Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Sam 14 Mar - 23:44

Une foule qui se mouvait au rythme d'une musique entêtante, comme envoûtée, dans un état proche de la transe. La piste de danse grouillait de monde ce soir là. Des lumières violentes éclairaient l'endroit, contribuant à créer en ce lieu cette atmosphère survoltée qui y régnait.
Au fil des chansons qui se succédaient, tous ces gens ne cessaient jamais de danser, se déhanchant inlassablement sur cette musique.

Une boite de nuit un samedi soir : un lieu hors du temps ou plus rien n'a d'importance que de s'éclater jusqu'au bout de la nuit.

Plongé dans ce genre d'ambiance, on oubliait vite le reste.
Pourtant, accoudé au comptoir, ne prêtant qu'une attention distraite à tout ce qui se passait autour de lui, il y avait cet homme...
Grand, des cheveux d'un noir d'encre, plutôt bien fait de sa personne, un beau visage et de larges épaules, mais malgré cela une allure peu engageante. L'homme était vêtu de manière assez négligée: un débardeur noir assorti d'un jeans déchiré aux genoux. De plus, les nombreux piercings qu'il arborait avaient de quoi rebuter pas mal de personnes, faisant passer le jeune homme pour un voyou.
Il ne semblait pas à sa place ici, son regard perdu dans le vague, en décalage total avec la joyeuse agitation qui régnait dans cette boite de nuit.
Devant lui, posés sur le comptoir, les verres vides commençaient à s'accumuler, ainsi que les cigarettes dans le cendrier.
Après une journée de travail harassante il s'était imaginé qu'une soirée en boite à draguer les beaux gosses lui permettrait de se détendre, mais cette petite virée n'avait pas eu les effets escomptés. Au lieu de draguer et danser comme tous les jeunes de son âge, notre homme ressassait ses idées noires, fixant d'un regard morne son verre de vodka. Au final, il n'était vraiment pas d'humeur à s'amuser ce soir.

* Izumi, mon gars, t'es qu'un con ! *
Se sermonna intérieurement le jeune homme.

Il soupira, lassé de se prendre la tête pour des histoires sans importance... enfin... sans importance... pas tant que ça...
Une moto noire de marque italienne, à moitié démolie dans un accident de la route, voilà ce qu'on lui avait apporté dans le courant de l'après midi au garage où il travaillait. Forcément, cette vision avait éveillé en lui quelques mauvais souvenirs. Il avait bien essayé de ne plus y penser; en vain.
En réalité, ce qui le troublait le plus ça n'était pas le fait de ne pouvoir oublier certaines choses, mais le fait que de simples souvenirs puissent le mettre dans pareil état de faiblesse. Car il percevait cela comme une faiblesse.

« - Monsieur. Pour vous. »
La voix du barman le sortit brusquement de ses pensées.
Il venait de poser face à Izumi un nouveau verre de vodka.

« -Hé, j'ai pas encore fini mon autre verre. Vous voulez quoi ? Me faire tomber en coma éthylique pour pouvoir me violer ? »
Rétorqua le brun, cynique.

« - Non, pas moi, la jolie brune de l'autre côté de la salle, le verre c'est de sa part. »
Rectifia le barman, montrant d'un signe de tête une jeune femme qui lorgnait Izumi du coin de l'oeil.

« - Ok... Vous direz à la demoiselle que je préfère les beaux bruns. »
Lâcha notre homme, repoussant le verre dans la direction du barman. Ce dernier, eut un petit sourire amusé.

Izumi s'en retourna donc à ses réflexions peu réjouissantes. Finissant son verre cul sec il songea qu'il aurait peut-être du accepter celui offert par son admiratrice. Quoique... il avait déjà beaucoup bu ... et il n'avait pas envie d'avoir à se coltiner la demoiselle le reste de la soirée.

Apparemment, le barman transmit bien le message, puisque la jeune femme partit bientôt à la recherche d'une nouvelle proie.
Le jeune homme, quant à lui, alluma sa énième cigarette de la soirée, et après en avoir tiré quelques bouffées la laissa se consumer lentement, coincée entre son pouce et son indexe. La cigarette, ajoutée à l'alcool, embruma un peu plus son esprit. Il ne remarqua pas qu'on l'observait depuis l'autre bout du comptoir.
Il ne s'en rendit pas compte... jusqu'au moment où il sentit une main se poser sur son épaule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 28
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Dim 15 Mar - 12:35

Cela faisait quelques jours qu'elle n'avait pas revu Tatsuki... Et cela n'était pas plus mal d'une certaine façon. Leur dernière rencontre s'était plutôt mal passée, et ils ne s'étaient pas recontactés pour autant. De plus, Cassandre n'était pas le genre de fille à ramper auprès d'un mec pour se faire aimer. Si Tatsuki tenait à elle un minimum, ce serait à lui de l'appeler. Enfin, toute cette histoire lui prenait la tête en ce moment, et la déconcentrait parfois dans son boulot. Elle se montrait toujours sérieuse et professionnelle, mais était souvent démotivée, et se mettait à contre-coeur à son bureau pour bosser.

En sortant d'une réunion importante avec quelques actionnaires qu'elle avait dans l'immobilier et certains chefs de succursales américaines, elle prit la décision de sortir ce soir. Mais pas dans un restaurant ou au casino... Non, elle voulait un endroit où elle pourrait se mêler à la foule, passer incognito... Oublier qui elle était pour une fois... Enfin, elle ne doutait pas que Léon et Texas seraient dans les parages, mais ce serait aussi une occasion pour eux de s'amuser un peu.

Elle rentra donc à la villa se changer, et partit sur les coups de 23 heures pour une des boîtes de la ville. Ses deux cerbères n'étaient pas très emballés, mais c'était leur patronne, et ils se devaient de lui obéir.

La limousine d'où elle sortit, habillée d'une robe courte d'un noir des plus sobres, fit sensations. Les personnes qui faisaient la queue pour entrer dans cette boîte branchée se demandaient s'il s'agissait d'un mannequin ou d'une starlette hollywoodienne... Les videurs n'eurent aucun mal à laisser passer les trois compères, et Cassandre fut rapidement happée par le bruit et les mouvements de foule.

Léon alla s'installer au bar, trouvant que la piste n'était plus de son âge, mais Texas dansa pendant un moment avec la belle. Depuis longtemps, une amitié profonde s'était établie entre eux, et Cassandre espérait que cela durerait encore longtemps... Au bout d'une bonne heure, la jeune femme décida d'aller se reposer au bar, laissant Texas faire des ravages sur les pistes, aussi bien du côté des femmes que des hommes. Il avait toujours été un tombeur...

Quand elle arriva au bar, elle remarqua que Léon était occupé à discuter avec une jeune femme. Cassandre eut un sourire. Généralement, son ami n'était pas du genre bavard, mais c'était bien s'il faisait de nouvelles connaissances... Elle décida donc de s'asseoir un peu plus loin pour ne pas les déranger. L'Oyabun posa ses jolies fesses sur un tabouret et commanda un double scotch sans glace. Elle observa alors les alentours. Il y avait de nombreux couples qui se formaient au niveau du bar, ou bien des bandes d'amis aux rires bruyants. Cassandre avait l'impression d'être retournée quelques années en arrière, quand elle vivait encore dans l'insouciance et le faste...

Un jeune homme attira son regard. Eh bien, il n'avait pas l'air au meilleur de sa forme. Ce n'était pas son genre, mais le voir seul et si... désespéré poussa Cassandre à se lever de son siège pour prendre place à ses côtés. Plongé dans ses pensées, il ne remarqua pas sa présence. Avec douceur, elle posa la main sur son épaule, et lui adressa un charmant sourire, avant de lui demander:

"Auriez vous du feu s'il vous plaît, mon briquet vient de me lâcher!"


Une cigarette entre les doigts, elle attendait une réponse de la part de cet homme. Bien sûr, ça ressemblait à une des plus ringardes techniques de drague, mais pour elle, c'était juste une façon comme une autre d'engager la conversation...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Dim 15 Mar - 22:40

Le contact d'une main sur son épaule fit sursauter Izumi. Le geste avait été fait avec douceur, mais le jeune homme ne s'y était pas attendu; d'où sa réaction. Il leva les yeux vers le visage à qui appartenait cette main. La première chose qu'il remarqua ce fut le sourire que la jeune femme lui adressait; un sourire qui aurait fait tourner la tête de bon nombre des hommes présents dans la salle.

« - Auriez vous du feu s'il vous plaît, mon briquet vient de me lâcher ! »

Le jeune homme, toujours assis au comptoir, se tourna légèrement vers son interlocutrice. Il prit quelques secondes pour détailler la jeune femme. Une grande blonde aux yeux bleu/gris, un physique de ceux que l'on voit dans les magasines; cependant, même vêtue d'une robe courte elle n'était en aucun cas vulgaire mais plutôt sobre, voire classe. Une femme très attirante, du moins Izumi le supposait. Il n'avait jamais réellement su juger de la beauté d'une femme. Il faut dire aussi que ça ne l'avait jamais tellement intéressé. C'était comme ça. Enfin, après tout, on ne se refait pas.

Le bruit des discussions animées au comptoir, mêlé à la musique trop forte, commençait à monter à la tête du jeune homme dont les capacités de concentration étaient déjà bien entamées par les quelques verres de vodka en trop qu'il avait ingurgité. D'un geste peu sûr il fouilla dans l'une de ses poches à la recherche de son briquet.
Sans avoir encore décroché un mot, Izumi alluma la cigarette de la blonde incendiaire.

Bon, maintenant qu'elle avait eu ce qu'elle voulait elle allait le laisser tranquille... ou pas...
Le brun était peut-être à moitié bourré mais pas complètement idiot, cette femme n'en voulait pas uniquement à son briquet, elle avait eu une autre idée derrière la tête lorsqu'elle lui avait demandé du feu. Il était quasiment certain qu'elle avait un briquet sur elle. Puis, admettons que ce ne fut pas le cas; avec le monde qu'il y a le samedi en boite on n'a pas idée de demander du feu au mec qui a passé la soirée collé au comptoir et qui collectionne les verres. A partir de là, deux hypothèses : soit cette charmante jeune femme n'avait strictement rien à faire de sa soirée, soit elle cherchait simplement un beau mec à ramener chez elle.

* Hé ben ducon, t'as la cote ce soir... tu devrais te bourrer la gueule plus souvent. *
Ironisa Izumi en lui même.

Dommage pour elle, mais la jolie blonde était tombée pile sur le mauvais mec...

A moins que...
Hypothèse numéro trois : si elle tentait une approche avec lui c'était peut-être pour rendre quelqu'un d'autre jaloux. Dans ce cas là le fait qu'il soit gay était plutôt un avantage, car même s'il entrait dans son jeu il ne s'attacherait pas à elle et ne la harcèlerait pas pour la revoir...

* Pour un mec qui a bu autant de vodka tu raisonnes un peu trop Izu ! *
Se reprit le jeune homme.

Parfois il échafaudait de ces théories à la con... Non, mais franchement... une femme qui draguerais exprès un homo pour rendre jaloux quelqu'un... un peu tordu comme plan...
Pour lui c'était tellement naturel que le jeune homme avait tendance à oublier qu'on ne devinait pas nécessairement ses préférences sexuelles au premier regard.

Par contre... détail troublant : Izumi repéra deux hommes qui régulièrement, l'air de rien, jetaient des coups d'oeil en direction de la belle blonde, presque comme s'ils la surveillaient.

« -Vous êtes déjà la deuxième qui me fait le coup ce soir. Je devrais songer à sortir avec écrit ''tapette'' en lettres lumineuses sur le front, ça éviterais les malentendus. »

Rétorqua enfin le jeune homme, du ton désagréable et sarcastique qui lui était coutumier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 28
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Dim 15 Mar - 23:11

Il n'avait décidément pas l'air dans son assiette. Il mit un instant avant de sortir finalement un briquet pour allumer la cigarette que lui tendait Cassandre. Le jeune homme n'avait toujours pas décroché un seul mot, ce qui fit sourire la blonde. Eh bien, étaient ils tous ainsi? Pour une fois qu'elle mettait les pieds dans le monde "vrai", elle tombait sur un sauvage des plus muets.

Elle s'installa sur un tabouret proche de celui du pilier de bar, et posa les coudes sur le comptoir, fumant négligemment tout en jetant de temps en temps un coup d'oeil sur les alentours. Texas lui fit un clin d'oeil sur la piste de danse, assez peu discret pour que sa cavalière le surprenne, se tourne vers l'américaine et mette une gifle au garde du corps. Cassandre eut un charmant sourire, et se tourna de nouveau vers le bar. Elle demanda au barman un second verre, identique au premier.

L'homme à ses côtés ouvrit enfin la bouche pour lancer, acerbe:

« -Vous êtes déjà la deuxième qui me fait le coup ce soir. Je devrais songer à sortir avec écrit ''tapette'' en lettres lumineuses sur le front, ça éviterais les malentendus. »

Cassandre tourna son joli visage vers lui, haussant un sourcil, avant d'éclater de rire. Eh bien, si ce type était aussi peu causant que Léon, il avait le mérite d'avoir de l'humour... Elle se calma tout doucement, afin de pouvoir tremper ses lèvres dans le second verre de scotch qui venait d'arriver.

Elle déplaça une mèche blonde derrière une des ses oreilles, et répondit alors au jeune homme, sourire aux lèvres, mais ton résolument narquois:

"Monsieur est bien arrogant pour croire que toutes les femmes sont pareilles... Et qu'elles en veulent toutes à votre corps... "

Elle tira longtemps sur sa cigarette avant d'expirer la fumée par ses lèvres entrouvertes. Cassandre observait d'un oeil distrait la collection d'alcool qui composaient le mur du fond. Elle ajouta alors, mi-amusée, mi-sérieuse:

"De toutes façons, vous n'êtes pas mon genre..."


Elle tourna la tête doucement vers lui, un sourire en coin:

"Et de plus, il est vrai que mon briquet ne marche plus..."


Cassandre sortit son zippo de son sac, et l'ouvrit plusieurs fois de suite pour montrer au jeune homme qu'elle ne mentait. De discrètes flammèches faisaient leur apparition avant de disparaître rapidement. L'américaine lui demanda alors, curieuse:

"Donc, il ne vous est jamais venu à l'esprit qu'une femme pouvait vous accoster simplement pour engager une conversation, n'est ce pas?"

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Lun 16 Mar - 22:53

La réponse de la jeune femme ne se fit pas attendre. Izumi put juger de la répartie de son interlocutrice. Elle n'était apparemment pas du genre à se laisser faire. Des paroles cinglantes lancées sur un ton qui restait léger.
« - Monsieur est bien arrogant pour croire que toutes les femmes sont pareilles... Et qu'elles en veulent toutes à votre corps... »

Ce sur quoi elle continua de tirer négligemment sur sa cigarette, son regard se portant avec plus ou moins d'attention sur le mur du fond du bar, lequel était caché derrière une collection impressionnante d'alcools divers et variés. La vision de tant de bouteilles alignées arracha une grimace à Izumi. Il avait déjà trop forcé sur la boisson pour ce soir.

« - De toute façon, vous n'êtes pas mon genre... »
Reprit alors la jeune femme, mi amusée mi-sérieuse, ne détachant pas pour autant ses yeux du mur d'en face.

« - Facile à dire maintenant que je vous ai rembarrée... »
Pensa le brun à voix haute.

Elle daigna enfin tourner la tête vers son interlocuteur, avec cette fois un sourire au coin des lèvres.

« - Et de plus, il est vrai que mon briquet ne marche plus... »

La jolie blonde appuya sa phrase d'une démonstration, essayant plusieurs fois de suite d'allumer son pauvre zippo à l'agonie.
Ok, un point pour la demoiselle. Là dessus elle avait été sincère.

« - Donc, il ne vous est jamais venu à l'esprit qu'une femme pouvait vous accoster simplement pour engager une conversation, n'est-ce pas ? »
Demanda-t-elle alors.

Le jeune homme ne releva pas d'ironie dans cette interrogation. Elle semblait poser sa question en n'ayant réellement aucun désir de le provoquer, simplement par curiosité.
Il est vrai que les réactions d'Izumi avaient souvent de quoi interpeller. Il avait une manière de penser plutôt déroutante et difficile à cerner. Lui même ne comprenait parfois pas bien les agissement des personnes qui l'entouraient...
Par exemple cette blonde incendiaire qui lui demandait du feu avec sans autre but qu'entamer une conversation. Pour lui ça cachait forcément autre chose. Mais sans doute était il trop suspicieux.

Il plongea quelques instants dans ses pensées avant d'en émerger peu à peu. Il héla ensuite le barman pour commander deux verres de scotch, dont un qu'il offrit à la jeune femme qui venait tout juste de finir le sien. D'ailleurs, pas sûr que pour lui ce fut une excellente idée d'enchaîner avec du scotch après une telle dose de vodka...

« - Vous avez quand même de drôles de choix en ce qui concerne les gens avec qui vous voulez faire la conversation. »
Ricana l'homme.

« - En général, pour une discussion cohérente on évite de venir chercher le mec proche du coma éthylique non ? »
Poursuivit-il.

Disant cela il ne put empêcher un sourire un brin espiègle d'investir ses lèvres.
Puis il se rapprocha de la jeune femme, appuyant son coude sur le comptoir, juste à côté d'elle. La tête calée contre son bras, il leva les yeux vers le visage de la blonde.
A le voir ainsi, se tenant de manière si désinvolte, observant la jeune femme en contre-plongée, une personne extérieure aurait pu croire qu'il s'agissait d'un mauvais dragueur de boîte de nuit... et se serait trompée sur toute la ligne. Car monsieur ne jouait jamais la carte de la séduction avec une femme, aussi belle soit elle. Par contre, il était toujours prêt à en rajouter question provocation.

« - Vous devriez le savoir, ''chérie'', aborder quelqu'un en boîte ça n'est jamais innocent. Et je sais pas dans quel petit monde vous vivez, mais moi j'ai rarement vu quelqu'un dans ce genre de contexte qui s'intéresse à une personne pour le simple plaisir de la conversation. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 28
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Mar 17 Mar - 20:17

Le jeune homme commanda deux scotchs, et en offrit un à Cassandre, qui l'accepta avec plaisir. Après tout, ce n'était pas tous les jours qu'elle se faisait payer un verre dans une boîte de nuit. Néanmoins, elle ne trouva pas vraiment judicieux le fait que son interlocuteur, déjà bien imbibé, se resserve un nouveau verre. Il lâcha alors, avec une ironie délicieuse qui plaisait à la jeune femme:

« - Vous avez quand même de drôles de choix en ce qui concerne les gens avec qui vous voulez faire la conversation. En général, pour une discussion cohérente on évite de venir chercher le mec proche du coma éthylique non ?»

A vrai dire, Cassy ne cherchait pas spécialement une "discussion cohérente". Elle en avait particulièrement marre des baratins administratifs, des mensonges construits des yakuzas, et de toute cette merde dans laquelle elle trempait depuis longtemps ses bottes Christian Dior. Elle voulait juste être quelqu'un d'autre, parler de la pluie et du beau temps, des derniers amours d'une obscure personnalité télévisuelle ou musicale, et rire à gorge déployée des blagues salaces qu'on pouvait lui faire. Tant qu'elle n'était pas elle, Cassandre acceptait tous les rôles qu'on lui incombait.

Le jeune homme rapprocha de l'Oyabun et la fixa un instant, avant de lui demander, un léger sourire aux lèvres:

« - Vous devriez le savoir, ''chérie'', aborder quelqu'un en boîte ça n'est jamais innocent. Et je sais pas dans quel petit monde vous vivez, mais moi j'ai rarement vu quelqu'un dans ce genre de contexte qui s'intéresse à une personne pour le simple plaisir de la conversation. »

Tiens, Monsieur aimait provoquer... Bien, Cassandre était prête à lui rendre la pareille sans aucune retenue. Elle dégagea une mèche blonde derrière son oreille, et trempa ses lèvres dans le breuvage alcoolisé. Une fois son verre reposé sur le comptoir laqué, elle se tourna vers son interlocuteur, et prit la même pose que ce dernier, un sourire légèrement plus carnassier néanmoins que celui du jeune homme. Elle ne dit rien pendant un instant, avant de répliquer, cinglante mais toujours charmante:

" Écoutes, "Darling", tu veux savoir pourquoi une fille comme moi déambule dans ce genre de boîtes de nuits qui sentent la transpiration, l'alcool et la clope? Parce que je m'ennuie profondément dans la vie, et que de temps en temps, je choisis de descendre de ma tour d'ivoire pour me mêler au "peuple". Eh oui, que veux tu? Je suis une petite Princesse... J'ai juste besoin de me lier à des "gueux", des "péquenauds" pour me sentir bien supérieure à eux..."

Tout cela était bien évidemment dit avec la plus grande ironie, mais néanmoins, Cassandre approuvait certaines de ses propres idées. Elle interrogea alors son interlocuteur, ravie:

"Satisfait d'une telle réponse, ou vous en désirez une autre?"


Elle sourit, avant de boire une longue gorgée de scotch qui lui décapa l'œsophage au passage...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Ven 20 Mar - 11:37

« - Écoutes, "Darling", tu veux savoir pourquoi une fille comme moi déambule dans ce genre de boîtes de nuits qui sentent la transpiration, l'alcool et la clope? Parce que je m'ennuie profondément dans la vie, et que de temps en temps, je choisis de descendre de ma tour d'ivoire pour me mêler au "peuple". Eh oui, que veux tu? Je suis une petite Princesse... J'ai juste besoin de me lier à des "gueux", des "péquenauds" pour me sentir bien supérieure à eux... »

Alors ça c'était ce que l'on appelle avoir de la répartie. La jeune femme avait une façon toute particulière de répondre à Izumi : cinglante à souhait mais sans se montrer agressive et ne se déparant jamais d'un petit sourire. Un sourire un peu carnassier parfois...
Le brun commençais d'ailleurs à trouver que la conversation prenait une tournure intéressante. Après tout, un petit trait d'humour cynique ne prend réellement son sens que lorsqu'on a en face de soi une personne qui n'hésitera pas à renvoyer la balle.
Izumi ne comptait plus le nombre de fois où, n'osant pas ou ne sachant pas lui répondre, on éludait ses provocations d'un rire idiot.
Et ça, ça n'était pas drôle du tout.

«- Satisfait d'une telle réponse, ou vous en désirez une autre? »
S'enquit la blonde.

« - C'est parfait, Princesse. Et il est clair que moi je n'ai pas grand chose du prince charmant... Ce con là doit même être mon exact contraire. Mais je suis sans doute moins ''péquenaud'' que j'en ai l'air. Enfin, en général je passe plus facilement pour un junkie... Quoique... ce soir on me prendrait volontiers pour un poivrot... Les apparences trompent souvent les gens sur mon compte... enfin... pour ce que j'en ai à foutre de ce qu'on peut bien penser de moi... »

Il se tut, fixant un instant le fond de son verre de scotch avant d'en avaler une gorgée. Puis il porta de nouveau son attention sur son interlocutrice.

« - Par contre vous, vous correspondez tout à fait à votre propre description. Pauvre petite princesse qui en fin de compte connaît assez peu le monde... »

Lança-t-il, gratifiant la demoiselle d'un sourire sardonique.

Izumi vida d'un trait ce qu'il restait de son scotch. Alors, il se leva de son siège. Il était largement temps pour lui d'abandonner ce comptoir et de passer à autre chose. De toute manière, s'il avalait encore ne serait-ce qu'une goutte d'alcool il ne pourrait plus vraiment garantir de ses réaction... de plus il finirait très certainement penché au dessus d'une cuvette de toilettes à vomir ses tripes. Cette perspective ne l'enchantait guère...
A l'origine, s'il était entré dans cette boîte de nuit c'était pour se sortir ses idées noires de l'esprit, pas pour finir en coma éthylique dans un coin du bar.
Il prêta l'oreille aux bruits alentours. Le DJ de la boite passait une de ces musiques électroniques à la mode dont il avait une sainte horreur. Mais cela importait peu.
Le jeune homme tendit sa main à la belle blonde, lui servant au passage sa fausse expression de gentleman.

« - Princesse, accorderiez vous cette danse à un beau prince pas charmant ? Un tango, ça vous irait ? C'est un peu hors contexte, mais l'anticonformisme n'a pas que des mauvais côtés. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 28
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Ven 20 Mar - 19:36

« - C'est parfait, Princesse. Et il est clair que moi je n'ai pas grand chose du prince charmant... Ce con là doit même être mon exact contraire. Mais je suis sans doute moins ''péquenaud'' que j'en ai l'air. Enfin, en général je passe plus facilement pour un junkie... Quoique... ce soir on me prendrait volontiers pour un poivrot... Les apparences trompent souvent les gens sur mon compte... enfin... pour ce que j'en ai à foutre de ce qu'on peut bien penser de moi... »

Cassandre eut un charmant sourire à la réponse du jeune homme. Ses doigts courraient nonchalamment sur les bords fins de son verre, et son esprit s'égarait dans mille turpitudes. Les paroles de cet inconnu lui convenaient parfaitement. Son instinct ne l'avait pas trompé. Cet homme n'était pas inintéressant du tout... Pas son style et homo, mais pas inintéressant pour le moins du monde.

Dernière gorgée de scotch, pas une de plus. La demoiselle aimait l'alcool, mais pas l'ivresse qui l'accompagnait souvent. Elle préférait de loin et en toutes situations, garder le contrôle sur ses gestes et paroles.

L'américaine sentit alors le regard de son interlocuteur se poser de nouveau sur elle. La belle blonde tourna la tête en sa direction.

« - Par contre vous, vous correspondez tout à fait à votre propre description. Pauvre petite princesse qui en fin de compte connaît assez peu le monde... »

La jeune femme eut un sourire cynique et amer. Oui, en définitif, c'était bien ce qu'elle était. Elle n'avait pas eu une enfance qu'on pourrait aisément qualifier de "populaire". Ce n'était que depuis la mort de son père qu'elle s'autorisait quelques actions qui auraient paru bien peu dignes de sa personne. Elle sortait un peu plus, quittant souvent ces derniers temps la villa familiale. Elle commençait à connaître ses premiers déboires amoureux, tout comme les rendez-vous du même style qui accompagnent une relation naissante. Cassandre cédait aussi depuis peu à quelques pulsions sexuelles... Doucement, elle changeait.

Enfin, elle avait surtout l'impression de faire sa crise d'adolescence à l'âge de vingt-trois ans...

La jeune femme ne répondit néanmoins rien à cette affirmation plus que juste de son hôte. Elle le vit alors se lever (avec quelques difficultés) mais semblant tenir dans un certain équilibre, il lui demanda alors:

« - Princesse, accorderiez vous cette danse à un beau prince pas charmant ? Un tango, ça vous irait ? C'est un peu hors contexte, mais l'anticonformisme n'a pas que des mauvais côtés. »

La main tendue, il attendait une réponse positive. La jeune femme glissa la sienne dans cette paume inconnue et se leva à son tour avec un merveilleux sourire:

"Vous avez raison... Il faut casser ce conformisme, ce rationalisme et toute cette société "bien-pensante" et normalisée... Du moins, l'espace d'une soirée..."

La musique ne prêtait guère peu à un tango des plus sensuels, mais la jeune femme se laisserait guider par son partenaire un peu éméché. D'un coup d'oeil, elle remarqua que Léon et Texas avaient cessé leurs activité quand elle s'était rapproché du jeune homme, mais elle les rassura rapidement avec un charmant sourire, sa façon discrète de leur dire que tout allait bien.

Elle grimpa avec son mystérieux hôte sur la piste de danse et colla son corps parfait contre celui du jeune homme. Ils se mirent en place, et attendirent quelques instants que la piste se dégage un peu pour commencer de délicats pas de tango.

Cassandre lui chuchota alors à l'oreille, un grand sourire aux lèvres:

"Ce soir, très cher, vous menez la danse..."

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Mar 24 Mar - 0:41

La jeune femme glissa sa main dans la paume du jeune homme et le suivit jusqu'à la piste de danse, affichant un sourire radieux.
La façon dont elle se prêta au jeu étonna quelque peut Izumi qui n'en avait pas espéré tant. D'entrée la blonde incendiaire colla son corps sans défaut contre le sien.
Elle murmura alors quelques mots à l'oreille du brun :

« - Ce soir, très cher, vous menez la danse... »

Le jeune homme esquissa un sourire. C'était une sacré femme qui était venue le trouver ce soir.
La simple phrase qu'elle avait prononcé parlait bien plus à Izumi que si elle lui avait tenu un long discours.
Cette fille là n'avait pas l'habitude que l'on prenne les décisions à sa place.
Un homme lui proposait un tango et elle sentait le besoin de lui préciser que c'était à lui de conduire la danse.
Elle donnait l'impression de lui accorder presque une faveur... ou du moins son attitude signifiait plus ou moins clairement quelque chose dans le genre : '' t'emballes pas mon gars, si on danse c'est parce que je le veux bien, je me laisse faire mais n'en abuses pas, je peux aussi bien changer d'avis.''
En tous cas, c'était ce que le brun percevait.

A l'expression de son visage on devinait que la blonde s'amusait de la situation, qu'elle prenait plaisir à se laisser entraîner dans les frasques de son acolyte de la soirée. Lui aussi à vrai dire appréciait ce petit moment de détente, se détachant peu à peu des soucis qui le hantaient; pour un temps du moins... mais chaque minute de répit était bonne à prendre. Pour l'instant il était juste curieux de voir jusqu'où il réussirait à amener cette jolie blonde... ou plus exactement jusqu'où elle accepterait de le suivre.

Au final Izumi n'était pas aussi rustre qu'il le paraissait. Le jeune homme, même si on aurait facilement pensé le contraire, dansait parfaitement le tango.
Et quel tango que celui qui se déroulait sous les yeux tantôt étonnés tantôt consternés de tous ces gens présents dans cette boite de nuit.
Un tango sensuel et enflammé.
Izumi dansait avec la jeune femme comme il lui avait donné la réplique juste avant : la provocant par jeu, puis, voyant qu'elle suivait le rythme, poussant la limite un peu plus loin à chaque fois.
Ce ballet, syncopé et sublime à la fois, arrêtait plus d'un regard, et à cet instant peu importait qu'il se déroula sur une musique électronique des plus inappropriées.
Le jeune homme fixait sa cavalière droit dans les yeux, d'un air presque de défi.

Izumi accompagna les mouvements de la belle blonde, la faisant se cambrer d'une manière des plus sensuelles tandis qu'il laissait glisser tout aussi lascivement sa main sur sa cuisse et se penchait vers elle pour susurrer quelques mots au creux de son oreille.

« - Peu importe la raison princesse, vous n'oublierez pas cette soirée de si tôt. »

Comme pour donner une résonance à ses paroles, il effleura du bout de ses lèvres celles de la jeune femme, s'écartant aussitôt pour lui adresser un sourire narquois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 28
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Mer 25 Mar - 17:34

Cassy ne s'était pas amusée ainsi de toute sa vie. Ce tango complètement insensé au milieu d'une musique techno-répétitive-pour-attardés était carrément fou pour la jeune femme. Néanmoins, elle se prêta au jeu sans grande difficulté. Son hôte visiblement connaissait son affaire, et la conduisait sur la piste avec une agilité et précision déconcertantes. Elle sentait sa main glisser le long de son dos pour lui imputer doucement quelques cambrements langoureux en arrière.

Le jeune homme se pencha alors vers l'incendiaire blonde et lui susurra à l'oreille:

« - Peu importe la raison princesse, vous n'oublierez pas cette soirée de si tôt. »

Cassandre haussa un sourcil, légèrement surprise de cette affirmation, avant de sentir les lèvres du bel inconnu frôler les siennes. Bien vite, il se recula, avec un petit air satisfait inscrit sur le visage...

La musique avait changé, et la foule qui s'était attroupée autour d'eux pour les regarder danser s'était remise à danser, les laissant seuls dans leur délire. L'indifférence du monde ne touchait pas la jeune femme. En fait, cela l'a faisait même beaucoup rire, étant donné que la plupart n'avait de jobs que grâce à elle et ses semblables... Elle faisait certes commerce dans la drogue, mais en même temps elle investissait énormément dans l'immobilier, créant de ce fait de nombreux logements viables pour ces gens. Elle plaçait aussi son argent dans la culture, et faisait régulièrement des donations importantes au musée... Sans se vanter, Cassy pouvait affirmer qu'au moins cinquante personnes de cette boite avait un jour ou l'autre alimenté et participé indirectement à son petit commerce sans le savoir. Et cela la faisait beaucoup jubiler.

Elle s'était égarée un instant dans ses pensées, et n'avait pas vraiment relevé le geste plein de provocation du brun. L'américaine sortit de son rêve pour lui dire, pleine d'une ironie doucereuse:

"Tiens, les hommes ne vous intéressent plus?"


Il lui avait clairement fait comprendre dès le début qu'il était gay, et qu'en aucun, une femme comme elle parviendrait à la séduire. Cassy avait beau parfois avoir des ambitions démesurées, mais de là à faire changer de bord un homo, il ne fallait pas rêver non plus...

Non, le jeune homme s'amusait simplement avec elle. Il la testait, elle en était convaincue. Elle lui sourit, et une main sur les hanches, elle lui demanda:

"Une nouvelle tournée vous tente cher inconnu? Je régale, bien entendu... Aux frais de la princesse... "

D'un geste de la main, elle l'invitait à rejoindre le bar. Elle avait bien envie de commander une bouteille de champagne. Le scotch avait tendance à lui décaper l'estomac, surtout quand il était de mauvaise qualité comme ici...

Mais bon, si son invité avait encore dans l'intention de danser, elle n'allait pas le contrarier. Sa soirée commençait vraiment bien, et elle n'était pas prête à ce que tout s'arrête de si tôt...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Ven 27 Mar - 21:28

La jeune femme ne montra pas réellement de réaction face au dernier petit amusement en date d'Izumi. Cette indifférence arracha au jeune homme un léger froncement de sourcils.
L'apathie générale commença vite à lui taper sur les nerfs. La foule, dans un premier temps intriguée par ce ballet insolite dansé par un couple tout aussi peu banal, s'en désintéressa rapidement. C'était ainsi... les gens se lassaient vite, ce qui leur avait paru insolite finissait inévitablement par ne plus les faire réagir.
La chanson venait de prendre fin, et avec elle le tango détonnant d'Izumi et sa partenaire d'une danse.
Enfin... il valait sûrement mieux que ça en reste là... surtout si on prenait en compte le fait que le jeune homme commençait à avoir sérieusement la tête qui tournait.
Il revint à la situation présente (dont il s'était quelque peu détaché), en même temps que la blonde qui, semblait il, était allé perdre ses pensées aussi loin que lui.

« - Tiens, les hommes ne vous intéressent plus ? »
Questionna-t-elle, sarcastique.

Ce à quoi il rétorqua sur le même ton :

« - Pourquoi ? Finalement je suis votre genre ? »

La blonde lui sourit, et, une main sur les hanches, lui lança :
« - Une nouvelle tournée vous tente cher inconnu? Je régale, bien entendu... Aux frais de la princesse... »

Pourquoi pas ?
Après ce tango enflammé le brun n'avait rien contre une petite pause. Ils seraient certainement mieux installés au bar. Cela dit... accepter une nouvelle tournée alors qu'on est déjà sérieusement dans le brouillard est pour le moins déconseillé...
L'homme toisa sa partenaire d'une danse durant une poignée de secondes avant de répondre à l'invitation, d'un ton incisif.

« - Vous trouvez pas que j'ai l'air assez bourré comme ça, princesse ? A moins que vous n'ayez l'intention de me faire tomber ivre mort pour me violer ensuite... Mais bon... c'est pas franchement l'idée du siècle. Je suis un bien meilleurs coup quand je suis moins dans les vapes et consentant.»

Il sortit son briquet d'une des ses poches, puis son paquet de cigarettes, lequel était complètement vide. Il ne lui semblait pourtant pas avoir fumé tant que ça au cours de cette soirée. Quoique... il ne savait plus trop en fait. L'homme marmonna une série de jurons.

« - Enfin... je dis ça, mais, en admettant que je sois consentant, ça serait à vos risque et périls... à moins que vous n'aimiez particulièrement que l'on vous prenne par derrière... »
Railla le jeune homme.

Oui, bon, ça manquait un peu de classe, mais rappelons qu'il se faisait tard, que monsieur était passablement éméché, que cette réponse avait avant tout pour but d'interpeller son interlocutrice, et que, de toute façon, Izumi n'avait jamais eu un langage très châtié.

Il esquissa un sourire, songeant aux rares fois où il avait tenté l'expérience avec des femmes. Elles avaient apprécié, ou pas... quoi qu'il en soit lui s'était ennuyé à mourir.
Cependant, même s'il avait toujours su qu'il était attiré par les hommes, il n'était pas du genre à décréter qu'une chose ne lui convenait pas sans l'avoir testée.

Il en revint à se demander s'il devait vraiment refuser l'invitation de sa partenaire de la soirée.

«- Je suppose qu'un verre gracieusement offert par une princesse ça ne se refuse pas... »

Accepta-t-il, plus parce que la compagnie de la jeune femme lui paraissait intéressante et pas désagréable que par réelle envie de boire quoi que ce soit. L'avantage étant qu'elle lui permettait d'arrêter de se torturer l'esprit avec ses vieilles histoires.


*De toute façon, au point où t'en es, un verre de plus ou de moins... *

Ainsi le brun suivit la jeune femme qui l'entraîna en direction du bar.

« - Au fait, princesse, ''l'inconnu'' il a un nom. Il s'appelle Izumi si vous voulez tout savoir. »

Lâcha-t-il, en réaction au terme employé par la jolie blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 28
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Sam 28 Mar - 9:45

A sa petite remarque concernant son orientation sexuelle changeante, l'inconnu lui répliqua plein de cynisme:

« - Pourquoi ? Finalement je suis votre genre ? »

La jeune femme eut un sourire. Non, il n'était toujours pas son genre, et ne risquait pas de l'être. Elle le trouvait simplement très intéressant, et l'américaine avait la sensation qu'elle passerait une soirée riche en émotions et découvertes, mais sans arrière-pensées sexuelles. Elle voulait juste faire la fête jusqu'au petit jour, en oubliant le monde, les affaires, et agir comme n'importe qui. De plus, elle n'était pas venue en boîte avec la ferme intention de draguer, de séduire quelqu'un, et de le ramener chez elle par la suite. Depuis l'épisode du restaurant, Cassandre restait un peu en froid avec la gente masculine.

Le jeune homme déclina d'une certaine façon son invitation, en lançant:

« - Vous trouvez pas que j'ai l'air assez bourré comme ça, princesse ? A moins que vous n'ayez l'intention de me faire tomber ivre mort pour me violer ensuite... Mais bon... c'est pas franchement l'idée du siècle. Je suis un bien meilleurs coup quand je suis moins dans les vapes et consentant.»

Décidément, ce type était vraiment amusant. Cassandre aimait les gens francs, qui n'hésitaient pas à sortir tout ce qui leur passait par l'esprit. Très jeune, elle avait été ainsi, mais les conventions faisant, elle avait du se plier à une façon de penser, de parler, d'agir... Elle déplaça quelques mèches blondes de son front, avant de rétorquer avec un sourire:

"Je préfère savoir mes partenaires bien conscients des tortures que je leur fais subir... C'est follement plus intéressant!"

L'homme fouilla alors dans ses poches pour trouver son paquet, qui se révéla être vide. Cassandre lui en proposa alors une de son propre étui. Ils ne fumaient probablement pas les mêmes, mais celles de Cassandre n'avait rien de très féminines... Elles n'étaient pas "avec filtre, avec parfum". Enfin, rien de tout ce qu'on pouvait trouver dans la bouche de certaines filles qui désiraient fumer pour se donner un genre, mais qui voulait en même temps que ce ne soit pas une torture trop conséquente pour elle...

L'inconnu enchaîna:

« - Enfin... je dis ça, mais, en admettant que je sois consentant, ça serait à vos risque et périls... à moins que vous n'aimiez particulièrement que l'on vous prenne par derrière... »

Cassandre eut un air un peu surpris pendant quelques secondes, avant d'hocher la tête avec un doux sourire. Eh bien, il ne mâchait pas ses mots... Mais bon, après tout, Cassandre ne s'en formalisait pas trop. Cela sortait le jeune femme de son monde aseptisé et bien propre. Et elle en était ravie!

Finalement l'homme accepta son invitation. Après tout, il n'avait aucune obligation, mais il semblait d'une certaine façon apprécier la compagnie de la blonde. Après tout, d'une certaine manière, ils se ressemblaient un peu ce soir. Ils avaient tous les deux le désir d'échapper à quelque chose, de se perdre dans des actions futiles et regrettables, ne plus être eux mêmes le temps d'une nuit. Cassandre fuyait sa vie, ses responsabilités, son argent, ses amants... Elle ne voulait plus être quelqu'un d'important et dont de nombreuses personnes dépendaient d'elle... au moins pendant une soirée... Mais l'inconnu, que fuyait il, lui?

Ils se rendirent de nouveau au bar, et choisirent une petite place à l'écart. Enfin, elle restait toujours à porter de vue de Léon et Texas, selon leurs exigences concernant sa sécurité. Néanmoins, Cassandre ne désirait pas être dérangée par des importuns, des types un peu soûls qui se mêleraient allègrement à leur conversation sans y avoir été invités...
Elle commanda un double scotch au barman, et laissa son inconnu choisir sa consommation.

C'est alors qui lui lança:

« - Au fait, princesse, ''l'inconnu'' il a un nom. Il s'appelle Izumi si vous voulez tout savoir. »

Ce à quoi elle répliqua, amusée:

"Et la princesse possède aussi un nom: Cassandre, comme la fille du roi Priam et la prophétesse troyenne que personne ne croyait..."

Elle avait toujours pensé que son prénom aurait une influence tragique sur sa destinée. Elle espérait simplement que ses soupçons ne se confirmeraient pas un jour ou l'autre...
Cassandre s'accouda au bar, jouant du bout des doigts avec le bord de son verre, avant de demander à Izumi:

"Alors, Monsieur Izumi, vous vivez depuis longtemps à Yuukoku?"

Mieux valait commencer par quelques questions d'une banalité affligeante pour faire preuve d'esprit une fois qu'elle le connaîtrait un peu mieux...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Dim 29 Mar - 20:30

« - Et la princesse possède aussi un nom: Cassandre, comme la fille du roi Priam et la prophétesse troyenne que personne ne croyait... »

Sans qu'il ne fut un expert en la matière, Izumi avait quelques notions en ce qui concernait la mythologie grecque, souvenirs qui lui restaient de ses cours de lycée...
Le lycée... comme ce temps là lui semblait loin maintenant...
Le temps où sa vie était relativement stable, ou du moins une époque où il lui avait semblé approcher du bonheur. Car on ne pouvait pas réellement dire qu'il avait à un moment ou un autre mené une existence sereine.
Il en revenait toujours là : son passé, les souvenirs qui le hantaient depuis des années, les vieilles blessures qui ne se refermeraient jamais vraiment et dans lesquelles il ne cessait de remuer le couteau.
Après tout, il y avait bien une raison pour laquelle il était venu ici ce soir, dans cette boite de nuit, se saouler jusqu'à ne plus savoir où il était. Et pour quel résultat au final ?
Mais de toute façon il le savait, un verre de vodka ça n'est jamais assez profond pour y noyer sa peine.
Et apparemment, il n'était pas le seul à traîner derrière lui son fardeau. La princesse elle aussi semblait avoir ses problèmes, certes différents mais non moins pénibles. Assez pour qu'elle eut envie de laisser derrière elle son château, l'espace d'une soirée du moins, et vienne faire la conversation au premier mec un peu atypique qu'elle croisait.

Cassandre... la prophétesse qui prédit en vain la chute de Troie, celle en qui personne n'a cru...
Se peut il que l'on choisisse un prénom d'après de telles références ? Ce n'est en général pas le genre d'aspects que l'on met en avant lorsqu'on se présente à quelqu'un. A moins bien sûr que l'on y voit un quelconque signe du destin.
Izumi, pour sa part, était plutôt enclin à penser que la vie réservait déjà bien assez de mauvaises surprises sans qu'on ait besoin d'aller chercher à déterminer son futur, sans que l'on ne se sente tenu par d'obscures présages. Lui qui n'espérait de toute façon pas grand chose de l'avenir, aimait mieux vivre au jour le jour, ne se posant pas de questions, ayant bien assez de son passé pour broyer du noir.

« - Alors, Monsieur Izumi, vous vivez depuis longtemps à Yuukoku ? »
Interrogea la jeune femme d'une voix claire qui sortit le brun de ses rêveries.

« - Non, pas tellement. Ça doit faire un peu plus de trois mois que je vis ici. »

Il prit bien soin de ne pas évoquer les circonstances qui l'avaient poussé à quitter Tokyo, sa ville natale. La blonde lui avait simplement demandé depuis combien de temps il vivait ici, pas les raisons qui l'y avaient amené. Izumi ne se montrait jamais très loquasse et avait le don pour taire les choses importantes; surtout lorsque c'était de lui dont il était question.

Mais puisque miss Cassandre voulait discuter, il allait lui aussi se lancer dans les questions bateau, celles qui n'ont en réalité pas grande importance.

« - Je suis plus très net ce soir, mais il ne semble pas me tromper en disant que vous même n'êtes pas d'origine japonaise. Par contre, vous êtes peut-être née ici ? »

La questionna-t-il, en même temps qu'il écrasait sa cigarette dans le cendrier avant de s'intéresser au verre de whisky que le barman venait de lui apporter.
Et puisqu'on était dans le thème des sujets de conversation inutiles, il en avait un autre à proposer.

« - Sinon, qu'est-ce que vous faites de votre vie, à part fréquenter les homos à moitié ivres dans les boites miteuses ? Vous ne passez tout de même pas votre temps cloîtrée en haut d'une tour à attendre que le prince charmant vienne vous sauver de votre quotidien insipide; non ? »

Décidément, ce ton là ne lui allait pas, chez lui ça ne faisait pas naturel.
Et soudain la compagnie de la jolie blonde ne lui paraissait plus aussi intéressante. Le jeune homme était quelqu'un qui se lassait extrêmement vite; il fallait savoir le retenir. A moins que Cassandre n'ait décidé de commencer par les questions usuelles pour en venir ensuite à ce qu'elle souhaitait vraiment savoir ? A quoi bon s'encombrer des usages après une rencontre comme la leur ? Non; quand on a commencé par un échange de répliques sarcastiques autour d'un verre de scotch, pour ensuite aller danser un tango devant une foule consternée, le tout avant même d'avoir fait les présentations, on peut s'attendre à autre chose qu'une conversation banale.

« - Dites, princesse, si vous continuez je vais finir par m'endormir. Jouez pas à ça avec moi, je vois bien que c'est que du vent cette petite conversation banale entre gens normaux. Au risque de vous déplaire, je vous ai senti bien plus naturelle entre mes bras sur la piste de danse. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 28
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Lun 30 Mar - 18:27

Les deux jeunes gens s'échangeaient des banalités affligeantes qui n'allaient à aucun d'eux. Ils le sentaient très bien qu'ils ne parlaient que pour rien dire, alors que leur soirée avait commencé si fort. Il lui posa quelques questions auxquelles elle répondit évasivement:

"Ouais... Je suis née ici... Parents américains mais amour du Japon... Allez comprendre..."

Cynique, il lui demanda alors, son verre de whisky entre les doigts:

« - Sinon, qu'est-ce que vous faites de votre vie, à part fréquenter les homos à moitié ivres dans les boites miteuses ? Vous ne passez tout de même pas votre temps cloîtrée en haut d'une tour à attendre que le prince charmant vienne vous sauver de votre quotidien insipide; non ? »

La jeune femme n'eut pas le temps de lui donner une réponse que Izumi enchaîna rapidement, visiblement aussi agacée qu'elle par ce ton condescendant et poli qu'ils étaient en train d'adopter:

« - Dites, princesse, si vous continuez je vais finir par m'endormir. Jouez pas à ça avec moi, je vois bien que c'est que du vent cette petite conversation banale entre gens normaux. Au risque de vous déplaire, je vous ai senti bien plus naturelle entre mes bras sur la piste de danse. »

Cassandre eut un sourire charmant tout en baissant les yeux. Elle cala une mèche de cheveux blonds derrière une de ses oreilles, avant d'éclater de rire. Sa voix cristalline se perdit rapidement dans la musique, ô combien répétitive de la boîte. Elle était heureuse de savoir qu'elle pouvait agir comme bon lui semblait, que les gens ne se préoccupaient pas d'elle, qu'ils n'étaient pas en train d'observer le moindre de ses mouvements et de la juger dans son travail ou son comportement. Cassy se détendit un peu. Avec Izumi, elle avait la possibilité de laisser parler son moi profond, et de lui faire dire ce qu'il lui passait par la tête. Elle finit par calmer ce merveilleux rire, avant de reprendre, très peu sérieuse:

"Vous avez raison! Je ne peux pas jouer à la banale Cassy avec vous!"

Elle passa une de ses mains derrière la nuque d'Izumi, et l'attira à elle. Son visage s'était rapproché du sien, et elle le regardait les yeux pétillants avec un sourire coquin. Elle se mordilla légèrement la lèvre inférieure, et vint lui chuchoter à l'oreille:

"Vous voulez la vérité? En réalité, je m'occupe d'un énorme cartel de drogue qui va des Etats Unis à la Chine, en passant par le Mexique, quelques pays d'Amérique Latine et le Japon... Je couche avec un type de "même monde que moi" qui sortait avec un mec précédemment, et j'ai cette fâcheuse sensation que mes parties de jambes-en-l'air vont bientôt prendre fin. Et pour finir... Je n'ai pas de château, ni de tour, et les Princes Charmants sont tous des salauds dans ce milieu..."

Elle se détacha un peu de lui, frôlant doucement ses lèvres comme Izumi l'avait fait avec elle sur la piste de danse, lors de leur sensuel tango... Elle jeta un rapide coup d'oeil autour d'elle. Léon et Texas étaient toujours bien occupés, et devaient croire que la jeune femme était en train de draguer. Elle reporta son regard sur l'homo, et lui demanda avec un petit sourire espiègle:

"Alors, j'arrive de nouveau à captiver votre attention, ou bien je dois faire un peu plus encore?"

Elle but un peu de sa boisson, avant d'ajouter:

"J'ai envie de me prendre une cuite ce soir, de ne plus savoir où je suis, à qui je parle, avec qui je couche... J'en ai plus qu'assez de jouer à la "gentille petite Cassandre trop bonne trop conne"! Putain, j'ai aucune vie en réalité!"

L'alcool avait tendance à pousser la jeune femme à l'autoscopie personnelle et cynique. Mais elle ne se laissait pas décourager pour autant. Si elle mettait un peu de volonté, peut être qu'elle parviendrait à changer...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Mar 31 Mar - 19:23

« - Vous avez raison! Je ne peux pas jouer à la banale Cassy avec vous ! »

Voilà qui était mieux; beaucoup mieux.
Après tout, on ne va jamais bien loin quand on est obligé de jouer un jeu, d'incarner une espèce de personnage qui ne nous correspond pas mais qui passe mieux que nous en société. Izumi n'était pas là pour juger la jeune femme, elle était donc libre d'agir comme elle le souhaitait.

Il sentit alors la main fine et délicate de la blonde passer derrière sa nuque. Puis, espiègle, elle se pencha un peu plus vers l'oreille du jeune homme, comme pour lui confier un secret.

« - Vous voulez la vérité? En réalité, je m'occupe d'un énorme cartel de drogue qui va des Etats Unis à la Chine, en passant par le Mexique, quelques pays d'Amérique Latine et le Japon... Je couche avec un type de "même monde que moi" qui sortait avec un mec précédemment, et j'ai cette fâcheuse sensation que mes parties de jambes-en-l'air vont bientôt prendre fin. Et pour finir... Je n'ai pas de château, ni de tour, et les Princes Charmants sont tous des salauds dans ce milieu... »

Izumi éclata d'un léger rire, ayant un peu de mal à croire que tout dans cette tirade fut véridique. Mais, d'un autre côté, pourquoi pas ?

« - Et moi je suis le fils d'un riche entrepreneur de Tokyo. Le premier mec avec qui j'ai couché c'était mon frère; mais papa n'était pas d'accord, alors quand mes parents ont divorcé ils ont fait en sorte de nous séparer. Puis mon père s'est remarié avec une vieille mégère qui n'a pas apprécié que je me tape son fils. J'ai fini par quitter Tokyo, laissant mon père avec sa fortune et sa harpie. Maintenant je joue les apprentis mécanos. »

Il avait lancé ça d'un trait, en riant presque.
C'était sorti tout seul. Il n'avait pas eu l'intention d'en dire autant, cependant l'alcool lui déliait un peu trop la langue, d'autant plus qu'il commençait à vraiment prendre plaisir à discuter avec Cassandre.
Il se détesta pour la manière dont il venait d'étaler sa vie, là, sur un comptoir, sur le ton de la plaisanterie... comme si ça n'était pas sérieux, comme si ça n'avait pas d'importance. Une pointe d'amertume passa dans son regard.

«- Alors, j'arrive de nouveau à captiver votre attention, ou bien je dois faire un peu plus encore ? »
S'enquit la jeune femme, les yeux pétillants.

Le brun ne répondit pas, se contentant d'adresser à son interlocutrice un sourire un brin forcé.
Bien vite il se reprit. Ça n'était pas le moment de broyer du noir ! Pas maintenant qu'il venait de trouver quelqu'un avec qui parler sans s'embarrasser de ses vieilles histoires !

« - J'ai envie de me prendre une cuite ce soir, de ne plus savoir où je suis, à qui je parle, avec qui je couche... J'en ai plus qu'assez de jouer à la "gentille petite Cassandre trop bonne trop conne"! Putain, j'ai aucune vie en réalité! »

L'alcool commençait apparemment à avoir ses petits effets sur la demoiselle.

« - Croyez moi, vous êtes loin d'être conne, chérie. Par contre, j'ai un coup d'avance sur vous : je suis déjà complètement à l'ouest ! »

Il ne savait plus trop bien ce qu'il disait, et il ne pouvait s'empêcher de rire pour un rien. Il avala d'un trait le fond de son verre de whisky.
Il n'y a pas que des inconvénients à prendre une bonne cuite. Évidemment, demain quand il devrait aller bosser au garage avec une gueule de bois monumentale il dirait certainement le contraire, mais pour l'instant il était encore dans un agréable état d'euphorie, et ça lui convenait.

« - Mais pourquoi s'arrêter en si bon chemin ?! Vous allez prendre la cuite de votre vie princesse ! On va se mettre tellement minable que même quand j'aurais roulé une pelle à tous les mecs de la boite et que le patron nous aura jetés dehors, on sera encore à se marrer comme des cons. »

Il dépeignait ces projets d'une manière un peu théâtrale, passant un bras autour des épaules de la jolie blonde, tandis que de l'autre il faisait de grands gestes. Izumi à moitié bourré c'était en soi tout un concept...
Puis il plongea ses yeux noirs dans le regard de Cassandre, et se pencha vers elle pour l'embrasser. Un vrai baiser cette fois.

« - Si je dois me taper tous les mecs de la boite, vous pouvez être sûre que vous serez la seule fille que j'aurais embrassé ce soir. Ça va faire des jalouses... »
Murmura le brun à l'oreille de la jeune femme, d'une voix doucereuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 28
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Jeu 2 Avr - 7:23

« - Et moi je suis le fils d'un riche entrepreneur de Tokyo. Le premier mec avec qui j'ai couché c'était mon frère; mais papa n'était pas d'accord, alors quand mes parents ont divorcé ils ont fait en sorte de nous séparer. Puis mon père s'est remarié avec une vieille mégère qui n'a pas apprécié que je me tape son fils. J'ai fini par quitter Tokyo, laissant mon père avec sa fortune et sa harpie. Maintenant je joue les apprentis mécanos. »

Cassandre eut un sourire étonné avant de se mettre à pouffer de rire. Eh bien, son histoire était aussi crédible que la sienne, même si elle était beaucoup plus sombre que celle de l'américaine. En temps normal, elle aurait prit cela avec plus de gravité, mais l'alcool lui montant tout doucement au cerveau, elle ne pouvait s'empêcher de rire pour un rien. Elle reprit néanmoins peu à peu son sérieux quand elle perçut chez son interlocuteur une gravité dans ses traits. Même si l'apparition avait été fugace, Cassandre ne préférait pas trop rire dans ces moments-là...

Après avoir évoqué sa forte envie d'être ivre toute la nuit, Izumi lui répliqua:

« - Croyez-moi, vous êtes loin d'être conne, chérie. Par contre, j'ai un coup d'avance sur vous : je suis déjà complètement à l'ouest ! »

Eh bien, ça faisait toujours plaisir d'être appréciée pour ce qu'elle n'était pas. Même si Izumi était un parfait inconnu pour elle, il avait l'amabilité de ne pas être trop désagréable avec elle. Concernant son état d'ébriété, il n'avait pas tort... Il était déjà bien loin par rapport à elle. Cassandre ne se laissa pas démonter; elle avala le reste de son verre à moitié plein (ou vide?) avant de le reposer d'un coup sur le comptoir. Le scotch lui brûla un instant le palais et l'œsophage, mais elle adorait cette sensation. D'un geste, elle appela le barman et lui commanda carrément une bouteille de leur meilleur whisky. Autant être complètement ivre avec des produits de qualité!

« - Mais pourquoi s'arrêter en si bon chemin ?! Vous allez prendre la cuite de votre vie, princesse ! On va se mettre tellement minable que même quand j'aurais roulé une pelle à tous les mecs de la boite et que le patron nous aura jetés dehors, on sera encore à se marrer comme des cons. » lui lança Izumi tandis qu'elle était en train de remplir leurs verres. Un sourire amusé s'était inscrit sur ses lèvres: elle imaginait très bien la scène.

Elle sentit les bras du jeune homme l'entourer. Surprise, elle tourna son joli minois vers lui, et l'observa un instant. Finalement Izumi l'embrassa. Fini de jouer, ce n'était plus l'un de ces frôlements sensuels. Le baiser était véritable et la jeune femme y répondit du mieux qu'elle put malgré la surprise. Leurs lèvres se séparèrent et elle entendit Izumi lui chuchoter à l'oreille:

« - Si je dois me taper tous les mecs de la boite, vous pouvez être sûre que vous serez la seule fille que j'aurais embrassé ce soir. Ça va faire des jalouses... »

Cassandre sourit, avant de rire doucement et de lui dire sur le même ton:

"Mmmmh, vous me faîtes trop d'honneurs Monsieur Izumi... Mais êtes-vous sûr qu'après ce baiser les autres mecs de la boîte voudront encore de vous?"

Après tout, la scène vue de l'extérieur pouvait être des plus simples perçue par des humanoïdes courants: un homme et une femme pas trop moches tous les deux se rencontrent dans une boîte de nuit, papotent un peu, dansent et se font du gringue et "badaboum!" ils finissent dans le même lit. Néanmoins, personne ne pouvait deviner clairement qu'Izu était homo et que Cassy n'était pas là pour ramener quelqu'un dans son lit. Tout ceci n'était qu'une grande mise en scène sur le théâtre de la vie. Les acteurs prenaient des rôles qui n'étaient pas les leurs, mettaient un masque sur un autre masque, brouillaient les pistes et décontenançaient le public...

Cassandre jeta un rapide coup d'oeil à ses gardes. Visiblement, même Texas et Léon étaient tombés dans le panneau. Bien... Elle sortit son portable et leur envoya un mail à chacun pour leur dire qu'elle ne rentrerait probablement pas ce soir, et qu'ils avaient leur soirée... Enfin, elle ne s'attendait pas à ce qu'ils soient d'accord, comme d'habitude, mais bon, elle savait qu'elle ne risquait pas grand chose en compagnie d'Izumi...

Elle se pencha alors vers le brun et lui demanda alors, avec un sourire:

"En parlant de mecs... Tu en as repéré un? Je n'aimerais pas que nous nous disputions pour le même... "

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Sam 4 Avr - 21:42

Visiblement, miss Cassandre n'avait pas foncièrement détesté le fait de se faire embrasser par un homo revendiqué. Elle avait même réagit au-delà des espérances du jeune homme en répondant à son baiser plutôt qu'en lui mettant une baffe dans sa belle gueule. Il ne s'était pas vraiment posé la question de savoir comment elle allait prendre son geste, mais il n'aurait pas apprécié pour autant une rencontre violente entre sa joue et la main de la jeune femme.

« - Mmmmh, vous me faîtes trop d'honneurs Monsieur Izumi... Mais êtes vous sûr qu'après ce baiser les autres mecs de la boîte voudront encore de vous ? »
Murmura la blonde avec un petit rire.

« - Mais; ils n'ont rien à dire ces connards ! J'ai pas à m'inquiéter de savoir s'ils veulent de moi ! Ça sera plutôt à ceux que j'aurais décidé de draguer de s'estimer heureux de l'attention que je leur porte ! »
Répliqua Izumi du tac au tac.

Étant donné qu'il n'était plus très sobre on pouvait mettre cet excès de confiance sur le compte de l'abus d'alcool... ou pas... Car, mine de rien, s'il avait lancé cette phrase sur le ton de la plaisanterie il pensait tout de même un peu de cette manière. Cette attitude n'était généralement pas du goût de tout le monde, et faire preuve de tant d'arrogance était bien souvent mal vu. Cependant, le brun jugeait ses propos comme tenant plus de l'objectivité que de la prétention. Il plaisait beaucoup et il le savait. Dire le contraire, cela aurait été pour lui de la fausse modestie.

« - En parlant de mecs... Tu en as repéré un? Je n'aimerais pas que nous nous disputions pour le même... »
Demanda Cassandre, se penchant vers lui, un sourire étirant ses lèvres.

Izumi balaya la salle du regard, à la recherche d'un mec potentiellement attirant. Mais bon... en règle général, sous les lumières agressives et changeantes d'une boîte de nuit, on ne voit pas clairement à qui on a affaire. C'est d'ailleurs l'endroit idéal pour se cacher, jouer à être quelqu'un d'autre, abuser les foules. Se cacher au milieu du monde, et se déhancher sur une piste de danse pour faire croire dieu-sait-quoi.
Détail, pas directement lié à la recherche d'un flirt d'une danse, mais qui interpella tout de même notre gaillard : depuis qu'il avait rencontré Cassandre il y avait ces deux types à l'allure pas forcément rassurante qui ne cessaient de les observer. Il songea soudain à l'histoire que lui avait servi la jolie blonde sur ses prétendus liens avec les yakuza, ses prétendues affaires dans le domaine du trafic de drogue... Considérant ces récits comme véridiques, les deux armoires à glace qui ne les lâchaient pas des yeux étaient peut-être chargés de la protection de miss Cassandre. Après tout, si elle trempait effectivement dans des combines douteuses d'aussi grande envergure elle n'avait sans doute pas que des amis...

* Ça serait quoi ces deux mecs ? Des gardes du corps ?! Mais putain, Izu, t'arrêteras un jour de croire tout ce qu'on te dit ?! Cette petite demoiselle; parrain de la drogue ?! A ce compte là moi je suis la reine d' Angleterre ! *

Même à moitié dans les vapes, le jeune homme ne pouvait s'empêcher de se poser des questions. Parce qu'après tout, cette blonde incendiaire qui se saoulait tranquillement avec lui, dans sa vie de tous les jours chef yakuza craint et respecté; en quoi était-ce impossible ?

Il en revint à leurs conversations insouciantes d'acolytes de comptoir.

« - Ça me ferait bien marrer si on avait le même genre de mecs, princesse... Enfin... après tout, pourquoi pas ? »
Persifla Izumi, séchant son verre de whisky et en resservant un autre pour Cassandre et lui.

Il laissa de nouveau son regard se promener d'un bout à l'autre de la salle. Après quelques instants d'observation il avisa un jeune homme qu'il jugea plutôt pas mal, voire carrément canon. Grand, brun, un faciès assez agréable; du moins à ce qu'on pouvait apercevoir à la distance où ils se trouvaient et aux lumières des spots. De plus, très important, monsieur semblait être seul à sa table.... ça c'était intéressant...

« - Hep, princesse; qu'est ce que tu penses du beau brun ténébreux là bas ? »
Interrogea Izumi, désignant d'un signe de tête le mec en question.

Soudain, le jeune homme se leva, toisant Cassandre d'un air de défi.

« - J'ai une idée. Le premier qui roule un patin à ce canon a gagné ! Quoi, je sais pas encore, mais on aura bien le temps de décider après. »

Izumi déclina ainsi le principe de son nouveau jeu de gamin, tirant la langue à le jeune femme en guise de ponctuation de fin de phrase, comme un petit merdeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 28
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Mer 8 Avr - 11:29

[désolée pour le retard, j'ai une vie un peu agitée en ce moment!]

Cassy sentait qu'elle perdait peu à peu la pleine possession de son esprit. Ce dernier commençait à sérieusement être embué par l'alcool. Elle se surprenait à rire bêtement pour rien avant de froncer les sourcils pour se gronder mentalement de sa stupidité passagère. Izumi jeta un coup d'oeil aux personnes de la boîte après avoir écouté la question de la jeune femme. Il lui répondit finalement:

« - Ça me ferait bien marrer si on avait le même genre de mecs, princesse... Enfin... après tout, pourquoi pas ? »

Cassandre eut un sourire. Après tout, ils n'avaient surement pas le même type... Elle aimait les hommes beaux, intelligents et mystérieux, qui avaient quand même dans l'intimité un aspect caché... Enfin, à bien y réfléchir, elle n'avait pas vraiment de genre pré-défini, juste une vague idée de ce qu'elle aimerait. Elle avait fréquenté trop peu d'homme pour les choisir à la chaîne dans la même "marque" par la suite. Et puis, les expériences nouvelles lui plaisaient toujours... Bon, il était clair qu'elle ne se sentait pas du tout attiré par les petits vieux pervers bedonnants qui lui servaient pour la plupart de collègues. Et puis, les regards lubriques que lui jetaient les autres Oyabuns la dégoutaient. Elle se sentait salie par leurs yeux pleins de fantasmes devant sa beauté... Sauf quand il s'agissait de Tatsuki... C'était différent avec lui... Tastuki... Tss, ce salaud l'avait laissé en plan à la sortie du restaurant et depuis, elle n'en avait plus aucune nouvelle. Il fallait croire qu'elle s'était bien fait avoir...

Izumi l'a sorti de ses pensées en lui lançant alors un défi:

« - Hep, princesse; qu'est ce que tu penses du beau brun ténébreux là bas ? J'ai une idée. Le premier qui roule un patin à ce canon a gagné ! Quoi, je sais pas encore, mais on aura bien le temps de décider après. »

Cassy haussa un sourcil avant d'avoir un charmant sourire et d'éclater de rire. Le défi était intéressant, surtout que le jeune homme n'était pas laid. Elle coinça une mèche de cheveux blonds derrière son oreille et tendit la main à Izumi pour la serrer, tout en disant:

"Marché conclu... Mais tu ne risques pas de gagner, darling..."

L'américaine eut un petit sourire en coin avant d'avaler d'une traite ce qu'il restait dans son verre. Elle se leva alors de son siège et se dirigea avec une démarche féline vers la table où était assis sa victime potentielle. Elle croisa le regard de Texas entre temps qui la jugea un peu sévèrement. Il ne comprenait absolument pas sa patronne à ce moment là, et avait clairement comprit qu'elle n'était plus vraiment consciente de ce qu'elle faisait... Cassandre fit comme si de rien, et continua son chemin...

Elle arriva enfin à la table et prit place avec un sourire courtois aux côtés du jeune homme. Surpris, il la regarda un instant sans vraiment comprendre. Cassandre se pencha alors à son oreille et lui chuchota quelque chose. L'inconnu fronça un instant les sourcils avant de finalement hocher de la tête avec un sourire. Elle se recula légèrement de ce dernier, avant de l'embrasser langoureusement. Le jeune homme se prêta au jeu plus que de mesure. Ses mains caressèrent la nuque blanche de l'Oyabun avant de descendre sur sa poitrine, et de masser allègrement ses seins. Cassandre n'appréciant pas ce contact imprévu, commença à repousser le jeune homme qui continuait à la tripoter. Réussissant à dégager une de ses mains, elle le gifla violemment avant de se lever avec rapidité. Elle avait à peine fait deux pas que l'inconnu l'attrapa de nouveau par le bras pour la tirer vers lui, furieux. Cassy savait se battre, mais elle n'eut pas le temps d'intervenir que Texas sautait déjà sur le type, le plaquant au sol, maintenant ses mains dans son dos...

Cassandre ne savait plus où se mettre. Dire qu'elle avait essayé d'être discrète. Des videurs arrivèrent et demandèrent quelques explications que Cassandre leur fournit avec calme. Finalement, l'inconnu fut reconduit à l'entrée... Pendant ce temps, Izumi s'était rapproché tandis que l'américaine s'expliquait avec son garde du corps. Quand elle le vit, elle laissa tomber Texas pour le rejoindre, et lui dit alors avec un grand sourire, comme si rien ne s'était passé:

"Finalement, mon plan n'était pas aussi bon que ça... Je n'aurais peut être pas du lui dire qu'il devait tout faire pour te rendre jaloux... J'ai eu la mauvaise idée de lui faire croire que tu étais mon amant... Néanmoins, il a halluciné quand il a vu Tex... enfin, ce type lui sauter dessus pour prendre ma défense..."

Elle baissa le regard, et demanda alors avec un charmant sourire:

"Alors, j'ai réussi?"

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Ven 10 Avr - 17:36

[pas de problème pour le retard; en plus ça faisait même pas une semaine. et c'est vrai qu'on a pas forcément toujours le temps de répondre]




« - Marché conclu... Mais tu ne risques pas de gagner, darling... »

Peut-être était ce simplement dû à l'alcool, mais la jeune femme semblait afficher de plus en plus d'assurance face à Izumi. Ça n'était pas plus mal qu'elle réagisse ainsi aux provocations du jeune homme. Il s'amusa de la voir jouer pleinement le jeu. Il retint un petit rire lorsqu'il aperçut l'expression étonnée de l'homme seul à sa table qui venait de voir s'asseoir près de lui cette blonde incendiaire. Le pauvre gars semblait légèrement largué... il n'avait pas tout compris.
Malgré cela, il ne parut pas réticent aux propositions que Cassandre lui chuchota à l'oreille et dont Izumi devinait la teneur.

* Décidément il s'emmerde pas le type... *
Songea le brun, observant l'autre qui ne se gêna pas pour rendre son baiser à la jolie blonde.

Le brun supposait que l'autre avait raison d'en profiter; ça n'était pas tous les jours qu'une superbe jeune femme vous abordait et vous roulait une pelle dans la foulée.
Izumi fronça les sourcils. L'autre sale type prenait vraiment ses aises. Le brun n'était pas du tout convaincu qu'elle ait elle même demandé à se faire peloter les seins par ce rustre qui s'en donnait à coeur joie...
Cassandre repoussa d'ailleurs le type; mais celui-ci n'était visiblement pas décidé à la laisser partir. La jeune femme n'hésita pas à le gifler.

* Bien fait pour sa gueule. *
Commenta intérieurement Izumi, un sourire moqueur sur les lèvres.

Cependant, son sourire s'effaça aussitôt lorsqu'il vit le type essayer de retenir Cassandre. Il y des gens, comme ça, on a beau leur expliquer les choses ils ne veulent pas comprendre...
Izumi s'avança, prêt à intervenir, cependant il fut devancé par un autre mec, de carrure impressionnante, qui se jeta sur l'agresseur de la jeune femme et eut tôt fait de le neutraliser. Et comme par hasard, ce mystérieux sauveur n'était autre qu'un des deux énergumènes qui n'avaient pas lâché Cassandre des yeux depuis le début.
L'hypothèse des gardes du corps venait elle d'être démontrée ? ...
En tous cas, maintenant il était plus qu'évident que Cassandre connaissait, de près ou de loin, son grand justicier blond...
Les videurs avaient jeté l'agresseur dehors, et la blonde était en train de discuter avec son sauveur... Izumi n'entendait pas la conversation, mais il voyait bien qu'elle n'était pas simplement en train de le remercier. Elle avait plutôt l'air d'essayer de se justifier, de fournir des explications que l'autre recevait sans être vraiment convaincu.

Quand elle le vit s'approcher, Cassandre vint rejoindre Izumi, laissant l'autre en plan. Elle arborait un large sourire, comme si rien ne s'était passé.


« - Finalement, mon plan n'était pas aussi bon que ça... Je n'aurais peut être pas du lui dire qu'il devait tout faire pour te rendre jaloux... J'ai eu la mauvaise idée de lui faire croire que tu étais mon amant... Néanmoins, il a halluciné quand il a vu Tex... enfin, ce type lui sauter dessus pour prendre ma défense... »

« - En effet princesse... c'était pas l'idée du siècle... Ne jamais dire à un mec qu'il doit tout faire pour rendre jaloux un autre. Ce petit con se fera une joie de vous prendre au mot... et il va s'imaginer qu'il peut vous prendre tout court. »
Maugréa le brun, passant son bras autour des épaules de la jeune femme, et affichant une mine un peu renfrognée.

Elle baissa le regard.

« - Alors ? J'ai réussi ? »

« - A foutre le bordel dans la boite ? Ouais, j'avoue... Heureusement que ce type était là... comment t'as dis qu'il s'appelait déjà ? ... Nan, surtout me dis pas que tu le connais pas; je suis pas con non plus. »
Persifla le jeune homme.

Il culpabilisait un peu la jeune femme, mais en réalité c'était surtout de lui dont il n'était pas très fier. Il savait bien qu'il fallait se méfier des gens que l'on rencontrait dans ce genre d'endroits. Non pas que la blonde eut été sans défense; loin de là à en juger par la gifle qu'elle avait mis à ce salaud, mais ça n'était pas une raison pour la laisser se faire ennuyer par le premier pervers venu. De plus, la princesse, comme elle l'avait elle même laissé entendre, n'était pas familière des boites de nuits ou autres endroits un peu ''populaires''.

Izumi s'en retourna vers le bar accompagné de miss Cassandre.
Il régna ensuite entre les deux acolytes un silence tendu. Le jeune homme alluma sa énième cigarette de la soirée, qu'il laissa se consumer entre son pouce et son indexe, fixant le cendrier, évitant plus ou moins de croiser le regard de la blonde. Cette atmosphère lourde devint vite désagréable, et il se décida -une fois n'est pas coutume- à engager de nouveau le dialogue.
Cette soirée si elle n'avait pas spécialement bien commencé pour lui s'était finalement révélée plutôt agréable; ça n'était pas le moment de gâcher tout cela. Relativisant les évènements, il pris parti de traiter cela d'un ton plus léger. Inutile de se prendre la tête, de toute façon l'incident était clos et il n'y avait pas eu de mal.
Il fit face à la jeune femme, une expression espiègle sur le visage.

« - C'est vrai miss Cassy; malgré tout tu lui as roulé un beau patin à ce sale type. T'as remporté le pari... Mais comme j'avais pas pris la peine de déterminer ce à quoi le gagnant aurait droit, je vais être bon joueur : demande moi tout ce que tu voudras princesse. »

Il savait bien que c'était une proposition dangereuse qu'il faisait là. Si on ne tient pas à se retrouver dans une galère sans nom, on ne dit pas à une femme qu'elle peut demander tout ce qu'elle voudra (mais ne soyons pas sexiste; ce n'est pas non plus une bonne idée de faire ce genre de propositions à un homme).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 28
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Sam 11 Avr - 8:25

Quand elle lui demanda, l'air ingénu, si elle avait mené à bien le défi lancé, Izumi lui répondit, visiblement agacé:

« - A foutre le bordel dans la boite ? Ouais, j'avoue... Heureusement que ce type était là... comment t'as dis qu'il s'appelait déjà ? ... Nan, surtout me dis pas que tu le connais pas; je suis pas con non plus. »


La jeune femme baissa les yeux. Il n'avait pas tort sur ce point, elle avait mis un sacré bazar dans la place. Elle se massa nerveusement la nuque. Izumi avait percé à jour son petit manège avec Andrews. Il lui demandait des explications qu'elle n'était pas vraiment en mesure de lui fournir. Ses petites confidences au début de la soirée avaient été prises pour des plaisanteries, mais affirmer maintenant que Texas était son garde du corps revenait à assumer en bloc ce qu'elle avait dit précédemment. Elle leva de nouveau les yeux vers son acolyte de la soirée, avant de lui dire dans un souffle:

"Ok, Ok... Je le connais... C'est Andrews, ou plutôt Texas, il préfère qu'on l'appelle ainsi... Enfin..."

Cassandre bafouillait. Elle n'aimait pas être prise entre deux feux comme cela. Elle soupira avant d'ajouter, un peu plus sûre d'elle:

"Comme je te l'ai dit, je suis une "pauvre petite fille riche"... Et Papa n'a pas trouvé mieux à mes 16 ans que de me coller des gardes du corps... Il avait peur que sa fi-fille chérie aille courir les garçons et les endroits mal-famés... Enfin, depuis tout ce temps, nous sommes devenus amis et voilà..."

Bon, elle espérait que ses explications seraient suffisantes. Bien sûr, elle avait omis de préciser qu'aujourd'hui encore ils étaient ses sbires, et qu'ils la protégeaient dans le cadre de son "activité professionnelle"...
Cassandre et Izumi retournèrent ensemble au bar. L'ambiance s'était un peu écroulée, et un silence pesant s'installa entre eux. Cassandre finit la bouteille qu'il avait commandé, avant d'en redemander une autre au barman. L'alcool commençait vraiment à lui taper sur la tête, mais elle avait encore conscience, ou du moins une conscience embuée, de ce qu'elle disait...

Izumi se décida au final, à reprendre la parole d'un ton plus léger:

« - C'est vrai miss Cassy; malgré tout tu lui as roulé un beau patin à ce sale type. T'as remporté le pari... Mais comme j'avais pas pris la peine de déterminer ce à quoi le gagnant aurait droit, je vais être bon joueur : demande moi tout ce que tu voudras princesse. »

Cassandre observa son hôte, surprise de tant de générosité. En tout cas, il était soit complètement idiot de lui proposer un tel souhait, soit complètement fou, étant prêt à accepter n'importe quoi... La jeune femme eut un sourire. Des idées, elle en avait, et pas des plus innocentes, si bien qu'elle ne parvenait pas à en choisir une... Elle but de nouveau, pour se donner un peu de contenance...

Finalement, une idée de souhait lui traversa l'esprit, qui lui parut meilleure qu'une autre. Un sourire naquit sur ses lèvres roses et charnues, avant de déclarer, espiègle:

"Ce que tu proposes est risqué Izumi... Je pourrais faire de toi tout ce que je veux si j'en crois tes paroles... Mais rassures toi, j'ai trouvé quelque chose. Je ne sais pas si cela te plaira..."

Elle cala une mèche de cheveux blonds derrière une de ses oreilles, et avec un charmant sourire, continua:

"Je veux que tu me donnes ton numéro de téléphone. Je le garderais, et un jour, à n'importe quelle heure et n'importe où, je demanderais à ce que tu me rejoignes. Bien sûr, je ne te ferais ce coup là qu'une fois. Après, j'effacerais ton numéro, et tu n'entendras plus parler de moi..."

Cassandre posa son joli minois dans la paume de sa main, accoudée au comptoir, et lui demanda:

"Alors, qu'en penses tu? Cela te paraît faisable? Ou bien trouves tu cela plus que fou?"

Il fallait bien l'avouer, Cassandre appréciait beaucoup la compagnie du jeune homme, et elle ne voulait pas que tout s'arrête après cette nuit. Si elle se décidait à en repasser de semblables, elle désirait que ce soit Izumi qui l'accompagne. Et puis, tout semblait démentiel et incroyable quand elle était avec lui. Tous les carcans qu'elle se posait vis-à-vis de sa fonction, de sa vie, de ses amours explosaient avec Izumi. Elle se sentait alors capable de faire tout et n'importe quoi, et Cassy n'avait pas envie que tout cela s'arrête ainsi...

La jeune femme s'étira sur la chaise. Son ventre se mit alors à gargouiller bruyamment. En temps normal, Cassandre aurait été plus que gênée, mais là, elle éclata de rire, avant d'ajouter:

"Damned! Je meures de faim! Je serais capable d'avaler un mammouth!"


Elle se tourna alors de nouveau vers Izumi, posa sa main sur sa cuisse, et lui demanda:

"Dis, ça te tente de changer de coin?? Viens, je t'invite!"

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Lun 13 Avr - 17:07

« - Je veux que tu me donnes ton numéro de téléphone. Je le garderais, et un jour, à n'importe quelle heure et n'importe où, je demanderais à ce que tu me rejoignes. Bien sûr, je ne te ferais ce coup là qu'une fois. Après, j'effacerais ton numéro, et tu n'entendras plus parler de moi... »

La requête de la jolie blonde eut au moins le mérite de surprendre Izumi.

« - Alors, qu'en penses tu? Cela te paraît faisable? Ou bien trouves tu cela plus que fou ? »

Il ne répondit pas.
Il ne comprenait pas bien les motivations de son interlocutrice. Les conditions qu'elle posait ne parurent pas au jeune homme plus contraignantes que cela.
Certes, ça ne lui semblait pas trop problématique qu'elle l'appelle un jour, sans prévenir, lui demandant de tout lâcher pour venir la rejoindre; il songea tout de même que ce qui pourrait s'avérer ennuyeux ce serait la raison pour laquelle il devrait la rejoindre.
Mais, Izumi avait toujours eu un certain goût pour le risque, et il n'avait pas peur de se retrouver embarqué dans des situations invraisemblables.
De plus, il ne saurait pas exactement dire pourquoi, mais il se sentait bien en compagnie de Cassandre. Il se plaisait à l'entendre répondre à ses répliques cinglantes, à la voir le suivre dans ses délires. Puis, c'est plutôt une bonne chose d'être en mesure de parler avec quelqu'un sans arrière pensée.

Le ventre de la jeune femme se mit à gargouiller bruyamment, tirant le brun de ses réflexion, et lui arrachant un sourire amusé.

« - Damned! Je meures de faim! Je serais capable d'avaler un mammouth ! »
S'exclama Cassandre.

« - Dis, ça te tente de changer de coin ?? Viens, je t'invite ! »
Proposa-t-elle, la main glissée sur la cuisse du jeune homme.

« - C'est pas mon genre de me faire payer le resto par une femme; même s'il s'agit d'une princesse. »
Cracha le brun, l'air suffisant.

« -Mais, après tout, si ça te fait plaisir, pourquoi pas. »

A l'instant où la jeune femme allait se lever, Izumi l'agrippa par le poignet.

« - Je remplirais ma part du contrat. Tu peux être sûre que le jour où tu m'appelles je pourrais être en train de faire n'importe quoi, je laisserais tout tomber pour venir te rejoindre. »

Il lui avait assené ça en la fixant droit dans les yeux.

« - Par contre, c'est un peu facile, tu trouves pas ? Me demander mon numéro de téléphone, m'appeler une fois et disparaître ? J'assume mes actes, alors fais en autant chérie ! Ce numéro je te le file sans problème, et si tu veux le garder, tu le gardes. »

Izumi était quelqu'un qui tenait parole. S'il avait dit à la jeune femme de lui demander tout ce qu'elle voulait ça n'était pas pour ensuite refuser toute ses propositions une par une jusqu'à en trouver une qui lui convienne.
Le jeune homme avait tendance à exprimer un peu trop franchement sa pensée et il aimait bien que l'on fasse de même et qu'on agisse avec lui sans détours inutiles. Aussi, si la jolie blonde ne souhaitait pas limiter leur histoire à une rencontre en boite suivie d'une entrevue dans des circonstances douteuses, elle n'avait pas à user de détours, et simplement conserver le numéro de téléphone d'Izumi. Lui même aurait été un peu déçu que l'aventure s'arrête à ça, mais il ne l'admettrait pas. Par fierté, pas pour autre chose.

« - T'es déjà montée sur une moto princesse ? J'ai une belle japonaise garée sur le trottoir. Tu choisis le resto, je t'amène. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 28
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   Ven 17 Avr - 13:56

Suite ici!

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il noyait ses souvenirs dans un verre de vodka [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quoi de mieux que de noyer son chagrin dans un verre de whisky?[Valentin]
» Les limbes des souvenirs. [ PV ]
» Il y a erreur sur la personne…| Eric Dearbrone
» [X] Aphrodisiac. [Max] [X]
» [TERMINÉ] Du GHB dans mon verre d'eau || Cheyenne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Le Quartier des Loisirs :: La Boîte de Nuit-
Sauter vers: