Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Affaires nocturnes (pv Abel) [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Affaires nocturnes (pv Abel) [TERMINE]   Ven 29 Aoû - 14:50



Tatsuki assis derrière une berline noire contemplait le paysage qui défilait à toute allure en cette nuit glaciale, c'était Ren qui conduisait. Il n'était pas seulement son garde du corps et son homme de confiance, mais il faisait office de bras droit. Il savait qu'il était le seul assez digne de confiance pour prendre pas à quasiment la totalité de ses affaires.
Ils pénétrèrent en territoire assez mal famé bien loin de la lumière et de l'animation des rues de la ville. Les rues très mal fréquentés étaient à l'écart du luxueux centre ville.
D'ailleurs, il n'y avait pas que le décors qui avait changé, mais la population aussi. ici, se côtoyaient bandits, mendiants, toxicomanes et prostitués plus que douteuses, n'importe qui ne pouvait bien sûr pas circuler en ces lieux malsains qui avaient des allures d'une annexe de l'enfer sur terre. Même si les gens qui squattaient ces ghettos tueraient père et mère pour quelques poignées de yen, ils savaient tout de même que lorsqu'ils voyaient des voitures un peu trop luxueuses ce n'était pas un hasard et qu'il ne pouvait s'agir que de la mafia, voilà pourquoi Tatsuki savait que personne ne serait assez inconscient ou suicidaire pour s'attaquer à leur voiture. C'était d'ailleurs le cas pour tous les clans mafieux de la ville.
Ils arrivèrent enfin dans une vieille usine désaffectée dont les odeurs de rouilles et de sang séché révélaient qu'il avait dû s'y passer bon nombre d'événements morbides. Une fois garé, Tatsuki resta à patienter dans la voiture jusqu'à l'arrivée de son interlocuteur.
Il avait en effet donner rendez-vous à un homme particulier pour traiter d'une affaire toute aussi particulière. Il avait fait en sorte de choisir une usine à l'abandon qui se situait dans une zone neutre, pour ne rencontrer ni connaissances, ni ennemis, ni policiers. D'ailleurs, ces derniers évitaient de fréquenter ce secteur dans lequel ils savaient que la loi n'était pas la bienvenue et n'avait aucune légitimité.


"J'espère que celui que tu m'as trouvé est digne de sa réputation Ren"

Ren : "Bien sûr ! Tu sais que tu peux me faire confiance"

Si Ren le disait, Tatsuki savait qu'il pouvait le croire.
La météo n'était elle aussi pas clémente ce soir, il faisait un, temps froid et il pleuvait à torrent, d'ailleurs, cette ambiance digne d'un mauvais polar noir s'accordait parfaitement avec le décors scabreux et l'endroit risqué. Il aperçut tout d'un coup, un homme sortir de l'ombre. Ren lui fit un appel de phrase pour lui signaler leur présence. Tatsuki ouvra la portière et sortit de la voiture. Il fit signe à Ren de l'attendre à l'intérieur.
Il alluma une cigarette et se dirigea vers l'homme en question. Tatsuki était toujours vêtu de façon très élégante comme à son habitude, il portait même un long imper.


"Désolé de vous avoir donné rdv dans un lieux comme celui-ci, ça fait vraiment mauvais cliché je sais... mais ici au moins, on est sûr de ne pas être dérangé"

Il sourit légèrement à cette petite remarque pour en souligner toute l'ironie. A sa grande surprise, l'homme était assez jeune et plutôt élégant. Il était très bien vêtu lui aussi, ce qui renforçait encore plus son charme et sa carrure.

"C'est dont toi, Ryuu ? J'espère que tu seras à la hauteur de ta réputation..."


Dernière édition par Tatsuki Sugiura le Lun 15 Déc - 1:14, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Affaires nocturnes (pv Abel) [TERMINE]   Ven 29 Aoû - 19:09

Il pleuvait averse et un vent froid soufflait sur la ville de Yuukoku. Maudit Monsieur Météo. Il avait pourtant prévu une soirée sans pluie à la télévision. Les météorologues n’étaient vraiment que des bons à rien. Ils n’arrivaient même pas à prédire quel temps il allait faire pour le jour suivant. A quoi bon leur faire confiance ? Abel se promit de zapper la prochaine fois pour se farcir une vieille série rediffusée des dizaines de fois plutôt que de regarder le bulletin météo. Au moins là il serait sûr de ce qui allait se passer vu que les épisodes ne changeaient jamais. Ce fut donc de mauvaise humeur qu’il sortit de chez lui enveloppé dans son long manteau et munis de son chapeau. Il aurait très bien pu prendre sa voiture pour se rendre à son rendez-vous mais… il n’en avait pas. Et puis ce n’était qu’à quelques rues de son loft. C’était pratique d’habiter dans les quartiers mal famés lorsqu’on avait un métier comme le sien…

Le matin même, l’assassin avait reçu un coup de téléphone alors qu’il était en train de boire un café avec une jeune femme. Son contact était l’homme à tout fait d’un certain mafioso. Enfin, son interlocuteur l’avait présenté comme un homme d’affaire mais Abel n’était pas dupe. Il savait que les gens qui l’appelaient n’étaient pas respectables, sauf quelques rares exceptions, quoique… Une personne respectable demanderait-elle les services d’un tueur à gage ? Ce fut pour cela qu’il accepta de quitter le café où il avait été en charmante compagnie et qu’il s’était réfugié dans un coin tranquille pour pouvoir discuter sans problème. Ren, l’homme au bout du fil, ne lui donna aucun détail sur la mission qui l’attendait. Il se contenta simplement de lui poser quelques questions et de lui faire savoir qu’il avait déjà entendu parler de lui. Il fallait dire qu’Abel était assez connu dans le milieu et que ses clients n’étaient jamais déçus.

La conversation terminée et le rendez-vous fixé, le tueur était rentré chez lui dormir quelques heures. Il fallait qu’il soit en forme pour la soirée. Et, lorsque l’heure arriva enfin de se préparer, le grand blond ne mit pas longtemps. Il sortit de chez lui et s’engouffra dans les ruelles sombres de Yuukoku. La nuit, elles grouillaient de prostitués qui arpentaient les trottoirs et de jeunes camés qui tentaient de trouver une dose. Peut-être était-ce à cause du mauvais temps mais là, il n’y avait pas grand-monde. Tous ces paumés devaient s’être abrités dans un abri de bus ou sous un porche. A vrai dire, Abel se fichait bien de le savoir. Ce n’était pas ses affaires après tout. Les siennes l’attendaient dans une usine abandonnée. Il détestait vraiment se rendre dans ce genre d’endroit. Il avait toujours peur de marcher sur une main ou un orteil lorsqu’il y mettait les pieds. Ces usines étaient lugubres et puantes. Mais il était prêt à tout pour faire plaisir au client. Après tout, celui-ci était roi. Le roi de quoi ? A vous de le dire…

Enfin arrivé à destination, Abel glissa sa main gantée sur la poignée d’une porte et l’actionna. Le panneau s’ouvrit dans un horrible grincement, comme si la porte se plaignait de devoir bouger. C’était discret comme entrée… A l’intérieur de l’usine désinfectée, la pénombre. Ce fut pire lorsque le tueur referma la porte derrière lui. Les yeux de l’assassin s’habituèrent peu à peu à cette noirceur et il pouvait distinguer quelques contours. Par précaution, il posa sa main sur son arme soigneusement rangée dans la poche interne de son manteau. Il avança calmement dans l’usine et arriva dans un coin où de la lumière parvenait à rentrer par les fenêtres cassées. Il restait à l’affut du moindre bruit mais ce fut une lumière qui vint à lui. Quelqu’un lui faisait des appels de phares. Il avança donc vers la berline noire qui lui faisait signe. C’était sûrement celle de « l’homme d’affaire ». Et celui-ci ne tarda pas à pointer le bout de son nez. A la grande surprise d’Abel, il était extrêmement jeune. Dans la vingtaine, comme lui. Sans doute le fils d’un quelconque chef de clan…


« C’est bien moi. » répondit le tueur en ôtant son chapeau dans un geste de politesse. « Je ne sais pas ce qu’on vous a dit sur moi mais je pense qu’on ne vous a pas menti. Que puis-je pour vous ? »

Pas la peine de tourner autour du pot. Abel désirait savoir ce que ce jeune homme lui voulait. Il restait tout de même sur ses gardes, au cas où tout cela serait un piège. Cela lui était déjà arrivé après tout. Son vis-à-vis avait quelque chose de louche. Il était jeune mais paraissait très mature pour son âge. Il avait l’apparence d’un vrai homme d’affaire, ainsi que la classe. Il était lui aussi très bien vêtu et sa cigarette lui donnait un air nonchalant. Il semblait sûr de lui. Rien qu’à ses paroles l’assassin l’avait remarqué. Ils ne se connaissaient pas mais pourtant, le jeune homme l’avait tutoyé. C’était comme s’il voyait Abel comme un vulgaire serviteur. Mais le grand blond ne s’en formalisait pas. Il s’en fichait du moment qu’on le payait bien. Mais néanmoins, cela lui faisait bizarre de faire affaire avec quelqu’un de plus jeune que lui et de devoir le vouvoyer… même si rien ne l’y obligeait vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Affaires nocturnes (pv Abel) [TERMINE]   Ven 29 Aoû - 20:08

« C’est bien moi. Je ne sais pas ce qu’on vous a dit sur moi mais je pense qu’on ne vous a pas menti. Que puis-je pour vous ? »


Tatsuki analysait minutieusement et scrupuleusement le jeune homme, et ce, dans les moindres détails. C'était peut-être étrange, mais il jugeait souvent en parti un homme à sa tenue et à ses premiers mots. La première impression était la plus importante à ses yeux. S'il avait pu mieux le distinguer, il aurait surtout regarder l'expression de ses yeux.
Tatsuki esquissa un sourire et relâcha un peu sa vigilance et sa posture pour montrer qu'il était très à l'aise en ce lieu pourtant assez effrayant.
Les gouttes de pluies tapaient de plus en plus fort sur le vieux toit rouillé de cette usine laissée à l'abandon. Les fenêtres cassées laissaient pénétrer une rivière d'eau et par la même occasion le vent glaciale dont le son strident ressemblait à des cris d'horreur.
Tatsuki jeta sa cigarette et leva la tête en laissant échapper un nuage de fumée.


"D'après ce que m'a dit mon homme de confiance, vous êtes le meilleur professionnel lorsqu'il s'agit de faire disparaitre une personne... avec grande discrétion assurément.


Le visage de l'homme restait impassible tout au long de leur entrevue. Cette façon de se tenir plu beaucoup à Tatsuki d'ailleurs, cela voulait dire qu'il avait à faire à quelqu'un de très professionnel, qui ne laisserait jamais filtrer et interférer ses émotions. Pour rester si impassible lorsqu'on faisait référence à son métier, c'est qu'il devait le faire à merveille.

"T'es le type de mercenaire capable d'accepter tout type de missions d'après ce qu'on m'a dit. Mais, jusqu'où es-tu prêt à aller?"

Tatsuki avait en effet une requête très importante à lui demander, peu importe le prix qu'il demanderait. Il voulait juste s'assurer qu'il était l'homme de la situation, car une fois qu'il lui aurait formulé, il n'aurait pas d'autre choix que de s'assurer qu'il devrait accepter.
Généralement, Tatsuki ne se trompait pas sur l'avis qu'il se faisait de quelqu'un et Ryuu semblait être de ceux qui n'avait aucune limite.
Surtout que le jeune homme d'expérience avait déjà dû comprendre qu'il s'agissant d'un contrat de grande importance,pour qu'un mafieux ne daigne pas le faire soi-même.
Parce qu'après tout, il aurait pu le faire lui-même ou demander à un de ses hommes de satisfaire sa requête, il avait assez de contact pour ça. Mais, étrangement, il avait choisi quelqu'un d'extérieur à ses affaires et de son monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Affaires nocturnes (pv Abel) [TERMINE]   Ven 29 Aoû - 22:22

Abel sentait que son vis-à-vis était tout à fait à l’aise dans cette usine lugubre. Etrange. Parfois, les mafiosi se faisaient passer pour de gros durs mais lorsqu’ils étaient confrontés à une situation périlleuse, il n’y avait plus personne. Mais là, le jeune homme n’était pas seul. Sans doute était-ce pour cela qu’il se sentait confiant. Combien de personnes se cachaient derrière les vitres fumées de la berline ? Le tueur était sûr qu’il y avait au moins son homme de confiance, Ren. Après, peut-être y en avait-il deux ou trois autres par sécurité. A vrai dire, le grand blond ne s’en souciait guère. Il n’avait pas l’impression de courir de risques même s’il ne connaissait pas son nouveau client. Après tout, ce jeune homme avait besoin de ses services.

« C’est l’une de mes qualités, je l’avoue. » répondit t-il calmement lorsque son futur client lui parla de discrétion.

Il savait agir avec rapidité et discrétion. Les cadavres mettaient du temps à être retrouvés lorsqu’il passait par là. Quant à la mort des personnes, elle était donnée dans des lieux isolés et cela sans bruit. Abel pouvait remercier les armes équipées de silencieux. Sans elles, son travail serait plus difficile mais cela ne l’empêcherait jamais de tuer. Il en avait pris l’habitude. Voilà plusieurs années qu’il abattait des personnes sans se soucier des conséquences sur les familles des victimes. Moins il en savait, mieux c’était. Ainsi, si un jour il se faisait interroger, il n’aurait rien à livrer et les policiers penseraient qu’il était blanc comme neige, ou presque. Ou alors il l’arrêterait mais Abel était sûr de lui. Il n’avait laissé aucun indice derrière lui. Mais peut-être que sa chance n’allait pas durer. La mission qu’on allait lui confier n’avait pas l’air comme les autres. Ce jeune homme avait l’air d’être le fils d’un grand mafioso. Ce serait étonnant qu’il n’ait pas plusieurs hommes sous la main qui pourraient faire disparaître la personne qui lui nuisait. Mais pourquoi cela ? Pourquoi faire appel à une personne extérieure au clan ?


« C’est simple, je n’ai rien à perdre. » avoua t-il du tac-au-tac à la question.

Il considérait qu’il n’avait plus de famille, il n’avait pas d’amis, ses seules connaissances étaient ses clients… Quoique ce n’était pas tout à fait exact. Il avait une seule chose à perdre en dehors de sa vie. Ou plutôt, une personne : Damien. Il le connaissait à peine mais ne désirait pas le perdre maintenant. Ni jamais. C’était la seule personne en qui il avait confiance sur cette terre et la seule personne pouvant lui faire oublier l’espace d’un instant qu’il n’était pas un assassin mais un homme avec du cœur. Mais à part lui, non, il n’avait rien à perdre, ce qui faisait de lui un tueur hors paire. Les autres qui étaient sur le marché devaient avoir une famille ou des amis. Ils étaient vulnérables et ne pouvaient accepter toutes les missions. C’était pour cela qu’Abel était l’un des plus connus dans cette ville. Il acceptait tout ce qu’on lui demandait à une seule condition : être très bien payé.


« Quelle mission me confiez-vous et pour quel prix ? » demanda t-il sur un ton déterminé en avançant légèrement vers le jeune homme pour pouvoir plonger son regard de braise dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Affaires nocturnes (pv Abel) [TERMINE]   Ven 29 Aoû - 22:56

Tatsuki ne pu retenir sa satisfaction devant les réponses que venaient de lui apporter son interlocuteur. Il semblait être l'homme de la situation et comme d'habitude, Ren n'avait pas failli dans sa mission et dans son choix.
Tatsuki ralluma une cigarette et fixa l'homme qui s'était rapproché de lui. Il ne manquait pas d'audace et le fixant si intensément dans les yeux, et Tatsuki aimait cette qualité. En général, les gens ne lui tenait pas tête et avait peine à le regarder dans les yeux, mais là, ce n'était pas le cas. Cette homme n'avait pas peur et devait avoir drôlement confiance en ses compétences de tueur pour avoir une telle audace.


"Tu n'es pas sans ignorer qu'il y a plusieurs clans en ville... et, mon père en dirige l'un d'entre eux... il s'appelle Fuyuki Suguira"


Tatsuki n'allait pas mentir son identité étant donné qu'il était assez connu dans les hautes sphères de la société. Il aurait donc été très facile pour Ryuu de pouvoir enquêter sur lui, et de le découvrir.
Peut-être était-ce suicidaire, mais Tatsuki n'avait rien à perdre lui aussi. Il s'approcha un peu plus près de son interlocuteur, et seulement quelques centimètres les séparaient maintenant. Il lui adressa un redoutable regard presque fou et lui fit un sourire encore plus inquiétant. L'expression de son visage avait changé, il avait l'air presque enragé.


"Celui dont je veux que tu te débarrasses, c'est cet homme... mon père"


Un contrat comme celui-ci était bien plus que risqué. La plupart des tueurs à gage, même les plus téméraires et expérimentés auraient sans doute refuser une telle mission suicidaire. Surtout que sa vie deviendrait un enfer si cela éclatait au grand jour. Cette mort serait bien sûr l'opportunité pour Tatsuki de devenir l'un des hommes les plus puissants de la ville, mais il ne faisait pas seulement ça pour le pouvoir et l'argent, bien qu'il était très ambitieux. Il savait qu'il pouvait largement se débrouiller sans son père, puisque c'est lui qui gérait bon nombre d'affaires maintenant, et qu'il avait tissé des liens et qu'il avait beaucoup d'associés en dehors des frontières du Japon.
Cette requête si surprenante de la part d'un fils n'avait pas que pour vocation les affaires, mais il souffrait d'un mal bien plus profond. Il tenait en effet pour responsable son père de la mort de sa mère... puisqu'il savait qu'il avait ordonné son exécution lorsqu'elle voulu le quitter.
Il ne révéla jamais à son père la vérité, attendant le moment propice pour se venger, même s'il avait dû être extrêmement patient en supportant chaque jour la vue de celui qu'il haïssait sans doute le plus au monde.
Il ne fit bien sûr pas part de ces raisons au jeune homme face à lui, car ça ne le regardait pas le moins du monde. Il était seulement là pour accomplir son contrat.


"Il en va de soit, que ton prix sera le mien... à part si ma requête dépasse tes compétences..."

Tatsuki fixait le jeune homme toujours en souriant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Affaires nocturnes (pv Abel) [TERMINE]   Ven 29 Aoû - 23:37

Abel écouta les quelques informations que lui dévoilait le jeune homme. Ainsi il avait sous ses yeux l'un des fils Suguira dont le père n’était que le célèbre Fuyuki Suguira. Le tueur en aurait sifflé d’admiration s’il n’avait pas été aussi… distant. Ce n’était pas tous les jours qu’il avait la chance de rencontrer l’un des grands de cette ville. Tatsuki -car après réflexion, le grand blond s’était dit que cela devait être l’aîné de la famille-, n’était pas encore à la tête du clan mais cela n’allait sans doute pas tarder. Il était voué à un grand avenir et déjà on pouvait sentir la force qu’il avait pour diriger les affaires de son père. Cela n’étonnerait pas Abel qu’il soit déjà trempé dans des affaires un peu louches. Il adorait travailler avec des gens comme ce Tatsuki.

Le tueur ne recula pas lorsque le jeune homme se rapprocha de lui pour se poster qu’à quelques centimètres. Il ne cilla pas non plus. Il osait lui tenir tête car, comme il l’avait dit, il n’avait rien à perdre. De plus, il n’avait pas peur de lui. Il resta donc le regarder les yeux dans les yeux, respirant la fumée que dégageait sa cigarette. Cette odeur ne le gênait en aucun point alors que certains se seraient sans doute éloignés pour ne plus avoir à la sentir. Abel restait impassible, comme s’il avait été une statue. Il attendait la suite des explications. Et elles ne tardèrent pas à venir. Tatsuki désirait que son père meure. Le tueur ne put empêcher un léger sourire étirer ses lèvres. La situation était absurde. On se serait vraiment cru dans un mauvais film policier. La pluie, l’endroit lugubre et maintenant cette demande…

Abel se doutait que le fils désirait évincer le père afin de reprendre les affaires familiales. Après tout, il avait l’âge bien que certains auraient dit qu’il était encore un peu jeune. Mais il avait l’esprit vif et mature. Il savait ce qu’il voulait et était capable de tout pour l’obtenir, le grand blond pouvait le lire dans son regard fou. Intérieurement, l’assassin jubilait. Il n’avait jamais eu de missions aussi importantes que celle-là. Tuer un chef de clan de la mafia… C’était très périlleux mais à la fois excitant. Abel allait pouvoir se donner à fond dans cette mission et pourquoi pas, tenter de dépasser ses limites. Un mafioso était toujours entouré de gardes du corps et voyageait souvent en voiture blindée. En atteindre un était quasiment impossible et cette idée amusait beaucoup le tueur à gage. En fait, cela ne ressemblait pas à un mauvais polar mais à un film à succès… Mission impossible.


« Non, elle me plait beaucoup au contraire. Ce sera sans doute la plus belle mission de ma carrière. Comment pourrais-je passer à côté d’une telle chance ? » demanda t-il tout en tentant de garder au maximum son enthousiasme au fond de lui. « Mais bien sûr, au vue des risques auxquels je vais m’exposer, je tiens à poser quelques conditions. »

Il n’allait tout de même pas s’engager dans cette mission sans poser ses conditions. Ce serait un vrai suicide sinon. La mafia était un milieu dangereux. Abel n’en avait exploré que les eaux peu profondes mais il savait qu’au fond, il y avait des requins qui étaient vraiment prêts à tout pour rester en vie. Tuer des petits dealers qui empiétaient sur les plates bornes des mafiosi, aucun problème ! Mais là, c’était tout de même à un gros poisson qu’il allait s’attaquer. Il fallait un minimum de sécurité s’il ne tenait pas à y laisser sa peau. Abel avait le goût du risque mais n’était pas suicidaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Affaires nocturnes (pv Abel) [TERMINE]   Sam 30 Aoû - 0:17



Tatsuki sentit une pointe d'excitation chez le jeune homme. Cette réaction l'intrigua et l'excitait à la fois, surtout lorsqu'il lui confessa qu'il avait toujours rêvé de ce genre de mission. Malgré les risques encourus, le jeune homme osait qualifier cette périlleuse tâche de "plus belle mission de sa carrière"?
Pendant un instant Tatsuki ne pu cacher son étonnement. Quel genre d'homme était-il au fond? Il était clair qu'il n'avait ni famille, ni amis, ni personne à qui il tenait, pour ne pas craindre les représailles. Car, il savait sans doute vu son expérience, que la mafia touchait tout d'abord les points sensibles de leur proie avant de les atteindre directement. C'est à ce moment-là que Tatsuki comprit mieux le sens de ce qu'il avait voulu dire quand il avait précisé qu'il n'avait rien à perdre...rien, même pas sa propre vie.
C'était donc le candidat rêvé pour une telle mission kamikaze.


"Bien, j'en suis ravi, il aurait été dommage que je doive t'éliminer si tu avais refusé"

Il laissa échapper un petit rire et leva légèrement un sourcil, comme si ce qu'il venait de dire avait quelque chose de drôle. Il adressa ensuite à Ryuu une petite mine boudeuse en pliant légèrement ses lèvres comme un petit enfant.
Cette apparence était en totale paradoxe avec son physique et la personnalité quelque peu sadique et arrogant qu'il avait montré jusqu'à maintenant.


"Je vois que tu es conscient du danger en voulant poser tes conditions. Donc, tu es bien conscient que cette tâche ne sera pas facile et que tu devras faire face à une horde d'assassins et d'hommes puissants qui ne manqueront pas de te faire les pires choses si tu te faisais attraper... En cas d'échec, je me chargerai moi-même de ton sors, il en va de soi"


Le jeune homme devait sûrement se demander si ce n'était pas plutôt Tatsuki qui était inconscient de faire de telles menaces à un tueur professionnel, en un tel lieu. Mais, quelque part, cette remarque montrait à quel point il n'avait peur de rien, et qu'il était capable d'aller au bout de ses idées, aussi cruelles qu'elle soit. Après tout, les affaires, c'était les affaires. Même s'il n'avait à se justifier de rien devant cet homme, il éprouva quand même le besoin de mettre les choses au clair, pour ne pas passer pour un lâche.

"Cette homme ne mérite pas que je me salisse les mains pour lui, voilà pourquoi tu t'en chargeras. Même si tu ne m'as rien demandé, je préfère que tu saches pourquoi j'ai fait appel à un illustre inconnu. Tout simplement parce qu'il risquerait d'avoir des fuites si quelqu'un de mon milieu s'en chargeait... bien qu'au final, le doute planera tout de même sur moi".


Il ponctua cette dernière phrase par un petit sourire narquois. Dans ce milieu, il n'était en effet pas rare que de telles pratiques aient lieu, et qu'il y ait des assassinats pour évincer les concurrents, et ces actes forçaient paradoxalement le respect. Sauf qu'il fallait bien sûr qu'il n'y ait aucune preuve de culpabilité... tout était dans l'implicite. Il pencha légèrement la tête vers son "employé" et plissa légèrement ses yeux.

"Alors, quelles sont tes conditions?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Affaires nocturnes (pv Abel) [TERMINE]   Sam 30 Aoû - 1:14

Les menaces de Tatsuki ne lui faisaient pas peur. Il était conscient que se désister maintenant aurait de fâcheuses conséquences et il ne désirait pas mourir dans cette usine désinfectée. Il y avait sans doute déjà eu de nombreux morts et Abel ne désirait pas les rejoindre. S’il le pouvait, il choisirait de mourir de vieillesse. Mais avec cette vie qu’il avait choisie, il doutait beaucoup d’avoir ce choix. Il finirait sans doute son existence avec une balle dans la tête… ou après d’atroces tortures. Mais il ne préférait pas penser à cette dernière possibilité. Autant revenir à ce jeune homme qui lui faisait face. Celui-ci avait beau être jeune, il inspirait pourtant une certaine crainte chez le tueur à gage bien qu’il se cache de le montrer. Ce Tatsuki avait l’air prêt à tout, comme tous les gens de son milieu. Les affaires étaient vraiment dures avec les mafiosi.

Pour ne pas le froisser donc, le grand blond le laissa parler et l’écouta, bien qu’il n’ait pas vraiment besoin de le faire. Il était conscient du risque qu’il allait prendre. Certains le qualifieraient de suicidaire. S’il tentait de tuer le père Sugiura, il s’exposerait à de graves ennuis et risquerait la mort. C’était même sûr. Mais, s’il n’acceptait pas cette mission ou qu’il ne la menait pas à bien, il se faisait descendre aussi. Dans tous les cas, sa vie était sérieusement en jeu. Abel se rendait compte que là, il allait jouer dans la cour des grands et que peu sortaient vivants de ce genre de mission. Mais la petite peur le tiraillant l’excitait aussi et l’obligeait à jouer avec le destin. Il désirait voir à quel point la chance lui souriait et jusqu’où son courage pouvait le conduire. Durant un instant, il se ficha des menaces de Tatsuki et se projeta déjà dans le futur. S’il tuait ce chef de clan, il serait encore plus connu et redouté. Peut-être qu’il serait même temps qu’il prenne sa retraite. Après tout, c’était une belle mission pour mettre fin à sa carrière. Quoique… Cela lui manquerait sans doute, s’il survivait, bien évidemment.


« Je comprends très bien vos motivations. De nos jours, même notre entourage est rempli de vermines. » déclara l’assassin, sachant très bien que cette affirmation était d’autant plus vrai que le milieu concerné était la mafia.

Dans ce monde, chacun tirait dans les pattes de l’autre dans le simple but d’avoir tous les pouvoirs. Il n’y avait que l’argent et le pouvoir qui les intéressaient. Certains étaient même plus puissants que les hommes politiques. Dans l’ombre, ils tiraient toutes les ficelles et n’hésitaient pas à se salir les mains pour se trouver le plus de marionnettes possibles. Les gens normaux ignoraient bien souvent l’action de la mafia et les répercutions qu’elle avait sur leurs vies. Ils ignoraient même qu’elle existât. Pour eux, ce n’était que des légendes urbaines. Rien n’était réel et pourtant, des dizaines de personnes trouvaient la mort chaque nuit car elles avaient découvert des choses qu’elles n’auraient pas dues.


« Mes conditions sont les suivantes : je souhaite avoir le plus d’informations possibles sur votre père et son entourage. Bien sûr, le strict minimum qui pourra m’aider à mener à bien ma mission. Je ne souhaite nullement détenir des informations compromettantes même si je doute que vous me les auriez données de toute façon. Sinon, lorsque j’aurai réussi ma mission, j’aimerai n’avoir aucun problème avec votre clan. Après tout, tuer votre père m’apportera sûrement des ennuis parmi ses amis si jamais mon identité venait à être découverte. J’espère que vous calmerez rapidement leurs ardeurs. Et pour finir, je vous demande un peu de temps avant de m’engager pleinement dans cette mission. Combien m’en donnez-vous ? »

C’était les trois seules conditions qu’il avait. Il espérait que Tatsuki les lui accorde. Il en avait besoin pour ne pas finir criblé de balles. Et s’il demandait du temps, c’était pour trouver une solution pour Damien. Il ne pouvait pas le mêler à tout cela mais en même temps, il ne pouvait pas le laisser à son triste sort non plus. Dans les deux cas, le jeune prostitué risquait de se faire tuer. Il fallait donc qu’Abel trouve un moyen pour que le blondinet soit en sécurité. Quel idiot il faisait vraiment. S'il ne s’était pas attaché à ce garçon, il n’aurait pas eu besoin de s’inquiéter de ce genre de détails. Mais maintenant, il lui était impossible de faire machine arrière, que ce soit avec le prostitué ou avec le mafioso. Dans quelle galère s’était-il encore fourré ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Affaires nocturnes (pv Abel) [TERMINE]   Sam 30 Aoû - 9:51

Après avoir écouté les revendications et les conditions du jeune homme, Tatsuki fut satisfait. Il s'attendait à ce qu'il soit plus gourmand, après tout, les tueurs à gage sont souvent des mercenaires, prêts à accomplir toutes les missions certes, mais prêt à tout aussi pour profiter au maximum de leurs employeurs.
Lui, n'était pas très exigeant.


"Tes conditions sont tout à fait acceptables. Je suis quelqu'un qui respecte le code d'honneur, donc une fois que votre mission sera accomplie, je ferai en sorte que personne ne connaisse ton existence et n'intente à ta vie... et puis, après cela, le clan... ce sera MOI!"
(petit sourire).


Après tout, Tatsuki avait lui aussi plutôt intérêt qu'on ne remonte pas jusqu'au mercenaire pour ne pas remonter vers lui non plus.
Même s'il n'avait rien à perdre au fond. Si l'homme réussissait, c'était tout "bénef", s'il échouait et qu'on remontait jusqu'à lui, il nierait les fait et dira que c'était un coup monté pour l'affaiblir et lui empêcher de succéder à son père. D'ailleurs, pas mal d'ennemis à lui aurait été capable de faire ça.
Tatsuki avait déjà tout calculé depuis des années et il s'était comporté en fils parfait et totalement dévoué envers son père, pour que celui-ci lui accorde son entière confiance aussi bien dans les affaires, que dans la vie personnelle. Il savait qu'il pourrait avancer avec lui, les yeux fermés.
Tatsuki mains dans les poches semblaient de plus en plus à son aise, et un peu plus soulagé. Pour lui, son problème était en parti réglé. Il s'était un peu renseigné sur son "employé et sur ses capacités, et savait qu'il n'avait jamais encore échoué, même si cette fois-ci, la mission était plus périlleuse que d'habitude.
Le mercenaire voulait un peu de temps avant de passer à l'action, ce qui était une bonne chose là aussi, car Tatsuki ne comptait pas mettre en pratique son plan tout de suite, il voulait d'abord réglé un maximum de détails dans ses affaires, et il avait encore besoin de son père pour cela. Il alluma de nouveau une cigarette, et tourna sa tête vers les vitres cassées et suintantes d'eau. La pluie ne voulait décidément par s'arrêter ce soir. Le son des gouttes qui venaient violemment frappées le rebords métalliques et rouillés du toit était de plus en plus intense, voire assourdissant.


"Décidément, le ciel n'est pas clément ce soir hin?"

Il sourit comme pour détendre un peu plus l'atmosphère, maintenant que leur marché était presque conclu. Il concentra de nouveau son attention sur le jeune homme.


"Du temps, tu en auras puisque je ne comptait pas te demander d'agir avant au moins un mois. Il me faudra du temps pour faire en sorte de mettre en place une situation propice à son assassinat"


Tatsuki lui tendit ensuite une carte.

"D'ici trois jours, viens à cette adresse pour que je te remette tous les renseignements dont tu auras besoin pour mener à bien ta besogne, et qu'on voit les derniers détails.
Nous discuterons aussi de ton prix. Réfléchis-y d'ici là, puisque je te répète que ton prix sera le miens, peu importe le montant!"


Sur ce papier, il y avait l'adresse du loft de Tatsuki. Il venait de l'acquérir récemment sans que personne ne le sache, même pas son père, puisque officiellement il avait ses appartements dans la maison familiale. De plus, il savait que le jeune homme pouvait venir en toute discrétion, il semblait d'ailleurs être un as du camouflage d'après ce qu'il avait pu voir.

"On se revoit dans trois jours, viens la nuit et fais en sorte que personne ne te voit"

Il scruta ensuite le jeune homme de haut en bas en l'analysant dans les moindres détails.

"Et puis, si on te voit, étant donné que personne ne te connait, on pourra toujours prétendre que tu es mon amant"

Il ponctua cette dernière phrases d'un léger sourire, en rejetant un filet de fumée. Il attendait maintenant la réponse et la réaction du jeune homme, sur tout ce qui venait de lui dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Affaires nocturnes (pv Abel) [TERMINE]   Sam 30 Aoû - 15:22

Abel fut soulagé que Tatsuki accepte ses trois conditions. Il pensait avoir été un peu exigeant mais apparemment, il s’était trompé. Il écouta donc calmement les paroles du futur chef de clan et se retint de sourire. Il disait respecter le code d’honneur mais comment lui faire confiance alors qu’il s’apprêtait à faire tuer son père ? Mais le tueur savait que s’il se faisait découvrir, le jeune homme aurait des problèmes aussi. Ils avaient tous deux intérêt à être discrets. De toute façon, l’assassin était un as de la discrétion donc peut-être que Tatsuki n’aurait pas à calmer le jeu auprès des proches de son père. Mais c’était juste par précaution. Après tout, l’erreur était humaine. Abel savait que cela pourrait lui arriver de déraper même si là, une faute serait fatale. Il allait tout de même s’attaquer au sommet de la mafia.

Le grand blond se permit de jeter un coup d’œil aux carreaux cassés lorsque Tatsuki en vint au temps. Ce n’était pas le sujet le plus important mais apparemment, le jeune homme désirait montrer une fois de plus qu’il se sentait tout à fait à son aise dans cet endroit lugubre. En tout cas, il avait raison, le ciel n’était pas clément ce soir-là. La pluie avait redoublé d’intensité et tombait avec violence sur le toit et les murs métalliques de l’usine. Par chance, les deux hommes n’étaient pas très éloignés. Ils pouvaient ainsi s’entendre parler sans problème malgré le bruit assourdissant des gouttes d’eau. Tatsuki avait de la chance d’être en voiture. Il allait rentrer sec chez lui. Ce n’était pas le cas d’Abel. Mais, au point où il en était, refaire le chemin jusqu’à son loft ne lui poserait aucun problème. Il était déjà trempé.

Le jeune mafioso reporta son attention sur le tueur et sur leur marché. Une nouvelle fois, l’assassin fut soulagé. Le meurtre n’aurait pas lieu avant au moins un mois. Il aurait donc le temps d’aider un peu Damien et de s’arranger pour le mettre en sécurité. Il ferait aussi en sorte de le faire devenir son héritier si jamais cette mission tournait mal. C’était aussi par précaution. Abel ne pensait pas y laisser sa peau mais il n’était pas non plus sûr à 100%. Mais il allait réfléchir à tout cela la tête reposée, dès qu’il serait rentré se mettre au chaud chez lui. Ce n’était pas dans cette usine où le vent hurlait comme des âmes torturées qu’il allait pouvoir avoir les idées parfaitement claires. Il fallait vraiment qu’il établisse un plan sûr pour lui et pour Damien.

Tatsuki lui tendit ensuite une carte où était notée l’une de ses adresses. Sans doute que celle-ci était confidentielle. Abel n’avait pas intérêt à l’égarer. Et il s’y rendrait sans problème dans trois jours. De toute façon, il n’avait pas vraiment le choix. S’il manquait leur rendez-vous, il était sûr qu’on allait le retrouver et le descendre. En apparence, on pouvait croire qu’il était libre de ses gestes mais en fait, dès qu’il avait entendu la mission qu’on voulait lui confier, il s’était fait emprisonner. Il était lié pieds et poings et ne pouvait plus se libérer de son engagement. Mais cela ne le gênait pas. Après tout, il avait été conscient des risques qu’il prenait et ne le regrettait pas. Cette mission était la plus belle qu’on lui eut donnée de toute sa vie. Il ne pouvait louper cette occasion.


« Je vais bien réfléchir au prix, ne vous inquiétez pas. » dit-il, ayant tout de même déjà une idée sur celui-ci.

Il allait demander plus que pour les missions habituelles, ça c’était certain. Il prenait énormément de risques et était sans doute le seul à pouvoir mener à bien cette mission. Il allait donc en profiter même s’il n’allait pas demander une somme des plus colossales. Après tout, ce n’était pas comme s’il travaillait seul sur ce meurtre. Tatsuki allait faire aussi sa part du travail et sans lui, Abel ne pourrait jamais approcher le chef du clan. Cette aide n’était pas négligeable dans le prix. L’assassin se faisait payer cher mais honnêtement. Il savait que d’autres à sa place auraient demandé des fortunes mais il n’était pas comme eux. Malgré son métier, il était juste avec ses clients. Après tout, s’il était trop gourmand, ceux-ci se détourneraient de lui et iraient voir ailleurs.


« Votre amant… » répéta amusé le tueur après les dernières paroles de Tatsuki. « Ma foi, ça ne me dérange pas. Ce serait même un honneur après tout. » ajouta t-il avec humour.

Ce n’était pas donné à tout le monde qu’on le croit l’amant d’un futur chef de clan. Abel rangea la carte dans l’une des poches de son manteau et examina plus en détail son nouveau client. Celui-ci fumait beaucoup. Etait-ce pour se donner un genre ou bien parce qu’il avait besoin de quelque chose pour déstresser ? Il était d’apparence détendue mais après tout, avec tout ce qu’il avait sur les épaules, il ne serait pas étonnant qu’il soit stressé. En tout cas, s’il l’était, il le cachait à merveille. Tatsuki était légèrement arrogant mais n’avait pas l’air né de la dernière pluie. Il semblait très intelligent. Cela l’aiderait beaucoup dans son milieu en plus d’être entouré des bonnes personnes. Et, s’il avait encore besoin des services d’Abel, le tueur à gage serait ravi de refaire affaire avec lui.


« Nous nous voyons donc dans trois jours. D’ici là, j’aurai réfléchi au prix de mes services et à quelques idées d’actions. Je sens que nous allons bien nous amuser à mettre tout cela en place. » déclara t-il avec un léger sourire peint sur ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Affaires nocturnes (pv Abel) [TERMINE]   Sam 30 Aoû - 16:34

*S'amuser hein?*

Décidément le jeune homme était surprenant, mais cela montrait qu'il faisait ce métier avec professionnalisme et non pour se donner un genre ou jouer les durs. Si c'était un tueur d'opérette, il aurait pris les jambes à son cou dès qu'il aurait prit connaissance de la cible à abattre.
Une fois les modalités réglées et le rendez-vous fixé, Tatsuki commença à reboutonner les boutons de son long imper pour faire comprendre que leur entretien était terminé.
Il fit un signe en direction de sa voiture pour faire comprendre à son chauffeur qu'il pouvait commencer à faire chauffer son moteur. Ren alluma ensuite les phares pour être sûr que son boss puisse tourner le dos en sécurité à Ryuu. Cette démarche avait bien sûr pour but de l'aveugler et d'être sûr de bien le voir, après tout, il pouvait toujours dégainer en traître et intenter à la vie de Tatsuki, on pouvait s'attendre à tout. Ren était très prudent dès qu'il s'agissait de la sécurité de son patron...et ami.
Tout en marchant, Tatsuki se retourna et fit un léger sourire au jeune homme. Malgré la lumière aveuglante des phares, il pu distinguer son visage.


"Ce serait également un honneur pour moi de l'être!"

Il faisait référence à ce que lui avait dit le jeune tueur, en ce qui concernait le fait d'être amant, même s'il était très exigeant en la matière, et qu'il était très rare qu'il se donne à un homme. Mais, dans le cas de Ryuu, il ne pouvait pas nier le fait qu'il était assez attirant.
Il se dirigea enfin vers la voiture et y pénétra. On ne pouvait plus le distinguer derrière les vitres teintées.
Ren démarra et quitta cette endroit lugubre. Tatsuki alluma une cigarette et regarda à l'extérieur la pluie qui tombait toujours intensément, d'ailleurs, l'orage commençait à éclater.


"Je pense que tu as trouvé l'homme de la situation"

Il laissa échapper un petit sourire au coin de sa lèvre. Il n'avait plus qu'à attendre trois jours pour le revoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Affaires nocturnes (pv Abel) [TERMINE]   Sam 30 Aoû - 17:56

Abel regarda son nouveau client reboutonner son long imper. L’entretient touchait à sa fin. Il avait été très distrayant. Le tueur était ravi d’avoir accepté cette périlleuse mission et d’avoir rencontré le fils aîné des Sugiura. Ce n’était pas tous les jours qu’un grand mafieux se rendait lui-même sur les lieux d’un rendez-vous pour rencontrer un tueur à gage. L’assassin l’appréciait bien malgré son air quelque peu arrogant et le peu de temps qu’ils eurent passé à discuter. Tatsuki était quelqu’un de courageux, intelligent et ambitieux. C’était de très bonnes qualités, surtout dans son monde. Les autres clans n’auraient qu’à bien se tenir lorsqu’il serait au pouvoir. Il avait l’air prêt à tout pour réussir dans la vie.

Le grand blond remit son chapeau et le baissa légèrement afin de ne plus recevoir la lumière aveuglante des phares en plein visage. Il était conscient que cela n’était pas fait inconsciemment. L’homme de confiance du futur chef prenait grand soin de la sécurité de son patron. Ren avait l’air d’être un bon garde du corps. Abel se demandait quand il pourrait le rencontrer. Après tout, il ne l’avait eu qu’au téléphone et là, il n’avait pas pu voir son visage à cause des vitres teintées de la berline. Peut-être que dans trois jours, lorsqu’il se rendrait chez Tatsuki, il aurait le privilège de rencontrer son homme de confiance. Après tout, ce Ren devait être au courant de toute l’affaire. Il pourrait être d’une grande aide dans la construction d’un plan orchestrant le meurtre de Fuyuki Sugiura.

Abel eut un léger sourire en coin lorsque le futur chef de la mafia répondit que cela serait un honneur pour lui aussi qu’ils soient considérés comme des amants. Le tueur savait très bien que c’était dit sur le ton de l’humour mais il ne put faire autrement que d’être touché. Cela prouvait que tous deux avaient bon goût en matière d’hommes. Ils appréciaient la beauté et la politesse. L’assassin avait hâte de revoir ce Tatsuki. Il lui plaisait beaucoup. Bien sûr, cela en tout bien tout honneur. Le mafioso l’intéressait grandement. Ce n’était pas tous les jours que l’on rencontrait un homme aussi charismatique et plein d’assurance.

Le tueur à gage regarda la voiture s’éloigner puis tourna les talons. L’averse dehors ne s’était pas calmée et un grondement se fit entendre. L’orage était venu compléter la tempête. Abel aimait cette météo… lorsqu’il était au chaud chez lui. Il se dépêcha donc pour revenir à son loft. Dès qu’il rentra, il alla prendre une douche chaude avant de s’installer dans son salon et commencer à réfléchir à la mission qu’on lui avait confiée. Elle allait être difficile à mener à bien. Pour mieux se concentrer, il alluma une cigarette et ferma les yeux. D’habitude, il ne fumait pas mais là, ce jeune homme lui en avait donné l’envie. C’était rare qu’il touche à une cigarette et gardait un paquet pour les grandes occasions.


Suite ici ~> Résidence secondaire de Tatsuki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Affaires nocturnes (pv Abel) [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Affaires nocturnes (pv Abel) [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Bernier nommé ministre des affaires étrangères
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Le chargé d’Affaires haïtien à la Jamaïque rappelé pour consultation
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Récupère ses affaires (après la prison) [PV NINON]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Les Endroits à risque :: Usines abandonnées-
Sauter vers: