Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eleonor "Elie" Lewis

Aller en bas 
AuteurMessage
Elie Lewis

avatar

Nombre de messages : 75
Age : 29 ans
Sexe : Féminin (aux dernières nouvelles)
Sexualité : Bisexuelle, orientée hommes
Métier : Journaliste Reporter
Petit(e) Ami(e) : * Consulte son carnet d'adresses...*
Date d'inscription : 26/06/2009

MessageSujet: Eleonor "Elie" Lewis   Ven 26 Juin - 18:45





Nom : Lewis

Prénom : Eléonor, mais elle préfère qu'on la surnomme « Elie »

Age : 29 ans (12 juin 1980)

Sexe : Féminin

Sexualité : Bisexuelle, mais plus orientée vers les hommes.

Métier : Journaliste Reporter

Physique :
Elie est une jeune femme fine et élancée, d'un bon mètre soixante-dix. Certes, elle approche à grands pas de la trentaine -ce qu'elle redoute terriblement- mais son teint a gardé la fraîcheur de ses vingt ans. Sa peau est claire et diaphane, sans pour autant avoir une couleur pâle et maladive. Elle a un joli visage ovale, encadré de cheveux blonds foncés et fous. On pourrait décrire sa bouche comme petite et sensuelle. Ses lèvres roses et charnues s'amusent la plupart du temps à produire mille moues ingénues et enfantines qui font son charme. La jeune femme est pourvue d'un nez fin et légèrement retroussé, agrémenté de quelques discrètes tâches de rousseurs. Deux grands yeux en amande, d'un vert émeraude éclatant, sont toujours en mouvement, à l'affût de la moindre information croustillante. Par ses nombreux reportages à travers le monde, Elie a développé une certaine résistance physique, une endurance particulière à la marche, au manque de confort, au soleil, au froid... tout comme une musculature réelle, mais néanmoins peu affirmée.
Côté vestimentaire, la jeune femme étant une vraie baroudeuse, elle a plus tendance à revêtir des habits simples et confortables. Elle porte très souvent des jeans, parfois rapiécés à certains endroits ou bien abimés par ses reportages divers et variés, et des débardeurs, ou des T-Shirt à manches courtes dans la gamme des noirs, blancs, kakis, et parfois rouges. Été comme hiver, Elie est peu chaudement habillée. Elle supporte très bien les températures basses, d'où le fait qu'elle n'a pas spécialement besoin de porter des vêtements chauds, mais l'été est pour la jeune femme une vraie torture. Elle ne se sépare jamais de sa veste fétiche, une militaire grise avec des boutons ronds en cuivre, qui l'a accompagnée durant de nombreux reportages. Attention, il ne faut pas non plus croire qu'Elie n'aime pas s'habiller avec un peu plus de féminité. Bien au contraire, c'est une accroc du shopping, qui collectionne les petites robes sexy, sans jamais vraiment avoir l'occasion de les mettre de par son métier.

Caractère :
Eléonor Lewis est le genre de personne à qui l'on s'attache très rapidement. De bonne compagnie, elle est de nature joviale et sympathique, tout en ayant un sens de l'humour parfois très caustique et ironique. D'humeur égale, elle n'est pas sujet à des revirements caractériels incontrôlés. Cette constance dans son caractère est, de plus, grandement appréciée par ses supérieurs qui y voient une marque de sérieux. La jeune femme sait garder son calme dans beaucoup de situations, ayant été confrontée à pas mal d'événements assez difficiles au cours de sa carrière. Faisant preuve d'un grand sang-froid, elle est capable de se tirer aisément de situations compliquées. Néanmoins, il lui arrive d'être parfois une vraie casse-cou, surtout si elle sent que l'info qu'elle détient est primordiale. Il lui est de nombreuses fois arrivé de se trouver prise entre des tirs croisés, des guérillas, ou encore des guerres, mais sa capacité à gérer les informations sur le terrain, et son sens de la survie lui ont permis de s'en sortir sans trop de dommages.
Quand elle retourne à la vie civile, il lui faut toujours un temps d'adaptation pour ne pas prendre un bruit de moteur pour un coup de feu. Néanmoins, une fois qu'elle s'est de nouveau adaptée, elle devient une jeune femme comme une autre. Elie sourit très souvent, aime faire les magasins, sortir avec ses amies, mais parfois, des souvenirs terribles de reportages remontent à la surface. Elle essaie tant bien que mal de vivre comme une femme normale, même si elle est très souvent tourmentée par sa mémoire... Elie est parfois sujet à des crises d'angoisse terribles, qui la pétrifient sur place. Néanmoins, ce genre d'inconvénient ne lui ai jamais arrivé sur le terrain.

Famille :
Elie Lewis est la deuxième enfant de sa famille. Elle a une soeur plus âgée, Alice, trente et un ans, mariée et mère d'un petit garçon prénommé Thomas. Le dernier de la fratrie est Samuel, qui a deux ans de moins qu'Elie. Ses parents, Mary et Charles Lewis sont aujourd'hui de paisibles retraités qui savourent la vie à pleines dents, tout en s'inquiétant pour leurs enfants et petit-enfant. Charles Lewis, et quant à lui, le frère ainé de Paul Lewis, le père de Ririko Tatsuyashi et d'Andrews Lewis. Les deux cousines ont d'ailleurs à peu près le même âge, et ont passé une partie de leur enfance ensemble. Bon, il faut avouer qu'elles s'entendent comme chiens et chats, mais Elie espère que son installation à Yuukoku permettra de renouer quelques liens avec sa cousine.

Histoire :
24 octobre 2001. Elie est prise entre deux feux ennemis en Afghanistan. Alors qu'elle couvre un reportage pour le BBC News World Edition et le Times, concernant cette guerre, elle se fait tirer dessus. La balle traverse son épaule droite, éclatant un côté de son gilet pare-balles. La jeune femme s'effondre sur le sol poussiéreux de ce pays d'Asie Centrale. Le sang se mélange au sable, formant de petits cailloux. La main plaquée sur son épaule trouée, elle gémit, avant de sombrer dans l'inconscience.
Tout lui revient en mémoire...
Eté 1985... La petite blondinette de cinq ans courrait dans tous les sens. Ses petits pieds nus frôlaient l'herbe sèche, sa robe blanche volant autour d'elle. On sonne alors à la porte, de l'autre côté de la maison. Son père se lève, et va ouvrir. La fillette continue à jouer dans le vaste jardin. Son rire se perd dans l'immensité du ciel bleu. Puis, elle s'arrête soudain de courir, et se tourne vers la maison. Charles est en larmes. Son papa est en larmes. Elle s'avance alors vers lui, craintive et triste pour son père, mais celui ci laisse passer devant lui un couple et deux enfants. Il n'arrête pas d'enlacer l'homme, qui lui aussi pleure. Charles prend alors Elie dans ses bras, un merveilleux sourire aux lèvres, et lui explique que cet homme est son frère, et que cela faisait bien bien longtemps qu'ils ne s'étaient pas vus. Il lui présente alors sa femme, Amyko et leurs deux enfants: Andrews, l'ainé, et Ririko... Alors, comme ça, elles étaient cousines... Ririko et Elie partirent jouer ensemble... Même si Ririko avait un sale caractère, n'était pas très prêteuse avec ses jouets, Elie l'aimait bien quand même...
Septembre 1994, Elie rentre au lycée. Elle sait déjà ce qu'elle veut faire. Mademoiselle désire écrire! Eh oui, pendant l'été, elle s'est découverte une passion pour l'écriture. Après avoir dévorée pendant deux ans tous les grands auteurs de la bibliothèque parentale, Elie a décidé de devenir à son tour écrivain. La jeune fille décide donc de suivre des études de lettres. Elle a appris que Ririko, quant à elle, voulait devenir médecin.
La blondinette fit fureur au lycée. De par son caractère sympathique, elle parvenait à se faire des amis très rapidement. De plus, il ne fallait pas oublier qu'Elie était très jolie et que sa poitrine se développait avec une rapidité déconcertante. Elle fut très vite populaire, et beaucoup d'élèves lui demandèrent de participer à divers groupes et ateliers. Néanmoins, le seul auquel elle adhéra était celui du club de journalisme. Au fil des ans, elle passe de journaliste à rédacteur en chef dans le journal de l'école, dévoilant tous les derniers potins du lycée. Finalement, la demoiselle a trouvé sa voie... Elle sera journaliste...
Août 2000, Elie sort de l'école de journalisme parmi les cinq meilleurs élèves. Avec un aussi bon dossier, elle est intégrée à une petite équipe pour un journal national. Bien sûr, les premiers mois, elle ne couvrit pas de gros évènements, mais rapidement, son sérieux et son bon travail lui ouvre de nombreuses portes.
En 2001, c'est la consécration pour la jeune femme, qui est envoyée en Afghanistan pour suivre de plus près la guerre opposant les américains au régime Taliban en place. Elle rejoint sur place un groupe d'autres journalistes, avec qui elle parcourt de long en large cette région désertique, à chaque annonce de combats. Elle interroge les militaires, mais aussi les civils, et rédige ses articles avec une rapidité déconcertante, qui ont de réels impacts sur les lecteurs. Alors qu'elle était en train de couvrir un combat entre les deux forces ennemies, lors de la prise de Kaboul, Elie s'éloigne de ses collègues journalistes pour s'aventurer un peu plus dans la ville, accompagnée de son photographe. Elle assiste alors à une série de tirs croisés particulièrement violents entre les Talibans et les militaires américains, qui ne se préoccupent que très peu de la population civile. Un jeune garçon effrayé sort alors de sa cachette pour récupérer une fillette, cachée derrière une maison en ruine. Elie se met alors à hurler pour l'empêcher d'avancer, mais il est déjà trop tard. Le corps sans vie du garçon vient de s'effondrer sur le sol. Alors qu'elle contemple la scène, horrifiée, une douleur fulgurante lui traverse le bras. Elle se sent tirée en arrière. Le photographe l'a plaquée à terre. La jeune femme se rend alors compte qu'elle est blessée. Une balle lui a traversé l'épaule droite, déchirant les chairs au passage. Elie sombre dans l'inconscience.
C'est bien là, sa première vraie blessure. Cela faisait un bon mois qu'elle était sur place, qu'elle avait vu tant de gens mourir sous ses yeux, et elle se prenait une balle... Elie fut rapatriée très rapidement à Londres, où elle vivait depuis quatre ans. Cette blessure la traumatisa un long moment, mais l'effet fut rapidement anéanti quand elle apprit que tous ses articles avaient été publiés. Ses supérieurs lui indiquèrent qu'ils avaient eu un écho très important sur la population anglaise, et même plus. Très vite, les contrats s'enchaînèrent. Irak, Pakistan, Israël, mais aussi Europe de l'Est, Asie, Amérique du Sud... Elle parcourait le monde pour réaliser ses reportages, mais aujourd'hui, elle a besoin de souffler un peu. Son horloge biologique tourne, et sa vie sentimentale est quasiment inexistante. La jeune femme, au grand dam de ses supérieurs, a demandé à être mutée à Yuukoku... Et ce n'est pas par hasard. Sa cousine y vit, et lui a dit dans un de ses mails que la vie était là bas, assez mouvementée...

Autre :
-Elie porte des lunettes, mais pas à longueur de journée. C'est principalement quand elle écrit qu'elle en a besoin.
-Depuis 2001, de nouvelles cicatrices se sont ajoutées à sa collection: elle a un peu de mal à entendre de l'oreille gauche, son tympan ayant été endommagé lors d'une explosion, et une grande balafre court le long de son mollet droit, après s'être entaillée les chairs en voulant passer une série de fils barbelés...
- Elle a un chat, qui s'appelle Sam, qu'elle a recueilli à son arrivée à Yuukoku...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Votre Cher Admin
Admin pointilleux
avatar

Nombre de messages : 837
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Eleonor "Elie" Lewis   Ven 26 Juin - 19:15

Très bel avatar et très belle présentation.

Ta fiche est validée !

Bon jeu !

[Je verrouille le sujet.]

_________________
~¤~ Je te surveille Invité... Je surveille tout le monde... ~¤~ [ Ça fait peur, ne ? ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twilight-city.nightforum.net
 
Eleonor "Elie" Lewis
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SGU "Air" 1x01-02-03 [SPOILERS!]
» Haiti: Liberté, "aide" et corruption
» Petit cuvier pour deux - Cuvier "Sud"
» Les "toulousains" et les EC en Allemagne
» [Validée]Karusi "Soul" Osaki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Hors RP :: Présentations-
Sauter vers: