Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 D'agréables retrouvailles (PV Tatsu chéri ^^)[Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: D'agréables retrouvailles (PV Tatsu chéri ^^)[Terminé]   Lun 15 Juin - 18:01

Cassandre eut un doux sourire à la réflexion du jeune homme. Elle porta sa limonade fraîche aux lèvres, avec un sourire amusé, observant son invité d'un œil espiègle. L'américaine se sentait follement heureuse depuis qu'il était là. Elle avait été tourmentée de nombreuses nuits, sans savoir au final ce qui serait décidé. Après tout, il aurait pu prendre de bien pires décisions, enfin selon son point de vue... Elle reposa son verre sur la petite table, charmante et charmée, puis se leva. La jeune femme fit quelques pas avec grâce, passa ses bras fins et blancs autour du cou de son hôte, et s'installa sur ses genoux avec un sourire ravie. Les doigts du jeune homme caressèrent avec douceur les cheveux blonds et courts de l'Oyabun, puis, il l'attira doucement contre lui. Les mains sur son torse, elle pouvait percevoir les battements frénétiques et amoureux de son cœur à travers le vêtement fin. Il pressa la nuque de la belle blonde, et l'embrassa langoureusement... Ce baiser, elle l'avait longtemps rêvé depuis qu'il était parti... Elle se dégagea en riant de l'étreinte du beau brun, avant de venir déposer quelques baisers amoureux à la naissance de son cou.

La jeune femme observa son amant, grava dans son esprit les traits de l'homme. Elle n'avait pas eu l'occasion de le voir de si près depuis bien longtemps. Elle déposa, gourmande, de petits baisers sur les lèvres du brun, avant de lui dire, ravie:

« Je suis merveilleusement heureuse que tu sois ici, Jack! Tu m'as tellement manqué! »

L'acteur lui rendit son sourire, enlaçant sa femme un peu plus fort. Il avait appelé Cassandre la veille, pour lui annoncer son arrivée au Japon. La jeune femme avait du prendre quelques mesures rapides avant l'arrivée de son époux, mais au final, elle était venue elle-même le chercher à l'aéroport, accompagnée bien évidemment par Texas et Léon. Une fois à la résidence, il avait été accueilli comme un prince: Les domestiques de la maison s'étaient présentés à lui avec la plus grande des déférences, le considérant désormais comme un membre important de la famille. Les hommes de main lui avaient montré beaucoup de respect, et quelques uns avaient été mis discrètement à sa surveillance rapprochée. La jeune femme avait fait en sorte d'organiser un séjour confortable et sécurisé pour son mari. Lui en ville -même si sa présence n'avait pas été ébruitée- il représentait clairement un danger pour lui-même, mais surtout pour sa femme. Cassandre était certes, ravie de le revoir, mais dans moins de trois jours, il devrait reprendre l'avion. Elle ne voulait surtout pas qu'Hidekazu mette à exécution les menaces qu'il avait clairement prononcé à son encontre.

Elle plongea son visage ovale à la peau diaphane dans le cou de son mari, respirant doucement les effluves si particulièrement de son parfum. Il lui avait tellement manqué... L'idée de l'avoir ici, ne serait ce que pour quelques jours, en chair et en os, ravissait la jeune femme. Depuis qu'il était arrivé, elle ne cessait de le toucher, de l'embrasser, comme pour s'assurer qu'il était bel et bien là, que tout cela n'était pas une projection fantasmagorique de son esprit désabusé.

Cassandre s'écarta un peu de Jack, avec un doux sourire. Le monde n'existait plus pour la jeune femme, et rien n'aurait pu perturber son bonheur. Elle s'installa à ses côtés sur le canapé, et frappa des mains. Aussitôt, on leur apporta de nouvelles petites friandises -macarons, scones, et mignardises en tout genre- sur de délicats plateaux d'argent. Les domestiques s'affairaient avec beaucoup d'habileté, retirant ce qui était désormais inutile sur la table basse du salon, rajoutant un peu de citronnade dans un verre, avant de disparaître tout aussi rapidement. La massive pendule sonna le quart d'heure de trois heures, le gong de cuivre se balançant lourdement de droite à gauche. Les fenêtres avaient été ouvertes, et la vue donnait sur le jardin d'été et le bassin de koï, empli de nénuphars. Elle se sentait merveilleusement bien en compagnie de Jack.

Un long et serein moment de silence passa. La tête appuyée contre le torse de l'acteur, elle sentait ses doigts caresser ses cheveux blonds. Il lança alors, rompant la tranquillité du lieu:

« Je ne sais pas si j'arriverais à aimer un jour ou l'autre cet enfant comme si c'était le mien... Mais je te promets que j'en prendrais soin... »

Cassandre n'en demandait pas plus, et cette réponse la satisfaisait amplement. Elle savait très bien ce que pouvait ressentir son mari. Il n'avait pas la chance de pouvoir faire parti intégralement de cette histoire, et se faisait reléguer au second plan. Sans lui demander son avis, il avait été quelque peu contraint par Cassandre d'accepter cette naissance. Mais il tenait bien trop à son épouse, cette femme qu'il n'avait jamais cessé d'aimer, pour lui faire la moindre peine.

Elle lui caressa avec douceur la joue, et un tendre sourire aux lèvres, lui répondit:

« Je te remercie... »

L'Oyabun se rapprocha de Jack pour l'embrasser, mais elle fut brutalement interrompue par un de ses hommes de main frappant à la porte du salon. Elle soupira, gênée, et autorisa l'entrée. Léon se tenait dans l'embrasure de la porte, les mains derrière le dos. Il lui annonça alors, d'un ton neutre:

« Monsieur Tatsuki Sugiura sollicite un entretien. Nous l'avons fait patienter dans le salon de l'aile ouest... »

Cassandre se raidit en entendant le nom de Tatsuki. Ce n'est pas le fait qu'elle ne voulait pas le voir, mais aujourd'hui, il choisissait mal son jour pour passer. Certes, il avait comme elle beaucoup de responsabilités et peu de temps à lui, mais ce n'était pas le bon jour. Elle n'avait absolument pas envie que Jack et Tatsuki se rencontrent. Elle ne se sentait pas encore prête à une confrontation entre son époux et son ex-amant, d'autant plus qu'elle connaissait à peu près bien les diverses réactions de l'Oyabun. Elle poussa de nouveau un profond soupir, et se leva. Cassandre adressa un charmant sourire qui se voulait confiant à son mari, lui ébouriffa les cheveux au passage, et lui dit:

« Je suis désolée, mais c'est très certainement important... »

Jack la contempla un instant de ses yeux noisette, fronça les sourcils, avant de lui demander: « Tatsuki Sugiura... C'est le père de l'enfant, n'est ce pas? »

La jeune femme détourna le regard, se tordant les mains comme une enfant prise en faute. Elle murmura alors un faible « oui », qui semblait plus sonner comme une excuse que comme un aveu. L'acteur se laissa retomber dans le canapé, et observa un court instant le plafond, avant de lancer, résolu et déterminé: « J'aimerais le rencontrer. »

Cassandre fut déstabilisée par cette demande si soudaine, et ne sut pas quoi répondre sur le moment. Elle resta pantoise, avant d'accepter cette requête étrange par un hochement de tête. L'homme se leva alors, et suivit sa femme, précédée de Léon, à travers les couloirs innombrables de la résidence, jusqu'à l'un des salons de l'aile ouest.

Quand elle entra, Tatsuki était assis dans l'un des petits sofas du salon. Sur la table basse avait été servi du café, et une cigarette fumait doucement dans un cendrier de verre. Elle eut un charmant sourire tout en lançant à l'Oyabun:

« Tatsuki! Quel bon vent te mène? »

Cela faisait un petit moment qu'elle n'avait pas eu l'occasion de revoir le jeune homme, et même si elle se sentait gênée de cette rencontre par rapport à son mari, elle appréciait de voir que Tatsuki était là, et venait, très certainement, prendre de ses nouvelles, ainsi que celles de son bébé. Elle invita Jack, d'un geste gracieux de la main, à venir s'avancer dans le salon. Elle le présenta alors à Tatsuki:

« Tatsuki Sugiura, je te présente Jack L. Seymour... »

Intérieurement, elle priait pour que cette rencontre se passa bien. L'athlétique brun tendit sa main en direction de l'Oyabun, pour le saluer...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...


Dernière édition par Cassandre McKeller le Mar 23 Juin - 8:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: D'agréables retrouvailles (PV Tatsu chéri ^^)[Terminé]   Lun 15 Juin - 19:39


Par cette douce journée de juin, le yakuza s'était octroyé une journée de repos, ou plutôt un après-midi. Levé à l'aube comme d'habitude, il travailla avec ardeur afin de clore au plus vite certaines affaires. Mais, pour une fois, il se laissa un peu aller. Il pouvait se le permettre après tout. Il resta longuement assis dans son bureau à regarder par la fenêtre. Il faisait un temps radieux, il faisait même très chaud...Pourtant, l'humeur n'était pas au beau fixe. Ces derniers temps, Tatsuki restait seul. Il avait coupé contact avec le monde extérieur, même avec son amant qu'il voyait en coup de vent. Seul Kano et Ren arrivaient à avoir de nombreuses interactions avec lui...Il se contentait de parler business avec son Wakagashira ; par contre, Kano était autorisé à parler autre chose que boulot. Ces derniers temps, c'était d'ailleurs son confident. Absorbé un long moment par ses songes, il se mit à penser à Cassandre... Il ne l'avait pas revu physiquement depuis près de trois semaines...depuis qu'elle était venu lui apprendre LA nouvelle. Il l'avait bien eu quelques fois au téléphone bien sûr, mais il avait préféré la laisser tranquille un temps. Si la situation avait été compliqué pour lui qui était en couple, ça va avait dû être encore plus dur pour elle qui était mariée... D'ailleurs, cette idée irritait légèrement le yakuza...
Sur les coups de 14 heures, il décida de quitter son bureau. Nul besoin de se justifier étant donné que c'était lui le PDG.
Il jeta sa veste sur le siège passager de sa voiture qu'il avait décapoté. Il enfila ses lunettes de soleil et se rendit...chez Cassandre. Un caprice ou une envie ? Il ne le savait pas vraiment. Il s'arrêta en chemin pour faire quelques achats avant de foncer à la résidence de miss McKeller.
Inutile de se présenter lorsqu'il arriva devant la grille de l'immense villa. On l'escorta directement vers le salon principal afin de le faire patienter.
L'un des majordome lui apporta une tasse de café afin de rendre son attente plus agréable. L'Oyabun alluma machinalement une cigarette. Il n'eut pas à attendre si longtemps que cela, étant donné que Cassandre le rejoignit.


« Tatsuki! Quel bon vent te mène? »

L'Oyabun se leva et écrasa à toute vitesse sa cigarette. La présence de la belle blonde lui rappela qu'il ne devait plus fumer en sa présence. Il n'eut pas le temps d'ouvrir la bouche que la jeune américaine lui présenta une tierce personne...et pas n'importe qui.

« Tatsuki Sugiura, je te présente Jack L. Seymour... »

Le petit sourire du yakuza s'effaça très vite. Le mari de Cassandre lui tendit la main afin de le saluer. Tatsuki tendit la sienne par politesse pour le saluer à son tour. La poignée de main avec le jeune homme rompue, il salua Cassandre de la même façon.

"Je ...je passais voir comment tu allais. Mais je ne voudrais pas imposer ma présence si tu es avec ton mari..."


Tatsuki ne s'attendait pas à une telle "surprise".Il aurait préféré voir Cassandre en tête à tête, mais il semblait que tout n'allait pas se passer comme prévu. Il n'avait vraiment plus envie de s'attarder en ces lieux maintenant que "Monsieur l'acteur" était là. La situation était si bizarre...le mari...l'ex amant et père du bébé de sa femme...quelle situation singulière. Tatsuki n'était pas de ceux qui aimait se prendre la tête ou discuter. Et puis, de quoi allait-il pouvoir bien parler avec ce type avec qui il n'avait rien à voir ?

"Je ne vais pas vous déranger plus longtemps...nous nous reverrons à un autre moment Cassandre..."

Tatsuki montrait pour une fois un visage peu sûr. Il ne savait même plus pourquoi il était venu ici...parler avec Cassandre de leur bébé bien sûr, mais aussi...il ne le savait pas...avoir un peu de réconfort en ces temps difficiles pour lui. Mais une fois de plus, il avait agit égoïstement en pensant qu'il allait être le centre d'attention comme c'était toujours le cas.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: D'agréables retrouvailles (PV Tatsu chéri ^^)[Terminé]   Lun 15 Juin - 21:27

Les deux hommes échangèrent une rapide poignée de main, puis Tatsuki serra à son tour la main de Cassandre. La jeune femme haussa les sourcils, légèrement surprise. Les deux Oyabuns étaient quand même un peu plus proches que cela, pour simplement se serrer cordialement la main... Elle sentit rapidement que quelque chose n'allait pas chez Tatsuki. Elle l'avait connu bien plus vif et combatif, mais là, devant Jack, il semblait plus timoré et amorphe... Le jeune homme bafouilla une vague réponse concernant sa présence ici:

"Je ...je passais voir comment tu allais. Mais je ne voudrais pas imposer ma présence si tu es avec ton mari..."


Tatsuki Sugiura, le grand et carnassier Sugiura prenait la fuite? Que lui arrivait-il donc? L'américaine ne l'avait jamais connu ainsi, et ce comportement l'inquiéta quelque peu. Elle commençait à connaître le Tatsuki caractériel et colérique, mais dans ce salon, il n'était plus que l'ombre de lui-même. Un silence gêné et tendu se répandit dans la petite pièce. Jack se massa la nuque, mal à l'aise, tandis que Cassandre observait par petits coups d'oeil rapides et discrets les deux hommes qui comptaient dans sa vie. Elle se mordilla distraitement la lèvre inférieure, jusqu'à ce que Tatsuki prenne de nouveau la parole:

"Je ne vais pas vous déranger plus longtemps...nous nous reverrons à un autre moment Cassandre..."

Cassandre et Jack échangèrent un rapide regard entre eux, se sentant un peu gênés de le voir si peu sûr de lui. La jeune femme s'apprêtait à dire quelque chose, quand l'acteur prit alors la parole, un amical sourire aux lèvres:

"Ne vous inquiétez pas, je voulais juste vous rencontrer. Cassandre m'a longuement parlé de vous... Je vous laisse discuter..."

La jeune femme observa son mari, légèrement surprise. Il s'approcha alors d'elle, et déposa un baiser sur le front diaphane de l'américaine, caressant avec douceur ses cheveux blonds, qui avaient un peu poussé depuis qu'elle les avait fait couper. Il ajouta à l'encontre de Cassandre, avec un sourire tendre: "J'ai quelques coups de fil à passer... Rejoins moi dans ta chambre dès que tu as fini..." L'Oyabun lui rendit timidement son sourire, et approuva d'un hochement de tête. L'acteur quitta alors la pièce, fermant soigneusement la porte derrière lui... Cassandre n'était pas sûre de comprendre tout à fait le comportement de son mari, mais visiblement, quelque chose s'était passée dans son esprit, pour qu'il ait assez confiance pour laisser sa femme avec son ex-amant...

Les deux Oyabuns se retrouvèrent seuls, comme ils l'avaient été quelques semaines auparavant. Cassandre décida de briser le silence qui s'était installé de nouveau. Elle désigna un des fauteuils à Tatsuki, l'invitant à s'asseoir. Puis, elle prit place à son tour à ses côtés. Elle lui adressa un sourire joyeux, et déclara avec douceur:


"Je suis ravie de ta présence ici, et du fait que tu viennes t'enquérir de ma santé et de celle du bébé..."

Cassandre posa alors doucement sa main sur celle de Tatsuki, et lui demanda alors, inquiète:


"Tatsuki, comment vas tu? Tu m'as l'air quelque peu soucieux..."

Cette question était posée franchement et en toute amitié... Il n'y avait aucune curiosité mal placée chez elle. Elle se souciait juste de l'état de l'Oyabun...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: D'agréables retrouvailles (PV Tatsu chéri ^^)[Terminé]   Lun 15 Juin - 23:09


Un parfum de tension flottait dans l'air... L'Oyabun n'y était d'ailleurs pas étranger. A croire que sa morosité et sa petite déprime passagère étaient contagieuses.

"Ne vous inquiétez pas, je voulais juste vous rencontrer. Cassandre m'a longuement parlé de vous... Je vous laisse discuter...J'ai quelques coups de fil à passer... Rejoins moi dans ta chambre dès que tu as fini..."

Visiblement gêné par l'attitude fuyante du yakuza, le mari de la jeune américaine décida de les laisser seuls. Tatsuki quelque peu étonné ne décrocha pas un mot. Quel genre de type pouvait sourire et être aussi amical avec le père de l'enfant de sa femme? Lorsque les deux Kumicho étaient encore amants, Cassandre et Jack n'étaient pas mariés certes, mais cette situation était tout de même bizarre... Il laissait également sa femme, sa "propriété", avec l'homme qui avait été son amant il n'y a pas encore bien longtemps de cela... Ce type était stupide ou tout simplement inconscient ?
Après avoir saluée son mari, la jeune femme invita Tatsuki à s'asseoir, puis elle le rejoignit sur le canapé.


"Je suis ravie de ta présence ici, et du fait que tu viennes t'enquérir de ma santé et de celle du bébé..."

Le jeune yakuza soupira et se passa la main dans les cheveux.

"Tsk ! Je suis un peu son père non?"

Un peu vexé par la remarque de la jeune femme, il ne pu retenir de lui envoyer cette petite remarque ironique. Au fond, elle l'avait un peu vexé sans le vouloir.... Pourquoi ne pourrait-il pas avoir de l'intérêt pour son enfant et pour sa mère ? Car après tout, ils étaient maintenant liés tous les trois...et seulement tous les trois...
Le jeune femme radieuse au passage, garda son calme et posa sa main sur celle du jeune homme.


"Tatsuki, comment vas tu? Tu m'as l'air quelque peu soucieux..."

Elle paraissait si maternelle et posée...Elle lui rappelait sa sœur Reira. Était-ce les effets de la maternité ? Elle semblait bien plus sure d'elle et plus mature. Elle avait seulement appris sa grossesse depuis quelques semaines et son ventre ne se voyait pas encore, mais pourtant...c'était une autre femme.
L'Oyabun se surpris à apprécier le contact de cette main douce et chaude. Il retourna la paume de sa main afin d'enlacer celle de la jeune femme. Il lui caressa ensuite longuement la main en la regardant sans aucune gêne dans les yeux cette fois-ci...Peut-être que c'est plutôt elle qui ressentait une gêne à ce moment précis...


"Tu es très belle aujourd'hui... ta grossesse te rend resplendissante!"


Il esquissa un léger sourire en tenant toujours fermement la main de la jeune femme. L'Oyabun était doux dans ses propos, mais aussi dans ses gestes.
Il se décida à lâcher sa main avant de pouffer de rire et de faire un léger signe de la tête en direction de la petite table.


"Oh, je t'ai amené des fraises... Je crois que les femmes enceintes en mange...Kano me l'ai dit... Je..."

Il passa de nouveau la main dans ses cheveux en levant les yeux en l'air.

"J'ai l'air stupide..."


Cassandre ne pu dissimuler son étonnement. Tatsuki lui-même était étonné de ses réactions. Il s'était arrêté en chemin pour acheter cette petite barquette sans vraiment comprendre ce qu'il faisait, jusqu'à ce qu'il passe en caisse. Il avait été comme guidé par la pulsion du moment. Par ailleurs, il avait eu à faire face à un imprévu : Jack. Tatsuki détestait avoir l'air idiot, et là, c'était le cas.
Il saisit ensuite une cigarette dans sa poche, non pas pour la fumer, mais pour jouer avec. C'était un bon exutoire.


"Ton mari...qu'a-t-il dit ? Enfin, je suis surpris...enfin jveux dire...venir me saluer dans cette situation, c'est si bizarre. A le voir, je suppose qu'il a accepté notre enfant..."


Le Kumicho avait toujours du mal à comprendre la réaction de ce Jack...c'était certes un acteur au petit QI à ses yeux... mais le voir tolérer une telle situation, rendait le yakuza perplexe. Ce type n'éprouvait-il aucune jalousie ?

"Je suis venu prendre de tes nouvelles et te dire que je voulais te voir plus régulièrement...mais maintenant, je me pose une autre question. Commeny vois-tu l'avenir?"

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: D'agréables retrouvailles (PV Tatsu chéri ^^)[Terminé]   Mar 16 Juin - 8:19

Tatsuki accepta ce simple contact, retournant sa paume contre celle de Cassandre et fermant ses doigts sur la peau fine et douce de la jeune femme. L'Oyabun ne la quittait pas des yeux tout en caressant sa main. Cette situation était pour le moins étrange aux yeux de Cassandre. Elle n'était pas sûre de comprendre tout à fait ce qui était en train de se dérouler. La minute d'avant, elle était encore avec son mari, et là, elle se retrouvait main dans la main avec son ex-amant, qui plus est, père de l'enfant à venir. Tatsuki lui dit alors avec un sourire:

"Tu es très belle aujourd'hui... ta grossesse te rend resplendissante!"

La jeune femme le remercia par un charmant sourire. Il est vrai qu'elle avait toujours apprécié les compliments, surtout ceux venant d'hommes, mais aujourd'hui, elle l'appréciait encore davantage, sachant que c'était tout à fait sincère. L'américaine se sentait merveilleusement bien depuis quelques temps. Elle dormait un peu plus longtemps le matin, et ses nausées s'étaient calmées. Et puis, elle avait délégué un peu plus ses affaires à Gôro, gardant néanmoins les plus importantes en cours pour elle. Depuis qu'elle avait appris sa grossesse, l'Oyabun faisait beaucoup plus attention à son alimentation et à son sommeil: Elle mangeait équilibré et moins sur le pouce, évitait le café et autres excitants, et avait arrêté l'alcool et la cigarette (même si sa consommation n'était pas très importante avant...).

Le contact se rompit. Tatsuki diminua l'étreinte de ses doigts, pour venir désigner d'un geste de la tête, un petit paquet sur la table, en pouffant de rire. Il commenta alors cette réaction:


"Oh, je t'ai amené des fraises... Je crois que les femmes enceintes en mange...Kano me l'a dit... Je..."
Puis, il ajouta tout aussi rapidement, avec une nervosité palpable:
"J'ai l'air stupide..."

Cassandre était de plus en plus étonnée du comportement du brun. Elle ne l'avait jamais connu aussi incertain et si peu sûr de lui. Néanmoins, la jeune femme était touchée de le voir chercher ainsi ce qui pourrait faire plaisir à la future maman. Elle appréciait les efforts qu'il faisait, et sentait qu'il prenait vraiment à coeur son rôle de père, même s'il n'était encore sûr de rien dans ce qu'il faisait.

L'américaine sourit à pleines dents, véritablement heureuse, et dit alors à Tatsuki pour le rassurer:


"Tu n'es pas stupide, Tatsuki... J'apprécie beaucoup ce présent, ainsi que le fait que tu sois ici."
*Néanmoins, je serais curieuse de savoir ce que Kano connait des femmes enceintes* pensa-t-elle. Elle portait toujours aussi peu le frangin dans son coeur, et cela n'irait certainement pas en s'arrangeant, même si à ce jour, il ne lui avait pas fait encore de crasse (à part quelques petites réflexions acerbes de sa part...). En tout cas, Tatsuki devait s'être rapproché de son frère pour lui demander ainsi des conseils sur la grossesse...

Tatsuki sortit une cigarette de son paquet, mais ne l'alluma pas. Il se contentait juste de jouer avec, sachant pertinemment qu'il ne pouvait pas fumer devant la jeune femme. Il lui demanda alors:


"Ton mari...qu'a-t-il dit ? Enfin, je suis surpris...enfin j'veux dire...venir me saluer dans cette situation, c'est si bizarre. A le voir, je suppose qu'il a accepté notre enfant..."


Cassandre connaissait suffisamment Jack pour comprendre certaines de ses réactions, même si elle avait été plus qu'agréablement surprise par son comportement aujourd'hui, en présence de Tatsuki. Mais elle savait tout à fait comment interpréter cette réaction. Cassandre lui répondit avec douceur, jouant distraitement avec son alliance:

"C'est une situation qui lui a été imposée, mais, même si cela a été difficile pour nous deux au début, la distance n'arrangeant rien, Jack a accepté cette histoire. Néanmoins, il m'a clairement dit qu'à l'heure d'aujourd'hui, il n'y avait aucune garantie pour qu'il aime cet enfant, mais qu'il remplirait son rôle de "père" du mieux qu'il pourrait. Je ne doute pas que Jack aurait voulu avoir un enfant "à lui"... L'avenir n'est pas encore assez clair pour moi, pour que je lui garantisse plus tard un autre enfant... Enfin, c'est une autre histoire, et je ne veux pas t'ennuyer avec ça..."

La jeune femme avait encore quelques soucis à régler avec son couple, mais l'horizon se dégageait peu à peu... Tatsuki reprit alors la parole, et l'interrogea:


"Je suis venu prendre de tes nouvelles et te dire que je voulais te voir plus régulièrement...mais maintenant, je me pose une autre question. Comment vois-tu l'avenir?"

L'avenir? Très bonne question dont elle n'avait que quelques bribes de réponses, malgré le fait qu'elle y avait pensé de nombreuses nuits. Tout ce qui lui était venu à l'esprit ressemblait à des extraits de contes de fées, et n'avait que très peu de prises avec la réalité. Elle fit tourner plusieurs fois son alliance autour de son annulaire, avant de répondre à Tatsuki:

"Il n'y a aucun problème pour que tu viennes ici plus régulièrement. Tu es toujours le bienvenu. Néanmoins, concernant un futur possible, je n'ai, sincèrement, aucune idée fixe... J'ai envisagé beaucoup de possibilités, mais rien de "parfait" n'en est vraiment ressorti... Bien évidemment, j'aimerais que tout se passe au mieux, que cet enfant connaisse la solidité d'un foyer et beaucoup d'amour..."


Elle leva son regard bleuté et observa un instant Tatsuki, avant d'achever:
"Je suis désolée, je n'ai, à ce jour, aucune réponse définitive à t'apporter... Mais toi, si tu me poses la question... quelle est ta réponse?"

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: D'agréables retrouvailles (PV Tatsu chéri ^^)[Terminé]   Mar 16 Juin - 12:08


Le jeune femme semblait apaisé et imperturbable. Même si la situation avait beaucoup changé en peu de temps, le yakuza devait admettre une chose : elle était heureuse...Et l'absence de celui-ci n'y était sans doute pas étrangère, même si ça l'embêtait de l'admettre. Cassandre jouait inlassablement avec son alliance...une geste révélateur de son bonheur ou au contraire une façon de conforter ses choix ?

"C'est une situation qui lui a été imposée, mais, même si cela a été difficile pour nous deux au début, la distance n'arrangeant rien, Jack a accepté cette histoire. Néanmoins, il m'a clairement dit qu'à l'heure d'aujourd'hui, il n'y avait aucune garantie pour qu'il aime cet enfant, mais qu'il remplirait son rôle de "père" du mieux qu'il pourrait. Je ne doute pas que Jack aurait voulu avoir un enfant "à lui"... L'avenir n'est pas encore assez clair pour moi, pour que je lui garantisse plus tard un autre enfant... Enfin, c'est une autre histoire, et je ne veux pas t'ennuyer avec ça..."


Le jeune yakuza écouta attentivement les mots de la jeune femme...Il tiqua juste lorsqu'il entendit "rôle de père". Le père de cet enfant c'était LUI et personne d'autre. Nul besoin qu'un gugus qui n'avait rien à voir avec cela s'implique...C'était bien sûr normal qu'il veuille s'impliquer un minimum pour sa femme, mais le yakuza centré sur lui-même ne le voyait pas du même œil. L'Oyabun ne décrocha pas un mot, même si une seconde chose attira son attention...elle portait son enfant alors qu'il était le fruit de quelques nuits, mais elle ne concevait pas encore de porter l'enfant ce celui qui était son mari...peut-être que le Kumicho se trompait, mais il semblait que ce couple n'était pas si parfait que cela. Il brillait en apparence seulement.

"Il n'y a aucun problème pour que tu viennes ici plus régulièrement. Tu es toujours le bienvenu. Néanmoins, concernant un futur possible, je n'ai, sincèrement, aucune idée fixe... J'ai envisagé beaucoup de possibilités, mais rien de "parfait" n'en est vraiment ressorti... Bien évidemment, j'aimerais que tout se passe au mieux, que cet enfant connaisse la solidité d'un foyer et beaucoup d'amour... Je suis désolée, je n'ai, à ce jour, aucune réponse définitive à t'apporter... Mais toi, si tu me poses la question... quelle est ta réponse?"


Tatsuki rangea sa cigarette qu'il n'allait pas fumer avant d'être sorti de la résidence.

"Je veux que notre fils ou que notre fille soit entouré d'une famille aimante...et stable. Je sais que c'est très difficile vu nos statuts et nos fonctions respectives... "

A ce moment il leva la tête en l'air en pouffant doucement de rire. C'était sans doute un hasard, mais au même moment les rayons de soleil vinrent illuminer le visage du yakuza.

"Je ne lui souhaite pas mon enfance, même si j'ai eu la meilleure des mères qu'il soit...mais j'ai grandit seul pourtant. Je ferai sans doute un piètre père, mais depuis que je sais que tu es enceinte, je me suis juré de prendre soin de mon enfant... Pas seulement en tant qu'héritier potentiel, mais en tant qu'être à part entière..."

Tatsuki s'interrompit dans ses confidences, comme s'il en avait un peu trop dit. C'était l'un des moments où on pouvait le qualifier "d'adorable". Il avait une personnalité difficile à cerner, mais il lui arrivait d'être très doux et très charmeur. Étant donné que cette facette contrastait avec le reste de sa personnalité, ça le rendait extrêmement adorable et charmeur.
Il se tourna tout d'un coup vers la jeune blonde. Il n'avait toujours pas répondu à sa question concernant sa conception de l'avenir, mais il semblait qu'autre chose le préoccupait.


"I asked you few week ago if you loved him, and you didn't answer...So...Do you love him ? Or, it's just friendship ?"

Il fixait la jeune femme dans les yeux en n'étant plus qu'à quelques centimètres d'elle. Tatsuki était très sérieux quitte à la destabiliser.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: D'agréables retrouvailles (PV Tatsu chéri ^^)[Terminé]   Mar 16 Juin - 13:04

Tatsuki se laissa aller à la confidence, évoquant ses craintes et ses certitudes pour l'avenir de cet enfant:

"Je veux que notre fils ou que notre fille soit entouré d'une famille aimante...et stable. Je sais que c'est très difficile vu nos statuts et nos fonctions respectives... Je ne lui souhaite pas mon enfance, même si j'ai eu la meilleure des mères qu'il soit...mais j'ai grandit seul pourtant. Je ferai sans doute un piètre père, mais depuis que je sais que tu es enceinte, je me suis juré de prendre soin de mon enfant... Pas seulement en tant qu'héritier potentiel, mais en tant qu'être à part entière..."

L'américaine comprenait très bien ce que l'Oyabun avait du connaître étant enfant. Même si Genius avait été présent pour sa fille, tout au long de son enfance et de son éducation, il ne fallait pourtant pas oublier qu'il l'avait élevé pour en faire son héritière. Elle avait eu un enseignement très dur, malgré de très bons moments passés en compagnie de son père, et Cassandre ne voulait absolument pas que son enfant subisse la même chose. Elle savait qu'elle serait, un jour ou l'autre, amenée à choisir entre sa fonction d'Oyabun et son statut de mère, mais elle ne voulait pas y penser tout de suite... Son propre père avait préféré sa carrière à sa famille... Quel serait son choix à elle?

La jeune femme se laissa aller à quelques réflexions éparses. Elle se remémora des bribes de son enfance, alternant entre mélancolie et nostalgie. Elle avait de bons souvenirs, mais ils étaient bien trop peu nombreux pour qu'elle soit satisfaite pleinement de son enfance... Enfin, ce n'était pas le moment de se laisser aller...

Elle prit sur la table un des petits gâteaux qui avaient été déposé en même temps que le café, et le grignota distraitement, laissant planer un silence salvateur de courte durée. Le salon était baigné de lumière solaire. Les fenêtres avaient été ouvertes par cette belle journée, et une légère brise rafraîchissait les lieux. Tatsuki se tourna soudainement vers elle. Son visage était étonnamment proche de celui de Cassandre, qui se sentait légèrement mal à l'aise de le voir si près d'elle... Il lui lança alors:


"I asked you few week ago if you loved him, and you didn't answer...So...Do you love him ? Or, it's just friendship ?"

La jeune femme fronça des sourcils, puis détourna rapidement le regard. Elle n'aimait absolument pas cette question. Elle se leva rapidement, comme pour se dégager de l'emprise de l'Oyabun et se rendit à l'une des fenêtres à laquelle elle s'accouda. Non, décidément, cette question, elle ne l'appréciait pas vraiment. Cela signifiait-il qu'il n'était pas dupe? Qu'il sentait quelque chose par rapport à cette histoire? Cassandre se mordilla nerveusement la lèvre inférieure... Elle n'était pas vraiment disposée à répondre... Elle lança néanmoins, un peu froide:

« He's my husband, and I'm happy with him... »


N'était-ce pas tout ce qu'il avait à savoir? Il n'avait pas besoin de savoir que tout cela n'était qu'un vaste mensonge, monté sur le coup d'une nuit un peu trop arrosée... Et puis, pourquoi venait-il s'enquérir des sentiments qu'elle éprouvait pour Jack... La jeune femme était nerveuse et agacée, et son corps trahissait cet état. Si Tatsuki avait voulu la piéger avec cette question, il avait réussi... Cassandre tapota nerveusement le rebord de la fenêtre, avant d'exploser:

« Okay, je ne sais pas si je l'aime ou non... Cela faisait près de deux ans que nous nous étions séparés... Je ne ressens pas la même chose que lorsque que j'avais vingt ans... Je me sens bien avec lui, mais je ne sais pas si j'en suis réellement amoureuse.... »

Elle revînt s'asseoir aux côtés de Tatsuki, un peu boudeuse... Il avait réussi à lui faire dire ce qu'elle ne voulait pas s'avouer, et cela l'agaçait pas mal... Elle se tourna vers lui, et lui demanda alors:

« Et pourquoi cette question Tatsuki? »

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: D'agréables retrouvailles (PV Tatsu chéri ^^)[Terminé]   Mar 16 Juin - 15:02


Cassandre se leva brusquement et se dirigea vers la fenêtre. Elle semblait vouloir mettre fin à l'interaction qu'elle avait avec Tatsuki. Etait-elle gênée par cette proximité si soudaine ? Ou était-ce la question ? Ou bien encore les deux ?


« He's my husband, and I'm happy with him... »

Le jeune yakuza avait donc tapé dans le mille. Il connaissait l'amour ou l'avait connu avec Abel, il ne le savait pas vraiment, et "Ça", ce couple n'était qu'une mascarade. Il n'y avait pas d'amour dedans...ou plutôt, l'amour n'allait que dans un sens. Jack aimait Cassandre (d'un amour sage et non "passionné"), mais Cassandre éprouvait beaucoup d'affection pour lui. La jeune femme n'était pas si différente que cela de Tatsuki. Elle saturait à cause de toutes ses responsabilités. Cela ne faisait pas d'elle une pauvre femme faible, mais un être humain. D'ailleurs, au moment présent, elle gérait mieux sa vie que le jeune Sugiura... Elle avait trouvé en Jack un solide ami, mais surtout un homme loin de tout le vice de la mafia. Il l'aimait, il la soutenait, que demander de plus ? Les soupçons du yakuza furent confirmés par la suite.

« Okay, je ne sais pas si je l'aime ou non... Cela faisait près de deux ans que nous nous étions séparés... Je ne ressens pas la même chose que lorsque que j'avais vingt ans... Je me sens bien avec lui, mais je ne sais pas si j'en suis réellement amoureuse.... »

Elle en avait donc conscience. Elle se disait juste que l'amour viendrait avec le temps peut-être. Elle se reposait sur cet homme parce qu'elle se sentait aimée, mais était-ce suffisant ? Si on regardait la situation de plus près, ce mariage soudain avait eu lieu peu après sa rupture avec le yakuza ? Cet événement était sans doute la goutte qui débordait le vase ... Situation désespérée, acte désespérée?
Tatsuki avait emménagé avec Abel certes, mais il se disait lui-même parfois qu'il avait été un peu trop vite en besogne... Dans son cas, c'était encore différent. Les deux hommes s'aimaient, mais pourtant Tatsuki doutait...De quoi, il ne le savait pas lui-même, mais les choses allaient de mal en pi. dans son couple. Cassandre revint près de l'Oyabun non sans mal et un peu agacée. Elle se tourna vers lui, le regard renfrogné.

« Et pourquoi cette question Tatsuki? »


Ce fut au tour de Tatsuki de froncer un peu les sourcils. Il baissa ensuite la tête.


"Je ne sais pas...sans que je puisse le comprendre, ça m'agace... Je ne sais pas si le fait d'imaginer mon enfant passer du temps avec un autre homme sera supportable.
Tsk...quoi ? Il aura trois pères et une mère c'est ça ? Quelle merde!"


Ce n'était pas comme si le yakuza ne savait pas que ça allait se passer comme cela, mais y avait-il autre chose ?


"En plus de ta sécurité, une chose me taraude. Ta grossesse...ses premiers mois, ses premières années...je ne veux pas perdre une minute de vue tous ces événements importants... Je ne veux pas qu'il y ait une confusion des rôles..."


Tatsuki avait donc peur que Jack ne vienne interférer dans leur vie de famille. Même s'il savait que cet enfant n'était pas le sien, on ne savait pas comment les choses allaient évoluer. Qui sait, peut-être que l'enfant s'attacherait plus à Jack qu'à lui... A noter, qu'il ne mentionna pas Abel...
Tatsuki se pencha vers Cassandre et lui caressa les cheveux du bout des doigts.


"Ce que tu ressens pour ce type est de l'amitié, et non de l'amour et ça tu le sais...Que sait-il de toi ? Sait-il que tu es celle qui dirige le cartel de drogue en Asie ? Ne penses-tu pas que cette situation sera problématique pour toi et notre enfant à un moment donné ?"

Le yakuza s'éparpillait un peu dans ses propos. La jeune femme devait sans doute être un peu perdue. Cependant, Tatsuki ne s'arrêta pas en si bon chemin.

"Cet enfant est bien plus que le fruit d'une ou deux nuits et tu le sais....Pour toi, pour moi, pour nos clans... En vivant ainsi, chacun de notre côté, nous prenons des risques inconsidérables... Cet enfant sera un danger pour nos concurrents les plus hostiles à cause de sa future position... On cherchera donc à nous atteindre... Nous devons donc veiller l'un sur l'autre."


Petit à petit les desseins du jeune hommes se dessinaient. Mais une chose avait changé chez lui. Il ne parlait pas égoïstement à son nom, mais aux deux noms. Il mettait Cassandre et lui sur le même piédestal. En parlant de se protéger l'un l'autre, il montrait qu'il ne considérait plus la jeune femme comme étant faible et incapable ; sinon, il aurait parlé de LA protéger...dorénavant il la savait capable de veiller sur sa personne, mais aussi sur lui. Tatsuki baissa un instant la tête avant de regarder de nouveau la jeune femme dans les yeux. Son regard était si intense et sincère.


"Je ne pense pas qu'il y ait une chance pour que tu ailles dans mon sens...mais à tes yeux, je ne suis pas différent de ce type...Je veux dire...je...Enfin... Sauf que nous avons un lien bien plus fort qui nous unis tous les deux...un enfant!"

Cassandre n'aimait pas Jack, même si elle éprouvait une profonde amitié pour lui. Elle n'aimait pas non plus Tatsuki (elle n'éprouvait pas d'amitié non plus à son égard), mais dans ce second cas, il y avait un argument de poids : ils allaient être parents.

"Je...je voudrais que tu m'épouses Cassandre"

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: D'agréables retrouvailles (PV Tatsu chéri ^^)[Terminé]   Mar 16 Juin - 19:55

"Je ne sais pas...sans que je puisse le comprendre, ça m'agace... Je ne sais pas si le fait d'imaginer mon enfant passer du temps avec un autre homme sera supportable.
Tsk...quoi ? Il aura trois pères et une mère c'est ça ? Quelle merde!"


C'était donc là le problème? Tatsuki ne désirait pas avoir de concurrents paternels. Il avait peur que Jack lui vole la vedette. Après tout, il y avait peut être de grandes chances pour que cela se passe ainsi. Son mari serait certainement beaucoup plus disponible que l'Oyabun. Et puis, l'enfant verrait principalement Cassandre et Jack ensemble. Qui sera donc Tatsuki dans son esprit, puisqu'il n'est pas l'homme qui vit avec sa mère? La suite du speech confirma ses hypothèses:

"En plus de ta sécurité, une chose me taraude. Ta grossesse...ses premiers mois, ses premières années...je ne veux pas perdre une minute de vue tous ces événements importants... Je ne veux pas qu'il y ait une confusion des rôles..."

Tatsuki craignait véritablement d'être relégué au second plan. Pourtant, pour Cassandre, il était le principal intéressé, et elle aurait tout fait pour qu'il assiste à tous ces événements. Néanmoins, elle comprenait très bien ce qu'il pouvait ressentir. Abel avait du, d'une certaine manière, éprouver la même sensation. Tatsuki ne lui avait visiblement pas parlé d'une possible existence dans la vie de l'enfant, et c'est justement ce que redoutait maintenant l'Oyabun par rapport à Jack. Quelle ironie...
La jeune femme préféra le laisser continuer. Il était pas mal agité, et elle ressentait pleinement son angoisse et ses craintes. Le brun se rapprocha d'elle, et s'autorisa quelques caresses distantes dans la chevelure blonde de l'américaine... Au final, à quoi jouait-il avec elle? Cassandre avait un peu peur de la suite, surtout connaissant Tatsuki, capable de tous les rebondissements...

"Ce que tu ressens pour ce type est de l'amitié, et non de l'amour et ça tu le sais...Que sait-il de toi ? Sait-il que tu es celle qui dirige le cartel de drogue en Asie ? Ne penses-tu pas que cette situation sera problématique pour toi et notre enfant à un moment donné ?"

La future maman baissa les yeux. Décidément, il avait le chic pour appuyer là où ça faisait mal. Bien sûr qu'elle était au courant de tout ça, qu'une relation saine ne pouvait pas se baser sur un aussi énorme secret. Et concernant les sentiments qu'elle éprouvait envers Jack, elle s'était dit qu'elle aurait tout le temps de tomber amoureuse. Elle ne croyait plus aux coups de foudre, et savait pertinemment que l'amour se construisait sur le long terme, briques par briques... Les questions rhétoriques de l'Oyabun l'a contrarié, mais elle tâcha de ne rien en laisser paraître. Pourtant, elle avait l'impression d'être réprimandé comme une petite fille prise en faute...

"Cet enfant est bien plus que le fruit d'une ou deux nuits et tu le sais....Pour toi, pour moi, pour nos clans... En vivant ainsi, chacun de notre côté, nous prenons des risques inconsidérables... Cet enfant sera un danger pour nos concurrents les plus hostiles à cause de sa future position... On cherchera donc à nous atteindre... Nous devons donc veiller l'un sur l'autre."

Cela, elle en était bien consciente. Elle savait très bien que cet enfant était un poids important dans la balance de Yuukoku. Tatsuki écraserait un peu plus les autres kumichos, et le clan de Cassandre serait propulsé automatiquement au second rang. Mais en même temps, il était aussi un danger pour les deux Oyabuns, une faiblesse évidente. La jeune femme désirait plus que tout cet enfant qui lui avait donné une nouvelle raison de vivre, mais elle ne voulait pas lui imposer ce monde impitoyable qu'était la mafia.

"Je ne pense pas qu'il y ait une chance pour que tu ailles dans mon sens...mais à tes yeux, je ne suis pas différent de ce type...Je veux dire...je...Enfin... Sauf que nous avons un lien bien plus fort qui nous unis tous les deux...un enfant!"


Pas différent de ce type? Qu'essayait-il de lui faire comprendre par là? Jack avait plus d'importance sur le plan sentimental que Tatsuki aux dernières nouvelles, même si elle appréciait ce dernier. Enfin, les deux Oyabuns n'étaient pas à proprement parler « amis », mais ils s'étaient rapprochés depuis quelques temps et la jeune femme avait découvert une nouvelle facette chez le brun qui favorisait son affection pour lui.

Néanmoins, ce que venait de lui dire Tatsuki l'effrayait quelque peu. Surtout cette façon qu'il avait de chercher ses mots. Elle sentait qu'une révélation pointait son nez, et étrangement, elle n'avait absolument pas envie de la connaître. Et puis, le jeune homme avait un regard si sincère, qu'elle craignait vraiment le pire...

Et la nouvelle qu'elle ne désirait pas, tomba comme un couperet:

"Je...je voudrais que tu m'épouses Cassandre"

La jeune femme eut la très désagréable impression de s'être prise une gifle en pleine figure. Elle avait imaginé beaucoup de choses, mais ça! Ça! C'était vraiment trop énorme pour qu'elle puisse l'envisager. Elle se leva d'un bond, comme pour se remettre du choc, et fit bientôt les cent pas dans le salon. L'américaine était plus qu'anxieuse et énervée, ce qui n'était pas vraiment conseillé pour sa grossesse, mais elle n'arrivait pas à se calmer. Elle était sur le point d'exploser. Cassandre n'arrivait pas à savoir ce qu'elle ressentait précisément sur le moment. Un point était sûr, c'est qu'elle était en colère contre Tatsuki, et ce, sans vraiment savoir pourquoi. La jolie blonde se stoppa net, et se tourna vers le jeune homme, furieuse:

« Tu te rends compte de ce que tu me demandes Tatsuki! A quoi t'attendais-tu? Que je te dise oui, et te saute dans les bras?? »

L'Oyabun avait les tempes en feu, et elle fut prise d'un fugace vertige, qui l'obligea à se rattraper au dossier du sofa. Elle inspira plusieurs bouffées d'air qu'elle expira lentement pour se calmer. Elle savait qu'elle n'avait pas à se comporter ainsi avec le père de son enfant, mais quelque chose avait fait 'tilt' dans son esprit. La jeune femme resta debout, les deux mains appuyées sur le fauteuil. Elle était parvenue à retrouver un semblant de sérénité... Cassandre continua donc, commençant par s'excuser:

« Pardonnes-moi Tatsuki, mais je ne m'attendais absolument pas à cela de ta part... C'est tellement... hallucinant! »

L'américaine passa une main tremblante sur son front, avant de décider de reprendre sa place aux côtés du jeune homme. Elle croisa les bras sur sa poitrine, en retrait par rapport à l'Oyabun et reprit la parole:

« Je commence enfin à trouver une voie à ma vie, un semblant de bonheur. Certes, je n'aime pas Jack, mais ça viendra avec le temps... Tu ne peux pas me demander comme ça de renoncer à tout cela d'un coup. Trop de gens sont impliqués... Et puis, il y a Abel! Tu l'as déjà écarté avec cette grossesse, tu voudrais maintenant le faire par un mariage? Mais, que t'arrive-t-il en ce moment, Tatsuki? »

La jeune femme était agitée, et faisait de grands gestes avec ses mains, qu'elle contrôlait d'habitude. Trop de choses se bousculaient d'un coup dans son esprit pour que ses propos soient assez construits et argumentés... Cassandre ne comprenait absolument pas cette demande...

« Je sais bien qu'il s'agit avant tout du bonheur de notre enfant, mais je ne peux pas... Si les choses avaient été différentes... que nous étions tous les deux célibataires, j'aurais été plus qu'heureuse que tu me demandes en mariage... »

L'Oyabun se leva de nouveau. Elle ne pouvait rester assisse, et se dirigea donc de nouveau vers la fenêtre pour profiter de la brise d'été. Et puis, elle ne voulait pas continuer à accabler ainsi Tatsuki. Cette demande avait été prononcée pour le bien de l'enfant... et pour eux deux... Ce n'était donc pas en soi, quelque chose de mauvais, mais c'était bien trop dur à digérer pour la jeune femme...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: D'agréables retrouvailles (PV Tatsu chéri ^^)[Terminé]   Mar 16 Juin - 22:40


« Tu te rends compte de ce que tu me demandes Tatsuki! A quoi t'attendais-tu? Que je te dise oui, et te saute dans les bras?? »


Comme l'avait prédit Tatsuki, Cassandre réagit au quart de tour. Bien évidement, cette demande l'avait complètement chamboulée. La jeune femme fit un bon et se leva en vacillant légèrement. Son visage avait viré au rouge

« Pardonnes-moi Tatsuki, mais je ne m'attendais absolument pas à cela de ta part... C'est tellement... hallucinant! »

Tatsuki ne s'attendait pas à voir Cassandre sauter au plafond ou hurler de joie suite à cette demande. Comme d'habitude, il n'y allait pas avec le dos de la cuillère ; lorsqu'il prenait des décisions, il n'y allait pas de main morte. Cassandre finit par se remettre de ses émotions et revint s'asseoir à ses côtés.

« Je commence enfin à trouver une voie à ma vie, un semblant de bonheur. Certes, je n'aime pas Jack, mais ça viendra avec le temps... Tu ne peux pas me demander comme ça de renoncer à tout cela d'un coup. Trop de gens sont impliqués... Et puis, il y a Abel! Tu l'as déjà écarté avec cette grossesse, tu voudrais maintenant le faire par un mariage? Mais, que t'arrive-t-il en ce moment, Tatsuki? »

De nouveau, la jeune américaine paraissait agitée. Tatsuki quant à lui resta bras croisés dans dire un mot. Il préférait entendre tout ce que la jeune femme avait à dire, même si ça ne présageait rien de bon. La tâche n'allait pas être facile pour lui, mais il s'y était préparé. Les grands gestes de Cassandre montraient à quel point elle était encore toute émoustillée. Elle se leva de nouveau pour aller près de la fenêtre cette fois-ci. A croire qu'elle craignait de rester à ses côtés.

« Je sais bien qu'il s'agit avant tout du bonheur de notre enfant, mais je ne peux pas... Si les choses avaient été différentes... que nous étions tous les deux célibataires, j'aurais été plus qu'heureuse que tu me demandes en mariage... »


Le jeune yakuza resta toujours assis et dos à la jeune femme qui était sans doute toujours près de la fenêtre.

"Je sais que ma requête soudaine peut te paraître des plus singulières, mais réfléchis-y plus sérieusement et non sous l'impulsion du moment"


Tatsuki avait clairement réfléchis à cela en fait. C'était sans doute l'une des raisons qui l'avait éloigné momentanément d'Abel. Il avait besoin de faire le point en gardant les idées claires et sans se laisser influencer par une tierce personne...même pas son amant. En même temps, il était incertain sur bien des choses en ce moment...voilà ce qui justifiait aussi son escapade à la maison d'hôte...
Le yakuza se leva à son tour doucement, puis il rejoint la jeune américaine qui contemplait les jardins. Il resta légèrement en retrait derrière elle.


"Je sais que Jack est un homme bien...je n'en doute pas même...et pour être franc, si tu en avais été amoureuse, je n'aurais sûrement pas fait cette demande. Je ne suis pas si mauvais au point de te priver d'amour, même si je me comporte parfois très égoïstement... Mais, sois franche, seras-tu heureuse aux côtés d'un homme qui habite à des milliers de kilomètres de toi ? Seras-tu heureuse avec un homme que tu considères comme un ami plutôt que comme un mari ?... Ne penses-tu pas qu'il soit égoïste d'être avec un homme qui t'aime comme un fou, alors que toi ... Indéniablement cela touchera votre amitié..
Seras-tu heureuse aux côtés d'un homme dont tu ne porteras sans doute pas les enfants ? ..."


Tatsuki faisait référence à ce que Cassandre lui avait dit quelques minutes plus tôt. Si elle n'envisageait pas d'avoir des enfants dans le futur avec cet homme qu'elle disait son époux, c'est qu'elle n'en tomberait sans doute jamais amoureuse.
Peut-être que l'Oyabun allait un peu loin, mais il était déterminé... Mais au fond, il n'avait pas tord si on analysait la situation... Quoi de pire qu'un amour à sens unique ? Cassandre ne donnerait jamais autant d'amour que Jack lui en offrait. La logique était qu'il finirait par en souffrir.


"Cet enfant aura son père et sa mère. Et son père c'est MOI Cassandre. Jamais je ne laisserai un autre homme l'élever à ma place. Et à moins que tu ne me cèdes sa garde, je ne vois pas d'autre solution pour le bien de tous qu'on fasse vie commune. Cela va sans dire que nous nous arrangerons à ta convenance. Je ne te demande pas de m'aimer... On aura d'ailleurs chacun notre liberté...Je te demande juste ses premières années. Je veux qu'il grandisse avec ses deux parents sans qu'il y ait d'interférences ou qu'il souffre de ne pas comprendre où est sa place et qui est à la bonne place..."

Le jeune Oyabun détourna un peu le regard. A regarder de plus près, son regard était triste.

"Serais-je un si piètre mari que cela ?"

Il savait à quel point il était difficile de le supporter. Mais, il ne demandais pas à Cassandre de l'épouser pour lui pourrir la vie. Il voulait au contraire un accord entre eux. Elle aurait sa liberté et lui la sienne, et pour le bien de l'enfant et de leur clan respectif, ils feraient bonne figure en étant mariés. L'Oyabun se rapprocha de la jeune femme. Il l'effleura avant de poser sa tête sur son épaule.

"Cet enfant me rend déjà meilleur Cassandre...je le sens, je le sais. Je l'aime déjà!"


Tatsuki montrait toute l'importance que ce petit être avait déjà pour lui...Pour lui, il renoncerait à tout...L'aiderait-il à devenir un peu moins égoïste ?

"Ça fait bien longtemps que j'ai appris à vivre en reléguant mon bonheur au second plan. Voilà pourquoi je suis devenu Kumicho et que tu l'es aussi Cassandre. Réfléchis à ma proposition à tête reposée s'il-te-plaît"

Le jeune homme se recula un peu pour ne pas trop oppresser la jeune femme.

"J'ai beaucoup à perdre moi aussi, peut-être bien plus que toi...mais mon clan passe avant tout. S'il m'aime vraiment, il le comprendra."


Tatsuki vivait en couple et une réelle histoire d'amour avec Abel. Son couple allait être ébranlé et pourrait ne pas y survivre, même si le jeune homme avait précisé à Cassandre qu'ils vivraient chacun en toute liberté. Cela voulait dire qu'il garderait son amant et que la jeune femme pourrait elle aussi prétendre à une vraie histoire d'amour si elle trouvait toutefois quelqu'un à aimer (au sens propre du terme). Cette grossesse imprévue n'allait donc pas être aussi facile à gérer et sans conséquence. Mais Tatsuki ne renoncerait pas à une chose aussi importante.Il se faisait une idée claire de la famille qu'il ne voulait pas ébranlé, même si le tribu était lourd à payer.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: D'agréables retrouvailles (PV Tatsu chéri ^^)[Terminé]   Mer 17 Juin - 10:09

"Je sais que ma requête soudaine peut te paraître des plus singulières, mais réfléchis-y plus sérieusement et non sous l'impulsion du moment"

Bien sûr qu'elle allait y réfléchir, même si cette requête lui apparaissait comme totalement surréaliste. Cassandre ne voulait pas envisager ce mariage, car elle savait pertinemment qu'il blesserait de nombreuses personnes, Jack et Abel les premiers. L'américaine ne voulait plus trahir la confiance d'Abel, ni celle de son mari, et encore moins être l'instigatrice de leur malheur. Cette proposition la mettait réellement mal à l'aise...
Elle entendit Tatsuki se lever du fauteuil et faire quelques pas dans la pièce. Il devait probablement être derrière elle, mais la jeune femme n'avait pas le courage de se retourner pour affronter son regard. L'Oyabun continua alors:

"Je sais que Jack est un homme bien...je n'en doute pas même...et pour être franc, si tu en avais été amoureuse, je n'aurais sûrement pas fait cette demande. Je ne suis pas si mauvais au point de te priver d'amour, même si je me comporte parfois très égoïstement... Mais, sois franche, seras-tu heureuse aux côtés d'un homme qui habite à des milliers de kilomètres de toi ? Seras-tu heureuse avec un homme que tu considères comme un ami plutôt que comme un mari ?... Ne penses-tu pas qu'il soit égoïste d'être avec un homme qui t'aime comme un fou, alors que toi ... Indéniablement cela touchera votre amitié..
Seras-tu heureuse aux côtés d'un homme dont tu ne porteras sans doute pas les enfants ? ..."


Le pire, c'est qu'il avait raison, et cela blessait profondément la femme qu'elle était. Ses mains agrippèrent un peu plus fermement le rebord en bois de la fenêtre. Pourquoi avait-il décidé de l'accabler ainsi aujourd'hui? Ne semblait-elle donc pas merveilleusement heureuse dans ce mensonge monté de toutes pièces? Son mariage avait tout pour être parfait, et il l'était! Alors pourquoi vouloir faire exploser tout cela? Et pourtant, il avait raison... La jeune femme sentit les larmes lui monter aux yeux, mais elle décida de se montrer plus forte que cela. Après tout, pour qui pleurait-elle? Pour Jack... ou bien pour elle? Cassandre ne répondit pas aux questions rhétoriques que lui posait Tatsuki... Elle ne s'en sentait pas encore le courage. Par ce mutisme, il fut invité à poursuivre:

"Cet enfant aura son père et sa mère. Et son père c'est MOI Cassandre. Jamais je ne laisserai un autre homme l'élever à ma place. Et à moins que tu ne me cèdes sa garde, je ne vois pas d'autre solution pour le bien de tous qu'on fasse vie commune. Cela va sans dire que nous nous arrangerons à ta convenance. Je ne te demande pas de m'aimer... On aura d'ailleurs chacun notre liberté...Je te demande juste ses premières années Je veux qu'il grandisse avec ses deux parents sans qu'il y ait d'interférences ou qu'il souffre de ne pas comprendre où est sa place et qui est à la bonne place..."

La future maman tourna légèrement la tête en direction de son ex-amant. Il était hors de question qu'elle céda un jour ou l'autre la garde de l'enfant. Il était devenu sa raison de vivre, l'avait rendu plus forte et plus déterminée que jamais. Tatsuki ne pouvait pas le lui retirer ainsi. Elle soupira, sa poitrine se soulevant doucement. Plus elle l'écoutait, plus elle se disait qu'il avait malheureusement raison. Comment pouvait-elle imaginer une seule seconde que cet enfant serait sain et équilibré en naissant dans une famille complétement disloquée? Avait-elle été stupide au point de croire que tout s'arrangerait comme dans un conte de fées? Cet enfant impliquait des sacrifices -encore- et de lourdes responsabilités, et les deux Oyabuns avaient pris la ferme résolution de s'en occuper. Ils devaient donc jouer leurs rôles de parents de la meilleure façon qu'il soit, même si cela impliquait que Cassandre devrait renoncer à Jack au profit de Tatsuki...

"Serais-je un si piètre mari que cela ?"


Le plancher craqua doucement sous les pas de Tatsuki, qui se rapprochait de la jolie blonde désemparée. Elle sentit bientôt la tête du jeune homme se poser sur son épaule d'ivoire. Avec tendresse, elle ébouriffa un peu les cheveux de l'Oyabun, avant de lui répondre, un sourire triste aux lèvres:

« J'ai pleinement confiance en toi, Tatsuki, et je sais bien que tu pourras faire un très bon époux, rassures-toi... »

Le jeune homme reprit alors la parole:

"Cet enfant me rend déjà meilleur Cassandre...je le sens, je le sais. Je l'aime déjà. Ça fait bien longtemps que j'ai appris à vivre en reléguant mon bonheur au second plan. Voilà pourquoi je suis Kumicho et tu l'es aussi Cassandre. Réfléchis à ma proposition à tête reposée s'il-te-plaît"

Elle hocha la tête pour lui signifier qu'elle y réfléchirait... Après tout, quel choix avait elle? Le contact entre les deux jeunes gens se rompit de nouveau... Tatsuki se recula, fit quelques pas en arrière avant de reprendre:

"J'ai beaucoup à perdre moi aussi, peut-être bien plus que toi...mais mon clan passe avant tout. S'il m'aime vraiment, il le comprendra."

La jeune femme se tourna alors complétement vers l'Oyabun pour lui faire face. Elle s'appuya sur le rebord de la fenêtre, les coudes posés dessus, et lui dit alors, très sérieusement:

« J'ai pleinement conscience de cela. Tu as énormément plus à perdre que moi. Abel est un homme formidable, et je peux te garantir que tu n'en trouveras pas deux comme lui dans toute ta vie... »

Elle se tut un instant. Tatsuki lui imposait ses conditions, à elle d'en faire un peu de même. Elle se mordilla la lèvre inférieure, poussa un soupir, et poursuivit:

« Je te promet de réfléchir sérieusement à cette proposition, à la seule condition que tu en discutes avant avec Abel... Car je suppose qu'il n'est pas encore au courant, n'est ce pas? »

Cassandre voulait amener le jeune homme à mesurer la chance qu'il avait de connaître Abel. Et surtout, elle ne souhaitait pas que cette histoire lui retombe dessus encore une fois. Elle appréciait beaucoup le fiancé de Tatsuki, et espérait s'en faire un ami sur le long terme. Surtout qu'elle savait qu'ils avaient cette sorte d'attirance et de sympathie mutuelle tout les deux. Elle passa une main dans ses cheveux blonds, et poussa un nouveau soupir... Elle pressentait que bientôt, elle n'aurait plus que ses yeux pour pleurer...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: D'agréables retrouvailles (PV Tatsu chéri ^^)[Terminé]   Mer 17 Juin - 14:00


« J'ai pleinement confiance en toi, Tatsuki, et je sais bien que tu pourras faire un très bon époux, rassures-toi... »

Cassandre tenta tant bien que mal de rassurer l’Oyabun. Très amicalement, elle alla même jusqu’à lui ébouriffer les cheveux. Elle souhaitait sans doute détendre l’atmosphère et dédramatiser la situation. La jeune femme se tourna vers le yakuza tout en s’appuyant sur la fenêtre pour lui faire face. .

« J'ai pleinement conscience de cela. Tu as énormément plus à perdre que moi. Abel est un homme formidable, et je peux te garantir que tu n'en trouveras pas deux comme lui dans toute ta vie... »

Tatsuki baissa la tête en la hochant légèrement. Il savait à quel point Abel était une perle rare, même s’il s’évertuait à toujours tout gâcher entre eux. C’était comme si le jeune brun aimait foutre en l’air sa vie sciemment dès qu’il le pouvait. Le blond était patient, tolérant, fidèle et de confiance, mais pourtant, Tatsuki ne pouvait pas s’empêcher de mettre des obstacles à leur relation. La plupart du temps, tout se déroulait très bien pendant des semaines ou des mois, et au final, il se passait toutes sortes d’événements qui venaient remettre leur couple en question. Peut-être qu’au fond Tatsuki n’était pas homme à se caser définitivement tout simplement.
Premièrement, à cause de son très jeune âge, et deuxièmement, à cause de son caractère instable. Tout le monde n’était pas fait pour vivre heureux après tout ; et lui en faisait sans doute partie. Il acceptait peu à peu cette idée d’ailleurs. .


« Je te promet de réfléchir sérieusement à cette proposition, à la seule condition que tu en discutes avant avec Abel... Car je suppose qu'il n'est pas encore au courant, n'est ce pas? »

Le yakuza releva la tête en soupirant.

"Non en effet, j’ai préféré t’en parler avant pour avoir ton opinion. Je vais lui en toucher un mot dès ce soir, et je vais surtout insister sur l’idée que cette proposition vient de moi et non de toi. Je ne veux pas encore qu’il s’imagine tout et n’importe quoi sur toi ! "


Tatsuki savait comment Abel avait réagit à l’égard de la blonde lors de leur rupture, il ne voulait donc pas que son amant rejette la faute sur celle-ci cette fois-ci, alors qu’elle n’y était pour rien. D’ailleurs, même la première fois , elle n’y était pas pour grand chose ; Tatsuki était celui qui lui avait fait du rentre dedans vu qu’il se considérait comme célibataire.
L’Oyabun fit un léger sourire à la demoiselle en la fixant dans les yeux. Il jouait de nouveau la carte du charme avec la jeune femme. .


"Je te jure que je serai à la hauteur. Pour prouver ma bonne foi et ma sincérité, je te laisse réfléchir à toutes les conditions que tu voudras poser, et je les accepte d’avance. Comprends bien que je fais cela pour notre bébé et pour notre sécurité à tous les deux. Il n’y a pas d’intentions cachées si c’est cela qui t’inquiète. Un contrat de mariage sera établi et nos deux clans respectifs resteront indépendants les uns des autres. Je ne marcherai pas sur tes plates-bandes…"


L’Oyabun toujours léger sourire aux lèvres se permis de caresser le visage de la jeune blonde. Il ressemblait de nouveau au Tatsuki qu’elle avait connu pendant leur première nuit, doux et attentionné.

"Nous formerons une famille, du moins pour les premiers temps. Je sais que cette petite affaire va toucher bien plus de personnes que nous le souhaiterions, mais il faut faire des choix. Nous ne vivons pas pour nous, tu es aussi bien placée que moi pour le savoir… Même s’il doit y avoir des dommages collatéraux… nous devons faire ce qu’il y a de mieux pour nos clans et notre enfant…"


Par dommages collatéraux, il fallait comprendre : mettre en danger son couple, et blesser Jack. Mais leur enfant n’en valait-il pas le coup ? Qui allaient-ils favoriser ? Leur chair de leur chair ou leurs concubins ?
Tatsuki pensait de façon à la fois altruiste (tout sacrifier pour son bébé), mais aussi de façon très égoïste (décision la plus égoïste qu’il avait prise de sa vie), en écartant automatiquement son amant et en lui imposant ses choix.
L’Oyabun retira sa main du somptueux visage de la jeune américaine avant de reculer en direction du canapé. Il s’appuya sur celui-ci et pencha légèrement la tête sourire aux lèvres.


"Nous parlerons affaire un autre jour si tu veux bien. J’aimerais savoir où tu en es avec le cartel Colombien…mais cet après-midi a été riche en émotion, je t’épargne donc cela… Je n’ai pas encore mis Hidekazu au courant pour le bébé et je suppose que tu ne l’as pas encore fait.
Donc, si tu veux bien, je me rends chez lui de ce pas…Nous ne pouvons plus garder cela secret, car je suppose que tes rondeurs vont bientôt se voir...Et il vaut mieux que ce vieux crouton sache que c'est moi le père. L'avoir de notre côté ne sera pas un luxe... "


Il fit ensuite un signe de tête en direction de la petite table sur laquelle il avait posé la barquette de fraises.

"N’oublie pas de les manger, ça doit être bourré de vitamines ce truc…enfin je crois…
Notre enfant a besoin de grandir un peu… J’espère que je pourrai assister à la prochaine échographie, c’est dans un peu plus d’un mois c’est ça ? "


La prochaine échographie sera la plus importante étant donné qu’ils apprendraient enfin le sexe de l’enfant. Tatsuki ne la raterait donc pour rien au monde. Le yakuza espérait juste que d’ici là, ils seraient déjà mariés, histoire que Cassandre n’ait pas encore trop de ventre. A Hollywood, on se mariait aussi vite qu’on divorçait… Son union avec Jack serait donc un minuscule obstacle. Enfin, à condition qu’elle ait le courage de lui parler et qu’elle accepte d’être Madame Sugiura…

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: D'agréables retrouvailles (PV Tatsu chéri ^^)[Terminé]   Jeu 18 Juin - 19:12

"Non en effet, j’ai préféré t’en parler avant pour avoir ton opinion. Je vais lui en toucher un mot dès ce soir, et je vais surtout insister sur l’idée que cette proposition vient de moi et non de toi. Je ne veux pas encore qu’il s’imagine tout et n’importe quoi sur toi ! "

Tout et n'importe quoi sur elle? Abel n'avait jamais eu tort jusqu'à maintenant aux dernières nouvelles. Chaque fois, cela commençait par la faute de Cassandre. La jeune femme s'était comportée comme une idiote ces derniers mois, et elle avait fait beaucoup de mal autour d'elle -certes, involontairement, mais elle en avait quand même fait... Maintenant, l'américaine désirait que tout s'arrête. Elle ne souhaitait plus être un centre de malchance, qui projette incessamment autour d'elle des rayons empoisonnés.

"Je te jure que je serai à la hauteur. Pour prouver ma bonne foi et ma sincérité, je te laisse réfléchir à toutes les conditions que tu voudras poser, et je les accepte d’avance. Comprends bien que je fais cela pour notre bébé et pour notre sécurité à tous les deux. Il n’y a pas d’intentions cachées si c’est cela qui t’inquiète. Un contrat de mariage sera établi et nos deux clans respectifs resteront indépendants les uns des autres. Je ne marcherai pas sur tes plates-bandes…Nous formerons une famille, du moins pour les premiers temps. Je sais que cette petite affaire va toucher bien plus de personnes que nous le souhaiterions, mais il faut faire des choix. Nous ne vivons pas pour nous, tu es aussi bien placée que moi pour le savoir… Même s’il doit y avoir des dommages collatéraux… nous devons faire ce qu’il y a de mieux pour nos clans et notre enfant… " lui déclara le jeune homme, accompagnant ses paroles d'un sourire charmeur et de quelques gestes affectueux envers la jolie blonde. Tout cela sonnait comme un beau discours bien préparé, mais Cassy y sentait quand même beaucoup de sérieux. Elle voyait bien que Tatsuki avait longuement réfléchi à toute cette histoire, et qu'il voulait s'y impliquer pleinement. Néanmoins, elle n'était toujours pas convaincue, refusant de faire le moindre mal autour d'elle... Mais d'une certaine manière, n'en faisait-elle pas à son enfant, en ne pensant qu'à cela? La jeune femme ne désirait nullement blesser Jack, et encore Abel, pour qui elle avait beaucoup d'affections.

Elle eut un sourire triste, presque résigné, et soupira doucement. Cassandre avait besoin de repenser à tout cela à tête reposée. L'Oyabun réclamait maintenant le calme et la quiétude pour pouvoir prendre la « bonne » décision, même si les choix n'étaient pas multiples... Tatsuki reprit la parole, la jeune femme préférant se plonger dans un certain mutisme. Qu'avait-elle à ajouter de plus, après tout?

"Nous parlerons affaire un autre jour si tu veux bien. J’aimerais savoir où tu en es avec le cartel Colombien…mais cet après-midi a été riche en émotion, je t’épargne donc cela… Je n’ai pas encore mis Hidekazu au courant pour le bébé et je suppose que tu ne l’as pas encore fait.
Donc, si tu veux bien, je me rends chez lui de ce pas…Nous ne pouvons plus garder cela secret, car je suppose que tes rondeurs vont bientôt se voir...Et il vaut mieux que ce vieux crouton sache que c'est moi le père. L'avoir de notre côté ne sera pas un luxe... "


Hidekazu... Tss, ce vieux bougre avait bien sûr besoin d'être mis au courant, même si la jeune femme aurait préféré que la nouvelle reste secrète encore un moment. Elle craignait de le voir maintenant débarquer chez elle, fier comme un homme apprenant qu'il est devenu grand-père, lui apporter des petits cadeaux pour le futur bébé, qu'il se chargerait d'élever par l'intermédiaire de son petit Tatsuki. Oui, il n'y avait pas à dire, Cassandre ne portait pas le « Père » dans son coeur, et encore moins depuis qu'il avait menacé directement devant elle Jack. De plus, elle était convaincue qu'il profiterait de cette naissance pour asseoir un peu plus son pouvoir sur Yuukoku... Après tout, deux clans puissants se rapprochaient, et cet enfant serait amené un jour ou l'autre à en être l'héritier. Néanmoins, Cassandre se jura intérieurement de toujours éloigner, du mieux qu'elle le pourrait, l'enfant d'Hidekazu. Elle ne voulait pas qu'il mette la main dessus, d'une manière ou d'une autre.
Elle hocha la tête doucement, signifiant par là qu'elle était d'accord avec la proposition de Tatsuki, même si c'était à contre-coeur...

« Je te laisse t'occuper d'Hidekazu... Je n'ai vraiment pas envie de le voir ces derniers temps. Sinon, par rapport à notre affaire en cours, je t'appellerais prochainement pour fixer un rendez-vous, pendant lequel nous pourrons préparer tout cela sérieusement... »

Le jeune homme approuva, puis désigna la table basse du salon, où trônait encore le présent qu'il lui avait apporté:

"N’oublie pas de les manger, ça doit être bourré de vitamines ce truc…enfin je crois…
Notre enfant a besoin de grandir un peu… J’espère que je pourrais assister à la prochaine échographie, c’est dans un peu plus d’un mois c’est ça ? "


Cassandre retrouva le sourire. C'était charmant de le voir ainsi. Visiblement, Tatsuki ne s'y connaissait pas vraiment au niveau de la maternité, mais cela faisait plaisir à la jeune femme de le voir s'appliquer autant... Elle opina de la tête, et ajouta, un peu plus joyeuse que précédemment:

« Je t'enverrais aussi la date de l'échographie, sois sans crainte! Et il y a intérêt à ce que tu m'accompagnes, futur-papa! »

La jeune femme était déjà plus rieuse. Elle se sentait, ces derniers temps, merveilleusement mieux dans le présent que dans le futur. Mais l'américaine savait que l'insouciance de ces moments serait très bientôt ternie par des sacrifices importants...

La conversation prenait fin. Tatsuki devait se rendre chez le « Suprême » pour annoncer la nouvelle. Cassandre serra chaleureusement les mains du jeune homme, tentant de lui offrir par là un peu de réconfort. Elle était désemparée, mais le mal de Tatsuki était bien plus profond que le sien. Il était clairement tourmenté, et n'avait pas une vie très joyeuse ces derniers temps... Puis, elle déposa un baiser rapide et amical sur sa joue, et le remercia de sa visite et du présent qu'il lui avait fait. La jeune femme le raccompagna jusqu'à la grille de la résidence. Tant qu'elle était avec lui, elle s'empêchait de penser à toutes autres choses, et par là, elle entendait « Jack ».

Une fois qu'il fut parti, elle reprit le chemin de la maison, et des pensées diverses l'envahir. Sa vie ne serait-elle donc fait que de choix si difficiles? Elle marchait dans les couloirs de la résidence avec une langueur et une lenteur voulues. Elle redoutait énormément de se retrouver seule face à Jack. Lui qui la connaissait si bien, que lira-t-il dans son regard en la voyant? Cassy effleurait les murs du bout des doigts. Plus elle avançait, plus elle sentait son coeur s'alourdir. Elle arriva bientôt devant la porte de sa chambre. La jeune femme scruta les bruits environnants, mais tout semblait calme à l'intérieur. Elle poussa donc la porte doucement, et se retrouva face à face avec Jack, assis dans un des fauteuils de sa chambre, un livre à la main. Il l'observa un instant en silence, et les pensées jaillir de l'esprit de Cassandre. Toute la conversation lui revenait en mémoire, et elle sentit bientôt les larmes lui monter aux yeux.

Elle referma la porte derrière elle, et éclata en sanglots...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: D'agréables retrouvailles (PV Tatsu chéri ^^)[Terminé]   Lun 22 Juin - 9:59


Le yakuza se prépara à partir en laissant échapper un dernier petit sourire lorsque la jeune femme parla d'Hidekazu. Elle ne le portait vraiment pas dans son cœur, mais pourtant...avec une telle nouvelle, il ne l'embêterait pendant un moment, au contraire, il l'encenserait...Peut-être qu'elle avait peur de paraître importante à ses yeux et qu'il l'étouffe... En y réfléchissant, il y avait une chance que cela se produise, même s'il ne "l'embêterait" jamais autant qu'il embêtait le jeune Sugiura...


« Je t'enverrais aussi la date de l'échographie, sois sans crainte! Et il y a intérêt à ce que tu m'accompagnes, futur-papa! »


Cassandre semblait avoir retrouvé le sourire. Les propos ou plutôt le chantage de Tatsuki paraissaient bien loin pour elle...même si le plus dur restait à faire. Elle était mariée et semblait avoir trouvé un certain équilibre, même si l'amour n'était pas au rdv. Tatsuki arrivait et tel un bulldozer et mettait sa vie sans dessus-dessous. La décision avait bien sûr été imposé et arrêté par le jeune homme seul.
Cassandre le raccompagna jusqu'à l'entrée, et même plus loin, puisqu'elle traversa une partie des jardins à ses côtés afin qu'il rejoigne la grille. Il avait garé son véhicule à l'entrée afin de parcourir les allées à pied.
La jeune femme lui déposa un baiser amical en guise de salutation, ou alors, était-ce une façon de s'encourager mutuellement à annoncer la nouvelle à leurs concubins... Le yakuza lui caressa affectueusement la joue avant de monter dans sa voiture et quitter la résidence.
En chemin, il alluma une cigarette puis décrocha son portable pour appeler le Suprême. Il ne savait pas si la joie ou la tristesse prédominaient en lui. Il était heureux certes, mais en même temps un peu...perdu.


"Allo...ouais c'est moi. Je peux passer chez toi, je dois te parler...hm, d'accord"

Cela faisait un moment qu'il n'avait pas parlé au "Père"...leur relation était tendu depuis quelques temps...depuis qu'il s'était remis avec Abel et qu'il avait émis le souhait de n'entretenir que des relations professionnelles avec Hidekazu. Mais là, il avait trouvé un moyen de s'attirer de nouveau les grâces du vieux. Le "Suprême" avait manqué au jeune brun. Leur relation spéciale et indéfinissable comptait pour le yakuza. Voilà pourquoi il retournait un peu comme un toutou vers lui.

----------------------------------------------------------------------------------------------------

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: D'agréables retrouvailles (PV Tatsu chéri ^^)[Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
D'agréables retrouvailles (PV Tatsu chéri ^^)[Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une soirée des plus agréables feat Lissyana Whirl ( Rp Terminé )
» Démotivation, besoin de contacts agréables ?
» Retrouvailles aux portes de la mort (ft. Niklaus Mikaelson)
» Des retrouvailles après de longues années (Fineldor)
» Des retrouvailles tragiques...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Les Quartiers Résidentiels :: Les Maisons :: Villa de Cassandre McKeller-
Sauter vers: