Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE

Aller en bas 
AuteurMessage
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Mer 17 Juin - 23:11


Tatsuki était parti de chez Cassandre en fin d’après-midi. Cette journée avait été très riche en événements et encore, c'était un euphémisme. Il avait pris une décision très importante pour son avenir et pour celui de son enfant : épouser Cassandre. Cette décision allait avoir un énorme impact pas seulement dans sa vie, mais pour beaucoup de personnes... Le pire, c'est qu'il avait comme d'habitude pris ces décisions seul de son côté, sans en parler aux principaux concernés. Cassandre était tombée des nues ; il l'avait pris au dépourvu sans vraiment lui laisser le choix si on regardait la situation e plus près. L'enfant était le principal argument. Il ne céderait pas son fils à un autre homme. Si ce Jack était dans ses pattes, il y aurait nécessairement une interférence entre la relation père/fils. Tatsuki ne voulait pas rater les premières années de son enfant. Pour la suite, il verrait...
Le jeune yakuza ne rentra pas de suite chez lui. Il passa chez Hidekazu afin e lui aviser de la situation...Il ne parla pas du mariage mais de l'enfant à naître. Le "Suprême" tomba des nues lui aussi, mais au fond, il était ravit. Il voyait une aubaine à cette naissance surprise. C'était aussi un bon moyen pour Tatsuki de revenir dans les bonnes grâces de son "père". Leur relation était tendue depuis un mois...le point de départ était sa relation avec Abel. Pour une fois, le yakuza avait tenu tête, mais à quel prix. Hidekazu semblait un peu plus calmé...enfin, c'était vite parlé. Il était important que le "Père" sache pour l'enfant. Avec sa protection et sa bénédiction, Tatsuki et Cassandre pouvaient un peu plus dormir tranquille...même s'ils restaient sur leur garde.
Les deux hommes discutèrent un long moment au bord de la piscine du "Suprême". Ils parlèrent de cet enfant, des affaires en cours, du futur et de choses plus intimes.


"Bien, bien...que de nouvelles Tatsuki...Ça faisait longtemps qu'on n'avait pas parlé sérieusement...mais je suis content que tu sois venu me parler...c'est bien mon fils...j'ai d'ailleurs plusieurs affaires à régler avec toi concernant le jeu, mais nous en discuterons plus tard. Je pars un peu en vacances, j'en ai besoin, ça peut donc attendre..."


Le yakuza sourit tout en fumant sa cigarette.


"Ouais...profite le vieux ! Pars à la plage et sirote des cocktails ! Ces temps-ci, on a eu trop de boulot ! Tsk...de quoi faire une crise cardiaque, surtout depuis que l'autre fils de pute a remplacé son père.

Il faisait bien sûr référence à Akito. Hidekazu éclata de rire. Il ne faisait pas non plus confiance à Akito, mais les règles étaient les règles dans le milieu. Il était Oyabun. Hidekazu termina son verre et se pencha vers Tatsuki en posant la main sur sa cuisse.

"Et toi petit chenapan, que vas-tu faire pour te détendre ?"

Tatsuki pencha la tête et fit un sourire coquin... Ces vieux travers revenaient... Il se sentait mal en ce moment, alors quitte à faire n'importe quoi... Il n'était plus à une connerie près. Il s'approcha du vieil homme et posa ses lèvres sur les siennes.

"A ton avis..."

Pas besoin d'être plus explicite...les deux hommes montèrent dans la chambre de la villa d'Hidekazu.
Tatsuki quitta les lieux quelques heures plus tard, puis, il rentra chez lui. Il foutait toute sa vie en l'air, mais sans qu'il puisse l'expliquer, plus rien ne l'atteignait.
Il arriva au Penthouse vers 21 heures. Il n'y avait personne... Il monta se doucher avant de manger un petit morceau. Il s'étonnait de voir que son amant n'était pas là... Il était du genre casanier. Sans doute lassé d'être seul, il avait décidé de sortir, mais avec qui ? Ou alors, il faisait des heures sup' à la chocolaterie en nocturne...
Le jeune Oyabun s'occupa en consultant des dossiers. Il décida de se détendre un peu en s'allongeant sur une chaise longue sur la terrasse. Il dégusta son verre de brandy, lorsqu'il entendit la porte s'ouvrir. C'était Abel. Il regarda sa montre, il était plus de minuit... Le jeune blond sans doute attiré par la lumière, vint le rejoindre sur la terrasse.

Spoiler:
 

Le yakuza allongé tranquillement ne prit pas la peine de se lever et se contenta de ces quelques mots. Ça faisait 5 jours qu'ils ne s'étaient pas vu mine de rien. Ils s'étaient bien croisés rapidement, mais sans vraiment se parler. L'Oyabun prétextait toujours un emploi du temps chargé ; mais ce soir, il semblait qu'il allait passer la nuit chez lui.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici


Dernière édition par Tatsuki Sugiura le Lun 22 Juin - 21:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 28
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Mer 17 Juin - 23:57

Abel avait passé une agréable soirée. Cela l’étonnait d’ailleurs vu qu’elle s’était passée avec Kano. Mais sûrement était-ce grâce à Keiji que le petit frère Sugiura s’était laissé aller et avait mis de côté ses pics et la guerre qui l’opposait à Abel. Le blond avait bien ri, bien mangé, et bien bu à vrai dire, et pas seulement de l’eau. Il avait peut-être un peu trop forcé sur l’alcool mais peut-être était-ce ses soucis avec Tatsuki qui l’avaient inconsciemment obligé à boire. Par chance, il ne croisa aucun policier sur la route et roula très prudemment. Il avait bu, oui, mais n’était tout de même pas arrivé au point de rouler du mauvais côté de la route ou bien de freiner en pensant voir des éléphants roses traverser devant lui.

En arrivant chez lui, il retira sa veste et s’étira. Mais, en se dirigeant vers l’escalier menant à l’étage, il s’aperçut qu’il y avait de la lumière sur la terrasse. Lorsqu’il était parti, il faisait jour. Ce n’était donc pas lui qui avait allumé la lumière et qui avait oublié de l’éteindre. Il y avait donc quelqu’un. Etait-ce l’un des hommes de Tatsuki ? Remettant à plus tard sa douche, Abel sortit sur la terrasse et quelle ne fut pas sa surprise de voir son amant allongé sur l’une des chaises longues. Pour une surprise, c’était une surprise. Le jeune tueur avait bien sûr imaginé que son homme rentrerait à la maison juste lorsque lui serait pour une fois de sortie. Mais il avait pensé cela en n’y croyant pas et surtout avec amusement.


« Je pensais que tu allais passer la nuit dehors… »

Pas même un « bonsoir », ni un « comment vas-tu chéri ? » ou alors « où étais-tu ? ». Cela mettait clairement les choses au clair. Môsieur était enfin de retour à la maison et avait pensé que son fidèle toutou l’attendrait bien sagement sur le pas de la porte et lui ferait des joies en le voyant. Quel égoïsme. Abel ne regrettait en rien sa soirée. Cela faisait même longtemps qu’il ne s’était pas amusé autant en ville et ça, il le devait à Kano. Bien sûr, c’était un Sugiura qui lui avait redonné le sourire, mais pas le bon, dommage. Le tueur regarda un instant Tatsuki. Il ne savait même pas quoi répondre et surtout comment réagir. Il devait avoir l’air bête d’ailleurs à rester immobile et silencieux. Mais il se décida enfin à ouvrir la bouche, pour éviter de se ridiculiser.

« Bonsoir à toi aussi. Ma soirée s’est très bien passée, merci de me le demander. »

En temps normal, peut-être aurait-il justifié son retour tard à la maison, en amant modèle. Mais là, l’alcool lui montait un peu à la tête et, n’en buvant plus des verres et des verres depuis longtemps, il avait plus d’effets sur lui. Ne voulant pas se prendre la tête avec le comportement désagréable de Tatsuki, Abel préféra rentrer pour aller se doucher et tenter de retrouver des idées claires. Pour une fois, il aurait préféré rentrer et ne trouver personne à la maison. Il ne voulait qu’une chose, le calme et se détendre pleinement après son agréable soirée. Il n’avait pas besoin qu’un idiot égoïste vienne lui gâcher sa bonne humeur qu’il avait mis du temps à retrouver. Qu’il reste sur sa terrasse à ruminer.

Dans d’autres circonstances, Abel aurait été sûrement heureux de revoir enfin Tatsuki. Il aurait bien sûr demandé quelques explications mais de simples excuses auraient suffi. Il aurait ensuite sauté au cou de son amant et lui aurait demandé de lui faire l’amour. Il n’était pas si compliqué que cela pour accepter les excuses de son fiancé. Et puis cela faisait un peu plus d’une semaine que Tatsuki ne l’avait pas touché. Abel ne pouvait se mentir, il avait envie de lui. Il trouvait d’ailleurs étrange que son amant ne soit pas dans le même cas. Le connaissant, même de mauvaise humeur, le yakuza lui aurait sûrement sauté dessus pour assouvir ses désirs. Cela n’aurait pas été la première fois. Mais sûrement que le comportement d’Abel ce soir l’avait refroidi. Il n’était pas habitué à ce que le blond sorte et revienne tardivement légèrement ivre. En même temps, il l’avait cherché, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Jeu 18 Juin - 0:14


« Bonsoir à toi aussi. Ma soirée s’est très bien passée, merci de me le demander. »


Abel donnait également le ton. Ce soir, il n'était pas d'humeur à parler. La venue de Tatsuki semblait mal tombée, aurait-il préféré être seul ? C'est du moins ce que se demandait le yakuza l'espace d'un instant. Il laissa son compagnon rentrer à l'intérieur pour se changer. Le jeune Oyabun resta un moment sur la terrasse à fumer sa cigarette. Les deux hommes avaient envie de rester seul visiblement...Une tension électrique flottait dans la maison. Non, l'ambiance était très glaciale...on se serait cru au pôle nord...
Un bon quart d'heure plus tard, brun se décida à rentrer chez lui et referma la fenêtre derrière lui.
Abel peignoir sur le dos, s'essuyait les cheveux avec une serviette tout en se dirigeant vers la cuisine. Il prit une bouteille d'eau dans le frigo, pour sans doute dissiper un peu les effets de l'alcool. Une douce odeur de fruit flottait dans l'air, une odeur qui en temps normal n'aurait pas laissé le yakuza indifférent...Après tout, ils n'avaient pas couché ensemble depuis environ une semaine. Tatsuki devait donc être très excité vu son appétit féroce, mais ce ne fut pas le cas. Du moins, il ne montra aucun signe de désir...Pas étonnant, vu qu'il ne s'était pas abstenu durant les derniers jours...et même en ce début de soirée.
Le Kumicho s'assit sur le canapé, laissant Abel faire les cent pas dans la maison. Celui-ci avait visiblement envie de bouger, ou plutôt, il n'avait pas envie de s'asseoir. Un silence très gênant s'était installé... Aucun des deux hommes ne voulaient décrocher un mot...Piètres retrouvailles...
Le yakuza un peu agacé, finit par rompre le silence.


"Désolé pour ces derniers jours, mais j'ai été overbooké...je devais même partir à l'étranger, mais j'ai préféré envoyer Ren..."

Le jeune homme tentait tant bien que mal de se justifier, même si rien n'excusait son absence, et le fait qu'il ne donne quasiment pas de nouvelles. Il se figurait qu'en disait cela, Abel lui en tiendrait moins rigueur. Il s'affala sur le canapé et pose ses pieds sur la table.


"Enfin, ça devrait s'arranger à partir de maintenant"


Le jeune homme se disait que le blond serait rassuré et un peu moins énervé.

"Et toi alors, comment s'est passée ta semaine ? Et ta soirée?"

Il fallait bien briser la glace en douceur avant d'attaquer le plus gros.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 28
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Jeu 18 Juin - 1:13

Après avoir laissé Tatsuki seul dehors, Abel monta à l’étage pour prendre une douche. Il en avait bien besoin, non seulement pour se détendre mais aussi pour se laver. Le dîner avait été parfait mais, avec l’alcool et la cigarette, il avait vite attrapé chaud. Une bonne douche ne serait donc pas du luxe. Et, avec un peu de chance, cela lui remettrait les idées en place. Il n’était vraiment plus habitué à l’alcool, alors que durant ses deux mois de célibat, il n’avait pas arrêté d’en boire. Un bon quart d’heure plus tard, Abel sortit de la salle de bain habillé d’un peignoir et une serviette à la main pour sécher ses cheveux. Il descendit ensuite pour aller à la cuisine. Un peu d’eau fraiche ne lui ferait pas de mal après sa soirée quelque peu arrosée. Il s’était même un peu lâché devant Kano. L’adolescent avait dû découvrir un nouveau côté de sa personnalité. Abel n’était pas le jeune homme coincé qu’il laissait paraître.

Se sentant un peu moins chamboulé par l’alcool, le grand blond sortit de la cuisine et commença à faire les cent pas, restant près du salon. Il était un mélange entre un lion en cage et un chat tournant autour de sa proie, c’est-à-dire Tatsuki. Il ne savait pas trop ce qu’il attendait de lui. Peut-être des excuses, des explications, de l’intérêt, voire même du désir. Il était agité. Le retour de son amant à la maison ne lui faisait pas autant plaisir qu’il le pensait. Cela aurait sûrement été différent si l’Oyabun ne s’était pas montré aussi tranchant dès le début. Qu’avait-il imaginé ? Qu’Abel était capable de passer la nuit dehors ? Pour quoi faire ? Les seules et rares fois où il le faisait, c’était pour dormir chez lui et, dans ces cas-là, il envoyait un message à Tatsuki pour le prévenir. Il connaissait le côté paranoïaque de son fiancé. Celui-ci serait capable de s’imaginer qu’il avait passé la nuit avec un autre homme, peut-être même Yukio.


"Désolé pour ces derniers jours, mais j'ai été overbooké...je devais même partir à l'étranger, mais j'ai préféré envoyer Ren..."

Des excuses et des justifications. Un peu tard mais Tatsuki avait tout de même fait l’effort de les dire. Malheureusement pour lui, il n’avait pas choisi les bons mots. Ainsi il serait parti en voyage sans prévenir Abel ? Le blond ne savait pas vraiment comment il devait réagir. Ils étaient amants mais il aurait sûrement appris en dernier que Tatsuki était parti en voyage à l’étranger. Il ne l’aurait peut-être jamais su même. Il s’en fichait des affaires et de tout le travail de son compagnon. Tout ce qui l’intéressait, c’était de savoir quand Tatsuki rentrait à la maison et quand il devait partir en voyage. Ce n’était pas si compliqué que cela, si ? Mais apparemment, c’était trop pour l’Oyabun. Il était vraiment d’un égoïsme…

"Enfin, ça devrait s'arranger à partir de maintenant."

Cette remarque calma un peu Abel. Le jeune homme arrêta d’ailleurs de faire les cent pas et alla s’adosser à l’une des grandes fenêtres du salon, bras croisés sur son torse et regard rivé sur Tatsuki. S’il comprenait bien, son amant aurait moins de travail que durant ces derniers jours. Mais bizarrement, sa phrase sonnait comme si cela allait être permanent, comme s’il n’y aurait jamais plus de périodes où il n’aurait plus de temps à accorder à son fiancé. Abel avait du mal à y croire. Lui qui avait baissé sa garde avec Kano dans la soirée faisait maintenant attention avec Tatsuki. Les rôles de deux frères semblaient inversés ce soir et ce n’était certainement pas une bonne chose. Abel n’aimait pas avoir à faire attention à ce que lui disait son amant.

"Et toi alors, comment s'est passée ta semaine ? Et ta soirée?"

« J’ai commencé à travailler. Sinon, Kano m’a invité à dîner avec Keiji ce soir. C’était bien. »

Il disait cela mais le timbre de sa voix était nullement joyeux. C’était comme s’il s’obligeait à ouvrir la bouche pour éviter que l’ambiance soit encore plus électrique. Mais puisque Tatsuki avait dit que tout allait s’arranger et qu’il avait sous-entendu qu’il allait avoir plus de temps à accorder à Abel, autant s’en réjouir, non ? Alors pourquoi le yakuza restait-il assis dans le canapé, pieds sur la table ? Pourquoi ne se levait-il pas et ne venait-il pas embrasser Abel, pour appuyer ses paroles ? A vrai dire, le blond avait encore de l’alcool dans le sang et qui embrumait encore un peu son cerveau. Même si l’ambiance n’était sûrement pas à cela, il avait envie de Tatsuki. N’était-il pas désirable, ainsi peu vêtu et les cheveux encore humides et un peu dégoulinants ? Le reste d’alcool faisant, il s’étira longuement, entrouvrant légèrement « sans le vouloir » son peignoir. Les pants du tissu écartés laissaient voir son torse. Le vêtement, un peu tourné sur le côté, laissait même entrevoir la cuisse du jeune blond. Abel fit pourtant comme si de rien n’était. De toute façon, se montrer dans une telle tenue devant son amant n’était pas un problème.

« Il est tard. Je pense que je vais aller me coucher. Tu comptes me rejoindre ou faire chambre voire maison à part ? » demanda t-il, son ton ne montrant pas vraiment de reproches. Il donnait juste sa chance à Tatsuki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Jeu 18 Juin - 12:05


« J’ai commencé à travailler. Sinon, Kano m’a invité à dîner avec Keiji ce soir. C’était bien. »


Tatsuki fut un peu surpris par cette révélation. Alors comme ça Abel était sortit avec son frère et Keiji? Pas d'inquiétude à avoir donc... Il fit un léger sourire de satisfaction. Si les relations tendues entre son frère et son amant s'arrangeaient, il était pleinement content. Loin d'être dupe, il savait que le courant ne passait pas entre les deux hommes. Si le conflit se désamorçait, c'était une très bonne chose.

"Bien, bien..."

Il hocha légèrement la tête avant de s'étirer.

« Il est tard. Je pense que je vais aller me coucher. Tu comptes me rejoindre ou faire chambre voire maison à part ? »

Aïe...Tatsuki était loin d'être idiot. Non seulement la petite remarque du blond montrait son mécontentement, mais le jeune yakuza remarque l'allure une peu "explicite" de son amant. Abel était toujours désirable, mais jamais il faisait en sorte de le mettre en valeur, sauf que moment de l'acte. Avoir un peignoir à moitié ouvert et une démarche aussi langoureuse n'étaient pas dans ses habitudes. Abel s'était beaucoup lâché depuis qu'il était avec Tatsuki, il était beaucoup moins introverti. Pourtant, il faisait beaucoup moins de rentre dedans que son amant et beaucoup plus cérébral. Tatsuki communiquait beaucoup au toucher, alors que chez le blond, tout ne passait pas par le sexe. La preuve, il pouvait s'abstenir des mois, comme il l'avait fait durant la rupture...Chez l'Oyabun, c'était impossible.
En voyant Abel comme cela, le yakuza comprit que celui-ci était "en manque". Étrange venant d'Abel qui savait très bien se contrôler, mais si on y réfléchissait, ça faisait une semaine que Tatsuki n'avait pas touché son compagnon.
Abel se dirigea en direction des escaliers.


"Tsk, bien sûr que je vais dormir ici et dans le même lit que toi!"


Le yakuza un peu agacé n'avait pas oublié le petit pic envoyé par son partenaire. Il se leva et se dirigea vers le bar pour aller se servir un verre, alors que le blond était monté dans leur chambre.
Il bu sa consommation cul sec avant de claquer son verre sur la table.


"Tsk...shit!"

Il ne fallait pas être devin pour savoir que ce n'était pas le bon moment de discuter... Comment annoncer à un Abel déjà sur les nerfs, qu'il avait la ferme intention d'épouser Cassandre...Quoique, pour le yakuza ce n'était pas un problème de le dire. Il était même prêt à le faire sur le champ. Égoïste comme il l'était, il se fichait des conséquences que cette "bombe" pouvait avoir...Mais en y réfléchissant, le comportement de ce soir du blond n'était pas habituel. Il était évident qu'il était blessé...blessé par l'abandon de son ami qui s'éloignait de lui.
Même si Tatsuki était têtu et nombriliste, il réalisait au moins cela.
Il se passa la main dans les cheveux en soupirant.


*Bon, il vaut mieux que je lui dise demain...*

"Sage" (si on pouvait appeler cela de la sagesse), il jugea que ce n'était pas le bon moment pour parler au blond. Il se servit un autre verre qu'il bu également cul sec, avant de se décider à rejoindre son amant. Il éteignit les lumières du salon et monta les escaliers à reculons. C'était grave de dire cela, mais c'était la triste vérité.
Tatsuki n'avait PAS ENVIE de rejoindre ABEL AU LIT!
Une grande première qui ne laissait rien de bon à présager.
Il pénétra dans la chambre qui était à demi-éclairée. Abel dévêtu était déjà allonger.Il était dos à son amant... Tatsuki passa dans la salle de bain pour se rafraichir un peu et se brosser les dents. Le visage humide, il se regarda ensuite dans le miroir...il voyait le reflet d'un monstre... Il trompait et mentait à tout le monde, même à lui-même... Était-ce l'espoir de devenir meilleur qui lui donnait envie d'avoir cet enfant ?....Possible. Il allait être une sorte de purification.
Le jeune homme retira ensuite tous ces vêtements et vint rejoindre le blond au lit.
L'ambiance était glaciale et le malaise palpable... Comment Tatsuki résolvait-il ses conflits ? Par le sexe... Il fixait le plafond en réfléchissant à la situation...mais il fallait se rendre à l'évidence, ce soir le yakuza n'avait pas envie de son partenaire...pour cause, il avait eu "sa dose" en compagnie d'Hidekazu... pourtant, s'il ne témoignait aucun désir envers Abel qui le connaissait comme sa poche, celui-ci serait obligatoirement soupçonneux... et ce n'était pas le moment de laisser planer le doute d'une infidélité...Abel allait déjà en prendre plein la figure concernant les projets de mariage de son amant...Et quand bien même, Tatsuki en parfait hypocrite n'allait certainement pas dire qu'il voyait de nouveau "son père"...
Le brun se tourna légèrement vers Abel et glissa sa main sur sa fesse. Il enlaça ensuite le blond avant de lui déposer quelques baisers sur le cou.


*Et merde...*

Ce jour était à marquer dans les anales... Tatsuki Sugiura qui se forçait à avoir des rapports...Mais après tout, il était un homme, donc il se dit que le désir arriverait nécessairement.
Il s'appliqua donc du mieux qu'il pouvait, et continua à promulguer des baisers sur la peau douce de son aimé...et mine de rien, le désir arriva. La peau d'Abel était sans douce la plus douce qu'il avait touché dans sa vie, et même s'il y avait quelques imperfections dues à l'ancien métier du jeune homme, il n'en restait pas moins désirable. L'Oyabun glissa ensuite sa main sur le membre du blond...qui ne pouvait pas non plus cacher son excitation. Son membre était dur, mais c'était sans doute une réaction qui était la conséquence de l'abstinence.
Tatsuki malaxa le sexe de son ami avant de le masturber. Il glissa ensuite sa bouche au creux de l'oreille du blond en lui chuchotant quelques mots.


"Hmm....ta peau douce comme de la soie m'a vraiment manquée...j'ai envie de toi beau blond...Cette semaine d'abstinence m'a rendu fou..."

Quitte à jouer les faux-cul, autant bien le faire...MONSIEUR avait fréquenté des bordels et s'était encore amusé quelques heures avant...
Pourtant, une chose était bien réelle. Il avait maintenant vraiment TRÈS envie de son amant...

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 28
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Jeu 18 Juin - 13:10

"Tsk, bien sûr que je vais dormir ici et dans le même lit que toi!"

Tatsuki semblait agacé. Abel avait-il touché un point sensible ? Son amant s’en voulait-il de l’avoir délaissé plusieurs jours d’affilé sans lui donner de nouvelles et s’en lui avoir offert ne serait-ce qu’une marque d’amour ? C’était ce que le grand blond voulait, que le yakuza se rende compte qu’il lui en voulait. Abel monta à l’étage et retira son peignoir qu’il laissa glisser sur son corps pour le faire tomber à ses pieds. Il se mit ensuite au lit et s’allongea sur le ventre. Il se couvrit légèrement des draps, mais pas trop. Il faisait chaud dans la chambre, même si la fenêtre était ouverte. Cet été serait sûrement une véritable fournaise. On était pourtant qu’à la fin du printemps et, même en soirée, il faisait très chaud.

Le blond attendit un moment, avant que Tatsuki daigne le rejoindre dans le lit. Mais, l’espace d’un instant, il ne se passa rien. L’Oyabun n’avait sans doute pas compris le langage du corps de son amant. Abel soupira légèrement et ferma les yeux. Il en avait marre de cette ambiance. Il avait beau faire chaud dans la maison, dans le lit, c’était carrément le Pôle Nord. Le tueur était en train de se demander s’il parvenait encore à procurer du désir à son fiancé. Cela faisait plus d’une semaine qu’ils n’avaient eu aucun rapport sexuel et cela n’avait pas l’air de manquer à Tatsuki, lui qui pourtant était le premier à solliciter Abel.

Mais, alors que le blond s’était résigné à s’abstenir encore une nuit, il sentit une main sur ses fesses. Tatsuki était vraiment long à la détente ces derniers temps… A croire qu’il se forçait. Abel se détendit tout de même dans les bras de son homme et se laissa aller sous les baisers qu’il recevait dans le cou. Mais, pour punir un peu Tatsuki, il ne répondit d’abord pas à ses caresses. Il se montrait égoïste et voulait qu’on s’occupe de lui sans offrir quelque chose en retour. Peu à peu, son corps réagit aux baisers et aux caresses du Kumicho. Cela faisait un peu plus d’une semaine que son amant ne l’avait pas touché. Recevoir ce genre d’attentions après un aussi long abandon sans raison, c’était agréable, même si ce n’était pas parfait. Abel avait un drôle de pressentiment mais ne savait pas pourquoi. Il se laissa néanmoins faire par Tatsuki qui saisit son membre déjà dur pour commencer à le masturber.


"Hmm....ta peau douce comme de la soie m'a vraiment manquée...j'ai envie de toi beau blond...Cette semaine d'abstinence m'a rendu fou..."

Ah ? Tatsuki avait mis du temps à le montrer… D’habitude, au bout d’une semaine d’abstinence, il se montrait beaucoup plus entreprenant. Abel n’aurait même pas été obligé de l’aguicher un peu. Peut-être bien que le blond n’était plus aussi désirable qu’avant. Pourtant, il ne pensait pas avoir changé. Mais peut-être était-ce là le problème. Tatsuki avait besoin de changements pour être stimuler. S’il n’y avait que cela pour lui faire plaisir… Abel se redressa et se mit à califourchon sur son homme avant de s’allonger sur lui. Il prit ensuite son menton entre les doigts pour l’obliger à lui faire face et l’embrassa. Depuis qu’Abel était rentré à la maison, il avait bien reçu quelques baisers dans le cou et sur d’autres parties du corps, mais pas sur ses lèvres. D’habitude, Tatsuki ne se gênait pas pour l’embrasser à pleine bouche, allant même jusqu’à lui dévorer les lèvres et les lécher sans retenue.

Tatsuki était vraiment étrange ce soir. Abel avait toujours ce mauvais pressentiment, bien qu’il tentait de l’oublier. Son amant ne le touchait pas comme d’ordinaire. Le blond était très réceptif à ses caresses mais c’était plus dû au manque qu’aux réels effets que produisaient les mains et les lèvres de son homme. Mais peut-être se faisait-il des idées. Il n’avait pas l’esprit très clair en plus avec les verres de vin et de cocktail qu’il avait bus au restaurant. Il s’était un peu laissé aller pour une fois, en ayant marre d’être le gentil Abel tout sage. Peut-être que Tatsuki aussi en avait assez de son petit côté réservé. Le tueur était prêt à faire des efforts. Il caressa le corps de son fiancé tout en l’embrassant à pleine bouche. Puis il remonta son visage à l’oreille de son amant pour lui susurrer quelques mots.


« La prochaine fois, ne pars pas comme un voleur et donne-moi de tes nouvelles… »

Abel lui en voulait vraiment de l’avoir abandonné. Il appuya d’ailleurs ses paroles en glissant ses mains sous Tatsuki, au niveau de ses fesses, et planta ses ongles dans sa peau pour le pincer et lui faire un peu mal. Une petite vengeance ? Peut-être bien. Abel en avait assez de se laisser faire sans rien dire. L’alcool l’aidait un peu à prendre son courage à deux mains et à dire clairement ce qu’il pensait. Après cette petite leçon, il retourna à ce moment qu’il avait attendu depuis plusieurs jours. Il plongea son visage dans le creux de l’épaule de Tatsuki et l’embrassa à plusieurs reprises. L’une de ses mains se glissa entre leurs corps et vint effleurer le membre durci du yakuza, avant de le prendre en main et de commencer à le masturber. Il fit descendre sa langue sur le torse de Tatsuki pour venir lécher et mordiller ses tétons, afin de lui donner encore plus de plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Jeu 18 Juin - 17:45


Abel qui était assez passif au départ, se montra de plus en plus agressif. Il renversa le yakuza et se mit à califourchon sur lui, avant de le saisir par le cou pour l'attirer vers lui et l'embrasser fougueusement. Abel semblait vouloir rappeler que lui aussi savait s'imposer quand il voulait obtenir quelque chose. Le baiser de l'homme était agressif et doux à la fois... Tatsuki qui n'était pas très chaud au départ était de plus en plus excité. Lorsque le blond rompit le baiser, il chercha à en obtenir un autre, mais en vain... Abel avait prit le commandement, et le yakuza devait s'y plier.


« La prochaine fois, ne pars pas comme un voleur et donne-moi de tes nouvelles… »


Abel susurra ces quelques mots au yakuza tout en lui caressant le corps. Sa revendication était légitime après tout...Tatsuki vivait parfois comme un célibataire en ne justifiant aucun de ses actes et en disparaissant comme il le voulait ; par contre, il ne concevait pas que son amant fasse la même chose...celui-ci devait toujours le tenir au courant de ses moindres faits et gestes. Comme pour le punir, Abel griffa son partenaire et causa un léger sursaut chez celui-ci.

"Ngh..."


Tatsuki de plus en plus excité répondit à l'affirmatif. C'est du moins comme ça qu'il fallait le comprendre. Le blond continua ses douces tortures en glissant sa main à hauteur des attributs du brun. Il le masturba tout en lui déposant maints baisers sur le cou et le torse. Mais Abel avait l'esprit de vengeance... puisqu'il empoigna le sexe de son amant qui était sur le point de jouir, pour l'empêcher de jouir...Quelle pire torture pouvait-il lui infliger ?
Tatsuki laissa échapper plusieurs gémissements tout en serrant les draps le plus fort possible.


"J'en peux plus Abel...laisse moi venir"

Il se cambra et bascula sa tête en arrière en poussant un petit cri cette fois-ci.
Le blond qui semblait se délecter de la situation, décida de laisser le yakuza jouir, avant de poursuivre ses caresses. Il suçota les téton de son amant, avant d'insérer ses doigts en lui. Le blond avait décidé de prendre le dessus ce soir pour s'affirmer et ce n'était pas un Tatsuki suant et dans un état secondaire qui allait l'en empêcher. L'Oyabun écarta donc les jambes (comme il savait malheureusement le faire...) afin de laisser Abel s'insérer en lui. Celui-ci le pénétra sans ménagement pour une fois. Sa frustration lui faisait-elle perdre la tête ? C'était extrêmement rare qu'il perde le contrôle, mais Tatsuki ne le poussait-il pas à bout. L'Oyabun se laissait prendre malgré cela, bien qu'il tentait d'exprimer son malaise.


"Nnn...tu m'fais mal..."

Si Abel avait un comportement bizarre, que dire de celui de Tatsuki qui ne se serait jamais laisser traiter ainsi habituellement ? L'Oyabun se pinça la lèvre pour camoufler son envie de crier, tandis que son partenaire y aller de plus belle en accélérant la cadence.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 28
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Jeu 18 Juin - 19:00

Tatsuki semblait avoir compris les exigences d’Abel. Le blond ne lui demandait pas un emploi du temps détaillé mais voulait juste avoir quelques horaires et quelques informations concernant la vie mouvementée de l’Oyabun. C’était difficile de se faire ignorer pendait cinq jours. Alors, maintenant qu’il avait son amant sous la main, il n’était plus prêt de le lâcher. Il continua ses caresses et surtout ses va-et-vient avec la main autour du membre dressé de son membre. Mais, sentant que le yakuza allait venir, il empoigna son sexe pour l’empêcher de jouir. Un nouvel acte de vengeance ? Si peu… Abel était d’humeur à vouloir faire regretter au maximum à son beau Tatsuki de l’avoir abandonné durant ces cinq jours. Et qu’y avait-il de mieux que de torturer un peu son homme durant l’un de ses moments de faiblesses ? Le yakuza aimait lui faire l’amour. Il prenait beaucoup de plaisir mais… Abel voulait lui imposer quelques contraintes.

"J'en peux plus Abel...laisse moi venir."

Un léger sourire étira les lèvres du jeune blond. Le visage de son homme était tellement magnifique en cet instant, à la limite de la jouissance que le tueur empêchait d’atteindre. Il était étrange d’ailleurs que Tatsuki se laisse autant faire. En général, c’était lui qui imposait ses choix. Là, Abel avait l’impression d’avoir toute la situation en main, sans mauvais jeu de mots, et son amant se laissait totalement faire, se laissait totalement dominé. Le grand blond ne savait pas vraiment comment il devait le prendre. Peut-être que l’Oyabun aimait qu’Abel lui impose ses choix. C’était si rare que le tueur agisse ainsi. Mais, même s’il voulait encore embêter son homme, il recommença à le masturber et le laissa jouir. Tatsuki était encore plus beau à ce moment-là.

Abel l’embrassa passionnément puis descendit ses lèvres jusqu’à ses tétons pour les mordiller un peu. Il glissa ensuite ses doigts entre les fesses de son aimé pour le préparer. Il avait décidé de prendre le dessus ce soir. C’était le moins que pouvait lui offrir Tatsuki, non ? Abel voulait lui prouver que lui aussi avait des désirs, des envies, des conditions. Il ne voulait pas être le seul à rendre des comptes… Il continua de préparer son fiancé, avant de s’insérer entre ses jambes vu que Tatsuki écarta les cuisses pour le recevoir. Lorsqu’il jugea le yakuza prêt à le recevoir, Abel le pénétra mais, à la différence des autres fois, il n’y allait pas aussi doucement. Il avait envie de faire l’amour à son homme, c’était la seule idée qui lui traversait l’esprit. Il ne pensa pas au fait qu’il était peut-être un peu trop brutal cette fois-ci.


"Nnn...tu m'fais mal..."

Abel ne ralentit pas la cadence pour autant. C’était normal que Tatsuki ait un peu mal. Cela faisait quelques temps que le blond ne lui avait pas fait l’amour. Cela allait donc passer, il devrait le savoir. Abel plongea son visage dans le creux du cou du yakuza pour l’embrasser. Même s’il avait l’esprit un peu ailleurs, il trouvait quelques vagues pensées claires pour aider Tatsuki à se détendre un peu plus pour avoir moins mal. Le blond continua ses mouvements de va-et-vient, accélérant quelque peu la cadence. Il gémissait de plus en plus sous le plaisir. Au bout d’un moment, il finit par jouir en son amant. Il se laissa ensuite tomber sur le corps en sueur de Tatsuki, essoufflé. Mais, pour éviter de l’écraser, il se déplaça un peu pour se retrouver à côté de l’Oyabun.

Les yeux rivés au plafond, Abel reprenait peu à peu son souffle. Il avait éprouvé beaucoup de plaisir mais… Quelque chose n’allait pas. Il en avait marre d’avoir ce léger mal être. Il ne savait pas d’où cela venait. Il tâtonna sur le matelas pour trouver la main de Tatsuki et la serra dans la sienne. Il espérait que son homme ne ressentait pas ce petit malaise. C’était comme s’il avait manqué quelque chose lorsqu’ils avaient fait l’amour ou, peut-être qu’au contraire, il y avait eu quelque chose en trop. Etait-ce la détermination d’Abel à vouloir prendre les choses en main et obliger Tatsuki à suivre ses désirs seuls ? Peut-être n’aurait-il pas dû le dominer autant. Mais l’Oyabun s’était laissé faire, cela signifiait donc qu’il avait aimé, non ?

Se sentant étrangement mal, Abel se redressa. Il caressa les cheveux de Tatsuki puis se leva. Il avait besoin de s’isoler. Il se réfugia dans la salle de bain et se glissa sous le jet de la douche. Il ne comprenait pas ce qui n’allait pas. C’était quoi le problème ? D’habitude, tout se passait à merveille lorsqu’ils faisaient l’amour. Pourquoi cela n’avait pas été parfait cette fois-ci ? Etait-ce parce que cela n’avait pas été une bonne idée de faire l’amour après les tensions qu’il venait d’avoir entre eux ? Mais pourtant, ils avaient tous deux été consentants, non ? Abel ferma les yeux et leva la tête pour laisser l’eau couler sur son visage. Qu’est-ce qui n’allait pas chez lui ? Tatsuki était revenu et s’était offert à lui sans rien dire. Pourquoi se sentait-il mal alors ?..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Jeu 18 Juin - 21:12



Abel fit l’amour au yakuza jusqu’à épuisement…L’acte était si bestial qu’on pouvait se demander s’il lui faisait l’amour ou s’il se contentait de le baiser. La douleur se mélangeait au plaisir, mais s’il devait être franc, Tatsuki dirait qu’il n’avait pris aucun plaisir. Il sentit simplement Abel jouir en lui, avant que celui-ci ne s’affale essoufflé sur son torse. Il s’allongea ensuite aux côtés de l’Oyabun qui resta sans réaction. Tatsuki se contenta de regarder le plafond en reprenant son souffle. Même s’il avait été complètement passif sur ce coup-là, ça avait été éprouvant. Il ne réagit pas non plus à la poignée de main d’Abel.
Le blond se leva pour aller sans doute se doucher. Tatsuki resta allongé un bon moment sans réagir et les yeux grands ouverts. Il fixait le plafond sans réagir. Il ne savait pas très bien ce qu’il venait de se passer, mais ça s’était passé. Tatsuki s’était contenté de satisfaire son homme pour ne pas éveiller ses soupçons, c’était du moins ce qu’il avait l’intention de faire, mais il aurait plutôt pensé lui faire l’amour comme d’habitude, et que ça ne se passe pas dans l’autre sens. Il n’éprouvait pas de gêne à être le uke avec Abel (même s’il préférait dominer), mais cette fois-ci, le rapport sexuel s’était mal passé, enfin de son point de vue. Le seul moment où il avait pris du plaisir fut lorsque le blond l’avait masturbé, et ensuite…un blanc…de la douleur, mais rien d’autre…Le yakuza se redressa en grimaçant. Il ne pouvait pas s’asseoir correctement. Abel pensait sans doute que sa douleur était due au fait qu’il n’avait pas été pris depuis longtemps, mais ce n’était pas le cas… Tatsuki avait couché avec Hidekazu quelques heures avant, et lorsqu’ils couchaient ensemble, ce n’était pas le Suprême qui ouvrait ses cuisses, mais l’inverse… Donc Abel s’était laissé emporter sans s’en rendre compte. Toutes ses pulsions refoulées avaient été relâchées.
Tatsuki alluma une cigarette et s’allongea sur le côté.


"Tsk et merde…c’est le prix à payer je suppose ! "

Le prix à payer pour le mal qu’il allait faire à Abel ? Le prix à payer pour lui avoir menti et l’avoir trompé ? Le prix à payer pour son comportement tout simplement ? Il ne le savait pas bien, mais il voyait cela comme ça… Des tas d’idées que le yakuza ne comprenait pas lui-même se mélangeaient dans son esprit…ses humeurs variaient à vitesse grand V… Idées sombres laissaient place à une excitation de courte durée…il était vraiment chamboulé en ce moment. L’Oyabun pensif et soucieux resta un instant à regarder dehors à travers la grande baie vitrée. Les volets n’étaient pas fermés, et même s’il faisait nuit noire, on pouvait apercevoir divers lampadaires à l’horizon.
Abel revint dans la pièce et se dirigea vers la fenêtre tout en se séchant les cheveux.



"Waouh tu m’as pas loupé ! J’arrive plus à m’asseoir beau blond !"


Tatsuki fit un léger sourire histoire de détendre l’atmosphère. Il ne voulait pas que le doute plane une seconde malgré toutes les bêtises qu’il avait faite.
Il se redressa, puis se leva en se dirigeant vers le blond. Il ne prit pas la peine de se rhabiller vu que personne ne pouvait le voir dehors. Il vacilla légèrement étant donné que la douleur était encore vive.


"Ça faisait longtemps que je n'avais pas été dominé …mon corps a perdu l’habitude..."


Tel un goujat, il dit ce beau mensonge en regardant son amant droit dans les yeux et sans sourciller.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 28
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Jeu 18 Juin - 22:40

Un fiasco. Voilà comment Abel décrivait ce qui venait de se passer. Son corps avait eu ce qu’il désirait mais pas son esprit. Finalement, une autre nuit sans faire l’amour aurait été mieux. Une autre nuit loin de Tatsuki aurait été mieux. Le blond se passa une main dans les cheveux, n’en revenant pas de penser cela. Sa soirée avait pourtant bien commencé avec sa sortie au restaurant. Mais, depuis qu’il était rentré à la maison et qu’il avait revu son amant, cela avait été un désastre. Faire l’amour n’avait en rien arrangé les choses, au contraire. C’était même pire maintenant. Abel se sentait mal. Il n’aurait pas dû agir ainsi, aussi durement avec Tatsuki. Il lui en voulait, mais cela ne se faisait pas de se venger pendant qu’ils faisaient l’amour.

La douche prise, Abel se sécha et se vêtit d’un nouveau peignoir en soie, celui-ci lui arrivant un peu au-dessus du genou. Il prit ensuite une serviette pour se sécher les cheveux, ainsi qu’une brosse et un peigne pour les démêler lorsqu’il les aurait séchés sommairement. Il n’avait pas envie de retourner dans la chambre mais il le devait bien. Il ne pouvait pas rester indéfiniment dans la salle de bain et passer sa nuit là. En soupirant, Abel glissa brosse et peigne dans la petite poche de son peignoir et sortit de la salle d’eau. Il évita de croiser le regard de Tatsuki dans la chambre et se dirigea vers la fenêtre tout en se séchant les cheveux.


"Waouh tu m’as pas loupé ! J’arrive plus à m’asseoir beau blond !"

Même si cette remarque était faite pour détendre l’atmosphère, cela n’eut pas l’effet voulu sur Abel. Il avait dû faire très mal à son fiancé si celui-ci ne parvenait plus du tout à s’asseoir. C’était la preuve qu’il y était allé un peu trop fort. Mais il n’avait pas mesuré cela. Lorsque Tatsuki lui avait avoué avoir mal, le blond avait pensé que c’était parce que cela faisait quelques temps déjà qu’il ne lui avait pas fait l’amour. Mais visiblement, il s’était trompé. C’était parce qu’il s’y était mal pris que son homme souffrait. S’il n’était plus capable de faire l’amour convenablement à son fiancé, c’était qu’il y avait un problème. Peut-être était-ce d’ailleurs ce problème qui mettait Abel dans cet état.

"Ça faisait longtemps que je n'avais pas été dominé …mon corps a perdu l’habitude..."

Abel regarda l’espace d’un instant Tatsuki dans les yeux, avant de détourner le regard vers la vue qui s’offrait à eux. Il posa sa serviette sur les épaules pour éviter de mouiller son peignoir puis ramasser derrière son oreille quelques mèches blondes qui lui tombaient dans la figure. Dominé… Ils n’avaient jamais employé ce mot-là auparavant entre eux. D’habitude, il n’y avait jamais de dominé ou de dominant. Ces mots signifiaient un rapport de force. Or, dans leurs ébats, ils faisaient juste l’amour, ils se donnaient du plaisir mutuellement, ils prouvaient leur amour. Mais ce n’était pas la guerre. Mais là, aux yeux d’Abel, cela avait été un peu comme une bataille. Il avait eu envie de se venger de Tatsuki. Quel con il était. Etait-ce tout ce qu’il avait toujours gardé en lui qui avait pointé le bout de son nez ?..

« Excuse-moi. C’était vraiment nul. J’aurai dû faire plus attention, mais… Je ne sais pas ce qui m’a pris amour. J’aurai aimé que ça se passe autrement, je t’assure. »

Après le comportement autoritaire et dominant, place à la perte de confiance et aux remords. Mais pas aux larmes, alors qu’il y était coutumier auparavant. Il avait un peu changé mine de rien depuis qu’il s’était remis avec Tatsuki. Il se tourna vers son amant et le serra dans ses bras. C’était en fait ça qu’il aurait aimé, un câlin simple, de la tendresse. L’Oyabun l’avait reçu si froidement… Abel aimerait pouvoir tout effacer ou bien revenir en arrière. En rentrant du restaurant et en se rendant compte que Tatsuki était là, il aurait dû rester calme et engager la conversation. Les choses se seraient sûrement arrangées rapidement et ils auraient pu se serrer tendrement l’un contre l’autre, rien de plus.

« Je t'ai vraiment fait si mal que ça ? » demanda t-il, gêné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Jeu 18 Juin - 23:18


« Excuse-moi. C’était vraiment nul. J’aurai dû faire plus attention, mais… Je ne sais pas ce qui m’a pris amour. J’aurai aimé que ça se passe autrement, je t’assure. »


Abel osait à peine regarder son amant dans les yeux. Il se sentait coupable d'avoir blesser son amant dans le feu de l'action. Mais c'était tout de même le comble que ce soit lui qui s'excuse... Tatsuki avait réussi à renverser la situation en passant du coupable à la victime... Quoique, si Abel savait la moitié ou même le tiers de ce que son amant faisait derrière son dos, il serait beaucoup moins tolérant et il ne ressentirait sûrement pas de la culpabilité ou de la compassion.
Abel se tourna vers son aimé et l'enlaça avec amour. Son étreinte était pleine de chaleur et si agréable.

« Je t'ai vraiment fait si mal que ça ? »

L'Oyabun resta enlacé dans les bras de son partenaire en profitant de cet étreinte. Il se sentait de nouveau bien.

"Non amour, c'est moi qui était crispé, mais là ça va..."

Il n'avait pas le cœur à jouer au victime. Il était déjà assez hypocrite comme ça...Il n'allait donc pas en rajouter. Il caressa les cheveux humides de son homme, avant de l'embrasser. Il colla ensuite son front à celui du jeune blond en souriant.


"Ça va aller hein ? Allez, retournons au lit tu veux ? "

Il colla de nouveau son corps nu à celui d'Abel en l'embrassant. Les deux hommes retournèrent ensuite au lit, après que le blond ait fermé les volets. Tatsuki boitait légèrement, mais il minimisa la douleur. Les deux amants se glissèrent dans les draps en se collant l'un à l'autre. Il n'y avait rien de mieux que l'accueil que son amant lui faisait...il était plein d'amour pour lui, et pourtant, le yakuza ressentait un vide. Tatsuki caressa le visage de son amant pour tenter de le rassurer.

"Comment se passe le boulot ? On n'a pas eu trop le temps d'en parler ces derniers temps..."

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 28
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Ven 19 Juin - 0:13

"Non amour, c'est moi qui était crispé, mais là ça va..."

Tatsuki se voulait rassurant mais Abel s’en voulait toujours autant. Il espérait que pour aller au travail, le yakuza n’aurait plus mal. Cela ferait désordre sinon et puis personne n’était censé se douter que Tatsuki se laissait faire l’amour par son amant. Certains croiraient qu’il n’était pas aussi viril ou dominant qu’il le laissait paraitre. Heureusement, dans leur couple, ce n’était pas du tout ainsi qu’ils voyaient les choses. Dès les premières semaines, Tatsuki avait accepté de s’offrir à Abel, qui avait été ravi. Mais il avait tout de même été déçu d’apprendre qu’il n’avait pas été véritablement le premier à faire l’amour au yakuza…

"Ça va aller hein ? Allez, retournons au lit tu veux ? "

Abel ferma un instant les yeux en savourant cette étreinte et ce baiser. Tatsuki avait retrouvé sa tendresse et sa douceur. C’était si agréable. Le blond avait de nouveau retrouvé l’homme qu’il aimait tant. Sa rancune s’était presque évanouie. Après cette douce étreinte, Abel ferma les volets et rejoignit son homme sous les draps après avoir retiré son peignoir. Lui était propre et l’Oyabun un peu collant de sueur vu qu’il ne s’était pas encore douché mais peu importait. Il était là, c’était le principal. Mais pourtant, Abel ne se sentait pas complètement heureux. Quelque chose n’allait pas. Mais quoi ? Tatsuki avait beau lui caresser le visage pour tenter de le rassurer, cela n’avait pas beaucoup d’effets, voire aucun.

"Comment se passe le boulot ? On n'a pas eu trop le temps d'en parler ces derniers temps..."

« Bien… Mais je n’ai pas envie de parler boulot maintenant. »

Il avait passé sa journée à travailler et n’avait pas envie de revenir là-dessus. Kano lui avait déjà posé la question en plus. Le blond verrait plus tard à raconter à Tatsuki comment cela se passait en détail. Là, il avait envie de profiter du retour de son homme, de sa simple présence. Il ferma les yeux et se blottit contre le torse de l’Oyabun. Il se sentait bien, même s’il avait connu des jours meilleurs. Que se passait-il chez lui ? Il était très réceptif aux humeurs de Tatsuki. Etait-ce le jeune Kumicho qui n’allait pas bien ? Peut-être était-ce parce qu’Abel lui avait fait mal pendant leurs ébats qui auraient dû fêter leurs retrouvailles.

« On pourra inviter Kano et Keiji à manger ici ? C’était agréable de dîner avec eux. On s’est bien amusé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Ven 19 Juin - 19:49


« Bien… Mais je n’ai pas envie de parler boulot maintenant. »

Tatsuki essayait juste de faire la discussion pour être un peu à l'écoute de son amant. Ils ne s'étaient pas vu de la semaine, et le yakuza voulait montrer à son amant qu'il était un minimum attentionné à son égard. A défaut de parler de lui-même et de prendre le risque de froisser le blond, il jouait la prudence en parlant d'un sujet banal comme le travail. Mais la sauce n'avait pas bien prise et Abel préféra passer à autre chose. Tatsuki se blottit contre le corps froid du jeune blond. Il était frais après la douche qu'il avait prise, contrairement au corps de l'Oyabun qui était encore brûlant.

« On pourra inviter Kano et Keiji à manger ici ? C’était agréable de dîner avec eux. On s’est bien amusé. »


Tatsuki leva les sourcils et se tourna vers Abel.Il ne pu cacher sa surprise. Inviter Kano ? L'Oyabun était plus que ravit, mais ce changement d'attitude le surprenait beaucoup. La dernière fois qu'il avait parler de faire une pendaison de crémaillère, Abel s'était empressé de lui dire qu'il n'était pas trop pour...D'ailleurs, le yakuza non plus ne voulait pas recevoir...Mais pour Kano, c'était différent, il voulait que son frère vienne lui rendre visite, mais ce n'était pas si simple.

"Hmm...bizarre que tu dises cela? Pourquoi ce revirement? N'étais-ce pas toi qui disait que tu ne voulais pas recevoir de monde ici ?"

Il fallait croire que sa soirée lui avait beaucoup plu et qu'il voulait remettre ça. Tatsuki passa sa main sur son front et regarda vers le plafond, l'air un peu absent.

"J'ai plusieurs fois invité Kano, mais il trouve toujours une excuse en disant qu'il n'est pas disponible... A croire qu'il ne veut pas venir..."

Tatsuki avait une mine triste... Il s'était rapproché de son frère, et à en croire son expression, il voulait davantage se rapprocher de lui. Le fait que Kano ne passe pas dans son appartement et ne partage pas plus avec lui lui pesait pas mal. Les deux frères avaient développé une relation très fusionnelle. Tatsuki ne s'étala pas plus, comme d'habitude quand il ruminait, il évitait de trop en dire.
L'Oyabun déposa un baiser sur le torse de son aimé, avant de se recouvrir avec le drap.


"Enfin, c'est toi qui voit!"

Léger sourire au lèvre, il se ferma les yeux pour se reposer un peu. La douche allait attendre le lendemain pour une fois, il était lessivé! Mais pire encore...la discussion qu'il voulait avoir ce soir, allait elle aussi attendre le lendemain...et quelque part, ça ne le dérangeait pas. Il n'était pas pressé de devoir affronter Abel.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 28
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Ven 19 Juin - 22:29

"Hmm...bizarre que tu dises cela? Pourquoi ce revirement? N'étais-ce pas toi qui disait que tu ne voulais pas recevoir de monde ici ?"

« J’ai juste dit que je ne voulais pas faire de grande fête comme la pendaison de crémaillère que souhaitait Keiji. Sinon, ça ne me dérange pas d’inviter quelques personnes. »

Deux ou trois invités, cela suffisait. Si Abel avait refusé de faire une pendaison de crémaillère, ce n’était pas parce qu’il ne voulait recevoir personne mais parce qu’il ne voulait pas voir Ren ou Kano. Mais, concernant l’adolescent, il avait un peu changé d’avis. Il s’était aperçu qu’il pouvait être de bonne compagnie, à condition de ne pas se retrouver seul avec lui. C’était pour cela que le grand blond voulait que Keiji soit là aussi. Pour lui, c’était grâce au moulin à parole que le dîner s’était très bien passé. Abel aurait même aimé que cette soirée dure un peu plus longtemps. Cela avait fait longtemps qu’il n’était pas allé au restaurant et qu’il ne s’était pas amusé autant en l’absence de Tatsuki. Il ne se rappelait même plus de la dernière fois. A chaque fois qu’il était sorti, il était accompagné de son amant.

"J'ai plusieurs fois invité Kano, mais il trouve toujours une excuse en disant qu'il n'est pas disponible... A croire qu'il ne veut pas venir... Enfin, c'est toi qui voit!"

« Je ne suis pas sûr que ça marchera mais je pourrai toujours tenter de le persuader si tu veux. »

Depuis le début, Abel n’était pas contre le fait que Kano vienne chez eux. Il savait que les deux frères avaient besoin de se retrouver et de passer du temps ensemble. Il était même prêt à partir faire un tour s’ils le désiraient. Tatsuki était d’ailleurs au courant. Donc il n’avait pas à être gêné de demander à son amant de partir quelques heures pour le laisser seul avec Kano. Mais, suite à cet agréable dîner avec le plus jeune des Sugiura, Abel doutait que cela se produise. Même s’ils n’étaient pas devenus amis au cours de cette soirée, ils avaient su mettre de côté les tensions pour passer un agréable moment. Ils pourraient donc remettre cela pour faire plaisir à Tatsuki puisque c’était leur souhait commun.

Abel regarda son amant collé à lui. L’Oyabun était adorable lorsqu’il était calme. Le blond lui caressa tendrement le visage avant de glisser ses doigts dans sa chevelure brune. Même s’il était heureux en ce moment d’avoir retrouvé son homme, il ne pouvait empêcher une drôle d’impression de le mettre mal à l’aise. Peut-être était-ce les restes de sa rancune envers Tatsuki, ou bien le fait qu’ils n’aient pas vraiment eu de discussion sérieuse concernant ces cinq jours d’abandon. Il ne savait pas trop d’où cela provenait. Il en parlerait peut-être plus tard à Tatsuki. Pour l’instant, il voulait profiter de passer enfin la nuit avec son fiancé. Le début avait été un désastre aux yeux du blond donc le reste de la nuit ne pouvait pas être pire…


« Bonne nuit amour… » murmura t-il en embrassant son homme puis en s’endormant contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Sam 20 Juin - 14:22


« Je ne suis pas sûr que ça marchera mais je pourrai toujours tenter de le persuader si tu veux. »

Tatsuki se contente de hausser les épaules. Il voulait que Kano vienne chez lui, mais il n'avait pas réussi à le convaincre pour le moment, ce serait donc une bonne chose que le blond le fasse...quoique...Si Abel réussissait alors que le yakuza avait échoué, comment le prendrait-il ? ...Tatsuki était vraiment compliqué !
Abel caressa son aimé avant de l'embrasser.


« Bonne nuit amour… »

L'Oyabun saisit son partenaire par le cou afin d'échanger de nouveau un long baiser avec son compagnon. Il s'allongea ensuite dos à son ami pour ne pas le regarder plus longtemps dans les yeux.

"Bonne nuit amour.."

Il éteignit ensuite la petite lampe de chevet afin d'essayer de trouver le sommeil. Ce ne fut apparemment pas long pour Abel. Lorsque le yakuza se retourna, il pu constater à la respiration de son amant, qu'il était déjà au pays des songes. Tatsuki au contraire ruminait. Il avait du mal à trouver le sommeil et s'agitait dans tous le sens. Il n'avait pas envie de se lever pour autant...Si c'était pour tourner dans cette immense demeure, autant rester allongé.
Il se repassa toute la journée en boucle, et même plus... Il réfléchit longuement à sa situation actuelle, à ses sentiments... Malgré l'obscurité, il fixa Abel ; il arrivait à percevoir son ombre et quelques traits de son visage, étant donné que la pièce était un peu éclairée.


*Pfff... Je t'aime toujours autant ? Ou pas ?... Ou alors, c'est moi qui suis indigne de toi ?"

Tant de questions lui traversaient l'esprit. Pourquoi devait-il toujours se torturer, ses remettre en question, et être aussi instable ? Peut-être qu'il voulait volontairement et inconsciemment du changement. Avant Abel, il n'était pas du genre à s'engager. Le blond avait bien réussi à le "domestiquer" en quelque sorte, mais seulement pour un temps. Il était de ceux qui ne pourrait jamais s'engager...maintenant, il en avait pleine confirmation.
Pourtant, il aimait Abel et il voulait profiter de lui au maximum et le garder avec lui, mais il y avait toujours cette petite voix au fond de lui pour l'écarter du droit chemin et le faire douter...
Le jeune Oyabun finit par trouver le sommeil vers 3 heures du matin, pour se réveiller à à peine 7 heures du matin... Il était exténué, mais il n'arrivait pas à se rendormir.
Il se leva donc sans faire de bruit. Il boitillait toujours légèrement, mais la douleur ne l'indisposait plus.
Il se rendit ensuite dans la salle du bain du bas pour ne pas déranger son amant en se douchant. Il rejoint ensuite le salon pour boire son café et travailler un peu, en attendant le réveil du blond. Vers 10 heures 30, il monta dans la chambre afin de ramener un chocolat au lait et un pain brioché à son amant pour le réveiller en douceur. Il avait également presser une orange (c'est tout ce qu'il savait faire de ses mains).
Il posa le plateau sur le lit, avant de caresser doucement le dos de son amant et d'y déposer maints baisers.


"Debout princesse... "

Il taquinait évidemment le blond en l'appelant ainsi, mais en le voyant allongé sur le ventre, et cheveux lâché, il ressemblait à une belle princesse...

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 28
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Sam 20 Juin - 18:09

Abel dormit comme un loir. Sa longue journée l’avait éreinté. Il s’était levé tôt pour aller travailler et avait passé toute la journée debout, soit à cuisiner pour son travail, soit à servir les clients. Il ne fallait pas croire que serveur était un métier facile. Il fallait beaucoup marcher, avoir une bonne mémoire, être aimable et bien se tenir. D’ailleurs, à force de se tenir le dos droit pour bien paraître, le blond avait un peu mal dans le bas du dos. Mais il fallait souffrir pour garder son travail… Heureusement, en soirée, il avait pu se reposer et très bien s’amuser. Il n’avait pas imaginé à quel point Kano pouvait être de très bonne compagnie lorsqu’il ne jouait pas les petites pestes. Quant à Keiji… C’était Keiji. Il n’y avait rien à en dire de plus. Pipelette, comme toujours.

Après une longue nuit de sommeil réparateur, Abel ne pouvait que se sentir mieux. Surtout que c’était son jour de congé. D’ailleurs, il ne serait pas sorti la veille si cela n’avait pas été le cas. Il savait s’amuser mais il aimait aussi son travail. Il était peut-être un peu comme Kano de ce côté-là : le travail avant les relations. Bien sûr, seule exception, Tatsuki. Le grand blond espérait donc que son amant ne l’abandonne plus plusieurs jours de suite et soit là lorsqu’il rentrerait du travail. C’était toujours agréable, à part la veille qui s’était mal déroulée. Mais ils pourraient toujours se rattraper. D’ailleurs, Tatsuki eut sûrement la même pensée. Il vint réveiller en douceur Abel en lui caressant le dos et en y posant de multiples baisers.


"Debout princesse... "

« Hmm… Je suis la princesse au bois dormant, il faut que mon prince m’embrasse pour que je me réveille. »

Il dit cela d’une voix encore endormie avant de se retourner pour se mettre sur le dos. Il ouvrit légèrement les yeux et sourit à Tatsuki qui lui offrit un beau baiser. C’était toujours agréable de se faire réveiller de la sorte. En plus, cela sentait bon le chocolat chaud et la brioche… Abel avait vraiment l’impression d’être une princesse. Il aimait bien prendre son petit-déjeuner au lit, surtout s’il avait été préparé par son fiancé. Tatsuki savait se montrer si attentionné parfois. Le blond se redressa et se frotta les yeux pour mieux se réveiller. Il jeta un rapide coup d’œil au réveil pour voir qu’il était un peu plus de dix heures et demie. Il avait quand même beaucoup dormi et il aurait sûrement été capable de dormir plus si son amant ne l’avait pas réveillé. Mais il était tout de même en pleine forme, ce qui n’avait pas l’air d’être le cas de Tatsuki.

« Tu as une petite mine. Tu n’as pas très bien dormi ? Tu as toujours mal ? »

Il dit cela en posant sa main sur la joue de son homme pour lui caresser le visage. Il y était allé un peu trop fort la veille. Tatsuki avait dû avoir mal. Pourvu que la douleur soit passée. Abel s’en voudrait sinon. D’habitude, il faisait extrêmement attention, c’était à la limite de l’obsession même. Mais là, il s’était complètement laissé aller, trop même, et l’Oyabun en avait pâti. Mais la prochaine fois, Abel se rattraperait. Il essaierait de trouver quelque chose qui plairait à son homme, sachant qu’il aimait les fantaisies. L’histoire de la table de massage et des huiles lui avait beaucoup plu d’ailleurs, tout comme le faire dans la piscine. Il faudrait trouver encore mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Sam 20 Juin - 20:36


« Hmm… Je suis la princesse au bois dormant, il faut que mon prince m’embrasse pour que je me réveille. »


Le yakuza sourit devant tant de candeur...à ce moment là, il avait vraiment l'air d'une princesse candide et fragile... Le yakuza avait vraiment envie de lui sauter dessus. Les deux hommes échangèrent un long baiser, suivit de quelques caresses bien placées, mais, il n'allait pas en faire trop. Il fallait bien laissé Abel émerger.


« Tu as une petite mine. Tu n’as pas très bien dormi ? Tu as toujours mal ? »

Abel avait visé juste. Tatsuki avait très mal dormi cette nuit. La fatigue accumulée des derniers jours n'avaient pas jouer en faveur de son physique. Les vestiges de la courte nuit passée marquaient son visage. Il caressa doucement le visage d'Abel qui se redressa.


"Non non ça va...et t'inquiète pas, je n'ai plus mal du tout"


Il devait être rassurant avec son amant qui avait l'air de toujours s'en vouloir.
Le yakuza se leva pour lever les stores. On pouvait d'ores et déjà savoir qu'il faisait très chaud dehors.
Abel en profita pour prendre son petit déjeuner, tandis que son amant ouvrit la fenêtre pour aérer la chambre et fumer une cigarette sur le balcon. Il s'étira en profitant des rayons de soleil qui réchauffaient son corps.


"Ahhh...aujourd'hui, il va faire chaud !"

L'hiver avait été long à Yuukoku cette année. Un peu de chaleur allait redonner le moral et un peu d'entrain à tout le monde. Tatsuki espérait juste que la nouvelle qu'il allait annoncé à Abel n'allait pas trop assombrir cette si belle journée...même s'il se doutait que ça n'allait pas être simple... Le blond avait déjà pleurer toutes les larmes de son corps en apprenant que son amant allait être père, alors qu'allait-il penser d'un mariage ? Sa peur de perdre Tatsuki était plus forte que tout.
Le jeune Oyabun retourna dans la chambre, alors que le blond était encore en train de trainailler au lit avec son chocolat au lait.
Tatsuki voulait le laisser profiter de son réveil et de sa matinée au maximum, mais, il devait bien se résoudre à lui parler. Il avait déjà repousser le moment fatidique de 24 heures, il ne pouvait pas attendre plus longtemps.
Il s'apprêta donc à quitter la pièce, mais avant de sortir, il se tourna vers son amant.


"Hmm beau blond, va te doucher et rejoins moi au salon ensuite. Je dois te parler"

Il fit un petit sourire rassurant à son amant pour ne pas l'inquiéter d'avance avant de se retirer. Il préféra ne pas trop s'attarder dans la pièce par crainte que le blond lui pose trop de questions. Il voulait que celui-ci soit pleinement armé pour encaisser la nouvelle.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 28
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Sam 20 Juin - 23:04

"Non non ça va...et t'inquiète pas, je n'ai plus mal du tout."

Abel caressa encore un peu les cheveux de son homme avant de le laisser se lever pour ouvrir les stores. Au début, le blond cligna plusieurs fois pour habituer ses yeux à la lumière du soleil qui envahit la chambre et le lit. Il faisait très beau dehors et, comme le disait Tatsuki, il allait faire chaud. Cette météo mettait de bonne humeur Abel. Peut-être irait-il dehors en journée pour bronzer un peu. Il avait du temps libre et avait bien envie de le passer à ne rien faire. Il avait bien le droit à un jour de repos après plusieurs journées de travail. Il espérait que l’Oyabun n’avait pas trop de travail. Ainsi, ils pourraient passer la journée ensemble, à se relaxer ou autre.

Le jeune tueur commença à prendre le petit déjeuner préparé par les soins de Tatsuki. Il commença bien évidemment par le chocolat au lait et trempa des morceaux de pain brioché dedans avant de les manger. Il avait retrouvé l’appétit depuis longtemps et ne ratait jamais une occasion de manger quelque chose. Heureusement pour lui, il faisait beaucoup de sport à côté, ce qui lui permettait d’éliminer et ainsi ne pas grossir. D’ailleurs, depuis qu’il s’était remis avec Tatsuki, il avait retrouvé un peu plus de muscles. Durant ses deux mois de déprime, il avait pratiquement arrêté tout entrainement, à part le jour où il avait croisé Kano à la salle de sport.

Abel continua de manger tout en observant son beau brun à la fenêtre. Quelle superbe vue. Les rayons du soleil illuminaient la chevelure brune du yakuza. On aurait dit une apparition divine. Il ne ressemblait en rien au diable qu’avait rencontré Abel il y avait de cela plusieurs mois, voire même un an. Mine de rien, Tatsuki avait bien changé à son contact, même s’il restait tout de même Tatsuki, le jeune homme instable et très lunatique. Du moment que cela ne portait pas préjudice à Abel, celui-ci s’en fichait. Il aimait son amant comme il était. Après tout, l’amour permettait de tout accepter, ou presque… Il ne fallait tout de même pas pousser trop loin. Même si Abel était très tolérant, il avait ses limites. Il en avait déjà posé quelques unes à son fiancé, comme ne plus coucher avec Hidekazu.


"Hmm beau blond, va te doucher et rejoins moi au salon ensuite. Je dois te parler."

Abel se stoppa net dans son geste qui consistait à apporter son bol de chocolat au lait à ses lèvres. Tatsuki avait l’air bien sérieux. Cela faisait même peur. Mais son sourire permit au blond de ne pas trop s’inquiéter. Il ne posa donc aucune question et le laissa partir. Il finit son petit déjeuner, se leva puis alla se doucher. Qu’avait à lui dire Tatsuki ? Cela avait l’air important vu le ton de sa voix. Abel réfléchit un moment tandis que l’eau coulait sur sa peau et dans ses cheveux. Peut-être que l’Oyabun lui avait préparé une surprise dans le salon, pour s’excuser de ces cinq jours d’abandon. Ou alors il avait prévu de lui parler de l’enfant que portait Cassandre et allait enfin permettre à Abel de participer pleinement à cette expérience. Ou alors, encore plus important, il allait fixer une date de mariage. Peut-être que ces cinq jours loin de lui avait servi à Tatsuki à préparer leur voyage en Angleterre ainsi que leur lune de miel.

Le moral en hausse, Abel sortit de sous la douche et se sécha. Il enfila un peignoir, étant bien décidé à ne pas s’habiller aujourd’hui. Pourquoi le ferait-il alors qu’il voulait passer la journée à la maison à bronzer et à flemmarder ? Il retourna dans la chambre et mit au sale les vêtements sales qui trainaient. Il en profita pour faire tourner une machine à laver puis revint dans la chambre pour débarrasser le plateau qui avait servi au petit déjeuner. Une fois tout propre, il se dépêcha de rejoindre Tatsuki dans le salon. Le yakuza était tourné vers l’une des grandes baies vitrées et regardait dehors. Il avait l’air plongé dans ses pensées et ne semblait pas avoir entendu Abel. Le jeune blond se rapprocha de lui et se colla contre son dos en le serrant dans ses bras.


« Voilà chéri. Je suis tout à toi maintenant. Qu’as-tu à me dire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Dim 21 Juin - 15:19


Tatsuki descendit au salon en attendant que le blond le rejoigne. Le moment fatidique était arrivé. Le yakuza assumait toutes ses décisions, même si parfois elles pouvaient entrainer de lourdes conséquence. Mais, il avait murement réfléchit. C'était la meilleure solution pour Cassandre, le bébé et lui...pas seulement pour la mafia, mais pour un meilleur équilibre familiale, et puis, ce serait temporaire...Quelques années au plus, le temps que leur enfant trouve ses marques et qu'il ait une vraie famille. Enfin, qu'il sache qui était son père et qui était sa mère, même si leur train de vie était bien différent de celui d'une famille normale. Mais leur enfant avait le temps de grandir avant d'apprendre réellement à quel milieu il appartenait et le train de vie de ses parents, mais en attendant, il fallait le préserver le plus longtemps possible.
Tatsuki s'attendait à ce que son amant réagisse mal, mais il ne savait pas jusqu'où ça allait aller. Il espérait juste que ça ne dérape pas trop. Abel devait comprendre...
Il était si plongé dans ses pensées, qu'il ne s'aperçut pas de la présence du blond. C'est seulement lorsque celui-ci l'enlaça par derrière qu'il réalisa.

« Voilà chéri. Je suis tout à toi maintenant. Qu’as-tu à me dire ? »

L'Oyabun se retourna vers son ami en lui souriant. Il lui montra ensuite le canapé de la main pour qu'il aille s'asseoir...Il valait mieux qu'il le soit.
Tatsuki était sérieux, très sérieux même, tandis que son amant paraissait de très bonne humeur...ça n'allait sans doute pas durer...


"Écoute, il faut que je te parle de quelque chose de très important"

Il saisit la main du jeune blond fermement tout en le regardant dans les yeux. Il aurait pu lui balancer la nouvelle à la figure sans ménagement, mais Abel méritait plus de considération.

"Ces derniers temps beaucoup de choses ont changé...dans le travail mais aussi dans notre vie privée : notre maison, mon bébé..."

Il caressa toujours la main du blond.

"Tu sais que cet enfant ne représente pas seulement une paternité, mais bien plus...au niveau du clan, mais...je ne veux pas cependant qu'il naisse dans un environnement trop hostile...bien que malheureusement, il sera confronté à ce sale monde un jour ou l'autre....Mais je veux que ce soit le plus tard possible. Tout comme j'ai essayé de tenir Kano éloigné de toute cette folie, je souhaite la même chose pour l'enfant...surtout si c'est un garçon..."


Le yakuza commençait doucement...il fallait bien qu'il introduise le problème calmement.


"Mais ce n'est pas tout...je me surprends moi-même à ne pas penser à mon enfant en terme de successeur, mais je vois bien plus un lui..un être un vrai, et à qui je veux apporter beaucoup d'amour...Je sais, c'est surprenant venant d'un Oyabun...enfin, mes confrères trouveraient ces mots très... pff étrange"

Il esquissa ensuite un léger sourire un peu bête et gêné.

"Enfin...ce que je veux dire, c'est que je veux lui offrir pour ses premières années au moins beaucoup d'amour et d'équilibre...et pour ce, je veux lui offrir une famille...enfin attention, juste "en forme". Toi aussi même si je ne te l'ai jamais dis et je m'en excuse, je veux que tu sois de sa famille... Mais, il est nécessaire pour lui d'avoir son père et sa mère pendant son développement. C'est pour cela.."


Il s'approcha du blond qui l'écoutait religieusement, avant de lui passer la main sur le visage.

"J'ai dit une fois à Kyousuke qu'un homme devait assumer...c'est pour cela que j'assume moi aussi...J'ai donc demandé à Cassandre de m'épouser"

Un part de fierté l'avait aussi poussé à faire cette demande.

"Mais...ne t'inquiète pas, c'est juste pour la forme ! Je...nous mènerons notre vie personnelle comme nous le voudrons, mais on élèvera juste notre enfant ensemble... C'est important qu'il sache qui est son père et qui est sa mère... Je ne veux pas que ce soit ce Jack ! Comprends-moi....je suis désolé de t'en parler comme ça ... je ne veux pas que tu sois blessé!"

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 28
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Dim 21 Juin - 19:16

"Écoute, il faut que je te parle de quelque chose de très important."

Tatsuki paraissait bien sérieux. Qu’allait-il annoncer à Abel ? Le blond, à la demande de son amant, alla s’asseoir sur le canapé. Ce qu’il allait entendre semblait très important. Le yakuza le suivit et lui saisit la main avant de la serrer fermement, comme s’il avait peur que le tueur ne s’enfuît. Celui-ci se sentit un peu mal. Son sourire s’était fané, jusqu’à disparaître pour laisser place à de l’appréhension. S’il avait voulu parler mariage, Tatsuki ne s’y serait pas pris de la sorte. Qu’avait-il de si important à révéler pour prendre un air si grave ? Abel était certain que durant ces cinq derniers jours, l’Oyabun s’était pris la tête comme à son habitude et qu’il avait imaginé tout un tas de choses. Mais quelles étaient-elles ?

"Ces derniers temps beaucoup de choses ont changé...dans le travail mais aussi dans notre vie privée : notre maison, mon bébé... Tu sais que cet enfant ne représente pas seulement une paternité, mais bien plus...au niveau du clan, mais...je ne veux pas cependant qu'il naisse dans un environnement trop hostile...bien que malheureusement, il sera confronté à ce sale monde un jour ou l'autre....Mais je veux que ce soit le plus tard possible. Tout comme j'ai essayé de tenir Kano éloigné de toute cette folie, je souhaite la même chose pour l'enfant...surtout si c'est un garçon..."

« Mon bébé »… Cette conversation n’était pas non plus pour inclure Abel dans cette belle aventure que semblait être la paternité. Tatsuki avait plus l’air de vouloir justifier quelque chose. Mais quoi ? Le blond l’écouta attentivement et ne comprit pas où son amant voulait en venir. Lui aussi ne voulait pas que cet enfant connaisse trop tôt le monde de la mafia. Il avait le même point de vue que l’Oyabun qui était de tenir à l’écart l’enfant de cet environnement hostile. L’enfant, étant celui de deux Oyabun, allait sûrement attirer les convoitises. On allait vouloir le kidnapper, le manipuler ou même le tuer. Il fallait donc le tenir loin de la mafia durant plusieurs années, jusqu’à ce qu’il soit en âge de comprendre et surtout de se défendre. Abel était d’accord sur ce point, bien qu’il ne voyait pas pourquoi Tatsuki en venait à en parler.

"Mais ce n'est pas tout...je me surprends moi-même à ne pas penser à mon enfant en terme de successeur, mais je vois bien plus un lui..un être, un vrai, et à qui je veux apporter beaucoup d'amour...Je sais, c'est surprenant venant d'un Oyabun...enfin, mes confrères trouveraient ces mots très... pff étrange."

Là encore, Abel n’apprenait rien. Il connaissait très bien l’envie de Tatsuki d’être père et surtout d’être différent de celui qu’avait été feu Fuyuki Sugiura. L’ancien Oyabun avait privilégié son clan à sa famille. Il s’était occupé de son fils aîné simplement pour lui apprendre les ficelles du métier et le faire devenir son digne successeur. Tatsuki avait plongé trop tôt dans le milieu de la mafia et n’avait pas reçu l’amour d’un vrai père, à part venant d’Hidekazu, et encore… Abel était donc de nouveau d’accord avec son amant, cette fois-ci sur le fait qu’il faudrait élever cet enfant avec beaucoup d’amour et ne pas le voir seulement comme un successeur. En bref, être de vrais parents.

"Enfin...ce que je veux dire, c'est que je veux lui offrir pour ses premières années au moins beaucoup d'amour et d'équilibre...et pour ce, je veux lui offrir une famille...enfin attention, juste "en forme". Toi aussi même si je ne te l'ai jamais dis et je m'en excuse, je veux que tu sois de sa famille... Mais, il est nécessaire pour lui d'avoir son père et sa mère pendant son développement. C'est pour cela.."

Abel plongea encore plus intensément son regard dans celui de Tatsuki qui lui caressait maintenant le visage. « C’est pour cela » que quoi ? Le blond était complètement perdu, et cela devait se voir sur son visage. Il était bien sûr heureux que son fiancé s’excuse de l’avoir laissé à l’écart de tout cela et lui demande enfin de faire partie de la vie de cet enfant. Mais il sentait qu’il y avait un piège. Il était d’accord avec tout ce que disait Tatsuki. Pourquoi le yakuza se confiait-il à lui comme ça si c’était pour dire des choses qui semblaient normales à Abel ? Même si le tueur aurait aimé avoir un enfant avec Tatsuki, et seulement avec Tatsuki, il n’était pas un monstre. Il savait que Cassandre ne renoncerait jamais à ses droits maternels et qu’elle voudrait s’en occuper aussi. C’était pour cela qu’Abel avait pensé à une garde partagée. L’enfant aurait une famille, un peu étrange, mais une famille quand même. Mais qu’entendait Tatsuki par « une famille, juste en forme » ?

"J'ai dit une fois à Kyousuke qu'un homme devait assumer...c'est pour cela que j'assume moi aussi...J'ai donc demandé à Cassandre de m'épouser… Mais...ne t'inquiète pas, c'est juste pour la forme ! Je...nous mènerons notre vie personnelle comme nous le voudrons, mais on élèvera juste notre enfant ensemble... C'est important qu'il sache qui est son père et qui est sa mère... Je ne veux pas que ce soit ce Jack ! Comprends-moi....je suis désolé de t'en parler comme ça ... je ne veux pas que tu sois blessé!"

Sous le choc de la nouvelle, Abel eut l’impression que son cœur s’était arrêté de battre durant quelques secondes. Il n’en revenait pas. Il pensait même avoir mal entendu, mais comment aurait-il pu s’imaginer ce que venait de lui dire Tatsuki ? Il allait épouser Cassandre, vivre avec elle quelques années pour élever leur enfant, ne voulant pas que cela soit Jack qui le fasse, et verrait Abel à côté, lorsqu’il aurait le temps entre les couches et les biberons ? Le blond eut un mouvement de recul et tourna la tête, pour que Tatsuki retire sa main de son visage. L’Oyabun avait vraiment du culot pour dire qu’il ne voulait pas qu’il soit blessé. Comment devait-il le prendre alors ? Il devait être content, crier de joie et sauter partout ? Son homme allait tout de même épouser quelqu’un d’autre que lui, la femme avec qui il l’avait trompé qui plus est.

Abel retira sa bague de fiançailles, ayant l’impression qu’elle le brûlait, puis la mit dans la main de Tatsuki. Il se leva ensuite et sortit sur la terrasse pour prendre l’air. Il fit même le tour de la maison pour ne pas avoir son amant dans son champ de vision. Il ne comprenait pas comment Tatsuki avait pu faire une chose aussi dégueulasse. Abel et lui avaient acheté ce penthouse ensemble, avaient prévu de vivre ensemble, de se marier et d’avoir des enfants. Mais le yakuza avait finalement décidé autrement, en allant vivre avec cette bimbo qu’il avait mise en cloque. Pour Abel, c’était comme s’il se faisait trahir une nouvelle fois. Tatsuki le mettait encore dans une situation difficile et surtout lui mettait de nouveau la honte devant Cassandre. L’Américaine devait bien se marrer en voyant qu’elle avait réussi à coucher avec Tatsuki, à avoir un enfant avec lui et surtout qu’elle allait l’épouser et vivre avec lui quelques années, voire peut-être toute la vie. C’était sûrement ce qu’elle voulait depuis le début. Abel se sentait vraiment con de l’avoir invitée à déjeuner et d’avoir voulu devenir son ami.

Le grand blond s’accouda à la balustrade et posa sa tête entre ses mains tout en regardant en bas. Il avait pensé qu’en se rapprochant de Cassandre, elle se prendrait d’affection pour lui et verrait à quel point il était fou amoureux de Tatsuki. Son plan était de devenir ami avec elle de façon à ce qu’elle ne tente plus rien pour être avec le yakuza. Mais il n’avait pas pensé que le danger viendrait de Tatsuki lui-même. Comment avait-il pu lui faire une chose pareille ? Il lui promettait mariage et enfant et lui retirait tous ses rêves en offrant tout cela à quelqu’un d’autre, à la femme avec qui il l’avait rendu cocu en plus. Abel n’en revenait pas. En plus, comment avait-il pu garder cela secret la veille ? Le blond lui avait fait l’amour et, même si cela avait été un désastre, c’était tout de même une preuve de son attachement pour lui. Pourquoi Tatsuki ne lui avait pas parlé durement, fait une scène de ménage ou autre pour le dégoûter et le faire partir ?

Abel était perdu. D’un côté, Tatsuki se montrait gentil et avait même fait l’effort de longuement lui parler pour lui faire passer plus facilement la pilule, et pourtant, il voulait se marier avec la mère de son enfant et vivre avec elle plusieurs années. En clair, il voulait vivre une vie de famille avec une femme et voir son amant lorsqu’il aurait le temps. Avec l’enfant et le travail, Abel doutait qu’il verrait Tatsuki souvent, si jamais ils restaient ensemble. En plus, si le yakuza se mariait et vivait avec Cassandre, il serait extrêmement exposé à la tentation et coucherait inévitablement avec la belle blonde. Abel le connaissait très bien. Son amant avait des besoins différents des siens. Il vivait avec le blond donc couchait avec lui. Mais, s’il vivait avec Cassandre, il coucherait avec elle, tout en voyant peut-être de temps à autre Abel pour faire l’amour.

Le tueur était perdu, triste et énervé. Tatsuki avait encore pris une décision sans lui en avoir parlé avant. Il agissait toujours aussi égoïstement. Il avait voulu jouer l’amant attentionné et compatissant mais cela n’avait pas eu l’effet souhaité. Comment cela aurait pu avec la nouvelle qu’il avait apprise à Abel ? Le blond avait envie de hurler tellement il se sentait encore plus mis à l’écart. Il était quoi dans l’histoire ? L’amant qui servait de joujou à Tatsuki ? Il en avait assez de devoir toujours subir les décisions de son fiancé, enfin, ex-fiancé puisque l’Oyabun ne voulait plus se marier avec lui. Il avait envie de crier un bon coup pour montrer son mécontentement. Mais que pouvait-il face à cet enfant ? Il ne pouvait pas demander à Tatsuki de le laisser tomber pour lui. Ce serait très égoïste. Bien sûr, lui aussi avait bien le droit de l’être après tous les caprices que lui faisait son amant, mais cela ne lui ressemblait pas.

Abel se redressa et passa ses bras derrière la tête en soupirant. Que devait-il faire ? Que pouvait-il faire ? Il ne voulait pas que ce mariage ait lieu mais allez faire changer d’avis à Tatsuki qui était têtu comme une mule. Sur un coup de tête, le blond avait envie de partir pour l’Angleterre pour se marier tout de suite avec son amant. Ainsi, il serait le premier avec qui le yakuza se marierait. Cela ne changerait en rien ce mariage avec Cassandre vu que celui du blond n’aurait aucune valeur au Japon. Mais Abel ne voulait en aucun cas se marier dans la précipitation et surtout laisser l’Américaine gagner et avoir ce qu’elle voulait. Qu’elle reste avec ce Jack. Que dirait les magazines people si jamais Madame « la femme d’un acteur hollywoodien » demandait le divorce ?..

Abel fit les cent pas sur la terrasse. Il était vraiment perdu. Il se sentait emprisonné. Il aimait tellement Tatsuki qu’il ne voulait pas le quitter, malgré ce que venait de lui apprendre son amant. Pourtant, tout serait plus simple s’il mettait fin à leur histoire. Mais ensuite, il souffrirait une nouvelle fois d’être loin de Tatsuki. Pourquoi l’amour rendait-il tout si compliqué et douloureux ? Abel ne voulait pas avoir à choisir entre quitter son aimé et le voir se marier et vivre avec Cassandre. Dans les deux cas, il ne le supporterait pas. Pourquoi Tatsuki le mettait-il dos au mur ? Pourquoi lui faisait-il cela ? Le blond se laissa tomber sur une chaise longue près de la piscine. Il s’y allongea et ferma les yeux. Il en avait marre d’être le seul à faire des concessions. Pourquoi Tatsuki était-il le seul à prendre des décisions et lui le seul à devoir les subir ? Jusque-là, cela ne l’avait pas vraiment dérangé. Mais là, c’était trop lui demander. Il était très tolérant mais cette fois-ci, l’Oyabun allait trop loin en décidant cela. Que devait-il décider lui ? Laisser faire ? Partir ? Tenter de faire changer d’avis son amant ? C’était trop compliqué dans tous les cas. Abel avait envie de laisser tout tomber sans même avoir tenté quelque chose. Cela ne lui ressemblait pourtant pas mais là, il ne se sentait plus la force de faire des efforts, vu que Tatsuki n’en faisait pas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Dim 21 Juin - 23:25


Un "taulé"...voilà le mot qui résumait la situation qui devenait de plus en plus chaotique. Abel ne dit pas un mot. Tatsuki aurait sans doute préféré une scène. Des cris, des insultes, des coups même...mais là, rien... Pire encore, le blond se retira le visage décomposé en ayant au passage retirer sa bague, fondement de leur amour.
Le yakuza soupira et s'allongea sur le canapé.


"Et merde !"


La réaction d'Abel fut sans doute celle que craignait le yakuza. Il ne s'était pas exprimé sur son état ou sur ce qu'il pensait de tout cela, cela devait donc dire qu'il gardait tout en lui...encore une fois. Mais là, c'était différent ... la situation était grave et ce projet lourd de conséquences. Abel avait besoin de parler, non, c'était nécessaire qu'il parle !
L'Oyabun se releva plusieurs minutes plus tard. Il avait laissé Abel un peu seul pour qu'il prenne l'air et se remette un peu de ses émotions. Tatsuki devait discuter avec son amant, même s'il savait que les choses allaient prendre une tournure déplaisante.
Il avança d'un pas discret en direction du balcon, avant de sortir rejoindre Abel. Celui-ci semblait absent. Il ruminait à coup sûr...à la trahison de son amant (et ce n'était pas la première), à son égoïsme sans doute, à sa possible perte sans doute...Le blond tourna comme un lion en cage avant de s'asseoir. Tatsuki s'avança timidement. Il s'assit ensuite près de son amant tout en regardant à l'horizon. Il n'osait pas le regarder tout de suite dans les yeux, mais voyant la "non réaction" du blond, il décida de réagir. Il se tourna vers lui et lui posa la main sur la cuisse.


"Dis quelque chose...je sais ce que tu penses et tu as raison...tu as raison de m'en vouloir, mais je tiens à éclaircir une chose...Cassandre n'y est pour rien. Elle a d'ailleurs refusée dans un premier temps... Pour toi tout d'abord, en disant que ça te blesserait...Puis, j'ai agi odieusement et je lui ai fait du chantage... Je lui ai dit que si elle élevait son fils avec ce type dans les parages, je demanderai et j'obtiendrai la garde de notre enfant...la garde à part entière."


Tatsuki voulait mettre les choses au clair et expliquer "l'acceptation" de Cassandre ; d'ailleurs, elle n'avait pas encore dit oui, mais ce n'était qu'une question de temps. Tatsuki avait agi de façon extrême en la menaçant clairement. Soit elle se pliait à son désir, soit il ferait en sorte d'avoir la garde unique de leur enfant. Le yakuza avait donc été également impitoyable avec la jeune femme.
L'Oyabun saisit la main du blond et il lui mit la bague à l'intérieur avant de la refermer.


"Abel...ce ne sera qu'une question d'année, et comme je t'ai dis, ce mariage sera juste sur le papier...important vis-à-vis des autres clans pour être sûr que personne ne s'en prendra à nous, important pour l'enfant.."

Il caressa le visage de son partenaire.


"Écoute, rien ne changera entre nous Abel, je te le promets...on a acheté cette maison ensemble et nous y vivrons ensemble. Cassandre et moi, nous garderons notre indépendance, et nous vivrons chacun de notre côté la plupart du temps. Nous passerons parfois du temps ensemble pour notre bébé, cela va de soit...plus de temps que nous le faisons maintenant, mais...rien de plus...crois moi Abel, rien de plus..."

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 28
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Lun 22 Juin - 1:14

Au bout d’un moment, Tatsuki finit par le rejoindre. Il s’assit près de lui et resta un instant silencieux. Qu’attendait-il ? Qu’Abel prenne la parole ? Il pouvait toujours attendre. Le blond porta une main à ses yeux. Ce n’était pas pour cacher ses larmes qui ne couleraient pas mais pour ne pas croiser le regard de Tatsuki. Il lui en voulait terriblement. Il ne comprenait pas comment son homme avait pu lui faire une chose pareille. En fait, Abel pensait avoir tout vécu avec l’Oyabun, mais celui-ci trouvait des bêtises encore pires à faire. Jusqu’où irait-il ainsi ? Qu’attendait-il lorsqu’il agissait aussi égoïstement ? Que voulait-il qu’Abel fasse ? Le blond soupira lentement puis tourna la tête vers l’horizon. Le temps était magnifique. Pourtant, Tatsuki avait rendu grise, voire noire cette journée. Et, sans gêne, il posa sa main sur la cuisse d’Abel, avant de prendre la parole.

"Dis quelque chose...je sais ce que tu penses et tu as raison...tu as raison de m'en vouloir, mais je tiens à éclaircir une chose...Cassandre n'y est pour rien. Elle a d'ailleurs refusé dans un premier temps... Pour toi tout d'abord, en disant que ça te blesserait...Puis, j'ai agi odieusement et je lui ai fait du chantage... Je lui ai dit que si elle élevait son fils avec ce type dans les parages, je demanderai et j'obtiendrai la garde de notre enfant...la garde à part entière."

Abel avait du mal à croire que Cassandre ait pensé à lui en refusant. Il trouvait d’ailleurs cela étonnant qu’elle ait refusé. N’avait-elle pas eu ce qu’elle voulait en fin de compte ? Mais le blond se demanda pourquoi Tatsuki protégerait l’Américaine en prenant sa défense sinon. Peut-être par peur qu’Abel s’en prenne à la mère de son enfant et lui fasse du mal, ce qui mettrait en danger le bébé. Le tueur en serait bien capable, mais, même si cela arrangerait grandement la situation, il ne ferait jamais cela à Tatsuki. L’amour l’empêchait de faire beaucoup de choses. Il le liait, l’emprisonnait à Tatsuki. Il avait envie de faire tellement de choses insensées en cet instant mais ses sentiments l’en empêchaient. L’idée de quitter son amant lui traversa l’esprit. Tout serait plus facile s’ils se séparaient. Abel ne souffrirait pas autant de ce mariage et Tatsuki pourrait vivre sa vie de famille sans problème, sans avoir à penser à son amant.

Tout serait plus simple aussi si Cassandre renonçait à ses droits maternels. Ainsi, Tatsuki aurait la garde entière de son enfant et lui et Abel pourraient s’en occuper, l’élever ensemble. Depuis que l’Oyabun lui avait promis d’avoir au moins un enfant avec lui, Abel avait beaucoup pensé à cela. Il voulait un enfant, mais pas dans les conditions actuelles. Il ne serait rien pour cet enfant. C’était bien beau que Tatsuki lui promette qu’il ferait partie de la famille de ce bébé, mais comme quoi ? Comme amant du père ? Comme l’homme qui avait volé son père à sa mère ? Il ne fallait pas avoir un QI de 140 pour imaginer ce scénario. Si l’enfant se sentait bien dans sa famille, qui se composerait de ses deux parents, Tatsuki et Cassandre, et, qu’au bout d’un moment, comme le disait le yakuza, il quittait Cassandre, l’enfant verrait son foyer se détruire et en voudrait à Abel, quelque soit les relations que le blond aurait eues avec lui. Il ne voulait pas passer pour un briseur de ménage aux yeux de l’enfant, ou bien comme l’amant d’un homme marié aux yeux du monde.

Tatsuki prit la main d’Abel qui se laissa complètement faire. Il lui redonna sa bague, la posant au creux de sa main. Le jeune tueur la serra mais ne la remit pas. Cette bague signifiait beaucoup pour lui. Elle symbolisait leur amour mais aussi leurs fiançailles. Il ne pouvait plus la porter maintenant que Tatsuki lui avait appris qu’il allait se marier avec quelqu’un d’autre. Abel se sentait mal. Il en voulait à Cassandre, même si le yakuza lui disait qu’elle n’y était pour rien dans l’histoire, qu’elle avait même refusé sa demande. L’Américaine obtenait tout ce que lui n’avait pas de la part de Tatsuki. Enfant, mariage… C’était injuste. Tout cela parce qu’elle était une femme, et lui un homme et que, par conséquent, il ne pouvait pas avoir d’enfant. C’était injuste comme la nature était mal faite. Abel aurait été prêt à porter les enfants de Tatsuki si la nature le lui avait permis, tout cela pour être sûr que l’Oyabun ne s’éloigne pas de lui et reste pour toujours à ses côtés.


"Abel...ce ne sera qu'une question d'années, et comme je t'ai dis, ce mariage sera juste sur le papier...important vis-à-vis des autres clans pour être sûr que personne ne s'en prendra à nous, important pour l'enfant.."

La mafia, toujours la mafia. Et les sentiments dans l’histoire, on en faisait quoi ? Et puis un enfant s’en fichait que ses parents soient mariés, du moment qu’il les voyait souvent et passait du temps avec eux. Tatsuki ne trouvait vraiment pas les bons arguments pour qu’Abel capitule. De toute façon, quelques soient les arguments, le blond n’était pas prêt d’accepter la crasse que venait de lui faire son amant. Il en avait marre de toujours subir l’égoïsme du Kumicho. Il commençait vraiment à saturer. Tatsuki parlait et lui devait dire « amen » ? C’était bien bon dans le passé, du temps où les bêtises de son amant n’étaient pas aussi intolérables. A croire que l’Oyabun voulait repousser toujours plus loin les limites de la tolérance d’Abel. Là, il les avait vraiment franchies. Il tentait pourtant de se rattraper, mais il n’y avait vraiment rien à faire, à part renoncer à ce mariage.

"Écoute, rien ne changera entre nous Abel, je te le promets...on a acheté cette maison ensemble et nous y vivrons ensemble. Cassandre et moi, nous garderons notre indépendance, et nous vivrons chacun de notre côté la plupart du temps. Nous passerons parfois du temps ensemble pour notre bébé, cela va de soit...plus de temps que nous le faisons maintenant, mais...rien de plus...crois moi Abel, rien de plus..."

« Cassandre et moi »… Abel détestait ces trois simples mots liés ensemble. Cela refaisait même remonter sa colère en lui. En tout cas, il avait remarqué que même si Tatsuki lui avait promis de l’intégrer dans cette petite famille, il n’en parlait de nouveau plus. Il y avait Abel d’un côté, qui vivrait dans cette belle et grande maison qu’ils avaient achetée ensemble, Cassandre de l’autre avec son enfant et une alliance au doigt, et Tatsuki au milieu, qui ferait des allés-retours entre les deux foyers. Cela ne s’appelait pas avoir une double vie ? L’Oyabun prenait ce qu’il y avait de meilleur de chaque côté et laissait tomber les défauts. Le défaut d’Abel était de ne pas pouvoir avoir d’enfant donc Tatsuki allait voir Cassandre, qui lui en promettait déjà un.

Le blond se dégagea de nouveau de la main de son amant qui lui caressait le visage. Il ne savait vraiment pas quoi faire. Enfin si, il était sûr d’une chose, il ne reporterait plus sa bague avant que Tatsuki n’ait changé d’avis. Il rouvrit la main dans laquelle était l’anneau et le posa sur la petite table entre les chaises longues. L’Oyabun n’était pas le seul à être maître dans l’art du chantage, sauf qu’Abel le faisait implicitement. Le tueur espérait juste que son homme ferait le bon choix. Il en avait marre de la mafia. Que Tatsuki pense un peu à ses sentiments et à ce que pouvait bien ressentir son amant en ce moment. La mafia prenait déjà beaucoup de place dans leur couple. Il y avait cette grande insécurité, tous ces gardes qui n’arrêtaient pas de les suivre, tout le temps que passait Tatsuki à travailler… Abel acceptait cela, mais n’en ferait pas plus.


« Tu sais, si tu m’avais demandé mon avis et dit que tu ne voulais pas que cet acteur de pacotille approche ton enfant, je t’aurai proposé une solution. Je t’aurai suggéré que Cassandre vienne vivre ici avec nous vu que c’est très sécurisé, tout en rentrant chez elle par moment pour nous laisser en amoureux ainsi qu’avoir du temps pour elle. Au moins, je ne me serai pas senti exclu de cette histoire… » dit-il enfin, avant de se relever et de refermer les pants de son peignoir qui s’était légèrement ouvert lorsqu’il s’était assis. « … Mais comme tu as déjà pris une décision pour nous deux, je n’ai pas mon avis à donner, si ? Fais ce que tu veux mais sache que je commence à en avoir marre de jouer le gentil amant qui pardonne et accepte tout… »

Sur ce, il rentra dans la maison. Il avait enfin ouvert la bouche, mais pas pour dire du bien. Il n’agissait que par des sous-entendus en ce moment. Tatsuki devait comprendre que s’il allait jusqu’au bout de son projet, il n’était pas sûr de retrouver Abel chez eux au retour de son mariage avec Cassandre. Il imposait toujours ses décisions au blond. Pourquoi cela ne serait pas l’inverse pour une fois ? En ayant franchi les limites de la tolérance d’Abel, Tatsuki s’était mis en danger et marchait sur un fil. S’il continuait ses bêtises, il pourrait perdre gros. Mais, même s’il lui en voulait énormément, le tueur prenait toujours soin de son amant et allait tenter de rattraper la situation. Il fallait bien quelqu’un de censé dans cette histoire. En tout cas, Cassandre avait plus l’air d’avoir les pieds sur terre que son potentiel futur-mari. Abel allait donc aller la voir. Il s’habilla en vitesse, ne prêtant pas attention à son amant qui n’avait pas dû apprécier ses paroles. Mais il lui avait demandé de parler, non ? Il en avait payé les conséquences… Une fois prêt, Abel se dépêcha de sortir de la maison pour ne pas que Tatsuki l’en empêche. Direction chez Cassandre pour tenter de rattraper les choses…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   Lun 22 Juin - 10:32



Abel semblait décidé à garder le silence, et même si le yakuza savait qu'il en demandait un peu trop à son ami, la situation commençait à l'énerver un peu. Mais, il garda tout en lui, car après tout, il devait ménager Abel un maximum. C'est lui qui amenait la mauvaise nouvelle au fond. Il fallait donc mieux qu'il se fasse tout petit.

« Tu sais, si tu m’avais demandé mon avis et dit que tu ne voulais pas que cet acteur de pacotille approche ton enfant, je t’aurai proposé une solution. Je t’aurai suggéré que Cassandre vienne vivre ici avec nous vu que c’est très sécurisé, tout en rentrant chez elle par moment pour nous laisser en amoureux ainsi qu’avoir du temps pour elle. Au moins, je ne me serai pas senti exclu de cette histoire… … Mais comme tu as déjà pris une décision pour nous deux, je n’ai pas mon avis à donner, si ? Fais ce que tu veux mais sache que je commence à en avoir marre de jouer le gentil amant qui pardonne et accepte tout… »

Tatsuki baissa la tête sans dire un mot, mais que pouvait-il dire sans attiser le feu ?
L'idée qu'ils vivent à trois était tout simplement...stupide ou utopique. Cassandre était Oyabun et pas une vulgaire fille des rues. Elle avait des responsabilités et pas des moindre. Chaque jour, son influence grandissait. Il était donc hors de question qu'elle abandonne son immense résidence qui était également son trône, comme une faible fille.
Tatsuki comprenait que le blond saturait. Il lui en avait fait des vertes et des pas mûres, et cette fois, la goutte d'eau débordait du vase.
Le fait qu'il ait posé sa bague sans la remettre était un geste symbolique... il ne pardonnerait pas. Il se leva, laissant Tatsuki assis, puis il rentra à l'intérieur de la maison.
L'Oyabun poussa un soupir avant de mettre ses mains devant le visage.
Il se dit que son amant avait besoin de temps, c'est tout...Mais quelle fut sa surprise lorsqu'il entendit la porte claquée. Il se leva en trombe pour voir que son amant était sorti. Il ne réagit pas tout de suite, se disant que le blond avait sûrement besoin de marcher...mais, peut-être qu'il ne se contenterait pas d'une ballade...Les pires idées traversèrent l'esprit du yakuza...mais les derniers mots d'Abel concernant sa gentillesse résonnèrent dans la tête du brun. Mais ce fut son orgueil qui prit le dessus... non seulement Abel avait eu le dernier mot, mais en plus, il n'avait même pas chercher à vraiment discuter avec lui... On ne refaisait pas Tatsuki...même dans une situation où il avait tord, son maudit caractère l'emportait.
Tatsuki couru et sortit en trombe dans le couloir. Il était même pied nu. Il descendit les escaliers à toute vitesse, n'ayant pas le temps d'attendre l'ascenseur. Vu l'étage auquel il vivait, il mit plusieurs minutes avant d'arriver au garage.
Il n'aperçut que la silhouette du blond qui s'apprêtait à monter dans sa voiture.


"Attends ! Reviens là ! Qu'est-ce que tu crois hein ? J'ai pesé le pour et le contre et ça ne m'enchante guère, mais je n'ai pas le choix"

Il se précipita vers la portière pour tenter de l'ouvrir, en vain...

"Merde ! Et puis merde ! Tu dis que je suis égoïste ? C'est vrai...mais rappelle-toi ! Je t'avais prévenu Abel que je ferai passer les intérêts de mon clan avant ma vie privée ! Et tu l'as accepté ! Alors viens pas faire l'hypocrite maintenant! Je t'ai dis, ma vie est pour mon clan uniquement ! Fais toi à l'idée ! "

Le jeune Oyabun avait en effet dit plusieurs fois à son amant que leur vie à tous les deux tournait autour du clan. Quand tout allait bien, leur couple ne pâtissait d'aucune conséquence, mais les responsabilités et les obligations du yakuza pouvaient malheureusement parfois avoir des conséquences sur leur vie intime. D'ailleurs, si on se rappelait bien, Tatsuki devait à un moment donné épouser Sakura Endô, et Abel avait clairement dit qu'il accepterait dans l'intérêt des affaires de l'Oyabun...Cette situation n'était pas différente de la précédente, sauf sur la présence d'un enfant.
L'Oyabun devenait de plus en plus agressif dans ses gestes et dans ses propos, surtout en voyant que son amant l'ignorait royalement et faisait tourner le moteur.


"Putain merde ! Ouvre cette porte avant que je ne la défonce !"


*C'est moi où il me nargue??*

Les mots gentils n'avaient pas fait leur effet, alors autant menacer. Mais en vain là aussi, puisque le blond démarra tranquillement avant de quitter les lieux. Tatsuki tremblait tant il était énervé. Il ne pouvait pas courir après la voiture évidemment.
Abel était déjà très loin... Le yakuza un peu essoufflé murmura quelques mots.


"C'est comme ça ! Essaye donc d'empêcher ce mariage et tu le regretteras petit enfoiré ! Si je dois choisir entre mon fils et toi..."


Il s'arrêta aussitôt. Cette pensée il ne voulait pas l'avoir et pourtant...Il l'avait eu.
Tatsuki était peut être trop naïf de croire qu'il pourrait tout avoir. Son amant, son enfant, Cassandre...mais la réalité n'était pas si simple.
Le jeune Oyabun décida de remonter chez lui. Il tremblait littéralement.


"Vous regardez quoi bande de fils de pute ?"

Le yakuza s'adressa à ses hommes qui l'avaient suivi, pris de panique.
Il remonta chez lui en empruntant l'ascenseur cette fois-ci... Les ennuis ne faisaient que commencer...

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une nouvelle remplie de conséquences (Abel) TERMINE
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les histoires d'amour finissent mal, en géneral...[FB 1753] [TERMINE]
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Les Quartiers Résidentiels :: Les Lofts :: Penthouse de Tatsuki et Abel-
Sauter vers: