Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retour aux sources (Abel) [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Sam 2 Mai - 23:48

Abel resta allongé sur le canapé un long moment. Il avait l’impression qu’il avait patienté une éternité avant de se décider à monter. Quel idiot il faisait. Tatsuki s’était mal comporté et lui retournait le voir. Il pardonnait trop facilement à son amant. Son amour pour lui était une force mais aussi une grande faiblesse. Il s’inquiétait pour l’Oyabun. Ce qu’il avait subi lors du dîner n’avait été qu’une énième preuve de l’instabilité du yakuza. Il allait falloir qu’il s’y réhabitue. Tatsuki était Tatsuki et rien ni personne ne parviendrait à le changer. Abel secoua légèrement la tête. Voilà qu’il trouvait des excuses à son amant après le coup qu’il lui avait fait. C’était vraiment n’importe quoi.

Et alors qu’il s’engageait dans le couloir menant à la chambre de son fiancé, le grand blond entendit un bruit de fracas. Un peu inquiet, il accéléra le pas et posa sa main sur la poignée de la porte. Tatsuki avait-il refait un malaise ? Ou avait-il simplement cassé quelque chose, volontairement ou non ? Avec un peu d’appréhension, Abel entrouvrit la porte et glissa sa tête dans l’entrebâillement. Il croisa le regard de Tatsuki, qui était allongé sur le lit. Il regarda ensuite par terre pour voir les restes d’un beau vase en porcelaine. Que s’était-il passé ? Ce coup de téléphone de Kano s’était-il mal passé ? Les deux frères s’étaient-ils disputés et l’Oyabun avait-il cassé ce vase de grande valeur pour se défouler ? Abel ne voulait vraiment pas savoir.

Il entra lentement dans la chambre. Vu que Tatsuki ne lui ordonnait pas de partir, c’était qu’il tolérait sa présence. Le jeune tueur alla ensuite dans la salle de bain pour prendre la petite poubelle qui s’y trouvait. Il revint ensuite et s’accroupit par terre pour ramasser les morceaux du vase. Quel gâchis. L’objet devait coûter une fortune. Du moins, avait dû. Il était irrécupérable dans l’état où il était. Abel prit d’abord les plus gros morceaux à la main et les mit à la poubelle. Il prit ensuite les autres, avec précaution, pour éviter de se couper. Ce n’était pas du verre mais cela pouvait tout de même couper. D’ailleurs, cela ne manqua pas. Abel s’entailla légèrement le pouce. Il le mit dans sa bouche pour stopper le saignement avant de retourner dans la salle de bain avec la poubelle remplie des morceaux du vase. Il se mit un petit pansement pour éviter de mettre du sang partout. Cette blessure n’était rien. Il avait connu pire.

Il retourna ensuite dans la chambre. Tatsuki était toujours allongé sur le lit mais avait allumé une cigarette, sûrement pour se détendre. Il avait l’air vraiment énervé. Abel ne savait jamais comment agir dans ces moments-là. Il savait que son amant avait un mauvais caractère et qu’il était très irritable lorsqu’il était en colère. Autant y aller avec des pincettes alors. Abel se glissa aux côtés de son amant sur le lit et lui piqua sa cigarette pour en tirer quelques bouffées. Il la lui rendit ensuite avant de s’allonger. Il mit ses mains derrière la tête et regarda le plafond. Il ne désirait pas calmer de manière directe Tatsuki en lui demandant ce qui n’allait pas ou en se montrant très gentil avec lui en lui disant de se calmer, que cela n’allait pas arranger sa santé.


« J’ai croisé la cuisinière. Je lui ai dit que ses ramen étaient excellents. Par contre, elle n’a pas voulu me donner ses secrets… » dit-il, trouvant un sujet complètement à part pour changer les idées de Tatsuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Dim 3 Mai - 0:31


Abel entra discrètement dans la chambre sous le regard de Tatsuki qui ne dit pas un mot. Le blond ne fit aucun commentaire et commença à ramasser les débris du vase que le yakuza avait jeté. Il alla dans la salle de bain récupérer un sac dans lequel il mit les bouts de verre. L'Oyabun le regarda sans rien dire ; il ne réagit même pas lorsqu'il sursauta légèrement en se coupant. Tel un roi sur son trône, il regardait sans sourciller son amant agenouillé.
Abel revint quelques minutes plus tard le rejoindre. Il lui chipa a cigarette au passage avant de lui redonner.

« J’ai croisé la cuisinière. Je lui ai dit que ses ramen étaient excellents. Par contre, elle n’a pas voulu me donner ses secrets… »

Visiblement, il voulait détendre l'atmosphère. Tatsuki était toujours dans ses pensées et continuait à fumer.

"Ha bon ? "

Il hocha légèrement la tête pour faire comprendre que c'était très intéressant. Qu'allait-il dire d'autre ? La petite personnalité égocentrique du yakuza revenait peu à peu...Mais pourtant, il se retint de tout commentaire et de passer ses nerfs sur Abel. Il n'allait pas en plus créer des tensions avec son amant en lui criant dessus. Même si au fond, il avait besoin de passer ses nerfs sur quelqu'un.
En tout cas, on était bien avancé....Le yakuza était frustré, très frustré, mais il n'avait pas envie de parler. Pas envie de penser...il avait mal envie d'être seul.
Il se leva et se dirigea vers la salle de bain. Il fouilla dans l'un de ses tiroirs et prit un somnifère. Que faire d'autre que de dormir?
Alors, d'accord, il était à peine 20h30, mais, il valait mieux qu'il soit inconscient, plutôt que de ressasser sans cesse. Ce soir, il n'avait pas envie de se torturer l'esprit...Il préférait garder cela pour le lendemain.
Il aurait de toute façon une semaine bien chargée; Il pourra donc réfléchir à la façon dont il allait gérer ses problèmes et sa mésentente avec Hidekazu.
Il retira son t-shirt et revint dans la chambre. Il ferma ensuite les volets sous le regard un peu ébahi du jeune blond, étant donné qu'il faisait encore un peu jour. Toujours sans dire un mot, il retira son short et se retrouva entièrement nu.
Il se glissa ensuite sous les draps.


"Je suis fatigué Abel. Le médecin m'a conseillé de me reposer, je vais donc suivre ses conseils pour une fois. Tu n'es pas obligé de rester, il est encore tôt"


Au moins, il avait l'excuse : la santé. Abel ne devait pas comprendre ce brusque changement d'humeur... Mais le yakuza était lunatique. Si Abel l'avait oublié, c'était le moment de s'en souvenir. La veille il était doux et vulnérable et il s'était donné à son homme, et ce soir, il était froid comme de la glace et distant sans raison.
Tatsuki se tourna ensuite pour faire dos au blond et se recouvrit avec son drap.
Il feint de s'endormir, alors qu'en réalité, il avait les yeux grands ouverts. Le temps que le cachet fasse effet, il avait le temps de ruminer à tous ces mauvais événements qui lui tombaient dessus.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Dim 3 Mai - 1:28

"Ha bon ? "

Même si Tatsuki feignait de s’intéresser à ce que lui disait Abel, il s’en fichait complètement. Un nouveau silence s’installa entre les deux amants. Le blond n’avait plus aucune idée pour détendre l’atmosphère et changer d’idée à son ami. Il était vraiment nul par les mots. La preuve, sa tentative de changer de sujet n’avait pas fonctionné. Il était bien meilleur par les gestes. Mais là, il préférait ne pas tenter le diable. Tatsuki ne devait pas être d’humeur à des baisers ou des caresses. Ils restèrent donc allonger un moment, avant que le yakuza ne se lève pour se rendre dans la salle de bain. Abel garda les yeux ouverts, fixant le plafond au-dessus de lui. Quelle folle ambiance… La dispute entre les deux frères avait dû être terrible pour que cela ait marqué ainsi Tatsuki…

L’Oyabun finit par revenir dans la chambre et, au grand étonnement d’Abel, il se mit à fermer les volets. Mais il était à peine vingt heures trente ! Le yakuza n’allait tout de même pas se coucher maintenant ! Il était encore tôt, ils pouvaient faire quelque chose avant d’aller se coucher comme parler ou simplement regarder un film pourquoi pas. Mais Tatsuki ne semblait pas l’entendre de cette oreille et continua de se déshabiller, pour se retrouver entièrement nu. Il finit ensuite par se glisser sous les draps, sous le regard à la fois surpris et inquiet de son fiancé. Abel ne comprenait vraiment pas comment Tatsuki pouvait passer d’un état énervé à celui de fatigué. En général, il fallait du temps avant de se calmer et de vouloir dormir. La colère empêchait de fermer les yeux et de trouver le sommeil.


"Je suis fatigué Abel. Le médecin m'a conseillé de me reposer, je vais donc suivre ses conseils pour une fois. Tu n'es pas obligé de rester, il est encore tôt."

Peut-être avait-il tout faux mais Abel traduisait cela par « laisse-moi tranquille, je souhaite être seul ». Sympa… Le fait que Tatsuki lui tourne le dos le confortait dans son idée. Qu’il reste avec son mauvais caractère alors ! Abel se leva et sortit de la chambre. Le Kumicho lui avait transmis sa mauvaise humeur. Laissant son amant seul ruminer dans son coin, le tueur redescendit dans le salon. Il avait son début de soirée à tuer, voire même une partie de la nuit. Il n’allait pas déranger Tatsuki vu que celui-ci désirait être seul. Et pourquoi d’ailleurs ? Parce que Kano lui avait mal parlé ? Franchement, le yakuza devrait être habitué au caractère de son frère. L’adolescent n’était vraiment qu’un petit… Bref.

Abel se laissa tomber sur le canapé et alluma la télévision. Comme d’habitude, rien d’intéressant. Mais avec toutes les chaînes que recevait Tatsuki, il devait bien y avoir un bon programme tout de même, non ? A force de zapper, Abel finit par tomber sur un film qui ne semblait pas mauvais. Il y avait de l’action, des courses poursuites, de belles voitures. Bref, cela devrait faire l’affaire. Il essaya donc de se concentrer sur le film, mais c’était difficile. Il n’arrêtait pas de penser au comportement de son amant. Qu’est-ce qui pouvait lui passer par la tête ? Comment pouvait-il changer du tout au tout ? Abel ne voyait qu’une bonne chose dans ce qui venait d’arriver, Tatsuki ne s’en était pas pris à lui pour passer ses nerfs. C’était déjà cela. Mais finalement, le grand blond aurait préféré. Son amant n’aurait pas tout gardé en lui et n’aurait pas ignoré le tueur.

Depuis le début du dîner, Abel se sentait un peu délaissé. Il savait que Tatsuki n’avait pas à être à ses petits soins sans arrêt mais ses propos avaient vraiment été déplacés. Il y avait eu cette histoire de maison qu’allait choisir seul le grand blond, puis cette question idiote concernant un retour possible dans les bas quartiers, sans compter le départ de table sans un mot, puis cette attitude montrant qu’Abel dérangeait… Finalement, peut-être que le blond aurait dû réfléchir à deux fois avant de venir à la résidence. Tatsuki lui avait proposé de rester dans son petit loft un moment tout en recevant ses visites. Cela semblait une bonne idée maintenant… Au moins Abel ne se serait jamais senti de trop vu qu’en principe, son amant lui aurait rendu visite donc aurait eu envie de le voir.

Le tueur en avait assez de se prendre la tête et il ne voulait pas avoir des regrets vis-à-vis de sa réconciliation avec Tatsuki. Il tenta donc de suivre le film qui se déroulait sur le grand écran. Comme il venait à peine de commencer, Abel finit par comprendre l’histoire et par s’y accrocher. Les heures passèrent et un autre film commença, puis un autre… A bout de forces, le jeune blond ne parvint pas à garder les yeux ouverts et finit par s’endormir, la tête posée sur l’accoudoir du canapé. Il ramena ses jambes contre son corps pour se recroqueviller un peu pour ainsi se tenir chaud. Même s’il faisait bon dans la demeure, on avait tendance à avoir froid lorsqu’on était fatigué. Abel dormit donc dans le salon et ne se réveilla que le lendemain matin…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Dim 3 Mai - 15:28


Le jeune yakuza plongé dans ses pensées ne bougea pas lorsque le blond quitta la chambre. Son esprit était bien trop occupé.
Il rumina à bon nombre de choses, et surtout à ses affaires.
Il n'était pas inquiet, mais plutôt frustré... Il y avait toujours des hauts et des bas, mais c'était la première fois qu'il était brouillé avec son "père".
Hidekazu pouvait vraiment être insupportable quand il le voulait...confirmation avec son soudain intérêt envers Kano.
Le yakuza soupira et se tourna pour se mettre sur le dos. Inutile de se prendre la tête pour le moment, il avisera en temps venu.
Son état de fatigue général lié à sa santé ne lui donnait pas l'avantage, pour une fois il allait donc prendre soin de lui comme jamais. Mine de rien,Abel avait bien fait de le pousser à se soigner. Le yakuza régla son réveil avant de s'envoler au pays des songes.
Le somnifère commença à faire effet. Peu à peu, ses idées se brouillèrent et ses yeux se fermèrent. Il sombra dans un profond sommeil.
Il se réveilla lorsqu'on son réveil sonna à 7 heures.
Il eut le réflexe de se tourner vers son compagnon, mais la place était vide. Il n'avait donc pas dormi près de lui.
Le yakuza se leva et se dirigea directement dans la douche pour se réveiller un peu. Après un bon quart d'heure, il sortit de la salle de bain et s'habilla. Il devait aller chez le médecin, mais, il avait une réunion dans l'après-midi, il opta donc pour un costume.
Il descendit ensuite à la cuisine pour prendre un café. Le personnel était déjà debout. Le petit déjeuner était prêt, mais le yakuza se contenta uniquement de son café.


"Où est Abel ? Il a dormi ici?"


La cuisinère hocha la tête.

"Oui monsieur Sugiura, il a dormit dans le salon. Je me suis permise de le couvrir avec un drap"

Le jeune blond avait dû s'endormir sur le canapé. Peut-être devant la TV. Tatsuki se rendit dans le salon et vit en effet Abel recroquevillé en boule sur le canapé.
Il resta quelques instants à le regarder, puis, il sortit de la pièce pour récupérer sa mallette. Il ne prit pas la peine de le réveiller.


"Préparez lui son petit déjeuner lorsqu'il sera réveillé, et dites lui que je suis parti à mes rdv. J'ai une très longue journée, donc qu'il ne m'attende pas."

Le yakuza ouvrit la porte et rejoignit sa voiture sans en dire plus. Il avait déjà la tête ailleurs de toute façon...

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Dim 3 Mai - 17:56

Abel dormit sur le canapé et non aux côtés de Tatsuki. La cuisinière qui s’était levée tôt pour préparer le petit-déjeuner vint dans le salon et le vit recroquevillé dans le fauteuil. Elle se permit d’arrêter la télévision qui avait tourné toute la nuit et rapporta un drap pour tenir le grand blond au chaud. Celui ne se réveilla pas, trop profondément endormi. Il ne sentit aucun regard sur lui, alors que plusieurs personnes passèrent dans le salon, dont son amant. Il finit par se réveiller vers les huit et demi. Il ouvrit les yeux et regarda par réflexe sa montre avant de pousser un profond soupir. Dans une heure, il devrait être chez l’agent immobilier pour visiter seul des maisons et en choisir une dans laquelle il devrait vivre avec son fiancé. Cela ne l’enchantait pas d’y aller tout seul. Lorsque l’on achetait une maison pour vivre à deux, on y allait à deux.

Pas très motivé, Abel se leva tout de même. Lorsqu’il alla prendre son petit-déjeuner, il croisa la cuisinière qui lui transmit les informations données par Tatsuki. Celui était déjà parti à ses rendez-vous et prévenait qu’il ne fallait pas l’attendre. Le grand blond remercia la femme avant de fermer les yeux et de boire son café. Il ne savait même plus comment réagir face au comportement de son amant. Depuis la veille au soir, plus rien n’allait. Ce matin, Tatsuki aurait tout de même pu le réveiller ou bien lui écrire un petit mot pour le prévenir directement qu’il rentrerait tard. Pourtant, il avait préféré passer par l’une des membres du personnel. Quelle douce attention… Abel finit son petit-déjeuner, le moral assez bas. Il monta ensuite prendre une douche et se changer.

Lorsqu’il descendit, il ne lui restait plus qu’une demi-heure pour se rendre chez l’agent immobilier. Il allait prendre un taxi. Tatsuki n’était pas là pour le conduire et le tueur ne savait pas ce que son amant avait fait de sa BMW sport. Peut-être était-elle dans le garage mais il avait la flemme d’aller vérifier. Et puis, si elle n’y était plus, il aurait perdu du temps pour rien. Il appela donc un taxi qui arriva devant la demeure dix minutes plus tard. Il allait arriver en retard au rendez-vous mais tant pis. Il s’était réveillé trop tard faute de réveil ou de quelqu’un pour le faire sortir de son sommeil.

Dans la voiture, il se perdit dans ses pensées. Il se demandait s’ils n’allaient peut-être pas un peu trop vite. Ils n’étaient ensemble que depuis vendredi soir, donc moins de trois jours, et ils allaient déjà acheter une maison. Si Tatsuki n’avait pas agi bizarrement la veille et ce matin, Abel n’aurait peut-être pas autant douté. Mais là, c’était plus fort que lui. Il savait que son amant était très instable et lunatique mais il avait mal pris ses paroles et son comportement de la veille. Il se demandait si Tatsuki n’avait tout simplement pas voulu lui faire comprendre qu’ils allaient trop vite et qu’il préférait voir son amant encore dans les bas quartiers et lui rendre visite de temps en temps, pour reprendre leurs habitudes et y aller petit à petit.

Le grand blond sortit de ses pensées lorsque le conducteur du taxi s’arrêta et l’informa qu’ils étaient arrivés. Abel paya puis sortit de la voiture. Il était neuf heures quinze. Il avait donc un quart d’heure de retard. Ce n’était pas dans ses habitudes. Il entra dans le bâtiment et demanda à voir l’agent immobilier. Celui-ci le reçut, acceptant les excuses d’Abel. En même temps, l’homme n’allait pas lui faire de remarque vu que la maison que son client allait acheter était très luxueuse. Il s’étonna tout de même de ne pas voir Tatsuki. Le tueur lui expliqua qu’il avait eu des rendez-vous de dernières minutes et que, par conséquent, il serait seul à visiter les maisons. Ainsi commença sa journée.

Il visita plusieurs lofts et maisons dans le quartier de Ginza. Toutes les demeures étaient magnifiques mais le cœur n’y était pas. Comment apprécier les maisons alors qu’on était seul à les visiter ? Abel pensa prendre quelques photos et les envoyer à Tatsuki pour que celui-ci puisse en même temps visionner les visites mais il y renonça. Il finit par entrer dans le penthouse que son amant et lui avaient vu dans le catalogue. Il semblait encore plus grand que sur papier. L’agent immobilier vanta toutes les qualités de l’habitation, faisant visiter à Abel les moindres recoins. Il y avait bien une grande piscine entourée de baies vitrées comme le souhaitait Tatsuki, une belle cheminée et un jardin comme le voulait Abel. Il y avait aussi trois chambres, une grande cuisine et une salle de bain que l’on pouvait équiper comme on le voulait. Vu que c’était le choix que l’Oyabun et lui avaient fait sur papier, Abel informa l’agent immobilier que ce penthouse était parfait. Il lui demanda de faire les papiers nécessaires pour que les deux amants puissent y réfléchir au calme et avoir toutes les informations nécessaires pour le faire.

Tout cela terminé, Abel passa par la demeure des Sugiura pour déposer les papiers, puis rentra chez lui. Il n’avait pas envie de rester dans cette grande maison tout seul à broyer du noir. Et, puisque Tatsuki allait sûrement rentrer très tard, le grand blond pouvait bien rester dans les bas quartiers toute la journée. Il allait faire du rangement, du ménage et mettre quelques affaires dans son sac si jamais il retournait chez Tatsuki. Il passa aussi un coup de téléphone à sa banque à l’étranger pour savoir comment cela se passait pour faire un virement jusqu’à un compte au Japon. Il nota tout ce qu’il avait à faire puis raccrocha. Il allait aussi falloir qu’il voit à changer de nouveau d’adresse pour que son courrier n’arrive plus ici mais dans sa nouvelle maison. Mais il avait encore le temps avant de faire cela. Rien n’était encore fait et puis, s’ils achetaient ce penthouse, il faudrait le meubler et le décorer.

Une fois tout en ordre, il alla de nouveau se laver. Mais cette fois-ci, il prit un bon bain pour détendre ses muscles. Mais à force de trop se prélasser, il ne vit pas le temps passer. Lorsqu’il sortit du bain, il se rendit compte que le soleil commençait déjà à se coucher. Cela allait être difficile de trouver un taxi maintenant, vu que les taximen évitaient trop de trainer dans les quartiers malfamés lorsqu’il y avait peu de lumière. Abel décida d’envoyer un sms à Tatsuki, histoire que celui-ci évite de se faire des films. Il écrit : « Je suis chez moi. Je ne pense pas pouvoir trouver un taxi à cette heure-ci. Je vais sans doute devoir passer la nuit chez moi, à moins que tu passes me prendre. Je t’embrasse. ». Il envoya le message, ne sachant pas si Tatsuki allait passer le prendre après le travail ou pas.


[Suite chez Abel, si tu le souhaites ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   Dim 3 Mai - 20:09


_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour aux sources (Abel) [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour aux sources (Abel) [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» [FB 1623] Retour aux sources du savoir
» Retour aux sources ou comme s'éclypser en toute discrétion ?
» Nathou et Syb,retour aux sources{Choupinet'
» Petit retour aux sources [Terminé]
» Retour aux Sources et aux Champs [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Les Quartiers Résidentiels :: Les Maisons :: Résidence familiale des Sugiura-
Sauter vers: