant...mais en vain.
Abel saisit ensuite la yakuza par la main pour le conduire à sa voiture.


« Au fait, j’allais oublier… Happy birthday my love. »

Tatsuki éclata de rire en entendant l’accent du jeune blond qui avait fait l’effort de lui parler dans sa langue maternelle. Il ne pu s’empêcher de l’embrasser de nouveau tant c’était mignon et craquant.

"Thanks sweet heart….I’m so happy! I love you so much!"


Abel démarra pour se rendre en direction des bas quartiers. Comme à son habitude, Tatsuki lui caressa la cuisse pendant le trajet. Il sentait souvent le regard de son homme qui se portait sur lui. Le jeune Oyabun sortit une cigarette de sa poche, puis se souvenant que son amant ne voulait pas qu’on fume dans sa voiture, il la rangea. Abel sans doute pressé d’arriver à bon port appuya sur le champignon. Tatsuki savoura ce moment en regardant son « beau blond » qui était à ses côtés. Et dire qu’il allait renoncer à cela.

"Hmm au fait, comment t’as su pour mon anniversaire ? Il me semble ne pas te l’avoir dit…et que faisais-tu au « Star » ce soir beau blond ? Les boîtes c’est pas ton genre ! "


Après l’euphorie et l’excitation, les questions. Même si sur le coup le yakuza ne s’était pas posé toutes ces questions, il commençait peu à peu à réfléchir à la flopée de coincidence de cette soirée, même si au fond, ce n’était pas le plus important. Il avait enfin retrouvé son amant, et pour une fois depuis plus d’un mois, il était heureux et épanouie.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Anniversaire de Tatsuki (Beau blond) TERMINE   Lun 26 Jan - 21:51

" Pour mes hommes on s’en fout ! Pour l’autre…pff…j’ai été con…mais je ne pensais pas passer la nuit avec lui…je pensais plutôt boire.
Je te jure que je n’ai couché avec personne depuis deux semaines…même si j’ai fais n’importe quoi !"


Abel le croyait. Il avait vu dans quel état pitoyable s’était mis Tatsuki la veille et Ren lui avait assuré que c’était chaque fois la même chose. Complètement ivre, l’Oyabun n’avait même pas la force de se lever, alors coucher avec quelqu’un, c’était impossible. Il n’empêche, le yakuza avouait n’avoir couché avec personne depuis deux semaines, mais cela faisait plus d’un moins qu’il n’avait pas fait l’amour à Abel. Implicitement, voulait-il dire qu’il avait touché un autre homme ? Même si le jeune assassin était jaloux, il savait que cet autre homme était Hidekazu. Cela lui faisait mal de l’admettre mais il ne pouvait rien pour empêcher que cela n’arrive de nouveau. Le « Suprême » avait tous les pouvoirs sur Tatsuki, bien que celui-ci semblait vouloir se défaire un peu de sa laisse en refusant de vivre sans son amant. Abel en était ravi. C’était comme s’il gagnait une bataille…

"Thanks sweet heart….I’m so happy! I love you so much!"

Bien qu’il y avait l’accent et que Tatsuki parlait avec aisance vu que c’était sa langue maternelle, le tueur comprit ses mots. Finalement, il n’était pas si nul que ça, bien que son accent avait fait rire son amant. Mais peu importait. C’était l’attention qui comptait. Abel roula d’abord prudemment, avant d’appuyer sur la pédale d’accélérateur. Il avait hâte d’arriver dans les bas quartiers et de passer du temps avec son ami. Après ne pas l’avoir touché depuis plus d’un mois, et encore plus pour ce qui était de lui faire l’amour, le jeune assassin ressentait le manque. Cela ne lui ressemblait pas vraiment, n'étant pas celui quémandant ces moments d'intimité. Mais il savait que Tatsuki en avait lui aussi très envie. Cela faisait longtemps après tout et puis c'était l'anniversaire du yakuza.

"Hmm au fait, comment t’as su pour mon anniversaire ? Il me semble ne pas te l’avoir dit…et que faisais-tu au « Star » ce soir beau blond ? Les boîtes c’est pas ton genre ! "

« Hum… Disons que j’ai mes sources. »
répondit-il avant de rire légèrement. « En fait, c’est Ren qui a lâché l’info sans le vouloir et qui m’a parlé de cette fête au « Stardust ». C’est un peu grâce à lui si on est de nouveau ensemble. Il faudra donc le remercier… »

Ren lui avait donné son avis sur leur relation et lui avait assuré qu’il aurait mieux fait de rester loin de Tatsuki, que se remettre avec lui le ferait souffrir. Mais le Waka Gashira ne connaissait en rien ce qui se passait entre eux. En voyant l’Oyabun aller mieux, il verrait qu’il s’était trompé… Les deux amants finirent par arriver devant le loft d’Abel. Par sécurité pour sa voiture, le grand blond la gara dans son garage qu’il utilisait souvent maintenant puis sortit de la voiture. Il prit de nouveau la main de Tatsuki et l’entraîna avec hâte jusqu’à son loft. Dès qu’ils furent rentré, il ferma la porte à clé. Personne ne pourrait les déranger. Ils avaient la nuit devant eux.

« Donc, pourquoi tenais-tu tant à venir passer la nuit chez moi ? » demanda t-il d’un ton faussement naïf en se rapprochant de son homme comme un félin. « Je n’ai pas de jeux de société et ma télé ne capte pas beaucoup de chaînes… »

Il fit une petite moue triste en disant cela, jouant le rôle de l’idiot qui ne comprenait pas les intentions de Tatsuki. Mais ses gestes trahissaient ses pensées. Il déboutonna la chemise de son homme tout en l’embrassant légèrement et en léchant un peu ses lèvres. Il faisait exprès de ne pas approfondir ses baisers, allant même jusqu’à s’écarter un peu lorsque Tatsuki souhaitait l’embrasser vraiment. Il était d’humeur très taquine ce soir. L’Oyabun avait dû s’en apercevoir vu ses agissements et ses sourires. Une fois la chemise ouverte, Abel se colla contre son ami et l’embrassa, cette fois-ci avec fougue. Ses mains caressaient sensuellement la peau du yakuza alors qu’il prenait plaisir à sentir le contact de sa peau sous ses doigts. Il lui avait tant manqué. Pour l’instant, les deux amants étaient dans le salon et ne tarderaient sans doute pas à se rendre dans la chambre…

[Suite au loft du « beau blond » ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Anniversaire de Tatsuki (Beau blond) TERMINE   Lun 26 Jan - 23:12


_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anniversaire de Tatsuki (Beau blond) TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anniversaire de Tatsuki (Beau blond) TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Angelo, beau blond au yeux bleu
» TEMOIGNAGE D'UN BEAU-CORPS DEVENU ADVENTISTE !
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» 7 avril : 204e anniversaire de la mort de Toussaint

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Le Quartier des Loisirs :: La Boîte de Nuit-
Sauter vers: