Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Mar 14 Juil - 22:52

Le grand soir du bal masqué était enfin arrivé. Abel n’était pas spécialement impatient de s’y rendre. Heureusement, il n’y allait pas seul. Il avait invité la belle Cassandre à se joindre à lui. La jeune femme avait besoin de se changer les idées et, même si elle avait prévu dans tous les cas de passer la soirée au casino, en tant qu’Oyabun, elle avait accepté l’invitation d’Abel. Les deux jeunes gens s’entendaient étrangement bien. A croire qu’à chaque fois qu’ils se parlaient, ils apprenaient à se connaître et se rapprochaient encore un peu plus de l’autre. Le jeune tueur ne faisait plus vraiment attention à cette étrange attraction et se laissait faire. Il était même allé jusqu’à se confier à Cassandre au téléphone, lui apprenant que son histoire avec Tatsuki était finie. La belle Américaine en avait été désolée mais était restée polie, ne posant aucune question. Abel avait d’ailleurs apprécié cela car il ne se serait pas vu avouer à la jeune femme que son amant l’avait trompé avec Hidekazu, entre autre.

Quelques heures avant l’ouverture du casino pour la soirée, Abel avait commencé à se préparer. Il avait exceptionnellement terminé son travail en avance. Son patron avait accepté de le laisser partir en début d’après-midi, sachant que le grand blond se rendait au bal et qu’il s’occuperait un peu de la récolte de fonds pour des œuvres caritatives. C’était surtout pour cela que le tueur s’y rendait. Cela lui tenait très à cœur. Ensuite, il pensait avec bonheur que sa présence dérangerait Tatsuki. Cela faisait quatre jours qu’Abel avait quitté la maison et le yakuza ne s’était pas du tout inquiété. En même temps, il avait d’autre chose à faire, comme se faire prendre par Hidekazu… Le blond prenait toujours mal cette nouvelle, même s’il s’était fait à cette idée. Mais, si Tatsuki l’obligeait à avoir une conversation ensemble, Abel ne laisserait rien passer et lui mettrait cette infidélité sous le nez.

Mais, pour l’instant, il préférait ne pas y penser. Il prit un bon bain pour se détendre avant de passer un coup de téléphone. Vu qu’il était retourné vivre dans les bas quartiers et qu’il avait laissé sa voiture au penthouse, il ne trouverait aucun taxi pour le reconduire après le bal. Il préféra donc réserver une chambre d’hôtel près du casino. Mais, avec le monde qu’il y avait en ville en ce moment, il eut du mal. Il dut appeler quatre hôtels avant de réserver la dernière chambre du quatrième hôtel appelé. Ce n’était pas un sept étoiles mais il n’était pas miteux pour autant. Il y avait une salle de bain personnelle et petit-déjeuner compris dans le prix. Vu que la dernière chambre de libre était pour deux personnes, Abel aurait le droit à un lit deux places. Tant mieux, il aimait avoir de la place pour dormir. Et, avec beaucoup de chance, peut-être que cette place supplémentaire dans le lit lui servirait. Il était après tout célibataire maintenant.

Après avoir pris son bain, Abel s’habilla d’un élégant costume blanc. Pour une fois, il avait décidé de se vêtir d’habits clairs. D’habitude, il portait toujours des vêtements sombres, pour se fondre dans la masse. Et, en plus de son costume, il allait porter un masque vénitien blanc (comme celui-ci), surmonté d’une plume de la même couleur du côté droit. Il serait « blanc comme la neige » ce soir. Il fallait après tout qu’il inspire confiance pour dénicher des fonds pour plusieurs associations. Abel attacha ses longs cheveux en une queue de cheval légèrement remontée puis, enfin prêt, décida de partir. Mais ce fut à ce moment-là qu’il reçut un coup de téléphone. C’était Cassandre. Le tueur décrocha et l’écouta parler. Elle avait invité quelqu’un d’autre à ce bal, un ami qu’elle désirait revoir depuis quelques temps déjà. Abel ne s’y opposa pas. Il espérait juste que cet ami soit sympathique.

Une fois raccroché, le blond de blanc vêtu sortit et trouva par chance un taxi rapidement. Il prit place à l’arrière et donna l’adresse du casino. Il y arriva une demi-heure plus tard. Il avait demandé à Cassandre de l’appeler lorsqu’elle arriverait mais visiblement, elle n’était pas encore là. Abel attendit donc devant l’entrée, tout de même un peu en retrait pour laisser les gens passer sans problème. De là où il était, il pouvait voir qui entrait et sortait. Il verrait donc à coup sûr arriver Cassandre. Il avait d’ailleurs hâte de la voir. Pour l’embêter un peu, elle n’avait pas voulu lui dire en quoi elle serait déguisée. Abel s’amusa donc à l’imaginer en différentes tenues. Il la voyait bien en princesse, ou bien même en Marilyn Monroe. Avec ses cheveux dorés et son corps de rêve, cela lui irait à ravi. Quant à l’ami dont lui avait parlé Cassandre, en quoi serait-il déguisé ? Abel ne le connaissait pas et, avant ce soir, sa jeune amie ne lui en avait jamais parlé. Il espérait juste que cet homme soit en tenue présentable et pas trop tape à l’œil. Le jeune tueur désirait passer assez inaperçu et ce n’était pas avec un personnage haut en couleur qu’il y parviendrait. Quoique, aux côtés de Cassandre, pourrait-il vraiment se fondre dans la masse ? La jeune femme attirerait sûrement tous les regards, magnifique comme elle était. D’ailleurs, en parlant du loup, sa voiture ne tarda pas à arriver sur le parking du casino…



Dernière édition par Abel Saalfield le Dim 16 Aoû - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Mar 14 Juil - 23:59

La voiture se gara dans l'allée, près du casino, suivant la file d'automobiles qui roulaient au pas, desservant toutes les starlettes à la mode, et les hommes influents du moment. Cassandre n'avait pas spécialement envie de faire une entrée hollywoodienne, mais un organisateur de la soirée lui avait demandé de passer par là, avant de disposer du service voiturier.
La jeune femme descendit de la voiture, seule pour une fois, et remit les clés de son véhicule au voiturier qui se présenta à elle. De loin, elle aperçut Abel, tout de blanc vêtu, patientant près de l'entrée. Elle lui adressa un petit signe de la main, tout en remontant l'épaisse fourrure blanche sur ses épaules découvertes. La belle Cassandre avait décidé de replonger dans les origines de son clan, d'une certaine façon, en optant pour une robe de soirée et une coiffure très « années 1930 ». Elle trouvait que cette période lui correspondait particulièrement bien, et ses parents étant américains, elle avait choisi de revenir à la mode de la Prohibition et des premiers vrais rassemblements de gangsters. En la voyant ainsi vêtue d'une magnifique robe noir légèrement strassée, serrée au niveau de la taille et des hanches, mais complétement évasée vers le bas, on se retrouvait projeté dans un vieux films de ses années là. Le haut de sa robe formait un décolleté sage et peu profond, cerné d'une dentelle noire très travaillée, que l'on retrouvait dans la confection des manches de son vêtements. Elle ne portait pas beaucoup de bijoux, hormis un collier de perles noires à plusieurs rangées, qui ornait avec beaucoup de grâce son cou d'ivoire, une petite montre d'argent au poignet droit, et un bracelet du même métal à l'autre bras. Par dessus sa parure, elle s'était revêtue d'une fourrure synthétique, mais de très belle imitation, d'un blanc de neige. Pour compléter le tout, elle avait parfait sa coiffure et son maquillage. Ses cheveux blonds avaient été attachés en de nombreuses petites boucles, en prenant modèle sur les coiffures d'actrices comme Marlène Dietrich ou encore de Mary Astor. Elle y avait rajouté néanmoins, une rose rouge et fraîche, pour accorder cela avec son rouge à lèvres.
Cassandre se dirigea tranquillement vers Abel, avec un sourire charmant. Même si tout n'était pas rose en ce moment, elle se devait de faire bonne figure. Mais avec Abel, elle n'avait nul besoin de se forcer. Le jeune homme, qu'elle n'avait pas revu depuis sa séparation avec Jack, n'avait pas l'air en très grande forme, mais ne semblait pas pour autant sur le point de s'effondrer. Pourtant, ce qu'il avait vécu dernièrement n'était pas des plus faciles, et Cassy pouvait le confirmer. En l'appelant, il lui avait simplement confirmé ce qu'elle avait redouté. Abel et Tatsuki s'étaient séparés, mais cette fois-ci, la crise avait l'air vraiment sérieuse. Néanmoins, elle n'avait pas voulu jouer les curieuses, et ne lui avait posé aucune question par politesse.
Une fois à la hauteur du blond, vraiment très séduisant dans son costume blanc, elle le salua tout en posant une de ses mains sur l'avant-bras d'Abel. Avec un sourire, elle lui dit:

« Abel, merci encore pour votre invitation! J'étais désespérée à l'idée de me rendre seule ce soir ici... Et puis, plus on est de fous, plus on s'amuse, n'est-ce pas? »

La petite bande était presque au complet. Il ne manquait plus que ce cher Izumi. Leur dernière rencontre datait de plusieurs mois, mais cela restait gravé en elle. Elle avait passé avec le brun une soirée inoubliable. Même si Izumi se comportait selon sa propre éthique, il n'en restait pas moins une personne de très agréable compagnie, et Cassandre avait hâte de le présenter à Abel.
Et puis, elle était sûre et certaine que le jeune homme viendrait ce soir... Après tout, cela faisait parti du marché qu'ils avaient conclu, après un pari étrangement gagné par la jolie blonde. C'était de plus, en se préparant qu'elle avait retrouvé le papier où était inscrit le numéro du brun. Depuis le temps qu'elle le cherchait! La future maman n'avait alors pas hésité. A moins de deux heures du rendez vous que lui avait fixé Abel, elle avait appelé Izumi et lui avait annoncé au téléphone, franchement euphorique, qu'elle l'attendait devant le casino, costumé ou déguisé selon son choix. Elle avait très certainement du surprendre Izumi à le convoquer ainsi, mais c'était pour elle un moment parfait pour de folles retrouvailles.
Cassandre observait la foule défiler devant eux, guettant parmi ces âmes désœuvrées , un Izumi costumé. Elle se tourna un instant vers Abel, et lui en dit un peu plus sur son ami:

« Je vais vous présenter à mon ami... C'est un homme très franc, qui a un comportement pouvant en dérouter plus d'un, mais sa compagnie est vraiment très agréable. Je vais lu... »

La jeune femme n'eut pas le temps de finir. De loin, elle crut reconnaître celui qu'elle cherchait du regard depuis un petit moment. Elle tendit alors le bras au ciel, et l'agita doucement une fois ou deux pour signifier à Izumi qu'elle se trouvait ici...
En tout cas, cette soirée promettait d'être riche en rebondissements. Cassandre jubilait à l'avance de pouvoir entrer au bal en compagnie de deux séduisants hommes, un brun et un blond. Bon, certes, ils étaient tous les deux homosexuels, mais ça, les vieilles rombières assistants à la soirée n'étaient pas censées le savoir...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Mer 15 Juil - 2:49

Le volume de la chaîne-hifi était à fond, ou peu s'en fallait; la voix rauque d'un chanteur de metal, mêlée au fracas des guitares électriques résonnait entre les murs de la petite mansarde. Le cd beuglait inlassablement des paroles en allemand qu'Izumi n'avait pas vraiment l'esprit à traduire.
Cette fois il avait renoncé à faire la tournée des bars à la recherche d'un coup d'une nuit et s'ennuyait ferme, pas vraiment motivé à faire quoi que ce soit.
Il lui sembla alors discerner la sonnerie de son téléphone au milieu du vacarme ambiant. Il arrêta la chaîne hifi, saisit son téléphone portable qui traînait non loin de là, et répondit.

« - Ouais ? ... Hé, salut princesse, ça fait un moment; non ? Je m'attendais pas vraiment... Si tu me déranges ? Nan. »

La discussion se poursuivit quelques minutes.
Il raccrocha, restant quelque peu décontenancé par ce coup de fil.
Même si ça lui aurait arraché la gueule de l'admettre, après la soirée complètement folle qu'il avait passé avec Cassandre le jeune homme avait attendu son appel. Il n'était certes pas resté accroché à son téléphone à sursauter à chaque sonnerie en espérant que ce soit elle; mais pendant une semaine, ou un peu plus peut-être, il s'était surpris à penser de temps à autre qu'il aurait bien aimé qu'elle le recontacte. Ça lui était vite passé. De toute manière, pourquoi se serait elle encore préoccupé de lui après leur nuit improbable ?
Et voilà qu'après plusieurs mois elle se souvenait soudain de son existence !
Au final il n'avait pas été mécontent de voir qu'elle n'avait pas oublié le petit arrangement qu'ils avaient passé... même si cela devait le conduire dans un endroit où il n'avait pas vraiment envisagé de se rendre...
Enfin, c'était plus ou moins le but du jeu; non ?
Le brun laissa échapper un long soupir. Elle venait de le convier à un bal. Un bal costumé; hein ? Non, mieux ! Un bal costumé organisé en l'honneur de la fête de Yuukoku et qui aurait lieu au casino Sugiura... rien que ça...
Et quel genre de tenue est-on supposé revêtir pour un tel événement ? Quelque chose de chic, un déguisement élégant et sobre; en résumé tout ce que la penderie de notre jeune mécanicien ne contenait pas.
Mais même si Izumi râlait un peu contre ces impératifs, au fond de lui apparaissait peu à peu le sentiment que sa princesse, comme il se plaisait à la surnommer, venait sûrement de lui offrir la possibilité de rattraper sa soirée mal commencée. Petit inconvénient tout de même : le rendez-vous devant le casino était dans moins de deux heures...
Le brun, prit une douche rapide, puis alla se planter devant son armoire ouverte à la recherche de sa tenue de soirée. Il fixa l'étendue de sa garde-robe d'un air perplexe. Hé ben... c'était pas gagné...
Il réussit à dégoter une chemise blanche tout ce qu'il y a de plus simple, un pantalon noir, et des chaussures noire très basiques... Non décidément... ça n'était pas du tout son genre.
D'ailleurs... depuis quand Izumi se contentait il de rentrer bien sagement dans les cadres établis ?!?!

Lui vint alors une idée...
Il farfouilla quelques minutes dans ses affaires avant de mettre la main sur ce qu'il cherchait : un mini short en cuir noir, des portes-jarretelles et une paire de bas à résilles, vestiges d'une de ses soirée de débauche.
Il enfila le tout qu'il assortit avec sa chemise blanche et ses chaussures noires. Laissant la chemise ouverte il noua une cravate autour de son cou. Voilà qui commençait à ressembler à quelque chose. Mais avec ce genre de tenue, des accessoires sont souvent de bon ton.
Le jeune homme, bien inspiré par son concept, s'empara, faute de trousse à maquillage, d'un pinceau et d'un tube de peinture noire. Il commença par tracer une épaisse croix noire sur chacun de ses tétons dont il relia ensuite les piercings par une chaîne argentée. Il fit aussi une traînée de noir sur ses lèvres et remplaça le piercing de sa lèvre et celui qu'il avait à l'arcade sourcilière par des épingles à nourrice.
Izumi passa enfin par l'étape coiffure. Là, il se vida pratiquement l'intégralité d'un pot de gel sur la tête pour se faire une crête digne d'un punk.
Il observa le résultat dans un miroir. Plutôt pas mal en fait. Décidément, il portait le mini short à merveille. Pas sûr que les convives seraient de cet avis... mais cette pensée ne parvint qu'à le conforter un peu plus dans son choix.
Avant de partir, le brun attacha un petit bracelet clouté à son bras droit et une paire de menottes à sa cheville gauche.
Le jeune mécanicien arriva finalement devant le casino avec quelques minutes de retard. Il gara sa moto un peu plus loin et entrepris de rejoindre l'entrée devant laquelle Cassandre était supposée l'attendre.
Il ne put réprimer un petit sourire en coin à la vue des autres invités qui le toisaient avec des expressions allant de la mine étonnée au regard noir.
Avisant la jolie blonde qui lui faisait signe, resplendissante dans son costume des années 30, il se dirigea immédiatement vers elle. Les choses semblaient avoir pas mal changées en l'espace de ces quelques mois, songea Izumi, observant un instant sa princesse et son profil de jeune femme enceinte.
Elle était accompagnée d'un mec, sûrement celui dont elle avait parlé au téléphone; un bel homme aux longs cheveux blonds. Il était entièrement vêtu de blanc, avait de l'allure et une certaine classe qui contrastait de beaucoup avec la tenue d'Izumi.

Un sourire espiègle sur les lèvres, le brun s'approcha de la jeune femme, il passa sa main dans ses cheveux blonds, son visage à quelque centimètres de celui de la belle.

« - Alors princesse ? Me dis pas que t'as cru que je te poserais un lapin. C'est pas le genre de la maison tu sais. »

Il se retourna alors vers l'homme en blanc qui le regardait d'un drôle d'air.

« - Hum... se pourrait-il que miss Cassandre ait omis de préciser certaines choses à mon sujet ? Izumi; enchanté. »

Le brun n'était pas très doué pour les présentations, et espérait que le beau blond, à défaut d'être totalement convaincu par son look étrange, ne prendrait pas trop mal ses manières cavalières. Le but n'était pas de se fâcher avec lui dès la première entrevue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Mer 15 Juil - 16:22

Lorsqu’Abel aperçut Cassandre se diriger vers lui d’une démarche sûre d’elle, il resta longuement la contempler. Elle était magnifiquement vêtue, dans un style Américain assez ancien. Le blond ne connaissait rien à la culture américaine et surtout à l’histoire des Etats-Unis mais il devait avouer que Cassandre avait fait fort. Devant une telle beauté, Abel faillit même rester bouche bée. La robe de la belle Américaine était noire, légèrement strassée et très classe. La fourrure blanche qu’elle portait sur les épaules offrait un agréable contraste et épousait à merveille la peau couleur ivoire de celle qui portait la dite-fourrure. Abel allait très certainement faire des envieux ce soir. Il ne regrettait vraiment pas d’avoir invité Cassandre à ce bal. En plus, ils étaient plutôt bien assortis sans s’être concerté. L’une de noir vêtu avec une pointe de blanc, et l’autre tout en blanc. Abel se souvint alors qu’ils ne seraient pas seuls et espéra que l’ami de la belle blonde serait accordé avec eux et ne fasse pas tache.

« Abel, merci encore pour votre invitation! J'étais désespérée à l'idée de me rendre seule ce soir ici... Et puis, plus on est de fous, plus on s'amuse, n'est-ce pas? »

« Tout à fait. En tout cas, vous êtes magnifique ce soir. Votre tenue vous va à ravi. ».

Abel n’était pas du genre à faire des compliments, surtout à une femme, mais comment rester muet face à une Cassandre divinement bien habillée ? Il lui sourit, ravi d’être enfin en sa compagnie. Si elle n’avait pas accepté son invitation, Abel serait vraiment rentré à reculons dans ce casino. Mais, maintenant que son amie était là, il était sûr de passer une agréable soirée. Il trouvait tout de même cela étrange que Cassandre n’ait reçu aucune invitation d’autres hommes, surtout de Tatsuki. L’Oyabun se permettait de la demander en mariage mais ne l’invitait pas à un évènement aussi important ? Il ne savait vraiment pas comment s’y prendre avec les femmes. Et puis, les voir ensemble aurait pu donner une bonne image d’eux. L’annonce de leur prochain mariage n’aurait donc pas choqué. Sur ce coup-là, Tatsuki n’avait pas été très intelligent mais Abel s’en réjouissait.

« Je vais vous présenter à mon ami... C'est un homme très franc, qui a un comportement pouvant en dérouter plus d'un, mais sa compagnie est vraiment très agréable. Je vais lu... »

Le grand blond n’eut pas peur de la description que lui fit Cassandre de son ami. Il aimait les hommes qui jouaient franc jeu dès le début. Peut-être que son comportement découlait de cette franchise… Curieux de voir ce spécimen, Abel se mit sur la pointe des pieds pour apercevoir l’homme à qui Cassandre faisait des signes. Il commençait à y avoir une certaine foule se pressant devant les portes du casino. Heureusement, les deux têtes blondes étaient un peu à l’écart, pour être tranquilles et attendre patiemment l’arrivée du dernier membre du trio. Abel scruta les personnes, suivant la direction qu’avait prise le regard de Cassandre. Il y avait des hommes habillés de costumes sobres, d’autres habillés en cow-boys, d’autres en tenue traditionnelle japonaise… Il y avait de tout, et ce n’était pas peu dire.

Dans la masse, Abel remarqua un jeune homme sortant du lot. De là où il était, le tueur vit la coiffure punk de l’inconnu, ainsi que des piercings brillant avec les lumières du casino. Ceux-ci étaient en forme de… d’épingles à nourrice ? Abel ne s’était jamais imaginé qu’on puisse en mettre à ces endroits. C’était bien la première fois qu’il voyait cela. Tellement surpris par cet homme, le blond en oublia de chercher curieusement l’invité qu’ils attendaient. Le jeune homme sortit du flot de personnes prêtes à entrer dans le casino et se dirigea vers les deux têtes bondes. Au début, Abel ne tilta pas. Il continua de détailler cet étrange individu. Maintenant, il pouvait voir en entier sa tenue et… c’était assez… original. Le brun aux lèvres peinturlurées de noir portait un mini short noir en cuir, des porte-jarretelles accompagnés de bas à résilles. Dans le haut, il avait une chemise blanche, ouverte, laissant voir sa cravate nouée un peu n’importe comment autour du cou et… des tétons cachés chacun par une grosse croix noire et reliés entre eux par une fine chaîne tenue par des piercings. Pratiquement tout le monde le regardait, y compris Abel.


« - Alors princesse ? Me dis pas que t'as cru que je te poserais un lapin. C'est pas le genre de la maison tu sais. »

Abel eut du mal à se remettre du choc. C’était « lui », l’ami de Cassandre ? Ils avaient même l’air très proche pour se tutoyer et surtout être aussi près l’un de l’autre. C’était donc à cela qu’avait pensé la belle Américaine en parlant d’un jeune homme au « comportement pouvant en dérouter plus d’un » ? S’il n’y avait que le comportement, là c’était la tenue ! Abel se dit qu’il avait bien fait d’espérer que cet ami ne soit pas habillé d’une façon trop tape à l’œil car il pensait que, sinon, cela aurait pu être bien pire, quoiqu’il se demandait comment cela pouvait être possible. Le blond continua d’observer le jeune homme, peut-être même un peu trop. Si bien qu’il fut gêné lorsque le brun se tourna vers lui et lui adressa la parole. Il tenta tant bien que mal de retrouver une expression neutre, même si ce n’était pas facile lorsque l’on se retrouvait confronté à un tel phénomène.

« - Hum... se pourrait-il que miss Cassandre ait omis de préciser certaines choses à mon sujet ? Izumi; enchanté. »

« Je suis désolé, c’est juste que… je ne m’attendais pas à ce que vous soyez habillé de manière aussi… originale. » avoua Abel, ne sachant plus où se mettre. « Enchanté Izumi. Je m’appelle Abel. »

Le grand blond inclina légèrement la tête pour saluer Izumi. Ce ne fut qu’en se redressant qu’il remarqua qu’il agissait de manière un peu coincée comparé à l’ami de Cassandre. Le jeune déluré semblait naturel et ne pas faire attention aux regards des autres. En temps normal, Abel aurait eu la même conduite que lui mais il n’était tout de même pas du genre à se donner en spectacle. Dire qu’il avait souhaité passer inaperçu durant cette fête… Au moins, il avait son masque. Il l’enfila, comme si cela allait le rendre méconnaissable. Il y avait très peu de personnes ayant de longs cheveux blonds comme les siens en ville. Les gens le connaissant allaient tout de suite le reconnaître, malgré le masque. Abel était un peu mal à l’aise mais se dit que cet Izumi devait être quelqu’un de bien. Il ne serait pas ami avec Cassandre sinon, si ?

« Et bien Cassandre, vous serez en galante compagnie ce soir. Vous qui aviez peur de venir toute seule, vous vous retrouvez avec deux hommes rien que pour vous. »

Il dit cela sur le ton de la plaisanterie mais aussi pour aider à se détendre. Il faisait tout pour cacher son léger malaise, quitte à passer pour quelqu’un de coincé. Il n’était pas du genre à juger une personne dès la première impression qu’elle lui donnait, mais là, c’était vraiment compliqué. Il espérait se tromper, qu’Izumi n’était pas… n’était pas quoi en fait ? Abel ne parvenait pas à le qualifier. Ce n’était pas tous les jours que l’on rencontrait un homme ainsi vêtu. Mais ne disait-on pas que l’habit ne faisait pas le moine ? C’était sans doute quelqu’un de très bien. Il allait attirer les regards sur leur trio mais peu importe. Abel devait réapprendre à vivre sans se soucier de ce que pouvaient penser les autres, comme avant. Depuis qu’il avait décidé de quitter Tatsuki et qu’il avait appris la réputation qu’il avait, il avait eu peur du regard des autres. Mais il devait apprendre à aller de l’avant. La compagnie d’Izumi ne serait peut-être donc pas une si mauvaise chose que ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Mer 15 Juil - 21:28

Un large sourire amusé se peignit sur les lèvres de Cassandre, quand elle vit s'approcher d'un air décontracté Izumi, dans un costume des plus originaux. La foule s'écartait naturellement du jeune homme venant dans la direction du couple à la chevelure blonde, hésitant entre maintes protestations et éclats de rires moqueurs. Mais le brun traversait la masse costumée avec un parfait dédain, ne se préoccupant pas, comme à son habitude, de ce que les autres pouvaient penser de lui... Et c'était bien pour cela que Cassandre appréciait son acolyte déluré.

La jeune femme tourna la tête vers Abel, pour lui dire quelque chose, mais s'arrêta nette en voyant l'expression hallucinée qui habitait le visage du séduisant blond. Visiblement, il ne s'était absolument pas attendu à ce qu'un des amis de l'Oyabun soit aussi particulier... Cassandre se mordilla la lèvre inférieure un court instant, craignant que les deux hommes ne puissent en définitif, pas s'entendre. Arrivé à hauteur du couple, Izumi s'adressa à la jolie princesse, en lui lançant:

« - Alors princesse ? Me dis pas que t'as cru que je te poserais un lapin. C'est pas le genre de la maison tu sais. »

La demoiselle eut un sourire charmant, et, m'étant les poings sur les hanches, répliqua, amusée, à Izumi:

« Je savais que tu viendrais... Après tout, c'était le marché que nous avions conclu... En tout cas, niveau costume, je n'en attendais pas moins de toi... »

La jeune femme avait conscience de délaisser un peu Abel dans cette conversation. Il y avait des choses qu'il ne pouvait comprendre dans cette relation qui unissait Izumi à Cassandre, puisqu'il n'était pas au courant de leur rencontre. Elle le lui raconterait peut être un jour cette nuit, qui avait poussé deux jeunes gens diamétralement opposés à devenir amis... Le brun en petite tenue se tourna donc vers le blond, revêtu d'un élégant costume blanc, et se présenta:

« - Hum... se pourrait-il que miss Cassandre ait omis de préciser certaines choses à mon sujet ? Izumi; enchanté. »

Cassandre haussa un sourcil. N'avait elle pas dit tout ce qu'il fallait savoir sur Izumi à Abel? Après tout, elle aussi avait eu une sacrée surprise en le voyant ainsi débarquer. Mais avec son acolyte de folles soirées, il fallait s'attendre à tout, et surtout au pire! S'ensuivit un échange cordial entre les deux hommes, mais la jolie blonde pouvait sentir une certaine réticence de la part d'Abel. Elle n'avait pas songé que le jeune homme était une personne très réservée, qui n'aimait pas attirer sur lui les regards... Elle espérait que ce dernier ne lui en tiendrait pas trop rigueur... Mais de toutes façons, ils allaient bientôt entrer dans le casino, et ainsi, ils pourraient se fondre un peu plus dans la masse.

La jeune femme scrutait d'un oeil averti le bon déroulement des choses entre Abel et Izumi. Même s'ils avaient des caractères bien différents, elle était convaincue qu'ils parviendraient à s'entendre... Le beau blond, pour détendre l'atmosphère, dit alors en plaisantant à Cassandre:

« Et bien Cassandre, vous serez en galante compagnie ce soir. Vous qui aviez peur de venir toute seule, vous vous retrouvez avec deux hommes rien que pour vous. »

L'américaine remonta sa fourrure sur ses épaules d'ivoire, lançant tour à tour des regards ravis à l'attention d'Abel et d'Izumi. Il était vrai qu'elle ferait sensation ce soir, en entrant aux bras de ces charmants jeunes hommes. Avec un grand sourire -oui, Cassandre avait retrouvé son sourire depuis le départ de Jack pour les Etats-Unis. Elle ne savait pas ce que lui avait dit ou fait Abel, mais son ex-mari avait pris la poudre d'escampette le soir même, et n'avait cherché d'ennuis à personne d'autre de la maison. Et puis, il n'y avait toujours pas de trace de scandale dans les journaux, ce qui n'était pas plus mal...- elle répondit, enchantée, au beau blond:

« Deux hommes rien que pour moi, et pas des plus laids, messieurs! Je risque d'en faire pâlir de jalousie plus d'une à cette réception! »

Cassandre se tourna alors vers la porte d'entrée, solidement gardée par deux vigiles, qui triaient les invités différemment costumés. La future maman prenait plaisir à voir l'étendue de l'imagination humaine. Certains avaient des goûts vraiment étranges en matière de déguisements -Izumi étant bien évidemment exclu de cette observation. Elle remarqua une femme-chat, version Catwoman féline, un défilé de cow-boys de pacotille, mais aussi quelques super-héros dont le costume moulant laissait apercevoir toute la platitude de leurs abdominaux et pectoraux. Bref, c'était un sacré spectacle pour la vue. Bien sûr, il y en avait de beaucoup plus sages, ou du moins, de plus classiques. Après tout, il en fallait bien pour tous les goûts.
Jetant un coup d'oeil par dessus son épaule, un sourire malicieux aux lèvres, Cassandre demanda alors:

« Messieurs, êtes vous prêt à affronter le monde hostile et pernicieux d'un bal de charité avec moi? N'est-il pas temps de faire notre grande apparition au casino Sugiura? »

Bien sûr, il y avait une légère vengeance là dessous de la part de Cassandre. Tatsuki avait fait éclaté l'illusion sereine de son mariage, en lui demandant à son tour de l'épouser. Il n'avait aucunement pensé aux effets que cela aurait sur elle et sur le bébé, et pour cela, elle lui en voulait beaucoup... Comment vouloir prétendre à être père quand on dérape aussi peu tactiquement?
La jeune femme se plaça à hauteur des deux hommes, qui étaient un peu plus grands qu'elle, et passa chaque bras autour de leur avants-bras. Ainsi encadrée, elle se sentait fière d'avoir de tels amis, et apaisée de pouvoir leur faire confiance ainsi...
Elle n'attendait plus qu'à ce qu'ils se décident pour entrer...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Jeu 16 Juil - 0:16

« Je suis désolé, c’est juste que… je ne m’attendais pas à ce que vous soyez habillé de manière aussi… originale. »

Izumi haussa un sourcil, conscient du malaise du blond.
Il trouvait sa tenue ''originale''; hein ? Et quel était exactement le mot qu'il s'était retenu de dire à la place ?
Quand on qualifie quelque chose ou quelqu'un d'original c'est souvent pour ne pas avoir à utiliser un adjectif qui conviendrait mieux mais paraîtrait autrement plus péjoratif.
Il est vrai que le brun s'entendait assez rarement traiter d'original... en général on en passait avec lui directement à un vocabulaire plus ordurier.
A la décharge de l'homme en blanc, il fallait reconnaître que même pour un bal costumé la tenue de l'apprenti mécanicien était franchement décalée. Autre détail auquel monsieur le cas social n'avait pas songé en enfilant son costume : il n'était pas franchement judicieux de se balader chemise ouverte lorsqu'on a une aussi longue balafre que la sienne sur le torse... cela ajouté aux croix dessinées à la peintures et à ses piercings, pas étonnant qu'il en traumatise plus d'un.
Pour une fois qu'il était parvenu à faire quelque chose sans penser à cette cicatrice peu plaisante ni aux souvenirs qu'elle évoquait...
Peut-être le signe qu'il commençait à s'y faire... Non... pas vraiment. Comment pourrait-il s'y habituer un jour ?

« Enchanté Izumi. Je m’appelle Abel. »
Poursuivit l'homme sur un ton qui ne trompait personne.

Le brun se contenta alors de rendre un petit signe de tête à son interlocuteur, se retenant de lancer une réplique bien sentie. Ça n'aurait pas été mal de le faire réagir un peu, mais chaque chose en son temps. Il était inutile de le traumatiser plus que cela, il avait eu sa dose... pour le moment.

Abel tenta ensuite le coup de l'échange de politesses pour dissimuler son embarras.

« Et bien Cassandre, vous serez en galante compagnie ce soir. Vous qui aviez peur de venir toute seule, vous vous retrouvez avec deux hommes rien que pour vous. »

Notre mécano tendance punk exhibitionniste, une galante compagnie ? Au moins on ne pouvait pas reprocher au blond un quelconque manque de politesse ni de savoir vivre. Il en fallait un bon paquet pour se montrer aussi élogieux envers un mec qui a plus l'air d'un musicien de visual kei avec option strip-teaseur que d'une personne respectable venue assister à un gala de charité.
De plus, Izumi imaginais mal Cassandre se retrouvant seule pour une occasion pareille. Les jours précédant ce type d'évènements, sa ligne téléphonique devait être sans cesse occupée par des cavaliers potentiels prêts à tout pour s'attirer ses faveurs. Après tout, même lui, gay convaincu, assumé voire revendiqué, allergique à ces petites sauteries bourrées de gens riches et importants, elle avait réussi à le persuader de venir... et il n'avait pas beaucoup résisté... pas du tout en fait.
Il se plut à voir un large sourire investir les lèvres de la jolie blonde. Cela ne semblait pas important; un détail, mais cette expression radieuse lui avait manqué durant ces quelques mois.

« Deux hommes rien que pour moi, et pas des plus laids, messieurs! Je risque d'en faire pâlir de jalousie plus d'une à cette réception! »

Izumi eut un léger rire, et rétorqua à la phrase de Cassandre avec un air faussement outré.

« - Pas des plus laids ? C'est tout ? Je risque de me vexer chérie. »

Puis il porta ses yeux d'un noir perçant en direction du beau blond qui essayait de se faire oublier en se cachant derrière son masque; une raison de plus pour que notre gaillard décide de s'intéresser à lui. Il n'allait tout de même pas laisser le loisir à l'acolyte de la jeune femme de se contenter de jouer à la tapisserie durant le reste de la soirée.

« - Je dois reconnaître qu'à un punk près tu sais t'entourer princesse. »

La remarque était adressée à Cassandre mais c'est Abel qu'il regardait en prononçant ces mots.
Pire qu'Izumi de mauvaise humeur : Izumi d'humeur à s'amuser.
Il valait mieux s'en méfier, le jeune homme étant plutôt imprévisible lorsqu'il s'embarquait dans le jeu de la provocation. Il pouvait réellement aller très loin. Avait-il seulement une limite ? Oui, comme tout le monde, même si dans son cas elle se trouvait forcément assez loin.

« Messieurs, êtes vous prêt à affronter le monde hostile et pernicieux d'un bal de charité avec moi? N'est-il pas temps de faire notre grande apparition au casino Sugiura? »

Maintenant que l'équipe était au complet, il était temps pour elle d'entrer en action.
Les paroles prononcées par l'Américaine firent cependant tilter notre gaillard. Il semblait qu'elle avait dans les environs certaines personnes à impressionner. Ça n'était pas étonnant vu le genre de convives qui participaient à se genre de fêtes. Des hommes d'affaires venant étaler aux yeux de tous une pseudo générosité pour mieux dissimuler des agissements beaucoup moins honorables, des entrepreneurs prêts à tout pour se faire mieux voir que le concurrent; tout n'était qu'apparences, discours creux et faux semblants. De part sa position - position qui n'était pas très claire pour Izumi, même si ses hypothèses n'étaient pas trop éloignées de la réalité- Cassandre se devait sans doute de rentrer elle aussi dans le jeu.

« - Très bien, je suppose qu'il est temps de faire notre entrée. Allons donc faire jaser un peu les commères et nous attirer les regards noirs de ces grands méchants hommes charitables ! »

Une exclamation qui n'était pas faite pour rassurer Abel. Comme d'habitude, Izumi et le tact étaient deux concepts radicalement opposés.

« - Promis, si je dois vous abandonner au cours de la soirée pour me taper un de ces messieurs je ferais ça discrètement et j'éviterais la salle de bal. »

Le brun éclata de rire. Il ne pensait pas sérieusement appliquer ce qu'il venait de dire; il doutait que les mecs présents au bal soient son genre. Puis il n'était de toute façon pas venu pour cela. Mais quitte à abattre la carte de la provocation autant s'en servir jusqu'au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Jeu 16 Juil - 16:06

« Deux hommes rien que pour moi, et pas des plus laids, messieurs! Je risque d'en faire pâlir de jalousie plus d'une à cette réception! »

« - Pas des plus laids ? C'est tout ? Je risque de me vexer chérie… Je dois reconnaître qu'à un punk près tu sais t'entourer princesse. »

Abel, qui était en train de regarder la foule d’invités se pressant vers l’entrée du casino, ne put s’empêcher de reporter son attention sur Izumi. Même si ses paroles étaient adressées à Cassandre, le jeune punk le regardait. Etait-ce un compliment qu’il adressait au grand blond ou juste une provocation ? Abel ne savait vraiment pas sur quel pied danser avec cet énergumène. Pourtant, il n’allait pas faire de vague. C’était un ami de la belle Américaine donc il le respecterait. Et puis, il n’allait pas gâcher cette soirée, même si l’évènement auquel ils allaient assister serait sûrement d’un ennui morbide.

« Messieurs, êtes vous prêt à affronter le monde hostile et pernicieux d'un bal de charité avec moi? N'est-il pas temps de faire notre grande apparition au casino Sugiura? »

Abel offrit volontiers son bras à Cassandre. Rien de mieux que cette posture pour faire une entrée fracassante dans le casino. Même s’il désirait rester le plus inaperçu possible, le blond avait envie que Tatsuki le voit en compagnie de la belle Américaine et de ce jeune punk. L’Oyabun verrait ainsi que le tueur savait s’amuser et avait même le courage de venir à ce bal masqué, malgré les tensions qu’il y avait entre eux. Ce serait la première étape de sa vengeance. Tatsuki avait fait une grave erreur en délaissant Cassandre pour ce grand évènement et Abel allait en profiter. Nul doute que le yakuza allait mal le prendre et allait sans doute le faire comprendre au blond. S’il désirait une confrontation, il l’aurait. Abel n’avait pas peur de lui avouer ses quatre vérités.

« - Très bien, je suppose qu'il est temps de faire notre entrée. Allons donc faire jaser un peu les commères et nous attirer les regards noirs de ces grands méchants hommes charitables ! »

Le tueur tiqua un peu. Il ne voulait pas qu’Izumi leur attire des ennuis. Abel avait besoin de récolter quelques fonds pour ces œuvres caritatives mais, si on le voyait avec quelqu’un ne sachant pas se tenir et surtout provoquant tout le monde, il n’y parviendrait pas. C’était vraiment embarrassant comme situation. D’un côté, il désirait faire quelque chose qui lui tenait à cœur et, de l’autre, il ne voulait froisser ni Cassandre, ni Izumi. Il allait donc devoir prendre sur lui et redoubler d’efforts pour convaincre les riches de cette fête d’ouvrir leurs chéquiers… Abel commença à avancer, suivi de son amie et du jeune punk. Les gens s’écartaient sur leur passage, mais pour quelle raison ? Parce qu’ils savaient que Cassandre était une femme importante ? Ou bien parce qu’ils avaient peur de se frotter à Izumi ? Dans tous les cas, ce n’était pas à cause d’Abel qui lui, voulait passer inaperçu et semblait à peu près y parvenir.

« - Promis, si je dois vous abandonner au cours de la soirée pour me taper un de ces messieurs je ferais ça discrètement et j'éviterais la salle de bal. »

Le grand blond fut quelque peu choqué par les paroles d’Izumi. Cassandre n’avait pas menti, ce jeune homme était vraiment très franc et son comportement pouvait en dérouter plus d’un. C’était d’ailleurs le cas d’Abel. Même si l’espace d’un instant, il avait pensé rencontrer quelqu’un à cette fête pour passer la nuit, il ne le disait pas haut et fort. Izumi n’avait vraiment pas peur du regard des autres. D’un côté, Abel l’admirait pour cette qualité, qui pouvait aussi s’avérer être un défaut. Après tout, le jeune homme pouvait passer pour quelqu’un de grossier. En tout cas, maintenant, le tueur était fixé sur l’orientation sexuelle de l’ami de Cassandre. Il était homo, tout comme lui. De plus, il ne cherchait pas une relation sérieuse, juste un coup d’un soir. Abel recherchait aussi ce genre de choses maintenant qu’il se considérait comme célibataire. Il ne voulait pas revivre une histoire sérieuse tout de suite.

Ne sachant pas quoi répondre à cela, Abel préféra garder le silence et continuer à avancer en direction de l’entrée. Il se rendait compte qu’il était vraiment mal à l’aise avec les gens. Par contre, il ne remarqua pas qu’il n’avait pas ouvert la bouche depuis un petit moment déjà, se contentant d’écouter Cassandre et Izumi. Il n’était pas d’un naturel bavard donc cela ne le gênait pas. Mais peut-être que son silence serait pris pour de l’ennui ou un grand malaise. En même temps, c’était peut-être ce que cela traduisait. Abel ne savait absolument pas comment se comporter avec Izumi. Il n’était pas habitué à fréquenter un jeune homme aussi original. En fait, il n’était pas habitué à fréquenter des gens tout court. Lui, à part les clients au travail et les quelques connaissances qu’il avait, il ne parlait à personne et avait un peu de mal à faire le premier pas. Il était sûrement un peu asocial.

Le trio réussit à entrer dans le casino sans avoir à faire la queue. Par contre, à l’entrée, les trois jeunes gens se firent contrôler, par des vigiles d’abord, puis ils durent passer sous un portique afin d’être sûr qu’ils ne portaient vraiment aucune arme. Abel était habitué à une sécurité presqu’extrême. Il avait après tout vécu pendant à peu près un an avec un Oyabun. Ce genre de dispositifs ne l’étonnait donc guère. Par contre, il fut émerveillé par la décoration des lieux. C’était grandiose. Nul doute que le bal était signé Tatsuki Sugiura. Le yakuza aimait le luxe et surtout attirer l’attention sur sa richesse. Ainsi, on regardait sa générosité mais pas les affaires illégales qu’il avait à côté. Tous les mafieux devaient faire ça. Ils ne craignaient ainsi pas de se faire arrêter puisqu’ils contribuaient à l’amélioration de la ville et de ses services.


« Que voulez-vous faire ? J’ai une heure et demie à vous accorder avant d’aller m’occuper d’une vente aux enchères pour des œuvres caritatives… Mais je vous retrouverai ensuite, dès que ça sera fini… »

Abel préférait prévenir, pour ne pas les prendre au dépourvu lorsque l’heure de la vente aux enchères arriverait. Et puis, ainsi, le blond voulait montrer qu’il tenait à ces « grands méchants hommes charitables » pour récolter quelques fonds. Il devait donc éviter de les choquer et, au contraire, leur inspirer confiance pour qu’ils donnent le plus d’argent possible. Il acceptait de s’amuser mais pas de rentrer dans les idées bizarres d’Izumi, du moins, pas avant cette vente aux profits de différentes associations. Cela lui tenait bien trop à cœur. Après, peut-être pourrait-il se lâcher un peu. Il verrait bien s’il en avait envie et surtout ce que décidaient Cassandre et Izumi. En tout cas, pour éviter de jouer les coincés devant le jeune déluré, Abel préféra rajouter, plus sur le ton de la plaisanterie que d’un ordre :

« … Je compte donc sur vous Izumi pour ne pas fausser compagnie à Cassandre durant cette vente et aller vous amuser avec un homme. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Ven 17 Juil - 9:19

Les trois jeunes gens parvinrent à entrer sans difficulté dans le casino. Ils dépassèrent très facilement la foule compacte qui patientait devant les portes, mais durent néanmoins passer un par un entre les mains des hommes de Tatsuki, et sous un portique de sécurité. Sugiura abusait un peu sur ce point-là, mais en tant qu'Oyabun, et homme le plus « populaire » de Yuukoku, il valait mieux être prudent. En arrivant dans la salle, Cassandre eut tout le loisir d'admirer le faste déployé par son ancien amant pour cette réception. Petits fours gastronomiques et coupes de champagne se baladaient dans toute la salle, et pourtant, les plateaux ne semblaient pas se désemplir. Les serveurs croulaient sous le poids des plats d'argent, se faufilant avec des pas souples et mesurés entre les convives. Un accident était vite arrivé, mais ces gens là étaient des professionnels, et avaient été visiblement triés sur le volet.
Dans la salle tous les déguisements possibles et inimaginables étaient présents. Bien sûr, certains ne s'étaient pas prêtés au jeu, mais ce n'était pas grave. Cassandre repéra de loin la femme du maire, l'instigatrice de cette petite sauterie costumée. Les deux femmes se reconnurent, et se saluèrent de loin. L'Oyabun n'appréciait pas vraiment cette femme pompeuse et imbécile, mais elle lui adressa un sourire poli, qui aurait pu être beaucoup plus hypocrite si elle l'avait voulu. Visiblement, elle allait devoir remplir ses obligations de femme influente ce soir encore, ce qui ne l'enchantait guère. Et puis, les femmes entre elles sont assez garces parfois. La grossesse de Cassandre commençait à être de plus en plus visible, et, même si elle avait opté pour une robe noire qui amincissait le profil, certaines invitées ne louperaient pas ce détail... La jeune femme fit descendre la fourrure blanche sur ses avant-bras, afin de cacher son petit ventre rebondi avec élégance.
Abel se tourna alors vers les deux autres jeunes gens, et leur expliqua ce qu'il comptait faire ce soir:

« Que voulez-vous faire ? J’ai une heure et demie à vous accorder avant d’aller m’occuper d’une vente aux enchères pour des œuvres caritatives… Mais je vous retrouverai ensuite, dès que ça sera fini… »

La vente aux enchères... Cette activité était complétement sortie de la tête de la jolie blonde, même si maintenant, elle se souvenait que son Wakagashira, Gôro, lui en avait parlé, et lui avait dit que de généreuses donations pour cette vente augmenterait sa popularité auprès de l'administration de Yuukoku. Enfin, cela dit, il leur restait une heure et demie avant d'être séparés. Le séduisant blond se tourna alors vers Izumi, et lui dit sur le ton de la plaisanterie:

« … Je compte donc sur vous Izumi pour ne pas fausser compagnie à Cassandre durant cette vente et aller vous amuser avec un homme. »

Cassandre eut un sourire amusé. Abel avait l'air un peu nerveux en compagnie d'Izumi, et pourtant, il savait se montrer courtois et poli. Bon, en même temps, ce n'était que le début de la soirée... Peut être qu'avec le temps, les deux hommes arriveraient à s'apprécier pleinement. En tout cas, elle revaudrait cela au blond, qui se montrait parfait dans son rôle.
La jeune femme répondit alors, à l'attention des deux hommes qui lui servaient pour ce soir de cavaliers:

« Mmmh, dans un premier temps, peut être pourrions nous trouver quelque chose à boire... Bien évidemment sans alcool pour moi... »

C'est vrai qu'Izumi n'était pas au courant de son nouvel état, mais il avait certainement du le deviner tout seul. Enfin, pour Cassy, ce n'était ni le lieu, ni le moment pour parler de cette grossesse... Le brun avança devant eux, et la jolie blonde en profita pour demander à voix basse à Abel:

« Est ce que ça ira pour cette vente? Tatsuki y assistera très certainement... »

Elle craignait que cet événement se déroule mal, surtout si Tatsuki intervenait. Mais bon, ce soir, il avait une certaine éthique à tenir, et il devait surtout jouer son rôle de parfait donateur. Le scandale était donc à éviter le plus possible. En parlant de Tatsuki, l'américaine ne l'avait toujours pas vu au casino, parmi la foule. C'était étrange de constater qu'il n'assistait pas à sa propre soirée... Néanmoins, elle crut repérer cette petite peste de Kano. Ce dernier portait un masque, donc elle ne put pas affirmer pleinement qu'il s'agissait de lui, mais l'homme qui l'accompagnait semblait être Ren. Par politesse, elle irait peut être le saluer, mais pour l'instant, elle n'avait envie de croiser personne pour être embarquée dans des conversations stériles et banales. Le rire de la femme du maire résonnait déjà dans son esprit...
Il y avait un véritable brouhaha dans la salle, et la foule qui s'était amassée ici gênait le passage des autres convives. Mais, tout cela s'éclaircirait surement lors de la vente aux enchères. Seules les personnalités influentes de la ville assisteraient à la vente, tandis que les autres continueraient à profiter des petits fours et de la piste de danse....
Les trois compères arrivèrent dans un coin un peu plus calme que les autres, où ils pouvaient discuter sans pour autant être obligés de crier.
Cassandre en profita alors pour interroger Izumi, qui ne cessait d'attirer les regards sur lui:

« Alors Izumi, quelles nouvelles depuis notre dernière soirée? Au fait, je suis désolée d'avoir mis autant de temps à te rappeler, mais j'attendais la bonne occasion! »

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Ven 17 Juil - 13:34

Arrivé devant les portes du casino, Izumi fut surpris de voir les mesures de sécurité qui avaient été prises. Bien entendu, on ne peut pas permettre à n'importe qui de s'inviter dans ce genre de soirée, mais mettre en place un tel dispositif... à ce niveau là ça n'était même plus de la paranoïa, c'était pire !
Le brun trouva que tant de complications gâchaient un peu l'ambiance. Il n'eut pas l'impression à cet instant qu'il venait assister à un luxueux bal costumé regroupant tout le gratin de Yuukoku, mais plutôt qu'il passait un portique d'aéroport un jour de mise en place d'un plan anti-terroriste de haut niveau. Le moins que l'on puisse dire c'est que ça ne donnait pas exactement envie de participer à la fête qui se tenait au casino.
Comme si avec tout le fric dont il disposait Sugiura n'avait pas été capable d'installer un système de sécurité tout aussi efficace mais beaucoup plus discret. En y réfléchissant il paraissait évident qu'il n'avait aucunement eu l'intention de faire dans la sobriété. Plus les mesures de sécurité étaient visibles, plus elles paraissaient impressionnantes. Un avertissement pour toute personne entrant ici, et une manière peu subtile de rappeler à tout un chacun le pouvoir du maître des lieux.
Ces pensées arrachèrent au brun une petite grimace.

Notre jeune punk se retint de laisser échapper un juron lorsque son passage suffit à déclencher la sonnerie du portique de l'entrée. Aussi, il n'y avait rien de bien étonnant à cela. Quand on se balade avec une panoplie comprenant épingles à nourrice, piercings en tous genres, et menottes accrochées à la cheville il n'y a rien de surprenant au fait que les portiques de sécurité s'emballent. Cependant, les hommes postés à l'entrée ne firent pas de difficultés en voyant Izumi, se rendant rapidement compte qu'il ne portait pas sur lui une quantité suffisante de tissu pour dissimuler une arme ou quoi que ce soit susceptible de faire exploser le casino ou d'assassiner quelques personnes.
Une fois à l'intérieur le jeune homme put constater que le décor était aussi luxueux qu'il se l'était imaginé. Rien de moins qu'un étalage de richesse pompeux et écoeurant.
Cassandre salua poliment quelques unes de ses connaissances, répondant aux expressions hypocrites par des sourires tout aussi faux. Le visage d'Izumi se rembrunit un peu à cette vision. Il savait bien que la blonde jouait son rôle, que ce soir elle ne pourrait s'autoriser à être cette jeune femme qui l'avait abordé un soir en boîte et avec qui il avait passé une nuit inoubliable.
Lui même se trouvait dans une position inconfortable, n'étant plus tout à fait libre de ses actions. Il n'avait pas envie de compromettre Cassandre, mais il se promis qu'il saisirait toute occasion qui lui permettrait de la faire échapper un peu à cette pression, ne serait-ce que quelques instants.

Abel annonça alors son programme de la soirée, évoquant une vente aux enchères à laquelle il devrait se rendre un peu plus tard.

« … Je compte donc sur vous Izumi pour ne pas fausser compagnie à Cassandre durant cette vente et aller vous amuser avec un homme. »

Ajouta le blond, s'accordant le loisir d'employer un ton moins sérieux que précédemment.
L'intéressé sourit à cette recommandation.
Puis Cassandre intervint.

« Mmmh, dans un premier temps, peut être pourrions nous trouver quelque chose à boire... Bien évidemment sans alcool pour moi... »

Izumi tenta pour une fois de se montrer serviable. Il devança ses deux acolytes de quelques mètres, examinant la salle à la recherche d'un quelconque endroit où se procurer à boire. Bien vite il ne sut plus ou donner de la tête, observant le ballet des nombreux serveurs allant et venant d'un bout à l'autre de la pièce, transportant des plateaux remplis de verres, petits fours, et quantité d'autres choses.
Le jeune homme avait depuis longtemps perdu l'habitude de ces soirées huppées...
Il revint sur ses pas, adressant au passage un grand sourire à quelques uns de ces gens bien-pensants qui lui jetaient des regards outrés.

« - Je crois que finalement je vais vous laisser passer devant. Après tout, c'est vous les experts en soirées chics. J'avoue que c'est peut-être un peu trop bien pour moi. »

Marmonna le brun à l'attention des deux blonds.
Il faut dire que notre gaillard n'était pas dans son élément.
Il se laissa donc guider par les connaisseurs jusqu'à un recoin plus tranquille où ils purent interpeller un des serveur qui aussitôt accourut pour s'occuper d'eux.
Le brun resta silencieux un moment, fixant d'un air absent la flûte à champagne qu'il avait entre les mains. La voix de la jeune femme le sortit soudain de ses pensées.

« Alors Izumi, quelles nouvelles depuis notre dernière soirée? Au fait, je suis désolée d'avoir mis autant de temps à te rappeler, mais j'attendais la bonne occasion! »

Il leva les yeux vers elle.

« - Depuis le temps j'avais fini par me dire que tu m'appellerais pas... Sinon rien de bien extraordinaire. Le boulot, les soirées, les mecs... si ça peut te rassurer, je me suis pas arrangé en l'espace de ces quelques mois. Je fume toujours trop, j'ai toujours pas décidé de rependre un abonnement aux relations sérieuses, et c'est aussi bien comme ça. »

Il se tut. Le bref résumé qu'il venait de faire, il lui sembla l'avoir énoncé sur un air un brin trop sérieux. Le but n'était pas de se la jouer mélodramatique.

« - Mais je crois que de ton côté ça a été plus mouvementé princesse. Je me trompe ? Et je pense pas que t'ais envie de m'en parler; je me trompe encore ? ... Et vous Abel ? Après tout j'ignore qui vous êtes. »

Le jeune homme fixa un instant les deux blonds. Il avait le sentiment qu'on ne lui disait pas tout, voire qu'on lui cachait vraiment beaucoup de choses.
A quoi c'était il attendu de toute façon ? Le monde de Cassandre et Abel était rempli de secrets et d'affaires trop importantes pour être divulguées à n'importe qui. Izumi prit parti de ne plus s'en faire au sujet de ce qu'on lui cachait... à moins bien sûr que ça ne le concerne de près. Il n'était pas venu à cette soirée pour miner le moral de sa princesse avec ce genre de questions.
L'apprenti mécanicien avala une gorgée de champagne.

« - Oubliez ça vous voulez... De toute manière, l'un comme l'autre vous ne me devez aucune information... Par contre... y a juste un truc qu'il faudrait que je sache... On va pas rester planté toute la soirée comme des clampins à attendre que ça se passe ? »

Retrouvant peu à peu sa répartie habituel et ses répliques mordantes, Izumi s'adressa à Cassandre un petit sourire espiègle sur le visage.

« - Toi tu ne repartiras pas sans m'avoir accordé une danse. Et j'ai d'autres atouts dans ma manche qu'un simple tango... »

Bien entendu, il était hors de question de laisser Abel de côté sur ce coup là, c'est pourquoi notre homme rajouta, non sans une pointe de défi dans la voix.

« - Quant à vous monsieur, si cela ne choque en rien votre morale, je suis tout à votre disposition pour une petite valse dans le courant de cette soirée. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Ven 17 Juil - 19:39

« Mmmh, dans un premier temps, peut être pourrions nous trouver quelque chose à boire... Bien évidemment sans alcool pour moi... »

Abel esquissa un léger sourire à Cassandre lorsqu’elle leur informa qu’elle ne boirait évidemment aucun alcool ce soir. Elle avait vraiment l’air de faire très attention à son enfant. Entre les coupes de champagne sur les plateaux en argent que portaient les serveurs, il devait bien y avoir des boissons non alcoolisées. Izumi partit devant, sûrement à la recherche de quelque chose à boire pour la belle Américaine. Abel le regarda s’éloigner, le jeune homme restant tout de même dans leur champ de vision. De toute façon, c’était difficile de le perdre de vue avec sa crête de punk qui dépassait un peu de la foule. C’était vraiment quelqu’un d’étrange, mais bien sûr, pas dans le sens péjoratif. Il était original et se fichait bien du regard des autres. Abel trouvait tout de même cela surprenant que Cassandre soit amie avec lui. Les deux jeunes gens étaient très différents et, pourtant, ils semblaient très proches, d’une proximité pourtant différente de celle entre la belle blonde et le jeune tueur.

« Est-ce que ça ira pour cette vente? Tatsuki y assistera très certainement... »

« Je m’en fiche. Je ferai ce que j’ai à faire, un point c’est tout. Il n’osera pas faire de scandales. Et puis, c’est lui qui m’a demandé de participer à cette vente aux enchères. Tant pis pour lui s’il ne veut plus me parler et qu’il a oublié de me dire que ce n’était plus la peine de venir… »

Le grand blond adressa un sourire chaleureux à Cassandre, mais qui cachait bien des choses. Il laissait entre autre percevoir son envie d’embêter Tatsuki. C’était la guerre. Abel en avait marre d’être toujours trop gentil avec l’Oyabun. Celui-ci avait mérité que le tueur change et se rebelle. Le blond s’était retenu trop longtemps et avait gardé beaucoup trop de choses en lui. Tatsuki avait atteint les limites de sa tolérance, et les avait même dépassées, allant même jusqu’à un point de non retour. C’était dommage pour lui. S’il n’avait pas été aussi con, il aurait pu vivre avec un amant qui ne lui aurait pas trop pris la tête. Mais en avait-il eu seulement envie ? Peut-être avait-il agi sur un coup de tête et, pour flatter son égo, il avait voulu vivre avec quelqu’un. Ainsi, il avait été sûr de rentrer tous les soirs du travail et de trouver quelqu’un chez lui qui lui avait fait un bon repas et le ménage. Abel n’avait plus du tout confiance en Tatsuki et remettait même en doute leur histoire qui avait été basée sur des mensonges. Il préféra donc ne plus y penser et revint à la réalité, qui était ce bal masqué. D’ailleurs, Izumi revint vers eux, non sans adresser des sourires « courtois » aux autres invités qui le regardaient de travers.

« - Je crois que finalement je vais vous laisser passer devant. Après tout, c'est vous les experts en soirées chics. J'avoue que c'est peut-être un peu trop bien pour moi. »

Le jeune déluré ne semblait pas être dans son élément. Auparavant, Abel aurait été dans le même cas. Il était un gars des bas fonds de Yuukoku après tout. Mais, depuis qu’il avait fréquenté Tatsuki, il se sentait un peu plus à l’aise dans ce genre de mondanité, même si ce n’était toujours pas son truc. Il y avait trop de monde et trop de gens pompeux. Heureusement, il était accompagné de personnes qui ne se prenaient pas vraiment la tête. Cassandre, malgré son rang et sa fortune, restait une jeune femme simple et proche de lui, quant à Izumi, il était très naturel et n’avait pas peur de choquer. Sa présence à ce bal allait peut-être réveiller tous ces riches qui ne fréquentaient pas « le petit peuple ». Le trio parvint à quitter la foule et à trouver un coin tranquille, un peu à l’écart et moins bruyant. Ils pourraient ainsi parler sans avoir à crier. D’ailleurs, Cassandre en profita pour questionner son ami.

« Alors Izumi, quelles nouvelles depuis notre dernière soirée? Au fait, je suis désolée d'avoir mis autant de temps à te rappeler, mais j'attendais la bonne occasion! »

« - Depuis le temps j'avais fini par me dire que tu m'appellerais pas... Sinon rien de bien extraordinaire. Le boulot, les soirées, les mecs... si ça peut te rassurer, je me suis pas arrangé en l'espace de ces quelques mois. Je fume toujours trop, j'ai toujours pas décidé de rependre un abonnement aux relations sérieuses, et c'est aussi bien comme ça. »

D’après ce que comprenait Abel, cela faisait plusieurs mois que Cassandre et Izumi ne s’étaient pas revus. La belle Oyabun n’avait sans doute pas eu beaucoup de temps à elle durant cette période. Elle était tombée enceinte, était partie aux Etats-Unis, avait vécu un mariage raté, recevait une pression de la part de Tatsuki… Cette soirée, bien qu’un peu pompeuse, allait sûrement lui faire du bien. C’était d’ailleurs dans le but de se changer les idées et s’amuser un peu qu’elle avait accepté l’invitation d’Abel et surtout, avait invité un ami qu’elle n’avait pas vu depuis quelques temps. Avec Izumi, il devait être impossible de s’ennuyer. C’était en tout cas l’impression qu’il donnait au grand blond. Le jeune punk avait l’air de profiter de la vie et pas encore décidé à se caser. Il avait raison, une relation sérieuse était risquée et il avait encore le temps de profiter de sa liberté. Abel ne regrettait pas son histoire avec Tatsuki, juste le fait d’avoir été bien trop naïf et d’être tombé autant amoureux.

« - Mais je crois que de ton côté ça a été plus mouvementé princesse. Je me trompe ? Et je pense pas que t'ais envie de m'en parler; je me trompe encore ? ... Et vous Abel ? Après tout j'ignore qui vous êtes. »

Abel releva les yeux de son verre de champagne et regarda Izumi. Que pouvait-il répondre à cela ? La question du jeune homme était bien trop vague. Qu’attendait-il de la part du blond ? Qu’il se présente, qu’il dise ce qu’il faisait dans la vie, qu’il parle de son orientation sexuelle aussi ? Abel avait vraiment du mal à parler de lui. Il était peu bavard et révélait peu de choses le concernant. Il ne trouvait jamais rien d’intéressant à dire de toute façon et avait peur de révéler certaines choses concernant Cassandre et le concernant aussi. Izumi n’avait pas l’air d’être du milieu de la mafia ou du meurtre. D’ailleurs, que faisait-il comme métier ? C’était vraiment difficile à dire. Enfin, pour le moment, là n’était pas la question. Abel se devait de trouver quelque chose à répondre. Il s’apprêta donc à ouvrir la bouche mais fut sauvé par la même personne qui l’avait mis mal à l’aise.

« - Oubliez ça vous voulez... De toute manière, l'un comme l'autre vous ne me devez aucune information... Par contre... y a juste un truc qu'il faudrait que je sache... On va pas rester planté toute la soirée comme des clampins à attendre que ça se passe ?.. Toi tu ne repartiras pas sans m'avoir accordé une danse. Et j'ai d'autres atouts dans ma manche qu'un simple tango... »

Abel sourit légèrement et trempa ses lèvres dans la champagne pour en boire quelques petites gorgées. Cassandre et Izumi avaient l’air de très bien s’entendre. Par quoi la jeune femme avait-elle été séduite ? Par ce petit côté décalé ? Cela la changeait du monde de la mafia. Avec Abel, elle ne le pouvait pas vraiment. Elle devait toujours l’associer à Tatsuki, même si les deux amants étaient séparés. Le grand blond était donc content pour elle d’avoir rencontré quelqu’un d’aussi original qui pouvait lui changer les idées. Izumi la faisait sourire et rire. Cela se voyait qu’elle tenait à lui, même si cela faisait quelques temps qu’elle ne l’avait pas vu. Abel ne connaissait pas ce jeune homme mais, si Cassandre lui faisait confiance, il tenterait aussi de lui faire confiance.

« - Quant à vous monsieur, si cela ne choque en rien votre morale, je suis tout à votre disposition pour une petite valse dans le courant de cette soirée. »

« Après la vente, je serai libre de faire ce que je veux donc pourquoi pas une petite valse avec vous ? »


Après avoir récolté des fonds, Abel pourrait faire ce qu’il voudrait, même danser avec un homme. Après tout, ceux le connaissant savaient qu’il était gay donc qui cela choquerait ? Beaucoup de monde sans doute. Mais le blond ne voulait plus avoir la réputation d’être le gigolo de Tatsuki. Alors, si on le voyait au bras d’un autre homme, surtout aussi haut en couleur, peut-être que son image changerait. Et puis, si une petite danse faisait plaisir à Izumi, pourquoi pas ? Abel ne voulait pas se montrer aussi coincé qu’il l’avait laissé paraître jusque-là. D’ailleurs, le jeune punk avait bien remarqué que le tueur n’était pas très à l’aise. Pourquoi aurait-il laissé entendre sinon qu’une petite valse pouvait choquer la morale du blond ? Ou alors cette remarque avait été dite pour connaître ses préférences sexuelles ? Quoiqu'un hétéro pouvait quand même danser avec un homme, non ?

Alors qu’Abel allait préciser à Izumi de l’appeler par son prénom, il fut interrompu par la venue d’une femme. C’était la « délicieuse » épouse du maire. Une femme vraiment… Comment dire… Manquant de charme, pour rester poli. Elle avait repéré Cassandre et semblait vouloir échanger quelques mots avec elle. Elle salua un peu distraitement Abel et Izumi avant de commencer à discuter avec la belle Américaine, comme si les deux cavaliers de celle-ci n’étaient pas là. Les deux jeunes hommes eurent donc l’impression de faire tapisserie. Cassandre leur jeta quelques coups d’œil, avant de suivre la femme du maire qui voulait lui présenter son mari. En femme influente, Cassandre ne pouvait pas vraiment refuser. La pauvre. Abel lui lança un regard compatissant avant de se retrouver seul avec Izumi. Il se tourna donc vers lui pour lui parler. Le jeune punk n’aimerait sûrement pas rester silencieux à boire son verre de champagne alors qu’il avait de la compagnie.


« J’espère que la soirée de Cassandre ne sera pas remplie de conversations creuses avec des gens tout aussi creux… Au fait, comment vous êtes-vous rencontrés tous les deux ? » demanda Abel, cette question lui brûlant les lèvres depuis tout à l’heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Sam 18 Juil - 1:28

« Après la vente, je serai libre de faire ce que je veux donc pourquoi pas une petite valse avec vous ? »

Izumi apprécia la réponse que lui fit Abel. Certes, le ton employé demeurait un peu trop formel à son goût, mais le blond aurait aussi pu se contenter de ne pas répondre et de lui jeter un regard glacial plein de reproches; ce qu'il n'avait pas fait. Un bon point pour lui.
Même si forcément il était un peu dérouté par ce personnage haut en couleurs qu'était le jeune mécanicien, il ne semblait pas avoir quantité de préjugés à son égard. Ou du moins il n'avait pas décrété être trop bien pour lui adresser la parole. Izumi ne pensait pas que les autres invités de la fête aient une attitude aussi positive avec lui... il n'y avait qu'à voir de quelle manière ces idiots le dévisageaient depuis qu'il avait passé les porte du casino. A croire qu'ils n'avaient jamais rien vu de leur vie...

« - Très bien, je note. De votre côté tâchez de pas oublier; car moi j'oublierais pas. Pour info : je reviens rarement sur une parole, tenez vous le pour dit. »

Autant planter immédiatement le décor. Le jeune punk était comme ça, toujours très direct, parfois même un peu trop franc; il détestait tourner autour du pot. Cependant, ce trait de caractère induisait un cruel manque de tact de sa part. Aussi il prit conscience que ses dernières paroles, bien qu'ayant été prononcées sur un ton plutôt léger ressemblaient beaucoup à une menace.
Abel n'était visiblement pas le genre d'homme à aller spontanément vers les gens; si en plus il se sentait agressé par les tournures de phrases un peu abruptes de ce rustre d'Izumi il ne chercherait sans doute même plus à se montrer courtois avec lui.
C'est pourquoi le brun consentit cette fois à un petit effort, se risquant à une petite plaisanterie.

« - Puisque c'est vous je vous fais une faveur, je serais pas trop contrariant; si vous préférez autre chose qu'une valse on pourra s'arranger sur ce point. »

Alors qu'il tentait de dissimuler un sourire amusé, le jeune punk vit une femme se diriger vers eux. Il ne savait pas qui elle était et n'aurait pas su dire si c'était quelqu'un d'important... quoique... à la réflexion cela se voyait...
L'attitude qu'elle adopta envers les deux hommes indiquait clairement qu'elle se pensait supérieure à eux, et de loin. Encore une qui pensait que l'étendue de sa fortune lui donnait le droit de se montrer hautaine avec le ''bas peuple''. Elle les salua du bout des lèvres alors que face à Cassandre elle commença tout de suite à se répandre en politesses, adoptant un ton mielleux à en filer la nausée.
Évidemment, pareille à tous ces riches arrogants qui peuplaient l'endroit, elle s'accorda le droit de jeter à Izumi un regard dédaigneux appuyé.
Elle entraîna bientôt Cassandre avec elle. La jolie blonde, ne pouvant se soustraire à ses obligations, se vit forcée de lui emboîter le pas. Tout en suivant l'autre, la jeune femme se retourna vers ses deux amis laissés en arrière, leur lançant des regards implorants démontrant à quel point elle avait envie de se farcir les discours interminables d'une vieille mégère voulant s'attirer ses faveurs.
En signe de soutien, à chaque fois que sa princesse chercha un peu de compassion dans la direction du brun et Abel, Izumi mima tantôt de s'endormir saoulé par les boniments de la nouvelle ''camarade'' de Cassandre, tantôt de se pendre avec sa cravate.
Finalement la blonde s'éloigna pour de bon en ''agréable'' compagnie.

Le brun s'intéressa de nouveau à sa coupe de champagne, en vidant le contenu d'un traite. A choisir il aurait préféré un verre de tequila... mais bon.

« J’espère que la soirée de Cassandre ne sera pas remplie de conversations creuses avec des gens tout aussi creux… Au fait, comment vous êtes-vous rencontrés tous les deux ? »

Abel venait d'exprimer tout haut ce à quoi le punk était en train de songer. La soirée paraissait mal se profiler pour leur amie si elle était sans cesse obligée de courir à droite à gauche, aller saluer un tel ou un tel pour faire bonne figure, lui faire la conversation, échanger des banalités, parler pour ne rien dire avec des pantins.
Quant à la seconde interrogation formulée par le blond... le jeune mécanicien était persuadé qu'il se la posait depuis qu'il l'avait vu débarquer un peu plus tôt. Il fut cependant étonné, ayant imaginé qu'Abel demanderait à Cassandre de lui livrer cette réponse plutôt qu'à lui.

« - Houla... une longue histoire tout ça... un peu improbable... Mais, en résumé, notre belle blonde est venue me cueillir en boîte alors que je cherchais à noyer mes états d'âme dans de la vodka. J'étais plus très frais... enfin... vous imaginez l'état quoi... en plus j'en avais marre de refuser les avances des admiratrices... au départ je l'ai prise pour une de ces cruches... Assez désagréable je lui ai demandé si ça serait mieux que je me balade avec une grosse pancarte lumineuse marquée ''tapette''... une connerie dans ce goût là. »

Izumi étouffa un rire en se rejouant mentalement la scène (du moins aussi clairement qu'il parvenait à se la rappeler).

« - Elle s'est pas laissée démonter la princesse. Je provoquais, elle renvoyait la balle à sa façon... Elle m'a suivit dans pas mal de conneries cette nuit là... ses deux chaperons de la soirée étaient verts ! On les aura fait courir ceux-là... 'fin, j'vous raconte ça mais ça s'explique pas vraiment ce genre de choses. »

En effet, il ne semblait pas possible à Izumi de décrire exactement ce qui avait provoqué cet enchaînement de faits, ni pourquoi cela avait si bien collé entre lui et Cassandre. Il n'avait aussi pas trop envie d'entrer dans les détails avec quelqu'un qu'il connaissait à peine. Ça n'était pas contre Abel, mais en général, malgré sa grande gueule le brun ne parlait pas facilement de lui. Un comportement somme toute très paradoxal.
Il préféra demeurer assez vague dans son histoire. Il n'avait pas envie de parler de la sympathie qu'il avait rapidement éprouvé pour Cassandre, ni du fait qu'il appréciait beaucoup sa compagnie, encore moins de la petite déception qu'il avait ressentie en constatant qu'après plusieurs semaines elle ne l'avait pas appelé. Il tut également ce qui l'avait sur le moment le plus étonné : cette confiance qu'elle lui avait accordé sans se poser de question et malgré son allure qui n'avait rien de rassurant.

Le jeune homme décida qu'il était temps de détourner un peu la conversation de lui.

« - Et moi, qu'est-ce que je peux espérer obtenir comme renseignements sur vous à part votre prénom ? Je peux peut-être tout simplement vous retourner votre question ? »

Izumi n'avait réellement aucune idée de ce qu'il avait envie de connaître à propos d'Abel. Il n'avait pas coutume de demander leur carte d'identité aux personnes qu'il rencontrait, ni de leur poser trop de questions. Ça lui donnait l'impression d'être un flic procédant à un interrogatoire, et il n'aimait pas ça. Il faut dire aussi que bien souvent les circonstances qui le poussaient à rencontrer du monde se limitaient à ses virées nocturnes en quête de coups d'un soir. Lorsqu'on fait connaissance avec une personne avec ce genre de but en tête, forcément on se fiche pas mal de savoir son nom, le métier qu'elle exerce, ou ce type d'informations que l'on demande lors de conversations normales.

Le brun héla l'un des serveur qui passait par là, lui demandant une nouvelle coupe de champagne. Il en proposa une à Abel.
Le jeune punk se mit ensuite à jouer avec l'épingle à nourrice plantée dans sa lèvre. Puis il leva les yeux vers le blond, le fixant se son regard d'un noir intense.

« - Enfin... je suis pas flic moi... j'ai pas besoin de tout savoir sur les gens que je rencontre. Un peu d'action est souvent préférable au discours creux que vous évoquiez tout à l'heure. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Dim 19 Juil - 16:30

« - Très bien, je note. De votre côté tâchez de pas oublier; car moi j'oublierais pas. Pour info : je reviens rarement sur une parole, tenez vous le pour dit… Puisque c'est vous je vous fais une faveur, je serais pas trop contrariant; si vous préférez autre chose qu'une valse on pourra s'arranger sur ce point. »

« Non non, vous m’avez dit la valse, je prendrai la valse. »


Abel non plus ne revenait pas sur une parole. Et puis, pourquoi changeraient-ils de danse alors qu’ils avaient décidé de faire une valse ? Izumi avait-il peur que le blond change d’avis à la dernière minute, ayant trop honte ? Il était vraiment qu’Abel détestait se faire remarquer en public, surtout en dansant, mais il avait envie de changer un peu. Il en avait assez d’être trop réservé et de devoir se retenir de faire quelque chose. Peut-être parce qu’il avait trop gardé en lui durant l’année passée. Maintenant, quitte à se lâcher, autant le faire jusqu’au bout. Bien sûr, il n’égalerait jamais Izumi mais était-ce seulement possible d’arriver ne serait-ce qu’un cran au-dessous de son niveau ? En tout cas, aux yeux d’Abel, c’était impossible. Jamais il ne pourrait porter une telle tenue en public, et même en privée. Il ne préféra même pas y penser et se reconcentra sur la réponse que lui donna Izumi concernant sa rencontre avec Cassandre.

« - Houla... une longue histoire tout ça... un peu improbable... Mais, en résumé, notre belle blonde est venue me cueillir en boîte alors que je cherchais à noyer mes états d'âme dans de la vodka. J'étais plus très frais... enfin... vous imaginez l'état quoi... en plus j'en avais marre de refuser les avances des admiratrices... au départ je l'ai prise pour une de ces cruches... Assez désagréable je lui ai demandé si ça serait mieux que je me balade avec une grosse pancarte lumineuse marquée ''tapette''... une connerie dans ce goût là… Elle s'est pas laissée démonter la princesse. Je provoquais, elle renvoyait la balle à sa façon... Elle m'a suivit dans pas mal de conneries cette nuit-là... ses deux chaperons de la soirée étaient verts ! On les aura fait courir ceux-là... 'fin, j'vous raconte ça mais ça s'explique pas vraiment ce genre de choses. »

Abel se rappela les confessions que lui avait faites Cassandre et se demanda si cette soirée avec Izumi faisait partie des soirées trop arrosées qu’elle avait passées alors qu’elle était déjà enceinte. En tout cas, le blond remarqua que le courant était passé très vite et bien entre le jeune punk et la belle Oyabun. Alors Izumi était dans le même cas que lui concernant Cassandre ? Cela avait l’air. Abel n’était donc pas seul. A croire que la belle Américaine attirait tous les homos. Izumi, puis lui. Voulait-elle faire un harem ? Le tueur trouva cette idée plus amusante qu’offensante. Même s’il ne se sentait pas vraiment à l’aise en compagnie du jeune déluré, Abel devait avouer que Cassandre avait de bonnes fréquentions, du moins celles qu’il avait eu l’occasion de voir, c’est-à-dire peu.

Avec le bref récit que lui fit Izumi, Abel en apprit un peu plus sur lui. Apparemment, le jeune homme n’avait pas peur d’afficher et de clamer haut et fort ses préférences sexuelles. Etrange pour un Japonais. En général, ils évitaient de parler d’eux et surtout de leur sexualité. Le tueur avait grandi dans ce moule mais n’était tout de même pas arrivé à cacher son orientation sexuelle. D’ailleurs, en ayant vécu avec Tatsuki, il s’était mis à être connu dans certains milieux comme la mafia, les bourges et certaines groupies qui rêvaient d’être dans les bras de l’Oyabun. Ce n’était donc plus un secret qu’Abel soit gay. Mais Izumi ne faisant parti d’aucun des catégories citées précédemment, il n’était pas au courant. Etait-ce un bien ou un mal ? Peu importe. Le tueur blond allait peut-être s’amuser un peu en étant ambigu. Il verrait bien, selon la situation.


« - Et moi, qu'est-ce que je peux espérer obtenir comme renseignements sur vous à part votre prénom ? Je peux peut-être tout simplement vous retourner votre question ?.. Enfin... je suis pas flic moi... j'ai pas besoin de tout savoir sur les gens que je rencontre. Un peu d'action est souvent préférable au discours creux que vous évoquiez tout à l'heure. »

« Je pensais que c’était intéressant de savoir comment nous avions rencontré notre amie commune mais, si vous classez ça dans les discours creux… »


Abel but un peu de champagne que lui avait proposé Izumi précédemment, léger sourire aux lèvres. Il le taquinait, bien évidemment. Il ne fallait pas prendre ses paroles au premier degré. Il pouvait comprendre que sa vie n’intéressait pas le jeune punk. Il n’était pas du genre narcissique et s’écoutant parler. Et puis, si Izumi ne désirait pas savoir comment ils avaient rencontré leur amie commune, tant pis pour lui. Contrairement à lui, cela intéressait Abel. Il désirait en apprendre un peu plus sur Cassandre donc cela pouvait passer par le biais de ses fréquentations, surtout celles en dehors des mondanités. La belle Américaine était obligée de parler à des gens qui ne l’intéressaient pas du tout voire l’ennuyaient carrément. C’était sûrement la même chose pour tous les Oyabuns et personnes influentes en ville. Heureusement, même si Abel était connu de certaines personnes, il ne souffrait pas de se problème.

« Je vais quand même répondre à votre question, par politesse. Cassandre et moi nous sommes rencontrés dans un cimetière. On a parlé et prit un verre ensemble par la suite. Il s’est avéré que nous avions un « ami » commun donc nous nous sommes revus. »

« Ami commun », c’était un bien grand mot. Mais Abel ne désirait pas rentrer dans les détails, détestant parler de ses problèmes et étant sûr que cela n’intéresserait pas Izumi. Comme celui-ci l’avait dit, il préférait l’action aux discours creux, non ? Mais de quel genre d’actions parlait-il ? Se faire remarquer par tout le monde par son extravagance ou bien tout simplement en se tapant un type, comme il avait l’air d’avoir envie ? Abel avait vraiment beaucoup de mal à cerner ce curieux personnage. Sa compagnie ne le dérangeait pas mais il avait peur de ne pas savoir comment réagir face au comportement d’Izumi. Il le voyait capable de tout. Son physique le prouvait. Peu de personnes sortiraient ainsi (peu ?) vêtues et avec ce genre de piercings. D’ailleurs, l’épingle à nourrice que portait le punk à la lèvre gênait un peu Abel. Il avait mal pour lui.

« Dîtes-moi, ça ne doit pas être pratique ce genre de piercings. » dit-il en montrant d’un signe de tête celui à sa lèvre inférieure. « Je dois avouer que c’est la première fois que je vois quelqu’un en portant un comme ça. Ça ne vous gêne pas trop ? »

Sa curiosité avait pris le pas sur sa réserve. Ce jeune homme l’intriguait beaucoup à vrai dire. Il se demandait bien comment on pouvait être aussi je-m’en-foutiste du regard des autres et surtout, il l’enviait pour cela. Des fois, cela lui plairait bien de pouvoir se lâcher un peu et d’oublier qui il était l’espace d’un instant. Mais il était comme il était. Il avait toujours été droit, ne faisant aucune vague. Il avait été éduqué ainsi, même si dans sa jeunesse, il avait fait quelques bêtises. En règle générale, il se fichait des gens autour de lui mais ne se voyait pas faire n’importe quoi et attirer l’attention sur lui. Il préférait rester discret, quitte à faire tapisserie parfois. Il était plus du genre à écouter qu’à parler et à observer plutôt qu’agir. Mais ce soir, il accepterait volontiers un peu de cette folie qu’avait Izumi. Ce devait être amusant de faire ce que l’on avait envie de faire sans penser aux conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Dim 19 Juil - 22:34

« Je pensais que c’était intéressant de savoir comment nous avions rencontré notre amie commune mais, si vous classez ça dans les discours creux… »

Le brun ne releva aucun reproche dans le ton employé. Cependant, même si Abel n'avait pas l'intention de le blâmer pour son attitude et qu'il préférait s'en amuser, à ses yeux Izumi devait sans doute passer pour un je-m'en-foutiste de première.
Une fois de plus le mécanicien n'avait pas tellement bien exprimé sa pensée. En réalité quelque part il aurait été curieux de savoir comment Abel et Cassandre avaient fait connaissance, mais il n'était pas accoutumé à poser ce genre de questions. La réflexion un peu maladroite qu'il avait servi au blond ne visait rien de plus que lui signifier qu'il n'était pas forcé de lui apporter une réponse si pour quelque raison que ce soit cela lui posait problème...
Évidemment, formuler clairement cette absence d'obligation n'était pas venu à l'esprit du punk.
Quand il s'y mettait, Izumi s'avérait être un individu compliqué et plutôt difficile à suivre... enfin, un peu plus que d'habitude quoi...
Pour ne rien arranger, il ne prit même pas la peine de dissiper le malentendu. Décidément, la conversation n'était pas son point fort. Non pas qu'il n'ait rien à raconter, ni qu'il soit asocial au point de n'accorder aucune importance à tout ce que son interlocuteur pouvait avoir à dire; mais parfois il oubliait que les personnes avec qui il discutait n'étaient pas censées savoir exactement à quoi il pensait en énonçant telle ou telle chose, même si ça lui paraissait évident.

Au final, il eut quand même droit à un bref résumé de la rencontre Abel/Cassandre.

« Je vais quand même répondre à votre question, par politesse. Cassandre et moi nous sommes rencontrés dans un cimetière. On a parlé et prit un verre ensemble par la suite. Il s’est avéré que nous avions un « ami » commun donc nous nous sommes revus. »

Izumi haussa un sourcil.
Une rencontre dans un cimetière ? Le moins que l'on puisse dire c'est que ça n'était pas banal.
Il remarqua aussi que malgré le fait que la politesse l'ait contraint à répondre, l'homme en blanc ne semblait pas avoir particulièrement envie de s'éterniser sur le sujet. Sans doute que certains détails de l'histoire étaient trop personnels pour être livrés au premier mec venu, fût-il un ami de la jolie blonde.
Cela faisait au moins un point commun au deux hommes, cette manière qu'ils avaient de tenir des propos volontairement un peu flous lorsqu'ils voulaient éviter d'avoir à expliquer certaines choses, et particulièrement quand il s'agissait de révéler un peu trop leurs sentiments.

« - Je doute que ce soit spécialement convivial comme endroit, mais un cimetière c'est moins courant qu'une boîte de nuit pour une première rencontre. »

Constata Izumi.

Puis, le jeune punk reporta son attention sur sa coupe de champagne, en avalant une gorgée. Il resta silencieux, songeant qu'il s'allumerait bien une cigarette. D'un geste automatique, sa main libre se dirigea vers la poche de sa chemise où il avait rangé son paquet. Néanmoins il se ravisa. Déclencher les détecteurs de fumée du casino n'était en effet pas l'idée du siècle. Tout aussi machinalement il se mit alors à jouer avec le piercing de sa lèvre; un petit réflexe qui se manifestait le plus souvent lorsqu'il était en manque de nicotine.

« Dîtes-moi, ça ne doit pas être pratique ce genre de piercings. Je dois avouer que c’est la première fois que je vois quelqu’un en portant un comme ça. Ça ne vous gêne pas trop ? »

Fit soudain Abel, visiblement intrigué par les épingles du brun.

« - Je suis pas encore complètement dérangé, je vous rassure, j'ai pas fait le piercing avec l'épingle juste avant de venir. Me suis contenté de remplacer la breloque tout à fait normale que je met habituellement par cette jolie épingle à nourrice. Vous avez jamais essay... »

Izumi s'interrompit, ayant pris conscience du caractère un peu idiot de ce qu'il s'apprêtait à dire. Non, Abel n'avait sans doute jamais essayé de remplacer un piercing par une épingle étant donné qu'il ne semblait posséder aucun piercing.

« - En tout j'en ai une bonne quinzaine. »
Reprit le jeune homme, tiraillant l'anneau accroché à son nombril que sa chemise ouverte rendait visible.

« - Et pour l'instant l'épingle que j'ai planté dans la lèvre me gêne pas tellement... mais c'est vrai que ça pourrait vite poser problème... surtout si je dois vous rouler une pelle avant la fin de la soirée. »

Disant cela, le jeune punk avait délibérément rapproché son visage de celui d'Abel, un sourire narquois s'affichant au coin de ses lèvres. Il aurait très bien pu se retenir de lâcher cette réflexion de mauvais goût, mais, fidèle à son éternelle attitude désinvolte, il avait trouvé l'occasion trop belle pour la laisser passer. Une provocation de plus à son actif.
Le seul problème étant que si le beau blond prenait ses paroles un peu trop au sérieux cela risquerait de mal passer...

« - Je veux bien virer mon épingle pour vos beaux yeux; par contre, j'espère que celui-là vous dérangeras pas, parce que je l'enlève pas. »

Il ponctua sa phrase en laissant apparaître brièvement le piercing de sa langue.
Mais cette fois c'était peut-être la plaisanterie de trop...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Lun 20 Juil - 22:08

« - Je suis pas encore complètement dérangé, je vous rassure, j'ai pas fait le piercing avec l'épingle juste avant de venir. Me suis contenté de remplacer la breloque tout à fait normale que je mets habituellement par cette jolie épingle à nourrice. Vous avez jamais essay... »

Abel ne put s’empêcher de sourire légèrement à la remarque inachevée d’Izumi. Le jeune punk avait tout de même réussi à cerner le personnage du blond et s’était aperçu qu’il n’était pas le genre à avoir de piercings. Le tueur n’aimait pas l’idée de se faire percer le corps mais n’était pas pour autant contre les piercings. Il se contentait juste de les regarder sur les gens. Il ne trouvait pas cela moche mais par contre, celui d’Izumi à la lèvre le dérangeait. Il ne pouvait s’empêcher de s’imaginer à sa place et rencontrer de nombreux problèmes. Déjà pour boire, ce ne devait pas être très facile, quoique le jeune déluré semblait se débrouiller. En tout cas, Abel se demandait bien ce qu’entendait son interlocuteur par « breloque tout à fait normale ».

« - En tout j'en ai une bonne quinzaine. »

Une quinzaine ? Le grand blond ne fut pas très étonné en fin de compte. Il y avait ces épingles à nourrice à la lèvre et à l’arcade, ces anneaux aux tétons et au nombril, les piercings à l’oreille et Abel avait cru en apercevoir un sur la langue aussi. En plus de cela, Izumi avait des tatouages. Le tueur en avait vu deux mais peut-être que le phénomène en avait d’autres en plus de cette croix sur le dos de la main droite et une inscription sur le poignet gauche. Le jeune punk avait un look assez particulier mais pas déplaisant à regarder. C’était juste qu’Abel n’avait pas l’habitude de croiser beaucoup de gens du genre d'Izumi dans la rue et encore moins d’en côtoyer.

« - Et pour l'instant l'épingle que j'ai planté dans la lèvre me gêne pas tellement... mais c'est vrai que ça pourrait vite poser problème... surtout si je dois vous rouler une pelle avant la fin de la soirée. »

En disant cela, le jeune punk avait rapproché son visage de celui du tueur. Sur le coup de la surprise, Abel recula légèrement la tête mais ne repoussa pas pour autant Izumi. Le jeune déluré avait vraiment de la suite dans les idées et ne mâchait pas ses mots. Cassandre avait raison, son ami était tout ce qu’il y avait de franc. Son comportement était assez… Là encore, Abel ne trouva pas comment qualifier Izumi. C’était vraiment difficile de se faire une idée de lui. Sourcils légèrement froncés, le blond regarda le brun qui affichait un sourire narquois. Qu’attendait-il de lui ? Qu’il le repousse ? Le baffe ? Ou au contraire, l’embrasse ? Izumi était vraiment bizarre et désinvolte. Pas étonnant que sa compagnie puisse en gêner plus d’un.

« - Je veux bien virer mon épingle pour vos beaux yeux; par contre, j'espère que celui-là vous dérangeras pas, parce que je l'enlève pas. »

« Je n’ai jamais embrassé quelqu’un avec un piercing sur la langue donc je ne pourrai pas vous dire si ça me gêne ou non. Mais peut-être pourrai-je avoir enfin un avis grâce à vous… »


Abel rentrait dans le jeu d’Izumi. Par contre, il se permit de poser sa main sur le torse du jeune homme pour l’éloigner un peu de lui. Il n’était pas du genre à aimer être proche des gens, à part dans certaines occasions, bien sûr. Plus le temps passait en compagnie du punk, plus Abel se sentait à l’aise. Il apprenait peu à peu à se faire à son comportement provocateur et le suivait même dans son jeu. C’était amusant en fin de compte. En fait, Izumi serait sa bouffée d’oxygène dans ce bal rempli de bourges qui n’étaient là que pour leur image et l’argent. Bien sûr, il y avait aussi Cassandre mais elle était obligée de se plier aux règles que lui imposait son rang, c’est-à-dire rester sérieuse et se forcer à sourire devant des gens qu’elle ne connaissait parfois même pas.

D’ailleurs, Abel se permit un instant de quitter Izumi des yeux pour regarder rapidement en direction de la belle Oyabun. On pouvait l’apercevoir, toujours en compagnie du maire et de sa femme. Des gens vraiment stupides qui ne s’intéressaient qu’au beau-paraître et à l’argent. Pourtant, la femme était loin d’être belle. Qu’elle utilise plutôt l’argent de la ville pour se faire de la chirurgie esthétique au lieu de retoucher les beaux quartiers qui n’en avaient pas besoin. Tout ça pour se faire bien voir des riches, pour que ceux-ci offrent encore plus d’argent dans ce genre de mondanités. Même si Abel savait s’adapter dans ce genre d’évènements, cela ne lui plaisait pas. Il avait beau paraître classe et parler toujours de façon distinguée, il était un garçon des rues et le serait toujours. Il n’avait pas besoin de grand-chose pour être heureux.


« Cassandre avait raison en parlant de vous, vous êtes vraiment quelqu’un de franc. Ça fait du bien ici avec tous ces gens pompeux… »

Abel termina sa deuxième coupe de champagne après avoir dit cela. Il se lâchait un peu, disant clairement ses pensées. Il n’avait pas beaucoup d’affinités avec les gens de la haute société. Il se sentait même plus proche d’Izumi que de ces riches pompeux, c’était pour dire. Il y avait tout de même un monde le séparant du jeune punk. Ils avaient pratiquement des caractères diamétralement opposés. Mais les opposés s’attirent, non ? Abel allait essayer de profiter de la présence d’Izumi pour s’amuser légèrement. Avec Cassandre toute seule, il n’aurait pas osé se lâcher un peu. Lorsqu’il était avec la jeune femme, il était calme et n’avait qu’une envie, bavarder avec elle, tandis qu’avec le jeune punk, qui préférait l’action aux paroles, il aurait peut-être l’occasion de se changer complètement les idées durant ce bal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Mer 22 Juil - 0:58

Izumi perçu le léger mouvement de recul de la part du beau blond.
De toute manière il s'était attendu a ce que son acolyte le repousse. Le contraire l'aurait en effet beaucoup plus surpris qu'autre chose. Évidemment, le refus n'avait pas été ferme et sans équivoque. Abel ne pouvait décemment pas se permettre en pareil lieu de flanquer son poing dans la belle gueule du provocateur, ni d'ailleurs d'aller examiner de plus près le piercing dont il était question...

« Je n’ai jamais embrassé quelqu’un avec un piercing sur la langue donc je ne pourrai pas vous dire si ça me gêne ou non. Mais peut-être pourrai-je avoir enfin un avis grâce à vous… »

A l'entendre, il n'avait pas l'air franchement contre le fait de tenter l'expérience. Pourtant, sur ce coup là le jeune punk ne savait plus trop sur quel pied danser. Après tout, peut-être disait il cela simplement par politesse, pour éviter de froisser Izumi et faire en sorte de ne pas lui fournir de nouvelles raisons de se faire remarquer. Ou peut-être qu'il avait réellement envie de ce baiser, mais se contentait de repousser ce genre d'amusements à plus tard, par rapport à ses diverses obligations.
Mais ça n'était que des suppositions. Bien sûr, le brun commençait à cerner peu à peu certains aspects du caractère de son acolyte de la soirée, mais ça n'était pas suffisant pour émettre autre chose que des hypothèses.
Les paroles d'Abel laissaient imaginer que l'idée de partager avec Izumi un peu plus qu'une simple discussion ne lui aurait pas déplu; cependant la main qu'il posa sur le torse du jeune homme, pour maintenir une certaine distance entre eux, semblait démontrer le contraire.
C'était légèrement déroutant.

Le mécanicien reprit donc sa place, rendant à cet homme tout de blanc vêtu son espace vital.
Puis, sans dire un mot, il balaya un instant la salle du regard, trouvant dans toute les directions plus ou moins la même chose. Ici des gens désireux de bien se faire voir par les personnes influentes de Yuukoku, là de vils individus déguisés pour l'occasion en généreux donateurs, de l'autre côté Cassandre prise au piège de la femme qui était venu la leur enlever et de ce qui semblait être son mari.
Izumi grimaça à cette dernière vision. Si ça n'avait tenu qu'à lui, il aurait traversé la salle sur le champ pour aller soustraire sa princesse aux griffe de ce terrible dragon.
Il sourit, trouvant sa métaphore bien pensée, d'autant plus qu'il voyait une certaines similitude entre les traits de la femme qui accaparait l'attention de la blonde incendiaire et ceux du dragon en question.
Il en était là de ses réflexions quand une voix vint lui rappeler qu'il n'était pas exactement seul.

« Cassandre avait raison en parlant de vous, vous êtes vraiment quelqu’un de franc. Ça fait du bien ici avec tous ces gens pompeux… »

Mine de rien notre gaillard fut flatté d'entendre que sa princesse parlait de lui en bons termes. Non pas qu'il eut à quelque moment que ce soit imaginé qu'elle était du genre à lui faire une mauvaise publicité dans son dos, mais tout de même, un compliment ça fait toujours plaisir, même à notre brute épaisse ascendant cas social.
Visiblement Cassandre n'était pas la seule à apprécier son franc parler, Abel avait l'air de prendre lui aussi ce trait de caractère pour une qualité.

« - Merci. Heureux de pouvoir vous rendre ce service. Pour le coup c'est peut-être moi qui me sens pas très à l'aise au milieu de cette confrérie de lèches-bottes guindés... »

Avoua le jeune homme.
Il avait beau assumer pleinement et plus que nécessaire son accoutrement complètement décalé, ça n'était pas pour autant qu'Izumi se sentait à l'aise parmi cette assemblée.

Le brun observa le beau blond du coin de l'oeil. Puis, en un tour de main il enleva la fameuse épingle à nourrice si controversée, et vint effleurer du bout de ses lèvres celles d'Abel. Le punk fit en sorte que ce contact demeure bref, se reculant aussi vite qu'il était venu. Il attrapa au passage le masque vénitien que portait l'homme en blanc pour le placer devant son visage, un air satisfait investissant soudain ses traits.
Il avait compté sur l'effet de surprise, supposant que son camarade ne s'attendrait pas à ce qu'il entreprenne quelque chose à ce moment précis.
Il avait agit sans prévenir, avec des gestes sûrs et rapides, ainsi l'autre ne l'avait pas vu venir, ou avait décelé trop tard ses intentions.

« - Oups... visiblement la miss aura oublié de vous prévenir que j'étais un sale gamin turbulent. »

S'excusa le garnement sur un ton plus complaisant que désolé, ajustant le masque qu'il portait.

Il entendait bien montrer au blond que s'il n'avait pas l'intention de le compromettre aux yeux des invités de la soirée, il ne comptait pas lâcher l'affaire pour autant. S'il ne s'était pas soucié de ternir la réputation de son acolyte il n'aurait pas cherché à comprendre et l'aurait embrassé à pleine bouche devant tous les convives... et ça il espérait que l'intéressé en était conscient.

« - Sinon... Je me demandais... j'ai cru remarquer que vous n'appréciez pas beaucoup plus que moi ces charmants invités tous plus arrogants les uns que les autres... Si c'est pas trop indiscret, qu'est-ce qui vous a amené à devoir fréquenter ce genre d'endroits ? »

Izumi se posait sérieusement la question. Abel n'avait pas l'air de chercher à se faire remarquer comme les trois quart des personnes présentes, c'était même plutôt le contraire si on se fiait à la mine qu'il avait tiré lorsque Cassandre lui avait présenté son ami le punk. Il ne semblait avoir de cirage à passer sur les pompes de personne, et ne paraissait pas assez en vue pour être dérangé à chaque seconde par des convives envahissants. Le brun se rappela l'avoir entendu mentionner une vente aux enchères pour des oeuvres caritatives. Peut-être se démenait-il pour des sujets qui lui tenaient à coeur, n'hésitant pas à se mêler aux soirées mondaines pour la bonne cause ?
Honnêtement, Izumi n'en savait rien, et il espérait une réponse, ou du moins quelques indications.
Ignorant s'il s'agissait du genre d'information dont on pouvait discuter librement avec une personne que l'on connaissait à peine, il se dit qu'il ne fallait certainement pas trop s'attendre à une réponse.

Le brun entrepris de raccrocher l'épingle qu'il avait retiré de sa lèvre un peu plus tôt.
S'il ne lui avait fallu qu'une fraction de seconde pour s'en débarrasser, la remettre à sa place était un peu plus délicat... Cela demandait quelques précautions, et à moins de se trouver face à un miroir il doutait de réussir à tout replacer sans risquer de se faire un second piercing juste à côté du premier... ce qui aurait été tout de même un peu gore...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Mer 22 Juil - 16:15

« - Merci. Heureux de pouvoir vous rendre ce service. Pour le coup c'est peut-être moi qui me sens pas très à l'aise au milieu de cette confrérie de lèches-bottes guindés... »

Abel comprenait ce que pouvait ressentir Izumi. Ce n’était pas leur truc ce genre de soirée. Mais le blond était obligé d’y participer, pour tenir cette vente aux enchères, et le punk avait été invité par Cassandre donc n’avait pas pu refuser. Le tueur jeta de nouveau un coup d’œil autour de lui, pour voir la foule composée de deux sortes de personnes : les lèches-bottes guindés, comme les appelait Izumi, et ceux qui étaient venus ici pour s’amuser, n’ayant pas les moyens de venir au casino autrement. Abel soupira légèrement. C’était la deuxième fête à laquelle il participait ici et il y avait encore plus de monde qu’à la première. Mais, lors de l’inauguration du casino, il n’avait pas eu le temps de s’ennuyer vu qu’il avait travaillé comme chef des serveurs. Il n’avait pas eu un moment à lui, à part lorsqu’il était parvenu à prendre une pause pour prendre l’air dans les jardins avec Tatsuki.

Un peu perdu dans ses pensées, Abel ne réalisa que bien trop tard qu’Izumi avait eu le temps de retirer son épingle à nourrice de sa lèvre inférieure, et s’était rapproché dangereusement de lui pour frôler de ses lèvres les siennes. Sur le coup de la surprise, le blond ne bougea pas d’un millimètre. Rêvait-il ou le jeune déluré s’était-il permis d’effleurer ses lèvres ? Le fait qu’Izumi lui retire son masque le fit en quelque sorte revenir à la réalité mais ce ne fut pas pour autant qu’il y eut une réaction de sa part. A vrai dire, il ne savait pas comment réagir. Cela faisait quelques temps qu’il restait pratiquement stoïque à tout et qu’il ne réagissait pas comme on le souhaitait. Il regarda néanmoins Izumi, attendant de lui une explication. Le jeune homme désirait-il jouer avec lui ? Lui faire perdre toute crédibilité devant tous ces riches et l’empêcher de passer pour quelqu’un de bien lors de cette vente aux enchères ? A bien y réfléchir, cela n’avait sans doute pas été dans ses intentions. Il aurait sinon embrassé Abel à pleine bouche et l’aurait peloté devant tout le monde.


« - Oups... visiblement la miss aura oublié de vous prévenir que j'étais un sale gamin turbulent. »

« Oui, j’aurai préféré qu’elle me le dise d'ailleurs… »

Quoique, aurait-ce changé quelque chose ? Izumi était comme il était et ce qu’il venait de faire n’avait pas outré Abel. Il en fallait plus de toute façon pour énerver le grand blond et, en ce moment, il n’y avait sûrement qu’une seule personne pouvant y parvenir… Le tueur reprit son masque vénitien que lui avait pris le jeune punk et le remit. Le blanc n’allait pas à Izumi qui lui était tout de noir vêtu. D’ailleurs, les costumes des deux jeunes hommes contrastaient énormément. C’était maintenant qu’Abel le remarquait vraiment. On aurait dit qu’ils représentaient le Ying et le Yang et cette impression était renforcée par leur caractère. Cassandre, au milieu, était un mélange des deux avec sa robe noire et sa touche de blanc représentée par sa fourrure synthétique. En fait, les trois jeunes gens n’étaient pas si mal assortis, même si la tenue d’Izumi était très décalée comparée à celles des deux têtes blondes.

« - Sinon... Je me demandais... j'ai cru remarquer que vous n'appréciez pas beaucoup plus que moi ces charmants invités tous plus arrogants les uns que les autres... Si c'est pas trop indiscret, qu'est-ce qui vous a amené à devoir fréquenter ce genre d'endroits ? »

« On m’a proposé de m’occuper de la vente aux enchères. J’avais envie d’aider certaines associations qui me tiennent à cœur à recueillir des fonds donc j’ai accepté. »


Abel fit exprès de ne pas parler de Tatsuki. Izumi ne semblait pas être au courant de leur histoire et c’était tant mieux. Avec la réputation de gigolo qu’il avait maintenant, le blond préférait ne pas en rajouter et ébruiter encore plus l’affaire. Il se contenta donc de parler des associations qui lui tenaient à cœur, mais là encore en restant flou. Il n’aimait pas parler de lui et surtout se mettre en avant. Ce n’était pas dans son caractère. Et puis cela l’aurait obligé à expliquer pourquoi il tenait à récolter ces fonds donc à parler de son enfance dans les bas fonds de Yuukoku. Il n’en avait pas honte mais détestait parler de sa vie, surtout à un inconnu. De toute façon, cela ne devait pas passionner Izumi. D’ailleurs, le jeune punk semblait plus occupé à remettre son épingle à nourrice à la lèvre qu’à vouloir qu’Abel développe ses paroles.

« Attendez, je vais vous aider. Ce serait bête que vous vous ouvriez la lèvre et que vous tachiez mon costume par mégarde. »

Abel se rapprocha d’Izumi et lui prit l’épingle des mains. Même si cela lui faisait un peu mal de devoir lui remettre ce piercing et que cela le répugnait un peu, il n’allait pas le laisser s’abimer la lèvre. Il ne voulait pas avoir son costume blanc taché et surtout, ne souhaitait pas que la fête soit gâchée à cause de ce petit incident. Il pinça légèrement la lèvre du jeune punk et passa l’épingle à nourrice dans le trou à disposition en faisant très attention. Il referma ensuite l’épingle puis lâcha Izumi avant de se reculer, récupérant son espace vital. Ce comportement quelque peu attentionné était un peu en contradiction avec son caractère distant. Quelques personnes avaient été témoins de cette scène mais Abel ne leur prêta pas attention. Il ne leur adressa d’ailleurs aucun regard.

« J’ai bien peur que ça ne vous ait pas servi de leçon, je me trompe ? »

Abel lui adressa un léger sourire taquin. Ce petit problème rencontré n'allait sûrement pas empêcher le jeune déluré de vouloir embrasser encore quelqu'un, que ce soit le blond ou un autre homme. L’air de rien, il se sentait plus à l’aise avec Izumi. Comment cela pourrait-il être autrement de toute façon après un léger et bref baiser et cette histoire de piercing à remettre à la lèvre ? Cela rapprochait un peu ce genre de situations. En fin de compte, si Cassandre n’avait pas été obligée de les quitter quelques instants, sûrement que tout cela n’aurait pas pu se produire. D’ailleurs, en parlant de la belle blonde, elle en mettait du temps pour se dégager des griffes de cette mante religieuse. Abel jeta un nouveau coup d’œil vers elle et se dit que ce ne serait pas une mauvaise idée d’aller l’aider. Mais était-ce une bonne chose de la voler au maire et à sa femme ? Izumi ne serait sûrement pas contre cette idée.

« Pensez-vous que ce serait impoli d’aller reprendre notre princesse des mains de cet horrible couple ? J’ai bien peur qu’elle soit trop polie pour se défaire d’eux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Jeu 23 Juil - 12:27

« On m’a proposé de m’occuper de la vente aux enchères. J’avais envie d’aider certaines associations qui me tiennent à cœur à recueillir des fonds donc j’ai accepté. »

Même si compte tenu du fait qu'il était en train de se battre avec son épingle on aurait pu croire le contraire, Izumi écouta avec attention les explications de son acolyte.
Les raisons invoquées étaient plus que vraisemblables et très certainement réelles, mais le jeune punk se douta bien qu'on ne lui disait pas tout. De toute manière c'était naturel; le beau blond n'allait pas se mettre à déballer sa vie devant un mec rencontré un peu plus tôt dans la soirée.
Contrairement à la plupart de ces riches qui adhèrent à telle ou telle association dont ils n'ont absolument rien à faire pour se faire bien voir, Abel avait l'air d'attacher beaucoup d'importance à sa vente aux enchères et aux causes qu'il défendait. Il ne cherchait d'ailleurs pas à se mettre en avant, ne soulignant pas à tout bout de champ sa générosité comme le faisaient certains. Encore un bon point pour lui.

« Attendez, je vais vous aider. Ce serait bête que vous vous ouvriez la lèvre et que vous tachiez mon costume par mégarde. »

A cette réflexion Izumi stoppa net ses manipulations douteuses. Il eut un sourire amusé, et ne put s'empêcher de lancer une petite remarque.

« - Pourquoi ? Si je risquais pas de pourrir votre beau costume vous me laisseriez m'esquinter la lèvre ? Je note. »

Le brun demeura tout de même un peu surpris lorsqu'Abel lui enleva effectivement l'épingle des mains pour la lui raccrocher à la lèvre. Rapide et efficace. Il fit cela en un rien de temps, pour remettre tout aussi vite la distance entre lui et le punk.

« J’ai bien peur que ça ne vous ait pas servi de leçon, je me trompe ? »

« - En effet, il en faudra un peu plus qu'une épingle à nourrice rebelle pour me dissuader... voire beaucoup plus. »

Affirma le brun, observant l'autre du coin de l'oeil.
Pour l'instant le jeune homme testait les limites du beau blond. Rien de bien méchant, mais il essayait de voir jusqu'où ce dernier lui permettrait d'aller avant de le repousser une bonne fois pour toute. Non pas qu'il ait spécialement envie de se faire jeter du casino par les agents de sécurité mais bon...

« Pensez-vous que ce serait impoli d’aller reprendre notre princesse des mains de cet horrible couple ? J’ai bien peur qu’elle soit trop polie pour se défaire d’eux. »

Ces paroles le firent revenir à des préoccupations plus terre-à-terre. Le blond n'avait pas tort, cela faisait déjà un moment qu'on les avait tous deux privé de la compagnie de la belle demoiselle. Un peu trop longtemps au goût d'Izumi. Après tout, à l'origine il était venu pour passer la soirée avec Cassandre, pas pour attendre dans un coin qu'elle ait fini de se faire harceler par tous les invités de la création de ce bal.
Jusque là il s'était retenu d'aller chercher la blonde, craignant de commettre un impair. Mais... puisque c'était Abel qui suggérait l'idée, il se dit que secourir la jeune femme faisait certainement parti des chose autorisées.

« - Si vous voulez mon avis, ce qui était impoli c'était de pratiquement la kidnapper sous nos yeux pour ensuite l'ennuyer avec des discussions inutiles... en tous cas, je compte bien réparer cette injustice. »

Se sentant soudain l'âme d'un preux chevalier, Izumi n'attendit pas l'autorisation de son acolyte pour mettre ses paroles à exécutions. Il repéra de loin la belle, et avança d'un pas décidé dans sa direction. Il n'avait pas vraiment réfléchi à la manière dont il allait procéder à sa ''mission sauvetage'', mais il improviserait. Songeant à cette absence de plan il se dit que si à cet instant précis Abel se doutait de ce qu'il était en train de (ne pas) prévoir il devait être proche de se décomposer sur place, craignant le pire.

Le brun arriva à la hauteur de Cassandre et du terrible couple de preneurs d'otages. Là, il adopta sa pseudo expression du parfait gentleman. Il adressa à la femme qui retenait Cassandre un sourire digne d'une publicité pour dentifrice.

« - Madame, excusez cette intrusion. Je me rend bien compte à quel point c'est impoli de ma part, mais je vais devoir vous enlever Miss Cassandre. »

Le jeune homme espéra que la femme du maire avait décelé l'ironie de ses paroles qui faisaient tout bonnement référence à l'attitude qu'elle avait eu un peu plus tôt. C'était loin d'être une allusion subtile, mais lorsqu'on porte un mini-short assorti de portes-jarretelles on peut bien se permettre un comportement pas tout à fait conforme aux usages.
La femme du maire le dévisagea d'un air méprisant. Il s'en désintéressa totalement, se tournant vers Cassandre.

« - Princesse, désolé de vous interrompre... une urgence. »

Il ponctua sa phrase d'un clin d'oeil complice.
En cavalier attentionné, il prit la jolie blonde par le bras. La femme du maire tenta d'intervenir, mais avant qu'elle n'ait pu ouvrir la bouche, Izumi faisait déjà ses adieux au couple infernal.

« - Rendez vous compte que ma cavalière est tenue à certaines obligations. Sur ce... Madame, monsieur, je vous salut bien bas. »

Le brun attendit de se trouver à bonne distance du maire et sa femme pour laisser échapper un petit rire. Sur ce coup là, il n'était plutôt fier de lui et surtout pas mécontent d'avoir retrouvé la compagnie de Cassandre. Il se tourna vers elle, la tenant toujours par le bras, tel le parfait gentleman qu'il n'était pas.

« - Le secret Princesse c'est de pas les laisser en placer une. S'il n'ont pas le temps d'essayer de vous retenir vous pouvez leur fausser compagnie tranquillement... Puis, c'est pas comme si j'avais menti... c'est une urgence : vos cavaliers ne peuvent pas se passer de votre présence bien longtemps... puis entre nous, l'espèce de punk que vous avez ramené commence à devenir légèrement emmerdant; surveillez le un peu mieux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Jeu 23 Juil - 13:15

Ce que Cassandre avait tant redouté en entrant dans le casino de Tatsuki Sugiura était arrivé: elle venait d'être prise en otage par une de ses personnes du soi-disant « grand monde », qui la forçait à les rejoindre pour échanger quelques propos creux et futiles. Le pire, c'est que dans ce cas précis, la femme du maire s'approcha de la blonde incendiaire pour lui présenter son mari, le maire corrompu de Yukokuu, qu'elle connaissait déjà. Malheureusement, elle ne pouvait se soustraire à une telle rencontre. De part sa fonction, et son influence dans la ville, elle ne pouvait éviter de telles obligations. La jeune femme se força d'être polie et courtoise face à cette bourgeoise du dimanche, enrubannée de la tête aux pieds. Cette dernière portait une robe magnifique, digne des plus belles dames de cour du Grand Siècle français, mais son embonpoint détruisait la beauté du costume, qui semblait sur le point d'éclater en divers endroits au premier faux mouvement de sa part. La femme ne cessait d'interpeller l'Oyabun, poussant des petits cris suraigus tout en agitant frénétiquement un éventail du plus bel ouvrage:

« Cassandre! Darling! Bonsoir très chère! Venez donc nous rejoindre! Je dois vous présenter à tout prix mon mari! Venez donc! »

L'américaine n'aimait pas ce comportement hypocrite, ces sourires sonnants faux, ces marques de déférences sur jouées, surtout venant d'une soi-disant, femme du monde. L'opulente femme n'avait aucune élégance, aucune grâce, et ne répondait d'aucune manière aux exigences imposées par son rang et son statut. Elle avait tout de la bourgeoise parvenue, se prenant pour une aristocrate de premier ordre, tout en gardant les us et coutumes de la petite classe. Cassandre jeta quelques coups d'œil désespérés l'attention de ses deux amis, à la fois désolée de devoir les laisser, et aussi complétement ennuyée d'être ainsi embarquée dans un petit groupe peu amusant. Elle s'excusa rapidement auprès des deux hommes. La femme du maire ne lui laissa pas le temps de rejeter l'invitation qu'elle la prit par le bras, et l'entraîna vers le groupe que tenait son mari. Les éclats de rire cessèrent quand la jolie blonde et le pachyderme arrivèrent, mais rapidement, le maire lui adressa un sourire tout autant poli que complice. Personne, parmi les gens qui composaient le cercle, ne savait que Cassandre et le maire traitaient quelques affaires juteuses tous les deux. L'homme, d'une cinquantaine d'années, savait très bien ce que faisait l'américaine, et quel petit commerce elle s'évertuait à faire tourner. De son côté, la jeune femme était parfaitement au courant des pot-de-vins que recevait le maire, ainsi que des diverses « subventions » venant des différents Oyabuns. Genius McKeller avait commencé à graisser la patte du maire dès son arrivée à Yuukoku. Même si ce dernier avait changé avec le temps, la « tradition » s'était perpétuée. Les hommes de pouvoir savent toujours de quoi il en retourne dans leur district. Et puis, si le maire voulait être sûr d'être réélu, il avait tout intérêt à coopérer avec les gros financiers de la ville, même si ces derniers étaient des yakuzas.
La jeune femme fit comme si elle ne connaissait pas l'homme, mais les regards qu'ils s'échangeaient discrètement prouvaient le contraire. Dernièrement, Cassandre avait appuyé quelques financements, notamment dans le domaine culturel et immobilier pour blanchir son argent, et le maire avait eu tout à y gagner, surtout une côte de popularité en hausse. Néanmoins, elle ne pouvait pas dire que la femme du maire ne faisait pas partie de ses connaissances. En réalité, c'était cette dernière qui était venue chez Cassandre, déjà du temps de son père, pour s'enquérir auprès de la jeune femme, qui était amenée à succéder à Génius. Elle devînt tout d'abord amie avec la mère de Cassandre, avant de s'enticher de la jolie blonde. De son côté, l'américaine ne l'avait jamais considéré comme telle, surtout qu'elle savait de quel bois était fait la femme du maire. C'était une arriviste, avide de commérages et de rumeurs, qui n'hésitait pas à entacher la réputation de personnes influentes à Yuukoku, tout en se permettant le moindre caprice, de par le métier de son mari. Bien évidemment, la « délicieuse » femme du maire ne l'avait pas invitée pour parler affaire. Quelque chose d'autre lui brûlait visiblement la langue. Cette dernière reprit place aux côtés de son mari, avant de lancer, avec un sourire qui se voulait cordial:

« Cassandre! Cela faisait tellement longtemps que nous ne nous étions pas vues... Puis-je vous présenter mon mari? »

La jeune femme serra chaleureusement la main du maire en le saluant. Une fois les présentations faîtes, l'opulente bourgeoise enchaîna sur un tout autre sujet, qui ne plut guère à la demoiselle:

« Au fait, très chère, félicitations pour votre mariage! Je regrette simplement de ne pas y avoir été conviée, finit-elle en voulant plaisanter. »

Cassandre tiqua, et pesta intérieurement contre la commère, liseuse, visiblement, de magazines people. L'Oyabun ne quittait pas son sourire poli. Néanmoins, si elle avait pu envoyer sa main dans la figure de l'autre bonne femme, elle l'aurait très certainement fait. Maintenant, la soirée tournait au cauchemar pour l'américaine, qui se trouvait piégée face à un tribunal de l'Inquisition improvisé, avec pour juge suprême, la femme du maire. La future maman se décida alors à répondre, avec un ton des plus courtois, ne cessant de regarder l'arriviste enrubannée:

« Nous avions choisi de nous marier en petit comité, ne désirant pas être importunés par quelques indésirables... »

Cette phrase, certes, sans impolitesse apparente, était néanmoins directement dirigée vers la « délicieuse » femme du maire, qui commençait à lui poser quelques questions indiscrètes. Cassandre ne la lâchait pas des yeux, que ce soit lorsqu'elle répondait à un autre convive ou quand elle sirotait tranquillement son cocktail sans alcool. Mais cette réponse n'eut pas l'air de satisfaire la curiosité mal placée de la femme, qui enchaîna par une autre question, bien plus impolie:

« Au fait, avez vous précipité votre mariage car vous attendiez un enfant de votre époux? »

A cette question, l'Oyabun manqua de lâcher son verre. Elle fut bouleversée un instant, mais maîtrisa ses nerfs. Comme pour se donner un peu de courage, elle lança un rapide coup d'oeil en direction de ses deux amis, qui visiblement, étaient en train de sympathiser. Elle détourna le regard, et posa de nouveau les yeux sur la perfide bourgeoise, avant de lui répondre, par un sourire courtois et un ton très mesuré:

« Ma chère, cette grossesse ne vous concerne absolument pas, et le jour où je vous appellerai pour quoi que ce soit d'autres que des affaires, et des galas de charité, n'est pas prêt d'arriver. Je ne sais pas dans quels journaux people vous avez lu que nous étions amies, ou du moins, suffisamment proches, pour que je sois en mesure de vous parler intimement de ma maternité et de ma vie privée. Veuillez m'excuser, mais j'ai quelques personnes à saluer... »

Elle n'était pas encore sortie du cercle, mais elle voyait déjà Abel et Izumi venir dans sa direction. En tout cas, elle se moquait bien de l'effet qu'elle avait pu faire à l'obèse commère, mais ce n'était pas avec elle qu'elle traitait affaires, mais avec son mari. Et puis, ce dernier avait l'air de s'amuser comme un fou face à un pareil affrontement. La mégère n'avait pas l'air d'être remise à sa place régulièrement. Gardant le même sourire aux lèvres, elle inclina poliment la tête en direction de la femme du maire, et lança, pour conclure cet échange discourtois:

« Ce fut un véritable plaisir de vous revoir, Madame... Monsieur le Maire, cette rencontre est pour moi un réel honneur. J'espère que nous aurons l'occasion de nous croiser en d'autres lieux. »

La jolie blonde était sur le point de tourner les talons qu'Izumi arriva à sa hauteur, et lança à l'assemblée:

« - Madame, excusez cette intrusion. Je me rend bien compte à quel point c'est impoli de ma part, mais je vais devoir vous enlever Miss Cassandre. » puis à la jeune demoiselle: « Princesse, désolé de vous interrompre... une urgence. » Pour finir, il se tourna une dernière fois vers la femme du maire et son mari, pour finir:
« - Rendez vous compte que ma cavalière est tenue à certaines obligations. Sur ce... Madame, monsieur, je vous salut bien bas. »

Izumi entraîna l'américaine un peu plus loin, la soustrayant, enfin, à la compagnie antipathique de ces gens. Il éclata de rire, bien content du joli tour qu'il avait joué au groupe, et s'adressa à l'Oyabun:

« - Le secret Princesse c'est de pas les laisser en placer une. S'il n'ont pas le temps d'essayer de vous retenir vous pouvez leur fausser compagnie tranquillement... Puis, c'est pas comme si j'avais menti... c'est une urgence : vos cavaliers ne peuvent pas se passer de votre présence bien longtemps... puis entre nous, l'espèce de punk que vous avez ramené commence à devenir légèrement emmerdant; surveillez le un peu mieux. »

Cassandre eut une moue amusée. Elle se doutait bien qu'Izumi était intenable parfois, et avec Abel, ça ne devait certainement pas être très facile. La jeune femme ajouta alors:

« En tout cas, ce sauvetage tombait à point! Un peu plus, et la femme du maire perdait trois dents... Au fait, comment ça se passe avec Abel? J'espère que tu ne l'as pas autant embêté que tu me le dis... »

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Jeu 23 Juil - 17:46

« - Si vous voulez mon avis, ce qui était impoli c'était de pratiquement la kidnapper sous nos yeux pour ensuite l'ennuyer avec des discussions inutiles... en tous cas, je compte bien réparer cette injustice. »

Abel s’apprêta à parler mais Izumi était déjà parti en direction de Cassandre. Qu’allait-il faire ? Avait-il déjà trouvé un plan pour sauver la belle blonde des griffes de la femme du maire ? Peu rassuré, le tueur le suivit mais resta tout de même à une distance raisonnable, pour ne pas être mêlé de près ou de loin à ce qui allait se passer. Avec le brouhaha ambiant, il n’entendit aucune parole d’Izumi et le vit juste agir. Très à l’aise, le punk prit son amie par le bras et, après quelques paroles à l’attention du cercle d’invités retenant en otage Cassandre, il s’éloigna d’eux pour revenir vers Abel. Cela avait été très rapide et cela s’était passé sans encombre. Le blond en fut rassuré. Izumi savait apparemment agir intelligemment et sans se montrer sans gêne.

« En tout cas, ce sauvetage tombait à point! Un peu plus, et la femme du maire perdait trois dents... Au fait, comment ça se passe avec Abel? J'espère que tu ne l'as pas autant embêté que tu me le dis... »

Une fois que Cassandre et Izumi se furent approchés d’Abel, celui-ci put entendre les paroles de la belle Oyabun. Apparemment, sa conversation avec cette affreuse femme déguisée en noble française avait été catastrophique. Rien de bien étonnant à cela en fait. L’épouse du maire était infecte. Abel ne lui avait jamais parlé personnellement mais avait entendu parler d’elle, notamment une fois par Tatsuki. Après tout, en tant qu’Oyabun, il connaissait très bien le maire qui était un homme corrompu par la mafia. Il avait donc déjà eu à faire à cette femme ressemblant plus à un pachyderme qu’autre chose. Abel se souvint que son amant l’avait qualifiée de mielleuse et critiquant les gens dans leur dos. De par son rang, elle se devait de parler à ceux contribuant au bon développement de la ville et en apprenait beaucoup sur eux. Puis, par la suite, elle crachait sur eux, créant des « on m’a dit » pour éviter des représailles. Abel se dit qu’elle devait faire partie de ceux ayant répandu la rumeur qu’il n’était qu’un gigolo.

Même s’il ne le montrait pas et qu’il n’en parlait pas, le blond était affecté par cette image. On se faisait une fausse idée de lui. Il n’était pas obsédé par l’argent, loin de là. Il avait toujours vécu dans les bas quartiers de Yuukoku et avait même passé plusieurs mois sans domicile fixe, allant de foyer en foyer pour se remplir un peu le ventre et avoir un lit potable. Il aurait très bien pu se prostituer pour gagner sa vie et se trouver un riche homme d’affaire mais ne l’avait jamais fait. Et, c’était maintenant, alors qu’il était sorti de la misère et avait un travail stable qu’on pensait qu’il se faisait entretenir par un beau et riche homme de la haute société. On ne connaissait rien de lui et pourtant, on se permettait de le juger et de raconter n’importe quoi sur son compte. C’était n’importe quoi. Voilà une raison pour laquelle Abel détestait tous ces bourges. N’ayant rien d’autre à faire, ils s’amusaient à répandre des rumeurs et à commérer. Le blond soupira. Il fallait vraiment qu’il arrête de se prendre la tête avec ce genre d’histoires.


« Ne vous inquiétez pas Cassandre, Izumi s’est plutôt bien comporté avec moi. J’aurai tout de même aimé que vous me préveniez qu’il était, selon ses dires, un "sale gamin turbulent". »

Abel adressa un léger sourire à Izumi en reprenant ses mots. Puis, profitant du passage d’un serveur, il prit deux nouvelles coupes de champagne, une pour lui et une pour le jeune déluré, ainsi qu’un jus d’orange pour Cassandre. Il leur tendit les verres, sans renverser une goutte alors qu’il avait trois verres dans les mains. On voyait l’expérience que lui avait offerte son métier de serveur. Il fallait ajouter à cela l’agilité d’un tueur et on obtenait quelqu’un qui était très peu maladroit. Mais, n’ayant plus exercé son second métier depuis un certain temps, cela se faisait ressentir sur certaines de ses qualités. D’habitude sur ses gardes par exemple, il n’avait pas vu Izumi venir lors de ce pseudo-baiser. Il s’en voulait un peu de s’être relâché de la sorte mais, en même temps, ce geste ne lui avait pas déplu. Il appréciait bien le comportement du jeune punk. C’était distrayant de parler avec lui. Izumi était assez imprévisible et, à chaque fois qu’il ouvrait la bouche ou qu’il agissait, il pouvait surprendre.

« A vous entendre, ça ne s’est pas très bien passé avec la femme du maire. Elle a dû vous sortir pleins d’âneries… Izumi parviendra sûrement à vous changer les idées. Pour ma part, je ne vais pas tarder à aller voir comment se passe cette vente aux enchères. Je dois m’occuper de quelques détails avant qu’elle commence. »

Il devait bien aller voir quels objets seraient vendus avant d’annoncer les enchères. Il détestait parler en public mais allait prendre sur lui. C’était pour la bonne cause après tout. Il ne savait pas si Cassandre y participerait. Après tout, cela ne devait pas intéresser Izumi ce genre de ventes, surtout que les objets à acquérir allaient atteindre des fortunes. Cela ennuierait sûrement le jeune punk qui détestait toute cette fortune que ne se gênaient pas d’étaler ces riches invités et le maître des lieux. Mais Abel était d’accord avec Tatsuki sur ce point. Il fallait que ce bal soit grandiose pour l’image qu’il voulait donner. Ce n’était pas parce qu’il lui en voulait profondément qu’il devait être contre ce que le yakuza faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Ven 24 Juil - 13:13

« En tout cas, ce sauvetage tombait à point ! Un peu plus, et la femme du maire perdait trois dents... Au fait, comment ça se passe avec Abel ? J'espère que tu ne l'as pas autant embêté que tu me le dis... »

Ah ? Première nouvelle : l'espèce de fossile endimanché en sapin de noël du XVII ième siècle était la femme du maire. Déduction logique : l'épouvantail croulant qui lui servait de mari était donc le maire de Yuukoku. Comme quoi on en apprend tous les jours... Izumi, fidèle à lui même, était peu soucieux de savoir quelles têtes avaient les hommes politiques véreux qui dirigeaient la ville. Il préférait ne pas se mêler des affaires d'état. De toute façon, qu'est ce que ça aurait changé ? Que ce soit ce pourri ou un autre qui soit maire de la ville importait assez peu au jeune homme du moment qu'on le laissait faire sa vie comme il voulait.
Cela mis à part, il fut content que Cassandre ait apprécié le ''sauvetage''... même si la voir coller une droite à la femme du maire l'aurait plus amusé qu'autre chose.

Apparemment la blonde conservait encore quelques inquiétudes au sujet de l'entente entre Abel et Izumi. Elle les connaissait assez bien pour savoir que leurs caractères étaient complètement à l'opposé l'un de l'autre. Elle n'ignorait pas non plus que son jeune punk avait tendance à sur-jouer dès qu'il faisait dans la provocation, et cela pouvait réellement poser problème.
Le brun voulut répondre, mais Abel s'en chargea finalement à sa place. A l'entendre, cet espèce d'énergumène qui n'avait pas arrêté de le chercher ne l'avait pas traumatisé tant que ça.

« Ne vous inquiétez pas Cassandre, Izumi s’est plutôt bien comporté avec moi. J’aurai tout de même aimé que vous me préveniez qu’il était, selon ses dires, un "sale gamin turbulent". »

Le beau blond adressa à Izumi un sourire entendu. L'intéressé, décidant de jouer encore un peu plus le jeu, prit pour répondre à cette remarque une moue de petit garçon que l'on vient de réprimander après qu'il ait fait une bêtise.

« - Mais m'sieur, c'est pas ma faute, fallait bien que j'enlève cette épingle à un moment ou un autre... »

Cette phrase là, la blonde incendiaire ne pouvait pas en saisir le sens réel... à moins qu'elle n'ait aperçu la scène, mais le mécanicien en doutait vu les talents que semblaient avoir le maire et sa femme pour accaparer l'attention de gré ou de force...
Non, cette légère pointe d'humour pleine de sous-entendus, seul Abel était en mesure de vraiment la comprendre...

« A vous entendre, ça ne s’est pas très bien passé avec la femme du maire. » Reprit l'homme en blanc, ramenant la conversation à des sujets plus sérieux.
« Elle a dû vous sortir pleins d’âneries… Izumi parviendra sûrement à vous changer les idées. Pour ma part, je ne vais pas tarder à aller voir comment se passe cette vente aux enchères. Je dois m’occuper de quelques détails avant qu’elle commence. »

Le punk se doutait lui aussi que les sujets abordés avaient dû être franchement inintéressants voire soporifiques. Il était en effet grand temps de passer à autre chose, et on pouvait compter sur lui pour faire en sorte que Cassandre ne se préoccupe plus de tout cela. Il ne la laisserait pas se prendre la tête avec ces conneries.
Puis il y avait cette histoire de vente aux enchères qui revenait encore une fois sur le tapis. Mine de rien, cela faisait déjà un moment qu'ils étaient arrivés au casino, et Abel allait bientôt devoir les abandonner pour se charger de cette affaire. La blonde n'avait quant à elle pas précisé si elle participerait à cet évènement. Pour sa part, l'apprenti mécanicien n'avait pas grand chose à y faire... enfin... pour être plus précis, sa seule présence au casino paraissait déplacée et ce constat serait d'autant plus flagrant dans une vente aux enchères.
Mais après tout pourquoi pas ?
Que pouvait-il craindre d'une simple vente après s'être attiré les regards choqués de tout le casino et avoir sauvé Cassandre des griffes de la terrible femme du maire ?

« - Abel, vous nous faussez déjà compagnie ? Alors que vous et moi on commençait à pas mal s'entendre... »

Le départ du beau blond ne tombait en effet pas au meilleur moment.
Le brun reporta ensuite son attention sur sa cavalière.

« - Et toi miss ? Tu vas pas me lâcher à peine revenue; si ? »

Il ignorait ce que Cassandre était tenue de faire par rapport à cette vente, si son absence risquait de lui être préjudiciable.
Et si elle était obligée d'y participer, laisserait elle Izumi seul dans la grande salle du casino ? Il n'avait absolument aucune envie de se retrouver dans ce cas de figure. Il était venu pour les beaux yeux de sa jolie blonde, pas pour le plaisir de voir des riches se pavaner en costume dans un décor luxueux à outrance.
Une solution : si jamais le cas se présentait, il escorterait sa princesse jusque dans cette vente aux enchères.
Mais... cette éventualité là c'est à Abel qu'elle n'allait pas plaire. Lui qui se donnait du mal pour organiser son oeuvre de charité n'avait certainement pas besoin du punk de service au milieu de l'assemblée des acheteurs potentiels.
Décidément, rien n'était simple ce soir. Le moindre petit événement prenait immédiatement des proportions démesurées. A chaque instant avant d'agir il fallait se demander si ce que l'on s'apprêtait à entreprendre ne risquait pas de nous faire mal voir par un tel, de porter préjudice à tel autre, de heurter la sensibilité d'une troisième personne, d'être mal interprété, ou de nuire à notre propre réputation.
De quoi attraper un beau mal de crâne à peine la soirée commencée.
Également de quoi faire frémir Izumi de dégoût. Il devait avouer qu'en pareille occasion il se sentait privé d'une certaine liberté, et il détestait ça.
Comment Abel espérait il que le brun puisse changer les idées de Cassandre, l'amener à ne plus penser aux ''aimables'' convives du lieu, s'il était sans cesse obligé de prendre des gants ?

Cela paraissait quelque peu délicat en effet, mais le pari n'était peut-être pas perdu d'avance pour autant...
En y réfléchissant bien, le défi n'était peut-être pas tout à fait insurmontable... ça valait sûrement le coup d'essayer...

Le jeune homme vida la coupe de champagne que le blond lui avait mis entre les mains.

« - Je te préviens Cassy, tu m'as invité, maintenant tu vas devoir me supporter. Donc, vente aux enchères ou pas, tu te coltines ton punk. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Sam 25 Juil - 11:32

Ce fut avec un véritable plaisir que la jolie blonde retrouva ses deux cavaliers. Elle n'était pas spécialement au courant des échanges qui avaient pu avoir lieu entre eux, mais elle sentait que l'ambiance était détendue et bonne enfant, ce qui lui changea grandement de la petite conversation désagréable qu'elle venait d'avoir avec la femme du maire. Quand elle leur annonça que ce sauvetage avait été fait dans un timing parfait, Abel lui demanda alors comment s'était déroulée cette entrevue forcée avant d'enchaîner sur l'attraction principale de la soirée, la vente aux enchères:

« A vous entendre, ça ne s’est pas très bien passé avec la femme du maire. Elle a dû vous sortir pleins d’âneries… Izumi parviendra sûrement à vous changer les idées. Pour ma part, je ne vais pas tarder à aller voir comment se passe cette vente aux enchères. Je dois m’occuper de quelques détails avant qu’elle commence. »

Cassandre ne savait toujours pas si elle allait assister ou non à cet événement. Normalement, en tant que « généreuse donatrice » de la ville, elle se devait de paraître à de telles cérémonies. Néanmoins, elle n'avait pas préalablement consulté le catalogue de la vente, et ne savait donc pas ce qui y serait exposé. La jeune femme avait peur de se retrouver assisse sur une chaise pendant une bonne heure, à voir défiler des objets sans grand intérêt pour elle, tout en devant garder une certaine tenue pendant cette épreuve. Et puis, il y avait Izumi. L'américaine se doutait bien que la vente ne l'intéresserait pas plus que cela, mais de l'autre, Abel comptait certainement sur sa présence... Tss, elle ne s'attendait vraiment pas à devoir faire certains choix ce soir. Elle était venue ici pour s'amuser avec ses amis, mais malheureusement, sa notoriété ne faisait que la rattraper. L'Oyabun ne pouvait passer nulle part incognito, était toujours juger par le regard des autres, tout en étant le jouet de centaines de rumeurs, toutes plus fausses les unes que les autres. La jeune femme se mordilla nerveusement la lèvre inférieure, ne sachant pas quoi faire, tandis qu'Izumi enchaînait:

« - Abel, vous nous faussez déjà compagnie ? Alors que vous et moi on commençait à pas mal s'entendre... »

Cassandre leva les yeux sur ses deux amis. Oui, visiblement, le courant semblait passer plutôt bien entre les deux jeunes hommes. C'était amusant de les observer, si radicalement opposés. Abel avait tout du profil « angélique »: costume blanc, longs cheveux blonds, et caractère calme et posé. De l'autre coté, Izumi explosait littéralement toutes les convenances avec son costume punk, et son comportement électrique. La jeune femme se sentait fière d'avoir des amis semblables, et pour rien au monde, elle n'aurait voulu changer quoi que ce soit chez eux. Le brun aux mille piercings, se tourna alors vers la jolie blonde et lui demanda à son tour:

« - Et toi miss ? Tu vas pas me lâcher à peine revenue; si ? »

Cassandre haussa les épaules avec un sourire. Elle ne comptait pas abandonner ainsi Izumi au grand monde, mais elle ne pouvait pas non plus lâcher Abel pour cette vente. Elle eut une moue légère, avant de répondre à Izumi dans un premier temps, puis à l'homme en blanc:

« Bien sûr que non! Je compte bien m'accrocher à toi, Izu! Par contre, Abel, je ne sais toujours pas si je vais assister ou non à la vente aux enchères. Je ne connais pas le catalogue, et je n'ai pas pris le temps de me renseigner. Néanmoins, s'il y a quelques tableaux contemporains, je vais peut être y faire un tour... »

Bien évidemment, les œuvres d'art qu'elle comptait acquérir n'étaient pas faites pour décorer son salon. Au contraire, Cassandre achetait de nombreuses toiles, chaque années, pour en faire don au musée de Yuukoku, et donc, agrandir leur collection. D'un côté, cela enrichissait la ville de quelques toiles de maîtres, de l'autre, ça permettait à l'Oyabun d'investir et de blanchir l'argent qu'elle percevait de la vente de drogues. Izumi finit d'une traite la coupe de champagne qu'il avait dans les mains, avant de lancer en direction de la jeune femme:

« - Je te préviens Cassy, tu m'as invité, maintenant tu vas devoir me supporter. Donc, vente aux enchères ou pas, tu te coltines ton punk. »

La jeune femme eut un délicieux rire, avant de répondre, amusée, à Izumi:

« Mais c'est avec un grand plaisir, très cher, que je me balade volontiers avec un punk aussi déjanté! » dit l'américaine en singeant les expressions et les manières disgracieuses de la femme du maire. Elle reprit bien vite, à l'attention du jeune homme brun: « Néanmoins, si tu ne veux pas que nous assistions à la vente aux enchères, je comprendrai. Cela ne me dérange pas que nous fassions autre chose en attendant le retour d'Abel... »

La délicieuse blonde saisit au passage d'un serveur un nouveau verre de jus d'orange, reposant le vide sur le plateau. L'air était suffocant ici, du fait de la chaleur d'été au dehors que par le nombre de convives de la pièce. Toutes les fenêtres avaient été ouvertes, mais aucune brise ne semblait vouloir pénétrer dans le casino. Cassandre se tourna alors vers son cavalier, un large sourire aux lèvres, et lui demanda alors, taquine:

« Au fait, ne m'as tu pas proposé un tango tout à l'heure? J'espère que cette proposition tient encore. La salle va commencer à se vider pour la vente aux enchères... Nous pourrions profiter de la piste de danse, et je te raconterai, si tu en as envie, les derniers événements qui ont eu lieu depuis notre dernière rencontre... »

Elle lui devait bien cela, même si Izumi n'avait pas spécialement voulu le savoir. Après tout, ils étaient amis, et la jeune femme avait une grande confiance dans le beau brun. Elle préférait lui dire la vérité, en évitant bien sûr d'impliquer Abel, qui ne voulait certainement pas voir ses secrets confiés à un homme qu'il connaissait à peine. La jeune femme prit par la main Izumi, et l'invita à bouger un peu dans la salle. Elle avait envie de s'éloigner de cette région, infestée de crétins mondains, pour se retrouver dans un endroit plus calme, et où les conversations seraient certainement moins insipides.

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Sam 25 Juil - 13:02

« - Mais m'sieur, c'est pas ma faute, fallait bien que j'enlève cette épingle à un moment ou un autre... »

Abel esquissa un léger sourire à cette remarque. Izumi s’amusait vraiment à l’embêter. Le blond espérait tout de même être le seul à comprendre les allusions du jeune punk. Il ne voulait pas que Cassandre sache ce qui s’était passé entre eux, même si ce n’était pas si indiscret que cela. Mais il ne souhaitait pas que la belle Oyabun s’imagine que tout de suite après avoir rompu avec Tatsuki, il se mette à sauter sur tout ce qui bougeait. Bien sûr, là, cela avait plus été Izumi qui avait agi mais Abel n’avait rien fait pour l’en empêcher aussi. Ne voulant pas s’attarder sur ce passage, le tueur préféra enchaîner sur la discussion qu’avait eue Cassandre avec la femme du maire puis sur la vente aux enchères où il devrait bientôt se rendre. Il était bientôt l’heure.

« - Abel, vous nous faussez déjà compagnie ? Alors que vous et moi on commençait à pas mal s'entendre... »

« Ne vous inquiétez pas, juste après cette vente, je reviendrai et nous pourrons reprendre là où nous nous étions arrêtés… »
répondit Abel, ne voulant pas qu’Izumi soit le seul à le taquiner.

« - Et toi miss ? Tu vas pas me lâcher à peine revenue, si ? »

Cassandre répondit qu’elle n’était pas prête à laisser tomber Izumi. Ils avaient vraiment l’air de bien s’entendre ces deux là. Que la belle blonde reste avec le jeune punk durant la vente ne dérangeait pas Abel. Il préférait la voir s’amuser qu’assise devant l’estrade à s’ennuyer. Il fallait qu’elle profite de sa soirée, qu’elle se change les idées. Dès que la vente serait terminée, le blond reviendrait près d’elle et aiderait Izumi à faire de cette fête une excellente soirée pour la future maman. Cela ne devrait pas être trop difficile avec cet énergumène. Le punk n’avait vraiment pas l’air à court d’idée pour s’amuser. Abel ne se faisait donc pas trop de soucis concernant son absence. Il s’était bien amusé seul avec Izumi donc Cassandre en ferait sûrement autant.

« Bon, je vais vous laisser. Vous n’êtes pas obligée de venir à cette vente Cassandre. Mais si vous tenez tant à offrir de l’argent à cette œuvre caritative, vous pourrez toujours faire un don… Amusez-vous bien tous les deux. J’essaierai de vous retrouver rapidement après cette vente. »

Abel leur adressa un sourire puis s’éloigna d’eux. Il avait laissé sous-entendre qu’il préférait voir Cassandre s’amuser plutôt que d’assister à cette vente. Mais, si elle désirait tout de même donner de l’argent à certaines associations, elle le pourrait. Il n’y avait pas que ces enchères qui pouvaient rapporter de l’argent durant cette soirée. On comptait aussi sur la générosité des gens. Seuls les riches pouvaient participer à cette vente, même si ce n’était pas dit clairement, pour ne pas que les autres se sentent inférieurs. Mais les gens les plus modestes pouvaient tout de même donner un peu d’argent s’ils le désiraient, sous forme de chèques. Cassandre pourrait en faire autant. On ne la verrait pas à la vente mais tout le monde saurait qu’elle avait tout de même participé à la collecte de fonds. Sa réputation de généreuse donataire n’allait donc pas en prendre un coup si elle restait s’amuser avec Izumi. D’ailleurs, le punk lui avait promis une danse.

Se frayant un chemin parmi la foule, Abel eut du mal à rejoindre l’escalier menant à l’étage, là où se trouvait le grand salon dans lequel se tiendrait la vente. Tatsuki y serait sûrement. Le blond n’avait pas très envie de le voir mais cette vente lui tenait très à cœur. L’argent irait à plusieurs associations, dont une venant en aide aux prostituées. Sa mère n’avait eu personne pour la sortir de la prostitution donc Abel tenait à donner un coup de main à d’autres qui étaient dans le même cas. Tatsuki lui en avait en quelque sorte donné la possibilité et le blond lui en était reconnaissant. Ce n’était pas parce qu’ils n’étaient plus ensemble et que des tensions les séparaient qu’il devait être toujours contre l’Oyabun et ne pas reconnaître que celui-ci faisait tout de même de bonnes choses.


[Suite]

[Désolée, c’est un peu court mais je ne savais pas quoi rajouter d’autre. Je me rattraperais plus tard.]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Sam 25 Juil - 16:20

« Mais c'est avec un grand plaisir, très cher, que je me balade volontiers avec un punk aussi déjanté ! Néanmoins, si tu ne veux pas que nous assistions à la vente aux enchères, je comprendrai. Cela ne me dérange pas que nous fassions autre chose en attendant le retour d'Abel... »

Comme si le choix dépendait de lui...
Si Cassandre avait été tenue par sa position de participer à cette vente aux enchères, Izumi aurait pu émettre toute les objections possibles et imaginables, cela n'aurait rien changé à l'affaire. Qui ici se souciait de son avis ? Ça lui déplaisait profondément, mais il ne s'était pas fait d'illusions à ce sujet, son opinion n'avait en ce lieu que peu de valeur.

« Bon, je vais vous laisser. Vous n’êtes pas obligée de venir à cette vente Cassandre. Mais si vous tenez tant à offrir de l’argent à cette œuvre caritative, vous pourrez toujours faire un don… Amusez-vous bien tous les deux. J’essaierais de vous retrouver rapidement après cette vente. »

Ils durent donc bientôt se passer de la compagnie du beau blond. Izumi le regarda leur sourire puis s'éloigner. Le brun s'abstint de tout commentaire. Il constata malgré tout qu'Abel préférerait certainement voir la blonde se détendre un peu, suivant le mécanicien dans ses frasques, qu'assise pendant des heures parmi les participants de la vente à s'ennuyer ferme. Ses paroles avaient sonné d'une telle façon qu'on avait l'impression qu'il incitait presque son amie à ne pas venir.
Cassandre de son côté avait semblé hésiter à laisser Abel partir seul, comme si elle avait le fâcheux pressentiment que les choses risquaient de ne pas se dérouler tout à fait comme prévues. Il y avait sans doute une bonne raison à cela... même si elle demeurait obscure pour notre jeune punk.
Une fois de plus, Izumi se retrouvait un peu perdu au milieu de tous ces non-dits, et une fois de plus, sa cavalière, fidèle à elle même, s'adressa à lui d'un ton léger, évitant le sujet.

« Au fait, ne m'as tu pas proposé un tango tout à l'heure? J'espère que cette proposition tient encore. La salle va commencer à se vider pour la vente aux enchères... Nous pourrions profiter de la piste de danse, et je te raconterai, si tu en as envie, les derniers événements qui ont eu lieu depuis notre dernière rencontre... »

Quoique... au final elle comptait peut-être bien tout expliquer à son cavalier ? Même s'il se permit d'en douter.

Le jeune homme décida de taire les quelques reproches qu'il aurait eu à formuler. Après tout, qui était il pour espérer être mis au courant de toute ces affaires probablement confidentielles ?
Il fit face à Cassandre, un sourire espiègle naissant au coin de ses lèvres.

« - Tango, ou tout ce que tu veux d'autre, c'était ça la proposition. Sans trop me vanter, je suis capable de pas mal de choses sur une piste de danse. »

Et c'était vrai, même si on aurait pu ne pas le prendre au sérieux lorsqu'il faisait pareille déclaration. Il fallait rappeler qu'Izumi n'avait pas toujours vécu comme il le faisait maintenant qu'il était à Yuukoku. Il y avait bien eu un temps où il n'enchaînait pas les coups d'un soir et accordait une chances aux relations sérieuses. Il vivait alors dans un milieu plus favorable, avait même entrepris des études à la fac...
Il n'avait pas parlé de tout cela à Cassandre... ou l'avait simplement évoqué sur le ton de la plaisanterie...
Ces choses là appartenaient à un autre chapitre de son existence, et il avait tourné la page depuis... ou du moins il essayait.

Le jeune homme fixa un instant sa princesse. Il se demanda une fois de plus ce qui la poussait à vouloir le tenir informé des évènements importants survenus pour elle au cours de ces derniers mois. Qu'elle ait une entière confiance en lui était trop compliqué à admettre pour le punk. Pourtant, elle le lui avait fait comprendre plus d'une fois, mais, question d'habitude sans doute, il ne parvenait pas à se faire à l'idée.

Autre détail insignifiant; la jolie blonde avait l'air de penser qu'Izumi se fichait pas mal de ce qu'elle voulait lui raconter. ''Je te raconterai, si tu en as envie'', ça veut bien dire ''si tu t'en fiches dis le moi, je t'embêterais pas avec mes histoires''; non ?
Au fond, le brun fut un peu blessé par cette remarque, mais, comme à l'accoutumé, il n'en laissa rien paraître. Il était loin de se désintéresser de ce que Cassandre pouvait avoir à lui dire.

« - Alors chérie ? Qu'est-ce qui t'inspire le mieux ? Une petite danse ? Ou les confidences d'abord ? A moins qu'il ne soit possible de faire les deux en même temps ? »

Lança-t-il, plein d'entrain, sourire charmeur au lèvres.
Puis, son visage passa soudain par une expression plus sérieuse. Jouant nerveusement avec la chaîne accrochée à ses piercings, il reprit, sans toutefois oser croiser le regard de sa belle.

« - Faut pas que tu te sentes obligé de tout me dire... mais crois pas non plus que j'en ai rien à foutre. Vas pas t'imaginer que je suis là seulement pour faire le con; si t'as besoin de parler je suis là aussi... après tout ça sert à ça les... »

Le jeune punk se tut, n'achevant pas sa phrase. Il n'était franchement pas doué pour ce genre de grandes déclarations, et celle là lui avait beaucoup coûté. Si ça n'avait pas été pour Cassandre, il n'aurait pas pris la peine d'essayer de formuler ses idées. D'ailleurs, si ça n'avait pas été pour Cassandre, cela aurait été totalement différent, il ne se serait même pas préoccupé de ce genre de choses.
Il voulait qu'elle comprenne qu'elle pouvait compter sur lui quoi qu'il arrive. Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'Izumi n'offrait pas ce genre de possibilités à tout le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Lun 27 Juil - 17:11

Les deux jeunes gens durent bientôt se passer de la présence d'Abel, partit pour assister à la vente aux enchères. Néanmoins, Cassandre avait un très mauvais pressentiment. D'une part, Abel et Tatsuki allaient être réunis dans la même pièce, et même si l'Oyabun ne comptait certainement pas faire de scandale devant une salle pleine à craquer, il fallait envisager qu'une petite conversation entre les deux hommes aurait probablement lieu. Et puis, il y avait aussi le fait que le tueur à gages était venu à cette soirée en compagnie de Cassandre. Tatsuki devait penser qu'il ne s'agissait là que d'un complot contre lui, fomenté par les deux blonds. D'un côté, il n'aurait peut être pas tout à fait tort. L'américaine et son ami cherchaient depuis quelques temps la meilleure solution pour concilier vie familiale et vie sentimentale, mais à ce jour, ils n'avaient toujours rien trouvé de convaincant à présenter au yakuza.
La jeune femme ferma un instant les yeux, pensant fort à Abel, et priant mentalement pour que rien de grave n'arrive ce soir. Une fois cela terminé, elle reporta son attention sur le brun qui l'accompagnait. Izumi était toujours aussi plein de vie, ce qui ravissait la jolie blonde. Ce n'est pas qu'elle vivait par procuration à travers d'autres, comme le mécanicien, mais presque. Elle avait tout pour être heureuse, et pourtant, il lui manquait ce qu'il y avait de plus précieux, la liberté. Enfermée dans son travail, dans ses responsabilités, elle ne pouvait se soustraire à toutes ses fonctions, comme Izumi le faisait.
La blonde incendiaire et le punk déjanté se dirigèrent vers la piste de danse. La salle qui accueillait les danseurs s'était bien vidée, du fait de la vente aux enchères. Ce n'était pas plus mal, ils auraient plus de place pour s'amuser, et moins de spectateurs pour les déranger. Même si elle le désirait, Cassandre ne pouvait se laisser aller comme la dernière fois avec Izumi. Elle était beaucoup trop soumise aux regards des autres, et notamment de certains «collègues » d'affaires. Et puis, il y avait aussi à cette soirée tous les seconds des Oyabuns de la ville, si ce n'était eux en personne. Izumi se tourna alors vers elle avec un sourire espiègle au coin des lèvres:

« - Tango, ou tout ce que tu veux d'autre, c'était ça la proposition. Sans trop me vanter, je suis capable de pas mal de choses sur une piste de danse. »

L'américaine répondit à son sourire par une moue charmeuse, avant de lancer:

« Mmmh, j'ai vraiment hâte de découvrir tes talents cachés! »

Cassandre se sentait vraiment bien en compagnie du jeune homme. Ce qu'elle regrettait, néanmoins, était de ne pas connaître suffisamment son ami. Elle lui avait donné dès le premier soir sa confiance, sans jamais rien lui demander, mais elle était impatiente de découvrir un peu plus le vrai Izumi. Elle sentait que derrière sa personnalité si particulière, se cachait quelque chose, qu'il cherchait probablement à enfouir au plus profond de lui. Par respect pour le jeune homme, l'américaine ne chercherait pas à déterrer de vieux souvenirs, qui, pour la plupart, pouvaient être probablement blessants. Le punk lui demanda alors, avec entrain:

« - Alors chérie ? Qu'est-ce qui t'inspire le mieux ? Une petite danse ? Ou les confidences d'abord ? A moins qu'il ne soit possible de faire les deux en même temps ? » avant d'enchaîner rapidement, avec beaucoup plus de sérieux:

« - Faut pas que tu te sentes obligé de tout me dire... mais crois pas non plus que j'en ai rien à foutre. Vas pas t'imaginer que je suis là seulement pour faire le con; si t'as besoin de parler je suis là aussi... après tout ça sert à ça les... »

Ses paroles furent appréciées à leur juste valeur par la belle demoiselle, qui eut un sourire ravie. Elle posa sa main sur l'avant-bras d'Izumi, et approcha son visage du sien pour déposer un baiser sur sa joue. Izumi se retrouva alors avec une jolie marque de rouge à lèvres sur le visage, tandis que Cassandre ajoutait:
« Cela me touche beaucoup, tu sais... J'apprécie de savoir que je peux compter sur toi. Néanmoins, je ne veux pas t'ennuyer avec cette longue histoire... Les évènements se sont enchaînés pour moi ces derniers temps, et, tu auras certainement du mal à croire que toutes ces péripéties aient pu m'arriver. »

La jolie blonde prit Izumi par le bras, et l'invita à s'asseoir sur un des canapés laissé libre. C'est avec un réel soulagement que la future maman put s'installer sur un siège confortable. Elle commençait à avoir un peu mal aux jambes et au dos à rester ainsi debout. Elle prit place aux côtés d'Izumi, et se décida à tout lui raconter:

« Après notre soirée, je suis partie aux Etats-Unis pour régler quelques affaires. Mais lors d'une réunion dans un hôtel à New-York, j'ai croisé mon ex-fiancé qui faisait la promo de son nouveau film. J'ai donc décidé de passer un peu de temps avec lui, avant de rentrer au Japon, mais, on va dire que j'ai un peu abusé sur les soirées arrosées. Si bien que Jack et moi nous sommes retrouvés à Las Vegas, complétement ivres et malades le lendemain matin, et la bague au doigt. Les journaux people se sont emparés de l'affaire, et pour ne pas mettre en jeu nos deux carrières, nous avons du monter un bobard. Nous avons expliqué aux journalistes que nos fiançailles, qui avaient eu lieu deux ans auparavant, venaient de déboucher sur un mariage prévu de longue date. Enfin bref, je suis rentrée, mariée, au Japon. Par la suite, j'ai eu quelques difficultés dans mes affaires, accrues par une fatigue et des nausées qui ne me quittaient pas. Finalement, je suis allée consulter mon médecin, qui m'a annoncé que j'étais enceinte... »

L'américaine s'arrêta un instant pour reprendre son souffle, tout comme pour ménager son interlocuteur. Elle but rapidement dans la coupe de jus de fruits qu'elle tenait à la main, et reprit le fil de son histoire:

« Mais ce n'est pas le plus fou! L'enfant que j'attends n'est pas de Jack, mais d'un autre homme... Et cet autre homme n'est rien d'autre que le fiancé d'Abel... C'est drôle, il y a quelques mois, je n'imaginais pas qu'un jour je serais ici, avec lui, après toutes les frasques que nous avons eu. Aujourd'hui, Abel et moi nous entendons plutôt bien, mais, je peux te garantir que ça n'a pas été toujours comme cela. Enfin, voilà l'histoire dans ses grandes lignes. Rien n'est encore fini, rien n'a encore vraiment commencé. J'espère que je ne t'ai pas trop ennuyé avec tout cela... » conclut-elle dans un bref éclat de rire.

La jolie blonde frappa dans ses mains, comme pour se donner du courage. Parler de cette affaire la minait toujours un peu. Elle lança alors, enthousiaste:

« Bien, et cette danse, cher Izumi? »


La jeune femme se leva du siège d'un bond, et tendit la main vers Izumi, pour l'inviter à venir danser. Pour la musique, il ne lui resterait plus qu'à demander à l'orchestre de jouer le morceau qu'ils désirent.

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Mar 28 Juil - 15:27

Cassandre dut repérer sans trop de difficulté le malaise de son jeune cavalier, toujours aussi peu sûr de lui lorsqu'il fallait faire passer ses sentiments. La jeune femme lui adressa son sourire charmant, puis, une main rassurante posée sur l'avant bras du brun, elle vint déposer un baiser sur sa joue. Notre punk, prit au dépourvu par ce geste un peu trop spontané, piqua un fard. Ce fut bref, et à peine perceptible, mais nul doute que sa jolie cavalière l'avait remarqué. Dans ce genre de situation Izumi n'en menait pas large.

« Cela me touche beaucoup, tu sais... J'apprécie de savoir que je peux compter sur toi. Néanmoins, je ne veux pas t'ennuyer avec cette longue histoire... Les évènements se sont enchaînés pour moi ces derniers temps, et, tu auras certainement du mal à croire que toutes ces péripéties aient pu m'arriver. »

Il ne répondit pas. Son message était apparemment bien passé; il n'y avait pas grand chose à ajouter. Il n'effaça pas la marque faite par le rouge à lèvres de Cassandre sur sa joue et laissa la blonde l'entraîner vers un endroit plus calme. Les deux jeunes gens s'installèrent sur un canapé libre dans un endroit plutôt tranquille de la grande salle, Izumi prêt à entendre le récit de sa belle.
Il l'écouta parler, ne se permettant aucun commentaire avant qu'elle n'en ait terminé, haussant de temps à autre un sourcil au fil des péripéties et divers rebondissements de l'histoire.
La jeune femme évoqua un voyage aux États-Unis comme point de départ de ses mésaventures. Ce même voyage qu'elle avait proposé au brun le soir de leur rencontre s'il ne se trompait pas...
Tout s'enchaînait ensuite de la même manière que dans tous ces feuilletons et autres séries à l'américaine. Les retrouvailles avec un ancien amant, le mariage à Las Vegas, les embrouilles avec la presse, puis la princesse enceinte, pas de son mari évidemment... le moins que l'on puisse dire c'est qu'il s'en était passé en seulement quelques mois...

« - Enfin, voilà l'histoire dans ses grandes lignes. Rien n'est encore fini, rien n'a encore vraiment commencé. J'espère que je ne t'ai pas trop ennuyé avec tout cela... »

Termina la blonde avec un éclat de rire.

Le jeune homme étudia un instant l'expression de son interlocutrice. Elle se forçait, c'était évident, mais Izumi ne le souligna pas. Les choses étaient déjà suffisamment compliquées pour elle, il n'avait pas besoin de lui mettre ses erreurs sous le nez. Elle s'était sans doute assez pris la tête avec ces problèmes durant les derniers mois, en parler au mécanicien ne lui était certainement pas agréable, l'obligeant à remuer toute ces affaires déplaisantes une fois de plus. Conscient de cela, il lui fut reconnaissant de lui avoir confié son histoire.
Brusquement Cassandre se leva du canapé où les deux jeunes gens avaient pris place, visiblement décidée à passer à autre chose.

« Bien, et cette danse, cher Izumi ? »

L'intéressé prit la main que la blonde incendiaire lui tendait.
Puis, se faufilant derrière le dos de sa belle, il se pencha pour lui souffler quelques mots au creux de l'oreille.

« - Franchement chérie, t'aurais dû m'appeler plus tôt. Enfin... de toute façon ce qui est fait... maintenant on est là et, quoi qu'il ait pu se passer ça changera rien entre nous ma princesse. »

Il eut ensuite quelques secondes de réflexion. Il avait certes proposé une danse à sa cavalière, mais n'avait pas pris le temps de se pencher sur la question de savoir quelle danse précisément.

« - Je me vois mal danser le rock avec une future maman, c'est pas l'idée du siècle. Le tango t'y as déjà eu droit, puis j'ai toujours détesté la salsa... donc, au risque de tomber dans le banal, je te proposerais une valse. »

Le jeune homme n'aurait en effet pas été contre un peu de rock, mais cela pouvait s'avérer trop acrobatique pour une femme enceinte. De plus, Izumi manquait de pratique pour ce style de danse. Un faux mouvement était vite arrivé, et il ne tenait pas à ce que la soirée finisse mal.
La valse était un bon compromis... même s'il en avait déjà réservé une pour Abel...
D'ailleurs, à ce sujet, le punk se demanda si ça avait été une bonne idée de le lui proposer. Il n'aurait peut-être pas envie de s'afficher de la sorte en plein milieu du casino rempli de monde, et le brun ne voulait pas le contraindre à quoi que ce soit. Il faudrait qu'ils en reparle...
Mais on n'en était pas encore là.

Pour le moment il fallait s'arranger avec l'orchestre du casino pour ce qui concernait la musique.
Izumi eut à parlementer quelques minutes pour bien faire comprendre à l'orchestre qu'il ne voulait pas l'entendre jouer l'éternel valse que l'on sert habituellement dans les mariages. Il préférait quelque chose de moins rebattu. C'est donc après avoir embêté les musiciens avec ses explications qu'il revint vers Cassandre. Les deux acolytes se dirigèrent ensuite vers la piste de danse.
Le jeune homme prit la main de la belle blonde, puis plaça son autre main juste sous l'omoplate de sa cavalière.

« - Pendant un peu plus de cinq minutes chérie, dis toi qu'il n'y a plus de bal costumé, plus de casino... Je plante le décor : Vienne, an de grâce 1837. Une grande fête se tient au palais de l'empereur d'Autriche. Décor majestueux. Et toi, belle princesse blonde, parée de ta plus somptueuse tenue, tu arrives parmi cette assemblée, éblouissant tous les convives... les hommes n'ont d'yeux que pour toi... mais pas de chance, ce soir tu ne cherches pas le prince charmant... »

Commença-t-il, un air un peu charmeur, sourire espiègle au coin des lèvres.

Abel comptait sur le jeune punk pour distraire un peu Cassandre, l'éloigner pour un temps des problèmes qui la hantaient. Et quoi de mieux qu'un peu d'imagination pour s'évader ? De plus, quand il s'en donnait la peine, Izumi savait trouver les mots pour faire basculer l'autre dans ses délires. Il aurait alors pu raconter la pire des aberration, on y aurait presque cru.
La musique débuta, d'abord très calme, voire un peu lente.
Guidant sa cavalière au rythme de l'air joué par l'orchestre, Izumi lui murmura la suite de sa belle histoire, d'une voix suave qui plongeait immédiatement dans l'ambiance.

« - Tu repères dans un coin de la grande salle de bal ce beau jeune homme qui n'a que faire de toute l'agitation qui règne au palais. Un peu en marge; prince de bohême... La magie opérant, te voilà bientôt à son bras, lui accordant une valse. Une simple danse au son de l'orchestre de Vienne; ça n'ira pas plus loin, mais cela vous convient à tous les deux. »

Le brun ignorait si la magie avait effectivement opéré du côté de Cassandre, mais lui prenait plaisir à divaguer de la sorte.
La musique se fit alors plus rapide. Le jeune couple soutint la cadence, tournant et virant au milieu de cette piste de danse quasiment vide.
Pour une valse il suffisait de faire les premiers pas, le reste venait ensuite tout seul. On se laissait vite emporter par la musique, on finissait par effectuer les mouvement presque naturellement. Rien de trop compliqué, juste de quoi se laisser entraîner, oubliant un instant tout le reste.

Cet étrange ballet dut intriguer plus d'une personne présente au casino, mais à vrai dire, à ce moment là le brun ne se soucia pas une seconde du regard que l'on pouvait porter sur lui et sa cavalière. Il ne voulait pas savoir si untel les dévisageait ou si au contraire le voisin semblait plutôt admiratif.
Pour l'instant, il se contentait de jouer son jeu, et de s'y laisser complètement prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» trio scénarios
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Le Quartier des Loisirs :: Le Casino :: Le restaurant-
Sauter vers: