Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tente d'oublier... [PV Yuki Ichimoku (PNJ)] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Tente d'oublier... [PV Yuki Ichimoku (PNJ)] [TERMINE]   Dim 13 Sep - 20:08

Abel posa ses doigts sur le haut de son verre et le secoua un peu, de façon à faire tourner la boisson alcoolisée qui s’y trouvait. Il était assis sur un tabouret face au comptoir d’un bar. Cela faisait plus d’une semaine qu’il était à la recherche d’un emploi et il n’avait toujours rien trouvé, même dans les établissements qui cherchaient un petit serveur en urgence. Les embaucheurs lui répondaient qu’ils préféraient un vrai Japonais, ou bien qu’il n’allait pas faire l’affaire, pour des raisons toutes aussi ridicules les unes que les autres. Abel ne comprenait pas. Il avait pourtant beaucoup d’expériences. Qu’est-ce qui clochait alors chez lui ? Son ancien patron dans le quartier de Ginza avait-il fait passer le mot ? Le blond en doutait mais il ne voyait pas d’autres explications. Il ne se doutait pas une seule seconde qu’Akito Endô était derrière tout cela.

Ne supportant plus de rester tout seul toute la journée dans son loft, le tueur avait décidé de sortir un peu. Il avait marché durant une heure environ, avant d’entrer dans un bar au hasard. Il ne savait pas trop pourquoi il se trouvait là mais ne fit pas demi-tour. Il se dirigea vers le comptoir et commanda un whisky. Et le voilà donc assis seul, verre à la main. Pour l’instant, il avait encore de l’argent sur ses différents comptes mais, s’il ne trouvait pas un nouveau travail bientôt, il allait se retrouver dans la galère. En ce moment, il avait vraiment l’impression que tout était contre lui, qu’il perdait tout. Il en avait assez de cette situation. A chaque fois qu’il quittait Tatsuki, il en souffrait. Pourtant, s’il avait rompu avec lui, c’était pour se libérer de sa souffrance. Pourquoi avait-il donc toujours aussi mal alors qu’il avait quitté la source de son mal être ?

Le blond se décida à boire son verre et le fit cul sec avant d’en commander un autre. Et alors qu’il patientait, une femme vint l’accoster. Abel lui jeta un coup d’œil par politesse mais lui demanda de le laisser tranquille, qu’il préférait être seul. L’inconnue repartit, non sans marmonner. Avait-il l’air si misérable qu’on avait envie de lui remonter le moral en lui offrant une bonne compagnie ? Le tueur paya son deuxième verre et replongea dans ses tristes pensées. Cela faisait près d’un mois qu’il avait quitté Tatsuki et pourtant, il ne s’en remettait pas. Il avait beau paraître libre de tout souci, intérieurement, il se sentait vide. Il se disait que cela passerait sûrement, que c’était le choc d’être redevenu célibataire qui faisait cela. Il s’était trop accroché à sa vie de couple. Il avait pris l’habitude de dormir dans les bras d’un homme, de faire la cuisine pour deux, de passer d’agréables moments en tête à tête. Lorsque l’on se retrouvait tout d’un coup seul, il fallait réapprendre à assumer sa solitude.

Abel soupira légèrement et porta son verre à ses lèvres pour boire quelques gorgées d’alcool. Peut-être était-il temps de revenir à la vie précédent sa rencontre avec Tatsuki. Cela faisait plus d’un mois qu’il n’avait pas pris du bon temps avec quelqu’un. Les derniers temps qu’il avait passés avec l’Oyabun avaient été comme une vie de moine, ils n’avaient plus fait l’amour et la dernière fois qu’ils l'avaient fait, cela avait été un désastre. Depuis, Abel n’avait encore vu personne. Peut-être que le hasard l’avait amené ici pour qu’il rencontre quelqu’un. C’était ridicule mais il ne put s’empêcher de jeter un coup d’œil autour de lui. Le bar recelait beaucoup de genres d’individus différents. Il y avait un groupe de jeunes femmes dans un coin, dans lequel Abel reconnut celle qui lui avait parlé un peu plus tôt. Il y avait aussi un groupe de vieux qui semblaient être des habitués vu leur teint rougeaud, ainsi qu’un groupe de bikers. Et, un peu à l’écart de tout ce beau monde, se trouvait seul un jeune homme qui attira l’attention du grand blond.

L’inconnu devait avoir la vingtaine, tout comme Abel. Il était assez mignon. Ses cheveux, coupés un peu au carré, étaient d’un noir de jais, comme beaucoup de Japonais. Une mèche barrait son visage et lui cachait l’œil gauche. Cela lui donnait un petit côté timide. C’était comme si le jeune homme désirait se cacher derrière ses cheveux. C’était du moins la vision qu’avait Abel de lui. A première vue, le bel inconnu semblait calme et timide. Mais peut-être n’était-ce qu’une impression. Vu qu’il était seul, cela faussait tout. S’il avait été accompagné, peut-être aurait-il parlé fort, fait de grands gestes, rigolé à gorge déployée… Mais alors qu’il s’imaginait divers scénarii sur le jeune homme, Abel remarqua qu’il le fixait depuis un petit moment déjà et que l’inconnu l’avait remarqué. Leurs regards se croisèrent et le blond se sentit un peu bête. Le jeune homme aux cheveux noirs devait le prendre pour quelqu’un d’impoli. Alors, lorsque le blond le vit se lever pour venir le rejoindre, il se dit qu’il allait recevoir une remarque quelconque sur son impolitesse…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 23 ans
Métier : Officiellement Hôte
mais officieusement...
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Tente d'oublier... [PV Yuki Ichimoku (PNJ)] [TERMINE]   Lun 14 Sep - 17:41




"yoru ni utaeba yami ni nomarete
asa no hikari ga sore o terasu
todokanai sou janai
tobira wa mou hirakareteru
mitasarereba fuan ni natte

naiteireba sore mo shiawase da
soko kara mo mou ichido
tachiagaru tanoshimi ga aru"


Yuki vêtu de son kimono déambulait dans les rues de Yuukoku. Le jeune hôte aimait flâner et se promener dans les rues de la ville lors de ses jours de congés. Le beau japonais menait une double vie. Officiellement, l'homme exerçait le métier d'hôte dans une maison réputée. Mais officieusement, il travaillait pour l'Oyabun Sugiura... Leur rencontre n'avait pas été banal...mémorable même ! Yuki avait décidé de jouer avec le feu en piratant des données de la société de l'Oyabun et il s'était fait tout bonnement chopé! Par chance, Tatsuki Sugiura était un homme intelligent...Il préférait exploiter le potentiel de Yuki plutôt que de l'enterrer avec lui.
Après être passé tout près de la mort, il savait qu'il devait une fier chandelle à son nouveau patron...quitte à pactiser avec le diable, autant que ce soit avec une belle gueule comme Tatsuki !
Enfin...marché : rester en vie /contre/ consacrer son talent informatique et de hacker au service du yakuza. En gros euh....dès que Tatsuki sifflait, Yuki rappliquait sans poser de question. ... Oh oui...il faut préciser qu'il "travaille" gratuitement...Bizarre n'est-ce pas?
Devant la chance que Tatsuki lui donnait, Yuki n'allait pas l'ouvrir...résultat il avait une dette énorme envers Tatsuki.

"Sois content que je ne te butte pas ! Jusqu'à au moins tes 50 ans tu me seras redevable...quand j'aurais besoin de toi, tu seras là ! Trahis moi et tu regretteras d'être venu au monde ! .... Oh enfoiré, et ne t'attends pas à ce que je te paye!"


"Pffff !..."

Que dire de plus en repensant aux propos de Tatsuki Sugiura qui résonnaient tel un marteau piqueur dans la tête du beau japonais. Résultat, quand il ne bossait pas à l'œil pour son patron, il devait travailler pour se nourrir... Heureusement qu'il avait une belle gueule, pas mal de tchatch et surtout de bonnes manières...Privilège d'être né dans une famille bourgeoise !
Haaa parfois il se demandait pourquoi il avait quitté son nid douillet...La plupart du temps, il travaillait donc comme hôte en club. Heureusement pour lui que les appels de Tatsuki se faisaient rare. Le yakuza n'avait pas envie tous les jours de changer sa sécurité, d'espionner quelqu'un ou de s'introduire dans les bases de la police par exemple.
Si Tatsuki laissait bosser son employé dans un établissement, ce n'était pas pour rien non plus. La majorité des établissements étaient sous le contrôle de Endô...alors, autant faire d'une pierre deux coups... Yuki travaille pour vivre et laisse traîner aussi ses oreilles au cas où...
Pour une fois depuis longtemps, le jeune hôte était en congé. Il avait donc décidé de profiter un peu de son temps pour aller se promener et se faire un peu plaisir.
Après avoir fait un peu de lèche-vitrine, il se rendit dans un bar afin d'aller se désaltérer un peu. Assis seul à une table, il commanda une tasse de thé. Ah oui...interdit aussi d'être bourré...exigence de son boss qui craignait qu'il délie sa langue sur son contrat avec lui...Contrairement aux hommes du clan de Tatsuki-sama, Yuki était un indépendant...résultat, Tatsuki lui serrait la vice encore plus... Il savait que Yuki n'oserait jamais le trahir, il était beaucoup trop intelligent pour oser une folie... D'ailleurs, son boss lui avait fait un bel inventaire de sa famille et des membres de son entourage :
=>implicitement : MENACE !

Bon, l'alcool ça allait encore...de toute façon, il était obsédé par son physique, alors autant ne pas prendre le risque d'avoir un visage bouffi ou des pétéchies. Au club, il se contentait de faire boire ses clients...Tout en consommant son verre de thé à la verveine, il dû faire face à de nombreux regards. Visiblement, peu de jeunes gens se promenaient en kimono ici...mais pas grave, Yuki aimait attirer l'attention...Il savait qu'il avait un beau physique, et il aimait que les regards le lui rappellent.
D'ailleurs, l'un des regards se dégageaient un peu plus des autres...un homme blond au cheveux longs était accoudé au bar... Bizarre...il avait l'air timide et pas dragueur pour un sous, mais pourtant, il ne pouvait pas quitter le japonais aux cheveux noir jais du regard. Yuki était ravit, mais surtout très amusé de voir le jeune homme prit sur le fait détourner le regard.
Il posa délicatement et avec adresse son verre de thé vide, avant de se rendre d'une démarché féline vers le bar.

"aa fumikomu dake omoikkiri suikomu dake kono shousoukan o"


Toujours en chantonnant, il prit place près du blond.Il releva gracieusement sa mèche de cheveux en continuant de chantonner quelques bribes de sa chanson. Il daigna enfin adresser un regard à Abel. Il décrocha un petit sourire cristallin au jeune homme, avant de cacher sa bouche avec la manche de son kimono. Yuki était très joueur et aimait séduire...Pour une fois qu'il avait du temps pour lui...autant en profiter !

"Puis-je vous offrir un verre...je n'aime pas boire seul..."

Ce n'était pas comme s'il mentait après tout...et puis, s'il était accompagné, au moins, il n'aurait plus à rembarrer les vieux pervers excités par le port du kimono.

"Ah moins que je ne vous dérange...mais vu la façon dont vous me dévorez du regard depuis tout à l'heure, je peux affirmer que je ne vous laisse pas de marbre... "

Autant entrer directement dans le vif du sujet et ne laisser aucun ambiguïté planer. Yuki leva sa main en direction du serveur pour qu'il vienne s'occuper d'eux.

"Un thé verveine pour moi et pour monsieur ce sera..."

Il fixa Abel en attendant sa réponse. Il ne lui laissait guère le choix maintenant.

"Oh...je me présente, je m'appelle Yuki...vous ne pourrez donc pas prétexter ne pas aimer vous faire inviter par des inconnus..."

Les présentations étaient presque faites maintenant... Yuki espérait maintenant pouvoir en savoir plus à son tour sur l'inconnu. En partageant un verre avec lui par exemple...



Dernière édition par PNJ Tatsuki Sugiura le Mar 15 Sep - 21:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Tente d'oublier... [PV Yuki Ichimoku (PNJ)] [TERMINE]   Lun 14 Sep - 19:28

Abel s’attendait à ce que le jeune homme lui fasse remarquer son impolitesse mais, à la place, le bel inconnu s’assit près de lui avec grâce. Le blond n’avait pas remarqué la tenue portée par l’éphèbe, trop occupé à le dévisager. Un magnifique kimono dans les tons violets revêtait le beau Japonais, avec des broderies sûrement faites main pour qu’elles soient aussi fines et parfaites. C’était rare de voir des gens se promener en tenue traditionnelle de nos jours, surtout quelqu’un d’aussi jeune. Mais il fallait avouer que cela lui allait à ravir. Le jeune homme était très beau ainsi et ne devait pas laisser de marbre les hommes comme les femmes. Abel s’était d’ailleurs pris au jeu mais cela n’avait pas été à cause du kimono. L’inconnu avait attiré son attention en étant seul mais aussi en possédant un très beau visage.

"Puis-je vous offrir un verre... je n'aime pas boire seul..."

C’était assez inattendu. Alors qu’il pensait recevoir des remarques, Abel se fit inviter à boire un verre en compagnie du jeune homme qu’il avait regardé un peu trop longuement. En fin de compte, peut-être s’était-il trompé sur le beau Japonais. Si celui-ci osait l’accoster, c’était qu’il n’était pas si timide que cela. En plus, son petit sourire qu’il cacha rapidement derrière la manche de son kimono avait pour but de charmer. Abel n’était pas dupe mais il devait avouer que cela avait l’effet voulu sur lui. L’inconnu avait une attitude plutôt adorable. Dès les premiers instants en sa compagnie, on oubliait ses problèmes et on savourait sa grâce et son côté charmeur. Il dégageait une sorte de chaleur. Le blond se sentait un peu mieux, même si la présence d’une personne ne pouvait pas lui remonter le moral.

"Ah moins que je ne vous dérange... mais vu la façon dont vous me dévorez du regard depuis tout à l'heure, je peux affirmer que je ne vous laisse pas de marbre... "

« Je ne vous dévorais pas du regard, j’étais juste perdu dans mes pensées. »

Abel répondit cela un peu gêné. Pour lui, dévorer du regard signifiait qu’on avait envie de la personne que l’on regardait. Or, ce n’était pas le cas présent. Mais il était vrai que le jeune homme était très mignon et qu’il ne laissait pas de marbre le blond. De ce côté-là, il avait raison. Mais n’était-il pas un peu narcissique pour dire cela à haute voix ? On pouvait le penser bien sûr mais le dire clairement, cela ne faisait-il pas prétentieux ? Visiblement, l’éphèbe était loin de l’image que s’était faite rapidement Abel de lui. Mais était-ce une mauvaise chose ? Avec son aisance, il était venu accoster le jeune tueur et ce n’était pas pour déplaire à celui-ci. Il était grand temps qu’il revienne à sa vie d’avant et qu’il arrête de rester dans son coin.

"Un thé verveine pour moi et pour monsieur ce sera... Oh...je me présente, je m'appelle Yuki...vous ne pourrez donc pas prétexter ne pas aimer vous faire inviter par des inconnus..."

« Je m’appelle Abel, enchanté. » répondit-il, non sans esquisser un sourire devant l’audace de ce dénommé Yuki, avant de s’adresser au serveur. « Hmm… Je prendrais l’un de vos cocktails, celui avec de l’orange et de la mangue. »

Le serveur prit note puis alla chercher les commandes. Abel le regarda partir avant de reporter son attention sur Yuki. Il était plutôt bluffé. Il ne s’attendait vraiment pas à ce que le jeune homme soit aussi ouvert. C’était sans doute mieux. Ainsi, ils n’auraient pas beaucoup de mal à parler. Le grand blond n’était pas un grand bavard donc, s’il avait rencontré quelqu’un de timide, leurs conversations n’auraient pas été très étoffées. Physiquement, Yuki était déjà très intéressant donc Abel ne doutait pas qu’il l’était intellectuellement. Le blond termina son verre, puisque le jeune homme qui l’avait invité lui en avait offert un autre qui ne tarderait pas à venir. Pour changer, Abel avait pris un cocktail de fruits légèrement alcoolisé. Il paraîtrait ainsi moins alcoolique.

« J’espère ne pas vous avoir gêné en vous fixant ainsi. J’étais juste en train de m’imaginer quel caractère vous pouviez avoir mais je me rends compte que j’avais tout faux. Je ne m’attendais pas à ce que vous ayez autant d’audace pour venir me parler. » avoua t-il sincèrement, avant de demander : « J’ai cru vous entendre chantonner. Quelle chanson était-ce ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 23 ans
Métier : Officiellement Hôte
mais officieusement...
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Tente d'oublier... [PV Yuki Ichimoku (PNJ)] [TERMINE]   Mar 15 Sep - 14:44



« Je m’appelle Abel, enchanté...
Hmm… Je prendrais l’un de vos cocktails, celui avec de l’orange et de la mangue. »

Yuki était enchanté d'avoir maintenant un compagnon de boisson. C'était si déprimant de boire seul...mieux valait-il être accompagné, surtout si le partenaire en question était bel homme.Par chance, c'était un étranger... une "denrée rare" à prendre dans ses filets. Les étrangers affluaient de plus en plus au Japon, mais il était rare d'en rencontrer avec le japonais pour langue natale. Et oui, ce bel étranger aux cheveux d'or se débrouillait beaucoup trop bien en japonais et était trop intégré pour être un touriste de passage. Yuki était en congé pour une fois, donc autant en profiter et prendre un peu de bon temps non ? Pour une fois, il avait le choix de la "prise"...quand on était hôte, on était obligé de prendre le client qui nous faisait l'honneur d'exprimer son intérêt...heureusement que par la suite, l'hôte était libre ou non d'aller plus loin.
Le serveur revint servir les deux hommes qui trinquèrent. Ils s'étaient présentés, il était donc temps de faire plus ample connaissance.

«J’espère ne pas vous avoir gêné en vous fixant ainsi. J’étais juste en train de m’imaginer quel caractère vous pouviez avoir mais je me rends compte que j’avais tout faux. Je ne m’attendais pas à ce que vous ayez autant d’audace pour venir me parler. J’ai cru vous entendre chantonner. Quelle chanson était-ce ? »

Le japonais posa délicatement la tasse de thé des deux mains avant de se redresser pour faire face au blond. La minutie de ses gestes et le choix des postures mettaient en valeur sa grande grâce naturelle. Même lorsqu'il ne travaillait pas, Yuki adoptait une certaine retenue, qu'il soit accompagné ou non d'ailleurs.
Il esquissa un léger sourire suite au petit aveu de son compagnon de boisson...mine de rien, Abel venait de lui avouer qu'en plus de s'intéresser à son physique, il s'intéressait à lui tout cour...C'était assez rare de dévisager une personne afin de tenter de sonder sa personnalité.

"Les apparences sont parfois trompeuses visiblement..."

Au premier abord, Yuki paraissait timide et délicat, mais en réalité, il était bien plus tranchant. Cela n'était pas incompatible avec sa grâce et ses bonnes manières, mais le jeune homme n'était pas du tout sage et réservé, au contraire...

"Concernant ma chansonnette, ce n'est qu'une petite comptine ... J'aime chanter même si je ne suis pas très doué"


Yuki pouffa discrètement de rire en n'omettant pas de cacher sa bouche avec la large manche de son kimono. C'était peut-être un peu théâtrale, mais ça lui donnait un petit côté enfantin et candide. Yuki savait pertinemment qu'il avait une jolie voix douce, mais il aimait se dénigrer afin qu'on le complimente. Cette petite comptine qu'il disait sans importance était en réalité celle que lui chantait sa gouvernante lorsqu'il était enfant. Ça le rassurait de la fredonner parfois.
Il saisit ensuite sa tasse de thé afin d'en boire quelques gorgées, tandis qu'Abel dégustait sa petite douceur des îles.
Tout aussi minutieusement qu'avant, le jeune hôte posa sa tasse sur le comptoir et saisit un petit mouchoir caché sous sa manche afin de s'essuyer la commissure des lèvres.
"Hmm dites-moi si ce n'est pas trop indiscret...Mais que fait un homme aussi charmant que vous seul au comptoir d'un bar... Si vous vous demandiez quel caractère se cachait derrière mes traits, je me demandais en vous regardant qu'est-ce qui pouvait vous rendre aussi triste..."

En fin psychologue, Yuki avait décelé chez Abel un petit quelque chose d'étrange...ou plutôt, le jeune homme ne semblait pas être ce qu'il paraissait être. Mais une chose est sûr, il broyait du noir. Le japonais se pencha sur le comptoir en laissant légèrement le pan de son kimono découvrir ses fines épaules.
"Noyer un si joli visage dans la tristesse en est presque criminel...j'espère cependant pouvoir un peu vous distraire Abel-han..."

Ton mielleux et respectueux à outrance, il se comportait exactement comme il le faisait avec un client, même si Abel n'en n'était pas un. A souligner que Yuki originaire du nord utilisait le suffixe -han au lieu de -san...certains clients aux manières douteuses étaient d'ailleurs très excités quant à l'utilisation de cette marque de respect régionale.
Petit sourire mutin aux lèvres, le jeune homme haussa exagérément ses fines épaules afin d'attiser le désir de son vis-à-vis. Il croisa ensuite ses mains posées sur le comptoir afin de maintenir son parfait menu visage.

"Vous habitez Yuukoku je suppose ? Alors ? Qu'avez-vous prévu de faire en cette belle après-midi d'été ? Pitié, ne me dites pas vous saouler à ne plus en pouvoir, je ne tolérerai pas qu'un magnifique visage comme le votre soit abîmé par ce doux nectar qu'est l'alcool ! "

En professionnel qu'il était, il savait que les gens n'aimaient pas qu'on leur pose trop de questions, il devait donc s'arrêter pile poil à la limite : en demander et en dire assez pour tenir une discussion, mais ne pas trop interroger son partenaire au risque de l'ennuyer. Par ailleurs, Yuki était lui-même bien placé pour savoir que trop de questions était une gêne. Après tout, il en était l'exemple même avec sa double vie...



Dernière édition par PNJ Tatsuki Sugiura le Mar 15 Sep - 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Tente d'oublier... [PV Yuki Ichimoku (PNJ)] [TERMINE]   Mar 15 Sep - 20:00

"Les apparences sont parfois trompeuses visiblement..."

Abel sourit juste pour acquiescer à la remarque du beau Japonais. Les apparences étaient vraiment trompeuses. Yuki semblait si fragile alors qu’il avait l’air d’avoir une sacrée personnalité. Le blond ne le connaissait pas mais il appréciait déjà sa grâce. Le jeune homme vêtu d’un magnifique kimono était si délicat lorsqu’il bougeait, même pour exécuter un simple geste comme poser sa tasse de thé. Sa tenue traditionnelle et sa fine carrure accentuaient cela. Il devait sûrement avoir la vingtaine mais il avait l’attitude d’un enfant, surtout lorsqu’il riait et qu’il cachait sa bouche avec l’une des larges manches de son kimono violet. S’il avait été un enfant, on aurait dit de lui qu’il était mignon. Mais, vu qu’il était un homme, on pouvait plus le qualifier d’éphèbe.

"Concernant ma chansonnette, ce n'est qu'une petite comptine ... J'aime chanter même si je ne suis pas très doué."

« Je vous ai vaguement entendu chanter donc je ne saurais aller dans votre sens. »

Yuki s’était peut-être attendu à ce qu’Abel le contredise et lui affirme qu’il avait de vrais talents de chanteur mais ce ne fut pas le cas. Le jeune blond n’était pas très bon pour faire des compliments à tout va. Il n’en faisait que lorsque cela lui tenait vraiment à cœur. Il n’ajouta donc rien à ses paroles et prit la paille de son cocktail entre ses lèvres pour boire quelques gorgées de sa boisson. Il avait pris un peu au hasard ce cocktail mais il ne regrettait pas. C’était sucré et frais. De plus, on sentait peu l’alcool. En résumé, c’était un vrai délice. Yuki, quant à lui, buvait son thé verveine. Ce n’était pas commun de voir des gens en boire dans un bar. Le jeune homme était vraiment très original. Nul doute qu’il devait attirer bien des regards. Il avait un look et des coutumes assez particuliers mais était par-dessus tout très beau.

"Hmm dites-moi si ce n'est pas trop indiscret... Mais que fait un homme aussi charmant que vous seul au comptoir d'un bar... Si vous vous demandiez quel caractère se cachait derrière mes traits, je me demandais en vous regardant qu'est-ce qui pouvait vous rendre aussi triste..."

« Hum… On va dire que pour l’instant, les galères ne cessent de s’accumuler. »

Abel détestait parler de lui, surtout lorsqu’il s’agissait de se plaindre. Il préféra donc rester vague dans ses propos. Sa vie et les problèmes auxquels il devait faire face ne regardaient que lui. On disait souvent que se confier à un inconnu pouvait être une bonne thérapie mais ce n’était pas du tout le point de vue du blond, au contraire. Dévoiler ses ennuis et ses doutes à quelqu’un qu’il ne connaissait pas serait une très grande faiblesse. En fait, se dévoiler tout court était une faiblesse pour lui. Rares étaient les personnes auxquelles il s’était confié. Il y avait eu sa mère, puis Tatsuki, et peut-être un peu Cassandre aussi. Mais à part eux, personne ou presque. Sa fierté devait sûrement jouer là-dedans.

"Noyer un si joli visage dans la tristesse en est presque criminel... j'espère cependant pouvoir un peu vous distraire Abel-han..."

Le blond ne put s’empêcher de sourire aux paroles de Yuki. Le jeune Japonais était vraiment très drôle dans sa façon de parler et ne devait sans doute pas le faire exprès. Il n’était pas avare en compliments, c’était le moins que l’on puisse dire. Il avait d’abord qualifié Abel d’homme charmant, lui disait ensuite qu’il avait un joli visage… Qu’allait-il dire d’autre après ? Et, bien que le tueur ne soit plus habitué à recevoir des compliments de la part d’un inconnu et que, par conséquent, cela le déboussolait un peu, il remarqua le « -han » utilisé comme suffixe après son prénom. Il l’entendait peu mais savait qu’il remplaçait le suffixe « -san » dans les régions du Nord du Japon. Ainsi Yuki n’était pas de Yuukoku mais d’une ville beaucoup plus au Nord. Même si cela n’avait pas de réelles importances, c’était intéressant à savoir.

"Vous habitez Yuukoku je suppose ? Alors ? Qu'avez-vous prévu de faire en cette belle après-midi d'été ? Pitié, ne me dites pas vous saouler à ne plus en pouvoir, je ne tolérerai pas qu'un magnifique visage comme le vôtre soit abîmé par ce doux nectar qu'est l'alcool ! "

« Ne vous inquiétez pas, je suis venu ici juste pour me détendre et sortir un peu, pas pour me noyer complètement dans l’alcool. »

Le blond esquissa un nouveau sourire pour ponctuer sa phrase. Il but ensuite une nouvelle gorgée de son cocktail fruité tout en regardant Yuki. Le kimono de celui-ci avait légèrement glissé, découvrant en partie ses fines épaules. Le jeune homme avait la peau pâle. On aurait dit de la porcelaine. Yuki était comme une magnifique poupée vêtue de très beaux habits luxueux. En plus de cela, il était très gracieux, respectueux et savait tenir une conversation. Nul doute qu’il devait tourner la tête des femmes et des hommes. Sa présence et ses belles paroles avaient comme pour effet d’enivrer les gens. Résultat, Abel était un peu engourdi. Ses ennuis étaient loin et il avait retrouvé une certaine paix intérieure. C’était rare qu’une personne ait autant d’effet sur lui, surtout de ce genre.

« Pour être franc, je n’ai rien prévu cet après-midi. Et vous, à part continuer à couvrir d’éloges mon visage et vous inquiétez pour mon physique, qu’avez-vous prévu de faire Yuki-san ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 23 ans
Métier : Officiellement Hôte
mais officieusement...
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Tente d'oublier... [PV Yuki Ichimoku (PNJ)] [TERMINE]   Mar 15 Sep - 21:51


«Ne vous inquiétez pas, je suis venu ici juste pour me détendre et sortir un peu, pas pour me noyer complètement dans l’alcool. »


Fort heureusement, Abel dissipa au plus vite les craintes de Yuki. Faire la causette avec un homme éméché n'était pas du tout agréable. Le japonais avait beaucoup d'expérience dans ce domaine et le plus dur était toujours pour lui qui ne buvait pas une goutte d'alcool et qui devait supporter les mains baladeuses et les réflexions stupides des hommes et des femmes bourrés qui constituaient sa clientèle.

«Pour être franc, je n’ai rien prévu cet après-midi. Et vous, à part continuer à couvrir d’éloges mon visage et vous inquiétez pour mon physique, qu’avez-vous prévu de faire Yuki-san ? »

Bonne question...pas grand chose à part se promener un peu et profiter de son après-midi de libre. La vie de Yuki se résumait à survivre... Tantôt tyrannisé par son patron mafieux, tantôt forcé à jouer l'hôte serviable pour se nourrir. Enfin en y réfléchissant, il l'avait cherché. S'il était resté chez lui dans son petit cocon familiale, il mangerait sans doute du homard à cette heure-ci...ce n'était pas trop tard pour revenir chez papa et maman, mais le jeune homme qui rêvait d'aventure et de vivre comme s'il n'y avait pas de lendemain ne pensait pas revenir une seule seconde chez lui. Surtout vu la façon dont il avait quitté son père...s'excuser à quatre pattes, trop peu pour lui !

"Pour être franc, je marchais telle une âme en peine ... jusqu'à ce que je tombe sur Abel-han par chance !"


Il fit un petit clin d'œil au jeune blond avant de terminer les dernières gouttes de sa tasse de thé. Il allait d'ailleurs s'arrêter là, ce serait dommage qu'à force de boire, il perde son temps à aller aux toilettes.
Il montra son plus beau sourire à Abel avant de pencher légèrement sa tête pour admirer le corps entier de son partenaire de boisson.

"J'espère que vous me tiendrez compagnie une bonne partie de l'après-midi...je n'ai rien de bien intéressant à faire..."

Yuki comptait donc ne pas en rester là, ou plus précisément, il ne comptait pas quitter les lieux avant un moment...ou plutôt, il ne comptait pas se séparer d'Abel avant un moment...ils allaient donc continuer à discuter. La compagnie du blond était très agréable, mais à un moment donné, leurs sujets allaient s'épuiser. Abel semblait être réservé, ou plutôt pas très loquace. Yuki quant à lui n'aimait pas trop en demander, sauf lorsque ses clients parlaient de leur plein chef, mais Abel n'était pas un client...Étant donné qu'il n'avait pas beaucoup bu, nul doute qu'il ne parlerait pas tellement plus. Mais ça faisait tout son charme. Il était beau, calme et assez mystérieux.

""Je suis subjugué par votre belle chevelure, dites-moi, de quel pays êtes-vous originaire ? Enfin...je suppose que quelques gênes japonais traînent par-ci par-là vu la perfection avec laquelle vous manipulez la langue..."

Yuki se disait qu'Abel était sans doute un métis, ou alors, il avait émigré très tôt au Japon. Comme d'habitude, il parlait avec éloquence et n'y allait pas de main morte avec les compliments... Le beau japonais sortit ensuite quelques billets de sa petite bourse et paya le serveur. Si Abel ne voulait pas répondre, il n'était pas obligé de le faire. Yuki en payant l'addition voulait ainsi montrer qu'il n'allait pas le retenir pour le couvrir de questions. Mais au fond, il désirait que le blond reste...ou alors...

"Je ne veux pas abuser de votre temps Abel-han...Si ma compagnie vous déplaît, je peux prendre congé...ou alors, vous accompagnez dans un autre endroit que celui-ci..."


Pour y aller "franco" il y allait franco. Pourquoi perdre son temps en parlote inutile. C'était de toute façon cause perdue étant que le blond ne semblait pas être trop bavard. Yuki avait beaucoup d'interactions avec les gens, il savait donc reconnaître un flambeur, un bavard, un type discret... Abel était plutôt de la catégorie des non bavards. Il faisait un peu la conversation par politesse et sans doute distraction, mais pour combien de temps? Nul doute que son verre terminé, il allait jugé être assez détendu pour se retirer. Et ce serait un gâchis que de laisser partir ce beau jeune homme. Quand le brun voulait quelqu’un, il faisait tout pour l’avoir. Mais attention, le jeune hôte n’était pas coutumier de ce genre de chose…il ne racolait pas dans les bars, au contraire, il les évitait…Mais aujourd’hui, autant pimenter sa journée d’une pointe de folie…
Yuki préférait donc anticiper la suite...il était en congé et il voulait prendre du bon temps, donc autant faire du rentre-dedans, qu'y avait-il de mal à se faire du bien ? Vu la façon dont le blond l'avait dévisagé, il était gay, aucun doute là-dessus...
Le japonais posa sa main sur celle d'Abel en continuant de sourire...en clair = on va dans un endroit un peu plus tranquille pour prendre du bon temps ? Utiliser une tournure vulgaire telle que "chez toi ou chez moi" aurait fait de lui un vulgaire prostitué, or, ce n'est pas ce qu'il était...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Tente d'oublier... [PV Yuki Ichimoku (PNJ)] [TERMINE]   Mer 16 Sep - 13:10

"Pour être franc, je marchais telle une âme en peine... jusqu'à ce que je tombe sur Abel-han par chance !"

Abel esquissa un nouveau sourire. Quel charmeur… Le comportement de Yuki amusait beaucoup le jeune blond mais il devait avouer que cela avait l’effet escompté. Le beau Japonais en kimono lui plaisait beaucoup, psychologiquement mais aussi physiquement, il n’allait pas le nier. Yuki faisait parti du type d’hommes qu’appréciait le tueur. Avec ce genre de personnes, il n’avait pas à faire beaucoup d’efforts pour entretenir la conversation. Il n’avait qu’à écouter et répondre aux quelques questions qu’on pouvait lui poser, tout en en posant quelques unes aussi, par politesse. Abel regarda son compagnon de boisson terminer sa tasse de thé et en fit autant avec son cocktail, avant d’avoir à affronter le regard de Yuki, qui avait légèrement penché la tête pour regarder plus en détail le corps du blond.

"J'espère que vous me tiendrez compagnie une bonne partie de l'après-midi... je n'ai rien de bien intéressant à faire..."

« Ça ne me dérangerait pas. »
répondit simplement Abel, se demandant tout de même ce qu’attendait Yuki de lui.

"Je suis subjugué par votre belle chevelure, dites-moi, de quel pays êtes-vous originaire ? Enfin...je suppose que quelques gênes japonais traînent par-ci par-là vu la perfection avec laquelle vous manipulez la langue..."

« J’ai des origines hollandaises mais j’ai toujours vécu au Japon. »


Abel était habitué à répondre à ce genre de questions. A chaque fois qu’il rencontrait quelqu’un, il devait obligatoirement expliquer que sa chevelure blonde et son physique en entier venaient de ses origines européennes. D’ailleurs, il ressemblait plus à un Européen qu’à un métis mais il était heureux et fier d’avoir hérité du physique de sa mère. S’il gardait sa chevelure longue, c’était en partie pour rendre hommage à cette mère qui avait quitté ce monde il y avait de cela huit ans. Mais, depuis quelques temps, il hésitait à se couper les cheveux. Cette chevelure blonde… Cela lui rappelait trop Tatsuki. Souvent, lorsqu’il se regardait dans un miroir, il voyait son ex glisser ses doigts dans ses cheveux. Mais ce n’était pas le moment d’y penser. Yuki était parvenu à lui changer les idées donc Abel allait continuer sur cette voie-là. Il remercia poliment son compagnon de boisson de lui payer son cocktail puis l’écouta lorsqu’il reprit la parole.

"Je ne veux pas abuser de votre temps Abel-han... Si ma compagnie vous déplaît, je peux prendre congé... ou alors, vous accompagner dans un autre endroit que celui-ci..."

Abel plongea son regard dans les yeux sombres de Yuki. Sa compagnie ne le dérangeait pas, au contraire, il l’appréciait beaucoup. Mais que voulait dire l’éphèbe en lui proposant de l’accompagner dans un autre endroit ? Le blond voyait cela comme une proposition à coucher ensemble mais peut-être se trompait-il. A force d’être trop mielleux et généreux en compliments comme en gestes, le comportement de Yuki n’était pas très clair. Mais, lorsqu’Abel sentit et vit la main du jeune homme sur la sienne, il comprit qu’il avait vu juste. Et bien, Yuki était plutôt direct mais tout en faisant comprendre ses désirs avec finesse. Le grand blond ne s’attendait pas à rencontrer quelqu’un tout de suite après s’être mis en tête de retrouver sa vie d’avant. Comme quoi le hasard faisait bien les choses parfois.

Sans mot mais avec un regard qui en disait long, Abel retourna sa main qui se trouvait sur le comptoir et serra celle de Yuki posée sur la sienne. C’était en quelque sorte sa réponse, il acceptait la proposition. Le tueur avait eu de la chance de tomber sur un jeune homme aussi beau que cet éphèbe. En plus, il imaginait déjà le plaisir qu’il allait prendre en retirant ce kimono. Cette pensée lui rappela son séjour aux sources Hebi, lorsqu’il avait fait glisser le kimono de Tatsuki et qu’ils… Il s’empêcha d’aller plus loin dans ce genre de pensées. Il fallait vraiment qu’il arrête de penser à son ex à tout bout de champ. C’était fini entre eux, il devait aller de l’avant, même si c’était difficile. Il allait se battre et tenter d’oublier. D’ailleurs, il allait commencer tout de suite avec Yuki… Franchement, il aurait pu tomber sur pire que ce beau jeune homme. Celui-ci était magnifique et extrêmement attirant.


« Je ne serai pas contre. Quel endroit tranquille me proposez-vous ? »

Abel ne proposait pas d’aller chez lui tout simplement parce qu’il n’y invitait jamais personne. Il ne désirait pas qu’un inconnu partage son lit. Par contre, il n’était pas contre l’idée de prendre du bon temps dans celui d’un autre, ou bien dans une chambre d’hôtel. Bien sûr, ils pourraient le faire autre part que dans un lit mais Abel n’en avait pas envie. Il voulait être confortablement installé pour profiter au maximum du corps de ce beau Yuki, le premier homme avec qui il allait prendre du bon temps depuis sa rupture avec Tatsuki. De toute façon, il ne s’imaginait pas autre part que dans un lit avec l’éphèbe. Le Japonais semblait si fragile qu’un matelas moelleux lui irait à merveille. Abel descendit de son tabouret et garda la main de Yuki dans la sienne pour l’aider à descendre à son tour du sien. Il était prêt à suivre le beau quasi-inconnu là où il le lui plairait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 23 ans
Métier : Officiellement Hôte
mais officieusement...
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Tente d'oublier... [PV Yuki Ichimoku (PNJ)] [TERMINE]   Mer 16 Sep - 17:57


« J’ai des origines hollandaises mais j’ai toujours vécu au Japon. »


La curiosité du jeune homme était pleinement satisfaite. Certains diraient qu'il était une commère, mais cette blondeur le troublait un peu. Yuki aimait les étrangers et était fasciné par leur physique...il lui arrivait même de se sentir inférieur à eux malgré son physique presque parfait.
Il était donc comblé d'avoir croisé le chemin du beau Abel...et visiblement, c'était réciproque par chance. Yuki comprit que ses efforts n'étaient pas vains lorsque le blond lui serra la main. Cette caresse n'était pas trompeuse...lui aussi voulait passer un moment avec le beau japonais. Tout le monde était comblé nan?

« Je ne serai pas contre. Quel endroit tranquille me proposez-vous ? »

Le jeune hôte sourit de plus belles. Ce bel homme allait donc être tout à lui pour l'après-midi et il n'allait pas le regretter. Yuki serait aux petits soins avec lui. Tout en serrant la main d'Abel qui avait eu la délicate attention de l'aider à se lever, Yuki réfléchit...Étant donné qu'il invitait, il allait recevoir. Cela ne le gênait nullement. Pas très loin, dans les quartiers Est, Yuki avait élu domicile dans une chambre d'hôtel. Étrange certains diront, mais lui non. Il aimait le changement et la liberté...Il pouvait ainsi au gré de ses fantaisies changer de décoration et de quartier en un clin d'œil, ou plutôt en allant d'un hôtel à un autre. Si Yuki était fils de pauvre, ça aurait sans doute été difficile pour lui, mais par chance, il vivait sur son épargne...enfin, ce compte que son père ne remplissait plus commençait à se vider. Mais heureusement, grâce à sa paye d'hôte et aux pourboires généreux de ses clients, ce n'était pas demain la veille qu'il se trouverait à la rue. En ce moment, Yuki vivait dans une chambre ou plutôt dans une chambre d'hôte. Les quartiers Est étaient mixtes mais pas mal fréquentés. Par ailleurs, on avait une belle vue sur la rivière Kwai.

"Je vous invite dans mon petit univers Abel-han... je vous en prie, suivez-moi..."

Il passa la main dans ses cheveux en exagérant un peu le geste, mais le théatralisme faisait partie de son mode de vie. Abel pouvait suivre l'homme les yeux fermés, car après tout, sa musculature faisait le double de celle de Yuki...de ce côté-là, le blond avait l'air de savoir se défendre. Un étranger et un sportif, le jackpot pour Yuki!
Le japonais déambulait aux côtés d'Abel dans les rues piétonnes. Il se permit même de mettre son bras en dessous du sien. "Ce bras-dessus, bras-dessous'" faisait peut-être enfantin, mais peu importe...

"Rassurez-vous, je ne vous kidnappe pas Abel-han. Je réside actuellement dans le quartier Kwai, du même nom que la rivière. Nous allons marcher encore une dizaine de minute, j'espère que cela ne vous dérange pas... "

Abel avait une carrure athlétique après tout, donc un peu d'exercice lui ferait le plus grand bien.Quinze minutes plus, ils arrivèrent enfin à destination. Le japonais s'arrêta devant un habitat traditionnel surplombé par un cerisier centenaire. Yuki tout excité tira le blond par la main pour qu'il le suive.

"Oba-han est à Osaka en ce moment. C'est ma propriétaire !"

Bonne nouvelle, la résidence était vide. Même si Yuki avait sa petite pièce réservé, c'était l'idéal. Avoir une vieille femme qui pouvait vous déranger ou vous écouter pouvait être agaçant. Une fois entré dans la maison, l'hôte invita son partenaire à retirer ses chaussures. Il y avait des fuuton dans toutes les pièces quasiment. La déco intérieur concordait avec le côté traditionnel de l'architecture de la maison.
Le japonais invita ensuite Abel dans sa petite pièce...enfin, c'était tout de même une pièce avec son propre petit salon et toilette et salle de bain. Yuki n'avait qu'à ouvrir un petite porte coulissante pour aller dans sa petite chambre. Il partageait par contre la cuisine avec la vieille femme, mais peu importe, ça ne le dérangeait nullement. Le principal était qu'il avait son intimité. C'était en quelque sorte un hôtel "comme à la maison".


"Installez-vous Abel-han, je vais vous faire du thé."

Yuki s'éclipsa un instant et laisse le blond prendre place sur le fuuton et s'asseoir prêt de la petite table basse. Pourquoi se précipiter alors qu'il pouvait boire un petit thé et se détendre ensemble?
Le japonais revint avec un plateau et deux tasses remplis de thé.

"C"est une petite demeure traditionnelle, mais j'espère que c'est à votre goût et que vous êtes bien installé..."

Yuki posa les tasses sur la table et adressa un petit sourire coquin au blond, avant de déguster son breuvage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Tente d'oublier... [PV Yuki Ichimoku (PNJ)] [TERMINE]   Mer 16 Sep - 20:03


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tente d'oublier... [PV Yuki Ichimoku (PNJ)] [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tente d'oublier... [PV Yuki Ichimoku (PNJ)] [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti : Se défouler pour oublier la misère...noire
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» [Yuki] ... Comme celui qui conquit la toison...
» Deniss Owen présentation[Validée par Yuki Hoseki]
» Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Le Quartier des Loisirs :: Les Bars et Restaurants :: Les Bars-
Sauter vers: