Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une échographie attendue [Tatsu] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Une échographie attendue [Tatsu] [TERMINE]   Jeu 10 Sep - 21:24

Cela faisait bientôt quatre mois... Quatre mois, quinze semaines et demie pour être précis, qu'elle portait cet enfant, conçut par « accident », mais maintenant, tellement désiré. D'un geste affectueux, elle caressa ce ventre qui ne cessait de s'arrondir de jours en jours. Autrefois, vaniteuse et coquette comme elle l'était, elle n'aurait pas supporter de se voir prendre du poids, d'imaginer son corps se déformer pour y accueillir un autre être qu'elle même. Aujourd'hui, tout était bien trop différent. Elle n'était plus une jeune fille naïve et colérique, qui cherchait sans cesse à faire « mieux que Papa ». Cassandre menait son clan avec sagesse, n'entreprenant pas d'affaires périlleuses pouvant les mettre, elle ou ses hommes, en danger. Elle n'avait absolument pas besoin de cela en ce moment... Depuis quelques temps, elle avait appris à de plus en plus déléguer à ses conseillers proches. Gôro lui avait été d'un grand soutien, et elle n'avait fait qu'enraciner sa fidélité auprès du clan McKeller en lui confiant plus de pouvoir. Néanmoins, la jeune femme restait prudente, gardant toujours les rênes en mains.

Son regard pers se perdit dans la contemplation naïve de l'hôpital. Pour l'instant, elle se contentait de l'observer à travers la vitre teintée, en attendant l'arrivée de Tatsuki. Andrews était à ses côtés. Le jeune homme était devenu bien moins bavard depuis quelques temps, et une certaine froideur avait pris place entre lui et la demoiselle. Elle attribuait ce mutisme de la part de son homme de main, et ami, à sa grossesse et surtout, au père de l'enfant. Cassandre n'était pas dupe, elle avait toujours su que « Texas » éprouvait quelques sentiments pour elle, mais elle n'avait jamais envisagé quoique ce soit d'autre que professionnel, avec le garde du corps. Léon était par contre au volant de la Mercedes. Il s'était assuré que ses hommes s'étaient placés discrètement autour du bâtiment, afin de protéger les deux Oyabuns. Tatsuki Sugiura viendrait certainement avec ses hommes, mais il valait mieux sécuriser le terrain. Après tout, c'était un lieu public extrêmement fréquenté, et n'importe quel tueur à gages pouvait se cacher derrière le masque du malade, du médecin ou encore de l'agent de sécurité...

Laissant Léon à toutes ses préoccupations, et Andrews à son silence boudeur et enfantin, Cassandre réfléchissait et se remémorait les derniers évènements marquants de son existence. Elle avait assisté au bal donné par Tatsuki au casino, et avait essuyé les regards moqueurs de la femme du maire, tout en dissipant les rumeurs... Puis, elle avait comprit, à son retour, qu'Abel et le père de son enfant s'étaient séparés. De son côté, et avec l'aide d'Izumi, elle avait tenté de changer les idées du jeune blond... Puis, elle avait reçu un coup de téléphone de Tatsuki, pour lui demander la permission d'assister à la prochaine échographie, ce qu'elle ne put lui refuser. Elle n'avait aucun grief contre Tatsuki, et même si elle déplorait la rupture de ses deux amis, elle ne pouvait en porter préjudice au brun. Et puis, après tout, ce n'étaient pas ses affaires, et elle n'avait aucun droit de juger. Cela devait déjà être suffisamment difficile pour les deux hommes pour qu'elle en rajoute avec un comportement déplacé envers l'un ou l'autre. Enfin, dernière information de taille, Jack, rentré aux Etats-Unis depuis plus de deux mois, lui avait envoyé les papiers du divorce. Elle les avait renvoyé à l'expéditeur après les avoir signé, le coeur lourd, son alliance glissée dans l'enveloppe. L'acteur avait promis que ce divorce se ferait dans la discrétion la plus totale, pour leur bien commun, ce dont elle le remercia. Jack n'était toujours pas remis de cette séparation brutale, mais il se montrait moins agressif et violent qu'auparavant. Quand il s'adressait à Cassandre maintenant, c'était avec une froideur des plus blessantes pour la jeune femme, mais aussi des plus compréhensibles...

L'Oyabun poussa un soupir avant de poser sa tête blonde contre la vitre. Tatsuki n'allait pas tarder... Pour sa sécurité, elle avait préféré l'attendre dans sa voiture blindée. Cette visite chez le gynécologue avait été maintenue secrète, mais on pouvait toujours redouter un événement inopportun et néfaste. La prudence était donc de rigueur. En même temps, ce n'était pas tant les ennemis qui l'attendaient dehors qui lui faisait le plus peur... c'était l'échographie en elle-même. Aujourd'hui, les futurs parents allaient découvrir le sexe de l'enfant, et par la même occasion, son destin... Avant qu'elle n'eut le temps de prolonger un peu plus sa réflexion, Tatsuki frappa doucement à la fenêtre de Cassandre. Elle ouvrit rapidement les yeux, et vit le visage de l'homme derrière la vitre. Elle s'empressa de sortir pour ne pas faire attendre trop longtemps le futur papa. Cassandre le salua avec un doux sourire, et s'enquit de sa santé. La maman devait se ménager, mais le père aussi... Puis, elle lui prit la main, cherchant le réconfort dans cette paume chaude, et tout deux entrèrent dans l'hôpital.

Le hall était clair et joyeux, ce qui l'a mis en confiance. Des plantes vertes avaient été disposées un peu partout dans cette pièce, près de fauteuils accueillant de nombreux patients. Les deux jeunes gens n'eurent pas à patienter pour se rendre à leur rendez-vous, un homme de main de Cassandre s'étant déjà chargé de cela à leur place. Ils furent donc invités à se diriger dans tels couloirs, à traverser telles portes pour déboucher dans une salle d'attente beaucoup plus petite que celle du hall. Le médecin qui se chargeait pour cette grossesse, de la jeune femme, avait spécialement bloqué son planning pour les deux personnes les plus influentes de Yuukoku. Il leur demanda donc d'entrer dans son bureau et de prendre place. Cassandre monta sur la table d'examens, tandis que Tatsuki trouva quelque part un tabouret assez haut. La jeune femme remonta alors son pull, pour laisser apparaître un ventre rond et blanc. Le contact froid avec le lubrifiant l'a fit sursauter un instant, mais très vite, elle se rassura, et reposa la tête sur la table. Le médecin lança alors, avec un sourire ravi, prêt à tout pour plaire à ses patients:

« Alors, c'est un grand moment pour deux futurs parents! Vous êtes sûrs de vouloir connaître le sexe de l'enfant? »

Bien évidemment, Cassandre était plus que curieuse de le savoir, même si elle aurait préféré retarder encore un peu plus ce moment. Mais Tatsuki attendait tout autant qu'elle ce moment et cette révélation... Le médecin plaça son appareil sur le ventre de la jeune femme, et une image apparut à l'écran, comme un vieux film crypté. Une petite masse, recroquevillée sur elle-même, flottait dans le liquide amniotique. C'était avec beaucoup de ravissement et d'émotions que la jeune femme se rendit compte que c'était bien leur bébé, là... Elle sera un peu plus la main de Tatsuki, trop heureuse pour parler. Elle savourait ce moment, contemplant cet enfant... L'homme reprit, enthousiaste:

« Bon, voyons voir si c'est un petit garnement, ou une petite chipie... »


L'appareil voyagea encore sur le ventre de l'Oyabun. Finalement, il s'arrêta, et approcha son nez de l'écran pour vérifier si ce qu'il avait observé était juste. Il continua alors, tel un homme heureux de faire son devoir, avec entrain:

« Eh bien, Monsieur, Madame, ce bout de chou à venir est... un petit garçon! Félicitations.... »

Les larmes montèrent aux yeux de Cassandre qui plaqua vivement ses mains sur sa bouche, ne voulant pas se laisser submerger comme une enfant par l'émotion. C'était donc un garçon... La jeune femme pleura doucement tandis que le médecin échangeait quelques mots avec Tatsuki, continuant à les congratuler. L'Oyabun était envahie par tant d'émotions qu'il était difficile pour elle de les décrire. Elle était heureuse de pouvoir attribuer maintenant une identité physique à cet enfant, tout comme elle redoutait déjà son destin. Elle prit le temps pour se relever, encore toute secouée par cette nouvelle, et se débarrassa du mieux qu'elle put du lubrifiant avant de remettre son vêtement en place. Le médecin déclara alors qu'il mettait à leur disposition son bureau pour savourer ensemble, et dans l'intimité, ce moment unique et tout particulier de joie. Une fois sortit, Cassandre enlaça Tatsuki, se blottissant dans ses bras. Elle leva son visage vers celui du brun, et murmura, merveilleusement heureuse:

« Un fils... C'est un garçon... »

Elle se tut, et reprit, enthousiaste, un ravissant sourire aux lèvres:

« Je crois que cette nouvelle va nous permettre maintenant de trouver un joli prénom à cet enfant, n'est ce pas, futur papa? »

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Une échographie attendue [Tatsu] [TERMINE]   Dim 13 Sep - 22:59


Beaucoup de choses s'étaient passées durant le mois écoulé... Le principal événement était qu'Abel et Tatsuki avaient définitivement rompu
. Cette nouvelle était maintenant quasi-officielle, ou plus précisément, l'Oyabun était de nouveau courtisé par les mesdames qui savaient qu'il était un bon parti.Tous ces débats inutiles autour de sa personne le laissaient de marbre. Une seule chose maintenant attirait son attention : son enfant. Cet enfant représentait son avenir et était une partie de lui...de plus, c'était la meilleure thérapie pour oublier son malheur. Sa rupture avec Abel l'avait profondément attristé. Pourtant, il ne voulait pas s'apitoyer sur son sort, et il voulait aller de l'avant. Sa force de caractère l'aidait à rester debout, ou plus particulièrement, d'avancer. Cet enfant, c'était son futur, et maintenant, plus rien n'avait d'importance.
En ce bel après-midi d'été un peu frisquet, Tatsuki et Cassandre devaient se rendre à l'hôpital afin de rencontrer le gynécologue. L'Oyabun voulait suivre chaque étape de la grossesse de son ex maîtresse, mais aujourd'hui, c'était spécial...Non seulement, il allait assister à la première échographie de Cassandre (il n'avait pas pu assister à la première étant donné qu'il avait appris la nouvelle après...), mais en plus, les deux parents allaient connaître le sexe du bébé. D'ailleurs, le jeune brun était assez excité à cette nouvelle. Accompagné de Tagami et de Kyousuke, il se rendit à l'hôpital pour rejoindre Cassandre qui était venue de son côté, escortée de ses hommes. Par prudence, les deux avaient convenu qu'elle resterait dans sa voiture jusqu'à l'arrivée de Tatsuki... Cet enfant représentait beaucoup vu le statut de ses deux parents. Le Kumicho insistait sur la sécurité de la future maman et du bébé. Il acceptait à contrecœur que Cassandre organise elle-même sa sécurité et jouisse de toute sa liberté...Pourtant, sans qu'elle le sache, il la faisait suivre au cas où. D'ailleurs, si deux de ses hommes l'accompagnaient officiellement, il y en avait trois autres qui guettaient au loin...Par sécurité toujours...
Tatsuki arriva sur les lieux et aperçu la voiture de Cassandre qui était garée. Il frappa à sa vitre grand sourire aux lèvres, puis il l'escorta jusqu'au service de gynécologie. Le médecin qui allait la suivre était bien entendu un professeur réputé. Les deux Oyabuns traversèrent les couloirs escortés de tous leurs hommes... ce n'était pas le meilleur moyen de passer inaperçu mais peu importe. Le plus étrange n'était même pas tout cette petite armée qui était autour d'eux, mais plutôt le fait qu'ils se baladent main dans la main dans le couloir. Ils ressemblaient à s'y méprendre à un beau petit couple parfait. Une fois dans la salle d'examen, Cassandre s'allongea sur la table prévu à cet effet, et découvrit son ventre. Le yakuza penché à ses côtés observa attentivement la scène. Lorsqu'elle sursauta au contact du gel glacé, il regarda le médecin d'un air un peu inquiet en pensant qu'elle avait eu mal...beaucoup d'inquiétudes pour rien.

"Ça va ? T'as pas mal hein?"

Tatsuki en faisait sans doute trop, mais il ne pouvait pas s'empêcher d'être aux petits soins...Un petit aperçu de ce qu'il serait par la suite...Une fois rassuré par Cassandre et par le médecin, il s'assit sur le tabouret aux côtés de la jeune femme.

« Alors, c'est un grand moment pour deux futurs parents! Vous êtes sûrs de vouloir connaître le sexe de l'enfant? »

A l'unanimité, les deux Oyabuns lui lancèrent un grand "OUI" à la figure...Quelle conne, évidemment qu'ils voulaient le savoir...
Presque machinalement, Cassandre serra la main de Tatsuki, et presque aussi naturellement, ce dernier la lui serra également.

« Bon, voyons voir si c'est un petit garnement, ou une petite chipie...»

D'une main il tenait celle de Cassandre, de l'autre, il se rongeait les ongles...cette nouvelle était d'une importance CAPITALE pour lui. Il aimerait cet enfant peu importe le sexe, mais pour lui un garçon...c'était son rêve.
Les quelques secondes d'attente furent interminables. A croire qu'elle faisait exprès de les faire attendre.


«Eh bien, Monsieur, Madame, ce bout de chou à venir est... un petit garçon! Félicitations.... »

Tatsuki resta surpris un instant, mais lorsqu'il sentit sa main se faire presque écraser par celle de Cassandre, il comprit enfin...C'était un garçon. La belle américaine se jeta ensuite sur lui et se blottit dans ses bras.

« Un fils... C'est un garçon... »

Le jeune Sugiura l'enlaça à son tour tout en souriant.

"Merci...Cassandre..."

Surprenant comme réflexion, mais réel...après tout, c'était grâce à elle qu'il allait avoir un enfant qui allait être de surcroît un garçon.

« Je crois que cette nouvelle va nous permettre maintenant de trouver un joli prénom à cet enfant, n'est ce pas, futur papa? »

Tatsuki desserra Cassandre tout en continuant de sourire. Il était aux anges et réalisait petit à petit ce qu'il se passait. Son rêve s'était réalisé. Sans réfléchir il saisit la jeune femme par la taille et l'embrassa. Ils n'étaient plus ensemble certes, mais devant tant d'émotions, il ne pu s'empêcher de capturer les lèvres de cette magnifique créature qui faisait de lui un homme comblé. Il recula ensuite doucement avant de caresser affectueusement le visage de la jeune blonde.

"Désolé...je...n'ai pas pu m'en empêcher...je..."


Il s'écarta doucement de la jeune femme en baissant la tête. Jouait-il le faux timide ou l'était-il vraiment?

«Bon, je vais laisser les deux parents du bébé discuter un peu ensemble...je vous dit encore félicitation monsieur et madame Sugiura.»

A s'y méprendre, ils ressemblaient vraiment à un couple oui...à un couple marié plus précisément. Tatsuki n'eut pas le temps de rétablir la vérité que le médecin se retira. Il éclata ensuite de rire en regardant Cassandre.

"Quel malentendu...elle croit que..."


Il pouffa de rire avant de retourner s'asseoir. Cassandre releva ensuite son petit pull afin de nettoyer les derniers résidus de gel.
Le Kumicho contempla Cassandre dans le moindre détail. Il prenait tout le temps de ses nouvelles, mais vu son emploi du temps surchargé, il la voyait peu. Il était donc surpris de voir à quel point son ventre s'était arrondi...Presque 5 mois de grossesse déjà...le temps passait extrêmement vite. Sans vraiment y faire attention, il regardait Cassandre avec des yeux tendres. Lorsque celle-ci releva la tête, il détourna la sienne afin de passer la main dans ses cheveux.

"Euh...pour le prénom, j'ai pensé à Kaname...je...enfin j'aime bien ce prénom. Qu'en dis-tu? Kaname Sugiura ça passe bien non ?"


Le jeune Oyabun avait donc déjà pensé au prénom...en réalité, si ça avait été une fille, il n'aurait pas su quel prénom lui donner. En revanche, toute sa vie il avait pensé au prénom qu'il donnerait à son premier fils. C'était un prénom doux souvent attribué à des filles, mais c'était aussi masculin.

"Je me demandais aussi si en deuxième prénom je pouvais lui donner le mien...enfin mon deuxième prénom, William..."

Jusqu'à maintenant, Tatsuki avait été du genre à imposer tous ses points de vues et des désirs, mais pour une fois, il se conduisait différemment. Il ne voulait pas et n'avait pas envie d'aller au conflit avec la mère de son enfant, donc autant discuter en douceur et débattre. Il aimait déjà ce bébé à 1000%, mais Cassandre était la mère et avait autant de droits que lui.
L'Oyabun avait décidé de changer et son comportement très attentionné montrait à quel point il allait faire un bon père...et qui sait, un bon mari...

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Une échographie attendue [Tatsu] [TERMINE]   Mar 15 Sep - 21:01

Cassandre était sur un petit nuage, et Tatsuki semblait l'être tout autant. Alors qu'ils savouraient cette merveilleuse nouvelle dans les bras l'un de l'autre, le jeune homme embrassa la future maman. L'Oyabun resta un court instant saisie par ce geste inexpliqué, mais le bonheur la submergeait tellement qu'elle trouva cela bien insignifiant et ne s'en offusqua pas le moins du monde. Néanmoins, Tatsuki préféra s'excuser auprès de la blonde, afin de ne pas créer plus de malentendus:

"Désolé...je...n'ai pas pu m'en empêcher...je..."

La jeune femme secoua doucement la tête, pour lui indiquer que ce n'était pas grave. Elle comprenait parfaitement son émotion, et ne pouvait que la lui pardonner. Ce baiser lui avait été volé sous le coup d'une impulsion, rien de plus... Elle ne lui en voulait pas. La gynécologue était encore dans la pièce, quand elle lança, joyeusement et subtilement:

«Bon, je vais laisser les deux parents du bébé discuter un peu ensemble...je vous dit encore félicitations monsieur et madame Sugiura.»

Ils ressemblaient tant que ça à un couple? Oui, sûrement. De l'extérieur, ils devaient même faire un très beau couple tout les deux. Mais quand on creusait un peu plus cette image idyllique qu'ils donnaient, c'était bien tout l'inverse. Leurs vies de luxe reposaient sur une succession de sacrifices, de coups en douce ou de coups de maître, de trahisons, de morts, de vengeance. Ils n'avaient rien d'idyllique... Leurs âmes étaient depuis longtemps, bien plus noires que l'Enfer... Mais cet enfant? Ce garçon? Ce fils? Serait-il amené à être aussi mauvais que ses parents? Cassandre ne voulait pas l'imaginer, mais dans un milieu yakuza, il aurait été dur de ne pas l'envisager. Alors qu'elle était de nouveau perdue dans ses pensées, elle entendit l'Oyabun pouffer de rire, en lançant doucement:

"Quel malentendu...elle croit que..."


L'américaine n'eut qu'un léger sourire pour partager cette joie du jeune homme. Depuis quelques temps, elle avait de nombreuses sautes d'humeur, oscillant entre le plus grand des bonheurs, et le plus profond des désespoirs. Sans cesse, ses pensées étaient projetées contre l'un ou l'autre de ces pôles quand elle songeait à l'enfant. Tatsuki alla s'asseoir. En levant légèrement le regard, elle vit qu'il l'observait. Etait-il surpris de constater que son corps avait autant changé? Elle même l'était encore souvent en se contemplant dans un miroir, mais elle avait rapidement assimilé ce nouveau changement. Cela avait été pour elle l'occasion de faire les boutiques pour trouver des vêtements à sa taille. Elle prenait aussi le temps pour dormir et manger correctement, sans trop d'excès. Bien sûr, elle continuait le sport, mais dans une faible mesure, ne faisant que quelques assouplissements, du yoga, et des exercices de respiration. Une fois qu'elle eut terminée de se rhabiller, elle leva franchement les yeux sur Tatsuki qui détourna rapidement le regard, passant une main nerveuse dans ses cheveux bruns. Cassandre n'était toujours pas habituée à le voir si... timide. Elle n'était décidément pas la seule à avoir changée. Le yakuza était véritablement différent depuis quelques temps, surtout envers elle. Ce changement de caractère ne l'avait pourtant pas empêché de rompre avec Abel... Enfin, ce n'étaient pas ses affaires... Il lui demanda alors, avec douceur:

"Euh...pour le prénom, j'ai pensé à Kaname...je...enfin j'aime bien ce prénom. Qu'en dis-tu? Kaname Sugiura ça passe bien non ? Je me demandais aussi si en deuxième prénom je pouvais lui donner le mien...enfin mon deuxième prénom, William..."

Cassandre eut un joli sourire. Visiblement, « futur-papa » avait longuement réfléchi à la question du prénom, et cela faisait plaisir à la jeune femme. Elle-même n'y avait pour ainsi, pas vraiment songé, ne sachant toujours pas s'il s'agissait d'une petite fille ou d'un garçon. Néanmoins, les deux prénoms que Tatsuki lui avait choisi plaisaient à la jolie blonde:

« Cela me convient tout à fait. Ce sont de très beaux prénoms... Et puis, je n'aurais pas aimé que notre fils hérite du nom de mon père... Genius et Hector sont deux noms assez compliqués à porter... Néanmoins, j'aime bien celui de Raphaël... Mon arrière grand-père maternel se prénommait ainsi. Serait-il possible qu'il le porte en troisième et dernier prénom? Qu'il ait au moins quelque chose de sa mère, si ce n'est sa beauté! » acheva-t-elle sur le ton de la plaisanterie.

La jeune femme descendit alors de la table d'examens pour prendre un siège près de l'homme brun. Il n'y avait pas à dire, elle était infiniment heureuse, et son sourire en disait plus long que tous les discours du monde. Cassandre avait maintenant envie de savoir ce qui s'était passé dernièrement dans la vie de Tatsuki -hormis sa rupture dont elle était déjà au courant. Mais comme généralement une conversation intéressante naissait d'un échange d'informations toutes aussi intéressantes, l'américaine décida de lui annoncer une autre grande nouvelle... Elle leva sa main gauche au niveau de son visage et agita doucement les doigts pour montrer par là, au jeune homme, qu'elle ne portait plus d'alliance. Elle eut un sourire un peu triste, mais se reprit bien vite, et lançant joyeusement:

« Comme tu peux le voir, je ne suis plus mariée. Il faut croire que tu avais raison. Ce mariage n'était qu'un caprice, une folie passagère, et cela s'est terminé sans trop de heurts... Enfin, Abel en a eu un très bel oeil au beurre noir... »

Évoquer le nom d'Abel était peut être douloureux pour Tatsuki, mais elle n'y avait pas songé en parlant de cette histoire. Ses relations avec le blond étaient au meilleur de leurs termes, et aujourd'hui, elle pouvait affirmer sans détour qu'il était l'un de ses meilleurs amis avec Izumi. Néanmoins, en prenant conscience d'avoir parlé du jeune homme, elle baissa un instant le regard, se détournant momentanément du brun. Puis, elle s'excusa avec un ton des plus doux:

« Pardon... j'aurais sûrement mieux fait de me taire... »

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Une échographie attendue [Tatsu] [TERMINE]   Mer 16 Sep - 17:16


« Cela me convient tout à fait. Ce sont de très beaux prénoms... Et puis, je n'aurais pas aimé que notre fils hérite du nom de mon père... Genius et Hector sont deux noms assez compliqués à porter... Néanmoins, j'aime bien celui de Raphaël... Mon arrière grand-père maternel se prénommait ainsi.
Serait-il possible qu'il le porte en troisième et dernier prénom? Qu'il ait au moins quelque chose de sa mère, si ce n'est sa beauté! »


Le jeune Oyabun éclata de rire en même temps que Cassandre...ou plutôt Cassandre ponctua sa réflexion d'un léger sourire. La jeune femme semblait se contenir, d'ailleurs à part le bond qu'elle avait fait dans les bras de Tatsuki en apprenant le sexe du bébé, elle n'avait montré aucune autre marque de joie. Les hormones sans doute...mais cela dépassait Tatsuki.

"Bien sûr, il a du sang Mc Keller dans les veines après tout ...Hmm... Kaname William Raphaël Sugiura.... un vrai nom de vainqueur!"


Il continua de sourire gaiement en pensant à son futur héritier. Il regarda de nouveau l'écran de l'échographie et l'image 3D de son bébé. Décidément, la technologie faisait des miracles. On apercevait grâce au 3D ses minuscules traits dans le détail...mais pas assez pour voir à qui il ressemblait. Il faudra encore attendre environ 4 mois pour cela...La belle blond s'approcha du yakuza et lui montra sa main...ils étaient toujours aussi fins malgré sa grossesse, mais un détail frappait à l'oeil, et pas de moindres...son alliance avait disparu.

«Comme tu peux le voir, je ne suis plus mariée. Il faut croire que tu avais raison. Ce mariage n'était qu'un caprice, une folie passagère, et cela s'est terminé sans trop de heurts...»

Ce n'est pas que cela enchantait l'Oyabun, mais il ne s'était pas trompé. Le mariage précipitée des deux jeunes gens n'était qu'une mascarade.Cassandre menait d'une main de fer son clan mais elle n'en restait pas moins fragile. Après leur relation de courte durée, elle s'était retrouvée en voyage de noce avec un type qu'elle connaissait depuis de nombreuses années... Pas besoin d'être devin pour savoir qu'elle était seulement aller chercher du réconfort auprès de son homme de confiance, rien de plus... Un mariage sans amour n'aboutissait à rien, sauf quand c'était pour les affaires. Là au moins, il y avait des avantages financiers et un enjeu de pouvoir. Sans doute que son ami Jack le comprendrait un jour.

«Enfin, Abel en a eu un très bel œil au beurre noir... Pardon... j'aurais sûrement mieux fait de me taire... »

Abel? Mais qu'avait-il à voir dedans ? Tatsuki savait leur "amitié" soudaine assez solide, mais il n'avait pas pensé que son ex se retrouverait au milieu de tout ça...une fois de plus, il avait fourré son nez dans des affaires qui ne le regardait pas... Enfin, cela ne concernait plus Tatsuki qui caressa de nouveau la main de la jeune femme.

"Non non ce n'est pas grave...Je me doutais que tu serai au courant...on n'est plus ensemble en effet, mais ça va...lui et moi avons vécu de bons moments, mais au final, nous ne sommes pas fait l'un pour l'autre..."

Il fallait bien relativiser même si tout n'était pas si simple. Plusieurs semaines qu'ils s'étaient séparés mais...le chemin vers la guérison était encore long...Tatsuki Sugiura n'était pas homme à se laisser abattre ou à se plaindre, il devait donc faire bonne figure devant la mère de son enfant. Fierté oblige... Il ne chercha pas à savoir en quoi Abel avait été impliqué dans des embrouilles entre Jack et Cassandre, ça ne le concernait pas, et puis, il n'avait pas envi de parler du blond. Il esquissa un tendre sourire en direction de Cassandre avant de lui caresser de nouveau le visage.

"Et toi ? Comment tu vas ? C'est vrai que je t'ai un peu négligé ces temps-ci. Même si je t'appelle régulièrement, ça ne remplace pas las visites...Tu as une petite mine et tu as maigri. Ce n'est pas normal pour une femme enceinte... Tu manges bien au moins?"

Cassandre allait entrer dans son cinquième mois de grossesse, et pourtant elle était filiforme. Quand on la voyait de dos, on n'imaginait pas une seule seconde qu'elle pouvait être enceinte. En futur papa, Tatsuki s'inquiétait évidemment pour la mère et pour l'enfant.

"Si tu as trop de travail, je peux éventuellement t'apporter mon aide...Enfin, en ce qui concerne nos affaires en commun..."

Il n'y avait ni vice ni intérêt pour une fois. Cassandre était bien entourée, mais ce serait un petit plus pour elle de bénéficier de l'aide de Tatsuki et de certains de ses hommes si nécessaire.
Le beau brun se leva et s'accroupit devant la jeune femme. Il la fixa sérieusement un instant avant de se lancer.

"Ecoute, je sais que ce n'est peut-être pas le meilleur moment, mais je te rappelle que ma proposition tient toujours...enfin...je ne veux pas te nuire Cassandre ou t'oppresser je te le jure...mais ça pourra être bénéfique pour l'un comme pour l'autre de ... pour les affaires et pour le bébé...je..."

Ça avait du mal à sortir étant donné qu'il ne s'attendait pas à ce que la blonde saute au plafond...En plus, le romantisme et les demandes de ce type n'étaient vraiment pas son fort.

"Est-ce que tu veux devenir ma femme ? Je...bien entendu, je ne te force à rien...et je promets de faire mon possible pour être un bon mari. Comme convenu je n'empièterai pas sur tes affaires et sur ta vie privée et ce mariage n'est qu'un arrangement, ne serait-ce que pour les premiers temps. Je veux être à tes côtés pour l'accouchement et qu'on soit ensemble aux côtés de Kaname pour les premières années de sa vie..."


Ce n'était pas gagné et il le savait, alors quitte à tenter de la convaincre, autant donner le maximum d'arguments possible. Le fait qu'elle soit devenue soudainement amie avec son ex n'allait pas faciliter la chose. C'était un obstacle de plus aux plans de l'Oyabun... Mais Cassandre devait voir en premier ses intérêts...il y avait son "ami" Abel d'un côté et le père de son enfant de l'autre.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Une échographie attendue [Tatsu] [TERMINE]   Mer 16 Sep - 20:26

Les deux jeunes gens plaisantèrent un instant sur le prénom de leur bébé, tout en admettant que les noms choisis leur plaisaient à tout deux. Bientôt, ils enchaînèrent sur le divorce de Cassandre. Tatsuki ne semblait pas être au courant de la bagarre qui avait eu lieu entre Abel et Jack, d'où l'évocation de l'oeil au beurre noir. Son air indiqua à la future maman qu'elle avait évoqué là, un événement dont il ne savait rien. Néanmoins, la jeune femme pressentait que les choses ne devaient pas aller pour le mieux dans leur couple, ce que lui avait confirmé d'une certaine manière le blond lors de sa dernière visite à la résidence, d'où la méconnaissance de Tatsuki dans cette affaire. L'Oyabun pardonna à l'américaine d'avoir ainsi évoqué son ex-amant, et lui dit avec un air affligé:

"Non non ce n'est pas grave...Je me doutais que tu serai au courant...on n'est plus ensemble en effet, mais ça va...lui et moi avons vécu de bons moments, mais au final, nous ne sommes pas fait l'un pour l'autre..."


Pas fait l'un pour l'autre? C'était bien quelque chose dont doutait Cassandre. La jeune femme avait eu l'occasion de les côtoyer tout deux à différentes périodes de leur relation, et à plusieurs reprises, Tatsuki et Abel avaient tout fait pour rester ensemble. Le blond avait menacé d'une arme à feu l'américaine quand celle-ci avait eu une aventure avec Tatsuki, et elle avait appris par la suite que l'Oyabun avait aussi fait de gros efforts pour récupérer Abel après leur séparation. Elle savait bien que la vie d'un chef de clan n'était pas de tout repos, mais elle était persuadée que l'ex-tueur à gages était l'homme le plus patient et le plus aimant pour prendre soin et ménager le brun. Enfin... Elle chassa toutes ces pensées de son esprit, et préféra ne rien ajouter à l'explication du père de son enfant. Elle n'était pas en mesure de juger, ni suffisamment impartiale et neutre pour émettre un commentaire quelconque à ce sujet.

Il y eut un petit silence gêné, avant que Tatsuki ne reprenne la parole, qu'il accompagne d'une tendre caresse sur le visage fin et pâle de la jeune femme:

"Et toi ? Comment tu vas ? C'est vrai que je t'ai un peu négligé ces temps-ci. Même si je t'appelle régulièrement, ça ne remplace pas las visites...Tu as une petite mine et tu as maigri. Ce n'est pas normal pour une femme enceinte... Tu manges bien au moins?"

Cassandre répondit au sourire que lui adressait le jeune homme par un sourire tout aussi doux. Elle appréciait vraiment que le brun prenne autant soin qu'elle. Étrangement, depuis sa grossesse, l'américaine était bien mieux entourée qu'auparavant. Elle se sentait moins seule, et savait que désormais, elle pouvait compter sur de vrais amis. Ses rapports avec les autres, et particulièrement avec Tatsuki et Abel, étaient beaucoup plus doux, et moins soucieux. La nouvelle divorcée passa une main dans ses cheveux, et coinça une mèche blonde derrière l'une de ses oreilles avant de donner de ses nouvelles au futur papa. Elle voulait le rassurer, sachant qu'il s'inquiétait beaucoup pour elle. Avec un sourire joyeux, elle lui répondit:

« Je vais très bien, Tatsuki. Tu n'as pas d'inquiétudes à avoir à ce sujet. Je suis juste un peu fatiguée aujourd'hui. A vrai dire, je n'ai pas passé une très bonne nuit, étant impatiente de connaître les résultats pour Kaname. Mais sinon, je fais attention à ce que je mange, je dors plus longtemps, me couche plus tôt, me lève plus tard... Bon, c'est vrai que je ne fais pas très « femme-enceinte », mais selon ma mère, c'est tout à fait normal dans la famille. Elle n'était pas très grosse non plus quand elle m'attendait, et ce fut pire avec ses deux autres enfants... »

Elle se tut un instant, et lui prit avec douceur la main pour presser sa paume chaude contre la sienne:

« Au fait, j'apprécie que tu trouves du temps pour me passer un coup de fil. Ça me fait vraiment plaisir, tu sais... »

Cassandre aimait pouvoir raconter au jeune homme, à chacun de ses coups de fils, les petits changements qu'elle percevait dans son corps. Bien sûr, parfois, elle croyait sentir le bébé bouger en elle, mais son médecin lui avait dit que ce ne serait possible qu'à partir du cinquième mois. Néanmoins, elle le notifiait à chaque fois à Tatsuki. Même s'il n'était pas près d'elle, il pouvait suivre cette grossesse avec beaucoup de précisions.

"Si tu as trop de travail, je peux éventuellement t'apporter mon aide...Enfin, en ce qui concerne nos affaires en commun..."

L'américaine eut un sourire ravi, avant de répondre, d'un ton enjoué:

« Mmmh, tu vas être fier de moi... Depuis quelques temps, je délègue pas mal d'affaires à mes hommes. Néanmoins, je me réserve les plus importantes... Après tout, tu me connais. Je suis une boulimique de travail, et m'arrêter du jour au lendemain, ce n'est pas vraiment mon truc... Au fait, tu crois que les yakuzas ont droit à des congés maternité? » lui demanda-t-elle en plaisantant. Quand la jeune femme n'était pas perdue dans ses pensées, elle se montrait adorable, joyeuse et taquine. Ses changements d'humeurs devaient en décontenancer plus d'un, même si elle essayait de se contrôler du mieux qu'elle put. Pour l'instant, on ne lui connaissait que deux penchants: soit la mélancolie et la lassitude, soit la joie pure et l'esprit vif.

Nouveau moment de silence que la jeune femme savoura. Cela lui permettait de penser à Kaname... Ka-na-me... quel très joli prénom... Néanmoins, ses réflexions furent brusquement interrompus par un événement qu'elle n'avait pas prévu. Tatsuki se mit à genoux face à elle, et la fixa longuement. Depuis quand Tatsuki Sugiura se mettait-il à genoux? Il lui dit alors:

"Ecoute, je sais que ce n'est peut-être pas le meilleur moment, mais je te rappelle que ma proposition tient toujours...enfin...je ne veux pas te nuire Cassandre ou t'oppresser je te le jure...mais ça pourra être bénéfique pour l'un comme pour l'autre de ... pour les affaires et pour le bébé...je... Est-ce que tu veux devenir ma femme ? Je...bien entendu, je ne te force à rien...et je promets de faire mon possible pour être un bon mari. Comme convenu je n'empièterai pas sur tes affaires et sur ta vie privée et ce mariage n'est qu'un arrangement, ne serait-ce que pour les premiers temps. Je veux être à tes côtés pour l'accouchement et qu'on soit ensemble aux côtés de Kaname pour les premières années de sa vie..."

Cassandre resta un moment sans voix, ne sachant que répondre à cette demande si soudaine. Enfin, si, elle savait quelle réponse donner, mais elle ne s'était pas attendue à ce qu'il lui reparle de cela aujourd'hui. La jeune femme prit avec douceur les mains de Tatsuki, et l'invita à se relever. Elle était gênée de le voir ainsi, accroupit devant elle, si peu sûr de lui. Elle se doutait de la difficulté qu'il avait du éprouver avant de se lancer, et la jeune femme préférait que cette situation dure trop longtemps pour l'Oyabun. Elle attendit que ce dernier fut de nouveau face à lui pour le regarder fixement. Elle ne lâchait pas les mains du jeune homme. Finalement, après mûre réflexion – réflexions déjà abordées de nombreuses fois au cours des derniers mois – elle lui répondit:

« J'accepte. »

L'américaine ne se réjouissait pas spécialement de ce mariage, mais elle savait qu'il en allait de son devoir de mère envers son enfant. Kaname aurait besoin d'un foyer stable, et d'une protection plus grande que celle de Cassandre. De plus, en vivant avec Tatsuki, elle répondait aux voeux de ce dernier. Et puis, dernier point, plus juridique qu'autre chose, en étant mariée à l'Oyabun, ce dernier ne pouvait contester les droits de leur enfant. Cassandre avait envisagé que le brun puisse avoir un enfant d'une autre femme, mais ce serait toujours Kaname, légalement parlant, qui serait privilégié en tant qu'héritier. De plus, si l'un des deux parents venaient à mourir, l'enfant aurait la protection de l'autre clan, sans voir sa fortune pillée et dilapidée par des rapaces.
Néanmoins, elle redoutait d'apprendre une nouvelle pareille à Abel. Mais c'est justement parce qu'Abel et Tatsuki n'étaient plus ensemble qu'elle avait accepté. Elle savait que ce mariage aurait ruiné le couple des deux hommes, et qu'elle aurait été de trop dans cette histoire. Et puis, par respect pour le jeune blond, elle ne voulait pas lui voler le mariage qui lui avait été promis. Par contre, quelque chose devait être absolument clair entre eux: Cassandre acceptait de devenir légitimement la femme de Tatsuki, mais aucunement sa maîtresse. Elle éprouvait beaucoup d'amitié pour le jeune homme, mais trop peu de sentiments amoureux pour envisager un quelconque couple. De plus, l'américaine risquait d'être débordée pour les prochaines années, pour se trouver quelqu'un. Et puis, après son décevant mariage avec Jack, elle ne recherchait plus d'hommes et d'histoires d'amour.

Elle caressa avec affection, les cheveux bruns de Tatsuki. En réalité, elle avait parfois l'impression d'agir comme une grande soeur envers lui. Pourtant, des deux, c'était bien lui le plus puissant, le plus fort... La jeune femme reprit la parole, et s'expliqua:

« Je sais que tu seras un très bon mari et un très bon père, Tatsuki. Je n'ai aucun doute à ce sujet. Néanmoins, il faut bien comprendre que seul Kaname et ce contrat de mariage nous réunira. Je n'éprouve pour toi, qu'une profonde amitié et une grande tendresse. Je saurais me montrer digne de toi, mais n'attend pas plus de moi... »

Voilà, elle l'avait dit... Maintenant, il ne restait plus qu'à l'annoncer à Abel, ce qui risquait de mettre en péril leur amitié. Elle aurait voulu retarder la date de l'annonce, pour préserver le jeune homme d'une nouvelle source de douleurs, mais elle ne désirait pas non plus le mettre devant le fait accompli. Tant de choix... toujours tant de choix et de chemins...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Une échographie attendue [Tatsu] [TERMINE]   Jeu 17 Sep - 17:24



Le jeune Oyabun n'avait pas hésiter à se mettre à genou devant Cassandre. Il avait appris dans certaines situations à mettre un peu sa fierté de côté...une fois avec son amant (ex amant) et maintenant devant la mère de son enfant. Dans les deux cas, il y avait eu un enjeu de taille. Avec Abel, c'était pour le récupérer, et aujourd'hui, pour être aux côtés de la mère de son fils. Tatsuki ne se prosternait pas non plus devant elle et cela, il ne le ferait jamais, mais il voulait faire prendre conscience à Cassandre qu'il était sérieux et motivé. De plus, elle semblait fragile et avoir besoin qu'on prenne soin d'elle. Pourtant, cette attitude sembla gêner la jeune femme puisqu'elle invita le brun à se relever. Sans doute un mauvais signe...mais il s'y attendait un peu.

« J'accepte. »

Quelle ne fut pas sa surprise devant cette réponse... Il se retint de lui lâcher un "HEIN?". Pourquoi un tel revirement de situation? Enfin, il n'allait pas s'en plaindre, mais... il pensait devoir essuyer un refus de la jeune femme. Voilà pourquoi, il resta un moment pantois. Les caresses de la jeune femme sur ses mains le firent revenir à la réalité et lui confirmèrent son choix. Cassandre venait d'accepter d'être MADAME Sugiura. Cassandre se leva à son tour. Le yakuza la regarda tendrement et se permit de lui toucher le ventre. Cet instant était...étrange, pas d'autre mot. Les deux jeunes gens étaient tendre l'un avec l'autre, d'ailleurs, Cassandre ressemblait de plus en plus à une mère. Ses gestes étaient affectueux et rassurants. A croire qu'ele était une mère poule pour lui... il ne permettait même pas à sa sœur Reira d'être aussi proche de lui. Il haïssait être choyé habituellement.

« Je sais que tu seras un très bon mari et un très bon père, Tatsuki. Je
n'ai aucun doute à ce sujet. Néanmoins, il faut bien comprendre que seul Kaname et ce contrat de mariage nous réunira. Je n'éprouve pour toi, qu'une profonde amitié et une grande tendresse. Je saurais me montrer digne de toi, mais n'attend pas plus de moi...»


Tatsuki esquissa un sourire et embrassa le front de la jeune femme. Comme il l'avait répété maintes fois depuis le début, ce mariage était un contrat d'affaire, rien de plus. Non seulement, cela pèserait pour leur clan, mais plus important, ils allaient être une vraie famille. C'est tout ce que Tatsuki souhaitait depuis le début, rien de plus. Mais son attention avait été mal accueillit par certains...son ex par exemple et même Cassandre au début.


"Ecoute Cassandre, comme convenu ce mariage est un marché entre nous. Pour nos clans mais surtout pour Kaname... Je n'éprouve également pas d'amour pour toi, mais beaucoup de respect et aussi de l'attachement...Je sais... j'ai été bien idiot avant et je me suis comporté comme un enfoiré avec toi et j'espère que tu me pardonnes...je...tsk"

Il leva les yeux en l'air en soupirant. Il s'était conduit comme un véritable goujat avec elle...enfin pas seulement avec elle, il avait toujours maltraité ses conquêtes sauf que aujourd'hui, elle était la femme la plus importante à ses yeux.

"Je prendrai soin de toi et de Kaname je te le jure"(rire)"Désolé, je sais que tu peux prendre soin de toi, je ne veux pas te blesser ou t'offenser...mais je ferai en sorte d'être un bon père et un assez bon...mari!"

Il ponctua cette dernière phrase d'un clin d'œil et d'un petit éclat de rire. Il invita ensuite la jeune femme à s'asseoir. En quelques minutes, ils avaient dû faire face à beaucoup de nouvelles et de décision importantes d'un coup.

"Nous règlerons tous les détails administratifs pour ne pas avoir de problèmes par la suite. Tes conditions seront les miennes. Je veux que tu saches que je suis sincère et que je ne cherche pas à te tromper.
Pour ce qui est de la vie à deux, là aussi...mon but n'est pas de t'emprisonner, chacun de nous pourra vivre comme il l'entend à condition de respecter l'autre."


Tatsuki voulait dissiper tout malentendu. Leur union n'handicapera aucun des deux parties. D'ailleurs, une batterie d'avocats se chargerait de faire un contrat de mariage sans faille. Pour ce qui était de leurs engagements maritales, il était bien sûr hors de question qu'ils soient amants et qu'ils se privent de vivre. Cassandre ne pensait sans doute pas à cela comme toutes les mamans. Elle se concentrerait sur son fils et sur son travail, mais là aussi, le jeune Oyabun préférait être clair. En même temps, il voulait rassurer Cassandre. Qui sait, l'amour pourrait pointer son nez sans qu'elle ne l'attende, et à ce moment-là, il ne serait pas un obstacle à son bonheur. Tout ce qu'ils voulaient maintenant, c'était fournir un foyer aimant pour leur fils et lui donner conjointement une bonne éducation.
Très content de lui, il ne pu s'empêcher de sourire. Il ne réalisait pas encore...tout était parfait pour lui et la vie lui souriait enfin... même si ça aurait pu être encore plus parfait...mais dans la vue on n'avait pas tout ce qu'on voulait... C'était déjà pas mal d'avoir réussit à convaincre l'illustre Oyabun Mc Keller de devenir son épouse. Nul doute que cette nouvelle allait faire trembler plus d'un homme. Certains s'en réjouiraient comme Hidekazu, d'autres moins...

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Une échographie attendue [Tatsu] [TERMINE]   Ven 18 Sep - 12:35

Cassandre avait visiblement surpris le jeune homme, qui ne s'attendait pas à une réponse positive. L'américaine avait pris cette décision après y avoir mûrement réfléchie et pesée le pour et le contre de l'affaire. Ce qui l'avait motivé à y repenser était la rupture, qui semblait définitive, entre Abel et Tatsuki. Si elle s'était toujours réservée sur cette affaire, c'est bien parce que le couple des deux hommes était en jeu. Bien sûr, elle savait qu'elle mettait de nouveau son amitié avec Abel en péril, mais une mère n'est elle pas prête à accomplir n'importe quoi pour le bonheur de son enfant? C'est exactement ce qu'elle était en train de faire. Elle choisissait une voie qui ne l'enchantait pas vraiment, tout en sachant que cela sera profitable à Kaname. Cassandre avait conscience de ce qu'impliquait cette décision, et elle était prête à en prendre toutes les responsabilités.

"Ecoute Cassandre, comme convenu ce mariage est un marché entre nous. Pour nos clans mais surtout pour Kaname... Je n'éprouve également pas d'amour pour toi, mais beaucoup de respect et aussi de l'attachement...Je sais... j'ai été bien idiot avant et je me suis comporté comme un enfoiré avec toi et j'espère que tu me pardonnes...je...tsk"

Tatsuki semblait vouloir mettre toutes les chances de son côté, pour ne pas voir la mère de son enfant refuser sur un coup de tête cet engagement. Il en venait même à faire des excuses à Cassandre sur son comportement passé. Depuis bien longtemps, elle lui avait pardonné. Après tout, elle n'avait pas été très sympa non plus avec lui. Et puis, elle comprenait très bien ce qu'il pouvait vivre en tant qu'Oyabun, ainsi que toute cette pression les entourant. Même si elle n'approuvait pas un tel comportement, elle était à même d'avoir une certaine empathie avec le jeune homme. L'américaine eut un sourire tendre, et secoua doucement la tête, avant de murmurer:

« Ne t'inquiète pas, tout est déjà oublié depuis longtemps... »

"Je prendrai soin de toi et de Kaname je te le jure" Il eut alors un petit rire avant d'enchaîner rapidement: "Désolé, je sais que tu peux prendre soin de toi, je ne veux pas te blesser ou t'offenser...mais je ferai en sorte d'être un bon père et un assez bon...mari!"

Il était amusant de constater à quel point Tatsuki ne cessait de marcher sur des œufs. Il en fallait bien plus à la jeune femme pour s'offusquer de pareilles réflexions. Et puis, l'américaine comprenait très bien ce que le brun essayait de lui dire. Étrangement, depuis quelques temps, le yakuza lui semblait plus maladroit, plus fragile, comme s'il avait peur que toutes ses espérances s'envolent du jour au lendemain. Pour pallier cela, il avait donc décidé d'adopter une attitude déférante et beaucoup plus respectueuse vis-à-vis de Cassandre, qui n'en demandait pas autant. Elle partagea le rire joyeux du jeune homme, avant de s'asseoir. Automatiquement, elle plaça sa main sur son ventre, nouvelle habitude qu'elle avait prise depuis qu'elle prenait des formes. L'Oyabun reprit alors le fil de la discussion:

"Nous règlerons tous les détails administratifs pour ne pas avoir de problèmes par la suite. Tes conditions seront les miennes. Je veux que tu saches que je suis sincère et que je ne cherche pas à te tromper.
Pour ce qui est de la vie à deux, là aussi...mon but n'est pas de t'emprisonner, chacun de nous pourra vivre comme il l'entend à condition de respecter l'autre."


La jolie demoiselle hocha la tête en approuvant, avant de répondre au futur papa:

« Tu sais, les seules conditions que j'aurais concerneront Kaname. Je veux que cet enfant soit plus heureux que nous ne l'avons été dans notre enfance. Il est hors de question qu'il soit projeté trop tôt dans notre monde. J'aimerais que nous le préservions de tout cela. »

La jeune femme se tut un instant, submergée par un flot de souvenirs. Rapidement, elle reprit la parole, et continua:

« En ce qui concerne la vie à deux, disons que ce sera une nouvelle expérience pour moi. » Elle eut un sourire, avant de poursuivre, « Te voir rentrer tous les soirs, dîner avec toi, partager des moments avec notre fils... Autant de choses qui ne trouvent aucun écho dans mon passé. Tu as eu la chance de vivre avec quelqu'un. Pas moi. Alors, sois indulgent, je t'en prie, si j'éprouve quelques difficultés avec la vie quotidienne... » acheva-t-elle en plaisantant. Eh oui, même si elle avait été mariée, elle n'avait jamais fait l'expérience de la vie de couple, ou même de famille. C'était si nouveau pour elle que la jeune femme craignait de ne pas être à la hauteur.

L'américaine fixa un moment l'homme qui lui faisait face, avant de sourire avec douceur. Même si Tatsuki avait un caractère difficile, elle était certaine qu'il ferait attention à ne pas les brusquer, elle et Kaname. Il était en train de changer, peu à peu... et cela rassurait Cassandre...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Une échographie attendue [Tatsu] [TERMINE]   Ven 18 Sep - 16:34


Fort heureusement, Cassandre avait passé l'éponge. Leurs conflits étaient du passé maintenant. Disons qu'il avait ses tords et elle les siens. Elle avait eu la folie un temps de renverser le "Suprême" et lui, avait eu tendance à oublier qu'il ne fallait pas maltraiter autrui. Ils s'étaient plus et avaient céder à la tentation...mais aujourd'hui, le yakuza ne regrettait rien. Il allait être père et il se sentait prêt à assumer. C'est tout ce qui comptait.


« Tu sais, les seules conditions que j'aurais concerneront Kaname. Je veux que cet enfant soit plus heureux que nous ne l'avons été dans notre enfance. Il est hors de question qu'il soit projeté trop tôt dans notre monde. J'aimerais que nous le préservions de tout cela. »

Tatsuki était pleinement d'accord avec elle. Cet enfant n'était pas n'importe qui et il devra faire face à bon nombre de responsabilités lorsqu'il sera adulte. Cette situation était d'ailleurs inédite et le yakuza lui-même ne savait pas ce qu'il adviendra...deux Oyabuns de deux clans différents ensemble... Cet enfant serait bien plus puissant que son père ne l'était...dans un sens Tatsuki le plaignait. Pauvre Kaname ! A peine né, il allait déjà attirer haine et jalousie. Il avait déjà entre ses mains un immense pouvoir, cependant, Tatsuki était fermement décidé à épauler son enfant le plus longtemps possible. Il ne le jetterai pas dans la fosse au lion comme son père l'avait fait avec lui. Kaname n'échapperait pas à son destin certes, mais ss parents feraient en sorte de l'introduire dans ce monde de brute tout en douceur, et surtout de lui inculquer des valeurs et surtout le respect...Tatsuki ne voulait pas d'un fils tyran comme l'était Akito Endô. Il était l'exemple même du type détestable à qui le pouvoir avait monté à la tête.
Tatsuki et Cassandre aideraient leur fils à garder les pieds sur terre et plus important encore, ils ne lui voleraient pas son enfance et son adolescence. Tatsuki en avait trop souffert, voilà pourquoi il était encore très protecteur avec son petit frère Kano. Et il le sera encore plus avec son fils.

"Rassure-toi, je sais trop bien ce que c'est de souffrir et d'avoir un mauvais père...je ne veux pas réitérer l'histoire et me faire haïr de mon fils. Je ne te cache pas que Kaname aura un statut spécial Cassandre et un destin bien plus dur que le nôtre, mais ça tu le sais. Par contre, je te jure de faire en sorte qu'il soit heureux et de le mettre le plus longtemps à l'abri de cet enfer qu'est notre monde...Lorsqu'il sera prêt et bien armé, il pourra prétendre à sa fonction, mais jusque-là, nous l'élèverons comme tout enfant normal, sans lui voler les moments les plus précieux...Enfin, il s'écoulera au moins trente ans avant qu'il n'ait à se retrouver à notre place le pauvre !"

Il éclata de rire pour détendre l'atmosphère et tapota amicalement l'épaule de la jeune femme. Tatsuki était protecteur, mais il savait qu'une mère et son enfant avaient un lien spécial. Un lien que même lui ne pourrait jamais avoir avec Kaname. Cassandre était une battante et telle une lionne, elle tuerait quiconque s'approcherait de son enfant. Elle n'avait donc pas à s'inquiéter, Kaname grandirait normalement et ne sera pas jeté dans le monde des affaires avant d'être adulte.

« En ce qui concerne la vie à deux, disons que ce sera une nouvelle expérience pour moi. Te voir rentrer tous les soirs, dîner avec toi, partager des moments avec notre fils... Autant de choses qui ne trouvent aucun écho dans mon passé. Tu as eu la chance de vivre avec quelqu'un. Pas moi. Alors, sois indulgent, je t'en prie, si j'éprouve quelques difficultés avec la vie quotidienne... »

Le yakuza esquissa un léger sourire...sourire forcé en réalité. Oui il avait connu le bonheur de la vie à deux. Un an ce n'était pas rien, et il devait avouer que cela avait été une belle expérience avec des hauts et des bas. Pourtant, il ne regrettait rien. Il avait appris à évoluer et avait quelque peu changé, même si Tatsuki restait Tatsuki. Il s'approcha de nouveau de Cassandre et lui caressa affectueusement le bras. Tatsuki était très doux et très protecteur à ses moments...

"Ne t'inquiète pas, je ne serai jamais trop exigeant avec toi.Tu sais je suis loin d'être parfait moi-même, mais la vie à deux a ses avantages. On doit apprendre à faire des concessions et vivre en respectant l'autre...Haa et c'est moi qui ose dire cela..."(rire).
"Je suis du genre à minimiser les concessions...Abel en a fait les frais, mais au-delà de ça, ça a été merveilleux. Je suis sûr qu'on sera heureux ensemble Cassandre...on aura une vraie famille. Tous les trois, on sera heureux..."

Ce ne serait pas facile tous les jours, mais il savait que la vie de famille prendrait le pas sur tout le reste.

"Et puis...on n'est pas un couple officiel, chacun pourra donc prétendre à quelques libertés. Nous avons chacun notre résidence, alors quand t'en auras marre de moi, tu pourras toujours souffler chez toi!" (rire)

L'Oyabun avait plusieurs arguments pour prouver qu'ils pourraient vivre heureux et ensemble. Enfin, ils auraient tout le temps d'y réfléchir.
Tatsuki se rassit face à Cassandre et la fixa longuement. Maintenant que le gros des détails était réglé, il voulait savoir quelque chose.

"Pour ce qui est de ton amitié avec Abel...je...enfin, je sais pas exactement quelle est votre relation et ça ne me regarde pas..."

Autre sujet qui le tracassait : Abel. L'ancien Tatsuki aurait d'emblée exigé des explications, mais là, il y allait en douceur. D'ailleurs, il n'imposait même pas à la blonde de ne pas le voir. C'était un progrès...Mais cela montrait qu'il n'avait pas l'intention de remettre en question sa liberté. Cassandre était assez grande pour conduire sa vie comme elle le voulait, du moment que cela n'empiétait pas sur la vie du yakuza. Si elle voulait être ami avec Abel, qu'elle le soit...même si au fond, Tatsuki doutait de cette amitié soudaine.

"Je sais que vous vous voyez...en que suite à ma soirée, vous êtes parti dans un hôtel. Je te fais suivre depuis que je sais pour le bébé. Mais ne te leurre pas ! Je n'épie pas tes faits et gestes, tu es libre ! Mais je m'inquiète pour toi et le bébé, voilà pourquoi je préfère qu'en plus de tes hommes, quelques uns des miens veillent au grain..."

Qu'il n'y ait pas de malentendus. Il ne pistait pas Cassandre ni Abel, mais il assurait déjà son rôle de père protecteur, rien de plus.
Il se passa la main dans les cheveux avant de fixer de nouveau le jeune femme.
"Lui et moi c'est terminé et c'est définitif. Je l'ai aimé et je ne regrette rien, mais à ce jour, je n'ai plus aucun sentiment pour lui, que ce soit clair. Je n'ai pas à fourrer mon nez dans ta vie et dans la sienne, voilà pourquoi le fait que vous vous fréquentiez ne me regarde absolument pas. Par contre, je voudrais régler un point. J'ai tous les droits sur mon fils, et la seule exigence que j'aurais ,c'est que mon ex ne s'approche pas de lui. Tant qu'il est dans ton ventre, je ne peux rien dire, mais ensuite...c'est simple...Abel est un étranger et il n'a aucun droit sur mon enfant. Je ne veux pas qu'il l'approche, qu'il le touche et qu'il soit dans la même pièce que lui... J'ai peur qu'il lui fasse du mal même si ça peut paraître absurde. Cet enfant n'est pas le sien...et il faut qu'il le comprenne dès maintenant. La dernière fois que j'ai discuté avec lui, il n'avait pas l'air d'en prendre conscience. Lui as-tu promis quelque chose Cassandre ? "
L'Oyabun dramatisait peut-être les choses, mais il ressentait maintenant son ex comme une menace. Abel voulait un enfant avec Tatsuki, c'était même devenu une obsession... Kaname représentait tout ce qu'il n'aurait pas et n'aurait peut-être jamais. Ce serait la seule exigence formulée par Tatsuki. Il y allait à l'extrême, mais il ferait tout pour son fils... quitte à tuer dès maintenant pour lui.
Une chose était sure, Abel ne verrait jamais son fils...et ça, il s'en assurerait...


_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Une échographie attendue [Tatsu] [TERMINE]   Mar 22 Sep - 20:14

[désolée pour le retard, j'ai eu quelques problèmes avec internet...]

"Rassure-toi, je sais trop bien ce que c'est de souffrir et d'avoir un mauvais père...je ne veux pas réitérer l'histoire et me faire haïr de mon fils. Je ne te cache pas que Kaname aura un statut spécial Cassandre et un destin bien plus dur que le nôtre, mais ça tu le sais. Par contre, je te jure de faire en sorte qu'il soit heureux et de le mettre le plus longtemps à l'abri de cet enfer qu'est notre monde...Lorsqu'il sera prêt et bien armé, il pourra prétendre à sa fonction, mais jusque-là, nous l'élèverons comme tout enfant normal, sans lui voler les moments les plus précieux...Enfin, il s'écoulera au moins trente ans avant qu'il n'ait à se retrouver à notre place le pauvre !"

Les deux jeunes gens étaient suffisamment intelligents pour ne pas voir le même schéma de leur enfance se reproduire. Ils en avaient bien trop soufferts pour comprendre l'amertume d'une vie passée sans jeux ni plaisirs simples dans son âge tendre. De plus, Kaname était par la fonction de ses parents respectifs, un petit être à part. Avant même sa naissance, il était soumis à une protection rigoureuse, et à un destin inéluctable. Il ne fallait pas se leurrer. Cet enfant prendrait la relève de ses parents, devenant ainsi un des hommes les plus influents et puissants du Japon, et même au delà de par les implantations stratégiques de Tatsuki et Cassandre. Enfin, jusqu'à prendre les rênes du pouvoir, il avait bien encore le temps de jouer et de s'amuser. Les craintes de la jeune femme s'apaisèrent à l'écoute d'un pareil discours, et furent complétement réduits au silence par la suite de la conversation:

"Ne t'inquiète pas, je ne serai jamais trop exigeant avec toi. Tu sais je suis loin d'être parfait moi-même, mais la vie à deux a ses avantages. On doit apprendre à faire des concessions et vivre en respectant l'autre...Haa et c'est moi qui ose dire cela..."(rire).
"Je suis du genre à minimiser les concessions...Abel en a fait les frais, mais au-delà de ça, ça a été merveilleux. Je suis sûr qu'on sera heureux ensemble Cassandre...on aura une vraie famille. Tous les trois, on sera heureux...
Et puis...on n'est pas un couple officiel, chacun pourra donc prétendre à quelques libertés. Nous avons chacun notre résidence, alors quand t'en auras marre de moi, tu pourras toujours souffler chez toi!"


L'américaine eut un sourire en s'imaginant « prendre du bon temps » dans sa résidence délaissée, ce qui n'était pas prêt d'arriver pour les prochaines années. Pendant un certain temps, elle serait amenée à vivre une vie qui n'est pas la sienne. Elle devait agrandir d'un coup son espace pour deux personnes, alors qu'elle avait toujours eu tendance à vivre seule, et indépendante. Kaname aurait besoin d'elle et elle dépendrait de la protection de Tatsuki. Autant de bouleversements qui avaient tendance à effrayer la jeune femme. Mais le yakuza savait rassurer la belle demoiselle par ses discours optimistes. Et puis, d'un certain côté, Cassandre avait vraiment envie de croire à la vie de famille. Elle n'en avait pas eu, à proprement parler. Vivant une relation exclusive avec son père, étant désignée comme héritière, elle ne s'était jamais rapprochée de sa mère ou de ses frères et sœurs. A la mort de Genius, son clan est devenue sa famille. Projetée au rang de Mère, elle devait veiller sur ses « enfants » d'une main de fer dans un gant de velours. Trop jeune pour cette fonction, l'américaine avait accumulé les erreurs et les faux-pas, et s'était retrouvée seule. Fragilisée par ce monde brutal qu'elle connaissait si peu, Cassandre s'accrochait désespérément aux premières chaleurs humaines qui se propageaient en sa direction. Tatsuki fut l'un d'entre eux, à lui apporter une minuscule once d'amour. La jeune femme aurait pu complétement dériver à la suite de cette rupture, mais ce qui l'a sauvé, à ce moment-là, fut le soutien qu'elle recevait de ses amis, certes bien rares, mais présents.
Tant d'erreurs qu'elle se repassait en mémoire. Tant d'erreurs que Kaname ne reproduirait pas.

Le jeune homme se rassit en face de la future maman. Elle prit le temps de l'observer un court instant, se doutant que quelque chose tracassait Tatsuki. A peine avait elle entrouvert la bouche pour lui demander ce qui n'allait pas, que le brun lança:

"Pour ce qui est de ton amitié avec Abel...je...enfin, je sais pas exactement quelle est votre relation et ça ne me regarde pas... Je sais que vous vous voyez...en que suite à ma soirée, vous êtes partis dans un hôtel. Je te fais suivre depuis que je sais pour le bébé. Mais ne te leurres pas ! Je n'épie pas tes faits et gestes, tu es libre ! Mais je m'inquiète pour toi et le bébé, voilà pourquoi je préfère qu'en plus de tes hommes, quelques uns des miens veillent au grain..."

Ainsi, il la faisait suivre. Elle était au courant, certains de ses hommes lui ayant fait parvenir l'information. Néanmoins, cela ne lui posait pas de problèmes, tant qu'ils n'empiétaient pas sur le travail de ses propres hommes. Enfin, le plus important n'était pas là. Tatsuki venait d'évoquer Abel, et ce, pour une raison bien précise qu'elle n'allait certainement pas tarder à avoir.

"Lui et moi c'est terminé et c'est définitif. Je l'ai aimé et je ne regrette rien, mais à ce jour, je n'ai plus aucun sentiment pour lui, que ce soit clair. Je n'ai pas à fourrer mon nez dans ta vie et dans la sienne, voilà pourquoi le fait que vous vous fréquentiez ne me regarde absolument pas. Par contre, je voudrais régler un point. J'ai tous les droits sur mon fils, et la seule exigence que j'aurais ,c'est que mon ex ne s'approche pas de lui. Tant qu'il est dans ton ventre, je ne peux rien dire, mais ensuite...c'est simple...Abel est un étranger et il n'a aucun droit sur mon enfant. Je ne veux pas qu'il l'approche, qu'il le touche et qu'il soit dans la même pièce que lui... J'ai peur qu'il lui fasse du mal même si ça peut paraître absurde. Cet enfant n'est pas le sien...et il faut qu'il le comprenne dès maintenant. La dernière fois que j'ai discuté avec lui, il n'avait pas l'air d'en prendre conscience. Lui as-tu promis quelque chose Cassandre ? "

Jusque là, la jeune femme s'était montrée très silencieuse. Elle avait pris le temps d'écouter attentivement ce qu'avait à lui dire Tatsuki, le plus calmement possible. Néanmoins, Cassandre n'était pas d'accord avec le jeune homme concernant le rôle d'Abel. L'américaine s'installa un peu plus confortablement sur son siège, et croisa les jambes avec élégance, avant de s'adresser à l'Oyabun:

« Ta peur envers Abel est infondée, et je ne comprends absolument pas ce refus que tu opposes à sa présence face à Kaname, si ce n'est la peur de souffrir si tu le revois. En tant qu'ami, Abel se comporte comme un ange avec moi. Il m'a donné quelques coups de main ces derniers temps, et il m'a justement évité d'être, d'une manière ou d'une autre, trop fortement blessée par mon ex-mari. Jack aurait pu m'être en danger la vie de Kaname si Abel n'était pas intervenu. Même mes hommes se sont retrouvés pantois face à la folie de Jack. Bref...
J'aimerais que Kaname ait la chance de rencontrer dans sa vie, des personnes aussi généreuses qu'Abel. Je ne te dis pas non plus que ton ex sera vingt-quatre heures sur vingt-quatre chez nous, ni encore une fois toutes les semaines pendant une journée. Je sais tout aussi bien que toi que ce n'est pas le père de cet enfant, mais c'est un homme qui a de vraies valeurs, et qui pourrait apporter beaucoup de choses positives à notre fils.
Enfin, voilà ce que j'en dis. Si ta décision est irrévocable, je m'y plierais, mais je suis certaine que c'est une mesure injuste envers Abel et envers Kaname. »


L'américaine avait parlé avec son coeur. Elle n'arrivait pas à comprendre cette peur irraisonnée qu'avait Tatsuki envers son ancien amant. Abel s'était toujours montré soucieux du bien des autres, avant le sien propre, et la jeune femme était convaincue qu'il ne lèverait jamais le petit doigt sur son enfant. Il ne restait plus qu'à en convaincre Tatsuki maintenant.
La jeune femme se leva de son siège et passa une main rapide dans ses cheveux blonds. Elle consulta sa montre, et souffla. Même si elle se ménageait, il lui restait pas mal d'obligations dont elle devait s'acquitter. Elle posa son regard d'un gris délavé sur Tatsuki, et lui demanda alors, complétement hors de son contexte:

« Ça te dirait un dîner un de ces soirs? Tu pourrais amener Kano avec toi. Je sais qu'il ne m'apprécie absolument pas, mais il serait temps que l'on fasse la paix tout les deux, surtout si je viens vivre chez toi... »

Cassandre voulait montrer qu'elle faisait aussi des efforts de son côté, que tout cela n'allait pas que dans un sens...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Une échographie attendue [Tatsu] [TERMINE]   Sam 26 Sep - 23:56

(aucun soucis princesse^^)


« Ta peur envers Abel est infondée, et je ne comprends absolument pas ce refus que tu opposes à sa présence face à Kaname, si ce n'est la peur de souffrir si tu le revois. En tant qu'ami, Abel se comporte comme un ange avec moi. Il m'a donné quelques coups de main ces derniers temps, et il m'a justement évité d'être, d'une manière ou d'une autre, trop fortement blessée par mon ex-mari. Jack aurait pu m'être en danger la vie de Kaname si Abel n'était pas intervenu. Même mes hommes se sont retrouvés pantois face àla folie de Jack. Bref... J'aimerais que Kaname ait la chance de rencontrer dans sa vie, des personnes aussi généreuses qu'Abel. Je ne te dis pas non plus que ton ex sera vingt-quatre heures sur vingt-quatre chez nous, ni encore une fois toutes les semaines pendant une journée. Je sais tout aussi bien que toi que ce n'est pas le père de cet enfant, mais c'est un homme qui a de vraies valeurs, et qui pourrait apporter beaucoup de choses positives à notre fils. Enfin, voilà ce que j'en dis. Si ta décision est irrévocable, je m'y plierais, mais je suis certaine que c'est une mesure injuste envers Abel et envers Kaname. »

Tatsuki ne prit pas la peine de répondre à Cassandre. L'Oyabun resta de marbre devant cette éloge exagérée de son ex. En réalité, non, elle ne l'était pas du tout. Abel était en effet quelqu'un de bien, sinon le yakuza n'en serait jamais tombé follement amoureux. Pourtant, il ne concevait pas que son ex fasse parti de sa vie. En faisant parti de la vie de Kaname, Abel serait toujours dans celle de Tatsuki. Etait-ce une sanction?...Sans doute oui, mais Abel avait décidé de son propre chef d'exclure le yakuza de sa vie, il devait donc en assumer toutes les conséquences, y compris renoncer à son fils. Le blond avait profondément blessé Tatsuki, il devait donc souffrir à son tour, et sur ce point, Tatsuki était intransigeant. Et puis, en y réfléchissant bien, Abel était bel et bien maintenant un étranger pour la famille. Sa soudaine "amitié avec Cassandre ne justifiait nullement qu'il prenne part à l'éducation de son fils, car c'est ce qu'il voulait faire, et même si l'américaine ne comprenait pas exactement le ressenti d'Abel, elle devait se douter qu'il ne se contenterait pas de rester à l'écart en regardant gentiment Kaname de loin. Cet enfant était le rêve et la convoitise d'Abel. Il représentait ce qu'il n'aurait jamais avec Tatsuki...pas besoin de faire des dessins pour expliquer la chose.
Tatsuki sortit de ses pensées en voyant Cassandre se lever et regarder sa montre.Il fit de même et vit qu'il était déjà presque 16 heures.

« Ça te dirait un dîner un de ces soirs? Tu pourrais amener Kano avec toi. Je sais qu'il ne m'apprécie absolument pas, mais il serait temps que l'on fasse la paix tout les deux, surtout si je viens vivre chez toi... »

Le yakuza sourit. Cassandre parlait déjà comme la future madame Sugiura. Il se leva et s'étira un peu pour se détendre. Maintenant, il pouvait en effet se détendre.

"C'est une bonne idée, mais Kano est à Miami pour le moment. Il a pris des vacances méritées, mais il se réjouira pour nous. Toutefois, c'est une bonne idée de se réunir avant le mariage, j'espère que ta famille se joindra à nous, je veux que nous nous connaissions un peu plus."

Il esquissa un léger sourire avant de faire un clin d'œil à la jeune femme. Même si ce mariage était un arrangement, ils ne devaient pas négliger les politesses, et puis, ce serait une bonne occasion de connaître un peu plus les Mc Keller ; Kaname allait grandir dans une ambiance familiale parfaite, il aurait donc besoin de ses oncles et tantes à ses côtés. Tatsuki montrait sa volonté de ne pas isoler la jeune femme de ses proches, car après tout, comme tout femme, elle voudrait partager ses moments avec sa famille.
La porte s'ouvrit. Le médecin revint avec une enveloppe.

"Monsieur et Madame Sugiura, ci-joint les images de l'échographie en 3D. Vous aurez chacun la photo de votre fils. Il y a également les résultats de vos analyses sanguines madame, tout est parfait. On se revoit donc dans quelques mois. D'ici-là, si vous avez besoin d'informations, contactez-moi."

Le médecin était évidemment aux petits soins avec ses "personnalités" qui étaient aussi des donateurs. Tatsuki acquiesça et prit une des images. Il tendit ensuite l'enveloppe à la belle américaine.

"J'en garde une en souvenir"

Il se faisait une joie à l'idée de montrer à son frère et à ses hommes les premières photos de son fils. Il aperçut ses hommes et ceux de la blonde qui attendaient dans le couloir. Le brun se tourna ensuite vers Cassandre avec un grand sourire.

"Je vais te laisser entre les mains de tes hommes. J'ai été heureux de te voir aujourd'hui, je passerai souvent chez toi à partir de maintenant, enfin, jusqu'au mariage...Je contacte des avocats dès maintenant pour régler tous les papiers et pour le reste...je te laisse décider de la date de la cérémonie. Mais, ne tardons pas trop, je suppose que tu ne veux pas te marier avec un ventre trop gros..."

Il éclata de rire en lui caressant affectueusement le bras. Cassandre était radieuse et malgré le fait qu'elle entrait dans son cinquième mois de grossesse, son ventre ne se voyait pas tellement. A partir du 6ème ou 7ème mois, il allait grossir d'un coup ; peut-être que la jeune femme ne voulait pas entrer dans une robe de marié XXL...Enfin, les jeunes filles désiraient souvent se marier dans la tenue de leur choix et ressembler à des princesses pour l'occasion. Peut-être était-ce le cas de Cassandre.
Une fois sortit das le couloir, l'Oyabun s'approcha de la jeune femme et lui embrassa le front devant le regard étonné des hommes des deux clans.

"Merci"

Il lui chuchota doucement ces quelques mots à l'oreille. Aujourd'hui, elle avait fait de lui un homme très heureux.

"Par contre, pour Abel, je ne changerai pas d'avis...Il est Ton ami , et je le conçois si tu le désires, mais concernant notre fils, dès qu'il viendra au monde, je ne veux pas qu'il l'approche ou qu'il pose ne serait-ce qu'un regard sur lui.
Je fais cela pour son bonheur, pour Notre bonheur Cassandre... Dorénavant, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour veiller sur vous deux, même si je dois prendre des mesures radicales pour éloigner Abel...Mais, je ne veux pas en arriver là, tu comprends? "


L'Oyabun s'écarta ensuite doucement de la blonde. Sa décision était irréversible concernant son ex-amant. Il ne ferait jamais parti de la vie de son fils. Injuste ou pas, l'affaire était close maintenant et sans appel. Si Cassandre voulait entretenir une relation d'amitié avec lui, elle était libre de le faire, mais Kaname resterait en dehors de tout cela.
Tatsuki s'éloigna ensuite de la jeune femme suivit de ses hommes et fit un signe à la jeune femme.

"Je t'appelle ce soir, rentre bien"

Il aurait bien voulu raccompagner la jeune femme, mais elle n'aurait sans doute pas accepter. Cassandre était indépendante et Tatsuki ne devait pas la brusquer en contrôlant ses faits et gestes car après tout, elle était elle-même Kumicho.

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre McKeller
Modo
avatar

Nombre de messages : 752
Age : 27
Age : 23 ans
Sexe : Féminin
Sexualité : Bisexuelle
Métier : Oyabun du clan McKeller
(Sycophante à ses heures perdues...)
Petit(e) Ami(e) : Divorcée... donc, célibataire!
Date d'inscription : 17/01/2009

MessageSujet: Re: Une échographie attendue [Tatsu] [TERMINE]   Lun 28 Sep - 19:58

Tatsuki accepta sans problème le dîner proposé par la jeune femme:

"C'est une bonne idée, mais Kano est à Miami pour le moment. Il a pris des vacances méritées, mais il se réjouira pour nous. Toutefois, c'est une bonne idée de se réunir avant le mariage, j'espère que ta famille se joindra à nous, je veux que nous nous connaissions un peu plus. »

Le yakuza allait même jusqu'à inviter la famille de Cassandre pour l'occasion. Elle ne savait pas si cela serait une bonne idée ou pas, étant donné qu'elle ne partageait plus grand chose avec eux depuis longtemps, les laissant mener leurs vies à leur façon. Bien sûr, elle les croisait souvent à la résidence, mais trop occupée avec ses affaires, elle ne leur accordait pas l'attention nécessaire, s'assurant simplement que ces derniers soient bien protégés et ne manquent de rien. Mais pourquoi pas. Si Tatsuki y tenait, elle les convierait à ce dîner. Quand à Kano, cette petite peste était partie en Floride pour quelques temps. Au moins, Cassandre ne l'aurait pas sur le dos prochainement, et ne risquait pas d'entrer en conflit avec lui. Il était clair qu'elle accordait beaucoup plus facilement sa confiance au jeune homme qu'à son frère cadet, qu'elle soupçonnait de tramer de nombreux plans

Le médecin fit son grand retour dans le bureau, tout mielleux, avec une enveloppe à la main. Visiblement, cette dernière contenait les photographies de l'échographie, ce que ne tarda pas à confirmer le gynécologue:

"Monsieur et Madame Sugiura, ci-joint les images de l'échographie en 3D. Vous aurez chacun la photo de votre fils. Il y a également les résultats de vos analyses sanguines madame, tout est parfait. On se revoit donc dans quelques mois. D'ici-là, si vous avez besoin d'informations, contactez-moi."


La jeune femme remercia le médecin, et avant qu'elle n'eut le temps de prendre l'enveloppe, Tatsuki s'en saisit pour garder une des photographies. Il était plus que normal que le jeune homme décide d'en avoir une en souvenir. Et puis, d'une certaine façon, cela lui permettrait de se sentir encore un peu plus père. Les deux Oyabuns sortirent du cabinet de consultations pour se retrouver dans le couloir, où leurs hommes les attendaient. Tatsuki se tourna vers l'américaine, et lui dit alors, avant d'éclater de rire:

"Je vais te laisser entre les mains de tes hommes. J'ai été heureux de te voir aujourd'hui, je passerai souvent chez toi à partir de maintenant, enfin, jusqu'au mariage...Je contacte des avocats dès maintenant pour régler tous les papiers et pour le reste...je te laisse décider de la date de la cérémonie. Mais, ne tardons pas trop, je suppose que tu ne veux pas te marier avec un ventre trop gros..."

La future maman eut un sourire discret. Bien sur qu'elle espérait rentrer dans une robe de mariée avant que son ventre ne l'empêche de faire le moindre mouvement mais cette cérémonie était-elle vraiment nécessaire? Certes, ils allaient se marier, mais ce ne serait rien de plus qu'un contrat, qu'un bout de papier qui les relierait pour le bien de Kaname, rien de plus. Cet enfant était le seul lien qui pouvait réellement les unir, alors, pourquoi prendre la peine d'organiser un mariage, et une cérémonie alors que tout cela n'avait aucune portée significative dans son coeur et dans son esprit? La jeune femme ne souhaitait pas aborder ce sujet en public, surtout devant ses hommes. Elle attendrait d'être seule avec Tatsuki pour lui faire part de son ressenti à ce propos.
Cassandre serra avec douceur une des mains de l'Oyabun, et lui répondit, sereinement:

« Oui, passe quand tu veux, il n'y a aucun problème. » puis, avec un sourire taquin, « Pour l'instant, tu prends soin de moi, mais prochainement, il n'y en aura plus que pour Kaname... Je risque d'être jalouse de notre fils! » conclut-elle en plaisantant, avant de lâcher la main du jeune homme. Tatsuki se rapprocha alors de l'américaine, et lui chuchota doucement à l'oreille:

"Merci"
"Par contre, pour Abel, je ne changerai pas d'avis...Il est Ton ami , et je le conçois si tu le désires, mais concernant notre fils, dès qu'il viendra au monde, je ne veux pas qu'il l'approche ou qu'il pose ne serait-ce qu'un regard sur lui.
Je fais cela pour son bonheur, pour Notre bonheur Cassandre... Dorénavant, je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour veiller sur vous deux, même si je dois prendre des mesures radicales pour éloigner Abel...Mais, je ne veux pas en arriver là, tu comprends? "


La jeune femme resta un moment surprise et mal à l'aise, en entendant un tel discours. Clairement, il mettait entre les mains de Cassandre la vie de son ami. Si elle avait la moindre envie de trahir son futur mari, en présentant Kaname à Abel, ce dernier n'aurait aucune pitié pour son ex-amant. Cette déclaration arracha un frisson des plus désagréables à la jeune femme qui se recula, effrayée, mais maîtresse de ses émotions. Elle offrit aux regards de Tatsuki et de ses hommes, un visage impassible, dénué de toutes expressions, bien qu'intérieurement, un véritable conflit avait lieu entre plusieurs sentiments. Le jeune homme s'éloigna de la future maman avec ses hommes, et lui lança un:

"Je t'appelle ce soir, rentre bien"
avant de disparaître au détour d'un couloir. Une fois ce dernier partit, Cassandre se sentit étrange, dans un état proche d'un profond desespoir. Voilà que maintenant, elle devait opérer un choix entre son fils et son ami... Tout ceci était beaucoup trop difficile pour elle...

Elle sortit son portable de son sac à main, et composa, tremblante, le numéro d'Abel. Visiblement, ce dernier était occupé, puisqu'elle tomba sur sa messagerie. Elle passa une main nerveuse dans ses cheveux blonds en écoutant la voix mécanique, avant de laisser un message vocal:

« Bonjour Abel, c'est Cassy à l'appareil. J'ai quelque chose d'important à t'annoncer. Rappelle moi vite s'il te plaît, qu'on puisse se voir rapidement. C'est assez pressant... »

Elle referma le téléphone. Abel n'eut, visiblement, jamais son message, puisqu'il ne la rappela pas dans la soirée, ni le lendemain matin...

La jeune femme rentra chez elle, accompagnée de ses hommes, encore toute émue et chamboulée par autant de nouvelles, d'évènements et de choix à effectuer...

_________________

Cassandre McKeller
Don't be kind with me. I'm not a stupid doll...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mllepauline4ever.blogspot.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une échographie attendue [Tatsu] [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une échographie attendue [Tatsu] [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» [THEME] Baiser volé [TERMINE]
» Les histoires d'amour finissent mal, en géneral...[FB 1753] [TERMINE]
» Une volute tant attendue [Mini quête] [TERMINE]
» {TERMINE} Olaf le bonhomme de neige qui aime l'été

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Le centre ville :: L'Hôpital-
Sauter vers: