Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Après le boulot (Abel) TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Après le boulot (Abel) TERMINE   Dim 3 Mai - 20:07



La journée de l'Oyabun fut remplit comme un oeuf. Il quitta sa résidence avant 8 heures du matin, et il n'y revint pas avant le soir.
Il était passé dans le cabinet de son médecin, qui avait effectué quelques examens poussés, le diagnostic de malnutrition était tombé. Résultat, un traitement de cheval : fer et magnésium, par piqûre et médicaments.
Il devait aussi reprendre un rythme normal, tant sur son alimentation que sur le repos. Il fonça ensuite au bureau pour traiter quelques dossiers. Le docteur Kurozaki le rappela quelques heures après, pour lui donner les résultats des analyses du jour.
L'Oyabun s'attela ensuite à la tâche et se plongea dans son travail. Il n'oublie pas pour une fois de manger à midi.
Plusieurs réunions se tinrent pendant l'après-midi. Entre temps, il prit ses billets d'avion pour Tokyo et régla quelques menus détails concernant son clan.
Vers 20 heures, il décida enfin de quitter son bureau. Le temps passait tellement vite lorsqu'on était occupé.
Il quitta ses locaux pour rejoindre sa résidence. Une demi-heure plus tard, il était chez lui. Et apparemment, il était seul. Hormis ses hommes de main et son personnel, il n'y avait personne.
Sa cuisinière lui avait fait des tempuras.
Il se doucha et se changea. Ce ne fut qu'à ce moment là qu'il pensa à regarder son portable. Il vit un sms.


« Je suis chez moi. Je ne pense pas pouvoir trouver un taxi à cette heure-ci. Je vais sans doute devoir passer la nuit chez moi, à moins que tu passes me prendre. Je t’embrasse. ».


Abel était donc rentrer chez lui...D'ailleurs, pour être franc, le yakuza n'avait pas pensé à lui une seule seconde. Il ne répondit même pas au sms. Il descendit dans le salon pour manger un peu. Il se força mais peu importe.
Il se rendit ensuite dans son bureau pour passer un coup de fil à Ren.
Il regarda ensuite sa montre en dégustant son verre de scotch, il était plus de 22 heures.
Son comportement n'était pas très reluisant. Il ignorait son amant et faisait comme s'il était de nouveau seul au monde. Il n'était d'humeur à rien. Pourtant, par caprice ou par envie, il ne savait pas, il décida de se rendre dans les bas quartiers chez Abel.
Il fonça au volant de sa berline et y arriva une vingtaine de minutes plus tard. On était en semaine et les routes étaient peu chargées.
Il se gara dans une ruelle et se rendit chez le blond.
Il frappa plusieurs fois avant de voir son amant ouvrir.


"Bonsoir"

Petit sourire aux lèvres, il s'appuya sur la porte. Monsieur avait décid& de débarquer à plus de 23 heures.
Abel le laissa entrer et referma la porte derrière lui. Le jeune yakuza retira sa petite veste et s'installa sur le fauteuil. Il alluma ensuite une cigarette et se mit à son aise.


"Alors, ta journée?"

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici


Dernière édition par Tatsuki Sugiura le Mer 6 Mai - 22:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Dim 3 Mai - 20:48

Vingt-et-une heures passa, puis vingt-deux heures. Abel se dit qu’il n’aurait plus de nouvelles de Tatsuki ce soir. Il avait tout de même espéré recevoir un coup de téléphone ou même un simple message. Il ne comprenait pas ce qui n’allait pas. Depuis le retour de la promenade à cheval, l’Oyabun avait changé du tout au tout, sans raison apparente. Abel détestait ne pas avoir d’explication. Il n’arrêtait pas de se poser des questions et en venait même à se demander ce qu’il avait fait de mal. Tatsuki s’était montré méchant avec lui en lui demandant s’il comptait ou pas retourner dans son loft, ou bien en lui faisant comprendre qu’il était de trop dans la chambre. C’était comme si Abel n’avait été qu’un jouet, qu’après s’être amusé avec, il n’en voulait plus, jusqu’à la prochaine fois.

Ne trouvant rien d’autre à faire, le grand blond se servit un verre d’alcool et s’installa devant la télévision. Cela avait été son activité favorite durant ses deux mois de déprime. Il se demandait s’il avait fait le bon choix. Peut-être aurait-il dû attendre encore un peu avant de se remettre avec Tatsuki. Bien sûr, ce week-end, ils avaient passé des moments magnifiques. Mais la fin n’avait pas été aussi belle. C’était comme si l’Oyabun s’était désintéressé de son amant. Pourtant, Abel était resté le même et avait voulu prendre soin de lui, sans en faire trop. Il avait toujours été comme cela. Peut-être était-ce cette monotonie qui ne plaisait plus à Tatsuki… Abel but son verre cul sec, avant d’être dérangé par des coups donnés à la porte. Qui le dérangeait à cette heure si tardive ? Il était plus de vingt-trois heures ! Il posa son verre et se leva pour aller ouvrir. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il s’aperçut qu’il s’agissait de Tatsuki.


"Bonsoir"

« Bonsoir… »

Abel, encore un peu sous le choc de la surprise, mit un temps à s’effacer de l’entrée pour laisser entrer son amant. Il referma ensuite derrière lui et suivit Tatsuki dans le salon. Visiblement, le yakuza désirait passer du temps ici et ne semblait pas venu pour prendre Abel et le ramener à le demeure Sugiura… Et puis pourquoi n’était-il pas rentré directement, sans attendre que son amant lui ouvre ? Il avait toujours les clés du loft, non ? Il avait oublié de les rendre au grand blond lors de leur séparation… Abel débarrassa son verre de la table puis s’installa dans le canapé, n’oubliant pas de couper la télévision pour être plus tranquille. Il ne savait plus à quoi s’attendre avec Tatsuki. Que venait-il faire ici si ce n’était pas pour le reconduire à la résidence ?

"Alors, ta journée?"

Abel mit un temps à répondre. Cette question était des plus banales. On pouvait la poser à n’importe qui, amant ou pas. Et puis d’ailleurs, pourquoi cette question ? Pourquoi pas « alors, comment se sont passées tes visites dans le quartier Ginza » ? Ou alors, « comment vas-tu » ? C’était tout de même la moindre des choses après ce qui s’était passé la veille, et même ce matin. Mais le tueur devrait savoir depuis longtemps que Tatsuki ne faisait jamais comme tout le monde, même si là, cela aurait été préférable. Le Kumicho continuait ses bêtises, à croire qu’il se fichait des conséquences.

« J’ai visité les nouvelles résidences de Ginza. J’ai posé tous les papiers sur ton bureau chez toi. Après je suis venu ici. Rien de bien extraordinaire. » répondit-il simplement, avant de demander : « Comment s’est passé ton rendez-vous chez le médecin ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Dim 3 Mai - 21:11


« J’ai visité les nouvelles résidences de Ginza. J’ai posé tous les papiers sur ton bureau chez toi. Après je suis venu ici. Rien de bien extraordinaire. Comment s’est passé ton rendez-vous chez le médecin ? »


Le yakuza acquiesça. Il n'avait pas fait attention aux documents qui étaient sur son bureau, il les examinerait donc le lendemain.

"Je regarderai de plus près les documents demain avec mon avocat au cas où...sinon, le docteur a confirmé que j'avais un manque, enfin bref...j'ai le droit à un traitement, à un suivi régulier et à une grosse infirmière qui va venir me faire une piqûre chaque jour..."


Il leva les yeux en l'air un peu dépité, mais avait-il le choix? Sa santé était importante pour son travail ; il se devait d'être opérationnel à 100%. Il frotta ensuite ses yeux et écrasa sa cigarette dans le cendrier. Sa journée avait été exténuante.
Il se leva et se servit un verre. Il y avait une bouteille sur la table, sans doute que le blond était en train de boire avant son arrivée.
Le yakuza s'appuya ensuite contre la fenêtre en regardant dehors.


"Alors ? Et toi, tu penses quoi du penthouse de Ginza? Tu l'as visité ! Si c'est fidèle au dossier, on va pas hésiter et signer "

Il bu son verre cul sec et s'étira un peu.

"Au fait, t'aurais dû prendre ta voiture, elle était au garage, ça t'aurais évité de prendre un taxi"

Et ça lui aurait évité de se déplacer... Le jeune yakuza ne laissait rien transparaître de ses ennuis et de son agacement. Il n'était ni froid, mais ni chaleureux non plus.
Le jeune Oyabun se rassit sur le canapé tout en jouant avec son verre.


"J'ai pris mes billets d'avion pour après demain, je vais à Tokyo. D'ailleurs, je vais peut-être y rester deux jours"

Même s'il devait se ménager, les affaires étaient les affaires, il ne pouvait pas s'y soustraire.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Dim 3 Mai - 22:01

"Je regarderai de plus près les documents demain avec mon avocat au cas où...sinon, le docteur a confirmé que j'avais un manque, enfin bref...j'ai le droit à un traitement, à un suivi régulier et à une grosse infirmière qui va venir me faire une piqûre chaque jour..."

Le traitement que devait suivre Tatsuki n’avait pas l’air des plus agréables. Mais en même temps, il l’avait cherché. A force de faire souffrir son corps, celui-ci se vengeait et le laissait tomber. Abel était tout de même rassuré que son amant prenne sa santé en main et se soigne convenablement, même si ce n’était pas pour de bonnes raisons. Il aurait fallu que le yakuza se soigne pour lui-même, et non pour son travail. Mais Tatsuki était Tatsuki, accro au travail. Ce serait sûrement cela qui le tuerait un jour. Il travaillait trop et ne prenait pas assez soin de lui. La preuve, il se leva pour aller se servir un verre, sans la permission d’Abel. Lui qui n’avait pas apprécié que l’Oyabun demande la permission d’entrer n’était là pas d’accord pour qu’il se serve de l’alcool comme s’il était chez lui.

"Alors ? Et toi, tu penses quoi du penthouse de Ginza? Tu l'as visité ! Si c'est fidèle au dossier, on va pas hésiter et signer. "

Quelque chose n’allait pas. Tatsuki avait l’air de se ficher éperdument de ce penthouse, à part pour payer. Il ne l’avait pas visité et n’envisageait pas de le faire. Il se fiait juste aux impressions d’Abel. Cela énervait ce dernier, tout en lui mettant la pression. S’ils achetaient cette demeure et qu’elle ne plaisait pas au yakuza, celui-ci ne s’y sentirait pas bien et allait en tenir rigueur à son amant. Voilà pourquoi Abel n’avait pas aimé prendre ces décisions seul. Il aurait voulu que Tatsuki l’accompagne, même simplement pour voir ce penthouse. Durant ses visites, il n’avait pas arrêté de se demander si telle ou telle chose plairait ou pas à son fiancé, sans avoir de réponses. Il avait peur de faire une bêtise et trouvait que cela allait trop vite.

"Au fait, t'aurais dû prendre ta voiture, elle était au garage, ça t'aurais évité de prendre un taxi."

Abel acquiesça silencieusement. Sa voiture… Il s’en fichait un peu en fait. Il se disait qu’ils n’auraient jamais dû se remettre ensemble de cette façon-là, comme si ces deux mois n’avaient jamais eu lieu. Ils auraient plutôt dû y aller par étapes, en sortant au restaurant pour dîner par exemple, ou bien en se donnant rendez-vous chez l’un ou chez l’autre. Reprendre là où ils s’étaient arrêtés n’avait pas été une bonne idée. Inconsciemment, Abel caressa l’anneau qu’il avait à sa main gauche. Il avait l’impression que l’objet le brûlait, comme pour lui signifier qu’il n’avait rien à faire là. Il n’y avait après tout pas eu de nouvelles demandes en mariage. Tatsuki le lui avait redonné comme ça, pour reprendre leur relation là où elle s’était arrêtée.

"J'ai pris mes billets d'avion pour après demain, je vais à Tokyo. D'ailleurs, je vais peut-être y rester deux jours."

Le grand blond acquiesça de nouveau d’un signe de tête. Il ne voulait pas qu’on le prenne pour un martyr mais il avait vraiment l’impression de subir cette conversation. Tatsuki ne faisait que parler et imposer ses décisions. A aucun moment il ne demandait son avis à Abel, à part pour le penthouse, à laquelle question le tueur n’avait même pas pris la peine de répondre. S’il avait fait les papiers pour cette résidence, c’était parce qu’elle lui plaisait. Mais plairait-elle à Tatsuki alors que celui-ci ne l’avait même pas visitée et l’avait simplement vu en photos ? L’Oyabun ne semblait pas aussi désireux de s’investir dans leurs projets et leur vie de couple.

Abel se leva pour aller prendre un paquet de cigarettes puis regagna sa place. Il n’avait rien à dire ou alors, s’il ouvrait la bouche, la situation allait dégénérer. Tatsuki était ni chaud ni froid avec lui, il restait neutre, comme s’il parlait à une personne banale. Même pas un baiser, même pas un « comment vas-tu ? »… Il s’était installé dans le salon en prenant ses aises, sans se soucier d’Abel, comme si celui-ci était un simple objet qui lui servait de temps à autre. Peut-être que le tueur voyait tout en noir mais Tatsuki ne faisait rien pour arranger les choses. Le grand blond alluma sa cigarette et se mit à fumer, bien que cela ne soit pas tellement dans ses habitudes. En général, lorsqu’il fumait, c’était lorsque son amant lui passait sa cigarette.


« Hmm… Qu’est-ce qu’on fait ? On reste dormir ici, on retourne chez toi ou alors tu rentres chez toi et je reste ici ? »

Cette question le préoccupait. Selon la réponse, il verrait bien comment Tatsuki voyait leur relation. Abel espérait que son amant ne prenne pas la dernière proposition. Ce serait vraiment le coup de grâce. Le grand blond se demanderait vraiment si le yakuza se moquait de lui ou pas. Il acceptait ses sautes d’humeurs, son caractère lunatique et tout cela mais pas d’être un simple objet qui servait lorsque Tatsuki en avait besoin. Il voulait bien faire des sacrifices et oublier ses propres sentiments et besoins mais il arrivait un moment où il n’y parvenait plus. Là, il n’avait qu’une envie, que son amant lui sourit sincèrement et l’embrasse. Les excuses n’étaient pas obligatoires pour une fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Lun 4 Mai - 7:31


Abel était bien silencieux. Il acquiesça d'un hochement de tête chaque propos du yakuza, avant de s'asseoir près de lui en ayant au préalable allumer une cigarette. Tatsuki un peu fatigué de sa longue journée, ne se posa pas de question sur le comportement du blond. Celui-ci devait être lui aussi fatigué d'avoir couru les appartements...voilà pourquoi Tatsuki détestait faire ce genre de chose. S'il devait courir et s'investir dans quelque chose, il fallait que ça rapporte de l'argent.


« Hmm… Qu’est-ce qu’on fait ? On reste dormir ici, on retourne chez toi ou alors tu rentres chez toi et je reste ici ? »

Tatsuki un peu étonné posa son verre. Il regarda le blond du coin de l'œil avant de lever les yeux en l'air.

"Tu crois que je me serais déplacé ici pour rien ou quoi?"


La réponse était peut-être pas la plus adaptée certes, mais ça avait le mérite d'être clair et de traduire son idée. Il n'avait pas l'intention de passer la nuit séparé du blond. Il fut un instant décontenancé qu'Abel l'ait pensé, mais il se dit qu'étant donné qu'il ne lui avait pas donné de nouvelles, celui-ci avait peut-être mal compris. L'Oyabun croisa les jambes et posa sa main sur le dossier du canapé de façon à avoir le vras autour du blond.


"Soit on dors ici, soit on rentre à la résidence"

Il caressa ensuite brièvement les cheveux du blond, avant de s'étirer.

"Hmm...mais pour être franc, je suis lessivé...alors on reste ici"

Il posa ensuite sa main sur la cuisse du jeune blond, avant de se pencher vers lui et de lui retirer sa cigarette de la bouche. Il prit quelques bouffées, puis, il déposa un baiser sur les lèvres de son amant.
Il se recula ensuite, tout en regardant dans les yeux son homme.


"Je sais que j'ai peu de temps à consacrer à l'appartement, mais je te fais confiance...je risque d'être encore plus débordé les prochains jours, mais je suis sûr que tu comprends"
Comme ça, le yakuza avait éprouvé le besoin de rassurer Abel. Même si Tatsuki était centré uniquement sur lui-même et qu'il accordait peu d'importance à ce genre de détail, il se dit que son amant devait sans doute vouloir y consacrer plus de temps.
Pour ce qui est du travail, même si le brun devait se ménager, il devait tenir ses responsabilités d'Oyabun. Et ça, Abel le savait en se (re)mettant avec lui.
Tatsuki se leva et retira son t-shirt.


"Ça te dérange pas qu'on aille dans la chambre, je suis crevé"

Le Kumicho était en général peu demandeur de repos, mais la situation actuelle faisait qu'il ne se négligeait pas.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Lun 4 Mai - 12:20

"Tu crois que je me serais déplacé ici pour rien ou quoi?"

Tatsuki avait le mérite d’être clair, même si Abel aurait apprécié qu’il utilise un autre ton pour lui répondre. Enfin, le principal était qu’ils passent la nuit ensemble et que le yakuza ne l’envoie pas balader en lui demandant de rester dans les bas quartiers pendant que lui retournait à sa résidence. Le grand blond était légèrement rassuré, même si son amant continuait d’agir étrangement avec lui. Pourquoi était-il si distant ? Etait-ce sa dispute avec Kano qui le mettait dans cet état ? Abel n’y était pour rien dans cette histoire. A moins que l’adolescent ait parlé à son frère du baiser qu’ils avaient échangé ? C’était possible connaissant Kano… Tatsuki lui en voulait-il pour cela ? Le tueur en doutait. Le jeune Kumicho avait commencé à agir bizarrement avant le coup de téléphone de son petit frère. Mais peut-être que celui-ci n’avait pas arrangé les choses…

"Soit on dors ici, soit on rentre à la résidence… Hmm...mais pour être franc, je suis lessivé...alors on reste ici."

Abel laissa Tatsuki lui retirer la cigarette de la bouche pour en prendre quelques bouffées. Et après cela, enfin le beau brun l’embrassa. Ce n’était pas trop tôt. Depuis l’arrivée du yakuza le jeune tueur n’attendait que cela. Il répondit donc avec joie à ce baiser. Il reprit ensuite sa cigarette et la termina, avant de l’écraser dans le cendrier. Tatsuki le regarda ensuite dans les yeux, un air sérieux sur le visage. Il lui expliqua qu’il avait peu de temps à consacrer à l’appartement, et que c’était donc pour cela qu’il se reposait sur son amant. C’était gentil mais Abel aurait tout de même aimé le choisir à deux ce penthouse. Cela aurait été mieux pour commencer sérieusement leur vie à deux. Il acquiesça simplement aux paroles de Tatsuki, comprenant que celui-ci soit débordé et qu’il n’ait pas le temps de faire ce qu’il voulait dans la vie privée. Mais s’il n’avait pas eu autant de travail, aurait-il quand même visité ces lofts et ces appartements ?

"Ça te dérange pas qu'on aille dans la chambre, je suis crevé."

Abel répondit par la négative d’un simple signe de tête. Il n’était pas très bavard ce soir. Il en voulait toujours à Tatsuki d’agir bizarrement sans lui donner d’explications. Néanmoins, il était fier de son amant. Celui-ci se soignait bien et prenait soin de sa santé en allant se reposer. Abel se leva à son tour et débarrassa les verres qui avaient servi. Il les lava puis fit un tour par la salle de bain pour se laver les dents. Il se rendit ensuite dans sa chambre, là où se trouvait déjà Tatsuki. Il ferma les volets pour ne pas avoir la lumière du lampadaire voisin dans la chambre puis se déshabilla. Il se glissa ensuite sous les draps, aux côtés de son amant. Il se permit de l’enlacer, n’ayant pas pu le faire la veille. Il espérait juste que l’Oyabun ne le repousse pas et ne lui fasse pas comprendre qu’il était de trop. Ce serait vraiment n’importe quoi.

« Bonne nuit Tatsu… » dit-il simplement, en posant un baiser sur la joue de son fiancé, avant de fermer les yeux pour s’endormir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Lun 4 Mai - 13:29


Abel n'était pas non plus contre le fait d'aller au lit. Tatsuki ne perdit pas une minute et se rendit dans la chambre du blond. Le yakuza se déshabilla, puis il régla le réveil de son téléphone portable.Il devrait se réveiller plus tôt le lendemain pour pouvoir passer chez lui se changer avant d'aller au bureau.
Abel le rejoignit après avoir fermé les volets et éteint la lumière. Une fois sous les draps, il se colla à lui et lui déposa un petit baiser.


« Bonne nuit Tatsu… »

Le jeune Oyabun étreignit également son homme, puis, il parcouru sa peau douce et parfumé du plat de la main. Il se pencha ensuite sur lui petit sourire aux lèvres. Dans l'obscurité, Abel ne pouvait pas le voir, mais il pouvait apercevoir l'ombre du brun.

"J'ai dit que je voulais me reposer beau blond...mais pas encore dormir"

*Tu sais donc ce que ça veut dire...?...*

Tatsuki ne comptait pas donc en rester là et dormir avant d'avoir fais quelques câlins à son compagnon. Il caressa son ventre et se dirigea en direction de son sexe afin de le caresser doucement et de le stimuler. Il pencha ensuite sa tête sur le torse parfait du blond pour le lécher.


"Ta peau sent bon..."

Abel avait dû prendre une douche pas longtemps avant. Des légères effluves de noix de coco et de diverses plantes tropicales émanaient de son corps. Il n'en fallait pas plus pour susciter le désir chez l'Oyabun.
Il suçota ensuite plusieurs parcelles du corps de son amant avant de mordiller ses avants bras. Il promulguait diverses caresses au corps du blond, tout en continuant à le masturber avec son autre main.
Le Kumicho descendit ensuite un peu plus bas, afin de lécher le sexe de son partenaire, et de jouer avec le bout de celui-ci avec le bout de sa langue.
Il pénétra ensuite Abel d'un doigt, avant de lever sa jambe en l'air et de lui embrasser les mollets, puis les cuisses...

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Lun 4 Mai - 19:42

"J'ai dit que je voulais me reposer beau blond...mais pas encore dormir."

Ne s’attendant pas vraiment à cela, Abel ouvrit les yeux et regarda Tatsuki, où du moins, dans l’obscurité, la silhouette de Tatsuki qui était penché sur lui. Nul besoin d’être plus clair pour comprendre ce genre d’insinuation. Le grand blond referma les yeux et laissa les mains de son amant glisser sur sa peau, puis sur son sexe. Comment l’Oyabun pouvait-il changer aussi rapidement de comportement ? Et puis pourquoi Abel ne parvenait-il pas à résister à son fiancé lorsqu’il se montrait aussi tendre ? Cela devrait être interdit de l’avoir par les sentiments. Il était vraiment l’esclave de Tatsuki dans ses moments-là. Comment pourrait-il le repousser alors que le yakuza s’y prenait divinement bien ?

"Ta peau sent bon..."

Abel esquissa un sourire. Apparemment, son nouveau gel de douche plaisait beaucoup à son homme. Il avait voulu changer et prendre un mélange de noix de coco et quelques plantes et fruits tropicaux. Inutile de dire que le tout donnait des effluves très fruités et enivrants. Pendant que Tatsuki léchait son corps, Abel lui caressa le dos d’une main, tandis qu’avec l’autre, il glissa ses doigts dans la chevelure brune de son amant, l’incitant à continuer. Le Kumicho le fit donc à cœur joie, se mettant à suçoter, mordiller et lécher sa peau, tout cela en stimulant de la main son membre qui se durcissait avec le plaisir. Abel continua ses caresses, jusqu’à ce que Tatsuki ne descende sous les draps pour lui offrir quelques caresses buccales. Le tueur ne put s’empêcher de gémir en sentant le bout de la langue de son amant s’amuser à le « torturer ».

Se laissant transporter dans un autre monde, Abel savoura toutes les attentions de son beau brun. Celui-ci finit par le pénétrer à l’aide d’un doigt, puis leva sa jambe pour lui embrasser le mollet, puis la cuisse. Le grand blond trouva cette initiative originale mais aussi très excitante. Il se laissa sans problème faire, avant de se redresser et d’obliger Tatsuki à l’embrasser. Il lui offrit un baiser passionné et l’enserra entre ses jambes pour le garder tout contre lui. Il passa sa langue sur les lèvres de son amant avant de venir mordiller le lobe de son oreille. Il glissa ensuite sa main entre les jambes de son compagnon pour lui rendre ses caresses de tout à l’heure. Il colla en même temps son front au sien pour le pénétrer au maximum du regard. L’expression de Tatsuki était très belle, même si on ne faisait que la deviner dans l'obscurité relative de la chambre. Au bout d’un moment, Abel arrêta ses caresses intimes et se laissa retomber sur le matelas. Pour inciter son amant à passer à la vitesse supérieure, il écarta les cuisses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Lun 4 Mai - 20:33


Tatsuki profita de chaque parcelle du corps de son amant qui l'excitait tant. Il lécha et mordilla les cuisses de son partenaire pour lui arracher quelques gémissements. Il introduisit un autre doigt à l'intérieur de son compagnon afin de l'exciter au plus haut point. Abel sans doute déjà bien stimulé tira la yakuza vers lui pour lui donner un profond baiser.
Le blond lui caressa également son membre pour le stimuler. Tatsuki se mordit la lèvre en poussa un long soupir et en fermant les yeux.
Abel s'allongea ensuite et écarta les cuisses. C'était un signal explicite, il se donnait à son amant.
Tatsuki s'inséra entre les cuisses de son compagnon, puis, il le prit par la taille bien se caler. Il embrassa ensuite le blond et plongea sa tête au creux de son épaule, avant de lui mordiller l'oreille.


"Tu m'excites..."


Le souffle du yakuza était chaud. Il retira ensuite son doigt de l'intimité de son partenaire et s'inséra doucement en lui. Une fois bien à l'intérieur, il commença à s'agiter et à faire ses gestes de va-et-vient. Il alterna entre vitesse et lenteur afin de stimuler son aimé au plus haut point.
Il ressortit ensuite son sexe de l'intimité d'Abel, avant de se pencher de nouveau sur son torse. Il était d'humeur joueuse et ne voulait pas tout de suite faire jouir son compagnon.
Après avoir déposé maints baisers sur son torse, il s'attaqua à ses boutons de chair, avant de s'insérer de nouveau à l'intérieur de son ami. Cette fois-ci, il accéléra directement la cadence, en suçotant en même temps le cou de son ami.
Le yakuza transpirait déjà. Il était de plus en plus excité, surtout lorsqu'il entendit les petits cris poussés par Abel qui susurrait son nom.
Tatsuki retira de nouveau sa verge de l'intimité d'Abel ; décidément, il faisait en sorte de faire durer le moment le plus longtemps possible.
Il tourna ensuite Abel de façon à ce que celui-ci s'allonge sur le côté. Tatsuki se glissa ensuite derrière lui. Il le masturba de nouveau en y allant franchement cette fois-ci.


"Dis encore mon nom...quand tu jouis, dis le..."

Il accéléra ses gestes pour que le jeune blond se lâche et jouisse dans ses mains. L'Oyabun s'inséra de nouveau à l'intérieur d'Abel en le prenant par derrière cette fois-ci. Les deux hommes étaient tous deux allongés sur le côté. Tatsuki se déhancha de nouveau et dans l'élan, il mordit le dos du jeune blond. Après bon nombre d'efforts titanesque, le jeune yakuza jouit enfin. Il poussa ensuite un long soupir et un léger cri de soulagement.
Il déposa enfin un baiser sur le dos du jeune blond et posa son front sur celui-ci pour reprendre son souffle.
Il finit par s'allonger sur le dos.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Lun 4 Mai - 21:48

"Tu m'excites..."

Abel serra son beau brun contre lui en lui agrippant la nuque pour le garder près de lui. Tatsuki s’inséra doucement en lui et commença à se mouvoir en décrivant des gestes de va-et-vient. Au début, il y alla lentement, très lentement. Cette langueur plaisait au jeune tueur. C’était doux, rempli de tendresse… Puis son amant accéléra la cadence, augmentant leur plaisir. Mais il ralentit ensuite. Cette alternance dura quelques minutes, faisant devenir fou Abel. Tatsuki semblait vouloir jouer avec lui. Le blond en eut d’ailleurs confirmation lorsque son amant se retira de lui. Il était très excité mais pourtant, son homme ne désirait pas le faire jouir trop rapidement. Ce fut un vrai supplice, surtout lorsque Tatsuki s’attaqua à son torse et plus particulièrement à ses boutons de chair.

Heureusement, l’Oyabun le pénétra de nouveau, mais, à l’inverse de la première fois, il ne commença pas doucement mais y alla rapidement. De plus en plus excité, cela ne dérangea pas Abel. Il se mit à gémir puis à pousser de petits cris à chaque fois que son beau brun se glissait profondément en lui. Il soupira même plusieurs fois le prénom de son amant, au bord de la folie. Ils firent l’amour un moment, avant que Tatsuki ne se retire à nouveau, provoquant un grognement de mécontentement chez Abel. A quoi jouait-il ? Le grand blond était sur le point de jouir. Comment le yakuza pouvait-il lui faire cela ?


"Dis encore mon nom...quand tu jouis, dis le..."

L’esprit un peu ailleurs, ces paroles mirent du temps à parvenir au cerveau d’Abel. Quelle était cette étrange demande ? Une nouvelle fantaisie de Tatsuki ? Le grand blond tenterait de lui faire plaisir à dire son nom lorsqu’il jouirait, si jamais il y parvenait un jour. Pour l’instant, l’Oyabun ne faisait que retarder le moment, empêchant Abel de se délivrer de toute cette tension. Il avait tellement envie de son amant, de continuer à faire l’amour, d'éprouver du plaisir… Complètement passif cette fois-ci, Abel, allongé sur le côté, se laissa masturber par son fiancé. Il gémissait de plus en plus fort mais, même s’il était sur le point de jouir, il se retenait. Il voulait que son homme soit en lui pour le faire.

Tatsuki finit bientôt par le pénétrer par derrière. Il accéléra bien vite la cadence, même si cette position de côté ne lui permettait pas d’aller aussi vite que précédemment. Mais cela ne les empêchait pas de prendre un maximum de plaisir lors de ces ébats intenses. Leurs gémissements se mêlaient, la chaleur de la chambre avait augmenté. Dans le feu de l’action, Tatsuki mordit le dos d’Abel, qui cria légèrement par surprise mais aussi sous le coup de la douleur. Mais celle-ci se transforma très vite en plaisir, et il finit par jouir entre les doigts de son homme, criant son nom tandis qu’il se laissait venir. Tatsuki ne tarda pas à le rejoindre au prix d’efforts surhumains. Les deux amants restèrent dans la même position un moment, le temps de reprendre un peu leur souffle. L’Oyabun finit par s’allonger sur le dos et Abel se retourna pour le serrer dans ses bras.

A chaque fois qu’ils faisaient l’amour, il avait l’impression que c’était mieux que la précédente. Comment était-ce possible ? Il y avait deux jours de cela, il avait cru atteindre le summum, mais là… Les fantaisies de son amant avaient réussi à le stimuler encore plus. L’attente d’une délivrance avait augmenté son plaisir. Et, même si sur le coup, il avait eu un peu mal, la morsure l’avait en quelque sorte sorti quelques secondes de sa petite bulle, pour ensuite lui procurer du plaisir et augmenter son désir envers son homme. Les dents de Tatsuki avaient dû laisser une marque dans son dos. En y repensant, Abel se dit que son corps devait être bien marqué avec cette morsure et les suçons qu’il avait reçus. Mais peu importait. Son amant était le seul à le voir nu.


« It was wonderful Honey… » lui confia t-il au creux de l’oreille. « C’est injuste de voir comment tu me fais craquer à chaque fois… » ajouta t-il avec une légère moue boudeuse et posant sa tête sur le torse de Tatsuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Mar 5 Mai - 12:30


Tatsuki récupérait son souffle. Étant donné qu'il avait dû mettre en œuvre toute une gymnastique afin de faire durer le moment plus longtemps, il lui fallait un peu de temps pour reprendre des forces. Abel visiblement plus que satisfait, se blottit contre son amant.


« It was wonderful Honey… C’est injuste de voir comment tu me fais craquer à chaque fois… »

Le yakuza se contenta de sourire. Il savait en effet comment s'y prendre avec son amant pour le faire craquer et l'amadouer en toute circonstance. D'ailleurs, même après des disputes ou des situations où il avait pourtant 100% tord,et malgré son sale caractère,il savait jouer de ses charmes;
Sa belle gueule et son sex-appeal lui avait d'ailleurs toujours permis de séduire n'importe qui.
L'ambiance n'était pas très légère ce soir, il avait donc décider de faire passionnément l'amour à son partenaire...et tout semblait aller mieux maintenant. Tous le monde était satisfait au final, c'était donc le principal.


"I hope so..."

Il caressa la chevelure de son petit ami et y déposa un baiser.
Il resta ainsi plusieurs minutes en ne disant pas un mot. Il n'y avait plus rien à ajouter suite à ce fou moment d'amour.
Il profita de ce petite moment de calme et d'intimité dans l'obscurité, avant de fermer les yeux. Il continua de caresser les cheveux du jeune blond en souriant, lorsqu'il entendit son portable sonner. La sonnerie était lointaine étant donné qu'il était dans la poche de sa veste qui était dans le salon.


"Et merde, pas envie d'y aller"


Il était bien au chaud sous les draps. Il ne voulait donc pas gâcher ce moment. D'ailleurs, les deux hommes étaient si bien qu'ils finirent pas s'endormir dans les bras l'un de l'autre.
Cependant, son téléphone sonna de nouveau plus tard dans la nuit. Il se réveilla difficilement et se leva doucement pour ne pas réveiller Abel. Il ne savait pas quelle heure il était, mais il devait être très tard.
Il remit son pantalon et sa chemise, et se rendit dans le salon pour répondre. Il regarda au passage sa montre, il était 4 heures 30 du matin.
Il regarda sur l'écran qui avait essayé de le joindre : c'était Hidekazu.
Le yakuza réfléchit un instant...Depuis sa dispute avec le "Père", il ne l'avait pas eu au téléphone. D'ailleurs, vu les crasses qu'il lui avait fait, il n'en n'avait pas envie. Mais cet appel était bizarre...il était à 5 heures du matin ? Il devait y avoir un problème.
Tatsuki alla se laver la figure pour se réveiller et bu un petit verre d'eau, avant de rappeler Hidekazu.


"C'est moi...que se passe-t-il ?"

Les deux hommes discutèrent une bonne heure. Le jeune Oyabun un peu choqué par ce qu'il venait d'apprendre resta assis sans dire un mot le visage tendu et pensif pendant un long moment...pendant plus d'une heure même sans s'en rendre compte. D'ailleurs, quelques rayons de soleil avaient déjà fait leur apparition, il était déjà 7 heures du matin. Il était tellement plongé dans ses pensées et dans ses inquiétudes qu'il ne vit même pas Abel qui se tenait non loin de lui.

Spoiler:
 

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Mar 5 Mai - 17:15

Abel ferma les yeux et savoura les caresses de son homme. Qu’est-ce qu’ils étaient bien là, sous les draps, collés l’un à l’autre. Le grand blond se trouvait tout de même faible face à Tatsuki. Il lui en avait extrêmement voulu durant la journée mais son amant avait réussi à le faire craquer et à l’avoir. C’était vraiment injuste. Abel se rendait compte qu’il était très influençable lorsque Tatsuki était très tendre et aimant avec lui. Mais comment pouvait-on résister à ses baisers, à ses caresses, à ses mots ? Le tueur resserra son étreinte autour de son bien aimé et posa un baiser sur son torse. Ils restèrent un moment ainsi, silencieux. Ce moment de tendresse rattrapait la nuit précédente. Mais une sonnerie de téléphone retentit quand même, gâchant un peu cette belle ambiance. Ce devait être encore le portable de Tatsuki. Il devait être dans sa veste qui était resté dans le salon.

"Et merde, pas envie d'y aller."

Abel était rassuré. Lui non plus ne voulait pas que son amant aille répondre. De toute façon, le téléphone finit par arrêter de sonner. Le silence revint dans le loft. Seuls les battements du cœur de Tatsuki et sa respiration parvenaient aux oreilles d’Abel, qui avait toujours la tête sur son torse. Les deux amants finirent par s’endormir, enlacés l’un à l’autre. C’était si bon de retrouver celui qu’on aimait. Abel dormit paisiblement… jusqu’à ce qu’il ne sente plus aucune chaleur à côté de lui. Encore un peu endormi, il garda les yeux fermés et posa sa main à côté de lui, mais il n’y avait plus personne. Difficilement, il ouvrit les yeux et regarda autour de lui. Un peu de lumière entrait dans la chambre, filtrée par les volets. Il chercha Tatsuki du regard, mais il était seul. Etait-il parti travailler, sans prendre la peine de lui souhaiter une bonne journée ?

Par curiosité, Abel se leva. Il enfila son pantalon de la veille et sortit de la chambre tout en se frottant les yeux pour immerger un peu. Il se rendit directement dans le salon, où il resta à l’entrée. Tatsuki était là, assis dans un fauteuil. Il était plongé dans ses pensées, comme s’il avait appris une mauvaise nouvelle. Abel tapota légèrement à la porte pour montrer qu’il était là, mais il n’y eut aucune réaction de la part du yakuza. Cela devait faire un moment qu’il était là. Sa place dans le lit était froide. Depuis combien de temps était-il levé ? Pourquoi s’était-il levé ? Son téléphone avait-il sonné ? Si oui, qui l’avait appelé ? Kano ? Ren ?.. Détestant le voir dans cet état, Abel le rejoignit. En passant à côté de lui, il lui caressa doucement les cheveux avant de s'asseoir sur ses jambes pour le serrer dans ses bras.


« Hey… Qu’est-ce qui ne va pas amour ? Tu n’as pas l’air bien… »

Il lui caressa le visage pour le détendre un peu. Tatsuki avait l’air tendu. Que lui arrivait-il ? Quel nouveau problème le tourmentait encore ? On ne pouvait pas le laisser tranquille se reposer ? Il avait déjà assez de soucis comme ça avec sa santé et les crasses que lui faisait Hidekazu. Il avait bien le droit à un peu de repos. Abel le garda contre lui, remontant sa main dans ses cheveux bruns pour les caresser. Tatsuki n’allait peut-être pas lui répondre, comme à chaque fois que quelque chose n’allait pas. Mais au moins, il pourrait voir que le grand blond était là pour lui s’il le désirait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Mar 5 Mai - 19:00


« Hey… Qu’est-ce qui ne va pas amour ? Tu n’as pas l’air bien… »


Ce ne fut qu'au moment où Abel le toucha et lui parla qu'il se soucia de sa présence. Vu le visage décomposé et soucieux qu'il avait, ce n'était pas bien difficile de comprendre que quelque chose n'allait pas.
Il fixa Abel l'air désenchanté.


"Je réfléchissais..."

Abel avait dû comprendre que le yakuza était assis là à ruminer depuis des heures. Ce coup de fil lui avait miné le moral, mais au moins, Hidekazu l'avait prévenu des événements.
Tatsuki saisit dans sa veste une cigarette et l'alluma.

"On a un nouvel Oyabun en ville...Akito Endô"

Il poussa un soupir et son visage se tordit de dégoût. Il haïssait tellement son rival...Il savait bien évidemment que ce jour arriverait, mais il ne s'attendait pas à ce que ça se fasse aussi vite. Cette nouvelle épine tombait vraiment mal...En ce moment, il avait tant de choses à régler...il s'en serait bien passé. En plus de son rythme habituel et de ses soucis à régler, il devait maintenant redoubler de présence face à ce crotale. Il connaissait Akito et sa façon de penser. C'était un mercenaire avide de pouvoir...beaucoup plus avide que les autres.


"Tsk...son enfoiré de père a de gros soucis de santé...Tsk...il manquait plus que ce bâtard ait les pleins pouvoirs...surtout en ce moment, la ville est en ébullition"

Tatsuki se leva et regarda par la fenêtre. Il était toujours aussi pensif.


"Je vais devoir être deux fois plus sur mes gardes...Akito est du genre... A vouloir écraser et doubler tous ceux qui lui sont supérieurs...Il est favorable à une guerre des clans pour que seuls les plus forts restent...enfin, il s'imagine un jour être seul à la tête de la ville..."


Il se tourna vers le blond en souriant. C'était la fatalité, donc autant faire de l'humour.

"Et comme je suis largement supérieur à ce hentai, il voudra me faire la peau! Enfin, voyons le positif, si je le butte, ça sera justifié maintenant!"

Il écrasa ensuite sa cigarette et se rassit de nouveau.


"Ecoute, je vais partir ce soir pour Tokyo...avant la réunion de mercredi, j'ai beaucoup de choses à faire...avant que cet enflure prenne officiellement les pouvoirs. "

Et oui...Tatsuki allait être encore plus occupé.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Mar 5 Mai - 21:35

"Je réfléchissais..."

« J’avais remarqué… » souffla Abel en caressant le visage de son homme.

"On a un nouvel Oyabun en ville...Akito Endô."

Le grand blond regarda Tatsuki qui venait de se lever pour allumer une cigarette. Akito Endô ? Oyabun ? Ce gros pervers allait être Oyabun ? C’était impossible ! Il n’était pas fait pour être à la tête d’un clan. Tout ce qu’il savait faire, c’était tromper sa femme et jalousait Tatsuki qui réussissait dans tous les domaines. Abel n’arrivait pas à croire que ce moment soit déjà venu. Son amant avait déjà assez de problème comme ça. Pourquoi en rajouter un autre, surtout de taille ? Avec les problèmes que le yakuza avait déjà avec Hidekazu, diriger son clan allait être un vrai calvaire, sans compter les ennuis liés à son travail officiel. Avec sa santé défaillante, Tatsuki allait avoir du mal à tenir. Mais il était hors de question qu’il fasse comme l’ancien Oyabun Endô. Il allait devoir se battre quelque soit sa santé, sans laisser la direction de son clan à quelqu’un d’autre. Abel serait là pour l’épauler en cas de problème.

"Je vais devoir être deux fois plus sur mes gardes...Akito est du genre... A vouloir écraser et doubler tous ceux qui lui sont supérieurs...Il est favorable à une guerre des clans pour que seuls les plus forts restent...enfin, il s'imagine un jour être seul à la tête de la ville..."

« Qu’il arrive déjà à être un bon chef de famille avant d’être un chef de clan ! » lâcha Abel, détestant Akito et son comportement envers Reira.

"Et comme je suis largement supérieur à ce hentai, il voudra me faire la peau! Enfin, voyons le positif, si je le butte, ça sera justifié maintenant!"

Le tueur serra les poings. Que cet imbécile touche à un seul cheveu de Tatsuki, et il serait mort. Peut-être bien que le blond avait laissé tomber son métier de tueur à gage mais il était d’accord pour travailler encore pour son amant, et cela pouvait passer par le protéger. Bien sûr, il ne se laisserait pas complètement conduire par ses sentiments. Il savait qu’en agissant sans réfléchir, cela conduirait à sa perte et peut-être à celle de Tatsuki. Mais s’il voyait que son fiancé courrait un trop grand risque, il serait prêt à agir. Akito n’avait qu’à faire attention et se tenir sage. Si Tatsuki était supérieur à lui, ce n’était pas pour rien. L’Oyabun était entouré de beaucoup d’hommes dont un qui était son amant et qui serait prêt à beaucoup de choses pour l’aider.

"Ecoute, je vais partir ce soir pour Tokyo...avant la réunion de mercredi, j'ai beaucoup de choses à faire...avant que cet enflure prenne officiellement les pouvoirs. "

« Je comprends. »

Abel savait qu’avec Akito comme Oyabun, Tatsuki allait avoir beaucoup plus de travail, même si ce n’était pas recommandé pour sa santé. Mais il devait maintenir son clan à la tête des autres. Ce pervers d’Endô allait sûrement vouloir profiter de la faiblesse de son rival pour l’évincer. Tatsuki allait donc devoir faire attention, non seulement au niveau de son clan mais aussi au niveau de sa santé. S’il continuait à bien se soigner et à dormir régulièrement, cela devrait aller. De toute façon, de ce côté-là, il pouvait compter sur Abel. Même s’il refuserait que le grand blond agisse directement dans cette histoire, il ne serait pas contre le fait qu’il prenne soin de lui.

« Que ce con essaye de s’attaquer au clan Sugiura et il regrettera amèrement… Si ton clan est le plus fort, ce n’est pas pour rien. D’après ce que j’ai compris, les autres Oyabun seront de ton côté et pas du sien… » dit-il avec un léger sourire, se voulant optimiste. « Ce hentai va sûrement semer le trouble un moment mais il ne fera pas long feu. Ne te fais pas trop de mauvais sang pour ça. » ajouta t-il en serrant la main de son aimé dans la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Mar 5 Mai - 22:54


Abel comprenait la position du yakuza, c'était déjà un poids en moins.
Il n'aurait pas eu la force de se brouiller avec le blond, si celui-ci n'avait pas compris ses décisions, et pas soutenu.


« Que ce con essaye de s’attaquer au clan Sugiura et il regrettera amèrement… Si ton clan est le plus fort, ce n’est pas pour rien. D’après ce que j’ai compris, les autres Oyabun seront de ton côté et pas du sien… Ce hentai va sûrement semer le trouble un moment mais il ne fera pas long feu. Ne te fais pas trop de mauvais sang pour ça. »

Le jeune Oyabun sourit aux mots d'Abel. Il se voulait rassurant, et le yakuza voulait lui montrer que c'était le cas en apparence, même si tout était beaucoup plus complexe qu'il ne le paraissait.
Ce que le blond ne savait était que Akito avait lui aussi pas mal de pouvoirs. Son ambition démesurée était justement un danger...qui sait combien de personnes il pourrait convaincre en leur promettant monts et merveilles...Tous le monde était avide de pouvoir, la vision d'Akito pourrait donc déteindre sur eux ; il pourrait pourquoi pas détourner certaines grosses personnalités. Plus il y avait d'argent, plus la fidélité était fragile...une fidélité illusoire qui était achetée par le plus offrant.
De ce fait, des contacts acquis au yakuza pouvaient très bien lui échapper.


"Ouais, peut-être...en tout cas, il va falloir que je renforce encore mon pouvoir"

Il caressa également la main de son amant.

"En tout cas merci de comprendre...mais on évitera d'aller jusqu'à te mêler au meurtre de cet enfoiré. Tout ce que je te demande, c'est de rester le plus loin possible de lui"


Akito tenterait de déstabiliser le yakuza en rôdant autour de ses proches...le fait qu'il soit avec Reira le touchait déjà assez comme ça.
La sonnerie de la porte retentit. Abel sembla surpris, mais pas Tatsuki.


"Oh oui désolé, j'ai appelé Ren ce matin pour qu'il vienne me ramener des changes, avant que je ne parte au travail"

Abel ouvrit la porte et fit entrer Ren.

"Tiens Tatsuki, tes vêtements et les dossiers que tu as demandé"

L'Oyabun se leva et prit les vêtements.

"Merci Ren...Beau blond, je vais me doucher, peux-tu me préparer un café ? Ren, tu vas rester boire avec nous hein?"

Il fit un petit sourire et se rendit dans la salle de bain. Ren n'eut d'ailleurs pas le temps de répondre. Il soupira et retira ses lunettes de soleil.

"Hmm...je suppose que Tatsuki t'as parlé de Endô...il réagit mieux que je ne l'aurais pensé...Enfin, le plus dur reste pour moi... Il va s'absenter et c'est moi qui vais devoir représenter le clan demain soir à cette foutu réception...Je hais cet enfoiré, mais il faut admettre qu'il est dangereux..."


Ren se laissa aller dans ses confidences pour une fois. De toute façon, il savait que Tatsuki avait déjà dû pas mal balancer sur Akito.
Le yakuza allait partir en voyage et ne pas assister à la réception de la prise de pouvoir officiel d'Akito...dans un sens, il l'avait fait exprès.C'est donc logiquement Ren qui devrait se charger de le représenter.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Mer 6 Mai - 12:21

"Ouais, peut-être...en tout cas, il va falloir que je renforce encore mon pouvoir… En tout cas merci de comprendre...mais on évitera d'aller jusqu'à te mêler au meurtre de cet enfoiré. Tout ce que je te demande, c'est de rester le plus loin possible de lui."

« Ne t’inquiète pas. Je ne tenterai rien d’idiot contre lui… Je me contenterai de rester près de toi. J’essaierai de te faire oublier tes problèmes l’espace de quelques instants. »

Abel sourit à son homme et l’embrassa tendrement. Tatsuki pourrait toujours compter sur lui pour s’offrir quelques moments de détente ou bien se confier. C’était le maximum que pouvait faire le jeune tueur dans cette histoire, vu que son amant ne voulait pas le mêler au meurtre de ce pervers d’Akito. Abel était l’une des grandes faiblesses de Tatsuki. En s’attaquant à lui, on s’attaquerait à l’Oyabun et on l’affaiblirait. Le jeune blond se dit qu’il allait sûrement avoir le droit à une garde rapprochée et de rester souvent à la maison pour sa propre sécurité. Mais en choisissant de faire sa vie avec Tatsuki, il avait accepté de vivre ainsi. Tout ne pouvait pas être rose tous les jours. Abel continua d’embrasser son amant, avant que la sonnette à la porte ne retentisse. Qui était-ce ? Il n’attendait personne.

"Oh oui désolé, j'ai appelé Ren ce matin pour qu'il vienne me ramener des changes, avant que je ne parte au travail."

Evidemment, l’arrivée de Ren ne plaisait pas au tueur. Il aurait voulu passer un peu de temps seul avec Tatsuki avant que celui-ci n’aille travailler. Ce fut donc à regret qu’il se leva et qu’il alla ouvrir la porte. Il salua le Wakagashira et le laissa rentrer. L’homme avait de vêtements et des dossiers dans les mains. Il donna les premiers à Tatsuki. Abel aurait préféré que son amant se serve dans sa garde-robe mais il savait que ses habits ne lui conviendraient pas pour aller travailler. Dommage, cela aurait évité que Ren ne vienne. Effectivement, Abel lui en voulait toujours. Il aurait aimé que l’homme de confiance se la ferme un peu concernant Hidekazu. Cela lui aurait évité de se prendre la tête avec cette histoire.

"Merci Ren...Beau blond, je vais me doucher, peux-tu me préparer un café ? Ren, tu vas rester boire avec nous hein?"

Abel acquiesça et le laissa aller dans la salle de bain pour se doucher. Quant à lui, il alla dans la cuisine pour préparer du café. Ren le suivit une fois ses lunettes de soleil retirées. Ce n’était d’ailleurs pas tous les jours qu’on le voyait sans. C’était en quelque sorte sa marque de fabrique. Abel avait mis du temps à enfin voir les yeux du Wakagashira, ce qui avait attisé sa curiosité. Mais maintenant, cela ne lui faisait ni chaud ni froid, le « mystère » ayant enfin été levé… Le grand blond prépara du café et, le temps que celui-ci passe, il sortit trois tasses et quelques biscuits. Il prit aussi une pomme, sachant qu’il arrivait à Tatsuki d’en manger le matin.

"Hmm...je suppose que Tatsuki t'a parlé de Endô...il réagit mieux que je ne l'aurais pensé...Enfin, le plus dur reste pour moi... Il va s'absenter et c'est moi qui vais devoir représenter le clan demain soir à cette foutu réception...Je hais cet enfoiré, mais il faut admettre qu'il est dangereux..."

Abel préféra seulement acquiescer pour dire qu’il était bel et bien au courant de cette histoire. Il n’ouvrit pas du tout la bouche, de peur d’être désagréable. Ren disait que le plus dur restait à venir pour lui, ce qui était franchement égoïste. Tatsuki avait plus de problèmes que lui. C’était donc pour lui que le plus dur restait à venir. Il avait ses problèmes de santé, cette histoire avec Akito mais aussi les crasses qu’allait lui faire Hidekazu, sans compter ses affaires à mener à bien et cela sans penser à tous ses soucis. Alors franchement, cette réception qu’allait devoir se farcir Ren n’était rien comparée à cela. Et c’était son travail de représenter le clan Sugiura en l’absence de Tatsuki, non ? Encore une fois, il aurait mieux fait de se taire. Mais Abel préféra garder le silence, se contentant de servir le café.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Mer 6 Mai - 14:04


Ren comprenait bien la signification du silence du blond qui devait sûrement toujours lui en vouloir. Leur dernière entrevue n'avait pas été des plus joyeuses...mais le Wakagashira ne regrettait rien.
Il regarda Abel préparer les tasses et les gâteaux. Il poussa un soupir et posa sa main sur le meuble qui était placé à côté du tueur, pour lui faire face.


"Ecoute, je vais être franc, je sais que tu ne m'aimes pas et peu importe, ça ne me fait ni chaud ni froid...tu m'en veux parce que je t'ai dit la vérité, tant pis...je suis Wakagashira avant tout. Avant d'être ami avec Tatsuki, et avant...d'être "une de tes connaissances. Cela veut donc dire que je me dois de faire passer les intérêts du clan avant tout "

Ren avait décidé de briser la glace et d'être franc. Abel avait certainement des choses à dire, mais visiblement il se retenait. Ren n'allait pas faire de même.

"Crois moi du fond du cœur, je suis heureux de voir Tatsuki heureux. Que ce soir avec toi ou n'importe qui à vrai dire"

Le Wakagashira faisait donc comprendre à Abel qu'il n'avait rien contre leur relation, bien au contraire. Il voulait dissiper les doutes et que le blond ne croit pas que les mots qu'il avait eu étaient des mots de jalousie. Mais, il lui faisait aussi comprendre qu'il n'avait pas d'attachement envers Abel ; si le yakuza était tombé amoureux d'une autre femme ou d'un autre homme, Ren l'aurait aussi soutenu. Il s'appuya sur son bras et s'approcha un peu plus du blond.

"Je préfère te prévenir que le plus dur est à venir... Tant que Tatsuki est opérationnel ça me va, mais s'il devait s'affaiblir comme ça a été souvent le cas depuis 6 mois..."


Il soupira et se recula.


"Idiot, tu ne comprends pas que les choses pourraient mal tourner...pas venant de moi, je lui serai toujours fidèle, mais.."

Ren remit ses lunettes et posa les dossiers qu'il avait toujours dans les mains. Il préféra s'arrêter là et ne pas trop parler. Après tout, Abel n'était pas de la mafia. Il restait l'amant ou le gigolo du yakuza (du moins c'est comme ça que certains le voyaient).


"Dis à Tatsuki que je file au casino, j'ai des choses à régler...excuse moi à lui de ne pas avoir pu rester"


Ren se dirigea ensuite vers le salon pour rejoindre la porte d'entrée. Il ne servait à rien qu'il reste plus longtemps. Il se retourna avant de franchir la porte.


"Si je peux me permettre de te donner un conseil...profite de sa bonne humeur, s'il en a encore un peu. Ça ne va pas durer...Dans pas longtemps, il va apprendre une autre nouvelle qui risque de fortement l'irriter...mais ça, ça ne concerne ni toi, ni moi...Il le saura en temps venu"

Une nouvelle pire que de voir Akito Oyabun? On imaginait cela difficilement. Mais quoiqu'il en soit, Ren savait quelque chose (une chose qu'il n'aurait pas aimé savoir d'ailleurs...parfois, il aurait aimé qu'on le tienne à l'écart de certaines informations), mais il ne pouvait pas en parler lui-même. Et quand bien même, pourquoi en aurait-il parlé à Abel qui le recevait si froidement?
Le Wakagashira se retira enfin.
Tatsuki qui avait terminé sa douche, était en train de s'habiller dans la salle de bain.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Mer 6 Mai - 15:36

"Ecoute, je vais être franc, je sais que tu ne m'aimes pas et peu importe, ça ne me fait ni chaud ni froid...tu m'en veux parce que je t'ai dit la vérité, tant pis...je suis Wakagashira avant tout. Avant d'être ami avec Tatsuki, et avant...d'être une de tes connaissances. Cela veut donc dire que je me dois de faire passer les intérêts du clan avant tout. "

Abel soutint le regard de Ren. Il n’avait pas voulu envenimer la situation en disant tout haut ses pensées mais, visiblement, le Wakagahira ne semblait pas partager son avis. C’était son choix. En tout cas, le grand blond ne comprenait pas pourquoi l’homme se mettait en avant en tant que second du clan Sugiura et qu’il parlait de faire passer les intérêts du clan avant tout. La relation entre Tatsuki et Abel n’était en rien mêlée à la mafia. C’était la vie privée de l’Oyabun, il faisait donc ce qu’il voulait. Leur couple n’avait pas d’interférences négatives avec les affaires du clan, si ? Abel faisait même tout pour que Tatsuki soit en bonne santé et ait ainsi des forces pour travailler.

"Crois moi du fond du cœur, je suis heureux de voir Tatsuki heureux. Que ce soit avec toi ou n'importe qui à vrai dire."

Le jeune tueur serra les dents pour éviter tout geste ou parole inconsidéré. Ainsi Ren n’avait jamais considéré Abel comme un ami. Cette nouvelle fit mal à l’intéressé. Lui avait vu le Wakagashira comme un ami, une sorte de confident lorsqu’il s’agissait de Tatsuki. Mais cela n’avait pas été réciproque. Son animosité vis-à-vis de l’homme ne fit que s’agrandir. Il lui en voulait encore plus. Il avait tout fait pour que leur relation soit bonne, allant même jusqu’à faire confiance à Ren alors que celui-ci aurait tout aussi bien pu lui voler Tatsuki du temps où il avait encore été amoureux de lui. Et qu’est-ce qu’il récoltait ? Des paroles qui lui faisaient mal. Il prit sur lui, ne voulant rien montrer à son vis-à-vis.

"Je préfère te prévenir que le plus dur est à venir... Tant que Tatsuki est opérationnel ça me va, mais s'il devait s'affaiblir comme ça a été souvent le cas depuis 6 mois… Idiot, tu ne comprends pas que les choses pourraient mal tourner...pas venant de moi, je lui serai toujours fidèle, mais.."

Cette fois-ci, Abel serra les poings, allant jusqu’à enfoncer ses ongles dans la peau. Qu’est-ce que Ren insinuait ? Que le blond n’avait jamais pris soin de Tatsuki durant leur six mois d’histoire et que c’était de sa faute si le yakuza avait mal mangé et s’était affaibli ? Ren avait intérêt à ne pas tarder à partir sinon il allait finir avec le nez cassé, voire plus. Comment pouvait-il juger Abel alors qu’il ne connaissait rien de lui ? Le tueur avait toujours tout fait pour s’occuper de Tatsuki. Ce n’était pas de sa faute si son amant avait un caractère de cochon et qu’il refusait souvent de manger. Mais maintenant, cela allait changer. Tatsuki se soignait et recommençait peu à peu à manger. Ren verrait bien qu’Abel prenait soin du yakuza !

Et puis pourquoi cet imbécile se permettait-il de l’insulter ? L’assassin avait toujours été correct avec lui. Et c’était quoi ses phrases sans fin ? Que voulait-il dire ? Pourquoi ne voulait-il pas terminer ses phrases ? Qu’il dise le fond de sa pensée puisqu’il avait commencé à le faire ! Abel pouvait s’imaginer toute sorte de choses à cause de ses phrases en suspens. Mais sans doute était-ce l’effet désiré. Maintenant, le tueur allait pouvoir se faire les pires films, parano comme il était. Qu’avait voulu dire Ren ? Que lui serait toujours fidèle mais pas l’un des hommes dans l’entourage proche de Tatsuki ? La colère ne faisait que monter chez Abel. Heureusement, le Wakagahisra allait s’en aller, sans rester boire un café. Le blond l’escorta jusqu’à la sortie, voulant être sûr qu’il parte rapidement.


"Si je peux me permettre de te donner un conseil...profite de sa bonne humeur, s'il en a encore un peu. Ça ne va pas durer...Dans pas longtemps, il va apprendre une autre nouvelle qui risque de fortement l'irriter...mais ça, ça ne concerne ni toi, ni moi...Il le saura en temps venu."

Excédé que Ren ne parle qu’à demi-mot, Abel claqua la porte derrière lui. Il en avait assez qu’on lui parle des changements d’humeurs de Tatsuki. Reira, maintenant Ren… Il en avait assez. Et qu’elle était cette autre nouvelle, pire que celle concernant l’ascension d’Akito ? Hidekazu allait-il mettre Kano à la tête du clan Sugiura ? Non, c’était franchement impossible. Le petit insolent n’avait pas encore l’étoffe d’un Oyabun et, même si le « Suprême » en voulait à Tatsuki, il ne ferait jamais de mal à son petit protégé. Quoique… Abel en avait assez de tous ces problèmes tournant autour de son amant. Même si cela ne regardait pas, il se sentait tout de même concerné et surtout coupable de certaines choses.

Même s’il était difficile de l’énerver, Ren y était parvenu. Dès que l’on s’attaquait à ses compétences ou bien que l’on parlait de Tatsuki, Abel avait du mal à garder le contrôle de ses émotions. Il en voulait terriblement à cet imbécile de Wakagashira. Celui-ci semblait être au courant de beaucoup de choses mais gardait ses informations secrètes, même de Tatsuki. Il n’était pas clair. L’Oyabun devrait s’en méfier. Mais si Abel lui demandait de faire cela, il était sûr de se faire envoyer balader. Une nouvelle dispute ne ferait qu’augmenter son mal être. Abel soupira. Il avait envie de se défouler sur quelque chose pour se défouler. Mais s’il le faisait, Tatsuki s’en rendrait compte et lui demanderait des explications.

Abel se passa une main dans les cheveux. Il détestait se prendre la tête, surtout au réveil et avant qu’il n’ait eu le temps de prendre un café pour bien se réveiller. Il se décida à rejoindre Tatsuki dans la salle de bain. Celui-ci avait pris sa douche et était déjà pratiquement habillé. Il venait d’enfiler sa chemise, prêt à la boutonner. Abel se rapprocha de lui et posa ses mains sur son torse pour l’empêcher de fermer sa chemise. Il en écarta même les pans avant de venir l’embrasser. Il évita tout de même de se coller à lui, n’ayant lui pas pris de douche et étant encore un peu collant à cause de leurs ébats de la veille. Mais il ne se gêna pas pour caresser la peau douce et propre de son homme. Il sentait si bon. Il avait utilisé le gel douche d’Abel, celui qui sentait la noix de coco.


« Tu as encore du temps à m’accorder ou tu dois aller travailler tôt ? »

Il demanda cela au creux de l’oreille de Tatsuki, tout en lui mordillant le lobe pour lui faire comprendre ce qu’il voulait. C’était en quelque sorte la seule solution qu’il avait trouvée pour se calmer et oublier l’espace d’un instant tout ce que lui avait dit Ren. Il avait envie que son amant lui fasse l’amour, surtout qu’ils ne se verraient plus durant plusieurs jours vu que Tatsuki allait se rendre à Tokyo le jour même. Abel continua de lui mordiller l’oreille, tout en caressant son torse. Il espérait que son fiancé ait encore un peu de temps à lui consacrer.

« Ren est parti. Il avait des choses à faire… Nous sommes donc de nouveau seuls amour. » dit-il en se montrant un peu plus entreprenant et en commençant à déboutonner le pantalon de son homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Mer 6 Mai - 17:56


Le yakuza vêtit sa chemise et se coiffa devant la glace. Il tira ses cheveux en arrière pour paraître un peu plus sérieux. Il le faisait rarement puisque ça lui donnait bien 5 ans de plus. Très coquet et soucieux de son apparence, il resta dix bonnes minutes devant le miroir, jusqu'à ce que le blond vint le rejoindre.
Et visiblement, celui-ci avait une idée derrière la tête, puisqu'il glissa sa main entre les pans de la chemise entrouverte, puis caresser le torse de l'Oyabun.


« Tu as encore du temps à m’accorder ou tu dois aller travailler tôt ?»


Le yakuza fit un léger sourire. Lorsque le blond lui titilla l'oreille, il sursauta légèrement et ferma les yeux en se pinçant la lèvre. Non seulement, c'était son point faible, mais en plus, le matin il était chaud comme de la braise...d'ailleurs, quand ne l'était-il pas?

« Ren est parti. Il avait des choses à faire… Nous sommes donc de nouveau seuls amour. »

Abel glissa sa main le long du torse de Tatsuki, jusqu'à arriver à son entrejambe pour déboutonner son pantalon. Le yakuza se retourna et l'embrassa fougueusement. Il était déjà ailleurs à vrai dire.

"Hmm...attends, il ne faut pas que je froisse ma chemise"

Il laissa Abel insérer sa main à l'intérieur de son boxer pour lui caresser son membre bien endurcit. Tatsuki descendit ensuite au creux de l'oreille, puis en direction du cou de son amant.

"Je n'ai pas beaucoup de temps, mais, j'en ai assez pour te satisfaire beau blond"

Il poussa un gémissement étant donné que le blond continuait à le masturber. Il pencha même la tête en arrière un moment pour se laisser aller à ces douces sensations.
Le jeune yakuza très excité, se montra plus entreprenant et saisit Abel par la taille pour le retourner et le mettre contre l'évier. Il déboutonna à son tour son pantalon en se plaçant derrière lui, puis, il lui abaissa jusqu'au chevilles. Tatsuki en profita pour embrasser ses jambes et remonter le long de ses cuisses. Il les lécha et les mordilla en même temps, avant de déposer quelques baisers sur les fesses de son partenaire. Il inséra ensuite ses doigts doucement dans son intimité afin de le préparer, avant de se hisser derrière lui de façon à le caler contre l'évier. Tatsuki ne prit pas la peine de baisser son pantalon, mais il sortit seulement son membre. De l'autre main, il saisit le visage de son compagnon, puis, il lui embrassa le cou. Il s'inséra ensuite doucement en lui, et commença à pousser son membre, et à se déhancher. Il garda toujours le visage d'Abel dans son autre main, et lui inséra son doigt dans la bouche. Tatsuki posa ensuite sa tête sur l'épaule du blond, tout en continuant à le pénétrer. Il accéléra ensuite la cadence, tout en maintenant son doigt dans la bouche du blond.


"Hmm...hmmm....hmmm....Regarde dans la glace la belle expression de ton visage"


Abel tout comme Tatsuki haletait. Son visage transpirait de plaisir et était devenu rouge écarlate. L'Oyabun dont les pratiques sexuelles étaient toujours surprenantes et inattendues, prenait encore plus de plaisir en regardant l'expression du visage du blond dans le miroir, pendant qu'il ne prenait.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Mer 6 Mai - 19:47

"Hmm...attends, il ne faut pas que je froisse ma chemise."

Abel sourit en voyant que son amant pensait à son apparence alors qu’ils étaient sur le point de faire l’amour. Mais il était ravi que Tatsuki réponde à son attente. Ils s’embrassèrent fougueusement, le grand blond finissant de déboutonner le pantalon de son homme. Il glissa ensuite sa main à l’intérieur du boxer de celui-ci et caressa son membre. Il fut d’ailleurs agréablement surpris de voir que le sexe du yakuza était déjà bien durci. Apparemment, il était très réceptif en cette matinée. Ce n’était pas la première fois qu’ils faisaient l’amour dès le matin et, à chaque fois, Tatsuki était toujours très excité.

"Je n'ai pas beaucoup de temps, mais, j'en ai assez pour te satisfaire beau blond."

Abel l’embrassa pour le remercier. Il avait déjà totalement oublié les paroles de Ren. Il continua de masturber son compagnon, savourant ses gémissements. Lorsque Tatsuki bascula sa tête en arrière, découvrant ainsi son cou, le grand blond y déposa plusieurs baisers et lécha sa peau. Mais l’Oyabun interrompit son petit jeu en le retournant et en le mettant contre le lavabo. Abel posa ses mains sur le meuble et se laissa pleinement faire. Son pantalon fut déboutonné et glissé jusqu’à ses chevilles. Tatsuki s’amusa à lui embrasser les jambes et surtout l’arrière de ses cuisses. Il s’attarda même sur celles-ci, pour les lécher et les mordiller. Depuis la veille, Abel avait réalisé qu’il était très sensible à ce genre d’attentions. Un gémissement franchit d’ailleurs ses lèvres pour le prouver, et son membre se raidit un peu plus.

Le yakuza lui embrassa ensuite les fesses, avant de commencer à le préparer. Abel se cambra légèrement et se cala bien contre le lavabo pour recevoir un peu plus tard son homme en lui. Tatsuki remonta le long de son dos et lui embrassa le cou. Le grand blond pencha sa tête sur le côté, pour que sa longue chevelure glisse sur sa peau et dégage une plus grande partie de sa nuque. Il laissait ainsi plus de possibilités d’action à son fiancé. Tatsuki, quant à lui, saisit le visage d’Abel puis s’inséra en lui. Le tueur poussa un long gémissement, appréciant la présence de son homme dans son intimité. Ce contact était toujours aussi agréable… Le jeune blond suçota et mordilla sensuellement le doigt qu’avait inséré Tatsuki dans sa bouche.


"Hmm...hmmm....hmmm....Regarde dans la glace la belle expression de ton visage."

Abel rouvrit les yeux et regarda la glace qui se trouvait devant lui. Il croisa son regard dans le miroir et put voir son visage rouge et en sueur. Son expression montrait qu’il prenait beaucoup de plaisir. Il regarda ensuite le reflet de Tatsuki et croisa aussi son regard. Il lui adressa un léger sourire et colla sa tête à celle de son amant qui l’avait posée sur son épaule. Le jeune Kumicho continua ses déhanchements, accélérant la cadence. Abel le regarda par l’intermédiaire du miroir, soutenant son regard. Cette nouvelle fantaisie du yakuza était très excitante. Même si le jeune blond était dos à son fiancé, il pouvait le voir. Ils continuèrent de faire l’amour, gardant cette nouvelle position. Abel se tenait toujours au lavabo et gémissait de plus en plus.

« Mmm… Chéri, continue… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Mer 6 Mai - 20:52

Le yakuza tenait bien fermement son amant et continua à se mouvoir en lui.
L'expression du visage du blond l'excitait encore plus.


« Mmm… Chéri, continue… »

Les mots ajoutés à l'expression du visage du tueur stimulaient de plus en plus le jeune brun qui accéléra la cadence. Les deux corps suants des jeunes hommes se frottaient les uns aux autres. Tatsuki accéléra tellement qu'on pouvait entendre le claquement entre le contact des fesses du blond et l'aine du jeune Oyabun.
Le souffle entrecoupé, le jeune brun jouit en son ami en poussant un ultime soupir.
Il reprit son souffle en s'appuyant un instant sur l'épaule du jeune blond qui était complètement affalé sur l'évier.
Les deux hommes reprirent leur respiration dans un calme religieux.
Tatsuki embrassa à maintes reprises le dos de son partenaire, avant de se retirer doucement de lui.


"Putain...je suis sur les chevilles"

Tatsuki referma sa braguette et s'appuya sur le mur.
Abel resta encore un peu appuyé sur l'évier sourire aux lèvres.


"Remonte vite ton pantalon ou je pourrais recommencer"

Il rigolait bien sûr, mais Abel finit par remonter son pantalon. Sans doute avait-il peur que son amant se prenne à ses mots.
Tatsuki regarda ensuite sa montre. Il devait malheureusement s'en aller.
Il alla tout de même se rincer le visage dans l'évier pour se rafraîchir.


"Je vais devoir y aller beau blond...j'espère juste avoir un moment en fin de matinée pour me doucher"


Il n'avait pas le temps de se doucher de nouveau ; heureusement qu'il y avait dans ses locaux une salle de sport et donc des douches. Tatsuki ne supporterait pas de rester ainsi toute la journée bien évidement.
Il se dirigea ensuite vers le salon suivit d'Abel pour aller récupérer ses dossiers et sa mallette. Il laissa juste son linge sale de la veille, pour ne pas le trimbaler.


"Bon écoute beau blond, je pars ce soir et je n'aurais pas le temps de te revoir avant...je devrais revenir d'ici jeudi "


L'Oyabun allait donc partir 3 jours. Il termina de boutonner sa chemise et enfila sa veste de costume, avant d'ouvrir la porte. Il donna une ultime baiser à Abel qui le lui rendit comme il le fallait.

"Je t'appelle dès que je suis à Tokyo...aller à ce soir"

L'Oyabun préféra filer. S'il s'attardait, il aurait prolonger ses effusions et ses étreintes avec son partenaire, et là, il ne pouvait pas se le permettre. Il s'éloigna donc du loft de son amant en se dirigeant d'un pas pressé vers sa voiture.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   Mer 6 Mai - 22:06

Les deux hommes firent l’amour passionnément. La salle de bain, parfumée par les effluves du gel douche qu’avait utilisé Tatsuki, était remplie par les cris et les gémissements de deux amants. C’était la première fois qu’ils donnaient lieux à leurs ébats dans cet endroit mais aussi devant un miroir. Voir l’expression d’extase de Tatsuki qui était dos à lui excitait Abel. Mêlée aux mouvements de son homme en lui, il ne tarda pas à jouir en fermant les yeux pour ressentir un maximum de sensations. L’Oyabun ne tarda pas non plus à atteindre le paroxysme du plaisir. Abel prit plaisir à le regarder dans le miroir et à admirer la belle expression peinte sur son visage à cet instant.

A bout de souffle, le grand blond s’affala sur le lavabo. Tatsuki quant à lui resta derrière son amant et posa la tête sur son dos, pour lui aussi reprendre son souffle. Les deux hommes ne faisaient toujours qu’un et restèrent ainsi un moment, le temps de reprendre une respiration normale et de retrouver ses esprits. Abel était aux anges. Les paroles de Ren n’étaient plus qu’un lointain souvenir. A cet instant, il pensait que Tatsuki continuerait à agir comme il le faisait en ce moment, c’est-à-dire en amant modèle. Même si une mauvaise nouvelle arrivait, il ne changerait pas de comportement vis-à-vis du jeune blond.


"Putain...je suis sur les chevilles… Remonte vite ton pantalon ou je pourrais recommencer."

Abel, léger sourire aux lèvres, tourna la tête pour que Tatsuki puisse le voir. Sa position, fesses en arrière, devait sûrement lui donner envie. Mais le tueur allait se montrer sage. Il ne voulait pas que son compagnon arrive en retard au travail et surtout soit trop fatigué par sa faute. Il se redressa donc et remonta son pantalon avant de le boutonner. Il se rebaissa un peu pour se passer de l’eau fraiche sur le visage. Cela lui remit les idées bien en place mais ne lui retira pas les souvenirs de ces intenses ébats. Il avait remarqué que Tatsuki était fan de nouvelles expériences sexuelles. Bien sûr, il le savait déjà depuis longtemps mais là, il s’en rendait vraiment compte. Pour l’instant, Abel appréciait. Il aimait les nouveautés, surtout s’il découvrait que cela offrait plus de plaisir, à Tatsuki comme à lui.

"Je vais devoir y aller beau blond...j'espère juste avoir un moment en fin de matinée pour me doucher."

Abel soupira. Ce retour à la réalité était dur. Mais le tueur ne regrettait pas ces ébats de dernières minutes. Ils avaient ainsi passé un agréable moment ensemble avant d’être séparés pour quelques jours. C’était en quelque sorte un bel au revoir… Le grand blond suivi son amant dans le salon et le regarda se préparer. Tatsuki laissa ses vêtements de la veille, sûrement pour ne pas porter trop de choses. Abel allait donc les laver et les rapporterait à la résidence Sugiura. Il en profiterait pour s’y installer, en attendant que leur penthouse soit acheté, décoré et meublé.

"Bon écoute beau blond, je pars ce soir et je n'aurais pas le temps de te revoir avant...je devrais revenir d'ici jeudi."

« D’accord… Je vais m’installer dans ta demeure. Tu n’auras qu’à m’y rejoindre lorsque tu seras de retour. »

Il préférait prévenir Tatsuki. Ainsi, le yakuza le saurait en sécurité et ne s’inquièterait pas durant son voyage. Abel serait entouré de beaucoup de gardes du corps et de dernières technologies en matière de sécurité et de surveillance… Les deux amants s’embrassèrent une ultime fois avant le départ de l’Oyabun. Le grand blond serra son amant contre lui et lui offrit un beau baiser. Depuis leur réconciliation, ce serait la première fois qu’ils ne se verraient pas pendant plusieurs jours. Mais Abel savait à quoi s’attendre. Il avait déjà vécu cela durant leurs six mois d’histoire. Et puis il y avait le téléphone pour faire oublier la distance, même si Yuukoku n’était pas si loin de Tokyo, juste à quelques heures de vol.

"Je t'appelle dès que je suis à Tokyo...aller à ce soir."

« A ce soir… N’oublie pas tes médicaments et prends un café en arrivant au travail, d’accord ? »

Il esquissa un sourire, conscient d’agir comme une mère ou une femme très inquiète. Mais peu importait. Tatsuki sortit et Abel alla sur le pas de la porte pour regarder son amant se diriger rapidement vers sa voiture. Une fois le véhicule disparu de son champ de vision, Abel referma la porte. Il alla prendre son petit-déjeuner, réchauffant le café qui avait eu le temps de refroidir. Il alla ensuite prendre une bonne douche puis fit le ménage, en commençant par la salle de bain, puis par les draps dans sa chambre. Tout rangé, il termina de faire son sac puis, après un dernier tour dans son loft, il sortit. Il chercha un taxi qu’il trouva au bout d’une quinzaine de minutes. Il le prit et rentra à la demeure Sugiura…

~*~*~*~*~*~*~*~*~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Après le boulot (Abel) TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Après le boulot (Abel) TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit verre après le boulot ! (Pv June & Caleb)
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.
» Perte des points en dextérité après Up
» Le rôle du Canada dans l’Haïti de l’après-Aristide :
» Deux semaines après le séisme, elle est retrouvé vivante sous les décombres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Les Quartiers Résidentiels :: Les Lofts :: Loft d'Abel Saalfield-
Sauter vers: