Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 De quoi se remplir l'estomac (Izumi) [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: De quoi se remplir l'estomac (Izumi) [TERMINE]   Mar 14 Avr - 17:57

Ils étaient sortis de la boîte de nuit ensemble. Cassandre avait réussi à convaincre son acolyte du soir à venir manger un morceau quelque part. Néanmoins, vue l'heure tardive, il ne fallait pas s'attendre à un restaurant luxueux ouvert pour eux... Quoi qu'avec le statut de Cassandre, beaucoup de choses étaient possibles, mais son niveau d'ébriété aurait été objet de rumeurs et de remarques désobligeantes de la part des autres kumichos.

Les deux jeunes gens s'étaient mêlés à la foule pour pouvoir sortir. Cassy en avait profité pour semer Léon et Texas. Elle les avait vu se précipiter hors de la boîte quelques minutes après eux, et se diriger vers le parking, croyants surement que la jeune femme était allée prendre la luxueuse voiture de sport pour une virée dangereuse avec Izumi. Néanmoins, elle préférait à cet instant même être installée derrière le jeune homme, aggripée à sa taille, roulant à tombeau ouvert sur une superbe moto japonaise. Izumi avait l'air d'y tenir, vue la façon dont elle était entretenue...

Le vent froid agitait les cheveux blonds et courts de la jeune femme. La vitesse était grisante et l'américaine se sentait de plus en plus euphorique. Elle riait à gorge déployée, ne se souciant nullement du danger: elle ne portait pas de casque, et Izumi était aussi imbhibé qu'elle, voire même plus. Les routes étaient désertes à cette heure de la nuit, la plupart des gens étant soit en boîte de nuit, au casino, ou autres distractions du même genre, soit en train de sagement dormir.

La jeune femme se calma un peu, serrant un peu plus Izumi à la taille, avant de poser sa tête contre le dos de son invité. Elle jetait un regard distrait sur les magasins, cherchant une enseigne encore allumée. Ils tournèrent un moment en moto, avant que Cassy ne découvre finalement une sorte de snack ouvert. Izumi gara l'engin, et ils entrèrent dans l'établissement. L'Oyabun avait un peu froid; elle n'avait qu'une courte robe et une veste récupérée au vestiaire sur le dos. Ils s'installèrent donc près d'une chauffage, le temps qu'elle se réchauffe un peu.

Un petit homme, trappu, à l'air patibulaire, vînt leur apporter le menu avec un air renfrogné. Visiblement, ils avaient dérangé ce "brave type" pendant un match de football américain. A vrai dire, l'établissement n'avait rien de bien japonais. Cela sentait plus la pâle copie de snack ou de fast food américain des années 50. Le menu était même en accord avec cette sordide ambiance: les photos des plats n'étaient pas très réjouissantes, et le patron avait beau proposer des hamburgers, des milk-shakes et autres friandises dont Cassy raffolait de par ses origines, elle préféra commander simplement une salade (en espèrant qu'elle soit encore fraîche) et un crumble. Elle laissa son invité choisir. Certes, ce n'était pas de grand standing, mais elle lui indiqua qu'il pouvait prendre ce qu'il voulait, sans limite.

L'homme qui tenait le "restaurant" vînt prendre leur commande, et rajouta à la liste une bouteille d'alcool, qu'elle avait préalablement choisi avec Izumi. L'air toujours aussi sombre, il partit remplir la commande dans les cuisines en grommelant. Cassandre, après tout cet intermède, s'intéressa de nouveau à son compère de la nuit, et lui demanda alors avec un charmant sourire:

"Alors darling, tu aimes toujours vivre comme ça? Sortir, te taper quelques mecs, suivre des filles un peu folles dans mon genre, boire jusqu'à rouler sous la table et conduire presque ivre mort une moto?"

Elle se recula un peu pour s'enfoncer dans son siège, croisa ses jambes l'une sur l'autre avec sensualité, et regardant à travers la vitrine sale, ajouta:

"Mmh, d'un certain côté, je t'envie... Tu as le pouvoir de faire tout ce que tu veux, tout ce que tu désires... J'ai l'impression que rien ne te rattache ici, que du jour au lendemain, tu pourrais grimper sur ta bécane, et rouler snas t'arrêter jusqu'à une autre ville... Je me trompe?"

Cassy observa un moment le jeune homme, perdue dans ses pensées. Il est vrai qu'elle l'enviait. L'américaine ne pouvait pas vraiment dire comment aurait été sa vie si elle n'avait pas eu cette responsabilité d'Oyabun sur le dos, mais en tout cas, elle était certaine qu'elle aurait passé sa vie à voyager, à vivoter de droite à gauche, à vivre mille aventures bien plus palpitantes que celle de la lecture quotidienne de centaines de rapports sur ses finances, du réglement de comptes entre kumichos, ou d'exécutions pures et simples de certains de ses chefs de succursales...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: De quoi se remplir l'estomac (Izumi) [TERMINE]   Ven 17 Avr - 22:57

La balade à moto eut l'air d'enthousiasmer la jeune femme. L'entendre rire de si bon coeur arracha un sourire à Izumi. Conduire un tel engin procurait des sensations incroyables, d'autant plus que le jeune homme n'avait absolument pas tendance à respecter les limitations de vitesse. En tant normal ce n'était pas une attitude prudente, mais en plus de cela les deux jeune gens n'avaient pas pris la peine de mettre de casques et Izumi avait largement dépassé le taux d'alcool toléré...
Cette moto... il aurait pu la conduire même les yeux fermés.

Le jeune homme ralentit cependant un peu l'allure, histoire que la jolie blonde puisse repérer les restaurants ouverts. Le brun sentit Cassandre se serrer un peu plus fort contre lui, appuyant sa tête contre son dos.
Le temps lui semblait comme suspendu; la réalité se limitait simplement à la route qui s'étendait devant eux, et à cette superbe femme blottie contre lui.
Finalement, elle lui fit signe de s'arrêter.
Retour à la réalité.
Il laissa échapper un profond soupir.

Il avisa l'endroit devant lequel Cassandre les avait menés : un fast-food quelconque.
De toute manière, à cette heure-ci il n'y avait pas grand chose d'autre ouvert, le choix était plutôt réduit. D'un côté cette situation arrangeait bien Izumi; pendant un moment il avait redouté que sa rencontre du soir ne le conduise dans un de ces restos chics dont elle avait sans doute l'habitude. Il ne se serait vraiment pas senti à l'aise dans ce genre de lieu.
Les deux acolytes s'installèrent à une table, dans un coin à l'écart des quelques rares clients.
Un serveur pour le moins antipathique vint leur apporter le menu et pris leur commande rapidement pour pouvoir retourner au plus vite se consacrer au match de football américain diffusé sur la télé accrochée à l'un des murs du snack.

« - Alors darling, tu aimes toujours vivre comme ça ? Sortir, te taper quelques mecs, suivre des filles un peu folles dans mon genre, boire jusqu'à rouler sous la table et conduire presque ivre mort une moto ? »
Interrogea la blonde, affichant son habituel sourire.

La question amusa Izumi, un sourire blasé empreint de nostalgie passa sur son visage. Parce que finalement ça résumait assez bien sa vie, non ?


« - Mmh, d'un certain côté, je t'envie... Tu as le pouvoir de faire tout ce que tu veux, tout ce que tu désires... J'ai l'impression que rien ne te rattache ici, que du jour au lendemain, tu pourrais grimper sur ta bécane, et rouler sans t'arrêter jusqu'à une autre ville... Je me trompe »
Lança la jeune femme, abîmée dans la contemplation de l'un des vitres sales du fast-food.

*Si elle savait...*

C'était exactement de cette façon qu'il était parvenu à Yuukoku. Un beau jour il était parti, il avait quitté Tokyo, sur un coup de tête... des idées macabres plein l'esprit.
Ce genre de mode de vie, cette manière de n'être attaché à rien ni personne, ça traduisait forcément un certain mal-être. Un individu normal sans problèmes particuliers ne penserais jamais à vivre ainsi, ça ne lui viendrait pas à l'esprit...
En général ce n'était pas une chose à laquelle Izumi réfléchissait beaucoup. Il se contentait de vivre au jour le jour, essayant d'oublier le passer, n'ayant aucune perspective pour le futur.

« - Sortir, boire, conduire, baiser; et recommencer. C'est ça que tu envies ? N'avoir aucune attache; ça serait ça la liberté ? Honnêtement, je ne sais pas. »
Assena le brun, toisant Cassandre de ses yeux noirs.

« - Le fait que je n'ai aucune attache ça veut aussi dire que demain, ... non, tout de suite même, je peux enfourcher ma bécane et aller me crasher dans un mur ! »
S'écria le jeune homme.

Il se leva, repoussant bruyamment sa chaise en arrière.
Les mains appuyées sur la table, Izumi se pencha vers la blonde.

« - Tu sais, j'en suis tout à fait capable ! »

C'est ce moment précis que le serveur choisit pour revenir apporter leurs commandes aux deux jeunes gens, interrompant le brun dans son mauvais délire.
Le serveur repartit aussi vite qu'il était venu, toujours aussi peu sympathique.
Le jeune homme se rassit.

« - Bon... avant d'aller en finir je vais quand même me taper ce hamburger. »
Marmonna-t-il.

Il commença donc à manger, en silence. Un de ces hamburgers ignobles que l'on vous sert dans les snacks miteux en plein milieu de la nuit.
Durant un moment il n'eut pas un regard pour la blonde. Il fixa longuement tantôt sa barquette de frites, tantôt son verre de gin.
Ce qu'il pouvait être con parfois ! Ok, sa vie était ce qu'elle était, mais tout de même, son comportement avait été extrême. L'alcool ne l'avait évidemment pas aidé à tempérer son mouvement d'humeur, et avait sans doute beaucoup exagéré sa réaction.

Le brun abandonna un moment son hamburger, et, toujours sans un mot, tendit sa veste en cuir à la jeune femme. Le chauffage du snack n'arrangeait pas grand chose à la température plutôt fraîche de la soirée. Izumi, lui, était en débardeur, malgré cela il n'avait pas vraiment froid.
Il mordilla nerveusement le piercing de sa lèvre.

« - Nan, décidément princesse, venir faire la conversation au type qui se bourre la gueule à la vodka en boîte de nuit c'était pas l'idée du siècle. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: De quoi se remplir l'estomac (Izumi) [TERMINE]   Sam 18 Avr - 8:35

« - Sortir, boire, conduire, baiser; et
recommencer. C'est ça que tu envies ? N'avoir aucune attache; ça serait
ça la liberté ? Honnêtement, je ne sais pas. Le fait que je n'ai aucune attache ça veut
aussi dire que demain, ... non, tout de suite même, je peux enfourcher
ma bécane et aller me crasher dans un mur !»



Cassandre détourna son regard d'un gris bleuté de la vitrine, et observa, surprise, Izumi. Ce dernier s'était levé, avait haussé le ton, et se penchait en ce moment même sur la jeune femme. Elle pouvait sentir son haleine chargée d'alcool. Elle n'avait peut être plus trop les idées claires, Cassy comprit quand même qu'elle avait touché une corde sensible chez Izumi. Elle ne baissa pas le regard, cherchant à en apprendre plus sur son invité... Celui ci reprit, toujours aussi agité:

« - Tu sais, j'en suis tout à fait capable ! »

L'américaine allait répondre quand le serveur bedonnant revînt avec leur commande. Il posa les plateaux contenant des sandwichs à l'air peu ragoûtant. Izumi se calma un moment, et retourna s'asseoir.

« - Bon... avant d'aller en finir je vais quand même me taper ce hamburger. »

Cassandre était gênée d'avoir mis de mauvaise humeur son invité. Elle baissa les yeux, et mordit dans sa salade. **Dégueulasse** pensa-t-elle avant de reposer ce pseudo repas sur le plateau. Finalement, elle n'avait plus si faim que cela. Elle se contenta de trier les feuilles vertes et de manger de temps en temps quelques tomates cerise.

Un silence tendu s'installa entre eux. Cassandre avait peur de blesser de nouveau Izumi par des paroles maladroites. Elle jouait nerveusement avec sa fourchette en plastique, tapotant avec les bords de son assiette. Izumi enleva alors sa veste et la tendit à la jeune femme. Cette dernière le regarda, étonnée par ce geste, mais accepta en le remerciant. Elle passa la veste de cuir autour de ses épaules et s'y blottit. L'Oyabun pouvait sentir l'odeur du cuir, et le parfum d'Izumi qui se mêlaient ensemble. Elle ferma les yeux un instant, essayant de reprendre ses esprits, quand une réplique de son invité la sortit de ses réflexions silencieuses:

« - Nan, décidément princesse, venir faire la conversation au type qui se bourre la gueule à la vodka en boîte de nuit c'était pas l'idée du siècle. »

Elle posa un regard mi-indulgent, mi-rieur sur le jeune homme, avant de sourire doucement. Cassy entrouvrit ses jolies lèvres dont tout maquillage avait disparu, et répondit à Izumi:

"Non, je ne pense pas que ce soit une mauvaise idée... Je n'ai aucun regret de cette soirée, et j'espère qu'elle n'est pas sur le point de se terminer. A vrai dire, je n'ai jamais été aussi heureuse."

Cassandre dégagea quelques mèches blondes de son visage. Elle n'avait jamais passé une aussi bonne soirée. Elle avait beau y songer, elle ne se souvenait pas d'avoir eu une nuit pareille dans sa vie. Pire, elle n'arrivait pas à se remémorer le jour où elle avait été vraiment elle-même, comme ce soir. Elle avait toujours mesuré ses actes, mesuré ses paroles, mesuré ses amours. Mesure, prévention, précaution, discrétion, soumission... Autant de mots qui pouvaient résumer sa condition.

Elle s'enfonça de nouveau dans cette chaise branlante, et lâcha:

"Je pars aux Etats Unis la semaine prochaine... ça te dirait de m'accompagner?"

Ok, elle n'était vraiment plus très claire là. Certes, elle fomentait le projet de partir aux States pour quelques temps, histoire de se replonger dans ses sources, mais aussi parce qu'elle avait quelques comptes à régler, et quelques têtes à faire tomber... Mais cette invitation inopinée avait été lancée, ses mots dépassant sa pensée. Cassandre n'était pas du genre à rétracter sa parole, mais à bien y réfléchir, faire ce voyage avec Izumi pourrait être des plus amusants... [b]

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: De quoi se remplir l'estomac (Izumi) [TERMINE]   Dim 19 Avr - 17:06

« - Non, je ne pense pas que ce soit une mauvaise idée... Je n'ai aucun regret de cette soirée, et j'espère qu'elle n'est pas sur le point de se terminer. A vrai dire, je n'ai jamais été aussi heureuse. »

Izumi esquissa un sourire aux paroles de la jolie blonde.
C'est vrai qu'il n'était pas mécontent de la tournure qu'avait pris sa soirée. S'il n'avait pas rencontré Cassandre il y a fort à parier qu'il serait encore accoudé au comptoir du bar dans cette boîte de nuit minable. Accoudé au comptoir à se saouler la gueule comme une âme en peine, cherchant à fuir ses vieux démons.
Remarquez... il n'était peut-être plus en boîte, mais il était quand même ivre et avait planifié avec Cassandre de se prendre la cuite du siècle...
Mais au moins, là il s'amusait.
Malgré le fait qu'il ne fut plus très lucide, il était conscient qu'il avait bien faillit tout gâcher en s'emportant comme il venait de le faire.
De toute façon, avec lui c'était toujours le même problème, toujours les mêmes sujets qui le mettaient hors de lui.
Il espérait juste que Cassandre ne prendrait pas cela pour elle, qu'elle ne penserait pas avoir commis un impair. Il ne voulait pas qu'elle s'imagine l'avoir offensé.
Comme souvent, ça n'était pas à son interlocutrice qu'il en voulait, mais à lui même qui était incapable de faire la part des choses.

« - Je pars aux Etats Unis la semaine prochaine... ça te dirait de m'accompagner ? »

Izumi manqua de s'étouffer avec une frite tant cette proposition inattendue le surpris. Il toussa bruyamment, et avala d'un trait son verre de gin pour faire passer le tout.

« - Mais tu veux vraiment ma mort ce soir princesse ? ... Aux Etats-Unis ?! On me l'avait encore jamais faite celle là ! »
S'esclaffa-t-il.

La demande de la jeune femme paraissait totalement improbable. Certes, les deux jeunes gens s'étaient créé une belle entente, avaient partagé de bons moments, mais... quelques heures auparavant ils ne se connaissaient même pas. D'ailleurs, que savaient ils réellement l'un de l'autre ?
De toute manière, quitter Yuukoku du jour au lendemain pour un petit séjour en Amérique n'aurait pas dérangé outre mesure notre gaillard. Son patron n'aurait certainement pas été de cet avis, mais il aurait tout de même pu trouver un arrangement. Enfin... le problème n'était pas là.
Partir vagabonder à travers le Japon c'était une chose, s'enfuir vers les Etats-Unis en était une autre. Ce n'était pas en agissant ainsi que le jeune homme parviendrait à un peu plus de stabilité dans sa vie. Mais, était-il réellement capable de mener une existence normale ?
De plus, un tel voyage posait quelques problèmes matériels. Un billet d'avion Yuukoku-New-York c'était loin d'être gratuit, et Izumi ne se laisserait pour rien au monde payer le trajet par Cassandre, par fierté une fois de plus.

« - Ça te prend souvent d'embarquer le premier mec que tu croises avec toi direction les States ? Nan, mais, sérieux, qu'est ce que je vais aller foutre là bas moi ? Je sais même pas aligner trois mots d'anglais. »

Il ne se serait sûrement pas ennuyé dans un tel endroit. Seulement, le jeune homme était quelqu'un de beaucoup trop indépendant pour suivre quiconque où que ce soit...
Même si dans le temps il y avait eu une exception à cette règle...

Le brun appuya ses coudes sur la table. Il avala quelques frites, sans s'étrangler cette fois, puis, s'amusant négligemment avec son briquet qu'il avait sorti de sa poche, il lança, sur un ton nonchalant :
« - Se taper un mec dans l'avion ça doit être le pied, mais quand même, je suis pas sûr que ce projet de voyage soit judicieux. Et ne va pas t'imaginer que c'est ta compagnie qui me pose problème; si c'était le cas y a bien longtemps déjà que je t'aurais abandonné. »

C'était aussi une manière (un peu rustre, certes) d'apaiser les craintes de Cassandre, de lui signifier que la soirée n'était en aucun cas sur le point de se terminer .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: De quoi se remplir l'estomac (Izumi) [TERMINE]   Jeu 30 Avr - 10:41

« - Mais tu veux vraiment ma mort ce soir princesse ? ... Aux Etats-Unis ?! On me l'avait encore jamais faite celle là ! »

Le jeune homme manqua de s'étouffer avec son repas, et l'américaine ne put s'empêcher de pouffer de rire. Reposant bruyamment son verre de gin à moitié vide sur la table, il observa Cassandre qui lui répondit avec un joli sourire:

« Il faut croire que je commence à me laisser aller! »

Izumi ajouta alors:

« - Ça te prend souvent d'embarquer le premier mec que tu croises avec toi direction les States ? Nan, mais, sérieux, qu'est ce que je vais aller foutre là bas moi ? Je sais même pas aligner trois mots d'anglais. »

La jeune femme haussa les épaules avec une moue charmante. Elle se laissa retomber dans son siège et croisa les jambes sensuellement. L'américaine se blottit un peu plus dans la veste de cuir d'Izumi et tourna la tête vers la vitrine sale. Il commençait à pleuvoir, et de grosses gouttes grisâtres s'écrasaient bruyamment sur la vitre. De grandes trainées s'étalaient sur la glace, rajoutant un peu plus de saleté à celle déjà présente. Dehors, un lampadaire clignotait, près à s'éteindre à tout moment. L'endroit était vraiment glauque, mais elle ne se sentait pas effrayée, puisqu'elle était en compagnie d'Izumi.

Cassandre eut un petit rire, et lui dit alors:


« Et alors? Je sens que ce voyage va s'avérer ennuyeux... Et je sens aussi que je vais faire quelques bêtises si on ne me surveille pas... »

Elle posa de nouveau son regard bleuté sur le jeune homme, et reprit:

« Je plaisante... Mais je pensais qu'après une nuit aussi folle (qui n'est pas finie je l'espère), un voyage tout aussi improvisé compléterait le tableau. Néanmoins, je comprends ton appréhension. »

Izumi reprit le cours de son repas, et lança alors nonchalamment à la jeune femme:

« - Se taper un mec dans l'avion ça doit être le pied, mais quand même, je suis pas sûr que ce projet de voyage soit judicieux. Et ne va pas t'imaginer que c'est ta compagnie qui me pose problème; si c'était le cas y a bien longtemps déjà que je t'aurais abandonné. »

Cassandre hocha la tête avec un sourire. Oui, elle avait parfaitement compris son point de vue. Néanmoins, elle appréciait le petit compliment que lui adressait Izumi. La jeune femme se rapprocha de son compagnon d'une nuit et répondit alors avec un sourire:

« Eh bien, l'avion et la baise en plein ciel, ce sera pour plus tard. Mais saches que tu y auras le droit un jour ou l'autre! »

Elle s'approcha encore un peu plus du jeune homme, et reprit, ce même sourire aux lèvres et la bouche en coeur:

« Alors, que veux tu faire maintenant? La nuit n'est pas finie...»

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: De quoi se remplir l'estomac (Izumi) [TERMINE]   Ven 8 Mai - 16:40

[Désolé pour le retard mais j'ai eu une semaine assez... ... ... euh... folklorique dira-t-on... ]




« Eh bien, l'avion et la baise en plein ciel, ce sera pour plus tard. Mais saches que tu y auras le droit un jour ou l'autre! »
Rétorqua Cassandre, s'approchant d'Izumi.

« - Ok, le rendrez-vous est pris, princesse. Je caserais ça quelque part dans mon agenda entre mes journées de boulot et mes nuits de débauche. »
Ironisa le jeune homme.

La jeune femme s'approcha encore un peu plus du brun, et, toujours avec son petit sourire aux lèvres, lui demanda :

« Alors, que veux tu faire maintenant? La nuit n'est pas finie...»

Le jeune homme n'apporta pas de réponse immédiate à son interlocutrice. Il se donna le temps de méditer un peu sur la question. Pour aider sa réflexion il chercha son paquet de cigarettes dans les poches de son jeans avant de se rappeler que ledit paquet de cigarettes était vide depuis un moment déjà. Ce qui le ramena une fois de plus au constat qu'il fumait trop. En même temps... ça c'était loin d'être le scoop de la soirée...
Il se balança nonchalamment sur sa chaise; petit jeu qu'il stoppa net au moment où il faillit basculer en arrière.
Puis, il avisa les gouttes de pluie qui ruisselaient sur la vitre sale du snack. C'est drôle mais il n'avait même pas remarqué qu'il s'était mis à pleuvoir.
Il en revint au visage de la blonde qu'il fixa quelques instants avant de prendre la parole.

« - J'suis pas bien sûr de ce qu'on va faire, mais là maintenant tout de suite faut que je sorte. Besoin de prendre un peu l'air. »

C'était sans doute à mettre sur le compte de sa consommation d'alcool excessive, mais le fait est qu'Izumi commençait à avoir franchement chaud enfermé dans ce resto immonde.
Autre effet secondaire, hormis la tête qui lui tournait, il se sentait de plus en plus mal à l'aise coincé entre les quatre murs d'un snack quasiment vide dont l'ambiance lui paraissait à présent un peu glauque, chose dont il ne s'était pas vraiment préoccupé depuis le début.
Au point où il en était, il ne se serait pas étonné de commencer à voir double.

Le jeune homme se leva de sa chaise et fit signe à Cassandre de venir le rejoindre dehors.
Il poussa la porte du snack. Malgré la pluie qui tombait à torrents, un peu d'air frais lui fit du bien.
En attendant que la blonde vienne le retrouver, il s'assit à même le sol, le dos appuyé contre la vitre du restaurant.
Il y avait plus classe comme posture, mais ça importait peu.
Il demeura ainsi un temps qu'il lui serait difficile à déterminer. Une minute ? Deux ? Trois heures ?
En toute logique, ce laps de temps devait tenir davantage d'une poignée de minutes que de quelques heures... mais il avait l'esprit pour le moins embrouillé.
Et cette pluie qui ne s'arrêtait pas de tomber.
Izumi sentait déjà son débardeur trempé lui coller à la peau, et des mèches de cheveux ruisselantes se plaquer contre son visage.
Le jeune homme entendit alors la porte du snack s'ouvrir.
Sans se tourner vers elle il s'adressa à Cassandre.

« - Je crois qu'on va attendre un peu avant de reprendre la route. Avec toute cette pluie et le fait que je suis plus vraiment net, ça risque de pas le faire. Je pense que je pourrais conduire, mais vu que ce soir je ne suis pas seul je tenterais pas. »

Conduire bourré et sous la pluie n'aurait pas dérangé Izumi outre mesure s'il n'y avait pas eu Cassandre avec lui.
Les risques il les prenait seul; inutile de jouer avec la vie de qui que ce soit d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: De quoi se remplir l'estomac (Izumi) [TERMINE]   Ven 8 Mai - 17:15

[Pas de soucis ^^ Après tout, on a une vie en dehors du forum... Quoi? Non? Aaaah!]

L'homme sembla fouiller dans ses poches à la recherche de quelque chose. Finalement, il ne trouva pas ce qu'il voulait, et commença à se balancer sur sa chaise, sans pour autant avoir répondu à la question de la jeune femme. Elle le regarde basculer, avant de se rattraper à un moment de justesse, manquant de se rompre le cou. Cassy eut un petit sourire, mais ne dit rien, tandis qu'Izumi s'était mis à la fixer. Elle soutînt son regard avec un sourire amusé, et l'écouta lui répondre:

« - J'suis pas bien sûr de ce qu'on va faire, mais là maintenant tout de suite faut que je sorte. Besoin de prendre un peu l'air. »

L'américaine approuva d'un hochement de tête. C'est vrai que l'air commençait à manquer un peu ici. L'endroit était glauque, l'ambiance complètement morte, et le gros-lard qui servait de tenancier ne cessait de japper aléatoirement à chaque but marqué ou raté de son équipe. Et puis, ça sentait de plus en plus la frite froide, ce qui était assez désagréable comme odeur... Le jeune homme se leva pour se diriger vers la sortie, tout en faisant signe à Cassandre de le suivre. Il sortit, tandis qu'elle rassemblait rapidement ses affaires. Elle consulta son portable, et vit que Léon avait tenté de la joindre plusieurs fois. La belle blonde lui envoya un court message pour lui dire que tout allait bien, qu'elle ne s'était pas faite enlever... Une fois cela fait, elle poussa à son tour la porte et sortit.

Adossé à la vitre sale, elle retrouva Izumi qui était en train de s'imbiber d'eau. Il lui dit alors sans la regarder:

« - Je crois qu'on va attendre un peu avant de reprendre la route. Avec toute cette pluie et le fait que je suis plus vraiment net, ça risque de pas le faire. Je pense que je pourrais conduire, mais vu que ce soir je ne suis pas seul je tenterais pas. »

Ce à quoi elle répondit par un simple petit:

"Okay..."

Elle posa son sac à côté d'Izumi, et défit la veste en cuir qu'elle lui avait prêté pour ne pas prendre froid. Elle la lui rendit, et fit quelques pas sous la pluie dans sa courte robe noire. La jeune femme adorait voir Yuukoku sous l'eau, et encore plus se promener sous la pluie. L'américaine retira sur le trottoir ses chaussures à talons qui commençaient à lui faire mal, et continua à marcher, mais cette fois, pieds nus, sur le trottoir trempé. Des petites flaques se formaient peu à peu dans les creux hasardeux du béton, se regroupaient en petites rivières pour venir se jeter dans les bouches d'égout.

Étrangement, Cassandre avait beaucoup moins froid à être ainsi sous la pluie qu'à se tenir assisse dans ce snack pourri.

Sérieusement éméchée, la jeune femme commença à remuer ses jolis petits pieds, à faire onduler son corps sous l'averse qui ne semblait pas vouloir s'arrêter. Une chanson dans la tête, qu'elle fredonnait doucement, elle se mis à danser dessus, perdue dans ses pensées...

Tout en dansant, elle souriait, levant son visage trempé vers le ciel. Elle posa alors son regard sur Izumi, et lui adressa un immense sourire, tout en déclarant, joyeuse:

"J'ai une envie folle de danser!"

Cassandre s'approcha vivement du jeune homme pour venir s'asseoir à genoux face à lui entre ses jambes. Sa robe, ses cheveux étaient imbibés d'eau, et pourtant, cela ne la dérangeait absolument pas. Elle se sentait follement heureuse, même si en cet instant, Izumi devait la prendre pour une tarée.

Les mains de chaque côté des cuisses du jeune homme, elle approcha un peu plus son visage du sien, et lui demanda alors avec un sourire:

"Dis, pourquoi avoir choisi les hommes?"

C'était peut être de la curiosité mal placée, mais pour la jeune femme, c'était une réponse qu'elle voulait connaître... Peut être qu'ainsi, elle comprendrait pourquoi Tatsuki l'avait rejeté pour Abel...

"Tu pourras me poser n'importe quelle question après, et j'y répondrais!"

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: De quoi se remplir l'estomac (Izumi) [TERMINE]   Dim 10 Mai - 21:51

Cassandre abandonna quelques instants Izumi contre sa vitrine ignoble. Elle fit quelques pas sous la pluie avant de finalement retirer ses chaussures. Le brun la regardait avancer, au milieu des flaques, se déhanchant au rythme d'une musique qu'elle fredonnait.
La pluie n'en finissait plus de tomber et cela semblait la réjouir. Elle avait l'air heureuse, tout simplement. Le large sourire qu'elle adressa au jeune homme était bien loin de ce sourire charmant sans doute un brin factice qu'elle lui avait servi en début de soirée.

« - J'ai une envie folle de danser ! »
S'exclama-t-elle.

Izumi retint un léger rire. Et avant qu'il n'ai pu répliquer quoi que ce soit, la jeune femme était venu se caler entre ses jambes. Les mains agrippées aux cuisses du jeune homme, et son visage à quelques centimètres du sien, la jolie blonde lui posa une question à laquelle il ne s'attendait pas vraiment à cet instant précis.

« - Dis, pourquoi avoir choisi les hommes ? »

Il fut pour le moins décontenancé par une telle demande.

« - Tu pourras me poser n'importe quelle question après, et j'y répondrais ! »
Poursuivit son interlocutrice avant de le laisser en placer une.

« - Pourquoi les hommes ? Hé bien, faut croire que j'aime me faire mettre, et que tailler des pipes c'est le pied.»
Lança le brun, sarcastique.

Il n'avait pas pu s'empêcher de prendre la question avec son cynisme habituel. Il se doutait bien que Cassandre n'aurait pas pris la peine de l'interroger si c'était pour recevoir une telle réponse. La jolie blonde lui avait paru, malgré le sourire qu'elle affichait, on ne peut plus sérieuse. Le brun ignorait pourquoi, mais le problème semblait tenir à coeur à la jeune femme. Il eut aussi l'impression que la réponse qu'il allait lui donner impliquerait beaucoup de choses pour elle.
''Tu pourras me poser n'importe quelle question après, et j'y répondrais !'' Si ça ça n'était pas une manière de dire ''il faut à tout prix que je sache.'' ...

Izumi enlaça ses bras autour de la taille de sa princesse blonde et la serra contre lui. La jeune femme était tout aussi trempée que son acolyte, et le contact de ses vêtements imbibés d'eau contre lui lui arracha un frisson. Il n'avait pas réellement froid, mais la sensation était plutôt étrange.
Il appuya sa tête sur l'épaule de sa rencontre de la nuit, et lui murmura quelques paroles au creux de l'oreille.

« - Tu sais chérie, j'ai pas ''choisi'' les mecs. Je me suis pas levé un beau matin en me disant que j'allais devenir homo; c'est pas comme ça que ça marche ! Mais, si tu veux, avec le premier ça s'est fait tout seul; à aucun moment on s'est dit ''tiens, si on couchait ensemble''. Nos rapports avaient toujours été très ambigus, donc, fatalement est arrivé le moment où je me suis retrouvé dans son lit. J'avais treize ans à l'époque. Pour diverses raisons je crois que je suis pas prêt d'oublier cette nuit là. »

Izumi laissa échapper un soupir.
Il y aurait eu beaucoup à dire sur cette relation incestueuse qu'il avait entretenu durant des années avec son frère. Seulement, il n'avait aucune envie d'entrer dans les détails. De son point de vue il en avait déjà trop dit. D'ordinaire il préférait garder pour lui les récits de ses expériences personnelles.

« - Treize ans c'est jeune... donc t'imagines bien qu'avant de me faire mon premier mec j'avais pas vraiment eu le temps de m'intéresser aux filles. Et même après; j'ai jamais été attiré par les femmes. Je saurais pas te dire pourquoi. Pourtant ça m'est arrivé de coucher avec des filles, mais c'était histoire de pas mourir idiot, parce que ces fois là je me suis surtout ennuyé. »

Le jeune homme se tut. Ça n'était pas clair pour lui non plus. Il n'avait jamais cherché de justificatif à son homosexualité, pour lui c'était on ne peut plus naturel et vouloir l'expliquer lui aurait donné l'impression de ne faire que se chercher des excuses.

« - Puis... pourquoi tu veux me faire expliquer ce genre de choses ? Je suis une putain de grosse pédale, c'est tout ! J'ai pas besoin de me cacher derrière des excuses bidon, j'ai pas besoin de me déculpabiliser en me disant qu'après tout c'est pas de ma faute mais que c'est dû à je ne sais quelle connerie ! »

Prononçant ces dernières paroles, Izumi avait légèrement haussé le ton. Puis il s'était redressé, forçant Cassandre à faire de même.
Elle n'avait certainement pas choisi le bon mec si elle espérait obtenir une réponse concrète sur ce type de sujets. Elle n'avait d'ailleurs pas du tout choisi le bon mec si elle espérait pouvoir adapter ses réponses à des généralités. Mais, en fin de compte, pouvait on réellement appliquer les mêmes schéma à plusieurs personnes ? C'était une façon de faire un peu restrictive; non ?

« - Mais, le plus malsain dans l'histoire c'est pas justement une partie de jambes en l'air entre un homme et une femme ? »
Questionna le brun, un rictus mauvais au coin des lèvres.

Il n'y pensais pas réellement. Ça n'était pas du tout le genre d'idées qu'il défendait, cependant, il avait observé qu'il était intéressant pour provoquer le malaise de tourner dans l'autre sens les réflexions auxquelles il avait souvent droit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: De quoi se remplir l'estomac (Izumi) [TERMINE]   Ven 15 Mai - 10:28

Avec son tact habituel, le jeune homme lui répondit d'un ton des plus mordants: « - Pourquoi les hommes ? Hé bien, faut croire que j'aime me faire mettre, et que tailler des pipes c'est le pied.»

L'américaine baissa les yeux, consciente qu'elle venait de poser une question trop indiscrète... Qu'avait elle cru? Qu'Izumi allait lui donner la clé du mystère gay? Elle se mordilla nerveusement la lèvre inférieure, certaine d'avoir vexé son hôte avec une question aussi saugrenue. Pourtant, elle sentit les bras du beau brun l'enlaçaient pour la serrer contre lui. Cassandre fut quelque peu surprise, mais se laissa aller. Izumi était aussi trempé qu'elle, mais son corps était froid contrairement à celui de la princesse blonde, qui se sentait habitée par une fièvre qui la consumait entièrement.

Le jeune homme posa sa tête sur l'épaule de Cassandre, et celle ci se colla un peu plus à lui, caressant doucement ses cheveux bruns. Il lui murmura alors à l'oreille:

« - Tu sais chérie, j'ai pas ''choisi'' les mecs. Je me suis pas levé un beau matin en me disant que j'allais devenir homo; c'est pas comme ça que ça marche ! Mais, si tu veux, avec le premier ça s'est fait tout seul; à aucun moment on s'est dit ''tiens, si on couchait ensemble''. Nos rapports avaient toujours été très ambigus, donc, fatalement est arrivé le moment où je me suis retrouvé dans son lit. J'avais treize ans à l'époque. Pour diverses raisons je crois que je suis pas prêt d'oublier cette nuit là. Treize ans c'est jeune... donc t'imagines bien qu'avant de me faire mon premier mec j'avais pas vraiment eu le temps de m'intéresser aux filles. Et même après; j'ai jamais été attiré par les femmes. Je saurais pas te dire pourquoi. Pourtant ça m'est arrivé de coucher avec des filles, mais c'était histoire de pas mourir idiot, parce que ces fois là je me suis surtout ennuyé. »

Cassandre écoutait attentivement ce que lui racontait Izumi. La première fois qu'elle l'avait vu, dans cette boîte de nuit enfumée, elle s'était dit que ce n'était pas le genre de mec à se confier facilement, et ce qu'il lui disait là devait certainement lui couter beaucoup. Il y avait de la nostalgie dans la voix d'Izumi, et il dut lui même le remarquer, car brusquement il changea de ton:

« - Puis... pourquoi tu veux me faire expliquer ce genre de choses ? Je suis une putain de grosse pédale, c'est tout ! J'ai pas besoin de me cacher derrière des excuses bidon, j'ai pas besoin de me déculpabiliser en me disant qu'après tout c'est pas de ma faute mais que c'est dû à je ne sais quelle connerie ! »

Ce revirement soudain fit rire de bon coeur la jeune femme qui appréciait ce franc parler d'Izumi. Ils se levèrent tous les deux, enfin, le beau brun aida plutôt l'américaine à se relever. Elle chancela un instant, avant de retrouver ses esprits. Se relever si vite lui avait fait tourner légèrement la tête...

Le jeune homme lui renvoya alors sa question, lui lançant: « - Mais, le plus malsain dans l'histoire c'est pas justement une partie de jambes en l'air entre un homme et une femme ? »

Cassandre haussa un sourcil. Oui, c'est vrai qu'à bien y penser, des relations hétérosexuelles pouvaient être considérées sur plusieurs points comme malsaines... Tout d'abord, les relations hétérosexuelles étaient à la base de la reproduction, et était donc encouragées par la société, la religion... Bref, il n'y avait là qu'une fonction purement utilitariste du sexe. Deuxièmement, la femme était souvent vue comme un simple objet sexuel, une chose à qui l'on pouvait demander ce que l'on voulait... Enfin, la jeune femme ne comptait pas polémiquer plus longtemps là dessus, son cerveau se perdant de nouveau dans les effluves alcoolisés. Elle lui répondit juste avec un sourire:

"Oui, je suppose que tu as raison..."

La pluie commençait à se calmer peu à peu, les nuages se dissipant dans le ciel, laissant apparaître doucement quelques étoiles et une nuit sans lune. Le réverbère jetait des ombres scintillantes autour du jeune couple. Cassandre observa le jeune homme, et lui dit alors:

"Je te remercie pour tes réponses... Je ne sais pas si ça m'aidera par la suite, mais j'en ai conclu que je ne pouvais pas mettre tout le monde dans le même panier..."

Elle passa ses mains dans ses cheveux blonds mouillés, qu'elle plaqua en arrière, ne supportant pas de voir des gouttes d'eau lui tomber devant les yeux... Cassandre en profita par la suite pour remettre ses chaussures, et une fois prête, elle avoua à Izumi:

"En fait, si je t'ai demandé ça, c'est que... *soupir* je connais un type, qui était en ménage avec son mec depuis un bout de temps... Et puis un soir, paf, on couche ensemble... et le lendemain, j'apprends qu'il a rompu avec son fiancé... C'est une histoire un peu compliquée, je te passe les détails... Mais bon, on a commencé à sortir ensemble, et du jour au lendemain il me largue après avoir revu son ex... Et là, je ne sais plus quoi penser..."

Cassandre ne savait pas vraiment pourquoi elle se confiait ainsi à Izumi, mais elle estimait que c'était un juste retour des choses après qu'il lui ait révélé une petite partie de sa vie... La belle blonde continua:

"Mon orgueil et ma fierté en ont pris un coup, il faut bien l'avouer... Mais depuis, je me demande "Qu'est ce qu'il a de plus que moi?"... Enfin, je ne fais pas t'ennuyer avec cela... Mieux vaut me résoudre au fait qu'il est amoureux de lui et pas de moi, et que ça, ça ne se commande pas..."

Pendant qu'elle parlait, la pluie avait cessé. Elle leva son regard bleu gris vers le ciel, et le contempla un instant. La jeune femme avait perdu son joli sourire en repensant à Tatsuki et Abel. Mais après tout, ça n'avait pas marché, tant pis... Il était temps qu'elle passe à autre chose... Elle inspira profondément l'air de la ville, jusqu'à s'en éclater les poumons. Ça sentait le béton mouillé autour d'elle.

Elle reporta son attention sur Izumi, et lui sourit avec douceur... Puis elle lui demanda:

"Tu veux venir chez moi, histoire de te sécher et de passer des vêtements propres? Promis, ce n'est pas une feinte pour abuser de toi, une fois chez moi!"

Cassandre prononça cette dernière phrase avec un sourire amusé. En y pensant bien, ce serait peut être une des premières fois où elle inviterait quelqu'un d'extérieur au clan à entrer dans la propriété...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: De quoi se remplir l'estomac (Izumi) [TERMINE]   Lun 18 Mai - 20:59

« - Je te remercie pour tes réponses... Je ne sais pas si ça m'aidera par la suite, mais j'en ai conclu que je ne pouvais pas mettre tout le monde dans le même panier... »

Il n'y avait pas vraiment de quoi le remercier pour ça. Après tout, il n'avait pas appris grand chose à Cassandre... un pas grand chose qui pourtant réveillait en lui beaucoup de souvenirs...
Ce soir il en avait soit trop dit soit pas assez. Ça n'était habituellement pas dans son caractère de jouer ainsi dans la demi-mesure. C'est bien trop facile de ne dire que ce qui nous arrange et ne risque pas de nous attirer d'ennuis tout en taisant le reste. Mais bon... il faut croire que chacun a ses parts d'ombre et qu'être naturellement d'une franchise parfois trop prononcée ne signifie pas nécessairement que l'on a rien à cacher.

« - En fait, si je t'ai demandé ça, c'est que... *soupir* je connais un type, qui était en ménage avec son mec depuis un bout de temps... Et puis un soir, paf, on couche ensemble... et le lendemain, j'apprends qu'il a rompu avec son fiancé... C'est une histoire un peu compliquée, je te passe les détails... Mais bon, on a commencé à sortir ensemble, et du jour au lendemain il me largue après avoir revu son ex... Et là, je ne sais plus quoi penser... »

Évidemment, le dessous de l'affaire était une histoire de mec...
Quoi d'autre de toute façon ?


« - C'est pas nouveau chérie, les mecs sont tous des connards, et je m'inclue dans le lot. A ce niveau là les femmes sont pas pires... ni mieux d'ailleurs. »

Marmonna le jeune homme, qui n'avait jamais vraiment eu une très haute opinion du genre humain.

Malgré tout, il y a des personnes pires que d'autres, et le charmant jeune homme dont parlait la blonde lui paraissait pas mal dans son genre et surtout semblait un brin indécis. Mais ça n'était pas les affaires d'Izumi, et à moins que Cassandre n'ait envie de s'attarder sur les détails, ces histoires ne le regardaient pas.

« -Mon orgueil et ma fierté en ont pris un coup, il faut bien l'avouer... Mais depuis, je me demande "Qu'est ce qu'il a de plus que moi?"... Enfin, je ne vais pas t'ennuyer avec cela... Mieux vaut me résoudre au fait qu'il est amoureux de lui et pas de moi, et que ça, ça ne se commande pas... »

Izumi jaugea un instant sa jolie blonde, empêtrée qu'elle était dans son drame passionnel qui était pour elle sans véritable issue.


« - Bof... tu sais, depuis le temps, l'amour j'ai arrêté. C'est que des emmerdes. »

Il lança cela sans le moindre état d'âme, comme s'il énonçait une banalité, les yeux dans le vague, fixant sans la voir la route qui se déroulait devant lui. Ces paroles il les avait prononcées plus pour lui même que pour sa princesse, comme si quelque part il essayait de se convaincre du bien-fondé de ses choix.
S'attacher à quelqu'un c'est le meilleur moyen de souffrir, et il estimait avoir déjà suffisamment payé de sa personne. Non pas qu'il n'ait conservé de bons souvenirs, ni qu'il pensa que ça n'en valait pas la peine; seulement, vient toujours le moment où l'on est lassé de perdre ces êtres qui nous sont cher. Quoique ''lassé'' ne fut pas le mot juste.
A chaque fois c'était le même scénario, il se prenait doucement au jeu, s'enflammait comme un gamin, puis tout s'arrêtait brusquement, laissant en lui ce vide impossible à combler.

« - Tu veux venir chez moi, histoire de te sécher et de passer des vêtements propres? Promis, ce n'est pas une feinte pour abuser de toi, une fois chez moi ! »

La voix de la jeune femme le fit soudain revenir sur terre. Il esquissa un sourire à la dernière phrase de la blonde.
Izumi leva les yeux au ciel pour constater qu'il ne pleuvait plus. Il n'y avait pas prêté attention et le remarquait à peine maintenant. Il resta pensif quelques instants.
L'averse qui leur était tombée dessus avait au moins eu l'avantage de dissiper un peu les effets de l'alcool.
Le jeune homme enfila sa veste en cuir sur son débardeur mouillé. Puis, avisant la jeune femme tout aussi trempée que lui, il retira une nouvelle fois sa veste qu'il passa sur les épaules de Cassandre.

« - Ça m'embêterais que ma princesse attrape un rhume. »
Ironisa-t-il.

Il se dirigea alors vers sa moto garée à peine quelques mètres plus loin. Il essuya du coin de son débardeur la selle de l'engin qui avait pris l'eau. (pas franchement utile d'essuyer une selle de moto mouillée avec un débardeur imbibé d'eau pour s'asseoir sur l'engin avec des vêtements trempés... mais bon...)

Le brun se retourna vers sa rencontre de la soirée, une expression espiègle sur le visage.

« - Je veux bien prendre le risque que tu abuses de moi, miss. Mais sache tout de même que la seule femme dont je sois tombé amoureux c'est ma bécane. »

Ce sur quoi il éclata de rire.
C'était un brin satirique mais dans le fond pas trop éloigné de la réalité.

Il aida ensuite sa partenaire à grimper sur la moto, et, une fois qu'il fut lui même assis, déclara :

« - Bon... c'est toi qui dis vers où on se dirige. Je suis les instructions. »






[la suite : ici ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De quoi se remplir l'estomac (Izumi) [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
De quoi se remplir l'estomac (Izumi) [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Chasse en meute ] Remplir son estomac... et celui des autres
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Bite fight...
» Le Baptème, c'est quoi? Comment on se marie ?
» Frimer, à quoi bon ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Le Quartier des Loisirs :: Les Bars et Restaurants :: Les Restaurants-
Sauter vers: