Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour aux sources (Abel) [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Mer 22 Avr - 18:20

Abel passa un bon moment dehors. Il faisait beau donc autant en profiter. En plus, les jardins étaient magnifiques. Les jardiniers faisaient vraiment du beau boulot. Il n’y avait aucune imperfection apparente. Les buissons étaient très bien taillés, les chemins bien entretenus, les ruisseaux très propres… Même l’écurie des chevaux étaient bien lavée. La demeure des Sugiura était vraiment un petit paradis à Yuukoku. Le fait qu’elle soit à la périphérie expliquait l’immense portion de terrain occupée. Même si c’était bien trop grand pour lui, Abel aimait se retrouver de temps à autre dans cette demeure. Tout était si calme.

"Eh beau blond, on prend l'air?"

Ne s’y attendant pas, le jeune tueur sursauta légèrement en entendant la voix de son amant. Il se tourna et lui adressa un léger sourire, ravi de le revoir. Tatsuki le saisit par la taille et lui posa un baiser dans le cou, geste qu’adorait Abel. Le yakuza avoua ensuite avoir bien dormi. Tant mieux alors. Il avait repris quelques forces et semblait en effet en meilleur forme, même si ce n’était pas encore cela. Mais au moins il avait repris quelques couleurs, cela faisait plaisir à voir. Les deux amants parlèrent de tout et de rien sur le perron de la porte, admirant les jardins. Se retrouver avec Tatsuki devant un tel spectacle faisait plaisir à Abel, surtout qu’il faisait beau en cette fin de journée. Malheureusement, cette bonne humeur n’allait pas durer… Le docteur Kurozaki arriva, suite au coup de téléphone du grand blond.

"Bonjour Tatsuki."

"Bonjour docteur...je...ne m'attendais pas à vous voir."


A voir l’expression du visage de Tatsuki, Abel sut qu’il lui en voulait. Il détestait se retrouver dans ce genre de situation mais là, il avait bien été obligé d’appeler le médecin. Il s’inquiétait terriblement pour son fiancé et pensait que plus vite l’Oyabun serait soigné, plus vite il irait mieux. S’ils attendaient encore un peu, sa santé allait sûrement se détériorer encore plus et les malaises seraient de moins en moins espacés et peut-être plus graves. Abel ne voulait pas en arriver là, surtout qu’il ne savait pas combien de temps Tatsuki aurait attendu avant d’appeler le médecin. Il connaissait très bien son « je-m’en-foutisme » et sa façon de négliger sa santé.

« Je sais ce que tu penses Tatsuki mais je m’inquiète pour ta santé. Plus vite on saura ce que tu as, plus vite tu seras remis en forme. » dit-il, s'en voulant tout de même d’avoir agi dans le dos de Tatsuki. « Je vous le laisse Docteur. Je vais aller faire un tour. »

Il adressa un léger sourire d’excuse au yakuza puis partit faire un nouveau tour, laissant les deux hommes ensemble. Et puis il n’avait pas envie d’avoir à regarder Tatsuki dans les yeux. Il savait très bien que son amant lui en voulait mais c’était pour son bien qu’il avait fait cela. Il le remercierait peut-être plus tard. Il fallait qu’il se soigne et qu’il écoute les conseils de son médecin. Comme celui-ci était vieux et le connaissait depuis tout petit, peut-être que l’Oyabun l’écouterait plus. Abel n’avait pas trouvé mieux pour que Tatsuki se soigne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Mer 22 Avr - 20:17


Abel comprit immédiatement ce qu'il y avait dans la tête du yakuza. Il voulut d'ailleurs se justifier pour ne pas laisser exploser son courroux.


« Je sais ce que tu penses Tatsuki mais je m’inquiète pour ta santé. Plus vite on saura ce que tu as, plus vite tu seras remis en forme. Je vous le laisse Docteur. Je vais aller faire un tour. »

Tatsuki fit signe au docteur de le suivre. Au passage, il toucha légèrement le bras d'Abel qui s'éloignait de plus en plus de lui.


"On règlera ça plus tard..."


Vu le ton donné et le regard lancé, l'Oyabun était clairement mécontent.
Il pénétra ensuite dans la résidence accompagné du docteur. Les deux hommes se dirigèrent dans une pièce annexe afin de discuter et de procéder à l'examen. Comme d'habitude, le docteur et le yakuza discutèrent de tout et de rien, avant de discuter de l'état de santé de Tatsuki qui préoccupait déjà depuis un moment le docteur.


"Ce n'est pas le médecin qui parle, mais l'ami. Je m'inquiète pour toi Tatsuki. Chaque fois que je te vois tu as l'air plus fatigué et tu es de plus en plus amaigri."

Le yakuza têtu comme une mule poussa un soupir sans répondre. Kurozaki était un peu comme un oncle pour lui. Il l'avait mis au monde, et soigné pendant 22 ans. C'était sans doute l'un des seuls hommes à qui il ne s'était jamais vraiment opposé... Il l'avait déjà même fait avec Hidekazu, même s'il lui était dévoué corps et âme.
Le médecin commença l'auscultation, en vérifiant la vue, la respiration, le pouls du yakuza. Il prit connaissance des tous les symptômes dont il souffrait, puis, il décida de lui faire une prise de sang.


"Bon, je vais faire les examens dès ce soir au laboratoire avec tous les prélèvements que j'ai faits, mais je suis outré par ton laisser-aller! "


Le docteur admonesta le yakuza sur son état de santé. Il lui fit une ordonnance et prit un autre rdv avec lui afin de réaliser un peu plus d'examen. Il avait déjà son diagnostic, mais il préférait pousser le plus loin possible les examens du jeune homme.

"En attendant, repos! Et mange un vrai repas et plus d'alcool ! Ne m'oblige pas à te coller 24 h/24 un nutritionniste!"

Après une bonne heure d'examens et de discussion, le docteur se retira.

"Je t'appelle ce soir pour te donner les résultats des premiers bilans que je vais faire...Je vais commencer par regarder le fer, le magnésium et le cholestérol, mais c'est un minimum! Lundi! Tu viens au cabinet!"

Le yakuza se rhabilla tout en se résignant.

"Ok ok... A lundi docteur Kurozaki."

Le médecin se retira, laissant le yakuza assez mécontent derrière lui. Il n'avait pas de temps à perdre à se surveiller et à se nourrir correctement et à contrôler et à réduire ses gestes et ses déplacements. Bientôt, on lui dirait aussi de se coucher au coucher du soleil!
Le docteur Kurozaki se retira et croisa Abel dans les jardins.


"Oh monsieur Saalfield, vous avez bien fait de m'appeler! Ce Tatsuki est vraiment borné! Il est encore pire que dans son enfance!
Enfin...je vais effectuer les examens nécessaires, mais veillez sur lui!
Rassurez-vous, ce n'est rien de grave...sauf si on laisse les choses empirer...Là, ça pourrait devenir très dangereux pour sa vie..."


Abel était très attentif aux paroles du docteur.

"Si je me permets de vous parler de cela, c'est parce que je sais à que point vous êtes proches...Je ne devrais pas en parler en tant que médecin, mais je suis avant tout l'ami de la famille Sugiura"


Le docteur faisait référence au secret professionnel, mais, il s'inquiétait réellement pour l'Oyabun, qui était toujours un petit gamin à ses yeux.

"Je n'ai jamais vu ça dans un pays civilisé, mais à première vue, Tatsuki souffre de malnutrition...Oui, vous m'avez bien entendu...comme dans les pays sous-développés...Il a dû vraiment cesser de se nourrir depuis un moment pour en arriver là... Ça explique ses malaises, son extrême fatigue, son essoufflement et surtout sa cécité temporaire.
Enfin, c'est mon diagnostique pour le moment. Les résultats des examens nous confirmeront sans aucun doute ses carences et son anémie. "

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Mer 22 Avr - 21:55

Abel marchait dans les jardins, refaisant à peu près le même trajet que précédemment. Mais il restait tout de même près de la demeure, et surtout en gardant le portail bien en vue. Ainsi, il pourrait savoir quand le médecin partirait et quand il pourrait retourner voir Tatsuki, même s’il n’en avait pas très envie à vrai dire. Il savait que ce qu’il avait fait n’avait pas plu à l’Oyabun. Ses paroles l’avaient bien prouvé. De toute façon, même sans cela, Abel avait compris le mécontentement du yakuza par un simple regard. Lorsque le Docteur Kurozaki serait parti, Tatsuki allait sermonner son amant. De ce côté-là, le grand blond avait vraiment du mal à le comprendre. Lorsque l’on s’inquiétait pour quelqu’un, c’était parce qu’on l’aimait, non ? Cette pseudo-désobéissance n’avait été faite que pour le bien du yakuza. Il avait besoin d’une consultation.

Le jeune tueur regarda sa montre. Une demi-heure s’était déjà écoulée. L’examen était long. Il ne savait pas encore combien de temps cela allait durer. Pour passer le temps, il s’assit sur un banc près d’un ruisseau courant à travers les jardins. Le bruit paisible de l’eau s’écoulant le calmait un peu, même si son inquiétude persistait. Il espérait que le médecin trouverait ce qu’avait Tatsuki et trouverait un moyen de le soigner mais aussi de raisonner l’Oyabun. Vu qu’ils se connaissaient depuis toujours, le yakuza devait respecter le Docteur Kurozaki. Peut-être pas autant que Hidekazu mais presque, non ? Le vieux médecin le connaissait depuis tout petit. Il devait donc être un peu comme un père pour Tatsuki. Du moins, c’était ainsi qu’Abel le concevait. Peut-être avait-il tout faux.

Mais il était sûr d’une chose, Tatsuki avait sûrement des carences dues à sa mauvaise alimentation. L’alcool et le stress n’arrangeaient en rien son état. Il n’y avait pas besoin d’être médecin pour le savoir. Par contre, même s’il connaissait la cause des malaises de son amant, Abel ne savait pas ce que ces problèmes occasionnaient. Que faisaient les carences sur l’organisme ? Etait-ce facile de soigner cela ? Y aurait-il des séquelles ? Même si Tatsuki n’aimait pas cela, il ne pouvait pas empêcher Abel de s’inquiéter pour sa santé. C’était plus fort que lui. Et puis n’était-ce pas réciproque ? L’Oyabun avait bien appelé le médecin une fois contre l’envie du grand blond lorsque celui-ci avait attrapé un simple coup de froid. Il n’avait donc rien à dire, surtout que son problème était sûrement bien plus grave qu’une simple grippe. Mais rien n’était encore sûr. Il fallait que le médecin trouve ce qu’il avait. D’ailleurs, en parlant de lui, le vieil homme finit par sortir et croiser le tueur dans les jardins.


"Oh monsieur Saalfield, vous avez bien fait de m'appeler! Ce Tatsuki est vraiment borné! Il est encore pire que dans son enfance!
Enfin... je vais effectuer les examens nécessaires, mais veillez sur lui!
Rassurez-vous, ce n'est rien de grave...sauf si on laisse les choses empirer...Là, ça pourrait devenir très dangereux pour sa vie..."


« Je ferai du mieux que je pourrai. Mais vous l’avez dit, il est vraiment borné… »

"Si je me permets de vous parler de cela, c'est parce que je sais à que point vous êtes proches...Je ne devrais pas en parler en tant que médecin, mais je suis avant tout l'ami de la famille Sugiura"

Abel adressa un léger sourire de remerciement au médecin pour passer en quelque sorte outre le secret professionnel. De plus, Kurozaki acceptait l’idée que Tatsuki et le jeune tueur étaient très proches, étaient amants. Cela n’avait pas l’air de le déranger et il faisait même confiance à Abel. Il était pourtant de la vieille génération. Celle-ci avait encore un peu de mal avec l’homosexualité. En fait, le Japon en général avait encore quelques aprioris, mais les mentalités changeaient peu à peu, ce qui n’était pas plus mal. Le médecin était ouvert d’esprit. Même s’il ne le connaissait que très peu, Abel l’appréciait bien. C’était d’ailleurs en partie pour cela qu’il s’était permis de lui téléphoner et de demander un rendez-vous dès que possible.

"Je n'ai jamais vu ça dans un pays civilisé, mais à première vue, Tatsuki souffre de malnutrition...Oui, vous m'avez bien entendu...comme dans les pays sous-développés...Il a dû vraiment cesser de se nourrir depuis un moment pour en arriver là... Ça explique ses malaises, son extrême fatigue, son essoufflement et surtout sa cécité temporaire.
Enfin, c'est mon diagnostique pour le moment. Les résultats des examens nous confirmeront sans aucun doute ses carences et son anémie. "


Abel était un peu sonné par tant de révélations sur l’état de Tatsuki. Le yakuza souffrait de malnutrition ? Le grand blond n’avait pas pensé que cela allait jusque-là. Il avait juste pensé que c’était de la mauvaise alimentation. Vu leur longue séparation, il ne savait rien des repas que sautait Tatsuki. Depuis combien de temps ne mangeait-il pratiquement plus rien ? Si Abel l’avait su, il aurait interdis à son amant d’aller faire un tour dans le sauna. Cette idée de détente semblait très idiote maintenant qu’il savait à peu près l’état de son beau brun. En tout cas, il en voulait à Tatsuki de lui avoir caché certains de ses symptômes comme son essoufflement. Il aurait tout de même pu lui en parler.

« Je vais essayer de m’arranger pour qu’il mange… En tout cas, merci beaucoup Docteur d’être venu aussi vite et de me tenir au courant de la situation. J’espère maintenant que Tatsuki va faire des efforts pour aller mieux. » dit-il, peu sûr. « Au revoir Docteur. J’aimerai bien vous dire à bientôt mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée. »

Abel essayait de faire un peu d’humour pour gérer son inquiétude. Il appréciait beaucoup le médecin mais, s’il le voyait le moins possible, cela signifiait qu’il n’y avait pas de problèmes. Il salua le vieil homme et le laissa regagner sa voiture. Un soupir traversa ses lèvres. Maintenant, il allait devoir affronter la mauvaise humeur et les reproches de Tatsuki. Autant aller le voir tout de suite. Si l’Oyabun se déplaçait, cela serait sûrement encore pire. Abel rentra donc et demanda à l’un des membres du personnel l’endroit où se trouvait Tatsuki. Il suivit ensuite les indications de la personne et marcha à travers les couloirs de la résidence, avant d’arriver dans une salle. Il frappa légèrement à la porte avant d’entrer. Le yakuza était bel et bien là. Le grand blond entra dans la pièce, pas très sûr de lui à vrai dire.

« Hey… » dit-il en esquissant un léger sourire. « Je sais que tu m’en veux. Je suis désolé. Ce qui s’est passé m’a fait peur… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Jeu 23 Avr - 11:01


Une fois le médecin parti, le yakuza resta dans sa chambre assis à regarder dehors. Il fallait admettre qu'il s'était méchamment laissé aller ces derniers temps...ou plutôt depuis des mois. Et ce, même avant sa séparation avec Abel. Il menait un train de vie de fou, submergé de travail, d'inquiétudes et de stress. Le pire, c'est qu'il ne se confiait pas et gardait tout pour lui, comme s'il ne voulait pas inquiéter les autres.
Résultats des courses, il jouait avec sa santé en ne mangeant jamais, en dormant peu, en se plongeant à corps perdu dans le travail et en buvant.
Mais là, il fallait bien reconnaître qu'il avait atteint sa limite. Lui même ressentait ses faiblesses et que son corps ne suivait plus...et c'était très embêtant pour le travail, surtout s'il venait à être hospitalisé comme l'avait menacé Kurozaki.
Il poussa un soupir en pensant aux efforts qu'il devrait faire pour se ménager.
Il appela l'un des ses employés de maison pour lui remettre l'ordonnance afin qu'il aille acheter les premiers médicaments prescrits pas son médecin.
Alors qu'il était pleinement plongé dans ses pensées, surtout concernant ses soucis d'affaire (dernier en date clash avec Hidekazu à cause de Cassandre), et ses soucis avec le "Père", il entendait quelqu'un frapper. C'était Abel.

« Hey… Je sais que tu m’en veux. Je suis désolé. Ce qui s’est passé m’a fait peur… »


La première pensée du yakuza fut "t'aurais pas dû". Tatsuki haïssait vraiment d'être materné, même s'il savait que c'était parfaitement justifié.
Bien évidemment que le blond se faisait du soucis pour lui, mais à ses yeux ce n'était pas une raison suffisante (foutu caractère hein?).
Il détourna le regard en continuant de regarder par la fenêtre.


"Si j'avais voulu une mère, je sortirai avec une femme plus âgée que moi...en effet, t'aurais pas dû"

Il lança cette remarque d'un ton sec.

"Mais...je comprends, en réalité, tu as eu raison...je suis mal en point...."

Mais....il admettait ses tords. Il s'affaiblissait lentement de jour en jour, et ce n'était pas bon du tout.

"Si je m'affaiblis trop, ça pourrait coûter cher à mon clan, et mes rivaux pourraient en profiter..."


Le yakuza ne pensait donc pas à sa vie ou à l'inquiétude qu'il pourrait causer à ses proches, mais plutôt à l'impact que son état pourrait avoir sur ses affaires. Il pensait en Oyabun, et non en être humain...
Il posa ensuite la main sur son front en fermant les yeux. Sa fatigue n'était pas que physique à cause de son manque de force, mais aussi mental. Tant de problème cumulés et enfouis en lui...


"Pffff...j'ai parlé à Hidekazu pour nous... et pour la relation que lui et moi entretenions...Tu n'as plus d'inquiétude à avoir de ce côté là..."

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Jeu 23 Avr - 16:04

"Si j'avais voulu une mère, je sortirai avec une femme plus âgée que moi...en effet, t'aurais pas dû."

Abel ne savait pas quoi répondre à cela. Il se sentait comme un petit garçon ayant fait une bêtise. Mais, au fond, il savait qu’il avait bien fait. Il s’inquiétait pour Tatsuki et, même s’il évitait le plus souvent de le faire, il voulait s’occuper de lui. Pas comme une mère mais comme un vrai amant. Mais il savait bien que le yakuza acceptait toutes les facettes d’un couple, sauf celle-là, celle de s’occuper de l’être aimé. Pourtant, ne le faisait-il pas avec le grand blond ? Tatsuki faisait tout pour qu’Abel ne manque de rien et soit le plus en sécurité possible. N’était-ce pas s’inquiéter et s’occuper de lui ? Le tueur l’acceptait, même s’il avait tout de même une certaine fierté. Il était prêt à faire beaucoup de sacrifices et mettre sa fierté de côté pour faire plaisir à Tatsuki qui ne voulait que son bien. Alors pourquoi cela ne pouvait-il pas être réciproque ?

"Mais...je comprends, en réalité, tu as eu raison...je suis mal en point...."

Au moins l’Oyabun admettait ses torts. Pour une fois… Mais, d’un côté, il ne pouvait pas faire autrement. Ses bêtises avaient de graves répercussions sur sa santé et il en pâtissait maintenant. Il inquiétait tout son entourage et son travail se verrait sûrement devenir de moins bonne qualité. Au bout d’un moment, lorsque le corps ne suivait plus, le mental en faisait autant. Tatsuki allait avoir besoin de beaucoup de repos en plus de vrais repas. Abel aimerait tellement pouvoir l’aider et le conseiller mais il était sûr de se faire envoyer balader. Pourtant, il était sûr qu’en mangeant les plats qu’il lui ferait et en se couchant à des heures plutôt raisonnables, le yakuza reprendrait des forces rapidement.

"Si je m'affaiblis trop, ça pourrait coûter cher à mon clan, et mes rivaux pourraient en profiter..."

Abel leva les yeux au ciel en entendant cela. Heureusement, Tatsuki avait le dos tourné et ne pouvait pas le voir. Le grand blond pouvait comprendre que le clan était très important pour son amant mais l’était-il plus que ses proches et surtout sa propre santé ? Sans doute oui. Abel aurait aimé que la réponse soit toute autre mais il ne pouvait rien y changer. Il savait que la mafia avait un peu plus d’importance que lui par exemple aux yeux de Tatsuki. Jamais le yakuza ne laisserait tomber son clan si Abel le lui demandait. L’Oyabun l’avait déjà clairement dit mais le tueur ne le prenait pas mal. Il s’en fichait un peu en fait. Il essayait de vivre comme s’il n’était pas l’amant d’un chef de clan mafia, mais si certains détails le replongeaient dans la réalité…

"Pffff...j'ai parlé à Hidekazu pour nous... et pour la relation que lui et moi entretenions...Tu n'as plus d'inquiétude à avoir de ce côté-là..."

Abel fut ravi d’apprendre cela. Mais sa joie fut de très courte durée. Tatsuki ne semblait pas aussi heureux que lui, à croire qu’il aurait préféré continuer à vivre sa relation avec Hidekazu en parallèle à celle qu’il avait avec son fiancé. Abel ne savait pas vraiment comment il devait le prendre. Le lendemain de leur réconciliation, tout semblait repartir de travers. Le grand blond voulait bien comprendre que son amant se sentait affaibli mais celui-ci pourrait tout de même faire des efforts. Il n’était pas à l’aube de sa mort non plus. Un petit sourire en annonçant cette grande nouvelle aurait été le bienvenu. Ce n’était pas si compliqué à faire. Abel soupira et alla s’asseoir sur le lit. Que dire ? Que faire ? Tatsuki n’avait pas l’air de vouloir parler. Il semblait perdu dans ses pensée, à croire que quelque chose le tracassait en plus de son ressentiment envers Abel pour ce qu’il avait fait.

« Tu m’as toujours aidé lorsque j’avais des problèmes. Je suis là si jamais tu as besoin. Ce n’est pas une honte de se faire aider. Je pense que c’est même une bonne chose. Ça prouve que tu fais confiance à la personne… » expliqua t-il, regardant Tatsuki qui lui tournait le dos et qui avait les yeux rivés sur l’extérieur. « On ne dira rien à personne si tu veux. Ce n’est pas par vanité que je le fais mais parce que je t’aime. Tu pourras toujours compter sur moi. Si ce n’est pas maintenant, ce sera plus tard, peu importe. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Jeu 23 Avr - 20:57


« Tu m’as toujours aidé lorsque j’avais des problèmes. Je suis là si jamais tu as besoin. Ce n’est pas une honte de se faire aider. Je pense que c’est même une bonne chose. Ça prouve que tu fais confiance à la personne… On ne dira rien à personne si tu veux. Ce n’est pas par vanité que je le fais mais parce que je t’aime. Tu pourras toujours compter sur moi. Si ce n’est pas maintenant, ce sera plus tard, peu importe. »


Abel était venu s'asseoir près du yakuza. D'une voix rassurante, il essaya d'ouvrir un dialogue avec lui et de se justifier, mais avec Tatsuki, c'était comme parler à un mur. Il se sentait déjà faible physiquement, et même s'il tentait de camoufler ses carences physiques et morales, en réalité, il était à bout. Le dernier poids en date était sa dispute avec le "Père", et cela avait même été plus loin...
Le jeune Oyabun était déjà déboussolé et instable en temps normal, mais là, il avait pris une sacré gifle au sens propre comme au figuré.
Cependant, il ne voulait pas en parler ; à la fois par fierté, mais aussi, pour ne pas accabler Abel...s'il lui disait que Hidekazu allait lui faire payer son désir d'indépendance vis-à-vis de lui, il se sentirait nécessairement responsable.
Tatsuki n'ayant pas envie de débattre de cela avec le blond, se retourna vers son amant avec un sourire un peu forcé.

"Je comprends...excuse-moi...je veillerai un peu plus à prendre soin de moi...ça va ?"

Bien entendu, il disait cela pour rassurer Abel. Quoi de mieux que de lui dire ce qu'il voulait entendre ? De plus, le yakuza savait qu'il devait se refaire une santé afin de ne pas perdre pied dans ses affaires...surtout que maintenant il avait un "ennemi" de taille du nom d'Hidekazu. Il devrait faire face aux obstacles qu'il lui mettrait sur le chemin. Bien entendu, le "Père" n'intenterait jamais à sa vie, mais il ferait le maximum pour lui rendre la vie infernale un temps.
Il se tourna vers Abel et lui caressa la main.


"On est parti acheter mes médicaments, et j'ai rdv lundi avec le docteur Kurozaki...en attendant, ce soir je veux manger un bon plat que mon beau blond va me concocter ce soir, tu veux ?"

Il fallait repartir sur de bonnes bases et ne pas s'emporter avec son homme, même s'il n'appréciait pas sa démarche...Son côté têtu...Il ne voulait pas non plus développer ses conflits avec Hidekazu ou Cassandre. Le yakuza se leva ensuite et déposa un baiser sur les lèvre du blond.

"Je vais aller faire un peu de lecture beau blond...occupe toi un peu toi aussi"

Tatsuki restait Tatsuki. Il avait encore quelques petites choses à régler, surtout maintenant qu'il s'était vu un marché juteux retiré au profit de la belle américaine. Il valait mieux qu'il travaille alors qu'il était à peine 18 heures, plutôt que de nuit.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Jeu 23 Avr - 21:28

"Je comprends...excuse-moi...je veillerai un peu plus à prendre soin de moi...ça va ?"

Abel acquiesça simplement de la tête et esquissa un léger sourire. Il espérait que Tatsuki tiendrait parole et ne disait pas cela pour lui faire plaisir. Il avait vraiment besoin de reprendre des forces, quelques soient ses motivations. Ce serait sûrement pour ses affaires qu’il allait recommencer à manger et non pour son amant ou même pour lui-même. Abel s’en fichait, du moment que le yakuza retrouvait une bonne santé. Il faisait confiance au docteur Kurozaki et espérait que celui-ci parviendrait à faire changer d’avis à cette tête de mule de Tatsuki. Pour l’instant, cela avait l’air bien parti. Pourvu que cela dure.

"On est parti acheter mes médicaments, et j'ai rdv lundi avec le docteur Kurozaki...en attendant, ce soir je veux manger un bon plat que mon beau blond va me concocter ce soir, tu veux ?"

« Bien sûr, tout ce que tu veux. »


Le sourire d’Abel s’était élargi. Il adorait cuisiner, surtout pour son fiancé. En plus, la demande venait de ce dernier, ce qui lui faisait d’autant plus plaisir. Il avait déjà une idée sur la question. Il allait faire un repas léger, pour que Tatsuki se réhabitue progressivement à manger. Un bon poisson ferait l’affaire, avec quelques légumes à la vapeur et une sauce. Et, en dessert, pourquoi pas un gâteau aux abricots ? Le grand blond savait que l’Oyabun craquait pour ce genre de sucreries, les seules d’ailleurs. Cette douce attention lui ferait sûrement plaisir. Cela arrangerait en quelque sorte la situation entre les deux amants vu qu’elle n’était pas au mieux de sa forme…

"Je vais aller faire un peu de lecture beau blond...occupe toi un peu toi aussi."

« D’accord. Évite de te prendre trop la tête. »


Abel n’était pas dupe. Par lecture, il fallait entendre travail. Mais il valait mieux que Tatsuki travaille maintenant et non vers les minuits. Le mieux serait qu’il se couche tôt. Après tout, il ne travaillait pas le dimanche. Une bonne grasse matinée lui ferait sûrement du bien, surtout si Abel était collé à lui sous les draps. Cela l’aiderait sans doute à rester le plus longtemps possible au lit. En tout cas, le jeune blond y veillerait… Mais, pour le moment, il allait laisser Tatsuki travailler. Il l’embrassa et lui caressa la joue tout en lui souriant, avant de sortir de la chambre. Vu qu’il avait déjà fait le tour des jardins, il n’allait pas sortir. Il avait envie de se mettre aux fourneaux, même s’il n’était que dix-huit heures passées.

Lorsqu’il arriva en cuisine, les cuisiniers s’y trouvant furent un peu surpris de le voir là. Ils se demandèrent même s’il y avait un problème. Mais Abel les rassura et leur demanda de lui indiquer la place de différents ustensiles et ingrédients. Il était déjà venu en cuisine avec Reira mais, depuis la dernière fois, quelques détails avaient changé. Il fallait donc qu’il retrouve ses repères. Il commença par le gâteau, le plus important à ses yeux. Il ferait le poisson en dernier. Il pensait qu’il valait mieux le faire à la dernière minute. Tatsuki aimait beaucoup le poisson mais pas autant que les gourmandises aux abricots. Cheveux coiffés en queue de cheval, prêt à opérer, Abel se mit au travail, sous les regards un peu étonnés des cuisiniers. Ce n’était pas tous les jours que l’on voyait une personne ne faisant pas partie du personnel faire la cuisine. Ils proposèrent même au grand blond de prendre sa place, ce que celui-ci refusa. Tatsuki lui avait demandé de lui faire un bon repas, il allait le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Jeu 23 Avr - 22:02


« D’accord. Évite de te prendre trop la tête. »


Le yakuza esquissa un petit sourire. Si Abel était satisfait, alors, lui aussi. Il se rendit ensuite dans son bureau afin de signer quelques papiers et de passer plusieurs coups de fil. Il resta près de deux heures dans son bureau sans vraiment s'en rendre compte.
Lorsque son téléphone sonna, il s'empressa de décrocher. C'était le docteur Kurozaki.


"Hmm...oui oui...bien...promis, je prends mes médicaments et je viens lundi...hmm hmmm. Je sais docteur, mais pitié, pas de discours moralisateur...je sais merci"

Le yakuza raccrocha en soupirant. Le médecin avait fait quelques analyses, et le brun souffrait bel et bien d'anémie...Il avait des carences en fer, en magnésium, ainsi que plusieurs autres manques Il devait se rendre à l'hôpital lundi pour faire plus d'examens.
Il finit par sortir de la pièce pour rejoindre le blond qui devait l'attendre depuis déjà un petit moment. La douce odeur émanant de la cuisine ne trompait pas...Le blond s'était comme d'habitude surpassé, et avait dû préparer de bons petits plats.
Tatsuki se rendit dans le salon. Même la table était déjà mise.


"Tu es vraiment un petit chef beau blond!"


Tatsuki s'assit comme s'il était un invité. Abel avait préparé en entrée une petite soupe, et en plat de résistance du poisson. Des plats assez léger pour le soir. Il fallait maintenant que le yakuza qui avait perdu l'habitude de manger se motive pour engloutir tout cela. Car même si c'était une dose minimum, il avait perdu tout appétit.


"Bon appétit mon blond! Et merci..."

Le jeune brun savait quel effort Abel avait fait. Il ne voulait pas le décevoir et se devait de le rassurer. Les deux hommes posés à table commencèrent leur dîner. Tatsuki mangea sa soupe lentement, mais il la mangea.


"Tu es toujours aussi doué en cuisine...avec toi, je suis sûr de reprendre des forces ! "


Et oui, Abel était aux petits soins avec lui, et même si Tatsuki n'aimait pas être pouponné, il devait tout de même être reconnaissant au blond de s'impliquer autant pour lui.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Ven 24 Avr - 19:02

Abel passa du temps en cuisine mais, pour lui, cuisiner n’était pas du tout une corvée, au contraire, il adorait cela. Et, en même temps, cela lui changeait les idées. Cette dernière conversation avec Tatsuki lui avait un peu baissé le moral. Le savoir en mauvaise santé l’inquiétait. Il ne pouvait pas s’empêcher de vouloir le chouchouter, s’occuper de lui pour qu’il aille mieux. Mais il allait devoir se retenir, pour que l’Oyabun ne lui en veuille pas. Qu’est-ce que c’était difficile d’être l’amant d’une tête de mule pareille. Abel ne pensait pas qu’il y avait pire. Mais, malgré ses défauts, Tatsuki était quelqu’un de bien. Il suffisait de bien le connaître et de savoir s’y prendre avec lui.

Le repas fini, Abel alla mettre la table. Il savait très bien qu’il y avait des gens payés pour cela mais il voulait faire comme chez lui. Il détestait être servi. Même s’il allait vivre dans un loft de luxe, il gardait sa simplicité. Il restait Abel et ne deviendrait jamais quelqu’un vivant aux crochets de Tatsuki. Lui aussi avait sa fierté. Il voulait être capable de se payer ce qu’il désirait sans avoir à demander de l’argent à son amant. A quoi bon se faire plaisir si on ne trimait pas pour gagner de l’argent ? Il fallait que cela soit mérité. C’était ainsi que le grand blond voyait les choses et aussi pourquoi il désirait travailler, entre autre.

Table mise et repas servi, Tatsuki ne tarda pas à faire son entrée. Abel sourit à son compliment puis s’installa à son tour à table. En entrée, c’était une soupe et, en plat principal, du poisson avec de la sauce à part, si jamais on ne désirait pas en mettre. Il y avait aussi des légumes cuits à la vapeur. Cela semblait être assez équilibré. En boisson, il y avait simplement de l’eau. Abel avait fait exprès « d’oublier » le vin. Pour l’instant, il était conseillé au yakuza de ne pas toucher au moindre alcool. Après, lorsqu’il irait mieux, il pourrait en boire un peu. Abel faisait attention à son amant, même s’il feignait de ne pas le faire.


"Bon appétit mon blond! Et merci..."

« Bon appétit à toi aussi. »

Les deux hommes commencèrent à manger leur soupe. Le jeune blond n’était pas du genre à manger à toute vitesse. Cela ne se gêna donc pas de s’adapter un peu à la vitesse de Tatsuki. Il ne voulait pas avoir fini sa soupe bien avant son fiancé et commencer à manger du poisson. Ils pouvaient prendre leur temps. C’était le week-end et le lendemain, ils n’auraient rien à faire. Tatsuki pourrait ainsi faire une bonne grasse matinée. Ensuite, dans la journée, ils pourraient aller se promener dans les jardins ou trouver une autre activité. Abel avait envie de passer du temps avec son amant.

"Tu es toujours aussi doué en cuisine...avec toi, je suis sûr de reprendre des forces ! "

« J’espère bien. »

Il ne faisait aucun doute que le grand blond était sincère. Il voulait que Tatsuki reprenne des forces rapidement. Le yakuza irait mieux et Abel n’aurait plus à s’inquiéter. Cela irait sûrement mieux entre eux par la suite en plus. Là, le jeune tueur pensait que ce n’était pas trop ça. Il détestait lorsqu’il y avait quelques tentions comme précédemment dans la chambre de Tatsuki, ou bien lorsqu’il ne savait pas quoi dire. C’était le cas en ce moment. Il commença à manger du poisson pour que son silence passe mieux. Mais il se décida enfin à prendre la parole. Il se sentait gêné, même si Tatsuki devait être habitué à ne pas l’entendre beaucoup parler.

« Je ne savais pas que Kano avait une petite amie. A vrai dire, ça m’étonne qu’il soit ce genre d’ado. En tout cas, je plains cette fille. » avoua t-il en souriant, imaginant vraiment l’enfer que devait vivre la petite amie de l’adolescent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Ven 24 Avr - 19:58


Abel sembla apprécier les compliments du yakuza. Les deux hommes prenaient tout leur temps pour manger. Après tout, ils avaient le temps. Tatsuki n'oublia pas de prendre les quelques cachets prescrits par son médecin.


« Je ne savais pas que Kano avait une petite amie. A vrai dire, ça m’étonne qu’il soit ce genre d’ado. En tout cas, je plains cette fille. »

Tatsuki pouffa de rire. Abel parlait peu, mais pour une fois, il avait bien fait de parler un peu. L'idée d'imaginer Kano en galante compagnie était assez risible. Tatsuki termina son bol de soupe et se servit un verre d'eau.


"Tsk...pour la plaindre, je la plains aussi! Ce petit merdeux n'est pas facile à vivre...mais peut-être que même LUI a un cœur..."

Tatsuki et Abel se fixèrent un instant, puis l'Oyabun soupira en levant les yeux en l'air.


"Tsk...mon cul ! Oublie ce que je viens de dire...je comprends pas cette fille moi non plus!"

Ils éclatèrent ensuite de rire. Le fait qu'il parle du fait que son frère puisse avoir un cœur était tout simplement stupide...Il n'y avait aucun doute qu'il devait faire la misère à celle qui lui servait de petite copine. mais, mine de rien, malgré son caractère de chien, il avait pas mal la côte. Beau, riche et avec un Nom.
Tatsuki se servit une petite portion de poisson et de légume. C'était peu, mais c'était déjà pas mal. Le yakuza ne pourrait pas manger de grosse quantité pour le moment. Il fallait qu'il reprenne peu à peu le rythme et l'habitude de bien manger.
Il enfourna une petite bouchée de poisson qu'il apprécia grandement. Il posa ensuite son coude sur la table en fixant au loin et en réfléchissant.


"Moi qui pensait qu'il pouvait être gay, je suis rassuré...enfin, je veux dire s'il l'avait été, je ne me serai pas opposé, je suis mal placé.
Mais...au moins, il assurera de la descendance au clan"


Tatsuki ne disait pas cela en mal, mais, il pensait tout haut.
Ses pensées, reflétaient un désir enfoui...celui d'avoir un enfant bien à lui. Même s'il en parlait peu, il n'en pensait pas moins. D'ailleurs, il lui arrivait de repenser secrètement à Mika, et surtout à l'enfant dont il s'était débarrassé environ deux ans avant...Il regrettait amèrement.
Sur le coup, il n'était pas prêt et très immature. Non pas qu'il était adulte aujourd'hui, mais, il se sentait prêt pour un tel événement maintenant. Ne voulant pas frustrer Abel, il ne lui en parlait jamais. Ils avaient en projet d'adopter, mais au fond, le yakuza voulait un enfant...à lui...
Si Tatsuki n'avait pas rencontré Abel, il aurait fini par se marier à une femme... L'Oyabun quitta ses pensées dans lesquelles il s'était perdu et enfourna une autre bouchée de nourriture.


"C'est vraiment bon beau blond!"

Le jeune yakuza n'était pas avare en compliment ce soir. L'un des homme de main vint interrompre leur dîner en s'excusant.


"Oyabun-sama, Ryuchi-san est venu vous voir..."

Le yakuza s'essuya la bouche avec sa serviette et fit signe de le faire entrer dans le salon.


"Ren? Que se passe-t-il?"

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Ven 24 Avr - 22:36

"Tsk...pour la plaindre, je la plains aussi! Ce petit merdeux n'est pas facile à vivre...mais peut-être que même LUI a un cœur... Tsk...mon cul ! Oublie ce que je viens de dire...je comprends pas cette fille moi non plus!"

Les deux amants se regardèrent et éclatèrent de rire ensemble. Kano être amoureux… Impossible. Cet insolent ne devait même pas avoir de cœur. A part embêter son monde, il ne devait rien aimer. Abel était bien placé pour le savoir. Kano s’était bien amusé avec lui. Mais le grand blond n’avait-il pas cherché ? Dans son état de grande faiblesse, il s’était imaginé bêtement que l’adolescent pourrait compatir et l’aider à récupérer Tatsuki. Mais il s’était trompé sur toute la ligne. Pourtant, Kano lui avait tout de même révéler quelques informations concernant le couple Tatsuki/Cassandre. C’était pour cela qu’Abel avait accepté d’aller jusqu’au bout du « contrat », c’est-à-dire embrasser Kano pour le remercier. Il devrait peut-être en parler à Tatsuki. Mais il ne trouvait pas le bon moment. Il ne savait pas quelle serait la réaction du yakuza. Quoique, comparé à lui, Abel n’avait pas eu de relations sexuelles…

"Moi qui pensait qu'il pouvait être gay, je suis rassuré...enfin, je veux dire s'il l'avait été, je ne me serai pas opposé, je suis mal placé.
Mais...au moins, il assurera de la descendance au clan."


Le grand blond s’arrêta un instant de manger, coupé dans son élan. Ce serait Kano qui assurerait la descendance du clan ? Mais pourquoi pas eux deux ? Tatsuki avait-il changé d’avis et ne voulait-il plus être père ? Abel ne savait pas comment le prendre. Depuis que le yakuza lui avait mis en tête qu’ils auraient des enfants, il avait vraiment espéré devenir père. Mais là, s’il comprenait bien, Tatsuki lui retirait ce rêve… Franchement, il aurait pu l’annoncer d’une autre façon. Là, il lâchait cela comme ça, comme si son amant allait accepter. Mais en même temps, que pouvait faire celui-ci ? Il n’allait pas adopter seul. Il faudrait donc qu’il fasse changer d’avis à l’Oyabun. Et, connaissant cette tête de mule, ce serait difficile…

"C'est vraiment bon beau blond!"

« Merci amour. »

Autant faire comme Tatsuki, changer de sujet. Abel continua de manger, de nouveau en silence. Même si la nouvelle du yakuza l’avait refroidi, il était tout de même heureux que celui-ci ait retrouvé un semblant d’appétit. Pour l’instant, c’était le problème principal. Le jeune Sugiura mangeait et avait pris ses cachets. C’était un bon début. Abel se disait qu’il avait bien fait d’appeler le médecin. Tatsuki faisait plus attention maintenant. Mais combien de temps sa bonne volonté allait-elle durer ? Dès qu’il aurait retrouvé des forces, allait-il se laisser à nouveau dépérir ? Tant de questions se bousculaient dans la tête du jeune tueur. Mais ses réflexions furent interrompues par la venue d’un des hommes de Tatsuki qui annonçait l’arrivée surprise de Ren. Que faisait-il ici celui-là ? S’il s’était déplacé, c’était que cela devait être très important.

"Ren? Que se passe-t-il?"

« Bonsoir… Hum… Dois-je vous laisser parler seul à seul ? »

Il demanda cela aux deux hommes. Il savait que si les deux yakuza parlaient affaire, il n’avait rien à faire dans la conversation. En plus, cela faisait longtemps qu’il n’avait pas vu Ren. Disons que depuis le séjour dans les montagnes, Abel évitait de lui parler. Le Wakagashira avait abordé un sujet fâcheux, celui concernant Hidekazu, et cela avait en quelque sorte fait disparaitre la bonne humeur d’Abel. Rancunier, le grand blond s’en souvenait encore et lui en voulait toujours. Mais, pour ne pas créer des problèmes inutiles, il évitait de le montrer, voilà tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Sam 25 Avr - 0:06


Le jeune yakuza fut assez surpris de la présence de son second. Non pas que Ren n'avait pas l'habitude de débouler en pleine nuit, au contraire, mais il était censé être parti se reposer en weekend.

« Bonsoir… Hum… Dois-je vous laisser parler seul à seul ? »

Tatsuki fit un signe de la main pour que le blond reste assis. Ren se contenta de faire un signe de tête à Abel. Celui-ci avait sans doute mal pris les "conseils" donnés par le Wakagashira, mais peu importe. L'homme connaissait l'Oyabun et ses obligations, il n'avait nullement dit cela pour blesser Abel.


"Alors Ren ? Je croyais que tu devais partir te reposer deux jours"

Tatsuki fit signe à l'homme de prendre place, mais celui-ci préféra rester debout.

"Ecoute Tsuki, j'ai à ta parler, mais vu que ça te dérange pas de le faire devant Abel, je me lance..."

Si le maître des lieux décidait que son petit ami pouvait rester, alors, il s'y plierait. Tatsuki cessa de manger, et alluma une cigarette pour parler avec son second.

"Bien...j'ai appris que Hidekazu-sama t'avais retiré une affaire très importante...j'aurais aimé que tu m'en parles...il m'a appelé et m'a demandé de te convaincre de rencontrer Cassandre et de l'aider...pour être franc, je n'en n'ai pas du tout envie, mais je dois m'y plier"


Tatsuki resta statique. Il ne décrocha pas un mot...Hidekazu...affaire retirée...Cassandre...tout était clair. Même Abel devait comprendre cette punition de mauvaise augure. Ren était bien entendu furieux, étant donné qu'il ne portait pas non plus l'américaine dans son cœur...elle restait l'Oyabun d'un clan rival après tout. L'aider, c'était se rabaisser.


"Par ailleurs, mercredi prochain, il y a un sommet à Tokyo...ça, je l'ai appris par l'un de mes shateï qui a des contacts bien placés..."

A ce moment précis, le visage du yakuza se décomposa...il n'était pas mis au courant, cela signifiait donc qu'il avait été mis de côté sciemment...

*Ce fils de pute d'Hidekazu...*

Ren ne pu également camoufler sa nervosité et son inquiétude. Il regarda ensuite en direction d'Abel...Il hésitait à parler devant lui, mais puisque le Kumicho l'exigeait...

"Tu...as été ...écarté c'est ça?...Pourquoi?...Tu sais que je te respecte comme Oyabun avant de te respecter comme ami, mais permets moi de te le demander s'il-te-plait...ce sont tes affaires et les nôtres qui risquent d'en pâtir..."


Ren prenait des pincettes, car il savait que Tatsuki n'était pas obligé de lui répondre. Il n'avait même pas à lui répondre en fait en tant que chef suprême du clan. Le yakuza se contenta de regarder son assiette en continuant de fumer tête baissée. Il semblait avoir un genou à terre ; mais, ce qui le gênait le plus était que maintenant Abel aussi était au courant. Finalement, il regrettait de ne pas avoir vu son second en privée.

"Ne t'inquiète pas Ren...je vais tout régler..."


Que dire d'autre ? Il se devait aussi d'être rassurant et aussi de tout porter sur lui une fois de plus. Ren ne sembla pas tellement satisfait de sa réponse, mais pour le moment, il n'y pouvait rien.


"Bien...je comptais tout de même me rendre à Tokyo pour te représenter...je..."

Le jeune Oyabun se tourna vers Ren.

"Ecoute, tu n'as pas à assumer cela... Si quelqu'un doit se déplacer et faire face à tous ces bâtards, c'est moi..."


Tatsuki allait lui même intervenir, même s'il n'était pas invité à ce sommet. Autant dire que les choses allaient dégénérer.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Sam 25 Avr - 12:19

Tatsuki fit signe à Abel de rester assis, tandis que Ren fit un simple signe de tête. Le grand blond resta donc à table, se disant que la conversation qui aurait lieu n’allait pas être importante. Pourtant, il trouvait bizarre que cela soit le cas alors que le Wakagashira s’était déplacé à cette heure tardive, surtout qu’il devait être en congés. Si ce qu’il avait à dire n’était pas important, il aurait pu téléphoner à Tatsuki. Abel était un peu perdu là. Il allait attendre la suite des évènements pour comprendre.

"Alors Ren ? Je croyais que tu devais partir te reposer deux jours"

"Ecoute Tsuki, j'ai à te parler, mais vu que ça te dérange pas de le faire devant Abel, je me lance..."

Abel tiqua un peu. Ren ne semblait pas avoir envie de parler devant lui mais allait tout de même le faire, parce que l’Oyabun le désirait. La conversation à suivre allait donc être importante, mais Tatsuki voulait que son amant soit présent pour l’entendre. C’était étrange. D’habitude, lorsqu’il s’agissait d’affaire, il s’isolait avec la personne pour en parler, loin des oreilles du jeune tueur. Avait-il changé de ce côté-là et voulait-il tenir Abel au courant de ce qui se déroulait dans le clan ? Le grand blond ne voyait pas pourquoi. Les histoires de la mafia ne l’intéressaient pas, à part lorsque Tatsuki était en danger.

"Bien...j'ai appris que Hidekazu-sama t'avais retiré une affaire très importante...j'aurais aimé que tu m'en parles...il m'a appelé et m'a demandé de te convaincre de rencontrer Cassandre et de l'aider...pour être franc, je n'en n'ai pas du tout envie, mais je dois m'y plier."

Abel ferma les yeux un instant et retint un soupir. Il n’était pas bête et comprenait très bien qu’Hidekazu avait retiré cette importante affaire pour punir Tatsuki de s’être remis avec son fiancé et de ne plus vouloir continuer leurs parties de jambes en l’air. Même si ce n’était pas de sa faute, Abel ne pouvait s’empêcher de se sentir coupable de ce qui arrivait à son homme. Il savait que le yakuza tenait à son clan. Si Hidekazu commençait à lui mettre des bâtons dans les roues, il aurait du mal à tenir son clan au mieux de sa forme. Cela signifiait qu’il devrait encore plus travailler pour faire ses preuves et donc qu’il fasse passer ses affaires avant sa santé.

En plus, le fait qu’Hidekazu veille que Tatsuki travaille en collaboration avec cette Américaine n’arrangeait rien. Comment le « Suprême » pouvait-il faire cela ? Abel le haïssait. Il n’avait qu’une envie, le tuer. Maintenant, cela ne dérangerait sûrement plus l’Oyabun vu qu’il était en quelque sorte devenu l’ennemi du parrain. Tout ça pour une histoire de cul… Hidekazu n’était vraiment qu’un vieux pervers. Il pouvait se faire n’importe qui. Pourquoi voulait-il Tatsuki ? Il ne devait pas être bien dans sa tête. Comment les hormones pouvaient encore le travailler à son âge ?


"Par ailleurs, mercredi prochain, il y a un sommet à Tokyo...ça, je l'ai appris par l'un de mes shateï qui a des contacts bien placés... Tu...as été ...écarté c'est ça?...Pourquoi?...Tu sais que je te respecte comme Oyabun avant de te respecter comme ami, mais permets moi de te le demander s'il-te-plait...ce sont tes affaires et les nôtres qui risquent d'en pâtir..."

Abel, qui savait très bien pourquoi Tatsuki avait été écarté, ne pouvait plus tolérer d’entendre parler de cela. Il se leva et préféra sortir du salon, laissant les deux hommes seuls. Il était énervé et s’en voulait extrêmement. A cause de lui, l’Oyabun allait passer à côté d’affaires en or et son clan allait en pâtir. Abel ne voulait pas que cela en arrive là. Hidekazu baissait encore plus dans son estime, si c’était encore possible. Il détestait ce vieux pervers. Comment pouvait-il faire ça à Tatsuki après tout ce que celui-ci avait fait pour lui ? N’avaient-ils pas été comme un père et un fils ? Cette punition prouvait que le « Suprême » n’avait jamais vu leur relation de cette façon. Il se fichait de Tatsuki. Le yakuza n’avait été qu’un pantin entre ses mains. Et là, juste parce que l’Oyabun s’était en quelque sorte rebellé, il le punissait. C’était pathétique.

Avant de sortir prendre l’air, Abel prit un paquet de cigarettes et un briquet qui trainaient par là. Il ne savait pas si c’était à Tatsuki ou à l’un des membres du personnel et il s’en fichait. Il devait s’occuper les mains pour ne pas frapper le premier venu tellement il était remonté. Il sortit dans les jardins et marcha durant plusieurs minutes pour aller s’asseoir sur un banc. Le soleil s’était pratiquement couché. Seules les lumières artificielles des jardins éclairaient les lieux. Abel était un peu à l’écart de celles-ci, à l’ombre d’un arbre. Il comprenait mieux pourquoi Tatsuki n’allait pas très bien. Pourquoi lui avait-il caché cette information ? Comment avait-il pu faire cela ? Il mettait sa carrière en danger et la sacrifiait presque pour le plaisir d’Abel. Peut-être que le grand blond devait se sentir flatté mais ce n’était pas du tout le cas. Il voulait en même temps vivre heureux avec Tatsuki et que celui-ci maintienne son clan à la tête des autres. Il savait que c’était important pour le yakuza.


[Désolée s'il y a des fautes, je n'ai pas le temps de relire mon post.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Sam 25 Avr - 16:38

(pas de soucis même si c'est très lisible... après, on n'est pas non plus chez Maître Capello^^)


Ren et Tatsuki continuèrent de discuter de la situation. Le yakuza se voulait rassurant. Par ailleurs, même lorsqu'il vit Abel sortir de table, il ne s'interrompit pas. Il avait assumé seul ces derniers jours, ses différends avec Hidekazu, mais maintenant, il ne pouvait plus les cacher...S'il avait su, il se serait entretenu seul à seul avec Ren.
Le départ de table du blond traduisait le malaise qu'il devait ressentir.
L'Oyabun et son second continuèrent de discuter détails pendant une bonne vingtaine de minutes.
Une fois que Ren se retira, Tatsuki quitta la table. Il n'avait plus vraiment faim, et même s'il aurait aimé s'en passer, il devrait certainement discuter avec Abel.
D'ailleurs, où était-il? Visiblement pas dans la résidence, étant donné que les appels du yakuza restèrent sans réponse. En regardant par la fenêtre, il s'aperçut que le blond fumait une cigarette devant la maison.
Le yakuza cigarette à la bouche décida de le rejoindre. Il entrouvrit la porte et l'observa un moment.


Spoiler:
 

Abel semblait calme...il ne s'était d'ailleurs pas encore rendu compte que deux yeux l'observaient. Il regardait les jardins et semblait savourer le bruit des crickets qui commençaient à faire leur apparition à l'approche de l'été. D'ailleurs, il faisait extrêmement bon pour l'heure.
Le yakuza sortit complètement et s'approcha de son amant.


"Il fait bon hein?"

Tatsuki semblait lui aussi étrangement calme. Cigarette à la bouche, il regardait le ciel étoilé en souriant. D'habitude, dans de telles situations, il aurait perdu tout contrôle, mais là, non...c'était comme s'il se résignait...Se résignait à quoi ? Là était la question...
Tout en continuant de regarder le ciel il entama réellement la conversation.


"Je sais ce que tu penses...mais non...ce n'est pas de ta faute. Tu n'as rien à voir dedans ..."

Le yakuza n'était pas dupe. Il connaissait Abel, et se doutait qu'il devait se sentir ne serait-ce qu'un tout petit peu coupable...un très coupable même. Mais, les conflits qui émanaient de la mafia, était bien plus complexe, surtout entre le "Père" et Tatsuki. Leur relation était pas évidente à comprendre, d'ailleurs, le jeune brun s'y perdait parfois lui-même. Même si aujourd'hui il ressentait de la colère envers Hidekazu, il était toujours très attaché à lui...Ça faisait partie des trucs qu'on ne pouvait pas expliquer...qu'il ne pouvait pas expliquer...

"Ce qui concerne les affaires, me concerne moi et seulement moi Abel...alors s'il-te-plait, ne t'en fait pas...tu as juste à te soucier de moi et de notre couple d'accord?"

Tatsuki se tourna vers le blond et lui fit un sourire.
Comme d'habitude, il allait s'occuper de tout et porter cette affaire sur ses épaules...et au fond, c'était mieux vu que lui seul pouvait s'en occuper. Il ne voulait pas que le blond se fasse du mauvais sang. Son but était de le protéger coûte que coûte, même s'il allait encore porter seul cette épreuve. Tatsuki saisit ensuite la main de son amant, puis il la porta à l'épaule pour le caresser.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Sam 25 Avr - 18:10

Abel resta assis sur le banc un bon moment. Il avait besoin d’être loin de la résidence pour se calmer. Il en avait marre de tout, de la mafia, d’Hidekazu, des problèmes que rencontrait Tatsuki… Il avait l’impression de vivre tranquillement alors que son amant devait faire face à beaucoup trop de choses seul. Il se sentait inutile, voire pire, il avait l’impression de causer encore plus de problèmes à l’Oyabun. C’était de sa faute s’il s’était vu retirer cette importante affaire. A cause de lui, les affaires du yakuza allaient en pâtir et peut-être qu’au bout d’un moment, son clan rencontrerait pleins de problèmes causés par Hidekazu. Abel ne voulait pas être à l’origine de l’écroulement du clan Sugiura. On avait peut-être l’impression qu’il en rajoutait un peu mais il savait que le « Suprême » pouvait être prêt à tout et, pourquoi pas à raser le clan de Tatsuki. Après tout, il y avait celui de l’Américaine qui allait devenir plus fort. Il remplacerait le clan Sugiura.

Au bout de sa troisième cigarette, Abel décida de se rapprocher de la demeure. Il se leva et revint sur ses pas. La voiture de Ren n’était plus là. Il avait dû partir. Pourtant, le grand blond n’avait pas envie de rentrer tout de suite. Il avait besoin d’encore un peu de temps pour se calmer. Extérieurement, il semblait très calme mais, intérieurement, c’était autre chose. Il s’en voulait tellement. Il en voulait aussi à Hidekazu. Si jamais il croisait de nouveau sa route, le parrain aurait intérêt à se méfier. Jusqu’ici, Abel était resté correct mais maintenant que ce vieux pervers s’en prenait à Tatsuki, il aurait intérêt à courir vite. Même s’il savait qu’il n’avait pas à se mêler de cette histoire, le grand blond se sentait concerné. Dès qu’on s’attaquait à son amant, il avait envie d’agir. Tatsuki était tout ce qui lui restait. Abel avait envie de le protéger, même s’il savait que le yakuza pouvait le faire lui-même. De toute façon, il avait cette satanée fierté…


"Il fait bon hein?"

Abel fit l’effort d’acquiescer d’un signe de tête. Mais il n’ouvrit pas la bouche ni ne tourna son regard vers Tatsuki. L’Oyabun se mit à côté de lui, cigarette à la bouche, et regardait le ciel. Eloigné de la ville et de ses lumières parasites, on pouvait très bien voir les étoiles. C’était agréable, surtout qu’il faisait bon. Il y avait une légère brise qui soufflait, qui caressait le visage des deux amants et qui jouaient légèrement avec leurs chevelures. Abel ferma les yeux pour mieux se relaxer. Tatsuki semblait calme lui aussi. Mais était-ce aussi qu’une illusion, comme le grand blond qui intérieurement, était tourmenté ? Il en voulait à lui-même, à Hidekazu, mais aussi à Tatsuki. Pourquoi celui-ci ne lui avait-il rien dit ? C’était tout de même important.

"Je sais ce que tu penses...mais non...ce n'est pas de ta faute. Tu n'as rien à voir dedans... Ce qui concerne les affaires, me concerne moi et seulement moi Abel...alors s'il-te-plait, ne t'en fait pas...tu as juste à te soucier de moi et de notre couple d'accord?"

Le jeune tueur finit sa cigarette puis ouvrit les yeux lorsque Tatsuki lui saisit la main puis lui caressa l’épaule. Même si le yakuza disait qu’il n’y était pour rien dans cette histoire, Abel se sentait coupable. S’il n’avait pas demandé à son amant d’arrêter sa liaison avec Hidekazu, ils n’en seraient jamais là. Mais en même temps, s’il ne lui avait pas demandé cela, eux deux ne seraient pas ensemble. Pourquoi quoiqu’ils fassent, quelque chose n’allait pas ? Abel allait finir par devenir superstitieux et croire que quelqu’un leur avait jeté un mauvais sort pour qu’ils soient malchanceux toute leur vie.

« C’est ce que je n’arrête pas de faire. Je me soucis de toi, de ce qui peut t’arriver… Ça m’énerve de savoir que tu dois affronter seul tant de choses. J’aimerai tant t’aider. Je me sens inutile et j’ai l’impression de t’attirer plus d’ennuis qu’autre chose. » avoua t-il, sans regarder Tatsuki dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Sam 25 Avr - 20:39


« C’est ce que je n’arrête pas de faire. Je me soucis de toi, de ce qui peut t’arriver… Ça m’énerve de savoir que tu dois affronter seul tant de choses. J’aimerai tant t’aider. Je me sens inutile et j’ai l’impression de t’attirer plus d’ennuis qu’autre chose. »


Tatsuki regarda son ami qui semblait frustré et malheureux. Il s'approcha de lui et lui caressa le visage en souriant. Le yakuza était tantôt hésitant dans sa relation, mais une chose était sure...Abel était toujours là quand il en avait besoin, et il s'inquiétait toujours pour lui. Le yakuza colla ensuite son front à celui du grand blond ; ce soir, seul le bien d'Abel comptait.
Tatsuki le fixa tendrement tout en restant font" contre front.


"Je ne laisserai personne me dicter ma conduite Abel, ni me dire qui je dois fréquenter... tu ne m'apportes que du bonheur..."

Le yakuza montrait clairement au blond qu'il ne laisserait pas Hidekazu lui dicter sa conduite. Il ne pouvait pas cacher à Abel que ce revirement de situation avait un peu à voir avec leur couple...mais pas seulement. L'Oyabun embrassa ensuite son amant pendant de longues minutes. Lentement, très lentement, il caressa la lèvre du jeune blond avec sa langue. Il déposa ensuite plusieurs petits baisers sur les lèvres et sur la commissure des lèvres de son ami.
Tatsuki se retira et caressa les cheveux d'Abel en souriant. Il lui prit ensuite la main et l'entraîna avec lui vers les jardins.


"Allons marcher un peu."

Un peu d'air et une petite balade dans les jardins éclairés leur ferait du bien. Il faisait très doux, et le calme de l'environnement était plaisant.
L'Oyabun prit place sur un banc à côté du petit pont en bois.


"Abel...c'est assez compliqué tout ça, voilà pourquoi je ne veux pas t'y mêler...je ne veux pas non plus te causer de troubles...mais, en même temps, si je ne te parle pas, tu t'inquiètes aussi...Pfff c'est si compliqué"


Tatsuki passa sa main dans les cheveux en soupirant. C'est vrai que c'était compliqué comme situation. Abel resta debout et écoutait attentivement le yakuza qui avait posé sa tête sur le haut du dossier du banc en regardant le ciel.

"Je pense qu'Hidekazu-sama se comporte un peu trop comme un père avec moi...un père très possessif. Jusqu'à maintenant, il était toujours là et ça lui donnait une impression d'avoir la main mise sur moi...enfin...jveux dire... ça lui donnait l'illusion que je dépendais de lui et que j'avais besoin de lui, même si ça n'a jamais été le cas... J'ai toujours mené mes affaires sans qu'il ait besoin de m'aider. Tsk...je ne cache pas qu'il a parfois pris des décisions qui m'ont un peu favorisé, mais il m'a laissé me débrouiller la plupart du temps."

Le yakuza éclata de rire en étant un peu gêné.

"Désolé..c'est confus ce que je raconte..."

C'était en effet compliqué de suivre...Tatsuki n'avait jamais été vraiment aidé par le "Père" pour mener ses affaires même si c'est que disaient les mauvaises langues, et, il avait entrepris lui-même d'évincer son propre père. Mais, au fil du temps, un lien assez fort s'était installé entre eux...quelque part, il considérait Tatsuki comme son fils, mais aussi comme sa propriété. En étant près de Tatsuki, Hidekazu avait l'impression d'avoir la main mise sur sa vie. En voyant le yakuza vouloir s'éloigner un peu de lui, il n'avait qu'un peur : le perdre.


"Je pense qu'il a peur que son fils prenne son envol en outre..."


Tatsuki excusait et expliquait tout de même le comportement excessif du "Suprême".

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Sam 25 Avr - 22:54

"Je ne laisserai personne me dicter ma conduite Abel, ni me dire qui je dois fréquenter... tu ne m'apportes que du bonheur..."

Comment résister à ce genre de paroles, surtout dites de cette manière ? Abel regarda enfin Tatsuki dans les yeux. De toute façon, il n’avait pas vraiment le choix, le yakuza ayant collé son front au sien. La culpabilité et la colère du grand blond fondirent comme neige au soleil lorsque Tatsuki apposa ses lèvres sur les siennes. Abel oublia l’espace d’un instant leurs soucis et rendit le baiser. Il posa ses mains sur la taille de son homme pour le serrer contre lui et profiter de la chaleur de son corps. C’était un beau et long baiser, comme il les aimait. Ceux qui pouvaient durer une éternité sans que l’on en soit lassé. Lorsque Tatsuki rompit l’échange après plusieurs minutes, le blond eut l’impression que son cerveau avait du mal à se remettre en route. L’Oyabun avait trouvé le moyen de le calmer, un peu trop même.

"Allons marcher un peu."

Main dans la main, les deux amants allèrent marcher dans les jardins. Arrivés devant un banc qui se trouvait près d’un petit pond de bois, Tatsuki s’assit tandis qu’Abel resta debout, devant le yakuza. Il préférait rester ainsi, pour montrer à son amant qu’il l’écoutait pleinement. Et puis ainsi, ils se faisaient face et pouvaient se parler les yeux dans les yeux. Il y eut un léger silence relatif, au cours duquel on pouvait entendre les criquets et le bruit du cours de l’eau. C’était agréable. Cela détendait les deux amants tandis que ceux-ci parlaient de choses importantes. C’était ainsi plus facile de se lancer.

"Abel...c'est assez compliqué tout ça, voilà pourquoi je ne veux pas t'y mêler...je ne veux pas non plus te causer de troubles...mais, en même temps, si je ne te parle pas, tu t'inquiètes aussi...Pfff c'est si compliqué."

Abel était reconnaissant envers Tatsuki de vouloir le tenir éloigné des problèmes que pouvait causer la mafia mais il n’était plus un gamin. Il pouvait se montrer fort et faire face aux ennuis. Et puis il n’était pas seul. Tatsuki était près de lui. A deux, c’était plus facile de faire face à certains problèmes. Pourtant, l’Oyabun n’avait pas l’air d’avoir cette vision des choses. C’était pour cela qu’il gardait tout en lui et qu’il se faisait du mal. Abel était pourtant là pour l’écouter et lui remonter le moral si besoin. Que le yakuza mette sa fierté de côté pour une fois et se soulager de poids énormes pour ses épaules.

"Je pense qu'Hidekazu-sama se comporte un peu trop comme un père avec moi...un père très possessif. Jusqu'à maintenant, il était toujours là et ça lui donnait une impression d'avoir la main mise sur moi...enfin...jveux dire... ça lui donnait l'illusion que je dépendais de lui et que j'avais besoin de lui, même si ça n'a jamais été le cas... J'ai toujours mené mes affaires sans qu'il ait besoin de m'aider. Tsk...je ne cache pas qu'il a parfois pris des décisions qui m'ont un peu favorisées, mais il m'a laissé me débrouiller la plupart du temps… Désolé..c'est confus ce que je raconte..."

Le grand blond resta silencieux. C’était peut-être confus mais il comprenait l’essentiel. Hidekazu avait toujours été là pour Tatsuki, un peu comme un père, mais ne l’aidait pas dans ses affaires, même si d’autres pensaient le contraire. Abel savait que c’était vrai. Il savait à quel point l’Oyabun travaillait dur. Si le « Suprême » l’aidait, le yakuza aurait sûrement plus de temps libre. Mais ce n’était pas le cas. Par fierté mais aussi pour faire ses preuves, Tatsuki menait ses affaires seul, au risque de jouer avec sa santé ou bien même voir moins souvent les gens qu’il aimait.

"Je pense qu'il a peur que son fils prenne son envol en outre..."

Abel mit ses mains dans ses poches et détourna le regard, trouvant le caillou devant sa chaussure particulièrement intéressant tout d’un coup. En fait, s’il comprenait bien, Tatsuki défendait l’homme qui voulait faire de sa vie un enfer. Quoi de plus normal après tout ?... Malgré tout ce que Hidekazu lui faisait subir, l’Oyabun restait en admiration devant lui et l’appréciait toujours autant. Abel ne comprenait vraiment pas cela. La relation unissant les deux yakuza était vraiment étrange. Lorsqu’on pensait l’avoir comprise, il y avait toujours un nouvel élément qui venait nous faire douter. Abel se disait qu’il ne la comprendrait jamais. Déjà que Tatsuki à lui seul était un vrai mystère, lorsqu’il y avait Hidekazu dans l’histoire, c’était encore pire.

Le jeune assassin se décida enfin à s’asseoir. Il passa un bras autour de la taille de Tatsuki et le serra contre lui, posant sa tête sur son épaule. Que pouvait-il répondre à cela ? Hidekazu avait peur que son fils s’éloigne de lui ? Pas de problème ! Il n’avait qu’à passer prendre un café un de ces jours pour rencontrer l’homme qui allait faire sa vie avec Tatsuki et il verrait bien que celui-ci était heureux ainsi, qu’il était prêt à prendre son envol… Quelle belle utopie. Abel avait beau avoir des rêves pleins la tête concernant son amant, celui-là n’en faisait pas partie. Il savait que c’était irréalisable, que Hidekazu ne verrait jamais leur couple d’un très bon œil.


« J’espère qu’il se calmera et qu’il évitera de te refaire un coup pareil. » dit-il simplement, en gardant Tatsuki contre lui. « Tu aurais quand même pu m’en parler. Je me demandais pourquoi tu n’allais pas bien. Tu gardes trop de choses en toi Tchuki. » ajouta t-il, utilisant le surnom que lui donnait Takaaki pour détendre l'atmosphère et taquiner Tatsuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Sam 25 Avr - 23:33


Abel fut très attentif au récit du jeune yakuza, même si Tatsuki se doutait que plusieurs zone d'ombres persistaient. Cependant, Abel ne posa pas plus de questions sur Hidekazu...fort heureusement. Le blond s'assit près du yakuza et le prit par la taille avant de se coller à lui.

« J’espère qu’il se calmera et qu’il évitera de te refaire un coup pareil. Tu aurais quand même pu m’en parler. Je me demandais pourquoi tu n’allais pas bien. Tu gardes trop de choses en toi Tchuki. »

Le jeune Yakuza regarda son amant très étonné. Pendant un instant...il éclata de rire et se colla davantage à son aimé. Il profitait de la chaleur de son corps et de son étreinte. Ce petit surnom avait dédramatisé la situation. Le jeune Oyabun resta dans les bras d'Abel un bon moment sans dire un mot. Pour une fois, la situation était inversée, et c'était le jeune blond qui prenait soin et protégeait un "faible" Tatsuki.
Le jeune brun voulait profiter au maximum de ce magnifique moment. Il était dans les bras de son homme, il n'y avait que le chant des grillons comme bruit et le ciel brillait de mille feux grâce aux étoiles. Tatsuki ne voulait pas gâcher ce moment et penser aux soucis à venir, car Hidekazu n'allait pas lui mener la vie facile.
Tatsuki se laissa même aller à fermer les yeux quelques instants. Il restait assez affaiblit mine de rien, et même s'il avait fait l'effort de manger un peu ce soir, il n'avait ingurgité qu'une petite quantité.


"Je vais partir en voyage d'affaire la semaine prochaine à Tokyo...ce sera juste pour une journée, ne t'inquiète pas"

Autant prévenir tout de suite Abel pour qu'il ne soit pas pris au dépourvu...mais là aussi, le yakuza préféra ne pas développer le but de ce voyage.Il allait tout de même continuer de laisser Abel à l'écart, quoiqu'il dise.
Le jeune Oyabun se redressa légèrement et donna un baiser à son compagnon ; un baiser tendre et accompagné de caresses. Il se leva ensuite doucement en s'appuyant un peu sur Abel. Il était de nouveau un pris de légers vertiges. La fatigue cumulé au stress ne faisait pas bon ménage avec sa santé en dent de scie.


"Abel...est-ce qu'on peut rentrer s'il-te-plait ? Je suis un peu fatigué..."


Même s'il n'était pas du genre à se plaindre, il ne pouvait pas nier l'évidence pour une fois...il était faible et il devait s'appuyer sur Abel et accepter un minimum son aide.
Les deux jeunes hommes se dirigèrent ensemble vers la résidence. Abel donnait le bras à Tatsuki pour l'épauler un peu.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Dim 26 Avr - 0:20

Abel sourit légèrement lorsque Tatsuki éclata de rire en entendant le surnom. Le yakuza se colla ensuite davantage à lui et l’entoura de ses bras. Le grand blond resserra son étreinte et ferma doucement les yeux. Son amant laissait un peu tomber ce masque qui le faisait paraître fort et laissait voir un Tatsuki affaibli. Abel avait d’autant plus envie de le protéger et de s’occuper de lui. Il avait envie de prendre soin de celui qu’il aimait, surtout après cette nouvelle concernant Hidekazu. L’Oyabun aurait besoin d’être épaulé, même s’il refusait de l’aide dans cette histoire. Mais le tueur serait toujours là lorsque Tatsuki aurait besoin d’un moment comme celui-ci par exemple. Une simple étreinte pouvait faire beaucoup. Les deux amants restèrent ainsi un moment, profitant des bras de l’autre et du calme des lieux.

"Je vais partir en voyage d'affaire la semaine prochaine à Tokyo...ce sera juste pour une journée, ne t'inquiète pas."

Bien sûr, cette nouvelle ne plaisait pas à Abel. Mais que pouvait-il dire ? Tatsuki ne pouvait pas laisser tomber ses affaires ainsi. Ce serait faire plaisir à Hidekazu. Et puis ce ne serait qu’une journée. Il fallait dédramatiser. Cela aurait pu être pire. Il partirait tôt le matin et reviendrait sûrement tard le soir. Et, dès qu’il serait de retour, Abel serait là pour l’accueillir. Si simplement sa présence auprès de Tatsuki pouvait remonter le moral de celui-ci, le grand blond allait donc tout faire pour cela. Il se rendait compte que son beau brun n’avait pas besoin de se faire sermonner lorsque cela concernait les affaires. Il avait juste besoin de réconfort après le travail et qu’on prenne soin de lui, du moins jusqu’à ce qu’il ait repris des forces. Abel lui rendit son baiser et lui sourit. Autant sortir ce voyage d’affaire de l’esprit. Il n’avait pas envie de se prendre la tête avec cela.

"Abel...est-ce qu'on peut rentrer s'il-te-plait ? Je suis un peu fatigué..."

« Bien sûr amour. »

Abel se leva à son tour et donna le bras à Tatsuki. Celui-ci était vraiment en piteux état. Son maigre repas n’avait pratiquement rien changé. Mais d’un côté, son estomac avait besoin d’être réhabitué à se remplir. Dans quelques temps, cela irait sûrement mieux. Le grand blond y veillerait. Tatsuki était entre de très bonnes mains… Les deux amants marchèrent en silence à travers les jardins jusqu’à arriver à l’entrée de la demeure. Sans se concerter, ils se dirigèrent à l’étage, vers la chambre de l’Oyabun. Inutile de retourner à table. Aucun d’entre eux n’avait envie de prendre un dessert. La tarte aux abricots attendrait donc le lendemain, pourquoi pas pour le petit-déjeuner de Tatsuki.

« Demain, interdiction de travailler. Tu seras obligé de passer la journée toute entière avec moi. Tu arriveras à tenir le coup ? »

Il embrassa tendrement son homme lorsqu’ils arrivèrent dans la chambre. Il faisait part de ses projets de passer du temps avec lui. Il avait vraiment envie de passer une journée non-stop avec Tatsuki. Cela leur ferait du bien et cela leur remonterait le moral. Abel n’avait pas d’activité précise en tête. Parler, se promener, dormir… Peu importe, du moment qu’il était avec son fiancé. Il voulait prendre soin de lui et une bonne journée de repos ne lui ferait pas de mal. Le yakuza pourrait décompresser et oublier ses problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Dim 26 Avr - 13:12


Abel escorta son amant jusqu'à la résidence. Les deux hommes montèrent directement dans leur chambre sans s'attarder à repasser dans le salon ; de toute façon, ce serait bien inutile.

« Demain, interdiction de travailler. Tu seras obligé de passer la journée toute entière avec moi. Tu arriveras à tenir le coup ? »

Abel tel un père voulait veiller sur le yakuza. D'ailleurs, pour une fois, celui-ci se laissa complètement guider. Même, lorsque le blond lui donna un baiser.


"Hmm, je crois que je n'ai pas le choix..."

Passer une journée entière avec son amant n'était pas uns sacrifice du tout, au contraire.
Le yakuza s'assit ensuite sur le lit et fixa la fenêtre. Il aurait aimé encore rester dans les jardins, vu l'atmosphère agréable, mais il était plus raisonnable pour lui de monter s'allonger un peu. Il ne l'avait pas dit à Abel, mais son médecin aurait même aimé le faire hospitaliser quelques jours pour lui faire une cure forcée de vitamines et de repos, mais, c'était mal connaître Tatsuki. La sonnerie du téléphone le sortit de ses songes.


"Oui? Salut Kano...non non, je ne dormais pas encore...Oh? Et tous tes examens sont terminés au moins? Hmm..d'accord, d'accord, je pense que tu mérites un peu de repos après tout. Non tout va bien je t'assure, juste un coup de barre... Prends quelques jours de vacances ça te fera du bien...tout est en règle hein? ... Ok, je m'en occuperai..."


Le frère de l'Oyabun allait donc prolonger son weekend, ou plutôt, il allait prendre une semaine de vacances. Au fond, Kano le méritait bien. Il avait su jongler aisément entre école et devoirs dues à son rang de troisième. Il épaulait énormément Tatsuki même si personne n'aurait au départ compté sur cette "complicité" entre les deux frères.
Le seul bémol était qu'il allait devoir pour cette semaine reprendre quelques tâches que son frère aurait dû faire, mais peu importe. En réalité, ces petites vacances arrangeaient Tatsuki, qui voulait mettre Kano à l'écart des conflits du moments. Protecteur comme à son habitude quoi...

"Have a good time bro'!"

Petit sourire aux lèvres, il raccrocha.

"Kano a prit des billets pour New York...il semblerait qu'il parte avec sa conquête du moment...Qui sait, cette fois-ci c'est du sérieux!"

Aussi étonnant que cela puisse être, il semblait que le petit frère se posait...enfin, rien n'était sûr avec lui.
Tatsuki s'allongea ensuite sur le lit. Lorsque le blond se pencha sur lui pour l'embrasser de nouveau, il ne montra guère plus de résistance que tout à l'heure et se laissa aller.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Dim 26 Avr - 15:47

"Hmm, je crois que je n'ai pas le choix..."

Abel lui sourit tendrement et lui caressa les cheveux. Il laissa ensuite Tatsuki aller s’asseoir sur le lit et regarder par la fenêtre. Le pauvre avait l’air tellement fatigué. Le grand blond n’avait qu’une envie, le serrer dans ses bras et prendre soin de lui. Le lendemain, il le ferait sûrement. Il avait déjà prévu que, s’il se réveillait plus tôt que Tatsuki, ce qui serait sûrement le cas, il irait lui préparer un bon petit déjeuner avec une part de tarte aux abricots. Cela lui ferait sûrement plaisir. Abel savait qu’il en raffolait. C’était d’ailleurs l’une des seules choses sucrées qu’il aimait manger. Même niveau nourriture le yakuza était difficile.

Le téléphone de Tatsuki se mit à sonner. C’était Kano qui appelait. D’après ce que comprit Abel, l’adolescent voulait rallonger son séjour vu que ses examens étaient terminés. Le jeune tueur se dit que c’était tant mieux. Plus Kano serait loin de lui, mieux ce serait. Il n’avait pas hâte de le revoir. A chaque fois, cela se passait mal. D’ailleurs, lors de sa déprime, Abel aurait préféré rester caché et ne pas se montrer dans un tel état devant le plus jeune des Sugiura. Il avait pleuré comme un gamin alors que Kano avait été près de lui. C’était vraiment la honte. Et puis cet épisode dans le commissariat n’avait pas arrangé les choses. Même s’il n’avait rien fait de mal puisqu’à ce moment-là il avait été encore célibataire, il se sentait coupable. Il faudrait qu’il trouve un moment pour en parler à Tatsuki. Mais pour l’instant, c’était impossible. Il voulait que l’Oyabun soit plus en forme pour le faire.


"Kano a prit des billets pour New York...il semblerait qu'il parte avec sa conquête du moment...Qui sait, cette fois-ci c'est du sérieux!"

Abel en doutait. Cela devait faire plusieurs semaines que Kano était avec cette fille pour l’inviter ainsi aux Etats-Unis. Or, il avait embrassé le jeune tueur et avait même proposé de coucher avec lui. Cela prouvait qu’il s’en fichait totalement de tromper sa petite amie. Il ne devait être avec elle que pour le sexe. Cela ne devait pas être sérieux. Mais après tout, il était jeune. Il avait encore le temps de profiter de ses conquêtes avant de trouver enfin quelqu’un pour se poser. En tout cas, Abel plaignait la personne qui ferait sa vie avec Kano. Cela devait être horrible. L’adolescent avait un sale caractère et semblait encore plus complexe que Tatsuki.

Abel regarda son homme s’allonger. Un silence s’était posé dans la chambre entre les deux amants. C’était si calme. Le jeune blond se pencha vers Tatsuki et l’embrassa. Il passa une main dans sa chevelure brune pour le caresser. Le yakuza semblait affaibli. Il se laissa aller et on pouvait sûrement faire tout ce que l’on voulait de lui en cet instant. Abel n’aimait pas le voir ainsi. Il le regarda longuement, caressant ses cheveux, son visage, ses lèvres du bout des doigts. Il finit par s’allonger lui aussi sur le lit et se colla à Tatsuki pour le serrer contre lui. L’Oyabun n’était vraiment pas en forme. Abel n’était pas du genre à profiter de la faiblesse de son amant et avait plutôt envie de le chouchouter. Il continua de lui caresser le visage et lui posa un baiser sur la joue.


« Tu veux que je te fasse un massage avant de dormir ? » proposa t-il dans un murmure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Dim 26 Avr - 18:01


Abel s'allongea près du yakuza. Il l'entoura de ses deux bras comme pour le réchauffer et même le coconner. Après tout, le jeune Oyabun pouvait pour une fois se laisser aller. Dans les moments d'intimité, la fierté pouvait être un peu mis de côté...oui, même un peu... Le jeune blond caressa le visage de Tatsuki qui ferma les yeux. Il lui déposa ensuite un petit baiser sur la joue...un tout petit baiser le frôlant à peine, comme s'il était une fragile poupée de porcelaine.

« Tu veux que je te fasse un massage avant de dormir ? »

Tatsuki toujours les yeux fermés sourit. Un bon massage ne serait pas de refus. Il se releva doucement et retira son t-shirt, puis, son pantalon avant de s’allonger sur le ventre. Autant se mettre bien à l’aise et rester en boxer. Le jeune blond s’installa lui aussi à son aise et commença à malaxer le corps du jeune yakuza.
Celui-ci ferma les yeux pour savourer ce doux moment. Le blond avait des doigts fins et des mains très douces. Il savait exactement comme s’y prendre pour relaxer quelqu’un et être aux petits soins ; d’ailleurs, il s’y prenait même mieux que Tatsuki.
Pendant plusieurs minutes, il parcourut le dos, puis le bas des jambes de l’Oyabun.


"Hmm…là c’est bon…"

Tatsuki ne put d’ailleurs pas s’empêcher de retenir quelques gémissements lorsque le jeune blond parcourut du bout des doigts sa colonne vertébrale en exerçant quelques petites pressions. Il remonta jusqu’aux épaules, puis jusqu’aux cervicales de son amant. Celui-ci devait être tendu comme du bois dur à cet endroit.

" Hmm…c’est parfait…"

Le jeune Oyabun ne prenait pas de temps pour se relaxer et c’était un tort. Il avait parfois recours à des masseuses, mais rien n’était mieux que les doigts de son homme. Après vingt bonnes minutes de douces caresses en tout genre, Abel se retira et se dirigea vers la salle de bain pour se laver les main. Le yakuza planait complètement. Il était détendu et sur un petit nuage. C’était presque aussi bon que de faire l’amour…
Il se tourna et ouvrit enfin les yeux. Il ne pouvait pas bouger tant il était détendu. Abel finit par revenir près de lui et à se mettre à son aise. Le masseur avait droit à un peu de repos.
Avec ça, il n’y avait nul doute que Tatsuki allait bien dormir.
Il se colla à Abel et lui caressa le visage.


"Merci beau blond, je suis complètement relaxé maintenant."

Il lui déposa ensuite un petit baiser et le tira vers lui. Le jeune Oyabun était tellement bien dans sa peau qu’il avait les yeux mi-clos. Il s’approcha du visage d’Abel pour lui mordiller et lui susurrer quelques mots au creux de l’oreille.

"Ne t’arrête pas en si beau chemin, et fais moi l’amour..."

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Dim 26 Avr - 19:27

Tatsuki ne répondit pas de vive voix à la question d’Abel mais fit comprendre qu’il acceptait les massages. Il se redressa et retira son tee-shirt, puis son pantalon, ne gardant que son boxer. Le grand blond aussi se mit à son aise et retira sa chemise. Une fois son amant de nouveau allongé, il se mit à califourchon sur le haut de ses jambes, tout en faisant attention à ne pas lui mal. Il posa ensuite ses mains sur le dos de Tatsuki et lui malaxa doucement la peau. Ses gestes étaient lents mais fermes à la fois. Il savait très bien comment s’y prendre pour relaxer quelqu’un et voulait mettre tout son savoir-faire en pratique pour aider son fiancé à se détendre. Après avoir parcouru son dos, il s’attaqua au bas de ses jambes, s’attardant un peu sur la plante des pieds, un centre nerveux très important.

"Hmm…là c’est bon…"

Abel sourit en entendant cela. De légers gémissements suivirent ces paroles, signe que Tatsuki appréciait grandement les massages qu’il recevait. Tant mieux alors. Le jeune blond remonta sur le corps de son aimé et passa ses doigts sur sa colonne vertébrale, suivant le long tatouage noir qui s’y trouvait. Il y exerça quelques pressions avec ses pouces ainsi qu’avec le tranchant de sa main. Il remonta ensuite un peu plus haut, jusqu’aux épaules, puis aux cervicales de l’Oyabun. Il découvrit que Tatsuki était vraiment très tendu à ce niveau-là. Il s’y attarda donc longuement. Et, après une bonne vingtaine de minutes de massages et caresses en tout genre, Abel posa un baiser sur le dos de son amant puis se retira pour aller se laver les mains dans la salle de bain adjacente.

Il revint quelques minutes plus tard et s’allongea de nouveau à côté du yakuza. Celui-ci semblait détendu au maximum. Il se rapprocha un peu plus d’Abel et, tout en lui caressant le visage du bout des doigts, il le remercia de sa petite séance de massages. Si cela lui avait plu, tant mieux. Abel était prêt à recommencer cela à chaque fois que Tatsuki le demanderait. Cela lui ferait sûrement un bien fou en rentrant d’une dure journée de travail. Passer du temps derrière un bureau, au téléphone ou en réunion avec des associés ne devait pas être agréable. A force de se torturer les méninges et de stresser, Tatsuki était tendu et jouait avec sa santé. Si Abel pouvait l’aider aussi simplement qu’avec des massages, il n’était pas contre, même si c’était assez épuisant quand même. Il se reposa donc plusieurs minutes, avant de sentir les dents de son homme mordiller son oreille, puis un souffle chaud en chatouiller le creux.


"Ne t’arrête pas en si beau chemin, et fais moi l’amour..."

Un sourire étira les lèvres d’Abel à ces paroles. Même affaibli, Tatsuki ne perdait pas le nord. Mais le jeune tueur n’était pas contre cette demande, au contraire, cela lui faisait extrêmement plaisir. Il se tourna légèrement, pour se mettre sur le côté, et embrassa tendrement son homme. Il commença à caresser d’une main son corps frêle. Même maigre comme il était, Tatsuki l’attirait toujours autant… Pour être un peu plus à l’aise, Abel retira son pantalon pour se retrouver lui aussi en boxer. Il plongea ensuite sa main dans celui de son fiancé pour le caresser langoureusement. D’ailleurs, la réaction ne se fit pas attendre très longtemps. Tout en le caressant à cet endroit très sensible, il continua de l’embrasser tendrement. Il voulait prendre son temps, pour ne pas rompre cette ambiance calme qui régnait dans la chambre. Les deux amants se caressèrent un moment, faisant monter le plaisir de chacun.

Au bout d’un moment, il finit par retirer le boxer de Tatsuki, avant de descendre son visage le long de son corps. Il bouscula légèrement le yakuza pour le mettre sur le dos et avoir ainsi plus facilement accès à sa virilité. Il continua de la caresser avec la main et embrassa son torse, laissant par moment sa langue glisser sur la peau douce de son fiancé. Il descendit ses lèvres jusqu’au membre bien dressé et le lécha de tout son long. Après maintes caresses dessus, il le prit en bouche et offrit une belle fellation à son homme, n’oubliant pas d’introduire un doigt dans son intimité pour l’exciter encore plus tout en le préparant…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Dim 26 Avr - 20:52


Abel ne sembla pas contre...au grand plaisir du yakuza. Grand sourire aux lèvres, le jeune blond commença ses douces tortures. Il plongea sa main dans le sous-vêtement de son homme afin de lui caresser doucement le membre qui s'était déjà bien endurcit. Tatsuki était déjà très excité, mais malgré cela, il restait passif. Son plaisir grandissait de minute en minute, mais ce soir, il se laissait complètement aller dans les bras du blond...Plus que d'habitude même.
Abel lui embrassa le corps entier en suçotant par moment certaines parcelles de son torse, puis ses tétons. Tatsuki avait été jusqu'à fermer les yeux pour mieux savourer ses magnifiques sensations. Ce fut le paroxysme de la jouissance lorsque le blond se pencha plus en détail sur son membre afin de lui lécher. Tatsuki posa sa main sur la tête d'Abel par réflexe, tandis qu'il mordit son autre main en gémissant fortement.


"Hmm...oui, oui..."

Les joues rosies, on aurait pu croire qu'il était sur le point de pleurer. Abel lui avait fait un nombre incalculable de gâteries, mais cette fois, il se sentait carrément transporté. C'était sans doute parce que c'était la première fois qu'il se laisser guider à 100% sans vouloir contrôler les événements. Abel glissa ensuite un doigt, puis plusieurs dans son intimité afin de le préparer. Tatsuki tenait les draps de ses deux mains en reculant la tête en arrière.
Abel continua à caresser son membre du bout de la langue et il continua d'introduire ses doigts à l'intérieur de lui.
Il se glissa ensuite entre ses jambes pour prendre place. Le jeune Oyabun prit de bouffées de chaleur suait comme jamais. Son visage et ses cheveux étaient déjà humides, alors qu'ils n'en n'étaient qu'aux préliminaires.
Il sentit le membre du jeune blond se frotter au sien. Des légers gémissements continuaient à sortir de sa bouche, alors qu'il s'accrochait désespérément aux draps pour pouvoir contenir ses cris. Lorsqu'Abel inséra son sexe en lui, il laissa échapper un bruit sourd. Le blond commença ses gestes de va-et-vient en lui pour son plus grand plaisir. Au départ, le yakuza eu un peu mal, pour cause, cela faisait longtemps qu'on ne l'avait pas pénétré...même pas Hidekazu.
Le mal laissa peu à peu place au plaisir et à la jouissance. C'était si grand, qu'il mordit son coussin. Abel s'agita de plus en plus vite à l'intérieur de lui. Tatsuki leva la tête en l'air en se mordant la lèvre.


*C'est si ...chaud...*

"Oh oui...oui...continue...va plus vite...c'est si bon!"


Les grincements du lit étaient masqués par les petits cris et les supplications du yakuza qui était au bord de la crise.Il devait faire plus de 30 degrés dans la pièce...on aurait même dit qu'il en faisait 50 dans ce doux enfer.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Dim 26 Avr - 21:53

"Hmm...oui, oui..."

Abel savourait chaque mot, chaque gémissement, chaque cri de Tatsuki. Il continua de lui faire sa gâterie, tout en introduisant un autre doigt en lui. Il fit de légers va-et-vient avec pour exciter encore plus son amant. Celui-ci semblait transporté. Son visage faisait croire qu’il était sur le point de pleurer tellement le moment semblait intense pour lui. Le grand blond en était plus que ravi. C’était d’ailleurs la première fois que l’Oyabun se laissait faire complètement, n’intervenant à aucun moment. Mais, malgré le manque de caresses, Abel se retrouva bien excité. Les gémissements de son homme avaient eu certains effets sur sa virilité. Et puis lécher et suçoter le membre du yakuza lui procurait aussi beaucoup de plaisir.

Il mit tout de même fin à cette douce torture et écarta les cuisses de son bel amant pour se placer entre elles. Il remonta son visage vers celui de Tatsuki pour l’embrasser passionnément et lui caresser les cheveux. L’Oyabun avait l’air complètement ailleurs. Il avait les yeux complètement fermés, tout comme ses poings qui agrippaient avec force les draps. Pour le torturer un peu plus, Abel frotta son membre au sien, faisant monter leur plaisir. Il caressa ensuite l’intimité prête à l’accueillir de son beau brun avec le bout de son sexe, avant de le pénétrer délicatement. Il savait que cela faisait longtemps que Tatsuki n’avait pas accueilli quelqu’un en lui. Même s’il était excité, Abel gardait quelques idées claires, comme celle de ne pas faire mal à son fiancé.

Le jeune tueur commença de longs va-et-vient, pénétrant au fil du temps un peu plus son homme, jusqu’à le posséder profondément. Cette étroitesse autour de son membre décuplait son plaisir. Il gémissait, mais pas autant que Tatsuki qui semblait vraiment devenir fou. Abel le caressa et le masturba d’une main. Il ne pouvait s’empêcher d’admirer le visage en sueur de son amant qui finit par mordre son coussin pour éviter de hurler de plaisir. Le grand blond ne s’était pas douté que Tatsuki recevait autant de plaisir pour arriver à cela. Mais cela lui faisait grandement plaisir. Abel accéléra donc peu à peu ses mouvements à l’intérieur de son bel amant, parsemant son corps de baisers, de suçons et de caresses en tout genre.


"Oh oui...oui...continue...va plus vite...c'est si bon!"

Aux petits soins de son amant, Abel s’exécuta et accéléra la cadence, aux prix d’intenses efforts. Il continua ses rapides va-et-vient, au point que le lit commença à grincer énormément. Mais le bruit était camouflé par les cris de plaisir de Tatsuki. Leurs intenses ébats ne devaient plus être un secret pour les personnes proches de leur chambre, mais Abel ne pensait pas à elles. Tout ce qu’il avait en tête, c’était de rassasier son beau brun et de lui faire l’amour comme jamais. Il faisait chaud dans la chambre. Les deux amants étaient couverts d’une fine pellicule de sueur et plusieurs gouttelettes ruisselaient sur leurs peaux. Celles-ci glissaient l’une contre l’autre, augmentant le plaisir.

Abel ralentit un instant la cadence, par jeu mais aussi parce qu’il ne voulait pas que ce moment prenne fin trop tôt. Il embrassa avec fougue son fiancé, sa langue partant dans une danse endiablée avec celle de Tatsuki. Il obligea le yakuza à lâcher d’une main les draps pour serrer ses doigts entre les siens. Il accéléra alors de nouveau ses va-et-vient, glissant son visage dans le creux de l’épaule de l’Oyabun en y déversant ses gémissements et ses petits cris. Ils finirent bientôt par jouir. Abel eut l’impression de rêver tellement le plaisir était intense. Il ne se souvenait pas avoir déjà ressenti cela. Son corps resta un instant tendu par cette vague de plaisir, puis finit par retomber sur Tatsuki, en nage et haletant.

Sans qu’il ne puisse l’expliquer et sans le vouloir, des larmes apparurent aux bords de ses yeux. Il posa des baisers sur les joues de son bel amant, plus heureux que jamais. Il avait l’impression d’être au Paradis et qu’il venait faire l’amour avec un ange, son ange. Tout en reprenant peu à peu son souffle, il plongea son regard dans celui de Tatsuki. Celui-ci semblait lui aussi bouleversé par cet instant d’intense amour. Abel lui sourit et posa un long baiser sur ses lèvres, avant de se retirer de lui et de se laisser glisser à ses côtés. Il serra son corps en sueur contre le sien qui était tout aussi en nage. Il resta silencieux longtemps. Il n’y avait nullement besoin de mots dans ces moments-là. Les gestes et l’ambiance parlaient d’eux-mêmes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour aux sources (Abel) [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» [FB 1623] Retour aux sources du savoir
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Nathou et Syb,retour aux sources{Choupinet'
» Petit retour aux sources [Terminé]
» Retour aux Sources et aux Champs [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Les Quartiers Résidentiels :: Les Maisons :: Résidence familiale des Sugiura-
Sauter vers: