Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Visite professionnelle (Abel, Kimura) TERMINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Visite professionnelle (Abel, Kimura) TERMINE   Jeu 6 Aoû - 21:44

"Je...écoutez...je comprends votre désarroi, ça ne doit pas être facile pour vous."

Visiblement, la question qu’avait posée Abel ne plaisait pas vraiment à Maître Kimura. Après tout, cela concernait le clan, Tatsuki, et la raison pour laquelle les deux amants avaient rompu. L’avocat ne voulait sans doute pas se retrouver mêlé à cette histoire et c’était tout à fait normal. Mais Abel avait besoin de réponses. Son ex ne lui avait jamais donné d’explications valables concernant cette demande en mariage. Il avait juste dit que ce serait une bonne chose pour le développement de l’enfant, que pour les autres clans, une union entre le clan Sugiura et le clan McKeller serait bénéfique. Mais à part cela, il n’avait rien dit d’autre. Comme à son habitude, il ne s’était pas étalé sur ce qu’il pensait, tout en disant tout de même clairement qu’il ne voulait pas d’Abel dans sa vie de père. C’était en faite ça qui avait été le plus dur à entendre pour le blond. Pour le mariage, avec le temps et des explications, il aurait peut-être accepté. Mais c’était le fait de ne pas pouvoir être père qui l’avait poussé à quitté Tatsuki. Il ne comprenait pas vraiment cette décision. En fait, il la trouvait injuste.

"Vous savez, Oyabun-sama n'est pas quelqu'un de mauvais au fond. Croyez-moi, je le connais depuis plus de 10 ans. Il a son caractère certes, mais en général il est juste... Je connais votre passé et je sais que vous connaissez un peu le milieu, même si ce même milieu vous est aussi étranger... Mais, étant père, je ne vous cache pas que je comprends son point de vue... Cet enfant à naître, vous n'imaginez même pas le pouvoir qu'il aura entre les mains. Je veux dire... les deux sont Oyabuns. Imaginez deux clans entre les mains d'une même personne. C'est un cadeau empoisonné certes, mais c'est aussi une force colossale..."

Si, Abel voyait à peu près ce qu’aurait comme pouvoir cet enfant, et surtout le travail colossal qu’il aurait à fournir. Déjà que Tatsuki passait beaucoup de temps à gérer son clan, son enfant, si c’était un fils, n’aurait sûrement aucune vie sociale le pauvre à la tête de deux clans. Le blond trouvait le système de la mafia complètement débile, tout comme le rythme de vie qu’il imposait aux Oyabun, comme aux autres yakuza en dessous. Tatsuki désirait être un bon père mais le destin qu’il allait donner à son fils, si l’enfant était un garçon, serait une malédiction. Pourquoi ne pas garder une personne à la tête de chaque clan ? Cela serait bien plus facile et humain. Tatsuki n’aurait qu’à avoir un autre fils s’il voulait que les deux clans reviennent à sa famille. Ce serait tout de même plus simple pour l’enfant à naître et le clan Sugiura possèderait tout de même une force colossale.

Maître Kimura continua son explication, disant que Tatsuki ne pensait d’abord qu’à la sécurité et au bien-être de son enfant. Mais Abel ne voyait pas pourquoi un mariage était si important. Quoiqu’il en soit, si le yakuza reconnaissait cet enfant, la situation serait la même, non ?.. Mais l’avocat parla de testament, chose que ne connaissait pas beaucoup Abel. Mais quelles contestations y aurait-il ? Cassandre ne s’opposerait jamais à ce que Tatsuki reconnaisse cet enfant et ne créerait sûrement aucune vague. Elle n’était pas bête, au contraire, elle pensait aux intérêts de l’enfant, comme aux siens. Elle ne refuserait jamais que Tatsuki voie leur enfant… En tout cas, Abel doutait que son ex tienne tant que cela à Cassandre. Il n’avait dit que des méchancetés sur elle et était capable du pire pour obtenir la garde de son enfant si jamais la belle Américaine lui refusait quoique ce soit, comme ce mariage. Pouvait-on dire donc que Tatsuki l’appréciait ?

A vrai dire, Abel avait du mal à comprendre le yakuza et savoir ce que celui-ci ressentait vraiment. Maître Kimura avait beau dire qu’il était sûr que son patron l’aimait encore, le blond en doutait. Tatsuki ne lui aurait jamais refusé d’être un autre père pour cet enfant, ou même juste le parrain, s’il l’avait vraiment aimé. Abel croisa les bras sur son torse et s’adossa au mur derrière lui. Il avait le regard dans le vague mais était tout de même attentif à ce que lui disait l’avocat. Celui-ci lui ressortait la même excuse que Tatsuki, qu’un enfant avait besoin de son père et de sa mère en même temps pour bien grandir et être heureux. Abel était tout à fait d’accord, mais il ne voyait pas pourquoi une personne en plus puisse gêner. Ne valait-il pas trop d’amour que pas assez ? Il aurait vraiment aimé qu’une discussion entre Cassandre, Tatsuki et lui ait eu lieu. Ils auraient sûrement pu trouver une solution ensemble et, pourquoi pas, se mettre d’accord sur quelques années à vivre tous les trois sous le même toit, tout en laissant à Cassandre le loisir de sortir et de voir du monde pour rencontrer un autre homme.

Maître Kimura parla ensuite des côtés bénéfiques de ce mariage pour les deux Oyabun, tout d’abord en abordant le cas de Cassandre. Peut-être bien qu’une union avec Tatsuki serait bien pour elle mais elle était une grande fille, non ? Elle pouvait parfaitement mener son clan et Tatsuki pourrait lui venir en aide pour pourquoi pas arriver deuxième. Il n’y avait aucunement besoin de mariage pour cela. Mais peut-être qu’Abel n’était pas objectif dans l’histoire. En même temps, comment le pourrait-il ? Cela aurait dû être lui « la mariée », pas Cassandre. Ensuite, il ne connaissait pratiquement rien à la mafia et Tatsuki ne lui en parlait jamais. S’il avait subi beaucoup de pression ces derniers temps, il avait fait comme si de rien n’était et n’en avait pas parlé à Abel. En même temps, parler des décisions que prenait Hidekazu était un sujet sensible, surtout en sachant que le « Suprême » et Tatsuki couchaient de nouveau ensemble. C’était un nouveau mauvais point pour l’Oyabun. Et qu’il ne dise pas que c’était pour son clan qu’il faisait cela. On avait toujours le choix de choisir un autre chemin, même s’il s’avérait plus difficile. Tatsuki jouait facile en étant retourné dans les bons papiers d’Hidekazu.


"Je vous en ai trop dit concernant le clan, mais pas assez contrairement à ce que Tatsuki-sama aurait pu vous dire. Si un jour vous sentez le besoin d'avoir de vraies réponses, adressez-vous à lui si un jour le courage vous vient... c'est le meilleur conseil que je puisse vous donner..."

Abel se retint de soupirer. Tatsuki ne lui disait jamais rien et cela ne changerait jamais. Il ne voulait jamais parler du clan avec le blond. Peut-être était-ce pour éviter de le mêler de trop près au monde de la mafia, ou bien par manque de confiance. Ce ne serait pas étonnant. Le tueur avait découvert que Tatsuki ne se fiait pas totalement à lui et était parano. Il s’était monté des films tout seul concernant Abel et Cassandre. Le blond ne préférait même pas imaginer ce que ceux-ci pouvaient être, de peur de vraiment découvrir le vrai Tatsuki. Il en avait déjà eu un aperçu et il était tombé de haut. Le yakuza pouvait vraiment se montrer égoïste et ne pas prendre en compte les réels désirs, les réels sentiments d’Abel, ou même des gens en général. Il ordonnait et il fallait que tout le monde obéisse. Il voulait jouer son petit chef, se croyant « l’homme le plus puissant de la ville », mais cela avait arrêté de fonctionner avec Abel.

« Hmm… Merci pour cette réponse Maître. » remercia t-il en relevant la tête pour faire face à l’avocat. « Je vais vous laisser partir maintenant. Désolé de vous avoir retenu. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 23 ans
Métier : Officiellement Hôte
mais officieusement...
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Visite professionnelle (Abel, Kimura) TERMINE   Jeu 6 Aoû - 23:18


Akatsuki avait vidé son sac un peu plus que prévu, même si au fond, il savait qu'il avait répondu à demi à la question du blond. Celui-ci ne semblait guère convaincu des justifications de l'avocat. De toute façon, Kimura se dit au fond que ce n'était pas à lui de convaincre le jeune homme, il avait juste tenté tant bien que mal d'éclaircir un peu sa lanterne. Kimura ne savait pas réellement tout des motivations de Tatsuki. Il se doutait que ses projets allaient au-delà de question d'héritage ou d'éducation de l'enfant. Et puis, même s'il en savait plus, il ne pourrait pas le dire à Abel. Sa langue s'était certes déliée, mais il était assez raisonnable pour connaître ses limites.

« Hmm… Merci pour cette réponse Maître. Je vais vous laisser partir maintenant. Désolé de vous avoir retenu. »

Le jeune avocat s'inclina poliment et esquissa un léger sourire. Il savait qu'il n'avait pas plus aidé Abel que cela, mais ses quelques mots avaient sans doute un peu apporté au blond.
Il ouvrit de nouveau la porte avant de se tourner vers Abel.

"Merci de votre accueil et à bientôt monsieur Saalfield"

Il s'inclina de nouveau avant de se retourner pour quitter les lieux. En chemin, il regarda sa montre et s'aperçut qu'il était déjà presque 19 heures. Leur entrevue avait duré plusieurs heures, mais les pauses cafés et gâteaux n'y étaient pas étrangères.
L'avocat se dépêcha d'arriver à sa voiture afin de profiter de la clim. Il démarra en trombe afin de rentrer enfin chez lui.

"Pff, décidément, je ne supporte vraiment pas la chaleur !"

Une fois arrivé à son appartement, il prit une douche pour se rafraîchir un peu, avant d'appeler son patron pour lui faire son petit rapport. Il discuta avec lui uniquement du contrat établit pour le penthouse et lui fit part de la décision d'Abel qui voulait encore réfléchir. De toute façon, Abel et lui seraient amenés à se revoir. Comme promis, il respecta le secret professionnel et ne mentionna pas l'affaire de port d'arme. Il ne dévoila pas non plus la petite discussion d'ordre privée qu'il avait eu avec Abel concernant l'Oyabun.
Une fois son rapport fait, il commanda de la nourriture chez le traiteur, avant d'appeler son ex-femme pour parler un peu à sa fille. En ayant longuement parler avec Abel de la relation père/enfant, il n'avait qu'une hâte...que son jour de garde arrive pour revoir sa petite fille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Visite professionnelle (Abel, Kimura) TERMINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Formation professionnelle: 30000 jeunes cibles
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Les Quartiers Résidentiels :: Les Lofts :: Loft d'Abel Saalfield-
Sauter vers: