Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petit pot détente (Abel) TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Petit pot détente (Abel) TERMINE   Lun 6 Avr - 15:49


« Pour te remercier, ça te dit d’aller boire un verre quelque part… beau brun ? »



Tatsuki un peu surpris esquissa un léger sourire. L'après-midi s'était bien déroulée dans l'ensemble, que ce soit du point de vue du rendez-vous avec les avocats, que de l'entente des ex-amants.
Le yakuza s'arrêta un instant et sortit son agenda électronique de sa poche intérieure. Il voulait vérifier qu'il n'avait plus de rendez-vous de l'après-midi ; il avait tellement la tête prise et tellement d'occupations qu'il notait maintenant son planning.


"Bien, je n'ai plus de réunions aujourd'hui. Juste une vérification de compte, mais Kyousuke pourra s'en charger. On peut donc y aller."


Il monta dans sa voiture, rejoins ensuite par Abel. Il enclencha la première avant de vite passer à la quatrième. Il savait précisément où aller boire tranquillement un verre tout en profitant du beau temps.
C'était presque le mois de mai. Les fleurs de cerisiers bourgeonnaient, les rayons du soleil se faisaient de plus en plus chaud, la légère brise était très agréable, et les couples s'exhibaient.
Tatsuki emprunta une route de délestage pour se rendre dans l'arrière-ville.


"Je connais un bel endroit en hauteur. C'est agréable..."


Il n'en dit pas plus. Il fuma sa cigarette en restant concentré sur la route.
Un peu plus d'un quart d'heures plus tard, ils arrivèrent à destination. Il y avait une grande résidence un peu perdue entre des champs. Cet établissement de luxe appartenait à une connaissance de l'Oyabun ; il avait été reconverti en un endroit d'accueil et de repos pour ceux qui voulaient organiser des manifestations et des réceptions au calme et à l'écart de la ville. C'était réservé aux plus fortunés.
Cette grande résidence qui s'étendait sur plusieurs hectares était typiquement japonaise. Il y avait divers jardins, des petits ponts, des fontaines... Le yakuza gara sa voiture et fut escorté dès son arrivée.
Il traversa les jardins avec Abel pour se rendre dans un endroit calme ou boire un verre.


"C'est pas mal hein? On est à la limite de Yuukoku et de Atsugi. Quasiment personne ne vient ici...c'est un coin détente..."


On les conduisit dans un pavillon isolé munit de plusieurs tatamis. Tatsuki avait amené Abel dans un lieu traditionnel dans lequel on pratiquait encore les coutumes ancestrales. C'était la mode du moment, et beaucoup de riches y allaient.Tatsuki se fichait complètement de voir une cérémonie du thé, mais il s'y rendait parfois pour le "fun".
La personne en kimono qui les guidait vers le Chashitsu s'inclina lorsqu'ils entrèrent dans la pièce. Il y avait un petit jardin privé accolé à la petite cabane.
A l'intérieur, il y avait tous les instruments nécessaires à la préparation du thé, ainsi qu'une table basse et deux coussins.
Les deux hommes allaient boire et/ou manger au ras-du-sol.
La jeune femme se retira pour les laisser s'installer. Tatsuki s'allongea après s'être mis à son aise, et s'appuya sur le coussin.


"J'espère que c'est à ton gout beau blond...je me suis dit que ça serait original pour un "quatre heures". Par contre, on va avoir le droit à un chanoyu, mais si tu veux pas d'une cérémonie du thé barbante, dis le! On se contentera juste de commander et de rester au calme. Y aura surement aussi une chanteuse..."


Comme d'habitude, le yakuza était original dans ses choix. Si Abel voulait passer le côté traditionnel, Tatsuki s'y plierait. Lui, se fichait de tout le folklore. Il voulait juste se détendre un peu.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici


Dernière édition par Tatsuki Sugiura le Mer 8 Avr - 14:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Petit pot détente (Abel) TERMINE   Lun 6 Avr - 18:57

Pour vérifier s’il était libre ou pas, Tatsuki sortit son agenda électronique et le consulta. C’était la première fois qu’Abel le voyait avec ce genre d’objet. Il en déduisit donc que l’Oyabun avait tellement de travail maintenant qu’il avait besoin de bien organiser ses rendez-vous. Sa vie ne devait pas être drôle tous les jours. Mais, le connaissant bien, le tueur se dit que le yakuza devait trouver des trous dans son emploi du temps pour passer du bon temps. Ils avaient vécu pratiquement six mois ensemble. Abel connaissait les besoins de son ex amant. Lui avait su profiter de son célibat, même s’il l’avait fait avant leur rupture d’ailleurs… Encore une chose qui les différenciait. Le grand blond n’avait eu aucune conquête durant ces deux derniers mois.

"Je connais un bel endroit en hauteur. C'est agréable..."

Ils venaient de prendre la route et semblaient se diriger en dehors de la ville. Abel jeta un regard en coin Tatsuki, soupçonnant que l’établissement dans lequel ils allaient devait être hors de prix mais magnifique, un peu comme leur hôtel dans les montagnes. Le grand blond reporta son attention sur le paysage défilant derrière la vitre. Le voyage se fit en silence mais, à l’inverse de la veille, ce silence n’était en aucun cas tendu. Il était même extrêmement décontracté. L’ambiance était sereine entre les deux ex amants. C’était rassurant. Le moral d’Abel remontait peu à peu, la présence de Tatsuki l’y aidant. Il avait bien fait d’insister pour entretenir une sorte d’amitié avec lui.

Plus d’un quart d’heure plus tard, ils arrivèrent à destination. Abel sortit de la voiture et regarda l’établissement devant lequel ils se trouvaient. Tout était pratiquement désert autour, il n’y avait que des champs. Le grand blond aimait ce genre d’endroit perdu en pleine nature. C’était relaxant. Alors, lorsque l’Oyabun lui demanda si ce n’était pas mal, Abel acquiesça. Ainsi c’était un coin détente où peu de personnes venaient. Mais, pour que l’établissement puisse tenir, son peu de clientèle devait être très fortunée. Connaissant Tatsuki, cela ne l’étonnait pas qu’il les ait conduits là. En tout cas, il fut rassuré de savoir qu’ils n’avaient pas vraiment quitté la ville. Abel n’avait pas le droit de quitter Yuukoku à cause de l’enquête en cours.

Une personne en kimono vint les accueillir et les conduisit dans un pavillon isolé, dans lequel le sol était couvert de plusieurs tatamis. C’était très traditionnel. Abel admirait la beauté des jardins traditionnels japonais. Ils étaient magnifique avec leurs ponts, leurs fontaines, leurs cerisiers… Lorsque les deux hommes entrèrent dans la pièce mise à leur disposition, la femme en kimono s’inclina et ne tarda pas à se retirer. Abel se mit à l’aise et s’assit sur un coussin, à même le sol. Il y avait les instruments nécessaires à la préparation du thé, ce qui signifiait qu’une personne allait venir.


"J'espère que c'est à ton gout beau blond...je me suis dit que ça serait original pour un "quatre heures". "

« C’est très calme. J’aime beaucoup. »

"Par contre, on va avoir le droit à un chanoyu, mais si tu veux pas d'une cérémonie du thé barbante, dis le! On se contentera juste de commander et de rester au calme. Y aura surement aussi une chanteuse..."

« Je n’ai jamais assisté à un chanoyu. Ça pourrait être sympa. Par contre, lorsque ce sera fini, je ne préfère pas avoir une chanteuse. Je souhaite rester au calme. »

Cela ferait un peu tête à tête en amoureux mais peu importait. Quitte à être dans cet endroit de relaxation, autant en profiter au maximum. Et puis cela permettrait aux deux hommes de passer du temps ensemble, au calme et sans prise de tête. Ils pourraient aller se promener un peu dans les jardins après avoir bu du thé. Abel trouvait que Tatsuki avait eu une bonne idée de venir ici. Cela rappelait un peu leur séjour dans les montagnes, qui avait été isolé de la ville aussi et très calme. D’ailleurs, l’Oyabun s’était mis à l’aise en s’allongeant et en posant sa tête sur le coussin.

« Ça va te faire du bien ce petit break. Je parie que tu travailles toujours autant, voire plus, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Petit pot détente (Abel) TERMINE   Lun 6 Avr - 21:23


« Je n’ai jamais assisté à un chanoyu. Ça pourrait être sympa. Par contre, lorsque ce sera fini, je ne préfère pas avoir une chanteuse. Je souhaite rester au calme. »

S'il n'y avait eu ni cérémonie, ni chanteuse, cela aurait arrangé le yakuza. Mais peu importe, si cela plaisait à Abel, ça lui plaisait aussi. Il était prêt à se plier en quatre pour lui. Il lui devait bien.

« Ça va te faire du bien ce petit break. Je parie que tu travailles toujours autant, voire plus, non ? »

Tatsuki leva les yeux en l'air en soupirant. Il passait sa vie à travailler. Il prenait peu de pause même si parfois il s'accordait quelques plaisirs...

"J'en ai beaucoup plus qu'avant..."

Le yakuza se redressa et posa sa main sur celle d'Abel en le regardant dans les yeux.

"J'avais personne pour me faire rentrer plus tôt à la maison..."

Quand Tatsuki voulait quelque chose, il savait y aller franco. Abel lui manquait, et il ne désirait plus qu'une chose à présent. Ce doux moment "des déclarations" fut interrompu par deux jeunes Geisha en kimono. Le yakuza lâcha la main du blond et reprit sa pause.
Il soupira un peu agacé d'avoir été interrompu, mais maintenant qu'elles étaient là, il devait être attentif et leur montrer son respect.
Dans un premier temps, l'une des femmes leur servit une légère collation.
Arriva ensuite le Goza Iri : l'autre femme servit le thé épais, puis le thé léger.
Les deux hommes le dégustèrent dans un silence religieux.
Vint le moment des cinq coups frappés sur le gong.
Abel sembla un peu perdu ; en même temps, cela faisait maintenant près de 30 mn que cette cérémonie avait commencé. Le spectacle en valait tout de même le coup. Après une suite de gestes minutieux, l'hôte versa trois cuillerées de Matcha dans un bol, puis, il puisa une louche d'eau chaude et battu la mixture avec un fouet en bambou jusqu'à obtenir un liquide épais. Il posa le bol près du yakuza qui s'approcha à genoux. Il but alors trois gorgées et, après la première, il formula divers compliments sur le goût du thé. Tatsuki était habitué à ce genre de pratiques. Les yakuzas mettaient un point d'honneur sur les traditions, même si lui s'en fichait un peu au fond.
Ensuite, l'Oyabun essuya l'endroit touché par ses lèvres avec un papier appelé Kaishi qui était sur le plateau, puis, il passa le bol à Abel pour qu'il procède de la même façon que lui. Tatsuki retendit ensuite sa main vers le blond pour qu'il lui remette de nouveau le bol. Le jeune blond avait besoin d'être guidé.
Tatsuki reposa ensuite le bol et s'inclina pour saluer les jeunes femmes pour qu'elles se retirent.
Une fois qu'elles furent parties, il se rallongea en soupirant.

"Ahhhh c'est beau, mais c'est long! J'espère que tu as apprécié! Leur thé est succulent et je trouve cela reposant!"

Le jeune brun alluma ensuite une cigarette tout en souriant. Les jeunes femmes avaient allumé de l'encens et avaient laissé quelques pâtisseries.
Tatsuki avait en fait amené Abel ici pour qu'il se détende un peu après les difficiles jours en détention. Cependant, il ne voulait pas lui dire clairement, pour ne pas avoir l'air d'une "mère poule". Il s'inquiétait encore pour le jeune blond, et il s'en voulait de l'avoir laissé affronter tous ces événements seul.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Petit pot détente (Abel) TERMINE   Lun 6 Avr - 22:30

"J'en ai beaucoup plus qu'avant... J'avais personne pour me faire rentrer plus tôt à la maison..."

Abel fut troublé par ces paroles et par la main de Tatsuki sur la sienne. On pouvait légèrement voir dans ses yeux qu’il était un peu perdu. Que répondre à cela ? Il était vraiment nul pour trouver les mots. Il était plus à l’aise avec les gestes. Or, là, il ne pouvait ni serrer l’Oyabun contre lui ni l’embrasser. Ce fut donc avec soulagement qu’il vit deux jeunes geishas entrer dans le Chashitsu pour commencer la cérémonie de préparation du thé. Le yakuza finit par retirer sa main pour leur accorder toute son attention. Abel voyait bien que son ex était quelque peu agacé par cette interruption et qu’il aurait préféré que ces geishas ne viennent pas les déranger. Mais maintenant, on ne pouvait plus les congédier, elles venaient de commencer leur rituel. Les deux jeunes hommes eurent le droit à une légère collation pour profiter au maximum de spectacle.

L'une des femmes servit ensuite deux thés, un épais et l’autre léger. Les deux ex fiancés le dégustèrent en silence, respectant le calme de la cérémonie. Il y eut ensuite cinq coups frappés sur un gong. N’y connaissant pas grand-chose aux traditions japonaises, Abel était un peu perdu. Mais il continua de suivre le déroulement de la cérémonie, même au bout d’une demi-heure. Il trouvait cela très intéressant. Ce genre de pratiques remontait à plusieurs siècles et, pourtant, elles se perpétuaient toujours. Même s’il vivait au Japon depuis toujours, il n’avait jamais assisté à ce genre de cérémonie, surtout avec de belles geishas. Leurs kimonos et leur maquillage étaient magnifiques. De plus, leur visage restait impassible, tout en reflétant une certaine sérénité. C’était incroyable.

L’hôte prépara de manière traditionnelle un nouveau bol rempli d’un nouveau thé. Il posa ensuite le récipient contenant le liquide épais près de Tatsuki qui s’approcha à genoux pour le prendre. Il y but quelques gorgées, avant de complimenter le goût du thé. Il semblait très à l’aise. Abel se dit que son ex amant devait être habitué aux traditions, vivant dans le monde des yakuza pour qui le traditionnel était important. L’Oyabun essuya ensuite l’endroit du bol que ses lèvres avaient touché avec un papier, puis tendit le thé à Abel, qui le prit délicatement. Le jeune tueur but aussi quelques gorgées, suivant les gestes de Tatsuki, puis lui redonna le bol, rassuré que son ami le guide un peu. Le yakuza reposa ensuite le bol et s’inclina pour saluer les deux geishas. Abel en fit de même, avant de les regarder partir.


"Ahhhh c'est beau, mais c'est long! J'espère que tu as apprécié! Leur thé est succulent et je trouve cela reposant!"

« Je ne pensais pas que c’était aussi long. Mais c’est vrai que c’est très beau. »


Abel se servit un peu de thé et en but quelques gorgées. Tatsuki avait raison, la boisson était succulente. Le grand blond ferma un instant les yeux, respirant les bonnes odeurs d’encens et savourant le calme des lieux. Une autre odeur attira néanmoins son attention. Celle de la cigarette de Tatsuki. Il reconnaîtrait ce parfum parmi mille. Même si la cigarette était comme un poison, elle avait manqué à Abel. Du moins, pas la cigarette en elle-même mais l’image qu’il y associait. Il rouvrit les yeux et posa son regard sur Tatsuki, qui s’était de nouveau allongé. Il semblait relaxé. Les traits de son visage étaient détendus. Abel avait envie d’immortaliser ce moment tellement tout était magnifique.

Il posa doucement sa tasse de thé sur la table basse et se servit une pâtisserie. Sachant que Tatsuki n’aimait pas trop ce qui était sucré, le jeune blond ne lui en proposa pas. Il mangea la sienne en silence, regardant par la porte ouverte les beaux jardins traditionnels. On était presqu’en mai. Les cerisiers ne tarderaient pas à voir leurs fleurs éclore. Dire que les deux hommes avaient prévu de se marier pratiquement à cette période. Maintenant, ils n’étaient même plus amants, juste de simples amis. Abel regrettait que leur relation ait pris cette tournure aussi triste. Enfin, c’était la vie. Et il n’était pas à exclure qu’ils se remettent un jour ensemble…

Rassasié, Abel prit son coussin et le posa près de celui de Tatsuki. Il prit ensuite place près du yakuza, s’allongeant à ses côtés. Le jeune Sugiura avait fini sa cigarette et semblait profiter du calme de l’endroit après tout le travail qu’il avait eu. Le grand blond laissa glisser sa main le long du bras de son ex fiancé jusqu’à parvenir à ses doigts, lesquels il serra entre les siens. Il n’alla pas plus loin dans ses gestes, se contentant de fermer les yeux pour profiter de ce doux moment. Il se montrait proche et lointain par la même occasion, comme pour montrer qu’ils pourraient se remettre ensemble, ou pas. Mais, le principal pour lui en ce moment était de profiter de la présence de Tatsuki. L’Oyabun lui avait terriblement manqué durant ces derniers mois.


« J’ai l’impression de revivre un peu après ces deux derniers mois. Ça a été un calvaire. Je ne sortais pratiquement plus à part pour me nourrir et acheter de l’alcool, ne parlait qu’à Keiji qui n’arrêtait pas de me harceler au téléphone… Et ce séjour en prison n’a rien arrangé. Vivre pire que ces deux mois serait difficile. » avoua t-il, ayant besoin de se confier un peu. « Et toi, comment ça s’est passé ? Pourquoi as-tu quitté cette conne ? Sa paire de seins devenait trop encombrante pour toi ? »

Il préférait en parler avec humour, pour détendre l’atmosphère mais aussi pour déculpabiliser un peu Tatsuki. Ce qui était fait était fait. On ne pouvait plus revenir en arrière, malheureusement. Abel rouvrit les yeux et tourna la tête vers l’Oyabun, pour l’écouter répondre. Ils ne pouvaient rien faire d’autre que parler donc autant le faire. Le tueur en avait bavé durant ces deux mois et avait envie d’en parler un peu, pour vider son esprit. Après tout, cela pouvait être une bonne thérapie, non ? Il avait bien sûr un peu parlé avec Keiji mais, même si le moulin à parole était un très bon ami, Abel n’avait pas senti la force de se confier à lui. Premièrement, par fierté et deuxièmement pour ne pas embêter Keiji. Le jeune homme avait ses problèmes et cela suffisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Petit pot détente (Abel) TERMINE   Lun 6 Avr - 23:07


Tatsuki se détendait en étant allongé. Il ferma même les yeux pendant que le jeune blond dégustait sa pâtisserie. Il fut surpris lorsqu'il sentit les doigts d'Abel s'entremêler dans les siens. Un bouffée de souvenirs le submergea. Il savait que pour le moment ça n'irait pas plus loin, mais il devait être patient.


« J’ai l’impression de revivre un peu après ces deux derniers mois. Ça a été un calvaire. Je ne sortais pratiquement plus à part pour me nourrir et acheter de l’alcool, ne parlait qu’à Keiji qui n’arrêtait pas de me harceler au téléphone… Et toi, comment ça s’est passé ? Pourquoi as-tu quitté cette conne ? Sa paire de seins devenait trop encombrante pour toi ? »

Le yakuza écouta attentivement Abel. Il esquissa même un léger sourire lorsqu'il parla de Keiji. Il était rassuré qu'au moins l'un de ses hommes veille sur le blond.
Lorsqu'Abel parla de Cassandre, le visage de l'Oyabun se raidit un peu...et oui, c'était le moment des justifications, et il devait maintenant jouer franc jeu. Il rouvrit les yeux et poussa un léger soupir. Il tourna ensuite la tête vers Abel pour lui faire face.


"Je suis désolé...comme je te l'ai dit, c'était une erreur...je ne l'ai jamais aimé...jamais...
J'avais besoin ...de quelqu'un, j'étais mal. Je me suis rendu compte de mon erreur. "


Le yakuza se releva pour s'asseoir. Il caressa la joue du jeune blond, puis il lui déposa un baiser. Il fut furtif mais donné avec grande application.

"J'espère que tu me pardonneras...et que tu me donneras une autre chance. Je t'aime toujours beau blond."


Il sourit tout en caressant la chevelure de son ami.


"J'espère que ça n'a pas été trop dur en prison. Les flics n'ont pas été trop durs? Si c'est le cas, dis le moi...je ferai tout pour te faire oublier et te prouver à quel point je suis sincère."


Il colla ensuite son front à celui du jeune blond pendant quelques instants. Il se recula ensuite et reprit place à table. Il ne voulait pas trop prolonger ce moment et prendre le risque de ne pas pouvoir se contenir.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Petit pot détente (Abel) TERMINE   Lun 6 Avr - 23:55

"Je suis désolé...comme je te l'ai dit, c'était une erreur...je ne l'ai jamais aimé...jamais...
J'avais besoin ...de quelqu'un, j'étais mal. Je me suis rendu compte de mon erreur. "


Abel savait que Tatsuki était sincère. D’ailleurs, le yakuza n’avait pas à se justifier, du moins sur ses sentiments. Le grand blond aurait tout de même voulu savoir pourquoi Cassandre. Après tout, c’était elle qui avait pensé nuire à Hidekazu. Abel n’avait jamais compris ce qui était passé par la tête de Tatsuki en la choisissant comme maîtresse et en jetant son fiancé comme un malpropre, un traitre. Cela n’avait aucun sens. Le tueur pouvait comprendre que son ex amant ait eu ressenti le besoin d’avoir quelqu’un près de lui pour aller mieux, mais le jeune Sugiura aurait pu trouver quelqu’un d’autre. Maintenant, Abel aurait du mal à croiser le chemin de l’Américaine sans se l’imaginer en train de coucher avec Tatsuki.

Alors que le jeune assassin avait voulu détendre l’atmosphère avec une touche d’humour, il se rendit compte qu’il avait tout faux et que son moral en reprenait un coup. Il regarda Tatsuki se relever pour s’asseoir et ferma à demi les yeux en sentant sa main chaude sur sa joue. Ce contact lui manquait tellement, mais pas autant que celui des lèvres de l’Oyabun qui ne tardèrent pas à échouer sur sa peau. Une vague de souvenirs submergea Abel. Combien de fois les lèvres de Tatsuki l’avaient-elles embrassé ou ne serait-ce frôlé ? Le jeune blond rouvrit les yeux, ne voulant pas se montrer nostalgique. Il écouta attentivement Tatsuki se confier à lui et s’excuser pour une énième fois. Il semblait beaucoup s’en vouloir.

"J'espère que tu me pardonneras...et que tu me donneras une autre chance. Je t'aime toujours beau blond."

Abel lui adressa un léger sourire. Lui aussi l’aimait toujours. Comment effacer des sentiments aussi forts ? Le jeune assassin était sûr d’avoir trouvé l’homme de sa vie. Pourtant, il ne désirait pas se précipiter et agir sans réfléchir. Il aimait Tatsuki, cela ne faisait aucun doute, mais il ne voulait pas faire de bêtises en suivant son cœur et non sa raison. On avait beau le prendre pour un imbécile du fait de son passé et de son manque d’éducation, Abel savait réfléchir, et il le faisait même trop parfois. A croire qu’il aimait se torturer l’esprit à se poser de nombreuses questions sans intérêt. Mais, en cet instant, ce n’était pas le cas. Il se laissait bercer par la magie des lieux, par le calme et par les caresses de Tatsuki dans ses cheveux blonds.

"J'espère que ça n'a pas été trop dur en prison. Les flics n'ont pas été trop durs? Si c'est le cas, dis le moi...je ferai tout pour te faire oublier et te prouver à quel point je suis sincère."

Abel retint un instant sa respiration, non à cause des paroles de l’Oyabun mais de ses gestes. Leurs visages étaient collés l’un à l’autre au niveau de leur front. Le tueur pouvait sentir l’haleine de Tatsuki, un savant mélange entre cigarette et thé de grande qualité. Il avait tellement envie de l’embrasser, de le serrer contre lui, de lui faire l’amour. Ces deux mois d’abstinence commençaient à le tourmenter. Tatsuki jouait avec le feu. Cela en était criminel. Par chance, il finit par se reculer pour reprendre place à table. Abel ferma les yeux et se passa une main dans les cheveux. Son cœur battait la chamade. Il avait l’impression d’être un adolescent à son premier flirt, trop peureux pour oser succomber à la tentation. Il respira profondément pour reprendre ses esprits, avant de parvenir à prendre la parole et à répondre à la question de son « bourreau ».

« Je ne pense pas devoir te faire un dessin pour décrire le comportement de Lena. Pour ce qui est de son collègue, heureusement que j’étais menotté sinon je l’aurai étranglé. J’ai tout de même eu le droit à un outrage à agent à cause de ses conneries. Il insulte ma mère et j’aurai le droit de ne rien dire ? Enfin bref… Ça, la nourriture, les nuits insupportables et ma légère claustrophobie, je pense que l’Enfer est plus confortable que ça… surtout si le Diable te ressemble. »

Il faisait référence au « compliment » qu’il lui avait fait lors de leur pseudo-amitié, avant qu’ils ne deviennent amants. Abel prenait vraiment Tatsuki pour le Diable, encore maintenant. L’Oyabun le tentait et ne semblait attendre qu’une chose, que le tueur succombe à la tentation et s’en morde les doigts par la suite. L’air de rien, ils jouaient un jeu dangereux en se revoyant et en ayant toujours des sentiments l'un pour l’autre. C’était comme s’ils marchaient sur un fil et qu’ils risquaient de tomber à tout moment. Abel comprenait maintenant la réticence qu’avait eu Tatsuki la veille, peut-être parce que maintenant, le yakuza avait su l’émoustiller. Mais dans un sens, cela pouvait être bénéfique. Cela les rendait plus forts de devoir résister à la tentation et, s’ils se remettaient ensemble, le moment ne serait que plus beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Petit pot détente (Abel) TERMINE   Mar 7 Avr - 12:51


« Je ne pense pas devoir te faire un dessin pour décrire le comportement de Lena. Pour ce qui est de son collègue, heureusement que j’étais menotté sinon je l’aurai étranglé. J’ai tout de même eu le droit à un outrage à agent à cause de ses conneries. Il insulte ma mère et j’aurai le droit de ne rien dire ? Enfin bref… Ça, la nourriture, les nuits insupportables et ma légère claustrophobie, je pense que l’Enfer est plus confortable que ça… surtout si le Diable te ressemble. »


L'Oyabun ne pu s'empêcher de rire à la dernière remarque du jeune blond...les mêmes mots qu'il avait dit il y avait un an. Il avait comparé Tatsuki au Malin : séduisant et tentateur, mais aussi dangereux.
Par contre, la première partie du récit le fit nettement moins rire. Il haïssait déjà viscéralement Lena, mais là, il n'y avait pas de mots...
Il ralluma une cigarette et joua un peu avec son verre à thé.


"Je vois...venant de cette pétasse frustrée, ça ne m'étonne pas. Elle a dû jouir pour la première fois de sa vie, laissons lui ce plaisir...
On verra pour le reste rassure toi..."


Il ne développa pas plus pour ne pas trop s'attarder sur ce moment douloureux, mais il avait déjà un plan en tête.
Il fit un petit sourire au blond pour détendre l'atmosphère et pour montrer qu'il voulait passer à autre chose.
Il regarda l'assiette à gâteaux et tendit la cuillère à Abel.


"Fais moi goûter"

Il se conduisait comme un enfant en exigeant que son ex lui donne à manger, mais ils faisaient souvent cela auparavant. Il n'était pas friand de sucrerie, mais, il pouvait faire une exception.
Abel sans doute un peu amusé s'exécuta et lui donne une bouchée du gâteau.


"Hmm...delicious..."

Les deux hommes éclatèrent de rire ensemble. La sonnerie du portable du yakuza interrompit ce petit fou rire.

"Oui?... Bonjour Ada...ton voyage s'est bien passé?...Je vois...c'est donc un succès...très bien. Si tu as pu te REPOSER, c'est l'idéal. Tu es maintenant plus en forme que jamais... Viens à mon bureau demain à 9h00, il y a pas mal de dossiers que je voudrais que tu classes...bien, à demain."


L'Oyabun avait parlé de façon codée comme il le faisait toujours au téléphone. Paranoïaque ou prudent au choix, il ne prenait aucun risque.
Sa tueuse à gage était donc officiellement sa secrétaire maintenant pour une meilleure communication.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Petit pot détente (Abel) TERMINE   Mar 7 Avr - 14:10

"Je vois...venant de cette pétasse frustrée, ça ne m'étonne pas. Elle a dû jouir pour la première fois de sa vie, laissons lui ce plaisir...
On verra pour le reste rassure toi..."


Abel aimait toujours le franc parlé de Tatsuki ainsi que son côté mystérieux. Il eut envie de le questionner pour en savoir un peu plus sur ses intentions mais se résigna à garder le silence. L’Oyabun ne semblait pas vouloir développer plus et puis, de toute façon, ils étaient là pour se détendre, non pour se prendre la tête avec cette police de pacotille. Ce n’était que des idiots et cette Lena en était la reine. Abel l’avait détestée dès leur première rencontre, dans ce bar branché. Déjà à l’époque elle prenait tout le monde de haut en se la jouant fille de bonne famille et ayant beaucoup voyagé. Elle avait énervé le tueur en ne parlant qu’anglais, langue qu’à l’époque, il ne parlait pas. Enfin, tout cela était du passé. Il fallait profiter du moment présent. D’ailleurs, Tatsuki semblait vouloir en faire autant.

"Fais moi goûter"

Léger sourire amusé aux lèvres, Abel prit la cuillère que lui tendait son ex et coupa un morceau de gâteau avec. Il la dirigea ensuite vers la bouche de l’Oyabun pour lui faire manger le bout de pâtisserie. Les deux hommes ne purent s’empêcher de rire de la situation. Cela leur rappelait de tendres moments qu’ils avaient passés ensemble. L’un de leurs jeux était de se donner la becquée comme des enfants. Mais, comme si tout voulait leur rappeler leur passé, le téléphone de Tatsuki se mit à sonner. Abel avait toujours eu du mal à se faire à l’idée qu’on pouvait téléphoner au yakuza à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, interrompant parfois un bon moment. Mais l’Oyabun avait des obligations et ne pouvait y échapper.

"Oui?... Bonjour Ada...ton voyage s'est bien passé?...Je vois...c'est donc un succès...très bien. Si tu as pu te REPOSER, c'est l'idéal. Tu es maintenant plus en forme que jamais... Viens à mon bureau demain à 9h00, il y a pas mal de dossiers que je voudrais que tu classes...bien, à demain."

Abel écouta par curiosité la conversation. Il se doutait que Tatsuki parlait de façon codée, comme toujours au téléphone. Il était très paranoïaque et pensait que son mobile pouvait être mis sur écoute. Le grand blond s’amusa donc à tenter de décrypter la conversation, bien que cela fût assez difficile. Cette Ada devait travailler pour le clan Sugiura. Le succès devait faire référence à une mission réussie. Quant au voyage, cela signifiait qu’elle n’avait pas agi à Yuukoku mais autre part au Japon, ou bien même à l’étranger. Les conclusions d’Abel n’allèrent pas plus loin. Cela faisait deux mois qu’il n’avait plus du tout de lien avec le clan Sugiura. Il ne savait donc pas ce qui s’était passé depuis, même si avant, il n’avait pas été très au courant non plus des évènements. Tatsuki ne parlait jamais travail, à part lorsqu’il en ressentait le besoin ou qu’il pouvait se permettre de laisser filtrer quelques informations.

« C’est qui cette Ada ? Ta nouvelle maîtresse ? »

Le jeune tueur demandait cela pour taquiner son ex. D’ailleurs, son petit sourire le montrait bien. Il n’avait aucune envie de se prendre la tête, juste de passer un bon moment en tête à tête. Cela faisait du bien de parler de tout et de rien en étant sincère. Cela permettait aux deux ex fiancés de se rapprocher de nouveau et de rattraper les deux mois où ils n’avaient eu aucune nouvelle de l’autre. Abel s’accouda sur la table basse et dégusta une nouvelle pâtisserie. Un peu de sucrerie ne lui ferait pas de mal après le régime qu’il avait dû subir au commissariat pour cause de mauvaise cuisine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Petit pot détente (Abel) TERMINE   Mar 7 Avr - 17:58


« C’est qui cette Ada ? Ta nouvelle maîtresse ? »


Tatsuki éclata de rire et manqua même de faire tomber sa tasse. Il fallait voir le bon côté des choses, il avait de nouveau le sens de l'humour.

"Ce n'est que ma secrétaire beau blond"

Il fit un petit sourire qui voulait en dire long. Abel devait comprendre que la fonction de la jeune femme au sein du clan n'était pas une fonction reconnu officiellement par la loi.
Tatsuki termina son thé et continua de discuter de tout et de rien avec le blond ; de tout, sauf de son arrestation. Le blond prit des nouvelles de Reira et des hommes du yakuza.
Le temps passait à vive allure ; mine de rien, il était un peu plus de 17 heures 30. L'Oyabun se leva et s'étira. Il posa ensuite des billets sur la table tout en enfilant sa veste.


"On va y aller beau blond...à cette heure-ci, il commence à préparer l'établissement pour le dîner"

Les deux hommes sortirent du petit baraquement et marchèrent un peu dans le jardin en profitant du soleil toujours présent. L'odeur des feuilles de cerisier les submergeait complètement. Il s'arrêtèrent même un peu pour profiter du paysage et du calme du parc. Ils n'entendaient que l'écoulement des petits puits d'eau.

"Ça fait du bien...j'espère que tu as apprécié cet après-midi autant que moi..."

Le yakuza se rapprocha du blond et lui saisit la main délicatement. Il porta son autre main au visage d'Abel en le lui caressant.


"Tu me manques tellement...ma vie s'est arrêtée sans toi...j'espère que tu nous donneras une seconde chance beau blond"

Il resta plusieurs minutes ainsi, profitant du contact de la peau de son aimé. Il se retira doucement en faisait un timide sourire, même s'il avait envie de l'embrasser sauvagement et de rentrer avec lui.

"Allez, on y va?!"

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Petit pot détente (Abel) TERMINE   Mar 7 Avr - 19:36

"Ce n'est que ma secrétaire beau blond"

Secrétaire dans la lumière, et sûrement tueuse à gage dans l’ombre. En y réfléchissant bien, Abel se souvenait avoir entendu parler d’une nouvelle recrue dans les rangs de Tatsuki, une Chinoise. Etait-ce cette Ada ? Peut-être. Enfin, cela n’intéressait pas le jeune assassin. Il n’aimait pas la mafia et ne désirait pas s’immiscer dans les affaires du yakuza. Lorsqu’ils avaient été encore ensemble, ils n’en parlaient pratiquement jamais. Ils changèrent donc de sujets, Abel demandant des nouvelles de Reira, sa grande amie. Il s’entendait très bien avec elle mais depuis ces deux mois de misère, il n’avait pas pu aller la voir ni lui parler. Mais, maintenant qu’il s’était réconcilié avec Tatsuki, il pourrait peut-être se rendre à la demeure des Sugiura.

Les deux ex fiancés enchainèrent ensuite sur les hommes de l’Oyabun. Ils parlèrent bien sûr de Keiji, qui avait été un très bon ami durant ces deux mois, même un peu trop même. Mais Abel ne pouvait lui en vouloir. D’ailleurs, il lui en était reconnaissant de l’avoir appelé souvent. Cela lui avait fait des pauses dans ses journées de déprimes et il avait pu parler avec quelqu’un. Il faudrait d’ailleurs qu’il le remercie. Il espérait qu’une soirée entre hommes serait possible, comme dans le temps, sauf que Tatsuki et lui ne rentreraient pas ensemble. Ce serait sympa et puis le yakuza pourrait se détendre un peu.


"On va y aller beau blond...à cette heure-ci, il commence à préparer l'établissement pour le dîner"

Abel acquiesça et se leva à son tour. Ce bon moment était passé trop vite à son goût. Il aurait aimé rester un peu plus longtemps. L’ambiance entre les deux ex amants s’était beaucoup arrangée et ils étaient de vrais amis maintenant, un peu complices, mais pas trop. De plus, ils avaient pu parler de tout et de rien, sans prise de tête. Le jeune assassin s’étira légèrement avant de reprendre ses affaires. Les deux hommes sortirent puis marchèrent un peu dans les somptueux jardins. Les cerisiers commençaient à diffuser leur parfum. C’était si agréable. Abel resta silencieux, appréciant le paysage et le bruit des cours d’eau.

"Ça fait du bien...j'espère que tu as apprécié cet après-midi autant que moi..."

« C’était magnifique. Tu as bien fait de nous amener ici… »

"Tu me manques tellement...ma vie s'est arrêtée sans toi...j'espère que tu nous donneras une seconde chance beau blond"

Abel ferma les yeux en sentant la main chaude de Tatsuki se poser sur son visage et le caresser. L’Oyabun souhaitait vraiment le tenter. Mais le tueur tint bon et serra la main du yakuza qui serrait la sienne, avant de lever sa main libre pour venir la poser sur celle caressant son visage. Il rouvrit les yeux et adressa un léger sourire à celui qu’il aimait. Cela faisait déjà longtemps qu’il avait donné sa seconde chance. Là, ils devaient être rendus à la troisième ou à la quatrième. Mais ne dit-on pas que lorsqu’on aime, on ne compte pas ? Abel ne voulait qu’une chose, retourner avec Tatsuki. Mais tout n’était pas aussi simple. Il lui fallait du temps pour prendre sa décision.

"Allez, on y va?!"

« On y va, oui… »

C’était sans grande conviction qu’il disait cela. Mais ils devaient partir. Il lâcha son ami et mit ses mains dans ses poches. Cela éviterait toute tentation. Les deux hommes continuèrent leur marche dans les jardins avant de retourner jusqu’à la voiture. Ils montèrent à bord et Tatsuki mit le contact avant de démarrer. Abel s’accouda contre la portière, léger sourire aux lèvres. Il ne parvenait plus à l’effacer de son visage. Il se sentait bien avec Tatsuki à ses côtés. C’était comme avant qu’ils soient ensemble, ou bien même pendant. Le yakuza était toujours sa drogue. Il en avait besoin pour se sentir bien.

« N’hésite pas à m’appeler quand tu veux. Ça te permettra de quitter le travail un peu plus tôt beau brun. » dit-il en faisant référence à ce que lui avait avoué plus tôt Tatsuki concernant la tonne de travail qu’il avait maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Petit pot détente (Abel) TERMINE   Mar 7 Avr - 20:20


« On y va, oui… »


Tatsuki acquiesça et fit le chauffeur pour raccompagner Abel. Le paysage défilait et le beau blond sembla détendu et apaisé pour le première fois depuis longtemps.

« N’hésite pas à m’appeler quand tu veux. Ça te permettra de quitter le travail un peu plus tôt beau brun. »

Que répondre à cela? Bien sûr en faisant un sourire?!
En réalité, ce n'est pas ce que l'Oyabun voulait...enfin, si, il voulait se réconcilier avec son beau blond, mais cette relation de pseudo amitié ne lui convenait guère. Il voulait vraiment plus. Il voulait enterrer le passé et toutes les souffrances endurées pour tourner la page et recommencer tout à zéro avec son aimé.
Alors, bien évidemment qu'il n'était pas parfait et qu'il ne le serait jamais, mais leur amour allait au-delà de tout cela.
Ils étaient captivés l'un par l'autre...
Après 20 bonnes minutes d'embouteillage, il arriva enfin dans les bas quartiers. Il était à la fois content de quitter Abel, vu qu'il n'allait pas plus loin que des caresses et des mots, mais, en même temps, il voulait rester avec lui...passer la nuit avec lui...c'était vraiment très dur.
Une fois garé, il posa sa main sur le dossier de son voisin.


"Bon...bah...je crois qu'on est arrivé..."(petit rire)

Il ne savait pas quoi dire d'autre. Petit sourire crispé aux lèvres, il devait se contenir au maximum. Il passa sa main dans les cheveux en soupirant. Ce geste très répétitif chez lui marquait soit l'ennui, soit la frustration...ici, c'était le deuxième sentiment.

"Avant que tu rentres...je...je peux t'embrasser?"

Tatsuki préféra demander la permission pour ne pas brusquer les choses, bien que ce n'était pas dans sa nature. D'habitude, il se servait dès qu'il voulait quelque chose. Mais, il semblait qu'il avait un peu changé de ce côté-là.

"Enfin...je vais retourner travailler ...j'ai besoin d'un petit encouragement!"


Il esquissa un petit sourire pour ponctuer sa dose d'humour. Depuis qu'il n'était plus fiancé, il n'avait plus d'obligations, donc plus d'emploi du temps fixe. Il préférait passer la plupart de ses nuits à travailler, plutôt que de rester seul.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Petit pot détente (Abel) TERMINE   Mar 7 Avr - 22:07

Abel n’eut pas vraiment de réponse de la part de Tatsuki. Il prit ce silence pour un « oui » mais forcé. Cela n’avait pas l’air de faire plaisir à l’Oyabun de passer du temps ainsi, avec son ex, à parler normalement et à se détendre. Le grand blond pouvait comprendre qu’il veuille aller plus loin, beaucoup plus loin, que cette pseudo-amitié frustrait plus qu’autre chose. Abel aussi avait terriblement envie de sauter sur son aimé pour l’embrasser et lui faire l’amour. Mais c’était impossible. Du moins, pour l’instant. Agir sans réfléchir serait une bêtise. Ils recommenceraient leur vie ensemble, et après ? Il y aurait de nouvelles disputes, sûrement concernant Hidekazu, pour changer. Mais, en y réfléchissant bien, en quoi cette pseudo-amitié allait changer quelque chose concernant la relation entre Tatsuki et le « Suprême » ?

Ils ne tardèrent pas à arriver dans les bas quartiers, après un léger embouteillage. Abel regarda son loft par la vitre avant de sentir le bras de l’Oyabun sur le dossier de son siège. Il tourna la tête vers lui et sourit un peu gêné à ses paroles. Tatsuki semblait crispé et mal à l’aise. Abel le connaissait bien pour le comprendre. Son ex n’avait pas besoin de le lui avouer. Le voir ainsi rendait la situation un peu plus difficile. Une légère tension était revenue dans l’habitacle de la voiture, mais une tension différente de celle de la veille. Le grand blond ne saurait l’expliquer. Lui et Tatsuki avaient les mêmes espoirs, les mêmes envies. Pourtant, ils se retenaient, pour ne pas rendre plus difficile la situation. Mais cela les frustrait plus que cela ne les soulageait.


"Avant que tu rentres...je...je peux t'embrasser?... Enfin...je vais retourner travailler ...j'ai besoin d'un petit encouragement!"

Que répondre à cette demande ? Abel resta un instant silencieux, le regard plongé dans celui couleur grise de Tatsuki. L’embrasser ? Il en mourrait littéralement d’envie. Depuis le début de leur après-midi, si ce n’était pas depuis la veille. Voir ces lèvres ne demandant qu’à être embrassées était si tentant. Abel avait tellement envie de se laisser aller et de ne pas se prendre la tête pour une fois. Malheureusement, s’il embrassait Tatsuki, il savait qu’il ne pourrait pas s’arrêter et qu’il voudrait aller plus loin. L’Oyabun ne s’y opposerait sûrement pas et ils feraient l’amour, sans être vraiment ensemble, n’ayant pas clarifié les choses et Abel n’ayant pas encore totalement pardonné.

« Ecoute, je… Ce ne serait pas une bonne idée. J’ai peur de déraper. Tu comprends, ça fait deux mois que… enfin… Laisse tomber. Je ne peux pas, c’est tout. J’en ai terriblement envie mais je préfère attendre. Ne m’en veux pas, s'il te plait... »

Il détestait cette situation. Pourtant, il ne pouvait pas faire autrement. Il posa sa main sur celle de Tatsuki, pour tenter d’atténuer ses paroles qui ne devaient pas être agréables à entendre. Mais l’Oyabun devait comprendre que ce serait une bêtise de faire cela, qu’Abel était à bout de nerf et sur le point de craquer et de lui sauter dessus. Deux mois, c’était long, surtout lorsque l’on déprimait. Il avait déjà eu du mal à garder les idées claires lorsque Kano l’avait touché et embrassé. Là, c’était Tatsuki, ce qui était « pire ». Abel porta la main de son ex à ses lèvres et l’embrassa délicatement, avant de lui faire un léger sourire désolé.

« Je t’aime Tatsu… J’aimerai que tout soit plus facile tu sais, qu’on se remette ensemble en sachant qu’il n’y aura plus de rupture, qu’on fasse notre vie ensemble et tout ce qu’on avait prévu… Mais… »

Mais quoi ? Abel finit par détourner les yeux et par soupirer. Il ne trouvait pas ses mots. Il avait envie que ça marche, qu’ils redeviennent amants et qu’il n’y ait plus aucun problème. Du moins, plus de gros problèmes. Il pouvait accepter les problèmes de couples, c’était normal, mais pas plus comme des infidélités avec Hidekazu. C’était ce qui bloquait Abel. Il ne désirait pas être le second homme de Tatsuki. Il pouvait comprendre que le parrain comptait beaucoup pour l’Oyabun mais seulement comme un père, pas comme un pseudo-amant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Petit pot détente (Abel) TERMINE   Mer 8 Avr - 10:50


« Ecoute, je… Ce ne serait pas une bonne idée. J’ai peur de déraper. Tu comprends, ça fait deux mois que… enfin… Laisse tomber. Je ne peux pas, c’est tout. J’en ai terriblement envie mais je préfère attendre. Ne m’en veux pas, s'il te plait... »


Tatsuki écouta Abel qui semblait un peu gêné par la situation. Il n'avait pourtant pas lieu de l'être. Il voulait prendre son temps c'est tout.
Le yakuza acquiesça d'un signe de tête sans dire un mot.

"Bien, je comprends"

Le yakuza restait bizarrement calme. D'habitude il aurait sûrement laissé exploser sa frustration, ou il aurait réagit comme un enfant mécontent de ne pas avoir ce qu'il désirait. Mais là....non.
Contrairement à Abel, il n'avait pas pratiqué l'abstinence...il n'avait donc pas de besoins imminents. Pour note, deux jours avant, il avait passé sa nuit avec un inconnu rencontré dans un bar...enfin tout cela, c'était avant qu'il ne revoir le blond.
Son train de vie des deux mois passés expliquait qu'il pouvait se contenir, et qu'il pouvait comprendre qu'Abel aurait des difficultés à le faire par contre.
Cependant, il aurait aimé avoir un contact pas seulement pour assouvir ses besoins, mais par amour. Ce n'était pas la même chose d'avoir un lien uniquement physique avec une personne X, et d'étreindre celui qu'on aimait.

« Je t’aime Tatsu… J’aimerai que tout soit plus facile tu sais, qu’on se remette ensemble en sachant qu’il n’y aura plus de rupture, qu’on fasse notre vie ensemble et tout ce qu’on avait prévu… Mais… »

Tatsuki posa sa main sur les cheveux du blond pour les lui caresser. Ses gestes étaient doux et bienveillants.

"Je patienterai autant de temps qu'il le faudra beau blond"

Il comprenait l'appréhension du blond.Il préférait prendre son temps pour être enfin sûr que cette fois-ci serait la bonne. Tatsuki ouvrit la fenêtre pour profiter de la douce brise de fin de journée qui soufflait.


"Bien...je pense que je devrais y aller...autant me concentrer sur mon travail!"

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Petit pot détente (Abel) TERMINE   Mer 8 Avr - 11:28

"Bien, je comprends"

Abel était étonné par cette réaction aussi calme de Tatsuki. En temps normal, l’Oyabun se serait sûrement un peu énervé ou aurait lâché une phrase montrant sa frustration. Or, là, ce n’était pas du tout le cas. Il était compréhensif. Le grand blond se dit que son ex fiancé avait vraiment beaucoup changé, en bien. Il semblait être devenu plus mûr, plus adulte. Il ne faisait plus ses caprices d’enfant gâté comme avant. Abel avait un peu du mal à le reconnaître, mais ce nouveau Tatsuki lui plaisait beaucoup. Il était encore plus doux et attentionné qu’avant. Il se montrait bienveillant à son égard. Le jeune tueur savoura les caresses qu’il lui offrit dans sa chevelure. Tatsuki ne se montrait pas égoïste et pensait avant tout à son ex. C’était touchant.

"Je patienterai autant de temps qu'il le faudra beau blond"

« Merci… »

Abel se sentait un peu bête en cet instant. Il avait l’impression d’être une jeune adolescente ayant peur de passer à l’acte. Cela semblait complètement idiot alors qu’en fait, cela ne l’était pas du tout. Il appréhendait de retourner avec Tatsuki et de souffrir de nouveau. Il avait goûté à l’enfer que c’était de rompre avec lui et d’être séparé de celui qu’on aimait. C’était la troisième fois que cela arrivait et il ne s’y habituait toujours pas. C’était même de pire en pire. On disait « jamais deux sans trois » mais pas « jamais trois sans quatre », si ? Alors, peut-être que cette nouvelle chance serait la bonne. Mais Abel préférait patienter encore un peu. Pour l’instant, son choix penchait vers celui de redevenir l’amant de Tatsuki. Pourtant, il y avait toujours l’ombre d’Hidekazu qui le dérangeait.

"Bien...je pense que je devrais y aller...autant me concentrer sur mon travail!"

« Ne néglige pas ta santé pour autant, d’accord ? Prends soin de toi. » dit-il en posant un nouveau baiser sur la main de l’Oyabun. « Merci pour cette superbe après-midi et pour ton aide… Au revoir beau brun. »

Après un dernier sourire, Abel lâcha la main de Tatsuki puis ouvrit la portière. Il sortit de la voiture puis monta les marches menant à la porte de son loft. Tout en cherchant dans sa poche les clés de chez lui, il se tourna pour voir la voiture de son ami partir. Il rentra ensuite dans son loft puis referma la porte derrière lui, avant d’aller s’écrouler sur le canapé. Il ferma les yeux et se passa une main dans les cheveux. Si Tatsuki avait insisté pour ce baiser, il n’aurait pas su se retenir. Il avait tellement envie de redevenir très proche de lui… Mais il fallait être patient. Il fallait qu’ils continuent de se voir ainsi et, qu’au bout d’un moment, ils abordent le sujet d’Hidekazu, même si c’était s’engager sur un terrain glissant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit pot détente (Abel) TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit pot détente (Abel) TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit moment de détente || Libre
» Un petit Nain dans la montagne [TERMINE]
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Le Quartier des Loisirs :: Les Bars et Restaurants :: Les Bars-
Sauter vers: