Yuukoku, la ville aux deux visages...


 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Agréable après-midi en charmante compagnie... [PV Yuki (PNJ)] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Agréable après-midi en charmante compagnie... [PV Yuki (PNJ)] [TERMINE]   Mer 16 Sep - 20:02

[Suite de ce sujet]

"Je vous invite dans mon petit univers Abel-han... je vous en prie, suivez-moi..."

Abel lâcha la main de Yuki et le suivit hors du bar. A leur passage, des regards se levèrent et les fixèrent jusqu’à ce que les deux jeunes hommes aient franchi la porte. Le blond ne savait pas si c’était la tenue traditionnelle de son partenaire qui avait attiré l’attention, ou bien leur curieux couple. Cela faisait longtemps qu’il se fichait du regard des gens concernant son homosexualité. Et puis, en quoi leur attitude montrait-elle qu’ils changeaient d’endroit pour en trouver un plus tranquille, pour prendre du bon temps ? Ils pouvaient tout aussi bien se connaître depuis longtemps et aller se promener en ville, profitant du beau temps de l’après-midi. Mais le « bras dessus, bras dessous » pouvait effectivement indiquer qu’ils comptaient s’isoler. Abel ne chercha pas à dégager son bras. Cela lui plaisait d’être au bras d’un jeune homme aussi magnifique que Yuki. Il allait sûrement faire des envieux et des envieuses.

"Rassurez-vous, je ne vous kidnappe pas Abel-han. Je réside actuellement dans le quartier Kwai, du même nom que la rivière. Nous allons marcher encore une dizaine de minute, j'espère que cela ne vous dérange pas... "

« Pas du tout. Il fait beau, il faut en profiter. »

Le blond offrit un petit sourire à Yuki en disant cela. Il aimait se promener lorsqu’il faisait beau. C’était si agréable. Mais, lorsqu’il pleuvait et qu’il y avait de la tempête, il préférait rester chez lui, bien au chaud, sous les draps si possible, tel un chat. Avant, du temps où il vivait encore dans le loft de Tatsuki, lors de mauvais temps, il avait adoré se prélasser devant un bon feu de cheminée. Mais ce temps était malheureusement révolu. C’était l’un des rares bons côtés du luxe qu’il regrettait. A part cette cheminée et d’autres détails comme la piscine, il se fichait des plus que pouvaient offrir l’argent et le pouvoir. Il n’était pas du tout matérialiste comme beaucoup le pensaient. Il était heureux dans son petit loft des bas quartiers, même si ce n’était pas rose tous les jours.

"Oba-han est à Osaka en ce moment. C'est ma propriétaire !"

Ainsi Yuki vivait chez quelqu’un, une vieille dame. C’était une bonne idée de logement. Cela devait sans doute être moins cher qu’un loyer et cela rendait service à cette Oba-han en lui tenant compagnie. Par contre, il y avait des inconvénients. On ne pouvait par exemple pas inviter quelqu’un lorsque la vieille dame était là. Heureusement, en ce moment, elle était en séjour à Osaka. Les deux jeunes hommes auraient donc la maison pour eux tous seuls et ne seraient en aucun cas dérangés. Ils marchèrent encore un quart d’heure environ, toujours en se tenant par le bras, puis arrivèrent devant une petite demeure traditionnelle des quartiers Est. Abel s’arrêta un instant en regardant l’habitat où un cerisier centenaire se dressait dans le jardin. L’odeur des fleurs était agréable. Malheureusement, cela rappelait à Abel certains souvenirs… Heureusement, Yuki lui tira sur le bras pour le faire revenir à la réalité et surtout l’inciter à entrer. Le blond retira ses chaussures à l’entrée puis suivit l’éphèbe dans ce qui devait être ses quartiers.

"Installez-vous Abel-han, je vais vous faire du thé."

Abel s’exécuta et prit place sur un futon devant lequel se tenait une table basse. La demeure était magnifique. La décoration était très traditionnelle, ce qui allait bien avec la tenue de Yuki. Pour le blond qui vivait quasiment à l’européenne, c’était un dépaysement. La pièce dans laquelle il se trouvait était très éclairée par la lumière du jour qui l’inondait. Abel n’avait pas regardé par la fenêtre mais il se doutait qu’on pouvait voir la rivière Kwai. N’était-ce pas la rivière dans laquelle il aurait dû se retrouver s’il avait écouté les menaces de son ex ?.. Yuki ne tarda pas à revenir avec un plateau sur lequel étaient posées deux tasses de thé. Apparemment, le jeune homme adorait cette boisson. Abel le remercia d’un simple sourire et le laissa prendre place près de lui. Le beau Japonais désirait prendre son temps et ce n’était pas pour déplaire au blond. L’ambiance était calme, relaxante. L’odeur du thé renforçait cela. Cet endroit était vraiment magnifique.

"C’est une petite demeure traditionnelle, mais j'espère que c'est à votre goût et que vous êtes bien installé..."

« Ne vous inquiétez pas, je suis très bien ici. C’est calme et chaleureux. »

Le jeune tueur prit sa tasse de thé et souffla un peu dessus pour en refroidir la surface. Il attendit ensuite avant d’en boire quelques gorgées. Ce thé était excellent. Yuki l’avait très bien préparé. Mais Abel aurait imaginé qu’il aurait eu le droit à une cérémonie du thé avec tout le traditionnel de la maison et de son hôte. Cette idée l’amusa. Avec la grâce dont était capable Yuki, le jeune homme pourrait mener une telle cérémonie avec perfection. Abel but en silence son thé, fermant par moment les yeux. Il se sentait si bien en ce moment. Etait-ce les effets de l’alcool ? Ceux du thé ? La présence de Yuki à ses côtés ? Le fait d’avoir une nouvelle conquête depuis très longtemps ? Il n’en savait rien et s’en fichait du moment qu’il allait bien. Il rouvrit les yeux et posa sa tasse de thé sur la table basse avant de regarder Yuki.

« Ça fait longtemps que je ne me suis pas senti aussi relaxé. C’est grâce à vous. Merci. »

Le sourire d’Abel s’élargit tandis qu’il remerciait le jeune homme. Peut-être que tout ce qu’il lui fallait pour oublier Tatsuki, c’était retrouver sa vie d’avant, en recouchant à droite à gauche. Certains diraient que ce n’était pas une vie saine mais il s’en fichait, du moment qu’il se sentait mieux. Le blond se rapprocha de Yuki, tout en soutenant son regard, puis lui caressa légèrement la joue. Sa peau était vraiment douce, comme Abel l’avait imaginé. Il approcha ensuite son visage de celui de l’éphèbe, doucement, avant de capturer ses lèvres. Le contact fut d’abord léger, leurs lèvres se frôlant presque. Abel fit glisser sa main qui était sur la joue de Yuki jusqu’à sa nuque où il caressa ses cheveux noir de jais. C’était étrange d’embrasser un autre homme que Tatsuki… mais pas désagréable. Après un si chaste baiser, Abel recula un peu son visage et replongea son regard dans celui de Yuki. Il était très doux et l’ambiance n’y était pas pour rien. Il avait envie de prendre son temps, d’y aller doucement.

« J’aime beaucoup votre kimono. » murmura t-il en reposant un bref baiser sur les lèvres du Japonais. « Puis-je vous le retirer ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 23 ans
Métier : Officiellement Hôte
mais officieusement...
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Agréable après-midi en charmante compagnie... [PV Yuki (PNJ)] [TERMINE]   Jeu 17 Sep - 16:10


« Ça fait longtemps que je ne me suis pas senti aussi relaxé. C’est grâce à vous. Merci. »


Le thé et l'accueil de Yuki avaient eu l'effet escompté. Abel savourait le doux breuvage préparé par les mains expertes de son hôte et visiblement, il avait l'air d'apprécier toutes les délicates attentions de son partenaire. Le fait qu'il fermait les yeux en profitant du calme et en savourant son thé, était très révélateur. Yuki qui regardait discrètement le blond du coin de l’œil esquissa un léger sourire de satisfaction. Cette allégresse fut décuplée lorsque le blond s'approcha de lui et porta la main sur la joue du japonais. Yuki ferma les yeux en souriant et en profitant de ce magnifique contact...mais ce fut le contact des lèvres d'Abel qui vinrent capturer les siennes qui fut le plus jouissif. Ce baiser chaste faisait l'effet d'une bombe et faisait monter l'ambiance d'un cran. Malheureusement, le blond rompit bien vite le contact au goût de Yuki...ou alors, c'est sans doute ce rapide moment éphémère qui donna à ce baiser une si forte intensité.
Le regard profond avec lequel Abel dévora des yeux Yuki en était presque gênant, ou, c'est plutôt ce que le regard fuyant de Yuki faisait croire. Le jeune hôte aimait jouer les pudique et les candides, et visiblement cela plaisir.

« J’aime beaucoup votre kimono. Puis-je vous le retirer ? »

Pour y aller franchement, il y allait franchement ...Le beau et calme Abel n'en pouvait déjà plus? Intéressant...Le japonais était un professionnel dans l'art d'attiser le désir...et il savait être patient, très patient. Il laissa négligemment le pan de son kimono retomber sur son épaule. Son teint de porcelaine caractéristique des belles geishas et sa peau douce et sans défaut qu'il entretenait à merveille ne laissaient pas indifférent les hommes et les femmes. Car oui, Yuki aimait satisfaire les yeux des deux sexes, sauf que la plupart du temps, il préférait coucher avec des hommes. C'était sans doute parce qu'il aimait continuer à jouer les fragiles même au lit en se laissant guider et prendre par des hommes entreprenants. Il se pencha sur Abel en plongeant son regard coquin dans le sien.

"Si cela vous sied Abel-han faites dont... "

Ce fut au tour de Yuki de capturer les lèvres parfumés du blond. Il se recula ensuite lentement en laissant traîner le bout de son doigts sur les lèvres qu'il venait franchement d'embrasser.

"Mais avant ! "

Il se leva en tournoyant sur lui-même et en riant.

"Je vais aller me rafraîchir un peu Abel-han... "

Rien ne lui interdisait de taquiner et de faire un peu patienter son partenaire non? Au contraire, ce petit stratagème très calculé avait pour dessein de faire brûler encore plus le désir du blond. Par ailleurs, cela permettrait au perfectionniste Yuki de se refaire une petite beauté et de se parfumer.
Il se retira sans sa petite salle de bain afin de se donner un petit coup de frais. D'une main délicate, il passa de l'eau fraîche sur son visage avant d'étendre son ablution à ses bras et à son cou. Une fois essuyé, il se parfuma et recouvrit son corps de crème.


"Soshite bouyaha nemurini tsuite
ikuzuku haino nakano hono o hitatsu futatsuto
ukabu fukurami itoshi yokogao
Daichini taruru ikusenno yume, yume
ginno hitomini yuratu yoruni umareochita kagayaku omae"



Tout en continuant de chantonner, il brossa ses cheveux noirs jais avec grand soin.
Certains diraient sans doute qu'il se comportait un peu trop comme une femme, mais Yuki était tout simplement perfectionniste et aimait la beauté. Qui pouvait lui reprocher cela ? En même temps, cette douce carapace sous laquelle il se cachait ne laisserait personne deviner qu'il travaillait parfois en parallèle pour l'un des plus puissants Oyabun de la ville...enfin travailler était un grand mot...exploiter, redevable ou menacé iraient sans doute mieux...mais, il l'avait bien cherché.


"ikutu inoriwo tsuchihe kaeshitemo
watashiho inaitsuzukeru...."


Le bel éphèbe fut interrompu par de douces mains baladeuses. Visiblement, Abel était impatient…Le japonais posa sa tête sur l’épaule du blond qui était collé derrière lui. Une douce chaleur l’envahit peu à peu lorsque son partenaire glissa se main sous son habit afin de profiter du contact de sa peau délicate. Yuki se détendit lorsque le blond commença à lui embrasser le cou, ou plutôt à le dévorer. Ce petit geste fit monter la température chez Yuki qui appréciait grandement cette petite attention. Le brun saisit les main de son partenaire pour l’encourager à lui caresser son corps dans sa totalité.


"Hmm Abel-han...vos mains sont si habiles...hmm oui, comme ça ..."

Yuki qui gémissait de plus en plus espérait que ses petits encouragements allaient pousser Abel à être plus entreprenant. D'ailleurs le teint de lait du japonais commençait de plus en plus à virer à l'écarlate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Agréable après-midi en charmante compagnie... [PV Yuki (PNJ)] [TERMINE]   Jeu 17 Sep - 17:43

Abel était quelque peu entreprenant mais il avait très envie de passer aux choses sérieuses avec le très désirable Yuki. En temps normal, il était très réservé mais, lorsqu’il désirait prendre du bon temps, il savait prendre le dessus et plus d’assurance, comme en cet instant. L’envie d’embrasser son hôte l’avait pris et il l’avait assouvi. Mais, maintenant les rôles semblaient inversés. C’était Yuki qui jouait les timides. Il ressemblait à l’image que s’était faite le blond lorsque son regard s’était posé sur l’éphèbe dans le bar. Yuki semblait si candide en cet instant que cela en était attendrissante. Abel craquait littéralement. Cela faisait plus d’un an qu’il n’avait pas couché avec un autre homme que Tatsuki mais il allait très certainement réapprendre à le faire avec d’autres, comme dans le passé.

"Si cela vous sied Abel-han faites dont... "

Le jeune tueur laissa glisser un doigt le long du cou de Yuki, avant de terminer sur l’une de ses épaules dénudées. L’étoffe du kimono avait légèrement glissé, dévoilant ainsi plus la gorge et les épaules fines du Japonais. Sa peau était tellement douce. Comment y résister ? Elle en appelait au crime… Yuki se pencha vers Abel et ce fut son tour de capturer les lèvres de son partenaire pour l’embrasser. Le blond ferma un instant les yeux pour mieux profiter de ce baiser. Son rythme cardiaque s’emballa légèrement. Il avait tellement hâte de passer à la suite mais il désirait prendre son temps. Il ne voulait pas se montrer trop brusque. Il allait se montrer extrêmement doux avec Yuki, par peur de briser cette magnifique poupée de porcelaine… Abel finit par rouvrir les yeux lorsque le baiser se rompit et sourit légèrement en sentant les doigts de son hôte caresser doucement ses lèvres.

"Mais avant !... Je vais aller me rafraîchir un peu Abel-han... "

Yuki se leva et tournoya sur lui-même plein de bonne humeur, avant de se retirer dans ce qui devait être sa salle de bain. Abel soupira longuement avant de se passer une main dans ses cheveux. Quelle torture… L’éphèbe souhaitait sûrement le faire languir pour le faire brûler de désir. Il jouait avec le feu. Le blond était déjà dans l’ambiance et ces longues semaines sans aucun rapport sexuel commençait à lui peser. Il patienta néanmoins un moment, se disant que Yuki ne serait pas long. Mais, au bout de plusieurs longues minutes, il finit par se lever et se dirigea à son tour vers la salle de bain. Il fit coulisser le petit panneau qui servait de porte et vit le Japonais qui s’appliquer à coiffer ses cheveux qui étaient déjà impeccables. Il ressemblait un peu à une fille à vouloir se faire beau avant de passer à l’acte. Abel était patient mais ses limites avaient vite été atteintes à cause de son abstinence de plus d’un mois…

Il s’approcha de Yuki et l’enlaça par derrière, collant complètement son torse au dos de son partenaire. Le bel Asiatique laissa basculer sa tête en arrière de façon à la poser sur l’épaule d’Abel. Celui-ci eut donc la possibilité de poser ses lèvres dans son cou qui sentait bon le parfum tandis que l’une de ses mains se glissait entre les pans du kimono pour aller caresser la peau nue en dessous. Le corps de Yuki semblait presqu’aussi doux que la soie de l’habit traditionnel. Abel posa plusieurs baisers sur la gorge de son hôte, la dévorant presque. Il avait fermé les yeux pour complètement se laisser aller à l’ambiance et respirer profondément les effluves de parfum et de produits de beauté utilisés par son partenaire. Yuki semblait apprécier ses attentions. Il alla même jusqu’à saisir les mains d’Abel pour l’inciter à découvrir encore plus son corps de caresses.


"Hmm Abel-han...vos mains sont si habiles...hmm oui, comme ça ..."

Toujours collé au dos de Yuki, le blond continua de lui embrasser le cou alors que ses mains étaient maintenant toutes deux sous le kimono. Les pans s’étaient encore plus écartés et la ceinture légèrement défaite. Cela permit donc à Abel d’explorer un peu plus le corps de Yuki. L’une de ses mains glissa sous le niveau de la ceinture pour caresser le sous-vêtement que portait son partenaire en dessous. Ses caresses semblaient porter ses fruits apparemment… Les gémissements et les petits encouragements de l’éphèbe procuraient aussi un certain effet à Abel qui était dans le même état. Le jeune tueur finit par retirer ses mains pour retourner Yuki et le plaquer sans violence contre le lavabo. Il s’était dit qu’il prendrait son temps mais son corps n’avait pas l’air de son avis. Pourtant, il tâcherait de ne pas aller trop vite.

Abel posa une main dans le bas du dos de Yuki et se colla de nouveau à lui en lui offrant un intense baiser. Il joua longuement avec sa langue avant de mordiller légèrement les lèvres si douces de son partenaire. Le beau Japonais, loin de rester inactif, se mit à déboutonner les boutons de la chemise du blond. Il semblait lui aussi désireux de caresser le corps de l’homme avec qui il allait coucher. Le contact de ces mains chaudes sur son torse électrisa Abel qui ne put s’empêcher de gémir à son tour. La température montait entre eux. Le teint porcelaine de Yuki devenu quasiment écarlate en témoignait. L’éphèbe était si craquant avec les joues rosies de plaisir. Il ressemblait un peu à une geisha. Cette idée traversa vaguement l’esprit d’Abel alors qu’il laissa glisser ses lèvres jusqu’au lobe de l’oreille de Yuki pour le mordiller. Il lui chuchota ensuite au creux de l’oreille :


« Et si nous allions dans votre chambre ?... J’espère que vous avez ce qu’il faut… »

Par là, Abel parlait de préservatifs. Il en utilisait toujours lorsqu’il s’agissait de coucher avec un inconnu. Il était extrêmement prudent et il lui arrivait aussi de faire des tests, pour être sûr de ne pas avoir attrapé de maladie. Le risque zéro n’existait pas. Il préférait prendre ses précautions, sachant que cela pouvait arriver à n’importe qui. Sa mère en était la preuve, malheureusement. Elle avait fait comprendre à Abel très tôt les risques encourus. Normalement, en ayant fait l’amour avec Tatsuki, le blond n’avait rien attrapé mais, puisque son ex l’avait trompé plusieurs fois, il irait s’en assurer. Après tout, l’Oyabun avait bien mis enceinte Cassandre. Cela prouvait qu’il n’avait pas utilisé de préservatif. Et s’il avait fait cette erreur avec tous ces autres partenaires ? Abel préféra écarter ces mauvaises pensées de son esprit. Il avait un magnifique jeune homme collé à lui. Cela l’aida donc à revenir rapidement à la réalité.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 23 ans
Métier : Officiellement Hôte
mais officieusement...
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Agréable après-midi en charmante compagnie... [PV Yuki (PNJ)] [TERMINE]   Jeu 17 Sep - 20:51


Les caresses d'Abel firent vite leurs effets étant donné que Yuki haletait déjà. Cet état d'excitation avancé étant sans doute dû au fait que le hollandais était pile poil le genre de fantasme de Yuki. Un beau blond étranger qui maîtrisait à merveille sa langue natale. Yuki les yeux mi-clos profitait des douces caresses mais surtout de la sensation du contact des lèvres d'Abel sur sa chair. Celui-ci lui lécha délicatement la peau avant de le retourner face à lui pour l'embrasser à pleine bouche. Loin d'être timide cette fois-ci, Yuki l'entoura de ses bras et le caressa les lèvres avec le bout de sa langue. Abel dévia ensuite ses fines lèvres sur le coup du brun avant de lui "dévorer" sauvagement la carotide. C'était si...bon.
Le japonais serra un peu plus fort Abel en entrouvrant légèrement la bouche ; il était aux anges. Il eut toutefois assez de force pour dévêtir à son tour son partenaire. Il retira doucement un à un les boutons de sa chemise, avant de laisser celle-c tomber parterre. Le Obi de son kimono était également parterre. On pouvait ainsi entrevoir quasiment le corps de Yuki dans son intégralité...et Abel qui continuait à caresser le brun et de lui déposer maints baisers... Le corps de Yuki était brûlant. D'ailleurs, Abel qui était tout autant surexcité décida de passer aux choses sérieuses. Il savait qu'un être délicat comme Yuki préfèrerait se faire prendre sur un lit.

« Et si nous allions dans votre chambre ?... J’espère que vous avez ce qu’il faut… »

Abel mordilla l'oreille du japonais qui laissa échapper un long gémissement.

"Hmm hmm ... "

Ce fut à peu près les seuls mots que Yuki pouvait dire tant il était bouleversé et excité. D'ailleurs son regard un peu vague témoignant de son état d'excitation intense. Il s'écarta doucement d'Abel et lui saisit la main. Le regard de Yuki était toujours trouble et il marchait au ralenti... Nul doute que ce genre de comportement adorable allait encore plus motiver son partenaire. Le japonais était déjà arrivé à un point de non retour, alors que le blond ne l'avait seulement titiller...la suite allait être bien plus sulfureuse, il n'en doutait pas.
Les deux jeunes hommes traversèrent le petit salon avant d'arriver dans la chambre du brun... Yuki saisit Abel par la taille et l'invita à le rejoindre sur son futon d'un geste aguicheur. Une fois allongé, il tendit sa main vers un petit meuble en bois et sortir un préservatif du tiroir. Abel avait eu raison de demander ; d'ailleurs, Yuki non plus ne faisait jamais l'amour sans capote. Par les temps qui couraient on ne savait jamais. Et puis, il ne connaissait rien d'Abel. Le japonais enlaça ensuite le blond qui s'allongea sur lui avant de l'embrasser à pleine bouche. Celui-ci écarta un peu plus les pan de son kimono afin de profiter du torse pâle et parfumé de son compagnon. Le blond embrassa et mordilla l'oreille de son ami avant de descendre un peu plus bas pour explorer son thorax. Il lécha ensuite les boutons de chair de l'éphèbe qui laissa échapper de petits cris de satisfaction. Très réceptif aux attentions d'Abel, il commençait de plus en plus à être excité. Il caressa la longue chevelure du blond en se mordillant les lèvres. Il écarta ensuite les jambes, tandis que le blond découvrait l'intégralité de son corps nu sous son kimono.

"Hmm...Abel-han...hmmm...."


Le blond caressa le membre déjà endurcit du jeune homme avant de lui lécher le bout du sexe. Yuki cacha son visage avec ses deux mains pour ne pas montrer l'expression de son visage. Nul doute que cela aurait encore plus excité le blond. Celui-ci continua d'ailleurs de le "torturer" en lui léchant le membre, tout en lui insérant un puis deux doigts dans son intimité.

"Hmm non...arrêtez Abel-han, je vais...je vous en supplie..."

Ces supplications allaient sans doute encore plus encourager Abel qui comptait visiblement un peu plus torturé son ami. Le son de la voix de Yuki voulait clairement dire qu'il en demandait encore, même s'il disait le contraire. Le blond remonta ensuite lentement vers le visage de Yuki en lui léchant doucement la totalité de son corps au teint laiteux. A bout de souffle, Yuki haletait complètement. Petit sourire taquin aux lèvres, Abel retira les deux mains qui cachait le visage du japonais. Après quelques regards échangés, il embrassa de nouveau son compagnon.
Décidé à en découdre à son tour, Yuki poussa Abel sur le rebord du futon avant de se mettre à califourchon sur lui. Le japonais avait gardé son kimono, mais il était complètement ouvert maintenant. A son tour, il explora le corps du blond en le caressant et en suçotant chaque parcelle de sa peau, avant de descendre à hauteur de son pantalon. Il mordilla ensuite son membre par-dessus le vêtement... Et vu la belle bosse qui s'était formée, Abel était aussi fin prêt. Yuki retira la fermeture éclaire du pantalon du blond à l'aide de ses dents, avant de lui retirer lentement son pantalon. Il saisit ensuite son sexe dans sa main et commença à le masturber lentement, tout en le léchant dans son intégralité. Une fois Abel bien excité, il prit le membre à pleine bouche et fit des gestes de va-et-vient buccaux. Au moment où il sentit Abel se cambrer, il cessa la fellation et remonta lentement vers le visage du blond. Il caressa au passage le corps parfait du hollandais dans son intégralité, en laissant trainailler le tissu de son kimono. Le contact de la soie était d'une sensualité étonnante... Une fois allongé sur Abel, le brun se tourna de façon à adopter une position "69". Quoi de plus excitant que de se faire une gâterie mutuelle ? Yuki qui aimait être dominé au lit voulait pour une fois assouvir son désir en étant plus entreprenant qu'à l'accoutumée.
Les pans de son kimono traînaient toujours sur le corps du blond qui ne s'était pas fait bien longtemps prier pour prendre le membre de Yuki à pleine bouche. Autant lui rendre la politesse et lui faire la même chose. Le japonais lécha, embrassa et caressa le sexe bien membré de son amant. Il n'eut pas la force de continuer tant il était excité par les caresses adroites d'Abel qui lui inséra quelques doigts au passage.


"Hmm oui oui ....Abel-ha..oui...ngh!"


Yuki était en pleine extase et allongea sa tête sur le bassin du blond qui continuait à le titiller à l'endroit le plus sensible du corps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Agréable après-midi en charmante compagnie... [PV Yuki (PNJ)] [TERMINE]   Jeu 17 Sep - 22:13

"Hmm hmm..."

Ce fut la réponse qu’eut Abel à ses questions. Le visage de Yuki était rouge et son regard embué de plaisir. Il semblait vraiment très réceptif à toutes les « tortures » que lui faisait subir le grand blond. On pouvait d’ailleurs dire que c’était réciproque. Le jeune tueur était tout aussi excité que lui… L’éphèbe s’écarta de son partenaire et le prit par la main pour qu’il le suive jusqu’à sa chambre. Sa démarche montrait que c’était presqu’un effort surhumain dans l’état d’excitation dans lequel il se trouvait. Bien sûr, ils auraient pu prendre du bon temps dans la salle de bain mais Abel préférait le faire sur un lit. C’était mieux et plus en accord avec le physique de poupée de porcelaine de Yuki. Ils traversèrent donc le petit salon dans lequel ils avaient bu un excellent thé puis se rendirent dans la chambre du Japonais. Là, Abel rejoignit son hôte sur le futon et le laissa prendre un préservatif dans le tiroir d’un petit meuble en bois foncé. Ils allaient donc pouvoir s’en donner à cœur joie sans problème…

Yuki enlaça Abel qui le fit s’allonger plus confortablement sur le futon avant de s’allonger sur lui, en se tenant un peu sur les coudes pour ne pas l’écraser. Les deux amants d’une après-midi s’embrassèrent passionnément, leur langue se liant ou bien caressant les lèvres de l’autre. Tout en embrassant l’éphèbe, le jeune tueur écarta un peu plus les pans de son kimono pour caresser sa peau douce et parfumée. Il entama ensuite une longue descente avec sa bouche, partant de l’oreille de Yuki, passant par son cou qu’il n’avait cessé de dévorer plus tôt, pour s’arrêter au niveau des tétons du jeune homme. Ceux-ci étaient d’ailleurs bien durcis. Abel les lécha et les suçota, savourant les petits cris qu’il tirait à Yuki. Il avait l’air d’aimer cela… Le blond continua donc un peu tandis que son partenaire caressait sa longue chevelure. Le beau Japonais écarta ensuite les jambes pour permettre à Abel de s’amuser un peu plus bas. D’ailleurs, celui-ci ne se fit pas prier et y descendit, laissant ses cheveux glisser sur la peau sans imperfection de Yuki.


"Hmm... Abel-han... hmmm...."

Le tueur prit le membre de son hôte en main et le lécha lentement, s’attardant à son bout. Il leva les yeux pour regarder l’expression de Yuki mais malheureusement, il ne put profiter du spectacle car le jeune homme avait couvert son visage avec ses mains. C’était dommage mais, même s’il se demanda pourquoi Yuki faisait cela, Abel ne s’en formalisa pas et continua sa petite gâterie. Il prit entièrement en bouche le sexe de son amant de quelques heures et lui fit une fellation. Les gémissements de son partenaire lui prouvaient que cela lui procurait beaucoup de plaisir. Donc, en plus de ses va-et-vient avec sa bouche, Abel introduisit un doigt, puis deux dans l’intimité du jeune homme. Il fit aussi des va-et-vient avec ceux-ci, ce qui plut énormément à Yuki vu ses petits cris, ses suffocations et même ses supplications.

"Hmm non... arrêtez Abel-han, je vais... je vous en supplie..."

Abel sourit légèrement en entendant la voix mélodieuse de l’éphèbe. Ses paroles disaient « non » mais son corps et sa voix disaient « oui ». Le blond continua encore sa douce torture un instant avant de remonter vers le visage de Yuki en n’oubliant pas de lécher sa peau au passage. Le jeune homme était complètement à bout de souffle. Mais, avec ses mains devant le visage, pouvait-il reprendre une respiration normale convenablement ? Avec un petit sourire taquin, Abel posa ses mains sur celles de Yuki et les lui retira pour dévoiler un visage écarlate mais avec une expression extrêmement excitante. Les yeux mi-clos, la bouche ouverte, le brun était irrésistible. Le blond continua de lui sourire tout en lui caressant la joue. Puis, après lui avoir laissé un peu de temps pour reprendre son souffle, il l’embrassa de nouveau. Il était très attentionné avec Yuki. Beaucoup d’hommes n’auraient sans doute pas fait attention à lui et auraient pris leur pied sans se soucier de ce partenaire à l’apparence si fragile.

Le baisé rompu, Yuki décida de prendre les choses en main. Il bouscula Abel pour que celui-ci se retrouve sur le bord du futon et profita de cette position pour se mettre à califourchon sur lui. L’angle de vue du corps du Japonais était magnifique et, même si le blond aimait dominer, il n’était pas contre le fait de céder sa place, du moment que cela n’allait pas trop loin non plus… Cette fois-ci, ce fut à Abel de se faire torturer. Yuki laissa trainer ses mains et ses lèvres sur son corps, lui arrachant quelques frissons. Et, arrivé à hauteur du pantalon, il mordilla à travers le tissu la bosse qui s’y était formée. Le blond serra d’une main le tissu du futon en gémissant. Ses ennuis étaient vraiment loin en cet instant. Plus rien ne comptait, si ce n’était ce moment magique passé avec Yuki… Le jeune homme ouvrit la braguette du pantalon avec ses dents avant de retirer entièrement le vêtement ainsi que le sous-vêtement. Abel se retrouvait donc entièrement nu, alors que son beau partenaire portait encore son kimono, mais qui ne cachait plus grand-chose…


« Mmm… Oui… Yuki-san, continuez… »

Yuki savait bien s’y prendre. Abel était déjà tout émoustillé et ne cessait de gémir. Heureusement qu’ils étaient seuls dans cette petite maison traditionnelle. Le brun continua de le masturber puis lui rendit sa fellation, jusqu’à ce que le tueur se cambre sous l’effet du plaisir. Le beau « geisha » remonta ensuite pour que son visage soit à la hauteur du sien. Ce simple geste eut pour effet de faire frissonner Abel. Le tissu léger du kimono coulait sur sa peau, ajoutant une note de sensualité au bon temps qu’ils prenaient. Puis Yuki, toujours au-dessus de son partenaire, se tourna pour qu’ils soient en position du « 69 ». Pourquoi pas. C’était une très bonne idée d’offrir une gâterie tout en en recevant une en même temps. Abel prit sans tarder le membre de Yuki en bouche et lui fit prendre du plaisir avec ses va-et-vient. Le brun en fit autant, multipliant les caresses sur le sexe du grand blond. Celui-ci arrêta un instant sa fellation pour embrasser les fesses de son amant d’une après-midi et lui insérer un doigt pour lui procurer plus de sensations. Il reprit ensuite là où il en était.

"Hmm oui oui.... Abel-ha… oui... ngh!"

Les gémissements et les quelques mots de Yuki suffisaient à faire de l’effet à Abel. Lorsque son partenaire arrêta sa gâterie pour poser sa tête sur son bassin, cela ne gêna donc pas le blond. Rien qu’en entendant la voix douce et suffocante de Yuki, il prenait énormément de plaisir. De son côté, il n’arrêta pas ses caresses, léchant parfois les bourses de l’éphèbe qui ne cessait de gémir. D’ailleurs, son souffle chaud au niveau de l’aine d’Abel ne le laissait pas indifférent, bien au contraire. Le blond n’en pouvait presque plus. Il arrêta donc toute stimulation, saisit Yuki par les hanches et le fit basculer sur le futon pour reprendre sa place au dessus. Il caressa encore un peu son corps frêle avant de prendre l’emballage du préservatif, de l’ouvrir et d’en sortir la capote. Il l’enfila sur son membre bien dressé puis se recolla à Yuki. Il l’embrassa passionnément avant de plonger son regard embué de plaisir dans celui de son bel hôte, le questionnant silencieusement pour savoir s’il pouvait y aller. Yuki semblait prêt. Abel positionna donc son sexe devant l’intimité de son partenaire et le pénétra doucement, non sans pousser un long gémissement. Il s’introduit entièrement en Yuki et, après avoir pris ses mains et entrelacé ses doigts aux siens, il débuta ses mouvements de bascule…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 23 ans
Métier : Officiellement Hôte
mais officieusement...
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Agréable après-midi en charmante compagnie... [PV Yuki (PNJ)] [TERMINE]   Ven 18 Sep - 13:57


Abel avait fortement apprécié le petit cadeau et l’entreprise de Yuki. Pourtant, ce fut Yuki qui fut le premier à être émoustillé, pire encore, il était maintenant paralysé par les douces caresses de son amant du jour. Les yeux-mi clos et le souffle court, il profitait des doigts experts du blond qui s’inséraient en lui. Abel le tortura davantage en lui léchant en même temps les bourses.
Visiblement excité par les gémissements de Yuki, Abel se montra plus entreprenant. Il avait hâte de posséder enfin le corps du beau japonais. Très vite Yuki se retrouva de nouveau sous son compagnon. Il n’eut pas le temps de bien comprendre comment les rôles s’étaient inversés, mais peu importe. Le blond ne pouvait plus se contenir et camoufler son envie de prendre Yuki. Il saisit d’une main habile l’emballage de la capote et en deux trois mouvements, il l’enfila sur son sexe endurcit. Ça sentait drôlement l’expérience… Il embrassa longuement Yuki avant de poser sa tête contre son front brûlant et de le fixer un instant… le regard embué du brun répondait clairement à la question de son partenaire : oui, il était prêt. Son orifice le confirmait d’ailleurs ; Abel avait prit grand soin de le préparer. Il n’était pas de ses brutes assoiffé de sexe qui sautait sans retenu sur leurs compagnons. Le blond inséra délicatement sa verge à l’intérieur du japonais en laissant un léger soupir sortir. Yuki laissa échapper un léger cri de plaisir, surtout lorsque le blond commença à « danser » du bassin.
Le japonais agrippa Abel et releva légèrement la tête afin de l’embrasser, il se laissa ensuite retomber sur le sol, tandis que le blond accélérait de plus en plus la cadence. Il était à la fois doux et ferme. Abel saisit ensuite les cuisses du bellâtre afin de légèrement les soulever. Il se retira de son compagnon, avant de le pénétrer de nouveau. Yuki la bouche à moitié ouverte était devenu écarlate. L’expression de son visage était indescriptible, il avait même l’air d’être sur le point de pleurer. Pleurer de plaisir bien évidemment…


"Ahh Ahh Ahh— "

Le bel éphèbe laissa échapper de plus en plus de cris. Abel se montrait maintenant de plus en plus agressif, mais en restant toutefois correct. Son but n’était pas de se la jouer SM avec son hôte, mais d’assouvir au plus haut point leurs désirs. Ils étaient d’ailleurs au paroxysme du plaisir. L’endurance d’Abel n’en démordait pas. Il continua encore d’accélérer et de se mouvoir à l’intérieur du japonais. Le claquement du contact entre les fesses de Yuki et le bassin d’Abel confirmait la « violence » du geste.
Les corps des deux amants glissèrent les uns sur les autres grâce aux gouttes de sueur qui ruisselaient sur leurs deux corps respectifs.


"Oui oui !!! Abel-haaaa…."

Yuki fut le premier à jouir, et visiblement, Abel ne tarda pas à le suivre. Il se crispa et serra les fesses tout en restant à l’intérieur du brun. Très essoufflé, Yuki passa sa main sur son visage pour dégager sa mèche de cheveux. Il se tourna légèrement, pensant que le blond allait s’allonger à ses côtés, mais la bête n’avait pas dit son dernier mot.
Abel s’allongea bien à côté du brun, mais il se colla à lui, ou plutôt derrière lui, de façon à le pénétrer de nouveau. Leurs premiers ébats bestiaux n’étaient qu’un encas pour Abel. Le japonais toujours très excité passa son bras autour du cou du blond auquel il faisait dos. Il tourna légèrement son visage vers Abel pour l’embrasser furtivement, avant que le blond ne se meuve de nouveau en lui.


"No..no…Haaa haaa haaaa…haaaa…encor…oui…."

Les pénétrations rapides et répétées d’Abel arrachèrent de nouveau des cris au beau brun. Le blond inséra ensuite ses doigts dans la bouche de Yuki qui les lui mordilla légèrement tout en bavant de plaisir. Ils ne se connaissaient peut-être pas, mais leurs corps étaient compatibles à 100% ! Ils pouvaient donc se permettre de faire bon nombre de folies ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Agréable après-midi en charmante compagnie... [PV Yuki (PNJ)] [TERMINE]   Ven 18 Sep - 19:22

Après s’être introduit en Yuki, Abel commença à se mouvoir. Le Japonais avait un corps de rêve et était étroit, ce qui offrait énormément de plaisir au blond. Les deux amants d’un jour s’embrassèrent avec fougue avant que le brun se laisse retomber sur le futon. Le tueur accéléra la cadence en tenant les cuisses de son compagnon. Mais, cette position n’était pas celle qu’il désirait. Il se retira donc un instant de Yuki, lui leva les jambes et les posa sur ses épaules avant de le pénétrer à nouveau. Ainsi, il pouvait prendre encore plus profondément l’éphèbe et lui procurer aussi plus de plaisir. Cette position les arrangeait tous les deux. Il reprit la cadence, mêlant ses gémissements aux cris de plaisir de Yuki. Abel regarda le beau visage de l’homme auquel il offrait énormément de plaisir. Le beau Japonais semblait sur le point de pleurer tellement il aimait le bon temps qu’ils partageaient. Il était si craquant…

Le jeune tueur accéléra encore plus la cadence, se montrant un peu plus agressif. Bien évidemment, il faisait attention à ne pas faire mal à Yuki. Il n’était pas égoïste et ils devaient être deux à prendre du plaisir. Il continua ses mouvements de va-et-vient, ne cherchant plus à retenir ses cris qui se mêlèrent à ceux du bellâtre. Son bassin claquait sur les belles fesses bien sculptées de son partenaire, confirmant l’intensité de leurs ébats. Abel plongea son visage dans le creux de l’épaule de Yuki et lui mordilla la clavicule avant de remonter au lobe de son oreille. Collés comme ils étaient, le bas de son ventre caressait le membre bien durci de l’éphèbe, lui procurant ainsi encore plus de plaisir. Yuki était vraiment démonstratif. Il ne cessait de crier et de gémir, au plus grand plaisir d’Abel. Sa voix tendue par ce qu’il ressentait l’excitait encore plus et lui donnait envie de continuer infiniment.


"Oui oui !!! Abel-haaaa…."

Yuki finit par jouir, très rapidement suivi par Abel. Le blond se cambra légèrement et ferma les yeux sous la tonne de plaisir qui le submergeait. Son corps finit par se détendre mais en demandait encore. Il en avait encore envie et il avait encore de l’énergie à revendre. Il se retira de son partenaire qui se tourna légèrement, et s’allongea près de lui, derrière lui. Il se colla bien à son dos et posa de multiples baisers sur son épaule avant de soulever son kimono, de lui écarter légèrement les fesses et de le pénétrer à nouveau. Il se mit une nouvelle fois en mouvement mais plus lentement, sa position ne lui permettant pas d’aller aussi vite que précédemment. En même temps qu’il se mouvait en Yuki, il prit le membre de celui-ci en main et commença à la masturber au rythme de ses va-et-vient. Il parvint à passer son autre main sous le corps fin de son bel hôte et lui introduisit deux doigts dans sa bouche, pour qu’il les mordille voire les suçote.

Abel était au paroxysme du plaisir. Il était vraiment sur un petit nuage. Il avait vraiment bien fait de sortir de chez lui cet après-midi. Il s’était trouvé un partenaire pour oublier l’espace d’un moment ses soucis et retrouver sa vie d’avant. Il n’aurait pas pu rêver mieux que Yuki. L’éphèbe était exactement le type d’homme qui lui convenait. Il était doux, parfois entreprenant, avec un corps de rêve, une voix excitante et surtout, passif. Physiquement, les deux partenaires s’entendaient à merveille… Abel continua ses mouvements, ralentissant parfois la cadence pour mieux la reprendre ensuite. Il continua de stimuler d’une main le sexe de Yuki et lui mordit légèrement l’épaule dans la folie du moment. Il avait vraiment l’impression de devenir fou avec tout le plaisir qu’il ressentait. Et, bientôt, il ne tarda pas à venir une deuxième fois dans son bel amant d’un jour, du moins, dans le préservatif. Yuki ne mit pas bien longtemps non plus à le suivre dans l’orgasme.

Complètement essoufflé, Abel resta dans son compagnon et l’enlaça. Il se sentait tellement bien. Depuis quand n’avait-il pas ressenti cette paix intérieure ? Bien sûr, il continuait de penser à Tatsuki mais l’Oyabun était comme en second plan. Le blond avait fait l’amour avec lui de nombreuses fois durant l’année qu’ils avaient passée ensemble mais maintenant, il avait Yuki dans les bras, puis dans quelques jours, ce serait un autre homme et ainsi de suite. Cela lui faisait un peu mal d’imaginer cela mais il fallait qu’il se fasse une raison, Tatsuki et lui, c’était bel et bien fini. Lorsque le jeune tueur aurait une autre histoire sérieuse, ce qui n’était pas près d’arriver pour l’instant, ce ne serait pas avec l’Oyabun mais avec un autre homme, plus facile à vivre et qui aurait les mêmes envies d’avenir que lui… Abel soupira profondément et se retira enfin de Yuki, mais le garda contre lui. Il serait prêt à recommencer de nouveaux ébats mais peut-être serait-ce trop pour son partenaire. Ils allaient souffler un peu et verraient par la suite. L’après-midi n’était pas encore finie après tout.


« Yuki-san… Vous avez une si belle voix… Je suis sûr que tout à l’heure, vous mentiez et que vous avez un réel don pour le chant. » taquina Abel avant de poser un baiser sur l’épaule de son partenaire et de soupirer de bien-être. « Vous allez bien ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 23 ans
Métier : Officiellement Hôte
mais officieusement...
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Agréable après-midi en charmante compagnie... [PV Yuki (PNJ)] [TERMINE]   Ven 18 Sep - 21:35


Abel continuait de faire passionnément l'amour au japonais. Une fois ne l'avait pas rassasié, il voulait donc une fois de plus prendre du bon temps avec la jeune hôte à peine remit de ses émotions. Yuki haletait sous le poids de la pénétration de son compagnon. Il lécha et mordilla les doigts du blond qui étaient dans sa bouche tout en poussant des cris. Il ne pu d'ailleurs contrôler la sonorité de sa voix. Son corps entier tremblait et il était sur le point de pleurer grâce aux plaisirs de la masturbation que lui offrait le hollandais.
Abel continuait de se mouvoir en plus et poussa de plus en plus fort. Machinalement, Yuki agrippa du bout de la main la hanche d'Abel pour le coller encore plus à lui ; c'était comme s'il voulait que Abel le possède entièrement. Pourtant, cette fois-ci, ce fut le blond qui jouit en premier...Yuki ne tarda pas à le suivre en poussant un dernier cri à en faire trembler les murs. Heureusement que sa propriétaire était absente.
Les deux hommes restèrent un instant sans bouger. D'ailleurs, Abel était encore "à l'intérieur" du japonais. Il se colla à lui le temps de reprendre son souffle et son esprit. Ce petit instant permit également à Yuki de reprendre ses esprits. Sans le vouloir, quelques larmes avaient coulé...mais ce n'était pas un cas unique. Le fragile Yuki avait toujours tendance à exploser lorsqu'on lui faisait l'amour. Ca lui donnait encore plus l'air fragile.
Lorsque le blond se retira délicatement de lui, il poussa un ultime soupir. Le japonais était très étroit à cet endroit, c'est sans doute ce qui donnait autant de plaisir à lui et à ses partenaires.

«Yuki-san… Vous avez une si belle voix… Je suis sûr que tout à l’heure, vous mentiez et que vous avez un réel don pour le chant. Vous allez bien ? »

Tout en délicatesse, le blond lui déposa un baiser sur l'épaule. Y a pas à dire, Yuki avait trouvé le coup idéal. En plus d'être beau et charismatique, il était très attentionné. Le japonais se tourna doucement vers le blond et laissa ainsi apparaître son magnifique visage dévoré par le plaisir. Ses joues étaient rosées telle une poupée russe et ses yeux toujours aussi larmoyants. Un peu penaud à cause de la réflexion que venait de lui faire Abel, il n'osa pas de suite le regarder dans les yeux.

" Oui merci...Abel-han...pardonnez moi mais, j'ai toujours tendance à crier un peu fort...j'ai du mal à me contenir..."


Si Yuki avait une douce petite voix lorsqu'il chantait, c'était autre chose quand il se faisait prendre. Sa voix devenait plus aiguë, voire même perçante. Il avait du coffre quand il le voulait ! Apparemment, cela ne dérangeait pas le moins du monde ses partenaires, au contraire...peut-être que c'est ce qui avait autant excité Abel qui sait.
Le japonais se blottit ensuite dans les bras du blond pour reprendre un peu plus son souffle. La chaleur et l'humidité du corps des deux hommes rendaient compte de l'intensité de leurs ébats.
Yuki releva la tête et caressa le visage d'Abel avant de lui déposer un baiser.

" Abel-han....vous êtes si passionné...ça faisait longtemps qu'on ne m'avait pas fait l'amour comme cela...vous m'avez comblé..."

Yuki couchait parfois avec des clients, mais la plupart du temps, ils n'étaient pas aussi beaux...et aussi virils. Abel ne payait pas, mais son corps seul suffisait à combler le jeune hôte.
Serré contre son beau nordique, le japonais se mit à chantonner.

" Hmmm hmmm hmmm....."

C'était une habitude chez lui. Quand il se sentait bien, il chantait. Il était emmitouflé dans son futon dans les bras d'un bellâtre, et il venait de jouir deux fois. Qui disait mieux?

Yuki se redressa et posa comme un enfant ses deux coudes parterre pour y appuyer sa tête. Il regardait affectueusement Abel en souriant.

"Abel-han est vraiment très adroit et a donné beaucoup de plaisir à Yuki...mais dites-moi Abel-han, j'avais l'impression que vous ne vous étiez pas adonné à ce plaisir depuis longtemps, ou alors, vous avez une sacrée libido!."

Il toucha du bout des doigt le jeune homme pour le taquiner un peu. Peut-être qu'il se trompait, mais il avait l'impression que le blond avait eu besoin en quelque sorte de se vider....évidemment, ce n'est pas lui qui allait s'en plaindre, au contraire. On ne l'avait pas baisé ainsi depuis un moment.

"En tout cas, si Abel-han a un compagnon, il a bien de la chance...mais je ne veux pas y penser. Abel-han est à moi pour le moment!"

Yuki s'approcha du blond et l'enlaça passionnément. Leur histoire était sans lendemain et il le savait, alors autant profiter du moment présent. Pour le moment, Abel lui appartenait, même si c'était éphémère. Malgré les ébats passionnés, Yuki portait toujours son kimono, ou presque. Il était débraillé, ses épaules étaient découvertes et les manches traînaient un peu partout, mais c'est sans doute ce qui rendait cet homme efféminé si excitant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Agréable après-midi en charmante compagnie... [PV Yuki (PNJ)] [TERMINE]   Ven 18 Sep - 23:49

Avant de répondre à la question d’Abel, Yuki se retourna pour lui faire face. Son visage avait les joues rosies et ses yeux étaient remplis de larmes. Qu’est-ce qu’il était craquant ainsi, surtout avec le regard légèrement fuyant. Cela faisait fondre le grand blond qui avait encore plus envie de cajoler l’éphèbe. Mais il savait qu’il n’y avait aucun sentiment. Ce n’était que physique entre eux et cela suffisait amplement. Ils ne se connaissaient pas mais partageaient un bon moment ensemble, lors d’une après-midi où ils n’avaient rien prévu de faire. Abel n’était pas chez lui et ne connaissait rien de Yuki mais il se sentait terriblement serein. Cette vie d’incertitudes qu’il retrouvait lui plaisait. Il ne regrettait pas de l’avoir quittée pour vivre avec Tatsuki mais était tout de même content de revenir à ce mode de vie. Aucune attache et rien que de la liberté, ou presque. Le blond ne pouvait quand même pas quitter la ville. S’il essayait, son bracelet électronique à la cheville l’annoncerait à la police qui se dépêcherait de le retrouver. Enfin bref…

" Oui merci...Abel-han...pardonnez moi mais, j'ai toujours tendance à crier un peu fort...j'ai du mal à me contenir..."

« Ne vous excusez pas. Ça m’a plu. »

Yuki était très expressif, c’était le moins que l’on puisse dire. Tout au long de leurs intenses ébats, il n’avait cessé de gémir, puis de crier de plus en plus fort, à en faire trembler les murs de la charmante petite maison traditionnelle. Heureusement que la propriétaire était en voyage sinon elle aurait participé à leur bon temps. Le hasard faisait vraiment bien les choses en cette belle après-midi d’été. Abel caressa les cheveux noirs de jais de son partenaire blotti contre lui et l’écouta chantonner. Il remarquait que Yuki aimait beaucoup chanter. Il était sûr que l’éphèbe était un bon chanteur. Comment cela pourrait-il être le contraire avec la belle voix mélodieuse qu’il avait et qui pouvait monter dans les aigus ? Le blond ferma un instant les yeux en l’écoutant, jusqu’à ce que Yuki se redresse et s’appuie sur ses coudes pour poser sa tête entre les mains.

"Abel-han est vraiment très adroit et a donné beaucoup de plaisir à Yuki... mais dites-moi Abel-han, j'avais l'impression que vous ne vous étiez pas adonné à ce plaisir depuis longtemps, ou alors, vous avez une sacrée libido!"

« Non, vous avez raison, ça faisait longtemps que je n’avais pas touché un homme. »

Ainsi, cela se voyait tant que cela qu’il s’était abstenu pendant quelques temps… Il ne l’avait pas vraiment décidé. C’était juste que les occasions ne s’étaient pas présentées et qu’il n’avait pas eu la tête à s’envoyer en l’air avec le premier venu. Dans son esprit, il était encore l’amant de Tatsuki, n’osant pas le tromper. Mais, au cours de ce mois de célibat, ils avaient beaucoup réfléchi et, ce jour-ci, il avait décidé de franchir le pas. En même temps, comment aurait-il pu résister à l’adorable Yuki ? Il était heureux de l’avoir rencontré dans ce bar et que le Japonais soit venu à sa rencontre. Abel n’aurait pu rêver mieux pour sa première fois après sa rupture avec Tatsuki. Le séduisant jeune homme était expérimenté et son attitude était terriblement excitante.

"En tout cas, si Abel-han a un compagnon, il a bien de la chance... mais je ne veux pas y penser. Abel-han est à moi pour le moment!"

Le blond esquissa un sourire par politesse mais le cœur n’y était pas vraiment. Yuki avait mis le doigt sur un point sensible. Malheureusement, Abel n’avait plus de compagnon et, si jamais il en avait eu encore un, il n’aurait jamais couché avec Yuki, étant trop fidèle. D’ailleurs, le jeune tueur se dit qu’il avait été bien con de ne pas aller voir ailleurs alors que Tatsuki ne s’en était pas privé, continuant de collectionner les conquêtes. Enfin, c’était du passé. Abel se disait qu’il valait mieux vivre au jour de jour maintenant, profiter de chaque instant. Il ferma donc les yeux pour profiter de la chaleur du corps de Yuki et de son odeur florale, et le serra un peu plus contre lui. Ils venaient à peine de se rencontrer mais semblaient déjà très complices. En même temps, de tels ébats rapprochaient mais certains hommes, après avoir eu ce qu’ils voulaient, partaient sans un mot, laissant leur partenaire seul.

Abel se laissa bercer par le calme des lieux et la tendresse de Yuki. Le jeune homme portait toujours son kimono, bien que l’habit ne couvrît plus ses épaules, une partie de ses jambes ainsi que tout le devant de son corps. Cette attitude débraillée allait très bien à l’éphèbe. Elle mettait en valeur son corps de porcelaine. C’était difficile de croire qu’un être à l’apparence si fragile pouvait crier aussi fort. C’était comme les petits chiens : petits mais c’était eux que l’on entendait le plus. Abel sourit légèrement à cette pensée, trouvant grotesque sa comparaison, mais il n’avait pas trouvé mieux… Il finit par lâcher Yuki et se redressa. Il retira son préservatif qu’il jeta dans la petite poubelle qui se trouvait dans un coin de la pièce. Se montrer dans son plus simple appareil ne le gênait pas, étant donné que son partenaire l’avait déjà vu tout nu. Il revint ensuite sur le futon, s’allongea sur le dos et tourna la tête vers Yuki pour le regarder.


« Je suis tout à vous jusqu’à ce que vous décidiez de me mettre à la porte Yuki-san… Avez-vous envie de faire quelque chose en particulier ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 23 ans
Métier : Officiellement Hôte
mais officieusement...
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Agréable après-midi en charmante compagnie... [PV Yuki (PNJ)] [TERMINE]   Sam 19 Sep - 20:10


Les deux hommes serrés l'un contre l'autre restèrent un moment sans dire un mot. Ils profitaient du calme et surtout de la chaleur que le contact de leurs deux corps leur procuraient. Yuki toujours émerveillé par le beau corps de son partenaire, caressait sans cesse la douce peau de son compagnon en souriant.
Il suivit des yeux Abel lorsque celui-ci se leva pour jeter son préservatif usagé. Il ne fallait pas qu'il le garde trop longtemps après tout, car avoir une paquetage de latex trop longtemps autour de la verge ne procurait pas une sensation des plus agréables. Le blond se rallongea ensuite aux côtés du japonais.

«Je suis tout à vous jusqu’à ce que vous décidiez de me mettre à la porte Yuki-san… Avez-vous envie de faire quelque chose en particulier ?»


Le brun pouffa innocemment de rire. Mettre à la porte Abel? Mais pourquoi donc? Les deux amants savaient leur "relation" non sérieuse ; d'ailleurs appeler cela une relation était illusoire. Il y avait de grandes chances qu'ils ne se revoient pas, ou alors peut-être qu'ils se contenteraient d'être des copains de baise pour passer de temps en temps de bons moments ensemble. Yuki ne désirait pas s'engager et apparemment le blond non plus. Tous les deux avaient donc leur compte.

" Abel-han peut rester autant de temps qu'il le veut, j'aime sa compagnie..."

Il fit une petite moue taquine avant d'embrasser délicatement le bras musclé du blond. Le japonais finit par se lever en traînant toujours négligemment son kimono. Il alluma une petite bougie parfumée, avant de sortir de la pièce un instant. Yuki aimait les odeurs aromatiques et toutes sortes de parfums. Ces agréables effluves lui donnaient l'impression de s'évader. Par ailleurs, les délices parfumés renforçaient l’ambiance sensuelles du moment.
Le jeune homme revint en chantonnant avec un petit plateau dans les mains. Il y avait trois petits bols creux contenant de l’huile, une pâte mentholée et quelques fleurs.
Yuki caressa le torse d’Abel et lui prit de se retourner. Il se mit ensuite à califourchon sur lui et commença à lui caresser le dos.


" Détendez-vous et laissez-vous aller...On me dit souvent que j’ai des doigts de fée…"

Yuki déposa un baiser sur le dos du blond, avant de le masser. Il commença par lui mettre un peu de substance à base de menthe sur l’ensemble du dos, avant de lui étaler de l’huile.

"Les massages sont ma spécialité Abel-han…un peu de menthe pour aider votre peau à mieux respirer et à se rafraîchir, de l’huile pour que vous vous détendiez et quelques pétales de fleur pour terminer. Vous verrez votre peau va être douce et vous allez être transporté…"

Le japonais parcouru du bout des doigts le dos de son compagnon en appuyant un peu plus fort aux endroits les plus tendus. Le blond avait quelques nœuds à la nuque, mais après un bon moment avec Yuki, il allait oublier ses soucis du quotidien. L’odeur de la bougie parfumée allait également l’aider à se reposer un peu. Le japonais continua d’appuyer doucement sur le dos du blond, en n’omettant pas de parcourir la colonne vertébrale dans son intégralité du bout des doigts. Il remonta ensuite en faisait pression sur le dos d’Abel jusqu’à arriver à la nuque. Il malaxa ensuite la base du cuir chevelu du jeune homme, lui arrachant au passage quelques gémissements.
Yuki savait comment combler un homme…ses qualités humaines faisaient de lui un hôte hors du commun.


"J'espère que Abel-han apprécie...j'ai l'habitude de masser mes clients et en général, ils sont aux anges ! Oh, oui je ne vous l'ai pas dit, mais je suis hôte...Je sais que ce n'est pas toujours bien vu!"

Le japonais éclata de rire. Un hôte était souvent vu comme un prostitué, même si ce n'était pas toujours le cas. Un hôte poussait le client à consommer du champagne ou d'autres alcool de grand prix, parfois il pouvait aller plus loin s'il le désirait. Yuki n'avait pas l'intention de se dévoiler ou de se montrer trop curieux avec Abel, il voulait juste faire un peu la discussion, et puis, il aimait son métier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Agréable après-midi en charmante compagnie... [PV Yuki (PNJ)] [TERMINE]   Sam 19 Sep - 22:48

" Abel-han peut rester autant de temps qu'il le veut, j'aime sa compagnie..."

Abel sourit à cette réponse. Il pourrait rester dans cette petite maison traditionnelle très longtemps tellement il s’y sentait bien. La présence de Yuki n’y était pas étrangère d’ailleurs. Ils s’entendaient très bien tous les deux et, physiquement, ils étaient totalement compatibles, en accord. Le blond soupira profondément et ferma quelques secondes les yeux avant de les rouvrir pour voir son hôte se lever. L’éphèbe alluma une petite bougie parfumée puis sortit un instant de la chambre. Abel en profita pour refermer les yeux et se reposer un peu. Il se sentait si bien ici. C’était la première fois depuis qu’il avait quitté Tatsuki qu’il ne déprimait pas. Yuki était vraiment très fort pour lui changer les idées, et il avait plus d’un tour dans son sac pour y parvenir… Le beau Japonais revint avec un plateau sur lequel se trouvaient trois petits bols. Le grand blond le regarda légèrement intrigué mais ne refusa pas de se retourner lorsque Yuki le lui pria. L’éphèbe prit ensuite place à califourchon sur lui et commença à lui caresser le dos.

" Détendez-vous et laissez-vous aller...On me dit souvent que j’ai des doigts de fée…"

Un massage… Abel en avait bien besoin pour parfaire sa détente. Il ferma les yeux et apprécia les lèvres, puis les mains de Yuki sur sa peau. Le beau jeune homme étala d’abord une substance à température ambiance mais qui, au bout de quelques secondes, eut l’effet de glace. C’était frais. L’odeur qu’elle dégageait permit à Abel de comprendre qu’il s’agissait de crème au menthol. C’était surprenant mais agréable. Il se laissa masser sans un mot, faisant le vide dans son esprit. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas reçu de massages. La dernière fois devait bien remonter à son séjour aux sources Hebi. Depuis, bien qu’il ait des maux de dos chroniques à force de rester debout dans son dernier travail de serveur et chocolatier, personne ne l’avait soulagé de ces douleurs. La petite séance de massage de Yuki allait donc lui faire le plus grand-bien.

"Les massages sont ma spécialité Abel-han…un peu de menthe pour aider votre peau à mieux respirer et à se rafraîchir, de l’huile pour que vous vous détendiez et quelques pétales de fleur pour terminer. Vous verrez votre peau va être douce et vous allez être transporté…"

« Je vous fais totalement confiance Yuki-san. »


Abel dit cela d’une voix basse et calme. Le beau masseur parcourut son dos du bout des doigts, ceux-ci glissant parfaitement sur sa peau à l’aide de l’huile de massage. Yuki appuyait parfois sur certains points stratégiques et tendus, comme au niveau de la nuque ou du bas du dos. Il avait vraiment des doigts de fée. Abel se laissait totalement transporter, offrant à son hôte la possibilité de tout lui faire. Pour une fois, il s’abandonnait aux mains de quelqu’un. Il ne connaissait pas Yuki mais lui faisait entièrement confiance. Il n’était plus du tout sur ses gardes, comme il l’avait été dans le passé. De toute façon, à ses yeux, l’éphèbe ne représentait pas un danger potentiel, même si tout son charme pouvait cacher quelque chose de bien plus noir. Mais, rien que d’y penser, Abel trouvait cela ridicule. Yuki était si doux et attachant… Le blond se laissa aller, respirant l’odeur de la bougie parfumée et de l’huile sur son corps tandis que le beau Japonais malaxait la base de son cuir chevelu. Abel ne put s’empêcher de gémir de bien être tellement cette simple action lui faisait du bien.

"J'espère que Abel-han apprécie... j'ai l'habitude de masser mes clients et en général, ils sont aux anges ! Oh, oui je ne vous l'ai pas dit, mais je suis hôte... Je sais que ce n'est pas toujours bien vu!"

Hôte ? Le blond ouvrit les yeux, surpris. Il ne s’attendait vraiment pas à avoir couché avec un hôte. Ce n’était vraiment pas son genre. Mais, apparemment, Yuki n’exerçait pas son travail en ce moment car sinon, il aurait posé les tarifs à Abel dès le début. L’éphèbe avait sans doute juste voulu prendre du bon temps lors d’un jour de congé. En y réfléchissant bien, le jeune tueur aurait dû se rendre compte de quelque chose. Yuki était si beau, si charmeur, si expérimenté… Il devait tourner la tête de beaucoup de clients. Mais se dire cela ne plut pas à Abel. Il n’aimait pas l’idée que des gens profitent du besoin d’argent des autres pour assouvir leurs pulsions ou fantasmes sexuels. Par contre, quelque chose clochait. Yuki ne semblait vraiment pas dans le besoin. Ses habits, ses produits de beauté, ce mode de vie étaient loin de la misère qu’avait vécue la mère d’Abel, qui s’était prostituée pour survivre et nourrir son fils. Ce pouvait-il que le bel hôte ait choisi cette voie par plaisir ? Cela rappela au blond quelqu’un, un dénommé Shin qu’il avait rencontré il y avait un moment déjà. Lui non plus n’avait pas semblé dans le besoin, bien au contraire. Yuki et lui devaient sûrement être des hôtes de luxe et bien gagner leur vie.

« Votre métier vous plait ? » demanda finalement Abel en refermant les yeux. « J’espère que vos clients sont corrects avec vous et surtout, que vous prenez vos précautions à chaque fois. »

Ces remarques ressemblaient à une leçon de moral mais le blond connaissait très bien les risques que prenaient hôtes et prostitués en couchant avec des inconnus. Ils pouvaient attraper toutes sortes de maladies, parfois bénignes ou bien plus virulentes, pouvant conduire jusqu’à la mort. Abel était très bien placé pour le savoir. Sa mère était morte ainsi. C’était d’ailleurs pour cela qu’il s’intéressait aux œuvres caritatives, plus particulièrement à celles venant en aide aux personnes qui travaillaient dans le domaine de la luxure. Cela lui tenait énormément à cœur. D’ailleurs, dans cinq ans, lorsqu’il pourrait vendre son penthouse, il le ferait et reverserait une partie de l’argent de vente à des associations. Que pourrait-il faire d’une aussi grande fortune ? Ce serait égoïste de sa part de la garder et de ne jamais s’en servir… Abel pensa à tout cela avant de se rendre compte que ses paroles pouvaient peut-être être mal perçues par Yuki.

« Je vous prie de m’excuser, je ne cherche pas à vous faire la moral. C’est juste que ma mère était prostituée. Elle a attrapé une maladie et y a succombé. » avoua t-il, pour se justifier.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 23 ans
Métier : Officiellement Hôte
mais officieusement...
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Agréable après-midi en charmante compagnie... [PV Yuki (PNJ)] [TERMINE]   Dim 20 Sep - 17:57


« Votre métier vous plait ? J’espère que vos clients sont corrects avec vous et surtout, que vous prenez vos précautions à chaque fois. »

Ma foi quelle délicate attention de la part d'Abel. En effet, Yuki aimait son métier ; le jeune homme prenait un grand plaisir à exploiter son beau physique. Il n’avait nullement honte d’exercer ce métier. Après tout, la plupart du temps, il tenait compagnie à des hommes ou à des femmes autour d’une bouteille de champagne conseillée par ses soins. Le but était de pousser sa clientèle à la consommation et à dépenser le plus dans le club. S’il le désirait et si le client payait bien, il pouvait parfois y avoir des « extra »…Évidemment, c’était quand il le voulait, Yuki avait toute liberté. L’établissement dans lequel il avait choisit de travailler ne poussait pas à la prostitution, ce n’était pas un bordel. Le japonais prenait soin de choisir des clients bien attentionnés et surtout respectueux avec lui.

"Oui, Abel-han, rassurez-vous. Je me protège toujours, et oui mon métier me plaît. Vous savez, je n’ai pas toujours de rapports sexuels avec mes clients, je me contente la plupart du temps de leur tenir compagnie, de les flatter et de leur faire passer un bon moment…Mais parfois, si le client me plait et paye, je ne vous cache pas que je vais plus loin…"

Il n’allait pas mentir à Abel en se faisant passer pour un saint. Oui il couchait pour de l’argent et il se fichait de ce que les autres pensaient. Après tout, lui et le blond s’étaient envoyés en l’air sans même se connaître, et gratuitement en plus. Alors quitte à parfois coucher, autant être rémunéré. Cela lui semblait plus intelligent que de faire ça gratuitement, enfin, c’était son point de vue.

«Je vous prie de m’excuser, je ne cherche pas à vous faire la moral. C’est juste que ma mère était prostituée. Elle a attrapé une maladie et y a succombé. »

Yuki cessa un instant de masser le blond. Il ne s’attendait pas à ce qu’il en dise autant sur lui et surtout à un tel aveux. Abel était donc fils de prostitué ? Il n’allait donc pas juger Yuki et son mode de vie, ou du moins ce qu’il en savait…Le japonais n’avait nullement envie que Abel en sache plus sur ses autres activités. Se prostituer était courant, mais travailler pour des mafieux, non. Même si Yuki mettait au service d’un yakuza les talents de hacker dont il était fier, il ne voulait pas que cela se sache. Il était exploité dans un sens et ça, il en était moins fier.

" …Oh…je suis désolé Abel-han. Cela a dû être très dur à vivre pour vous…malheureusement ce genre d’incident arrive parfois, mais je ne sors jamais «découvert » c’est un principe chez moi."


Yuki avait parfois soit des partenaires fidèles, soit des coups d’un soir, il n’allait donc pas prendre le risque pour quelques secondes de plaisir de commettre l’irréparable. Il faisait d’ailleurs très régulièrement le test au cas où…
Le japonais reprit le petit massage détente qu’il faisait à Abel, avant de s’allonger sur lui et de lui embrasser le dos. Le contact de sa peau sur celle du blond était rassurant et lui réchauffait le corps. Abel était un amant agréable ; il lui donnait beaucoup de plaisirs, et il était doux, posé et attentionné. Il resta ainsi collé un long moment sans dire un mot. C’était tellement calme qu’on pouvait entendre une mouche voler.


"Bien, j’espère que ce petit massage vous a détendu et vous a fait un peu oublier vos problèmes…je suis désolé, je ne veux pas m’immiscer dans votre vie, mais dans ce bar vous me paraissiez tellement triste. Je ne sais pas si vous allez mieux, mais je sais que pendant que j’étais dans vos bras vous étiez comme…libéré…"

Yuki savait ainsi que quelque chose n’allait pas dans la vie à Abel. Une déception ? Une rupture ? La perte d’un être cher ? Des soucis d’argents ou personnels ? Peu importe…il ne voulait pas le savoir et gâcher ce moment si unique. Les deux hommes allaient bientôt se quitter et sans doute jamais se revoir, mais Yuki voulait qu’ils gardent tous les deux un souvenir agréable de cette expérience.
Le japonais se leva et récupéra son petit plateau pour aller le poser sur un meuble. Il fouilla dans ses tiroirs pour ranger ses petits lotions. Il était très rigoureux et ne tolérait pas une seule saleté. Il allait d’ailleurs ranger sa petite boite de préservatifs lorsqu’il sentit le corps du blond se coller de nouveau à lui. Yuki ferma les yeux et profita de ce contact du corps d’Abel derrière lui. Ce serait sans doute l’un de leur dernier contact. Yuki glissa sa main sur le cou du blond et l’embrassa tendrement. Il resta dos à lui et se pencha un peu en avant en prenant appui sur le meuble. Il tendit ensuite un préservatif au blond et lui jeta un regard sensuel et remplit de désir.


"Abel-han, s’il vous plaît, une dernière fois…"


Yuki n’avait pas un appétit sexuel débordant, mais pourtant il voulait de nouveau se faire "gratifier" par son partenaire d’un jour. Il releva son kimono et écarta les jambes. Un frisson parcouru tout son être lorsqu’il sentit de nouveau la verge du grand blond entrer doucement en lui. Abel lui susurra quelques mots à l’oreille. C’était un murmure presque inaudible, mais nul doute que ses mots devaient être aussi doux que ses gestes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Agréable après-midi en charmante compagnie... [PV Yuki (PNJ)] [TERMINE]   Dim 20 Sep - 21:21

"Oui, Abel-han, rassurez-vous. Je me protège toujours, et oui mon métier me plaît. Vous savez, je n’ai pas toujours de rapports sexuels avec mes clients, je me contente la plupart du temps de leur tenir compagnie, de les flatter et de leur faire passer un bon moment… Mais parfois, si le client me plait et paye, je ne vous cache pas que je vais plus loin…"

Abel écouta attentivement les explications que lui donnait Yuki. Il ne connaissait pas grand-chose au métier d’hôte et le comparait à celui de prostitué alors qu’il y avait tout de même certaines différences. Le beau Japonais devait être l’un des meilleurs du club dans lequel il travaillait. Il savait trouver les mots pour charmer et pour détendre les gens. Abel s’était complètement laissé bercer par sa voix mélodieuse et la tendresse qui remplissait ses gestes. Il n’était pas du genre à fréquenter les clubs d’hôtes mais, si cela avait été le cas, il aurait sans hésiter choisi Yuki et seulement lui. Ils ne connaissaient rien de l’autre mais pourtant, ils s’entendaient bien et passaient un agréable après-midi ensemble. Le bel hôte était parvenu à sortir Abel de la déprime, temporairement ou pas, et cela n’avait pas semblé couru d’avance.

" …Oh… je suis désolé Abel-han. Cela a dû être très dur à vivre pour vous… malheureusement ce genre d’incident arrive parfois, mais je ne sors jamais « découvert » c’est un principe chez moi."

« Vous avez raison. Ce serait dommage qu’un jeune homme aussi beau que vous tombe gravement malade. »

Le blond dit cela en levant la tête et en la tournant légèrement pour regarder Yuki dans les yeux. Il lui adressa un beau sourire avant de reposer sa tête sur le futon. Pour qu’il offre des compliments à quelqu’un, surtout avec le sourire, c’était qu’il se sentait extrêmement bien. Il se laissa de nouveau aller aux massages de son bel hôte, savourant le contact de ses doigts fins ainsi que les légères pressions exercées sur sa peau. Les yeux fermés, il était vraiment détendu, même s’il avait évoqué un triste sujet quelques minutes plus tôt. La mort de sa mère était toujours un sujet sensible mais il s’y était fait et continuait sa vie, même si c’était parfois difficile. Heureusement qu’il y avait tout de même des moments comme celui qu’il était en train de passer pour reprendre goût à la vie. Yuki finit son massage et s’allongea sur le dos d’Abel. Ils restèrent un moment ainsi, sans un mot. C’était si agréable. Mais toute bonne chose avait une fin.

"Bien, j’espère que ce petit massage vous a détendu et vous a fait un peu oublier vos problèmes… je suis désolé, je ne veux pas m’immiscer dans votre vie, mais dans ce bar vous me paraissiez tellement triste. Je ne sais pas si vous allez mieux, mais je sais que pendant que j’étais dans vos bras vous étiez comme… libéré…"

« Vous avez su me remonter le moral Yuki-san. Vos caresses, vos baisers, vos massages… Je vais mieux grâce à cela. »


Abel était sincère. Cette agréable après-midi passée en tête à tête avec Yuki était comme un accès au paradis après avoir connu l’enfer. Mais, ce qui lui faisait peur, c’était de se dire que ce moment de bonheur allait toucher à sa fin. Allait-il se remettre à déprimer ou bien garderait-il sa bonne humeur et ses projets de reprendre sa vie d’avant ? Il ne préférait pas y penser pour l’instant. Il verrait bien par la suite. Là, il avait envie de profiter au maximum de cet après-midi, de ne rien regretter, de prendre du bon temps. Il se retourna lorsque Yuki se leva pour ranger ses produits. Tout d’un coup, il eut l’impression d’avoir froid, alors qu’il faisait bon dans la chambre. Il avait encore envie de sentir son bel hôte contre lui. Il se leva donc et s’approcha du jeune Japonais pour l’enlacer de nouveau par derrière. Yuki passa sa main dans le cou du blond et tourna la tête pour l’embrasser. Il se pencha ensuite en avant et tendit un nouveau préservatif à Abel, non sans un regard qui en disait long sur ses envies.

"Abel-han, s’ils vous plaît, une dernière fois…"

Le jeune tueur prit le préservatif et, de sa main libre, tourna un peu plus le visage de Yuki vers le sien pour pouvoir l’embrasser. Ils allaient le faire une dernière fois. Une dernière fois cet après-midi et une dernière fois tout court. Ils ne se reverraient sans doute plus jamais par la suite. Autant en profiter au maximum, pour garder le meilleur souvenir possible de ce moment passé avec un inconnu… A la vue des fesses de Yuki et de ses cuisses écartées, Abel fut très émoustillé, comme s’ils n’avaient pas déjà eu d’ébats quelques minutes plus tôt. Il déballa le préservatif, le mit puis pénétra de nouveau l’éphèbe, toujours avec autant de délicatesse. Il posa ses mains sur les hanches de Yuki et débuta de lents va-et-vient, pour commencer en douceur. Il colla son torse au dos de son partenaire, qui portait toujours son kimono, et susurra quelques mots doux à son oreille, lui offrant des compliments sur son corps, sur son parfum, sur sa douceur…

Abel laissa son menton posé sur l’épaule de son charmant partenaire et continua à se mouvoir en lui, accélérant la cadence. Les gémissements de Yuki se transformèrent peu à peu en cris. Là encore, le jeune hôte laissa libre court à ce qu’il ressentait, ce qui n’était pas pour déplaire à Abel qui trouvait cela terriblement excitant. Se laissant aussi aller à une douce folie, il lécha le lobe de l’oreille de Yuki avant de le lui mordiller, pour le stimuler encore plus. Cette position ne favorisait pas les caresses de la part du beau Japonais qui ne cessait d’agripper le meuble en bois mais cela ne dérangea aucunement Abel. La voix mélodieuse de Yuki suffisait amplement pour lui donner envie de continuer et d’accélérer encore un peu plus. Il ne cessait de gémir près de l’oreille de son partenaire, jusqu’à ce que celui-ci finisse par jouir, bientôt suivi par le jeune tueur.

A bout de souffle, Abel s’appuya sur le dos de Yuki un instant mais, par peur de l’écraser, il se redressa. Et, après avoir retiré son préservatif, il porta l’éphèbe dans ses bras, comme une princesse, et le posa sur le futon avant de prendre place à ses côtés et de l’enlacer. Ainsi, ils pouvaient reprendre leur souffle dans les bras l’un de l’autre. Le bond se montrait très câlin mais cela faisait trop longtemps qu’il n’avait pas vécu un tel moment d’intimité et de plaisir. Il avait retrouvé la force de sourire sincèrement et avait le regard qui pétillait. Il espérait que cela dure après avoir quitté Yuki. Mais une chose était sûre, le brun lui avait remonté le moral cet après-midi et Abel lui en était extrêmement reconnaissant. Il l’embrassa de nouveau, pour le remercier.


« Yuki-san… Merci beaucoup pour cet après-midi de rêve. J’en avais vraiment besoin. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJ Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 86
Age : 23 ans
Métier : Officiellement Hôte
mais officieusement...
Petit(e) Ami(e) : Célibataire
Date d'inscription : 02/08/2009

MessageSujet: Re: Agréable après-midi en charmante compagnie... [PV Yuki (PNJ)] [TERMINE]   Lun 21 Sep - 14:29


Le blond fit l'amour aussi intensément que les deux autre fois à Yuki. Celui-ci pressé contre le meuble ne pu s'empêcher de pousser des cris tant le plaisir était intense. Le petit meuble en bois sur lequel il s'appuyait ne cessait de trembler, on aurait même dit qu'il était sur le point de s'écrouler.

Abel posa son menton sur l'épaule du japonais et lui mordilla l'oreille pour l'exciter davantage tout en continuant de se mouvoir en lui. Yuki fut le premier à jouir, suivit d'Abel... Il aurait beaucoup à nettoyer une fois Abel parti car contrairement à lui, il n'avait pas mis de capote.
Se remettant de ses émotions, il ne vit pas Abel qui s'était retirer revenir vers lui et quelle ne fut pas sa surprise lorsque celui-ci le porta. Yuki ressemblait tout bonnement à une princesse...on l'avait habitué à beaucoup de choses et à énormément de tendresse vu sa personnalité fragile, mais ça...il ne s'y attendait pas. Fort heureusement pour Abel, Yuki était un poids plume. Il n'eut donc aucun problème à le soulever. Une fois allongé l'un à côté de l'autre, Abel se colla à lui.

« Yuki-san… Merci beaucoup pour cet après-midi de rêve. J’en avais vraiment besoin. »


Le blond embrassa ensuite tendrement le japonais. Cette situation était agréable mais pas bonne...voilà pourquoi ils ne se reverraient pas. Yuki n'aimait pas l'engagement et Abel n'avait pas non plus l'intention d'avoir une relation sérieuse, mais en étant si attentionnés et si gentils l'un envers l'autre, nul doute que quelqu'un finirait par tomber dans le panneau. L'hôte resta un moment la tête posée sur Abel et lui caressa le corps. Il se tourna ensuite vers lui et lui fit un petit sourire.

"Moi aussi Abel-han j'ai passé un merveilleux moment. Je vais aller me doucher maintenant et je vous préparerai ensuite des serviettes propres pour que vous en fassiez de même..."

Les cuisses de Yuki étaient quelque peu...collantes. Il avait jouit tellement de fois qu'il n'avait pas eu le temps de tout nettoyer. Il caressa le torse d'Abel tout en souriant, avant de se lever. Il laissa tomber sur kimono et rejoignit la salle de bain sans le moindre vêtement. Abel ne s'offusquerait sûrement pas de le voir dans le plus simple appareil, au contraire...

Yuki s'appuya contre le mur de la douche et profita de l'eau tiède qui coulait le long de son corps et sur ses cheveux. Tout en se lavant dans les moindres recoins, il repensa au magnifique moment qu'il venait de passer. Il sourit en repensant à ses intenses ébats et au plaisir que lui avait donner ce bel étranger. Il y repenserait bien longtemps d'ailleurs. Le japonais sortit plusieurs minutes après de la douche. Il se sécha le corps et les cheveux, et se parfuma avant d'enfiler un peignoir.
Il rejoignit ensuite le blond qui était toujours allonger sur le dos. Lui aussi devait repenser à leurs ébats ou à tout autre chose...mais il semblait détendu. Yuki lui avait donc fait oublier ses problèmes l'espace d'un après-midi.

"Vous pouvez y aller Abel-han. Je vous ai tout préparé."

Il fit signe à Abel pour qu'il rejoigne la salle de bain. Tout était prêt : deux serviettes propres, du savon, et même les vêtements d'Abel que le brun avait pris le soin de ramasser et de plier.
Pendant que le blond se douchait, Yuki en profita pour faire un peu de ménage...Il mit les draps de son futon à laver et changea la parure, avant de nettoyer et ranger la pièce. Jouir tant de fois un peu partout laissait des tâches indésirables, il lava donc la pièce dans son intégralité.
Heureusement que le blond ne semblait pas pressé de sortir de la douche. Yuki s'habilla enfin mais cette fois-ci, il ne portait pas de tenue traditionnelle. Ça lui arrivait parfois, même souvent. Il portait un t-hirt, un pull et une casquette. Il avait l'air tout d'un coup plus jeune, mais il gardait toute sa grâce et sa beauté même dans une tenue aussi décontractée.
Le japonais ne portait des kimonos qu'à son travail et parfois en journée comme aujourd'hui ...une envie voilà tout. Abel sortit enfin de la douche. La chambre et même le petit salon avait été nettoyés. Une douce odeur d'encens en émanait maintenant.

"Oh, vous avez terminé Abel-han. J'en ai profité pour nettoyer un peu. Oh, ne soyez pas surpris par ma tenue, je dois aller faire des courses, donc autant porter des vêtements dans lesquels je serai plus à l'aise ! "

Faire des courses en kimono ne serait pas des plus agréables.
Il était maintenant l'heure de se quitter. Les deux hommes avaient partagé une longue après-midi ensemble, il était environ 18 heures.
Yuki et Abel sortirent de la maison et se dirigèrent vers la rue principale. Le brun accompagna le hollandais une partie du chemin. Au carrefour d'une rue, il s'arrêta pour saluer Abel. Autant ne pas trop faire durer le moment, car après tout, ils n'étaient pas amants.

"Abel-han, c'est ici que nous allons nous quitter...je...Hmph... merci pour cette délicieuse après-midi. L'espace d'un instant, vous m'avez donné de l'amour et je vous en ai donné moi aussi... Bon bon...on ne va pas trop nous attarder sur des adieux, c'est mieux ainsi... "

Le japonais sourit un peu nerveusement. Il n'était pas habitué à ce genre de relation...avec Abel, ils avaient beaucoup trop débordé de tendresse, beaucoup trop... Les clients de Yuki étaient pour certains très affectueux, mais il y avait toujours cette relation de client à professionnel, alors que rien n'avait obligé Abel à se montrer si doux. Il aurait pu tirer son coup et partir sans dire un mot. Yuki releva sa casquette et embrassa une ultime fois Abel sur les lèvres.

" C'est ici que nos routes se séparent Abel-han...merci encore ! "

Le japonais sourit et rabaissa sa casquette. Il fit un signe de main au blond avant de traverser la rue. Autant ne pas s'attarder sur les adieux et surtout ne pas parler de se revoir une nouvelle fois. Avec un type aussi parfait et bon, Yuki tomberait sans doute dans le piège ...
Le bel éphèbe s'éloigna jusqu'à ne plus être à portée de vue du blond. Il ne pu s'empêcher de chantonner de nouveau, il était heureux et de bonne humeur. Lui au moins avait eu de la chance de ne pas croiser un certaine personne qui passait à quelques mètres de là...nul doute que le ciel se serait assombrit pour lui... Il ne se doutait pas à quoi il venait d'échapper et surtout, que Abel devrait faire face seul à un imprévu de taille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abel Saalfield

avatar

Nombre de messages : 1666
Age : 27
Age : 25 ans
Sexe : Masculin
Sexualité : Homosexuel
Métier : Ex tueur à gages - Souhaiterait ouvrir une boutique
Petit(e) Ami(e) : Tatsuki Sugiura
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: Agréable après-midi en charmante compagnie... [PV Yuki (PNJ)] [TERMINE]   Mar 22 Sep - 17:39

"Moi aussi Abel-han j'ai passé un merveilleux moment. Je vais aller me doucher maintenant et je vous préparerai ensuite des serviettes propres pour que vous en fassiez de même..."

« D’accord, merci. »

Abel, toujours un léger sourire étirant ses lèvres, regarda Yuki se lever et laisser tomber son kimono par terre. Ainsi, le blond pouvait enfin voir son dos qui avait été caché tout le long de leurs ébats. Tout comme le reste du corps de l’hôte, il était parfait. Mais Abel ne put admirer cette sublime vue bien longtemps, Yuki entrant dans la salle de bain. Il ferma alors les yeux et se laissa aller à la tranquillité régnant dans la chambre et, plus largement, dans la maison toute entière. Ce devait être agréable d’habiter ici. Dommage que le beau Japonais ait une propriétaire. Cela ne lui permettait pas d’inviter qui il voulait lorsqu’elle était là. Raison de plus pour en profiter au maximum lorsqu’elle partait en voyage et là, on pouvait dire que cela avait été le cas. Abel soupira paisiblement en se remémorant l’après-midi qu’il avait passée avec l’éphèbe.

Tout compte fait, cela avait été facile de se laisser aller dans les bras d’un autre homme que Tatsuki. Bien sûr, le grand blond ne pouvait s’empêcher de comparer mais il était content de ce bon moment qu’il avait pris avec Yuki. Il n’aurait pas pu rêver mieux que le jeune hôte. Celui-ci était tout ce qu’il recherchait chez un partenaire : doux, fragile, excitant, passif… Ils s’étaient tous deux sentis très à l’aise avec l’autre, bien qu’ils ne se connussent pas. Abel appréciait ce genre de situations. Maintenant qu’il était célibataire, il allait pouvoir partir à la recherche de telles aventures. Il retrouvait une liberté relative et allait en profiter au maximum. Peut-être aurait-il dû le faire avant de quitter Tatsuki d’ailleurs. Son ex ne s’était pas gêné pour le tromper donc peut-être que cela aurait été justice que de le faire devenir cocu aussi. Quoique non, Abel était fier d’être resté fidèle. Cela prouvait qu’il était plus mature que certains…


"Vous pouvez y aller Abel-han. Je vous ai tout préparé."

La douce voix de Yuki le sortit de ses pensées. Il rouvrit les yeux et, un peu paresseusement, il finit par se lever. Il était tellement bien là, après avoir pris tant de plaisir et après s’être prélassé au soleil. Après un nouveau remerciement à son bel hôte, il s’exila dans la salle de bain d’où se dégageait une bonne odeur de savon. Tout était prêt et n’attendait que lui. Yuki avait préparé deux serviettes propres, du savon et avait même plié les vêtements du blond. Abel appréciait ce petit geste. Il se glissa ensuite dans la cabine de douche et fit couler de l’eau tiède sur son corps. Les yeux fermés, il se lava complètement, de la tête aux pieds, en utilisant les produits que lui prêtait le beau Japonais. Une fois propre, il sortit de la douche et se sécha le corps avec une serviette, avant de prendre la deuxième pour ses cheveux. Avec le beau temps qu’il faisait, il allait les laisser sécher sur le chemin de retour mais préférait tout de même faire le plus gros avec la serviette, pour que ses vêtements ne soient pas mouillés.

Abel s’habilla ensuite et finit par sortir de la salle de bain après avoir tout bien rangé et nettoyé. Lorsqu’il alla retrouver Yuki, la chambre et le salon étaient impeccables. Les draps du futon avaient été changés, le meuble lavé, le sol balayé, des bâtons d’encens allumés… Le bel hôte, en plus d’être très doué pour procurer du plaisir aux gens, était une véritable fée du logis, tout comme Abel qui aimait la perfection. La moindre tache qu’il voyait devait être lavée… Mais, ce qui surprit le plus le blond fut Yuki, du moins, la façon dont le jeune homme s’était habillé. Il ne portait plus un kimono mais des vêtements banals : un jeans, un t-shirt, une casquette… Il faisait plus jeune habillé ainsi et plus décontracté. Abel le préférait avec un kimono mais cela ne le dérangeait pas non plus de le voir ainsi vêtu. Cela changeait de genre, voilà tout.


"Oh, vous avez terminé Abel-han. J'en ai profité pour nettoyer un peu. Oh, ne soyez pas surpris par ma tenue, je dois aller faire des courses, donc autant porter des vêtements dans lesquels je serai plus à l'aise ! "

« C’est vrai que faire ses courses en kimono ne doit pas être très pratique. »
avoua le grand blond, avant d’ajouter : « Si vous sortez aussi, nous allons sûrement faire un bon de chemin ensemble. »

Les deux jeunes hommes sortirent et, après que Yuki ait fermé la porte à clé, ils s’engagèrent dans la rue principale. Ils parlèrent très peu mais le silence entre eux n’était pas du tout pesant. De toute façon, que pouvaient-ils bien se dire ? Ils allaient se quitter et sans doute ne jamais se revoir par la suite. Yuukoku était une grande ville après tout. Les chances pour qu’ils se rencontrent une nouvelle fois par hasard étaient très minces. Pourtant, Abel aimerait que cela arrive. Yuki lui avait remonté le moral et lui avait fait passer un merveilleux après-midi. Ce serait bien s’ils pouvaient remettre cela. Par contre, cela poserait certainement quelques problèmes. S’ils se revoyaient, ils allaient sûrement s’attacher l’un à l’autre et s’engager d’une façon ou d’une autre. Si jamais un problème arrivait à l’un d’eux, l’autre serait affecté. Alors, sans doute était-ce mieux d’en rester là finalement. Ils finirent par arriver à un carrefour où leurs chemins allaient se séparer. Yuki fut le premier à parler.

"Abel-han, c'est ici que nous allons nous quitter... je... Hmph... merci pour cette délicieuse après-midi. L'espace d'un instant, vous m'avez donné de l'amour et je vous en ai donné moi aussi... Bon bon...on ne va pas trop nous attarder sur des adieux, c'est mieux ainsi..."

« Vous avez raison. C’est mieux ainsi… Je vous remercie moi aussi pour cette belle après-midi Yuki-san. »

Les deux jeunes hommes avaient adoré leur après-midi passée ensemble et c’était tant mieux. Ils ne l’oublieraient sûrement pas de sitôt. Du moins, ce serait le cas d’Abel. Yuki l’avait beaucoup aidé et lui avait offert un très bon moment. Le blond lui en était reconnaissant… Le bel hôte releva sa casquette et s’approcha d’Abel pour l’embrasser une ultime fois sur les lèvres. Le jeune tueur répondit à ce baiser et y mit tout son cœur. C’était leur dernier baiser et il désirait faire passer tout ce qu’il ne pouvait exprimer. Les deux amants d’un après-midi s’écartèrent ensuite l’un de l’autre et, après de dernières paroles pour se remercier et se saluer, ils se quittèrent. Abel regarda Yuki tourner au coin de la rue puis reprit sa route jusqu’à chez lui. Il était sur un petit nuage. Son regard pétillant en témoignait. Cette après-midi resterait gravée dans sa mémoire un long moment. Il n’en revenait toujours pas de la cadence qu’il avait tenue en couchant avec Yuki… Mais, alors qu’il recommençait à se remémorer ces bons moments, il eut une drôle d’impression, celle d’être suivi. Il ralentit le pas pour finalement s’arrêter. Cette impression commençait à l’agacer. Il finit donc par se retourner, s’attendant à tout… sauf à voir Tatsuki…

[On continue ici ou bien dans "rues et ruelles" ?]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tatsuki Sugiura

avatar

Nombre de messages : 1981
Age : 24
Sexe : Masculin
Sexualité : Bisexuel

Métier : Oyabun du clan Sugiura
Homme d'affaire
Propriétaire du Casino.
Petit(e) Ami(e) : Abel Saalfield
Date d'inscription : 26/08/2008

MessageSujet: Re: Agréable après-midi en charmante compagnie... [PV Yuki (PNJ)] [TERMINE]   Ven 25 Sep - 20:47

Suite Ici

_________________


Composition du clan Sugiura : Ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Agréable après-midi en charmante compagnie... [PV Yuki (PNJ)] [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Agréable après-midi en charmante compagnie... [PV Yuki (PNJ)] [TERMINE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après-midi tranquille.
» Un bel après-midi de printemps [a archiver]
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Un samedi après-midi qui s'annonçait des plus ennuyeux ? Peut-être pas... | ft. Loïse A. Langel & Perle Duval [TERMINE]
» Après midi shopping [Topic Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yuukoku, la ville aux deux visages... :: Le Quartier des Loisirs :: Les Hôtels-
Sauter vers: