Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour d'une femme mariée... (Libre) [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Retour d'une femme mariée... (Libre) [TERMINE]   Ven 17 Avr - 18:04

Cassandre se laissa tomber lourdement sur son lit. Le nez dans les draps propres, elle respira lentement le parfum de lessive qui s'en émanait. Au bout d'un moment, elle se tourna, et sur le dos, observa le plafond de sa chambre.

Les pensées de la jeune femme étaient confuses. Elle se remémora alors les derniers événements qui avaient bousculé sa vie. Elle ferma les yeux, et fit un rapide inventaire:

Tout d'abord, Tatsuki l'avait jeté comme une vieille chaussette, elle qui avait cru à une possible histoire entre eux. Un peu plus tard, elle avait appris que l'Oyabun avait payé la caution de son ex, et encore un peu après, avait eu des informations de première main: Tatsuki et Abel s'étaient remis ensemble. Un de ses hommes, qui surveillait régulièrement les faits et gestes de Tatsuki (enfin, surtout ses déplacements et les gens qu'il fréquentait) lui avait expliqué qu'il avait vu Abel et l'Oyabun s'embrasser au cinéma, et se rendre dans le courant de la soirée au loft de Sugiura. Cassy avait eu alors la certitude que tout était bel et bien fini entre elle et Tatsuki. D'un certain côté, la jeune femme était contente pour Abel que tout se soit arrangé pour lui, même ses amours, mais elle n'avait pas pu s'empêcher de souffrir de cette réconciliation.
Par la suite, elle était allée en boîte de nuit pour se changer les idées, et y avait rencontré un type complètement fou, Izumi, dont elle avait encore le numéro. Sa nuit avait été agitée, et elle s'était réveillée le lendemain avec une sale gueule de bois. C'est alors qu'elle avait pris conscience que sa vie ne valait pas la peine d'être vécue.
Cassandre avait alors décidé de partir pendant quelques temps aux Etats-Unis. Après avoir rendu visite à quelques personnes à New-York, elle avait revu son ami Jack, un acteur notable à Hollywood, qui connaissait son quart d'heure de succès. Oubliant ses affaires, Tatsuki, et tous les autres Oyabuns, elle avait passé de merveilleuses journées en compagnie de Jack. Finalement, ils prirent la décision de passer un week end à Vegas. Les deux jeunes gens se sont alors rapprochés, renouant les liens qu'ils avaient eu ensemble quelques années auparavant. Mais après une soirée un peu arrosée, ils se sont rendus dans une de ces Eglises de Las Vegas, ouvertes à toutes heures du jour et de la nuit, et s'y sont mariés.
Le lendemain, Cassandre s'appelait Seymour, et tous les tabloïds couvraient l'événement.

La jeune femme soupira. Elle leva sa main gauche, où brillait un anneau d'or à l'annulaire. Eh bien, dire qu'elle avait rêvé à un mariage de princesse... Cassy ferma de nouveau les yeux, et continua son résumé mental.

Jack était embêté par ce mariage, mais révéler aux journaux people que tout cela avait été fait sous le coup de l'alcool, risquait de compromettre sa carrière d'acteur. Néanmoins, il n'était pas si déçu que cela. Après tout, Cassy était une très bonne amie à lui, et elle était loin d'être laide. Et puis, cet événement renforcerait peut être sa côte de popularité et lui permettrait d'avoir de nouveaux contrats. Concernant Cassandre, après s'être alarmée de ce mariage, elle en mesura toute la portée: Hidekazu ne pourra pas la forcer à se marier avec un des autres kumicho. Même si c'était sûr qu'il désapprouverait ce mariage, il ne pourrait pas agir sur la jeune femme pour l'obliger à agir comme il le désirait. Cassandre gardait donc son individualité et son indépendance dans le monde des affaires, même si ce mariage risquait de la rendre moins crédible auprès des autres. Mais après tout, elle n'avait jamais eu leurs faveurs, alors pourquoi cela changerait?

Par contre, elle devenait vulnérable en étant mariée. Jack devenait une cible pour ses ennemis, mais en même temps, sa notoriété empêchait de possibles "assassins" d'agir à l'encontre de sa personne, et donc, par la même occasion à l'encontre de Cassandre.

La jeune femme se redressa. Elle s'assit au bord du lit, et passa ses mains dans ses cheveux blonds. L'américaine soupira profondément, avant de se lever et d'aller prendre une douche. Le voyage avait été long, et elle avait du travail à rattraper...

Une fois qu'elle fut propre, elle sortit de la salle de bain, et enfila un kimono. Même si elle n'aimait pas particulièrement en porter, elle se dit que cette tenue serait des plus agréables pour travailler. Elle se rendit dans son bureau. En chemin, elle rencontra Texas, d'humeur plus maussade et sombre que d'habitude. Le jeune homme, amoureux de l'américaine, n'avait pas vraiment apprécié l'annonce de ce mariage.

Cassandre s'installa à son bureau et commença à travailler. Elle vérifia ses comptes, le cours des bourses de Tokyo et de Londres, passa quelques coups de téléphones, acheta des actions, et toute une série de choses du même gabarit. Gôro s'était occupé de ses affaires pendant son absence, et son travail avait été remarquable.

Elle s'arrêta un instant, et regarda à travers la vitre, son jardin d'hiver. Jack était resté à New-York. Il devait tourner dans quelques semaines à Hollywood. C'était drôle d'imaginer un couple marié récemment, mais vivant séparé...

Cassandre reprit ses activités, quand on frappa à la porte. Un de ses hommes de main lui annonçait l'arrivée d'un invité surprise...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour d'une femme mariée... (Libre) [TERMINE]   Dim 19 Avr - 13:53


Plusieurs jours s'étaient écoulés depuis que le jeune Oyabun avait pris connaissance du mariage de l'américaine. Si sa sœur Reira n'avait pas laissé traîner un torchon de magazine "people", il l'aurait sans doute su par l'un de ses hommes qui se tenait régulièrement informé des nouvelles concernant les clans de Yuukoku...bien que cette nouvelle n'était pas d'une importance capitale. C'était plutôt une distraction qui avait dû faire pas mal jaser.
Par ce beau mardi de mai très ensoleillé, le yakuza reçu un coup de fil de Hidekazu-sama. Ça faisait près d'un mois que les deux hommes ne s'étaient pas vus. Le "Père" avait eu beaucoup à faire à l'étranger.
On était bientôt en juin, et comme à l'approche de chaque été, le "Suprême" faisait un bilan concernant les affaires de chaque clan. Il était bien sûr très concerné, étant donné qu'il touchait lui aussi son pécule, et que sa réputation se jouait dessus.
Il contrôlait les clans de la région de Yuukoku, et il ne devait pas avoir l'air incompétent par rapport à ses pairs qui contrôlaient les clans d'autres régions du Japon. Pour suivre de près chaque clan, il y avait donc soit en début d'année, soit en fin d'année un carré d'Oyabun auquel Cassandre avait pris part pour la première fois cette année. Hidekazu faisait aussi son petit constat avant chaque période estivale.
Il se rendit donc au bureau du jeune Sugiura afin d'avoir une discussion avec lui concernant la gestion de son clan. Le "Père" était globalement satisfait de son poulain, même s'il en trouvait toujours à redire...Cette fois-ci, c'était sur son casino. Même si beaucoup d'argent rentrait, Hidekazu avait tout de même des critiques à faire. En même temps, c'était sa façon à lui de prendre part aux affaires des cinq Oyabuns de la ville. Si tout était parfait, à quoi servirait-il?


"Bien, mon petit...suis mes conseils et je suis sûr que l'an prochain les recettes seront meilleures...Tu es encore très jeune petit chenapan, tu as encore un long chemin devant toi..."

Le yakuza acquiesça comme d'habitude face aux conseils du "Père", même s'il les trouvait pour une fois inutiles. Un peu hésitant, le jeune yakuza décida d'aborder un tout autre sujet...concernant l'ambiguïté de sa relation avec celui qu'il appelait son père.


"Ecoute, j'ai des choses importantes à te dire..."

Les deux hommes discutèrent un long moment sur ce sujet épineux, ou plutôt,Tatsuki discuta un long moment. Le "Suprême" ne décrocha pas un mot et garda étrangement son calme. Cette réaction si déconcertante déstabilisa même l'Oyabun qui ne savait pas quoi penser...Devait-il être soulagé, ou devait-il s'en méfier?
Hidekazu se leva et enfila son manteau.


"Bien petit, je dois aller voir Cassandre. Il n'y a qu'elle que je n'ai pas encore vu. Viens avec moi je te prie"

Tatsuki resta pantois. Il n'avait pas du tout envie d'aller chez elle, et puis, en quoi leur entrevue le concernait ? Hidekazu et elle devaient parler des affaires du clan Keller, il n'avait donc nullement l'obligation d'être présent.

*Et merde...jm'en branle de leur réunion, pourquoi il....*

Il poussa un petit soupir et fit un sourire forcé. Il se résigna à suivre le "Suprême". Celui-ci insista pour que le yakuza monte avec lui dans sa limousine et ne prenne pas sa voiture. Après un trajet plongé dans un silence malsain, ils arrivèrent enfin à la ville de Cassandre.
Tatsuki ne l'avait pas revu depuis...la bijouterie...Et quelle entrevue!
L'un des sbires de madame escorta les deux hommes jusqu'au salon.
Le yakuza prit place sur une chaise en allumant sa cigarette, tandis que le "Père" s'assit sur le fauteuil.


"Bonjour Cassandre, ravis de te revoir"

Hidekazu arborait un grand sourire, tandis que le jeune Sugiura se contenta de lui adresser un léger signe de tête.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Retour d'une femme mariée... (Libre) [TERMINE]   Dim 19 Avr - 14:29

Hidekazu-sama et Tatsuki Suguira avaient eu la "bonne idée" de venir lui rendre visite. Cassandre maugréa quand son homme lui annonça le nom de ses invités. Elle lui demanda de les faire patienter au salon, le temps qu'elle finisse de conclure une affaire. Bien sûr, ce n'était qu'une feinte pour se laisser un peu de répit avant d'affronter les deux hommes. En réalité, elle ne savait pas lequel elle voulait le moins voir... L'américaine poussa un profond soupir, enfonçait dans son fauteuil de cuir, et regarda un instant le plafond... Bon, mieux valait qu'elle ne les fasse pas trop attendre... C'est que les hommes sont impatients...

Elle se leva de son siège et se dirigea vers la porte de son bureau. Elle s'arrêta un instant face au miroir qui était accroché à côté, et en profita pour remettre un peu d'ordre dans sa coiffure. Si elle avait eu le temps de se changer, elle en aurait profité pour mettre autre chose que ce kimono, certes, luxueux, mais qui reflétait très peu sa vraie personnalité. C'était un très beau furisode en soie Chinoise d'un bleu de Prusse qui réhaussait la couleur des yeux de la jeune femme. Un large motif de dragon en fil d'or courait sur les deux manches de son vêtement.

Cassandre soupira... En tant que femme mariée, elle ne pouvait plus porter ce genre de kimono. Elle craignait de choquer l'esprit conservateur d'Hidekazu en se présentant ainsi devant lui... En même temps, elle se dit que cela faisait longtemps qu'elle avait ébranlé les conventions, alors, un peu plus ou un peu moins... Et puis, elle n'avait pas eu le temps de s'acheter de Hōmongi, étant à peine rentrée de son voyage...

Elle sortit enfin de son bureau au bout de cinq minutes et se rendit au salon où l'attendaient Hidekazu-sama et Tatsuki. Les deux hommes étaient déjà assis, et le thé avait été servi en attendant. Hidekazu se leva, et Cassandre se courba devant lui avec humilité, les pans de ses manches frôlant ses chevilles. Elle ne se sentait pas vraiment en forme aujourd'hui, et s'ils étaient venus pour régler quelques "comptes", elle n'était pas sûre d'être en mesure de répliquer avec sa fougue habituelle... De toutes façons, elle se sentait étrange depuis quelques temps... Beaucoup plus fatiguée que d'habitude, ayant besoin de plus d'heures de sommeil qu'auparavant. Et puis, elle était souvent nauséeuse le matin. Il s'agissait sans doute d'une carence dans son alimentation, mais Cassandre, trop prise dernièrement, n'avait pas eu le temps de faire appel au médecin de famille.

"Bonjour Cassandre, ravis de te revoir"

Elle releva son buste et sourit doucement au Suprême, avant de répondre:

"Moi de même Hidekazu-sama, mais pardonnez mon retard et cette tenue... J'étais en train de conclure une affaire et je n'ai pas eu le temps de me changer..."

Elle l'invita à s'asseoir, et s'adressa alors à Tatsuki, un peu aigre:

"Je suis aussi ravie de voir que tu es là, Tatsuki-san."

Cassandre prit place dans un fauteuil, faisant face aux deux hommes. On apporta des petits gâteaux pour accompagner le thé. Un silence pesant s'installait entre les trois protagonistes. L'américaine était lasse, et n'avait vraiment pas l'esprit à cette réunion improvisée. Elle se forçait néanmoins à faire bonne figure, cet immuable sourire aux lèvres. La jeune femme daigna alors regarder le "Père", et brisant ce silence, lui demanda:

"Que me vaut votre visite, Hidekazu-sama?"

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour d'une femme mariée... (Libre) [TERMINE]   Dim 19 Avr - 15:16


La belle américaine arriva vêtue d'un kimono de toute beauté. La plupart du temps, ces habits traditionnels faisaient tache sur des étrangers, mais là, ce n'était pas du tout le cas. La jeune blonde mettait plus en valeur son habit que le contraire.

"Moi de même Hidekazu-sama, mais pardonnez mon retard et cette tenue... J'étais en train de conclure une affaire et je n'ai pas eu le temps de me changer..."

Le "Père" qui était tout de même très galant malgré son caractère exécrable inclina légèrement la tête devant la demoiselle, ou plutôt devant la dame.

"Je suis aussi ravie de voir que tu es là, Tatsuki-san."

Le yakuza un peu moins gentleman que son aîné se contenta d'un signe de tête hautain en guise en réponse. Il ne fallait pas être devin pour comprendre qu'il n'avait nul envie d'être là en cette belle après-midi, et qu'on lui avait un "peu beaucoup" forcé la main.
Lorsque la bonne amena du thé et des gâteaux, il refusa d'un signe de main.


"Que me vaut votre visite, Hidekazu-sama?"

Le "Suprême" prit une tasse de thé en remerciant la servante.

"Quel garnement impoli ce Tatsuki...tu es décidément indécrottable!"


Refuser les petits délices qu'un hôte proposait n'était pas très raffiné. Mais le yakuza se fichait des quand dira-t-on et des bonnes manières.
Hidekazu dégusta sa tasse de thé et prit même un petit gâteau.
Il se mettait à son aise en prenant tout son temps avant de justifier sa visite. Il avait le don d'énerver les gens.


"Hmm...vous ne le savez peut-être pas, mais je fais ma visite annuelle à tous les kumichos de la ville, pour faire le point sur les affaires...
Hmm, excellent vos petits fours"


Il reprit ensuite un petit gâteau. Le jeune Sugiura bouillonnait déjà d'impatience.Il se fichait d'écouter toutes ces âneries, et d'entendre Hidekazu féliciter la blonde sur la façon dont elle gérait ses affaires. Il fallait reconnaitre que malgré sa naïveté, elle s'en sortait pas mal.

"Tes affaires sont fleurissantes et je t'en félicite. Personne ne pourrait nié que tu as su développer tes réseaux au-delà des limites de la ville et que tu as brillamment veillé à ce que la concurrence ne se fasse pas trop gênante...cependant, il y a eu quelques scandales...Ceci sans doute dû au fait que tu sois une femme et une étrangère. Certains devaient penser en tirer partie....
Bref, il faudrait que tu viennes à mon domicile avec ton Wakagashira pour que nous vérifions tes comptes... Nous discuterons aussi de certains points noirs auxquels il faut que tu remédies... "


Hidekazu-sama n'était jamais satisfait, mais ses remarques étaient toujours justifiées. L'expérience et l'intelligence sans doute... Le cartel de drogue posait plus de problème que les autres affaires étant donné que la concurrence pullulait de toute part. Les petits dealeurs à la sauvette, les pseudo drogues de mauvaises qualités et les toxicomanes violents posaient problème. Les rues de la ville devait rester sures, et quand on savait que les problèmes de drogues étaient à l'origine de plus de 50% de la violence, il fallait y remédier de ce côté...
Le "Suprême" posa ensuite sa tasse, avant de croiser les jambes. Pendant ce temps-là, le jeune brun qui s'ennuyait ferme n'hésitait pas à montrer son désir de partir en baillant notamment.


"Autre chose...parlons de ce mariage, ou plutôt de cette mascarade... Un acteur d'Hollywood...C'est un caprice ou une façon de faire parler de toi Cassandre?"

Hidekazu ne voyait bien évidemment pas ce mariage d'un bon œil. La jeune blonde qui avait déjà du mal à se faire une réputation, n'arrangeait pas sa crédibilité en épousant un type tape à l'œil qui n'avait sûrement aucune idée de la fonction qu'elle occupait. Et si ça touchait la crédibilité d'un Kumicho, ça touchait inévitablement la sienne. Il ne fallait pas oublier que c'est lui qui avait autorisé Cassandre à venir s'installer à Yuukoku...
Bizarrement, Tatsuki devint attentif lorsque le "Père" aborda ce sujet épineux. Un léger petit rictus s'était même dessiné au coin de ses lèvres.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Retour d'une femme mariée... (Libre) [TERMINE]   Dim 19 Avr - 16:01

Hidekazu avait toujours cette flegme intemporelle. Ce visage avenant devait lui ouvrir de nombreuses portes, mais une fois pris dans ses filets, l'homme pouvait se révéler aussi dangereux qu'un tigre. Ce qu'il était en définitif. Il taquina Tatsuki, qui ne bronchait toujours pas, mais faisait subir à tout le monde sa mauvaise humeur. Cassandre ne put s'empêcher de le comparer mentalement à un sale morveux.

Le Parrain lui expliqua alors la raison de sa visite:


"Hmm...vous ne le
savez peut-être pas, mais je fais ma visite annuelle à tous les
kumichos de la ville, pour faire le point sur les affaires...
Hmm, excellent vos petits fours
.
Tes affaires sont
fleurissantes et je t'en félicite. Personne ne pourrait nier que tu as
su développer tes réseaux au-delà des limites de la ville et que tu as
brillamment veillé à ce que la concurrence ne se fasse pas trop
gênante...cependant, il y a eu quelques scandales...Ceci sans doute dû
au fait que tu sois une femme et une étrangère. Certains devaient
penser en tirer partie....
Bref, il faudrait que tu viennes à mon
domicile avec ton Wakagashira pour que nous vérifions tes comptes...
Nous discuterons aussi de certains points noirs auxquels il faut que tu
remédies... "

Cassandre hocha la signe pour approuver. Elle était pleinement consciente des problèmes qui demeuraient encore au sein de son "entreprise", mais serait ravie d'avoir des conseils avisés d'un homme comme Hidekazu. Même si elle n'aimait pas sa façon de se comporter, elle ne pouvait reprocher au "Père" d'être un homme brillant dans le domaine des affaires.

La jeune femme déplaça une mèche blonde derrière son oreille. Ce geste de la main droite eut pour effet de faire briller à la lumière du salon, l'anneau d'or. Décidément, elle n'était pas encore habituée à le voir à son doigt. Ce banal objet la liait profondément à une autre personne. En reposant sa main sur ses cuisses, elle commença à jouer nerveusement avec l'anneau, comme si ce dernier lui brûlait le doigt, ou bien, comme si d'une certaine façon, elle essayait de le cacher. Elle fut tirée de ses pensées par Hidekazu, qui reprit la parole:


"Autre
chose...parlons de ce mariage, ou plutôt de cette mascarade... Un
acteur d'Hollywood...C'est un caprice ou une façon de faire parler de
toi Cassandre?"
La jeune femme leva les yeux sur le "Suprême", puis sur Tatsuki, qui visiblement, commençait à trouver intéressant la tournure que prenait la conversation. Elle reporta son regard bleuté sur Hidekazu, et lâcha:

"Ni l'un, ni l'autre, sauf votre respect, Hidekazu-sama"

Et voilà précisément la raison pour laquelle elle n'avait pas voulu croiser Hidekazu et Tatsuki. La jeune femme savait qu'ils allaient lui reprocher ce comportement. Elle soupira mentalement, pour ne pas paraître impolie devant ses invités et reprit d'un ton très neutre:

"Cette union était prévue depuis un moment entre Monsieur Seymour et moi-même. Néanmoins, le décés de feu mon Père nous a séparé quelques années alors que nous étions promis l'un à l'autre."

L'américaine se tut un instant, avant de continuer:

"Bien évidemment, il ne sait pas ce que je fais dans la vie, et ne le saura jamais, j'y veillerais. Concernant sa profession d'acteur, cela ne me regarde pas. Il a choisi sa voie, je ne l'empêcherais pas de poursuivre dans cette voie. Néanmoins, je suis pleinement consciente du genre de rumeurs qui peuvent courir dans ce milieu là, mais Monsieur Seymour m'a promis qu'il ne ferait rien pouvant me nuire. Et puis, je ne suis pas une femme si médiatique que cela, par rapport à certains..."

Elle faisait évidemment référence directement à Tatsuki qui s'amusait à poser dans divers magazines. Cassandre avait relégué la carte de la vérité au second plan. Elle avait bien évidemment envisagé ce genre de questions de la part d'Hidekazu, et avait donc monté une série de réponses tout à fait plausibles. Bien sûr, aucune union n'avait été prévu entre Jack et elle à l'avance, mais elle n'imaginait pas avouer au "Suprême" qu'elle était complétement ivre quand elle s'était mariée... Même si elle appréciait Jack, et qu'il avait partagé déjà bien plus que ce qui tient de l'amitié, elle n'aurait jamais imaginé l'épouser en étant sobre. Néanmoins, personne n'était au courant de cette histoire, sauf Jack et elle.

La jeune femme ajouta pour finir:


"Et puis, je suis mariée maintenant. J'aurais au moins la respectabilité de ce statut pour moi, et j'espère que les autres kumichos éviteront à l'avenir de loucher dans mon décolleté.
En tout cas, ne vous inquiétez pas, je ne ferais plus rien d'aussi "inconséquent" qui pourrait entacher votre réputation, Hidekazu-sama."


Elle en avait assez de prendre des pincettes. Cassandre se sentait de plus en plus irrascible en ce moment, alors que d'habitude, elle était d'humeur égale.

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour d'une femme mariée... (Libre) [TERMINE]   Dim 19 Avr - 17:54


"Ni l'un, ni l'autre, sauf votre respect, Hidekazu-sama. Cette union était prévue depuis un moment entre Monsieur Seymour et moi-même. Néanmoins, le décés de feu mon Père nous a séparé quelques années alors que nous étions promis l'un à l'autre."


Cette réponse ne satisfit pas le moins du monde Hidekazu... Comment son père qui avait été un chef de clan hors pair aurait pu orchestrer une telle mascarade ? Dans la mafia, les mariages ne se faisaient pas par hasard, même si cela ne rendait pas toujours les couples heureux... Feu Hector McKeller, était un homme intelligent et prévisible. En donnant les rennes du clan à sa fille, il savait qu'elle aurait besoin d'appuis, et pas de celui d'un guignol qui tournait dans des navets.

"Bien évidemment, il ne sait pas ce que je fais dans la vie, et ne le saura jamais, j'y veillerais. Concernant sa profession d'acteur, cela ne me regarde pas. Il a choisi sa voie, je ne l'empêcherais pas de poursuivre dans cette voie. Néanmoins, je suis pleinement consciente du genre de rumeurs qui peuvent courir dans ce milieu là, mais Monsieur Seymour m'a promis qu'il ne ferait rien pouvant me nuire. Et puis, je ne suis pas une femme si médiatique que cela, par rapport à certains..."

Elle visait clairement Tatsuki qui la regarda de travers. Le jeune Oyabun avait en effet déjà pas mal posé pour des revues classées "people", mais toujours dans l'intérêt de sa société et de ses affaires. Poser comme un mannequin et être un cœur à prendre poussait beaucoup de femmes idiotes à venir dans son casino dans l'espoir de le voir...stupide, mais pas si stupide que cela au fond...
Hidekazu écoutait la jeune femme se justifier, même si elle paraissait un peu agacée, mais peu importe.


"Et puis, je suis mariée maintenant. J'aurais au moins la respectabilité de ce statut pour moi, et j'espère que les autres kumichos éviteront à l'avenir de loucher dans mon décolleté.
En tout cas, ne vous inquiétez pas, je ne ferais plus rien d'aussi "inconséquent" qui pourrait entacher votre réputation, Hidekazu-sama."


Le "Père" sourit à cette dernière phrase et jeta un regard amusé à Tatsuki...bien évidemment, il savait que les deux jeunes gens s'étaient déjà fréquentés...le peu de sorties qu'ils avaient fait ensemble avait pas mal attiré l'attention. Deux beaux phénomènes, riches et puissants, le couple rêvé quoi! Pour le plus grand désarroi d'Hidekazu, leur couple n'avait visiblement pas tenu très longtemps.
Le vieil homme posa son coude sur l'accoudoir du canapé et regarda la jeune américaine dans les yeux. Cette fois-ci, il était très sérieux.


"Ecoute moi Cassandre...je sais très bien ce que tu penses...
Pour qui se prend ce vieil homme qui croit tout savoir et tout pouvoir contrôler? Mais la vérité est que "OUI", je contrôle tout ici...ne l'oublie pas..."


Autant être clair et remettre les pendules à l'heure. Il savait qu'elle devait sans doute trouver qu'il voulait un peu trop gérer sa vie, tout comme celle des autres Kumichos, mais la dure réalité faisait qu'il en avait le droit.


"Bien évidemment que ce mariage est une connerie...je ne dis pas seulement cela parce que j'aurais préféré que tu épouses un vrai parti...les temps ont changé, et la nouvelle génération n'en fait qu'à sa tête je sais..."


Il poussa un soupir désespéré. Avec Tatsuki, il s'était résigné à accepté que la nouvelle génération allait un peu bousculer les traditions.

"Tu es bien naïve...justement, OUI, c'est un problème que ton mari soit un acteur et qu'il ne sache pas ce que tu fais...Il n'a rien du tout à voir avec ton milieu!
Tu dis que tu n'es pas sous les feux de la rampe??? Mais tu t'es toi-même tirée une balle dans le pied en épousant un type qui attire les paparazzi comme des mouches! C'est tout à fait logique qu'ils vont s'intéresser à sa riche femme d'affaire pour essayer de comprendre ce qu'elle fait et pourquoi elle vit à des milliers de kilomètres de son époux."


Il poussa un long soupir...Il était un peu déçu qu'elle n'ait pas pensé à cela...et elle ne semblait pas le réaliser encore... Elle ne ferait plus la une des gazettes de Yuukoku, mais de vrais paparazzi allaient maintenant la suivre...sauf si ce mariage ne durait pas.

"Enfin bref, si ce problème s'étend, je règlerai tout moi-même. Je tenais à te prévenir voilà tout!"

Le ton était donné. S'il y avait du boucan, il ferait en sorte que ça n'arrive pas à lui et aux confrères de la blonde...Et si Hidekazu s'en mêlait, la fin de cette histoire ne serait pas une fin heureuse. Mais Cassandre devait assumer d'avoir introduit un type qui n'était pas du milieu dans la mafia...
Hidekazu s'étira un instant afin d'entamer une autre discussion. Pour lui, c'était réglé... Tatsuki était resté silencieux tout au long de la conversation.


"Sinon, je voulais te parler d'autre chose. Dans deux semaines, je reçois une personnalité importante venant de Colombie, j'aimerais que tu sois son principal contact ici..."

A ce moment là, le visage de Tatsuki se décomposa. Hidekazu proposait à Cassandre de traiter avec Diego Paz...sachant que c'était Tatsuki qui avait travaillé ce contact pour qu'il vienne enfin au Japon. Hidekazu n'avait eu qu'à l'inviter officiellement, alors que c'était le yakuza qui avait tissé lui-même tous les liens. A quoi jouait-il? Tout d'un coup, Tatsuki réalisa...

*Alors c'est ça fils de pute...c'est ta façon de me faire payer le fait que je refuse tes putains d'avances...*

L'explication était simple et claire. Tatsuki avait toujours entretenu une relation spéciale avec le "Père", non pas pour avoir sa protection ou "en échange de...", mais parce qu'il y avait une sorte de lien entre eux. Le yakuza avait gravit ses échelons seul et gérait ses affaires admirablement bien, mais il fallait avouer qu'il avait quand même quelques passes droits avec Hidekazu... Mais maintenant, il allait plutôt lui mettre des bâtons dans les roues pour lui faire payer.
En le forçant à venir aujourd'hui, il avait en idée de lui faire comprendre. Etait-ce la guerre? Hidekazu allait-il sciemment favoriser l'américaine pour le faire payer à Sugiura?
Le yakuza agacé au plus haut point ne pu rester de marbre.


"C'est quoi cette connerie? Tu lui files MES contacts maintenant?????"

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Retour d'une femme mariée... (Libre) [TERMINE]   Dim 19 Avr - 19:16

Tss, il fallait bien se douter que le sujet serait épineux à aborder. Le visage d'Hikazu perdit toutes traces de gentillesse ou d'amabilité. Ses traits se durcirent, et tout son corps sembla se contracter, comme s'il était sur le point de se préparer, tel un félin, à bondir sur sa proie pour la dévorer.

"Ecoute moi Cassandre...je sais très bien ce que tu penses...
Pour
qui se prend ce vieil homme qui croit tout savoir et tout pouvoir
contrôler? Mais la vérité est que "OUI", je contrôle tout ici...ne
l'oublie pas..."

Ça, elle en était bien consciente. Son père avait beau être décédé depuis deux ans, elle en avait eu un nouveau aussitôt sur les bras. Cassandre avait cette fâcheuse sensation d'être retournée à l'ère Antique, où les femmes étaient sans cesse sous la tutelle d'un homme. Si ce n'était pas celle de leurs pères, c'était celle de leurs maris. Et s'il s'avérait qu'elle se retrouvait veuve, leurs fils avaient la relève à prendre.

"Bien évidemment que
ce mariage est une connerie...je ne dis pas seulement cela parce que
j'aurais préféré que tu épouses un vrai parti...les temps ont changé,
et la nouvelle génération n'en fait qu'à sa tête je sais..."


Elle n'aimait vraiment pas ce ton paternaliste qu'il prenait avec elle. Cette attitude du "j'suis peut être vieux, mais je comprends la jeune génération, même si elle est bonne à rien" agaçait la jeune femme au plus haut point. Elle serra les dents et détourna le regard, pour ne pas en montrer un plein de haine à l'encontre d'Hidekazu. Ce dernier enchaîna:

"Tu es bien
naïve...justement, OUI, c'est un problème que ton mari soit un acteur
et qu'il ne sache pas ce que tu fais...Il n'a rien du tout à voir avec
ton milieu!
Tu dis que tu n'es pas sous les feux de la rampe??? Mais
tu t'es toi-même tirée une balle dans le pied en épousant un type qui
attire les paparazzi comme des mouches! C'est tout à fait logique
qu'ils vont s'intéresser à sa riche femme d'affaire pour essayer de
comprendre ce qu'elle fait et pourquoi elle vit à des milliers de
kilomètres de son époux."

Comme si elle n'y avait pas pensé... Elle avait eu une très longue discussion à ce sujet avec Jack. Cassandre lui avait menti concernant sa profession, lui expliquant qu'elle travaillait surtout dans l'immobilier, le tout, basé sur un nombre d'actions important. Mais Jack ne s'y intéressant pas plus que cela, elle n'avait pas eu l'occasion de déblatérer l'ensemble de son mensonge savamment préparé. Deuxio, concernant les paparazzis, elle s'en chargeait: déjà, elle avait fait changer l'adresse à laquelle on pouvait les rencontrer. Elle avait acheté un appartement en centre-ville qui lui servait de leurre. Et puis, comme l'avait dit Hidekazu, c'était Jack qui attirait les photographes... Pas elle. Enfin, dans les dernières interviews qu'ils avaient donné avant le départ de Cassy pour Yuukoku, ils avaient expliqué qu'ils devaient vivre séparés pour l'instant, étant donné qu'ils avaient tous les deux des priorités au niveau du travail, et qu'ils ne pouvaient pas tout laisser ainsi... Son mariage était basé sur un énorme mensonge, mais pour l'instant, elle s'en sortait assez bien...

"Enfin bref, si ce problème s'étend, je règlerai tout moi-même. Je tenais à te prévenir voilà tout!"

Régler le problème? Qu'entendait-il par là? Elle fusilla du regard le "Suprême", et lui dit séchement:

"Ne vous avisez pas de lui faire le moindre mal..."


Elle n'en rajouta pas plus. Mieux valait qu'elle ne s'enfonce pas plus. Elle détourna le regard, et observa distraite les tableaux accrochés aux murs. Cassandre avait vraiment beaucoup de mal à se contrôler aujourd'hui... Dès que cette visite fâcheuse se terminerait, elle appellerait le médecin pour une consultation urgente. L'américaine ne pouvait pas rester dans cet état-là...

Un silence tendu s'abbatit dans le salon. Il fallait le temps que les tensions retombent un instant... Hidekazu rompit la glace, et déclara:


"Sinon, je voulais
te parler d'autre chose. Dans deux semaines, je reçois une personnalité
importante venant de Colombie, j'aimerais que tu sois son principal
contact ici..."

La jeune femme observa le "Suprême" avec surprise. Elle n'était pas sûre de bien tout saisir là... Et elle n'était pas non plus capable de se décider entre l'offre vraiment bienfaisante ou le cadeau empoisonné. En tout cas, cette nouvelle ne semblait pas réjouir Tatsuki, qui avait blêmi en un quart de secondes. C'était bien la première fois qu'elle le voyait aussi décontenancé, et cela lui plu... Il n'en fallut pas plus pour que ce dernier sorte de ses gongs et s'écrit:

"C'est quoi cette connerie? Tu lui files MES contacts maintenant?????"

Bon, Tatsuki était suffisament grand pour se débrouiller avec Hidekazu, mais la jeune femme avait besoin de quelques explications avant d'accepter la proposition, même si cela n'allait pas faire plaisir à Sugiura...
Elle demanda alors, les sourcils légèrement froncés:


"Hidekazu-sama, pourriez vous me renseigner un peu plus là-dessus, et me dire clairement ce que vous attendez de moi..."

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour d'une femme mariée... (Libre) [TERMINE]   Dim 19 Avr - 19:48


"Ne vous avisez pas de lui faire le moindre mal..."

Hidekazu ne prit même pas la peine de répondre à cette petite phrase aux allures de menace. Bien évidemment qu'il tuerait cet acteur d'opérette s'il estimait cela nécessaire...Et ce n'est pas elle qui l'empêcherait d'agir à sa guise...quitte à ce qu'elle en prenne elle aussi pour son grade. Il lui avait donné la permission de venir à Yuukoku, il pouvait aussi la chasser.
Cependant, la petite hache de guerre fut vite enterrée lorsqu'elle entendit la proposition du "Suprême".


"Hidekazu-sama, pourriez vous me renseigner un peu plus là-dessus, et me dire clairement ce que vous attendez de moi..."


Inutile de préciser que Tatsuki était irrité au plus haut point, au grand bonheur de la belle blonde, qui était élevée à un rang supérieur au sien pour une fois.

"Diego Paz est l'un des plus gros trafiquants d'Amérique Latine...jeux, drogues, trafic d'organes... nous avons établi un contact avec lui il y a déjà plus d'un an"

Le jeune yakuza tique au "nous" ; c'était lui qui avait fait tout le boulot en devant se déplacer dans ce pays qu'il jugeait sous-développé et barbare... Paz était le genre de type accroc à la machette et à la cravate brésilienne.

"Ses affaires pèsent plusieurs centaines de millions de dollars...inutile de te faire un dessin...L'avoir parmi nos collaborateurs, signifie pouvoir s'implanter en Amérique du sud.
Nous avons déjà traités quelques affaires avec les pays voisins, mais rien d'aussi important... Le cartel colombien a toujours été très difficile à approcher. Paz est imbu de lui même et très nombriliste, il se prend pour Dieu et pense contrôler le monde"


Il éclata ensuite de rire.

"Pff...personne n'est Dieu en ce bas monde...enfin bref, Tatsuki qui a fait un très bon travail je l'admets à réussi à le mettre en confiance et à parler concrètement affaire avec lui...je dois bientôt l'accueillir ici avec son escadron bien évidemment... Je veux une rencontre discrète, même si de ce côté là, ça va poser un peu problème vu l'ego démesuré de ce dictateur....Je voudrais donc ta pleine collaboration en ce qui concerne les affaires de drogue. Je sais que tu as beaucoup de contacts et que tu as beaucoup de fougues à revendre. Je souhaiterais donc que tu traites avec lui sur ce point, et qui sait, il voudra peut-être ensuite traiter avec toi sur d'autres choses"

Autre chose? Cela voulait donc dire s'élargir vers d'autres domaines... Tatsuki qui prenait sur lui ne pouvait plus se contrôler, même si Cassandre n'attendait que cela.

"J'ai fait un b.o.n tra.va.il ??? C'est tout? Rectification, 'ai fais tout le travail! Je sais pas à quoi tu joues, mais c'est hors de question..."

Hidekazu frappa du poing sur la table et interrompit le yakuza.

"C'est MA décision! Je ne suis pas sénile et je sais encore ce que je fais, compris?"

Tatsuki était maintenant à bout de nerfs. Il se leva de sa chaise, n'hésitant pas à passer outre la décision du "Suprême".

"Non, je ne comprends pas! C'est débile! Mais puisque tu y tiens tant, d'accord, je me retire! A commencer par tout de suite!"

Cette fois-ci, ce fut Hidekazu qui dévisagea le yakuza qui détourna le regard.

"J'espère avoir une réponse positive de ta part Cassandre...Si tu veux te faire un nom, montre que tu es capable de gérer des affaires de telle ampleur"

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Retour d'une femme mariée... (Libre) [TERMINE]   Dim 19 Avr - 20:31

Cassandre écoutait avec une attention toute religieuse ce que lui disait Hidekazu. Elle prenait néanmoins plaisir à observer la mine déconfite de Tatsuki à mesure que le "Père" parlait. Le "Suprême" lui exposa donc la situation:

"Diego Paz est l'un
des plus gros trafiquants d'Amérique Latine...jeux, drogues, trafic
d'organes... nous avons établi un contact avec lui il y a déjà plus
d'un an
.
Ses affaires pèsent
plusieurs centaines de millions de dollars...inutile de te faire un
dessin...L'avoir parmi nos collaborateurs, signifie pouvoir s'implanter
en Amérique du sud.
Nous avons déjà traités quelques affaires avec
les pays voisins, mais rien d'aussi important... Le cartel colombien a
toujours été très difficile à approcher. Paz est imbu de lui même et
très nombriliste, il se prend pour Dieu et pense contrôler le monde
.
Pff...personne
n'est Dieu en ce bas monde...enfin bref, Tatsuki qui a fait un très bon
travail je l'admets à réussi à le mettre en confiance et à parler
concrètement affaire avec lui...je dois bientôt l'accueillir ici avec
son escadron bien évidemment... Je veux une rencontre discrète, même si
de ce côté là, ça va poser un peu problème vu l'ego démesuré de ce
dictateur....Je voudrais donc ta pleine collaboration en ce qui
concerne les affaires de drogue. Je sais que tu as beaucoup de contacts
et que tu as beaucoup de fougue à revendre. Je souhaiterais donc que
tu traites avec lui sur ce point, et qui sait, il voudra peut-être
ensuite traiter avec toi sur d'autres choses"

L'affaire était vraiment trop belle pour être vraie, et Cassandre se posait beaucoup de questions, ne sachant comment interpréter cet acte de "générosité" si soudain de la part d'Hidekazu. Depuis quand lui faisait il confiance ainsi? Et qu'est ce qui le poussait à évincer ainsi Tatsuki de l'affaire? Etait-ce par punition, ou bien y avait-il un truc vraiment immonde sous toute l'histoire, dont il ne voulait pas que Tatsuki soit éclaboussé. Cette proposition était une bénédiction pour elle, lui permettant ainsi de se refaire une réputation si tout marchait bien. Mais elle risquait aussi de perdre beaucoup si elle échouait...

Alors qu'elle songeait à tout cela, Tatsuki répliqua violemment:


"J'ai fait un b.o.n
tra.va.il ??? C'est tout? Rectification, 'ai fais tout le travail! Je
sais pas à quoi tu joues, mais c'est hors de question..."
"C'est MA décision! Je ne suis pas sénile et je sais encore ce que je fais, compris?"
"Non, je ne comprends pas! C'est débile! Mais puisque tu y tiens tant, d'accord, je me retire! A commencer par tout de suite!"

Cassandre n'avait jamais assisté à de tels clashs entre les deux hommes. Néanmoins, elle était trop préoccupée par ce que lui proposait Hidekazu, qu'elle ne jubila même pas en voyant Tatsuki s'emporter de la sorte. Alors que le jeune homme était en train de bouder dans son coin, le "Suprême" reprit la parole:

"J'espère
avoir une réponse positive de ta part Cassandre...Si tu veux te faire
un nom, montre que u es capable de gérer des affaires de telle ampleur"


L'américaine était pleinement consciente de la chance qu'impliquait une telle affaire... A la condition que ce ne soit ni un piège, ni une façon pour elle de foncer droit dans le mur. Néanmoins, elle n'approuvait pas cette façon dont Tatsuki avait été écarté de l'histoire. Même si elle appréciait de moins en moins le jeune homme, ou plutôt, se sentait plus que blasée vis-à-vis de son caractère et de son comportement, elle connaissait l'importance qu'il attachait à son boulot. Ce devait vraiment être un coup dur pour lui de voir son travail donné à un autre, et plus particulièrement Cassandre, cette femme qu'il ne pouvait plus supporter. L'américaine songea encore un moment à la proposition d'Hidekazu, pesant mentalement le pour et le contre de l'histoire. Malgré tout, elle ne voyait pas un seul élément valable pouvant la faire reculer... A moins bien sûr, comme elle l'avait pensé auparavant, que tout ceci ne soit qu'un piège...

Elle écarta quelques mèches blondes de son front, et répondit alors à Hidekazu:


"J'accepte l'affaire, à la seule condition que Tatsuki m'apporte son aide dans une partie du travail: J'ai besoin de l'ensemble de ses notes et de possibles commentaires de sa part concernant ce qui a été dit et fait avec Paz. Il est nécessaire que j'assimile le plus rapidement et précisement possible ce qui a été établi entre eux deux."

Elle posa son regard sur Tatsuki, et continua:

"Bien entendu, je ne m'attends pas à une pleine et aimable collaboration de ta part, Tatsuki. Mais si tu veux que ton travail soit mené à bien, il va falloir que tu me donnes un coup de main... Et puis, en même temps, ce sera une garantie pour toi: tu pourras me surveiller dans un premier temps, histoire que je ne "salope" pas tout ton boulot"

Cassandre ne doutait pas de ses capacités, mais avec l'arrivée de Paz dans moins de deux semaines, elle avait besoin de Tatsuki pour approfondir le sujet, et prendre des mesures en conséquence.

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour d'une femme mariée... (Libre) [TERMINE]   Dim 19 Avr - 21:15


"J'accepte l'affaire, à la seule condition que Tatsuki m'apporte son aide dans une partie du travail: J'ai besoin de l'ensemble de ses notes et de possibles commentaires de sa part concernant ce qui a été dit et fait avec Paz. Il est nécessaire que j'assimile le plus rapidement et précisement possible ce qui a été établi entre eux deux. Bien entendu, je ne m'attends pas à une pleine et aimable collaboration de ta part, Tatsuki. Mais si tu veux que ton travail soit mené à bien, il va falloir que tu me donnes un coup de main... Et puis, en même temps, ce sera une garantie pour toi: tu pourras me surveiller dans un premier temps, histoire que je ne "salope" pas tout ton boulot"

Alors là, c'était le pompon de l'humiliation. Non seulement cette affaire juteuse lui échappait, mais en plus, elle osait lui demander de l'aide.
Ou alors, c'était une façon bien à elle de l'humilier encore plus....
Le yakuza excédé reprit sa veste, puis, il réfléchit un instant... Paz était était un boucher ; un macho méfiant à l'égo démesuré. Il était parano et verrait très certainement d'un très mauvais œil qu'on change subitement son contact. Pour une fois, Hidekazu n'avait pas un train d'avance, étant donné qu'il n'avait jamais rencontré Paz. le yakuza était le seul à s'être entretenu avec lui pour gagner sa confiance...Alors, traiter avec deux inconnus, dont une femme...A coup sûr, ce serait un échec.
Il reprit son souffle et fit un léger sourire.


"Bien...je me résigne, tu as sans doute raison Hidekazu-sama..."

Il se tourna ensuite vers Cassandre.

"Ecoute, si tu dois te charger de cette affaire, fais le seule.Pour être franc, je ne suis pas du genre à jouer les seconds, tu as un Wakgashira pour ça... Toutes mes notes sont dans ma tête, mais je suppose qu'Hidekazu se fera un PLAISIR de te donner toutes les informations dont je lui ai fait part suite à mes voyages...Le reste ne me concerne plus maintenant nan?"

Y compris si l'affaire était foutue en l'air à cause de la grande méfiance de Paz qui n'apprécierait sans doute pas de changer d'interlocuteur. A quoi bon faire équipe pour être dans l'ombre et pour qu'une femme et un vieux crouton en tire tous les privilèges.
Le "Suprême" poussa un soupir d'exaspération.

"Cesse tes gamineries Tatsuki. Ce serait très bien que vous collaboriez ensemble, histoire de resserrer les liens de votre clan non?"

Le yakuza jeta un regard glacial à Hidekazu. Il lui en voulait déjà énormément de l'avoir trahit en lui volant son affaire et de l'avoir humilié en donnant les rennes à Cassandre, il ne fallait donc pas trop lui en demander. Tatsuki tendit la main à la jeune blonde pour la lui serrer.

"Félicitation et bon courage"

*Et plantez vous bien toi et ce bâtard de vieux*

Le yakuza enfila ensuite sa veste et alluma une cigarette, avant de se diriger vers la porte.

"Je me retire, je pense que vous avez quelques mots à vous échanger. Je t'attends dans la limousine...et quant à toi Cassandre, ménage toi, tu as une mine de déterrée à cause du décalage horaire."

La jeune blonde avait l'air un peu à cran et semblait très fatiguée. Le yakuza imputait donc cette mine blafarde à ses voyages et à son emploi du temps surchargé. Lui aussi se tuait la santé au travail.
Tatsuki se retira ensuite pour attendre le "Père" dans la voiture.
Hidekazu lui-même fut surpris par cette résignation soudaine.


"Bien...quelle tête de mule celui-là! Lorsque tu viendras chez moi, je te briferai un peu sur notre futur associé...je compte sur toi pour examiner la question en attendant Cassandre. Ce contrat est extrêmement important...dommage que ce indocile de Tatsuki ne veuille pas prendre y part. Tu te débrouilleras très bien sans lui va!"


Hidekazu semblait vouloir maintenir sa confiance en la jeune américaine, quitte à se mettre Tatsuki à dos.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Retour d'une femme mariée... (Libre) [TERMINE]   Jeu 30 Avr - 9:25

"Bien...je me résigne, tu as sans doute raison Hidekazu-sama...
Écoute, si tu dois te charger de cette affaire, fais le seule.Pour être
franc, je ne suis pas du genre à jouer les seconds, tu as un Wakgashira pour ça... Toutes mes notes sont dans ma tête, mais je suppose qu'Hidekazu se fera un PLAISIR de te donner toutes les informations dont je lui ai fait part suite à mes voyages...Le reste ne me concerne plus maintenant nan?"


Tout cela se présentait très mal pour Cassandre. C'était mauvais de voir Tatsuki se décourager si vite, ne pas se battre plus que cela pour cette affaire. La jeune femme se demanda alors si ça avait été bien judicieux d'accepter.
Elle ne l'avait pas fait pour faire rager l'Oyabun, mais pour le prestige de son clan. Néanmoins, elle avait espéré qu'une alliance temporaire entre eux deux aurait permis à chacun d'avoir sa part en toute légitimité.

Cassandre avait encore du mal à comprendre pourquoi Hidekazu lui avait
confié si facilement cette affaire.


"Cesse tes gamineries Tatsuki. Ce serait très bien que vous collaboriez ensemble, histoire de resserrer les liens de votre clan non?"

Le "Suprême" ne semblait pas apprécier ce comportement de la part du jeune homme. Néanmoins, Cassy comprenait parfaitement cette
réaction. Après tout, elle lui avait volé le pain de la bouche, il était normal qu'il lui en veuille ainsi.
Le jeune homme se dirigea vers l'américaine et vint lui serrer la main, un sourire figé sur les lèvres:


"Félicitations et bon courage"

Bon, l'affaire se présentait vraiment très mal. Elle n'avait plus aucune
chance d'avoir la collaboration de Tatsuki maintenant, c'était clair. La jeune femme observa l'Oyabun remettre sa veste et allumait une énième cigarette. Il avait vraiment l'air sur les nerfs, et Cassandre n'appréciait pas ce retournement de situation. Si le jeune homme abandonnait si facilement l'affaire, c'est qu'il y avait anguille sous roche. Et Hidekazu semblait ne pas
s'en rendre particulièrement compte. L'américaine savait que c'était une affaire juteuse, mais elle savait aussi parfaitement que c'était une épreuve qui pouvait faire couler du jour au lendemain son clan. Elle se mordilla nerveusement la lèvre inférieure, pensive, avant d'être tirée
de ses réflexions par Tatsuki:


"Je me retire, je pense que vous avez quelques mots à vous
échanger. Je t'attends dans la limousine...et quant à toi Cassandre, ménage toi, tu as une mine de déterrée à cause du décalage horaire."


Elle jeta un coup d'oeil au jeune homme, ne cherchant pas à répondre à ce dernier.
Elle était au courant qu'elle avait une sale tête aujourd'hui, néanmoins, le fait qu'il le remarque signifiait qu'il était temps qu'elle consulte le plus rapidement possible le médecin des McKeller. Tatsuki sortit, laissant Hidekazu et Cassandre seuls. Cette rencontre l'épuisait. Le « Suprême »
reprit la parole, et lui dit:


"Bien...quelle tête de mule celui-là! Lorsque tu viendras chez moi, je
te briferai un peu sur notre futur associé...je compte sur toi pour examiner la question en attendant Cassandre. Ce contrat est extrêmement important...dommage que ce indocile de Tatsuki ne veuille pas prendre y part. Tu te débrouilleras très bien sans lui va!"


La jeune femme hocha doucement la tête, expliquant par ce geste qu'elle maintenait sa décision de s'occuper de cette affaire. Néanmoins, elle ajouta:

« Je suis consciente que cette affaire est une bénédiction, mais la démission trop rapide de Tatsuki m'inquiète. Je commence à le connaître un peu, et je sais très bien qu'il n'est pas du genre à laisser tomber si facilement ce qui le tient à coeur. Etes-vous sûr, Hidekazu-sama,
de vouloir me confier à moi seule cette affaire? Vous savez que ce genre de contrat risquerait d'entraîner la chute de mon clan si tout vient à déraper. Quelles garanties ai-je alors? »


Cassandre refusait d'imaginer la mort du clan McKeller, ce clan que son Père s'était évertué à monter, et à étendre peu à peu. Il était parvenu à obtenir la confiance du « Suprême », et il était donc hors de question que l'américaine voit tout ce travail se désagréger sous ses yeux.

Elle se sentait de plus en plus mal.
Cassandre sentait qu'elle ne parviendrait pas à tenir plus longtemps. Elle se leva, un peu plus pâle qu'avant et se courba poliment devant Hidekazu:


« Pardonnez-moi, je ne me sens pas très bien. Je passerais rapidement à votre bureau où nous aurons l'occasion de discuter un peu plus longuement de cette affaire. »

Certes, elle se montrait encore une fois faible devant le « Père », mais
elle préférait voir son corps la lâcher dans l'intimité de sa maison, plutôt que devant lui. La tête lui tournait, et elle avait le cœur aux bords des lèvres...
Elle raccompagna tant bien que mal le Parrain à la porte, tentant de faire bonne figure du mieux qu'elle put, et une fois la porte fermée, s'écroula dans les bras de Léon qui ne se tenait jamais très loin de sa patronne. La jeune femme était fiévreuse. Le garde du corps la porta jusqu'à sa chambre, et Gôro appela le médecin de la famille...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour d'une femme mariée... (Libre) [TERMINE]   Jeu 30 Avr - 13:57

La réaction de Tatsuki était plus que surprenante. Bien évidement, il y avait anguille sous roche. 22 ans que le "Père" le connaissait ; il connaissait donc mieux que quiconque le caractère du jeune brun...

« Je suis consciente que cette affaire est une bénédiction, mais la démission trop rapide de Tatsuki m'inquiète. Je commence à le connaître un peu, et je sais très bien qu'il n'est pas du genre à laisser tomber si facilement ce qui le tient à coeur. Etes-vous sûr, Hidekazu-sama,
de vouloir me confier à moi seule cette affaire? Vous savez que ce genre de contrat risquerait d'entraîner la chute de mon clan si tout vient à déraper. Quelles garanties ai-je alors? »


Bien sûr que la réaction de l'Oyabun était plus que suspecte...La même idée avait dû traverser l'esprit des deux personnes, à savoir qu'en cas d'échec, les conséquences seraient catastrophiques...A moins que...à moins que c'est ce qu'attendait Tatsuki. Tout était clair maintenant...Hidekazu ne regretta pas le moins du monde d'avoir mis la blonde sur le coup, mais il regretta la façon brutale dont il l'avait fait. C'était une vengeance envers le yakuza...une vengeance très personnelle... Pour la première fois depuis longtemps, Hidekazu avait agis sous le coup de la pulsion. Seul Tatsuki arrivait à le prendre par le sentiments, et là, il avait pleinement réussi.
Plus important pour le moment, il devait donner des garanties à la jeune femme...Après tout, si elle coulait, lui aussi y perdrait beaucoup. Il se leva et lui tapota gentiment l'épaule.


"Ta garantie c'est moi...je t'épaulerai et je ferai en sorte que la tête de mule change d'avis, ou aide indirectement.
Je te rassure, ce n'est pas un piège. Ta réussite aura un impact aussi sur mes affaires... Pour être franc, je voudrais que ton clan prenne un peu plus d'ampleur et d'importance. De gros changements vont avoir lieu petit à petit, mais ça, on en discutera au moment venu"

Le "Suprême" avait donc une idée derrière la tête, mais, il n'en dit pas plus. De gros changements étaient à prévoir à Yuukoku.


« Pardonnez-moi, je ne me sens pas très bien. Je passerais rapidement à votre bureau où nous aurons l'occasion de discuter un peu plus longuement de cette affaire. »

La jeune américaine était de plus en plus palote. Hidekazu acquiesça d'un signe de tête et se laissa raccompagner à la porte. Il avait beaucoup à faire lui aussi. Il se tourna vers la jeune femme et inclina la tête.

"Repose-toi pour le moment. Beaucoup de travail nous attend dans le futur"

Il se retira escorté par deux hommes et rejoint sa voiture. Tatsuki était assis dans la limousine sans dire et mot et regardait nerveusement par la fenêtre. Il boudait.
Lorsque la voiture démarra, Hidekazu se tourna vers lui.


"C'était quoi ça?"

Le yakuza de très mauvaise humeur le fixa méchamment.

"Quoi ça ? Tu te fous de moi? Je te retourne la question bordel! Tu l'as fait exprès! Surtout elle! Je..."


Il n'eut pas le temps de terminer sa phrase que le "Suprême" le gifla. Tatsuki resta inerte et un peu choqué. Il ne s'attendait pas à cette réaction de la part d'Hidekazu qui ne l'avait jamais touché auparavant... Pendant une seconde, Tatsuki pensa à lui rendre son coup...il le pensa seulement, vu qu'il n'en fit rien. Au contraire, il baissa la tête et ne broncha pas.


"Tu vas faire exactement ce que je t'ai dit...tu es un très bon Oyabun et ton clan est actuellement le plus important de la ville. Mais, tu commences à me décevoir, il va falloir y remédier... Pour commencer, tu vas épauler Cassandre"


Le jeune Oyabun détourna la tête et regarda dehors.

"Dis ce que tu veux...mais ça, je ne le ferai pas..."

Il s'appuya contre la vitre et ne parla plus tout au long du trajet. Hidekazu un peu excédé soupira suite à cette réponse. Tatsuki avait vraiment très mauvais caractère. La limousine emmena le jeune homme au quartier d'affaire. Il devait repasser au bureau. Sale journée pour lui..mais heureusement, ce soir, il verrait Abel. Le couple n'était pas encore officiellement réconcilié, mais ce petit rdv au cinéma pourrait tout changer. Du moins, il l'espérait...si côté affaire rien n'allait plus, il voulait rattraper ça du côté de sa vie privée.
Avant que la limousine s'éclipse, Hidekazu ouvrit la vitre teintée.


"Pense à ce que je t'ai dit. Je te contacte bientôt"


Tatsuki écoutant à demi-mot s'inclina et se retira.

*Tsk...espèce de vieux bâtard*

-------------------------------------------------------------------------------------

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour d'une femme mariée... (Libre) [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour d'une femme mariée... (Libre) [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comme une ombre dans la foule... [libre] [TERMINE]
» (F) CELINA SINDEN ? Amy Robsart, la femme bafouée [LIBRE]
» Pagaille et petite bagarre [RP libre - TERMINE]
» (f) au choix, mais une femme blonde ? libre
» Ouverture du Club de Duels / LIBRE/ TERMINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Les Quartiers Résidentiels :: Les Maisons :: Villa de Cassandre McKeller-
Sauter vers: