Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Mer 29 Juil - 19:09

Les deux jeunes gens s'étaient levés pour se diriger vers la piste de danse, mais Izumi arrêta un court instant la jolie blonde pour lui chuchoter à l'oreille:

« - Franchement chérie, t'aurais dû m'appeler plus tôt. Enfin... de toute façon ce qui est fait... maintenant on est là et, quoi qu'il ait pu se passer ça changera rien entre nous ma princesse. »

Oui, elle aurait du... Mais Cassandre avait tellement été occupée, qu'elle avait du prendre des décisions dans la précipitations. Ses péripéties s'enchaînaient avec une rapidité déconcertante, pire que dans certains soap télévisés. C'est vrai que ces derniers temps, elle aurait aimé avoir plus de soutien, avoir un ami tel qu'Izumi pour l'épauler... Mais elle n'était pas du genre à s'apitoyer sur son sort, et à se plaindre auprès de toutes les personnes l'entourant. Elle préférait assumer ses actes, prendre sur elle, et souffrir. Le brun changea de ton pour partir sur quelque chose de plus enjoué. Il lança alors à l'américaine:

« - Je me vois mal danser le rock avec une future maman, c'est pas l'idée du siècle. Le tango t'y as déjà eu droit, puis j'ai toujours détesté la salsa... donc, au risque de tomber dans le banal, je te proposerais une valse. »

Une valse, pourquoi pas? Cassandre savait exécuter de nombreuses danses, de part son éducation. Elle n'avait certes pas beaucoup eu l'occasion de pratiquer, notamment des valses, mais c'était comme le vélo, les pas ne s'oubliaient pas. La princesse approuva par un joli sourire, et attendit son prince charmant sur la piste, tandis que ce dernier s'évertuait à faire comprendre ce qu'il voulait aux musiciens de l'orchestre. Il revint bientôt, visiblement satisfait, vers la jolie jeune femme, et lui tendit une main, pour se préparer à valser. Il accompagna ses gestes par un petit discours, qui ravi la femme d'affaires:

« - Pendant un peu plus de cinq minutes chérie, dis toi qu'il n'y a plus de bal costumé, plus de casino... Je plante le décor : Vienne, an de grâce 1837. Une grande fête se tient au palais de l'empereur d'Autriche. Décor majestueux. Et toi, belle princesse blonde, parée de ta plus somptueuse tenue, tu arrives parmi cette assemblée, éblouissant tous les convives... les hommes n'ont d'yeux que pour toi... mais pas de chance, ce soir tu ne cherches pas le prince charmant... »

Cassandre ferma les yeux, et la musique commença. L'histoire de son cavalier la transportait dans un autre temps, un autre monde. Elle s'imaginait très bien le décor européen, les lustres de cristal, projetant mille douces lueurs dans la salle, les plafonds ornés de bas-reliefs, les grands miroirs bordés d'un léger liseré doré. Et puis, elle se représentait avec une très vive précision, les costumes et les toilettes des dames de cour, le bruit des frous-frous balayant la piste, le tintement des verres, les éclats de rire discret. Cassandre se voyait aussi au bras d'Izumi, dans un précieux costume trois-pièces, avec une queue de pie, les cheveux rabattus en arrière, tandis qu'elle portait une majestueuse robe digne de l'impératrice Sissi, les cheveux longs, piqués de perles et de fleurs fraîches. Le temps semblait s'être suspendu. La future maman était emportée dans une autre époque, et cela, grâce à son très bon cavalier, qui la faisait danser et virevolter avec élégance. Izumi continua son récit:

« - Tu repères dans un coin de la grande salle de bal ce beau jeune homme qui n'a que faire de toute l'agitation qui règne au palais. Un peu en marge; prince de bohème... La magie opérant, te voilà bientôt à son bras, lui accordant une valse. Une simple danse au son de l'orchestre de Vienne; ça n'ira pas plus loin, mais cela nous convient à tous les deux. »

La jolie demoiselle sourit aux commentaires du jeune homme. Il lui rejouait, à une autre époque, leur première rencontre. Après tout, n'était-ce pas comme cela que tout avait commencé? Elle était venue, dans cette boîte, sans aucune arrière-pensée. Juste, pour s'amuser. Izumi était là, ne recherchant pas non plus une rencontre. Et ils s'étaient rencontrés. Tous les deux avaient eu, ce soir là, besoin de l'autre. Un large sourire s'inscrivit sur sa délicate figure. Elle avait envie d'éclater de rire, dans ce tournoiement. En ouvrant doucement les yeux, elle voyait les lumières défiler devant elle, dans un scintillement de petites lueurs. Cassandre se sentait merveilleuse bien. Elle se laissait guider par Izumi, la tête légèrement penchée en arrière, observant le plafond et les lustres. Ce qu'elle imaginait et la réalité se confondaient joyeusement dans son esprit. L'Oyabun n'avait pas bu d'alcool, mais elle avait pourtant l'impression d'être ivre.

Le morceau se termina, pour le plus grand regret de la belle. Elle aurait aimé continuer à valser dans les bras de son séduisant punk, encore et encore. En revenant sur terre, elle vit qu'une foule s'était réunie autour d'eux. Cassandre n'aimait pas vraiment ça. Le fait d'être soumis aux regards des autres lui déplaisait beaucoup. Même si, il fallait l'avouer, elle était très belle, cela ne lui avait jamais plu d'être l'objet de toutes les attentions. Elle préférait la discrétion, et l'élégance que lui conférait son rang. Nombre de fois, elle aurait voulu être quelqu'un d'autre, être comme tout le monde, et ne pas avoir à se soucier du paraître. Izumi le lui faisait croire, à sa manière... Et cela lui faisait le plus grand bien.

La jeune femme ne voulait plus être sous le joug de ces regards, à la fois désobligeants et admiratifs, et entraîna son cavalier dans un coin plus tranquille. Ils retrouvèrent le canapé, qu'ils avaient quitté un peu plus tôt dans la soirée, et s'y installèrent de nouveau. Cassandre était vraiment ravie par cette danse, et remercia de vive voix son ami:

« Cette valse m'a fait un bien fou, Izumi! Tu as vraiment des talents de conteurs! »


Elle approcha alors son visage du sien, et haussa un sourcil, avant de l'interroger, avec un sourire espiègle:

« Mais dis-moi, tu es un très bon danseur. Le tango la dernière fois, maintenant une valse... D'où tires-tu ces talents de danseur hors-pair? »

Ce n'était pas de la curiosité mal placée, mais Cassandre voulait connaître le vrai Izumi. Il était étrange de voir qu'un homme, aussi libre et déjanté que lui, puisse être un aussi bon danseur. Et puis, la jolie blonde n'imaginait Izumi prenant des cours de danse de salons avec une armée de personnes âgées en mal de loisirs. L'Oyabun consulta sa montre d'argent et remarqua qu'une bonne heure était déjà passée. Elle lança alors, autant pour elle que pour Izumi:

« Abel ne devrait pas tarder à revenir... La vente aux enchères doit être terminée... »

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Jeu 30 Juil - 16:48

L'orchestre s'arrêta de jouer, mettant fin à la douce illusion dont s'étaient bercé les deux jeunes gens. Un petit bout de rêve qui s'achevait. Ces moments d'évasion demeuraient bien souvent trop courts pour le jeune homme. Ne penser à rien, se laisser aller, et entraîner avec lui sa partenaire pour une valse hors du temps... et visiblement le voyage n'avait pas déplu à la belle blonde.
Le sourire qu'il avait vu se dessiner sur le visage de Cassandre alors qu'il la guidait dans cette valse folle lui indiqua qu'il avait réussi sa mission. Le jeune homme était plutôt content de lui. En plus d'avoir passé un bon moment il était parvenu à dérider un peu sa princesse, à lui changer les idées l'espace de quelques instants.
Malheureusement, cela ne pouvait pas durer indéfiniment. Le jeune couple se trouva bientôt confronté à la réalité. Ils étaient de retour au casino Sugiura, et les convives du bal costumés, attroupés autour de la piste de danse, les observaient d'un drôle d'air, certains pleins d'admiration, mais consternés pour la plupart.
Après tout ça n'était pas tous les jours qu'ils avaient l'occasion d'assister à un tel spectacle : Cassandre la jolie princesse, dansant aux bras d'un illustre inconnu passablement louche. Voilà qui allait alimenter leurs conversations inutiles. Si certains étaient à cours de ragots à propager nul doute qu'ils allaient trouver là une belle occasion de jouer les langues de vipères.
Izumi espérait seulement que cela ne ferait pas regretter à Cassandre de s'être encombré de sa présence ce soir. Elle avait assez de problèmes à gérer sans qu'on vienne en plus la harceler pour savoir qui était ce jeune déluré qui lui tenait compagnie. Il lui vint cependant à l'esprit que tant qu'il serait avec la blonde personne n'oserait se risquer à venir poser des questions. Sa présence, il l'avait remarqué, avait tendance à déstabiliser tout ces ''charmants invités''. C'était toujours ça de gagné.
Les deux acolytes allèrent ensuite rejoindre le canapé qu'ils avaient occupé un peu plus tôt, dans un coin relativement tranquille de la salle. Ils avaient là tout le loisir de discuter en étant plus ou moins au calme.

« Cette valse m'a fait un bien fou, Izumi ! Tu as vraiment des talents de conteurs ! »

L'expression qu'il avait lu sur les traits de sa princesse durant leur petite valse lui en avait déjà dit bien plus long que tous les compliments qu'elle pourrait lui adresser par la suite, et avait aussi beaucoup plus de valeur à ses yeux que quelques paroles. Malgré cela, la remarque lui fit tout de même plaisir.

« - Si tu as apprécié alors c'est que ton preux chevalier a bien accompli sa mission faut croire. Mais tu sais, c'est pas parce que j'ai tout du mec pas fréquentable que je suis infoutu d'aligner trois phrases correctes. »

Le brun n'était pas persuadé d'avoir quelconque talent d'orateur. Il ne lui semblait d'ailleurs pas avoir déblatéré un texte d'un lyrisme extraordinaire. Puis, sur le moment il n'y avait pas tellement réfléchit, cherchant juste à se montrer assez convainquant pour amener la jeune femmes avec lui dans son délire.

« Mais dis-moi, tu es un très bon danseur. Le tango la dernière fois, maintenant une valse... D'où tires-tu ces talents de danseur hors-pair? »

Son visage à présent tout proche de celui du punk, la blonde venait de lui poser cette inévitable question.
Izumi ne fut pas pris au dépourvu par cette demande; il s'y était plus ou moins attendu. Il savait bien qu'à un moment ou un autre elle voudrait des réponses. Une espèce de punk détraqué qui tour à tour est capable des provocations les plus douteuses puis de vous dansez parfaitement la valse ou le tango, cela peut en effet paraître étrange, voire assez incohérent.
Il garda un moment le silence, ne sachant pas réellement par où commencer ses explications, si bien que Cassandre eut le temps d'enchaîner sur un tout autre sujet.

« Abel ne devrait pas tarder à revenir... La vente aux enchères doit être terminée... »

Cela faisait en effet un certain temps déjà que le beau blond leur avait faussé compagnie. Izumi n'aurait pas pu dire combien de temps exactement. Le jeune homme ignorait également s'il était normal qu'une vente aux enchères s'éternise de la sorte. Quoi qu'il en soit, Abel ne tarderait certainement plus ... du moins il le supposa.

Le brun en revint à la question posée par Cassandre un peu plus tôt. Il aurait pu tout simplement l'éluder, mais ça ne lui sembla pas correct vis-à-vis de sa partenaire. Néanmoins, ressasser le passé lui donnait l'impression de s'apitoyer sur son sort; et il avait absolument horreur de ça. Il n'était pas ici pour se faire plaindre !
Cependant, lorsqu'on commence à se sentir proche d'une personne il arrive forcément un moment où on va vouloir en apprendre plus sur elle. Il comprenait parfaitement que la jolie blonde veuille savoir un peu plus précisément à qui elle avait affaire.

Le jeune homme passa son bras autour des épaules de sa princesse.
Le style serait moins sûr, plus maladroit, et le mode d'expression plus cru; cette fois-ci son histoire ne ferait rêver personne.

« - Comme quoi chérie, ton connard de punk sait faire autre chose que déclencher les pogos dans des concerts de tarés. ... Nan, mais, plus sérieusement, on dirait pas comme ça, mais mes parents se sont donné du mal pour bien m'élever. Et t'inquiètes pas qu'ils avaient les moyens de me payer la prestigieuse école privée, les cours de ceci, de cela, et de tout ce que tu veux. ... Fallait bien qu'ils préparent leur fils à son entrée dans le grand monde... »

Il racontait sur le ton désabusé du gamin qui a depuis longtemps perdu ses illusions, qui s'est vite rendu compte de ce que cachait le luxe dans lequel il vivait.
Il marqua une petite pause avant de reprendre son récit.

« - J'ai toujours été un peu anarchiste sur les bords, mais bon... quand t'es gosse tu te rends pas forcément compte de tout... puis les cours de danse de salon c'était pas le pire, je dois avouer que ça me déplaisait pas... tu dois trouver ça bizarre. »

Il eut un léger rire, songeant à ce passé qu'il tentait d'oublier. Après tout, il n'y avait pas eu que des mauvais moments.
Mais, à le voir tel qu'il était aujourd'hui, jeune homme provocant, je-m'en-foutiste et blasé, couvert de piercings et tatouages, comment aurait on pu accorder foi à ce qu'il racontait ? Ça devait être difficile à imaginer...

« - Tu dois te demander comment on passe de fils d'un riche entrepreneur de Tokyo à mécanicien dans un garage un peu glauque à Yuukoku... On va dire que les évènements se sont enchaînés et que j'ai du faire mes choix... »

Il termina sa phrase, les yeux un peu dans le vague, fixant sans vraiment la voir la cicatrice qui barrait son torse et que son costume rendait visible.
Le brun était conscient que ce genre de conte était plutôt de ceux qui vous plombent irrémédiablement l'ambiance. Et il avait évité les détails... comme à son habitude...
Il en avait déjà dit beaucoup trop dit à son goût.
Mais merde ! Pourquoi est-ce que ça lui posait autant de problèmes de dévoiler ces aspects là de sa vie ?! Cassandre n'était pourtant pas une inconnue pour lui... puis il lui devait au moins ça après la confiance qu'elle lui avait accordé et tout ce qu'elle lui avait révélé. Mais rien à faire...

L'envie de cigarette qu'il avait réussi tant bien que mal à occulter jusque là lui reprit brusquement. Forcément, se prendre la tête avec ses histoires le rendait toujours un peu nerveux et ne l'aidait pas à diminuer sa consommation de tabac...
Enfin... ça n'était pas non plus le moment de se laisser miner le moral par de vieilles histoires, ni d'intoxiquer une femme enceinte avec de la fumée de cigarette, ni d'affoler les dispositifs de sécurité du casino. Izumi en revint donc bien vite à des sujets de conversation plus légers.
Ainsi les deux jeunes gens passèrent encore un certain temps à discuter tranquillement de choses pas franchement utiles, des futilités dont il est agréable de parler entre amis.

Malgré le temps qui passait, toujours aucune trace d'Abel. La vente aux enchères n'allait tout de même pas durer toute la nuit; si ?
Apparemment, ce retard n'était pas normal, puisque le brun constata que cela semblait préoccuper sa cavalière.
Soudain il crut apercevoir le blond de l'autre côté de la salle. Il se leva pour mieux voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Jeu 30 Juil - 20:22

Izumi décida de répondre aux interrogations de la jolie blonde, à sa plus grande surprise. Le jeune homme s'était très peu dévoilé auprès de Cassandre, et il n'était pas le type, selon l'américaine, à se confier aussi facilement. Cette attention la toucha néanmoins, et elle ouvrit grands ses oreilles pour écouter le récit inédit du punk, tranquillement installée dans les bras de ce dernier:

« - Comme quoi chérie, ton connard de punk sait faire autre chose que déclencher les pogos dans des concerts de tarés. ... Nan, mais, plus sérieusement, on dirait pas comme ça, mais mes parents se sont donné du mal pour bien m'élever. Et t'inquiètes pas qu'ils avaient les moyens de me payer la prestigieuse école privée, les cours de ceci, de cela, et de tout ce que tu veux. ... Fallait bien qu'ils préparent leur fils à son entrée dans le grand monde... »


Ainsi, Izumi venait d'une famille aisée. Cassandre y avait songé un moment, en le voyant danser, mais pour le reste, il s'amusait visiblement à brouiller les pistes auprès de ses interlocuteurs. Qui aurait pu penser qu'un homme comme Izumi puisse avoir eu un tel passé? Finalement, les deux jeunes gens avaient eu à peu près la même éducation, à la différence près que les parents du punk ne lui avaient certainement pas appris à gérer un vaste commerce international de drogues... La blonde incendiaire ne fit aucun commentaire sur cette première partie du récit. Izumi était un homme secret. Ce n'était sûrement pas facile pour lui de conter ainsi sa vie passée à la jeune femme, même si elle s'approchait plus de l'amie que de la parfaite étrangère. Le brun continua, sur le même ton:

« - J'ai toujours été un peu anarchiste sur les bords, mais bon... quand t'es gosse tu te rends pas forcément compte de tout... puis les cours de danse de salon c'était pas le pire, je dois avouer que ça me déplaisait pas... tu dois trouver ça bizarre. »

Cassandre eut un discret sourire en entendant une telle confidence, mais rapidement, elle secoua la tête pour lui signifier que tout cela ne lui paraissait pas si étrange que cela. Izumi était imprévisible, alors, le fait qu'il aime les cours de danses de salon ne semblait pas étonnant pour la jeune femme, surtout venant de la part du punk. Un serveur s'approcha furtivement d'eux pour tendre de nouveau petits fours et champagne. La jeune femme jeta un regard agacé au pauvre serveur, et refusa ce qui était proposé d'un geste rapide de la main. Elle voulait en connaître encore plus sur Izumi. Il lui avait entrouvert tout doucement la porte de son passé. Cassandre ne désirait maintenant qu'en apprendre plus encore sur son ami. Néanmoins, elle n'osait pas lui demander de poursuivre. Elle préférait que cela vienne de lui-même. Si elle avait insisté, cela aurait pu être interprété comme de la curiosité malsaine et très mal placée. Le punk poursuivit, plus mélancolique qu'auparavant:

« - Tu dois te demander comment on passe de fils d'un riche entrepreneur de Tokyo à mécanicien dans un garage un peu glauque à Yuukoku... On va dire que les évènements se sont enchaînés et que j'ai du faire mes choix... »

C'est vrai que la jolie blonde se le demandait, mais elle ne voulait pas pousser plus loin ses interrogations. Izumi lui en parlerait peut être un jour, quand il se sentirait prêt. La jeune femme ne put néanmoins s'empêcher de prendre avec douceur la main du jeune homme et de la presser sans brutalité dans la sienne. Elle aimait ce contact chaud, cette paume amicale au creux de sa main. Elle voulait lui faire comprendre par là, qu'elle appréciait les confidences que lui avait fait le jeune homme, mais qu'en aucun cas, elle ne voulait le forcer à parler. Enfin, elle n'était pas sûre que le message passe complétement avec un simple geste, mais Cassandre avait l'intime conviction qu'Izumi et elle n'avaient parfois besoin d'aucun mot pour se comprendre. N'était-ce pas cela qu'on appelait « complicité »? L'américaine suivit des yeux le regard du mécanicien. Ce dernier observait la longue cicatrice qui barrait son torse. Tiens, elle ne l'avait pas remarqué la première fois. Enfin, peut être que si, mais elle ne s'en souvenait plus. Certainement avait elle du passer les doigts dessus, quand ils étaient tous les deux dans l'étang de la résidence, mais elle n'avait pas cherché à savoir ce que c'était. Maintenant qu'elle la voyait, elle se demandait bien quelle histoire pouvait accompagner une telle balafre.
Les deux jeunes gens passèrent bien vite à un autre sujet de conversation. La jeune femme avait remarqué que l'évocation de son passé avait du raviver chez Izumi quelques terribles souvenirs. Ils discutèrent donc joyeusement sur autre chose, échangeant des paroles amusées et critiques sur les convives qui passaient devant eux. La femme du maire fut la source de plusieurs quolibets de la part des deux critiques. Cassandre pensa alors que si elle était dans la salle, c'est que la vente aux enchères avait du se terminer. Cette grosse dondon n'aurait manqué pour rien au monde un tel événement.
Bientôt, elle vit le regard d'Izumi se diriger vers un endroit de la salle. Il se leva, et la jeune femme en fit de même. Bien vite, elle comprit ce qui avait attiré le regard du jeune homme. Abel était revenu à son tour de la salle de ventes. Les deux amis allèrent alors à sa rencontre, pour lui éviter de les chercher dans toute la salle. Une fois à sa hauteur, Cassandre s'aperçut que quelque chose n'allait pas. Une boule d'angoisse se forma alors au creux de son ventre, et elle n'osa pas demander à Abel comment il allait. Elle se contenta juste de l'interroger, un peu pâle, sur la vente aux enchères:

« Abel... Heureux de vous revoir... Cette vente s'est-elle bien passée? Avez-vous récolté beaucoup d'argent? »

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Ven 31 Juil - 15:00

La fête battait son plein et le casino était bondé. Beaucoup de gens s’amusaient, riaient, dansaient… Abel avait l’impression de faire tache. C’était comme si tout tournait autour de lui, trop vite, à le faire perdre pied. Il ferma un instant les yeux et respira profondément. Il n’allait pas rester longtemps ici. Dans quelques minutes, après avoir retrouvé Cassandre et Izumi et leur avoir dit qu’il quittait la soirée, il pourrait se rendre à l’hôtel, au calme, loin de Tatsuki. En fait, peut-être n’aurait-il pas dû venir à cette soirée. Bien sûr, cette vente aux enchères lui tenait très à cœur mais… alors qu’il avait pensé que quitter son « fiancé » serait facile et n’apporterait pas trop de maux, il réalisait qu’il s’était trompé. Cela le faisait autant souffrir que les fois précédentes, voire plus. La seule différence était qu’il le montrait moins. Il avait certes craqué plusieurs minutes dans les toilettes, à l’abri des regards, mais maintenant, il prenait sur lui. Il le fallait à cette fête.

Abel regarda autour de lui. Il y avait trop de monde pour qu’il puisse repérer la belle Américaine et son ami déluré. Il avait beau regarder de tous les côtés de la piste de danse, il ne voyait que des formes floues. Il se fichait bien des catwomen, des cowboys, des clowns et autres, tout ce qu’il voulait, c’était retrouvé sa belle des années 30 américaines et son punk en mini short à l’épingle à nourrice à la lèvre. Désespéré, le grand blond soupira. Il ne parviendrait jamais à retrouver ses deux compagnons. Mais, au moment où cette pensée lui traversa l’esprit, son regard se posa sur la ravissante Cassandre, suivie de très près par Izumi. Ils l’avaient repéré avant qu’Abel ne les repère. Avaient-ils scruté la salle en s’inquiétant de ne pas le voir revenir ? Venant de la belle Oyabun, ce ne serait pas étonnant. D’ailleurs, en arrivant devant Abel, elle avait l’air bien pâle.


« Abel... Heureux de vous revoir... Cette vente s'est-elle bien passée? Avez-vous récolté beaucoup d'argent? »

« Oui, nous avons récolté huit millions de yens. C’est pas mal, non ? »

Le blond demanda cela avec un léger sourire et un ton un peu enjoué, même si le moral ne suivait pas. Bien sûr, il était heureux que la vente ait aidé à récolter autant de fonds mais pour l’instant, il n’avait pas le cœur à s’en réjouir. Il n’avait qu’une envie, quitter cet endroit. La musique et la foule l’énervaient. Il avait besoin de calme. Mais ce n’était pas du tout contre Cassandre et Izumi. Si cela avait été à une autre soirée, loin de ce casino et de cette foule de gens ridicules dans leurs costumes, Abel n’aurait pas eu envie de leur fausser compagnie. Mais là, c’était un cas de force majeure. Il se sentait vraiment de trop ici. Il devait partir avant de… de quoi ? De devenir fou ? Possible. Néanmoins, il fit de son mieux pour garder son calme. Il ne voulait pas inquiéter Cassandre qui se doutait sûrement que cela n’allait pas fort. D’ailleurs, Izumi devait aussi s’apercevoir que quelque chose n’allait pas. Il n’était pas bête. Abel esquissa un léger sourire à l’adresse de la blonde incendiaire et, prit d’une soudaine envie de l’enlacer, la prit dans ses bras.

« Ne t’inquiète pas pour moi. » lui chuchota t-il à l’oreille.

Pour la première fois, il venait de la tutoyer. Cela les rapprochait et donnait plus de forces à ses paroles. Le blond ne voulait vraiment pas que Cassandre se fasse du souci pour lui. Elle devait se ménager, pour elle et le bébé. De plus, elle avait déjà bien assez de soucis comme cela en ce moment. Abel ne voulait pas lui en rajouter, surtout qu’il n’était pas du genre à se confier et à partager ses problèmes. Cela ne regardait que lui. Il garda un instant Cassandre dans ses bras puis finit par relâcher son étreinte. Il lui adressa un nouveau petit sourire et lui fit une légère caresse sur la joue. Ce n’était vraiment pas dans ses habitudes d’être aussi proche de quelqu’un, même Izumi qui ne le connaissait pas avait dû le comprendre avec la distance qu’il mettait entre eux. Mais là, il avait eu une soudaine envie de serrer la belle Oyabun contre lui, de la rassurer, de la protéger.


« Je vais y aller. J’ai pris une chambre d’hôtel dans le coin… Je suis désolé de vous fausser compagnie, et surtout de ne pas vous accorder votre valse Izumi. Une prochaine fois peut-être… »

Cela lui faisait un peu de peine de laisser Cassandre et Izumi. Il aurait bien voulu prolonger cette soirée en leur compagnie. Mais ici, c’était impossible et il se voyait mal les inviter dans un bar pour un dernier verre ou bien dans sa chambre d’hôtel. La future maman devait se tenir éloigner de la cigarette et de l’alcool donc l’inviter dans un bar était à proscrire. Quant à l’hôtel, cela ferait trop bizarre. Abel voulait que Cassandre termine sa soirée avec Izumi. Au moins, avec son ami déluré, elle serait sûre de s’amuser. Il fallait qu’elle se change les idées durant cette soirée. Ce n’était pas avec l’ex du père de son enfant qu’elle allait y parvenir. Le blond aimerait bien se montrer égoïste pour une fois et lui imposer sa présence mais il l’aimait trop pour cela.

« Ça a été un plaisir de vous rencontrer Izumi. Je ne savais pas que Cassandre avait des amis aussi intéressants. » dit-il, complimentant par la même occasion Cassandre et Izumi, pour mieux faire passer son départ précipité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Ven 31 Juil - 21:50

Aucun doute possible, c'était bien Abel que le brun venait d'apercevoir de l'autre côté de la salle. D'un même mouvement, les deux amis partirent rejoindre le dernier membre de leur trio de choc. Il semblait d'ailleurs lui aussi chercher les deux autres, sans parvenir à les trouver parmi tout ce monde. Lorsque Cassandre et Izumi arrivèrent à son niveau le blond parut surpris de les voir.

Quelque chose n'allait pas; le jeune punk en aurait mis sa main à couper. Abel paraissait dans un état d'esprit complètement différent de celui qu'il avait en partant assister à la vente aux enchères. Izumi n'aurait pas vraiment su mettre des mots sur ce qu'il percevait de ce changement d'attitude, cependant, le beau blond lui semblait plus tendu, désorienté par cette multitude de gens qui les entouraient.
Le regard du mécanicien se porta alors sur la jeune femme. Elle était anxieuse, et il aurait juré que son teint était plus clair tout d'un coup, un peu pâle même. Elle savait ce qui se passait. Le brun pouvait même affirmer en étant quasiment sûr de ne pas se tromper qu'elle avait redouter que ce qui avait eu lui durant l'absence d'Abel arrive... quoi que cela puisse être...

« Abel... Heureux de vous revoir... Cette vente s'est-elle bien passée? Avez-vous récolté beaucoup d'argent ? »

Elle avait enchaîné avec la question la plus banale possible. En réalité l'interrogation qui lui brûlait les lèvres n'était certainement pas celle-là. Mais apparemment, quoiqu'elle ait voulu savoir, elle ne pouvait pas le demander directement. Par correction ?

« Oui, nous avons récolté huit millions de yens. C’est pas mal, non ? »

Le blond apporta donc à la question sans intérêt de son interlocutrice la réponse sans intérêt qu'elle amenait inévitablement. Enfin... pas vraiment sans intérêt puisque récolter huit millions de yens pour des associations caritatives restait quelque chose d'assez impressionnant et qui en d'autres circonstances aurait ravi la princesse. D'ailleurs... pour quelqu'un qui venait de voir une vente aux enchères rapporter une telle somme aux causes qu'il défendait, l'homme en blanc n'avait pas l'air plus enthousiaste que cela...
Perdu au milieu de cette affaire dont il était visiblement le seul à tout ignorer, Izumi se sentit vite de trop. Cette impression fut renforcée par l'étreinte qu'Abel accorda à Cassandre. Le blond serrant la belle jeune femme contre lui, le punk détourna le regard.
Il n'aimait pas être tenu à l'écart alors que les faits se déroulaient sous ses yeux, malgré cela cette affaire ne le concernait pas. Le beau blond venait peut-être de vivre une expérience des plus désagréable, l'apprenti mécanicien n'en savait rien, et il n'avait pas à le savoir. C'était frustrant de se trouver là, de ressentir le malaise et la tension qui régnaient, de se rendre compte que quelque chose venait de plomber irrémédiablement l'ambiance, le tout sans pouvoir rien faire, et sans avoir le droit de rien dire.

« Je vais y aller. J’ai pris une chambre d’hôtel dans le coin… Je suis désolé de vous fausser compagnie, et surtout de ne pas vous accorder votre valse Izumi. Une prochaine fois peut-être… »

Lança finalement l'homme en blanc d'un air un peu sinistre.

Comme si à ce moment là cette histoire de valse importait encore. Comme si cette prochaine fois allait exister.

« Ça a été un plaisir de vous rencontrer Izumi. Je ne savais pas que Cassandre avait des amis aussi intéressants. »

A quoi rimaient ces belles paroles ? Est-ce que c'était une façon qu'avait trouvé Abel pour adoucir un peu l'effet précipité de son départ ? Est-ce qu'il comptait réellement partir maintenant que Cassandre avait eu tout le loisir d'imaginer ce qui avait pu ce passé pendant le laps de temps où il les avait abandonnés ?

« - Je vous renvoie le compliment Abel. Ce fut une rencontre intéressante. »


Et le brun était sincère en disant cela. Il avait beaucoup apprécié la compagnie d'Abel; si ça n'avait pas été le cas, il ne se serait même pas donné la peine de le laisser croire.
Si jusqu'ici la soirée ne l'avait pas déçu, il ne put malgré tout s'empêcher à cet instant d'éprouver une certaine amertume vis-à-vis du blond. Il lui en voulait un peu de s'éclipser ainsi sans fournir la moindre explication à sa cavalière.
Il n'avait même pas cherché une excuse à son départ précipité. Ça n'était pas utile puisque Cassandre semblait avoir deviné ce qui n'allait pas. Mais entre fonder des hypothèses et connaître la version officielle il y a toujours une différence. Et tant qu'on n'a pas confirmation sur ce qui s'est passé on a vite fait de dramatiser et se monter des films catastrophe.
Après ça Abel osait compter sur Izumi pour permettre à la jolie blonde de se changer les idées ?!
Il s'apprêtait à s'en aller, la laissant s'angoisser pour lui, et ce serait au brun de tenter de recoller les morceaux. Le blond ne pouvait pas réellement croire qu'il suffirait de quelques extravagances de la part d'un punk déjanté pour effacer tous ces soucis de la tête de la jeune femme. Évidemment, elle allait faire avec Izumi comme si de rien n'était et passerait le reste de la soirée à faire semblant.
Le mécanicien n'était pas venu pour que Cassandre lui fasse ce coup là. Il avait horreur de la voir jouer à ce genre de jeux.
Cependant, il n'avait pas le droit d'intervenir.

Le punk glissa discrètement sa main sur celle de sa princesse, la retenant ainsi quelques instants.

C'était sans aucun doute plus que déplacé, mais, le droit qu'il n'avait pas, il le prit quand même. Ce n'était absolument pas contre Abel, mais entre l'embarrasser l'espace de cinq minutes et voir la belle blonde lui servir des sourires factices tout le reste de la soirée, Izumi avait eu vite fait de choisir la première option.
Le jeune punk attrapa l'homme en blanc par le bras, assez fermement, et planta son regard noir dans le sien.

« - Alors ? C'est quoi le truc ? Vous venez saper le moral de Cassy, puis vous vous enfuyez en espérant que l'autre taré de punk pourra y remédier ? C'est sûr, c'est plus pratique de laisser aux autres le loisir d'assumer vos conneries. »

Le ton employé par Izumi était tranchant et volontairement provocateur. Il avait toujours tendance à dire clairement, et sans aucun tact aussi, ce qu'il pensait.
Cette fois il aurait peu-être du fermer sa grande gueule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Sam 1 Aoû - 20:52

Elle ne s'était pas trompée. Quelque chose s'était passé entre Abel, et celui qu'elle redoutait ce soir, Tatsuki Sugiura. Cassandre en était certaine. Il répondit avec un léger sourire à la question qu'elle lui avait posé. Malgré le fait qu'ils avaient gagné près de huit millions de yens lors de cette vente aux enchères, le jeune blond ne semblait pas très enthousiaste. Il était clair qu'Abel faisait semblant d'être heureux, de se montrer enjoué. Décidement, les deux blonds savaient offrir un visage tout autre aux gens qui l'entouraient, mais les sourires forcés ne trompaient personne, surtout pas l'Oyabun qui connaissait très bien ce petit jeu de comédie.
Mais quelque chose se produisit, qu'elle n'avait jamais envisagé, surtout depuis qu'elle s'était liée d'amitié avec Abel. Ce dernier s'approcha d'elle, et l'enlaça. Cassandre n'eut pas le temps de réagir qu'elle sentait déjà les deux bras du jeune homme entourer son corps de femme enceinte. L'américaine était particulièrement surprise par ce contact si rapproché, et encore plus par les mots qu'il lui adressa au creux de l'oreille:

« Ne t’inquiète pas pour moi. »

Pour la première fois, il la tutoyait, comme on tutoie un ami proche, et cette pensée réchauffa le coeur de la jolie blonde, tout comme cela la plongea dans une profonde tristesse. Si Abel lui parlait ainsi, c'est parce que lui même n'allait pas bien. Cette simple phrase confirmait les soupçons qu'elle avait formulé jusqu'à maintenant. Une déchirure s'était très probablement produite entre le beau blond et l'Oyabun. L'étreinte dura un instant. Elle sentait qu'Abel avait besoin de cela, pour aller un peu mieux, et l'américaine ne le lui refusa pas. Tout doucement, il la relâcha, puis lui adressa un doux sourire. Une caresse sur la joue fut le dernier geste tendre qu'il eut pour elle, avant de se reculer définitivement. Cassandre eut soudain très froid. Ce contact l'avait tellement réchauffé, que de le perdre aussi rapidement l'emplit d'une terrible vague de nostalgie. Elle aurait désiré que cela se prolonge encore et encore, afin de faire comprendre de cette manière à son ami qu'elle était autant là pour lui qu'il l'était pour elle.
En détournant le regard, elle vit qu'Izumi s'était un peu éloigné de la scène, comme pour leur laisser l'intimité nécessaire. Cassandre se mordilla la lèvre inférieure, gênée d'avoir laissé ainsi seul le jeune punk. Ce n'était pas correct de sa part, mais elle s'excuserait auprès de lui... Abel reprit la parole, et leur annonça alors:

« Je vais y aller. J’ai pris une chambre d’hôtel dans le coin… Je suis désolé de vous fausser compagnie, et surtout de ne pas vous accorder votre valse Izumi. Une prochaine fois peut-être… »

Ainsi, Abel les quittait. La jolie princesse comprenait très bien qu'il n'avait plus le coeur à faire la fête, et surtout, à rester ainsi ici, dans ce casino qui lui rappelait probablement Tatsuki. En y repensant bien, tous ses ennuis avaient commencé ici. Cassandre était venue, il y a de cela plusieurs mois, pour rencontrer un de ses collègues Oyabun. Au final, les évènements s'étaient enchaînés, pas dans le sens qu'elle aurait désiré, et maintenant, en faisant la somme de toutes ses péripéties, elle en regrettait la moitié. Ce casino, en définitif, lui refaisait jaillir tout cela à la face... Mais ce n'était pas le moment de s'apitoyer sur son propre sort. Abel était dans un état beaucoup plus délicat que le sien. Il fallait qu'elle se montre forte pour soutenir et encourager son ami en difficulté. L'homme en costume blanc s'adressa alors à Izumi, et à Cassandre indirectement:

« Ça a été un plaisir de vous rencontrer Izumi. Je ne savais pas que Cassandre avait des amis aussi intéressants. »

Il s'excusait à sa manière pour son départ précipité. La jolie maman était dépitée et minée par la « fuite » d'Abel, mais elle respectait son choix, tout comme elle le comprenait. Alors qu'elle s'était résignée à le voir partir, quelque chose d'étonnant se produisit. Izumi qui était resté très sage jusqu'à là, s'empourpra pour lancer sèchement à Abel:

« - Alors ? C'est quoi le truc ? Vous venez saper le moral de Cassy, puis vous vous enfuyez en espérant que l'autre taré de punk pourra y remédier ? C'est sûr, c'est plus pratique de laisser aux autres le loisir d'assumer vos conneries. »

En détournant le regard vers le punk, elle remarqua que ce dernier lui tenait la main. Mais que se passait-il donc ici? Cassandre sortit de ses pensées pour se concentrer sur ce qui se déroulait dans cette salle, tous les trois perdus dans la vastitude de cette salle encombrée. Izumi était en train d'acculer Abel, lui reprochant de les laisser ensemble, alors qu'il était convenu qu'ils soient tous les trois. L'américaine fut flattée de voir que son cavalier déjanté prenait aussi soin d'elle. Enfin, des deux côtés, elle n'avait pas à se plaindre. Abel et Izumi étaient de véritables amis, des chevaliers servants de première classe. Elle appréciait d'être ainsi protégé par ces deux hommes, mais elle avait aussi peur de paraître faible et fragile. Cassandre croisa les bras sur sa poitrine, et baissa la tête doucement, avant de lancer au beau brun:

« Ne t'inquiète pas Izumi, ce n'est pas grave... Je ne suis pas celle qui a le moral le plus en baisse ici... »

Elle leva alors son regard bleu-gris sur Abel, et ajouta avec un sourire triste:

« Abel, êtes-vous certain que nous ne pouvons pas vous changer les idées? Que diriez-vous de nous éloigner un peu de ce casino, d'aller nous promener dans les jardins ou au parc? »

Cassandre demandait cela par politesse. Elle se doutait bien que son ami préférait rester seul, mais en même temps, elle ne voulait pas qu'il soit le seul, à déprimer dans son coin... Enfin, elle ne voulait surtout pas envenimer la situation... Et ne pas créer de conflits inutiles entre ses deux amis.

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Sam 1 Aoû - 22:40

Abel savait bien qu’il plombait un peu la soirée de Cassandre et d’Izumi et aurait souhaité qu’il en soit autrement. Or, c’était impossible. Peut-être aurait-il dû venir tout seul finalement. Ainsi, en n’ayant pas invité la belle Oyabun, il ne lui aurait pas faussé compagnie. Il avait pourtant cru que cela serait une bonne idée de l’inviter, vu qu’il l’appréciait beaucoup et qu’elle avait besoin de changer d’air. Mais elle y serait très bien parvenue avec seulement Izumi. Abel n’avait pas imaginé qu’il se retrouverait affecté par sa rupture avec Tatsuki. Depuis leur dernière dispute, il s’était mis en tête qu’ils ne formaient déjà plus un couple. Mais le dire à haute voix, à l’homme qu’il aimait, lui avait fait très mal. C’était pour cela que le grand blond préférait quitter cette fête, pour s’éloigner de Tatsuki et éviter par la même occasion de gâcher la soirée de ses deux compagnons avec son moral qui était au plus bas. Mais une chose à laquelle il ne s’attendait pas arriva. Izumi, légèrement en retrait, revint vers les deux blonds et saisit fermement Abel par le bras, l’obligeant ainsi à le regarder et à affronter son regard noir.

« - Alors ? C'est quoi le truc ? Vous venez saper le moral de Cassy, puis vous vous enfuyez en espérant que l'autre taré de punk pourra y remédier ? C'est sûr, c'est plus pratique de laisser aux autres le loisir d'assumer vos conneries. »

Le tueur lança au jeune punk un regard assassin. Pour qui se prenait-il ? Que savait-il de tout ce qui se passait en ce moment ? Il ne connaissait rien de la relation qui liait Cassandre à Abel, et encore moins dans quel milieu ils évoluaient ou bien quel homme était la cause de tant de problèmes dans leur vie respective. Saper le moral de la blonde incendiaire ? C’était tout l’inverse que souhaitait Abel. S’il désirait quitter cette petite fête, c’était pour ne pas gâcher l’ambiance, mais visiblement, c’était loupé. Il aurait aimé faire une sortie moins houleuse mais était vraiment nul pour trouver les bons mots. Il aurait très bien pu partir sans rien leur dire, mais, par politesse, il avait eu la décence de venir les voir et de leur dire clairement qu’il partait. Comment Izumi pouvait-il le lui reprocher ? Enervé par tant de monde, tant de bruit, tant de connerie autour de lui, Abel eut envie de remettre à sa place cet abruti. Heureusement, Cassandre intervint avant.

« Ne t'inquiète pas Izumi, ce n'est pas grave... Je ne suis pas celle qui a le moral le plus en baisse ici... »

Le seul son de sa voix parvint à faire redescendre la colère d’Abel. Alors, lorsqu’elle y ajouta son regard rempli de compassion, le blond se sentit désarmé. Il avait l’impression d’être un petit garçon qui n’allait pas bien. Cassandre avait compris ce qui s’était passé et savait que le tueur ne pouvait décemment pas rester ici. Elle s’inquiétait en plus pour lui. Néanmoins, c’était tout ce qu’Abel ne voulait pas. Il ne souhaitait pas mêler son amie à ses problèmes de cœur. Elle avait déjà bien assez de soucis comme ça et il fallait qu’elle fasse attention vu son état. Abel faisait très attention à Cassandre, contrairement à ce que pouvait penser Izumi. Le blond, d’un geste vif, retira la main du punk qui tenait toujours la manche de son costume blanc. Il détestait l’attitude chevaleresque qu’avait le jeune déluré envers Cassandre. Mais pouvait-il lui en vouloir ? Izumi aussi tenait énormément à la belle Américaine et ne désirait pas qu’elle souffre. Sûrement avait-il vu en la fuite d’Abel quelque chose qui pouvait énormément blesser Cassandre et lui mettre le moral à zéro…

« Abel, êtes-vous certain que nous ne pouvons pas vous changer les idées? Que diriez-vous de nous éloigner un peu de ce casino, d'aller nous promener dans les jardins ou au parc? »

Abel resta un instant silencieux, le regard un peu dans le vague. Se changer les idées ? Il en avait bien besoin. Ce n’était pas la première fois après avoir rompu avec Tatsuki qu’on lui proposait cela. Keiji, le moulin à parole qui servait de garde du corps à l’Oyabun, lui avait déjà proposé de lui remonter le moral. C’était les vrais amis qui offraient cela. Cassandre en faisait partie. Quant à Izumi… Il se retrouvait mêlé à cela sans avoir rien demandé le pauvre. Abel soupira. Que devait-il faire ? S’il laissait tomber la belle blonde ce soir, elle allait sûrement se faire énormément de soucis pour lui. Par contre, s’il acceptait sa proposition, elle allait être près de lui, alors qu’il n’était pas forcément de bonne compagnie. Il aurait aimé que Cassandre termine sa soirée seule avec Izumi mais, visiblement, cela n’enchantait aucun des deux amis.

« J’aimerai sortir d’ici le plus vite possible mais je ne veux pas que vous vous retrouviez dehors sans votre garde personnelle. J’ai peur qu’il vous arrive quelque chose. »

Le blond avait repris inconsciemment le vouvoiement. Par ses paroles, il montrait clairement qu’il ne refusait pas la compagnie de Cassandre et Izumi mais avait peur pour la belle blonde. Elle serait bien évidemment entourée d’un ex-tueur à gage et d’un punk mais que pourraient-ils bien faire s’ils se faisaient attaquer ? Les rues n’étaient pas sûres, Abel en savait quelque chose après avoir tué un homme qui avait voulu s’en prendre à Kano. Si Cassandre se faisait attaquer, il s’en voudrait terriblement et surtout, se ferait tuer par Tatsuki. Mine de rien, même s’il était séparé du yakuza, il restait lié à lui par la future maman. Mais tant pis, il ne laisserait tomber Cassandre pour rien au monde. Ils étaient amis, non ? Abel réfléchit rapidement aux possibilités qui s’offraient à lui et qui étaient peu nombreuses. En fait, à part inviter ses deux compagnons de soirée dans sa chambre d’hôtel, il ne voyait rien d’autre. Il se voyait mal demander à Cassandre d’aller chez elle, et il en était de même pour Izumi.

« Je ne sais pas si ça se fait mais… Est-ce qu’aller à l’hôtel où j’ai réservé une chambre vous conviendrez ? Nous serions loin de ce stupide bal, au calme, ensemble et vous serez en sécurité Cassandre. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Lun 3 Aoû - 20:59

Izumi faisait face à Abel qui ne détourna pas les yeux. Si les regards pouvaient tuer, pas sûr que le jeune punk ait réussi à survivre à celui là. Le blond n'avait apparemment pas du tout apprécié l'intervention chevaleresque du mécanicien. C'était facilement compréhensible; légitime même, il fallait bien l'admettre. Si quelqu'un avait pu se permettre de faire une réflexion à Abel au sujet de son attitude ça n'était certainement pas Izumi. S'il y avait une personne qui pouvait s'accorder ce luxe elle n'était pour l'instant pas dans les parages. A ce compte là, si le jeune punk n'avait pas élevé la voix, qui l'aurait fait ?
Jouer les héros n'est pas forcément indiqué en toute situation. Les preux chevaliers n'hésitant pas à braver tous les dangers pour voler au secours de leur princesse c'est largement passé de mode, ça n'intéresse plus personne. Puis, il faut dire aussi que les chevaliers en question, dans le monde manichéen des contes de fées, agissent forcément pour la justice... dans la réalité ça n'est jamais si simple...
De toute manière il était parfaitement conscient du caractère inopportun de son intervention. Il n'avait pas pu se résoudre à laisser se dérouler la scène sous les yeux sans rien dire.

Cassandre vint s'interposer entre les deux hommes.

« Ne t'inquiète pas Izumi, ce n'est pas grave... Je ne suis pas celle qui a le moral le plus en baisse ici... »

Le jeune punk prit sur lui, se forçant à se calmer un peu. Abel, d'un geste un peu brusque, fit lâcher à Izumi la prise qu'il avait sur la manche de son costume blanc.
Non content d'avoir énervé le blond, le mécanicien avait réussi à mettre Cassandre mal à l'aise. Bravo pour le sauvetage héroïque...

« Abel, êtes-vous certain que nous ne pouvons pas vous changer les idées? Que diriez-vous de nous éloigner un peu de ce casino, d'aller nous promener dans les jardins ou au parc ? »

Pendant que la belle proposait son soutien à son ami, le brun fit profil bas. Inutile d'en rajouter, il s'était suffisamment donné en spectacle comme ça. Le pire dans tout cela, c'était que notre homme, bien que conscient du fait qu'il aurait dû fermer sa gueule et ranger son impulsivité au placard, ne regretta à aucun moment son petit esclandre. Ceci dit, il n'en était pas vraiment fier non plus.
Finalement ça n'avait pas été si inutile que ça, puisque la jolie blonde parvint à obtenir de son ami un peu plus qu'un départ précipité sans aucune explication.

« J’aimerai sortir d’ici le plus vite possible mais je ne veux pas que vous vous retrouviez dehors sans votre garde personnelle. J’ai peur qu’il vous arrive quelque chose. ... Je ne sais pas si ça se fait mais… Est-ce qu’aller à l’hôtel où j’ai réservé une chambre vous conviendrez ? Nous serions loin de ce stupide bal, au calme, ensemble et vous serez en sécurité Cassandre. »

A vrai dire, Izumi était plutôt d'accord avec l'idée de sortir du casino. Depuis le début, l'ambiance de l'endroit ne lui convenait pas. Par contre, quitter le bal signifiait inévitablement que la soirée était finie pour lui. Il n'avait pas vraiment compris si Abel l'avait inclus dans ses plans... mais c'était plutôt improbable... surtout après ce qui venait de se passer.
Si le blond devait confier ses problèmes à leur amie commune il n'avait certainement pas besoin, ni envie d'ailleurs, de se coltiner le dépravé de service. Ledit dépravé de service qui en plus de cela était un sacré chieur ayant tendance à se mêler de ce qui ne le regardait pas. Il était sans doute temps pour le brun de tirer sa révérence... Ça ne lui convenait pas, mais cette fois il ne ferait pas d'histoire.
Il n'était pas curieux au point de vouloir à tout prix connaître les dessous de cette affaire qui contrariait ses deux camarades. Mais quand même... cette affaire ne le rassurait pas. En même temps... voir la mine anxieuse de sa cavalière avait suffit à lui faire penser que quelque chose de réellement grave s'était produit.

Là il en était à ce fameux stade où, ne sachant absolument pas à quoi s'en tenir on s'occupe à élaborer le scénario le plus apocalyptique possible. Pour l'instant son récit, bien que débutant à peine, comptait déjà un grand nombre de rebondissements improbables et trois morts, dont une pendaison. Izumi avait un peu trop d'imagination quand il s'agissait de se lancer dans les histoires catastrophiques.
Finalement, devançant de peu les deux autres, il se fraya un passage jusqu'à la porte d'entrée du casino. Abel et Cassandre le suivirent, marchant quelques mètres derrière lui. Il ne vérifia pas si la jeune femme s'était arrêtée ou non pour saluer tel ou tel convive, il se contenta d'aller attendre dehors que les deux blonds le rejoigne.

Le punk fit quelques pas dans l'allée devant le bâtiment. Il en profita pour sortir son paquet de cigarettes de la poche de sa chemise. Puis, il retira l'épingle à nourrice de sa lèvre afin de ne pas être gêné et l'accrocha sur sa cravate pour ne pas la perdre. Il alluma une clope. La portant à ses lèvres pour en tirer une première bouffée; il se sentit immédiatement mieux. Le jeune homme était complètement accro à la cigarette, et le fait de ne pas pouvoir fumer à l'intérieur du casino ne lui avait pas vraiment réussi.
Il se retourna alors vers Abel et Cassandre qui s'approchaient.

« - Bon... les jeunes, je crois que c'est là qu'on se dit au revoir ? Je suppose que le punk est de trop pour la suite des évènements... »

Non pas qu'il ait réellement envie d'abandonner ses deux acolytes, cependant, s'ils préféraient parler de leurs histoires seul à seul il n'avait pas à s'imposer. Ça n'était pourtant pas l'envie qui lui manquait de passer un peu plus de temps avec sa princesse. Ils avaient à peine eu le temps de parler tous les deux. Puis, s'ils se quittaient maintenant qui sait quand il pourrait de nouveau la voir ? De plus, il commençait à bien apprécier la compagnie d'Abel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Mar 4 Aoû - 8:10

Finalement, Abel ne se montra pas réfractaire au fait de poursuivre leur soirée encore un peu. Néanmoins, il désirait vivement quitter la salle de bal, ou plutôt, le casino en général, qui lui rappelait plus que probablement son ex-amant. Ce qui toucha Cassandre, fut l'attention que le beau blond portait à sa sécurité. Il ne voulait pas la voir dehors, sans ses gardes du corps. Pour l'occasion, elle ne les avait pas amené, étant donné que le casino serait hyper sécurisé ce soir. Tatsuki n'était pas fou. Avec autant de personnalités influentes, côtoyant toutes les classes sociales, on pouvait très bien avoir de très mauvaises surprises. Et puis, Cassandre était certaine que le casino, à cette heure, devait pulluler de tueurs à gages ou d'espions en tout genre. Néanmoins, sa paranoïa n'étant pas aussi élevée que celle du directeur du casino, elle avait profité de la soirée sans se poser de question concernant les gens qu'elle rencontrait.
A cause de sa notoriété, le petit groupe était amené à se retrouver coincé ici, pour ne pas mettre en danger la sécurité de la jolie blonde. Elle n'aimait pas ces revers de médaille, mais vivait avec quotidiennement. Abel trouva pourtant une solution qu'il proposa aux jeunes gens:

« Je ne sais pas si ça se fait mais… Est-ce qu’aller à l’hôtel où j’ai réservé une chambre vous conviendrez ? Nous serions loin de ce stupide bal, au calme, ensemble et vous serez en sécurité Cassandre. »

L'Oyabun eut un sourire. Elle ne voyait pas ce qu'il y avait d'indécent à se rendre dans une chambre d'hôtel avec deux amis, qui, en plus, étaient homosexuels. La presse people risquait de s'en mordre les doigts si elle publiait des clichés montrant la jeune femme aller à l'hôtel en compagnie de ses cavaliers. Elle imaginait très bien les gros titres, tout comme les journalistes, les deux pieds dans le béton, en train de couler au fond de la rivière. Cassandre n'avait pas le temps de démentir des rumeurs aussi stupides... Et puis, elle préférait les laisser courir, car, elles faisaient quelques heureuses, comme l'obèse femme du maire, friande de ses canards à deux sous.
La future maman approuva cette proposition d'un jolie sourire, avant de répondre:

« Cela me convient parfaitement Abel. Je n'y voit pas d'objection. »

Le petit groupe se mit alors en marche. Elle tenait toujours la main d'Izumi dans la sienne, mais le contact, bientôt, se rompit, le mécanicien devançant le couple blond. Sur son passage, Cassandre rencontra quelques personnes de sa connaissance, dont la plupart traitait affaires avec elle, qu'elle salua plus par politesse que par réelle amitié. Toutefois, elle prenait le temps d'échanger à chaque fois quelques mots cordiaux, pour ne pas paraître rustre et sauvage. Dans ces cas-là, la jeune femme remettait son masque d'hypocrite sur le visage, et répondait à certains mécanismes qu'elle avait acquis au cours du temps. Mais une fois qu'elle était de nouveau seule avec ses vrais amis, les sourires sincères et la véritable Cassandre refaisait surface. Elle perdit un instant de vue Izumi, mais ils le retrouvèrent bien vite dehors. Ce dernier avait profité d'être au grand air, et d'être suffisamment éloigné de la future maman pour se griller une clope. Heureuse de le retrouver, elle eut un geste affectueux envers lui, caressant doucement son épaule. Izumi prit alors la parole, lançant aux deux blonds:

« - Bon... les jeunes, je crois que c'est là qu'on se dit au revoir ? Je suppose que le punk est de trop pour la suite des évènements... »

Cassandre fronça alors les sourcils à cette phrase lancée par son mécanicien préféré. Qui lui a dit qu'il était de trop? Ce n'était certainement pas elle. Néanmoins, si Izumi avait pensé cela, c'est que d'une manière ou d'une autre, l'attitude du couple blond le lui avait fait comprendre. Et puis, qu'entendait-il par la suite des évènements? Pensait-il que les deux jeunes gens allaient passer le reste de leur soirée à se morfondre dans une chambre d'hôtel, à ressasser sans cesse le passé, tout en parlant sur différents tons de l'homme qui les rendait tour à tour malheureux? Non! Il en était hors de question. Après tout, la jeune femme avait parlé de se changer les idées, pas de se noyer dans une suite sans fin d'idées noires. Et puis, elle ne voulait pas non plus que ce soit le cas pour Abel. C'était déjà suffisamment frais et compliqué comme cela, qu'il n'était pas nécessaire d'en rajouter une nouvelle couche à son avis.

La jeune femme mit les poings sur les hanches et se plaça, avec une moue mutine, face à Izumi, pour lui répondre:

« Mmmh? Mon cher Izumi, puis-je savoir ce tu entends par « se changer les idées »? Bien sur que tu es de la partie! Je n'ai nullement l'attention de laisser Abel déprimer tout seul dans son coin! Les conversations sérieuses, nous avons tout le temps d'en avoir, mais avoir l'occasion de passer un bon moment, de faire la fête en compagnie de personnes que l'on aime et que l'on apprécie sincèrement, cela est beaucoup plus rare! »

Elle se tourna alors vers Abel, avec un grand sourire joyeux, puis continua:

« Pour ce soir, Messieurs, oublions tous nos tracas! Le lendemain se chargera bien de nous le rappeler! »

Cassandre sentait qu'une joie enfantine commençait à l'envahir, et elle voulait la faire partager à ses deux compères qui faisaient grise-mine. Elle prit les mains d'Abel, et le regarda avec un sourire pétillant, et un sourire espiègle:

« Abel, êtes-vous contre cette idée? »

Puis, tournant doucement la tête vers Izumi, lui posa la même question:

« Et toi, Izumi? »

Jusqu'à maintenant, les deux hommes s'étaient relayés pour la distraire. C'était à son tour de les amuser, de leur changer les idées. Elle voulait leur montrer qu'elle était là pour eux, tout comme ils l'étaient pour elle...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Mar 4 Aoû - 13:06

« Cela me convient parfaitement Abel. Je n'y vois pas d'objection. »

Abel fut rassuré mais aussi ravi par cette réponse. Il avait eu peur que sa proposition paraisse déplacée. En général, lorsque l’on invitait quelqu’un à l’hôtel pour terminer la soirée, ce n’était pas pour discuter. Heureusement, Cassandre le connaissait assez bien pour savoir qu’il n’avait aucune arrière-pensée. Par contre, il n’y eut aucune réponse de la part d’Izumi. Le jeune punk était resté étrangement silencieux et fut même le premier à bouger pour se diriger vers la sortie. Abel espérait ne pas avoir fait de gaffe sans le vouloir. Il suivit par contre le mouvement, restant près de Cassandre qui bientôt, dut lâcher la main de son chevalier servant brun qui se glissa dans la foule pour sortir le plus vite possible. Sur le chemin, la belle blonde fut obligée d’adresser la parole à certaines connaissances. Abel resta en retrait, le temps qu’elle parvienne à s’en défaire. Heureusement, le couple de jeunes gens blonds ne mit pas longtemps à rejoindre Izumi dehors qui était en train de se griller une cigarette.

« - Bon... les jeunes, je crois que c'est là qu'on se dit au revoir ? Je suppose que le punk est de trop pour la suite des évènements... »

Abel ne fut pas très surpris par cette remarque. Il s’en était même douté en voyant Izumi aussi distant précédemment. Apparemment, les paroles du blond avaient fait croire au punk qu’il ne désirait plus de sa compagnie et qu’il préférait terminer sa nuit avec Cassandre. Or, ce n’était pas du tout ce qu’il désirait. Le « vous » qu’il avait utilisé regroupait la belle Oyabun et son jeune ami déluré. A quoi bon terminer la soirée à tenter de se changer les idées s’il manquait un membre au trio de choc ? Même si la précédente intervention du punk avait énervé Abel, celui-ci appréciait sa compagnie. Il s’était bien amusé avec lui lorsque Cassandre avait dû les quitter plusieurs minutes pour parler avec la femme de maire et compagnie. Dommage quand même que Tatsuki ait vu ce qui s’était passé… Enfin, c’était pour l’oublier qu’Abel désirait passer la fin de soirée avec Cassandre et Izumi.

« Mmmh? Mon cher Izumi, puis-je savoir ce tu entends par « se changer les idées »? Bien sur que tu es de la partie! Je n'ai nullement l'attention de laisser Abel déprimer tout seul dans son coin! Les conversations sérieuses, nous avons tout le temps d'en avoir, mais avoir l'occasion de passer un bon moment, de faire la fête en compagnie de personnes que l'on aime et que l'on apprécie sincèrement, cela est beaucoup plus rare! Pour ce soir, Messieurs, oublions tous nos tracas! Le lendemain se chargera bien de nous le rappeler! »

Le blond sourit sincèrement à ces paroles. Cassandre était bien joyeuse tout d’un coup et prête à s’amuser. Cela faisait plaisir à voir et remontait le moral d’Abel de la voir sourire aux lèvres et regard pétillant. Elle avait raison, ce soir, il valait mieux s’amuser que de se prendre la tête. Il fallait qu’ils profitent d’être ensemble car ce ne serait pas tous les jours qu’ils le pourraient. Abel ne connaissait pas encore vraiment Izumi mais il avait envie de le découvrir. Quoi de mieux donc que le punk reste avec Cassandre et lui pour continuer la soirée ? Ils allaient bien s’amuser ensemble, même si c’était loin de la foule et dans une chambre d’hôtel. Ce serait plus intime et ils n’auraient pas à faire face aux regards des gens ainsi.

« Abel, êtes-vous contre cette idée? »

« Pas du tout… »

« Et toi, Izumi? »

Abel regarda Cassandre un moment, gardant ses mains chaudes dans les siennes. Il avait de nouveau envie de la serrer contre lui, mais cette fois-ci parce qu’il était heureux et non parce qu’il désirait la rassurer. Il se rendait compte qu’il avait beaucoup de chance de l’avoir comme amie, même s’ils avaient eu plusieurs problèmes au début. Mais maintenant, le blond était bien content de s’entendre à merveille avec elle et qu’elle ait assez confiance en lui pour lui présenter l’un de ses amis. Abel tourna la tête vers Izumi, attendant sa réponse. Il espérait qu’il accepte, même si une soirée dans une chambre d’hôtel à parler et à s’amuser n’était peut-être pas aussi passionnant que de s’envoyer en l’air avec l’un de ces riches au casino, comme en avait parlé le punk au début de la soirée.

« Vous m’avez fait tout une histoire pour que je reste donc vous êtes obligé de rester avec nous maintenant. De toute façon, si vous refusez, je prends vos menottes et je vous attache à moi. Vous n’avez pas le choix. »

Izumi avait joué plus tôt la carte de la provocation donc Abel le prenait à son propre jeu. Il serait bien capable d’utiliser les menottes qu’avait le punk à sa cheville gauche. Ils auraient peut-être l’air de deux idiots ainsi attachés et se baladant dans les rues pour retrouver l’hôtel du blond mais peu importe. Le tueur n’avait pas envie de penser à l’image qu’il donnait ce soir. Il avait besoin de se changer les idées. Et puis, en dehors du casino, son ex ne le verrait pas comme précédemment, lorsque Izumi l’avait presque embrassé. Abel s’était senti mal à l’aise lorsque Tatsuki avait parlé de cela. Mais un simple frôlement de lèvres n’était pas aussi grave que de coucher avec un vieux yakuza… De toute façon, maintenant, tout était réglé, les deux amants avaient rompu.

« Et puis nous avons une valse à partager et vous allez peut-être avoir l’amabilité de me faire découvrir les plaisirs de votre piercing, non ? Du moins, les plus simples, comme vous me l'aviez proposé tout à l'heure… »

Abel prit Cassandre par la taille et sourit à Izumi. Si avec ça le punk refusait encore de rester avec eux, le blond ne saurait plus quoi dire pour le retenir et le tenter. Cela ne lui ressemblait pas de parler ainsi mais ce soir, il avait envie d’être quelqu’un d’autre, avant de redevenir le lendemain le pauvre imbécile qui s’était fait tromper et qui avait quitté l’homme de sa vie. Autant s’amuser à fond plutôt que de se morfondre. Comme l’avait bien dit Cassandre, il aurait tout le temps pour cela alors que passer une soirée entre amis serait un moment plus rare. En même temps, Abel avait très peu d’amis. Ils se comptaient même sur les doigts d’une seule main. Mais peut-être pourrait-il rajouter Izumi à sa liste…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Mar 4 Aoû - 21:04

Cassandre vint se planter face à son cavalier brun, poings sur les hanches et petite moue sur le visage, quelque peu étonnée par les propos qu'avait tenu le jeune homme. Sa dernière réplique n'avait pas eu l'air de lui convenir. Visiblement elle n'avait imaginé à aucun moment que la suite de la soirée ait pu se faire sans la présence du punk. Izumi souffla un peu de fumée, puis jeta finalement sa cigarette à terre et l'écrasa d'un coup de talon, ce pendant que la blonde incendiaire le sermonnait gentiment.

« Mmmh? Mon cher Izumi, puis-je savoir ce tu entends par « se changer les idées » ? Bien sur que tu es de la partie! Je n'ai nullement l'attention de laisser Abel déprimer tout seul dans son coin! Les conversations sérieuses, nous avons tout le temps d'en avoir, mais avoir l'occasion de passer un bon moment, de faire la fête en compagnie de personnes que l'on aime et que l'on apprécie sincèrement, cela est beaucoup plus rare ! »

Il eut un sourire amusé. Il n'avait pas envisagé les choses exactement sous cet angle. Il s'était imaginé que peut-être Abel aurait envie de se confier à son amie, de parler avec elle de ce qui venait de se passer et qui l'avait mis dans cet état. Dans ce cas là il n'aurait certainement pas souhaité la présence du mécanicien qu'il ne connaissait pas assez pour commencer à lui raconter sa vie. A ce qu'Izumi en avait vu, le blond n'était pas de ce genre de personnes qui étalent leurs problèmes à tout bout de champ et devant tout le monde pour se faire plaindre.
Cassandre avait retrouvé son sourire et n'était plus aussi anxieuse que lorsqu'Abel était venu les retrouver. Elle affichait à présent un réel entrain et semblait bien décidée à s'amuser. A s'amuser vraiment, pas à fuir la réalité comme lors de leur valse au casino. Non pas que les deux jeunes gens n'y aient prit aucun plaisir; au contraire. Seulement, une fois la musique terminée le charme avait été rompu du même coup et il avait fallu retourner se mêler à tous ces convives ennuyeux. En un sens les trois compagnons seraient plus libre en quittant les lieux pour un endroit plus tranquille.

« Pour ce soir, Messieurs, oublions tous nos tracas ! Le lendemain se chargera bien de nous le rappeler ! Abel, êtes-vous contre cette idée ? »

C'est elle qui avait raison. On a tout le temps que l'on désir, même plus qu'il n'en faut, pour se morfondre et ruminer ses idées noires. Les moments où l'on peut s'éloigner un peu de tous ces soucis sont beaucoup plus rares et difficiles à saisir, il est complètement idiot de laisser filer un de ces précieux instants alors qu'il se trouve à notre portée.

« - Pas du tout... »

L'homme en blanc était d'accord avec la jeune femme; elle s'adressa alors à son second cavalier.

« - Et toi, Izumi ? »

L'intéressé ne parvint pas à dissimuler un sourire espiègle. Puis, baissant légèrement la tête tout en continuant de fixer la blonde, à la manière d'un petit garnement que l'on vient de réprimander et qui fait mine d'adopter profil bas, il lui répondit sur un ton enfantin.

« - Non maman, j'ai rien contre. »

Le brun fit un mouvement vers sa princesse et passa tendrement sa main dans les cheveux blonds de la belle, laissant ensuite le bout de ses doigts effleurer brièvement les contours de son beau visage.
Ce fut alors à Abel d'y aller de sa réplique. Une réplique bien sentie et gentiment provocante comme les aimait Izumi.

« Vous m’avez fait tout une histoire pour que je reste donc vous êtes obligé de rester avec nous maintenant. De toute façon, si vous refusez, je prends vos menottes et je vous attache à moi. Vous n'avez pas le choix. »

Le jeune homme haussa un sourcil, quelque peu surpris. Il ne s'était pas attendu à entendre ce genre de sarcasmes dans la bouche du beau blond qui jusqu'ici n'avait jamais cherché à répondre aux provocations du brun en jouant la même carte.
Izumi éclata de rire avant de renvoyer à son tour la balle à son acolyte d'un air amusé.

« - Des menaces ? Réfléchissez avant de lancer ce genre d'ultimatum... au final c'est vous qui risquez de regrettez de vous retrouver enchaîné à moi et pas l'inverse. »

Avant que le brun ait le loisir d'ajouter encore quelque chose, Abel reprit sur le même ton.

« Et puis nous avons une valse à partager et vous allez peut-être avoir l’amabilité de me faire découvrir les plaisirs de votre piercing, non ? Du moins, les plus simples, comme vous me l'aviez proposé tout à l'heure… »

Le jeune punk fut agréablement surpris de voir jusqu'où le beau blond s'était risqué à pousser la plaisanterie. Il n'en avait pas espéré tant. Visiblement l'homme en blanc commençait à se faire à la compagnie du jeune dépravé et avait même l'air de plus en plus à l'aise en sa présence. Izumi préférait les choses ainsi. La situation avait finalement évolué dans un sens qui ne lui déplaisait pas. Il espérait juste qu'Abel était bien conscient de ce qu'il disait et qu'il ne s'agissait pas de paroles en l'air, car le punk le prendrait au mot.
Abel avait pris Cassandre par la taille et adressait un sourire à Izumi.

« - Ne vous inquiétez pas pour votre valse, vous l'aurez, je tiendrais parole. Mais pour le reste ne me tentez pas trop Abel... »
Le rassura le mécanicien.

Le punk fit mine de détourner son attention de son interlocuteur. Ce ne fut que pour mieux se retourner vers lui et déposer sur ses lèvres un baiser plus appuyé que le précédent.

« - Suite au prochain numéro, chéri. »
Commenta-t-il d'un air mutin.

Puis, avec une expression facétieuse sur le visage, il retira l'épingle qu'il avait provisoirement accroché à sa cravate pour venir l'attacher sur le devant du costume d'Abel. Il gratifia le jeune homme d'un petit clin d'oeil et lui tira la langue, comme un gamin, dévoilant au passage son piercing.

Mais à présent trêve de plaisanteries... du moins pour le moment...
Il était largement temps pour le trio de choc de quitter le casino. Abel avait parlé de les conduire à l'hôtel où il avait pris une chambre. Il ne faisait aucun doute que l'endroit serait beaucoup plus intimiste que ce bal ridicule où Cassandre ne pouvait pas passer incognito, où Abel avait eu quelques ennuis, et où notre punk ne se sentait vraiment pas à l'aise.
Le blond n'avait pas donné de précisions au sujet de son hôtel, Izumi supposa qu'il devait se trouver dans le coin et qu'ils iraient donc à pieds. Dans le cas contraire il aurait certainement déjà cherché à appeler un taxi.
Le jeune punk observa le casino; cette immense bâtisse luxueuse qui se dressait devant les trois acolytes, cet endroit où se pressait ce soir tout le gratin de la ville et dont il n'avait pas grand chose à faire. En fin de compte il était bien content de changer un peu d'air. La suite de la soirée s'annonçait autrement plus intéressante, sans que ses deux compagnons ne soient plus obligés de faire attention au regard de tel ou tel riche arrogant, sans qu'il n'ait à se demander à chaque instant si en agissant de telle ou telle manière il ne risquait pas de compromettre sa cavalière.
Jetant un ultime regard en direction de l'établissement, le punk prit une expression faussement cérémonieuse, jouant quelques secondes à l'homme important.

« - Félicitons donc monsieur Sugiura pour cette merveilleuse soirée... que nous nous ferons un plaisir d'aller finir plus loin. Et bien entendu, mes hommages à l'exquise femme du maire. »

Évidemment, le jeune homme n'était pas en mesure de comprendre toute l'ironie que comportaient ces paroles qu'il avait lancé sur le ton de l'anarchiste qui se moque du pouvoir établi et des puissants de ce monde.
Il en revint bien vite à ses deux blonds. Il attrapa Cassandre et Abel, chacun par un bras.

« - Qu'est-ce qu'on fait encore plantés là ? Abel ? Vous nous guidez la princesse et moi jusqu'à ce fameux hôtel ? Une fois là bas je verrais ce que je peux faire de mes menottes. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Mer 5 Aoû - 7:49

Les deux hommes étaient d'accords avec les propos de Cassandre, la gratifiant chacun d'un charmant sourire. Ils allaient enfin pouvoir s'amuser, loin de toute cette foule de gens « bien pensants », qui surveillent leurs moindres faits et gestes, et qui s'empressent de raconter la dernière anecdote en date à leurs voisins. Ils seraient bientôt tous les trois, dans un endroit complètement neutre, ou ils pourraient se laisser aller, exprimer leur véritable caractère, et ne plus faire semblant. Cette pensée réchauffa le coeur de la jolie blonde. Enfin, elle redeviendrait, pendant une soirée, la Cassy, qu'Izumi et Abel avaient rencontré au moins une fois chacun.
Le brun, après avoir donné son consentement, glissa sa main dans les cheveux blonds d'or de la jeune femme, pour terminer son geste d'une légère caresse sur les contours fins du visage de la jolie yakuza. Elle répondit à cela par un sourire tendre, appréciant ses marques d'attention.
C'était étrange pour elle de se retrouver entre ses deux hommes qu'elle ne cherchait nullement à séduire, et pourtant, de l'extérieur, on aurait pu croire à l'apparition d'une mangeuse d'hommes, accompagnée de ses deux derniers gigolos en date. Non, avec eux, tout était différent. Il y avait bien sûr un écho avec la relation qu'elle entretenait avec Texas et Léon, mais c'était bien plus encore. Il n'y avait pas de rapport de hiérarchie entre eux. Les deux hommes n'étaient pas sous les ordres de la jeune femme, ils étaient ses amis, ses confidents, tout comme elle l'était pour eux. Un échange se faisait continuellement, ce n'était pas quelque chose qui ne partait que dans un sens.

Abel et Izumi plaisantèrent un moment, s'envoyant des répliques de plus en plus provocantes à chaque fois. Le beau blond se lâchait un peu plus maintenant, face au séduisant mécanicien, au mieux de sa forme. Cassandre observait cet échange d'un oeil amusé, un sourire aux lèvres:

« Vous m’avez fait tout une histoire pour que je reste donc vous êtes obligé de rester avec nous maintenant. De toute façon, si vous refusez, je prends vos menottes et je vous attache à moi. Vous n'avez pas le choix. »

Ce à quoi répliqua Izumi après un joyeux éclat de rire: « - Des menaces ? Réfléchissez avant de lancer ce genre d'ultimatum... au final c'est vous qui risquez de regrettez de vous retrouver enchaîné à moi et pas l'inverse. »

Et la conversation continua ainsi sur le même ton, chacun y allant de son gentil « pic ». Cassandre appréciait énormément de les voir si bien s'entendre. Finalement, son vœu se réalisait. Elle avait souhaité, au début de cette soirée, qu'Abel et Izumi s'apprécient tout comme elle les appréciait chacun séparément. Ils discutèrent des piercings du jeune brun, échangèrent quelques plaisanteries. L'ambiance était bonne enfant, et Cassandre adorait cela. Abel prit la future maman par la taille, continuant à provoquer gentiment Izumi. C'est alors que le mécanicien, par une habile feinte, détourna l'attention de l'homme en blanc pour mieux la lui reprendre, par un baiser prononcé.

« - Suite au prochain numéro, chéri. »

Décidément, Izumi était vraiment intenable. Abel était resté un instant figé, mais il réagit de nouveau quand le jeune homme accrocha l'épingle nourrice, précédemment suspendue à ses lèvres, au costume blanc et immaculé de l'ex tueur à gages. Le brun se tourna alors vers le casino, observa la bâtisse un moment, avant de déclamer pompeusement:

« - Félicitons donc monsieur Sugiura pour cette merveilleuse soirée... que nous nous ferons un plaisir d'aller finir plus loin. Et bien entendu, mes hommages à l'exquise femme du maire. »

Cassandre eut un sourire amusé. Visiblement, Izumi ne prenait pas la mesure de ses paroles, mais elle aimait son sens de l'humour. Il ne s'embêtait pas à être quelqu'un d'autre, et c'était cette franchise qui l'avait tant séduite la première qu'elle l'avait rencontré. Le beau brun revint vers eux, et passa un bras sous l'un de chacun de ses acolytes. Le trio de choc était prêt à prendre le large, à s'éloigner de cette soirée mondaine pour s'amuser plus follement ailleurs. La jeune femme tourna la tête vers Abel, et lui dit alors avec un sourire:

« Très cher, je crois qu'il est temps pour vous de nous indiquer la route! »

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Mer 5 Aoû - 12:51

« - Des menaces ? Réfléchissez avant de lancer ce genre d'ultimatum... au final c'est vous qui risquez de regrettez de vous retrouver enchaîné à moi et pas l'inverse. »

Abel appréciait le sens de la répartie d’Izumi. C’était agréable de s’envoyer gentiment des pics et d’être sûr d’en recevoir un autre en réponse au sien. Le blond s’imagina un instant menotte au poignet et accroché au jeune punk. Oui, pas sûr qu’il soit très à l’aise. Se doutant des bêtises et de l’imagination débordante du déluré, Abel risquerait de le regretter. Il allait donc éviter de mettre en application ses menaces. Ce serait plutôt lui qui risquerait d’en pâtir et non Izumi. Le tueur continua donc l’échange sur le même ton, parlant cette fois-ci de la valse et du piercing sur la langue du punk. A vrai dire, il était assez intrigué par celui-ci. Cela devait être étrange d’avoir ce genre de chose sur la langue. Tout comme sur les tétons en fait, ou bien au nombril. Abel n’était pas adepte des piercings et des tatouages, même s’il ne trouvait pas cela moche. La seule chose qui l’avait gêné en fait avait été cette épingle à nourrice à la lèvre…

« - Ne vous inquiétez pas pour votre valse, vous l'aurez, je tiendrais parole. Mais pour le reste ne me tentez pas trop Abel... »

Abel se contenta de répondre par un sourire mutin. Mais alors qu’il pensait qu’Izumi en avait fini avec ses taquineries, le punk se rapprocha de lui et vint apposer ses lèvres sur les siennes, de manière plus appuyée que la dernière fois. Le blond n’en fut pas choqué mais… Il avait un peu de mal à se faire à la spontanéité d’Izumi et surtout à ses baisers donnés à tout va. Ses lèvres avaient longtemps appartenues à Tatsuki, même si Kano en avait aussi un peu profité. Se faire embrasser par un autre homme lui était étrange, mais pas désagréable. De toute façon, il faudrait qu’il s’y fasse et il y avait bien pire que de se faire embrasser par l’ami punk de Cassandre. Malgré son côté décalé, Izumi n’était pas désagréable à regarder. Il était beau, même si les hommes couverts de piercing n’étaient pas le genre qu’Abel appréciait particulièrement.

« - Suite au prochain numéro, chéri. »

Le tueur ne put s’empêcher de rire doucement à cette remarque et n’opposa aucune résistance lorsqu’Izumi accrocha à son costume blanc l’épingle à nourrice qui avait précédemment orné sa cravate. Le punk se permettait bien trop de familiarités avec le blond, mais ce n’était pas pour déplaire à celui-ci. C’était bien de se lâcher ainsi, surtout après avoir vécu un mauvais moment. Et puis Cassandre ne souhaitait-elle pas que ses deux amis se rapprochent et s’entendent à merveille ? Abel sourit et lança un regard complice à Izumi lorsque celui-ci lui fit un clin d’œil et lui tira la langue, révélant au passage le piercing dont ils n’arrêtaient pas de parler. Après tant de pitreries, le brun se tourna vers le casino et prit un air faussement sérieux et cérémonieux pour annoncer ces quelques mots :

« - Félicitons donc monsieur Sugiura pour cette merveilleuse soirée... que nous nous ferons un plaisir d'aller finir plus loin. Et bien entendu, mes hommages à l'exquise femme du maire. »

Même s’il aurait aimé qu’Izumi passe sur le nom de famille du maître des lieux, Abel sourit à nouveau, mais avec moins de joie que précédemment. Même s’il avait rarement mis les pieds dans ce casino, il en avait plusieurs souvenirs. Il y avait travaillé le soir de l’inauguration, du temps où Tatsuki et lui venaient à peine de se mettre ensemble et où leur relation était encore tenue secrète. Même Ren, le confident de l’Oyabun n’avait pas été au courant. Il l’avait juste découvert le soir même de cette inauguration, lorsqu’Abel était rentré au loft et avait découvert son amant et son second en train de s’embrasser. S’il ne les avait pas surpris, Tatsuki l’aurait-il trompé pour la première fois ? Il n’en savait rien mais une chose était sûre, le yakuza s’était bien rattrapé par la suite. Mais, avant qu’il ne sombre de nouveau dans ses idées noires, Izumi le saisit par le bras et en fit autant avec Cassandre.

« - Qu'est-ce qu'on fait encore plantés là ? Abel ? Vous nous guidez la princesse et moi jusqu'à ce fameux hôtel ? Une fois là-bas je verrais ce que je peux faire de mes menottes. »

« Très cher, je crois qu'il est temps pour vous de nous indiquer la route! »

« Allons-y alors ! J’ai hâte de voir ce notre cher Izumi est capable de faire avec des menottes. »

Le trio, bras dessus bras dessous, s’éloigna du casino pour se rendre à l’hôtel. Abel avait réservé une chambre dans un établissement trois étoiles. Il n’avait pas pu choisir mieux aussi près du casino. Il espérait donc que cela conviendrait à leur princesse qui était habituée au luxe. Mais, connaissant un peu Cassandre, Abel se doutait qu’elle ne ferait pas sa difficile. Elle n’avait pas l’air comme ces riches au casino. Elle devait aimer les choses simples malgré son rang et le luxe de sa demeure. La chambre dans laquelle ils allaient finir la soirée comporterait un lit deux places, une petite salle de bain et un coin salon. Donc, si la belle blonde et le jeune punk désiraient rester dormir, il n’y aurait aucun problème. Cassandre prendrait le lit et le partagerait avec l’un de ses amis, tandis que l’autre pourrait dormir sur le canapé. A moins qu’ils ne dorment tous les trois dans le même lit ? Abel ne savait pas si c’était faisable.

« J’espère Cassandre que vous n’avez pas peur des rumeurs. Une jeune femme de la haute société comme vous en compagnie de deux hommes dans une même chambre d’hôtel, ça risque de choquer, non ? » taquina Abel tandis qu’ils arrivaient devant l’hôtel.


[Tu commences le sujet à l'hôtel Izu ?]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izumi Akiya

avatar

Nombre de messages : 501
Age : 21 ans
Sexe : masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : apprenti mécanicien
Date d'inscription : 25/02/2009

MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   Mer 5 Aoû - 23:38

Et la suite par ici donc :

>>>>>>> ICI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Arrivée du trio (Abel/Cassy/Izu) (TERMINE)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» trio scénarios
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Le Quartier des Loisirs :: Le Casino :: Le restaurant-
Sauter vers: